RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

La MAJ aura lieu le week end du 2/3 décembre , tenez-vous prêts

Partagez | 
 

 Il est l'heure d'assumer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conflans
avatar
Conflans
Valar Dohaeris

Ft : Raffey Cassidy
Multi-Compte : Boadicée sand/ Abigaëlle Rowan/ Arya Stark
Messages : 40
Date d'inscription : 27/09/2017

MessageSujet: Il est l'heure d'assumer !   Lun 13 Nov - 21:37

An 299 lune 3

Je tirais avec soin ma couverture sur mon lit avant de taper mon oreiller, je lissais ma tunique, avant de plier, pour la septième fois, mes autres tenues dans mon coffre. Après un petit instant à vérifier que tout était à sa place dans ma chambre, par les Sept ! Qu’elle était sombre !, avant d’enfin sortir et me glisser dans le couloir. Pas d’épée à ma ceinture, mais bien simplement mon poignard. Je passais une main dans mes cheveux toujours autant en batailles, après tout je les avais moi-même coupé au couteau il y a peu, et qu’ils poussaient vite ! Il faudrait bientôt que je le refasse … J’écartais les mèches de mon visage. Un des écuyers, un garçon venant d’une haute famille noble, passa en me donnant un puissant coup d’épaule … Merci …  Le fait que j’étais une fille, c’était rependue comme une traînée de poudre, et je me félicitais d’avoir passé douze ans de ma vie à le cacher.

Même si je restais fière et que je ne baissais pas les yeux, je m’interdisais de réagir. Si avant, dans la rue, je ne baissais jamais les yeux, et que je répondais toujours avec insolence, c’était parce que je n’avais rien à perdre, à part la vie … Et encore ! Là … Ce n’était pas moi seule qui risquait ! C’était Ser Garlan ! Et ça je ne voulais pas … Je ne voulais pas lui faire honte ! Moi … J’avais appris à encaisser alors bon ! Ce n’était pas quelques garçons qui allaient me faire peur. Je m’étais suffisamment battue  pour toujours garder la tête haute et le dos droit. Je me demandais quelle serait leur réaction face à une soupe de racine et de pain à peine tiède … Oh ! Ça serait très drôle à voir !

Dehors, l’aube se levait à peine, j’avais beaucoup de mal à dormir. Le matelas était beaucoup trop moi et j’avais l’impression que j’allais mourir étouffer dedans. Avant de me rendre aux écuries j’allais faire mes sept prières au septuaire. Les écuries étaient calmes, et j’inspirais avec plaisir l’odeur du foin. L?avantage de vivre dans la rue, c’était que j’avais eu l’occasion de faire tout un tas de métiers, dont quelques fois palefrenier en échanges de restes pour ma bande. Et puis j’aimais bien les chevaux … Eux ils ne me jugeaient pas sur ma manière de m’habiller ou d’être comme un garçon alors que j’étais une fille. Ils ne s’intéressaient qu’à ce que j’avais dans les poches. Je caressais le chanfrein de l’étalon de mon maître avant d’ouvrir la porte de sa stalle pour m’occuper de lui avec soin. Il était puissant et bien élevé. Je savais que les autres palefreniers me surveillaient. Bonjour la confiance … Je pariais que s’il y avait le moindre vol, ça serait moi qu’on soupçonnerait immédiatement ! 

J’aurais aimé rester mes journées dans les écuries sans devoir affronter le regard des autres, mais bon ! Je n’avais pas le droit, et j’apprendrais rapidement à les ignorer. Je me rendis directement aux cuisines. C’était bien là des rares lieux où j’avais l’impression de toujours être la bienvenu ! Et visiblement on cherchait à m’engraisser ! J’avais toujours le droit à un mélange de gruau et de bouillie d’avoine avec du pain, et une cuillère de miel. Sauf que la portion était trois fois ce que je pouvais manger ! Déjà que si je pouvais j’esquivais le repas du soir … J’avais du mal à manger tout ce qu’on voulait me faire engloutir ! Je crois que ma tunique trop grande inspirait la pitié. J’avais refusé qu’on la retouche C’était bon ! ON m’offrait déjà quantité de chose, pas la peine non plus de me faire des vêtements sur mesure ! Oui ma tunique était trop large, et alors quoi ! C’était pas grave, j’étais bien dedans ! Je pris ma cuillère et commençai à manger lentement pour laisser à mon estomac le temps de savourer. C’était étrange de pouvoir manger tout les jours … Sans avoir à se battre.

Je sursautais quand une servante m’informa que Lady Leonette voulait me voir rapidement. J’avalais de travers mon morceau de pain et toussai. Avais-je fais une bêtises hier pendant la sortie ?! Oh non ! Qu’avais-je fais ? Je me levais pour vite aller faire une nouvelle toilette avant de me rendre là où la servante m’avait dit que l’épouse de mon maître m’attendait. ET Justement je ne voulais pas la faire attendre.  Cours, Cours Cours Sacha ! Si j’éprouvais pour Ser Garlan un respect infini, c’était une dévotion que Lady Leonette m’inspirait … Pour moi c’était la réincarnation de la Mère ! Si dans la rue, l’irrespect me caractérisait, je me taisais maintenant, je n’avais aucune marge de manœuvre et je ne pouvais laisser passer la chance que les sept m’avaient offert je ne pouvais pas !

Une fois devant la porte je respirais un grand coup et lissai de nouveau ma tunique et vérifiais la propreté de mes chauffes. Tout était bon ! Je toquai, attendis l’autorisation avant d’entrer et de m’incliner devant toutes les personnes présentes, mais deux fois devant Lady Leonette. Je pris sur moi pour ne pas bégayer face à elle.

« Lady Leonette ? Vous m’avez demandez ? Voulez vous retournez en ville ? Que je vous apporte quelque chose peut-être ? »

Si je l’avais accompagnée en ville, je m’étais tue tout le long de la promenade, restant en retrait. J’avais du mal à parler en articulant le moindre de mes mots. Heureusement je n’étais pas Trom’d’pomme.  Je me demandais comment il aurait fait.

Les mains derrière le dos, bien droite, je regardais la lady droit dans les yeux. Ça, c’était un tique qui me venait de la rue, jamais détourner le regard, sinon on te saigne par derrière comme un chien ! Le seul devant qui je baissais sans aucune difficulté, c’était bien Ser Garlan. Mon regard pivota vers l’une de femmes qui me regardait en se cachant la bouche de son éventail … Vas-y moque toi ! J’en ai rien à faire … Ton avis ne m’importe pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jodie Comer
Multi-Compte : Sansa Stark
Messages : 477
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Il est l'heure d'assumer !   Lun 20 Nov - 17:07


Leonette

ft. Sacha

chapitre 1
Depuis que je sais que je suis enceinte, je suis sur un petit nuage. Un doux rêve ensoleilé. Je ne ferais rien qui puisse mettre en danger mon futur enfant. Oui. Je ne serais pas imprudente, je ne prendrais pas ce risque. Non, je ne pourrais pas me pardonner si je fais une fausse-couche par mes actions imprudentes.
Je pose ma main sur mon ventre comme pour rassurer mon enfant. Je souris à une de mes dames de compagnie puis je décide de reprendre mon ouvrage. En effet, je souhaite réaliser une poupée en chiffon pour Sacha.
Je continue de confectionner ce modeste présent pour l'écuyer de mon époux. Je me suis attachée à cette enfant. Elle n'est pas comme les autres, elle n'a pas de famille. Suis-je touchée par son enfance ? Bien sûr que oui. J'aimerais que sa vie soit aussi douce que possible.
Puis, je décide de faire une pause. Comment puis-je continuer à travailler ainsi si je ne me repose pas quelques instants ? Je regarde le serviteur et je nous demande d'apporter quelques mets, de préférence sucrée ainsi que des boissons.
Il est dit que les femmes enceintes ont des envies étranges, pour l'instant, je dois avouer que j'ai une une nette préférence pour les mets sucrés ou les œufs de caille. Je me perds dans mes réflexions puis je reviens à l'instant présent.
Après avoir repris des forces, je continue mon ouvrage. Je souris. Puis, je vois une servante et je lui demande d'aller chercher la douce enfant. J'ai une idée en tête ou plusieurs. Pour la première, c'est d'offrir ce modeste présent puis après nous verrons.
Après qu'elle soit partie, je reprend l'ouvrage. Je le termine. Et, je le regarde fièrement. Est-ce que Sacha va aimer ? Je ne sais pas du tout. Je souris.
Ensuite, la porte s'ouvre sur la jeune demoiselle après que je lui ai dit d'entrer. Je souris en la voyant. La petite fille s'incline.

Sacha - Lady Leonette ? Vous m’avez demandez ? Voulez vous retournez en ville ? Que je vous apporte quelque chose peut-être

Leonette – Oui, Sacha.  Je voulais t'offrir quelque chose. Je me lève en prenant délicatement la petite poupée. Je l'ai fait pour toi.

Avant de me rapprocher d'elle, je demande alors à mes dames de compagnie de se retirer. Je souhaite rester seule avec la jeune enfant. Après qu'elles soient retirées, je souris à Sacha.

Leonette – Si mon époux n'a pas besoin de toi aujourd'hui, nous pourrions passer une journée ensemble ?

Il est vrai qu'il nous reste encore quelques heures avant que le soleil ne sombre complètement enfin je crois. Je souris. Va-t-elle accepter de passer quelques instants avec moi ? Je me tais quelques instants attendant les réponses de l'enfant. Je ne souhaite pas le brusquer. Ni aller trop vite avec elle.

Leonette – Tu n'es pas obligée de rester si tu ne veux pas. Je ne te forcerais jamais à faire quelque chose que tu ne veux pas faire.



leonette il est l'heure d'assumer
(c) black.pineapple


(1)



❥ Leonette Tyrell
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conflans
avatar
Conflans
Valar Dohaeris

Ft : Raffey Cassidy
Multi-Compte : Boadicée sand/ Abigaëlle Rowan/ Arya Stark
Messages : 40
Date d'inscription : 27/09/2017

MessageSujet: Re: Il est l'heure d'assumer !   Lun 20 Nov - 20:59

Je restais bien droite malgré le rire de l’une des dames de compagnies. Des trois, ma préféré était celle aux traits étranges et aux beaux cheveux de jais. Ils avaient l’air si doux … C’était quand même très étrange d’être connu non pas comme Sacha garçon mais comme Sacha fille. J’avais préféré le dire. Pour la simple et bonne raison, que j’avais vu la réaction des autres écuyers quand j’avais dis que je venais du peuple. Si l’un d’entre eux avait su avant mon maître que j’étais une fille … Il aurait put me faire chanter. Et je préférais plus ou moins assumer le fait d’être une fille que devenir la cible d’un maître chanteur.

Je haussai un sourcil surpris, elle voulait m’offrir quelque chose ? Encore ?! Mais … Mais … Ser Garlan et elle m’avaient déjà tant offert ! Je ne pouvais pas accepter plus ! Je m’écartai de la porte le temps que les dames de compagnies sortent avant de prendre délicatement la petite poupée de chiffon que me tendait Lady Leonette. Elle l’avait fait exprès pour moi … Je ne pouvais pas dire non … Je la remerciais d’un murmure avant de contempler la petite chose entre mes mains. Elle était presque moins vilaine que moi. Avais-je vraiment le droit d’avoir cette poupée ? N’allait-on pas … Sacha ! Tu es une fille … Tu peux avoir une poupée … Au moins pour te rassurer le soir dans ta chambre … J’avais peur du noir complet. J’avais trop l’habitude de dormir dehors avec au moins la lumière des étoiles … Tellement l’habitude de dormir par terre que je ne dormais même pas sur mon matelas, mais roulé en boule par terre dans mes couvertures. Je me demandais quelle serait la réaction de Lady Leonette si elle l’apprenait. Me gronderait-elle ?

Oh ? Elle voulait passer la journée avec moi ? Je réfléchis un instant en ébouriffant de nouveau mes cheveux avant de repousser d’une main agacée les mèches qui me pendaient dans les yeux. Je les taillerais ce soir encore. Ils poussaient beaucoup trop vite ! Est ce que Ser Garlan avait besoin de moi aujourd’hui ? J’étais sûre que non, sinon il serait déjà venue me chercher. Et puis … J’avais fais mes tâches. Normalement je n’avais rien d’autres à faire. J’étais même presque sûre que Ser Garlan avait fait exprès de ne pas venir me chercher ! Il avait dû deviner que Lady Leonette me voudrait à côté d’elle pour aujourd’hui. La jolie Lady avait presque l’air gênée de me le demander. Je m’inclinais de nouveau en tenant serré contre moi la poupée.

« … Je vous en pris Lady Leonette, j’serais … euh … Je serais honorée de passer la journée avec vous ! Ser Garlan ne m’a donné aucune tâche aujourd’hui. C’sera un plaisir de passer la journée avec vous. »

Je me mordis la langue. Il fallait que je fasse attention à mon langage ! Je mâchais les mots, et ça ferait honte à Ser Garlan et Lady Leonette. Mais je parlais toujours mieux que Tromp’d’Pomme. Je me demandais si à part moi et les gars de ma bande d’autres arrivaient à le comprendre parfaitement. Sûrement pas. J’observais avec attention la petite poupée que je tenais toujours. Je souris en la regardant, je l’aimais déjà. Je relevai les yeux vers la jolie lady.

« Que souhaitez-vous faire Lady Leonette ? »

Pas la couture ! Pitié je voulais même bien tenter d’apprendre à lire, mais pas la couture ! Qu’on ne m’oblige pas à tenter de coudre s’il vous plaît !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jodie Comer
Multi-Compte : Sansa Stark
Messages : 477
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Il est l'heure d'assumer !   Hier à 10:48


Leonette

ft. Sacha

chapitre 2

Je souris en voyant la petite fille. Après que les dames soient parties, nous sommes seules. Je lui donne alors la modeste poupée en chiffon. Je propose alors à l'enfant si elle souhaite passer une journée en ma compagnie.

Sacha - Je vous en pris Lady Leonette, j’serais … euh … Je serais honorée de passer la journée avec vous ! Ser Garlan ne m’a donné aucune tâche aujourd’hui. C’sera un plaisir de passer la journée avec vous.

Leonette – Je suis heureuse alors.

Mais qu'allons-nous faire ? Pour l'instant, je ne compte pas lui proposer de coudre. Je réfléchis. Peut-être, je pourrais lui apprendre à lire et à écrire. Oui, c'est une bonne idée. Je lui offre un sourire rayonnant.

Sacha - Que souhaitez-vous faire Lady Leonette ? 

Leonette – Aujourd'hui, nous allons réaliser une leçon de lecture ainsi que d'écriture. Je ne suis pas hautement qualifiée mais je te donnerais les principaux rudiments que ma septa m'ait donné quand j'étais qu'une petite fille.

Mais comment faire ? Je regarde la jeune enfant. Je dois lui montrer comment on écrit tel mot puis comment on le prononce. Je respire. Il nous faut du papier ainsi qu'une plume ainsi qu'un endroit pour écrire. Je lui souris. Je réfléchis encore à ces petites questions avant qu'on puisse commencer à travailler.
Nous pourrons nous asseoir sur le sol, près de la table basse. Il est vrai que nous ne serons pas confortable mais avant j'aimerais lui montrer comment écrire des mots, après, elle pourra recopier. Doit-elle commencer à apprendre à former les différentes lettres de l'alphabet ? Je réfléchis de nouveau.

Leonette – Nous allons nous mettre près de la table basse, nous serons assises. Je souris. Pour l'instant, nous allons apprendre à former quelques lettres. Puis, je me tais quelques instants. Ensuite, nous verrons.

Il vaut mieux qu'au début, je lui apprenne quelques lettres simples puis après la formation de quelques mots comme son prénom ou je ne sais quoi. Je souris. La jeune enfant s'assoit puis je vais chercher plusieurs feuilles de parchemin avec plusieurs plumes avec de l'encre. Je pose ces objets, un par un sur la table basse, je pose un cousin puis je m'assois.
La jeune enfant est assise à mes côtés. Je lui offre un sourire.

Leonette – Est-ce que tu arrives à bien voir ? Je la regarde. Nous allons commencer par les premières lettres.

Au début, je trace les premières lettres et je lui indique leurs noms. Ensuite, je la regarde.

Leonette – Est-ce que tu veux essayer ? Demande-je avec douceur.



leonette il est l'heure d'assumer
(c) black.pineapple


(3)



❥ Leonette Tyrell
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conflans
avatar
Conflans
Valar Dohaeris

Ft : Raffey Cassidy
Multi-Compte : Boadicée sand/ Abigaëlle Rowan/ Arya Stark
Messages : 40
Date d'inscription : 27/09/2017

MessageSujet: Re: Il est l'heure d'assumer !   Hier à 18:18

Si Lady Leonette était heureuse, alors tout allait pour le mieux. Mais j’aurais aimé juste qu’elle ne reste pas tant debout ! Cela la fatiguait trop ! Je voulais bine faire tout et n’importe quoi avec elle … Mais juste pas la couture ! Ah bah … Ça sera donc l’art mystique de l’écriture et de la lecture … Je ne savais faire aucun des deux ! Alors, les rudiments… Cela serait déjà beaucoup ! Et ensuite le reste ne devrait pas être trop dur, c’était le début qui était le plus difficile. Cela me faisait penser au Septon du premier village où j’avais vécu qui avait tenté une fois de m’apprendre à lire, j’avais quoi … Sept ans ? Jojoriss avait été furieux ! Mais j’avais retenue une chose : le palimpseste ! C’était le nom du parchemin qu’on avait gratté pour le réutiliser. Je crois que c’était une information complètement idiote, mais j’aimais bien le savoir.

Je suivis sans un mot Lady Leonette près de la petite table basse. Si elle prit un coussin, je m’assis en tailleurs par terre et l’observais sortir tout les beaux objets pour écrire. Un charbon de bois n’était donc pas suffisant pour moi ? IL fallait vraiment une aussi belle plume avec autant d’encre ? Juste pour tenter quelques lettres ? Je posais la poupée de chiffon sur mes genoux et hochai la tête. Je voyais parfaitement bien. Je retiens une grimace en observant la belle lady blonde. Cela semblait si complexe ! Les noms pas vraiment, mais toutes ces boucles ! Je regardais mes doigts, étaient-il vraiment capable de tenir une plume sans la briser ?

Puisque c’était mon tour … nous allions bien voir. Je saisis la plume entre les doigts de ma main gauche, je manipulais tout avec ma main gauche. Lentement je reproduisis dans les airs les lettres avant de tremper le bout de la plume dans l’encre. Penchant ma feuille je posais le bout de la plume sur le parchemin, je devais faire attention en écrivant pour ne pas étaler l’encre avec ma main. Mais je me tâchais le bout des doigts. La plume grinça sur le parchemin et je tirais la langue en traçant maladroitement les symboles en tenant d’une main les mèches qui me pendaient devant le visage. Je finis par relever la tête et observai avec attention mes lettres. Tremblotantes et mal formé on aurait presque dit une grande tâche d’encre. Du moins c’était ainsi si je les comparais à celle de lady Leonette. En plus l’encre avait bavé à certains endroits ! Je plissai le nez furieuse contre moi même et repris aussitôt la plume pour recommencer sur deux lignes en me mordillant la lèvre et la langue tout en murmurant le nom des caractères. Mais comment ces lettres pouvaient ensuite former des sons et des mots ? Cela me dépassais un peu … Je finis par reposer la plume et pousser la feuille vers lady Leonette

« Je suis désolée … Ce n’est pas très bon … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Il est l'heure d'assumer !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est l'heure d'assumer !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Conflans :: Corneilla-
Sauter vers: