RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Partagez
 

 Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Empty
MessageSujet: Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller   Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller EmptySam 7 Oct - 17:11

An 298, Lune 1,
Spectremont


Ma chère Boadicée,

Tu es partie il y a déjà un moment mais c’est si désolant sans toi que je ne résiste pas à l'appel du parchemin et de la plume. As-tu pris le chemin pour les montagnes du Nord ou les prairies verdoyantes du Conflans ? Je pourrais demander à mère ou même Valena mais elles sont très occupées et je ne voudrais pas les embêter. Le mestre t’en veut encore beaucoup mais je ne peux m’empêcher de rire en repensant à l’air courroucé qu’il avait eu à tes paroles. Figure-toi que tout le monde s’est mis en tête de me marier très rapidement. Il n’y a bien que Valena qui trouve que seize ans c’est un peu juste mais la raison d’état est plus importante semblerait-il et mère a peur des rumeurs à mon sujet.

Avec toi je peux bien être honnête : peu m’importe en vérité. Je ne vois guère ce que tout ceci changerait. On m’a dit d’horribles choses sur le fait d’être mariée et sur la nuit de noces mais si c’est si terrible pourquoi tout le monde continue alors à le faire ? Tu m’objecteras à juste titre que la guerre aussi c’est horrible mais que les hommes continuent à lever les poings malgré tout.

Raconte-moi tes aventures ! J’aurai l’impression de vivre un peu au gré du vent à travers tes paroles. Si tu le veux bien, je t’écrirais aussi souvent que possible. Cette missive est courte mais c’est parce qu’il a fallu l’envoyer à la barbe des « autorités ». On surveille ce que j’écris vois-tu de peur que je piaille sur mes rêves mais je n’en ferai rien. C’est déjà bien assez ennuyeux pour moi, pourquoi endormir une bonne amie.

J’aurai tant aimé partir avec toi, Boa. Si l'on pouvait offrir la joie comme les iris ou une brassée d'œillets simples, je t'en enverrais un énorme bouquet. Prends soin de toi et pense parfois à la maladroite de Spectremont qui aime à regarder l’horizon en se racontant milles histoires.

Que les Sept te gardent.


Teora Tolland.
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 793
Date d'inscription : 11/09/2016

Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Empty
MessageSujet: Re: Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller   Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller EmptySam 7 Oct - 18:47

Ma chère Teora,

J’ai pris la plume dès que j’ai finis de lire ta lettre qui m’a fait plus que plaisir ! Je crains de devoir te décevoir, je n’ai guère voyager durant les dernières lunes, si ce n’est dans Dorne. Quelques voyages à Edaid pour mon père et les réunions des Wells. Edaid te plairait je pense ! C’est au bord de la mer, et on accède facilement à la plage, bien qu’il n’y ai pas de port, les falaises sont abruptes. Cela s’agite un peu là bas parfois, mais pas plus.

Sinon, de mes voyages à part de la poussière et du sable partout, je n’ai rien fait d’extraordinaire. Oh si ! Bien que tu ne serais pas heureuse de le savoir ! Il y a un pan de la falaise qui s’est écroulé il y a longtemps près d’Edaid, si bien que la mer vient lécher les pieds de la roche, c’est un endroit idéal pour grimper, et par une belle après midi, j’ai profité de l’ombre portée par la montagne pour grimper jusqu’en haut avant de me lâcher pour plonger dans l’océan. Je te rassure, j’avais vérifiais la veille qu’il y avait assez de fond. Je ne suis pas folle.

Quand à ce mester … Qu’il aille au Sept Enfers ! J’espère qu’il ne t’as pas découragé et que tu continue à tirer à l’arc. Je suis sûre que tu progressera rapidement ! Si ce mester t’ennuie trop dis lui que les démons des Anciens dieux viendront le voir s’il continue ! Ça devrait le calmer un peu !

Je suis désolé de voir que ta mère précipite mon mariage, si tu savais ce que je fais quand mon père tente de me présenter des gens, bien souvent je ne me déplace même pas ! Je crois d’ailleurs qu’il m’en veut un peu. Mais je n’ai aucune envie de me marier. Aussi tu le sais bien, tu n’as qu’un mot à m’envoyer pour que je vienne te chercher, j’ai un avantage, mon père ne lit jamais ma correspondance. Je crois qu’il a tenté une fois … Le fait de devoir esquiver un pichet en métal lorsqu’il s’est approché trop près de mes lettres l’a sûrement dissuadé de le refaire. Je plaisante bien évidement, je n’ai presque jamais lancé un pichet en métal sur mon père. Du moins sans risquer une correction après.

Quand à tes rêves raconte les moi tous ! Ma Mère me disait souvent que les rêves étaient des messages des dieux et qu’il ne fallait pas les ignorer Si personne ne veut t’écouter chez toi, écris moi donc tes rêves. Cela te permettra peut-être de mieux dormir si nous réfléchissons à deux sur leur signification.

Comment va le petit chien que nous avons sauvé toute les deux ?

Je te remercie de tes si jolies paroles, et si ainsi les fleurs étaient symboles du bonheur je t’offrirais une champ entier et une maison au centre !

Que les Anciens te gardent Teora !
Je t’embrasse !
Boadicée Sand


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Empty
MessageSujet: Re: Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller   Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller EmptyLun 6 Nov - 17:38

An 298, Lune 2,
Spectremont


Ma chère Boadicée,

J’ai voulu prendre ma plume dés la réception de ta lettre mais figure toi que mère s’est mise en tête de me faire essayer moult robes et autre tissus. J’ai dû faire quelques excursions à Lancéhélion. Je suis partagée entre l’horreur et la curiosité pour tout te dire, cette confection de trousseau étant normalement faite dés la naissance, il a fallu composer avec le fait que contrairement aux autres femmes de ma famille, je ne suis pas toute longue et fine. Mestre Tamon a pu réitérer à milles reprises que c’était le bon moment pour que je cesse de me goinfrer mais j’aime mieux grignoter mon carré d’amandes que de l’écouter. J’appréhendai l’idée d’être scruté par plusieurs personnes comme lui mais les choses se sont mieux passées que prévu je crois. Enfin, il faut bien en passer par là et je ne peux m’y soustraire. Je parle si peu que les confectionneurs de robe m’ont cru muette, c’était aussi embarrassant que drôle.
Mère est catégorique sur le sujet de la couleur de ma robe nuptiale. J’aurai voulu du rouge et des couleurs chaudes mais mère m’a fait remarquer qu’au vu de la couleur de mes cheveux, i valait bien même du pastel et des blancs crémeux. J’ai beau m’être montré grognon, rien n’y a changé. Je sais bien qu’elle a raison et que je ne suis pas très aimable sur le sujet mais j’ai si peu l’opportunité de décider de quoi que ce soit… c’est comme voir toute sa vie défiler sans rien pouvoir y faire.
Je ne sais pas quoi penser du mariage. Je crois que mère est en pourparler avec une famille de l’Orage mais à chaque fois que je pose la question, elle me rabroue. Je sais qu’elle a mon bien-être à cœur et qu’elle espère que ma mélancolie et mes rêves s’en iront au contact d’un homme mais j’ai l’impression que de m’arracher aux murs blancs de Spectremont ne fera qu’empirer les choses.

Pardonne à ta bonne amie de s’épancher si longtemps sur ce sujet mais j’ai l’impression de parfois devenir folle entre les murs de la citadelle et trouve un réconfort constant dans ta patience et ton souvenir à mon égard. Pourtant, tu risques de bientôt me gronder ma très chére amie. J’ai fort honte en vérité et ne me retire pas ton amitié pour cela, tu veux bien ? Ma confession est la suivante : je n’ai pas retouché à l’arc que tu m’as si généreusement offert depuis ton départ. J’aime l’idée que l’instrument soit plongé dans un sommeil patient, comme une princesse endormie que l’on voit dans les contes des troubadours. Je reprendrais cet arc, je te le promets mais quand je te reverrais. Ainsi tu seras bien obligée de venir me revoir un jour, n’est-ce pas ?

Je t’imagine tellement lancer un pichet en métal. J’aimerai tant être aussi courageuse et libre que toi Boadicée, je t’admire beaucoup. Tu es comme Valena mais plus gentille. Ma sœur est adorable évidemment mais elle n’aime pas beaucoup se complaire dans les sentiments, de quelque nature soient-ils.

Le petit chien gambade un peu trop ce qui rend mon mestre fou de rage parfois. Tu en serais très fière ! Les cuisinières le gourmandent et il est aussi gras que je ne le suis dorénavant mais ça ne l’empêche pas de courir à tout va dans l’étable. Il a du mal avec le soleil et se prélasse d’ailleurs en ce moment même à l’ombre.

Tu me manques énormément et je prie chaque jour que les Sept t’accompagnent dans ton long périple.

Avec affection,


Teora Tolland.
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 793
Date d'inscription : 11/09/2016

Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Empty
MessageSujet: Re: Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller   Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller EmptyMar 7 Nov - 20:32

An 298, Lune 2,
La Gracedieu

Ma chère Teora

Je dois avouer que attendre ta réponse m’a surprise, mais maintenant que tu m’en explique la raison plus réellement. Toutes ses robes … Comme je te plains ! Je n’aime pas en porter ! Mais devoir attendre sans bouger … Brr … Rien que le terme « rester immobile » est une horreur pour moi ! Sauf avec un bon livre dans les mains, et encore, si tu me voyais lire ! Tu rirais ! J’aime beaucoup lire sur le dos, les pieds sur le mur, sur mon lit ou non, ça à son charme. Je suis sûre que ut es des plus belles dans tes nouvelles robes ! Ton maris tombera vite à tes pieds ! Et s’il ne le fait pas c’est un idiot ! Tout comme ton mester ! Ne l’écoute pas ! Prends soin de toi et de ton bonheur c’est le plus important.

Je dois t’avouer n’avoir pas immédiatement répondu également à ta lettre. J’ai passé deux jours à l’état de larve sur mon lit, avec ma chienne qui se moquait visiblement de moi. La raison ?  Mon père et ses entraînements de fous ! Crois moi ! Quand il me tire du lit avant l’aube et que je ne peux y retourner qu’après le coucher du soleil ou presque … C’est long la journée ! Mes muscles n’en peuvent absolument plus ! J’avais mal partout malgré le bain brûlant que j’ai pris le soir même ! Sans oublier les traces et les bleus que mon père a eut la délicatesse de me laisser. Il faudra vraiment que je pense à lui cacher sa badine lorsqu’il s’entraîne avec moi, ça zèbre la peau ! J’ai encore des marques : elles sont verdâtres ! Et tu peux imaginer facilement à quel point cela ressort sur ma peau blanche. ON dirait que j’ai une drôle de maladie ou quelque chose comme ça.

Je te réitère la promesse fais face à la mer lorsque nous nous sommes vu : d’un mot de toi je viendrais te chercher ! Je mettrais sûrement un peu de temps mais je viendrais si tu me le demande. Je n’ai pas le titre de « Ser » mais je veux bien être ton chevalier servant. Et je te jure qu’on se reverra ! Ainsi nous réveillerons ensemble le pauvre arc endormi ! Un conseil cache le dans ton trousseau, comme ça il te suivra partout. Ce que tu as dis sur l’arc était tellement adorable que je n’ai même pas réussis à me fâcher ! Je dois t’avouer qu’avec le miens, que j’ai depuis quelques années, j’ai du mal à me passer de lui, et c’est presque comme un ami. Je ne suis pas encore à lui parler … Presque d’accord ! Pas encore du moins ! Je ne suis quand même pas pressée d’arriver à ce stade !

Ceci dit ! Je parle beaucoup à ma chienne Loki ! Je vois que le petit chien que nous avons sauvé te tiens donc compagnie. Lui as-tu donné un nom ? Sinon je te donnerais dans ma prochaine réponse une idée de nom. Essaye de l’empêcher de trop manger ! Du moment qu’il se dépense, ce qui est important, il faut faire attention avec le sucre. Essaye de lui apprendre quelques ordres comme assis et couché.

Je dois t’avouer qu’actuellement, je fouille dans la bibliothèque à chercher des cartes ce genre de chose. Il y a quelques temps, lady Nymeria est partie à la capitale … Je dois t’avouer avoir de plus en plus envie de partir voyager également ! J’aimerais revoir le Nord ! J’adorais en fait ! J’ai envie de revoir la neige et sentir le vent froid sur mes joues … Même si je n’ai pas envie de retourner à Fort Terreur, mais revoir le Nord. Et puis … sans doute un peu fuir mon père, il m’épuise ! IL tente toujours de me marier. Et il ne réussit toujours pas. Près de la Gracedieu il y a des ruines. Je dois t’avouer que j’aime bien aller m’y cacher. j’ai pleins d’endroits ou je peux grimper, peut-être que je pourrais te montrer un jour !

Dis mois ? N’as tu pas fait d’autres rêves ? Comment dors tu en ce moment ? Dis moi, raconte moi tout ce que tu souhaite ! Je te croirais !

J’espère avoir bientôt de tes nouvelles ! ET n’oublie pas de rappeler l’existence des démons des Anciens dieux à ton Mester.

Que les Anciens veillent sur toi !

Avec toute mon amitié et mon affection ,
Boadicée


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Empty
MessageSujet: Re: Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller   Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller EmptyLun 27 Nov - 18:54

An 298, Lune 4,
Spectremont


Ma chère Boadicée,

Tu n’aimes pas porter de robes dis-tu ? Mais c’est pourtant si joli … je trouve qu’elles ne me vont pas toujours malheureusement et ça m’attriste beaucoup. Le mestre a raison (oui, il faut bien l’admettre parfois), j’ai bien trop d’embonpoint mais il est si difficile de résister aux petits miracles qui proviennent de la cuisine. Hier encore, ils avaient préparés des figues glacés dans un sirop de violette et des meringues au safran, c’était si délicieux que j’aurais volontiers partagé avec toi. Mère n’aime guère les sucreries, quand à Valena, les Sept seuls savent ce qui lui arrive depuis qu’elle est rentrée de son voyage de l’Est.

Ne t’excuse pas voyons. La lettre a semble-t-il mis un certain temps à me parvenir et j’ai vu le cachet du Val dessus. Il faut croire que la route a été longue pour cette missive mais enfin elle est bien arrivée et c’est là l’essentiel. Les choses semblent bien mieux tourner maintenant que les sujets de rébellion se sont éteints complètement. J’essaye d’avoir des histoires de la cour mais personne n’aime en discuter autour de moi ! Mère dit que ce ne sont là que ragots et que je ferai mieux de parfaire mon trousseau mais il est déjà bien rempli et comme elle ne veut pas me dire qui je vais épouser et quand, je ne vois pas pourquoi j’essayerai d’être plus sage sur le sujet ! J’ai seize ans après tout et on dit que la reine Nymeria était déjà conquérante à cet âge là. J’ai bien peur d’être trop peureuse pour connaitre ce destin mais on peut bien rêver, non ?

Il faut que je te raconte ma mésaventure d’ailleurs. La semaine dernière, les Cafferen sont venus rendre visite, une histoire de port et de commerce semblerait-il. Ils ne sont pas vraiment en odeur de sainteté tu sais, ils ont aidés les traîtres contre le roi Rhaegar et Lord Tarly a coupé la tête du père pour l’offrir aux dragons. J’en frémis rien qu’à l’écrire ! Les fils sont plaisants et j’étais pétrifiée à me retrouver à la même table qu’eux, persuadée que mère avait monté tout ceci pour se moquer de moi et me mettre devant le fait accompli. Il n’en était rien mais je me suis si mal comportée que jamais je ne veux plus revoir aucun d’entre eux : je ne répondais qu’en grognant, j’étais rouge comme une tomate trop mûre et mes manières semblaient passé à la trappe, bref, ma timidité à atteint des niveaux jusqu’alors inconnu. Je suis au désespoir mais je ne peux vraiment pas m’en empêcher. Je pense sincèrement mettre un cadenas sur la porte de ma chambre et demander à ne plus jamais en sortir.

Je t’envoie un peu de poudre de riz. Cela vient de Jeng des îles de la mer de Jade. Un des marins du port a dit à ma septa que là-bas toutes les femmes se fardaient avec. Je ne vois pas trop l’intérêt mais j’ai testé et ça recouvre même les tâches de rousseur, alors tes marques partiront vite ! Je ris de te savoir imprudente et ta témérité - même en lecture- m’est en tout point salvatrice.

Tu vas m’en vouloir mais j’ai appelé notre petit chien, Tartelette. Il a reprit de bonnes couleurs, comme une tartelette aux clémentines fraiches et gambade souvent dans la basse cour du château.

Es-tu sure que c’est bien prudent le Nord ? On lit de si horribles choses sur cette région et les hommes y sont plus loup et ours qu’il ne le faut. J’ai rêvé il y a peu d’un loup plongeant dans l’eau glacé pour y trouver une sirène mais ça n’a aucun sens. Comme d’habitude. J’essaye de ne plus trop penser à tout ça. J’aurai aimé rencontrer quelqu’un en faisant aussi, je me sentirai moins seule sur le sujet… mais trêve de balivernes, tu es là et tout est merveilleux ! Raconte-moi tes périples et tes voyages aux confins du royaume ! J’attends ta lettre avec impatience.

Que les sept gardent tes pas.

Avec affection,,


Teora Tolland.
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 793
Date d'inscription : 11/09/2016

Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Empty
MessageSujet: Re: Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller   Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller EmptyLun 27 Nov - 21:28

Lune 4, an 298
La Gracedieu

Chère Teora !

Que je suis heureuse de t’écrire ! Tu ne peux pas savoir ! J’adore recevoir tes lettres ! Et j’étais bien inquiète de ne plus avoir de tes nouvelles ! Tu es bien la seule qui me réponds lorsque j’écris. J’ai l’impression d’embêter les autres lorsque j’écris. Cependant en ce moment, je m’amuse à rédiger tous les contes que ma mère me racontait quand j’étais toute petite. Je suis étonnée je m’en souviens plutôt bien ! Je te ferais sûrement la copie de certains de ces contes, je sais que ma mère en inventait exprès pour moi et que d’autres sont strictement nordiens. Cela me permet de me reposer un peu entre deux cartes. Ma lettre c’était donc perdu dans le Val ? Étrange … Mais le plus important est que tu l’ai reçu !

Je trouve les robes jolies d’ailleurs ! Mais je n’aime guère en porter, aucune ne me va, et j’ai toujours l’air d’une enfant quand j’en mets une. Dis toi que c’est sûrement à cause de mon « apparence d’oisillon tout juste sortit de l’œuf et trempé par la pluie » . Ce que je te cite là sont les paroles de mon père. Je prends ça comme un compliment venant de sa part. Je suis sûre que tu exagère et que tu es des plus belle dans tes robes !

J’aurais aimé également manger avec toi ces délicieuses figues dont tu me parle. Si le pain aux noix est mon péché mignon en terme de repas salé, j’adore les figues ! En particulier leur couleur. Je suis toujours émerveillée, malgré ces années, par toutes ces couleurs que contient Dorne. À chaque réveil, j’ai l’impression de redécouvrir encore et encore le monde ! C’est toujours aussi incroyable pour moi. Je ne m’y habituerais jamais. Mais je crois que c’est aussi bien.

J’aurais aimé être près de toi pendant ce banquet. La présence d’un ami aide à se sentir mieux ! Même si je suis bien souvent mal à l’aise également pendant les banquets et célébrations. Généralement, je file dans les jardins et je m’y cache jusqu’à la fin des festivité. Du moins lorsque je le peux.

J’ai été un peu surprise de recevoir de cette poudre de riz. C’est très gentil de ta part, mais … j’ai de la chance mes pantalons et mes tenues à manches longues cachent ses marques. Je la garde précieusement quand même ! Sait-on jamais, si un jour j’ai un bleu sur le visage. J’espère que non ! J’ai d’ailleurs caché la badine de mon père … Un peu trop bien, je n’arrive pas à remettre la main dessus … Mais lui l’a retrouvé. Bon, il a dû penser que ce n’était qu’un oubli de sa part ! Heureusement. Il a la moins la main leste ces temps-ci. Tant mieux !

Tartelette ? Quel joli nom ! J’aime beaucoup ! J’en ai parlé à Loki, et elle avait l’air intrigué sur ce petit chiot. Elle semble demander des nouvelles encore un peu. Un la connais un peu ! Elle me fait ce regard profond de chien malheureux. Un petit conseil, ne lui en donne pas trop des tartelette, ou il sera aussi rond qu’un tonneau ! Essaye de lui apprendre au moins à s’asseoir, ce n’est pas très compliqué et ce chien te tiendra compagnie.

Quand au Nord … Tu n’as pas à avoir peur ! Ils ont leur caractère simplement. Ils sont forgé simplement aux rudes épreuves de la vie. Un loup tirant de l’eau une sirène ? Voilà qui est étrange … Si je me souviens bien … Les loups sont bien sûr l’emblème des Stark, seigneurs du Nord, et la sirène, ou le triton, est celui des Manderly ? À ma connaissance, il n’y a pas de dissensions entre ces maisons … Elles sont même amies … Pense tu que des dissensions pourraient apparaître ? Cela serait étonnant … Mais je n’aime guère la politique.

Mes projets de voyages se précisent de plus en plus, je trace les routes, et j’économise de tout ce que je peux gagner. Je ne pourrais pas tout acheter ici, alors je préfère attendre un peu. Au moins je ne fais pas de bêtise ! J’ai vraiment hâte de revoir le Nord ! Ce n’est pas une terre aussi belle que Dorne au niveau des couleurs, mais pour moi elle est extraordinaire. Je ne saurais te la décrire.

En tout cas, je me demande comment mon père n’a pas abandonné l’espoir de me voir marier ! Je crois que je ne trouverais jamais chaussures à mon pied. J’ai un trop mauvais caractère ! Il faudrait un homme extraordinaire pour que j’en tombe amoureuse, et que lui tombe amoureux de moi. Autant dire que je ne serais jamais marié, et que je doute franchement de trouver un jour l’amour ! Mon caractère est bien trop mauvais ! Et je ne baisse jamais les yeux, et je crois que mon caractère volcanique ne plaît pas. Je n’ai guère envie de changer ! Je crois que mon père préférais que je sois plus calme, et plus docile. Il préfère que je brode, enfin que je tente, avec Lady Ynis, que lorsqu’il me voit étaler les cartes sur mon bureau.

Lorsque je voyagerais, sauf si mon père décide de m’enfermer à double tour dans les geôles, je te jure que je t’écrirais tout ce que je vois, et tout ce que je sens ! Je ferais en sorte que tu ai l’impression de voyager avec moi, de voir tout ce que je te décris comme-ci tu l’avais toi même vécu. J’espère que j’en aurais le talent. Mais tu as le temps, je ne pense pas partir avant quelques lunes, j’ai besoin d’être sûre de mon voyage et d’où vais-je aller, combien de temps cela va me prendre, ce genre de chose ! Je ne veux pas partir à l’aveuglette, ni que tout cela soit prévu ! J’aime improviser, dans un cadre relativement souple. C’est un équilibre difficile à atteindre. Mais j’espère bien y arriver.

Que les anciens dieux te gardent !
Avec toute mon affection :

Boadicée Sand


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Empty
MessageSujet: Re: Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller   Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Underground Railroad - Boadicée Sand et Teora Uller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partenariat avec Underground
» La prude septa (Tyerne Sand)
» Date de diffusion de la saison 3 de la Lucha Underground
» A l'ombre d'Harrenhal [Pv Boadicée - Ulwyck Uller]
» Sun, sand, sea–and poverty, tourists may soon return to this 'Paradi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: