RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

La MAJ aura lieu le week end du 2/3 décembre , tenez-vous prêts

Partagez | 
 

 Delilah ❧ ft Daenerys Targaryen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le bourgeon cristallin
avatar
Le bourgeon cristallin
Valar Dohaeris

Ft : Kristen Stewart
Multi-Compte : Gysella Bonfrère et Alysane Mormont
Messages : 2887
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Delilah ❧ ft Daenerys Targaryen   Sam 28 Oct - 9:14

Delilah
Daenerys & Marianne
Don't you worry about the distance, I'm right there if you get lonely. Give this song another listen, close your eyes. Listen to my voice, it's my disguise, I'm by your side.

Cela ne faisait qu’une demi-journée depuis le banquet. Un laps de temps au cours duquel la plaisance d’une douceur à part entière entourait les lieux d’une aura particulièrement chargée de tendresse et d’espoir. La région oubliée, délaissée, apprenait tout juste à redresser son regard pour ainsi couver d’espérance les silhouettes gracieuses et élégantes de ceux qui avaient participé à ce meilleur. Beaucoup de torses se bombaient, fiers de participer à ce changement qui marquerait surement plusieurs générations, les visages dégageaient de plus en plus de cette confiance propice à l’élaboration d’un renouveau moins isolé pour le Conflans. D’autres, au contraire, prouvaient de leurs réserves à l’égard de ce renouveau, timides quant à l’idée de s’accrocher à un nouvel espoir tant les cicatrices du passé se révélaient toujours présentes. Néanmoins, la généralité voulait que les airs joyeux s’échangent sans vergogne, que les sourires s’entendaient d’une même manière, alors que les envolées lyriques emportaient certaines personnes vers des légèretés méconnues encore pour beaucoup. Les cœurs s’allégeaient à l’unisson, face à tout cela. Désireux de délaisser les tourments au profit de quelque chose de mieux : l’espoir. Marianne faisait partie de cette strate qui désirait avant tout reconnaître la paix n’importe où sur le royaume. Aussi, accueillait-elle les venues de ses souveraines sous l’impulsion d’un honneur sans nom. Les souvenirs d’un père parti pour le nom des Targaryens lui effleuré encore l’esprit et veillait à lui insufflé un peu de fierté quant à ce que feu Lord Harlton aurait pu penser de cet essor. Car oui, elle y percevait ici un essor quasi aveugle au profit d’une région qu’elle ne cessait d’apprécier selon ses valeurs justes : sa région. Son patriotisme s’emplissait un peu plus de cette fierté qui l’habitait jadis, alors que ses yeux se perdaient sur les horizons alentours. Même si son cœur se serrait encore à l’idée que sa dernière visite avait été accompagné de feu son mari, il n’en restait pas moins que l’atmosphère dépassait ses peines pour lui accorder de ce répit qu’elle avait déjà pu connaître en compagnie de Lucas. Sa respiration se voulait sereine, encline à s’accommoder à ces merveilles qu’elle maternait légèrement. Il lui semblait même que dès que le silence s’installait dans les environs, l’on pouvait reconnaître le chant des alouettes qui criait au loin. Les couleurs l’immergeaient à leur tour, lui insufflant le désir de quitter les appartements qu’on lui avait assigné pour ainsi fouler un peu de cette verdure qui s’étendait à perte de vue. Peut être que l’un des fils de Tytos Nerbosc désirerait l’accompagner dans sa volonté ? Le sourire s’agrandit derechef à l’idée de pouvoir partager un instant de plus avec le second, cependant sa prévenance lui rappela du rôle qui lui incombait. Tenir les fonctions d’émissaire  du Conflans impliquait des responsabilités et des sacrifices auxquels le chevalier devait répondre. Aussi, même si l’idée lui était vertueuse, Marianne préféra revenir à la réalité et ne rien anticiper, si ce n’était peut être … Lucas lui avait parlé du caractère de la Princesse Royale et Marianne y avait de suite compris combien un peu de soutien féminin lui serait surement réconfortant dans ce monde qui lui était inconnu. Son altruisme avait eu tôt fait de répondre suivant sa propre nature, en osant émettre des hypothèses quant à une présence qu’elle pourrait lui offrir dans le cas où la jeune fille nécessitait un peu de soutien. Soutien qu’elle devait probablement désirer, mais surtout reconnaître alors qu’elle ne connaissait rien ni personne de ce domaine. En l’espace de quelques instants suffisants, la jeune veuve se demanda si une invitation pour une marche ne serait peut être pas inconvenant aux vues des rangs dont elles disposaient l’une et l’autre. Après tout, n’était-elle pas amie proche de la famille des Nerbosc ? Ne pouvait-elle pas prétendre en quelques avances à l’encontre de la jeune princesse ? La témérité de la jeune femme s’éveillait petit à petit. Enfouie derrière le chagrin de la perte, voilà que l’impression de devenir à nouveau celle qu’elle fut jadis commençait à l’emporter doucement vers des espoirs qu’elle reconnaissait à peine ou qu’elle fondait au fil des instants.  Son sourire lui revint rapidement sur ses lèvres, s’étirant tel un bon hospice qui dégageait probablement des rayons chaleureux et complices. Quelques instants plus tard, elle quittait ses appartements et demanda avant toute chose l’endroit où elle aurait pu rencontrer Ser Lucas pour ainsi lui confier ses intentions.

Leur rencontre ne tarda pas à leur permettre d’échanger ce sourire dans lequel la force parvenait à éveiller un peu plus le courage de la Lady de Castel-Bois. Révélateurs de cette complicité dans laquelle ils osaient s’adonner de plus en plus, Marianne appréciait énormément les bonnes intentions du chevalier. Sa mine joviale l’emportait vers des horizons qu’elle découvrait à peine et commençait également à trouver refuge dans les étoiles qu’elle percevait de plus en plus dans son regard. Leur entente n’en devenait que plus riche de confiance éradiquant ainsi le chagrin. Bien vite, la jeune fille rapporta ses intentions au chevalier, désireuse de pouvoir peut être partagé un peu de bienveillance en compagnie de la princesse. L’inquiétude quant à sa présomption devint un voile devant ses yeux, mais ce dernier fut bien vite relevé et rejeté devant les encouragements du jeune homme et son ravissement quant à ses bonnes intentions. Ainsi donc lui accordait-il lui aussi confiance  suffisante pour lui permettre une telle place ? La réserve de Marianne n’en devint que plus équivoque, l’obligeant à rabaisser son regard alors que ses joues s’embrasaient devant un tel honneur. La suite du discours lui apprit que de son côté, Lucas avait également parlé d’elle à la princesse. Le cœur de la jeune fille lui donna l’impression de ne faire qu’un bond contre sa poitrine alors que le bonheur se glissait doucement dans le creux de ce dernier. Voilà que toutes les deux attendaient cet instant et la lady osait y prétendre un honneur qu’elle partagerait de la plus belle des manières, par sa gentillesse mais surtout par des encouragements qu’elle ne cesserait de lui offrir à l’image de ceux que Lucas avait pu lui offrir. Marianne ne voulait décevoir ni Lucas, ni Brynden, ni Tytos, ni personne. L’entrevue terminée, la jeune fille s’enquit de rejoindre l’office de son meilleur ami afin de le prévenir de ses intentions. Comme à l’accoutumée, Brynden lui donna l’impression de se renfermer sur lui-même, face à une appréhension dont il ne savait pas anticiper. Ce comportement avait le don de faire sourire un peu plus la jeune veuve, qui reconnaissait là, les angoisses liées aux premières amours de jeunesse. Bien vite, elle tenta de le rassurer à sa manière, lui rappelant par la même occasion à quel point l’héritier de Tytos avait énormément à donner. Il suffisait de l’observer pour s’en rendre compte. Protecteur, il ne laisserait jamais une tierce personne faire du mal à ceux qu’il appréciait. Chevaleresque, il disposait des qualités dont la générosité (même si elle n’était pas aussi développé que les autres), le sens du devoir et la bonté animaient l’homme qu’il dissimulait derrière ses airs froids et parfois même un peu autoritaire. Enfin son honneur n’était plus à refaire, tant ce dernier dictait tout en lui. Ne lui manquait plus que cette confiance en lui pour oser croire en des plaisances que la jeune princesse apprécierait et adorerait et ce à juste titre. Marianne plaçait ses espoirs en lui, tout comme elle les plaçait dans cette alliance.  

Son cœur gonflé de bonnes intentions, la lady de Castel-Bois quitta l’office pour enfin se diriger vers les appartements prévus pour la royauté. Bien entendu, son appréhension commença à animer un peu plus les battements de son cœur, pourtant, rien ne l’empêchait de délaisser ce petit air encourageant qu’elle arborait. Elle se présenta devant les gardes, qui la laissèrent franchir les quelques distances qui la menait tout droit vers la chambre de la princesse. Elle s’arrêta dans sa hâte et inspira de manière à calmer les ardeurs qu’elle venait tout juste de connaître. Lady Cox en profita pour se présenter devant elle et commença à agir selon le rôle dont on lui avait confié en demandant les raisons pour lesquelles elle se trouvait ici. Rapidement, Marianne les lui expliqua et attendit patiemment là où on lui avait spécifié afin de prévenir la princesse de sa présence, mais aussi pour savoir si elle acceptait ou non de la recevoir. Quelques secondes plus tard, la même jeune fille réapparut dans l’embrasure de la porte et l’invita à entrer. Ne se faisant pas attendre, Marianne franchit alors le seuil de cette dernière et s’inclina doucement dans une révérence qu’elle tenta de rendre la plus gracieuse possible. « Votre Altesse Royale. » Ses yeux se redressèrent doucement alors que son sourire renaissait à nouveau pour laisser entrevoir des espoirs quant à une éventuelle amitié en devenir. « Veuillez pardonner la confusion de ma présence, cependant, je tenais à vous saluer de ma personne et également vous inviter pour une marche si le cœur vous en dit. »La beauté de la Princesse tendait encore à époustoufler Marianne, qui osaient croiser ses émeraudes dans les améthystes timides de cette dernière. Ce fut d’ailleurs à cause de cette réserve, qu’elle s’avança doucement et qu’elle tendit à dévoiler à la jeune fille combien elle l’encourageait à la suivre si elle le désirait. « Je ne suis moi-même pas friande des espaces intérieurs, aussi me suis-je dis que prendre l’air ne nous ferait pas de mal. Qu’en dîtes-vous ? » Elle essayait de lui insuffler un peu de ce courage que Lucas arrivait très bien à lui donner à son tour. Néanmoins, elle espérait ne pas contraindre la princesse. « Bien sûr, vous n’y êtes en rien obligée. Un refus de votre part ne me vexerait pas. » laissa t-elle échapper dans ce même ton qui se voulait enclin à partager complicité et gentillesse. Peut être que délaisser un peu ce que le protocole lui avait confiné ferait le plus grand bien à la princesse. Du moins, c’est ce que Marianne concevait, elle-même aurait l’impression d’étouffer à force de rester à l’intérieur.

Made by Neon Demon


Three flowers he gave to me, the pink, the blue, and the violet, too. And the red, red rosy tree,
The red, red, rosy tree. I want to stay with him far from the madding crowd.
hope is rising
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver Princess
avatar
Silver Princess
Valar Dohaeris

Ft : Emilia Clarke
Multi-Compte : Jyana et Ysilla
Messages : 215
Date d'inscription : 27/04/2017

MessageSujet: Re: Delilah ❧ ft Daenerys Targaryen   Mer 15 Nov - 14:06

Le début d'une histoire à écrire



Le temps passait vite, elle n’était arrivée que très récemment et son emploi du temps de princesse était chargé. Elle avait rencontré Brynden, son fiancée. Cette rencontre l’avait grandement rassurée sur son futur époux, il était assez réservé, ne livrait pas ses émotions mais il avait voulu bien faire en dévoilant un bout de sa vie, de son environnement à la princesse argenté. Cela avait touché la jeune fille qui avait hâte de découvrir davantage l’homme qu’elle devrait épouser, elle se sentait légèrement plus en confiance dans ce nouvel environnement qu’elle ne connaissait pas. Elle avait aussi croisé rapidement Lucas Nerbosc, son futur beau-frère si elle pouvait dire cela ainsi. Un homme chaleureux et qui lui avait dit que Lady Marianne Harlton viendrait surement la voir dans l’après-midi, une jeune femme apparemment douce et bienveillante au dire de l’émissaire. Daenerys avait accepté de la rencontrer malgré la légèrement appréhension qui s’était emparé de son cœur. Elle n’était toujours pas à l’aise à l’idée de rencontrer de parfait étranger. Mais c’était ainsi et elle devait se pliait à l’exercice en affrontant ses angoisses. En peu de temps, cela faisait beaucoup de chose pour la jeune dragonne. Tout allait si vite, elle avait l’impression que le temps de la réflexion ne viendrait pas ou alors beaucoup plus tard.

Elle avait également fait la connaissance de la jeune lady Cox qui avait été choisi pour être sa première dame de compagnie. Les deux jeunes filles s’apprivoisaient, la conflanaise se montrait douce et compréhensive envers la princesse argentée qui se méfiait de cette étrangère qui entrait dans son intimité. Orya avait été bien formé et elle apprenait même à Daenerys qu’elle était son rôle auprès d’elle. Une situation assez étrange mais désireuse de bien faire, la sœur du Roi tentait d’assimiler toutes les informations et de s’habituer à la présence de la brune à ses côtés. Ce n’était pas facile pour la la princesse aux cheveux d’argent qui avait été habituer à la solitude toute son enfance. Désormais on la forçait à grandir, à sortir de sa solitude, à devenir une vraie princesse comme sa nièce.

En ce début d’après-midi, quelqu’un fut annoncé et Daenerys eu le réflexe de se lever pour aller voir malgré son cœur battant, mais Orya l’en empêcha, lui rappelant son rôle à ses côtés. Cela fit naître quelques rougeurs sur les joues de la Targaryen qui murmura de vagues excuses à peine audible. Chasser le naturelle n’était pas facile, surtout en cette première journée de nouveauté. Triturant sa robe, la jeune fille attendit que sa dame de compagnie revienne. Si elle ne tarda pas, la princesse eu l’impression que cela durait des minutes beaucoup trop longues. Finalement elle réapparut lui annonçant que c’était lady Marianne Harlton qui désirait la rencontrer, en lui demandant la permission de la faire entrer. La dragonne acquiesça d’un léger mouvement de tête et la conflanaise dont lui avait parler Lucas Nerbosc entra dans les appartements de la princesse. Orya se tint en retrait par rapport aux deux dames.

La nouvelle venue fit une jolie révérence et Daenerys répondit avec un faible sourire timide. Elle semblait vraiment bienveillante et empli de gentillesse, fidèle à la description fait par le frère de son fiancé. Marianne lui proposa d’aller marcher à l’extérieur mais ne s’imposa pas, elle se montrait juste encourageante comme si elle sentait la timidité naturellement de la jeune princesse.
« Ce serait avec plaisir lady Harlton, je n’ai pas encore eu l’occasion de me familiarisé avec les extérieurs de Corneilla, je serais ravie de les découvrir en votre compagnie. »

La voix timide de la princesse tentait de prendre un peu d’assurance mais cela sonnait de façon étrange, maladroite. Cependant la jeune Cox réagit rapidement, attrapa une cape pour en vêtir Daenerys afin que la princesse n’attrape froid durant leur marche. Tout semblait allait si vite, que la jeune fille regarda d’un air surpris sa dame qui l’encouragea du regard. Les trois femmes sortirent hors des appartements de la Targaryen.
« Vous êtes habituées de ces lieux lady Harlton ? »



(c) REDBONE



I am Daenerys Stormborn, I am the dragon daughter, blood of the old Valyria and I will take what is mine with fire and blood, I will take it. ☁️ ©️Nîniel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Delilah ❧ ft Daenerys Targaryen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daenerys Targaryen, mère des dragons, reine des 7 royaumes (si si)
» Lorsqu'un aiglon sommeil.. (Elbert Arryn/Daenerys Targaryen)
» Votre portrait Chinois
» À l'ombre du dragon [Elbert Arryn/Daenerys Targaryen]
» [Pentos] Votre dévouée assassine. [Pv : Daenerys Targaryen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Conflans :: Corneilla-
Sauter vers: