RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans le Val, à Dorne et dans les IDF ! Points à la clé !

La 17e version est en place, on vous annonce bientôt une surprise

Partagez | 
 

 Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Soleil du matin
avatar
Le Soleil du matin
Valar Dohaeris

Ft : Diane Kruger
Multi-Compte : Aelinor Connington || Maege Mormont || Balon Greyjoy
Messages : 519
Date d'inscription : 12/05/2017

MessageSujet: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Mar 9 Jan - 20:26

Le mariage de la princesse héritière de Dorne s’était achevée étrangement. En réalité, l’ensemble de la cérémonie fut étrange. Et la dornienne n’aimait pas voir les Dragons trop nombreux ici mais elle comprenait que leur présence soit nécessaire puisque Arianne Martell avait épousé le frère du roi Viserys Targaryen. Le nouveau prince consort de Dorne se trouva être la cible d’une pièce de théâtre bien mal à propos pour le jour. Mais la jeune femme n’avait rien dit. Elle avait préféré aller parler à une jeune Nordienne, la fiancée du pupille du roi, lord Robb Stark, le fils de Lord Eddard et de Catelyn, née Tully. Les Tully, une famille entière anéantie ou presque. Sur tout les membres de la famille, seules deux filles étaient toujours en vie et ce n’était pas n’importe lesquelles, Ynys Allyrion le savait très bien. Mais la Lady qu’elle était se tournerait plus aisément vers les autres familles de Dorne plus tôt que l’une d’une autre région pour u jour trouver épouse à son fils survivant. Oui la jeune femme s’y prenait tôt, elle le savait mais pour l’heure elle se contentait de recueillir des informations rien de plus. Et puis Altaï était doté de la même santé fragile que son défunt frère. Ynys posa une main sur son ventre arrondi et soupira en espérant que cette grossesse ne finisse pas comme la précédente. La mort de sa fille avait profondément marqué la jeune femme et elle ne voulait plus vivre cela. Les mestres lui avaient déconseillé cette nouvelle naissance. Mais Lady Allyrion ne pouvait se résoudre à ne pas donner d’enfant viable à son époux. Cela avait été un sujet de discorde violente. Surtout quand elle avait émis l’hypothèse de se trouver un autre partenaire pour simplement assurer un enfant qui serait plus vigoureux que Altaï et ainsi faire taire les rumeurs, les murmures de Lady Delonne Allyrion qu’elle ne supportait plus.

Ynys Allyrion émit un nouveau soupire et puis elle se dirigea dans les jardins de Palais-Vieux. Elle avait besoin de prendre l’air. Elle devait réfléchir à tout cela et surtout elle se devait d’aller discuter avec la princesse Arianne qu’elle n’avait que peu vu durant le mariage. Elle avait croisé le regard de Quentyn Martell son frère et lui avait sourit poliment. Elle ne savait pas trop sur quel pied danser avec le jeune garçon qui avait à peu de chose près l’âge de son propre frère Cletus. La Dornienne marchait à travers les allées du jardin lorsqu’elle reconnut la silhouette du jeune nordien dont elle avait fait la connaissance lors des noces princières. Ce dernier avait été rapidement kidnappé par la princesse héritière pour une danse ce qui les avait empêchés de discuter plus amplement comme elle l’avait un peu fait avec sa délicieuse fiancée, Lady Wynafryd Manderly. Remettant en place ses cheveux, Lady Allyrion se rapprocha doucement du nordien. « Ser Robb Stark. » fit la jeune femme en souriant. Elle effectua une très légère révérence devant l’héritier du suzerain du Nord. « C’est un plaisir de vous revoir dans ce jardin. Vous avez laissé votre fiancée ? J’espère que tout va bien pour elle. » ajouta la femme qui était née dans les Montagnes Rouge. Ses yeux clairs se perdirent un instant dans ceux du nordien et un léger sourire se dessina à nouveau aux commissures de ses lèvres. Elle comprenait aisément que Lady Manderly ait succombé à son charme. Elle afficha un petit air malicieu alors qu’elle repensait à sa première rencontre avec Ryon Allyrion. Il fallait dire que le fils de Delonne avait eu un effet tout autre sur sa jeune épouse lors des épousailles.

1 round 12



récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Mer 10 Jan - 13:59


Le Soleil du matin éclaire le Loup



Les choses étaient revenues à la normale à Palais-Vieux, du moins autant qu'elles puissent l'être dans la demeure des Princesses et Princes de Dorne. Le calme était revenu entre les pierres, certains nobles étaient d'ors et déjà rentrés chez eux, tandis que d'autres ainsi que la Cour s'éternisaient sous l'aimable hospitalité du Prince Doran.
Robb ne s'était toujours pas véritablement habitué à la chaleur, cependant sa peau blanche de Nordien avait au moins cessé de rougir dès la moindre exposition aux cruels rayons du soleil. En attendant que le Roi Rhaegar ne donne le signal du retour à Port-Réal, il profitait de ce voyage inespéré pour découvrir Lancehélion et les terres Dorniennes, passer du temps en compagnie de sa fiancée dans ce cadre exceptionnel, et tous deux profitaient de ces nouveautés ensemble tout en échangeant à voix basse sur leur vengeance.

Mais le Jeune Loup se refusait à laisser de côté son entraînement martial, et en parallèle de tout cela avait obtenu l'autorisation du Prince Doran d'utiliser sa salle d'arme, ce qui était un honneur certain. Robb passait donc quelques heures tous les jours -en général tard le soir ou très tôt le matin pour éviter les trop grosses chaleurs- à reprendre ses différentes armes en main.

Ce jour-là, c'était à l'archerie qu'il avait voulu s'exercer, reprenant en main non sans un certain plaisir son immense arc en os de dragon. Cela demandait un effort certain de le manier sous ses latitudes, mais Robb se récompensait en imaginant le front du lézard consort de Dorne au centre de la cible.
Après cet entraînement, il avait pris quelques instants de solitude pour reprendre ses esprits, passant une main négligente dans ses boucles auburn pour les remettre en place et paraître moins débraillé. Même les chausses légères et le simple haut de cuir sans manches semblaient de trop sur sa peau.

Le Jeune Loup remis en place l'arc en os de dragon sanglé dans son dos avant de quitter la salle d'armes, se dirigeant vers les jardins du palais qu'il affectionnaiit tout particulièrement. Ces jardins étaient à la fois si proches de ceux qu'il connaissait à la capitale, et si différents. Ils laissaient le Nordien pour le moins rêveur.
Mais ces pensées furent interrompues par l'arrivée, face à lui, de nulle moins que Lady Allyrion, Dame de la Gracedieu.

Robb se souvenait avoir quelque peu échangé avec elle au mariage, juste avant d'être interrompu par la Princesse Arianne qui lui fait la demande d'une danse. Les dits échanges furent cours, mais il se souvenait avoir été impressionné par la grâce de la jeune femme malgré sa grossesse. De plus, il ignorait qu'il existait des Dorniens ayant la peau et les yeux si clairs, et cela conférait à Ynys une indéniable beauté.
Le Jeune Loup adressa un sourire à la Dame avant de s'incliner devant elle comme le demandait l'étiquette.

-Lady Allyrion, quel plaisir.

Cela était tout à fait sincère. La jeune Dame dégageait une force certaine qui impressionnait le Jeune Loup, sans pour autat que cela amenuise ce qui ressemblait à de la bienveillance dans son regard azuré.
D'ailleurs, ses premiers mots allèrent à sa fiancée, s'interrogeant sur son bien-être. Cela tira un autre sourire à Robb, la jeune femme semblait intriguée à leur sujet. Comment le lui reprocher, après tout on voyait aussi peu de Nordien à Dorne que l'inverse.

-Je l'ai simplement laissée pour allé m'entraîner, ce qui explique ma mise indigne de vous, ma Lady. Mais elle va bien, je vous remercie de vous en soucier.

L'amabilité de la Dame était plaisante, et Robb était bien décidé à la lui rendre. D'autant plus que sa grossesse semblait lui causer du soucis. Il n'avait pas pu répondre car il avait seulement capté la réponse alors qu'il s'éloignait en compagnie d'Arianne Martell, mais le Nordien avait entendu la Dame de la Gracedieu espérer mener cette grossesse à terme. L'enfantement était après après tout un devoir cruel pour les femmes en ce monde.

-Vous vous rendiez quelque part peut-être? Si je puis me permettre de vous offrir mon soutien.

Robb s'était avancé d'un pas en offrant son bras à Lady Ynys. Cela semblait une bonne occasion d'échanger en faisant quelques pas en sa compagnie. Il était sincèrement curieux des peuples Dorniens, et ce de manière des plus bienveillantes. Il avait réellement envie d'en apprendre plus sur ces hommes et ces femmes qui vivaient si différemment de tout ce qu'il connaissait jusqu'alors.



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil du matin
avatar
Le Soleil du matin
Valar Dohaeris

Ft : Diane Kruger
Multi-Compte : Aelinor Connington || Maege Mormont || Balon Greyjoy
Messages : 519
Date d'inscription : 12/05/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Dim 14 Jan - 22:48

La jolie blonde des Montagnes Rouges sourit alors que le nordien la saluait avant de s’incliner devant elle. Aux dires du jeune homme qui n’était pas plus âgé qu’elle lorsqu’elle avait épousé Ryon, il était aussi heureux qu’elle de la voir. Cela faisait chaud au cœur de la jeune femme. Elle le détailla du regard, soucieuse de pouvoir toujours le reconnaître à l’avenir même si elle avait v juste cette fois-ci. Elle lui demanda ensuite pourquoi sa fiancée n’était pas avec lui. Puis elle s’enquit également de son bien-être. Elle pouvait parfaitement concevoir que les deux nordiens ne soient pas leurs aises dans cette région si différente de la leur. Le Soleil de Dorne pouvait être écrasant pour ceux qui n’étaient pas natif du désert. Le jeune loup lui expliqua alors qu’il l’avait laissée pour s’entraîner seul. Ynys Allyrion sourit à ces mots. Elle pouvait aisément comprendre ce choix. Son époux faisait souvent de-même, la laissant se reposer à l’intérieur des murs frais de l’enceinte de La Grâcedieu. « Puis-je savoir à quelle arme vous vous entrainiez ? » demanda curieuse la dame de Dorne. Elle laissa un petit silence et puis reprit. « Je suis ravie de savoir que votre fiancée se porte bien. Les rayons du soleil de Dorne peuvent être forts incommodants. »

Ynys était toute heureuse d’avoir trouver l jeune loup. Mais elle ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil suspect derrière elle. Un long soupire de soulagement s’échappa alors de ses lèvres mi-closes. Puis elle reporta son attention sur Robb Stark qui lui demandait si elle se rendait quelque part. Il lui proposa même un appui sans aucun doute parce qu’il connaissait son état. La jeune femme sourit et son regard s’illumina avec douceur face à tant d’attention. Le Soleil du Matin s’approcha de l’homme du Nord. « Ne vous préoccupez point de votre état vestimentaire. Vous êtes sans aucun doute bien mieux si peu vêtu pour le temps de votre séjour. Quant à moi, je suis l’épouse de Lord Ryon Allyrion et la mère d’un petit seigneur et je ne compte pas trahir le serment que j’ai prêté devant les Sept il y a de cela presque neuf ans maintenant. » fit la dornienne avec une pointe d’humour dans la voix. « Mais pour vous répondre, je n’avais pas de destination précise. Je profite de la fraîcheur pour me balader au grand air. Et puis je dois avouer que les couleurs de Palais-Vieux me rappellent celles que je côtoyais lorsque je vivais encore chez mon père. » Oui, les couleurs de la capitale dornienne lui faisaient penser à celles qu’elle voyait à Ferboys. Et parfois, la blancheur des murs de La Grâcedieu lui pesait un peu. Oh bien sûr après presque dix ans de vie là-bas elle s’y était habituée par ce qu’elle s’habitue et s’adapte à beaucoup de chose. Et puis, elle devait avouer aussi qu’elle n’avait pas eu le choix. Son père lui avait imposé cette union. Elle avait été furieuse au départ, commet ne pas l’être ? Puis avec le temps, elle avait appris à aimer Ryon Allyrion et elle l’aimait réellement d’une force que personne ne pouvait imaginer. La blonde finit par prendre le bras du nordien après avoir fini ses petites réflexions personnelles. Ils commencèrent à faire quelques pas ensembles. « Je suis désolée pour ce qu’il s’est passé lors de la cérémonie de mariage de notre princesse héritière Arianne Martell et du frère du roi Viserys Targaryen. Cette pièce de théâtre a fait beaucoup parler d’elle, peut-être trop j’en ai bien peur. Je m’excuse si cela n’a pas donné une bonne image des fêtes dornienne. » commença par s’excuser la dornienne des Montagnes Rouges.

2 round 12



récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Lun 15 Jan - 23:43


Le Soleil du matin éclaire le Loup



La jeune femme semblait souriante et aimable, pour le plus grand plaisir du Jeune Loup. Bien sûr, il avait confiance que tout cela ne pouvait être que de la facade, un masque pour dissimuler ses véritables intentions. Cependant, il ignorait ce qu'une Dame Dornienne pouvait de tout façon bien vouloir obtenir de lui, et après tout il y avait quelque chose au fond de son regard qui l'incitait à la confiance. Il serait toujours temps pour Robb de se méfier si des sujets majeurs venaient à être évoqués. Pour l'heure, il était bien décidé à répondre à la courtoisie par la courtoisie.

Lady Ynys lui demanda sur quoi pouvoir bien porter son entraînement, et Robb plaça en réponse les épaules de côté pour que son interlocutrice puisse bien voir l'arc en os de dragon qui n'avait pas quitté son dos, logé entre ses omoplates. L'archerie était fatiguante, mais l'était moins pour lui sous de telles chaleurs que l'épée, alors le Nordien privilégiait les flèches au fer le temps de son séjour à Lancehélion. Il avait encore de l'entraînement pour atteindre un niveau équivalent dans les deux armes, donc cela tombait presque bien.

-Je faisais de l'archerie, ma Dame.


Il sourit en se replaçant droit face à Lady Allyrion, qui évoquait sa fiancée. Elle semblait tout aussi intriguée face aux deux Nordiens qu'ils étaient que Robb pouvait l'être face aux Dorniens. Ces deux peuples, de culture bien différentes, partageaient plus qu'avec d'autres régions de Westeros, et cela était à la fois intriguant et plaisant. Robb fit mine de passer sa main sur son front pour répondre à la Dame:

-Il est vrai que les chaleurs dorniennes sont à la hauteur de leurs réputations, et je n'ose imaginer loin des fontaines ou des oasis. Cela ne me rend que plus admiratif des peuples capables d'habiter, de se battre et de survivre sous un tel climat.

Bien sûr, nombreux étaient ceux qui pensaient cela des Nordiens, qui habitaient des terres rudes et balayées par l'Hiver depuis toujours. Sans doute les Dorniens tiraient la même fierté du désert que ses propres compatriotes de la neige et des paysages sauvages, comme si les deux peuples représentaient les deux faces d'une même pièce.

Robb sourit à la pique de la jeune femme concernant ses voeux. Certes, les Dorniens étaient bien connus hors de leurs frontières pour leurs moeurs considérées comme plus légères que dans le reste de Westeros, mais cela ne signifiait certes pas que cela représentait la norme pour chacun d'entre eux. Nul doute que les mariages devaient être aussi lourd de serments de ce côté des Marches ou d'un autre.

Ynys prit son bras, et ils commencèrent à faire quelque pas ensemble. Robb ne voulait pas se montrer trop prévenant envers la jeune femme, ayant bien déviné lors du mariage au regard de son époux qu'elle était déjà sans doute bien protégée, cependant il n'était pas question pour autant de ne pas faire preuve d'une courtoisie soignée. Il prenait donc garde à adapter son pas avec celui de son accompagnatrice pour ne pas exiger d'elle un effort physique inutile. Cela évitait à lui-même un effort supplémentaire sous cette chaleur, donc elle lui rendait service dans ce sens!

La conversation dériva sur la pièce de théâtre survenue pendant les noces princières, qui semblaient préoccuper la Dame de la Gracedieu. Bien sûr, Robb savait de quoi il retournait avec cet évènement qui s'était avéré pour le moins suprenant, et quelque part il se réjouissait qu'il n'ai pas été oublié dans les tournoiements de la fête. C'était le but après tout, que les Dorniens doutent de leur futur Prince consort, qui avait été tourné en ridicule le jour même de son mariage. Robb répondit donc:

-Soyez assurée que cela n'a diminué en aucune façon le prestige des festivités Dorniennes, ma Dame, qui furent à la hauteur de leur réputation. J'en avais entendu le Prince Oberyn m'en faire la description, mais cela avait une toute autre allure sous mes yeux.

Ignorant l'inimitié qui liait la Allyrion au Martell, Robb avait prononcé le nom de la Vipère Rouge en toute innocence. Il enchaîna donc:

-J'ignore qu'elle était l'intention du commanditaire de cette pièce, mais j'espère que cela ne ternira pas l'image du Prince alors qu'il vient tout juste d'arriver sur les terres de Dorne.

Là encore, toute l'innocence du monde dans la voix du Jeune Loup, quand bien même celle-ci était maquillée. Il espérait au contraire que cela ternirait l'image du Prince, mais l'intention était bien d'en évoquer l'idée, même pour s'en défendre en apparence, devant une grande Dame de la région. Il n'était pas question de se placer en porte-à-faux, ou d'attirer l'attention du Dragon sur lui. Il cherchait simplement, de par ces échanges qui de plus lui apportaient un réel plaisir, à mieux connaître l'état d'esprit des Dorniens face à cette alliance lourde de sens, surtout après la trahison de la précédente Princesse de Dorne face par un Targaryen.



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil du matin
avatar
Le Soleil du matin
Valar Dohaeris

Ft : Diane Kruger
Multi-Compte : Aelinor Connington || Maege Mormont || Balon Greyjoy
Messages : 519
Date d'inscription : 12/05/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Dim 21 Jan - 15:59

La dornienne avait légèrement incliné la tête sur le côté  en souriant alors que son interlocuteur lui disait qu’il s’entraînait à l’archerie. Un art noble que la jeune femme aurait aimé apprendre. Mais c’était sans compter sur ses parents qui avaient fait de la jeune Ferboys une véritable lady. A dire vrai elle serait excellente de le jeter de pot de fleur, un art auquel elle s’adonnait volontiers lors que les mots s’élevaient entre elle et son époux. Mais de tout cela, personne n’en savait rien mis à part les servantes qui devaient bien ramasser les fragments. « C’est un très bon choix d’exercice... Lord Rob Stark » voilà qu’elle devenait hésitante. Prise dans son élan de joie lorsqu’elle avait enfin trouvé une personne à qui parler lors de sa promenade quelques instants plus tôt, elle n’avait pas réfléchi à comment l’appeler. Mais à présent que la discussion était lancée, elle devait reconnaître qu’elle ne savait pas quel degré de préséance elle devait utiliser en sa compagnie. « Je suis navrée mais je me rends compte que je ne sais s’il est plus convenable de vous appeler « Ser », ou « Lord ». « Lord » serait plus approprié à votre père peut-être mais étant donné votre place auprès du sa Majesté… » Ynys lui confiait alors son interrogation. Autant être fixée dès à présent.

Puis ils échangèrent sur le climat de Dorne et la jeune femme aux cheveux couleur du soleil se mit à rire doucement. Le Nordien était admiratif de ceux qui vivaient à Dorne. Mais en un certain sens, elle l’était tout autant face à lui, ou plutôt aux siens qui vivaient dans des contrées bien trop froide pour qu’elle imagine y mettre un jour ne serait-ce qu’un orteil. « Toutes les régions de Dorne n’ont pas le même climat. Certes il fit chaud mais vivre en plein milieu du désert ou dans les Montagnes est très différents. Tout comme il est différent de vivre dans les Montagnes Rouges et sur les côtes. » répondit la Dornienne qui tentait d’expliquer ce climat un brin particulier. « Cela est peut-être pour cela que vous trouverez ici des Dorniens très différents. Et puis nous ne sommes pas tous issus du même peuple. » Ynys faisait référence à l’arrivée de la princesse Nymeria qui avait conquit une terre où les premiers hommes vivaient déjà. Ynys taquina le Nordien sur ses habits et elle lui rappela à l’aide d’une petite pique que les Dorniesns n’étaient pas tous des êtres infidèles, loin de là même. Enfin certes, le comportement du Prince Oberyn n’allait pas toujours dans ce sens au vu du nombre de ses conquêtes féminines et de ses filles. Mais la née Ferboys devait au moins lui reconnaître que depuis qu’il avait pris la très belle Ellaria Sand comme amante de cœur, il s’était relativement calmé, du moins officiellement.

Ynys Allyrion prit finalement le bras du Nordien et ils commencèrent à circuler dans les jardins de Palais-Vieux. La future mère remarqua évidemment que le jeune homme prenait garde à la ménager le plus possible en adaptant son allure. Il ne voulait sans doute pas la brusquer et cela le rendait dès plus charmant aux yeux de l’Allyrion. Elle ne se faisait alors pas de souci quant à sa prévenance lorsque sa fiancée devenue épouse porterait son enfant. « Si je puis vous donner un conseil, soyez prévenant avec votre fiancée mais gardez-vous de ne jamais l’étouffer. » fit avec douceur et bienveillance la jeune femme. Elle savait que son époux voulait la protéger, il voulait toujours ben faire, surtout lorsqu’elle était grosse, mais à trop vouloir en faire, Ynys se sentait parfois oppressée et prisonnière. Puis elle lui demanda avec inquiétude si la pièce de théâtre dont le sujet était quelque peu étrange et mal venu lors d’un mariage n’avait point gâché les festivités aux yeux du Nordien. Le fils de Lord Eddard Stark lui assura le contraire et alla même jusqu’à lui dire que le Prince Oberyn lui en avait parlé mais que voir les fêtes dorniennes étaient tout autre chose. Par instinct, Lady Ynys Allyrion se raidit dans sa posture. Même en prenant sur elle, entendre parler ainsi de la Vipère Rouge la mettait dans tous ses états. Mais elle ne pouvait en vouloir au nordien qui ne pouvait absolument pas savoir le passif qui unissait les Ferboys à Oberyn Martell. « Me voilà rassurée. Mais je me demande bien qu’elles furent les paroles du prince Oberyn aux sujets de nos fêtes. » demanda un faussement naïve la jeune femme. Robb poursuivit en ajoutant qu’il ignorait tout de l’intention du commanditaire mais qu’il espérait que cela n’avait point terni l’image du Prince Viserys à Dorne. Ynys Allyrion eut u petit rictus amusée. « Au je crains fort que l’idée du commanditaire de la pièce n’était tout simplement de tourner en ridicule le prince. Et de ce que j’ai pu voir notre princesse n’a guère apprécié la plaisanterie. » répondit Ynys Allyrion qui avait remarqué le comportement de la princesse Arianne Martell qui s’était rapprochée de son époux. Puis elle se rapprocha du nordien qui était tout de même la pupille du roi Rhaegar. « Les gens parlent, Dorne était déjà en ébullition avant l’arrivée du prince Viserys et je doute que les Dorniens aient attendu sa venue pour parler de lui. Je ne serais dans quel sens cependant. » elle se garda bien de donner son propre avis sur la question. Si la Allyrion comprenait ce mariage qui renforçait les liens entre Dorne et la Couronne, elle savait aussi que l’annonce du mariage de la princesse Rhaenys avec un homme du Val et de celui de la jeune sœur du roi avec l’héritier du suzerain du Coflans avaient quelque peu déçu certains dorniens qui voyait le monopole de l’union avec la Couronne leur échapper. Quant à elle, elle ne savait encore que penser du Prince Viserys Targaryen Mais elle espérait qu’il ne soit pas comme son frère et qu’il respecte sa désormais épouse. Parce qu’il ne suffisait pas d’épouser la princesse héritière de Dorne pour que les dorniens l’accepte sans concession comme leur futur prince. Il n’était pas dornien, il ne le devait pas l’oublier et pour beaucoup cela jouait en sa défaveur elle en était plus que certaine.

3 round 12



récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Dim 21 Jan - 23:46


Le Soleil du matin éclaire le Loup



La jeune Dame de la Gracedieu félicita Robb pour ses choix d'entraînements, et ce dernier se contenta d'un rapide sourire de gêne en réponse. Il ne considérait pas accomplir par là quoi que ce soit d'extraordinaire, seulement ce pour quoi il était né: Devenir le meilleur possible pour être capable de protéger les siens.
Le Jeune Loup avait entendu l'hésitation dans la voix de Lady Ynys en s'adressant à lui, mais il ne l'avais pas relevé. Cependant, cette dernière s'interrompit pour l'interroger sur la meilleure façon de s'adresser à lui. En soi, elle avait tout à fait raison, le titre de Lord ne lui revenait pas, du moins pas encore. Il appartenait à son père, Lord Eddard Stark. Cependant, le titre de Ser ne lui était pas plus légitime.

-Vous avez raison, Lady Ynys, le titre de Lord revient à mon père, Eddard Stark. Cependant, je ne suis pas plus digne de l'appellation de Ser, car je ne suis pas chevalier. Appelez-moi juste Robb, ma Dame, cela me suffira amplement.


Il sourit. Après tout, s'il maîtrisait comme tout les courtisans les usages de l'entourage des Rois, les appellation et les titres, lui-même était loin de courir après la reconnaissance toute relative qu'ils apportaient. Après tout, on pouvait appeler quelqu'un Seigneur ou Roi mais prononcer ces mots avec tout le mépris du monde. Robb entendait beaucoup plus de respect dans les intonations de voix de la Dornienne que dans les titres qu'elle utilisait pour le nommer, et cela lui suffisait bien amplement.

Les deux interlocuteurs continuaient leurs déambulations dans les jardins, Robb goûtant la proximité de nombreuses fontaines pour apprécier quelques emprunts sur sa peau transportés par les petites brises qui pouvaient se faire sentir. Y avait-il véritablement des gens vivant dans le désert Dornien, ou bien cela n'était-il qu'une légende destinée à grandir ce peuple? Le Jeune Loup aurait presque été enclin à le croire, tant une telle chose lui semblait impossible. Et pourtant, la Dame de la Gracedieu évoquait les différents types de Dorniens, la diversité de ces nobles qui pouvaient avoir tantôt la peau brune, tantôt les cheveux blonds comme les siens. Il était vrai que cela avait bien surpris Robb à son arrivée à Lancehélion, lui qui ne s'attendait à voir seulement des personnes à la peau mate, dorée comme celle du Prince Oberyn ou de son amante de coeur, les Dorniens qu'il avait le plus côtoyé jusque ici. Ce peuple ne cessait de le surpendre, bien que de manière très positive.

Il évoqua d'ailleurs son ami et mentor à haute voix, alors qu'il était question des festivités dorniennes, et Robb sentit Ynys se raidir contre son bras. Avait-il dit quelque chose qu'il ne fallait bien, ou bien avait-elle simplement fait un faux pas qui avait nécessité son appui? Le Nordien n'en était pas sûr, cependant il se sentit rassuré par la question de son interlocutrice, qui l'interrogeait sur les paroles du Prince. Le Jeune Loup haussa négligemment les épaules avant de répondre.

-Et bien, il m'a simplement fait la description des banquets dorniens, qu'il me disait fastes et enjoués. Je pense qu'il tenait à me faire un peu rêver, mais je n'ai été aucunement déçu parce que j'ai vu.

Après tout, Oberyn avait raconté pléthore d'histoires fascinantes à ce louveteau dont l'univers se limitait aux murailles de Port-Réal, et la plus petite anecdote devenait à ses oreilles une épopée chevaleresque. Sans doute avait-il gardé un peu de cette part d'enfant alors qu'il devenait un homme, et avait conservé un peu de capacité d'émerveillement face à tout ce qui revêt les couleurs de la nouveauté.

Mais bien sûr, le jeune hommeen avait profité pour glisser quelques sous-entendus à propos de Viserys et de sa nouvelle position à Lancehélion. Il était, après tout, bien curieux de savoir ce que les grandes familles de Dorne pouvaient penser de lui, après le passif entre Martell et Targaryen, et après la pièce de théâtre qui s'était donnée en spectacle le jour de son propre mariage. Ynys était bien sûr trop intelligente pour se laisser duper sur les intentions présumées du commanditaire de cette farce, quand bien même les raison lui restaient trop inconnues pour en apprécier l'ironique nécessité. Robb se garderait cependant de lui en raconter l'histoire, malgré toute son affection nouvelle pour la Dame de la Gracedieu.

-Je ne doute pas que ce soit un évènement des plus importants pour la région, et que tout le monde a quelque chose à dire que la question, après tout.

La grande question étant, dans quel sens parlaient-ils.

-J'espère que vous pardonnerez ma curiosité ainsi que mon ignorance, ma Lady, mais le jour du mariage, vous vous êtes présentée comme l'ancienne gardienne de la Voie des Os. Me feriez-vous l'honneur de m'éclairer sur cet étrange titre, qui m'était jusque là inconnu?

Le Jeune Loup espérait ne pas commettre d'erreur diplomatique majeure en confessant son ignorance sur un sujet potentiellement important, mais il ne voulait pas être de ceux qui hochaient la tête stupidement en faisant mine de comprendre.


©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil du matin
avatar
Le Soleil du matin
Valar Dohaeris

Ft : Diane Kruger
Multi-Compte : Aelinor Connington || Maege Mormont || Balon Greyjoy
Messages : 519
Date d'inscription : 12/05/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Jeu 25 Jan - 0:16

La dornienne avait avoué au nordien son hésitation concernant le titre qu’elle devait lui donné. La réponse du jeune homme la conforta dans son idée. Effectivement, le titre de Lord était plus dévolu à son père Lord Eddard Stark. Malgré tout, Robb Stark ne voulait pas non plus qu’elle utilise le titre de Ser puisqu’il n’était pas un chevalier. Ynys Allyrion n’y avait pas pensé mais il était tout à fait juste qu’elle ne l’utilise pas. Il n’y avait pas de chevalier dans le Nord. Ces hommes ne priaient pas les Sept mais les anciens dieux. « Veuillez m’excuser, il est vrai que les hommes ne sont pas chevaliers dans votre région. Vous ne priez pas les Sept comme ici. » souffla un peu gênée la blonde dornienne. Mais lorsqu’il lui proposa qu’elle l’appelle simplement Robb, Lady Ynys Allyrion tiqua un peu. Elle n’avait pas pour habitude d’appeler par leur prénom des personnes qu’elle connaissait à peine. Mais elle sourit au nordien par courtoisie. « Je vais essayer d’accéder à votre requête Robb Stark. » acquiesça la jeune femme.

Puis ils discutèrent de Dorne et de son climat. La dornienne expliqua que les conditions climatiques étaient très différentes en fonction de l’endroit où les gens vivaient. Robb semblait curieux et la jeune femme en était ravie. Elle était heureuse de susciter de la curiosité chez le nordien. Mais le sourire de la jeune femme s’effaça un peu lorsqu’il lui parla du prince Oberyn Martell. La Lady s’était raidit et elle ne sait si Robb l’avait senti, compris ou il pensa simplement que son état l’avait incommodée un instant. Il ne fit pas de remarque et l’Allyrion le suivit dans cette démarche. Elle n’avait pas à lui montrer dans le ressentiment qu’elle éprouvait pour le frère du prince de Dorne. Elle ne le connaissait pas assez et quand bien même ; la belle n’avait pour habitude de divulguer ce genre de chose même si ce n’était plus véritablement un secret pour personne à Dorne. « Le prince Oberyn était un homme fier de sa région. » lâcha-t-elle tout simplement alors que le sujet déviait doucement sur la pièce de théâtre qui s’était tenue après la cérémonie de mariage. Elle en avait un peu discuté avec le roi et Ser Gerold Dayne mais elle aimait avoir plusieurs versions. Un seul sifflement n’était jamais bon à entendre.

« Dorne est mystérieuse et peut se montrer enivrante. Dorne n’en demeure pas moins méfiante et le désert peut rapidement se transformer en tombeau. » souffla ma femme de Montagnes Rouges entre conseil, invitation à la prudence et mise en garde. Car elle ne douterait pas que le pupille du roi discuterait avec d’autres de tout ceci. Peut-être pas en détails, mais il évoquera un jour ou l’autre cette conversation. Et la Dornienne voulait être certaine que ne se joue pas de sa région impunément. Puis ils poursuivirent leur chemin et le jeun loup du Nord lui demanda de l’éclaircir sur le titre qu’elle avait évoqué lorsqu’elle s’était présentée à eux au mariage. Ynys Allyrion afficha un magnifique sourire alors qu’elle s’apprêtait à parler de sa famille de naissance. Car s cœur et sa vie appartenait désormais à La Grâcedieu, son âme demeurait profondément Ferboys et à jamais.  « Oh ne n’ayez aucune honte. Je comprends tout à fait. Je ne suis moi-même pas certaine de connaître tous les titres des seigneurs du Nord. » commença la Allyrion tout en le rassurant sur son ignorance qu’elle jugeait parfaitement légitime pour une personne venant dune région aussi éloignée qu’était le Nord, même s’il avait grandi en terre de la Couronne. « Pour être tout à fait honnête avec vous, c’est un des titres que porte mon père Lord Anders Ferboys, seigneur de Ferboys. Le fief des Ferboys se trouve dans les Montagnes Rouges aux portes de la Voie des Os, aussi appelée la Voie de Pierre. Traditionnellement le seigneur de Ferboys porte, entre autres le titre de Gardien de la Voie, ou Gardien de la Voie des Os ou encore Gardien de la Voie de Pierre. » reprit doucement la jeune femme très fière d’en apprendre un peu plus à un étranger sur sa famille qui fut jadis une famille de roi alors qu’il n’acceptait pas encore l’arrivée de la Princesse Nyméria.  Puis après avoir marquée une courte pause, elle reprit. « Pour tout vous dire, je suis l’aînée des Ferboys et il fut un temps où j’étais un peu la Gardienne de la Voie, ce n’était pas réellement officielle pour ne pas dire complètement officieux mais c’était convenue. Parce que j’aurai pu, dû hériter du domaine de mon père. Mais j’ai épousé il y a presque dix ans l’héritier de la maison Allyrion de La Grâcedieu et je ne suis donc plus la gardienne de la voie des Os. » acheva-t-elle de dire avec une pointe de mélancolie dans la voix. Oui elle aurait aimé hériter de Ferboys, devenir Lady de la terre qui l’avait vu naître et grandir. Et qui sait, aurait-elle peut être fini par céder face aux avances du prince Quentyn Martell. Son avenir aurait pu être bien différent sans ce mariage qu’elle ne regrettait pourtant pas à présent. Quant au pourquoi elle n’avait pas hérité alors que la loi dornienne autorisait les femmes à prendre la tête des domaines, elle ne le dévoila pas au nordien qui pouvait très bien lui demander ou non. Il était parfaitement libre de poursuivre sa réflexion en lui demandant ou changer de sujet à sa guise. Elle ne doutait pas une seule seconde qu’il aurait bien d’autres questions à lui poser. Et si ce n’était pas le cas, et bien elle, elle en avait à son attention. Car s’il était désireux d’en savoir plus sur Dorne, voilà qu’elle était elle-même très curieuse d’en apprendre davantage sur le Nord. Une région qui attisait sa curiosité naturelle par son territoire tout aussi inhospitalier que peut l’être Dorne pour des hommes et des femmes qui n’y avaient pas grandi.

4 round 12



récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Lun 29 Jan - 11:33


Le Soleil du matin éclaire le Loup



La jeune femme s'excusa en se souvenant que les Nordiens ne priaient que rarement les Sept, et n'étaient donc pas férus de chevalerie. Robb secoua rapidement la tête pour signifier à la Dame de la Gracedieu qu'aucun mal n'avait été commis. Dorne et le Nord étaient après tout à un continent d'écart, et à ce titre il était bien normal que les deux contrées ne se connaissent pas toujours si bien que cela.
Et pourtant, le Jeune Loup espérait bien que cela change à l'avenir. Durant ses années de pupillage, Robb n'avait certes pas pu faire grand chose pour sa région d'origine, il avait espérer nouer des liens avec les grands seigneurs et dames de Westeros qu'il avait pu croiser à la capitale. Il ne se faisait pas de faux espoir, il savait que depuis la fin de la rébellion, le Nord était isolé sur le grand plateau de cyvosse du continent: Le Conflans avait basculé aux Nerbosc, Stannis Baratheon avait repris les rênes de l'Orage, et seul Jon Arryn du Val pouvait encore être considéré comme un ami de la maison Stark. Mais le Nordien, de son côté, s'était lié avec Willos Tyrell, Oberyn Martell, et d'autres illustres personnalités dans des amitiés certes sincères, mais qui pourraient lui être d'une grande utiité par la suite.
Bien sûr, les Targaryen avaient une immense longueur d'avance sur lui et il en avait conscience, une famile royale remplie de princes et princesses à marier contre le fils d'un traître envoyé à la capitale. Rhaegar s'était d'ailleurs comporté comme Robb n'en avait pas attendu moins de lui, plaçant sa fratrie et ses enfants auprès des plus grandes familles de Westeros. Jusqu'ici, cela n'avait pas inquiété Robb outre mesure, qui de toute façon n'envisageait pas cette tentative de rapprochement avec les autres nobles comme une opposition envers sa famille d'accueil, et uniquement comme une tentative de paix. Cependant, depuis l'empoisonnement de Wylla Manderly et la mise au jour de la perfidie du frère du Roi, cela ôtait le sommeil au Nordien, qui craignait de voir tout Westeros, ses amis de toujours y compris, se retourner contre sa maison le jour où le Dragon aurait décidé de rayer sa famille de la carte du continent.

Le Nordien et la Dornienne continuèrent à échanger sur le climat de la région, changeant et impitoyable. Il ignorait que la contrée pouvait être si différente selon les lieux, ayant toujours imaginé Dorne comme une sorte d'étendue de sable sans fin, contre laquelle se battaient inlassablement quelques oasis permettant l'existence humaine. En cela, il devait bien reconnaître son ignorance. Il profita également de l'occasion d'échanger ainsi avec la Dame de la Gracedieu pour l'interroger en toute innocence au sujet du titre avec lequel elle s'était présentée à lui le jour des noces princières. Cette dernière ne sembla pas s'offusquer de cette question, et au contraire lui répondit avec un certain enthousiasme. Elle lui expliqua que la voie des Os était la route qui passait par Ferboys, sa maison de naissance, dont elle aurait du prendre la tête avant qu'elle n'épouse le futur seigneur de la Gracedieu.
Le Jeune Loup ne manqua pas d'entendre la pointe de mélancolie dans la voie de son interlocutrice alors qu'elle évoquait tout cela pour lui, et cela lui fit froncer légèrement les sourcils. Pourquoi Lord Ferboys avait-il exigé d'elle qu'elle épouse Lord Allyrion alors qu'elle devait hériter de ces terres? Les lois dorniennes ne faisaient pas primer le droit d'aînesse sur toute autre considération en termes d'héritage?

Cela fit momentanément penser à sa propre fiancée, Wynafryd Manderly, dont la position aurait du lui permette un jour d'hériter de Blancport, la cité la plus riche du Nord. Pourtant, poussée par son grand père Lord Wyman, elle s'était rendue à la capitale avec l'idée plus ou moins claire de chercher un parti puissant, et ses fiançailles avec lui la faisaient renoncer à l'héritage qui était pourtant le sien. Certes, la Sirène avait toujours semblé agir de sa propre volonté, et se destinait maintenant à devenir un jour Dame de Winterfell, Suzeraine du Nord. Mais regrettait-elle Blancport? Robb se promit d'évoquer la question avec elle un jour. Quoi qu'il en soit, il préférait ne pas pousser le sujet plus avant avec Lady Ynys, pour ne pas remuer des sentiments négatifs chez la jeune femme. Il se contenta simplement de dire:

-Je comprends mieux maintenant. Je comprends que vous soyez toujours fière de ce titre, Lady Ynys.

Il ne pouvait que partager le sentiment de son interlocutrice, lui qui avait toujours utilisé la fierté et le prestige de son nom pour se défendre face à la perfidie et au mépris qu'il avait rencontré à la capitale.

-Les habitants de Dorne semblent aussi fiers de leurs origines que les Nordiens, à ce qu'il me semble. Après tout, nous sommes les peuples les plus différents des Sept Couronnes, et il est important que nos spécificités perdurent aux travers des âges, ne pensez-vous pas?

Robb adressa un léger sourire à Lady Ynys, sans cesser leur petite marche autour des jardins, sur lesquels ses yeux pouvaient s'attarder de temps à autre.


©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil du matin
avatar
Le Soleil du matin
Valar Dohaeris

Ft : Diane Kruger
Multi-Compte : Aelinor Connington || Maege Mormont || Balon Greyjoy
Messages : 519
Date d'inscription : 12/05/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Mar 6 Fév - 15:01

Ynys avait répondu avec sincérité et mélancolie. Elle ne parlait souvent de cette rancœur passée à l’égard de son père qu’elle adorait pourtant. Il l’avait offerte à l’âge de quinze ans à un homme de plus de vingt ans son aîné. Elle aurait pu refuser, faire un scandale auprès de Anders Ferboys. Mais elle n’avait rien fait sauf accepter bien sûr. Et puis la rage qu’elle avait aussi un temps exprimé contre son jeune frère se dissipa avec le temps et surtout le magnifique cadeau qu’il lui fit. S’il savait à quel point cela l’avait touché. En la mariant à Ryon Allyrion, Anders Ferboys faisait de son fils l’héritier de son fief et en cela, la jolie blonde serait toujours un soutien pour son cadet. Certes il avait été un peu élevé comme un héritier, mais elle le savait, cela lui avait fait autant bizarre de se voir propulser à ce rang d’un coup sans prévenir. Et puis Lay Allyrion n’oublierait jamais le jour o son frère avait débarqué à La Grâcedieu pour exiger une conversation avec lady Delonne et son fils. A cette époque, les Ferboys avait appris que la Dame de La Grâcedieu discutait avec son héritier pour éventuellement répudier la jeune femme alors incapable de donner naissance à un enfant viable. Cletus avait alors plaidé la cause de sa sœur et avait gagné la bataille. Ynys Allrion sourit aux paroles du Nordien. « Ce titre fait partie de moi. Ne pas en être fière serait renier ce que je suis. C’est comme si vous oubliez que vous êtes l’héritier du Nord parce que vous êtes devenu la pupille du roi Rhaegar. Il y a des choses qui ne changeront jamais. Je ne cesserai jamais d’être la fille de Anders Ferboys même si je suis désormais aussi l’épouse de Lord Ryon Allyrion et par conséquent Lady de La Grâcedieu. Vous étiez à votre naissance l’héritier du Nord et cela ne changera jamais. Un loup ne devient pas un dragon même s’il grandit avec eux. » souffla la jeune femme.

La dame de Dorne hocha la tête. Robb Stark avait raison. Le Nord et Dorne se ressemblait, elle le voyait. Mais malgré tout, les dorneien et les nrodiens étaient différents sur un point. Le Nord avait baissé la tête face aux Dragon, Dorne ne l’avait pas vraiment fait ou du moins bien plus tard. Et si Lyanna Stark avait prêté préjudice à Dorne en éclipsant de l’esprit du prince héritier celle qu’il aurait dû tant aimer, Elia Martell, ce n’était pas la faute de la nordienne. Du moins c’était l’intime conviction de Lady Ynys Allyrion. La jeune femme pensait plutôt que Rhaegar avait bafoué l’accord passé entre la principauté de Dorne et la Couronne. Une idée que tous les Ferboys partageaient. « Dorne et le Nord sont effectivement deux régions bien différentes des Sept couronne. Mais nous restons des peuples de guerriers. De tout temps nous avons dû nous battre pour rester ce que nous sommes. » commença la jeune femme. Lady Ynys Allyrion continua de marcher dans les jardins aux bras de Robb Stark. Elle lui sourit à nouveau et regarda les jardins magnifiques de Palais Vieux. « Vous savez Robb, je crois que Dorne et le Nord resterons toujours des régions à part dans le royaume des Sept Couronne. » Ynys marqua un silence et plongea alors son regard dans les prunelles du nordien. Elle était une mère et une sœur et elle ne pouvait s’empêcher de penser à Lady Catelyn Stark et au reste de la famille des loups. La jeune inspira profondément et posa une main très protectrice sur son ventre. « Si je puis me permettre, j’aimerai vous dire quelque chose. Vous étiez jeune lors de la rébellion du cerf, je n’étais pas bien vieille non plus je n’avais à l’époque que 9 ans. Mais je peux vous dire une chose. »  Elle se rapprocha de lui et murmura. « Je suis profondément navrée que vous ayez dû quitter les vôtres. Et je peux comprendre le drame qu’à dû vivre votre mère en vous voyant arraché à elle. J’ai moi-même perdu des enfants. » Il était étrange de voir que les jardins pouvaient rapprocher deux personnes venant de deux régions aussi différentes. Lady Ynys Allyrion avait de l’affection comme une sœur ou une mère pouvait en avoir pour un enfant.

Puis elle s’écarta à nouveau. Elle sourit au nordien et reprit un ton plus normal. « Mais dites-moi est-ce que vous vous plaisez à Dorne ? J’espère que vous appréciez ces jardins puisque vous vous y promenez avec moi à présent. » Elle était curieuse de savoir si le Nordien se plaisait malgré le climat difficile de Dorne. Elle voulait aussi savoir comment le nordien voyait la Couronne, lui qui était la pupille du roi et qui pourtant avait été arraché à sa famille par décret royal.

5 round 12



récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Jeu 8 Fév - 16:31


Le Soleil du matin éclaire le Loup



Lady Allyrion lui confirma être fière de ce titre qui appartenait à sa famille, et Robb ne pouvait que l'approuver en cela. Elle avait raison: L'abandonner serait renoncer partiellement à ce qu'elle était. Robb lui-même ne s'était-il pas accroché aux titulatures prestigieuses détenues par ses parents, et par sa famille plus éloignée dans le temps, pour tenter de conserver son identité nordienne malgré une enfance passée loin de toutes ces considérations?
Il y a des choses qui ne changent jamais. La jeune femme avait après tout la même réflexion que lui. Etre le pupille du Roi Rhaegar n'en faisait pas moins de loin l'héritier du Nord. Cela tira un sourire attendri au Jeune Loup, qui était touché par la sollicitude et la compréhension de la jeune femme.

La Dame de la Gracedieu approuvait sa réflexion quant aux spécificités intrinsèques du Nord ainsi que de Dorne par rapport au reste des Sept Couronnes. Dorne n'avait jamais été pris, ils demeuraient avant tout des guerriers, cela était vrai. Le Nord avait ployé le genou devant les Dragons pour protéger leurs terres déjà si rudement touchés par les évènements du climats ainsi que leur peuple, cependant ils n'avait jamais pour autant baissé les armes. La rébellion l'avait montré, ils demeuraient également de puissants combattants, prêts à défendre leur maison suzeraine ainsi que leurs intérêts.

C'est à ce moment que la jeune Dame posa une main sur son ventre arrondi et se rapprocha du Jeune Loup, ce que ce dernier laissa faire sans broncher, mais tout de même avec un certain étonnement.
Les paroles de Lady Ynys touchèrent profondément Robb, qui ne s'attendait pas à entendre cela de la part d'une Dame dornienne. Peut-être étaient-ces sentiments en tant que mère qui la poussaient à se sentir proche de Lady Catelyn, et de ce qu'elle avait pu ressentir quand son fils tout juste né avait été arraché de ses bras.
Le regard du Nordien se posa sur la jeune femme, une lueur de mélancolie se lisant dans le bleu de ses yeux. Il était heureux de voir que la prétendue rivalité que les Sept Couronnes voulaient bien voir dans la confrontation entre Elia Martell et Lyanna Stark ne masquait pas la réalité des évènements pour Lady Ynys: Le Roi avait délaissé son épouse et ses enfants pour enlever une enfant, qui n'avait que 14 ans lors du tournoi de Harrenhal.

Le jeune garçon laissa passer quelques instants de silence avant de sourire doucement et de répondre à la Dame de la Gracedieu:

-Vous me touchez Lady Ynys. Je vous suis reconnaissant.

Il avait déjà entendu cette idée, ou du moins sous-entendue, par plusieurs femmes dans le passé. Il se souvenait des visites à la capitale de Ellaria Sand, qui ne tarissait ni d'éloges ni d'amour quand elle parlait de ses filles. Combien de femmes en Westeros, qu'importe leur allégeance, combien de mères s'étaient senties compatissantes pour la Tully tout juste mariée, qui devait abandonner son nouveau-né à celui qui avait exterminé sa famille?

L'échange s'allégea tandis que leurs déambulations reprenaient. Robb n'avait pas tenu à s'attarder sur la question, cependant il était visible qu'avoir pris conscience de la compassion que la jeune femme pouvait ressentir à son encontre lui avait réchauffé le coeur.
Ynys Allyrion lui demanda si Dorne et ses jardins lui plaisaient. Le sourire du Nordiense fit plus franc et plus joyeux, tandis que son regard s'égarait dans la direction des fontaines:

-Dorne ne ressemble à rien de ce que j'ai pu voir auparavant. Je suis impressionné par la beauté des paysages, des jardins, de Lancehélion. Même si la chaleur est difficile au quotidien, je trouve ce pays des plus beaux. Et si vous me dites que certaines régions sont encore différentes, alors j'espère avoir un jour la chance de les découvrir.

Le Jeune Loup avait après tout soif de voyages et de découvertes, après avoir passé son enfance entre les murs de Port-Réal. En une demi-année sur les routes, il avait plus vu qu'en quinze ans d'existence. Bien sûr, il savait qu'une fois que son devoir le rappelerait dans le Nord, il pourrait peu quitter Winterfell ou le Nord. Mais il espérait avoir le plus de temps possible entre sa majorité et l'heure de son devoir, aussi bien pour avoir la possibilité de profiter du seigneur son père, que de jouir d'une liberté à laquelle il n'a pour l'heure jamais goûté.

-Et vous, ma Dame, avez-vous pu visiter d'autres régions en Westeros, d'autres paysages que Dorne?



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil du matin
avatar
Le Soleil du matin
Valar Dohaeris

Ft : Diane Kruger
Multi-Compte : Aelinor Connington || Maege Mormont || Balon Greyjoy
Messages : 519
Date d'inscription : 12/05/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Ven 9 Fév - 16:27

« Pardonnez-moi. Je ne voulais pas vous rendre si triste Robb. » souffla précipitamment la Dornienne en tournant la tête de gauche à droite. Elle ne voulait pas qu’il se sente triste à cause de ses confidences. Peut-être n’aurait-elle tout simplement pas dû les faire. Ynys Allyrion s’en voulait un peu désormais et ferait tout pour que la mélancolie quitte ses yeux couleurs océan. Robb était touché par ses mots et Ynys ne savait si cela était bon signe ou non. Certains diraient sûrement qu’une femme dornienne ne devrait pas être aussi gentille avec un nordien. Mais La Dame de La Gracedieu n’était pas d’accord avec cela. Après tout la jeune Lyanna Stark n’avait probablement pas demandé à attirer le regard du prince Rhaegar à l’époque. Au final, Elia Martell et Lyanna Stark n’étaient que deux victimes et si la louve mourut en premier, Elia dut vivre avec l’idée que son époux en avait préféré une autre à un moment.

La Dornienne et l’héritier du Nord poursuivirent leur chemin dans les Jardins de Palais-Vieux. Lady Ynys Allyrion en profita alors pour demander à son interlocuteur s’il se plaisait à Dorne et s’il aimait les jardins dorniens. Elle ne voulait pas mettre encore plus mal à l’aise le jeune homme et c’était pour cette raison qu’elle avait volontairement changé le sujet de leur discussion. Il était plus plaisant de parler de choses plus légères comme les fleurs. Robb Stark trouvait les lieux charmants et appréciait les paysages qu’il vouait défiler sous ses yeux. Le loup du Nord espérait pouvoir découvrir les autres régions « Peut-être que mon époux et moi-même aurons le plaisir de vous accueillir un jour à La Grâcedieu. Sachez que je serai plus que ravie de vous y accueillir si vous le désirez. » répondit en souriant la jeune femme qui était parfaitement sincère. Et puis il lui demanda si elle-même avait pu voyager en dehors des terres de Dorne. Ynys baissa légèrement la tête et inspira profondément. « Pour tout vous dire, je n’ai encore jamais quitté les terres de Dorne. Pourtant peut-être aurai-je pu avant mon mariage mais cela ne s’est jamais produit. » répondit tout simplement la Dame de La Grâcedieu. Mais à dire vrai cela ne la dérangeait pas plus que cela. Elle sourit à Robb et aouta. « Et puis maintenant avec mon fils je me vois mal quitter les terres de Dorne. Il n’a malheureusement pas une bonne constitution. Je ne veux pas le perdre comme j’ai perdu son aîné. » La mort de Silas avait été une épreuve presque insoutenable pour la jeune femme qui avait perdue peu de temps avant une fille qui en réalité n’avait jamais vécue. Il y avait des choses qu’une femme avait du mal à accepter et cela en faisait partie. « C’est sûrement pour cela que je peux facilement me mettre à la place de votre mère. Se voir arracher son nouveau-né si tôt après l’avoir mis au monde est une épreuve que je ne souhaite à aucune mère. Nous ne devrions jamais avoir à subir cela. » reprit avec douceur et tendresse la future mère. Elle l’avait vécue dans sa chair et dans son âme. Elle se rappelait encore des cris qu’elle avait poussés lorsque le mestre était parti en silence, sa fille morte dans les bras. Elle s’en était presque rendue malade de douleur et de tristesse. Et une larme vint perler le long de sa joue. Elle ne s’y attendait pas et la laissa rouler sur sa peau sans même essayer de l’essuyer. Cela ne servait à rien. Ce n’était que le résultat d’émotions qui remontaient à la surface.



récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Dim 11 Fév - 20:50


Le Soleil du matin éclaire le Loup



La jeune Dame de la Gracedieu sembla inquiète d'avoir attristé son interlocuteur, et ce dernier ne pouvait qu'être touché par sa sollicitude. Quoi qu'il en soit, si l'échange s'était certes tourné vers des sujets douloureux, la gentillesse de Lady Ynys avait atteint le Jeune Loup, qui ne s'attendait pas à y faire face sur les terres dorniennes. Etait-ce l'instant maternel de la Dame qui s'exprimait face à cet enfant qui ne connaissait que très peu sa famille? Sans doute, mais il n'en demeurait pas moins que les paroles de la dornienne étaient touchantes.

Robb adressa donc un sourire à Lady Ynys, qui certes ne monta pas totalement jusqu'au bleu de ses yeux, mais qui était tout de même sincère envers la dornienne.

-Ne vous en faites pas, ma Dame. Vos paroles sont touchantes.

Il serra très légèrement le bras de la jeune femme accroché au sien en signe de connivence. Après tout, il n'avait connu de la compassion que de peu de personnes en ce monde. Les Targaryen, malgré l'affection réciproque qui les liait, n'en demeurait pas moins les premiers responsables de sa situation, et ne pouvaient au final le comprendre tant qu'il n'y avait pas remise en cause de la légitimité de leur victoire lors de la rébellion, et donc de sa présence à la capitale. Lady Farring avait été véritablement présente pour lui dans son enfance, quand bien même ils avaient fini par s'éloigner au fil du temps, Robb refusant de s'interposer dans le lien spécial qui unissait la Dame de compagnie à la Princesse Rhaenys. Depuis quelques lunes, il pouvait maintenant se confier celle qui était devenue sa fiancée, Wynafryd Manderly, mais après tout cela était assez récent, et ils avaient passé de longues lunes loin de l'autre. Dans de telles circonstances, entendre de telles paroles de la part d'une jeune Dame théoriquement si éloignée de ces préoccupations.

Cette dernière lui proposa de l'accueillir un jour à la Gracedieu, ce qui tira au Nordien un sourire qui cette fois se fit plus communicatif.

-Ce serait un plaisir et un honneur, Lady Ynys.

En toute sincérité, il ignorait si cela aurait lieu un jour. Non pas qu'il n'en ressentait pas l'envie sincère, cependant il ne savait s'il aurait seulement un jour l'occasion de revenir sur les terres de Dorne, quand la délégation royale quitterait Lancehélion. Après tout, il passerait encore quelques lunes à Port-Réal, et quand l'heure de ses seize ans sonnerait, il reprendrait la route du Nord avec la bénédiction -et apparemment la compagnie- du Roi lui-même. Une fois Winterfell regagné, sa famille retrouvée, aurait-il un jour la possibilité de descendre aussi loin du Sud? Les relations diplomatiques étaient faibles entre ces régions si lointaines...Mais après tout, rien n'enmpêcherait Robb, une fois seigneur de Winterfell, de rétablir la communication entre les deux régions si cela lui semblait opportun. Encore qu'avec le lézard empoisonneur comme Prince consort, rien n'était moins sûr.

L'ancienne Gardienne de la voie des Os évoqua le fait qu'elle n'avait jamais quitté les terres de Dorne et ses enfants, dont celui qu'elle avait partie. Une expression attristée passa sur le visage de Robb en apprenant ce triste évènement, qui expliquait l'inquiétude de lady Ynys quant à sa grossesse, que le Jeune Loup avait déjà identifié lors de leur première rencontre au mariage princier. Nul doute que cela avait profondément marqué la Dornienne -y avait-il plus grande tragédie en ce monde que de perdre un enfant?

-Je prie les Dieux qu'ils soient cléments avec vous pour cette grossesse, Dame Allyrion. Nul doute que vous le méritez.

Chaque être humain en ce monde n'avait-il pas droit à un peu de bonheur? Et d'autant plus quand cela touchait à la vie familiale? Robb avait en tout cas envie de le croire, et il espérait également atteindre ce bonheur auprès de la Sirène de Blancport, de ses parents ainsi que de ses frères et soeurs quand viendrait l'heure du retour.

C'est à ce moment que Robb aperçut du coin de l'oeil une silhouette familière dans sa direction. Il s'agissait de Gyles Ardoise, le bouclier-lige de sa fiancée, qui s'arrêta à bonne distance du Nordien et de son interlocutrice pour ne pas les déranger, mais attendant tout de même manifestement de lui qu'il le rejoigne. Il s'arrêta avant de se tourner vers la Lady de la Gracedieu, s'adressant à elle avec déférence avant de lui rendre son bras:

-Ma Lady, malheureusement il me faut vous quitter, je crois que je suis attendu auprès de ma fiancée.

Le Jeune Loup s'inclina respectueusement devant la jeune femme avant de lui accorder un sourire. Il avait passé un véritable et agréable moment en sa compagnie.

-Je vous remercie pour le temps que vous avez accepté de me consacrer. J'espère avoir l'occasion de vous revoir avant mon départ, si ce n'est pas le cas je ferai en sorte d'honorer un jour votre invitation. Quoi qu'il en soit, vous serez toujours la vienvenue à Winterfell si un jour vos devoirs vous le permettent.

Après un dernier sourire, il tourna les talons en direction du fils du maître d'arme de Chateauneuf, son coeur réchauffé par l'éclat du soleil du matin.

HRP:
 



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil du matin
avatar
Le Soleil du matin
Valar Dohaeris

Ft : Diane Kruger
Multi-Compte : Aelinor Connington || Maege Mormont || Balon Greyjoy
Messages : 519
Date d'inscription : 12/05/2017

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   Lun 12 Fév - 16:19

Ynys sentit la légère pression du bras de son compagnon de promenade sur le sien. Elle eut un petit sourire et n’ajouta pas d’autre mot. Elle s’était excusée pour lui avoir causé un peu de peine mais manifestement il ne lui en tenait point rigueur. C’était le principal aux yeux de la dornienne. Ils poursuivirent leur discussion et Ynys finit par affirmer qu’elle l’accueillerait avec joie s’il venait à revenir à Dorne. Evidemment, elle en toucherait deux mots à son cher et tendre. Mais elle partait du principe qu’elle ne pouvait pas l’éloigner de Dorne sous prétexte qu’il s’agissait d’un nordien. Alors oui, Dorne et le Nord n’avait jamais eu réellement de bonnes relations mais la vérité c’était qu’il n’y en avait jamais eu de réelle relation tout court. Robb Stark accepta la proposition de la Dame de La Grâcedieu et Lady Ynys Allyrion le nota dans un coin de son esprit. Voilà un moyen de permettre à Dorne de nouer des relations avec le Nord. Cela serait toujours très intéressant. Après tout, le pupille du roi serait un jour Seigneur du Nord, le plus tard possible évidemment. Mais lorsque sa majorité sera venue, lorsqu’il sera de retour dans sa région de naissance, il pourra toujours tourner les relatons du Nord en direction de Dorne.

Puis Robb lui demanda si elle avait déjà quitté les terres de la principauté de Dorne. Lady Allyrion lui répondit que non invoquant comme raison le fait qu’elle avait des enfants. Même si désormais elle n’en avait plus qu’un, l’enfant à venir n’arrangerait rien de ce point de vu là. Mais elle ne regrettait rien. Elle préférait et de loin s’occuper de ses enfants plutôt qu’aller explorer les autres régions de Westeros. Mais elle pouvait parfaitement comprendre que cela soit le souhait d’être plus jeune qu’elle et ayant encore la possibilité de le faire. Elle sourit alors au jeune loup. Il lui assura qu’il prierait les dieux pour que sa grossesse se passe au mieux et pour cela elle lui en était très reconnaissante. Elle fit un petit signe de tête en signe de reconnaissance. Puis le loup s’arrêta de marcher et la dame le suivit un peu brutalement. Elle ne s’attendait pas à cela. Mais elle remarqua rapidement l’ombre d’une silhouette inconnue pour elle mais que le jeune Stark semblait connaitre. Robb s’écarta de la jeune femme et fit remarquer qu’il devait être attendu auprès de sa fiancée. Ynys lui sourit et répondit. « Ne vous en faites pas, mon cher Robb. Je m’en voudrais de vous retarder auprès de la jeune femme qui a la chance d’être votre fiancée. »

Ynys s’inclina elle aussi pour remercier son compagnon de promenade. Puis elle acquiesça d’un hochement de tête concernant le temps qu’elle lui avait accorder. A dire vrai, c’était plutôt elle qui devrait le remercier. Grâce au loup, elle ne s’était pas ennuyée lors de sa balade dans les jardins de Palais-Vieux. Elle serait alors à même de retrouver son époux en pleine forme. « Ce sera un plaisir de converser à nouveau avec vous Robb StarK. Et je ne manquerais pas de passer vous voir à Winterfell lorsque vous y demeurerez définitivement et si mes devoirs me le permettent un jour. Mais je peu vous dire la même chose au sujet de La Grâcedieu. Quant à nous revoir avant votre départ, les Sept ou vos Anciens Dieux nous le diront. » Elle laissa ensuite le loup s’éloigner pour rejoindre l’autre Nordien. Elle inspira doucement et repartit dans l’autre sens. Elle fut alors rejointe par son époux, Lord Ryon Allyrion qui marchait d’un pas décider vers elle. Sans doute s’était-il demandé où elle était passée. Quoi qu’il en soit, l’homme se rapprocha de sa Dame et l’embrassa sur le front comme une enfant. Elle lui offrit un sourire des plus tendre. Si au départ elle se renfrognait à chaque fois qu’il adressait ce geste, désormais elle en était que plus touchée par cette marque d’affection si particulière et si protectrice.

Ynys repartit vers l’intérieur de Palais-Vieux au bas de son mari. Elle lui raconta en partie sa discussion avec le loup. Evidemment, elle passa sous silence la partie concernant la fameuse pièce de théâtre. Non pas qu’elle voulait le lui cacher mais elle considérait que cela ne devait point trop l’intéresser. Surtout que le loup n’avait pas dit grand-chose à ce sujet. Du moins elle avait pris la décision de ne pas tout comprendre. En revanche, ce qu’elle avait retenu et ce qu’il rapporta à Ryon ce fut que le jeune pupille du roi Rhaegar Targaryen s’entendait assez bien avec la vipère Rouge de Dorne, une information qui réjouit son homme comme elle avait pu le prévoir.



récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le soleil du matin éclaire le loup [PV Robb Stark]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: