RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

La MAJ aura lieu le week end du 2/3 décembre , tenez-vous prêts

Partagez | 
 

 Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 173
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Lun 13 Nov - 12:30

Corneilla. La nouvelle place de suzeraineté du Conflans depuis la fin de la rébellion, quand le Prince Dragon devenu Roi avait exterminé la maison Tully pour en confier le pouvoir à leurs anciens bannerets. Même Edwyn, pourtant issu d'une famille fidèle aux Targaryen et qui avait combattu auprès des Tarly et des Tyrell au cours de la rébellion, ne pouvait s'empêcher de sentir, quelque part au fond de son âme, l'injustice de la chose. Malheureusement, c'était ainsi que les guerres étaient menées, et il n'en sortait jamais rien de positif, quand bien même la morbidité pouvait se parer d'une certaine beauté.

Voilà maintenant plusieurs semaines que le Bieffois et la Dornienne allaient maintenant au travers des grandes plaines verdoyantes du Conflans. Ils voyageaient lentement, à un rythme imposé avec intransigeance par le presque mestre qui ne cessait de surveiller les blessures de sa compagne. Il avait été furieux quand, au retour de sa journée de chevauchée durant laquelle il avait fait la rencontre de Lady Barbara Bracken, il avait trouvé la Dornienne avec son arc dans les mains malgré ses recommandations. Tentant de conserver son calme, il lui avait confisqué toutes ses dagues et son arc, qui était maintenant attaché avec ses affaires, sur son cheval. Les colères d'Edwyn étaient rares, mais enflammées, et la santé de son aimée était bien la chose la plus importante en ce monde à cette heure. Non, c'était même la seule chose véritablement importante en ce monde.

Mais l'heure n'était pas à ses sombres réflexions, mais bien à la légèreté. Boadicée et Edwyn étaient arrivés la veille aux alentours de Corneilla, et profitaient maintenant du bourg aux pieds du château des Nerbosc. C'était jour de marché, la foule se pressait entre les étals de nourriture, de fourrure et autres merveilles quotidiennes. Les marchands s'invectivaient par dessus leurs étals et vantaient la qualité de leurs produits, les badauds semblaient d'humeur joyeuse, à des lieues de la réputation triste et morose du Conflans.

Edwyn et Boadicée, comme à leur habitude, faisaient tâche au milieu de cette foule. La rousse et le métisse passaient rarement inaperçu, et le Bieffois pouvait sentir clairement les regards fichés entre ses omoplates, quand bien même il n'en avait cure. Il se contentait de profiter de l'instant présent, de humer les parfums et de toucher fruits et étoffes. Le fils de noble, tantôt pauvre et tantôt riche, avait en cejour suffisamment d'argent pour profiter comme il se devait de ce jour.

L'ancien septon s'arrêta l'espace d'un instant sur l'étal d'un armurier, soupesant entre ses doigts une dague de belle longueur. Il avait perdu sa seule arme lors de l'irruption intempestive des soldats Lefford et des Manteaux Rouges dans leur vie, et depuis voyageait sans aucun moyen de se défendre, ce qui n'était certes pas une preuve de prudence. Donnant quelques pièces à l'armurier après avoir écouté ses conseils ainsi que ceux de Boadicée, il fit l'acquisition d'une dague ainsi que d'une lanière de cuir à l'aide de laquelle il attacha l'arme à son avant bras sous sa manche, ainsi qu'il avait coutume de le faire dans le passé. Son aimée devait sans doute lui en vouloir pour lui avoir confisqué ses armes, cependant le Bieffois était intransigeant quand il s'agissait de sa santé ainsi que de son bien. Mais il se réjouissait de se rendre compte, jour après jour, que les blessures de cette dernière allaient de mieux en mieux. Qu'elle le pense ou non, il serait le premier ravi de lui rendre ses armes et de faire naître un sourire sur ses lèvres.

Le couple désassorti continuait ses déambulations, tout en écoutant les rumeurs qui couraient entre les étals. Il se disait que la Princesse Daenerys Targaryen était récemment arrivée à Corneilla, promis à épouser le futur suzerain du Conflans, Brynden Nerbosc, en compagnie de la Reine-Mère. Mais c'était une autre rumeur qui attira l'oreille du Bieffois. Garlan Tyrell était également arrivé à Corneilla, dans son voyage qui devait ensuite le conduire à Vieille-Pierre. Cette nouvelle était en soi parfaitement indifférente à Edwyn, qui n'avait jamais fait véritablement la connaissance de Ser Garlan, malgré son amitié profonde pour son aîné Willos Tyrell. Il savait même que son frère, Clement, avait été parmi les premiers à rejoindre ce nouvel ordre de chevalerie mais tout cela lui était égal. Cependant, cela signifiait peut-être que son épouse, Leonette Fossovoie, se trouvait à Corneilla également.

Edwyn leva les yeux l'espace d'une seconde vers les murailes du château. Se trouvait-elle là? Sa douce amie d'enfance, maintenant mariée à cet homme qu'elle ne connaissait alors pas? Le Bieffois ne laissa cependant pas ses pensées l'emmener trop loin dans ces rêveries, et se concentra à nouveau sur les étals. Sa place n'était pas pas entre les murs de Corneilla, tout noble qu'il fut né. Elle était ici, avec Boadicée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jodie Comer
Multi-Compte : Sansa Stark
Messages : 477
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Dim 19 Nov - 12:51


leonette

ft. Edwyn and Boa

chapitre 1

Après m'être préparée dans mes appartements, je vois Garlan dans nos appartements. Je lui dit que j'irais dans le marché accompagnée de mes dames ainsi que deux soldats. Il me demande également de prendre Sacha. J'accepte. Nous embrassons puis il part pour s'occuper des affaires. Je souris.
Par la suite, je demande alors à un serviteur de chercher Sacha.
Je m'assois dans un fauteuil dans le salon. J'attends Sacha ainsi que mes dames de compagnie. J'en ai trois dont la sœur d'Edwyn. Après quelques minutes d'attente, Sacha et les dames sont là. Je me lève et je leur adresse un sourire.
Nous quittons mes appartements, escortés par deux soldats. Je ne peux pas me permettre de perdre l'enfant que je porte. Non, je ne peux plus être cette jouvencelle imprudente! Oui, si je l'étais avant mon mariage et quelques mois après mon mariage, je ne peux pas maintenant. La raison de ce changement dans ma psyché  est que je suis enceinte. Je ne pourrais jamais me pardonner si par ma faute, je venais à perdre ce trésor enfouis dans mes entrailles.
Après quelques heures plus tard, nous sommes dans le marché. Nous déambulons dans ce dernier. Je souris à Sacha. Je compte lui réaliser une poupée. En effet, j'ai appris le lendemain du banquet que Sacha n'était pas un garçon mais une jeune fille. C'est pour cette raison que je souhaite réaliser une poupée pour elle. Mais comment va-t-elle le prendre ? Je ne sais pas.
Je vois plus loin Edwyn. Est-ce un mirage ? Je m'arrête un instant. Je suis surprise qu'il soit ici. J'ai l'impression que ce n'est pas réel. Est-ce que je rêve ?  Je n'arrive pas à croire qu'il soit ici. Faites que ce soit bien lui et que je ne rêve pas. Je regarde la sœur d'Edwyn puis Sacha. Je décide donc de me rapprocher d'Edwyn.

Leonette – Edwyn … Dis-je d'une voix douce. Je lui souris.

Que dire de plus ? Je vois une femme près de lui. Qui est-ce ? Est-ce la femme qui lui a pris son cœur ? Si c'est le cas, je serais heureuse pour lui. Edwyn mérite de connaître l'amour et le bonheur. Suis-je jalouse ? Non. Autrefois, j'aurais pu l'être mais maintenant c'est différent. En effet, je ne ressens plus rien de romantique pour Edwyn seulement un sentiment si fort. Un sentiment fraternel.

Leonette – Je suis heureuse de vous revoir dis-je en le regardant. Je souris à la jeune femme. Bonjour ...

Dois-je me présenter devant l'inconnue ou est-ce qu'Edwyn doit le faire ? Je pose mon regard sur Sacha. Allait-elle dire à Garlan que j'ai revu Edwyn ? Je ne sais pas. Après tout, je lui en parlerais dès que je serais de retour au château. Je ne veux pas cacher ceci à mon époux mais … Je ne lui dirais rien concernant Ulwyck ni mon baiser d'enfance avec Edwyn. Garlan n'a pas besoin de savoir tout ceci. Je respire doucement. Je ne sais pas faire, ni quoi dire. Je n'ai pas envie d'être maladroite.
De plus, je me pose plusieurs questions concernant Edwyn. Où est-il allé depuis la dernière fois ? Quels sont les lieux qu'il a visité ? Et, combien de temps reste-il ici ? Je souris. Je chasse les questions mais j'ai qu'une envie, c'est que de profiter du moment présent avec mon ami.
De même, est-ce que je dois lui dire que je suis enceinte ? Est-ce que cela se voit ? Oh, je suis perdue. Je respire doucement attendant la réponse d'Edwyn et de son amie.



leonetteretrouvailles sous les ailes du corbeau
(c) black.pineapple


(5)



❥ Leonette Tyrell
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark Sacha
Messages : 534
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Dim 19 Nov - 13:27

Si j’avais haïs, et que je haïssais l’ouest, j’aimais beaucoup le Conflan. Nous voyageons plus lentement, c’était ma faute, Edwyn imposant un rythme très lent. Enfin surtout pour moi lent. Et si je lui en voulais un peu de m’avoir confisqué mes armes … Je comprenais parfaitement pourquoi il l’avait fait. Mais bon … J’étais un peu rancunière à ce sujet là. C’était mes armes quand même ! Il m’avait même confisqué la moindre de mes lames cachées. Il savait exactement combien j’en avais …

Nous étions arrivée à Corneillia, et je ne savais pas du tout quoi penser de cette endroit … C’était beau mais en même temps … Je secouais la tête me concentrant sur le moment présent, et la main d’Edwyn dans la mienne. Et tant pis pour les regards des autres femmes. La foule m’abrutissait un peu, mais je restais tranquille près d’Edwyn, le suivant d’étal et étal, sans pour autant partager les senteurs et les fruits et les étoffe. Je voulais juste profiter de cet instant avec lui. Nous avions assez d’argent, mais je n’avais pas envie de dépenser, je n’avais besoin de rien. Edwyn me surprit lorsqu’il m’entraîna près de l’étal d’un armurier. Oh ? Il voulait une dague ? C’était vrai qu’il avait perdu la sienne … Je l’aidais à choisir en toute bonne foi, même si j’hésitais également pour acheter quelques pointes de flèches … Mais il m’entraîna avant que je ne puisse réellement choisir. Mais euh ! Le plus étrange dans cette foule, c’était bien sûr de voir les gens se retournaient vers nous. Je n’avais pas un physique extraordinaire, mais c’était sans doute la manière dont j’étais vêtue, assortis à l’apparence d’Edwyn, une jeune femme en pantalon ! Et encore je ne portais pas mes tenues de Dorne ! Il faisait trop froid pour ça maintenant. J’entendais les rumeurs au sujet de la princesse d’argent et de Garlan Tyrell. Je savais qui était Garlan Tyrell mais je ne l’avais jamais vu, et jamais parlé. Quand à la princesse … Je secouais la tête de nouveau avant de la lever vers Edwyn qui semblait pensif.

Je sursautais quand j’entendis le nom de mon compagnon prononcé d’une voix douce. Je me retournai pour voir une délicate lady aux cheveux blonds et à la beauté naturelle, le regard rivé sur mon compagnon. J’oubliais parfois qu’Edwyn avait été noble un jour. Par contre mon regard tomba sur … La sœur d’Edwyn ? Ils se ressemblaient trop ! Et il m’en avait parlé une fois ou deux, quand je lui avais posé des questions sur sa famille. Elle était encore plus belle que ce que j’avais imaginé. Aussitôt, je lâchais la main d’Edwyn, prête à partir pour le laisser avec visiblement sa famille et une de ses amies. Néanmoins je m’inclinai un peu devant les jeunes femmes, en me sentant aussitôt maladroite et ridicule, quand mon regard tomba sur un … gamin ?  Qui semblait aussi mal à l’aise que moi. Mais il n’avait pas bougé d’un iota, le regard vaguant de nous à la troupe de la lady. Je me mis aussitôt un peu en retrait en détaillant la jolie blonde et les autres ladys. Oui effectivement, je devais avoir l’air à côté d’une pauvre souillon … Je me demandais brièvement si Edwyn pourrait avoir honte de moi. S’il le voulait, je pourrais l’attendre à l’auberge. Si je me souvenais du chemin et du nom pour la retrouver …


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 173
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Lun 20 Nov - 15:47

Edwyn était parvenu à se concentrer de nouveau sur l'instant présent, et profitait en compagnie de son amie de la douceur de ce jour conflanais. Cela faisait déjà un moment qu'ils voyageaient dans cette contrée, et il leur faudrait tôt ou tard reprendre la route. Sans doute vers le Nord, puisque le Bieffois n'ignorait pas l'enfance Nordienne de Boadicée et son envie de revoir ces terres éloignées. Lui-même était un pur enfant du Sud, et ce malgré tous les éléments de culture Yi-Ti qui faisaient partie intégrante de son éducation, comme par exemple la langue natale de Dame sa mère qu'elle lui avait enseigné dans sa jeunesse. Lui qui avait une soif inextinguible de découverte, ne demandait qu'à en apprendre plus sur ce monde qui ne se limitait pas aux frontièresdu Bief.

Il était perdu dans ses réflexions, et quand son nom fut prononcé avec douceur, il crut presque que cela n'était que le fruit de son imagination. Il se retourna néanmoins, et son coeur rata un battement quand il reconnut Leonette Fossovoie.

-Leonette?

Son regard s'égara sur la compagnie de cette amie d'enfance qu'il reconnaissait à peine, les deux soldats à la Rose à ses côtés le retenant au dernier moment de prendre la jeune femme dans ses bras afin de lui éviter des problèmes. Son regard capta un jeune garçon, trois dames de compagnie...Et cette fois-ci, son coeur s'arrêta totalement quand il reconnut cette chevelure noire, ce doux sourire et ces traits aussi étranges que les siens.

-Ellery!

N'ayant cette fois-ci aucune hésitation, il fit un pas en avant, imitée en cela par la jeune femme, et les deux Cendregué tombèrent l'un dans les bras de l'autre. Cela faisait maintenant des années qu'ils ne s'étaient plus vus, et Edwyn retrouvait une jeune femme magnifique là où il avait laissé une enfant à Cendregué.
Ellery murmurait à quel point elle était heureuse de le voir, de savoir qu'il allait bien. Le coeur du Bieffois se serrait, lui d'habitude si égoïste, alors qu'il prenait la pleine mesure du frère indigne qu'il avait été, tout comme il avait été pour Leonette un ami indigne. Tremblant presque sous le coup de l'émotion, il lui dit à voix basse:

-Je te demande pardon, très chère soeur, pardon de t'avoir abandonnée.

Il savait que Ellery le comprenait. Ellery l'avait toujours compris. Ils avaient partagé les jeux de leur enfance dans les jardins du château, leurs doutes et leurs joies ensemble. Sa présence ainsi que celle de Dame leur mère avait été la seule raison pour Edwyn de s'en vouloir, le jour où il avait quitté Cendregué avec l'idée claire de ne jamais y revenir.

Edwyn lâcha enfin sa jeune soeur pour adresser un sourire à Leonette, puis à Boadicée. Ainsi se trouvait-il entouré de celles qui comptaient le plus dans sa vie, chose rare et précieuse. Il n'avait pas osé croire voire la née Fossovoie quand il avait entendu parler de la présence de Garlan Tyrell à Corneilla, et certainement encore moins retrouver sa soeur parmi les dames de compagnies de cette dernière.
Il prit la main de Boadicée sans se rendre compte que cette dernière l'avait volontairement lâchée un peu plus tôt pour la faire s'approcher des deux jeunes femmes:

-Boadicée, je te présente Leonette Foss...Leonette Tyrell, ma très chère amie d'enfance, ainsi que Ellery Cendregué, ma soeur cadette. Je vous présente Boadicée Sand, la femme la plus chère à mon coeur.

Il sourit à Boadicée, et la joie qui pouvait se lire sur son visage était inhabituellement rayonnante, lui dont le fond de la pensée était d'ordinaire si impénétrable. Tant de questions se pressaient maintenant à ses lèvres, aussi bien à l'attention de Leonette que de sa soeur, tant et si bien qu'il du faire un véritable effort pour conserver le controle de lui-même. Son attention se porta de nouveau vers Leonette, donc il n'avait plus eu de nouvelle depuis leur dernière rencontre à proximité de Cider Hall, plusieurs lunes plus tôt. Cette période lui semblait pourtant des années en arrière, tant il était arrivé d'évènements aussi beaux que tragiques depuis.

-Leonette, comment vas-tu depuis notre dernière rencontre? Es-tu heureuse auprès de Ser Garlan et des Tyrell? Je t'en prie, n'ai aucun secret pour moi.


Dans le regard qu'il adressa à la née Fossovoie, il y avait le rappel de cette promesse qu'il lui avait faite, au bord de la Mander, quelques lunes auparavant. Si tu te trouves en quelconque danger ou malheur, aucune distance ou danger en ce monde ne m'empêchera de te rejoindre et de te tirer de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jodie Comer
Multi-Compte : Sansa Stark
Messages : 477
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Lun 20 Nov - 21:13


leonette

ft. Edwyn and Boa

chapitre 2

L'épiphane est devant moi. Rêve, mirage ou réalité ? Je n'arrive pas à croire que mon cher ami soit là devant mes yeux. Je finis par prononcer son doux prénom. Par la suite, le Cendregué me reconnaît et prononce mon prénom. Un sourire naît sur mes lèvres.  
J'aurais bien aimer le prendre dans mes bras, mais, c'était une mauvaise idée. Par la suite, le jeune bieffois salue sa sœur. Pour ma part, je salue la demoiselle qui accompagne Edwyn. Mon ami prend la main de la demoiselle.

Edwyn - Boadicée, je te présente Leonette Foss...Leonette Tyrell, ma très chère amie d'enfance, ainsi que Ellery Cendregué, ma soeur cadette. Je vous présente Boadicée Sand, la femme la plus chère à mon coeur.

Leonette – Je suis enchantée de vous connaître Boadicée. Vous avez un doux prénom. Je souris à Edwyn et à Boadicée.

Je suis heureuse pour mon ami. Oui. Le voir ainsi me réchauffe mon cœur. Je les regarde avec un sourire rayonnant. Je respire doucement.

Edwyn - Leonette, comment vas-tu depuis notre dernière rencontre? Es-tu heureuse auprès de Ser Garlan et des Tyrell? Je t'en prie, n'ai aucun secret pour moi.

Je ne lui réponds pas toute de suite. J'ancre mon regard dans le sien. Je me souviens de notre promesse, de notre serment. Je lui souris. Edwyn est un homme honorable. Il tient toujours ces promesses.

Leonette – Je me porte bien cher ami. Je lui souris. Je … Je suis enceinte dis-je doucement. Je le regarde dans les yeux. Mon époux est le plus doux et le plus humbles des hommes. Il est un vrai chevalier. Je souris à Edwyn. Ils me traitent bien, je te remercie mon ami. Et, vous, comment allez-vous ? Demande-je à Boadicée et Edwyn. Vos voyages se sont bien déroulés ?


Je les laisse réfléchir. Je pense à mon futur enfant. Puis, à mon époux. Si autrefois, j'avais peur de m'unir à un inconnu. Ce n'est plus le cas maintenant car j'ai appris à connaître Garlan. Il est vrai que je ne sais pas tout sur lui. En effet, il reste des roses à découvrir dans ce jardin. Est-ce important de tout savoir ? Je ne sais pas. Je ne lui dirais rien pour Ulwyck . Edwyn ne le sait pas encore.  Devrais-je le dire à Edwyn ? Peut-être. Je respire doucement. Je pose mon regard sur la demoiselle qui a capturé l'écrin de cristal de mon ami d'enfance. Elle est d'une beauté différente des bieffoises, je n'arrive pas à déterminer la région de naissance de la demoiselle. En revanche, quelque que soit sa région de naissance, je n'ai rien contre elle. Je veux juste le bonheur de mon ami. Oui. Il doit être heureux.
Quelques instants plus tard, après qu'ils aient répondu, je décide alors de proposer quelque chose.

Leonette – Est-ce que vous connaissez un endroit où nous pourrions nous installer pour converser tous ensemble ?





leonetteretrouvailles sous les ailes du corbeau
(c) black.pineapple


(2)



❥ Leonette Tyrell
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark Sacha
Messages : 534
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   Lun 20 Nov - 22:10

Je souris en regardant Edwyn étreindre sa sœur. Ils étaient beau tout les deux. Vraiment très beaux … De nouveau, je me sentis de trop. Et j’aurais probablement tourné les talons en marmonnant une excuse si Edwyn ne m’avait pas reprit aussi vivement la main. Que cet homme pouvait être vif lorsqu’il le voulait ! Si j’avais pus, je me serais caché de manière définitive derrière lui, mais il me tira à ses côtés et je m’inclinais de nouveau devant les jeunes femmes, qu’il me présenta. Leonette, et sa sœur. Je rougis jusqu’aux oreilles lorsqu’il me présenta comme la femme la plus chère de son cœur. Je lui fis un grand sourire malgré tout, il était si heureux que je ne pouvais pas partir. ET puis la chaleur de sa main me donnait du courage. Je souris à sa sœur.

« Lady Ellery, lorsque j’ai interrogé votre frère, il m’avait vanté votre beauté, mais je vois que ses compliments sont biens en dessous de la réalité. Lady Leonette, c’est un honneur de vous rencontrer. »

Leonette et Ellery . Je me devais de mémoriser encore ces nom pour quelques temps. Je devais les garder en mémoire. Ce n’était pas difficile. Je serrais encore la main de mon amant pour me donner du courage. J’aimais voir Edwyn aussi heureux, je me refusais de le priver de ça. Et j’étais heureuse de le voir heureux, et de connaître ainsi sa petite sœur, et son amie d’enfance, dont il ne m’avait jamais parlé. Nulle jalousie, je la rencontrais donc ! J’en étais heureuse. Mariée et enceinte … Voilà qui ne m’arriverait sûrement jamais. Du moins le mariage, nul époux pour une bâtarde. Et c’était tant mieux, je ne voulais qu’Edwyn et personne d’autres. Elle me surpris lorsqu’elle s’adressa à moi. Étant donné que mon statue de bâtarde dorniene avait été clairement dit … Et tous connaissait les répulsions entre bieffois et dorniens. Mais pourquoi pas ! Je n’avais rien contre personne !

« ET bien … Lady Leonette, je vous félicite tardivement pour votre mariage, mais aussi tôt que possible pour votre grossesse. Que les dieux vous garde vous et votre enfant. Quand à moi je vais aussi bien que je puisse me porter, je vous remercie, quand à nos voyages, ils se sont bien déroulés dans l’ensemble. »

Je ne voulais pas repensé à l’Ouest, je ne voulais pas repensé à l’ouest. D’un coup d’œil je croisais le regard d’Edwyn en le suppliant de le rien dire au sujet de nos voyages mais aussi de ma mémoire. Au niveau physique, on ne voyait encore que mon bras droit encore dans son attelle. Avant que je n’ai pus proposé un endroit pour s’installer, le petit garçon s’anima soudain et annonça, il mâchait les mots ?, qu’il allait trouver un endroit pour tous, et disparu bientôt dans la foule plus vif qu’un furet. ET bien ! Drôle d’enfant ! Était-ce le petit page de lady Le… Leonette ! Leonette et Ellery. Leonette et Ellery. Je sentis par contre le regard de jugement d’une des dames de compagnies mais je ne bougeais pas.

« Lady Leonette veillez m’excusez de ma curiosité, mais qui est ce drôle d’enfant, est-ce votre page ? »

À peine avais-je prononcé ces mots que le gamin revient et nous indiqua une auberge à quelques distances de là. J’étais trop petite pour la voir, fichue stature d’oiseau maladif ! Mais s’il disait vrai cela ne devait pas être loin. Je me hissai sur la pointe des pieds, mais j’étais trop petite ! Tant pis ! Je suivrais le mouvement. En essayant de ne pas lâcher la main d’Ed.


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles sous les ailes du corbeau [Edwyn, Leonette, Boadicée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les ailes du corbeau
» Nalim, Le Corbeau d'Umbar
» Des retrouvailles tragiques...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Conflans :: Corneilla-
Sauter vers: