RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyMar 12 Déc - 18:56


Take us for granted as we sharpen our blades in the night



Comme Robb s'y était attendu, Vent Gris lui faisait la tête. Après lui avoir enfin permis d'avoir foulé les terres nordiennes, celles sur lesquelles il se sentait puissant et libre, le voilà de nouveau à la surface de l'eau, dans un radeau de bois qui voguait depuis ce qui semblait maintenant une éternité. La bête le savait, il s'agissait du retour à des températures à peine supportables pour lui, et à la vie entre des murs des pierres qui n'avait jamais celle appropriée pour un sombreloup. Robb tentait bien de lui rendre un semblant de bonne humeur, mais rien n'y faisait. Seul le retour sur leurs terres à tous deux lui rendrait sa force et sa liberté.

Heureusement, le voyage en bateau touchait à sa fin, et Dorne était en vue. Robb était, il fallait bien l'avouer, heureux que cela se termine. Pour découvrir Dorne, retrouver sa fiancée, et s'éloigner quelque peu du Prince Viserys qu'il côtoyait sans interruption depuis maintenant plusieurs lunes. Il s'était donc lancé sur la terre ferme aussitôt que l'étiquette le lui permit, après le Dragon qui profitait des vivats de la foule venue l'accueillir. Ici, le Jeune Loup n'attirait pas trop l'attention, et l'ombre des Targaryen qu'il retrouvait était bien assez grande pour s'y soustraire au regard des Dorniens. Quand il portait l'emblème de sa maison sur ses vêtements, il lui arrivait de sentir quelques paires d'yeux s'attarder sur son passage. Peut-être était-ce à cause de la vieille rancoeur qui avait pu naître quand un Roi avait fait un choix entre les deux plus belles femmes du royaume, Elia Martell et Lyanna Stark. Mais plus sûrement était-ce car les Nordiens se faisaient pour le moins rare sous de telles latitudes, donc il n'y prêtait pas excessivement attention.

Ses premiers devoirs, une fois revenu sur la terre ferme, avait été de présenter ses respects au Roi. Le Jeune Loup avait mis un genou à terre devant le suzerain des Sept Couronnes, remercié humblement pour cet incroyable qui n'avait été possible que par sa permission. Il revenait bien sûr avec des sentiments plus complexes encore qu'avant son départ, balançant entre l'amour familial qu'il avait reçu à Winterfell et l'affection que le Roi Dragon lui avait toujours montré, entre la rancoeur de l'avoir privé de ce qu'il avait vu dans le Nord, de sa reconnaissance pour avoir permis ce voyage. Il se souvenait de la bouffée de désespoir et de haine qui l'avait saisi à la gorge quand il avait enfin pris sa mère dans ses bras et qu'il avait compris de quoi on l'avait privé pendant si longtemps. Et si les larmes de Dame sa mère lui étaient toujours douloureusement présentes en mémoire, cette haine semblait moins fondée quand il se trouvait près du Dragon, comme s'il ne pouvait véritablement totalement se défaire de lui.
Il retrouva également le dragon ensoleillé, plus radieuse que jamais sous le soleil dornien. Ils s'appréciaient depuis l'enfance, et Robb ne pouvait que se réjouir que de voir sa presque grande soeur si épanouie dans la contrée de sa mère. Aegon quant à lui, restait fidèle à lui-même, bien qu'il y ai dans son sourire un peu plus de béatitude qu'à l'ordinaire quand on évoquait le Bief ou Lady Margaery.

Mais bien sûr, il était une Dame qu'il se réjouissait de revoir un peu plus que les autres. Il fallt d'abord, naturellement, passer par la présentation à la famille Martell, leurs hôtes et maison d'origine de la mariée. Le Prince Doran se montra des plus affables envers lui, malgré l'histoire complexe qui liait leurs deux familles, et Robb reconnut rapidement en lui l'étincelle de génie des grands politiques qu'il avait déjà pu rencontrer dans le passé. La Princesse Arianne, quant à elle, se montra plus froide à son encontre, plus méfiance. Robb ne se permit nullement d'insister, se retirant de sa vue dès que les circonstances le lui permirent.

Il fut installé, comme à chaque fois, dans l'aîle qui avait été affectée à la famille royale pour la durée de leurs séjour. Conscient de l'honneur que cela représentait, le Nordien, il ne releva pas l'ironie de la chose, à laquelle il était après tout bien habituée.
Le Jeune Loup se changea rapidement, enfilant sa tenue la plus légère pour tenter de faire face à la chaleur de la ville -sans succès. Heureusement, un page se promit de s'occuper de lui trouver quelque chose de climatiquement et protocolairement convenable pour le mariage.
Une fois ces trivialités expédiées, Robb s'apprêta à quitter les lieux pour partir à la recherche de sa fiancée. Mais il n'eut même pas besoin de le faire, qu'il vit la porte s'ouvrir pour laisser place à Wynafryd, plus belle encore que dans ses souvenirs après des lunes de séparations. Souriant avec bonheur, le Jeune Loup franchit en quelques pas la distance qui les séparait avant de fermer la porte derrière elle, et de lui prendre doucement les mains avec un air de joie:

-Oh, Wynafryd, quel plaisir de te retrouver après tout ce temps! Tu m'as tellement manqué, je ne veux plus jamais être séparé de toi si longtemps!

Mais le Jeune Loup remarqua tout de suite que quelque chose n'allait pas. La Sirène cachait bien ses émotions en général, mais ils étaient seuls, et Robb pouvait bien voir quelque chose au fond de ses yeux. Son sourire s'évanouit immédiatement, son visage prenant plutôt l'esprit de l'inquiétude:

-Que se passe-t-il?



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] C2yZ
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] 16c26ZaJ_o
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 8750
Date d'inscription : 22/08/2015

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyMer 27 Déc - 6:55

Depuis que Wynafryd avait appris la nouvelle de l’arrivée de Robb à Lancehélion, la jeune femme n’était devenue qu’un mélange d’émotions paradoxales. Après plusieurs jours passés uniquement entourée de gens fidèles aux dragons, proches des dragons, elle allait retrouver son principal allié au Donjon Rouge. Avant l’accident de Wylla, la Manderly était persuadée de s’être fait quelques amis à la Capitale, mais la situation aujourd’hui faisait qu’elle ne pouvait en être sûre. Lorsqu’elle avait reçu le courrier de son grand-père, Wynafryd avait d’abord pensé se précipiter chez la princesse pour lui exposer le problème et chercher son aide. Mais après un temps de réflexion, même si oncle et nièce ne semblaient pas particulièrement proche, la nordienne ne pouvait omettre le fait qu’ils partagaient le même sang. Si elle devait choisir un camp, elle choisirait probablement celui du dragon de l’est. Elle pourrait lui laisser le bénéfice du doute, peut-être, lui laisser raconter son histoire, mais elle n’était dans sa vie que depuis quelques mois. Et cela ne ferait que semer le doute dans leur relation. Alors la nordienne avait préféré garder cette histoire pour elle, ne la partageant qu’avec Sybelle, sa cousine. Mais aujourd’hui, avec l’arrivée de Robb, leurs retrouvailles, elle allaient pouvoir diviser son fardeau une nouvelle fois. Elle avait hésité un temps à le mêler à tout ça. Mais elle ne pouvait pas lui mentir. Elle ne voulait pas lui mentir. Elle savait ses liens complexes avec les Targaryen, mais elle était sa nouvelle famille, Wylla aussi. Les dragons seraient un jour le passé du jeune loup, alors qu’elle était son avenir. Comme la princesse Rhaenys serait un jour son passé, alors elle n’était pas obligée de prendre ce risque avec elle. Mais si elle devait passer le reste de sa vie avec Robb, il devait être au courant, il devait prendre son parti. Elle devait être fixée et rassurée sur ce point. Alors oui, Wynafryd était un étrange cocktail. Partagée entre la joie de retrouver Robb, le soulagement de retrouver un soutien dans cette période trouble. L’appréhension de sa réaction. Et la colère, la peine et la peur qui ressurgissaient en elle rien qu’à l’idée de devoir raconter à nouveau ce qu’il était arrivé à Wylla.

La princesse Rhaenys avait accordé à Wynafryd de ne pas se tenir à ses côtés auprès du Roi pour accueillir Robb, afin de les laisser se retrouver dans une certaine intimité, comme on pouvait l’accorder à deux fiancés qui s’aimaient. Alors la jolie brune avait patienté dans ses appartements, buvant une énième coupe d’eau pour se rafraîchir. Elle ne s’adaptait pas bien au climat dornien, cela lui prenait beaucoup de temps, contrairement au dragon ensoleillé. Wynafryd avait troqué toutes ses robes habituelles pour des superpositions de voilages qui frolaient tout juste sa peau, mais c’était déjà presque trop pour elle. Il n’y avait que dans son bain en fin de journée qu’elle se sentait à l’aise. Elle évitait de trop sortir de jour et ne sortait jamais d’une zone d’ombre si elle n’avait pas le choix. Sa peau avait rougit à quelques endroits, notamment le bout de son nez et la pointe de ses épaules que les étoffes ne camouflaient pas. La Manderly avait troqué son bordeaux favori pour des tissus clairs comme l’écume et turquoise comme son blason. Peut-être était-ce aussi dû à l’histoire de Wylla. Même si Wynafryd avait commencé à craindre pour sa vie, elle était d’autant plus fière de rappeler qui elle était et d’où elle venait. Wynafryd venait de terminer un nouveau verre d’eau lorsqu’une jeune femme vint frapper à sa porte pour la prévenir que Robb s’était retiré dans ses appartements. La nordienne la remercia et s’élança dans le couloir pour rejoindre la chambre de son fiancé, non loin de la sienne grâce à sa position auprès de la princesse. La Manderly effleura tout juste le bois de la porte pour prévenir et n’attendit même pas de réponse avant de pénétrer dans les lieux qui avaient été attribués au jeune loup. Lorsque son regard croisa enfin le sien, elle s’arrêta net. Toutes sortes de nouvelles émotions venaient de la submerger. Elle se sentit défaillir un instant. Son masque venait de disparaître, elle sentait la pression s’envoler un instant. Des larmes se mirent à perler au coin de ses yeux et seules les mains de Robb qui saisirent les siennes l’empêchèrent de fondre en larmes. Elle tenta de lui rendre son sourire avec le même bonheur, mais elle n’y parvint pas vraiment. Alors la réaction de Robb ne se fit pas attendre, il voulait savoir ce qui la tracassait de la sorte. La nordienne se mordit la lèvre un instant pour retenir ses larmes et serra les mains de son fiancé entre ses doigts fins. Elle se rapprocha de lui et vint poser son front sur le sien un instant, alors qu’elle tentait de rassembler quelques forces. “Je crois que je serais incapable de te laisser repartir si loin de moi pour les prochaines lunes à venir…” réussit-elle enfin à prononcer. Wynafryd finit par reculer pour pouvoir plonger son regard dans le sien. “Il est arrivé quelque chose à Wylla, le lendemain de votre départ de Blancport… Je n’ai pas tous les détails, mon grand-père ne m’a fait parvenir que les informations essentielles mais… elle a été empoisonnée. Du bonsomme.” Wynafryd baissa le visage un instant pour tempérer la rage qui l’habitait soudainement. “Elle s’en est sortie, elle a finit par se réveiller au bout de quelques jours. Mais ils ont cru la perdre…” Wynafryd préféra stopper ses révélations à ce point pour le moment pour laisser Robb digérer les informations.



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyJeu 28 Déc - 7:30


Take us for granted as we sharpen our blades in the night



Si le coeur de Robb s'était agité dans sa poitrine alors que son regard s'était posé sur Wynafryd, c'était maintenant sous l'effet de l'inquiétude qu'il ne cessait de se faire entendre. L'émoi qui semblait avoir saisi sa fiancée ne pouvait pas être le seul fait de leurs retrouvailles, si douces puissent-elles être. Il y avait quelque chose d'autre, quelque chose de grave et d'important.

Le Jeune Loup parvint cependant à ne pas submerger la Sirène sous les questions et à lui laisser le temps de prendre la parole. Il ferma brièvement les yeux et baissa légèrement la tête pour ennlacer la jeune femme, profitant simplement de son parfum et de sa présence. Qu'il était difficile d'imaginer qu'ils s'étaient trouvés ainsi séparés aussi longtemps, séparés par une moitié de continent, et que le Nordien avait découvert tant de nouveaux paysages sans que la plus chère à son coeur soit présente pour partager tout cela. Heureusement, l'attente ne serait plus très longue avant qu'ils puissent tous deux reprendre la route du Nord et s'unir sous l'arbre-coeur de Winterfell.

Mais pour l'heure, tous deux se trouvaient bien loin de chez eux, sur les terres de Dorne, pour un mariage princier qui s'annonçait des plus fastueux. Pourtant, la jeune femme semblait toujours émue. Robb ne fit pas un geste pour la retenir quand elle s'éloigna d'un pas et le regarda dans les yeux. Il appréhendait ce qu'elle pouvait bien avoir à lui dire, tant cela devait être grave pour plonger ainsi la Sirène dans de tels tourments.
La dame de compagnie finit par reprendre la parole avant d'enfin dévoiler la terrible nouvelle. Sa jeune soeur Wylla avait subi une infâme tentative d'empoisonnement, le lendemain de son propre départ de Blancport. Elle avait passé plusieurs jours dans le coma, et même si les Dieux avaient eu la clémence de la rendre à sa famille, son état n'en avait pas moins été pour le moins préoccupant.

Robb resta interdit, les yeux écarquillés sous la stupeur. Il ne pouvait pas imaginer qu'une telle chose soit arrivée à celle qui serait un jour sa belle-soeur. Des milliers de questions se posaient en même temps dans sa tête: Pourquoi s'en prendre à une jeune fille comme Wylla, que pouvait-on retirer de sa mort, qui avait pu en venir à de telles extrémités.
Sans rien dire, il s'approcha silencieusement de la porte avant d'en faire tomber le loquet, s'assurant ainsi que les deux Nordiens ne seraient pas interrompus. La stupeur qui avait envahi ses yeux fut remplacé par une soudaine colère.

-QUOI?

Il avait presque crié, bien que cette colère ne soit bien sûr ne soit nullement dirigée contre sa fiancée qui lui apprenait la nouvelle. Il ne parvenait à comprendre comment une telle chose avait pu se produire, et surtout qui était l'être assez vil pour s'en être pris à une enfant avec l'intention manifeste de la tuer. Le Jeune Loup se passa les mains dans les cheveux en se souvenant de la première conversation qu'il avait eu avec la Sirène aux cheveux verts lors de sa première arrivée à Blancport. Elle qui craignait les responsabilités qui seraient un jour les siennes, Robb qui l'assurait stupidement que le pouvoir pourrait lui apporter une certaine forme de liberté, pourvu qu'elle sache en jouer...Et voilà que trois lunes plus tard, elle frôlait la mort... Il songea aussi à ce qu'avait du ressentir sa fiancée en apprenant la nouvelle sans rien pouvoir faire, à Lord Wyman, à leurs parents.

Tentant tant bien que mal de retrouver son calme et de ne pas laisser ainsi éclater sa colère et son inquiètude, Robb s'approcha de Wynafryd dont il s'était momentanément éloigné. Il ne devait pas se laisser ainsi contrôler par ses émotions, malgré l'impétuosité naturelle qui se faisait bouillonnante dans ses veines. Même à Dorne, même à Lancehélion, les deux Nordiens n'étaient pas en totale sécurité. Ils demeuraient à la Cour, et les murs avaient des oreilles partout où passaient les Dragons. Il ne pouvait pas se permettre d'ainsi se laisser aller.

-Qui a bien pu commettre un acte aussi affreux? Je refuse de croire que Lord Wyman ne puisse déjà désigner un nom. Dis-le moi, Wynafryd, je t'en prie.

Il connaissait suffisamment bien le seigneur de Blancport pour être certain que les choses ne restaient certainement pas en l'état. Si quelqu'un avait véritablement attenté à la vie de sa petite-fille, de son héritière, alors le Triton retournerait sans relâche les Sept Couronnes pour retrouver le coupable. Sans doute était-ce d'ailleurs déjà fait.
Le Jeune Loup fit craquer ses mains quand il se rendit compte que ces dernières tremblaient sous l'effet de la rage, de l'inquiétude et de l'impuissance. En cet instant, s'il avait eu le coupable à sa portée, qu'il soit Roi ou mendiant, nul doute qu'il l'aurait passé au fil de son épée sans la moindre hésitation.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] C2yZ
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] 16c26ZaJ_o
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 8750
Date d'inscription : 22/08/2015

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyMer 10 Jan - 8:13

Depuis que Robb était parti, Wynafryd s’était amusée à imaginer leurs retrouvailles. Lorsqu’elle avait appris qu’elles auraient lieux à Dorne, elle s’en était réjouie, heureuse de découvrir ce lieu avec lui. Enivrée par avance de l’exotisme de la région. Les corbeaux envoyés par les fiancés durant leur séparation pouvaient en attester. Pourtant, leurs retrouvailles étaient à mille lieux de ce qu’ils avaient pu prévoir l’un comme l’autre. Ils étaient là, fronts l’un contre l’autre, alors que Wynafryd racontait l’événement le plus tragique qui été arrivé à sa famille de son vivant, luttant contre la crise de larmes et de colère qui menaçaient de la submerger. Elle aurait tellement préféré se montrer heureuse, reconnaissante, graver des souvenirs mémorables en ces lieux. Ce voyage le serait certainement, la Manderly n’en doutait pas. Comment oublier que l’on annonce à son fiancé que quelqu’un en veut à sa famille ? Comment oublier le mariage du responsable de l’empoisonnement de sa propre soeur ? La cérémonie n’avait pas encore eu lieu, pourtant, elle l’imaginait déjà devant le Septon avec son air suffisant, convaincu d’être intouchable et sa culpabilité légère comme une plume. Cette simple idée la faisait suffoquer. Et elle savait que c’était une vision qu’elle n’oublierait pas. Jamais. Mais ça n’était pas ce genre de souvenirs qu’elle avait espéré emporter avec elle de la région des Martell. Elle ne se voyait pas mentir à Robb et pourtant, elle appréhendait légèrement sa réaction. Le Nord était son futur mais il venait de passer quinze ans de sa vie auprès de ces fameux dragons et les cinq dernières lunes auprès de Viserys. Cependant la réaction de Robb la surpris. Son cri la fit sursauter l’espace d’une seconde. Elle chercha à nouveau son regard et serra sa main dans la sienne. Mais elle ne la garda pas longtemps, le jeune loup ingérait la nouvelle et cela ne semblait pas évident. Elle le voyait perdu dans ses réflexions, sa main nerveusement dans sa chevelure aux reflets auburn, comme ceux de Lady Catelyn. Mais le Stark finit par se reprendre et s’approcha à nouveau de sa fiancée. Cette dernière soutint son regard. C’était comme regarder dans un miroir. Elle y voyait la même indignation, la même force et la même résignation. Après un court instant, Robb finit par en demander plus sur l’événement, il était persuadé que son grand-père avait déjà une hypothèse pour le coupable.

Wynafryd quitta ses yeux bleus un instant pour fixer ses pieds et laissa échapper un petit soupir d’appréhension. Elle ne pouvait plus faire marche arrière maintenant. Elle releva doucement le visage pour s’accrocher à nouveau au regard de Robb alors qu’elle étalait les faits devant lui. “Je n’en revenais pas lorsque j’ai déchiffré la lettre de mon grand-père pour la première fois. Je l’ai refais au moins trois fois encore après tellement j’étais certaine de m’être trompée et qu’une telle chose était impossible, mais finalement, j’ai du me résoudre à ce prénom.” Un nouveau soupir s’échappa des lèvres charnues de la nordienne. Elle cherchait à gagner du temps, elle en avait bien conscience. “C’est Viserys.” conclut-elle finalement assez simplement, sans lâcher le jeune loup du regard. Elle le laissa ingérer la révélation avant de reprendre, pour donner un peu de contexte. “Je n’ai pas tous les détails puisqu’il serait risqué de parler de telles choses ouvertement, alors que les corbeaux qui me sont destinés arrivent au Donjon Rouge mais… De ce que j’ai compris, et connaissant un peu ma jeune soeur, Wylla aurait vexé le prince… Et apparemment c’est quelque chose que le frère du Roi ne tolère pas…” Wynafryd baissa à nouveau le visage et recula d’un pas, lâchant les mains de son fiancé. Elle était la première à trouver sa jeune soeur fatigante, insupportable parfois. Durant une certaine période, elle avait même rêvé de l’enfermer dans une pièce plusieurs heures d’affilé pour ne plus avoir à l’entendre. Mais elle n’avait jamais rien fait de tout ça. Parce que Wylla était son sang, parce qu’elle l’aimait avec ses défauts et ses qualités. Parce que son grand-père, son lion de mestre et même sa Septa ont pris le temps de lui enseigner le concept du bien et du mal des années durant. Elle avait retenu ses leçons. Il fallait croire que l’éducation du Prince était différente, ou qu’il n’en retenait rien. “Tu n’en savais rien ?” La voix de Wynafryd s’était faite un peu plus méfiante. Elle n’incriminait pas Robb, après tout cela ne ressemblait en rien au garçon qu’elle avait côtoyé des lunes durant et sa surprise semblait sincère, mais d’une façon ou d’une autre, le jeune loup pouvait savoir des choses, avoir entendu des choses. Incompréhensibles hors-contexte peut-être, mais maintenant, révélatrices de sens ? La sirène l’espérait en tout cas.



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyMer 10 Jan - 10:16


Take us for granted as we sharpen our blades in the night



Il n'aurait pas du crier, se dit-il en voyant Wynafryd sursauter. Elle n'y était pour rien, au contraire c'était sa famille qui avait été visée par cette infâme tentative d'assassinat. Mais cela était plus fort que lui, trop de sentiments violents et contradictoires pour que ce masque de porcelaine qu'il avait poli au fil des années reste en place sur son visage. D'ailleurs, Vent Gris, qui jusque là s'était invisible, roulé en boule pour somnoler dans un coin de la pièce, commença à s'agiter. Il n'était pas dupe, quelque chose se passait, et pour qu'une telle violence se déchaîne chez son humain de compagnie, cela exigerait sans doute du sang.

Après avoir verrouillé la porte de la chambre, Robb avait retrouvé un ton plus calme pour demander qui était le principal suspect dans cet affaire. Il connaissait maintenant suffisamment Lord Wyman pour appréhender son intelligence politique. Même si Wylla ne savait qui avait pu attenter à sa vie, lui devait le savoir. Cela était sans doute bien compliqué par les nombreuses allées et venues qui s'étaient déroulées à Blancport ces dernières lunes, mais il devait savoir, Robb refuserait de croire autre chose.

D'ailleurs, sa fiancée ne tarda pas à lui donner raison sur ce sujet, évoquant les lettres codées qu'elle échangeait avec son grand-père. Un code crypté était une bonne idée, Wynafryd ne pouvait pas être certaine que sa correspondance ne serait pas lue, d'autant plus maintenant que sa maison semblait en ligne de mire. Robb savait bien que la sienne l'était toujours, après tout.
Mais ce nom prononcé fut comme un coup de point assenné dans l'estomac du Nordien. Ses yeux s'écarquillèrent sous l'effet de la surprise. Une telle chose n'était pas possible, il n'avait pas pu commettre un acte aussi abominable, sur une enfant...

Les yeux de Robb s'égarèrent un instant en direction du plafond, comme s'il en appelait aux Anciens ou aux Sept pour comprendre l'incompréhensible. Il avait bien compris que le Prince avait organisé ce voyage dans le Nord en espérant simplement trouver des hommes et des femmes ravis de ployer le genou devant lui, et qu'il avait outré qu'il trouve à la place une foule de Nordiens qui n'avaient jamais oublié les humiliations des Targaryen. Mais qu'il puisse en arriver à une telle extrêmité avec Wylla, une jeune fille dont le seul crime était certes la langue un peu trop bien pendue...C'était inimaginable. Il ne savait même pas quoi dire à sa fiancée, de toute façon aucun mot ne pourrait sans doute apaiser ce qu'elle devait ressentir en ce moment même, ce qu'elle avait ressenti en apprenant cette nouvelle, il se sentait impuissant.

Ce coup-ci, il parvint à ne pas crier. Cela était plus prudent de toute façon, les murs des palais n'étaient jamais sourds. Serrant ses mains tremblantes à s'en faire blanchir les jointures, ignorant Vent Gris de plus en plus agité, il parvint à grincer entre ses dents:

-Comment a-t-il osé...Maudit lézard.

Il s'imaginait déjà quitter la pièce, attraper ce rustre par la nuque et le traîner devant le Roi pour que justice soit rendue. Ou mieux encore, le passer au fil de son épée lui-même. Après tout, n'est-ce pas à celui qui prononce la sentence de manier l'épée.
Mais le Roi n'était certainement pas au courant. Personne ne l'était sans doute, à Lancehélion, à leurs deux exceptions près. Après tout, cela était une accusation des plus graves, que Lord Wyman ne prononcerait certainement pas publiquement sans être certain de pouvoir confondre l'empoisonneur au yeux de la justice royale.
Le seigneur de Blancport avait accueilli le Prince sur ses terres, lui avait offert l'hospitalité comme un véritable Nordien, accordé toit et protection, et ainsi se trouvait sa récompense, dans la tentative de meurtre de sa petite-fille...

Wynafryd reprit la parole, et ces mots furent comme un nouveau coup. Robb avait bien entendu le doute dans sa voix, la question presque accusatrice. "Tu ne savais rien?". Cela eu le mérite de calmer instantanément Robb, qui leva les yeux vers Wynafryd. Pouvait-elle vraiment croire qu'il savait quelque chose et qu'il n'aurait rien dit à sa fiancée, à sa future belle-soeur? Etait-ce ansi qu'il était vu par les Manderly?

La colère pure, brûlante qui se logeait dans sa poitrine, fut remplacée par une autre sorte de colère, froide et glacée. Cela aurait au moins le mérite de lui rendre le contrôle de ses gestes et de ses paroles, mais cela ne signifiait pas pour autant la disparition de la rage en lui. Il laissa le silence s'éterniser entre lui et la Sirène, avant de reprendre la parole. Calmement, presque à voix basse, d'un ton maîtrisé, mais le visage fermé, il articula:

-Si tu peux penser que j'aurais pu savoir quoi que ce soit sans me porter dans l'instant au secours de ta soeur, ou dénoncer cet infâme à la face du monde, alors tu as une bien piètre opinion de l'homme qui doit devenir ton époux, Wynafryd.

Il détourna le regard avec un geste de la main signifiant que ce n'était pas là l'important. L'important, c'était Wylla, Viserys et que faire à présent. N'étaient-ils pas ici pour son mariage après tout?! Robb aurait tout le temps de se pencher plus avant sur cette question et ce qu'elle impliquait quand la justice aurait été rendue.

Toujours sans regarder la jeune femme, il plongea un instant dans des pensées, réfléchissant à voix haute:

-Au vu de l'accueil, je suppose que le Roi n'est pas au courant. J'imagine que ton grand-père ne veuille pas formuler d'accusation aussi lourde de conséquence avant de pouvoir fournir des preuves indiscutables, et je ne doute pas qu'il soit pour l'instant en train d'interroger tout Blancport pour en trouver. Et au vu du danger que cela représenterait, je suppose également que nous sommes les seuls au courant à Lancehélion. Viserys ne doit pas se savoir accusé, du moins pas pour le moment, je me trompe?

Il se passa une nouvelle fois une main dans ses boucles, comme si cela l'aidait à réfléchir. Le Jeune Loup ne supportait pas de se sentir impuissant, et tout proche du Roi qu'il fut, il savait que cela n'appuierait pas ses propos s'il devait accuser devant toute la Cour un Prince du sang d'empoisonnement sur une enfant. C'était sur cela que ce maudit lézard comptait, sur le fait qu'en admettant qu'il soit fait le lien entre le bonsomme et lui, personne n'ose seulement attaquer quelqu'un de si haut placé que lui. Il était fier de son nom et de son héritage, mais il n'était qu'un lâche qui se cachait derrière le prestige de son nom pour masquer l'ignominie de ses actes. Il n'était rien d'un Dragon.

-A-t-il prévenu mon père? Lord Eddard l'aidera dans l'enquête, j'en suis sûr.


Robb parlait plus qu'à son habitude, lançant des questions en l'air sans même savoir si Wynafryd avait des réponses, puisque comme elle l'avait dit, elle ne pouvait pas être en possession de tous les détails.

-La prochaine fois que tu écriras à Lord Wyman, parle-lui de moi si tu le souhaites, qu'il a absolument tout mon soutien. J'écrirai à ta soeur pour lui souhaiter un bon rétablissement, mais comme je ne maîtrise pas le code de ta famille je me contenterai d'une lettre innocente, sans remise en cause de la version officielle de cet évènement. Ce sera plus sûr, d'autant plus que je sais que ma correspondance est lue quand je suis au Donjon Rouge, donc je ne peux pas être certain qu'elle ne l'est pas ici.

Le Jeune Loup continuait de réfléchir, et utilisant sans véritablement s'en rendre compte cette posture de méditation comme excuse pour ne plus regarder Wynafryd dans les yeux, bien plus touché qu'il ne voulait l'admettre par ce doute qu'il avait entendu dans sa voix. Cependant, il faisait tout pour son garder son calme face à la violence de ces nouvelles.
Lui qui avait grandi auprès des Targaryen, pouvait se targuer de connaître certain d'entre eux. Il aurait pu jurer sur les Dieux de sa famille que jamais Aegon ne se serait abaissé à une telle infâmie, tout comme Rhaenys. Mais il ne connaissait pas ce lézard éxilé à Peyredragon, qui semblait croire que le prestige de son nom pouvait être brandi en lieu en place de l'honneur personnel pour agir comme bon lui semblerait en ce monde. Il ne semblait pas comprendre que ce monde ne lui appartenait pas, que son seul atout était celui de sa naissance, et que cela ne lui donnait aucunement latitude pour se comporter en infâme empoisonneur.

Robb avait pu croire, l'espace d'un instant, avant leur départ, qu'il n'était pas si arrogant qu'il en avait l'air. Après tout, il avait fait beaucoup pour lui en permettant ce voyage dans le Nord. Mais les choses étaient claires maintenant, bien que le Jeune Loup ai refusé d'envisager cette possibilité pendant longtemps. Il s'était contenté de l'amener à Winterfell comme un chien au bout d'une laisse, le promenant ainsi au vu et au su de tous comme si cela suffirait pour les Nordiens l'adulent. Qu'il était stupide et vain.

Au prix d'un effort réel, Robb parvint enfin à relever la tête pour regarder sa fiancée dans les yeux. Dans le bleu de son regard brûlait toujours cette colère froide, qui ne semblait pas prête de s'éteindre:

-J'ignore encore ce que je peux faire pour aider à la chute de Viserys. Mais sois certaine que je serai dévoué à ta famille et à ses intérêts pour atteindre ce but.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] C2yZ
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] 16c26ZaJ_o
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 8750
Date d'inscription : 22/08/2015

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyDim 4 Fév - 8:16

Wynafryd appréhendait la réaction de Robb. Après tout, le jeune loup venait de passer ses nuits et ses jours en compagnie du Dragon de l’Est et il faisait partie des figures qu’il côtoyait plus ou moins régulièrement depuis son enfance, même s’il ne lui avait jamais semblé qu’il y avait entre eux la même affection qu’elle avait pu constater entre Robb et Aegon. Elle n’oubliait pas non plus les doutes qu’il lui avait confirmé avant son départ de Port-Réal. Mais elle ne l’avait pas vu depuis et ne savait pas si les choses avaient changées avec le voyage. Peut-être que d’avoir retrouver ses parents, ses frères et soeurs avait fait naître une reconnaissance inexpliquée envers lui. Malgré sa personnalité étrange. Il fallut quelques instants au Stark pour appréhender l’information. Ses traits s’étaient crispés, tout son corps s’était tendu de manière visible aux yeux de la sirène. A présent, c’était elle qui appréhendait les paroles qu’il allait prononcer et la réaction qu’il allait avoir. Même si Wynafryd n’avait jamais vu le loup perdre son sang froid, elle le savait néanmoins impulsif. Mais Robb Stark ne fit rien. Peut-être s’imaginait-il faire quelque chose, mais concrètement, il ne se passa rien, si ce n’est que la tension entre les deux et dans la pièce augmentait de manière assez flagrante. Il se contenta de maudire le lézard orgueilleux. Et puis ce fut le moment pour la Manderly de prendre un peu de recul et de questionner son fiancé sur ce qu’il pouvait savoir. Après tout, ils avaient bien passé tout ce séjour côte à côte et si Robb n’avait rien remarqué de bizarre alors, peut-être qu’avec cette information, il pourrait traduire certains événements différemment. Malheureusement, la question avait été entendu comme une accusation et le jeune loup ne la recevait pas gaiement. Wynafryd eut peur un instant d’avoir rompu quelque chose d’invisible entre eux. Elle voulut faire un pas vers lui mais se retint, se contentant simplement de parler. “Ça n’est pas ce que j’ai dit Robb. J’ai bien vu ta réaction lorsque je t’ai appris la nouvelle. Je veux bien que tu ais grandit à la cour du Roi avec tout ce qui va avec, mais il ne m’a jamais semblé que tu étais un expert en matière de comédie.” Wynafryd fit une pause le temps de souffler un long soupir. L’ambiance était terriblement pesante. “Mais tu as pu voir, ou entendre quelque chose durant ton voyage sans avoir conscience de ce que tu entendais ou voyais. As-tu vu le Prince très en colère après sa rencontre avec ma sœur, l’as-tu entendu maudire ou menacer des nordiens, y a-t-il un servant qui aurait disparu au cours du voyage ? Restant en retrait à Blancport ? Ou un proche de Viserys a-t-il dit ou semblait suspect une fois de retour sur le bateau ? Tu étais avec lui, tu étais à côté, je cherche simplement à trouver des preuves, d’autres preuves que les accusations de ma soeur, parce que jamais le Roi ne les entendra…” Rhaegar n’était pas Aerys mais l’histoire de Brandon et Rickard Stark était assez vive dans l’esprit de la Manderly en imaginant de telles accusations prononcées devant le Roi.

Robb semblait reprendre son sang froid doucement et se mit à rationaliser les faits. Wynafryd se contenta de hocher doucement la tête au fur et à mesure que le jeune loup les évoquait à haute voix. La Manderly fit cette fois-ci un pas en direction de son fiancé et repris un peu plus calmement. “Même si l’heure est à la paix, les nordiens ont appris à ne pas accuser un membre de la famille royale à la légère… On le voit bien à la cour, même si Viserys ne semble pas apprécié de tous à cause de certaines de ses excentricités, on n’a jamais rien entendu de sombre sur lui. Il sait porter un masque également. Ça ne peut pas être la parole de ma sœur contre celle du frère du Roi. Nous n’aurions aucune chance d’obtenir justice. J’ai songé en parler à la princesse, mais même si nous sommes devenues amies, Viserys n’en demeure pas moins son oncle, je ne suis pas sûre d’avoir son oreille. J’ai seulement avertie Sybelle, elle est la cousine de Wylla autant qu’elle est la mienne. Mais je n’ai pas voulu avertir Gyles, j’ai eu peur qu’il ne tente quelque chose de stupide, au péril de sa propre vie s’il savait le responsable si proche. Alors je maintiens le mensonge et la comédie depuis plusieurs semaines à présent et tu devras en faire autant Robb. Tant que mon grand-père n’aura pas terminé son enquête, tant qu’il n’aura pas opté pour un plan d’attaque. Et je t’en supplie, si tu te souviens de quoi que ce soit, dis-le moi, dis-le lui au plus vite.” Comme la tension semblait retombée entre les deux fiancés, Wynafryd fit le dernier pas qui les séparait et saisit sa main, alors qu’il venait de se la passer dans les cheveux. Il fallait qu’ils restent calmes, il fallait qu’ils se soutiennent à présent. Robb évoqua ensuite son père et le soutien dont il ferait preuve lui personnellement. “Connaissant mon grand-père, je pense qu’Eddard a été informé, d’autant plus si ta mère et ta sœur étaient présentes sur les lieux… Wylla sera contente d’avoir un mot de ta part pour lui souhaiter un bon rétablissement, j’en suis certaine.” Non, Robb ne pouvait pas lui promettre par corbeau de la venger du dragon, mais comme tout futur beau-frère il pouvait s’enquérir de sa santé.

Après un nouveau silence, Robb parvint enfin à regarder Wynafryd dans les yeux. La sirène comprenait sa déception et qu’il remettait en cause les gens qu’il avait connu depuis son enfance, mais à présent, elle avait besoin de son soutien, parce que c’était à sa famille qu’on s’était attaqué, après de bons et loyaux services. “Mon grand-père ne m’a pas informé de grand chose pour le moment, mais si jamais il requiert quelque chose de nous, je te le ferais savoir immédiatement. Mais s’il pouvait s’étouffer sur son gâteau de mariage la semaine prochaine, ça serait un grand soulagement pour tout le monde…” Le regard de Wynafryd se perdit un instant dans la pièce, réfléchissant à voix haute plus qu’autre chose. Puis elle s’approcha de son fiancé et vint poser sa tête contre son poitrail. Avant même qu’elle n’en ait pleinement conscience, des larmes vinrent inonder ses joues et elle fut secouée de soubresauts à cause de ses sanglots. “S’attaquer à une enfant… quel monstre…” parvint-elle tout juste à prononcer entre quelques pleurs.



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyLun 5 Fév - 10:39


Take us for granted as we sharpen our blades in the night



Les efforts de Robb pour conserver son calme étaient manifestes, mais néanmoins bien grands. Il avait l'impression de sentir son sang bouillir dans ses veines, et que seule une violence immédiate et méritée serait en mesure d'assouvir cette soif de vengeance qui coulait en lui. Etait-ce cela que, son oncle, son grand-père avaient ressenti quand ils avaient appris l'enlèvement de la jeune Lyanna? Etait-cela que son père avait appris le funeste destin qui avait attendu Brandon et Rickard sur le marbre du Donjon Rouge, sous les yeux rieurs d'un Roi fou?
Il n'aurait su le dire. Mais le Jeune Loup, quand bien même il avait toujours eu conscience de son impulsivité naturelle qu'il avait mis des années à dissimuler sous l'apparence d'une éducation de Cour, découvrait maintenant une autre part de lui-même. Cachée, violente et revancharde, cette part ne semblait pas prête de se rendormir, comme s'il était impossible de refermer la porte une fois celle-ci ouverte.

Presque heureusement, l'accusation de Wynafryd était venue comme une sorte de douche glacée sur son espri enflammé par la colère. Il ne parvenait pas à croire que la jeune femme pouvait penser cela de lui, ne serait-ce qu'une seconde, poutant c'était bien ce qu'il avait entendu. "Tu n'en savais rien?" Comment aurait-il pu??

La Sirène dut se rendre compte de l'effet qu'avait engendré sa question sur son fiancée, car elle tenta de préciser ce qu'elle entendait par là, arguant que de toute façon il n'était pas si connu que cela pour ses compétences en termes de comédie. Cela ne réchauffa pas le regard du Jeune Loup, qui ne parvenait pas à se débarasser de l'amertume que cela avait bien pu créer en lui. Craignait-il de comprendre que cette relation si douce avec cette femme chère à son coeur serait toujours sous-tendue, menacée par la crainte de la nature de son allégeance? Sans doute.

Il prit néanmoins le temps de réfléchir à la véritable question de sa fiancée, dont il comprenait l'importance malgré sa colère. Bien sûr, il savait que rien de particulier n'avait frappé son esprit au sujet du Dragon durant le voyage, et même à la lueur de ces faits...
Deux servantes étaient montées sur le navire du Prince au moment de l'escale à Peyredragon.
Non, impossible. Elles ne parlaient pas la langue commune, leur type valyrien était bien trop reconnaissable pour passer inaperçu, et de toute façon, elle n'auraient pas pu faire Blancport-Peyredragon à la même vitesse qu'eux sans le bateau. Fausse piste.

-Il était maussade après Winterfell. Pas spécialement envers moi, mais de façon générale. J'ai mis ça sur le compte du banquet. Sa garde a été renforcée, surtout une fois que les prisonniers ont été conduits à Chateaunoir et que leur surveillance n'était plus nécessaire, et il semblait heureux d'être sur le chemin du retour. Pour le reste...Il est trop intelligent pour m'avoir laissé voir quoi que ce soit.

Robb prêtait bien des défauts au Dragon, mais la stupidité n'en faisait certainement pas partie. Il n'avait rien vu chez lui, même une fois sur le bateau entre Blancport et Lancehélion, cela il pouvait le jurer.
Pour tenter de se calmer, le Jeune Loup était partie dans une sorte de monologue de questions et de suppositions par lequel il tentait de rationaliser l'irrationnel. La Sirène devait avoir compris son jeu, car elle lui répondit de manière calme, écartant certains de ses doutes, l'assurant que Wylla apprécierait son intention...Le Nordien ne sentait pas sa colère et son trouble baisser pour autant, et il ne cessait de regarder le ciel ou passer sa main dans ses cheveux pour tenter de se calmer.

La jeune femme finit par s'approcher de lui pour se saisir de cette main folle, mais abandonnant progressivement son attitude calme et rationnel. Elle s'appuya contre lui pour pleurer, ce qui eut le mérite de calmer instantanément Robb, qui n'avait pas souvent vu sa fiancée dans un tel désarroi. Il ouvrit les bras pour l'accueillir contre lui, la serrant doucement pour tenter d'apaiser ce chagrin. Le Jeune Loup avait le coeur brisé de la voir ainsi, et il la laissa ainsi laisser libre cours à ses sanglots, déposant un simple baiser sur sa tempe au travers de sa chevelure noire.

Après ce qui lui parut comme une éternité de silence, quand la jeune femme parut calmée, Robb, sans la lâcher, lui murmura avec douceur:

-Nous vengerons Wylla, je te le promets. Nous n'aurons pas de repos avant que justice ne soit rendue.

Il lui releva le visage avec toute la délicatesse du monde pour en essuyer les larmes. Voir Wynafryd perdre son calme lui avait rendu au contraire tout le sien. Cela lui avait rappelé son rôle dans tout cela. Il lui fallait être fort, être un soutien valable et solide pour sa fiancée et sa famille, pour le Nord dans sa totalité, et il n'y avait pas de place dans son expression publique pour son amertume. Il avait récupéré le contrôle de lui-même.
Le Nordien serra de nouveau doucement la jeune femme contre elle. Il ne put s'empêcher de songer à la fiole d'étrangleur qui attendait, soigneusement cachée dans ses affaires. Les choses seraient si simples...Mais indignes de lui ainsi que de sa cause. Il chassa cela de son esprit.

-Il faut également penser à ta protection, qui sait que ce que Viserys pourrait tenter. Demande à Gyles de rester avec toi en tous temps surtout, même sans lui dire pourquoi.

Le Jeune Loup connaissait peu le jeune Ardoise, seulement son rôle de bouclier-lige auprès de sa fiancée pour lequel il lui était reconnaissant, ainsi que son dévouement envers Wynafryd. Lui-même ferait en sorte de laisser la jeune femme le moins possible, mais il ne le ferait qu'en ayant la certitude que Gyles prendrait le relais.

-Même si je ne doute pas que ton grand-père et toi en avez conscience, nous entrons dans un jeu dangereux, un jeu auquel je me suis toujours refusé de jouer, mais il semblerait que ce ne soit plus l'heure du choix. La moindre erreur sera dramatique.

Il savait ce qui était arrivé à son grand-père et à son oncle, quand bien même ils avaient des griefs plus que légitimes contre la Couronne. Il appréciait profondément Rhaegar pour son attention envers lui, mais le Jeune Loup sentait que le sol pourrait s'ouvrir sous leurs pieds au moindre pas.

-Mais nous y arriverons.

Pas de doute, seulement de la détermination dans cette dernière affirmation. Ils n'étaient pas Brandon et Rickard, Rhaegar n'était pas Aerys.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] C2yZ
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] 16c26ZaJ_o
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 8750
Date d'inscription : 22/08/2015

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyJeu 22 Fév - 15:44

Les choses ne se déroulaient pas réellement comme Wynafryd l’aurait espéré, mais après tout, elle aurait espéré ne jamais avoir à discuter de telles choses avec Robb, que sa soeur ne soit jamais empoisonnée. Elle aurait tout donné, tout échangé pour que cela soit de banales retrouvailles sentimentales, comme ils l’avaient évoqué dans leur corbeau, comme elle l’avait imaginé jusqu’à recevoir cette fatidique nouvelle de la plume de son grand-père. Elle ne voulait pas vexer Robb, elle ne voulait pas le blesser, ni dans son ton ni dans ses propos, mais la vivacité des émotions chez l’un comme chez l’autre rendait la situation pour le moins difficile. Son fiancé lui répondit néanmoins sur ce qu’il avait pu voir du comportement de son partenaire de voyage. La sirène de Blancport n’en avait pas attendu grand chose, elle n’imaginait pas que Viserys ait pu lui faire de révélations grandiloquentes, pourtant elle s’était accroché à l’espoir qui l’ait pu voir un détail qui le trahirait. Un détail innocent, inoffensif sans aucun contexte mais qui aurait pris tout son sens une fois éclairé par la bonne lumière. Mais comme le lui disait Robb, Viserys était trop intelligent pour avoir laissé passé quoi que ce soit. Wynafryd ne put retenir un soupir déçu. Elle baissa son visage un instant, passant la main dans ses cheveux trop ébouriffés à cause de la chaleur dornienne. “Je comprends. Mais si dans les prochains jours un détail te revient en mémoire, il faudra que tu me le fasses savoir immédiatement.” La Manderly ne doutait presque pas que son fiancé agirait autrement, et même s’il n’y avait que d’infimes chances que cela se produise, elle voulait encore se raccrocher à ce dernier petit espoir. Sinon la justice trouverait son chemin différemment.

Une fois la colère et l’anxiété que lui provoquait le récit de sa sœur, Wynafryd se sentit étonnamment vide et eu besoin de sentir que le loup était là pour elle. Ça n’était pas avec lui qu’elle voulait se fâcher, ça n’était pas à lui qu’elle en voulait, elle voulait tout l’opposé de ces choses là avec son fiancé. Ils restèrent tous deux l’un contre l’autre un instant, silencieux. Wynafryd laissa couler ses larmes sans retenue pour la première fois depuis plusieurs semaines. Elle avait pleuré à la réception de la lettre, mais comme Wylla était sortie du coma et qu’elle n’avait pu parler des accusations de sa sœur à personne publiquement, elle n’avait aucune raison d’être dans tous ses états. Robb fini par briser le silence, par une simple phrase mais dont elle tira un soulagement et une satisfaction intense. Elle cessa ses pleurs et renifla doucement, hochant la tête de bas en haut pour assurer son accord avec ce qui venait d’être dis. “Je suis certaine que mon grand-père s’active déjà pour faire le nécessaire pour avoir sa vengeance. On ne traite pas les Manderly impunément, le lézard a du oublier nos mots, nos eaux sont profondes et les Dieux seuls savent ce qu’il se trouve en dessous.” La sirène soupira une nouvelle fois pour empêcher la colère de la submerger à nouveau. Il fallait absolument qu’elle retrouve son calme et son masque. Elle se tapota les yeux doucement, espérant estomper plus rapidement le rouge qui les avait teintés.

Wynafryd se laissa aller une nouvelle fois dans les bras du Stark, passant ses bras autour de son dos. Peut-être serait-elle moins sur les nerfs à présent qu’elle avait retrouvé un allier de taille. Elle se tendit néanmoins à l’évocation de sa propre sécurité. Ses mâchoires se serrèrent un instant avant qu’elle ne soit capable de prononcer une question. “Le lézard n’a jamais eu l’air d’avoir le quelconque intérêt ou même un semblant de curiosité envers ma personne, j’espère que cela continuera ainsi…” dit-elle de manière plus sarcastique qu’elle ne l’aurait voulu. Elle soupira une nouvelle fois avant de se détacher de Robb pour pouvoir le regarder dans les yeux. “Mais tu as raison, je donnerais ces instructions à Gyles, même si j’imagine que pour qu’il les comprenne je devrais lui donner au moins quelques éléments, qu’il me prenne au sérieux.” Elle fit une courte pause avant de reprendre. “Mais j’espère que je pourrais compter sur toi maintenant que tu es de retour ? Tu n’as pas de nouveaux voyages de prévu à l’horizon ?” Sa question était teintée d’humour, pourtant en la posant, son coeur s’était serré à l'éventualité de la chose. Elle se sentait incapable de revivre une telle séparation dans de telles circonstances.

Puis Robb évoqua la prudence dont ils devraient faire preuve à présent, avec les complots de vengeance et le retour de Viserys aux côtés de son frère le Roi. Wynafryd hocha la tête. “J’en ai bien conscience.” Elle renifla doucement une dernière fois. “Tu ne pourras rien laisser paraître lorsque tu reverras Viserys tout à l’heure. Il ne doit rien suspecter. S’il se sent à l’abris, c’est mieux pour nous. Je suis désolée d’avoir critiqué tes talents d’acteur tout à l’heure, ça n’est pas ce que je voulais dire. Mais il va falloir jouer le jeu, danser cette mascarade avec moi.” Elle lui offrit un triste sourire et lui attrapa la main. “Pour le reste, j’attends les directives de mon grand-père… et de voir aussi comment vont se dérouler les prochains jours.” Wynafryd jeta un coup d’oeil vers la porte close depuis un moment, puis trouva à nouveau le regard bleu de Robb. “Je crois que nous ferions mieux de sortir, on va finir par se demander ce que nous faisons enfermés depuis aussi longtemps, si nous sommes fiancés, nous ne sommes pas encore mariés… Viens je vais te faire visiter ce que j’ai eu le temps de découvrir dans le palais ces derniers jours et tu pourras me raconter tes retrouvailles avec ta famille.” Cette fois-ci son sourire était sincère et teinté de chaleur. Elle ne voulait pas l’empêcher de se réjouir pour ce qu’ils venaient de vivre, et à cet instant, à part aiguiser leurs armes, ils ne pouvaient pas faire grand chose, et l’illusion devait tenir. Wynafryd lui tira sur la main et l’attira vers la sortie de sa chambre.



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] EmptyVen 23 Fév - 12:04


Take us for granted as we sharpen our blades in the night



La tristesse de sa fiancée serrait le coeur de Robb pourtant déjà bien malmené par les nouvelles qu'elle lui apportait. Alors il enlaçait la Sirène contre lui, la berçait et tentait d'apaiser quelque peu son chagrin. Il lui fallait ouvrir les yeux immédiatement sur le poids des responsabilités que sa naissance ainsi que la situation à laquelle ils étaient tous confrontés lui imposaient. Il n'avait pas d'autre choix, il lui fallait à tous prix être à la hauteur de ces épreuves, pour être le soutien dont Wynafryd avait besoin. Il était un Stark, il était un Loup, il ne devrait pas laisser impunément des personnes qui comptaient sur lui être atteintes par ceux qui se croient au dessus des lois des humains et des Dieux.

Wynafryd insista pour qu'il lui fasse part de tout élément qui lui reviendrait ou de toute phrase du lézard qui pourrait prendre du sens quant à sa culpabilité sur l'empoisonnement de la jeune Wylla. Robb hocha silencieusement la tête en signe d'assentimment. Il ne pensait pas que cela serait possible, cependant il lui en faisait la promesse silencieuse et solennelle. Il ne ferait jamais assez pour aider sa fiancée à trouver vengeance au nom de la maison Manderly.

Cette dernière retrouvait déjà de la colère et de l'énergie, alors qu'elle promettait de faire comprendre à cet infâme pourquoi les Manderly se targuaient de la profondeur de leurs eaux. Cela tira un sourire carnassier au Jeune Loup, qui déposa un autre baiser plein de promesses dans la chevelure de Wynafryd.

Elle semblait penser que Viserys ne s'était jamais intéressé à elle. Cela était bien possible, mais le désintérêt qu'il continuerait à montrer pouvait également être une facade pour ne certainement pas révéler ses intentions quant aux Nordiens. Cela ne pouvait pas être une protection suffisante pour la Sirène, qui assura cependant s'assurer de sa protection avec Gyles Ardoise, son bouclier-lige. Elle lui demanda également si elle pourrait compter sur lui, affichant le premier sourire sincère depuis la seconde d'enthousiasme qui avait suivi leurs retrouvailles, juste avant le début des mauvaises nouvelles. Robb le lui rendit, ce sourire réchauffant le bleu de ses yeux.

-Tu pourras compter sur moi à chaque instant, ma chère et tendre. Je ne compte plus jamais me trouver aussi loin de toi.

Ce voyage avait certes été profondément riche et passionnant, il n'en avait pas moins été que cette séparation de sa fiancée pendant plusieurs lunes d'affilées avait été difficile. Avoir eu la Sirène à ses côtés aurait été le plus grand bonheur possible pour le Jeune Loup alors qu'il faisait la rencontre de sa famille pour la première fois. Heureusement, le futur leur appartiendrait.

Il hocha la tête quand la Sirène lui enjoignit de jouer la comédie comme il se devait face aux Dragons pour ne surtout pas laisser comprendre à ces derniers les sentiments qui pouvaient les secouer. De toute façon, nul doute que la rumeur finirait bien par se répandre, descendre du Nord jusque sous les soleils méridionaux pour porter son implacable accusation: Un Prince du sang en était venu dans le Nord et avait empoisonné une jeune fille, la future Seigneure d'une des maisons les plus puissantes de la région.

-Je danserai avec toi la Mascarade aussi longtemps qu'il le faudra, jusqu'à ce que tu t'estimes vengée.

Il la laissa lui prendre la main avec plaisir. L'ambiance s'était quelque peu détendue, quand bien même la violence de ces derniers évènements continuait de planer au dessus de leurs têtes. Cette violence ne se dissiperait pas avant que Viserys Targaryen, Prince de la maison Targaryen, futur Prince consort de Dorne, n'ai payé pour ses crimes.

Il était temps pour eux de quitter la pièce. Ce qu'ils firent en souriant, s'aidant de l'idée qu'on pouvait se poser des questions sur ce qu'ils faisent seuls dans cette chambre alors qu'ils n'étaient pas encore mariés. En direction du Prince Doran, auquel le Jeune Loup devait officiellement être présenté puisqu'étant arrivé quelques instants auparavant en compagnie du futur marié.

Il leur fallait maintenant enfiler leurs habits de bal, et se rendre au milieu de la piste pour danser la Mascarade.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty
MessageSujet: Re: Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]   Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Take us for granted as we sharpen our blades in the night [PV Wynafryd]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comparaison des armures blue def/forti/eva
» diverses questions sur les drop ns et les mob de moonshines
» Mon projet pour Apo
» What a night... || Pv Chris.
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: