RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyMar 3 Oct - 18:21

Dans la toile de la Rose

An 299, lune 1, semaine 4 - Hautjardin



Margaery Tyrell & Owen Tyssier

La Roseraie était toujours aussi magnifique. Elle donnait l'impression de ne pas changer, de demeurer un endroit intemporel.  Un endroit particulier. Celui qui avait vu de nombreux jeux, de nombreuses paroles échangées entre Owen et Margaery. Ce lieu avait même été témoin de l'unique baiser échangés entre ces deux êtres. Le Tyssier arpentait calmement de long en large les  chemin, humant le parfum des fleurs. Ellyn passait du temps en compagnie de sa cousine, Lady Abigaëlle Rowan.  L'araignée avait laissé sa délicieuse épouse profiter de ce temps passés entre filles. Le blond ne comptait pas rester seul dans cet endroit. Il avait prévu de passer du temps dans l'après-midi avec Willos. Inutile de l'inviter ici ce matin. De même pour Loras, qui avait déjà bien assez de chat à fouetter, avec son récent mariage. Quant au troisième larron de la fratrie, le Tyssier ne l'avait pas réellement envisager. Il s'était contenté de faire parvenir un petit message à Lady Margaery afin qu'elle le retrouve au sein de leur petit jardin secret.

La cadette de la maison de la rose saurait où le rejoindre. Il ne se faisait aucun doute là dessus. S'il avait souhaité s'entretenir avec elle ce n'était pas par pure égoïsme et désire de se retrouver seul en sa compagnie pour revivre des moments similaires à leur premier baiser. Loin de là ! L'intimité de la roseraie était plutôt choisie pour l'aspect solitaire et secret. Ici, contrairement au banquet du mariage de Ser Loras, il n'y avait aucune oreilles indiscrètes pour surprendre leur conversation. Owen souhaitait aborder divers sujets avec la plus belle des roses. Si Olenna symbolisait l'expérience, Margaery représentait l'avenir même si elle serait condamné des suites de son futur mariage, à quitter Hautjardin et le Bief par la même occasion. Elle retournerait probablement à Port-Real. Avant son futur départ, il y avait des sujets de la plus haute importance  à aborder : son futur mariage  et surtout la mort de feu Lord Mace et ce qu'il était envisageable de faire pour démasquer le ou les responsables.

Owen désirait savoir si l'enquête avait avancée et si une vengeance serait mise en place. Il ne comprenait pas pourquoi quelqu'un avait cherché à précipiter la mort de Mace Tyrell. Le Tyssier avait du mal à démêler le nœud des possibilités et des conséquences de la mort de l'ancien suzerain du Bief. Tout ceci était bien trop mystérieux. Qui devait avoir trouvé parti à le voir disparaître ? Willos ? Oui puisqu'il accédait ainsi à son héritage mais Owen ne voyait pas son ami organiser ce genre de plan, à l'encontre de son père qui plus est. Observant les fleurs de la roseraie, Owen huma leur parfum et commença à trouver le temps long. Il n'avait aucune garantie que Lady Margaery le rejoigne. Peut-être allait-elle refuser son invitation ou avait-elle prévu autre chose ? Ces deux possibilités étaient totalement envisageables. Passant une main dans sa blonde chevelure, le Seigneur de Froide-Douve se recoiffa calmement, ses oreilles ayant perçu des bruits de pas légers à proximité. Serait-ce la dame qu'il attendait depuis son arrivée ?


©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] C71t
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 881
Date d'inscription : 19/09/2017

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyMar 3 Oct - 21:53

Margaery & Owen

Dans la toile de la Rose


Elle s'était installée dans un recoin des jardins du château, une ancienne cachette où elle se rendait lorsque Willos la cherchait, principalement pour lui faire payer ses bêtises. Bien sur, en grandissant, sa cachette était devenue plus petite, moins confortable mais aussi moins effrayante. Dissimulée  au regard de tous par un amas de branches et de bambous, il s'agissait d'un recoin en pierre servant à entreposer du matériel de jardinage. Oublié de tous, il avait prit la poussière jusqu'à ce que la petite Rose, âgée de huit ans, le découvre et, avec la complicité de certains serviteurs de la maison, ne le débarrasse. Avec l'adolescence, elle avait cessé de s'y rendre et n'avait retrouvé ce plaisir qu'au cours de l'un de ses promenades solitaires suite au décès de son père. Depuis, lorsqu'elle s'y rendait, elle se contentait d'évoquer les jardins, laissant sa localisation exacte en suspend afin d'être tranquille. La brune s'était donc réfugiée dans son repaire, assise sur le vieux banc de pierre, son livre entre les main. Il faisait un peu sombre mais Margaery ne s'intéressait pas vraiment aux lignes qu'elles fixaient avec insistance depuis une vingtaine de minutes. « Lady Margaery ? Ma dame où êtes-vous ? » La Rose soupira, refermant son livre et se glissant entre les branchage pour apparaitre quelques mètres derrière l'une des servantes de la maison Tyrell. Se précipitant vers elle, la petite servante lui glissa un papier dans les mains, agrippant alors ses jupons pour la quitter tout aussi précipitamment. Intriguée, la brune déplia le morceau de papier, reconnaissant avec tendresse l'écriture familière. Laissant son livre sur le banc de sa cachette, elle glissa le papier dans un repli de sa robe, elle quitta les jardins pour la roserai, éternel lieu de rendez-vous avec son ami de longue date. Quelques mètres avant son point d'arrivée, elle se stoppa, lissant les plis de sa robe, réajustant quelques mèches autour de son visage. N'ayant pas de miroir à portée de main, elle oublia alors ses yeux, probablement rougis par les larmes qu'elle pleurait chaque soir, ou son teint, bien plus pâle qu'à l'ordinaire en raison de son retranchement dans des coins sombres du château où Garlan  ou Loras ne viendrait pas la chercher. En matière de disparition, la jeune Tyrell était devenue presque aussi forte que pour se faire remarquer et renouvelait régulièrement ses refuges pour être sure qu'on ne la trouve pas. Elle inspira profondément et avança dans l'allée principale de la roseraie, le fin tissus de sa robe noire trainant dans son sillage, soulevé par le vent. « Cher ami ! » le salua-t-elle en tentant ce sourire dont elle avait l'habitude mais qui n'était qu'une pâle copie de la joie dont elle faisait preuve habituellement. Elle n'osa s'approcher trop, le souvenir d'une chaste étreinte passée mais inattendue encore dans sa mémoire. « J'ignorais que vous étiez encore à Hautjardin. Cela fait plaisir de vous voir, malgré ces circonstances particulières. » La dernière fois qu'ils s'étaient croisés, elle s'était rapidement éclipsée, bouleversée par le mariage de Loras, la mort de son père et quelques pensées qui la rendait fragile. Elle n'avait eut envie d'approfondir quelconque discussion préférant se retirer auprès de sa famille et trouvant place près de sa grand-mère où elle était sure que certaines conversations qu'elle ne voulait avoir n'aurait pas lieu.
AVENGEDINCHAINS


(3)


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyMer 4 Oct - 22:22

Dans la toile de la Rose

An 299, lune 1, semaine 4 - Hautjardin



Margaery Tyrell & Owen Tyssier

Lorsque Lady Margaery arriva, elle se contenta de lui sourire. Pas d'étreinte, pas de baiser chaste ou non, pas de contact physique. C'était à la fois un supplice mais également une excellente chose. En effet, mieux valait éviter toute tentation alors que la dame était en bonne voie pour régner un jour sur les Sept Couronnes et que le Tyssier était marié et heureux. Elle semblait surprise de le trouver encore à Hautjardin mais il n'y avait pourtant rien d'illogique à cela. Il ne comptait cependant pas trop s'attarder ici. Ils partiraient très certainement dans l'après-midi ou le lendemain. Il fallait bien récupérer des festivités. S'étirant calmement l’araignée fit craquer ses doigts avant de prendre la parole.

« Toujours aussi ravissante chère amie. Je suis ravi de voir que vous avez répondu à mon invitation par votre présence. Il n'est pas rare que tous les invités dorment tard après des noces comme celles-ci. J'avoue qu'il est plutôt surprenant que je  sois levé si tôt.»

En effet, nombreuses étaient les nobles personnes qui avaient consommées trop de vin. De plus voyager de nuit n'était pas forcément la chose la plus intelligente à faire. La plupart des gens repartiraient sans aucun doute dans la journée ou le lendemain. Dans tous les cas, Owen était toujours intimement convaincu qu'il devait avoir cette conversation avec Lady Margaery. La veille, elle n'avait pas pût lui donner le change mais aujourd'hui, elle ne pourrait pas fuir ou se cacher derrière les invités.

« Nous n'avons pas pût parler énormément au cours du mariage de Loras. J'espérais que nous pourrions nous entretenir dans notre petite lieu sacré, sans mensonges et sans états d'âmes.»

Les sujets à aborder étaient nombreux mais il devait commencer par les principaux. Margaery était assez intelligente pour qu'il n'ait pas à tourner autour du pot. Ce serait une insulte à son esprit que de procéder de la sorte. Il ne devait pas y aller par quatre chemin.

« Je souhaites aussi m'entretenir avec votre grand-mère mais je n'ai pas put résister à l'envie de revenir ici, dans cet endroit si particulier. L'enquête sur la mort de votre père avance t-elle ? Avez vous réussis à établis une liste de suspects potentiels ?»

La Reine des Épines possédaient des fonds et des moyens bien plus important que le Seigneur de Froide-Douve. Elle avait peut-être déjà trouvé plusieurs pistes que le jeune blond n'avait pas encore imaginées. La moindre informations pouvait s'avérer précieuse et mieux valait jouir de plusieurs vision d'une même situation afin de pouvoir analyser au mieux la situation.

« Je suis désolé de remué ces vieux souvenirs et ces conversations douloureuses mais nous devons avancer sur ce point. Je gage que la mort de feu votre père ne restera pas toujours impunie. Willos dirigera certes bien la maison Tyrell mais il a été catapulté à sa tête bien trop tôt ce qui ne jouera probablement pas en sa faveur.»

En effet. Owen n'arrivait pas à déterminer s'il s'agissait d'une vengeance envers l'homme qu'était Mace Tyrell ou une tentative de déstabilisation de la maison de la Rose, voir les deux. Tant de mystères et peu d'indices à se mettre sous la dent. Celui qui avait agit ainsi  s'était donné les moyens de rester dans l'ombre mais ce crime ne pouvait rester impuni. L'avis de Margaery était important pour lui et il voulait découvrir si elle avait déjà les épaules pour s'initier dans le jeux des intrigues ou si elle était encore trop tendre. Le meilleur moyen pour s'en rendre compte était d'aborder un sujet délicat qui pouvait lui tenir à cœur.


©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] C71t
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 881
Date d'inscription : 19/09/2017

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyMer 18 Oct - 21:41

Margaery & Owen

Dans la toile de la Rose


Elle ne s'était pas attendue à pareil sentiment de malaise en le voyant, lui qui lui inspirait toujours une profonde amitié et affection. Si elle s'était toujours interroger sur la profondeur de la tendresse qu'il lui portait, elle se devait désormais de prendre plus de distance. Sa fuite lorsqu'il l'avait approché, au mariage, ne la rendait pas fière, mais la présence d'Aegon parmi les convives l'avait mise dans une situation délicate, prise entre une vieille affection dont elle ignorait tout et la passion qui la consumait pour son fiancé. Incapable de faire face à ses propres questionnements, elle avait prétexté une obligation familiale pour prendre congé de son ami, augmentant de fait, son sentiment de culpabilité envers celui qui avait toujours été fort courtois à son encontre. Plus que la présence de son promis, l'idée même de potentiellement blesser l'épouse du jeune homme lui était insupportable. La perte de son père la rendait sensible à ce genre d'évènement et aux sentiments de tristesse. Toutes femmes n'étaient pas prêtes à apercevoir la complicité que pouvait avoir leurs époux avec de vieilles amies. Sans doute le jugement de la rose était faussé par l'ambiguïté qui se dégageait de leurs rares échanges depuis le baiser qu'ils avaient partagé plusieurs lunes auparavant ... Il lui fallait néanmoins reprendre contenance: elle ne pourrait pas éviter Owen Tyssier toute son existence ! Retrouvant ses manières et son sourire, elle laissa la flatterie rosir ses joues pâles.  « En effet, les jardins sont magnifique à cette heure, mais la plupart du temps, je suis seule avec ma grand-mère pour profiter du calme de ces lieux ... » Entourées de quelques serviteurs de la maison, Margaery et Olenna se promenaient, régulièrement pour discuter de choses importantes à l'abris des oreilles indiscrètes qui préféraient nettement reposer sur leurs oreillers à cette heure si matinale.  « Je ne sais pas ce que vous en avez pensé ... Mais la fête était magnifique et s'est achevé très tôt ce matin, d'après les dires de certains ... Je pensais que ceux qui n'étaient pas restés cette nuit dormiraient encore ... Vous compris. » conta-t-elle sans savoir si elle cherchait à faire une conversation ou à remettre de l'ordre dans ses propres idées, confuses depuis la mort de Mace Tyrell. « Je suis touchée de voir que vous me préférez à notre chère doyenne. » répondit-elle à son explication en riant légèrement, évitant l'épineux et honteux épisode de sa fuite de la veille. Cependant son visage se ferma quasi instantanément à l'évocation de son père. Margaery avait beau être une femme qui se laissait volontiers marchander contre un bon parti - voir même très bon dans son cas - elle n'en restait pas moins une femme cultivée et intelligente. Du moins, espérait-elle l'être ! Quelque chose, dans la mort de son père, l'avait profondément interrogé et, dans ses moments de délire, suite à son retour précipité à Hautjardin, elle n'avait pas hésité à dire tout haut ce qui lui passait par la tête. « Prenez garde à vos paroles, mon ami ... » lui intima-t-elle en chuchotant, jetant un regard inquiet aux alentours. « Je préfèrerais éviter qu'il vous arrive malheur également. Ma condition ne me permet pas, même ici à Hautjardin, de pouvoir interroger qui bon me semble. » Son ton était plus bas, plus sérieux, bien loin de la jovialité dont elle faisait habituellement preuve. « Mon frère est bien trop préoccupé par la charge de sa nouvelle fonction pour s'en inquiéter et l'on me dit que mes propos ne sont que les résultats de ma condition féminine qui me prédispose aux affabulations de toute sorte. » Légèrement agacée par cet état de fait, Margaery détourna furieusement le regard.
AVENGEDINCHAINS


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptySam 21 Oct - 16:48

Dans la toile de la Rose

An 299, lune 1, semaine 4 - Hautjardin



Margaery Tyrell & Owen Tyssier

Le rose sur les joues de la jeune femme lui allait si bien. A chaque vois que ses yeux se posaient sur elle, il comprenait pourquoi quelques années plus tôt, il était tombé indéniablement sous son charme. Il avait du mal à imaginer Lady Margaery et la Rose des Épines se contenter de simples moments de détente dans les jardins alors que l'assassin de Lord Mace Tyrell rôdait toujours dans la nature, impuni pour ses crimes.  Il ne mit pas longtemps à rebondir à sa façon sur l'évocation du mariage.

« Nous ne nous sommes pas éternisés trop tardivement aux festivités. Mon épouse avait besoin de repos et je voulais soutenir Loras jusqu'à l'ultime moment. Willos et votre propre personne n'étant pas disponible, nous avons jugé bon de nous retirer pour nous reposer du sommeil du juste.»

Ellyn n'était pas le genre de dame à s’enivrer jusqu'au petit matin ce qui n'était pas plus mal à ses yeux. Cela évitait à l'araignée de se retrouver pris par le vin et de s'endormir au petit matin alors qu'il pouvait passer une nuit plus ou moins calme, la peau collée contre celle de son épouse. Owen n'était pas convaincu que la Rose était si étonnée que cela de son choix. Après tout, ils s'étaient avoués tous deux une certaine affection la dernière fois qu'ils s'étaient rencontrés la dernière fois à cet endroit. Il était donc normal que son choix se porte sur elle plutôt que sur sa grand-mère. Les choses étaient cependant bien différentes à présent. Le Seigneur de Froide-Douve avait prit femme et Lady Margaery était promise au Prince Aegon. Ce fut à lui de se montrer quelque peu surpris. Il avait peut-être toujours trop idéalisé la cadette de la maison de la Rose, la voyant comme une jeune femme marchant, sur le plan cérébral, sur les traces de sa grand-mère retorse. Un fin sourire s'afficha alors sur ses lèvres juste avant qu'il esquisse quelques paroles.

« Vous serez Reine un jour. Vous aurez bien plus de possibilités mais il n'est jamais trop tard pour commencer à œuvrer. Je doute qu'il puisse m'arriver malheur, je ne suis qu'un petit poisson dans une gigantesque marre. A moins que vos propos ne m'indique tout simplement que vous ne me faites plus confiance. »

Il s'agissait là d'une possibilité parfaitement envisageable même si elle lui paraissait peu probable. Owen n'avait donné aucune raison à Margaery de douter de sa fidélité. Il vit la jeune femme se retourner furieusement et il posa une main sur son épaule, juste quelque seconde, un simple effleurement pour lui prouver qu'il se tenait toujours à ses côtés, en soutien, si le besoin s'en faisait ressentir.

« Je pensais votre frère aîné plus ouvert d'esprit. Les femmes agissent toujours dans l'ombre je ne vous apprends rien mais je caresse l'espoir qu'un jour, elles puissent jouir de de droit plus élaborés comme c'est déjà le cas à Dorne. Mon épouse m'épaulera dans cette tâche, j'en suis sûr. Vous devriez prendre un peu de votre temps pour discuter avec elle. Je suis sûr qu'elle vous plairait. En devenant Reine, vous aurez la possibilité d’œuvrer en ce sens. Derrière chaque homme, il y a une dame. Je vous connais suffisamment pour savoir que vous pouvez devenir celle qui sera en mesure de changer ce genre de choses, d'avoir une influence positive sur l'homme que vous épouserez.»

Tout ceci ne se ferait pas en un jour bien évidemment. Cela prendrait des années. Les grains plantées dans cette génération ne fleuriront peut-être que dans deux ou trois dizaines d'années mais il fallait bien que quelqu'un pose les bases. Owen se permit de lui poser une question innocente mais qui l'intéressait tout de même. Quand vous étiez frappés par certains sentiments incontrôlables pour une personne, vous finissez toujours par avoir envie de savoir si elle était heureuse et appréciée à sa juste valeur.

« Le Prince vous traite t-il bien ?»


©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] C71t
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 881
Date d'inscription : 19/09/2017

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyMar 31 Oct - 15:18

Margaery & Owen

Dans la toile de la Rose


Lorsqu'elle était enfant, Margaery se plaisait à croire que chaque royaume de Westeros avait son trait de caractère. Les Nordiens étaient aussi froid que leur région natale, les Dorniens avait un fort caractère et, dans son imaginaire enfantin, les Biefois avaient le sens de la fête. Avec les années, l'idée de la brune, selon laquelle sa région avait une prédisposition pour l'ivresse, n'avait été que renforcer par les nombreuses mondanités organisés par les Tyrell. Elle était sans doute plus jeune que bien des princesses de Westeros, lorsque Garlan lui avait fait gouté du vin pour la première fois. Par la suite, dès qu'elle fut en âge de converser comme une adulte, Olenna ne se fit pas prier pour lui glisser un verre lors des soupers, lui apprenant à supporter les liquides alcoolisés pour lui épargner l'humiliation d'être soule publiquement. Margaery appréciait les liqueurs et le vin, elle avait presque failli en abuser pendant son séjour à Port-Réal, mais elle connaissait ses limites: lors du mariage de Loras elle même avait été d'une sagesse et d'une modération exemplaire.    « Voilà une sage décision. Je plains les pauvres qui devront reprendre la route après la soirée de mariage de mon frère. Je crois que mon frère a augmenter les sommes prévues par mon défunt père pour faire oublier à nos hôtes la funeste perte qui nous a accablé il y a peu. » Elle était ravie de voir que son vieil ami avait, lui aussi, écouté la voix de la sagesse en quittant la soirée plus tôt que la plupart des convives. « Votre épouse a-t-elle apprécié la fête ? La présence d'autant de monde a certainement du l'épuiser ... Je regrette de ne pas avoir eu l'occasion de converser d'avantage avec elle. » Comme avec bien d'autre. La fuite n'était pas son fort et elle avait, outre son évitement du seigneur Tyssier, passé sa journée à consoler Loras, à rire avec Garlan et tenter de trouver un instant d'intimité avec Aegon. La soudaine perspective d'être reine, évoqué par le blond, elle l'avait déjà envisagé. Elle avait espéré que son futur statut l'aide à obtenir, de Willos, le soutient dont elle avait besoin pour interroger les serviteurs et les gardes, mais son aîné avait été hermétique à toute forme de tentative de conviction de sa part. « Ne sous-estimez pas l'importance d'un complot. Si quelqu'un désirait faire disparaitre mon père, seigneur de la maison Tyrell, pensez-vous qu'une mort de plus lui soit insupportable ? Je ne prendrais pas le risque de perdre un si précieux ami. Faites attention aux questions que vous posez lord Tyssier. Des âmes sombres parcourent les couloirs de ce château. » Elle laissa sa main se poser sur l'avant-bras du jeune homme en marque d'affection alors que son regard plongeait dans celui de son ami. « Ne vous inquiétez pas. Ma grand-mère ne m'a pas appris qu'à sourire et à converser agréablement. Ne vous inquiétez pas cher ami. Les Tyrell ont la réputation d'être tenace. Je ne renoncerai pas et je trouverai les réponses à mes questions. La mort de mon père ne restera pas un mystère, même si je dois entrer en conflit avec ... » Elle espérait que Willos entende ses suppliques, qu'il écoute ce qu'elle avait à lui dire. Sa nouvelle prise de fonction le privait de bien des choses. Il avait du enchainer l'enterrement de son père, le mariage de son frère. Il avait lutté, avec leur grand-mère, pour maintenir le train de vie de Hautjardin, pour que la transition se fasse en douceur, calmement. Il était occupé du matin jusqu'au soir et, même s'il tentait d'être présent pour elle, Garlan et Loras, Margaery sentait bien que les choses n'étaient plus pareil. Parler de son promis fut une heureuse occasion de changer de conversation. « Et bien, nous n'avons eu que peu d'occasion de nous voir depuis mon retour dans notre très cher château de Hautjardin. Le prince est ... Une personne importante qu'il est difficile d'isoler surtout si loin de son château. » Si la royauté était un trait de sa personne qu'elle avait particulièrement aimé, elle devait admettre que le titre de son promis était, aujourd'hui, un frein non négligeable à l'expression de leur passion. « C'est un homme charmant à bien des égards et dont la conversation était très enrichissante. Peut être aurais-je eu plus de chose à dire si ... Le destin ne m'avait pas forcé à rentrer aussi vite. » Elle préféra taire ses retrouvailles de la veille avec le prince. Ce moment volé où ils n'étaient qu'homme et femme, sans titre ni devoir, avait apaisé son coeur inquiet que l'amour de son promis ne dépende que de sa présence à Port Réal.
AVENGEDINCHAINS


(3)


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyMar 31 Oct - 17:45

Dans la toile de la Rose

An 299, lune 1, semaine 4 - Hautjardin



Margaery Tyrell & Owen Tyssier

Margaery allait dans son sens par rapport à sa décision de ne pas avoir fait de folies la veille. Seul un esprit raisonné pouvait adopter ce genre de comportement et y déceler l'intelligence. En dame savant manier l'étiquette, la jeune rose s'enquit tout de suite de l'avis d'Ellyn sur le mariage unissant les Tyrell et les Lannister.

« Ellyn a trouvé la fête somptueuse, les artistes très divertissants et la nourriture succulentes. Oh ne vous excusez pas. Elle a trouvé à qui parler en la présence de son oncle, sa tante et sa cousine. Je vous confesse m'être moi même esquivé à d'autres tables plusieurs fois pour ne pas finir avec la tête aussi bombée qu'une marmite. »

Un sourire se forma sur la commissure de ses lèvres. Owen était du genre méfiant et prudent, préférant retourner une situation sous tout ses angles plutôt que de foncer tête baissée vers le danger. Néanmoins, il ne partageait pas du tout l'avis de Margaery à ce propos. Il voyait dans la mort de Mace Tyrell, une quelconque vengeance, un plan qui le dépassait mais il voyait mal ce que lui même pourrait courir comme risque à moins de mettre le doigt sur quelque chose d’énorme. Doigt, qui précisions le, n'avait encore rien trouvé.

« A mon humble avis, le seul risque que je pourrais courir résulte dans le fait que je découvre la vérité ou un pan de vérité ce qui ne semble pas prêt d'arriver pour le moment. Si on enlève cette petite possibilité, je ne suis qu'un petit Seigneur, peu connu. Je doute même que les personnes ayant ourdis ce complot soit au courant de mon existence ou du moins s'en soucie réellement.»

Margaery plongea son regard dans le sien, un air déterminé. Ses paroles ne trahissaient pas l'esprit d'une Lady normale. Elle était plein de caractère et possédait la soif de vengeance qui lui était naturel suite à la mort de son géniteur. Quand il voyait autant de lueur dans le regard de la jeune femme, il comprenait pourquoi il avait succombé à son charme et pourquoi il avait l'impression de se trouver toujours au bord d'un gouffre, en sa présence, prêt à plonger tout au fond du vide sans aucun moyen de remonter. Le fait que la rose lui prenne le bras ne fit que renforcer cette impression de rêve inaccessible pourtant si proche.

« Vous savez que dans cette quête de vengeance, vous pouvez compter sur mon soutien inconditionnel. Froide-Douve vous sera toujours acquise, Lady Margaery, que vous soyez une Lady de la maison Tyrell, une Lady de la maison Targaryen, une princesse ou bien une reine. Je suis votre obligé.»

Elle lui confessa ensuite une fraction de son ressenti et de ses sentiments envers le Prince Aegon. Owen était convaincu que s'il avait été prince, il aurait très facilement trouver du temps à consacrer à Lady Margaery. Peut-être que le prince n'était pas aussi sensible que le Tyssier au charme de la jeune rose. Elle sembla quelque peu déçue de ne pas avoir pût profiter du prince comme elle l'entendait. Après tout c'était normal. Même si le Targaryen ne se révélait pas être l'époux idéal, la perspective de devenir un jour reine des Sept Couronnes pouvaient faire tourner la tête de n'importe quel Lady.

«Je gage que vous passerez bientôt plus de temps en sa compagnie. Les événements heureux et malheureux ont frappés votre famille à des intervalles trop proches mais vous pourrez bientôt profiter de la tranquillité pour découvrir un peu plus votre futur époux. Savez vous déjà quand vous repartirez pour Port-Réal ? Je suis sûr qu'à chaque fois que vous quitter Hautjardin, tous vos gens ont la larmes à l’œil. Vous avez toujours eu cette faculté de gagner l'amour et la sympathie des gens, tant biens nés que roturiers. »


©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] C71t
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 881
Date d'inscription : 19/09/2017

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyDim 3 Déc - 17:36

Margaery & Owen

Dans la toile de la Rose


Elle eut du mal a retenir son sourire à l'idée de la migraine qui guettait les quelques uns qui avait abusé de la boisson la veille. Elle aimait trop profiter du calme des jardins de bonne heure pour se laisser aller aux affres de la fête. Si elle ne refusait jamais un verre de vin, elle prenait grande attention à ne jamais être ivre: sa condition et ses ambitions l'obligeait à faire attention à ce qu'elle disait et, n'étant pas sotte, elle savait très bien qu'un verre de plus avait le don de délier les langues et de provoquer des actes malheureux. Avant la fête, elle avait craint de se laisser emporter par la tristesse ou l'ambiance du mariage et de boire plus que de raison. Finalement il n'en avait rien été: elle avait eu la chance de partager maintes conversations avec Loras, avant que son devoir ne l'oblige à retourner près de son épouse, et avec sa grand-mère. Puis, son rendez-vous secret avec Aegon lui avait quitté la fête et terminé la soirée en beauté. Heureuse de ne pas avoir été la victime de son chagrin, Margaery chercha à partager l'euphorie qui lui restait de sa rencontre avec son promis. « Tout le monde semblait si joyeux ... J'aime beaucoup les mariages ! Ces fêtes sont propices à tant de choses. Je suis ravie que votre épouse ne se soit pas sentie délaissée par ses hôtes: nous avions tant de monde à voir, tant de gens qui n'avaient pu être présents pour ... L'enterrement de notre père. » Si elle était heureuse que la compagne de son ami ne se soit pas ennuyé, elle se devait d'admettre, en son for intérieur, qu'elle n'aurait su quoi lui dire. Encore mal à l'aise du baiser qu'elle avait échangé avec Owen avant son départ pour Port-Réal, elle aurait eu l'impression de se jouer de cette pauvre femme. Margaery avait toujours ressenti beaucoup de compassion pour ses camarades féminines: si elle acceptait l'idée d'être marchander contre des faveurs, des terres et des titres via mariage - même si elle se retrouvait plutôt gagnante dans son union a venir - toutes n'avaient pas forcément la même chance. Lady Tyssier avait épouser un homme que la rose estimait beaucoup, mais elle n'aurait pu avoir l'impression d'entraver le bonheur d'une autre. Que cela soit en séduisant son époux, ou en causant sa perte ... « Méfiez vous malgré tout. Je ne supporterai pas de savoir qu'il vous est arrivé malheur par faute. Si vous souhaitez m'aider dans ma quête de la vérité, prenez garde des personnes avec qui vous abordez ce sujet délicat. Si complot il y a bien eut, alors n'attirons pas plus l'attention sur votre personne. Je n'ose imaginer ce que ces maudits seraient capables de faire ... » Cela lui faisait froid dans le dos: jamais elle ne pourrait se pardonner de causer la perte d'un proche, que cela soit un frère ou un ami. Elle connaissait Owen depuis tant de temps ... C'était presque un membre de la famille, au même titre qu'Abigaelle ou Daena, aux yeux de la Rose: lorsqu'elle était enfant, elle avait le souvenir d'une Olenna traitant chaque enfant de la même manière. Si aujourd'hui, son regard sur sa grand-mère avait un peu changé, elle reconnaissait que la doyenne Tyrell avait réussi à créer un vrai cocon d'amis sincères autour de ses petits enfants. « Votre confiance et votre fidélité m'honore mon ami. Il y en a peu comme vous, sur qui je peux ainsi compter. Sachez que, quoi qu'il arrive dans les lunes à venir, je ferai toujours en sorte que le Bief et ses seigneurs protègent votre famille avec autant de dévotion que l'amitié que vous portez à la mienne. » lui dit-elle tout en prenant les mains du jeune homme dans les siennes. La mort de Mace Tyrell l'avait mise face à la cruauté de la réalité et à l'insécurité qui existait dans ce monde. Si elle ne souhaitait ni le malheur du blond, ni le sien, elle savait que leur enquête pourrait avoir de funeste conséquences et elle souhaitait remercier la dévotion qu'il avait pour elle par l'assurance que sa femme et son fils seraient toujours protéger par sa famille. La question de son départ de Hautjardin, et de son mariage, arriva bien vite, laissant Margaery partager l'incertitude que représentait son avenir. « Je l'ignore encore. Je pense que ma grand-mère préférera mener elle-même les négociations plutôt que de laisser cela à Willos. Et je doute également qu'elle me laisse partir seule à Port-Réal ... Quoi qu'il en soit, je suis encore en période officielle de deuil pendant quelques semaines encore et mon rang m'oblige à reste à Hautjardin pendant ces prochains jours. » Elle se devait d'honorer la mémoire de son père et elle ne pouvait nier que ces jours à Hautjardin seraient le meilleur moment pour mener une enquête minutieuse. Une fois à Port-Réal, elle devrait assumer un autre rôle: fiancée du prince héritier, future princesse, potentielle future reine. Elle n'aurait plus le temps, ni la liberté de rechercher la vérité. « Mais, entre nous, je pense que cette fois-ci sera différente des autres. D'ordinaire, si je suis triste de quitter nos belles contrées du Bief, j'ai la chance de partir avec des amies fidèles, au moins un de mes frères, des proches ... Cette fois ci, je crains que Loras ne reste auprès de sa nouvelle épouse et mes demoiselles de compagnie font l'objet d'union à leur tour. Le départ prochain de Lady Abigaelle m'emplit de chagrin. » Elle se souvenait du jour où elle lui avait annoncé son départ. La tristesse ne l'avait pas quitté depuis, lui laissant sous-entendre que cette période de perte lui prendrait tout, jusque ses amies. Abigaelle partirait bientôt et Margaery ignorait quand elle la reverrait. « Même si je sais que je trouverai réconfort auprès de mon promis, je redoute la solitude qui se profile à mesure que mes suivantes quittent mon service pour se marier. » Daena viendrait-elle avec elle à la capitale ou devrait-elle rester à Hautjardin auprès de Willos ? La rose savait que sa cousine avait autant envie qu'elle de revoir les Targaryen. Et même si elle savait que cela ferait souffrir à la fois Daena et Willos, elle ne pouvait que comprendre l'attachement de la jeune femme à un autre membre de la couronne. « Pensez vous qu'un jour votre route vous mène à Port-Réal ? Cela me ferait tellement plaisir de vous revoir, une fois mes noces célébrées ... Avec votre épouse bien sur ! » Une fois mariée, Margaery ne pourrait faire de faux pas, de prendre le risque de laisser des rumeurs s'emparer de sa réputation.
AVENGEDINCHAINS


(1)


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyLun 4 Déc - 15:56

Dans la toile de la Rose

An 299, lune 1, semaine 4 - Hautjardin



Margaery Tyrell & Owen Tyssier

Les obligations retenaient souvent les gens bien nés. Parfois, il était difficile d'abandonner son domaine pour honorer son devoir. La famille passait généralement avant tout pour les individus même si cette famille se résumait simplement à son nom. Elle s'inquiéta à nouveau pour lui ce qui le toucha. L'affection qu'il ressentait pour elle était profonde et sincère et il savait qu'il en était de même dans le cas de la Rose. Elle craignait vraiment pour sa vie, pour sa santé. Pouvait-il cependant se contenter de se tenir à l'écart en sachant qu'on lui avait ravit un proche, sans prévenir, sans aucune réelle motivation justifiée et explicite ? Il avait toujours estimé leur relation particulière mais on ne prouvait pas son amitié ou son amour par des paroles mais par des actes.

« Je ne désirai pas vous tourmenter de la sorte. Je sais que vous seriez peiné s'il m'arrivait quelque chose. Je ferais attention mais il était de mon devoir de vous en parler avant. Ce n'est pas uniquement pour moi que je cherche à élucider ce mystère mais aussi pour vous. Comme je vous l'ai dis par le passé, vous serez toujours précieuse pour moi Lady Margaery. Dans le Bief comme dans tous le Royaume, vous ne trouverez jamais d'homme qui vous sera autant dévoué que moi, sauf, je l'espère pour vous, votre futur époux.»

La Lady prit les mains du Tyssier dans les siennes. Ce contact le fit frissonner. Peu importe la manière dont il abordait le problème, il était conscient que ses sentiments pour la jeune rose perdureraient jusqu'à son dernier soupir. Une fois que l'on avait accepté ce fait, les choses se géraient d'elle même plus facilement ce qui ne l'empêcha pas pour autant de lui glisser un compliment.

« Vos mains ont toujours eut la douceur de la soie et la chaleur de nos meilleur crû. Je regretterai toujours de ne pas avoir pût en savourer le contact plus souvent. Une fois votre période de deuil terminée, la peine ne s'envolera pas. Vous allez vivre une période difficile, coupée de nombreux de vos repères. Vous créerez de nouvelles amitiés, vous trouverez d'autres dames de compagnie mais cela ne sera jamais pareil que par le passé. Chérissez ses souvenirs avec soin. Ils sont souvent bien plus précieux que l'argent ou les jolis tissus. Ils sont ce que nous avons de plus intimes et de personnels.»

Il rompit le contact de leurs mains. Pas par précaution mais pour pouvoir lui parler plus librement. L'araignée comprenait son désarroi et sa tristesse. Chaque femme le vivait à moindre degrés quand elle était née dans une noble famille. C'était le lot des jeunes dames. Elle n'y ferait pas exception, d'autant plus pour devenir l'épouse du prince héritier. Intérieurement, il maudissait ces obligations sociétales. Si elle était née d'une maison moins prestigieuse, Owen serait peut-être son promis à l'heure qu'il est ou tout du moins aurait-elle épouser un noble d'une autre maison du Bief ce qui lui aurait permit de la voir plus régulièrement. A la capitale, cela s’avérerait plus compliqué sauf si bien évidemment, elle s'arrangeait pour lui trouver un petit poste au Conseil Restreint par exemple. Ne pouvant se retenir de la consoler, le Tyssier enlaça la Tyrell, quelques secondes. Ce laps de temps court fut savouré avec une certaine délectation mais aussi un peu de honte envers sa propre personne, son épouse mais aussi la jeune rose. Un sourire maladroit accompagna son retrait. Ils s'étaient fait une promesse mais elle n'était pas simple à tenir et encore moins en ayant conscience que cela serait sans doute une des dernière fois qu'ils se verraient avant un long moment.

« Je suis désolé. Je n'aurai pas dû me montrer aussi proche de vous physiquement. Veuillez m'en excuser. J'aimerai tellement vous aider à apaiser votre peine et vos craintes. Pouvoir chasser tout vos soucis d'un revers de bras et soulager tous vos maux pour qu'un véritable sourire illumine de nouveau votre si ravissant minois. Je vous rendrai visite naturellement à Port-Réal quand l’occasion se présentera. Je pourrais pas tenir des années sans entendre le son de votre voix ou votre rire mélodieux. Vous posséder un côté radieuse qu'aucune femme ne possédera jamais. »

Comme pour essayer de rattraper son geste, le Tyssier sortit de ses vêtements un mouchoir propre. Le tissus était noir et brodé d'une araignée rouge et discrète. Il glissa l'étoffe dans la main de la jeune femme et referma sa petite paume sur le tissu.

« Ce n'est pas grand chose mais comme cela, même à Port-Réal, je serais toujours avec vous, d'une façon ou d'une autre, de façon discrète et distinguée, tout comme l'éclat de votre regard.»


©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] C71t
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 881
Date d'inscription : 19/09/2017

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyJeu 7 Déc - 16:14

Margaery & Owen

Dans la toile de la Rose


Margaery n'était pas à l'aise avec cette impression qu'elle avait de manipuler le jeune homme. Elle avait toujours été au fait de la grande amitié qu'il lui portait, et le baiser qu'ils avaient échangé lors de leur rencontre précédente avait confirmé ses doutes: une tendresse particulière était raison de la complicité qu'il avait envers elle. La brune avait l'impression d'en user, d'en abuser pour obtenir des informations concernant la mort de son père. Bien sur, il s'était proposé de lui même, mais elle aurait du refuser, le préserver du potentiel complot qui pourrait s'intéresser à lui, à sa femme, à leur enfant à naître. « Je sais qu'il n'y a en vous, aucune once de manipulation. Vous n'êtes pas ce genre de personne, vous êtes bien trop gentil. C'est mon amitié pour vous qui me pousse à m'inquiéter de la sorte mais sachez que mon coeur est apaisé de me savoir un allié en votre présence, mon cher. » L'idée de ne plus se savoir seule sur l'affaire avait ôter un poids de sa poitrine: d'autres doutaient. Et cela signifiait qu'elle n'était sans doute pas folle. Certes, la tristesse pouvait avoir des conséquences insoupçonnées sur l'esprit humain, mais Margaery était lucide, claire dans ses pensées. Quelque chose ne collait pas, mais si elle ne parvenait pas encore à mettre le doigt dessus, si elle ne pouvait montrer de preuve à Willos ou à Garlan, alors peut être le regard extérieur d'Owen Tyssier parviendrait à saisir quelque chose qu'elle ne voyait pas. Peut être, à deux, pourraient-ils élucider le mystère qui entourait la disparition de Mace Tyrell. Mais, un malheur n'arrivant jamais seul, Margaery avait également d'autres choses à penser. Des choses qui nécessitait sa pleine attention et, si émotionnellement elle se sentait prise dans un flot de tristesse, son esprit ne parvenait pas à se consacrer pleinement à ce qu'elle faisait: que cela soit chercher des informations ou bien accomplir et gérer des choses plus quotidienne. La nouvelle du mariage de sa dame de compagnie, et une de ses meilleures amies, l'avait percuté de plein fouet. Elle avait alors pris conscience de la fragilité des choses, des relations, des positions. Dans quelques jours, Abigaëlle quitterait Hautjardin et tout ce qu'elle connaissait pour les terres de l'Orage et elle ne pouvait rien y faire. Pas même apaiser son amie, alors qu'elle même se trouvait dévastée par leur future séparation. « Il me semble que les temps de joie et d'insouciance sont désormais bien loin. Je n'ai aucun doute sur la présence de lady Daena près de moi, du moins tant que son mariage n'est pas encore programmé ... Et cela me réchauffe le coeur. Mais le départ de Lady Abigaëlle m'emplit d'une tristesse dont je ne soupçonnais pas la profondeur. Nous nous connaissions depuis notre enfance. Probablement aussi longtemps que vous et moi.   » Ses plus fidèles amis, elle les avait connus ici, dans ces mêmes jardins, alors qu'elle apprenait à peine à marcher. Le souvenir d'une petite Abigaëlle s'extasiant devant la nouvelle robe d'une Margaery d'à peine 6 ans lui revint, lui arrachant un sourire douloureux et menaçant son regard de se départir de quelques larmes l'embrumant. « Il me semble que bien des missives vont partir de mes appartements, une fois que je vivrais à la capitale ... » laissa-t-elle sous entendre, se promettant de correspondre avec autant d'assiduité avec Owen qu'elle ne le faisait avec certains princes Targaryen aujourd'hui. Sa soudaine étreinte la surpris. Après le léger malaise qu'avait représenter la discussion concernant son épouse, Margaery pensait qu'il préférerait garder ses distances. Cependant, le plus étonnant dans cette étreinte resta le sentiment de bien-être qu'elle y ressentit. Certes, elle recevait ce genre d'attention de la part de Loras, parfois même de Garlan, ou de Daena. Mais cette dernière était introuvable depuis quelques temps et Margaery découvrit qu'être enlacé était sans doute ce dont elle avait le plus besoin en ce moment. Elle sentit ses joues devenir roses, rouges peut être, face aux excuses qu'il lui présenta concernant ce geste qui, s'il y avait eu témoin, aurait pu leur porter préjudice à tous deux. Elle même répondit, bégayant légèrement d'embarras. « C'est moi, je n'aurais pas du me montrer si ... » Fragile ? Faible ? Sensible ? Piètre image qu'elle montrait en cet instant, elle qui bataillait tant pour suivre les traces de sa grand-mère. Elle aimait avoir le contrôle, sentir qu'elle était pleinement responsable de ce qu'elle décidait ou non de faire. Avait-elle perdu de son indépendance ? L'âge la faisait-elle devenir l'une de ces gourdes incapables de prendre les choses en main ? Reprenant constance, elle se hâta vers un sujet plus sur, tentant de faire oublier le léger abandon qu'elle venait d'avoir. « Je suis ravie de l'entendre. Port-Réal n'a pas le même charme que nos belles régions du Bief. C'est moins boisé que Hautjardin, mais il y règne quelque chose de profondément agréable. Le coucher de soleil sur la baie de la Nera est un spectacle incroyable. » Le souvenir de ces soirées, passer au château de la famille royale l'enchantait encore. Dans les derniers temps de sa présence à Port-Réal, après que Daena ait manoeuvré pour offrir à la brune et à son prince un once d'intimité, Margaery se plaisait à partager cette vue exceptionnelle en discutant romantiquement avec son promis. Elle avait encore la sensation de sa main, posée sur la sienne, de son visage sur lequel se reflétaient les couleurs chaudes du coucher de soleil. Cela provoqua un certain émoi dont elle tenta de se débarrasser en évoquant des souvenirs bien plus anciens. « Cela me rappelle nos escapades enfantines, vous souvenez-vous ? » Il lui sembla que cela remontait a des siècles. Cette époque où ils se couraient après dans les jardins, jouant de leur imagination d'enfant pour se raconter des histoire rocambolesque sous le regard bienveillant d'Olenna Tyrell. Ils avaient bien grandit depuis ... « Et puis, nous avons eu la chance d'obtenir des appartements près des jardins du château ! Vous auriez du voir les premiers thés que nous avons bu, avec ma grand-mère, sur cette terrasse suspendue au dessus de l'eau. Je suis sure que ce spectacle vous plairait autant qu'à moi. »
AVENGEDINCHAINS


(5)


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptySam 9 Déc - 15:48

Dans la toile de la Rose

An 299, lune 1, semaine 4 - Hautjardin



Margaery Tyrell & Owen Tyssier

Il était son allié. Il l'avait toujours été. Owen avait toujours eut une tendresse infime mais dissimulée face à la jeune femme, même du temps où elle n'était qu'une simple enfant. Sa confiance lui faisait chaud au cœur. Le tout était de ne pas la perdre avec l'ambition qui croissait dans l'esprit de la jeune rose.

« Vous me faites trop d'honneur, Lady Margaery. Ma gentillesse vous accompagnera toujours mais ce n'est pas le cas pour chaque autres dames ou lords de notre magnifique contrée.»

La peine qui accablait la jeune femme ne lui était pas étrangère même si elle était différente de celle qu'il avait éprouvée à l'annonce de ses fiançailles. Voir ainsi des amis proches vous quitter n'était pas chose aisée à gérer. C'était pourquoi il fallait s'y préparer. Chacun avait son propre destin plus ou moins glorieux à accomplir. Le temps des adieux venaient pour tout un chacun. Il fallait arriver à dépasser cela. Après tout, la vie était faite d'égoïsme. Le bonheur des uns faisait toujours le malheur  des autres.

« Chacune d'entre vous allez prendre votre envol tôt ou tard. Si la tristesse vous accable pensez au bonheur qui sera bientôt le leur et à celui auquel vous goûterez prochainement. Vos routes se séparent mais cela ne veut pas dire qu'elles ne se croiseront plus jamais. Un roi, un prince est souvent amené à voyager au quatre coins du Royaume. Rien n'empêche son épouse de l'accompagner ni de rendre ses propres visites avec l'accord de son époux. J'aurai toujours un corbeau de disponible, si je reçois une missive d'une charmante rose.»

Il fallait voir les opportunités que cela créait plutôt que de se lamenter sur son sort. Il n'aimait pas savoir la jeune femme triste mais que pouvait-il bien y faire ? Soit compatir un peu ou se tenir à l'écart en se sentant impuissant. Le Tyssier préférait la première option, bien plus intéressante et amicale à son humble avis. L'araignée ne voyait aucun mal à entretenir une relation épistolaire avec Margaery. Au moins de cette façon il bénéficierait de ses nouvelles et serait en mesure de lui apporter un soutien moral quelconque. Elle avoua ensuite à demi-mot son état de faiblesse actuel et Owen fit « non » de la tête pour lui indiquer qu'elle n'avait rien fait et ne de devait pas s'en vouloir pour si peu. C'était après tout le rôle du blond de veiller au bien être de ses proches. Sa description de Port-Réal semblait bien idyllique mais Owen ne lui portait pas le même attrait que pour le Bief qui à ses yeux semblait être la région la plus saine et la plus prospère pour vivre. Il se contenta donc d'opiner gentiment de la tête.

«Méfiez vous tout de même des membres de la cours. Vous faîtes et ferrez de nombreuses jalouses. Vous alliez beauté, intelligence, humanité, prestige et un excellent mariage. Bien des pères, des mères et de jeunes dames vous envieront. Gardez toujours cela à l'esprit et entourez vous comme vous avez sut le faire à Hautjardin. »

Lady Margaery évoqua ensuite de vieux souvenirs chers à son cœur. Il s'en souvenait comme si c'était hier. De simples jeux, des conversations amusantes, des questions, des courses ou encore des jeux plus enfantins comme « Viens dans mon château ». D'excellents souvenirs qui lui laissait toujours un goût amer plus ils devenaient récents. Toujours ce regret, cette petite frustration de n'avoir jamais pût être plus.

« Des moments que je chéris dans mon cœur, tout comme vous assurément.»

Elle lui parla ensuite à nouveau de Port-Réal. Elle semblait vraiment ravie de cette nouvelle vie qui s'offrait à elle. Owen ne pouvait s'empêcher d'être heureux pour elle même si cette sensation dérangeante l'envahissait toujours. Cette impression de ce qui aurait pût être et ce qui ne sera jamais. Un sentiment somme toute futile maintenant qu'il avait prit femme mais qui demeurait un véritable tiraillement dans ses tripes.

« Ils vous ont offert un petit coin de Hautjardin en pleine capitale. Charmante attention. J'espère avoir la chance de partager un jour une coupe de vin en votre compagnie dans cet endroit. Pour moi c'est ce lieu qui restera à jamais le plus beau décor végétal, tant par son esthétisme mais parce que je vous y ai souvent entendue rire et vu votre sourire s'y illuminer mais aussi pour cet instant unique que nous y avons partagé. J'ai hâte de vous voir devenir Reine, mon amie. Vous êtes née pour régner.»

Il faisait bien sûr référence à leurs nombreux jeux mais aussi à ce baiser, moment de tendresse, leur petit secret qu'il n'échangerait pour rien au monde contre aucun autre souvenir.


©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] C71t
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 881
Date d'inscription : 19/09/2017

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyJeu 14 Déc - 11:44

Margaery & Owen

Dans la toile de la Rose


Elle ne put s'empêcher de sourire à la réponse du jeune homme. Les gens véritablement gentils étaient toujours les premiers à souffrir, songea-t-elle, soudainement plus sombre. Tentant de ne pas se perdre dans de mauvais souvenirs ou de grandes désillusions, elle se contenta d'un « Mais je n'offre pas mon amitié à n'importe quel lord ... Vous êtes spécial à mes yeux Lord Tyssier. » auquel elle ajouta un léger clin d'oeil, de ce genre de réaction qu'elle ne gardait que pour ses amis les plus proches. Cela était vrai. Rares étaient les hommes avec lesquels elle avait des relations sincères et durables: Owen en était. Elle avait en lui une grande confiance et soignait leur amitié comme elle s'occupait de celle la liant à ses dames de compagnie, sans attendre de contrepartie ou de moment opportun. Margery aimait les amitiés sincères, elle pouvait s'y investir corps et âme mais elle avait finit par comprendre que certains n'avaient pas la même façon de faire. Elle eut un sourire triste, en songeant à la vie passant et à ses amies quittant son service pour rejoindre leurs vies de femmes. L'idée de parcourir Westeros en compagnie de son futur époux lui plaisait: elle rêvait de voir le Nord, Dorne et même le Val. La plupart du temps, elle restait enfermée dans la calèche, ne sortant que lors des étapes du voyage et tenant compagnie à sa grand-mère, trop âgée et fatiguée pour chevaucher des jours entiers. Cependant, elle n'avait que peu de souvenir d'une reine, comme le disait son ami, voyageant à travers les contrées avec son roi. C'était le privilège des maîtresses et cette idée l'attrista davantage. « Je ne me fais pas d'illusion, mon ami. Même si je ne doute aucunement de l'affection de mon promis et de la liberté dont cet amour me permettra de jouir, je sais qu'on attendra de moi certaines ... Choses. Aegon reste un prince. Si son Roi exige que je reste à Port-Réal ... Même lui ne pourra rien faire pour changer cela. » Ce mariage n'était pas organisé pour satisfaire leurs sentiments communs. Dès qu'ils seraient mariés, le monde regarderait son ventre avec attention, attendant de sa part qu'elle donne rapidement un héritier à la couronne pour assoir la dynastie de la famille Targaryen. Elle ne voulait pas penser son mariage ainsi: leur histoire était trop belle, trop romanesque pour être ainsi diminuer au seul devoir conjugal qui lui incombait. « Néanmoins, restons positifs ! Le Bief est une région que beaucoup de noble apprécient et la famille royale tout particulièrement ... Il n'y a aucune raison que les choses se passent mal. » Elle se souvenait de l'envie de son promis de visiter les jardins, les multiples visites du prince Viserys dans le Bief. C'était une région verte, naturel, qui était un lieu de retraite idéal pour les esprits épuisés par la vaste population des terres de la couronne. L'écrin de verdure qui avait été les appartements Tyrell, au château de la famille royale, avait été une agréable surprise, sans doute un facteur supplémentaire d'appréciation de l'endroit. Les jardins royaux était beaux, bien travaillés, regorgeant d'espèce qui n'existaient pas sur sa terre natale. Mais le Bief, et Hautjardin, possédait ce naturel typique de la région, un naturel reposant qui apaisait les esprits et inspirait les artistes. Il encourageait à la fête et à la légèreté et elle espérait que cet esprit ne disparaitrait pas de son tempérament, une fois qu'elle serait mariée à Aegon. « Votre inquiétude à mon égard me touche. Je reste la descendante de la Reine des Epines et ma grand-mère ne me laissera seule éternellement ... Ne vous inquiétez pas pour moi. Je prends votre avertissement en compte, je ferais attention. » Olenna Tyrell pouvait être effrayante. Lorsqu'elle décidait quelque chose, rares étaient ceux qui parvenait à la faire changer d'avis et elle profitait toujours d'une opportunité se présentant. Il n'y avait qu'à voir avec ses fiançailles. Elle n'avait jamais été très emballée par une union de sa petite fille avec Renly Baratheon.  Margaery ignorait ce que sa grand-mère savait et qui était raison de cette décision mais elle lui faisait confiance. Renly présentait bien et semblait avoir de la conversation. Qui savait le secret que gardait cet homme et qui suscitait ce septicissisme de la part de l'aînée des Tyrell. Elle y gagnait au change. Même si Margaery adorait son père, elle devait reconnaitre que chaque décision de sa grand-mère avait eu de joyeuses conséquences.  « Il me semble que cela appartient à une autre. Je ne réalise toujours pas. Pour moi, Aegon est juste un homme que j'ai la chance d'aimer. Un futur seigneur dont je suis éprise ... J'ai tendance à oublier que l'on parle du prince héritier. » Pourtant, c'était, à l'origine, le but de leur rapprochement. Mais elle avait apprit à découvrir la personnalité se cachant derrière le titre. Une personnalité qu'elle était loin de détester et qui ne l'ennuyait aucunement, une bonne surprise qu'elle avait apprécié jour après jour, jusqu'à ce laisser prendre au piège de son propre jeu de séduction ...
AVENGEDINCHAINS


(3)


aergy (+) AND I'D CHOOSE YOU ; IN A HUNDRED LIFETIMES, IN A HUNDRED WORLDS, IN ANY VERSION OF REALITY, I'D FIND YOU AND I'D CHOOSE YOU ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] EmptyJeu 14 Déc - 17:06

Dans la toile de la Rose

An 299, lune 1, semaine 4 - Hautjardin



Margaery Tyrell & Owen Tyssier

« Spécial ». Il l'avait été à une époque mais il ne semblait plus autant l'être depuis l'arrivée du Prince Targaryen dans la vie de la jeune femme. Pouvait-il rivaliser ? En charme, en élégance et en raffinement incontestablement ! En poids et en prestige, par contre, cela ne valait même pas la peine d'aborder le sujet. La vie était ainsi faite mais devait-il pour autant se laisser désarmer et  s'apitoyer sur son sort ? Que nenni ! Il avait un domaine à gérer par les Sept ! Sa réponse fut néanmoins prononcée sur le ton de l'amusement.

« Il est toujours dur de s'opposer à la décision d'un roi mais je suis sûr que vous parviendrez rapidement à mener votre promis par le bout du nez si vous le désirez. N'est ce point là une de vos forces de caractère, Lady Margaery ?»

Son sourire se voulu complice et plus détendu. La rose avait bien conscience du danger que pouvait représenter la capitale mais semblait plutôt confiante. Elle s'en remettait beaucoup à sa grand-mère. Malheureusement, la Reine des Épines n'était plus toute jeune et ne serait pas éternelle, quoi qu'en disaient certaines mauvaises langues. La jeune Lady joua la carte de celle qui ne réalisait pas encore ce qui lui arrivait mais Owen n'était pas dupe. Si ses sentiments étaient pures, le geste n'était pas anodin. Rapprocher les Tyrell de la Couronne et conduire une de leur membre à siéger à côté du Trône de Fer.

« Vous le réaliserez bien assez vite quand vous retournerez à la capitale et que vous enchaînerez les mondanités et assisterez à de nombreux mariages. J'espère d'ailleurs être invité au vôtre, même s'il me laissera sans doute un léger goût amer. Vous voir rayonnante et épanouie me consolera sûrement.»

Ellyn sera sans doute enchantée de pouvoir se rendre à la capitale. En espérant bien évidemment que le mariage Princier ne soit pas programmé à un moment qui les empêcherait tous deux d'assister à cet événement. Du moins disposait-il à présent d'une épouse capable de gérer son domaine et de lui offrir le réconfort dont il avait besoin. Peut-être un rien trop pieuse à son goût mais nulle n'était parfait. Sur un air légèrement détaché, il s'adressa franchement à elle.

« J'aurai aimé vous épouser. Je l'ai longtemps rêvé en secret tout en sachant que ce serait impossible. Je m'étais préparé à ce genre de cas de figure mais cela me dépitera toujours un peu. On ne contrôle pas ces choses là n'est ce pas ? L'important c'est que vous continuiez de briller de mille feu, comme ce jour où nous nous sommes ouvert l'un à l'autre. Faîtes de votre mieux pour vous même, les Tyrell et le Bief. Si une dame de notre région est susceptible d'avoir les épaules pour cette tâche, c'est bien vous Lady Margaery !»

Owen ressentait un peu de honte vis à vis de son épouse mais il ne pouvait pas non plus mentir aux deux femmes qui comptaient à présent le plus dans sa vie. D'ailleurs, il ne mentait pas réellement à la des Essaims, il évitait simplement d'aborder le sujet. C'était plus facile pour lui et pour son épouse.

« Dire que je vais moi même devoir trouver un parti pour ma cadette. Cela ne va pas être une partie de plaisir. Trouvez un époux qui supportera son caractère tout en évitant de la brusquer risque de me faire perdre pas mal de cheveux. Je vais devoir être ferme malgré moi. Elle ne peut rester jeune dame toute sa vie. Si jamais l'idée de quelques partis intéressants vous venaient à l'esprit, je vous serez grès de m'en faire part, ma dame.»

Optimalement Owen souhaitait fiancé Gwynesse à un Bieffois mais si une opportunité s'offrait ailleurs alors pourquoi ne pas la saisir ? Le plus difficile en soit serait de lui faire avaler le déracinement. Malheureusement plus le temps passait et plus les possibilités dans le Bief semblaient fondre comme neige au soleil.


©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty
MessageSujet: Re: Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]   Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la toile de la Rose [Flashback Margaery Tyrell & Owen Tyssier]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Margaery Tyrell, la plus belle fleur de HautJardin...
» La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}
» Dans la toile de l'araignée | Liens de Spider-man
» Le bestiaire des autres surnaturels
» Dans la toile de l'araignée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: