RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Partagez
 

 Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty
MessageSujet: Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]   Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] EmptyVen 29 Déc - 12:05

Maybe we belong elsewhere

An 291 | La Citadelle | Villevieille



Edwyn Cendregué & Baelor Noirmarées

Villevieille. La Citadelle. Des lieux que Edwyn connaissait bien sûr depuis longtemps, mais qu'il découvrait maintenant sous un angle nouveau. Après des années de lutte avec son père, avec sa propre nature, il avait enfin compris ce qu'il souhaitait faire de cette vie que les Sept lui avaient donné.
Il voulait devenir mestre.

Il se souvenait encore de la tête que Lord Androw avait faite quand son plus jeune fils avait fait cette annonce en présence de toute la famille. Il était passé dans ses yeux un singulier mélance de colère, mais également de soulagement et de satisfaction. Après tout, et en particulier dans le Bief, devenir mestre était considéré comme une place prestigieuse et méritoire. Enfin une position dans laquelle le maudit Edwyn, à défaut d'apporter plus de puissance aux Cendregué par un mariage puissant, cesserait donc d'apporter l'opprobre sur les siens! Peut-être pourrait-il devenir le prochain Grand Mestre, avoir en charge les Targaryen ou une maison suzeraine, et ainsi participer indirectement à leur faire honneur.

Après un long moment de silence dans la grande salle de Cendregué, Androw avait fini par se racler la gorge avant de dire ces mots:

-Et bien, mon fils, si c'est la voie que tu choisis pour toi, alors tu as ma bénédiction.

Cela avait, il fallait bien le dire, surpris chacun de ses frères, plus habitués à entendre leur père hurler sur leur cadet que lui accorder ainsi solennellement sa bénédiction.
Ainsi avait-il donc pris la route pour Villevieille, et avait accueilli comme novice à la Citadelle. Il avait abandonné ses vêtements chatoyants pour une simple bure d'apprenti, s'était soumis sans broncher au regard des mestres de la Citadelle qui le dévisageait avec un mélange de méfiance et de bienveillance. Le cadet Cendregué avait déjà une réputation des plus étranges, mais était également connu pour sa grande intelligence ainsi que sa curiosité sans égal. Nul doute qu'avec un peu de discipline, il pourrait devenir un grand mestre.

La discipline fut l'enseignement le plus difficile pour le jeune Edwyn. Il avait toujours été un esprit, n'acceptant de se pliant qu'aux règles qu'il voulait bien. Ce n'était pas le travail d'apprenti qui lui faisait peur, loin de là, mais bien de devoir obéir à des règlements qu'il ne pouvait pas comprendre. D'ailleurs, et malgré sa grande intelligence, cela lui valait nombre de remontrances et de punitions.
Pourtant, il était à n'en pas douter l'un des plus doués des novices de la Citadelle. Sa mémoire était impressionnante, tout comme sa logique et son esprit de déduction. Il pouvait surpasser, du haut de ses 18 ans, des apprentis plus haut que lui ou présents à la Citadelle depuis bien plus longtemps que lui, et c'était cette émulation constante, qui lui permettait de respecter -parfois- l'autorité et se plier aux tâces ingrates qui étaient le lot quotidien des novices.

Ce jour là, Edwyn avait été puni pour avoir répondu un peu trop vertement à un mestre dans un débat concernant l'astronomie. Il avait donc été affecté aux cellules de la Citadelle, devant les nettoyer et apporter à manger à leurs pensionnaires. Ces derniers pouvaient être aussi bien de pieux mestres en pénitence que des importuns en châtiment. On y trouvait parfois des gens de l'extérieur, par exemple qui avaient tenté de s'introduire dans la Citadelle ou s'était mal comportés avec les apprentis.

Edwyn, vêtu de sa bure de novice mais attirant toujours le regard avec ses yeux bleus en amande et sa peau trop pâle, allait et venait entre les cellules pour proposer nourriture au soin à ceux se trouvant à l'intérieur des cellules. Il parlait à voix basse pour ne pas déranger ceux qui se trouvaient en pleine prière ou en méditation.
C'est alors qu'il passa devant une cellule occupée par un jeune garçon qui lui était vaguement familier. Il n'était pas novice, pourtant le Bieffois était persuadé de l'avoir déjà vu quelque part. Comment avait-il pu bien atterrir ici?

Au travers de la petite trappe aménagée dans les barreaux, il lui fit passer un pleateau avec unn bol de soupe chaude et un morceau de pain. Cherchant à croiser le regard du jeune inconnu, il lui lança à voix basse:

-Qu'est-ce-que tu fais là, toi? Comment es-tu atterri ici?

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine
Blurd Mervault
Capitaine
Valar Dohaeris
Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] PNhZr5zp_o
Ft : Aidan Turner
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett
Messages : 777
Date d'inscription : 30/10/2016

Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty
MessageSujet: Re: Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]   Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] EmptyDim 7 Jan - 19:39

Maybe we belong elsewhere

An 291 | La Citadelle | Villevieille



Edwyn Cendregué & Baelor Noirmarées

Il était rare les soirs ou il pouvait dormir dans sa chambre dans le tour. Ses yeux posés sur le plafond, l'ennui le fit pouffer. Ce n'était pas drôle, personne ne s'était pris dans un de ces pièges et étonnamment, malgré ses trouvailles pour embêter les gardes, cela ne semblait pas les avoir assez agacés pour l'emmener dans sa cellule dédiée à lui seul. Il la voyait pratiquement plus que sa chambre. Beaucoup d'idées lui parcouraient l'esprit pour occuper sa soirée de liberté et finalement, emporter par les élans de son âge, il sauta de son lit, ouvrit en grand sa fenêtre et se mit à descendre de fenêtre en fenêtre avec adresse, sans avoir peur du vide. Cela était bien plus drôle que de passer par les longs escaliers, puis il aimait sentir le contact du vent dans ses cheveux. Rien de mieux pour se sentir libre, comme lorsqu'il se trouvait au bord d'un bateau. Arrivé en bas, le sourire aux lèvres, il se dirigea vers une taverne où il commençait à être connu. Si la haute noblesse le méprisait, il avait trouvé dans les ivrognes du coin des bons partenaires, les amusant avec ces tours, leur raconter la vie des Fer-nés rien que pour obtenir des verres, puis il fallait dire qu'une serveuse qui se trouvait là-bas était totalement à son goût. Baelor était loin de résister au charme féminin et l'inverse marchait aussi, peu résistaientau regard obscur et l'allure du jeune otage des Higthower. Si du moins, il était prisonnier de cette ville, le Noirmaréessavait en profiter quand il ne torturait pas les gardes.

Une nuit fantastique se disait-il quand il resserra son étreinte. Ouvrant les yeux, tout les paraissait flou au premier abord, puis les tambours dans sa tête ne semblaient pas vouloir s'arrêter. Il avait sûrement bu trop d'alcool. Il mit du temps à réaliser que ce qu'il serrait contre lui, n'était pas une femme, mais un crâne. Qu'est-ce qu'il avait bien pu fabriquer ? Ses derniers souvenirs étaient d'avoir rejoint un groupe de marin et d'une femme sur ses genoux quand il continuait à boire. Des bruits alentour arrivaient à ses oreilles, se relevant légèrement, tenant toujours le crâne, il observa les lieux. Une cellule, il était dans une cellule, mais pas une des Higthower, il la connaissait par coeur. Passant sa main sur sa tête, Baelorne se sentait pas au meilleur de sa forme, mais assez pour se lever et observer à travers les barrières. Où était-il ? Et qu'est-ce qu'il avait bien pu faire pour arriver ici ?! Finalement, il se disait que comme toujours, il viendrait bien par être délivré et surtout que la famille noble qui le retenait en otage, allait surement partir à sa recherche, cela faisait mauvais genre de perdre celui qu'il était censésurveiller. Se réinstallant, dormir davantage ne lui ferait pas plus de mal, ce fut à ce moment-là qu'un bruit sourd le fit grimacer. Tournant la tête, on venait de lui servir à manger, mais surtout, il reconnut les tenues des mestres. Les cellules de la citadelle, très intéressants. C'était une grande première, il aimait sa les grandes premières. N'ayant pas faim, il n'alla pas chercher le plateau, mais il ne put s'empêcher de dévisager l'homme quand il vint à lui demander à voix basse :

-Qu'est-ce-que tu fais là, toi? Comment es-tu atterri ici?

Ce visage ne lui était pas inconnu, l'avait-il déjà rencontré ? Il y avait bien une famille de noble renommée pour y avoir du sang de YI-TI, mais il n'avait pas écouté davantage les leçons du Mestre, puis cet homme pouvait bien venir de n'importe où. Finalement, d'un sourire, il répondit à voix haute :

- Très bonne question, je cherchais peut-être le propriétaire de ce crâne ?! Où est-ce une histoire de femme que j'aurais ramené ici, peut-être les deux, qui sais l'ami !

En parlant de femme, une image lui revint à l'esprit, lui avec deux belles-filles du peuple qui pénétrait dans la citadelle. Quelle drôle d'idée ?! Mais qu'est-ce qu'était l'histoire du crâne ? 

- De toute façon, je préfère être enfermé en cellule pour avoir profité de la vie qu'être obligé de servir des repas à des....tiens tu serais peut-être qui s'est lui ?

Lui montrant le crâne qui ne possédait pas le bas de sa mâchoire. Il devenait l'énigme du jour pour Baelor.

DRACARYS 2017




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty
MessageSujet: Re: Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]   Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] EmptyLun 8 Jan - 15:41

Maybe we belong elsewhere

An 291 | La Citadelle | Villevieille



Edwyn Cendregué & Baelor Noirmarées

Edwyn observait l'inconnu avec une certaine attention, cherchant à fouiller dans sa mémoire pour retrouver là où il avait bien pu le connaître dans le passé. Car il en était sûr, ce jeune garçon ne lui était pas si inconnu que cela. Ce n'était pas un novice de la Citadelle, de cela il était certain. Pourtant, ce regard noir et cet air rebelle lui était quelque peu familier, sans pour autant que le souvenir ne parvienne à remonter jusqu'à la surface de la conscience. Il laissa donc momentanément la question de côté.

Ce dernier croisa d'ailleurs son regard, et le Bieffois put voir au fond de ses yeux une certaine colère, bien qu'elle ne sembla pas réellement dirigée contre lui. Ces yeux, hurlaient leur rage au monde dans son entier. Qui était-il, pour ainsi détester tout ce qu'il voyait?
Il finit par prendre la parole pour parler d'un crâne, ce qui fit baisser les yeux à Edwyn dans la direction de sa main. Comment pouvait-il bien avoir occupé sa soirée pour se retrouver ainsi avec un crâne humain.

L'inconnu lui lança une pique sur son enfermement et sur les tâches qu'effectuait le novice de la Citadelle. Edwyn ne réagit par le moins du monde, quand bien même son interlocuteur n'avait pas complètement tort. Il appréciait le bouillonnement intellectuel qui avait lieu au sein de cette tour, cela lui plaisait au delà de toute mesure. Cependant il regrettait qu'il soit finalement si peu accessible aux novices comme lui, qu'ils étaient souvent relégué aux tâches ingrates, les obligeant à apprendre par eux-même ou de se battre pour cela. Il n'était pas sûr que cela lui convienne, après tout.

Après lui avoir parlé de dames introduites à la Citadelle -ce qui expliquait certainement sa présence ici- , il lui tendit carrément le crâne comme si le novice allait pouvoir l'éclairer quant à son identité. Edwyn tendit une main nonchalante à travers les barreaux de la cellule pour se saisir du crâne, qu'il observa d'un air égal. L'inconnu était-il allé chercher ce crâne dans une tombe? Il ne semblait pas récemment sortie de terre de par sa propreté, mais après tout il ignorait quelles aventures il avait vécu dans la main du jeune garçon avant de se retrouver dans la sienne.

Il reposa le crâne délicatement sur le sol de la cellule avant de regarder de nouveau le garçon dans les yeux. Ce n'est qu'à ce moment qu'il se souvint de lui. Il était arrivé il y avait quelques temps dans le Bief, mais il n'y était nullement né.

-Je me souviens de toi. Tu es le jeune Fer-Né vivant chez les Hightower. Baelor, c'est bien ça?

En tant que fils d'un seigneur du Bief, Edwyn connaissait bien sûr la maison de Villevieille, l'une des plus anciennes et les plus puissantes de la région. Il savait bien sûr que les Hightower avaient recueilli un pupille Fer-Né sur ordre royal après la fin de la rébellion de Balon Greyjoy. Le métisse se souvenait l'avoir croisé à plusieurs reprises dans les couloirs de la demeure seigneuriale lorsque les Cendregué leurs rendaient visite, cependant ils n'avaient encore jamais échangé. Après tout, ils appartenaient à des mondes bien différents.

Il ignorait bien ce que cela devait faire de se trouver ainsi prisonnier, loin de sa famille et des siens, après une guerre qui n'avait mené à rien. Il ne pensait certainement pas comprendre ce que vivait le jeune Baelor, et ne ferait pas cet affront.
Détournant le regard dans la direction de  l'enfilade de cellules, il finit par se relever comme s'il ne se souciait plus du jeune garçon enfermé. Il dépassa rapidement les mestres en prière qui ne lui accordèrent pas la plus petite attention, pour décrocher le lourd trousseau de clefs qui était suspendu au mur. Il la dissimula rapidement dans sa bure au cas où quelqu'un viendrait dans sa direction, et il revint vers la cellule de Baelor.

Il lui fallut quelques instants pour trouver la bonne clef, mais après quelques instants, un son métallique se fit entendre dans la serrure de la cellule, et la porte glissa dans un bruit que Edwyn chercha à minimiser. Cela résonna tout de même dans la pièce, cependant les hommes en méditation ne semblèrent pas dérangés.
Edwyn rangea le trousseau, faisant maintenant face au jeune otage sans plus de barreaux pour les séparer. Posant un genou à terre, il récupéra le crâne avec délicatesse avant de se relever et de tendre le bras pour le rendre à Baelor.

-Tu n'as rien à faire ici.

La phrase était à double sens. Il n'avait rien à faire dans une cellule de la Citadelle, et il n'avait rien à faire dans le Bief non plus. Mais Edwyn n'avait de pouvoir que sur une seule de ces situations.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine
Blurd Mervault
Capitaine
Valar Dohaeris
Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] PNhZr5zp_o
Ft : Aidan Turner
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett
Messages : 777
Date d'inscription : 30/10/2016

Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty
MessageSujet: Re: Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]   Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] EmptyMer 31 Jan - 19:34

Maybe we belong elsewhere

An 291 | La Citadelle | Villevieille



Edwyn Cendregué & Baelor Noirmarées


Des images de la soirée lui revenaient petit à petit, mais pas assez pour savoir ce qu'il avait véritablement fabriqué pour se retrouver en cellule. Deux jolies femmes à ses bras, la citadelle et finir avec un crâne sans mâchoire derrière les barreaux. Une véritable énigme, mais le jeune Baelor se concentrait sur l'objet, voulant savoir son identité, une bien drôle d'idée, mais l'alcool influençait encore beaucoup ses actions. Puis, que pouvait-il demander d'autres à un mestre ? Finalement, le jeune ne vint pas à lui répondre reposant le crâne sur le sol. Haussant simplement les épaules, il alla s'installer au sol, le dos collé au mur. N'ayant nullement faim, il ne s'intéressait pas au plateau, pensant qu'après tout, dormir était la meilleure occupation à avoir. Il ignorait combien de temps mettrait les Higthower le retrouver et cela lui faisait plus rire en les imaginant le chercher partout.

-Je me souviens de toi. Tu es le jeune Fer-Né vivant chez les Hightower. Baelor, c'est bien ça?

Un rire s'échappa de sa gorge. Pour lui, le terme vivre ne correspondait pas du tout à sa vision des choses. Il était le prisonnier des Hightower, jeune fer-né s'était certain, personne n'était assez idiot pour prendre un vieux fer néen otage. Que des lâches ses continentaux ! Si ce n'était pas pour la protection de son île, Baelor aurait cherché un moyen de fuir, mais voilà, comment pouvait-il risquer la vie de son peuple et surtout de sa mère ?! Alors, il faisait en sorte d'agacer tout le monde autour de lui, espérant encore être renvoyé, même si cela n'avait pas marché les deux premières années. Finalement, hormis son ricanement qui prenait, place de réponse évidente, aucun mot ne sortit de sa bouche. Quand, il releva le regard, le Mestre avait tout bonnement disparu. L'aurait-il vexé ? Vraiment, il ne lui en fallait pas beaucoup, cela en était décevant. Après quelques instants, son visage au trait étranger vint à réapparaître dans sa vision. Son regard transmettait sa curiosité face à son action. Qu'est-ce qu'il fabriquait ? Quand la porte s'ouvrit, il se leva d'un bond. Là, il était impressionné par le côté rebelle du jeune homme. Attrapant le crâne qu'il lui tendait, le mestre ajouta :

-Tu n'as rien à faire ici.

Parlait-il de la cellule ou bien du Bief tout simplement ? Baelor était bien incapable de le savoir, mais là, son visage prit des formes d'interrogation, pour ne pas dire de méfiance. Il n'avait pas l'habitude d'être aidé ainsi, surtout par les mangeurs d'herbes. Mais finalement, d'un air espiègle, il répondit en sortant de la cellule : 

- Quel esprit ! Je devrais dire aux tours de venir faire des visites aux Mestres. 

Oui, il disait clairement qu'ils étaient idiots. Peut-être que le mestre pourrait aller parler au chef de la famille pour lui faire comprendre que la place de Baelor n'était pas ici. Toujours le crâne dans sa main, son regard se porta sur les lieux et une lueur de malice vint s'y loger.

- Quitte à te faire des ennuis, tu pourrais me faire visiter ?! 

Jamais, il n'avait pénétré la citadelle, imaginant l'endroit fort ennuyeux, mais à présent qu'il était là, l'envie de le parcourir le parcourait. L'aventure de la journée, puis il viendrait peut-être à comprendre ce qui l'avait attiré ici sous l'influence de l'alcool, mais surtout l'identité du crâne. Repensant à sa soirée encore floue dans ses esprits, à la vision des femmes, un sourire apparut sur son visage : 

- Abandonné les femmes pour les livres, tu as fait un bien drôle de choix, l'ami.



DRACARYS 2017




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty
MessageSujet: Re: Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]   Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] EmptyJeu 1 Fév - 11:56

Maybe we belong elsewhere

An 291 | La Citadelle | Villevieille



Edwyn Cendregué & Baelor Noirmarées

Le jeune Bieffois était intrigué par le Fer-Né dans sa celulle. Après tout, il l'avait déjà croisé lors de visites chez les Hightower, cependant il n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'échanger avec lui, et d'ailleurs ce dernier n'y semblait pas très enclin. Il utilisait la bravade comme moyen de communication, que ce soit pas sincérité, ou simple volonté de se protéger. Edwyn ne l'en blâmerait certainement pas. Après tout, le jeune Baelor était bien loin de chez lui, dans une région qui n'appréciait pas sincèrement les Fer-Nés. Et il était si jeune.

Le métisse avait donc prit la décision de s'éloigner pour se saisir du trousseau de clefs avant de revenir vers la cellule pour en ouvrir la porte. Il avait tendu son étrange crâne au jeune garçon, lui enjoignant de quitter la Citadelle dans laquelle il n'avait rien à faire.
Baelor sembla manifestement surpris de se voir ainsi libéré, mais cette surprise était bienvenue. Cela tira à Edwyn un sourire en coin. Ce n'était pas parce qu'il portait une bure de novice qu'il avait renoncé à ses attitudes fantasques. Il n'en était pas moins Edwyn.

Le Fer-Nés sortit de la cellue et le remercia, lanquant une pique indirecte en direction des Hightower. Le Bieffois ne réagit pas, conscient que son interlocuteur avait de bonnes raison d'en vouloir aux seigneurs de Villevieille. Et puis, lui-même avait un rapport si particulier à l'autorité qu'il ne se permettrait certainement pas de faire la leçon à Baelor.

Pourtant, si le Bieffois s'attendait à voir le Fer-Né déguerpir avec son crâne dans la main, il n'en fut rien. Ce dernier lui demanda de lui faire visiter la Citadelle, arguant qu'il s'était de toute façon déjà mis dans le pétrin. Il n'avait pas tort, et Edwyn songea qu'il finirait sans doute dans la cellule à la place de Baelor quand les mestres apprendraient ce qu'il avait fait. Mais cela lui était égal...alors autant aller jusqu'au bout.
Le métisse haussa les épaules dans un air nonchalant d'acceptation, nuancé cependant par le sourire qui étirait ses lèvres.

-D'accord, mais pas comme ça, tu attires trop l'attention. Viens.

Il l'attira dans la direction des petites chambres des novices, qui heureusement ne se trouvaient pas très loin.
Les deux jeunes hommes entrèrent donc dans une petite pièce éclairée par les quelques rayons du soleil qui se frayaient un chemin au travers d'une mince fenêtre. La pièce, à l'exception d'un lit et d'une table d'écriture, n'était pas meublée, pourtant elle était remplie de livres, de parchemins couverts d'une écriture fébrile et serrée, ou encore de partitions qui semblaient voler en tous sens.
Sans plus sembler prêter attention au Fer-Né, Edwyn se débarassa de sa bure, se retrouvant momentanément torse nu, avant d'exhumer une chemise blanche toute simple du désordre qu'il enfila. Il se rapprocha de Baelor, lui enjoignant:

-Enfile ça.

Il lui enfila la bure par dessus la tête ainsi que ses vêtements. Edwyn était connu parmi les novices de la Citadelle, et était reconnaissable même vêtu normalement, cependant Baelor n'était pas un novce, et susceptible d'être reconnu par ceux qui fréquentaient les Hightower. Mais vêtu de la sorte, il risquerait moins d'attirer les regards.

Edwyn entraîna Baelor hors de la pièce, prenant goût commme à son habitude à la transgression, d'autant plus quand il y avait un Fer-Né pour l'y pousser.
Ce dernier lui signifia l'étrangeté de son choix, renoncer aux plaisirs de la chair pour s'enterrer parmi des livres poussiéreux. Oh, le Bieffois appréciait ces plaisirs, la chose était certaine. Mais la raison qui l'avait poussée à quitter les septons était la laideur des voeux brisés. S'il forgeait sa chaîne, alors il renoncerait à ces aventures. S'il décidait de partir, alors il y reviendrait avec joie.

-Les Fer-Nés ne renoncent-ils pas à maintes joies quand ils partent en mer? Cela empêche-t-il le jeu d'en valoir la chandelle?

Comme souvent, Edwyn avait répondu à une affirmation par le renvoi d'une question. Cela était assez courant chez lui.

-Qu'est-ce qui t'intéresse dans la Citadelle? Tu ne sembles pas y être resté de ton plein gré.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine
Blurd Mervault
Capitaine
Valar Dohaeris
Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] PNhZr5zp_o
Ft : Aidan Turner
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett
Messages : 777
Date d'inscription : 30/10/2016

Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty
MessageSujet: Re: Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]   Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] EmptyDim 25 Fév - 22:12

Maybe we belong elsewhere

An 291 | La Citadelle | Villevieille



Edwyn Cendregué & Baelor Noirmarées


L'envie de découvrir la citadelle le submergeait. Comment y résister alors qu'il se trouvait déjà dans les lieux ? Oui, Baelor devenait curieux envers cet endroit si mystérieux à ses yeux. Puis n'était-ce pas le symbole du savoir, de la sagesse, il ne pouvait pas trouver mieux pour découvrir l'identité du crâne qu'il tenait toujours dans ses mains. Par chance, le novice accepta de lui faire une visite, mais dans une autre tenue. Soit, cela ne gênait pas le jeune fer-né, trouvant la situation encore plus marrante. Se fondre auprès des Mestres, sans se faire remarquer, un beau défi. Suivant les pas du jeune homme jusqu'à ce qui se devait d'être une chambre. Pour dire vrai, il se retrouvait mieux loti que lui quand il n'était pas en cellule. Enfilant la tenue qu'on lui tendait. Il ignorait si la bure lui allait bien et il était certain de perdre une partie de son charme rien qu'avec son bout de tissu. Voici, comment il en vint au sujet des femmes.

-Les Fer-Nés ne renoncent-ils pas à maintes joies quand ils partent en mer? Cela empêche-t-il le jeu d'en valoir la chandelle?

Face à sa réponse, Baelor haussa les épaules. Il était certains que pour la mer, les siens étaient capables de tous les sacrifices au monde, mais poussé dans sa réflexion, il vint finalement à dire sans la moindre hésitation et avec un petit sourire espiègle : 

- Ils savent qu'à chaque port, ils pourront retrouver la chaleur des cuisses d'une femme.


Oui, contrairement aux Mestres, ils savaient qu'ils viendraient à retrouver les charmes féminins. Baelor ne concevait pas sa vie sans les plaisirs charnels, cela occupait bien trop son temps à Villevieille. Commençant la visite, le novice vint à demander :

-Qu'est-ce qui t'intéresse dans la Citadelle? Tu ne sembles pas y être resté de ton plein gré.

Serrant le crâne contre son torse, le regard du jeune Noirmarées se posait sur ce qui l'entourait. Ce qui l'intéressait dans ce lieu, c'était simplement l'inconnu, une simple aventure pour la journée. Hormis savoir que des savants étaient enfermés dans cet endroit pour étudier, il ne savait guère de choses sur la citadelle. 

- Je ne suis pas à Villevieille de mon plein gré, mais c'est bien mon choix de parcourir la citadelle.

Oui, s'il avait voulu partir, il l'aurait fait, mais surtout, il y était rentré dans la nuit pour une raison qu'il ne se souvenait pas. Preuve qu'il était attiré par cet endroit, cherchant une réponse dont il devait retrouver la question. 

- Tu pourrais m'emmener dans les endroits les plus mystérieux ! Il y a des cryptes ?

Des yeux brillants pour l'excitation de l'aventure. Ce n'était rien que jeu pour le jeune homme, une nouvelle façon de passer le temps. Finalement quand son regard tomba sur les livres, trop nombreux pour être compté, ses pensées se tournèrent vers son père, il aurait adoré ce lieu sans aucun doute. 

- Tu te nommes novice comment ?


DRACARYS 2017




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty
MessageSujet: Re: Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]   Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] EmptyMar 27 Fév - 21:52

Maybe we belong elsewhere

An 291 | La Citadelle | Villevieille



Edwyn Cendregué & Baelor Noirmarées

Même pour Edwyn, sortir un Fer-Nés des cellules de la Citadelle et lui faire visiter les lieux comme si de rien n'était -en l'aidant de plus à se cacher!- était transgresser les règles de façon pour le moins spectaculaire. Pourtant, cela ne lui parvenait à l'esprit que de manière très périphérique, presque lointaine. Il savait pourtant, que les représailles des mestres seraient à n'en pas douter à la hauteur du crime, surtout quand on favorisait aussi le captif de la maison Hightower.

Et pourtant, il avait fait enfiler sa bure de novice au jeune Baelor, restant ainsi en chemise, et continuait en sa compagnie des déambulations des plus plaisantes au milieu des rayonnages de livres et des instruments de mesure cabbalistiques. Baelor avait la la langue bien pendue, c'était certain, et il lui répondit avec la même verve quant au renoncement et aux femmes. Cela tira au métisse un vague sourire, mais il ne réagit pas plus avant. Il lui semblait qu'il ne pourrait pas faire comprendre au Fer-Né dans quelle mesure la pureté de l'engagement pouvait lui faire renoncer à bien des plaisirs de l'existence. Quand bien même il était des plus réceptifs à ces plaisirs d'ailleurs! Les baisers d'une femme ou les bras d'un homme pouvaient difficilement être surpassés en termes de bonheur.

-Je m'appelle Edwyn. Edwyn Cendregué.

Il était censé bientôt abandonner le prestige de son nom et de sa naissance, alors il avait bien le droit de citer un peu sa maison, non?

Le novice interrogea le Fer-Né sur la raison qui pouvait bien le pousser à ainsi s'éterniser à la Citadelle alors qu'il y était entré avec l'idée, si ce n'était consciente, du moins bien ancrée, de se faire châtier par les mestres. Baelor tint cependant à le corriger: Il était entré dans la Citadelle de son plein gré, mais c'était à Villevieille qu'il était retenu contre son gré. Edwyn aquiesça en silence. Il ne connaissait pas sur le bout des doigts l'histoire de la maison Noirmarées, cependant il avait entendu assez pour se faire une idée sur la question: Après la rébellion, Baelor avait été confié aux Hightower comme "pupille", plus sincèrement otage, tout comme le jeune Theon Greyjoy aux Loups du Nord, afin d'aider à garantir la paix entre les Iles de Fer et le reste du royaume. Séquestrer des enfants,était-ce un gage de paix? Edwyn, pourtant originaire d'une famille loyale aux Targaryen, s'était déjà posé la question quand il avait entendu, après la rébellion, que le nouveau-né des Stark devrait rejoindre la maison royale comme otage. Ce n'était pas à lui de répondre à cette interrogation, cependant elle demeurait comme en suspens dans son esprit.

-Je ne te ferai pas l'affront de te demander comment tu te sens chez les Hightower. Est-ce-que tu as des nouvelles de chez toi? De ta famille dans les Iles-de-Fer?

Peut-être que les Bieffois avaient au moins l'indulgence de lui laisser des nouvelles de chez lui. Du moins ce serait le minimum de l'humanité, et Edwyn n'en attendait pas moins d'une maison qui se targuait ainsi de son honneur et de ses origines.

Le métisse tira une lourde porte de bois ouvragé, qui s'ouvrit dans un grincement qui portait avec lui des siècles d'histoires. Ils entraient ainsi dans l'une des nombreuses bibliothèques de la Citadelle. Plusieurs novices s'affairaient entre les rayonnages, copiant, lisant, compulsant, s'usant les yeux à la lumière qui filtrait par les hautes fenêtres.

-Baisse les yeux.

Edwyn avait marmonné cela à Baelor, espérant de tout son coeur qu'il ne ferait pas une autre de ses faceties de Fer-Nés qui attireraient l'attention sur eux. Il le conduisit dans l'une des sections presque vide de l'immense bibliothèque, effleurant du bout des doigts le dos des ouvrages exposés à portés de sa main.

-C'est comment, les Iles-de-Fer?

Edwyn n'avait jamais posé les yeux sur ces Iles sauvages et peuplées d'êtres comme il n'en avait encore jamais vu. Sa soif de connaissance et de sensations s'était encore une fois manifestée, et il profiterait de la présence de Baelor pour assouvir pour quelques instants son inextinguible soif.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty
MessageSujet: Re: Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]   Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Maybe we belong elsewhere [FB Edwyn et Baelor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I Belong To You [PV]
» You're not belong here | Ft. Winnie
» Fanny Maurer ♥ Can we just for a night, let the stars decide where we belong ?
» Edwyn • Feel the cold [Acid]
» Fili • I belong with my brother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: