RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans le Val, Dorne, les IDF et l'Ouest! Points à la clé !

Partagez | 
 

 [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris

Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Connington || Ynis Allyrion || Maege Mormont
Messages : 407
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Lun 6 Nov - 23:52

La lune 5 de l’An 289 est une lune noire. Pyk est assiégée par l’armée du roi Dragon et les autres suzerains de Westros. Lors de la précédente Lune, Balon Greyjoy a lancé sa propre rébellion. Mais tout comme celle de Robert Baratheon, elle a échoué. Balon se tient dans son bureau dans son château de l’île de Pyk. Son deuxième fils est mort et la belle Harloi lui en tient rigueur, il le sait. Elle s’est enfermée dans ses propres appartements et ne lui a adressé aucun mot. Balon regarde la mer se déchaîner aux pieds des coteaux. D’un geste rageur, il envoie valser les plans de batailles sur la table. Il serre toujours les poings lorsque l’on vient frapper à sa porte. Le suzerain des Îles de Fer émit un grognement et l’individu entre. L’homme s’approche et incline la tête avec respect. « Mon seigneur, il est temps de vous montrer. Vous avez plié le genou devant le dragon mais il réclame des pupilles. Mon seigneur vous devez donner votre réponse au roi dragon. » Balon arqua un sourcil. L’homme se recula prêt à sortir au premier signe de colère. Mais le signe de vint pas. Lord Greyjoy esquissa un sourire mauvais et quitta en premier la pièce. « Venez avec moi. Je vous donne l’ordre de m’empêcher de tous les passez au fil de mon arme. » L’homme hocha du chef en silence. Lord Greyjoy pouvait être surprenant parfois. Personne n’aurait pu croire que le seigneur des Îles de Fer aurait pu faire une telle requête.

Balon descendit les escaliers qui le mèneraient en dehors de la forteresse Greyjoy. Il croisa l’une de ses femmes-sels et lui offrit un large sourire comme pour la rassurer. Il croisa ensuite un garde. « Allez chercher mon fils et dites-lui de me rejoindre aux portes du château. » Lorsqu’il eut fini de délivrer son message il fit signe au garde d’y aller. L’homme se retira prestement et le seigneur des lieux ainsi que l’homme qui l’avait rejoint dans son bureau poursuivirent leur chemin. Balon poussa enfin la lourde porte et fit face aux hommes qui se trouvaient devant lui. « Je vous laisse mon fils comme pupille. » lâcha sans prévenir le seigneur des Îles de Fer à l’encontre du roi Dragon. Puis il posa son regard dur sur Lord Tywin, le suzerain des terres de l’Oust. Le Lion Lannister, Balon Greyjoy le fixa de son regard pendant de longues secondes. Par son arrivée, le jeune Theon Greyjoy brisa cet échange silencieux. Le père posa sa main sur son épaule, comme une espèce de tentative d’affection bien trop brève pour être parfaitement sincère. Oh, Balon aimait ses enfants, oui il les aimait mais à sa manière, dure, froide, distante, cherchant toujours à les endurcir à les faire devenir de véritables fer-nés.

Balon s’approcha légèrement de Rhaeegar. Celui qui aurait la lourde charge de s’occuper de son fils n’était pas encore désigné. Balon doutait qu’il s’agisse du roi. N’avait-il pas déjà pris comme pupille le fils du loup. Quand il repensait au fait que quelques années plus tôt, le loup aurait pu combattre avec le Kraken, Balon serra la mâchoire. Ces hommes, nordiens et autres étaient tous des couards Ils avaient eu si peur lors de la rébellion de Robert qu’il avait tous courbés l’échine et répondu à l’appel du Dragon pour venir s’occuper des Greyjoy. Fallait-il qu’il leur rappelle qu’à l’époque il ne s’était retiré uniquement parce que son père avait eu le bon goût de mourir ? « A qui incombera la tâche ? Votre Majesté. » Ah les mots étaient sortis, durs, hachés.

1 round 12'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Sept Couronnes
avatar
Roi des Sept Couronnes
Valar Dohaeris

Ft : Karl Urban
Multi-Compte : Liane Vance
Messages : 352
Date d'inscription : 27/12/2017

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Lun 8 Jan - 12:17

La joute des ennemis jurés

An 289 - Lune 5 - Semaine 3



Feat. Balon Greyjoy

Le vent fouetta le visage du souverain des Sept Couronnes avec vivacité. Les notes de sel en provenance de la mer, et l’air humide qui les entourait, collaient parfaitement au ciel gris qui les accompagnait depuis maintenant plusieurs jours. Depuis, d’ailleurs, la fin des conflits armés… « comme si leur Dieu Noyé commentait leur défaite depuis l’au-delà » pensa le Dragon. Un de ses gardes vint à lui, attendant ses ordres. Rhaegar lui ordonna de préparer à mouiller à Pyk. Il était temps de confronter le Kraken face-à-face. Son navire fit donc voile jusqu’à l’un des derniers quais épargnés par la guerre. Une fois à quai, il quitta son navire non sans avoir fait mandé au préalable les Lords Eddard Stark et Tywin Lannister pour le suivre ; Lord Stannis Baratheon ayant été chargé de gérer la flotte royale durant l’entrevue du vainqueur et du vaincu.

Rhaegar marcha en silence, le même air grave sur son visage que l’on pouvait également lire sur celui de ses accompagnateurs. Ni lui, ni le Gouverneur du Nord, ni le Lion de l’Ouest, ne prononcèrent un mot jusqu’à leur arrivée au château des Greyjoy. Les gardes postés aux portes les ouvrirent, non sans réticence ni animosité dans leurs regards à l’encontre de ces trois hommes et de leurs gardes. Ils pénétrèrent dans une grande cour intérieure dans laquelle le vent s’y engouffra jusqu’à ce que les gardes n’en referment avec difficulté les portes. On leur signifia que Lord Balon Greyjoy avait été prévenu et qu’il arriverait sous peu. Rhaegar répondit par un simple hochement de tête et attendit, les mains jointes devant lui. A sa droite, Lord Eddard, sa main posée sur le pommeau de son épée imposante, jetait des regards alentours, n’aimant guère la façon dont les gardes de la Maison Greyjoy les regardaient. A sa gauche, Lord Tywin, lui, semblait fixer un point droit devant lui, la tête haute et fière, le regard dur et décidé de celui dont rien, ni personne, ne peut ébranler ou impressionner. Rhaegar n’était ni suspicieux comme le droit Eddard, ni fier comme l’autoritaire Tywin. Il avait juste hâte d’en finir et de pouvoir quitter cet endroit qu’il abhorrait.

Enfin, les portes situées face à eux s’ouvrirent sur l’homme qu’ils étaient venus voir, s’avançant vers eux avec une insolente détermination pour celui qui avait pourtant été vaincu par la coalition royale. Les trois hommes du continent le regardèrent en retour. Aucun salut si ce n’est une phrase lâchée de but en blanc par Balon Greyjoy, au sujet de son fils, le dernier encore en vie. S’ensuivit un long échange silencieux mais ô combien menaçant entre le Lion et le Kraken. Rhaegar se tourna vers Lord Tywin mais ce dernier ne brisa pas l’échange de regards avec son interlocuteur pour le tourner vers le Roi. Ce dernier se tourna alors vers Lord Eddard qui, croisant son regard, avait l’air de vouloir lui dire d’intervenir dans les plus brefs délais avant que les choses ne s’enveniment. Se retournant alors vers le Greyjoy, il voulut parler mais il fut interrompu par l’arrivée du dernier né de Balon Greyjoy, un tout jeune garçon qui semblait totalement apeuré. Il alla droit vers son père qui plaça des mains protectrices sur les frêles épaules du garçon avant de s’adresser au Roi avec autant de tact que de politesse. Rhaegar fronça les sourcils et, après un instant de réflexion, prit la parole :

Lord Eddard ?

Ce dernier s’avança puis Rhaegar poursuivit :

Je vous confie le dernier fils de Lord Balon Greyjoy comme pupille. Vous veillerez à lui conférer les mêmes soins et éducation qu’à vos enfants. Il restera à vos côtés pour une période indéterminée et tiendra, en partie, lieu d’engagement de ne plus reprendre les armes contre les Sept Couronnes.

Il laissa un moment de silence sur ces mots avant de reprendre à l’attention du jeune garçon :

Ne prends rien d’autre que ton manteau et des vêtements chauds pour la traversée et le voyage jusqu’à Winterfell.

Puis Rhaegar s’approcha à son tour de Balon Greyjoy :

Si vous n’avez pas d’autre enfant à confier, Lord Balon, je suggère que vous désignez parmi vous bannerets un enfant à confier en guise de pupille à mes Seigneurs. Pas à moi, ni à Lord Tywin. Dites-moi si je me trompe dit-il en se tournant vers le Lion Lannister,mais je pense que vous vous souciez plus de votre flotte que d’un otage en bas âge…

Le Lion darda un bref instant ses yeux verts brillants d’or sur le Dragon puis articula, la mâchoire serrée de colère :

En effet, Majesté.

Hochant la tête, Rhaegar retourna son attention sur le Fer-Né, questionnant sur un ton hâtif ?

Et bien ?

DRACARYS 2017


House Targaryen
When this battle's done, I mean to call a council. Changes will be made. I meant to do it long ago, but...well, it does no good to speak of roads not taken.


AWARDS 2018 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris

Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Connington || Ynis Allyrion || Maege Mormont
Messages : 407
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Mer 10 Jan - 13:31

L’échange silencieux entre le seigneur des Îles de Fer et celui de l’Ouest faillit bien finir en bain de sang. Aucun des deux ne voulait céder et la joute prit finalement fin avec l’arrivée fort à propos du dernier fils de Lord Balon, Theon Greyjoy. L’enfant serait confié en tant que pupille à l’un des deux seigneurs, mais lequel ? Balon attendit que le roi se prononce et lorsqu’il fit appeler Lord Eddard Stark, le Kraken comprit la réponse du roi Dragon. Ainsi Theon irait au Nord. Balon ne savait encore s’il devait s’en réjouir ou crier sa rage. Le Nord, cette contrée qu’il avait déjà pillée à moulte reprises. Ses hommes y avaient leurs petites habitudes et peut-être qu’il ne serait pas si compliquer d’aller soustraire le garçonnet à ces maudits loups qui venaient mordre leur ancien allié. Un léger rictus s’afficha aux commissures de ses lèvres comme un pointe de satisfaction. Quant à cet engagement de ne plus reprendre les armes… Balon hocha la tête docile face à ce que le roi pensait comme aller de soi. Mais en réalité, le Kraken rongeait son frein. « Lord Eddard Stark je vous confie donc mon fils. Tâchez néanmoins de ne point trop en faire un enfant policé. Il est un Greyjoy après tout. » souffla le Fer-né qui venait de pousser son rejeton vers le Nordien alors que le roi venait de lui dire qu’il ne devait prendre qu’un manteau et quelques vêtements chauds pour la traversée en direction du Nord.

Balon n’avait rien répondu pour l’usage des armes. Il ne préférait pas répondre. Après tout ne disait-on pas qui ne dit mot consent ? Et bien c’était précisément ce que le seigneur de ces lieux voulait laisser entendre au roi. Il n’allait tout de même pas faire une promesse qu’il s’empresserait de rompre un jour ou l’autre lorsqu’il en aurait à nouveau les moyens, les soutiens et la puissance. Balon soutint le regard du roi alors que ce dernier lui demandait de désigner parmi ses bannerets l’enfant qui serait confié à un des autres seigneurs vainqueurs s’il n’avait plus d’enfant à donner. Balon resta de marbre et du coin de l’œil vit s’approcher son serviteur. Ce dernier lui souffla quelques mots à l’oreille et Balon se raidi dans sa posture. Il le défia du regard de prononce encore un seul mot. « Non, vous me les aurez tous pris les uns après les autres… » persifla le père. Oh il lui restait bien sa fille Asha, mais il était strictement hors de question qu’elle quitte elle aussi les Îles de Fer. Et puis à quoi servirait bien une fille en tant que pupille. Pour qu’elle devienne aussi… aussi. Son esprit ne trouvait pas le mot le plus adéquate et cessa là sa réflexion. Puis soudainement, Balon Greyjoy éclata de rire en entendant Lord Tywin Lannister répondre par l’affirmatif à la question du roi concernant ses navires. Sons rire était sonore, presque mesquin. Bien sûr qu’il préférait sa flotte à devoir s’occuper d’un gamin venu des Îles. « Oh lord Tywin soyez beau joueur. Vous avez voulu jouer sur les mers avec des hommes qui y passent leur vie. Ne vous a-t-on jamais dis que le les lions ne savaient pas marcher sur l’eau ? » railla le Kraken. Il guetta cependant la réaction du souverain des Sept couronne face à cette provocation qui ne e concernait pas vraiment. Mais le seigneur était assez curieux de voir si Rhaegar interviendrait avant ou s’il laisserait le Lion Lannister répliquer. Puis après un petit silence, l’homme reprit. « Voyez Lord Tywin, le Dragon lui ne s’expose jamais réellement préférant laisser faire ses sujets. » reprit le Kraken. Sa phrase pouvait être perçue comme bon leur semblerait. Il y avait à la fois de la moquerie et un brin de condescendance face à ce monarque qui ne se montrait qu’à la fin lorsqu’il était vainqueur. Mais aussi un certain respect face à cette fourbe intelligence qui voulait garder en vie le roi Dragon et sa lignée. Finalement sur ce point Rhaegar n’était point si différent de son père qui était resté cloîtré au Donjon Rouge. Un acte qui lui valut la mort puisque le Régicide s’y trouvait lui aussi.

2 round 12'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Sept Couronnes
avatar
Roi des Sept Couronnes
Valar Dohaeris

Ft : Karl Urban
Multi-Compte : Liane Vance
Messages : 352
Date d'inscription : 27/12/2017

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Mer 17 Jan - 13:54

La joute des ennemis jurés

An 289 - Lune 5 - Semaine 3



Feat. Balon Greyjoy


Rhaegar ne le vit pas, car il se trouvait devant ses deux accompagnateurs mais le Gouverneur du Nord fronça les sourcils de mécontentement au rire du Kraken. Quant au Lion Lannister, ses joues frémissaient de colère et, visiblement, l’homme qui ne laissait jamais voir ses sentiments aux autres peinait à camoufler sa rage. Mais Rhaegar, lui, resta de marbre, droit et silencieux devant l’hilarité de l’homme qui avait vu sa rébellion anéanti, ses fils mourir et le dernier encore en vie bientôt loin de lui. Aux moqueries du Greyjoy succéda un long silence lourd. Tywin Lannister n’allait certainement pas se rabaisser à répondre aux railleries de Balon Greyjoy. A la place, le Seigneur de Castral-Roc inspira profondément, calmement et lentement, se redressa et contempla Balon d’un air rempli de dédain et de dégoût.

Le Dragon ne répondit rien non plus à la pique lancée à son encontre, copiant l’attitude du Lion, qu’il jugeait la plus sage en cet instant.

Vous vous ridiculisez, Lord Balon. dit-il sur un ton méprisant.

Et c’était bien là ce qu’il pensait mais attendre une attitude effacée et presque contrite d’un Fer-Né était utopique et impensable.

Vous avez commencé cette guerre, Lord Balon. Votre frère l’a aggravé. Il est temps pour vous d’en subir les conséquences, aussi lourdes soient-elles.

Sur ces entrefaites, le jeune Theon revenait vers eux accompagné d’un serviteur. D’instinct, il alla vers son père mais Rhaegar ne lui laissa pas même le temps de le rejoindre qu’il dit :

Fais tes adieux à ton père, enfant, puis rejoins Lord Eddard Stark. lui ordonna-t-il en désignant ce dernier.

Puis ses yeux violets, durs et froids, remontèrent vers le père du garçon :

Embrassez votre fils puis rejoignez-nous à l’extérieur pour y entendre votre jugement. Gardes ? dit-il à l’attention d’un groupe de cinq chevaliers portant l’armure et l’emblème des Targaryen Encadrez Lord Greyjoy et menez-le à nous…prestamment… Je veux quitter cet endroit…

Il tourna alors les talons et quitta le lieu, rejoignant le reste de son armée à l’extérieur. Tywin Lannister et Eddard Stark lui emboîtèrent le pas. Seul le Gouverneur du Nord accorda un dernier regard au fils qu’il allait arracher à son père par décret royal…exactement comme le sien, qui à présent grandissait loin de lui… Mais le Dragon n'y pensait pas;
il avait tout autre chose en tête..."Il est temps que le Kraken entende sa sentence en public" pensa-t-il à l'idée de le voir devant ses propres bannerets et devant la victorieuse coalition royale...

DRACARYS 2017


House Targaryen
When this battle's done, I mean to call a council. Changes will be made. I meant to do it long ago, but...well, it does no good to speak of roads not taken.


AWARDS 2018 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris

Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Connington || Ynis Allyrion || Maege Mormont
Messages : 407
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Mer 24 Jan - 17:12

Les tensions étaient vives entre les quatre hommes. Mais Balon Greyjoy fut un peu déçu de voir que Lion ne réagissait pas tant que cela. Evidemment, le kraken sentit que le Lion de l’Ouest fulminait intérieurement mais ne disait rien. Quant au loup et au dragon, ils n’agirent pas vraiment. Mais Rhaegar Targaryen siffla aux oreilles du Greyjoy qu’il se ridiculisait. Peut-être qu’il avait raison mais Balon Greyjoy préféra sourire à cette annonce. « Croyez-vous que j’irai me morfondre dans mes appartements, Rhaegar Targaryen. Voilà quel drôle d’image vous avez de moi. Je ne suis pas ceux qui vont pleurer dans leur coin. Je suis le seigneur des Îles de Fer. Je suis le maître de ces terres et je me dois d’adopter la meilleure attitude en toute circonstance. » rétorqua le Kraken en mots du roi dragon.

Puis Rhaegar Targaryen avança le fait que Balon Greyjoy devait subir les conséquences de sa rébellion. Lord Balon se redressa dans sa posture alors que le roi parlait de son frère. Il n’était pas tout à fait d’accord avec ce qu’avançait le monarque mais il n’en souffla pas un mot. En revanche, il se rapprocha du Dragon, un air fier dans le regard. « J’en assume toutes les conséquences et mon frère n’a fait qu’obéir aux ordres et commandements que je lui donnais. » Oui, Balon était l’aîné et il était de son devoir de prendre sur lui tous les actes de ses cadets. Parce que si Balon a envoyé Victarion incendier les flottes ouestriennes, cela était avant tout une idée de leur frère Euron. Euron, désormais il était en exile et l’aîné des Greyjoy se demandait s son frère reviendrait un jour dans les Îles et surtout ce qu’il dirait à son suzerain de frère.

Theon Greyjoy revint rapidement avec ses affaires et eut le réflexe de se diriger vers son géniteur. Mais le Greyjoy ne lui adressa pas un regard alors que le roi lui disait de rejoindre rapidement le Lord suzerain du Nord. Faire ses adieux, Balon n’émit aucun son mais son regard était dur envers se fils qu’il perdait. Des adieux, il n’en ferrait pas parce qu’il était décidé à le récupérer un jour ou l’autre. Quant bien même il projetait déjà de faire de son unique fille, la jeune Asha son héritière puisqu’il n’avait plus de fils dans les îles de Fer. Le roi dragon pressa le Kraken d’embrasser son fils avant de les rejoindre à l’extérieur de la forteresse de Pyk, devant ses bannerets et les autres membres de cette coalition que le Dragon avait levé pour mater le Kraken. Mais Balon n’embrassa pas son fils. Il ébouriffa un peu ailleurs les cheveux de son rejeton avant de le pousser en avant comme il l’avait fait un peu plus tôt. Balon n’était pas un modèle d’affection et ses enfants avaient dû apprendre à faire avec. Heureusement que leur mère Alannys relevait le niveau à ce sujet. Puis Rhaegar demanda à des gardes de le conduire jusqu’à lui alors que lui-même quittait les lieux avec Lord Eddard Stark qui se retourna une dernière fois pour regarder Theon et Lord Tywin sûrement aux anges de voir que son rival allait devoir entendre la sentence devant tous ses bannerets. Balon fusilla du regard les gardes avant de reprendre d’une voix ferme. « Ne craignez rien messieurs. Croyez-vous que je sois assez stupide pour tenter quelque chose ? » Les hommes ne relevèrent guère et le conduisirent à l’extérieur.

Il y retrouva le roi et les autres seigneurs. Il resta droit devant ses bannerets et posa un regard impénétrable sur chacun d’eux. Il voulait rester de marbre devant eux et pourtant, il savait pertinemment le lourd tribut qu’ils avaient tous payé. Certains avaient perdu des fils comme lui, d’autres des pères et d’autres encore des frères. Il ne pensait même pas aux femmes qui avaient dû rester à attendre leurs hommes comme l‘avait fait Alannys. Les gardes du roi à ses côtés, il attendait les paroles du roi. Il venait de lui retirer son fils et pour le père qu’il était plus rien ne pouvait être pire que cela. Quant à donner d’autres enfants en upillage, le suzerain des îles de Fer avait laissé entendre qu’il parlerait avec ses bannerets pour les choisir. Mais Lord Balon savait déjà que le nouveau seigneur de Noirmarées devait rejoindre les Hightower de Villevielle. Un seigneur et le fils du suzerain n’était donc pas suffisant ?

3 round 12'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Sept Couronnes
avatar
Roi des Sept Couronnes
Valar Dohaeris

Ft : Karl Urban
Multi-Compte : Liane Vance
Messages : 352
Date d'inscription : 27/12/2017

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Mar 30 Jan - 12:02

La joute des ennemis jurés

An 289 - Lune 5 - Semaine 3



Feat. Balon Greyjoy

Le Roi-Dragon attendait le vaincu à l’extérieur de la forteresse. Autour de lui, un grand arc de cercle formé de son armée et de celles de ses alliés. A sa droite, Ser Barristan Selmy, la main droite sur la garde de son épée. A sa gauche, Ser Mandon Moore, le second du Capitaine de la Garde Royale, lui aussi près à dégainer son épée à la moindre tentative des Fers-Né. A trois pas derrière ces trois hommes, Lord Eddard Stark à côté duquel se trouvait le jeune Theon Greyjoy, son nouveau pupille, qui avait l’air de réaliser enfin la gravité de la situation. A sa gauche, Lord Stannis Baratheon, dont la flotte avait été un atout indéniable dans cette guerre et qui était venu prêter main forte à l’homme qui se tenait à sa gauche, Lord Tywin Lannister.

L’endroit était empreint d’un silence tel que seul les bourrasques de vent, le claquement des bannières et les vagues qui venaient s’écraser sur les côtes venaient troubler. Nul ne prononçait mot et l’instant était grave et solennel. Les soldats des camps adverses ne s’échangeaient rien de plus que des regards haineux alors qu’il y avait quelques jours de cela, ils s’étripaient à n’en plus finir. Les bannières au Dragon, au Cerf, au Loup et au Lion claquaient au vent en compagnie d’autres bannières des bannerets des Suzerains de Westeros. En face d’eux, la Seiche Greyjoy était encore présente, quoique en quantité plus réduite, aux côtés de laquelle se trouvaient celles des maisons Noirmarées, Bonfrère ou encore Harloi.

Soudain, les portes de la forteresse s’ouvrirent pour laisser passer celui par lequel tant de morts et de ruines étaient à déplorer. Balon Greyjoy s’avançait vers eux, droit, fier, presque hautain. Rhaegar en frémit de colère de voir ainsi cet homme marcher dans leur direction et entourer des gardes Targaryen sans avoir ne serait-ce qu’une once de remords sur le visage ou dans le regard. Le Roi ne fit pas un pas dans sa direction et le laissa venir jusqu’à lui. Lorsque le Kraken s’arrêta, estimant certainement être suffisamment proche de ses adversaires, le Roi parla d’une voix forte, portée encore plus par le vent, la faisant se répercuter sur les murailles de la forteresse de Pyk :

Lord Balon Greyjoy, Seigneur des Îles de Fer, vous êtes reconnu instigateur de la rébellion portée à l’encontre de la Couronne ainsi que de tous les actes de guerre perpétrés par vous, les vôtres ou vos bannerets, incluant massacres, destructions et incendies.

La fierté du Lion avait été particulièrement touchée par Euron Greyjoy et l’incendie de la totalité de sa flotte à Port-Lannis, cité que seule l’intervention rapide et à point nommé de Lord Stannis Baratheon, ne sauva du pillage et du massacre des civils. Rhaegar poursuivit :

En conséquence, j’ordonne que votre dernier fils encore en vie, Theon Greyjoy, soit confié à Lord Eddard de la Maison Stark de Winterfell en tant que pupille. Son pupillage ne pourra prendre fin que par édit royal, sur demande dûment motivée de Lord Eddard Stark. Toute nouvelle tentative offensive sur le continent sera passible de la peine de mort pour ses instigateurs et toute personne qui y aura, de près ou de loin participer.

Alors, il s’avança vers Balon, Ser Barristan et Ser Mandon ne le quittant pas. Moins de cinq pas les séparaient à présent tandis qu’il poursuivit, parlant cependant moins fort :

Vous recevrez un traité royal, au cas où il vous viendra la fantaisie de vous soustraire à nouveau à moi… Si vous tenez vraiment à revoir un jour votre dernier fils, mieux vaudrait pour vous que votre comportement soit irréprochable…

Il releva la tête, son regard améthyste tombant, hautain et supérieur, sur le vaincu :

A genoux devant votre Roi…

DRACARYS 2017



House Targaryen
When this battle's done, I mean to call a council. Changes will be made. I meant to do it long ago, but...well, it does no good to speak of roads not taken.


AWARDS 2018 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris

Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Connington || Ynis Allyrion || Maege Mormont
Messages : 407
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Jeu 1 Fév - 0:00

Lord Balon Greyjoy était arrivé devant le roi de Westeros et ses bannerets. Il était resté droit, peut-être un peu fier, voir trop au goût du monarque. Mais de cela, Balon s’en moquait bien. Il ne jeta pas un regard aux lords suzerains qui se trouvaient près du roi-dragon. Il ne regarda pas plus son fils qui se tenait maintenant aux côtés du Loup Stark. Et puis le roi parla enfin. Lord Balon Greyjoy écouta le dragon avec attention. Aucune moquerie ne fut perceptible sur le visage du suzerain des Îles de Fer. Mais le frère cadet de Balon, Vicatrion le savait fatiguer et il fut le seul à le desceller dans le regard de son frère. Victarion Greyjoy se tenait non loin du reste des proches de Lord Greyjoy.

Balon ne dit rien du tout par rapport aux mots du roi-dragon. Il tiqua légèrement lorsque Rhaegar affirma qu’il était instigateur de cette rébellion A ses yeux, sûrement avec une mauvaise foi à tout va, Balon n’était pas le seul instigateur. Pour le suzerain des îles de Fer, Rhaegar était aussi responsable. Si le Dragon n’avait pas tant voulu tenir en laisse les autres suzerains, les Fer-né ne se seraient pas tant rebellés. Mais qu’importe désormais, tous le voyaient comme l’unique responsable alors soit il serait l’homme sûrement le plus détester après le Rebelle Robert Baratheon. Un court instant, le Kraken se demanda comment les choses auraient été si à l’époque le Noir avait encore un peu plus étendu sa puissance sur les terres de Westeros. Ou si le Cerf avait battu le Dragon. Mais ce n’était pas le cas et Lord Balon faisait face à son destin.

Puis le roi continua. Il informa le Greyjoy que la prochaine incartade serait passible de la peine de mort pour lui et tous ceux qui l’aurait aidé de près ou de loin. A ce moment-là, le regard de Lord Balon se tourna vers ses bannerets, tous ces hommes qui l’avaient soutenu et qui pour certains le regrettaient déjà amèrement. Et un petit rictus se dessina sur ses lèvres, léger mais bien présent. Il n’y avait pas de peur dans son regard mais presque de la défiance. A croire que les Dragons aimaient à condamner à mort tous ceux qui osaient remettre en cause leur ordre. Baon se souvenait du triste sort réservé à la maison Tully dont seules les deux filles déjà mariées ou fiancée, là n’était plus la question en survécurent. Lady Ctaelyn Stark et Lady Lysa Arryn. Il ne restait plus que deux femmes de la maison Tully dont le nom s’était éteint. Si l’homme pensait que le roi avait bien hériter de son père pour ce genre de chose, il ne fit aucune remarque. Inutile de l’agacer encore plus, il n’en retirerait aucun avantage.

Lorsque le dragon s’approcha, le Kraken ne cilla pas. Il planta son regard dans celui du roi et écouta les recommandations qu’il vint lui faire à voix basse. Balon Greyjoy laissa ses lèvres s’étirer en un sourire qui en aurait fait pâlir plus d’un. « De quel fils parlez-vous Majesté. Je n’ai plus de fils vivant dès lors qu’il fût placé auprès du Loup du Nord. » lâcha d’un ton sec et sans équivoque le père sans même jeter un seul regard à son rejeton. Balon laissa filer un silence et reprit. « Quant à mon comportement, vous en demandez beaucoup, beaucoup trop à un fer-né, Rhaegar Targaryen, roi des Sept Couronne. » Puis il s’écarta du dragon pour remettre de la distance entre lui et son ennemi de toujours. Et ce fut à ce moment-là que Rhaegar se redressa et lui ordonna de se mettre à genou devant son roi. Balon eut alors un réflexe dont il ne se serait jamais cru capable. Il détailla rapidement les personnes présentes et reconnu une ombre, une silhouette si familière, Alannys Harloi. « Ramenez-la à l’intérieur. » beugla-t-il à l’intention d’un des hommes qui lui servait jusque là de garde. Il ne savait pas encore ce qui lui réservait Rhaegar et il était hors de question qu’elle assiste à quoi que ce soit. Un regain de protection et d’amour peut-être. Et lorsqu’il ne la vit point, il s’agenouilla devant celui qui était roi mais aucunement SON roi. « Faites, mais faites vite. » lâcha le Kraken tout en gardant la tête droite. Puis il ferma les yeux pour ne plus entendre que le doux clapotis de la mer non loin. S’il venait à mourir, au moins le ferait-il avec la douce mélodie que jouait le Dieu Noyé.

4 round 12'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Sept Couronnes
avatar
Roi des Sept Couronnes
Valar Dohaeris

Ft : Karl Urban
Multi-Compte : Liane Vance
Messages : 352
Date d'inscription : 27/12/2017

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Jeu 8 Fév - 12:25

La joute des ennemis jurés

An 289 - Lune 5 - Semaine 3



Feat. Balon Greyjoy


Rhaegar contenait la colère du Dragon qu’il sentait poindre en lui. « Je ne suis pas mon père…Je ne suis pas mon père… » se répétait-il silencieusement. Et pourtant, l’envie de mettre à mort là, tout de suite, ce rebelle était grande. « Tu en as bien tué un ; tues l’autre » lui serinait une voix perfide qu’il reconnut comme étant celle de feu son père. C’est vrai, il avait tué Robert Baratheon…en combat rapproché. Là était toute la différence. Ce jour-là, c’était le Cerf ou le Dragon. Les Dieux guidèrent habilement la main d’épée de Rhaegar et il ressorti vainqueur de son combat face à un Robert plus féroce que jamais. Mais là, agenouillé devant lui, qu’avait-il ? Certes un homme tout aussi féroce et dont le sourire, malgré la défaite, ne laissait rien présager de bon au Roi. . « Je ne suis pas mon père…Je ne suis pas mon père… ». Aerys l’aurait brûlé vif, qu’il se soit agenouillé ou non. Tous auraient brûlé vifs…tous les Fer-Né. Mais aussi rebelles soient-ils tous, ils restent des sujets de la Couronne. Rhaegar voulait la paix ; les brûler aurait été la solution peut-être à court terme mais dans dix ans ?

Les yeux améthystes du Roi-Dragon tombèrent, remplis de haine sur le Kraken à genou devant lui. Pourquoi a-t-il voulu que cette femme ne le voit pas ainsi ? Par amour-propre ? Par fierté ? Par protection ?  Oui peut-être par protection…car il se rendit soudain compte que sa main droite gantée de l’acier sombre de son armure serrait étroitement la garde de son épée dans son fourreau. « Il pense que je vais le décapiter. » Sa main droite desserra son étreinte et il inspira et expira profondément pour calmer les ardeurs qu’il sentait monter en lui. Il devait contrôler le Dragon…ne pas le laisser prendre le pas sur l’homme qu’il était.  Il parvint à desserrer suffisamment les dents pour articuler :

Pas seulement rebelle mais aussi piètre père…

Il se retourna un instant vers Eddard Stark, qui tenait le garçonnet Greyjoy par l’épaule. Puis, ramenant son regard vers l’homme agenouillé :

La guerre est finie ; la paix est proclamée. Aujourd’hui votre seule sentence est l’humiliation de vous trouver ainsi à genou devant moi et aux yeux de vos hommes. Je ne saurais que trop vous conseiller de surveiller votre comportement de Fer-Né. On ne bénéficie qu’une seule fois de ma clémence. Vous resterez dans cette position jusqu’à ce que je sois à bord de mon navire. Faîtes mine de vous lever et vous serrez transpercer de flèches.

Et, sans plus lui accorder la moindre considération ni salutation, il tourna les talons et rejoignit ses hommes. Il fit poster deux archers  face à Balon Greyjoy et fit transmettre ses ordres avant de se diriger, d’un pas vif tant il avait hâte de quitter ces îles vers son navire, suivi des Lords Stark, Lannister et Baratheon. Une fois à bord, son cor de guerre sonna, signal pour les hommes restés à garder le Suzerain des Iles de Fer, qu’ils pouvaient rejoindre le navire. La guerre était finie et il comptait bien ne plus avoir, jamais, à remettre les pieds sur les Iles de Fer ou à combattre son peuple. Peut-être regretterait-il, un jour, d’avoir gardé silencieux le Dragon qui sommeillait en lui ce jour-là et qui ne demandait qu’à laisser éclater sa colère…

DRACARYS 2017



HRP:
 


House Targaryen
When this battle's done, I mean to call a council. Changes will be made. I meant to do it long ago, but...well, it does no good to speak of roads not taken.


AWARDS 2018 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris

Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Connington || Ynis Allyrion || Maege Mormont
Messages : 407
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   Ven 9 Fév - 0:37

Il y avait des jours où rien se passait comme prévu. Et si Balon devait faire un bilan de ces derniers jours, ce serait précisément celui-là. Quand son magnifique plan avait-il tourné court. A partir de quand, la défaite s’était-elle donc mise sur son chemin. Balon avait beau réfléchir, en cet instant très précis, il ne voyait pas vraiment. En revanche il pouvait aisément en constater les dégâts et ils étaient nombreux, trop nombreux, bien trop nombreux à son goût. Balon avait fait en sorte d’éloigner de tout cela Alannys Harloi. Il ne voulait pas qu’elle voit ce qui pouvait lui arriver. Elle était sa femme après tout. Et même s’il savait dès à présent qu’elle lui en voudrait pendant longtemps et peut-être même jusqu’à la fin de ses jours d’avoir lancé cette rébellion et d’y avoir laissé leurs deux aînés, elle restait celle qu’il avait choisi pour femme-roc. Elle était sienne à jamais et malgré ses femmes-sels, il reviendrait toujours à bon port auprès d’elle. Le seigneur des Îles de Fer avait ses défauts mais qui n’en avait pas ? Tous les hommes étaient pareil et qu’il soit suzerain n’y pouvait rien changer. Alors il attendait là, à genou devant cet homme qui se disait roi mais que le Kraken ne reconnaissait pas comme tel. Alors pourquoi s’agenouiller, peut-être pour lui donner l’impression que pour cette fois, c’était le Dragon qui avait gagné. Peut-être était-ce aussi parce qu’il n’avait guère le choix. Un mélange de tout cela sûrement.

Lorsque le Dragon avança qu’il était un piètre père, Balon serra les dents. « Vous ne me connaissez pas Rhaegar Targaryen. » souffla-t-il à demi-mot entre ses lèvre pincées. Oui, le dragon ne le connaissait pas de quel droit osait-il porter un tel jugement. Quant à Theon, il n’était plus son enfant parce que pour le seigneur de ces lieux, ses enfants étaient ceux qu’il élevait encore. Theon serait le fils d’un autre jusqu’à ce qu’il remette les pieds dans les Îles de Fer Et ce jour-là et tous les autres qui suivront, il devra prouver à son père qu’il est bien le fils du kraken et non pas un loup apprivoiser. Et puis le Dragon en rajouta une couche. Sa punition était cette humiliation. Balon Greyjoy souffla entre ses dents. Il hésitait entre rire franchement et se renfermer comme une huitre. Il lui donnait des conseils, Balon pouvait en faire autant. Il pouvait lui conseiller de bien profiter de sa paix parce qu’elle ne durerait pas éternellement. Mais l’homme en position de faiblesse qu’il était ne prononça pas un mot. Il laissa le Dragon et les autres quitter les lieux et planta un regard de défi dans chacune des prunelles des archers. Qu’ils osent lui tirer dessus et ils seraient abattu sur le champs, pour cela il pouvait faire confiance à son cadet Victarion. Alors dès que les archers eurent eux aussi quitter les lieux, Balon Greyjoy se releva lentement. « Mon Seigneur, elle quittera probablement Pyk. » vint lui souffler l’homme qui avait raccompagner Alannys à l’intérieur. « Je ne la retiendrai pas, si c’est de cela que vous voulez me parler. » grogna le Kraken. Puis il se tourna vers ses bannerets. « Nous avons perdus cette bataille. Mais un jour nous aurons notre revanche. » C’était tout ce qu’il avait à leur dire. Quant aux Noirmarées qui avait perdu leur Lord envoyé dans le Bief, il leurs parlerait seul à seul. Et alors qu’il prenait le chemin de l’intérieure de sa forteresse l’homme revint vers lui. « Mon seigneur, Lady Greyjoy... » Balon le dévisagea. « Qu’elle parte pleurer nos fils. Elle est mère, je suis le seigneur des Îles de Fer. Cela est son rôle, pas le mien. Elle reviendra tôt ou tard à Pyk. » répondit Balon qui estimait que cette fois la discussion était close.

5 round 12'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB]La joute des ennemis jurés [Ft Rhaegar Targaryen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» *Des amis et des ennemis...* [Liens Hortense]
» Les épreuves... Joute orale
» [DEBUT]Accueil triomphant d'ennemis perdant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: