RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans le Val, à Dorne et dans les IDF ! Points à la clé !

La 17e version est en place, on vous annonce bientôt une surprise

Partagez | 
 

 A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Sam 23 Déc - 12:52


A wolf howling at the moon, yet he found the sun



Robb ne s'était pas véritablement habitué aux chaleurs de Lancehélion, et sans doute ne le serait-il vraiment jamais. Cependant, il avait dépassé l'état de quasi-insolation qui l'avait saisi en débarquant à la capitale dornienne. Il en regrettait presque cependant les températures de Port-Réal.
Le Jeune Loup passait donc beaucoup de temps dans les jardins de Palais Vieux, profitant des souffles de fraîcheur que pouvaient apporter les fontaines du palais. Malgré tout cela, il appréciait de tout son coeur sa présence à Dorne, donc il admirait l'architecture, les paysages, toute cette culture dont il ignorait tout. Dorne et le Nord partageaient leurs profondes différences avec le reste des Sept Couronnes, et cela lui plaisait beaucoup.

Cependant, même les merveilles qui se montraient à lui ne parvenaient pas véritablement à détourner son esprit de l'infâmie qui était arrivée à sa futur belle-soeur, Wylla Manderly de Blancport. Il ne parvenait toujours pas à accepter qu'un Dragon avait pu se montrer suffisamment offensé par les simples propos d'une enfant pour attenter à sa vie. Depuis que sa fiancée lui avait appris la nouvelle, le Nordien devait faire appel à toute son éducation de Cour pour garder son calme, et ne pas sauter à la gorge de Viserys avec une dague lors de son mariage avait nécessité toute son énergie.
Depuis cela, son esprit tournait jour et nuit afin de savoir quoi faire après cette tragédie. Il ne doutait nullement que Wyman Manderly échafauchait sa vengeance de Chateauneuf, et qu'elle serait terrible, d'ailleurs il ne s'en était pas caché en envoyant cette troupe d'acteurs exposer l'infâmie du futur Prince consort de Dorne aux yeux de tous les invités. Robb exultait intérieurement d'une joie mauvaise à ce moment là, et avait du dissimuler derrière le dos de sa main le sourire rageur qui avait éclairé son visage durant l'espace d'un instant.
Ainsi, le temps qu'il ne devait pas passer dans l'ombre de la famille Targaryen, il le passait au côté de Wynafryd, déambulant au milieu des merveilles Dorniennes, parlant de tout et de rien à voix basse sans pour autant que l'état de Wylla ne quitte leur esprit un seul instant. Le Jeune Loup avait envoyé un corbeau à Blancport pour souhaiter à sa future belle-soeur le plus prompt rétablissement possible. Ne maîtrisant pas comme Wynafryd les missives codées, et sachant que sa correspondance était susceptible de surveillance, même ici à Lanchélion, il avait rédigé la missive sous le style le plus innocent possible, faisant mine d'adhérer sans réserve à la théorie de la simple surdose involontaire de bonsomme. Bien sûr, les Manderly sauraient parfaitement à quoi s'en tenir quant à ce que Robb savait de la question, et Wylla serait ainsi assurée du soutien inconditionnel de son futur beau-frère.

Ce jour-là, Robb était seul à déambuler dans les jardins de Palais Vieux, manifestement perdu dans ses pensées. Il se passa négligemment une main dans les cheveux pour les écarter de son front, tandis que la chaleur le frappait inlassablement, où qu'il se trouve, et ce malgré les vêtements de toile légère dornienne que s'était chargé de lui amener le jeune page à son service
Il fut néanmoins distrait de ses pensées alors qu'une autre présence faisait son entrée dans le jardin. Il ne fallut pas une seconde d'hésitation à Robb pour reconnaître, toujours aussi majestueuse et à l'aise dans cet environnement dornien, la Princesse Rhaenys Targaryen.

Un léger sourire passa sur son visage à cette vue, et une partie dela colère qu'il ressentait en ce moment à l'encontre des Dragons -pas toujours de manière très juste, de plus- s'évanouit. Rhaenys avait été pour Robb son unique grande soeur, sans jamais faire grand cas de son véritable statut d'otage, et de cela le Jeune Loup était reconnaissant, tout comme envers Aegon. Mais cela faisait bien longtemps qu'ils n'avaient plus eu l'occasion d'échanger, avec son voyage dans le Nord. Pourtant les choses avaient bien changé pour la fille aînée de Rhaegar, alors que ses fiançailles avec Robar Royce étaient maintenant chose officielle. Il avait rencontré le Valois lors du mariage princier, et avait trouvé le chevalier blond des plus agréables, avec un esprit vif et alerte, mais après tout il n'était pas destiné à l'épouser.

Le Jeune Loup s'avança donc au devant de la Princesse, s'inclinant devant elle avant de s'adresser à elle avec un sourire:

-Princesse, quel plaisir de vous revoir. Ce doit être un bonheur pour vous de découvrir Dorne.

Rhaenys Targaryen était le Dragon Ensoleillé, après tout, celle qui portait avec le plus d'évidence et de grâce les origines maternelles de feue Elia Martell. Elle était chez elle en ces lieux.



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris

Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 6284
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Ven 29 Déc - 18:34



 
► Lancehelion | 299, lune 5, semaine 3
A olf howling at the moon, yet he found the Sun
Robb Stark || Rhaenys Targaryen
Le mariage était fini, une drôle de sensation flottait dans l’air, du moins côté Targaryen. Rhaenys n’avait pas réussi à savoir ce qui se tramait derrière cette étrange de pièce de théâtre qui avait visiblement inquiéter son père. La jeune femme allait devoir utiliser Gella pour arriver à ses fins. Elle avait une totale confiance envers sa servante et espionne mais quelque chose lui disait que tout était différent. La prudence serait probablement de mise et la vérité effroyable. Mais si tout cela se répandait comme une épidémie, le dragon ensoleillé ne voulait pas se retrouver idiote en ne sachant pas réellement ce qu’il en retournait. Son esprit avait donc été fort occupé mais ce n’était pas pour autant que cela avait stopper ses activités. Elle avait du temps avec son chevalier servant et amant, à Dorne c’était presque plus facile pour les deux êtres animés du même désir de se retrouver en cachette pour vivre leur amour pleinement sachant que cela ne durerait probablement pas quand la princesse serait mariée avec le chevalier rouge. Elle quittait un chevalier pour un autre. Drôle de destin.

La dragonne avait décidé de passer un petit moment en solitaire, dans les jardins, profitant de la légère brise qui soufflait, rafraîchissant l’air lourd et chaud. La jeune femme n’avait eu aucun mal à s’adapter au climat de Dorne, contrairement à beaucoup de monde. La nostalgie avait pris place dans le cœur de Rhaenys dès le moment où son pied avait foulé les terres de sa mère. Son souvenir était immortel dans l’esprit de la fille d’Elia. Mais chaque jour, le visage de la princesse de Dorne lui revenait en mémoire. Elle était des plus heureuse ici, elle était plus radieuse que jamais, mais tout ceci avec un regard légère teinté des souvenirs douloureux. Aucune larme ne viendrait perler sur ses joues, aucune larme ne viendrait sculpter un sillon salé sur sa peau hâlée. Elle était plus forte que cela et ne sourcillerait pas.

Des pas se firent entendre et une silhouette familière se dessina. Robb. Quand un deuxième frère à ses yeux, il était le meilleure amie d’Aegon, ils avaient tous les trois grandit ensemble et des liens forts les unissaient. Dans son cœur, le loup du nord faisait partie de sa famille. Pas sa famille de sang, mais sa famille dans son cœur, il faisait partie de ses gens qui comptait plus que tout à ses yeux. Et elle savait que même quand il rentrerait dans le Nord pour y vivre en tant qu’héritier de Ned Stark, elle ne l’oublierait pas. Elle ne pourrait l’oublier. De plus, il rentrerait très probablement en compagnie de Wynafryd. Rhaenys perdrait une fois de plus une dame de compagnie avec un mariage et une amie. Mais les deux nordiens s’aimaient, cela ne faisait plus aucun doute aux yeux du dragon ensoleillé, et s’ils étaient heureux alors elle l’était également.
Un beau sourire s’afficha avec grâce sur les lèvres de la princesse face aux mots de son petit frère de cœur.
« Dorne est telle que ma mère me le décrivait. Je suis dès plus heureuse d’être sur ses terres. »

Elle s’approcha du loup et glissa son bras sous le sien pour marcher un instant en sa compagnie. Il était parti pendant plusieurs lunes dans le Nord en compagnie de Viserys. Le changement de climat devait être relativement brutal pour lui. Troquant les flocons de l’été nordien contre le soleil brûlant de la région méridionale de Westeros. Rhaenys savait que la sirène avait du mal à s’acclimater, cela devait être de même pour le loup.
« Tu m’as manqué durant toutes ses lunes…bon surement moins qu’à Wynafryd… Comment ton accueillis les tiens ? »

Elle avait dit cela avec un brin de malice, connaissant les sentiments des deux jeunes gens, avant de prendre un ton un peu plus inquiet. Le nordien était un peuple beaucoup plus rude et austère que ceux des terres de la couronne. Robb avait été élevé par les dragons. Rhaenys était presque sûr que certains attendaient des preuves de la part de l’héritier des Stark. Le dragon ensoleillé ne voyait pas spécialement les Stark comme des ennemis, il était la vraie famille de Robb et son intégration en leur sein était importante aux yeux de la princesse. Elle ne voulait pas voir son petit frère de cœur souffrir parce que les loups de Winterfell ne le reconnaissaient pas vraiment comme l’un dès leur. Jamais elle ne l’avait vu comme un otage et jamais elle ne le verrait ainsi.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

 

 



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Sam 30 Déc - 19:39


A wolf howling at the moon, yet he found the sun



Un sourire s'épanouit sur les lèvres de la Princesse quand elle aperçut Robb, ce qui fit chaud au coeur de ce dernier. Après tout, il avait toujours connu à ses côtés la fille des Dragons au cours de sa jeunesse auprès des Targaryen. D'ailleurs, malgré la douceur et le bonheur de ses retrouvailles récentes avec les Stark, en tant qu'aîné des siens, il n'avait pas retrouvé de relation équivalente que celle qui pouvait l'unir à Rhaenys. Elle conservait cette place spéciale dans son coeur.

La jeune femme était heureuse de se trouver à Dorne, ce qui ne surprenait pas réellement le Jeune Loup. Elle était la première fille d'Elia Martell, le Dragon ensoleillé. Il savait également que ces origines dorniennes qu'elle portait fièrement ne lui avaient pas toujours été d'une grande aide à la capitale, où elles entraient en contradiction avec son nom de Targaryen. Quel meilleur lieu pour elle que Lancehélion pour s'exprimer dans toute sa grâce.

Quand elle s'approcha de lui, Robb lui tendit galamment son bras que la Princesse prit, et ils commencèrent à faire quelques pas dans le jardin de Palais Vieux. Rhaenys était parvenue, par sa simple présence, à faire s'évanouir chez le Jeune Loup une partie de cette colère qui le secouait depuis que Wynafryd lui avait appris pour l'empoisonnement de sa jeune soeur. Cette rage s'était mêlée à celle, plus sourde, qui l'avait saisi à Winterfell, dans les bras de Dame sa mère, quand il avait enfin pris la pleine mesure de ce dont il avait été prié durant toutes ces années. L'impulsivité de Robb, et tous ces sentiments d'impuissance et de solitude s'étaient cristallisés en une colère sourde contre les Targaryen dans leur ensemble, et tout ce qu'ils représentaient pour lui. Mais la seule présence de Rhaenys suffisait en partie pour lui rappeler à quelle point cette colère aveugle était vide de sens. Il avait certes de bonnes raisons de se sentir tiraillé par des sentiments complexes envers la famille de Dragons, cependant il ne fallait pas pour autant oublier l'affection qu'il avait pu recevoir. Aussi bien de la part de son plus cher ami, Aegon, de sa soeur Rhaenys, et du même du Roi lui-même, aussi ambigu et complexe que cela puisse être. Il ne devait jamais oublier qui méritait sa haine. Viserys Targaryen était le responsable de l'empoisonnement de Wylla, et nul autre. Ce serait à lui de payer pour cette infâmie.

Le Jeune Loup sourit quand la Princesse lui confia qu'il lui avait manqué, quand bien même ce n'avait sans doute pas été pour elle le plus difficile. Rhaenys avait toujours été aux premières loges pour constater le développement des relations entre le pupille de son père et sa dame de compagnie, et il se doutait d'ailleurs bien que les discussions à ce sujet avaient du aller bon train.
La question suivante porta immédiatement sur ses retrouvailles avec les siens. Robb était quelque peu touché que Rhaenys se soucie de comment avaient pu se passer ces moments privilégiés avec sa famille. Après tout, les Dragons n'avaient aucune raison de ressentir une quelconque sympathie pour les Stark, qu'importe ces derniers se considéraient -non sans raison- dans leur bon droit.

-Oh, elle m'a beaucoup manqué, Princesse, plus encore que ce que je pouvais imaginer. J'ai été immensément heureux de la retrouver. Néanmoins, le plaisir de votre compagnie est bien doux également.

Il lui adressa un sourire taquin, en réponse à sa propre taquinerie. En cinq lunes, il lui semblait qu'une éternité avait coulé entre eux deux. Quand ils se retrouvaient, elle était fiancée à un chevalier du Val, lui-même avait découvert un infinité de nouveaux paysages, ainsi que sa famille, ses futurs bannerets...Pourtant, ils semblaient aussi à l'aise l'un avec l'autre que s'ils ne s'étaient jamais quitté.

-Pour ce qui est des miens...Je crois que cela dépassa toutes mes espérances.  Je ne pense pas avoir jamais connu plus grand bonheur dans ma vie que pouvoir enfin serrer Dame ma mère dans mes bras.

Il se doutait que Rhaenys pouvait comprendre la douleur de l'absence, elle qui avait perdue sa mère la Reine Elia à un âge tendre. Bien sûr, leurs situations étaient infiniment différentes, lui n'avait connu une mère qu'il avait retrouvé dans le Nord, elle avait connu une Mère qui lui avait été soudainement arrachée par les affres de l'Hiver. Il y avait néanmoins quelque chose dans cet amour filial qui les réunissait, le Loup et le Dragon.

-Certains bannerets se sont bien sûrs montrés sceptique en me voyant découvrir le Nord après quinze ans. Cependant, je pense que une bonne part d'entre eux m'ont au moins reconnu la détermination et la volonté de me dévouer à mes devoirs.


Le Jeune Loup n'avait de toute façon aucun autre choix. La dévotion des Nordiens envers les Stark étaient à double tranchant, car cette confiance pouvait être très violemment déçu pourvu qu'un Seigneur de Winterfell ne s'en montre pas à la hauteur. Il lui faudrait travailler dur, et peut-être certaines familles ne cesseraient jamais de ricaner dans son dos sur cette étrange bête qui cachait sur une fourrure lupine des écailles de Dragon.

-Mais assez parlé de moi! Les nouvelles sont également nombreuses pour vous, après tout. Dois-je vous adresser mes plus sincères vœux de bonheur pour vos fiançailles, ou plutôt faire accrocher une échelle de corde à la fenêtre de votre chambre le jour de vos noces?

Robb rit gentiment sans interrompre sa marche. Bien sûr cela n'était qu'une plaisanterie, une fille de Roi était profondément soumise à son devoir envers son père, envers le Royaume, et il n'y avait aucun échappatoire pour elle. Mais le Nordien avait fait brièvement la connaissance de Ser Robar lors du mariage princier qui avait eu lieu quelques jours auparavant. Sa réputation de grand chevalier le précédait, et il avait plutôt fait bonne impression auprès de Robb, versatile et non dénué d'un certain charisme. Mais apprécier quelqu'un lors d'une rencontre fortuite et se préparer à partager le restant de sa vie avec sont deux choses bien différentes, et Robb s'interrogeait sincèrement sur ce que Rhaenys pensait à l'idée de porter un jour le nom de Royce.



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris

Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 6284
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Ven 19 Jan - 15:22



 
► Lancehelion | 299, lune 5, semaine 3
A olf howling at the moon, yet he found the Sun
Robb Stark || Rhaenys Targaryen
Le jeune loup avoua que la sirène lui avait manqué plus qu’il ne l’aurait cru. La princesse ne s’immisçait pas trop dans la vie privé et sentimentale des siens, cela ne la regardait pas et elle savait qu’elle n’aimerait pas qu’on le fasse pour elle. Personne ne savait le lourd secret qu’elle portait depuis plusieurs lunes désormais. Et elle ne voulait pas que ça se sache, alors certaines choses devaient rester secrète. Alors l’évolution des sentiments entre Robb et Wynafryd ne la regardaient pas vraiment malgré la curiosité dévorante qui lui titillait l’esprit par moment. Elle se retenait et laisser les informations venir à elle si elles devaient lui arriver aux oreilles, sinon la fille du Roi restait dans l’ignorance la plus totale. Mais ce petit détail plut à la jeune femme, elle ne voulait que le bonheur de sa dame de compagnie et de son frère de cœur. Ils le méritaient tout deux.

Entre parler Robb de sa mère, laissa, durant un court instant, Rhaenys en proie à une certaine nostalgie. Elle payerait cher pour pouvoir serrer à nouveau sa propre mère dans ses bras. Alyria était formidable et elle l’aimait plus que tout, mais la future Reine des Sept Couronnes n’était pas Elia. Alors la jeune femme pouvait comprendre ce que le jeune loup pouvait ressentir de se côté. Il n’avait jamais connu de mère, et même si Elia avait pu être une mère de substitution il ne devait point avoir de souvenir d’elle. Il avait donc eu l’occasion pour la première fois de sa vie de serrer sa mère dans ses bras. Quitter le nord et la laisser devait être créer une plaie profonde dans son cœur. Le dragon ensoleillé ne pouvait pas y faire grand-chose, elle pouvait juste tenter d’apaiser cette souffrance d’une séparation entre une mère et son enfant.
« Rien ne remplace l’amour d’une mère pour son enfant. Tu pourras la resserrer dans tes bras. Garde à l’esprit que bientôt tu pourras la serrer quotidiennement dans tes bras. Et si je peux me permettre un conseil…profites-en un maximum. La vie est parfois bien cruelle, il ne faut la laisser le regret s’installer. »

Rhaenys ne regrettait rien. Elle avait toujours été proche de sa mère. Quand elle était enfant, si on chercher la petite tête brune de la princesse, on pouvait être sûr de la trouver dans les jupes de la Reine. Le Dragon ensoleillé avait profité de chaque minute que les Sept avait pu lui offrir en compagnie de sa mère. Alors elle souhaitait la même chose pour Robb.

Pour ce qui était des bannerets du Nord, cela ne surprenait pas particulièrement la jeune princesse. Elle avait toujours entendu dire que les gens du Nord était un peuple méfiant, dur mais loyal. L’héritier de Ned Stark devait donc faire ses preuves, montrer qu’il était un vrai loup malgré le fait qu’il ait vécu chez les dragons durant de nombreuses années. Le temps aiderait Robb à s’imposer et à gagner la confiance de son peuple. Rhaenys ne faisait que peu de soucis à ce niveau, ils verraient que le jeune Stark était un vrai Stark en dépit de son manque de présence dans le Nord.
« Je suis certaine que bientôt tu auras leur confiance. J’ai confiance en toi pour cela. »

Les mots du jeune loup concernant ses fiançailles, la fit sourire. Il était vrai que lorsqu’il avait quitté Port Réal, Rhaenys n’était pas encore fiancé avec Ser Robar Royce. Les choses avaient quelque peu changé, mais cela ne changeait pas ce qu’elle était. Si contrairement à Wynafryd et Robb, leur relation n’était pas complice, elle n’en était pas ennuyeuse pour autant. Elle avait rencontré le chevalier quelque jours avant le mariage de Viserys et d’Arianne, et cela avait été une rencontre haute en couleur. Mais certaines choses étaient claires entre eux. Ils apprenaient à se connaître, sans pour autant chercher à charmer ou séduire l’autre. De toute manière, le cœur du dragon ensoleillé appartenait déjà à un homme.
« Peut-être que les vœux de bonheur ne conviennent pas à la situation…mais l’échelle de corde ne sera pas nécessaire. En toute honnêteté, je ne suis pas des plus enchanté mais je ferais mon devoir, j’épouserais ser Robar…et je lui apprendrais ce qu’est réellement une dragonne croisée avec une dornienne… Je compte rende ma future vie à Roche aux Runes animé. Et je pense que ce n’est pas pour lui déplaire. Mais point positif à ne pas épouser un héritier ou un seigneur…je pourrais plus aisément sur les routes pour voyager et voir les gens que j’aime…au lieu de rester enfermé dans le Val. »

Elle ne s’acclimaterait probablement pas au climat frais et froid du Val d’Arryn, alors elle irait sur les routes, irait voir sa tante dans le Conflans, retournerait régulièrement à Port Réal pour y voir son père et son frère, ainsi que sa grgand mère. Peut-être même que ses pas pourraient la conduire dans le Nord pour voir Robb et Wynafryd. Mais ce n’était pas l’ordre du jour pour le moment.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

 

 



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Dim 21 Jan - 18:13


A wolf howling at the moon, yet he found the sun



La Princesse et l'Héritier continuaient leurs déambulations dans les jardins de Palais-Vieux, évoquant tout ce qui avait pu se passer dans leurs vies depuis leur séparation quelques lunes auparavant. Après tout, ils s'étaient toujours connu l'un et l'autre dans leur enfance, le louveteau se tenant dans l'ombre des Targaryen depuis qu'il était en âge de marcher. Mais bien sûr, cette situation n'était nullement destinée à durer. Lui-même devrait un jour reprendre la route du Nord, et Rhaenys était maintenant destinée à épouser un chevalier du Val, bien loin de la capitale. C'était sans doute était-ce ce que voulait dire grandir, et devenir un adulte dans ce monde.

Robb évoqua sa rencontre avec Dame sa Mère, Lady Catelyn, qui avait sans doute été ce qu'il avait vécu de plus émouvant durant son voyage Nordien, et sans doute durant toute sa jeune vie. Il avait tant rêvé de cet instant, sans pour autant jamais avoir imaginé la violence des émotions qui le saisiraient. Et il savait que Rhaenys serait capable de le comprendre, elle qui avait eu un lien si particulier à la Reine Elia Martell ainsi qu'à la disparition de cette dernière. Il connaissait toutes les histoires au sujet de cette beauté dornienne devenue Reine des Sept Couronnes, mère dévouée et femme fascinante. Lui-même n'avait aucun souvenir d'elle, car le Jeune Loup était très jeune quand la Reine avait succombé aux affres de l'Hiver. Parfois il se demandait quel aurait été leur lien si elle avait vécu plus longtemps, comment elle avait pu accueillir au sein de sa famille cette pièce rapportée venue du Nord, le neveu de la femme que son propre époux lui avait préféré. Oh bien sûr, il l'imaginait trop intelligente et trop bienveillante pour lui tenir rigueur de tout cela. Quoi qu'il en soit, il comprenait le vide que la Reine avait laissé derrière elle, et hocha donc la tête d'un air grave quand Rhaenys reprit la parole pour lui conseiller de profiter au maximum de la présence de sa Mère quand elle lui serait rendue, afin de se prévenir des regrets. Elle savait de quoi elle parlait, et nul doute que le Jeune Loup suivrait ce précieux conseil.

La Princesse rebondit ensuite sur les observations émises par Robb concernant son accueil plus général par la noblesse Nordienne. En effet, certain n'avait pas caché leurs doutes et leur méfiance envers un jeune homme destiné à les diriger un jour, mais qui pourtant avait grandi avec les interdits des Targaryen gravés dans sa tête. Il comprenait bien tout cela. Cependant Rhaenys semblait avoir confiance en lui sur cela, et cela plu au premier concerné. Aegon et Rhaenys avaient toujours tous les deux eu confiance en lui sur cela, quand bien même ils avaient conscience des difficultés qui l'attendaient véritablement.

-La confiance que vous m'accordez est un honneur, Princesse.

Quand bien même ils étaient proches, Robb s'adressait toujours à Rhaenys avec une certaine déférence, contrairement à ses échanges avec Aegon, qui pouvaient se faire sur le ton de la familiarité fraternelle. Cela était naturel chez le Jeune Loup, sans doute une survivance de leur enfance, où les deux ans de différence de la jeune femme avec elle avaient une importance capitale en termes de considérations ainsi que d'étiquette. Cela ne signifiait pas pour autant qu'il souhaitait mettre entre eux une distance protocolaire qui n'avait pas lieu d'être.

La conversation dériva sur les fiançailles annoncées de la Princesse avec Robar Royce, surnommé le Chevalier Rouge, un Valois au verbe des plus légers, comme Robb avait lui-même pu le constater lors du mariage d'Arianne Martell et de Viserys. Elle comptait bien sûr accomplir son devoir, mais également montrer au chevalier ce que signifiait épouser une Dornienne et une Targaryen. Le Nordien sourit à cette seule évocation, n'étant certainement pas certain que le premier concerné ai conscience de la tornade qu'il s'apprêtait possiblement à épouser.

-Il est vrai que vous aurez plus de liberté de la sorte, et ainsi l'opportunité de voyager, c'est une bonne chose. Et si Ser Robar ignore encore quel genre de femme il s'apprête à épouser, alors nul doute qu'il l'apprendra rapidement.

Il sourit à la Princesse. Elle n'était certainement pas le genre de femme à se laisser faire si tel n'était pas sa volonté. N'était-elle pas la fille d'Elia Martell et de Rhaegar Targaryen après tout?

-Si vous souhaitez nous rendre visite, à Winterfell, vous serez tout naturellement la bienvenue, bien sûr.

Le "nous" impliquait le Jeune Loup ainsi que Wynafryd, qui un jour serait chez elle entre les murs de la forteresse de Winterfell. Et nul doute qu'elle serait ravie d'accueillir son amie la Princesse dans le Nord, un jour dans le futur.

-Avez-vous déjà eu l'occasion de passer du temps en sa compagnie? Peut-être cette alliance politique débouchera sur un amour solide.

Après tout, n'en avait-il pas été de même pour ses parents, liés par les nécessités d'alliance entre le Conflans, le Val et le Nord durant la rébellion? Tout était possible entre deux êtres humains, et au final, c'était bien ce que Robb souhaitait à la jeune femme.



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris

Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 6284
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Ven 2 Fév - 17:17



 
► Lancehelion | 299, lune 5, semaine 3
A olf howling at the moon, yet he found the Sun
Robb Stark || Rhaenys Targaryen
Les deux jeunes gens circulaient à une allure régulière dans entre les édifices de verdures qui constituait les jardins de Lancehelion. Le côté exotique de l’endroit plaisait à la jeune princesse bien qu’elle se doutait que les jardins présents à quelques kilomètres au nord de la grande cité étaient bien plus splendides et verdoyant que ceux-ci. Créer par une princesse Targaryen afin de mieux supporte la chaleur de la région, ils étaient devenus un lieu emblématique de la jeunesse des nobles de Dorne. Cependant ceux de la capitale de Dorne promettait un calme apaisant, sans cri d’enfant jouant dans des bassins d’eaux. Ainsi les adultes pouvaient profitait de la fraîcheur des lieux dans une sérénité qui se faisait apprécier.

La proposition du loup du nord pour que la jeune dragonne vienne rendre visite au couple une fois marié, la toucha. Elle devrait surement braver les températures froides caractéristiques de cette région, mais elle pouvait bien faire cela. Wynafryd et Robb devait supporter les températures incandescentes de la région méridionales de Westeros. La princesse pourrait faire le déplacement, en espérant que son nom ne soit pas synonyme de tension. Les dragons ne devaient surement pas être très bien vu sur ces terres froides. Elle était la fille de celui ayant ravi leur louve, ayant provoqué la guerre, ayant pris en pupille leur héritier. Mais l’absence de mèche argenté dans la chevelure de Rhaenys, apaiserait surement les cœurs. Du moins elle l’espérait.
« Cela me ferait plaisir de venir vous voir tous les deux car je sais que vous manquerez quand vous devrez partir pour Winterfell. En espérant que cela ne pose pas de soucis à vos sujets, je suis la fille de l’homme qu’ils détestent surement le plus au monde. »

Un sourire amusé avait étiré les lèvres de la jeune fille à ses mots. Elle ne prenait pas mal ce détail, elle pouvait aisément le comprendre. Elle-même se montrer bien méfiante à l’encontre des gens ayant pris les armes contre son père. Pourtant, elle mettait de l’eau dans son vin et tentait de faire la part des choses. Elle savait parfaitement que son père n’était pas tout blanc dans l’affaire, après tout il avait déshonoré Elia et cela restait dans l’esprit de beaucoup. Ce qu’il avait fait avec Lyanna Stark… Cela ne regardait pas la jeune femme. Au final, Rhaegar était revenu vers son épouse et ses enfants.
« Oui j’ai eu l’occasion de le rencontrer en privé quelques jours avant le mariage. Cela n’avait rien d’officiel… mais l’étiquette… ça a tendance à m’ennuyer et comme je ne veux pas m’ennuyer dans mon mariage, j’ai décidé de l’inviter ici pour qu’on puisse se voir. Et pour être franche…Je ne pense pas que cela débouchera sur un amour solide. Nous sommes bien trop différents et il est beaucoup trop dans la démonstration, beaucoup trop prétentieux. La seule chose que je peux apprécier c’est que nous nous sommes mis d’accord sur le fait de ne pas chercher à séduire ou charmer l’autre. »

Et de toute manière son cœur appartenait déjà à un homme. Un homme qu’elle aimait profondément depuis plusieurs années, même si elle ne se l’était avoué que quelques lunes plutôt. Personne ne savait réellement ce qu’il se tramait entre la princesse et son chevalier servant. C’était pour le mieux dans un sens. Elle espérait que cela dur encore de longues lunes.
« Mais, il est plutôt bel homme ce qui ne facilite pas mal l’acceptation de cette alliance. »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

 

 



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Lun 5 Fév - 13:44


A wolf howling at the moon, yet he found the sun



Il était sincèrement plaisant pour le Jeune Loup d'échanger avec son amie de toujours. Après tout, cette dernière ne lui avait jamais fais défaut dans le passé, quand bien même il n'était qu'une pièce rapportée dans une famille qui n'avait jamais eu besoin de lui. Quand ils étaient enfants, elle l'avait presque prise sous son aile, d'aussi loin qu'il se souvienne, même quand elle devait faire face à la mort de sa mère la Reine, emportée par l'Hiver. Robb avait grandi avec cette déchirure béante au sein du Donjon Rouge, et ce quand bien même il était trop jeune pour se souvenir de feue Elia Martell, son souvenir étant trop présent à la capitale, pour se laisser ainsi oublier.

Ils étaient même suffisamment proches pour que Robb lui propose, un jour dans le futur, lui rendre visite à Winterfell, à lui qu'à son ancienne Dame de compagnie. Bien sûr, les difficultés inhérentes à cette proposition n'échappèrent pas à la jeune femme, qui ironisa sans méchanceté sur la présence dans le Nord d'une Princesse du Sud, fille de Rhaegar Targaryen qui plus est. En soit, elle avait raison de se poser de telles questions, elle était bien assez intelligente pour comprendre la complexité des relations entre leurs deux contrées, quel que soit son avis sur le fond du problème. Robb n'avait jamais reproché aux enfants du Roi de prendre parti pour leur père -comment le pourrait-il?-, se contentant généralement de grincer des dents quand des paroles trop violentes ou vues par lui comme fausses se disaient sur son propre père ou sur Lyanna Stark. Heureusement, le Prince et la Princesse prenaient en général garde à ne pas heurter sa sensibilité et remuer des sentiments douloureux, ce dont il leut était reconnaissant.

-Et bien, les Nordiens apprendront à vous connaître et à vous apprécier, Princesse.

Ce qu'il n'exprima pas à voix haute, quand bien même cela aurait une importance certaine pour les descendants des Premiers Hommes, était que quand cela arriverait, elle porterait non plus le nom honni de Targaryen mais celui, honorable et fier à leurs yeux, de Royce. Pour les Nordiens, cela comptait. Et puis, si elle se comportait mieux et avec plus de délicatesse dans ces terres que son oncle le perfide Dragon, alors ses bannerets ne tiendraient pas rigueur à une jeune femme des crimes de son père -du moins voulait-il le croire ainsi.

L'échange dériva justement sur le futur époux de la Princesse, celui que le Val surnommait le Chevalier Rouge, le frère du seigneur de Roche-aux-Runes. Robb supposait que l'on pouvait au moins se réjouir que le concerné ne fut pas ouvertement alcoolique ou encore violent, encore qu'il espérait bien que le Roi n'aurait pas sciemment fait le malheur de sa fille unique pour le bien d'une alliance, si nécessaire fût-elle.
La concernée lui fit le récit de leur rencontre, qui avait eu lieu ici-même, entre les murs de Palais-Vieux, lui confiant qu'elle ne penserait pas qu'il y aurait de l'amour dans ce mariage. Cela tira une moue attristé au Jeune Loup, quand bien même il s'y attendait. Après tout, il avait beau citer sans cesse le glorieux exemple de ses propres parents, il n'était pas suffisamment stupide pour penser que ce cas de figure exceptionnel représentait la majorité des grands mariages d'alliance. S'ils pouvaient vivre en bonne intelligence, se soutenant et se respectant, ce serait déjà une très bonne chance. Tous ne pouvaient pas avoir leur chance, à Wynafryd et lui-même.

-Il est vrai que Ser Robar m'a semblé des plus exubérants, quand j'ai pu échanger quelque peu avec lui durant le mariage. Je suppose que si au moins vous parvenez à vous entendre sur ce que vous souhaiter retirer de cette alliance, ce sera déjà profitable.

Robb lâcha un petit rire complice à l'évocation de la beauté du Valois. Il était vrai qu'avec sa crinière blonde solaire et son sourire enjôleur, il aurait presque pu passer pour un Targaryen. C'était au moins quelque chose de positif.

-Vous êtes à présent tous fiancés...Bientôt, il ne restera plus que Aegon et votre Père à la capitale.

Heureusement pour le bien de l'étiquette, Robb avait réfléchi à sa phrase juste assez longtemps pour la tourner de façon à ne pas s'inclure dedans, quand bien même son élan premier aurait été de dire "nous sommes tous fiancés", comme s'il faisait véritablement partie de cette famille.
Quoi qu'il en soit, cette constatation le laissait quelque peu songeur. Le lézard et Arianne Martell, Daenerys et Brynden Nerbosc, Rhaenys et Robar Royce, Aegon et Margaery Tyrell...Bientôt, ils quitteraient l'ombre draconique de la Couronne pour rejoindre le Conflans, le Val, là où leur devoir les appellerait. Il se souvenait d'un échange qu'il avait eu avec son frère de l'été, la veille de son départ pour le Nord. Il savait Aegon quelque peu triste à l'idée de voir toute sa famille le quitter, ainsi qu'il était le lot des Rois, et quand bien même il aurait la compagnie de sa Rose, cela saurait-il suffir? Lui-même n'avait jamais vécu autrement qu'à ses côtés, que feraient-ils quand un continent entier les sépareraient?



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris

Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 6284
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Lun 5 Fév - 20:31



 
► Lancehelion | 299, lune 5, semaine 3
A olf howling at the moon, yet he found the Sun
Robb Stark || Rhaenys Targaryen
Malgré l’affirmation de Robb, Rhaenys doutait que les nordiens apprécient sa présence. Et si les gens du Nord avait la même mémoire que les dorniens, ils auraient bien du mal à accepter la fille du Roi car elle le resterait jusqu’à la fin de ses jours : la princesse Rhaenys Targaryen marié à un chevalier du Val. Même son alliance maritale ne pourrait changer cela. Un mariage ne changeait pas son affiliation, ne changerait pas son rang, ne changerait pas son sang. Peut-être que son physique exotique, permettrait d’endormir les méfiances mais elle resterait la fille de Rhaegar, le dragon ensoleillé. Elle ne préférait pas se faire trop d’illusion sur ce point. Elle restait réaliste sur la situation, il faudrait un miracle pour que les choses changent dans les années à venir. Et malheureusement, la jeune femme ne croyait pas aux miracles. C’est une chose illusoire, pour faire briller les yeux des rêveurs naïfs en proie à la recherche d’un monde idéale où tout serait beau et où il ferait bon vivre, sans craindre de fâcher son voisin. Mais le monde n’était pas fait de cette trempe-là. La rancune, les complots, la haine, la colère des hommes régnaient en maître mot sur Westeros. Et ceux depuis des milliers d’années. Ce n’était pas près de changer.
« J’espère que cela sera vrai, qu’ils ne s’arrêteront pas à un nom et à une affiliation. Mais on dit que les nordiens ressemblent aux dorniens sur bien des points…ils n’oublient pas facilement les affronts du passé. Je doute qu’ils pardonnent aisément en m’acceptant…Mais je peux me tromper et je prie me tromper sur ce point. »

Robar ne changerait rien dans cette affaire. Même si les terres du Val d’Arryn et du Nord étaient toujours resté en bon terme, son mariage ne changerait rien. Jon Arryn avait su tourner la page, le Nord non, pour la simple et bonne raison que Robb était pupille du Roi. Un moyen d’assurer la loyauté du Nord, comme le Nord avait récupéré l’héritier des Iles de Fer pour s’assurer que Balon Greyjoy se tienne tranquille. Dans ce genre de situation, la rancœur était alimentée quotidiennement par l’absence de l’être cher qui avait été arraché. Rhaenys en avait parfaitement conscience. Le val n’avait pas perdu autant que le Nord.
« Pour être exubérant il l’est, c’est peu de le dire. Mais bon cela fait partie de son caractère, je dois l’accepter. Je n’aimerais pas qu’il me demande de changer en une femme que je ne suis pas, alors je ne lui demanderais pas de changer pour moi. Que je sois de sang royal ou non. »

Ils devaient chacun s’accepter comme ils étaient. Même si cela agaçait la princesse, elle devait accepter Robar comme il était. Au final ce qui ennuyait le plus Rhaenys dans cette alliance, c’était sa relation avec son chevalier. Arrêteraient-ils de se côtoyer ? Probablement, elle ne voyait pas comment continuer son idylle avec lui à Roche aux Runes et cela lui déchirait le cœur par avance, car il était l’homme qu’elle aimait par-dessus tout. Peut-être que ses voyages lui permettraient de temps en temps de se rapprocher du brun. Mais rien n’était sure.
« Qu’ils ne pensent pas se débarrasser de moi aussi facilement en m’envoyant dans le Val. Je compte bien retourner très régulièrement à Port Réal, l’avantage de ne pas épouser un héritier ou un seigneur. Je pourrais voyager à travers Westeros, aller voir ma tante dans le Conflans, mon frère et mon père, Wynafryd et toi, pourquoi pas l’Ouest si un jour Myrielle doit retourner chez elle, et bien sûr revenir ici voir mes oncles et mes cousins. »

Elle voulait voir du pays, chose qu’elle n’avait pas faite durant son enfance, de par son statut. Mais marié à un chevalier, elle avait toutes les occasions de voyager à travers Westeros. Voir du pays, se rendre dans les diverses régions du royaume de son père. Jouer son rôle de princesse autrement que par créer une alliance maritale avec une autre région.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

 

 



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Mar 6 Fév - 16:41


A wolf howling at the moon, yet he found the sun



En soi, Rhaenys avait raison, Robb n'était pas suffisamment stupide pour le nier. Il avait vu de ses yeux l'accueil réservé à Viserys lors de son arrivée dans le Nord. Comment la fille même du Roi honni pouvait faire exception à la règle? Le Jeune Loup savait, il se souvenait qu'elle avait abandonné, de même que son frère Aegon, par le Roi lui-même qui avait abandonné la Princesse Elia à la capitale à son sort face au chantage d'Aerys le Fol. Et si les choses avaient tournées en défaveur des Targaryen...Les Dieux seuls savent ce qu'il serait advenu d'eux. Ils auraient pu être des victimes innocentes de cette guerre, mais finalement le Dragon avait vaincu le Cerf et Trident, et c'était à lui que revenait ce rôle, comme s'il fallait immanquablement que les enfants payent les folies de leurs parents. Ainsi allait le monde.

Quoi qu'il en soit, le Nordien pensait tout de même que la Princesse pouvait se faire apprécier de ses compatriotes, si un jour elle se rendait à Winterfell au bras de Ser Robar Royce. Comme tous les Targaryen, elle était fière et consciente de son rang, mais l'évidence de son ascendance Martell la rendait tout de même différente de son frère ou son père. Et elle était suffisamment diplomate pour ne pas arracher avec les ongles les sutures de plaies peinant à cicatriser, contrairement à son oncle.

Bien sûr, il ne pouvait pas nier la réalité de faits et la profondeur des rancoeurs qui agitaient les coeurs des Nordiens. Lui-même savait combien le fait d'avoir grandi seul loin des siens, sans la possibilité d'exorciser ces rancoeurs en était venu à faire grandir en lui ces dernières. Cependant, le temps continuait son inexorable route, et il leur fallait, à tous, apprendre à vivre avec leurs démons.

-Les Nordiens respectent ou se défient des noms, Princesse, car on dit d'eux qu'ils se souviennent. Cependant, au final, la seule chose qui ai véritablement de l'importance pour eux, ce sont les actes et rien d'autres.

C'était là l'une des plus profondes différences entre le Nord et le reste du royaume. Si le nom de Stark pouvait résonner avec tant de force dans l'histoire, c'étaient bien car ils avaient sans cesse mérité leurs prétentions sur le Nord, après des siècles de guerre contre les maisons nordiennes pour assurer sa suprématie. Après l'invasion des Andals qui avait nécessité l'union, les Stark avaient toujours assumé le rôle qu'ils prétendaient atteindre, et c'était pour cela que leur nom n'avait pas disparu dans l'histoire, balayé dans la poussière pour être remplacé par quelqu'un de plus aptes qu'eux à gouverner. Et c'était pour cela que le pupillage de Robb était si problématique après tout.

-Je comprends. Vous ne changerez pas l'un pour l'autre, et ce n'est pas plus mal.

Robar Royce avait au moins là fait preuve d'intelligence, en n'exigeant rien de tel de la part de la fille du Dragon. Et cette dernière en faisant autant en lui rendant la pareil. Il n'y aurait peut-être pas d'amour dans ce mariage, mais au moins du respect et de la considération mutuelle. C'était bien plus que dans de nombreuses noces, aussi malheureux que cela puisse être.

De toute façon, la jeune femme n'était pas du genre à se laisser faire, comme l'illustra sa réponse suivante concernant la capitale. Il n'était pas question qu'elle se laisse oublier à Roche-aux-Runes. Après tout, même après son mariage elle demeurerait Princesse des Sept Couronnes, et à ce titre les portes du royaume devraient lui rester ouvertes. Elle n'était pas qu'une main qu'on donne en remerciement.

-Je ne doute pas qu'Aegon se réjouisse de vos visites fréquentes à la Capitale, ainsi que le Roi votre Père.


Tout comme Daenerys ne manquerait pas de revenir à la capitale en compagnie de son époux, comme Viserys l'empoisonneur ne manquerait sans doute pas se continuer à graviter autour du pouvoir en fomentant les Dieux savaient quoi. Il ne resterait que lui, loin dans les terres du Nord, à veiller sur son peuple ainsi que son devoir l'exigeait. Quand les attaches de son pupillage prendraient fin, reverrait-il seulement les tours de Port-Réal? Reverrait-il son ami de toujours, connaîtrait-il les enfants que lui donneraient Margaery Tyrell?
Si l'appel du Nord se faisait chaque jour plus lancinant au fond de sa poitrine, ces questions ne le tourmentaient pas moins pour autant. Il lui semblait qu'il lui faudrait une nouvelle fois couper tout lien avec son passé, tout comme le fait d'avoir été arraché des bras de sa mère à Vivesaigues avait rompu tout lien avec une potentielle enfance nordienne.

-Avec ce mariage, vous aurez accompli votre devoir envers votre maison. Le reste vous appartient.



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris

Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 6284
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Lun 12 Fév - 19:01



 
► Lancehelion | 299, lune 5, semaine 3
A olf howling at the moon, yet he found the Sun
Robb Stark || Rhaenys Targaryen
Les nordiens ne souvenaient, le dornien aussi. Les nordiens jugeaient les actes mais comme beaucoup de gens, mais au final ils verraient en elle la fille de celui aillant mit à feu et à sang Westeros. Elle n’était responsable de rien dans cette guerre, tout comme Viserys, Aegon et Daenerys n’étaient pas responsable de ce soulèvement. Pourtant ils seraient jugés pour porter le nom des Targaryen, ils seraient jugés pour les actes de leur parent. C’était en partie ce qui rendait aussi différente la région de Dorne de celle du Nord, un enfant était innocent de tous péchés commis par ses parents. Une page vierge qu’ils devaient écrire par eux même. Le Prince Doran n’avait pas jugé Viserys pour les actes d’Aerys, et ainsi l’alliance entre dragon et soleil avait renait de ses cendres, quinze ans après la mort de la Reine.
« Ils se souviennent que trop bien je pense. Quant aux actes… cela n’ait pas vraiment de bon augures. Ils me jugeront probablement pour les actes commis par mon père. Même si je me montre avec les meilleures intentions. Ils garderont en tête que je suis la fille de celui ayant fait saigner le royaume. »

Le Nord ne pourrait probablement l’apprécier pour sa filiation, mais ce n’était pas ça qui l’empêcherait d’aller rentre visite à Wynafryd et Robb. Elle resterait elle-même, jouant entre la princesse parfaite qu’on voulait qu’elle soit et la jeune femme qu’elle était vraiment. Son caractère enflammé ressortirait surement à un moment ou à un autre mais ceux connaissant le dragon ensoleillé avait l’habitude de cela. Le Nord devrait faire avec, tout comme Robar Royce devrait faire avec le mauvais caractère de sa future épouse. Et elle devrait faire avec le côté exubérant de cet homme avec qui elle allait être lié pour le restant de ses jours. Un mal pour un bien ? La jeune femme n’en savait rien, elle le découvrirait surement bien assez tôt. Elle préférait cependant en rire pour le moment.
« Je l’espère, il manquerait plus qu’il arrive à me rendre folle. »

Un petit trait d’humour, un sourire radieux sur les lèvres, illuminant davantage son visage. Il fallait mieux que cela l’amuse que le contraire. Peut-être que dans un an, cela ne serait pas la même chose et que les moments elle pourrait souffler serait ses moments où elle retournerait à Port Réal pour voir les siens. Elle préférait ne pas y penser, elle n’avait pas vraiment apprécié l’idée d’être marié à un valois, mais son devoir l’exigeait peu importe ce qu’elle pensait. Malgré son statut de princesse, comme toutes les jeunes filles du Royaume, elle ne pouvait pas choisir son futur époux. Robb semblait être un optimiste, elle espérait vraiment être libérer de tout devoir.
« J’espère que ma vie sera en ma possession et que je pourrais ce que bon me semble. Malheureusement parfois c’est plus compliqué que cela. Si à Dorne ne je ne douterais pas de cela, le reste du royaume…même en étant une princesse, je reste une femme et les hommes…n’ont pas vraiment la même vision de notre place que nous pouvons l’avoir. Assurer une descendance, élever les enfants…Et toutes ses choses ennuyantes, barbantes que l’on doit faire. Je verrais bien ce que la vie me réserve de toute manière. Je préfère la vivre au jour le jour, elle n’en ait que plus belle à mes yeux. Profitez de chaque instant à fond. S’il y a bien une chose dont je suis sure et que personne ne pourra me prendre…c’est bien cela. »

Un sourire malicieux avait remplacé le sourire amusé qu’elle avait eu précédemment. Planifier tout à l’avance…Ce n’était pas elle. Vivre au jour le jour sans se soucier des conséquences, elle préférait nettement cette manière de vivre, cela mettait un peu de piment dans leur vie monotone d’enfants royaux.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

 

 



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wolf Lord
avatar
The Wolf Lord
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 1608
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Mer 14 Fév - 14:58


A wolf howling at the moon, yet he found the sun



Robb n'était pas suffisament naïf pour penser que la Princesse exagérait quant à la façon dont elle pourrait être perçue dans le Nord, si un jour elle faisait le choix de s'y rendre. Pourtant, il croyait à la paix, à la paix entre le Nord et la Couronne, celle qu'il souhaitait instaurer depuis toujours avec Aegon quand ce dernier prendrait place sur le Trône de Fer.
Du moins, il avait cru à la paix. Depuis qu'il avait appris pour l'infâmie de Viserys, comment penser que les Dragons pourraient jamais respecter les Nordiens et les Loups? Il semblait à Robb que ses certitudes concernant le futur politique du royaume avaient été ébranlées par cet empoisonnement. En qui se fier, à qui faire confiance dans ce monde?

-Il se peut que ça demande du temps. Il m'a fallu, à moi aussi, du temps pour montrer sur les Terres de la Couronnes, que j'étais plus que le fils d'un traître.

Cela était bien vrai, après tout. Dans son enfance, il se souvenait des regards et des rires de mépris pour porter le nom de Stark, pour être le fils d'un traître qui avait tout perdu, et qui avait du donner son fils héritier comme gage de sa future fidélité. Ce n'était que par un comportement impeccable, aucune remise en cause publique de sa situation et une éducation soignée qu'il avait pu, avec le temps, faire taire les rires -les regards quant à eux, ne s'étaient jamais véritablement arrêtés.

La Princesse Rhaenys évoqua ensuite ses futures noces avec le Chevalier Rouge de la maison Royce. Elle semblait ne pas voir d'amour dans cette alliance, mais également ne pas vouloir en voir. Certes, Robb avait espéré cela pour elle, pour adoucir l'idée de quitter les siens pour devenir une lady de Roche-Aux-Runes. Mais il était vrai que la Princesse n'était pas une jeune femme comme les autres, elle avait souvent montré son sens de l'indépendance et sa volonté de mener sa vie comme elle l'entendait. En cela elle se différenciait de son frère, qui voyait peser sur lui les devoirs de l'héritage royal depuis toujours. Bien sûr, le Jeune Loup ne pensait certainement pas que la jeune femme ne subissait aucune pression dûe à son rang, naturellement. Il avait grandi avec elle, au fond il connaissait bien sa situation. Mais ses voeux d'indépendance avaient toujours été forts.
Il lui souhaitait sincèrement trouver un peu de liberté dans ce mariage. Bien sûr, il avait conscience des devoirs qui pesaient sur les femmes mariées en ce monde, chargées du devoir unilatéralement injuste d'assurer la descendance de leur maison -encore que, Ser Robar étant le frère du seigneur et donc héritier en l'attente d'une descendance de ce dernier, ce devoir serait moins fort?-de porter à elles seules l'honneur de leur mariage, de renoncer à leur héritage pour prendre soin de celui de leur époux, comme Wynafryd le ferait un jour pour lui...Robb n'était pas naïf, il avait conscience de tout cela, quand bien même il ne le vivrait jamais. Il cherchait simplement à trouver de l'optimisme, et des raisons de se réjouir dans un monde qui leur laissait si peu de choix.

-Vous avez bien raison, Princesse. Vous aurez toujours des devoirs à accomplir, car vous demeurez une femme, et la fille du Roi Rhaegar elle-même. J'espère néanmoins que vous trouverez votre liberté partout ailleurs.

Il tourna les yeux vers la jeune femme, à laquelle il adressa un sourire sincère. Il ne lui souhaitait rien de moins que le bonheur, après tout.
Le Jeune Loup leva les yeux vers le ciel, se rendant compte que le soleil commençait, lentement mais sûrement, à décliner. Nul doute que le dîner arriverait bientôt, en présence des membres de la maison Martell ainsi que de la famille royale, et peut-être la Princesses souhaiterait-elle se changer avant cela. Il lui rendit donc son bras avec toute la délicatesse du monde avant de lui sourire.

-Comme toujours votre compagnie fut un plaisir, Princesse Rhaenys. Je vous retrouverai au dîner.

Robb s'inclina devant elle, ainsi qu'il en était attendu de lui par l'étiquette, avant de prendre congé de la Princesse, sa grande soeur de coeur, l'unique grande soeur qu'il aurait jamais. Bientôt, leurs routes se sépareraient, et les Dieux seuls savaient quand elles se rejoindraient à nouveau, ni même si elles le feraient un jour. Alors il leur fallait profiter de ces derniers instants avant les devoirs, les responsabilités, l'âge adulte.



©️ Feniix



Wolf of the North

And thus you shall become my Queen of Winter.



Leo:
 


Awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris

Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 6284
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   Lun 19 Fév - 17:10



 
► Lancehelion | 299, lune 5, semaine 3
A olf howling at the moon, yet he found the Sun
Robb Stark || Rhaenys Targaryen
Le monde avait des préjugés et ils étaient bien compliqué à défaire. Les gens collaient des étiquettes sur le front des gens sans chercher plus loin. Robb avait connu cela et si Rhaenys montait dans le Nord un jour, elle le connaîtrait également. Cela avait tendance à l’agacer, elle n’aimait pas qu’on définisse les gens par leur ascendance ou leur titre. Son statut de princesse la gênait plus que tout et l’empêchait de vivre bien des choses. Elle devait donc concilier tout, et faire en sorte d’être la princesse qu’on voulait qu’elle soit pour laisser vivre la femme qu’elle était à l’abris des regards. Un désir de liberté qu’elle recherchait sans cesse et qui n’était pas aisé à avoir. Quand elle avait l’impression de la toucher du bout des doigts, la réalité de la vie revenait avec force lui jetant à la figure ses obligations et son titre. Elle s’en acquittait mais certains jours le cœur n’y était pas. L’avantage de se trouver à Dorne, c’était qu’elle profitait pleinement de sa liberté. Son entourage ne supportait que peu le soleil dornien contrairement à elle qui pouvait se mouvoir avec aisance dans la chaleur de la capitale. Tout ce qu’elle avait à faire c’était de sortir de ses appartements. Elle avait même réussi à faire quelques séances d’entraînement avec son oncle Oberyn. La chaleur l’avait ralenti par rapport à Port Réal mais elle avait pu résister à l’effort physique sans faire de malaise ou souffrir de déshydratation.

Robb finit par prendre congé alors que le soleil commençait à décliner donnant au ciel de Lancehelion des teintes orangées. Elle n’avait pas vu le temps passé. La princesse répondit à la révérence du jeune loup en inclinant légèrement la tête laissant flotter sur ses lèvres un léger sourire.
« Tout le plaisir est pour moi d’avoir pu profiter d’un moment en tête avec toi. »

La jeune femme repartit vers ses appartements pour se reposer avant le dîner du soir avec sa famille et Robb. Elle papoterait surement avec Gella sur ce qu’elle avait réussi à glaner comme information à droite et à gauche. La fin de journée s’annonçait calme et douce.

TERMINE

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

 

 



The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Wolf howling at the Moon, yet he found the Sun [PV Rhaenys Targaryen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: