RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Intervention avant incident ! 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Intervention avant incident !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 568
Date d'inscription : 08/08/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptySam 11 Nov - 16:38

L’un des objectifs totalement officieux de mon voyage de l’île aux Ours : me débarrasser de ma tignasse beaucoup trop épaisse, qui de toute manière était épouvantablement moche ! Mes cheveux étaient fins et ternes, je ne voulais pas ceux de Sansa, les miens me suffisaient. Trop ! Du coup avec Lyanna on s’était mise d’accord : il était temps de les couper ! Pas trop court quand même je ne voulais pas que les Mormont aient des ennuis à cause de moi ! Aux épaules pas plus !  Mais il fallait bien sûr éviter que les grandes Mormont soient au courant, je n’étais pas sûre qu’elles soient d’accords. En particulier Lady Maege. Je me demandais si ma mère avait eut du mal à la convaincre de m’accepter quelques temps sur son île.

Avec Lyana, qui avait « emprunté » une dague, on s’était installées, au calme, dans une petite pièce avec une fenêtre qui donnait sur la forêt. Lyanna avait l’air sûre d’elle, et je lui faisais confiance. Et puis au pire : les cheveux ça repousse ! Voilà ce que je dirais à ma mère ! Lyanna tourna un peu autour de moi, en regardant le sac de nœuds qu’était mes cheveux. C’était tellement plus simple de les laisser libres sans les coiffer ! Même s’ils me tombaient dans les yeux. Cette fois je me jurai d’en prendre un peu soin. Au moins les brosser tout les jours. Du moment qu’ils me restaient au niveau de épaules et pas plus long ! Mais je sentais curieusement que j’allais avoir ma mère qui allait me tirer les oreilles en me voyant revenir. Déjà que avant de partir la plus part de mes robes avaient mystérieusement disparu, c’est fou le nombre de chiffons que les servantes avaient récupérer ! Seule les plus belles étaient intactes bien au fond d’un coffre. Je n’y pouvais rien, j’aimais les chausses et les chemises … En bref les vêtements d’homme. Réussirais-je à faire changer d’avis Mère ? Et à la convaincre que je pouvais porter des chausses sans risque quoi que ce soit ? Il faudrait aussi que je la convaincs de me laisser étudier avec Bran, tout le temps, et d’arrêter d’essayer de m’apprendre à coudre.

Je poussai un petit glapissement de surprise. Perdue dans mes pensées je n’avais pas vu que mon amie avait posé la petite dague pour tenter de démêler mes cheveux avec ses doigts. Elle me regarda surprise mais je lui fis signe de continuer. Méticuleusement elle tenta mais au bout d’un moment je finis par lui dire de couper les nœuds, ça irait plus vite. Elle haussa les épaules et prit la dague ainsi qu’un nœud. Au moment où elle allait couper j’entendis la porte s’ouvrir et je me retournai. Oups … Une des grandes … Alyasane il me semblait. Je me levai aussitôt et échangeai un regard avec Lyanna, autant dire la vérité.

« … Lady Alysane ! Lyanna n’a rien fait de mal c’est moi qui lui ai demandé de me couper les cheveux … »

Enfin, couper, tailler plus tôt , on avait même une excuse toute prête avec une bousculade et … Je ne sais plus quoi. Mais à mon avis, elle ne servirait à rien …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 213
Date d'inscription : 13/07/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyDim 3 Déc - 15:47

intervention avant incident
Année 299, lune 2, semaine 2

arya & alysane
Les fêtes en l’honneur des retours et des anniversaires s’étaient achevées sous les meilleurs augures. Le torse bombé d’arrogance de l’ourse n’avait pu que se flatter d’oser entrevoir pareilles festivités sur l’île. Cela était bon de retrouver les siens, de pouvoir les encercler de ses bras dodus pour flairer les odeurs bien particulières de ses sœurs. Chacune disposait de la sienne, et chacune avait sa propre réaction qui n’avait pas changé avec les années. Alysane appréciait chacune d’entre elles, veillait à les protéger du mieux qu’elle le pouvait et ce sous le regard parfois quelque peu renfrogné de sa mère. Les Mormonts étaient toutes réunies et à cette idée, la force semblait recouvrer de ses droits qu’elle avait perdus par leurs départs. La vie renaissait de cet état de dormance, cette hibernation qu’on reconnaissait bien volontiers à toute la famille des ursidés. Pourtant, aussi rugueux pouvait-il paraître, que leurs peaux s’empourpraient de cette hargne bien propice à leurs civilisations. Ici, elles tenaient. Elles brandissaient fièrement leurs peaux de bêtes et leurs armes pour ainsi subvenir aux besoins de chaque insulaire. Ici, elles protégeaient les plus faibles et leurs assignaient aussi de cette besogne que tous remplissait sans vergogne. Ici, elles aimaient du plus profond de leur cœur, sans jamais se cacher derrière des prétextes. Lorsque l’amour d’une Mormont se déclinait sur une personne, il paraissait éternel, voire même grandissant avec les années. Qu’il soit de l’amitié ou de réels sentiments amoureux, il savait donner tout ce qui était en son pouvoir afin de laisser l’autre anticiper des élans qu’il n’avait pas envisagé. L’amitié était fidèle, forte, toujours chargée de ce désir du bienfondé de l’autre. Les Mormonts ne demandaient rien en retour, si ce n’était que de l’honnêteté et de la valeur. Pas en or, ni en bijoux, mais la véritable, celle qui s’imprégnait d’honneur et laissait sous entendre à quiconque la réclamait que rien ni personne ne viendrait à bout de cette dernière. Aussi, la fidélité s’inscrivait d’une manière directe dans les fondements même de l’Ourse. Pareille à un adage qu’on lui aurait susurré à sa naissance, Alysane se plaisait à remplir un rôle de protectrice depuis énormément d’années à présent. Peut être parviendrait-elle à transmettre ce dernier à sa fille, Marthe. Dans ses intentions, la sureté de ce désir grandissait alors qu’elle s’enquérait de lui montrer tout ce qui incombait à son île. Aussi belle pouvait-elle se dévoiler, elle n’en devenait que plus redoutable au moment des premières neiges, de même qu’il fallait garder à l’esprit qu’un raid était toujours à craindre. Peu importe la politique extérieure, peu importe les aléas en dehors de l’île, les Ourses étaient bien trop souvent les premières victimes de ces derniers. Sauvageons, fer-nés, tous avaient cru que le domaine de Maege Mormont était un port de plaisance dans lequel vivres et repos seraient en mesure d’agréer les navires environnants. La rage s’écoulait dans les battements du cœur de la jeune femme alors que de ce constat rejaillissait des souvenirs glacés, emplis d’effrois et d’incertitudes. Des souvenirs dans lesquels la fièvre de culpabilité prenait une forme de virus incapable d’être soigné. Même si tout paraissait être revenu en état, il n’en restait pas moins que la méfiance, elle, perdurait. Et elle prenait des formes pour les moins inattendues, suscitant parfois des disputes entre deux membres qui n’avaient rien à déplorer. Les humeurs de l’ourse fluctuaient, passant irrémédiablement de la joie à de la mélancolie voire même de la culpabilité alors que tout aurait du être enjoué. Sans en comprendre les raisons évidentes, Alysane s’isolait depuis plusieurs jours, cherchant à anticiper tout ce qui aurait pu lui échapper depuis la fête. Rien n’était ni à déplorer, ni à ajouter, et pourtant, ce sentiment persistait. Surtout depuis que Edrick se faisait un malin plaisir à lui rappeler combien il pouvait être plus fort qu’elle au combat. Balivernes. Elle était celle qui maniait le mieux l’épée à double tranchant, et elle était surtout celle dont la charge arrivait à lui faire perdre l’équilibre rapidement. Certes, la joie des retrouvailles était bien présente, surtout devant la surprise qu’il lui avait faite. Elle appréciait le savoir à ses côtés, aux côtés de leurs enfants, néanmoins il persistait ce sentiment de méfiance à l’égard de son éventuel départ. Car il repartirait. La Mormont en était certaine puisqu’il l’avait toujours fait sans même l’en avertir. Aussi, elle s’isolait de manière à ne pas se retrouver confronter à la déception de son absence dès lors qu’il l’aurait choisi. Mais il lui arrivait de le retrouver rapidement pour profiter d’un instant de plus, d’une étreinte, d’une boutade, d’un baiser volé, ou d’une baffe bien mérité. Elle l’aimait autant qu’elle le détestait. Puisqu’il lui renvoyait l’image de son père, Grizzly.

« Joer tais toi ! » grogna l’ourse alors qu’elle tentait en vain de faire taire les gémissements et autres simagrées de l’enfant installé dans un berceau de linges chauds. Il ne lui avait fallut que de cinq petites minutes, cinq minutes pour qu’il recommence à geindre dans l’espoir d’obtenir les bras de sa mère. « Je t’ai déjà dis que je ne cèderai pas. » vociféra t-elle alors qu’elle tentait de le fixer d’une manière qui se voulait très réprobatrice pour qu’il comprenne qu’il n’avait pas besoin d’être dans ses bras pour avoir droit à son attention. Mais l’ourson en avait décidé autrement et braya encore plus, faisant rouler des yeux la mère complètement dépitée. Elle dut rapidement se rendre à l’évidence que la leçon du jour serait un échec et déjà elle enroulait des linges autour d’elle dans le but de caler le nourrisson contre elle. Ceci encombrerait moins ses bras, plus alertes de pouvoir réaliser les mouvements qu’elle désirait effectuer. Son chemin la mena vers une cabane en rondins, de laquelle s’évaporait des fumées pour le moins épaisses, signes d’une humidité omniprésentes dans les cendres. Toquant à la porte de cette cabane, la Mormont attendit pendant plusieurs secondes jusqu’à ce que le visage d’une vieille femme ne la reconnaisse et se mette à lui sourire. Elle pénétra les lieux à sa manière et en profita pour délaisser Joer dans les bras de cette résidente qu’elle connaissait depuis sa naissance et qu’elle avait pris à cœur de visiter au moins deux par semaines. « Ton bois est mouillé, tu n’arriveras pas à te réchauffer avec cette souche. » laissa l’ourse s’échapper doucement de son sein avant de rebrousser chemin pour aller quérir des morceaux plus secs. A sa manière, Alysane s’occupait des siens, veillant à leur bien être, mais surtout désireuse de faire passer de ce message qu’ils représentaient tous une réelle unité. Son retour s’effectua avec une hotte qu’elle s’enquit de libérer de sa charge en rangeant les morceaux de bois l’un après l’autre à l’intérieur de la petite cabane. « T’as réussi à le faire dormir. » s’amusa t-elle avant de finalement se poser ici pendant un laps de temps. Celui nécessaire pour lui faire recouvrer un semblant de force, tant la fatigue la tiraillait aujourd’hui. Lorsqu’elle se redressa, les ombres alentours avaient tourné. Et après avoir emmitouflé le petit Joer dans ses linges, l’Ourse disparut pour retrouver sa propre famille.

Sa route lui fut quelque peu pénible en raison de cette fatigue. Les sueurs qui coulaient le long de son dos lui indiquèrent qu’il s’agissait probablement d’un rhume en prévision. Rien de grave, son métabolisme pouvait se dévoiler très rude quand il le voulait bien. Elle frotta son front une première fois, puis une seconde, au point où le poids du nourrisson lui paraissait avoir doublé depuis toute à l’heure. Foutue fatigue… Songeait-elle avant de trouver rapidement la cabane de sa sœur Lyanna. Au moins, en lui rendant visite, la jeune femme pourrait trouver le moyen de se reposer quelques minutes supplémentaires avant d’aller rejoindre Jorelle. Elle osait le voir de cette manière, tout comme elle savait que l’occasion serait la bienvenue pour que toutes les deux discutent du banquet. Alysane n’avait eu que très peu d’échos à ce sujet pour l’heure. Même si elle préférait se faire sa propre idée à ce sujet, il n’en restait pas moins que les avis de ses sœurs et de sa mère comptaient énormément pour elle. La jeune femme aurait également apprécié avoir l’avis de la petite Arya Stark. Après tout, n’était-elle pas au centre de ces retrouvailles en retrouvant un frère perdu ? Déterminé quant à son intention, Alysane s’appuya contre le seuil de la petite cabane dans le but de reprendre son souffle avant de finalement se redresser fièrement et tourner la poignée de la porte. Fronçant ses sourcils devant le mouvement en alerte qu’elle pouvait entendre à l’intérieur, l’ourse se confronta à un spectacle qui eut le don de la surprendre. Ses yeux devinrent ronds de surprise et alors même qu’elle n’avait pas franchi un premier pas, sa bouche s’entrouvrait devant les excuses de la jeune Stark. Autant l’avouer, pour l’heure, elle ne comprenait pas grand-chose de ce qu’elle pouvait lui raconter. « Vous couper les cheveux ? » incrédule, Alysane passa son regard de la petite Arya à la petite Lyanna avant de finalement voir le couteau entre les doigts de sa jeune sœur. « C’est celui de Jorelle celui là non ? » D’un geste sûr, Alysane agita son menton avant de finalement tendre sa main en direction de Lyanna sans pour autant regarder Arya pour l’instant. « Donne ça et file, tu sais ce que tu dois faire. » Un sourire en coin naissait sur les lèvres de l’aînée avant que leurs regards ne prouvent qu’elles s’étaient entendus sur le sujet. Lyanna s’exécuta sans prendre son reste avant qu’Alysane ne referme la porte derrière elle. « Comme ça vous désiriez couper vos cheveux… J’ose espérer que votre mère approuve votre choix avant que vous n’impliquiez ma sœur dans vos affaires. » Son œil prouvait de sa répartie qu’on lui connaissait très bien sur l’île. Alysane n’était pas celle qui suivait les règles, mais qui cherchait toujours le meilleur pour les siens. « Autant la soulager d’un poids, votre mère pourra m’en vouloir à moi plutôt qu’à elle. » L’ourse haussa ses épaules avant d’effectuer un geste visant à faire comprendre à Arya qu’elle pouvait s’installer à nouveau sur son siège. « En revanche, il va falloir que vous m’aidiez. Voyez vous… » pendant qu’elle racontait son récit, Alysane se décalait sur le côté et commençait à ôter le linge autour de son cou. « J’ai un ourson ici qui demande toujours de la compagnie et qui risque de m’encombrer pendant que je taillerai votre tignasse. » Sans même laisser à Arya le choix d’exprimer son avis sur la chose, Alysane plaça le petit endormi sur ses genoux et finit par affronter son regard  qui, de son côté, exprimait sa fatigue croissante. « Il dort comme un souc depuis un bon moment, il ne devrait pas se réveiller et cela n’est pas sans vous rappeler vos petits frères n’est-ce pas ? » Un sourire entendu, complice s’échangea entre les deux filles. Jusqu’à ce qu’Alysane ne coupe le contact pour commencer à passer ses doigts dans la chevelure plus que broussailleuse de la petite Arya. « On dirait Jorelle après une chasse dans les bosquets. » se mit-elle a rire devant des souvenirs qui lui revenaient en tête. Ainsi, Alysane savait qu’elle pourrait partager un moment de complicité avec la petite Arya.

b l a c k f i s h


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 568
Date d'inscription : 08/08/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyDim 3 Déc - 18:58

Intervention avant incident !
L'Île aux Ours 299, lune 2 semaine 1


Ah … C’était donc bien Alysane. Qui … Chassa Lyanna qui visiblement avait piqué le couteau à l’une de ses sœurs. Hey ! D’habitude c’était moi qui piquait les affaires à mes frères ! Et qui me faisais pincer aussi ! Mais bon … Lyanna ! Reste ! S’il te plaît ! Quoi que non. C’était moi qui demandais, c’était à moi de me faire gronder, et au pire une gronderie n’était pas si importante. C’était logique. Je sentis malgré tout ma bouche s’assèche un peu. Mais la petite lumière dans les yeux d’Alysane me fit sourire, malgré son air fatigué. Je jetais un regard au ballot de linge qu’elle avait dans ses bras. Euh … C’était quoi Ça ?!

Je souris lorsque Alysane proposa de me tailler elle-même les cheveux ! Bah, je ressortirais la thèse de l’incident avec ma mère. …Même si je n’étais pas sûre que cela fonctionne. Mais bon. Je pourrais toujours tenter. En tout cas je ne dirais pas qui m’a taillé les cheveux. J’obéis sagement à son ordre et pris le paquet qu’elle me tendait et examinais avec curiosité l’enfant caché dedans. Ah … UN bébé … Euh … Enfin … Comment dire ? Ce n’était pas que je n’aimais pas les bébés, j’adorais les bébés chiens, chats, et les poulains … Mais les bébés humains étaient une espèce animal très étrange, et pas ma favorite. Quoi qu’il fut très mignon ! Mais disons que je les aimais de loin ! Je souris quand même et l’installais de mon mieux sur mes genoux pour qu’il ne pleure pas. À voir la tête de ma coiffeuse, il ne devait avoir fait que ça depuis des heures.Et bien drôle de petit animal, tu es avec Arya Stark la louve voulant être un loup maintenant ! Il faudra laisser maman ourse un peu tranquille !

« … Honnêtement … À part un peu Rickard … Cela ne me rappelle nullement Bran. Nous n’avons qu’un an de différence après tout. C’est … Joer son nom n’est ce pas ? Que je ne confonde pas ! »

Cela aurait été bête. Mais j’avais demandé à Lyanna qui me les avait gentiment répété plusieurs fois. Je me redressai en serrant le petit paquet tout chaud contre moi et sentis les doigts d’Alysanne s’accrocher dans la touffe de cheveux que j’avais sur le crâne. J?éclatais de rire à sa remarque et tournai légèrement la tête vers elle.

« Cela fait très longtemps que je n’en ai pas pris soin ! Mère tente plus ou moins de faire en sorte que je les coiffe … Mais courts c’est tellement plus pratique. Puis ils sont tout abîmes … C’est ça d’avoir glissé dans la boue et ensuite d’être allé joué dans bois sans avoir nettoyé tout de suite … Comme c’est dommage ! Il faut couper maintenant ! »

Je fis une mine angélique avec un petit clin d’œil à Alysane avant de bercer un peu le petit ours qui dormait en suçant son pouce. Alors, les petites bestioles dans ton genre, c’est presque aussi mignon qu’un Sombreloup nouveau né. Presque. Parce que les sombreloup sont quand même plus beau ! Je trouvais qu’il ressemblait beaucoup à Alysane … Avec les cheveux plus clairs. J’aurais aimé naître Mormont … Je me retiens de secouer la tête. Il ne fallait pas gêner Alysane dans son travail. Autant discuter ! J’aimais bien ce petit moment d’intimité qui se nouait délicatement. J’attendis quelques secondes avant de reprendre la parole.

« J’adore votre île Lady Alysane ! J’aurais aimé y rester une lune entière ! Mais si j’avais tenté de discuter la période, Mère n’aurait été sûrement pas d’accord pour que je vienne … Pour tout vous dire, j’étais même sûre qu’elle dirait non ! Parce que comme Robb allait repartir, j’étais prête à parier qu’elle aurait voulu garder tout ses autres enfants autour d’elle. Déjà, qu’elle a fait une drôle de tête quand elle a vu, le jour du départ, que j’avais une épée … Je crois que c’était bien qu’elle ne le sache pas avant. »

J’essayai de ne pas parler trop fort pour ne pas réveiller le petit ours dans mes bras. Mais j’avais tèrs envie de parler ! De toute les Mormont … pour l’instant j’avais bien sûr l’impression de mieux m’entendre avec Lyanna, mais parmi les grandes, je crois que ma préféré était Alysane ! Même si je ne l’avais jamais beaucoup vu, il y avait quelque chose en elle que j’adorais. Peut-être son côté rebelle ? Je l’aurais bien vu avec des cheveux roux et tout frisé, mais elle était très belle aussi comme ça.

©️ Feniix


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 213
Date d'inscription : 13/07/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyLun 8 Jan - 10:07

intervention avant incident
Année 299, lune 2, semaine 2

arya & alysane
Il était toujours agréable de pouvoir profiter de la compagnie des autres. L’île comptait parmi les siens beaucoup de caractères différents dont les diverses attentions se retrouvaient toujours autour d’un même front commun : les Anciens Dieux. Tous prêchaient pour cette religion et tous savaient au fond d’eux que les légendes étaient bien réelles. La protection était le maître mot de cet endroit, celle là même qui veillait à établir des rôles pré établis pour tout un chacun et ce de manière à ce que tout le monde puisse trouver sa place. Ils formaient ainsi une grande famille, un groupe soudé qui trouvait toujours un soutien que ce soit d’un côté ou de l’autre, parce que les conditions climatiques favorisaient cette pensée. Du peu qu’elle avait voyagé, Alysane avait pu constater que cet état d’esprit manquait à beaucoup de villages et cités du Nord. Tous cherchaient simplement à vivre un quotidien idéal, une vie dans laquelle les questionnements les plus importants consistaient à établir telle ou telle politique. Ils ne vivaient pas pour leur sécurité, pour la cohésion qu’ils formaient tous ensemble mais bel et bien pour tout ce qui allait au-delà de cela. Une mentalité qui ne convenait que très peu à son esprit protecteur et qui lui insufflait l’idée de demeurait pour toujours sur l’île avec sa famille. Ses sœurs étaient celles qui éprouvaient son désir de découverte et vivraient probablement dans cette optique pour elle. La concernant, ce qui lui importait le plus n’était autre que tenir les armes ici, dissuader n’importe quel ennemi d’oser s’approcher des Ourses et assurer la survie des siens. Leur pérennité était un but à part entière, un désir et un crédo qu’elle ne cessait de clamer haut et fort au grand damne de sa mère quelque fois. Les relations mères-filles ne s’avéraient pas toujours maternelles et attendries, il y en avait aussi des conflictuelles mettant en évidence des caractères soit semblables soit complètement différents. Pourtant les idéaux perduraient, dissimulés derrière les tonnes de barrières érigés par la fierté et l’arrogance. N’importe quelle fille ne désirait pas devenir comme sa mère, et pourtant, toutes se réunissaient à un moment de leur vie pour affirmer que cette dernière était un exemple à part entière. L’Ourse concevait cette idée, même si elle n’était pas prête à l’affirmer encore. Elle demeurait celle qui transmettait son savoir à sa propre fille, lui inculquant des valeurs qu’elle estimait comme étant justes et légitimes alors que Marthe était la seule capable d’en interpréter les signes. Le rôle d’une mère consistait également en cela, savoir accepter ses erreurs ou plutôt savoir accepter les choix de ses enfants. Ils étaient des personnalités à part entière, et eux-mêmes pouvaient choisir les directions qu’ils prendraient par la suite. Une mère n’était qu’un fil conducteur, qu’une main tendue vers une direction, tant est si bien que l’enfant en question veuille en prendre les mêmes routes. Aussi, lui semblait-elle primordial de laisser le libre arbitre profitait à Marthe et pour plus tard à Joer. Visiblement, la présence de la jeune Stark évoquait cette même pensée concernant sa mère, lady Catelyn. Elle lui faisait confiance pour la laisser découvrir un monde sans elle, mais surtout pour qu’elle puisse élargir ses idéaux vers des choses qu’elle ne connaissait pas. La joie envahissait Alysane alors qu’elle percevait combien ce voyage plaisait à la jeune fille. Ses attentions et autres gestes qu’elle réalisait avec Lyanna n’étaient que des preuves quant à son bien être. Et quelque part, une fierté se glissait dans les yeux de la Mormont, ainsi, peut être comprenait-elle les enjeux de cette île. Les préoccupations qui en découlaient, et toutes trouveraient surement une alliée de taille en Arya Stark dans le futur. L’île lui serait toujours ouverte pour elle, comme pour chacun des membres de sa famille et l’honneur qui en découlerait ne ferait que solidifier les relations qui existaient entre loups et ours.

Son sourire n’en devenait que plus taquin encore au moment où la jeune fille se saisit du nourrisson. Alysane ne s’était pas attendue à ce que cette surprise soit si grande, et préféra s’en amuser alors qu’elle prenait place juste à l’arrière de la tête de la jeune fille. Les commentaires qui s’en suivirent concernant la famille loups veilla à préserver ce même sourire sur les traits de la jeune femme. Il était vrai que Bran et Arya n’avaient que très peu d’écart, Alysane y plaçait là un retour de couche pour la mère louve. « C’est bien cela. Joer Mormont, fils de d’une ourse et d’un ours. Qui a malheureusement plus pris de son père ours que de sa mère… » Un rire lui échappa par la suite. Son côté moqueur ne se lassait jamais de s’exprimer et elle était certaine que le petit ne lui en tiendrait pas rigueur. Quoi que… Vu les cris de toute à l’heure, elle n’était pas prête à mettre sa main au feu pour s’en assurer. Mais même si elle se moquait, son amour pour ses enfants était aussi fort et indestructible que celui d’une ourse envers ses petits. Elle cherchait à les protéger de tout, surtout d’eux-mêmes. « Profitons du calme avant la tempête. » souffla t-elle en rapprochant ses  lèvres au niveau de l’oreille d’Arya dans un ton qui exprimait son amusement et la retenue de son rire. Après quoi, elle s’enquit de bien effectuer sa tâche, à savoir démêler les cheveux de la jeune louve dans l’optique de les lui couper. Bien sûr, cette entreprise lui rappelait incontestablement l’état de la tignasse de sa sœur, Jorelle, qui ne pouvait s’empêchait de passer partout et donc d’emmêler ses boucles dans des accompagnements plutôt boisés. Combien de fois s’étaient-elles retrouvées, complices, en train de tirer chacune d’un côté de sa tête pour essayer de faire quelque chose de tout cela ? Alysane ne les avait plus comptés depuis un bon moment à présent et ce retour aux sources veillait à lui faire beaucoup de bien. Surtout en entendant les commentaires de la petite Arya. Elles se ressemblaient, ou plutôt, elle lui rappelait énormément le caractère des Mormonts dès lors qu’elles avaient une idée en tête. « Il vous faut les tresser bien fermement. Il est plus facile de les démêler par la suite. » lui conseilla t-elle alors qu’elle passait ses doigts finement entre certaines mèches. « Cela risque de vous tirer un peu et je ne peux y appliquer de l’eau sous peine de… vous faire encore plus mal pour l’instant. » Elle préférait lui parler franchement, après tout Arya n’était plus une enfant. Aux vues de ce qu’elle avait pu lui reconnaître dans ses agissements, la jeune fille était bien plus tournée vers l’âge mur que l’âge plus enfantin. « Votre mère, lady Stark, doit s’arracher les cheveux de la tête si vous lui revenez ainsi. » Un nouveau rire lui échappa, Alysane appréciait pouvoir parler de cette manière avec la jeune Arya, surtout pouvoir faire sa connaissance plus librement. « Je suis toutefois certaine qu’elle tient plus à coiffer les cheveux de votre sœur n’est-ce pas ? » On lui avait rapporté que Sansa était beaucoup plus féminine, à l’image de sa mère d’ailleurs. Elle en possédait les mêmes traits gracieux mais également la même couleur de cheveux qu’elles partageaient toutes les deux avec le petit Joer. Le rire ne tarda pas à se frayer un nouveau chemin dans cette conversation au moment où Arya lui témoignait d’une nouvelle complicité. Alysane s’enquit de brandir la lame de son couteau ou plutôt du couteau de Jorelle pour la lui montrer et commença à couper l’arrière d’une mèche dans un geste droit. « Une mèche de moins, nous devons égaliser maintenant. » à son tour elle lui donna un clin d’œil et entreprit sa besogne dans l’amusement. Cela lui rappelait tant de souvenirs, et lui permettait également d’en créer de nouveaux.

Prise dans son travail, elle profitait du calme par rapport au petit qui dormait paisiblement. Pourtant une part d’elle attendait impatiemment que la jeune Arya reprenne la parole. Surement l’aurait-elle fait si elle n’avait pas commencé à témoigner de son ravissement par rapport à l’île. Un sourire naquit indubitablement sur les lèvres de la Mormont alors qu’elle coupait une nouvelle mèche. Cela lui faisait chaud au cœur que la jeune fille puisse se trouver à son aise ici, tout comme elle pouvait comprendre le reste du discours qu’elle tenait. Alysane avait elle aussi cette dichotomie en elle, le rôle d’une fille n’était pas le même que celui d’une mère. «  Profitez de ce que votre mère vous a permis de connaître. Il est difficile pour une femme de laisser partir son enfant, je comprends vos raisons et les siennes à ce sujet. Et je suis certaine que vous reviendrez nous rendre visite par la suite. L’île ne bougera pas et nous la tenons depuis des générations, vous trouverez toujours un Ours pour vous accueillir ici. » Alysane lui exprimait sa sympathie dans sa voix, tout comme elle appréciait rappeler le rôle protecteur que toutes les Mormonts effectuaient ici. L’île disposait de leurs âmes à toutes, l’âme des ours. « Vous avez une épée ? » demanda t-elle alors que sa curiosité était piquée à vif à ce sujet. Non pas qu’elle trouve cela prématurée pour la jeune Arya, mais elle y mettait une agréable surprise à ce sujet. « Les loups sont aussi protecteurs qu’ils n’y paraissent, si vous le désirez nous pourrions vous apprendre quelques attaques, même si bien sûr nous nous garderons de ne rien révéler à ce sujet. » Alysane aimait beaucoup le côté guerrier de la petite Arya, et le ton de sa voix exprimait à présent la complicité qui saurait les mener vers une véritable amitié si la jeune fille le désirait. « Mon petit doigt me dit que Lyanna a déjà commencé l’apprentissage. » rajouta t-elle l’air de rien alors qu’elle souriait de plus belle et qu’elle coupait ses cheveux. Mais le sérieux lui revint instantanément alors qu’elle songeait au prénom évoquait toute à l’heure. « Comment est votre frère ? Lord Forrestier m’a rapporté qu’il était l’image du Nord et qu’il arriverait à endosser ses responsabilités. Mais c’est là un témoignage d’un homme face à l’héritier de son suzerain. Que pense la sœur de son frère ? » Demanda t-elle cette fois-ci avec beaucoup plus de sérieux alors qu’elle mettait en évidence le lien qui unissait une fratrie. Après tout, cela différenciait entre l’homme public et l’homme intime, chose que beaucoup oubliait en ces temps.


b l a c k f i s h


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 568
Date d'inscription : 08/08/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyLun 8 Jan - 18:49

Intervention avant incident !
L'Île aux Ours 299, lune 2 semaine 1


J’aimais déjà Alysane, j’aimais toutes les Mormont. Même le petit ourson que je tenais dans mes bras qui était, pour un bébé, mignon et , pour l’instant, très calme. Sur l’Île aux Ours j’avais la même impression qu’à Winterfell : celle d’être chez moi. C’était sans doute étrange, mais c’était comme ça, et j’en étais très heureuse. C’était … Comme-ci parmi les ours, je me sentais presque plus qu’à ma place qu’à Winterfell. Je repensais à ma petite discussion avec Dacey il y a quelques jours, elle avait dit que j’aurais toujours ma place ici, et j’en avais été très heureuse et honorée. Je m’imaginais bien fuir Winterfell à cheval, seule, sans autre escorte que Nymeria, pour retourner ici, à la moindre mention de fiançailles, ou de potentielles fiançailles pour moi. Même si ma mère évoquait l’idée … Je partirais. Et même si elle tentait de m’enfermer ! Je retournerais ici. Et s’il le fallait je me cacherais dans les bois. Je serrais doucement contre moi l’ourson encore endormi. Je souris face au commentaire de Alysane.

« Je n’aime pas les cheveux longs. Et puis mes servantes adorent me planter les épingles dans le crane ou de me tirer les cheveux, soit disant c’est ma faute parce que je bouge ! Ne vous inquiètez pas ! Vous pouvez tirer, mes cheveux sont solidement fixé à mon crâne. Ma mère s’arrachera les cheveux quand elle verra les miens si « courts ». Ma sœur passe des heures à se coiffer, mais mère dans tout les cas préféré Sansa. »

Je n’en étais pas particulièrement triste, après tout Sansa ressemblait beaucoup à Mère. J’eus quand même un petit sourire. J’aimais le rire et la voix d’Alysane. Si ceux de Dacey me faisait penser à une solide chaumière avec un bon feux dedans, celle de sa sœur me rappelait le bruit du vent dans les branches, l’odeur de l’humus, les petits bruits des animaux et le froid délicieux qui rougissait mes joues. Si Dacey était la sécurité absolue, Alysane était la nature : impatiente, belle, entière, et franche. Et avec Lyanna, elle était ma préféré. J’avais l’impression qu’elle lisait dans mes pensées, et que nous étions très semblables. Je restais immobile et souris largement qu’elle m’annonça qu’elle avait coupé la première mèche

« Je me sens déjà plus légère ! »

Alysane continua son travail et j’aimais la sentir me couper les cheveux. J’avais l’impression que cela allégé et ma tête et mon esprit, comme-ci tout les soucis que j’avais eu étaient dans mes cheveux. Et Alysane me confirma les dires de Dacey, je souris à la mention de l’épée

« Oui ! J’en ai une … Enfin, pas une vraie, enfin si … Enfin c’est compliqué ! C’est Jon qui me l’a offerte, c’est une petite épée, elle s’appelle Aiguille ! Je m’entraîne avec elle tout les jours. Et je m’entraînerais avec vous avec plaisir ! Et c’est vrai qu’avec Lyanna … »

Sa question sur Robb me surprit … pas tant que ça. J’avais l’impression d’avoir dû y répondre au moins un millier de fois ! Mais puisqu’il fallait convaincre le monde entier : allons-y !

« Robb est un loup. Il n’y a pas le moindre doute là dessus. Il croit en les Anciens Dieux, il se comporte comme un vrai nordien, et est assez à l’aise. Il ressemble beaucoup à Père mentalement, mais il rit un peu plus. Il a le même air sérieux ! Le prince Viserys quand à lui … Il était ridicule ! J’ai même cru qu’il était la princesse Daenerys ! J’ai rarement vu un homme avec si peu de poil et avec autant de soieries sur lui ! Mais Robb est un vrai Nordien ! Il n’y a pas de doute à avoir »

Je hochai la tête convaincue, mon frère était nordien et j’avais hâte qu’il revienne à la maison ! Celle qui m’intriguait plus était sa fiancée mais bon … Je regardais le petit qui fit un drôle de bruit. Il devait rêver …

©️ Feniix


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 213
Date d'inscription : 13/07/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyDim 4 Fév - 8:33

intervention avant incident
Année 299, lune 2, semaine 2

arya & alysane
Les instants de partage étaient probablement les plus à même de qualifier ce que les Mormonts s’attachaient à dévoiler sur leur île. Toutes favorisaient les rencontres avec leur peuple, pour ainsi pouvoir établir ce lien que personne n’aurait l’opportunité de rompre. Cela amenait toujours vers des relations dans lesquelles la confiance y jouait un rôle fondamental et fort. Un lien qui permettait de consolider les défenses face à l’ennemi mais également assurer la bonne survie de tous. Aussi, le partager avec la petite Stark ne faisait que prouver à Alysane combien la famille suzeraine était belle et bien digne du Nord. La rudesse du climat avait su apporter son lot de désespoir, voilà pourquoi il était si primordial de savoir que l’on pouvait compter sur ses voisins et ses suzerains. Une pensée que leur mère, Maege, avait toujours tenu à développer pour que chacune des filles puissent en comprendre l’ampleur. Une pensée qui trouvait ses fondements dans cette même pièce et qui amenait les deux jeunes femmes à se sourire et se sentir bien l’une en compagnie de l’autre. Car, même si Arya était surement celle qui montrait sa bonne réception, il n’en restait pas moins que l’Ourse était on ne peut plus ravie de cette rencontre et de ce partage. Une coupe de cheveux était pour beaucoup signe d’une réelle amitié entre deux personnes et la Mormont ne dérogeait pas à cette règle. Le petit côté espiègle de la plus jeune répondait présent tout comme son pareil se situait sur les traits de l’aînée des deux. Loin des commodités à remplir en suivant els préceptes d’une cours particulière, Arya pouvait être elle-même dans cette pièce, tout comme Alysane le demeurait au quotidien. Et en cela, l’Ourse se sentait fière d’avoir pu amener ne serait-ce qu’un instant de paix intérieure à la jeune fille, pour pouvoir satisfaire ses attentes sans craindre de représailles alentours. Même si elles viendraient, il n’en restait pas moins que ce moment là était celui qui comptait le plus. Le sourire habitait donc le visage de la grande brune, ses mains épaisses fourrageaient dans la tignasse de la benjamine d’une manière aussi délicate que ce qu’elle pouvait l’exécuter. Et si les premières paroles de la jeune Stark faisaient rire la Mormont, le reste de son discours eut tendance à lui faire renfrogner sa mine pour y apposer un voile de tristesse et d’une légère teinte d’incompréhension. Les confessions que la jeune fille touchaient inévitablement le cœur de la mère et d’un geste qui se voulait maternel, cette dernière dégagea l’une de ses mains pour la poser délicatement sur l’épaule de la jeune fille. « Qu’elle soit sa préférée ou non,  vous resterez pour toujours sa fille. Et n’importe quelle mère désire uniquement la survie et la bonne traitance de ses enfants. » Elle ne parlait pas de bonheur, puisqu’elles avaient toutes été élevé dans l’optique que ce dernier n’existait pas. Les Mormonts savaient qu’il fallait se contenter de ce que les Anciens Dieux offraient et ne jamais en demander plus. Toutes en avaient l’optique, sauf peut-être Lyra, qui rêvait encore et toujours vers du mieux. « Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous concernant la longueur des cheveux. Certes, il y a ce côté trop… lady trop propre sur elle derrière une belle et longue chevelure, mais j’y vois plutôt le côté chaud de la chose. » Mieux valait-il que le sujet revienne sur quelque chose de plus léger et le sourire habitait à nouveau les lèvres de l’Ourse. Sa main reprit alors sa tenue initiale et c’est en continuant son exécution que toutes les deux continuèrent à converser.

La première mèche coupée, voilà que les deux jeunes filles se retrouvèrent pour de belles complicités. Arya lui rappelait tellement Lyanna dans ses pensées mais également dans ses manières d’être. Elle disposait de cette fougue et de ce désir de répondre à un appel de liberté qu’Alysane avait connu elle aussi. Elle y avait d’ailleurs répondu à sa manière et c’est en cela qu’elle se plaisait de l’entendre se confier de cette manière. Elle n’en doutait pas une seule seconde, si la jeune Stark avait naquis dans une autre famille probablement aurait-elle rejoint le rang des Mormonts. Cette pensée lui arracha un nouveau sourire espiègle, tout comme la suite de son discours concernant cette fois-ci les volontés de la petite Stark quant au fait de devenir une grande guerrière. Pour sûr que sa pauvre mère devait se faire du mouron, mais cette manière d’être était ce qu’il y avait de plus normal ici, chez les ours. « Jon a toujours eu les bons réflexes. Et si vous voulez un conseil, visez ses genoux, il a tendance à trop monter sa garde. » Un rire lui échappa à nouveau, prouvant à quel point Alysane tiendrait à maintenir ce secret entre elles. D’autant plus qu’elle en admirait les désirs de la petite fille. « Quand à Lyanna, son principal défaut se trouve dans ses mouvements, elle se fatigue vite. » Un léger sifflement vint à accentuer l’espièglerie d’Alysane à ce sujet. Après tout, elles étaient toutes sœurs et il fallait bien qu’elles se charrient de temps en temps. Toutes avaient leurs points forts, mais toutes avaient également leurs points faibles qu’elles essayent de travailler à leur rythme. La concernant, il s’agissait toujours de la lourdeur de sa frappe. Alysane puisait dans ses forces à chaque fois, et cela lui valait les railleries des plus rapides.

Et puis le ton se mit à changer pour devenir un peu plus solennel. Même si ce n’était pas la volonté première de la jeune femme, il n’en restait pas moins qu’un voile de lassitude paraissait s’étendre dans la pièce devant le sujet abordé. Le retour de Robb Stark avait fait parler et continuerait probablement à l’être au fil des lunes et des années. Aussi, même si Alysane n’était pas présente physiquement pour une telle rencontre, il n’en restait pas moins qu’elle tenait à la bonne gestion de sa région. L’ourse protectrice qu’elle était veillait sur les siens et ne pouvait s’empêcher de répondre à des curiosités que seuls des proches pouvaient lui confier. Cependant, elle notait à quel point la réponse d’Arya était… elle ne trouvait pas le mot exact concernant son ressenti, mais on pouvait nettement y trouver de la fatigue parce que ce discours avait été répété bon nombre de fois. Se pinçant les lèvres, l’Ourse se mit toutefois à rire devant la description faite pour le lézard et bien sûr, elle ne put retenir sa remarque à son sujet. « Grand ou non, un lézard est fait pour rester au soleil. Son ridicule a du en faire rire plus d’un. » se moqua t-elle tout en essayant de contenir son rire. Mais rapidement, elle reprit son sérieux et rajouta sur un ton qui se voulait bien franc. « Loup ou pas, il reste votre frère. Et je ne posais pas la question politique, je demandais juste à une sœur comment elle trouvait son frère. » Car oui, Alysane jugeait plus de l’homme plutôt que du rang et de la place. Elle désirait savoir si l’héritier était un homme bon, un homme dont les premiers aprioris de sa famille étaient bons ou au contraire mettaient en évidence une certaine méfiance. « Je suis de ceux qui font confiance aux premiers instincts. » rajouta t-elle pour ainsi montrer à Arya qu’elles devaient probablement se comprendre toutes les deux à ce sujet. D’un rapide coup d’œil, elle se pencha un peu vers l’avant et regarda en direction de Joer. « Lui par exemple, dès qu’il est né j’ai su qu’il serait un grand bavard, ça n’a pas loupé avec ce qu’il chouine. » Un nouveau rire vint à rompre les diverses tensions qui auraient eu la malchance de s’installer et elle se recula à nouveau pour reprendre sa coupe. « Bref… sinon qu’est-ce que vous avez préféré sur notre île ? » demanda t-elle pour ramener de la légèreté à la conversation. Toujours attaché à bien réaliser son entreprise, Alysane ne déportait plus ses yeux des mèches de la jeune Arya. « J’espère que Lyanna vous a montré ce qui en vaut la peine. » se moqua t-elle un peu tout en retrouvant son sourire. Même si la fatigue s’entendait dans sa voix, il n’en restait pas moins qu’Alysane passait un très bon moment et que cela lui faisait du bien de pouvoir discourir un peu de tout et n’importe quoi.

b l a c k f i s h


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 568
Date d'inscription : 08/08/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyDim 4 Fév - 16:38

Intervention avant incident !
L'Île aux Ours  299, lune 2 semaine 1


Je souris sans rien dire, je savais que ma mère m’aimait, peut-être moins que Sansa, mais elle m’aimait. Je l’aimais aussi, mais ce n’était pas du tout la même chose qu’avec Père. J’avais tellement l’impression que père pouvait parfois lire dans mes pensées ! C’était … je ne savais même pas comment décrire notre relation. C’était juste plus facile de parler avec lui qu’avec ma mère, je ne voulais pas vraiment trop penser à ma relations avec ma mère, ou même penser à mes sentiments, c’était trop compliqué. Je touchai la main d’Alysanne pour la rassurer, je n’étais pas forcément triste, je constatais juste. Je pouvais très bien vivre avec, du moment que mon père était fier de moi.

Alysanne me fit rire. C’était vrai ! Les cheveux pouvaient tenir chaud, je n’y avais jamais vraiment pensé. Je pourrais constater la différence comme ça ! Même si j’avais froid je ne m’en plaindrais pas. Et je crois que je ne me laisserais pas repousser les cheveux. Du moins pas aussi long qu’avant. C’était sans doute un moyen aussi de me démarquer des autres, quelques part j’assumais mes choix.  En partie … Je n’allais pas non plus défier ma mère en lui disant droit dans les yeux que je m’étais fait volontairement couper les cheveux. Je tenais à la peau de mes fesses. Ou simplement à l’autorisation à pouvoir me balader librement dans Winterfell. J’avais déjà de la chance qu’elle ne me colle pas sur le dos un chaperon de garde pour m’obliger à rester toute la journée assise à broder.  De toute manière, j’étais sûre que je pourrais le semer et le rendre dingue.

J’écoutais avec attention ce que me disais Alysanne sur Jon et Lyanna. Je notais avec attention ce qu’elle disait. Non, je n’avais pas honte de me servir de ces informations. Je m’en servirais pour gagner. La connaissance était la clé de la victoire. Alors, je fatiguerais avec plaisir Lyanna pour la désarmer et je n’hésiterais pas du tout à frapper Jon dans les genoux ! Si je pouvais lui l’impressionner aussi, je ne disais pas non. J’avais très envie qu’il soit fier de moi !

Je ris aussi quand elle évoqua le lézard. Oui, j’étais sûre que beaucoup l’avait moqué, mais je crois que le pire avait été Lyanna et moi. Est-ce que je lui racontais ? Je décidais que oui, ça la ferait bien rire elle aussi !

« Oh oui ! Avec Lyanna nous avons même eut des doutes ! On n’était pas sûres qu’il soit vraiment un homme. Mon frère a dit que c’était vraiment un homme. Il a confirmé. Mais je ne comprends pas du tout comment un homme puisse être aussi glabre ! De toute manière … Est ce qu’un homme sans barbe est vraiment un homme ?  »

Je souris doucement en écoutant parler de Robb. Je ne savais pas comment expliquer … Avec Robb … C’était … étrange. Je ne l’avais jamais vu avant quelques semaines. J’avais crains qu’il ne soit comme cet idiot de lézard. Mais … Entre nous le courant était passé tout de suite. Ce n’était pas comme avec Jon. Robb … C’était un peu comme avoir un gros mélange des meilleures qualités de Mère et de Père et que ça avait donné Robb. Il avait la même douceur que mère, mais l’honneur de père. Et puis il avait une barbe qui piquait les joues ! Et moi ça me faisait beaucoup rire ! Il avait la même chaleur que mère aussi et la force de père. J’adorais me blottir contre lui. Je ris quand Alysanne m’affirma se fier à la première impression, qui visiblement était la bonne. Je souris doucement en caressant le crâne du bébé.

« Robb … Robb … C’est un mélange du meilleur de père et de mère. En plus, il est doué avec la neige, même s’il n’avait jamais joué avec avant. C’est un frère Stark, un vrai ! Il aurait put grandir avec nous, je crois que son caractère n’aurait pas été différent. C’est un vrai guerrier aussi ! Même s’il a un style un peu sudiste … on ne peut pas lui en vouloir pour ça ! »

Je me mordillais la lèvre en réfléchissant … Qu’est ce que j’aimais le plus ici ? C’était compliqué ! Il y avait tellement d’endroits magnifique ici ! Je me retiens de me gratter la tête, tout simplement parce que Alysanne avait les mains dedans. Et elle me tirait les cheveux en essayant de les démêler. Cela ne me dérangeait pas plus que ça. J’avais l’habitude et bientôt j’aurais plus de facilité à les coiffer. Ça me démangeais de regarder, mais si je bougeais je pouvais tout faire rater. Il fallait que je sois sage comme  une image.

« Mmmh … La question est difficile ! Lyanna m’a montré tout ce qu’elle pouvait me montrer ! Et je suis allée au cœur de la forêt avec Dacey. Je crois que je n’ai pas de préférence, tout me semble absolument incroyable ici. Ce que je peux dire en tout cas, c’est que j’apprécie grandement la liberté d’action que j’ai ici ! C’est la première fois que je peux m’entraîner vraiment au grand jour. C’est vraiment bien ! J’ai l’impression d’avoir beaucoup de retard, mais que je peux facilement le rattraper. Même si visiblement je me débrouille mieux à l’arc que Lyanna … pour l’instant. »

Oui pour l’instant, parce que si en revenant à Wimterfell je ne pouvais pas vraiment m’entraîner comme je le voulais, ce qui serait sans aucun doute le cas, Lyanna serait rapidement bien meilleure guerrière … Et dire que je voulais être comme Lyanna. Ma tante. Et aussi Lyanna Mormon. Je voulais être comme les deux Lyanna. Je voulais pouvoir galoper les cheveux au vent, porter des chausses, m’entraîner et devenir la meilleure guerrière au monde. Tout en chassant le moindre homme qui s’approchait un peu trop près de moi. J’eus soudain une petite anecdotes à dire à Alysanne, je comptais sur elle pour garder le secret.

« Lyanna n’a pas du tout envie que je me maris d’ailleurs. On a un peu discuté de Sansa et de son avis d’aller au sud, et elle m’a demandé si j’avais moi aussi l’intention de me marier ou si je voulais me marier. Avec un sudiste. Ce à quoi j’ai répondu que si mon père voulait me marier, il devrait avant toute chose m’assommer et m’attacher. Du moins … S’il arrive à me ramener à la maison. »

Non, c’était clair, je ne me laisserais pas faire si Père voulait me marier. Mais je doutais que cela soit dans ses plans. Enfin … Qu’est ce que j’en savais moi ? Je n’étais pas dans sa tête. J’observais l’enfant avec attention, je crois qu’il commençait doucement à se réveiller. Chut ! Chut ! Ne pleure pas s’il te plaît tout va  bien !

©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 213
Date d'inscription : 13/07/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyJeu 8 Mar - 21:14

intervention avant incident
Année 299, lune 2, semaine 2

arya & alysane
Couper des cheveux pouvait s’avérer être une expérience qui favorisait l’entente et le rapprochement. Il s’agissait là d’un simple geste et pourtant, il était bien révélateur d’une confiance qui s’opérait entre les deux partis. La Mormont appréciait s’occuper de ses sœurs de cette manière, elle pouvait à chaque fois témoigner de son côté maternel sans retenue tout en mettant en évidence des instants de partage rien qu’à elles. Telle une tribu composait de chacun de ses piliers, toutes détenaient un pouvoir bien particulier, si bien que lorsqu’une manquait à l’appel tout l’équilibre était remis en question. Elles formaient une cohésion sans pareille, un véritable lien qui ne cessait de s’étendre par delà les années et se renforçait de plus belle par delà les épreuves. Une meute était probablement le terme le plus approprié pour définir ce lien qui les unissait toutes. Et une part d’Alysane songeait en cette même relation du côté des Stark. Tous avaient été élevés de manière à se dévoiler comme uni face à l’adversité, tous avaient  pu acquérir des valeurs visant à leur prouver que la famille prévalait sur tout le reste. Aussi, une part de l’Ourse savait que la petite Stark l’entendait parfaitement dès lors qu’elle émettait des idées en raison de la famille. Même si, elle prétendait connaître une différence de la part de sa mère, il n’en restait pas moins que la jeune femme se doutait combien Lady Stark aimait sa petite Arya. Une mère avait ce rôle à tenir. Etre à la fois maternelle tout en gardant une certaine retenue pour permettre à son enfant de gagner en autonomie. Il s’agissait là du dilemme le plus difficile à atteindre et à affronter, car bien souvent, l’enfant pensait à mal à des relations qui n’existaient pas. Catelyn Stark aimait Arya, ça n’était pas un doute, voire même une question à se poser. Sa prestance dépassait l’entendement et elle était perçue, en dehors de ses terres, comme un modèle matriarcal bien plus marquant que celui de sa propre mère. Maege avait aussi de cette dextérité et pourtant Alysane le lui reprochait une absence qu’elle ne parvenait pas à comprendre. Voilà pourquoi, en émettant cette idée, l’Ourse songeait une conversation qu’elle apprécierait tenir avec la mère des loups, certaine, que de leurs deux voix jaillirait un même discours. Son regard s’attarda pendant quelque instant sur le petit qui dormait paisiblement dans les bras de la jeune fille. Lui-même lui prouvait au quotidien combien il était difficile d’affronter le temps. Il fallait simplement oser le laisser s’écouler, en profitant encore et encore des instants qu’il était à même d’offrir. Et puis, le petit rappel n’en devint que plus amusant. Une sorte de légère incartade qui les amenait toutes les deux à rire de bon cœur devant des révélations desquelles, Alysane attendrait que la jeune Stark en ressorte victorieuse d’ailleurs. Il lui semblait même pouvoir déjà entendre les railleries de sa petite sœur alors que la louve veillerait à la déséquilibrer par sa rapidité. Un sourire plus espiègle prit alors place sur ses lèvres avant que le sujet ne retombe et les entraîne naturellement sur le banquet passé. Bien sûr, Alysane avait déjà pu connaître certaines détails, mais il n’en restait pas moins qu’elle appréciait avoir les retours d’Arya. Après tout, elle était la plus touchée et aux vues des traits de caractères qu’elles partageaient toutes les deux, un petit quelque chose soufflait à l’oreille de l’Ourse qu’elles riraient des diverses remarques qu’elles échangeraient. Cela ne tarda pas à venir d’ailleurs. A peine l’évocation du lézard des terres du sud évoquée que déjà toutes les deux ne pouvaient retenir les moqueries qui enivraient la pièce d’une complicité chaleureuse à l’image de véritables sœurs. Et plus les détails venaient à être partagés, plus la jeune femme s’imaginait une sorte de femme blonde sans forme, en train de gesticuler dans tous les sens. « Un homme sans barbe est encore un enfant ou peut-être est-il victime de … comment nomment-ils cela déjà ? » Malgré son rire, Alysane essayait de chercher les bons mots. « Problème de pilosité ? » tenta t-elle d’émettre tout en ayant un doute sur le terme qu’elle employait. A vrai dire, cette question ne lui avait jamais effleuré l’esprit. « Pourtant, il existe des hommes qui se rasent, tenez, Lord Forrestier a toujours tenu à se présenter finement rasé devant ses pairs. » Et les Anciens étaient témoins de la manière dont l’Ourse percevait ce seigneur. Elle l’avait toujours tenu dans son cœur tant il représentait une figure paternelle comme Grizzly l’avait toujours été pour elle.

Après quoi, le sujet se dévia naturellement encore, en direction du frère de la jeune fille. Robb Stark était de retour, du moins avait-il désiré se montrer présent au cours de ces retrouvailles qui laissaient Alysane perplexe. Mais rapidement, elle fut rassurée alors qu’elle laissait la jeune fille se perdre dans les détails qu’elle lui confiait. Un sourire maternel en vint même à naître sur l’embrasure des lèvres de la Mormont, qui continuait à couper ses cheveux. Il lui semblait revenir à des années en arrière, par les souvenirs que lui comptaient Arya, dès lors qu’elle songeait au retour de Lyra. Toutes les deux avaient beaucoup en commun malgré les apparences et au fil des confidences entendues, Alysane en prenait conscience. « Alors si vous me dîtes qu’il est un vrai Stark, je vais vous croire sur parole. » constata t-elle avec sa détermination qu’on lui connaissait depuis son âge le plus tendre. Comme elle lui avait dit en amont, l’Ourse se fiait toujours à ses instincts et à ses premières impressions, et autant l’avouer, celles qui concernaient la jeune Stark la rassuraient sur le fait qu’elle était sincère dans ses aveux. « J’espère qu’il se bat à notre manière, sinon croyez-moi que je ne pourrai pas retenir mes élans quant à un apprentissage bien nordien. » Un nouveau rire lui échappa devant cette confidence et elle se revoyait des années en arrière lorsque Jon venait s’entraîner sur l’île. Combien de fois s’étaient-ils affrontés ? Un nombre qu’elle n’était même pas certaine de pouvoir avancer tant ils ne les comptaient plus. Mais tous les deux avaient pu apprendre l’un de l’autre et tous les deux voire même tous les quatre avec Edric et le fils Forrestier étaient ce que l’on pouvait dénommer des frères d’armes.

Le calme revenu, les mains toujours entreprises dans l’exercice de cette coupe, la jeune femme veilla à détendre davantage l’atmosphère en demandant cette fois qu’elle partie de l’île appréciait le plus la jeune fille. Après tout, ne se considérait-elle pas comme l’une des gardiennes de ce foyer, l’une des piliers de cette terre qu’elle chérissait plus que tout et de laquelle elle était née. Un sourire angélique étira les lèvres de la Mormont devant les premiers récits confiés par la jeune Stark. Heureuse d’apprendre que cette contrée était pour lui plaire, elle eut cependant un léger pincement au cœur en entendant combien la vérité jaillissait dans ses propos. Et même si la fierté coulait dans ses veines de par cette remarque et cette constatation, il n’en restait pas moins que toutes gardait en tête les raisons pour lesquelles elles avaient eu à agir de la sorte. « L’île aux Ours est une place fort intéressante pour les envahisseurs. C’est pour cette raison que nous avons du apprendre à nous battre, sans cela nous serions assaillis par les sauvageons ou les fer-nés et n’aurions pu survivre. » Un léger soupir vint à lui échapper alors qu’elle coupait une nouvelle mèche. « J’apprécie entendre votre intérêt pour nos défenses et notre manière de vivre. Je ne doute pas que vous parviendrez à rattraper votre retard, vous connaissez nos bases, il suffit de travailler à présent. » Elle se pencha un peu vers l’avant comme pour confier un secret à Arya et rajouta. « Et puis Jon sait se battre. » De sa petite voix faussement innocente, Alysane se retint de rire avant de finalement éclater de rire face aux confessions au sujet de Lyanna. « Vous avez du la faire pester contre tout et n’importe quoi. Quel dommage que je n’ai pas assisté à ça ! » Un nouveau rire fendit l’air de manière à recouvrer l’espace et prouver de cette complicité qui était belle et bien présente ici. Alysane remarquait que Joer gigotait mais n’en tint pas compte, à vrai dire, elle avait beaucoup mieux à faire que de s’intéresser encore et toujours à lui. A croire qu’il avait déteint sur son père !

La question du mariage eut raison de son sérieux, enfin du mince sérieux qu’elle espérait garder, alors qu’une telle vision était aux antipodes de ce qu’elle avait toujours pensé et de la manière dont toutes avaient été élevé ici. « Seules les ladies qui ne peuvent pas se défendre se marient. Ici nous tenons. » commença t-elle à scander avant de se concentrer à nouveau sur la tignasse brune qu’elle démêlait. « Chez les ourses la question du mariage ne se pose pas… Cela entraîne une appartenance et nous appartenons déjà à notre île. » Pour Dacey et elle, la question avait été déjà abordé et toutes les deux s’étaient faites leurs visions du mariage. D’ailleurs, l’idée n’effleurait même pas l’esprit d’Edric en cette heure et la Mormont espérait que jamais cela ne lui viendrait en tête sous peine d’un coup de masse sur sa tête rouquine. « Pourtant je comprends que l’alliance a besoin d’être scellée devant les Anciens pour être effective et comme gravée dans les mœurs. » Elle leva ses yeux au ciel devant ce qu’elle était en train de dire. Il n’y avait que les Sudistes pour croire en cela et ne pas tenir leurs paroles pour en appeler aux croyances, mais il s’agissait d’une malheureuse réalité. « Mais ne songez pas à cela, vous avez encore de nombreuses années pour vous entraîner et ne pas avoir à vous marier. » essaya t-elle de la rassurer avant de se pencher à nouveau vers l’avant de l’agitation du nourrisson. Instinctivement, la Mormont se mit à fredonner une contine, cela fonctionnait bien souvent avec le petit avorton lorsqu’il s’agitait. Mais en effectuant ce geste, la jeune femme sentit une douleur au niveau de son ventre qui l’obligea à se redresser rapidement pour recouvrer contenance. « Hum… et donc… Lyanna vous a-t-elle parlé de mariage ? J’ose espérer que non, elle a eu un parfait exemple de ce qu’implique un mariage avec une de ses sœurs. » Là était également le gros problème des Mormonts concernant le mariage. Lyra et son alliance forcée avec les fer-nés. Alysane n’avait jamais pu se remettre de cette histoire et probablement ne le pourrait-elle jamais. Néanmoins, elle espérait pouvoir s’amuser un peu plus de sa petite sœur et pourquoi pas ne pas chercher à la charrier lorsque le temps se présenterait.


b l a c k f i s h


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 568
Date d'inscription : 08/08/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptySam 10 Mar - 10:56

Intervention avant incident !
L'Île aux Ours 299, lune 2 semaine 1


J’aimais bien me faire couper les cheveux par Alysanne, c’était agréable : elle au moins elle ne me tirait pas les cheveux ! Il faudrait qu’elle donne des leçons à quelques servantes de Winterfell, elles adoraient me tirer les cheveux … Soit disant il y avait des nœuds ! Des nœuds … Si on me laissait faire j’aurais eu les cheveux très courts cela ne serait pas un problème ! Mais je n’avais, bien sûr, pas eu le droit. Jusqu’à maintenant. L’Île aux Ours, ou ourses je crois que définitivement il fallait renommer cet endroit l’Île aux Ourses ça serait bien mieux et beaucoup plus logique, était vraiment un endroit extraordinaire et si je n’avais pas déjà eu une maison presque parfaite, je serais venue vivre ici pour toujours. Au moins j’avais l’impression d’être comprise sans vraiment avoir à besoin de parler.

Je ris doucement en acquiesçant : voilà, le prince était sûrement encore un enfant ! C’était pour ça qu’il n’avait pas encore de barbe, pourtant il devait bientôt se marier je crois … Pauvre femme, elle allait sans aucun doute être déçu, à moins qu’il ne soit très doué avec sa langue … Durant le banquet il ne l’avait pas vraiment été. Mais peut-être qu’avec une femme il pourrait lui raconter tellement de choses idiotes qu’elle s’endormirait enfin ? Bran était plus virile que lui … Et mon frère avait sept ans ! Il était vrai qu’il existait des hommes qui se rasaient, Robb m’avait dit que dans le sud c’était ce que faisait les hommes. Mon père aussi se coupait la barbe ! Mais ce n’était en rien comparable à Ça ! On aurait dit qu’il avait de la peau de bébé sur les joues ! J’étais sûre qu’elle , sa peau, n’avait jamais goûté à la caresse du rasoir ! J’avais plus de virilité que lui ! Alors que j’étais une fille et une enfant ! D’ailleurs, j’étais presque sûre également de mieux savoir manier l’épée que lui. Il était sûr que tout les hommes ne maniaient pas l’épée, on pouvait voir les mester, mais il était prince non ? Il était pas censé … défendre le royaume ou une bêtise du genre ? Si c’était lui qui devait nous défendre, autant dire qu’on essayait d’éteindre un incendie en jetant des sceaux de pailles sèches dessus !

« Je sais que les hommes se rasent, parce qu’une barbe pas entretenue ce n’est pas présentable, mais lui … C’est comme-ci il avait les fesses d’un bébé sur les joues ! Je suis sûre que Bran a déjà plus de barbe que lui ! »

Je souris néanmoins : elle ne remettait pas ma parole en doute sur mon frère, encore heureux ! J’en avais assez d’être prise pour une petite fille qui ne comprend rien à rien et qui ne fait que regarder le monde que par des chansons ! Ça c’était Sansa, ce n’était pas moi. Mon frère … Première rencontre seule à seul nous nous étions battu ! Gentiment certes, mais pour moi cela avait été le meilleur moyen de faire sa connaissance et de le tester en quelques sorte. Même si sur le coup je n’avais pas du tout pensé à ça, je devais bien l’avouer. Je ne pus m’empêcher de rire en imaginant Alysanne se battre avec mon frère et lui botter les fesses pour qu’il se tienne comme un nordien. L’image n’était pas des plus plaisante, c’était mon frère, mais elle était tellement drôle ! Sans la connaître comme je pouvais connaître les miens, je savais qu’Alysanne en serait capable sans la moindre once de remords, et sûrement même avec beaucoup de fierté d’avoir fait ça. Pourquoi pas ! C’était une manière comme une autre de faire connaissance, pas plus mauvaise qu’une autre !

« Je crois que tu pourrais ! Mais tu serais surprise, il est presque aussi bon que Jon. Et si je dis presque c’est parce que je ne peux pas les comparer ! »

Et que je ne voulais pas, je n’aimais pas comparer les gens entre eux. C’était comme avec Sansa et moi. On ne comparait pas les êtres humains entre eux voyons ! C’était stupide ! Et méchant.

J’écoutai avec attention Alysanne parler de son Île. L’amour pour sa terre était clairement audible et c’était beau. En fait chez les Mormont : tout était beau. De leur manière d’être à leur manière de paraître. Aucune n’était semblable à l’autre, c’était comme une petite mosaïque soudée aux couleurs pastelles éclatantes : mille et une nuances pour un tableau magnifique et subtile. Je ne savais pas réellement ce que cela voulait dire, mais ça sonnait bien, je ne le dirais pas. Cela ressemblait trop à du Sansa. Je souris et étouffai un rire lorsqu’elle parla de rattraper dans le maniement, mais mon sourire se fana un peu lorsqu’elle parla de Jon, même s’il devait être rentré son absence m’avait beaucoup pesé, je ne l’avais pas montré mais c’était vrai.

Le mariage, je n’aurais peut-être pas dû aborder ce sujet. Je baissai un peu les yeux sans rien dire, j’aimerais vraiment ne pas me marier, jamais, mais je n’étais pas sûre que je le puisse : j’étais fille de seigneur après tout, non ? Sansa rêvait de se marier, pas moi, c’était pour moi une prison dans laquelle on voulait m’enfermer, et je ferais tout pour ne jamais y aller, mais contre mon père … pourrais-je vraiment dire non ? Je n’en étais pas du tout sûre. Oui, je pourrais toujours m’enfuir, mais je savais qu’il pourrait me rattraper. Je souris en l’écoutant … Appartenir juste à une terre … C’était vraiment comme ça que j’aimerais être. Les alliances scellés sous le regard des anciens dieux … Avant que déjà on ne me mari sous autre chose que sous leur regard, je connaissais les formulations, mais Alysanne avait raison : il était trop tôt pour penser à ça, j’avais neuf ans. Je verrais quand j’en aurais quinze ! J’observais Alysanne avec attention, soutenant son regard avant de détourner la tête et de bercer le petit.

« Lyanna a dit que si on devait me forcer à me marier elle viendrait m’enlever. Et je lui ai dis que cela ne serais nullement un enlèvement puisque je serais d’accord. Sinon j’ai dis que au besoin je me marierais avec elle pour qu’on me fiche la paix. Tu pense que c’est possible ? »

Après tout, cela ne coûtait rien de demander, et pour les enfants : bah ! On s’occupera d’orphelins, ça serait presque pareil. Quelle importance ? Au moins les deux parties seraient heureux et l’alliance serait faite non ? Me marier avec Lyanna … Je saurais à quoi m’attendre ! Et puis nous nous entendions bien ! Nous formerions le meilleur duo de tout Westeros !

©️ Feniix


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardienne des Ours
Alysane Mormont
Gardienne des Ours
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! H0aLkHhc_o
Ft : Hayley Atwell
Multi-Compte : Marianne Harlton et Mary Mervault
Messages : 213
Date d'inscription : 13/07/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyDim 15 Avr - 11:49

intervention avant incident
Année 299, lune 2, semaine 2

arya & alysane
Il était beaucoup plus aisé de pouvoir converser dans le calme et la sérénité que se perdre dans des courbures d’échine. La véritable valeur d’un Homme quel que ce soit son genre se situait dans sa capacité à laisser la franchise envahir son cœur et non se laisser berner par les aléas qui auraient pu le manipuler. Cet intermède était plaisant, d’autant plus enrichissant qu’il permettait aux deux jeunes femmes de pouvoir apprendre à se connaître différemment que ce qu’elles avaient pu voir jusqu’alors. Alysane appréciait beaucoup en apprendre davantage sur la petite Arya Stark. Lui trouvant des intérêts qui lui rappelaient combien son tempérament était sans pour lui rappeler la fougue que les Mormonts partageaient. Fière de ses origines, la petite Stark ne cessait de lui prouver combien elle avait du loup en elle dans ses idées mais aussi par ses intentions. Vouloir se battre nécessitait un courage intérieur, une véritable force par laquelle la délivrance s’extasiait sous les plus beaux panaches. Il n’était pas nécessaire de vouloir se prouver quelque chose, seule la protection des siens l’emportait. Et plus elles parlaient et se confessaient l’une à l’autre, plus la plus âgée trouvait dans les intentions de la plus jeune de cette fougue. Son sourire ne faisait que grandir d’avantage devant ce constant, devant cette évidence qui lui montrait combien le Nord résisterait face au reste. Si tous gardaient cette idée intacte alors leur survie n’en serait que plus assurée. Peu importent les raids des sauvageons, des fer-nés, de tout envahisseur, ils réussiraient à trouver une cohésion entre eux pour former ce bloc prêt à défendre son territoire et cette terre chère à leurs cœurs. D’ailleurs les mentalités ne faisaient que se juxtaposer les unes aux autres, au point que cela en devenait risible devant les détails soutenus par les filles concernant le lézard du sud. Le rire ne tarda pas à se joindre à la partie. Ravivant une complicité qui grandissait à mesure des échanges et qui entraînait aussi bien Arya qu’Alysane vers ce chemin de moquerie qui était pour ravir la plus âgée. Il suffisait de tendre la perche du cynisme à la Mormont pour qu’elle la saisisse sans se faire prier. Elle l’avait toujours fais au grand damne de sa mère et même de sa grande sœur. Alors pourquoi s’empêcher d’agir autrement face à ce qui était rapporté. La tentation était bien trop grande pour la laisser filer. « N’insultez pas le bébé que vous portez en le comparant à ce lézard pubère. » Il était aisé d’entendre l’amusement dans la voix de la jeune femme alors qu’elle se penchait doucement pour vérifier de l’état de son ourson. Pour l’heure, ce dernier paraissait calme et elle priait les Anciens Dieux pour qu’il le demeure encore un peu. « Hélas, le Sud ne peut pas avoir les qualités du Nord. Gardon ce qui est notre sans le partager. » son rire se confondait à celui de la jeune fille alors qu’elle glissait un peu plus ses doigts dans ses cheveux pour essayer de terminer son entreprise. Cela eut tendance à la rassurer, alors qu’elle comprenait que de son acte aucune résistance n’était tenue. Au moins, Alysane avait le mérite de ne pas lui faire de mal et peut être qu’Arya garderait un excellent souvenir de ce passage. Elle l’espérait tout simplement. La conversation s’en joignit naturellement en direction du frère qui était à peine retrouvé. Heureuse pour la petite Stark, Alysane voulait bien admettre que ces retrouvailles devaient leur faire le plus grand bien à tous. Elle-même se souvenait encore des émotions qui l’avaient habité dès lors que ses bras avaient pu serrer la silhouette de Lyra. Certes, les circonstances en étaient différentes, mais il n’en restait pas moins que recouvrer une famille entière était certainement le plus beau des cadeaux offert par les Dieux. Cela étant, le sourire ne la quitta pas le moins du monde alors que l’évocation quant à une bonne maniabilité des armes de la part de Robb Stark eut tôt fait de les faire réagir. Nul doute que le jeune loup aurait des élans Nordiens dans ses veines, néanmoins, Alysane se gardait un droit de réserve tant qu’elle ne l’avait pas vu à l’œuvre. Après tout, ne lui avait-elle pas avoué qu’elle se fiait à son instinct ? « Nous nous en amuserons le moment venu. » laissa t-elle échappé d’un air enjoué avant de retenir une grimace face à un nouveau mal de ventre. Elle inspira fortement pour en calmer le pic et retrouva rapidement sa bonne humeur pour continuer sa coupe.

Et puis le fil de la discussion se mit à prendre une tournure beaucoup plus sérieuse. Mettant en évidence des questionnements que toutes les filles viennent un jour à se poser : le mariage. Alysane avait cette chance d’appartenir à une famille de laquelle ce sacrement n’avait pas autant d’importance pour d’autres. Ici, l’appartenance ne pouvait se résoudre qu’envers leur île, leur berceau et le peuple qui avait eu raison de tout le reste. Nul devoir politique ou autre n’était à prendre en considération, surtout depuis l’épisode de Jorah Mormont. Le mariage était bannir pour elles. Voilà pourquoi, elle préféra rassurer la jeune Arya sur le fait qu’elle avait le temps avant de songer à cela. Le temps mais surtout le droit de profiter de cette liberté qui lui était propre et qui animait ses intentions présentes. Le sourire lui revint de plus belle au moment où cette évocation du passée lui rappelait combien Lyanna portait bien son nom. Le revers de fortune comme diraient certains, cependant, Alysane était bien contente de pouvoir appréhender ce message là dans les dires de sa petite sœur. « Et elle a raison de ne pas le désirer elle non plus. » Cependant, les dires d’Arya la firent réfléchir sur le meilleur ton à adopter. Elle comprenait les enjeux derrière mais savait très bien que d’un regard plus jeune, ils étaient bien différents. « Comme je vous le disais, ne vous en souciez pas pour l’heure. Vous avez de belles années devant vous et même si Lyanna a tendance à vouloir vous garder pour elle, viendra pour elle aussi le temps de se pencher sur les véritables questions de sa survie et donc de perdurer la protection de notre île. » Ses épaules se haussèrent doucement avant de se rabaisser dans une lourdeur bien connue d’Alysane. « Profitez simplement et enrichissez vous de tout ce que vous pourrez côtoyer. A vos âges c’est là le plus important. » Avoua t-elle avec une réelle conviction dans le timbre de sa voix. Pour sûr, si Alysane avait à donner un conseil ce serait ce dernier puisqu’il reprenait exactement ce pourquoi les Mormonts étaient présentes à l’heure actuelle.

Ses mouvements en arrivèrent enfin à se stopper et d’un geste rapide, la plus âgée passa devant la plus jeune pour vérifier de son travail. Maintenant des mèches pour les effiler un peu, elle constatait avec préciosité de ce qu’elle venait de couper. « Il me semble que nous en avons terminé avec votre coupe. » lui affirma t-elle avant de chercher un miroir dans la pièce. Elle ne tarda pas à le trouver d’ailleurs et finit par le tendre à la petite Arya. « Qu’en dîtes-vous ? Vous aurez beaucoup plus de liberté à présent et normalement vous n’aurez plus non plus à vous soucier de quelconques nœuds. » Son sourire trahissait son ravissement en raison de ce qu’elle venait d’effectuer, mais surtout de la complicité qu’elles avaient réussi à instaurer entre elles par le biais de ce partage. « Je vais vous déchargez du petit. » finit –elle par entreprendre alors qu’elle se baissait pour récupérer le petit Jeor. Ce dernier commença à rechigner mais rapidement et en reconnaissant l’odeur de sa mère, il finit par arrêter de chouiner pour un oui et un non. « Ce fut un plaisir que d’avoir pu vous venir en aide Arya Stark, j’espère que notre entrevue vous aura permis d’en savoir un peu plus sur nous et vous aidera à tenir tête à quelques uns de vos ennemis. » Un rapide clin d’œil scella sa confidence, les ramenant vers les petites anecdotes qu’elle avait pu glisser concernant les gardes de Lyanna ou de Jon. Arya avait toutes les cartes en mains à présent, et Alysane savait qu’elle saurait bien s’en servir.

Spoiler:
 

b l a c k f i s h


Ours grognon aux enfants mignons .Forte personnalité aux reflets argentés. Impatiente mais souriante, tu apportes la joie sous ton toit .Ours au fort caractère qui veille sur ses terres
merci Edrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Intervention avant incident ! Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 568
Date d'inscription : 08/08/2017

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! EmptyDim 15 Avr - 15:30

Intervention avant incident !
L'Île aux Ours  299, lune 2 semaine 1


Je ris de nouveau lorsqu’Alysane me demanda, en riant, de ne pas insulter son fils en le comparant au lézard du sud. Ce que je pouvais comprendre ! Comparer un petit ourson des plus adorable à qui j’avais envie de croquer les joues à cet espèce d’adolescent mal dégrossis. Bru … Pauvre enfant ! Le bébé, pas le lézard. Je caressais doucement le crâne du petit qui était toujours calme alors qu’Alysane se pencha un instant par dessus mon épaule pour regarder son fils. Songeuse je regardai un instant la mère et le fils … Sans toujours trouver une ressemblance. Pour moi, tout les bébés étaient identiques. J’étais sûre que ma mère, toute les mère du monde, me tiraient les oreilles, et pas que les oreilles, si elles m’entendaient penser ça. Et curieusement je tenais à mes oreilles. Je hochai la tête, jamais le sud n’aurait autant de noblesse, de courage, de force, et d’honneur que le nord. J’eus un mince sourire moqueur.

« Déclarons tout de même que les princes du sud ont de belles joues blanche et lisses de toute barbe ! Et qu’ainsi ils passent le reste de leur vies des enfants ce qui expliquent leur comportement d’enfants trop gâté : ils veulent quelque chose ils prennent sans demander la permission ! Et bien sûre la faute revient ensuite sur les « parents » qui tentent de remettre de l’ordre. »

Si j’avais été un chat j’aurais ronronné en sentant les doigts d’Alysane dans mes cheveux, elle était douce … J’aurais pus dire plus que Mère, mais quand même pas, parce que ma mère … et bien c’était ma mère et que … Je n’avais aucun argument pour me défendre, mais avec ma mère c’était aussi bien, voir mieux. Quand elle se donnait la peine de bien vouloir me coiffer un peu.

Je souris en l’écoutant parler du mariage, elle avait raison, c’était bien trop loin pour que je m’en préoccupe réellement. D’ici quoi … Peut-être dix ans je devrais vaguement potentiellement m’en occuper un peu sérieusement. Dix ans … Il pouvait s’en passer des choses ! Beaucoup trop sûrement, mais cela montrait que j’avais largement le temps avant de m’occuper de quoi que ce soit autour du mariage. De toute manière, il y avait du monde devant moi à marier ! Robb, Sansa et Jon.

Je suivis des yeux Alysane qui passa devant moi pour finir de me tailler les cheveux, j’avais parfaitement confiance en elle et dans les mouvement de sa lame. Après tout … Visiblement elle savait ce qu’elle faisait. Ah ! Elle avait finit ! J’avais hâte de voir ce qu’elle avait fait ! Je me sentais tout légère ! C’était une sensations des plus délicieuse ! Je passai rapidement mes doigts dans mes cheveux joyeuse. Je pris le miroir et examinai la coupe. C’était absolument parfait ! C’était assez courts pour que cela ne me gêne pas, mais assez long pour que je puisse les attacher et que cela reste convenable, je pourrais les attacher comme père ! C’était parfait ! Je la laissai prendre son fils avant de me lever et de passer de nouveau es doigts dans mes cheveux courts. Je fis un tour sur moi-même en souriant à Alysane. Je me hissai sur la pointe des pieds et déposai un baiser sur la joue d’Alysane pour la remercier.

« Ce fut un plaisir de discuter avec vous Alysane Mormont ! J’espère pouvoir encore échanger avec vous et sur vous et sur nos ennemis »

Je répondis à son clin d’œil avant de nettoyer les cheveux qu’il y avait par terre pour permettre à Alysane de vaquer à ses occupations, avant de courir rejoindre Lyanna. Bientôt nos rires se mêlèrent.

©️ Feniix


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Intervention avant incident ! Empty
MessageSujet: Re: Intervention avant incident !   Intervention avant incident ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention avant incident !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dépot d'arme/avant poste ork
» Purifiez votre âme avant le jugement dernier
» La dernière série avant la fin du monde
» Qui veux voir l'handicapé avant son accident
» Mettre en avant un scénario

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: