RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Echanges interdits 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Echanges interdits 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Echanges interdits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Echanges interdits Empty
MessageSujet: Echanges interdits   Echanges interdits EmptyMer 4 Oct - 16:37

An 299 – Lune 2 – Semaine 2
A l’attention de Ser Lucas Nerbosc, Emissaire du Conflans

Ser Lucas,

Ce que je suis en train de faire – écrire à un membre de la Maison Nerbosc – m’est normalement interdit mais si je ne le fais pas, j’aurais l’impression de me trahir moi-même en plus de la promesse que je vous avais faite lorsque nous nous sommes vu en ma demeure. Je brave donc les interdits et, avec le concours de ma chère sœur Jayne, qui vous salue chaleureusement (je crois que vous lui avez fait forte impression…), je vous envoie ce corbeau qui j’espère vous trouvera à temps pour vous signifier mon regret de ne pouvoir être présente à Corneilla.

J’ai en effet entendu que votre demeure reçoit deux invités de marque pour un grand évènement qu’est l’union prochaine de votre frère aîné avec la Princesse Daenerys Targaryen ? Je tiens cela de père, dont je vous passerais les acerbes commentaires auxquels j’ai choisi de rester sourde et muette. Veuillez donc excuser le fait que je ne le joigne pas à mes félicitations pour votre famille ; cela serait déplacé en plus d’être totalement faux. Mais pour ma part, je me réjouis pour vous et aussi pour notre belle région.

Vous l’ignorez peut-être mais je m’étais rendue à Port-Réal il y a trois Lunes de cela et ai eu l’honneur de croiser la Reine douairière ainsi que la Princesse sans pouvoir malheureusement échanger plus que de simples salutations de rigueur. Néanmoins, j’ai pu converser bien plus longtemps avec son frère aîné, le Prince Viserys, qui me tient en très haute estime. J’honorerais avec plaisir cette amitié et cette confiance qu’il place en moi mais pour cela, il me faudrait me rendre à Corneilla et, pour deux raisons à moins que vous n’interfériez en ma faveur pour l’une d’entre elles, je doute être la bienvenue au vu de mon patronyme.

Ceci est en effet la première raison et, que je reçoive ou non une invitation de votre part, je dépends encore du Seigneur mon père… J’entends déjà d’ici les vociférations de père et ses strictes interdictions de me rendre chez vous et je suis bien trop intimidée face à ses excès de colère pour oser lui tenir tête… Quant à la seconde raison, nous recevons une délégation du Val d’Arryn, celle de la maison Rougefort avec laquelle Lord Jonos a réussi à organiser mes fiançailles avec Ser Jon Rougefort, le troisième fils de Lord Horton Rougefort. Peut-être les connaissez-vous mieux que moi, compte tenu de vos responsabilités auprès de votre père ? Je ne peux encore me prononcer quant à ce que je pense de lui mais la première impression qu’il m’a laissée est plutôt bonne. J’ose espérer que cela continue ainsi…

Je ne peux vous assurer ma présence au futur mariage de Ser Brynden et de la Princesse Daenerys, tout comme vous ne pouvez, je pense, m’assurer la vôtre à mon propre mariage. Cependant, je vous prie de bien vouloir croire en mes bons sentiments à votre encontre. J’ai le pressentiment qu’un avenir meilleur se profile à l’horizon pour notre région. Je prie les Sept que ce pressentiment soit véridique et qu’il apporte également enfin un début de paix entre nos deux familles, dussé-je en être l’instigatrice…

Dans l’attente de votre réponse, je vous envoie mes meilleures et plus sincères salutations ainsi que celles de ma sœur, Lady Jayne, qui se joint à moi pour la signature de cette lettre,
Lady Jayne Bracken & Lady Barbara Bracken,
Héritière de Haye-de-Pierre et de Lord Jonos Bracken.

Revenir en haut Aller en bas
L'Émissaire du Conflans
Lucas Nerbosc
L'Émissaire du Conflans
Valar Dohaeris
Echanges interdits C71w
Echanges interdits VlNcRS5D_o
Ft : Joshua Sasse
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Melara & Bryce
Messages : 1585
Date d'inscription : 11/05/2017

Echanges interdits Empty
MessageSujet: Re: Echanges interdits   Echanges interdits EmptyDim 8 Oct - 14:37


An 299, lune 2, semaine 3

A l’attention de Lady Barbara Bracken, Héritière de Lord Jonos Bracken et de la Haye-Pierre,

Lady Barbara,

Il me faut tout de suite vous avouer mon agréable surprise lorsque notre mestre est venu me trouver pour me prévenir de l’arrivée d’un corbeau de la Haye-Pierre. Il n’en revenait pas lui même, mais il n’en fera pas toute une histoire, c’est promis. Je vous écris ces quelques mots avec le sourire, je suis sincèrement heureux d’avoir de vos nouvelles depuis tout ce temps. Et surtout de constater que l’un comme l’autre, nous n’oublions pas les promesses faites il y a déjà plusieurs lunes de cela. Alors je vous en prie, passez mes chaleureuses salutations à votre jeune soeur, Jayne.

Comme je vous l’avais promis, je fais de mon mieux depuis ma récente visite à la Haye-Pierre pour faire entendre raison à mon père, Lord Tytos, ainsi qu’à mon frère, ser Brynden, mais l’exercice, comme je vous avais prévenu, est loin d’être une tache aisée. Mais je ne perds pas espoir, il faut juste faire preuve de patience j’en suis persuadé. Je ne veux pas croire qu’on puisse s’obstiner continuellement à faire payer des âmes innocentes. Evidemment, à l’heure actuelle, tout le monde n’est pas sans souillure, c’est pourquoi je le réitère, il faudra du temps. Du temps avec aucune action des Nerbosc à l’encore des Bracken et aucun des Bracken à l’encontre des Nerbosc. Il nous faut tout faire pour vivre en paix le plus longtemps possible. Ainsi, même les plus récalcitrants devraient se montrer d’une oreille ne serait-ce qu’attentive. Ne perdez ni espoir, ni confiance en moi, je ne suis pas un homme à revenir sur mes promesses.

Vous avez effectivement été bien informée, Corneilla ne manque pas d’invités actuellement. Après ser Garlan Tyrell et son épouse Lady Leonette, nous accueillerons la Princesse Daenerys Targaryen, récemment fiancée avec mon frère, escortée par sa mère, la Reine Douairière, Rhaella Targaryen que mon père connait déjà relativement bien il me semble. Vous voilà donc à présent amie avec deux personnes possédant du sang Nerbosc dans leur veine (j’imagine que vous n’êtes pas sans ignorer le lien entre Betha Nerbosc et le Prince Viserys Targaryen), votre père trouverait-il ça bien avisé ma lady ?
J’espère que vous saurez me pardonner mon élan de taquinerie. Je me réjouis simplement de l’amitié que vous évoquez là, si vous l’entretenait, elle pourrait être un nouveau pont de réconciliation entre nos deux familles. Après tout, les amis de nos amis ne sont-ils pas sensés être nos propres amis ?

Quant à votre venue à Corneilla, je vous ai promis que vous pourriez vous y représenter un jour, afin de parler à mon père et mon frère et j’y travaille toujours autant que possible pour que cela se fasse. Cependant mon père a énormément d’attente concernant cette arrivée prochaine, beaucoup de choses reposent sur cette visite et il est nécessaire qu’elle se passe on ne peut mieux. En invitant Lord Jonos ou son héritière, mon père aurait bien trop peur d’offrir à ceux qu’il considère comme ses ennemis, l’opportunité parfaite pour faire du mal à sa famille. J’ai bien entendu tenté de le raisonner, d’intervenir en votre faveur, mais il ne vous connait pas encore suffisamment, et d’après lui, cette visite représente trop d’enjeux pour prendre le risque de vous connaître à cette occasion là. Je suis navré d’avoir échoué à le convaincre pour cette fois-ci.

Je suis néanmoins heureux d’apprendre vos prochaines fiançailles. J’ai eu l’occasion de croiser quelques fois ser Jon Rougefort, que ça soit lors de mes visites dans le Val d’Arryn ou bien lors de tournoi. Je ne le connais pas extrêmement bien, mais de ce que j’ai aperçu de lui, il me semble être un jeune homme tout à fait respectable, tout à fait à même de vous protéger contre les menaces que je n’ai que trop bien vu de mes propres yeux lors de ma dernière visite. J’ai cependant un ami dans le Val, un voisin des Rougefort qui le connait probablement assez bien. Vous n’aurez qu’un mot à dire et je lui demanderais des informations à son propos, si cela peut vous rassurer. J’espère donc pouvoir me tenir dans la foule pour applaudir le charmant couple que vous formerez lors de votre union, mais si vous ne parvenez pas à convaincre votre père, je ne vous en tiendrais aucune rigueur, sachez simplement dans votre coeur que je serais là, et heureux pour vous.

Je vous envoie donc tous mes plus beaux voeux de bonheur, et mes plus chaleureuses salutations à vous et à votre jeune soeur.

Ser Lucas Nerbosc, émissaire de la maison Nerbosc et du Conflans



honor over life
I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul ? I don't know where i'm going but i don't think i'm coming home. I'll check in tomorrow if i don't wake up  dead. This is the road to tuin and we're starting and the end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Echanges interdits Empty
MessageSujet: Re: Echanges interdits   Echanges interdits EmptyVen 27 Oct - 12:23

An 299 – Lune 2 – Fin de semaine 3
A l’attention de Ser Lucas Nerbosc, Emissaire de Lord Tytos Nerbosc et du Conflans


Ser Lucas,

Votre sourire a l’air de transparaître dans votre lettre, car vos premiers mots me font également sourire. Je dois vous dire que les Sept furent avec moi le jour où votre corbeau nous ait parvenu ; le Seigneur mon père se trouvant justement absent lorsque le mestre est venu me remettre les lettres du jour. Cette angoisse et cet immense soulagement que j’ai ressenti m’ont fait comprendre à quel point ce que je fais – vous écrire – est interdit, et cela m’attriste.

J’entends parfaitement ce que vous dîtes et le comprends bien. Vous avez mon entière confiance dans votre travail vis-à-vis de votre père et de votre frère. De mon côté, j’ai le sentiment que père fait en sorte d’avoir le moins possible affaire à votre famille. Je passe beaucoup de temps avec lui ces temps-ci et je peux vous dire que toutes les tâches les plus banales si je puis dire, concernant nos Suzerains, me sont confiées pour que je puisse me former à mes futures responsabilités envers ma maison. Néanmoins (et je ne le souhaite pas), si une chose plus grave devait nécessiter la participation de la totalité des maisons conflanaises à vos côtés, je ferais de mon mieux pour lui faire entendre raison mais, comme vous, c’est une tâche bien plus difficile que de gérer son territoire, surtout lorsqu’il s’agit de personnes à forts caractères comme nos pères.

Oh j’ignorais que vous avez reçu Ser Garlan Tyrell et son épouse. Je l’ai bien connu avant son mariage ; cela remonte à quelques années maintenant… Quant au Prince Viserys et à votre trait d’humour, n’ayez crainte, je commence à vous connaître un peu maintenant ! Seule ma sœur Jayne est au courant de cette amitié (et vous à présent). Il est des choses que je préfère taire à mes parents, même à Dame ma mère et ces deux improbables amitiés en font évidemment partie. J’écrirais dans ce cas à la Princesse Daenerys, comme je ne peux encore me rendre en personne à Corneilla. Si ma lettre tombe entre les mains de votre père ou de votre frère, je n’ai rien à cacher ; ils pourront la lire. Peut-être verront-ils alors que je n’ai que de bonnes intentions. Je sais que malheureusement, nos deux familles se considèrent comme ennemies, ce qui nuit gravement à l’unité du Conflans. Laissons faire les choses comme elles doivent se faire et peut-être que la Princesse Daenerys, le Prince Viserys ou peut-être même mon futur époux, seront un moyen de, lentement et progressivement, renouer le dialogue ?

Car en effet, Ser Jon me laisse une très bonne impression, moi qui ne me sentais guère rassurée de rencontrer un parfait inconnu avec qui je vais passer le reste de ma vie. Vous dîtes que vous l’avez croisé par le passé ? Peut-être voudra-t-il justement vous saluer (il m’a un peu parlé de vous aussi), ce qui serait un bon moyen (et une excellente raison) pour moi de venir à Corneilla. Je doute que votre père refuse de recevoir le fils de Lord Horton, qui m’a l’air d’être un homme influent dans le Val ou que mon père ne consente à le laisser présenter ses respects et transférer les amitiés de son propre père aux Suzerains de son épouse s’il veut rester en bons termes avec les Rougefort… Quoi qu’il en soit, deux choses : la première, ma curiosité me pousse à vous demander ces fameuses informations que vous me proposez via votre ami (j’en suis toute intriguée maintenant !). La seconde, je vais prendre mon courage à deux mains et parler de vous ainsi que de cette fameuse visite à Corneilla accompagné de mon mari à mon père. Je pense qu’il vaut mieux attendre que le mariage soit derrière nous ; Ser Jon va faire plusieurs voyages entre la Haye-Pierre et Rougefort et, d’après ce que j’ai cru comprendre de lui, il serait heureux que je me rende avec lui à Rougefort après la cérémonie pour passer du temps avec sa famille et apprendre à connaître le Val et ses habitants. Il m’encourage d’ailleurs à écrire à Lord Horton Rougefort, mais j’ai du mal à commencer cette lettre. Après tout, je n’ai jamais écrit à une personne que je ne connais pas et Seigneur d’une importante maison de surcroît…

Je vous remercie chaleureusement pour vos vœux et espère que vous pourrez me les dire de vive voix ! J’ai transmis vos salutations à ma sœur Jayne…Que ne puis-je vous faire voir à quel point cela lui a fait plaisir… !

Avec toute mon amitié,

Lady Barbara Bracken
Héritière de la Haye-Pierre et de Lord Jonos Bracken
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Echanges interdits Empty
MessageSujet: Re: Echanges interdits   Echanges interdits Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Echanges interdits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Noirs interdits de bistrot à Pékin
» [UPTOBOXJeux interdits [DVDRiP]
» 69 contribuables interdits de quitter le pays
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Rome interdit les bocaux à poissons rouges...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: