RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [FB] Au coeur du changement feat Alysane 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 [FB] Au coeur du changement feat Alysane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Ourse protectrice
Dacey Mormont
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris
[FB] Au coeur du changement feat Alysane Tumblr_noien6xICr1se0lavo4_250
Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 1430
Date d'inscription : 29/06/2016

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane EmptyJeu 4 Jan - 10:43

Au coeur du changement
Alysane x Dacey
" Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas. "
Semaine 3, Lune 5, An 299



Entre les sapins de l'île aux ours, à la lueur des premières lumières du soleil, un jeune couple se retrouvait. Un moment de partage où Dacey pouvait tout oublier, et ne vivre qu'à l'instant présent, avant de devoir retourner aux responsabilités qui étaient siennes. En tout cas, c'était ce qu'elle avait espéré pour ce jour. Accompagné du petit ourson qui avait pris l'habitude de la suivre, ayant sûrement l'image maternelle dans son esprit, Dacey avait retrouvé comme chaque matin depuis leurs retrouvailles, Dryn. Il lui apparut clairement dès le premier regard qu'il était bien décidé de revenir sur le sujet du mariage, d'une rencontre avec Maeve, d'une vie simplement auprès d'elles à la vue de tous, une vie que Dacey ne pouvait concevoir. Pourquoi ne pourraient-ils pas s'aimer sans être marié ? Pourquoi voulait-il forcément s'attacher à elle de cette manière ? Le mariage n'était que prison pour l'Ourse, et cela, il avait du mal à le concevoir, et plus, il tentait de la convaincre, plus elle se refermait sur elle-même. Ce que Dryn ne comprenait pas, c'était que Dacey ne voulait pas se perdre dans ses sentiments, son peuple devait toujours passer en premier, elle avait un rôle important à jouer pour l'île-aux-ours et sa protection. Quand elle songeait au mariage, l'image de Jorah lui revenait toujours à l'esprit et surtout ses actions pour une histoire d'amour qui allait à l'encontre de tout ce qui importait pour elle. La conversation fut vite coupée court, Dryn partant de son côté, une nouvelle fois en colère, pendant que Dacey, elle, se sentait toujours aussi faible. Depuis quelques semaines, son teint prenait rarement des couleurs, une pâleur qu'elle essayait de masquer en se pinçant les joues, puis, il y avait aussi ses vertiges et ses nausées qui venaient souvent la perturber. Ne voulant inquiéter personne, l'héritière de Maege Mormont avait gardé cela pour elle.


Pour le coup, elle se retrouva seule avec le petit guerrier dans les bois et décida de se rendre au Barral. Voulant demander conseil aux anciens dieux et tandis qu'elle priait l'ourson venait à s'amuser dans les racines de l'arbre, accomplissant des acrobaties qui avaient tendance à faire rire Maeve. Ses deux-là étaient devenus les rois des bêtises, la petite emportant aussi souvent Ed dans ses combines au plus grand désarroi d'Alysane. Là, à prier, elle retrouva un semblant de paix. Son amour pour Dryn commençait réellement à l'effrayer, peut-être devrait-elle arrêter cette histoire avant que ça aille trop loin. Le revoir avait été comme un choc, mais tout comme leur première rencontre, elle n'avait pas résisté à être dans ses bras. Il était le seul qui réussissait à lui faire battre de son coeur de cette manière. Finalement, ce fut Guerrier qui le sortir de ses prières en venant se camoufler dans ses bras, comme pour se cacher. Surprise, elle ouvrit les yeux et chercha autour d'elle, mais rien, puis d'un coup à un moment, elle vit apparaître Alysane. Un sourire éclaira son visage fatigué : 

- Il repère ton pas lourd de loin !

Des taquineries entre soeurs, mais il était vrai que la relation entre l'ourson et sa soeur n'était pas au beau fixe. Tout en tenant l'ourson dans ses bras, elle se leva rapidement et fut prise de vertige qui l'obligea à se retenir à l'arbre quelques instants, ainsi que de laisser glisser Guerrier au sol qui resta coller à ses jambes. Finalement, voulant tenter de cacher son mal-être, elle demanda à sa soeur.

- Tu as passé une bonne nuit ?


Made by Neon Demon


For my mother, for my daughters, for my sisters, for my family and my people,  Here i stand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
[FB] Au coeur du changement feat Alysane H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 214
Date d'inscription : 13/07/2017

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: Re: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane EmptyDim 28 Jan - 12:05

Au coeur du changement
Alysane x Dacey
" Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas. "
Semaine 3, Lune 5, An 299



Cela faisait à présent quelques semaines depuis la fête du retour et des anniversaires. Des semaines durant lesquelles les évènements s’étaient juxtaposés les uns après les autres de manière à pouvoir donner vie à l’île. En effet, depuis que les filles étaient présentes sur leurs terres, tout donnait l’impression de renaître. L’agitation était signe de vie, tout comme les diverses sérénades que l’on pouvait entendre par-ci par-là l’espace. Les Mormonts étaient réunies et avec elle, le cours des choses avait eu l’occasion de recommencer. Alysane se plaisait à retrouver chacun des caractères qui lui avaient tant manqué. La sagesse de Dacey, la fougue de Jorelle, la réserve de Lyra mais aussi l’opiniâtreté de Lyanna. Toutes avaient leur nature propre et cette dernière veillait à rassurer l’Ourse sur le fait que rien n’avait changé. Bien sûr, il persistait quelques petites brouilles dans lesquelles des sœurs se chamaillaient de temps à autre. Et celle d’actualité prenait souvent les formes de Guerrier. En effet, cet ourson avait la fâcheuse tendance à être très taquin et s’avérait aussi têtu qu’une mule dès qu’il avait décidé qu’il en était de cet ordre. Depuis que Dacey l’avait recueilli, l’animal donnait l’impression de tout faire pour mettre en rogne Alysane. Et ce, même lorsqu’il ne s’en rendait pas compte. Il lui suffisait bien souvent d’avoir le dos tourné, pour entendre un brouhaha boisé signifiant inlassablement la chute de rondins nouvellement rangés. Bien sûr, l’ourson se dépêchait toujours de courir dans les jambes de celle qu’il considérait comme sa mère, et la jeune femme avait du mal à le suivre. Courir ne lui avait jamais été difficile, mais depuis quelques temps déjà, elle ressentait une fatigue dont elle avait trouvé la raison depuis plusieurs jours déjà. Un ours allait bientôt pointer le bout de son nez. Et une part d’elle était en colère contre la raison de cette condition. Si cet Eddrick arrêtait de la faire tourner en bourrique par ses allers et venues sur l’île, peut être pourrait-elle anticiper ce qu’ils vivaient tous les deux et pourrait-elle alors prendre des précautions pour ne pas tomber enceinte. Certes, Alysane était une ourse, mais elle n’était pas une poule pondeuse non plus. Ses émotions vrillaient en prenant des allures diverses et variés. Tantôt calme, tantôt énervée, il n’en restait pas moins qu’elle continuait à être en colère contre ce rouquin qui arrivait à lui faire perdre la tête et oublier sa rancune dès qu’elle le rejoignait. Finalement, elle était en colère contre elle-même. Cet état ne lui donnait pas l’impression de s’estomper, puisqu’elle continuait à s’enfermer dans ce retranchement encore et encore. Les journées donnant lieu de se ressembler, il n’y avait qu’en compagnie de Marthe que la mère arrivait à se calmer ne serait-ce qu’un peu. Elle lui avait d’ailleurs apprit la nouvelle la première, lui demandant de taire le secret le temps que l’officialisation de la grossesse soit donnée. Et la petite fille s’était réjouie d’accueillir un nouveau frère ou une nouvelle sœur. Marthe avait beaucoup de bienveillance en elle. Telle la protectrice qu’elle essayait de forger pour ainsi permettre une meilleure transmission pour l’avenir, cette dernière ne cessait de rendre fière sa mère par ses agissements. D’ailleurs, elle était persuadée qu’elle la dépasserait à un moment donné, qu’elle deviendrait une guerrière aussi forte qu’altruiste, protectrice de son peuple. Marthe était également l’âme de l’île.

Aucune nausée n’avait pu mettre à mal Alysane. Une joie qu’elle voulait bien admettre alors qu’elle pensait à la manière dont elle s’était sentie durant la grossesse de Jeor. Parfois, il lui arrivait de songer à tout ce qu’elle avait effectué durant son existence. Et même si elle râlait encore et toujours contre l’homme responsable de son état, il n’en restait pas moins qu’il restait l’homme qui la rendait fière par leur union secrète. Tels des époux, ils n’avaient besoin d’aucun serment pour se jurer fidélité et pour savoir qu’il n’y en aurait pas d’autre. Et en cela, l’Ourse appréciait grandement l’aspect. Toujours ensemble, Eddrick se montrait présent encore aujourd’hui alors qu’il prenait son rôle de père à cœur. Il désirait s’occuper de Marthe mais aussi du petit dernier, et osait envisager un avenir dans lequel il pourrait amener le petit suivre ses traces. Toute mère désirait un homme responsable de son rôle comme lui. Et malgré tout, Alysane se rendait compte de la chance qu’elle vivait avec lui. Cette pensée lui suscita le désir de se rendre auprès du barral pour ainsi remercier les Anciens Dieux. Sa fréquentation y était hebdomadaire, ou s’appliquait dès lors qu’elle désirait se recueillir pour tel ou tel sujet. Bien souvent, Grizzly hantait ses pensées et elle osait croire qu’il l’entendait de l’autre côté. Son père lui manquait bien trop souvent. Cette image qui avait su éveiller en elle ce but dans lequel elle ne cessait de vouloir suivre ses traces. Elle espérait secrètement que les Anciens Dieux lui aient autorisé le droit de voir que son sang coulait dans des veines et que sa lignée ne s’éteignait pas. Sa relève était d’autant plus assurée, qu’Alysane essayait de transmettre son héritage aux travers ses enseignements.

Silencieuse, la jeune femme déambula d’un pas lourd et toujours fidèle à sa démarche. Son regard vagabondait sur les environs, vérifiant que tout le travail qu’ils exécutaient tous ensemble permettait à l’île de survivre. Cette constatation lui arracha un sourire satisfait, avant que finalement son regard ne se dérive vers le grand barral. Ses yeux se froncèrent au moment où elle reconnut la fourrure foncée de Guerrier qui donnait l’impression de faire des galipettes sur certaines racines. Cet ourson aurait sa perte… Heureusement, elle ne tarda pas à reconnaître la silhouette de sa sœur aînée qui déjà, se moquait d’elle. « Il sent surtout mon odeur. » commenta t-elle en souriant à son tour à sa sœur. Cela lui était plaisant de pouvoir la retrouver d’autant plus qu’elles avaient l’occasion de se voir sans les enfants. Elle n’émit aucun commentaire concernant les péripéties de l’ourson et s’enquit de se rapprocher un peu plus de sa sœur au moment où elle la remarqua vaciller de cette manière. « Hey… qu’est-ce qu’il t’arrive ? » Son regard se faisait d’autant plus inquiet qu’elle remarquait à quel point les traits de Dacey étaient tirés. Etait-elle malade ? L’Ourse se rapprocha sans se faire prier de sa sœur et apposa sa main sur son front pour vérifier da sa température et ce même si Dacey essayait de changer de sujet pour reporter la conversation vers elle. « Comme les nuits précédentes, j’ose croire que tu dors bien toi aussi depuis que Dryn est là. » C’était plus fort qu’elle, il fallait qu’elle soit taquine à ce sujet. Et puis, elle n’était pas dupe et voyait bien la manière dont tous les deux se regardaient. « C’est lui qui te mets dans cet état ? Va falloir lui dire d’arrêter de te tenir éveillée toute la nuit. » Un rire lui échappait alors qu’elle se reculait. Dacey n’avait pas de fièvre, mais son teint ne présageait rien qui vaille. « Tu manges ? » Lui demanda t-elle le plus innocemment du monde tout en vérifiant de l’aspect générale de sa sœur. Elle n’aimait pas la voir ainsi et s’inquiétait de sa santé, comme toute sœur l’aurait fait.
Made by Neon Demon


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ourse protectrice
Dacey Mormont
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris
[FB] Au coeur du changement feat Alysane Tumblr_noien6xICr1se0lavo4_250
Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 1430
Date d'inscription : 29/06/2016

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: Re: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane EmptyDim 11 Fév - 12:10

Au coeur du changement
Alysane x Dacey
" Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas. "
Semaine 3, Lune 5, An 299




S'il y avait bien une chose qui arrivait à faire sourire Dacey, s'était les petites histoires entre Guerrier et Alysane. L'ourson était vu comme un signe des anciens dieux, un geste envers Dacey, mais pour le coup, certainement pas envers sa première soeur. Enfin, l'ourse protectrice était sûre qu'un jour, la glace se retrouvera brisée entre les deux, en tout cas, elle l'espérait. Pour l'heure, l'animal était accroché à sa jambe, craignant la nouvelle venue, tandis que l'héritière de l'île-aux-ours qui s'étaient relevés trop vite, ressentait des vertiges, se retrouvant obliger àprendre appuie sur l'arbre à coeur. La réaction immédiate d'Alysane fut de s'inquiéter, elle le vit dans son regard et surtout dans ce geste si infantilisant qu'était de vérifier la chaleur de son front. D'une légère grimace, elle se recula légèrement et tenta de changer de sujet. Préférant parlerde la nuit d'Alysane que de son état de santé.

« Comme les nuits précédentes, j’ose croire que tu dors bien toi aussi depuis que Dryn est là. »

Pour le coup, la pâleur de son visage vint à se confronter au rougissement de ses joues. Baissant les yeux vers le sol, Dacey n'était vraiment pas à l'aise quand il fallait parler d'histoire de coeur, ou simplement de la gent masculine. Elle n'eut rien à rétorquer, déjà surprise que son petit secret n'en soit pas forcément un. Savait-elle aussi qu'il rêve de l'épouser ? D'avoir un vrai rôle de père pour Maeve ? Non, cela était peu probable.

« C’est lui qui te mets dans cet état ? Va falloir lui dire d’arrêter de te tenir éveillée toute la nuit. »

Pour dire vrai, elle n'avait jamais encore dormi avec Dryn, le rejoignant quelques fois qu'au début de la nuit et repartant ensuite, ou bien plus souvent, tôt le matin. Dacey ne voulait pas l'emmener à la demeure familiale et surtout ne pas être éloigné de son enfant. Redressant le regard, un petit sourire au coin de lèvre, elle répondit : 

- Les seuls qui partagent mon lit la nuit, sont une petite boule de poils  et une petite boucle d'or qui décide qu'il est mieux de se faufiller dans le lit de sa mère pour avoir chaud.

D'ailleurs, l'ourson semblait s'accrocher davantage à sa jambe et tenta même de grimper, comme si, elle était un arbre. L'aidant, il se retrouva à tenter de cacher sa tête sous la chevelure de Dacey, le museau engouffré dans son cou. Le rire de sa soeur lui donnait plus de force, même si elle se sentait encore bien faible.

« Tu manges ? »

Voir sa soeur l'observer sur toutes les coutures venait à l'agacer. Dacey n'aimait pas qu'on s'inquiète pour elle, pensant qu'il y avait bien d'autres sujets sur quoi se tracasser. Elle répondit donc d'un ton agacé : 

- Bien sûr que je mange.

Finalement, elle comprit bien que sa soeur ne lâcherait pas l'affaire avant d'être certaine que Dacey allait bien. Venant à s'installer sur une grande branche, elle décida de se montrer honnête : 

- Je me sens seulement épuisée, même si je dors bien. Je ne peux pas bouger trop rapidement sans avoir des vertiges, puis il y a les nausées...

Ayant été rarement malade, robuste au froid comme la plupart des personnes de son peuple, Dacey se disait simplement que le vent plus frais de ses derniers temps lui avait provoqué tous ses symptômes. D'un sourire qui se voulait, rassurant, elle ajouta :

- J'ai dû attraper un coup de froid, rien d'alarmant, ça ira mieux dans quelques jours.

Made by Neon Demon


For my mother, for my daughters, for my sisters, for my family and my people,  Here i stand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
[FB] Au coeur du changement feat Alysane H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 214
Date d'inscription : 13/07/2017

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: Re: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane EmptyDim 25 Mar - 10:22

Au coeur du changement
Alysane x Dacey
" Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas. "
Semaine 3, Lune 5, An 299



Les retrouvailles entre sœurs étaient toujours à placer sous les meilleurs auspices. A même de révéler combien leur relation était proche et encline à dépasser l’entendement de que d’autres fraternités mettaient en évidence. Il existait un lien spécial entre chacune des sœurs Mormonts. Toutes disposant de qualités et de défauts qui leur étaient propres et qui veillaient à les rendre uniques entre elles. La joie se lisait sur les traits de la secondes filles, alors qu’elle rejoignait les siens. Toujours heureuse de pouvoir participer un peu plus à cette élaboration qui mettait en avant une âme entière, celle de l’île. Celle qu’elle défendrait envers et contre tout et qui passerait pour toujours au premier plan de chacune de ses intentions. Les Ourses avaient cette particularité d’être toutes protectrices. Certes le degré variait d’une protagoniste à l’autre mais il n’en restait pas moins qu’elles disposaient toutes de cette intention primitive voire instinctive qui veillait à leur rappeler que la vie était dans ce lieu. Les rires agrémentaient bien souvent l’espace, lui conférant une sorte de plénitude pour laquelle il était aisé de se laisser s’enivrer. Mais il demeurait pour toujours cette distance, cette méfiance envers les autres dans le cas d’éventuelles attaques. Alysane l’avait maintes fois répéter à sa fille, ici, toutes se devaient d’être éduquées sous l’effroi des raids. Ainsi, la protection s’étendait et se perpétrait de manière à assurer une défense qui resterait pour toujours garder par un Ours. La jeune femme y croyait plus que tout, tout comme elle savait au fond d’elle que l’âme persisterait malgré les âges parce qu’elles y participaient à leur niveau. Même si Lyra se montrait différente à sa manière et s’ouvrait un peu plus sur le monde extérieur, il n’en restait pas moins que son caractère protecteur s’étendait au-delà de sa timidité pour se révéler courageux. Elle avait pu le constater avec le temps, surtout avec cet épisode qui leur avait à tout arraché le cœur. D’ailleurs, cet évènement était sans pour les rapprocher de plus belle aujourd’hui. Mettant en exergue combien les liens de sororités étaient forts et le resteraient pour toujours. Et ce même si cette petite bestiole tendait à agacer au plus haut point la Mormont à cause des bêtises qu’il constituait encore et toujours. Dacey avait de la chance d’avoir ce pouvoir sur elle, sinon, Alysane ne se serait pas gênée de lui donner un coup de pied au derrière lorsqu’il avait fait tomber les rondins de bois. Certes, sa taille l’aidait pour l’instant, mais qu’en serait-il une fois adulte ? L’espoir qu’il soit mieux éduqué et qu’il n’aille pas piocher dans les réserves de pêcheurs osait s’installer en elle, même si une part persistait à croire qu’il y aurait forcément des problèmes à un moment ou à un autre. Mais là encore, Alysane voulait bien laisser le bénéficie du doute à l’animal et ce parce que sa confiance envers Dacey dépassait l’entendement et ses craintes. Elle saurait lui apprendre avec le temps et saurait se montrer ferme comme elle avait cette tendance à l’être lorsque cela était nécessaire. Après tout, l’aîné avait ce caractère moralisateur que les autres respectaient. La tête d’Alysane se mit à se secouer doucement de gauche à droite alors que son air se faisait beaucoup plus blasé devant la réaction de l’ourson. A croire qu’il la craignait alors qu’elle ne lui avait rien fait de spécial, si ce n’était le gronder quand il faisait des bêtises. Mais rapidement son attention se déporta de Guerrier pour se diriger vers la santé de sa sœur. En effet, elle venait tout juste de remarquer la manière dont son aînée s’était empressée de se retenir contre l’arbre-cœur. Un fait, duquel, elle préférait s’assurer qu’il ne s’agissait pas là d’une maladie mais bien d’une maladresse qui pouvait toucher n’importe qui. Son instinct maternel s’éveilla à ce même moment et malgré les réticences de sa sœur, l’Ourse parvint à toucher doucement son front pour vérifier sa température. Bien sûr, son cynisme ne tarda pas à se joindre à la partie, désireuse de vouloir voir un sourire éclairer les traits du visage de sa sœur. Mais au lieu de cela, ALysane se confronta à une sorte de gêne de laquelle, elle se retint de rire. « C’est bien la première fois que je te vois rougir pour un homme. » C’était trop tentant, elle ne pouvait pas retenir la remarque. Tout comme elle ne pouvait pas retenir son rire non plus.

Ce dernier s’intensifia à mesure que ses remarques prouvaient de la manière dont elle partageait une complicité certaine toutes les deux. Et le regard et le sourire de sa sœur furent pour rassurer Alysane de son état. Ainsi, elle s’amusait à sa manière aussi, voulant lui montrer qu’elle ne faiblirait pas en lui avouant qu’elle passait ses nuits avec Dryn. « ça en fait du monde dans ta couche. » Un regard entendu, et voilà qu’elle se remettait à rire de plus belle avant de baisser son regard, attiré par le mouvement de Guerrier. « Va falloir que tu apprennes à partager toi. » laissa t-elle échapper tout en essayant d’avancer sa main pour tapoter la tête de l’animal. Mais elle se ravisa et préféra se reculer pour ne pas qu’il fasse du mal à sa sœur. Il la craignait et Alysane craignait que ses griffes pénètrent trop profondément dans la chair de Dacey. Et alors qu’elle constatait du spectacle tenu par l’ourson, la jeune femme en profita ensuite pour tenter de vérifier de l’état général de sa sœur. Dacey paraissait exténuée, ses traits étaient tirés et la pâleur de son visage prouvait que quelque chose n’allait pas. Voilà pourquoi, elle laissa sa curiosité prendre le dessus en lui demandant si elle mangeait convenablement. Après tout, toutes étaient passablement fatiguées, Alysane l’était de plus en plus et songeait réellement que les raisons de ceci s’expliquaient par une grossesse en pleine préparation. Foutu Eddrick ! Il ne tarderait pas à avoir de ses nouvelles, même si elle savait pertinemment que cela se solderait par des échanges charnels dans la finalité. Il l’énervait d’avoir cet effet sur elle…  Elle revint à la réalité quelques secondes plus tard et se mit à hausser un de ses sourcils en signe de vérification maternelle au moment où sa sœur lui avouait manger. Appréhendant ses gestes, Alysane suivit du regard Dacey qui s’installait sur une branche et se rapprocha d’elle pour venir s’assoir par terre. « Des vertiges et des nausées ? » répéta t-elle tout en mettant immédiatement un pronostic dans cet état qu’elle ne connaissait que trop bien à présent. Surtout au moment où, elle se posait elle-même des questions sur sa condition. « T’as saigné ? » lui demanda t-elle sur un ton innocent, après tout, elle pouvait parler de tout et de rien sans craindre les moindres représailles. Mais bien sûr, Dacey ne l’entendait pas de cette oreille et voulait simplement rassurer sa sœur de son état. La jeune femme avait toujours agi de cette manière et bien des fois toutes les deux s’étaient disputées pour qu’Alysane parvienne à lui faire comprendre qu’elle avait elle aussi le droit à avoir de l’attention de sa famille. « Ton coup de froid il dure depuis combien de temps maintenant ? » demanda t-elle cette fois-ci une pointe d’amusement dans la voix. Pour Alysane il ne s’agissait vraiment pas d’une maladie ou d’un coup de froid, ou du vent ou de tout ce que Dacey voulait croire. « Non parce qu’à mon avis ton coup de froid il dure depuis que Dryn est là. » Elle se mit à siffloter doucement en levant doucement son regard en direction de sa sœur, vers l’arbre-cœur. « Même les Anciens feraient le rapprochement et ils en sont témoins. » Un nouveau rire franchit la barrière de ses lèvres avant qu’elle ne se redresse et qu’elle vienne s’installer à côté de sa sœur. Tant pis pour Guerrier, il n’avait qu’à fuir si il ne désirait pas la voir. Alysane, elle, voulait rester aux côtés de sa sœur. « Je ne suis pas mestre, mais je connais ce même état plus modéré aujourd’hui… Je crois que vos retours et nos retrouvailles vont amener de nouveaux petits ours d’ici quelques lunes. » Alysane se mit à hausser ses épaules avec un air qui signifiait une évidence époustouflante. Ce ne serait pas un mal, au contraire, elles veillaient à perdurer les traditions et inculquer de nouvelles protections sur leur île. « Je demande juste d’en avoir un moins chouineur que mon casse-pieds préféré. » A nouveau un rire lui échappa alors qu’elle se confiait également à sa manière. Malgré tout, Alysane aimait plus que tout ses enfants et les chérissait bien plus que sa propre vie. Elle exprimait juste son amour d’une manière différente.

Made by Neon Demon


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ourse protectrice
Dacey Mormont
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris
[FB] Au coeur du changement feat Alysane Tumblr_noien6xICr1se0lavo4_250
Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 1430
Date d'inscription : 29/06/2016

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: Re: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane EmptyLun 2 Avr - 14:15

Au coeur du changement
Alysane x Dacey
" Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas. "
Semaine 3, Lune 5, An 299




Tenant à sa relation secrète avec Dryn, l'héritière de l'île ne l'évoquait jamais, donc quelle ne fut pas sa surprise d'entendre Alysane le citer. Il était vrai que si elle avait pu, elle aurait retenu le rougissement de ses joues, mais elle ne pouvait pas lutter contre son corps, contre ses sentiments. Alysane avait raison, c'était la première fois qu'elle se montrait dans cet état pour un homme, mais ce n'était pas qu'un simple homme, c'était celui qui lui avait fait découvrir l'amour, ainsi qu'offert ses premières caresses. Dacey ne s'était offert qu'à deux hommes, Drynet le père de Maeve et si ce n'était qu'un moyen de se divertir avec l'homme qui lui avait permis d'avoir sa fille, avec Dryn, c'était totalement différent. À ses côtés, elle ne s'était jamais senti aussi vivante, il arrivait à la rendre heureuse, tout comme à l'énerver au plus au point, et même si elle se disait que prendre des distances avec lui, serait le mieux pour son peuple, une part d'elle était incapable de le faire.

Égale à elle-même, elle préféra passer outre le sujet de Dryn, par partir vers sa fille et Guerrier, un bon rattrapage. L'ourson s'était réfugié dans ses bras, cachant son museau sous ses cheveux. Le rire de sa soeur vint à la faire sourire, cela lui donnait du baume au coeur de l'entendre, malgré la faiblesse qui parcourait son être. Préférant s'installer sur une des grosses branches, tandis qu'elle expliquait ce qui lui arrivait, sa soeur, elle s'installa par terre. L'ourse protectrice avait énoncé des symptômes bien particuliers qui lui laissait imaginer un coup de froid.

« Des vertiges et des nausées ? T’as saigné ? Ton coup de froid il dure depuis combien de temps maintenant ? »

Des questions bien précises, des questions qui vinrent de plus en plus à être dit sur une pointe d'amusement. Le premier réflexe de Dacey fut d'arquer un sourcil, comme si elle n'était pas encore prête à comprendre ses sous-entendus. Son regard ne quittait pas celui de sa soeur, qui continuait sur sa lancée.

« Non parce qu’à mon avis ton coup de froid il dure depuis que Dryn est là. Même les Anciens feraient le rapprochement et ils en sont témoins. »

Ses sifflements, son rire ne faisait que refermer le visage de Dacey. Elle adorait sa soeur, mais pas forcément quand elle parlait par énigmes comme à ce moment précis. Bien sûr de plus en plus, elle comprenait ou elle voulait en venir, mais Dacey ne pouvait accepter cet état, non c'était bien trop tôt ou simplement pas du tout prévu. Alors qu'Alysane venait s'installer près d'elle, l'ourson s'installa en boule sur les jambes de sa mère adoptive, prêt à dormir.

« Je ne suis pas mestre, mais je connais ce même état plus modéré aujourd’hui… Je crois que vos retours et nos retrouvailles vont amener de nouveaux petits ours d’ici quelques lunes. Je demande juste d’en avoir un moins chouineur que mon casse-pieds préféré. »

L'idée germait dans son esprit, à tel point qu'elle avait bien entendu les dernières phrases de sa soeur, mais d'une voix très lointaine à son esprit. Une grossesse, si cela paraissait évident pour la maman Mormont, Dacey ne l'aurait même pas imaginée. Était-ce parce qu'elle n'avait pas forcémentenvie d'avoir un autre enfant ? Maeve lui suffisait amplement, elle était la merveille de sa vie, celle qu'elle voulait choyer et garder cette relation unique à son coeur. Finalement, des mots pensifs sortirent de sa bouche : 

- Peut-être suis-je enceinte, je n'y avais pas songé, je n'avais rien ressenti de tel pour Maeve.

Elle avait découvert être enceinte de Maeve, alors qu'elle devait commencer la quatrième lune d'après le mestre. Une grossesse toute en douceur, sans aucun problème, alors que là, c'était l'inverse, tout son corps se rebellait contre elle. Puis, d'un coup, elle tourna le visage vers sa soeur, éclairer d'une lumière de compréhension. Les dernières paroles d'Alysane venaient enfin de se percuter à son cerveau.

- Attends, tu as dit nouveau ? Un moins chouineur ? Tu es enceinte ?

Enfin, un sourire vint à naître sur son visage, elle était si contente pour sa soeur. Alysane était faite pour être mère, contrairement à elle. Là son sourire fit remplacer par une certaine détresse. Elle ne savait pas d'où cela lui venait, mais cela venait de lui nuer l'estomac.

- Comment je vais pouvoir annoncer cela à Maeve ? Puis à Dryn, lui qui se met déjà en tête de m'épouser avec cette nouvelle, il va devenir encore plus persistant.

Made by Neon Demon


For my mother, for my daughters, for my sisters, for my family and my people,  Here i stand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
[FB] Au coeur du changement feat Alysane H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 214
Date d'inscription : 13/07/2017

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: Re: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane EmptyMar 8 Mai - 10:23

Au coeur du changement
Alysane x Dacey
" Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas. "
Semaine 3, Lune 5, An 299



Le visage fermé de Dacey annonçait une réflexion intense. Alysane l’a connaissait tellement qu’elle imaginait sans aucun problème à quel point les questions fusaient dans son esprit pour tenter de résoudre l’énigme qu’elle lui présentait. Enigme, ou plutôt évidence à en juger par les divers détails qu’elle avait pu lui avouer. Cette relation de confidence était sans pour autant marquer la complicité qui régnait entre les deux sœurs. Toujours prêtes à s’avouer mutuellement leurs secrets, même les plus difficiles à énoncer, toujours à même de se montrer présentes l’une pour l’autre comme si rien ni personne ne pourrait jamais les séparer. C’était ainsi que Grizzly les avait élevé. A toujours défendre les intérêts de l’autre, à toujours vouloir son meilleur pour permettre une réelle cohésion et un groupe bien soudé qui pouvait faire face à n’importe quoi. Surtout aux raids qu’ils soient sauvageons ou fer-nés mais pas que. L’Amour semblait, en cette heure, une nouvelle menace qui planait au dessus de l’être de sa grande sœur. Et même si il paraissait l’effrayer, d’un regard extérieur, l’Ourse savait que sa sœur saurait grandir de plus belle par cette expérience. Après tout, n’en était-elle pas un exemple flagrant avec Edrick ? N’était-il pas celui qui arrivait à l’énerver à un point qu’elle ne soupçonnait même pas, dans le même temps qu’il lui était insupportable de ne pas l’avoir à ses côtés ? Alysane aurait été une piètre menteuse que d’en nier cette évidence, alors elle avait finit par l’accepter. Par laisser le temps leur offrir de nouvelles occasions pour se rencontrer ou se séparer. Mais surtout, elle remerciait secrètement les Anciens d’avoir pu lui offrir le meilleur père pour ses enfants, ces êtres qu’elle chérissait tout autant que ses sœurs et qu’elle défendrait envers et contre tous au détriment de sa propre vie. Edrick avait eu ce rôle de lui apporter une réelle signification de ce que l’Amour représentait aussi bien pour sa personne que pour la famille qu’ils avaient construits. Et en cela, Alysane espérait au fond d’elle que Dacey puisse en connaître les mêmes attraits pour se renforcer mais surtout pour concevoir ce que le véritable sens de vivre signifiait. Elles n’étaient plus des enfants, mais devenaient aux moindres instants des souvenirs pour leurs descendances. Des souvenirs qui laisseraient une trace indélébile dans leurs cœurs et qu’ils n’oublieraient jamais. Maeve était la première pour Dacey, celle vers qui elle fondait tous ses espoirs tout comme Alysane pouvoir le ressentir également pour Marthe. Il existait un lien unique entre ses divers enfants, l’Ourse en était persuadée. Car même si le petit dernier avait tendance à l’exaspérer, il n’en restait pas moins qu’elle découvrait tous les jours de nouveaux traits de caractère qui lui prouvaient qu’il était un véritable Ours. Elle les aimait d’une force qu’elle n’aurait jamais soupçonnée. Aussi, elle concevait très bien les sentiments que pouvaient ressentir sa sœur à cet instant. Même si, son tempérament était beaucoup plus réservé que le sien, il n’en restait pas moins que l’importance du sujet avait son rôle bien particulier à jouer. Mais l’Ourse n’aurait pas été ce qu’elle était, si elle n’avait pas retenu ses élans amusés. Après tout, pouvoir admirer Dacey en train de se triturer l’esprit de cette manière alors que son état était plus qu’évident, avait tendance à beaucoup amuser la plus jeune. Son sourire ne se tarissait pas, au contraire, plus le visage de sa sœur se refermer et plus il grandissait. Mais rapidement, son cœur de sœur fut appelé et c’est sans attendre davantage qu’elle en vint à se tenir à ses côtés pour ainsi pouvoir la soutenir face à la révélation qu’elle venait de lui donner. Guerrier s’endormait déjà, probablement rassuré sur le fait qu’il ne risquait plus rien venant de la jeune femme. Et alors que les confidences se développaient un peu plus vers un état de santé qui ne lui rappelait en rien ce qu’elle avait pu ressentir avant, Alysane prit un instant de réflexion pour essayer de rassembler ses diverses expériences et ainsi rassurer sa grande sœur. « Chaque enfant a son caractère propre, ce qui explique pourquoi nous ne ressentons pas forcément les mêmes émotions ou symptômes à chaque grossesse. » lui confia t-elle tout en laissant son regard se perdre vers l’horizon. Elle-même n’avait pas du tout ressenti les mêmes sensations entre Marthe et Joer. « J’ai été beaucoup plus en forme pour Joer que pour Marthe. Même si je le cachais, elle m’a rendu malade pendant quatre lunes. Alors que pour lui, c’était à la limite si je n’étais pas plus en forme que dans mon état naturel. » Un sourire maternel vint à se dessiner sur ses lèvres alors que les souvenirs lui revenaient en mémoire. A chaque fois, elle avait tenu ses grossesses qu’avec sa mère et ses sœurs. Maege l’avait aidé pour Marthe, lui expliquant des choses que seules les mères étaient capables de révéler à ses filles.

Son regard n’en devint que plus rêveur de ces instants. Même si elle en voulait à sa mère pour certains sujets, celui-ci était véritablement celui qui les rapprochait. « Mère pourrait t’en parler pendant des heures. » Son sourcil s’arqua de manière amusé alors que finalement son regard en vint à rejoindre celui de sa sœur qui paraissait interloqué de la révélation qu’elle avait pu lui faire. La mine qu’elle affichait eut tendance à réveiller son rire moqueur avant que sa nonchalance réponde volontiers à cette découverte qu’elle n’avait pas encore fondé avec un avis de mestre. « Autant que toi… A ce rythme, on va former une nouvelle armée. » Son rire n’en devint que plus prononcé, au point qu’elle constata que Guerrier se réveillait. Cela eut le don de lui faire lever les yeux au ciel, il exagérait à chaque fois. Mais elle n’évoqua aucun commentaire, préférant soupirer pour se rappeler de ce qu’elle venait d’avancer. Son sourire se transforma au même rythme que celui de sa sœur. Se demandant ce qui était en train de l’effrayer en cet instant, car, elle la connaissait assez pour savoir qu’elle avait peur. Ses sourcils se foncèrent doucement avant que la révélation n’éclate. Il était normal de se poser ce genre de questions. Surtout alors que la surprise guettait l’arrivée d’un nouveau né que nous n’avions pas attendu. Alysane n’avait pas le souvenir de se l’être posée et pourtant, elle comprenait l’ampleur que cela engendrait derrière. « Maeve trouvera toujours une mère en toi. Quoi que tu puisses en penser, tu sauras lui donner autant que ce que tu lui donnes aujourd’hui avec ou sans la venue d’un ourson. » tenta t-elle de la rassurer avant de lui sourire franchement. « Surtout que cela va lui conférer un nouveau statut, celui de grande sœur. Souviens-toi de la manière dont tu l’as pris, enfin, si tu y arrives car je t’avouerai que c’est tellement intégré dans ma tête que je ne me souviens même pas ce que cela peut faire d’être la petite dernière. » Un rire lui échappa avec cette révélation. Et elle espérait que ce qu’elle lui confiait puisse lui rappeler qu’elles avaient toujours été des sœurs et qu’elles avaient toujours accepté la nouvelle venue de l’une d’elle. Alysane ne pouvait pas imaginer une vie sans Jorelle, Lyra et Lyanna, il était quasiment certain qu’il en serait de même pour Maeve. « Par contre, il va falloir que tu m’expliques cette histoire de mariage… » revint-elle sur ce sujet un peu plus délicat à aborder pour elles toutes. Une mine légèrement renfrognée, ce sujet avait eu le don de devenir tabou depuis Jorah.

Made by Neon Demon


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ourse protectrice
Dacey Mormont
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris
[FB] Au coeur du changement feat Alysane Tumblr_noien6xICr1se0lavo4_250
Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 1430
Date d'inscription : 29/06/2016

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: Re: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane EmptyDim 13 Mai - 14:06

Au coeur du changement
Alysane x Dacey
" Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas. "
Semaine 3, Lune 5, An 299




L'instinct maternel d'Alysane était incomparable à ceux des autres Mormont. Elle représentait à elle toute seule, la statue que Dacey aimait temps. Guerrière et à la fois mère. Bien sûr, Maege et elle correspondaient à ces deux facettes, mais pas de la même manière, il y avait cette lueur spéciale dans le regard de sa soeur. Elle était vraiment née pour être mère et surtout une bonne mère. En tout cas, il était plaisant de l'entendre parler de leur mère sans qu'une critique suive. Là, elle lui reconnaissait une qualité, celle de pouvoir bien expliquer les différences entre les grossesses et oui, la chef de l'ile aux ours avait eu 5 filles bien portantes, 5 filles bien différentes même si beaucoup pourraient dire qu'elles sont semblables rien que par le fait de savoir se servir d'armes.

Découvrir que sa soeur était elle-même enceinte, vint à la rassurer, elles vivraient cela ensembles, liés jusqu'au bout. Pour dire vrai, Dacey semblait porter tout le poids du monde à ce moment précis, son corps ne lui appartenait plus, tandis qu'Alysane rayonnait comme jamais. L'ourse protectrice espérait en venir en même point qu'elle et que ses aléas viennent à disparaître les 4 premières lunes passées. Trop de choses se passaient dans son esprit, alors qu'elle se réjouissait de l'annonce de sa soeur, elle se faisait à sang d'encre par rapport à la nouvelle de son état. Maeve était le but de sa vie, un lien spécial existait entre-t-elle, car elle n'avait pas de père, donc Dacey se devait de tenir les deux rôles dans sa vie et n'avait guère envie de partager son enfant avec nul autre, alors est-ce Maeve aurait envie de partager sa mère . Avec un autre enfant, mais aussi le père de celui-ci. Dryn aussi, allait poser souci, cela lui ferait des arguments en plus pour son idée de mariage. Là, Dacey n'avait pas la force de retenir ses pensées et vint à l'évoquer clairement à sa petite soeur.

« Maeve trouvera toujours une mère en toi. Quoi que tu puisses en penser, tu sauras lui donner autant que ce que tu lui donnes aujourd’hui avec ou sans la venue d’un ourson. Surtout que cela va lui conférer un nouveau statut, celui de grande sœur. Souviens-toi de la manière dont tu l’as pris, enfin, si tu y arrives car je t’avouerai que c’est tellement intégré dans ma tête que je ne me souviens même pas ce que cela peut faire d’être la petite dernière. »

Aussi, loin, que remontaient ses souvenirs, Dacey avait toujours été une grande soeur, oui elle n'avait tout juste qu'un an à la naissance d'Alysane. Son rôle de fille unique n'avait duré que peu de temps, partagé sa mère lui avait toujours semblé normale et jamais, elle en avait voulu aux plus jeunes. Oui, elle disait vrai, à chaque naissance, l'ourse avait été heureuse d'avoir une autre petite soeur sur quiveiller et pour dire vrai, celles qu'elle avait le plus protéger furent Lyra et Jorelle. Les petites dernières lors de la rébellion, les petites dernières durant des années avant l'arrivée de Lyanna. Bien sûr, Lyanna avait reçu ce genre d'attachement, mais ce n'était pas pareil, jamais Maegen'était parti de l'ile aux ours pour aller combattre durant l'enfance de celle qui portait le nom de la soeur de leur suzerain.

« Par contre, il va falloir que tu m’expliques cette histoire de mariage… »

Une grimace se figea sur son visage. Elle avait trop parlé pour le coup. Alors que Guerrier gigotait sur ses jambes, elle lui caressa le haut de son dos tout en pensant aux derniers échanges houleux avec Dryn. Les deux jeunes gens n'étaient pas du tout en accord avec leur avenir, mais en même temps, ils n'avaient pas été élevés de la même façon. Quoiqu'elle doutât que les Magnar y soient si attachés que cela à la valeur du mariage, non, c'était sûrement en envie de Dryn, une envie qu'elle ne pouvait pas satisfaire, non pas après ce que cela avait provoquer avec Jorah.

- Dryn n'est pas Grizzli, il ne veut pas n'être qu'une ombre, qu'une légende d'époux Ours, il veut vivre à près de Moi et être un père pour Maeve.

En y pensant l'ermite avait été prodigieux, sûrement parce qu'il était un sauvageon en fuite incapable de s'habituer à la vie près d'un grand village. Quel homme verrait la femme qu'il aime avoir des enfants avec d'autres et les élever comme les siens . Un sauvage aux valeurs bien plus grandes que certains Nordiens qu'elle connaissait. Pourquoi Dryn ne pouvait pas être comme son père ? D'un ton plus tranché, elle ajouta :

- Je ne vois pas pourquoi il souhaite tout cela, est-ce que ma présence ne lui suffit pas ? D'accord, il ne sera pas reconnu aux yeux de tous comme un époux, mais cela ne change en rien mes sentiments pour lui.

Oui, elle avait l'impression qu'il remettait en doute ses sentiments, mais surtout qu'il n'avait pas confiance en elle. Dacey ne songeait pas aller dans les bras d'un autre homme, pour dire vrai, son avenir était soit auprès de lui, soit de personne, c'était une certitude dans son esprit. Soufflant un grand coup, elle demanda :

- Ton trappeur ne t'a jamais fait cette demande ?

Made by Neon Demon


For my mother, for my daughters, for my sisters, for my family and my people,  Here i stand

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
[FB] Au coeur du changement feat Alysane H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 214
Date d'inscription : 13/07/2017

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: Re: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane EmptyVen 15 Juin - 19:06

Au coeur du changement
Alysane x Dacey
" Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas. "
Semaine 3, Lune 5, An 299



Pouvoir partager des instants entre sœurs était ce qu’il y avait de plus agréable. Jamais Alysane n’aurait changé cet instant contre un autre pour rien au monde, tant la complicité qui s’échangeait entre sa grande sœur et elle était un cadeau. Voilà ce pourquoi l’Ourse se battait quotidiennement, pour que cette entente perdure, pour qu’elle puisse aussi se développer plus en avant de manière à ainsi toucher toutes les générations. Tous pouvaient se confondre dans la mesure où il était aisé de pouvoir échanger sans craindre un quelconque jugement. Voici donc ce que le terme « famille » signifiait réellement. Ce bien être duquel naissait ce tout où il était aisé de pouvoir se retrouver sans retenue. Cet échange n’avait de cesse que de prouver combien les expériences se différenciaient de l’une et de l’autre. Si Dacey connaissait à peine les bienfaits d’une image maternelle à revêtir, Alysane, elle avait appris à se fondre dans cette dernière. A peine était-elle sortie de l’adolescence qu’elle s’était propulsée vers un âge plus mûr grâce à Marthe. Grâce à ce petit bout de femme qu’elle se plaisait à découvrir de jour en jour et qui lui apportait bien plus que ce qu’elle n’aurait pu attendre des Anciens Dieux. Elle était ce tout, cette représentation, qui, l’incitait à vouloir se dépasser pour lui assurer un avenir meilleur mais aussi pour lui permettre d’apprendre de ses erreurs. Le rôle de mère avait parfois cette injustice que de laisser ses enfants se casser la figure de manière à ce qu’ils puissent apprendre d’eux-mêmes à se redresser. C’était là un paradoxe à part entière, tout comme celui de pouvoir se partager dès lors qu’un nouveau-né arrivait. Si Alysane aimait à un point infini Marthe, elle dégageait exactement ce même amour pour son petit Joer, et elle ne doutait pas que cela en soit exactement du même ordre pour l’enfant à venir. Certes, elle comprenait tout à fait les raisons qui incitaient sa grande sœur à se poser ces questions. Et le fait de ne pas en arriver à le faire l’aurait inquiéter plus qu’autre chose. Mais elle ne doutait pas de ses capacités à y arriver, tout comme elle ne doutait pas non plus de tout ce qu’elle parviendrait à offrir aussi bien à la petite Maeve qu’à ce petit être qu’elle tenait actuellement dans ses bras ou bien encore à celui qu’elle portait sans même le savoir. La révélation eut l’effet d’une surprise quelque peu chargée de stupeur. Si bien qu’il lui semblait lire une sorte de panique dans le regard de Dacey. Aussi, se pressa t-elle de la rassurer à sa manière, en partageant ainsi avec elle son expérience. La crainte persisterait malgré tout, Alysane en était consciente, néanmoins elle osait croire que ses dires trouveraient écho dans son cœur pour lui permettre de savourer un peu tout ce que cette grossesse à venir était à même de lui offrir. Cela leur prouvait à toutes, combien Dryn tenait une place importante dans son cœur et dans sa vie et en cela Alysane ne pouvait que sourire et être heureuse pour sa sœur.

Malheureusement la suite de son récit veilla à animer doucement la méfiance de la jeune Ourse. D’aussi longtemps qu’elle se souvienne, l’idée du mariage et de l’union que cela engendrait était proscrite sur l’île. Cela leur évoquait bien trop de peine, surtout dès lors qu’elles se remémoraient de ce que Jorah leur avait infligé. Dacey n’était cet homme, Alysane en avait parfaitement conscience, mais l’idée de la savoir prise entre les mailles d’un tel filet, ne pouvait que l’inciter à vouloir lui venir en aide pour la sortir de cette situation. Ou plutôt en savoir un peu plus. Aussi lui fit-elle part de son ressentis à ce sujet sans se faire attendre et déjà l’Ourse se préparait à utiliser son côté protecteur pour venir en aide à sa grande sœur. « Etre père n’est pas une image qui passe obligatoirement par le mariage… » ne pu t-elle s’empêcher de rétorquer au tac au tac alors que Dacey faisait référence à Grizzly. Il était d’ailleurs la preuve même qu’être un bon père signifiait avant tout se montrer présent pour ses enfants. Alysane avait toujours vu ce dernier comme un exemple à part entière, modèle, qu’elle ne cessait de renvoyer à la figure d’Edrick pour qu’il suive le même chemin. Une lueur de fierté tendit à s’immiscer dans son regard à cette pensée, peut-être un jour parviendrait-il à être sur le même pied d’égalité que Grizzly. Alysane commençait à y croire, même si elle était bien souvent bernée par ses sentiments, qui sur l’instant présent, visaient à la faire osciller entre son envie de le prendre dans ses bras et celle de le frapper. Quoi qu’il en soit, elle revint rapidement à la réalité au moment où Dacey continua ses confessions. Elle comprenait très bien ce qu’elle voulait dire et souhaitait l’aider à sa manière, même si Dryn n’avait pas du tout la même manière de penser qu’Edrick. « Vos conversation à ce sujet son récentes ou ça commence à dater ? Parce que si c’est assez récent, laisse-lui le temps de se trouver une autre lubie. Les hommes ont souvent tendance à fonctionner de cette manière… » L’espièglerie vint également à trouver sa lueur dans ses yeux alors qu’elle se mettait à hausser ses épaules et qu’elle lâcha l’air de rien. « Sinon tente le chantage… ça peut aider. » Alysane espérait que l’humour ferait du bien à sa sœur. Qu’elle lui permettrait de pouvoir souffler un peu.

Et puis lorsque la question lui revint, le sérieux ne tarda pas à s’installer sur les traits de son visage. L’incitant à la réflexion alors que les souvenirs rejaillissaient et qu’elle se voyait à nouveau vivre une nouvelle aventure avec Edrick. « Il aime trop sa liberté pour ça. » un sourire naissait sur ses lèvres alors qu’elle l’imaginait revenir. Pas partir, car malgré ses grands airs d’Ourse, Alysane ressentait toujours un pincement dans son cœur à ces moments là. « Et puis c’est différent, il a vu comment se comportait Grizzly avec nous et je crois que je lui ai tellement cassé les oreilles avec lui qu’il a envie de devenir comme lui à son tour. C’est comme ça que je l’aime et je crois que c’est comme ça qu’il aime être aussi. » Il y avait de cette sincérité véritable entre Alysane et le trappeur. Elle avait toujours existé, puisqu’ils se connaissaient de tous petits. Et si il y avait bien une chose dont elle était certaine le concernant, ce n’était autre que ce désir de ne pas appartenir à quelqu’un, du moins pas de cette manière là. Il était au dessus de ça. « Faudrait qu’ils se parlent les deux, en espérant que ton sauvageon mette pas des idées idiotes dans la tête de mon trappeur, sinon je lui refais le portrait. » le sourire vint essayer de trouver celui de sa sœur pour tenter de la réconforter une fois de plus par le biais de l’humour. Peut être y parvenait-elle, en attendant, elle en profita pour taper doucement sur l’épaule de sa sœur et lui assigner une caresser de manière à l’inviter à poser sa tête sur son épaule si elle le désirait. « Je sais que c’est parfois compliqué d’allier ce qu’on ressent avec ce qu’on veut vraiment. Mais écoute ce que te dis ton cœur au fond de toi et fais tes propres choix. Mère nous a appris à pouvoir décider par nous-mêmes, c’est ce qui compte le plus. » Il s’agissait là d’une véritable conseil de sœur, un conseil qu’elle ne cesserait de lui répéter, car tout ce qui l’importait n’était autre que le bonheur de sa sœur. Jamais elle ne la jugerait pour ses décisions à partir du moment où elle saurait que c’était de son chef et non pas incité par une tierce personne.


Made by Neon Demon


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty
MessageSujet: Re: [FB] Au coeur du changement feat Alysane   [FB] Au coeur du changement feat Alysane Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Au coeur du changement feat Alysane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pédagogie du changement
» Résumé des Changement [by Andy]
» 04. Le chocolat ne peut réparer un coeur brisé
» Inquiètudes...( /!\ Evénement du clan ) privé Coeur d'ébène
» l'attaque du coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: