RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 446
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Lun 13 Nov - 12:30

Corneilla. La nouvelle place de suzeraineté du Conflans depuis la fin de la rébellion, quand le Prince Dragon devenu Roi avait exterminé la maison Tully pour en confier le pouvoir à leurs anciens bannerets. Même Edwyn, pourtant issu d'une famille fidèle aux Targaryen et qui avait combattu auprès des Tarly et des Tyrell au cours de la rébellion, ne pouvait s'empêcher de sentir, quelque part au fond de son âme, l'injustice de la chose. Malheureusement, c'était ainsi que les guerres étaient menées, et il n'en sortait jamais rien de positif, quand bien même la morbidité pouvait se parer d'une certaine beauté.

Voilà maintenant plusieurs semaines que le Bieffois et la Dornienne allaient maintenant au travers des grandes plaines verdoyantes du Conflans. Ils voyageaient lentement, à un rythme imposé avec intransigeance par le presque mestre qui ne cessait de surveiller les blessures de sa compagne. Il avait été furieux quand, au retour de sa journée de chevauchée durant laquelle il avait fait la rencontre de Lady Barbara Bracken, il avait trouvé la Dornienne avec son arc dans les mains malgré ses recommandations. Tentant de conserver son calme, il lui avait confisqué toutes ses dagues et son arc, qui était maintenant attaché avec ses affaires, sur son cheval. Les colères d'Edwyn étaient rares, mais enflammées, et la santé de son aimée était bien la chose la plus importante en ce monde à cette heure. Non, c'était même la seule chose véritablement importante en ce monde.

Mais l'heure n'était pas à ses sombres réflexions, mais bien à la légèreté. Boadicée et Edwyn étaient arrivés la veille aux alentours de Corneilla, et profitaient maintenant du bourg aux pieds du château des Nerbosc. C'était jour de marché, la foule se pressait entre les étals de nourriture, de fourrure et autres merveilles quotidiennes. Les marchands s'invectivaient par dessus leurs étals et vantaient la qualité de leurs produits, les badauds semblaient d'humeur joyeuse, à des lieues de la réputation triste et morose du Conflans.

Edwyn et Boadicée, comme à leur habitude, faisaient tâche au milieu de cette foule. La rousse et le métisse passaient rarement inaperçu, et le Bieffois pouvait sentir clairement les regards fichés entre ses omoplates, quand bien même il n'en avait cure. Il se contentait de profiter de l'instant présent, de humer les parfums et de toucher fruits et étoffes. Le fils de noble, tantôt pauvre et tantôt riche, avait en cejour suffisamment d'argent pour profiter comme il se devait de ce jour.

L'ancien septon s'arrêta l'espace d'un instant sur l'étal d'un armurier, soupesant entre ses doigts une dague de belle longueur. Il avait perdu sa seule arme lors de l'irruption intempestive des soldats Lefford et des Manteaux Rouges dans leur vie, et depuis voyageait sans aucun moyen de se défendre, ce qui n'était certes pas une preuve de prudence. Donnant quelques pièces à l'armurier après avoir écouté ses conseils ainsi que ceux de Boadicée, il fit l'acquisition d'une dague ainsi que d'une lanière de cuir à l'aide de laquelle il attacha l'arme à son avant bras sous sa manche, ainsi qu'il avait coutume de le faire dans le passé. Son aimée devait sans doute lui en vouloir pour lui avoir confisqué ses armes, cependant le Bieffois était intransigeant quand il s'agissait de sa santé ainsi que de son bien. Mais il se réjouissait de se rendre compte, jour après jour, que les blessures de cette dernière allaient de mieux en mieux. Qu'elle le pense ou non, il serait le premier ravi de lui rendre ses armes et de faire naître un sourire sur ses lèvres.

Le couple désassorti continuait ses déambulations, tout en écoutant les rumeurs qui couraient entre les étals. Il se disait que la Princesse Daenerys Targaryen était récemment arrivée à Corneilla, promis à épouser le futur suzerain du Conflans, Brynden Nerbosc, en compagnie de la Reine-Mère. Mais c'était une autre rumeur qui attira l'oreille du Bieffois. Garlan Tyrell était également arrivé à Corneilla, dans son voyage qui devait ensuite le conduire à Vieille-Pierre. Cette nouvelle était en soi parfaitement indifférente à Edwyn, qui n'avait jamais fait véritablement la connaissance de Ser Garlan, malgré son amitié profonde pour son aîné Willos Tyrell. Il savait même que son frère, Clement, avait été parmi les premiers à rejoindre ce nouvel ordre de chevalerie mais tout cela lui était égal. Cependant, cela signifiait peut-être que son épouse, Leonette Fossovoie, se trouvait à Corneilla également.

Edwyn leva les yeux l'espace d'une seconde vers les murailes du château. Se trouvait-elle là? Sa douce amie d'enfance, maintenant mariée à cet homme qu'elle ne connaissait alors pas? Le Bieffois ne laissa cependant pas ses pensées l'emmener trop loin dans ces rêveries, et se concentra à nouveau sur les étals. Sa place n'était pas pas entre les murs de Corneilla, tout noble qu'il fut né. Elle était ici, avec Boadicée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Dim 19 Nov - 12:51


leonette

ft. Edwyn and Boa

chapitre 1

Après m'être préparée dans mes appartements, je vois Garlan dans nos appartements. Je lui dit que j'irais dans le marché accompagnée de mes dames ainsi que deux soldats. Il me demande également de prendre Sacha. J'accepte. Nous embrassons puis il part pour s'occuper des affaires. Je souris.
Par la suite, je demande alors à un serviteur de chercher Sacha.
Je m'assois dans un fauteuil dans le salon. J'attends Sacha ainsi que mes dames de compagnie. J'en ai trois dont la sœur d'Edwyn. Après quelques minutes d'attente, Sacha et les dames sont là. Je me lève et je leur adresse un sourire.
Nous quittons mes appartements, escortés par deux soldats. Je ne peux pas me permettre de perdre l'enfant que je porte. Non, je ne peux plus être cette jouvencelle imprudente! Oui, si je l'étais avant mon mariage et quelques mois après mon mariage, je ne peux pas maintenant. La raison de ce changement dans ma psyché  est que je suis enceinte. Je ne pourrais jamais me pardonner si par ma faute, je venais à perdre ce trésor enfouis dans mes entrailles.
Après quelques heures plus tard, nous sommes dans le marché. Nous déambulons dans ce dernier. Je souris à Sacha. Je compte lui réaliser une poupée. En effet, j'ai appris le lendemain du banquet que Sacha n'était pas un garçon mais une jeune fille. C'est pour cette raison que je souhaite réaliser une poupée pour elle. Mais comment va-t-elle le prendre ? Je ne sais pas.
Je vois plus loin Edwyn. Est-ce un mirage ? Je m'arrête un instant. Je suis surprise qu'il soit ici. J'ai l'impression que ce n'est pas réel. Est-ce que je rêve ?  Je n'arrive pas à croire qu'il soit ici. Faites que ce soit bien lui et que je ne rêve pas. Je regarde la sœur d'Edwyn puis Sacha. Je décide donc de me rapprocher d'Edwyn.

Leonette – Edwyn … Dis-je d'une voix douce. Je lui souris.

Que dire de plus ? Je vois une femme près de lui. Qui est-ce ? Est-ce la femme qui lui a pris son cœur ? Si c'est le cas, je serais heureuse pour lui. Edwyn mérite de connaître l'amour et le bonheur. Suis-je jalouse ? Non. Autrefois, j'aurais pu l'être mais maintenant c'est différent. En effet, je ne ressens plus rien de romantique pour Edwyn seulement un sentiment si fort. Un sentiment fraternel.

Leonette – Je suis heureuse de vous revoir dis-je en le regardant. Je souris à la jeune femme. Bonjour ...

Dois-je me présenter devant l'inconnue ou est-ce qu'Edwyn doit le faire ? Je pose mon regard sur Sacha. Allait-elle dire à Garlan que j'ai revu Edwyn ? Je ne sais pas. Après tout, je lui en parlerais dès que je serais de retour au château. Je ne veux pas cacher ceci à mon époux mais … Je ne lui dirais rien concernant Ulwyck ni mon baiser d'enfance avec Edwyn. Garlan n'a pas besoin de savoir tout ceci. Je respire doucement. Je ne sais pas faire, ni quoi dire. Je n'ai pas envie d'être maladroite.
De plus, je me pose plusieurs questions concernant Edwyn. Où est-il allé depuis la dernière fois ? Quels sont les lieux qu'il a visité ? Et, combien de temps reste-il ici ? Je souris. Je chasse les questions mais j'ai qu'une envie, c'est que de profiter du moment présent avec mon ami.
De même, est-ce que je dois lui dire que je suis enceinte ? Est-ce que cela se voit ? Oh, je suis perdue. Je respire doucement attendant la réponse d'Edwyn et de son amie.



leonetteretrouvailles sous les ailes du corbeau
(c) black.pineapple


(5)
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
avatar
Bâtarde
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 666
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Dim 19 Nov - 13:27

Si j’avais haïs, et que je haïssais l’ouest, j’aimais beaucoup le Conflan. Nous voyageons plus lentement, c’était ma faute, Edwyn imposant un rythme très lent. Enfin surtout pour moi lent. Et si je lui en voulais un peu de m’avoir confisqué mes armes … Je comprenais parfaitement pourquoi il l’avait fait. Mais bon … J’étais un peu rancunière à ce sujet là. C’était mes armes quand même ! Il m’avait même confisqué la moindre de mes lames cachées. Il savait exactement combien j’en avais …

Nous étions arrivée à Corneillia, et je ne savais pas du tout quoi penser de cette endroit … C’était beau mais en même temps … Je secouais la tête me concentrant sur le moment présent, et la main d’Edwyn dans la mienne. Et tant pis pour les regards des autres femmes. La foule m’abrutissait un peu, mais je restais tranquille près d’Edwyn, le suivant d’étal et étal, sans pour autant partager les senteurs et les fruits et les étoffe. Je voulais juste profiter de cet instant avec lui. Nous avions assez d’argent, mais je n’avais pas envie de dépenser, je n’avais besoin de rien. Edwyn me surprit lorsqu’il m’entraîna près de l’étal d’un armurier. Oh ? Il voulait une dague ? C’était vrai qu’il avait perdu la sienne … Je l’aidais à choisir en toute bonne foi, même si j’hésitais également pour acheter quelques pointes de flèches … Mais il m’entraîna avant que je ne puisse réellement choisir. Mais euh ! Le plus étrange dans cette foule, c’était bien sûr de voir les gens se retournaient vers nous. Je n’avais pas un physique extraordinaire, mais c’était sans doute la manière dont j’étais vêtue, assortis à l’apparence d’Edwyn, une jeune femme en pantalon ! Et encore je ne portais pas mes tenues de Dorne ! Il faisait trop froid pour ça maintenant. J’entendais les rumeurs au sujet de la princesse d’argent et de Garlan Tyrell. Je savais qui était Garlan Tyrell mais je ne l’avais jamais vu, et jamais parlé. Quand à la princesse … Je secouais la tête de nouveau avant de la lever vers Edwyn qui semblait pensif.

Je sursautais quand j’entendis le nom de mon compagnon prononcé d’une voix douce. Je me retournai pour voir une délicate lady aux cheveux blonds et à la beauté naturelle, le regard rivé sur mon compagnon. J’oubliais parfois qu’Edwyn avait été noble un jour. Par contre mon regard tomba sur … La sœur d’Edwyn ? Ils se ressemblaient trop ! Et il m’en avait parlé une fois ou deux, quand je lui avais posé des questions sur sa famille. Elle était encore plus belle que ce que j’avais imaginé. Aussitôt, je lâchais la main d’Edwyn, prête à partir pour le laisser avec visiblement sa famille et une de ses amies. Néanmoins je m’inclinai un peu devant les jeunes femmes, en me sentant aussitôt maladroite et ridicule, quand mon regard tomba sur un … gamin ?  Qui semblait aussi mal à l’aise que moi. Mais il n’avait pas bougé d’un iota, le regard vaguant de nous à la troupe de la lady. Je me mis aussitôt un peu en retrait en détaillant la jolie blonde et les autres ladys. Oui effectivement, je devais avoir l’air à côté d’une pauvre souillon … Je me demandais brièvement si Edwyn pourrait avoir honte de moi. S’il le voulait, je pourrais l’attendre à l’auberge. Si je me souvenais du chemin et du nom pour la retrouver …




Les gifs:
 


Les Award 2018:
 


Les Awards 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 446
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Lun 20 Nov - 15:47

Edwyn était parvenu à se concentrer de nouveau sur l'instant présent, et profitait en compagnie de son amie de la douceur de ce jour conflanais. Cela faisait déjà un moment qu'ils voyageaient dans cette contrée, et il leur faudrait tôt ou tard reprendre la route. Sans doute vers le Nord, puisque le Bieffois n'ignorait pas l'enfance Nordienne de Boadicée et son envie de revoir ces terres éloignées. Lui-même était un pur enfant du Sud, et ce malgré tous les éléments de culture Yi-Ti qui faisaient partie intégrante de son éducation, comme par exemple la langue natale de Dame sa mère qu'elle lui avait enseigné dans sa jeunesse. Lui qui avait une soif inextinguible de découverte, ne demandait qu'à en apprendre plus sur ce monde qui ne se limitait pas aux frontièresdu Bief.

Il était perdu dans ses réflexions, et quand son nom fut prononcé avec douceur, il crut presque que cela n'était que le fruit de son imagination. Il se retourna néanmoins, et son coeur rata un battement quand il reconnut Leonette Fossovoie.

-Leonette?

Son regard s'égara sur la compagnie de cette amie d'enfance qu'il reconnaissait à peine, les deux soldats à la Rose à ses côtés le retenant au dernier moment de prendre la jeune femme dans ses bras afin de lui éviter des problèmes. Son regard capta un jeune garçon, trois dames de compagnie...Et cette fois-ci, son coeur s'arrêta totalement quand il reconnut cette chevelure noire, ce doux sourire et ces traits aussi étranges que les siens.

-Ellery!

N'ayant cette fois-ci aucune hésitation, il fit un pas en avant, imitée en cela par la jeune femme, et les deux Cendregué tombèrent l'un dans les bras de l'autre. Cela faisait maintenant des années qu'ils ne s'étaient plus vus, et Edwyn retrouvait une jeune femme magnifique là où il avait laissé une enfant à Cendregué.
Ellery murmurait à quel point elle était heureuse de le voir, de savoir qu'il allait bien. Le coeur du Bieffois se serrait, lui d'habitude si égoïste, alors qu'il prenait la pleine mesure du frère indigne qu'il avait été, tout comme il avait été pour Leonette un ami indigne. Tremblant presque sous le coup de l'émotion, il lui dit à voix basse:

-Je te demande pardon, très chère soeur, pardon de t'avoir abandonnée.

Il savait que Ellery le comprenait. Ellery l'avait toujours compris. Ils avaient partagé les jeux de leur enfance dans les jardins du château, leurs doutes et leurs joies ensemble. Sa présence ainsi que celle de Dame leur mère avait été la seule raison pour Edwyn de s'en vouloir, le jour où il avait quitté Cendregué avec l'idée claire de ne jamais y revenir.

Edwyn lâcha enfin sa jeune soeur pour adresser un sourire à Leonette, puis à Boadicée. Ainsi se trouvait-il entouré de celles qui comptaient le plus dans sa vie, chose rare et précieuse. Il n'avait pas osé croire voire la née Fossovoie quand il avait entendu parler de la présence de Garlan Tyrell à Corneilla, et certainement encore moins retrouver sa soeur parmi les dames de compagnies de cette dernière.
Il prit la main de Boadicée sans se rendre compte que cette dernière l'avait volontairement lâchée un peu plus tôt pour la faire s'approcher des deux jeunes femmes:

-Boadicée, je te présente Leonette Foss...Leonette Tyrell, ma très chère amie d'enfance, ainsi que Ellery Cendregué, ma soeur cadette. Je vous présente Boadicée Sand, la femme la plus chère à mon coeur.

Il sourit à Boadicée, et la joie qui pouvait se lire sur son visage était inhabituellement rayonnante, lui dont le fond de la pensée était d'ordinaire si impénétrable. Tant de questions se pressaient maintenant à ses lèvres, aussi bien à l'attention de Leonette que de sa soeur, tant et si bien qu'il du faire un véritable effort pour conserver le controle de lui-même. Son attention se porta de nouveau vers Leonette, donc il n'avait plus eu de nouvelle depuis leur dernière rencontre à proximité de Cider Hall, plusieurs lunes plus tôt. Cette période lui semblait pourtant des années en arrière, tant il était arrivé d'évènements aussi beaux que tragiques depuis.

-Leonette, comment vas-tu depuis notre dernière rencontre? Es-tu heureuse auprès de Ser Garlan et des Tyrell? Je t'en prie, n'ai aucun secret pour moi.


Dans le regard qu'il adressa à la née Fossovoie, il y avait le rappel de cette promesse qu'il lui avait faite, au bord de la Mander, quelques lunes auparavant. Si tu te trouves en quelconque danger ou malheur, aucune distance ou danger en ce monde ne m'empêchera de te rejoindre et de te tirer de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Lun 20 Nov - 21:13


leonette

ft. Edwyn and Boa

chapitre 2

L'épiphane est devant moi. Rêve, mirage ou réalité ? Je n'arrive pas à croire que mon cher ami soit là devant mes yeux. Je finis par prononcer son doux prénom. Par la suite, le Cendregué me reconnaît et prononce mon prénom. Un sourire naît sur mes lèvres.  
J'aurais bien aimer le prendre dans mes bras, mais, c'était une mauvaise idée. Par la suite, le jeune bieffois salue sa sœur. Pour ma part, je salue la demoiselle qui accompagne Edwyn. Mon ami prend la main de la demoiselle.

Edwyn - Boadicée, je te présente Leonette Foss...Leonette Tyrell, ma très chère amie d'enfance, ainsi que Ellery Cendregué, ma soeur cadette. Je vous présente Boadicée Sand, la femme la plus chère à mon coeur.

Leonette – Je suis enchantée de vous connaître Boadicée. Vous avez un doux prénom. Je souris à Edwyn et à Boadicée.

Je suis heureuse pour mon ami. Oui. Le voir ainsi me réchauffe mon cœur. Je les regarde avec un sourire rayonnant. Je respire doucement.

Edwyn - Leonette, comment vas-tu depuis notre dernière rencontre? Es-tu heureuse auprès de Ser Garlan et des Tyrell? Je t'en prie, n'ai aucun secret pour moi.

Je ne lui réponds pas toute de suite. J'ancre mon regard dans le sien. Je me souviens de notre promesse, de notre serment. Je lui souris. Edwyn est un homme honorable. Il tient toujours ces promesses.

Leonette – Je me porte bien cher ami. Je lui souris. Je … Je suis enceinte dis-je doucement. Je le regarde dans les yeux. Mon époux est le plus doux et le plus humbles des hommes. Il est un vrai chevalier. Je souris à Edwyn. Ils me traitent bien, je te remercie mon ami. Et, vous, comment allez-vous ? Demande-je à Boadicée et Edwyn. Vos voyages se sont bien déroulés ?


Je les laisse réfléchir. Je pense à mon futur enfant. Puis, à mon époux. Si autrefois, j'avais peur de m'unir à un inconnu. Ce n'est plus le cas maintenant car j'ai appris à connaître Garlan. Il est vrai que je ne sais pas tout sur lui. En effet, il reste des roses à découvrir dans ce jardin. Est-ce important de tout savoir ? Je ne sais pas. Je ne lui dirais rien pour Ulwyck . Edwyn ne le sait pas encore.  Devrais-je le dire à Edwyn ? Peut-être. Je respire doucement. Je pose mon regard sur la demoiselle qui a capturé l'écrin de cristal de mon ami d'enfance. Elle est d'une beauté différente des bieffoises, je n'arrive pas à déterminer la région de naissance de la demoiselle. En revanche, quelque que soit sa région de naissance, je n'ai rien contre elle. Je veux juste le bonheur de mon ami. Oui. Il doit être heureux.
Quelques instants plus tard, après qu'ils aient répondu, je décide alors de proposer quelque chose.

Leonette – Est-ce que vous connaissez un endroit où nous pourrions nous installer pour converser tous ensemble ?





leonetteretrouvailles sous les ailes du corbeau
(c) black.pineapple


(2)
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
avatar
Bâtarde
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 666
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Lun 20 Nov - 22:10

Je souris en regardant Edwyn étreindre sa sœur. Ils étaient beau tout les deux. Vraiment très beaux … De nouveau, je me sentis de trop. Et j’aurais probablement tourné les talons en marmonnant une excuse si Edwyn ne m’avait pas reprit aussi vivement la main. Que cet homme pouvait être vif lorsqu’il le voulait ! Si j’avais pus, je me serais caché de manière définitive derrière lui, mais il me tira à ses côtés et je m’inclinais de nouveau devant les jeunes femmes, qu’il me présenta. Leonette, et sa sœur. Je rougis jusqu’aux oreilles lorsqu’il me présenta comme la femme la plus chère de son cœur. Je lui fis un grand sourire malgré tout, il était si heureux que je ne pouvais pas partir. ET puis la chaleur de sa main me donnait du courage. Je souris à sa sœur.

« Lady Ellery, lorsque j’ai interrogé votre frère, il m’avait vanté votre beauté, mais je vois que ses compliments sont biens en dessous de la réalité. Lady Leonette, c’est un honneur de vous rencontrer. »

Leonette et Ellery . Je me devais de mémoriser encore ces nom pour quelques temps. Je devais les garder en mémoire. Ce n’était pas difficile. Je serrais encore la main de mon amant pour me donner du courage. J’aimais voir Edwyn aussi heureux, je me refusais de le priver de ça. Et j’étais heureuse de le voir heureux, et de connaître ainsi sa petite sœur, et son amie d’enfance, dont il ne m’avait jamais parlé. Nulle jalousie, je la rencontrais donc ! J’en étais heureuse. Mariée et enceinte … Voilà qui ne m’arriverait sûrement jamais. Du moins le mariage, nul époux pour une bâtarde. Et c’était tant mieux, je ne voulais qu’Edwyn et personne d’autres. Elle me surpris lorsqu’elle s’adressa à moi. Étant donné que mon statue de bâtarde dorniene avait été clairement dit … Et tous connaissait les répulsions entre bieffois et dorniens. Mais pourquoi pas ! Je n’avais rien contre personne !

« ET bien … Lady Leonette, je vous félicite tardivement pour votre mariage, mais aussi tôt que possible pour votre grossesse. Que les dieux vous garde vous et votre enfant. Quand à moi je vais aussi bien que je puisse me porter, je vous remercie, quand à nos voyages, ils se sont bien déroulés dans l’ensemble. »

Je ne voulais pas repensé à l’Ouest, je ne voulais pas repensé à l’ouest. D’un coup d’œil je croisais le regard d’Edwyn en le suppliant de le rien dire au sujet de nos voyages mais aussi de ma mémoire. Au niveau physique, on ne voyait encore que mon bras droit encore dans son attelle. Avant que je n’ai pus proposé un endroit pour s’installer, le petit garçon s’anima soudain et annonça, il mâchait les mots ?, qu’il allait trouver un endroit pour tous, et disparu bientôt dans la foule plus vif qu’un furet. ET bien ! Drôle d’enfant ! Était-ce le petit page de lady Le… Leonette ! Leonette et Ellery. Leonette et Ellery. Je sentis par contre le regard de jugement d’une des dames de compagnies mais je ne bougeais pas.

« Lady Leonette veillez m’excusez de ma curiosité, mais qui est ce drôle d’enfant, est-ce votre page ? »

À peine avais-je prononcé ces mots que le gamin revient et nous indiqua une auberge à quelques distances de là. J’étais trop petite pour la voir, fichue stature d’oiseau maladif ! Mais s’il disait vrai cela ne devait pas être loin. Je me hissai sur la pointe des pieds, mais j’étais trop petite ! Tant pis ! Je suivrais le mouvement. En essayant de ne pas lâcher la main d’Ed.




Les gifs:
 


Les Award 2018:
 


Les Awards 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 446
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Ven 24 Nov - 12:47

Edwyn ne pouvait croire que les Sept s'étaient montrés si cléments envers sa pauvre personne, en lui envoyant ces personnes qui comptaient pour lui. Après ces année à parcourir les routes en solitaire, il lui en était presque venu à sentir ces souvenirs s'estomper de sa mémoire, à les voir s'éloigner de la surface de son esprit. Il avait toujours pensé pouvoir vivre parfaitement seul sans jamais avoir besoin de qui que ce soit, et cela était vrai bien sûr. Mais alors qu'il se trouvait entouré de Boadicée, de Leonette, de Ellery, le souvenir de la douceur de la compagnie humaine lui revenait en mémoire. C'était comme une redécouverte, comme de goûter une confiserie d'enfance pour la première fois de puis de nombreuses années.

Boadicée fit une petite révérence devant les Dames et répondit aux sollicitations de Leonette et Ellery. Elle ne semblait pas à son aise, mais Edwyn était bien trop heureux pour en comprendre la raison. Son attention se porta de nouveau vers la née Fossovoie alors qu'il tenait à s'assurer qu'elle allait bien. Quelques lunes auparavant, ils avaient échangés des promesses, sur la rive de la Mander là où autrefois ils avaient partagés tant de jeux. Et le Bieffois avait promis de venir la tirer de Hautjardin ou de où qu'elle se trouve si Garlan Tyrell ne se montrait pas à la hauteur.

Mais son amie d'enfance le rassura en quelques mots. Elle semblait heureuse, et cela réjouissait le Cendregué. L'annonce de la grosesse de cette dernière le rendit coi durant quelques secondes, tant il ne s'y attendait pas. Une foule d'émotions indéchiffrables et contradictoires passèrent dans ses yeux durant une fraction de seconde, avant qu'un sourire ne vienne illuminer son visage. Cette fois-ci, surpassant son hésitation précédente à cause des soldats Tyrell qui accompagnaient son amie, il s'approcha de Leonette et posa ses mains sur ses épaules dans un geste amical et enthousiaste:

-C'est une merveilleuse nouvelle, Leonette. Je prie les Sept qu'ils continuent à te bénir.

Il était sincèrement heureux pour la née Fossovoie. Elle plus que toute autre méritait le bonheur conjugual et les bonheurs liés à la vie familiale. En cela, lui-même aurait été la pire personne à laquelle se marier. Il était bien trop instable, bien trop versatile, trop égocentré, pour pouvoir faire le bonheur de quelqu'un.

La bieffoise proposa de se retrouver quelque part, et avant que Edwyn n'ai eu le temps de réagir, le gamin qu'il avait aperçu plus tôt s'évanouit dans la foule. Cet enfant semblait intriguer Boadicée, quand bien même il lui restait égal. Il ne tarda d'ailleurs pas à revenir en indiquant une auberge non loin. La petite compagnie se mit donc en route, Edwyn ayant offert son bras à Boadicée avec un sourire tandis que Ellery reprenait d'instinct sa place de dame de compagnie auprès de Leonette. Edwyn la suivit des yeux, admirant la grâce dans chacun de ses gestes. Elle était à n'en pas douter la digne héritière de Dame leur mère, et serait peut-être une plus grande Lady encore que Shan Li Cendregué.

Ils ne tardèrent pas à arriver à l'auberge, et en voyant la noble allure de Leonette et Ellery, le tavernier ne tarda pas à se précipiter dans leur direction avec moults révérences pour leur proposer sa plus belle table. Edwyn se trouvait presque heureux de voir sa soeur et son amie attirer tous les regards comme les dranges dames qu'elles étaient effectivement. Malgré sa propre noble naissance, il était heureux que ce soient elles qui attirent les regards. Lui-même avait renoncé à ces apparats.

Avec ces personnes, il avait vécu une vie douce, bien qu'étrange. Quand bien même sa famille le détestait sans doute maintenant, le seigneur son père en tête, il avait connu le bonheur de la famille auprès de sa mère et de sa soeur, même si cela avait été insuffisant pour l'enfant indigne qu'il avait toujours été. Il avait reçu de l'amitié, avait chanté et profité auprès de Leonette, cette amie qu'il avait pourtant abandonné. Il avait connu et connaissait également l'amour auprès de la guerrière des sables de Dorne. Lui, l'égoïste, le fuyard le vagabond, avait été béni par les Sept et par les humains plus qu'il ne l'avait jamais mérité.

Ils prirent place autour de la table, Edwyn n'ayant pas lâché la main de Boadicée. Il se sentait heureux, étrangement à l'aise au milieu de cette auguste assemblée, lui qui pourtant avait fui tout cela. Quel paradoxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Mer 13 Déc - 13:19


leonette

ft. Edwyn and Boa

chapitre 3

En venant ici, je ne pensais pas trouver Edwyn. Non, c'est une agréable surprise de le voir ici. Après que les présentations soient faites. Par la suite, l'ami sincère me demande comment je me porte, je lui annonce ma grossesse. Est-il le premier à le savoir dans mes plus proche amis ? Non, mais, il n'est pas le dernier. En effet, dès que j'ai su que j'étais enceinte, j'ai annoncé à Garlan puis j'ai annoncé la bonne nouvelle à ma mère, ma sœur, Margaerys, Desmera et Abigaëlle.

Boadicée - ET bien … Lady Leonette, je vous félicite tardivement pour votre mariage, mais aussi tôt que possible pour votre grossesse. Que les dieux vous garde vous et votre enfant. Quand à moi je vais aussi bien que je puisse me porter, je vous remercie, quand à nos voyages, ils se sont bien déroulés dans l’ensemble.

Leonette – C'est gentil, je vous en remercie Boadicée. Je suis ravie que tout s'est bien passé pour vos voyages.

Par la suite, l'ami fidèle se rapproche de moi. Il pose sa main sur mon épaule. Je lui rend un sourire sincère.

Edwyn -C'est une merveilleuse nouvelle, Leonette. Je prie les Sept qu'ils continuent à te bénir.


Leonette – Merci mon cher ami.

Je lui souris. Ensuite, je propose que nous puissions trouver un endroit où nous pourrons converser sans gêner les autres. Par la suite, Sacha disparu. Cherche-t-elle un endroit ? Je pense.

Boadicée - Lady Leonette veillez m’excusez de ma curiosité, mais qui est ce drôle d’enfant, est-ce votre page ?

Leonette – Il s'agit de Sacha, l'écuyer de mon époux. Lui dis-je avec un sourire.

Sacha nous indique alors une auberge. Je souris à cet enfant. Nous marchons, l'enfant se place au début du cortège. Je souris. Je suis si ravie de retrouver Edwyn mais également qu'il soit heureux. Il ne doit pas être dans la pénombre mais dans la lumière, et si, Boadicée est sa lumière alors j'en suis plus que ravie. Suis-je jalouse ? Si, je l'étais autrefois, je ne le suis plus car je suis amoureuse de mon époux. Et personne ne pourra capturer mon cœur. Non, personne pourra dérober mon cœur.
Nous arrivons à l'auberge. Nous prenons place. Je suis en face du couple. Assise à mes côtés, j'ai la sœur du ménestrel, la douce Ellery ainsi que Sacha. Bien entendu, les soldats sont près de nous.

Leonette – Est-ce que vous désirez que nous mangeons quelque chose ? Demande-je d'une voix douce.

Avais-je faim ? Un peu oui. Voulais-je du sucré ou du salé ? Plus du sucré. Je regarde l'assemblé. Je souris à Edwyn.

Leonette – Quelle est votre prochaine destination ? Est-ce que vous restez longtemps ici ?


leonetteretrouvailles sous les ailes du corbeau
(c) black.pineapple


(5)
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
avatar
Bâtarde
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 666
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Mer 13 Déc - 21:56

J’aimais voir Edwyn aussi lumineux. Il l’était bien sûr quand il était avec moi, mais là c’était différent. Il rayonnait plus que d’habitude. Un vrai soleil. Je serrais un peu plus sa main en souriant. J’avais envie de l’embrasser, mais pas ici, pas maintenant. Mais mon regard se perdit un instant dans la beauté de ses trais rayonnant de bonheur. Le gosse revient vite, Sacha, l’écuyer de Ser … Ser … J’avais perdue le nom du mari ? Ou on ne me l’avait pas dis ? Mmmh … Je ne savais déjà plus, j’espérais que ce n’était pas très important. La cohue ne s’était pas dissipé, et je me retenais de ne pas saisir de l’autre main la manche d’Edwyn pendant qu’on se faufilait parmi la foule. Le gosse avait trouvé un bon endroit. Je profitais d’un petit instant de calme au moment de nous asseoir pour glisser un mot à l’oreille d’Edwyn

« Tu rayonne encore plus que d’habitude, je suis heureuse pour toi. »

Je m’assis près de lui, et après un instant, lui lâchai la main en observant les gardes, Lady Leonette, la sœur d’Edwyn … Ellyre ? Ma mémoire commençait déjà à fuir. Au besoin … je demanderais discrètement de l’aide à Edwyn. Mais il devait avoir l’habitude de mes signes de détresse. Sacha restait debout comme un piquet, le visage fermé. C’était à se demander s’il avait eut le droit de respirer. Je remerciais Lady Leonette, mais je n’avais pas très envie de boire pour l’instant. Je le ferais si tout le monde le faisait mais pas plus. OH euh ? Notre destination ! Ça je pouvais y répondre ! Ce que je m’empressais de faire d’ailleurs :

« Nous allons au Nord, je souhaite revoir un peu ma terre natale et surtout la faire découvrir à Edwyn. »

Quand à la durée de notre séjour … Ça c’était Edwyn qui décidait ! Si cela ne tenait qu’à moi, nous partirions le lendemain matin. Mais s’il voulait rester plus, nous resterions plus. Mais j’avais très envie de lui montrer au plus vite le Nord. Peut-être irons nous jusqu’au Mur ? Qui sait. Mais je ne pensais pas, trop loin et trop risqué. Le but pour moi, était d’aller jusqu’à Winterfell. Après … nous verrons. J’avais aussi Dorne à faire découvrir à Ed. Vers qui mon regard se leva. J’avais très envie de poser ma tête contre son épaule. Mais … je ne savais pas réellement si cela serait bien vu … Puis je n’allais pas l’embarrasser devant sa famille et son amie.




Les gifs:
 


Les Award 2018:
 


Les Awards 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 446
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Jeu 21 Déc - 20:15

Retrouvailles sous les ailes du corbeau

Through the warm, through the cold, we're running til we're there,
we're coming home now



Leonette Tyrell & Boadicée Sand

L'étrange compagnie était donc entrée dans une auberge au pied de Corneilla, guidés par cette étrange petit garçon que Leonette avait décrit comme étant l'écuyer de Ser Garlan, son époux. Le Bieffois ne trouva rien à redire à son explication, cependant il ne put retenir un sourire en coin quand il croisa le regard du "garçon". Son oeil était précis et acéré, et il était impossible pour l'artiste que le dénommé Sacha soit celui qu'il prétendre être. Tout simplement parce qu'il était impossible que ce soit un garçon. Ses traits étaient trop fins, son grain de peau trop délicat. Il détourna cependant bien rapidement les yeux. Lui-même avait joué le jeu de la noblesse pendant trop longtemps, alors qu'il était né pour être un fuyard poussiéreux. Qui était-il pour juger une enfant qui cherchait un autre rôle que celui avec lequel elle était né, lui le vagabond qui portait le nom de Cendregué.

Ils furent bien vite installé avec toute l'obséquiosité du tavernier qui se sentait bien honoré de voir deux dames de cette importance lui faire cet honneur. Sans doute avait-il même déjà aperçu Leonette et Ellery, lors de leur arrivée dans le Conflans à la suite de Garlan Tyrell. Après tout, comment ne pas se retourner sur leur passage.
Ils prirent place à une table, Sacha sérieux comme un septuaire. Il/Elle semblait prendre sa tâche avec une dévotion que Edwyn ne pouvait que lui reconnaître, la chose était certaine.
La née Fossovoie leur demanda s'ils souhaitaient manger quelque chose, et Edwyn se douta qu'elle voudrait sans doute régler la note à la fin. Après tout, Boa et lui avait l'air de deux errants poussiéreux, et aucun d'entre eux n'avaient la carrure de quelqu'un qui mangerait trop. Mais le presque mestre sortit une bourse de ses vêtements avant de la poser sur la table. Elle fit un léger tintement mélodieux en rencontrant le bois de la table.

-Mes Dames, permettez-moi de mériter l'honneur de votre compagnie. Prenez tout ce que votre coeur désire.

Il fit un signe circulaire de la main autour de la table dans la direction du tavernier, signifiant que tout sera à sa charge. Il rit doucement en voyant l'éclat de surprise qui traversa les yeux de ce dernier, cependant il obtempéra. Edwyn sourit à la cantonnade, incluant bien entendu la Dornienne de son coeur dans cette déclaration. C'était ainsi qu'Edwyn vivait depuis longtemps, tantôt mendiant ou prince des rues, ses poches étaient parfois pleines, parfois vides. Il festoyait certes un peu moins que par le passé, quand il n'hésitait pas à se faire loger chez des nobles seigeurs ou dames en raison du droit de passage que sa naissance lui occtroyait, et ainsi se faire payer largement ses prestations artistiques ou encore ses manières de courtisan séducteur. Tout cela n'avait plus cours pour lui depuis la rencontre de Boadicée, heureusement sa voix et ses mains restaient des atouts suffisants pour gagner sa vie. Et puis, même si le Bieffois avait parfois des envies pour le moins étonnante (il lui était arrivé dans le passé de s'offrir une tenue outrageusement dispendieuse avec l'argent d'un seigneur très galant alors qu'il retournait simplement sur les routes, ou au contraire de donner tout ce qu'il avait dans les poches aux malheureux que le lui demandaient selon ses envies), la présence de Boadicée l'obligeait à rester raisonnable.

Leonette demanda quelle serait leur prochaine destination, et Boa répondit non sans un certain enthousiasme pour évoquer le Nord dans lequel elle avait grandi. Il sourit à son tour avant d'ajouter à la suite de sa compagne:

-Ce sera un bonheur pour moi de découvrir ces terres inconnues. Je n'aurai encore jamais été aussi loin de notre Bief natal.

Il adressa un sourire à sa jeune soeur. Si elle était dame de compagnie, c'était parce que le seigneur leur père n'avait pas marié Ellery. Sans doute ne manquait-il pas de demandes, mais attendait que le meilleur parti se présente pour accroître son influence dans le Bief. Il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter quelque peu pour elle, quand bien même il avait conscience que cela soit inutile. Si la jeune femme avait hérité du doux visage de sa mère, elle en avait également le caractère de feu ainsi que l'intelligence. Nul homme en ce monde ne serait capable de la soumettre.

-Mais vous, Leonette, Ellery, racontez-nous tous sur votre présence dans le Conflans. J'ai cru comprendre que Ser Garlan avait fondé un ordre de chevalerie, je suppose que c'est la raison de ces heureuses retrouvailles à Corneilla?

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Jeu 28 Déc - 12:40


leonette

ft. Edwyn and Boa

chapitre 4

Nous arrivons dans l'auberge, nous prenons place puis je demande alors s'ils désirent manger quelque chose. Je sais que je souhaite manger du sucré plutôt que du salé. Je regarde le couple que forme mon compagnon de jeu et cette demoiselle à la chevelure rousse.

Edwyn - Mes Dames, permettez-moi de mériter l'honneur de votre compagnie. Prenez tout ce que votre coeur désire.

Je souris à Edwyn. Il est généreux. Mais, je ne veux pas qu'il paye tout. Je le regarde. Je respire puis je réfléchis un instant, comment lui dire sans le vexer ? Il est mon plus proche ami et je ne souhaite pas le perdre. Comment pourrais-je supporter ? Je ne pourrais pas. C'est comme si on m'enlevait quelque chose de vital. Edwyn est précieux pour moi. Il est mon ancien compagnon des jeux, mon premier amour et … Mon meilleur ami. Je le regarde avec un sourire et je hoche la tête.
Ensuite, je demande alors quelle est leur prochaine destination.


Boadicée - Nous allons au Nord, je souhaite revoir un peu ma terre natale et surtout la faire découvrir à Edwyn .

Edwyn - Ce sera un bonheur pour moi de découvrir ces terres inconnues. Je n'aurai encore jamais été aussi loin de notre Bief natal

Je souris. Mes yeux brillent. Je ne suis jamais allée dans le Nord. Pourrais-je supporter la froideur de ces contrées ? Ceci me rappelle la conversation que j'avais eu avec Abigaëlle et Desmera. Je repense à ce moment. Je souris.

Leonette – Oh ! Est-ce que vous irez près du Mur ? Est-ce que vous irez à Winterfell ? Ou, à Blancport ?

Je pense à ma rencontre avec quelques nordiens dont celle avec Robb Stark. Cet homme honorable m'a sauvé la vie. Sans lui, ma vertu ne serait plus. Je n'ai plus revu l'aîné des Stark depuis mon départ de la capitale. Je respire.

Edwyn - Mais vous, Leonette, Ellery, racontez-nous tous sur votre présence dans le Conflans. J'ai cru comprendre que Ser Garlan avait fondé un ordre de chevalerie, je suppose que c'est la raison de ces heureuses retrouvailles à Corneilla?

Leonette – Oui, Garlan a fondé l'Ordre de Chevalerie de Vieilles-Pierres, du coup, je suis venue l'accompagner dans cette région. Nous avons séjourné chez Lady Barbara Bracken puis nous logeons chez Lord Nerbocs. Je regarde mon ami et sa compagne. C'est mon second voyage en dehors du Bief, mon premier était à Port-Réal.

Dois-je parler de mon aventure à Port-Réal ? Pas ici. Et, pas maintenant. Par la suite, Ellery parle avec son frère. Je regarde Boadicée. Je lui souris. Puis, un serviteur vient à notre rencontre pour que nous commandons. Après avoir passée commande, il nous laisse seul. De quoi pouvons-nous parler ? Je les regarde avec attention sans rien dire de plus. Comment faire pour engager une nouvelle conversation ? Je ne sais pas. Je me mordille les lèvres. Je regarde Edwyn. A-t-il une idée d'un nouveau thème de conversation ?

leonetteretrouvailles sous les ailes du corbeau
(c) black.pineapple

Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
avatar
Bâtarde
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 666
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Jeu 28 Déc - 15:46

« Nous irons sûrement à Winterfell … J’aimerais beaucoup voir le fief des Stark, quand au Mur je ne sais pas … Blancport sûrement également… »

Je ne commandais rien malgré la proposition généreuse d’Edwyn. Je n’avais envie de rien. Juste de poser ma tête sur son épaule et de fermer les yeux pour profiter de l’instant. Mais il était avec sa famille et je n’osais même pas lui prendre la main de peur de l’agacer, mais mon regard se perdit un instant dans la contemplation de ses traits avant de se poser sur le jeune garçon. Toujours aussi droit, il ne bougeait pas d’un millimètre mais ses yeux étaient en alertes. Gentil garde du corps.

Mes pensées dérivèrent rapidement sur le Nord … La neige fraîche sur mon visage et ces légendes qui ne mouraient jamais habitant le moindre coin des bois et du pays. En revenant là bas, j’avais presque l’impression que j’allais peut-être me retrouver moi en partie. Cela serait peut-être bien … Mon esprit était comme un long couloir obscure aux grandes portes en bois sombres de part et d’autre de ce couloirs. Et si certaines s’ouvraient toute grande, d’autres restaient solidement fermées. Et qu’importe le nombre de coup que je mettais dedans, je n’arrivais pas à les ouvrir. Parfois elles s’entrebâillaient et je me déchiquetais la peau des bras pour essayer de prendre ce qu’il y avait dedans. La dernière fois, j’avais réussis à sortir un foulard à deux couleurs. Mais … Je l’avais reposé. Je n’arrivais pas à me souvenir en quoi pour moi il avait été si important, et pourquoi je ne l’avais plus. Mais dans les portes, celle du Nord semblaient toujours prête à m’accueillir comme des souvenirs importants qu’il ne fallait pas que je perde … Même l’odeur de ma mère était encore présente.

… Ne m’avait-on pas posé une question sur le Nord ? Je reviens plus ou moins à la réalité. Combien de temps avait duré mon absence … ? Je clignais des yeux en observant … Lady … Rah ! J’avais perdue, déjà, les noms ! Ellire ? Ellyre ? Il y avait la sœur d’Edwyn et son amie d’enfance. Mais les noms ? Boadicée ! Fais un effort ! Mais rien ne revient. La question … la question … Oui ! Ah notre destination dans le Nord !

« Oui ! Je veux absolument aller voir Winterfell ! Et je crois que si nous pouvons nous irons jusqu’au Mur, et sans doute Blancport pour rentrer. »

Je captai le regard plus que surpris du garçon. Ah … J’avais fais une gaffe ? Déjà ? Ce n’était pas possible ! Je levais les yeux vers Edwyn catastrophée … Par les Anciens ! Qu’avais-je fais comme gaffe ?! Ce n’était pas possible.




Les gifs:
 


Les Award 2018:
 


Les Awards 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 446
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Jeu 28 Déc - 17:03

Retrouvailles sous les ailes du corbeau

Through the warm, through the cold, we're running til we're there,
we're coming home now



Leonette Tyrell & Boadicée Sand

Edwyn était heureux de pouvoir offrir quelque chose à ses compagnes, et également de leur montrer qu'il était capable de subvenir à ses besoins et à ceux qu'il aimait. Leonette hocha de la tête dans sa direction avec un sourire. Cela semblait lui faire plaisir. Le Bieffois courait peut-être les routes, mais il ne le faisait sans un sou dans les poches. Du moins, pas tout le temps.

Ellery restait silencieuse, toujours à sa place de dame de compagnie auprès de Leonette, pourtant son regard en disait plus que tout ce qui aurait pu se passer par des mots entre les deux Cendregué. Edwyn ne pouvait s'empêcher de se dire que telle n'était pas sa place, dans l'ombre d'une Dame, fusse-t-elle sa plus chère amie d'enfance. Ellery avait comme place naturelle la lumière du soleil et de la reconnaissance, et était aussi légitime que Leonette à recevoir cette admiration qu'Edwyn captait dans tous les regards qui se posaient sur l'épouse de la Rose. Il ignorait que ce que Lord Androw avait prévu pour elle, et ne souhaitait pas réellement le savoir. Cependant, il ne pouvait s'empêcher de prier que ces augustes projets pour la grandeur de leur maison soit à la hauteur d'une femme comme Ellery Cendregué.

La conversation revint sur leur prochaine destination, et Boadicée avait répondu non sans un certain bonheur qu'ils comptaient se rendre dans le Nord. Edwyn ne pouvait que se réjouir que son propre besoin de voyage et de découverte se conjugue avec l'envie de la guerrière de revoir les terres de son enfance. Cependant, que se passerait-il quand ce ne serait plus le cas? Quand Boadicée choisirait de retourner à la Grâcedieu, que lui faudrait-il faire? Il avait déjà évoqué cette situation avec Dame Teora Uller, une amie de cette dernière, par correspondance. Il ne souhaitait certainement pas la laisser, surtout maintenant que sa mémoire avait tendance à lui faire défaut après la Dent d'Or. Mais comment rester sourd à l'appel du voyage, comment le reprendre à la route? Pour répondre à cet appel, il avait été capable de laisser derrière lui un statut de noblesse, une famille, une fiancée, toute une vie. Il avait toujours le coeur léger quand sonnait la trompette d'or de la trahison, et pourtant lui faudrait-il y résister.

Leonette répondit également à sa question, évoquant la fondation à Vieilles-Pierres d'un ordre de chevalerie par son époux Ser Garlan. Edwyn ne put s'empêcher de sourire quand elle parla de Lady Barbara Bracken. Lui-même avait fait la connaissance de Haye-Pierre lors d'une journée à cheval, et avait été touché par la gentilesse, mais également la détermination de la jeune femme.

C'est alors que Boadicée précisa leurs destinations Nordiennes. Blancport serait à n'en pas douter un incontournable dans leur voyage, tout autant que Winterfell. Le Bieffois aurait beaucoup apprécié également de découvrir le Mur, ce qui était considéré par nombre de personnes comme l'extrêmité septentrionale du monde, cet édifice magique protégeant les royaumes humains depuis plusieurs millénaires.
Cependant, il avait conscience que c'était un endroit dangereux, pour lui ainsi que pour Boadicée, toute née dans le Nord qu'elle fut. Après tout, il n'était nullement un guerrier, et qu'il ai par bénédiction des Sept échappé aux mille morts qui pavaient pourtant sa route depuis des années ne le protégeait pas pour autant de ces dangers dont il ne connaissait rien. Il regrettait dans ce genre de situation de ne pas être un grand guerrier, qui, ne craignant rien ni personne, pourrait explorer jusqu'aux contrées de l'Eternel Hiver si cela lui chantait. Pourtant, il fallait bien se rendre à l'évidence.

La Dornienne reprit la parole, et il ne fallut pas plus d'une fraction de seconde à Edwyn pour se rendre compte qu'elle répétait sa réponse qui ne datait pourtant que de quelques secondes. Ses troubles de la mémoire étaient-ils en train de s'ntensifier?
Sans prendre le temps de réfléchir, il se tourna vers Boadicée.

-Boa? ça va?

Sans même attendre de réponse de la part de sa compagne, et sans plus sembler se soucier de Leonette ni même de Ellery, il se leva et saisit doucement le visage de la Dornienne entre ses mains pour examiner ses yeux, à la recherche du moindre signe avant-coureur.

-Tu te sens bien?

Il continuait de l'interroger, tout en observant ses yeux, puis en prenant son pouls. Boadicée avait parfois du mal avec les noms et les mots, mais c'était la première fois que la Dornienne oubliait une action qu'elle avait elle-même exécutée quelques instants auparavant. En tout cas, c'était la première fois que Edwyn pouvait le constater lui-même.
Il désigna de la main les deux Bieffoises tandis qu'il continuait son interrogatoire:

-Boa, quel jour on est aujourd'hui? Comment s'appellent ces deux Dames? Comment moi je m'appelle?

Sa voix et sa main restaient assurées, mais cela demandait à Edwyn un effort véritable pour cacher son inquiétude. Il se sentait à deux doigts de décréter un demi-tour dans leur voyage, d'amener la Dornienne de gré ou de force à Villevieille pour implorer ses anciens maîtres de la Citadelle de guérir sa compagne.

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Jeu 28 Déc - 20:20


leonette

ft. Edwyn and Boa

chapitre 5

Je pose une question concernant le voyage d'Edwyn et Boadicée, celle-ci concerne leurs lieux de destination dans le Nord. Où vont-ils aller ?

Ensuite, Edwyn me pose une question sur notre venue dans les Conflans, je lui explique alors que Garlan est devenu le fondateur d'un ordre de chevalerie. Je suis fière de mon époux. Puis, je laisse converser le frère et la sœur.
Je ne sais pas quoi dire de plus. La jeune femme me répond concernant les prochains lieux qu'ils vont visiter. Je souris. Puis, je ne dis rien de plus. Un silence naît entre nous deux.

Boadicée - Oui ! Je veux absolument aller voir Winterfell ! Et je crois que si nous pouvons nous irons jusqu’au Mur, et sans doute Blancport pour rentrer.

Pourquoi est-ce qu'elle répété cette phrase ? Je regarde Sacha et les dames de compagnie. Est-elle souffrante ? Qu'est-ce qu'elle a ? Je l'observe sans sachant quoi faire. Mon frère de cœur se tourne vers sa compagne.

Edwyn -Boa? ça va?

Il lui pose une question. Je ne sais quoi faire. Je me sens inutile. Que dire ? Que faire ? Je commence à m’inquiéter pour elle. Qu'est-ce que je peux faire pour qu'elle se sente bien ? Je respire.

Leonette – Edwyn, est-ce que tu veux qu'on change de lieu pour que Boadicée se sente à l'aise ? Nous pourrons l'amener dans un endroit calme. Je le regarde. Si je peux faire quelque chose, dis moi le. Je regarde Boadicée. Je lui offre un sourire.

Je ne sais quoi dire de plus ou quoi faire de plus. Je pose mon regard sur Boadicée ainsi qu'Edwyn. Je ferais ce qu'il me dit de faire. Je prends une profonde inspiration. Je me mordille les lèvres en attendant les consignes de mon ami ainsi que la réponse de la demoiselle. Je regarde l'aubergiste. Nous n'avons rien commandé. Je pose mon attention sur Edwyn.
leonetteretrouvailles sous les ailes du corbeau
(c) black.pineapple

Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
avatar
Bâtarde
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 666
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Jeu 28 Déc - 21:43

Je sentis que j’avais fais une énorme erreur. Je ne comprenais pas … Avais-je vraiment répondu à cette question déjà ? C’était … possible ? Non ! Enfin … Je … Je jevais aussitôt les yeux vers Edwyn qui me prit le visage entre ses mains, et j’aurais pus savourer ce contacte si je n’avait pas perçu dans son regard cette inquiétude, et ces questions présentes … Je sentis aussitôt mon cœur s’emballait. Une réponse … Je n’avais qu’une réponse sur les trois. Et je ne pouvais pas lui mentir, il le saurait aussitôt. Je baissais le regard en fouillant dans ma mémoire. J’avais l’impression de sentir mon corps rebondir sur des portes closes. Je saisis le poignet d’Edwyn et le serrais avec force en sentant la peur m’envahir rapidement, à chaque battement de cœur elle enfonçais d’avantage ses griffes dans la moindre fibres de mon être. La lady blonde parla. Un lieux où je me sentirais bien et en sécurité ? Dans cette situation il n’y en a aucun !  Je tremblais. Edwyn. Je dois lui répondre. Je le regardai avec attention, j’étais sûre de ne pas avoir répondue à sa question.

« … Edwyn … Tu es Edwyn Cendregué, le troisième fils de la maison Cendregué. Nous sommes à Cornellia, mais je ne sais pas quel jour nous sommes, je sais que nous sommes en 299, je ne sais pas le nom de ces Lady, mais l’une est ta sœur dont tu m’as déjà parlé, et l’autre et une lady qui est ton amie d’enfance. Edwyn … J’ai dis quoi ? Il s’est passé quoi ? Je me suis perdue un instant dans mes pensées … Je suis désolé … »

Je n’aimais pas voir mon amant inquiet. Je ne veux pas écourter cette rencontre, juste pour un petit oublie de ma part. Ce n’était pas si grave que ça ! Je pouvais attendre. J’allais bien, j’allais très bien ! J’avais juste été distraite un moment. Ce n’était pas si grave que ça. Je pris le poignet d’Edwyn et l’obligeais à se rasseoir. Je refusais de partir. Je refusais qu’il quitte sa famille et son amie juste pour un petit oubli de ma part, je le regardais droit dans les yeux, mes ongles plantaient dans son bras.

« Je te jure que ça va Edwyn. Tu m’auscultera plus tard si tu veux, mais je ne veux pas que tu loupe ce moment à cause de moi. Je retourne à l’auberge s’il faut, mais je t’interdis de gâcher ce moment pour rien. »

Je refusais de détourner le regard, je ne le laisserais pas partir pour si peu. Je crois qu’à partir de maintenant je me tairais pour ne plus l’effrayer. Il allait vraiment que j’arrive à me concentrer sur la conversation, et que je dissimule mieux mes oublies à Edwyn. Je préférais lui mentir qu’il ne s’inquiète pour moi. Mon regard désassortis ne lâchait pas le siens clair. S’il me le demandais, je partirais. Mais je ne voulais pas qu’il gâche cette chance pour rien.




Les gifs:
 


Les Award 2018:
 


Les Awards 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nalim, Le Corbeau d'Umbar
» Des retrouvailles tragiques...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: