RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyMar 12 Sep - 22:11

Le passé forge l'avenir...

Home sweet home



Marek & Robb Stark

Voila plusieurs semaines que Marek marchait, de nouveau, dans les rues de Port-Réal. La dernière fois qu'il était venu ici, les maisons brûlaient, et les gens se faisaient massacrer. Il lui était difficile d'oublier toutes ces images, de faire comme si il ne s'était rien passé, contrairement aux autres habitants de la ville. Mais eux n'avaient pas décidés de tout quitter pour aller combattre dans les terres d'Essos, allant de combats en combats, de massacres à massacres, sans jamais réellement s'arrêter. Le mercenaire se sentait étranger dans sa propre ville natale, un sentiment qu'il aurait aimé ne jamais connaître.

Mais il n'était pas vraiment revenu dans la ville pour se prendre un peu de repos, ni même pour jouer les touristes. Il était venu escorter deux jeunes femmes, ainsi qu'un enfant, qui voulaient quitter Essos à tout prix, afin de garantir leur survie. Marek avait eu dans l'idée de les faire venir ici, dans la ville la plus peuplée qu'il connaissait. Retrouver quelqu'un ici, parmi cette marée humaine, s'avérerait extrêmement compliqué pour n'importe quel mercenaire ou assassin qu'on aurait pu envoyer après cette petite famille. Le mercenaire avait même réussi à convaincre l'un des aubergistes de la ville à donner du travail à l'une de ses protégées. Il avait fourni un gros investissement pour cette mission, et le comble dans tout ça, c'était qu'il ne toucherait rien, pas une pièce d'or ne finirait dans sa poche.

En tout cas, il allait pouvoir utiliser son temps dans la capitale, à la recherche de l'homme qui a forgé l'épée qui a servi à tuer sa mère. Si l'homme, qui possédait cette épée, était déjà mort, si il arrivait à apprendre qui il était, il aurait peut-être une chance de savoir qui il servait. C'est avec cette idée qu'il s'était levé, aujourd'hui, et qu'il s'était dirigé dans la rue des forgerons de Port-Réal. Il avait fait le tour des forges de la rue, en montrant son épée à tout les hommes qui auraient pu le renseigner. Aucun n'avait de réponses à ses questions. Il lui restait un seul forgeron à voir, un homme qu'il n'avait pas vu depuis son départ pour l'armée. Il s'agissait de l'oncle de Godrik, qui travaillait à l'époque avec son frère. L'homme se faisait vieux maintenant, il n'était plus capable de forger la moindre épée, mais il avait la chance de pouvoir transmettre son savoir à son fils. Marek l'entendait prodiguer ses conseils, et cela lui rappelait une lointaine époque.

- Je peux vous aider ?

Marek fut tiré de ses pensées par la voix du jeune forgeron. Il n'adressa qu'un petit sourire à l'homme, et se mit à sourire encore plus au vieil homme. Ce dernier se leva, tant bien que mal, afin de se diriger vers le mercenaire. Une fois à son niveau, ils s'enlacèrent tout deux, Marek ne s'attendait pas à cela, mais ça lui faisait du bien de voir un visage familier, depuis tout ce temps. Marek aida l'homme à s'installer dans son fauteuil. Il s'en suivi une longue conversation, sur son ami Godrik, sur les batailles qu'il a mené pendant la rébellion, mais aussi sur ses aventures à Essos. Le vieillard était visiblement heureux de savoir que son neveu était toujours en vie. Marek ne le laissa pas se réjouir très longtemps, et se mit à lui parler de son épée, tout en lui posant ses questions. Peut être qu'il reconnaitrait cette épée, peut être qu'il savait à qui elle a appartenu, peut être qu'il connaissait l'homme qui avait forgeait cette épée. Le vieillard examina l'arme de plus en plus près, avant de la remettre dans les mains du mercenaire. Il expliqua, à Marek, que cette arme était de grande qualité, et qu'il ne voyait qu'un forgeron susceptible d'avoir forger cette épée. Le vieillard montra une marque sur le pommeau, il expliqua que c'était la signature de l'homme que Marek recherchait.

- Sais-tu ou il vit maintenant ?
- Certains disent qu'il est parti dans le Nord, pour forger les meilleurs épées pour les hommes qui gardent le Mur...
- Alors j'irais au Nord...
- D'autres disent qu'il est parti finir ses jours à Dorne...


Marek se mit à sourire, il n'avait donc que très peu de chances de retrouver ce fameux forgeron, surtout qu'il était peut être déjà mort après tout ce temps. Mais il en avait rien à faire, il avait fait un pas de plus vers l'homme qui avait ordonné l'assassinat de sa mère. Le mercenaire remercia le vieillard pour son aide, et se releva afin de quitter la forge. Alors qu'il s'aprêta à franchir la porte, le vieillard lui adressa quelques mots.

- Les hommes d'armes vivent et périssent par les armes. Es-ce vraiment ce que tu veux ?

Le mercenaire ne répondit rien, il n'avait aucune réponse à apporter. Il quitta les lieux, cet endroit ou il avait tant de souvenirs, il franchit la porte une dernière fois. Il se dirigea alors vers l'auberge qui avait été reconstruite sur celle ou il avait grandi. Il ne lui a fallu que quelques minutes avant de l'atteindre. Il poussa la porte, et il alla s'installer à une table en attendant d'être servi, tout en réfléchissant à sa prochaine destination.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyMer 13 Sep - 14:07


Le passé forge l'avenir



Quand Robb Stark était fatigué des fausses manigances qui avaient sans cesse lieu au Donjon Rouge, fatigué de parcourir les pavés d'une ville qu'il connaissait mieux que la moitié des Dragons, et quand le poids de sa position se faisait trop dur sur ses épaules, alors il se rendait dans l'une des innombrables tavernes de la capitale. Dépourvu de tout emblème malgré la fierté qu'il ressentait à faire partie de la maison au sombreloup, il prenait place auprès des gens du commun, des mercenaires et des troubadours avec une coupe de vin.
Cela était pour le Jeune Loup, tout d'abord, une bonne façon de se distraire de son quotidien. Il échangeait avec des hommes et des femmes aux histoires toutes infiniment différentes, parfois passionnantes, et il abreuvait sa soif de liberté à la source des aventures des autres sans honte, n'hésitant pas à payer à boire pour tel ou tel pour avoir le plaisir de l'écouter.
Une autre raison, moins frivole, était tout simplement de se tenir au courant des ragots qui pouvaient bien circuler sur les routes des Sept Couronnes. Après tout, il n'était pas l'Araignée, et n'avait pas non plus accès à ses lumières en tant que simple pupille. Il n'était cependant pas question pour lui de rester dans l'ignorance, et il cherchait par tous les moyens à se tenir au courant. Certes, nombres de rumeurs relevaient souvent plus de la superstition populaire qu'autre chose, et il n'était pas naïf, mais en savoir un peu plus sur ce que le peuple pouvait craindre ou raconter, que cela soit vrai ou faux, n'en demeurait pas moins capital.

Ce jour-là, il s'était rendu dans l'une des tavernes dans laquelle il lui arrivait de boire en compagnie d'inconnus, vêtu sans extravagance bien que non sans élégance, comme il en avait l'habitude. Son seul écart était qu'il ne portait nul part sur ses vêtements l'emblème au loup de sa maison. Il lui semblait inutile d'attirer sur lui l'attention de la sorte alors que son but était souvent d'écouter les histoires d'autrui. De plus, il demeurait le fils du lord rebelle, et le sac de la capitale devait rester présent dans bien des esprits. Il était quelque peu connu à Port-Réal de par ses nombreuses errances et on ne lui jamais montré d'hostilité, mais inutile de tenter le démon.

Après avoir demandéune coupe de vin au tavernier, Robb prit place dans un coin de la salle, goûtant la bruyante tranquilité autour de lui et écoutant avec plaisir le chanteur au milieu de la taverne, les gardes qui débattaient avec animation à une table un peu plus loin. Silencieux, il observait les multiples tableaux de cette scène qui n'était jamais si toute à la même, ni tout à fait une autre, loin des faux-semblants du palais.

C'est alors qu'il aperçu du coin de l'oeil une silhouette quelque peu familière pousser la porte de la taverne, et un léger sourire vit illuminer ses lèvres.
Il avait échangé quelques temps plus tôt avec celui qui se dénommait Marek. Il avait été mercenaire en Essos, et avait vécu plus d'aventures que Robb n'en vivrait sans doute en toute une vie. Et même des heures de récit alors que l'alcool coulait comme combustible n'avait suffit à venir à bout de la vie du jeune homme. Etrangement, alors que c'est le Jeune Loup qui se sentait redevable pour ces passionnantes histoires, c'était Marek qui avait réglé la note, lui promettant cependant de se souvenir de cette dette.

Le Nordien se leva alors avec sa coupe, arrivant à la hauteur de Marek alors que le tavernier se dirigeait également vers sa table pour savoir ce qu'il souhaiterait consommer. Robb interpella alors l'homme:

-Tavernier, veuillez noter que toutes les consommations de notre ami seront pour moi.

-Bien, m'lord.

Robb adressa un sourire à Marek avant de prendre place en face de lui avec l'air de quelqu'un qui retrouve une vieille connaissance. On ne disait certes pas de sa famille qu'elle payait toujours ses dettes, cependant le Jeune Loup était bien décidé à entendre quelques histoires de plus, si le mercenaire le voulait bien, et à le remercier en conséquence pour cela.

-Voilà mon occasion de vous rembourser notre soirée de l'autre fois, Marek.

Il s'adressait aimablement bien que sans familiarité irrespectueuse à l'homme, souriant à son égard. Le Jeune Loup ne considérait de toute pas que sa position et son sang lui permettait de se montrer léger avec les autres, au contraire. Le Nordien reprit la parole alors que le tavernier revenait pour servir Marek!

-Comment vous êtes-vous porté depuis notre dernière rencontre?



© Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyMer 13 Sep - 22:44

Le passé forge l'avenir...

Home sweet home



Marek & Robb Stark

Marek essayait de prendre sa décision quant à sa prochaine destination, entre le Nord et Dorne. Il avait beau essayer de se concentrer, il n'y arrivait pas. Il repensait à la dernière fois qu'il avait mis les pieds dans la taverne de son beau-père, là ou il avait vu sa mère mourir, et son ancienne maison partir en flamme. L'auberge actuelle avait beau avoir été reconstruite, il n'arrivait pas à chasser ses souvenirs de sa tête, et il n'y avait rien d'étonnant à cela. Mais pour quelqu'un qui s'efforçait d'aller de l'avant, en vivant au jour le jour, en ne pensant qu'à l'instant présent, se retrouver face à son passé n'était pas quelque chose de facile à vivre. Il avait la sensation de devoir quitter cette ville le plus vite possible, de toute façon il n'avait plus rien qui le retenait ici, selon lui. C'était d'ailleurs pour ça qu'il avait quitter Westeros, pour ne pas faire face à tout ces sentiments, et il considérait cette décision comme la meilleure qu'il ait pris de toute sa vie.

En tout cas, il fut tiré de ses pensées par une voix qu'il semblait connaître. Lorsqu'il leva les yeux, il reconnut l'homme immédiatement, ce qui lui donna un petit sourire. Il se rappelait de la soirée ou les deux hommes s'étaient rencontrés, le mercenaire avait passé son temps à boire et à raconter certaines de ses aventures. Pour Marek ce fut une bonne soirée, mais il n'avait, pratiquement, même pas posé une question à son compagnon d'un soir. Il aurait au moins la chance de rectifier le tir à ce sujet, peut être que le jeune homme avait quelques histoires à raconter. Mais il en doutait fortement, après tout, il savait ce que c'était de grandir dans cette ville, même si il arrivait parfois de vivre quelques expériences insolites, pour les jeunes de Port-Réal, il n'y avait pas grand chose à raconter. Marek le laissa s'installer, avant d'adresser un petit mot pour le tavernier.

- Ramènes nous de la bière, mon ami ! J'ai une grande décision à prendre !

Une décision qu'il ne pouvait se permettre de prendre complètement sobre, la dernière fois cela ne lui avait pas tellement réussi. Enfin, ça c'est ce qu'il pensait, en réalité, il fonctionnait à l'instinct et n'était pas vraiment du genre à réfléchir pendant des heures avant de prendre une décision. Il s'agissait juste d'une excuse pour boire un peu. Le jeune Robb n'en avait peut être pas conscience, mais il se servait de lui pour justifier sa consommation abusive d'alcool. Marek regarda alors son compagnon de soirée, et répondit à sa question quant à son état de forme.

- J'avais oublié que la vie à Port-Réal pouvait se montrer aussi... Ennuyante... Il suffit de regarder la vie de ces gens. Ils se lèvent, vont travailler pour quelques pièces, et vont se recoucher, tout en sachant qu'ils recommenceront le lendemain. Tout ça pour dire, que ce style de vie n'est pas le mien, et qu'Essos me manque terriblement.

Il ne voulait critiquer personne, après tout il avait eu ce style de vie, il y a bien longtemps. Une vie, à laquelle, il avait volontiers tourné le dos. Il ne regrettait aucun de ses choix, ni aucunes de ses aventures, bien que certaines d'entres elles aient faillies lui coûter la vie. Il espérait bien que de nouvelles péripéties se présenteraient à lui, sinon il risquait bien de mourir d'ennui. Pour un mercenaire comme lui, les combats étaient primordiales, il ne pouvait vivre sans, mais il savait qu'un jour, il tomberait sur un adversaire plus fort que lui, et que cela causerait sa perte. Un risque qu'il était prêt à courir.
Le tavernier arriva avec la bière que le mercenaire avait commandé, et qui, visiblement, serait payé par le jeune Robb. Marek avait remarqué que son compagnon buvait du vin, mais il n'était pas encore prêt pour cet alcool. Il préférait commencer par la bière, et finir la soirée avec du bon vin. Il se servit un verre, et montra la cruche à Robb, comme pour lui demander si il en voulait, ou si il préférait rester avec sa coupe de vin pour le moment.

- Et toi, quelles aventures as-tu vécu, depuis la dernière fois que nous nous sommes vu ?

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyJeu 14 Sep - 12:28


Le passé forge l'avenir



Marek sourit en le voyant arriver, et Robb en conclut donc que sa présence n'était pas malvenue. Il se tourna même avec le tavernier avec l'air d'apprécier sa proposition, annonçant qu'il avait une grande décision à prendre. Un sourire égalelent aux lèvres, le Jeune Loup prit donc place en face du mercenaire, tout disposé à en apprendre plus sur cette décision et peut-être écouter de nouvelles aventures.

Le mercenaire le regarda un instant, avant de lui confier une sorte de désarroi face à l'existence de la plupart des gens de la capitale, qui toujours vivaient dans la même routine sans en sortir, et Robb ne put que hocher la tête en signe de compréhension. Même si cela ne devait pas durer toujours, c'était également la vie qui lui avait été assignée à la fin de la rébellion, quand la Couronne avait exigé le fils tout juste né d'Eddard Stark pour s'assurer de sa docilité. Et ce n'est pas une existence telle qu'il en voulait, ni pour lui ni pour ses futurs enfants, si les Dieux avaient l'indulgence de lui en donner un jour. Il se souvint de mots prononcés par son ami et presque mentor, le Prince Oberyn, et le cita en réponse, ignorant cependant du lien qui unissait le dornien à Marek:

-J'ai un jour entendu le Prince Oberyn prononcer des mots similaires, lors d'une visite à la capitale. Il ne voulait justement pas faire partie de ces gens qui vivent et meurent dans le même village sans jamais voir autre chose.  Il est vrai que le monde est bien trop vaste pour se limiter.

Il avait pourtant conscience qu'il y avait peu de chance que le voyage fasse foncièrement partie de sa vie. Quand il obtiendrait l'autorisation de quitter Port-Réal et serait libéré de ses obligations auprès des Targaryen, il regagnerait ce Nord qu'il n'aurait jamais dû quitter pour apprendre son futur rôle auprès du seigneur son père. Peut-être ses obligations lui permettraient ou demanderaient de quitter Winterfell pour diverses occasions. Cependant il n'aurait sans doute pas l'occasion de faire de longs voyages pour son seul enrichissement personnel.

C'est alors que le mercenaire -après lui avoir obligeamment proposé de la bière qu'il avait refusé d'un aimable signe de tête car sa coupe était encore presque pleine- lui retourna la question en lui demandant ce qu'il avait bien pu vivre comme aventures depuis leur première rencontre. Après avoir affiché un léger sourire en coin et bu une gorgée de vin, Robb répondit en haussant les épaules:

-Je crains que ma vie ne soit nullement intéressante à raconter, mon ami. En revanche Port-Réal n'a plus de secrets pour moi!

Il rit de sa situation avant de prendre une autre gorgée de vin. Il n'avait pas quitté la capitale depuis sa première rencontre avec Marek, l'évènement étant en soi suffisamment exceptionnel pour qu'il ai valu une histoire si cela c'était produit. Ses tribulations au Donjon Rouge ne valait certainement pas les aventures du mercenaire à l'autre bout du monde.

C'est alors que le Jeune Loup se demanda si Marek avait seulement connaissance de son nom de famille ainsi que de sa position à la Cour. Il avait beau fouiller dans ses souvenirs -certes quelque peu embrumés par l'alcool qui avait coulé à flot ce soir-là- il ne se souvenait pas que le sujet ai été évoqué. Mais cela ne dérangeait nullement le Nordien, qui se de toute façon trouvait plus intéressant d'évoquer la vie de son compagnon de taverne que la sienne.

-Alors, tu parlais d'une grande décision à prendre! Me feras-tu l'honneur de m'en raconter plus à ce sujet?

Pour qu'il l'ai annoncé à la cantonnade de la sorte, cela devait véritablement être important. Robb était d'un naturel curieux et bienveillant vis-à-vis de ceux qui se montrait de bonne disposition à son encontre, et s'il pouvait aider Marek à prendre une décision, alors ce serait une bonne chose.

-Peut-être hésites à reprendre la route d'Essos?


Il était même passé naturellement au tutoiement à la suite de Marek, s'accordant un peu plus de familiarité alors que cet agréable échange autour d'un verre reprenait.



© Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyVen 15 Sep - 16:40

Le passé forge l'avenir...

Home sweet home



Marek & Robb Stark

Oberyn Martell, voilà un nom qu'il n'avait pas entendu depuis quelques temps. Le prince de Dorne était l'homme qui avait donné sa chance au mercenaire, à l'époque ou il voyageait dans tout Essos avec sa compagnie de mercenaire. Les deux hommes s'étaient rencontrés dans une taverne miteuse, mais ce n'était pas au tour d'un verre, comme c'était le cas, à ce moment même, avec le jeune Stark. Marek avait eu la malchance de faire la connaissance d'une personne peu fréquentable, et il fut obligé d'en venir aux mains, avec lui, pour se défaire de l'homme. C'est une fois qu'il ait mis à terre son adversaire, que le noble Dornien se présenta pour proposer à Marek de rejoindre sa compagnie. Une occasion que le mercenaire avait saisie avec joie, il eut même la possibilité d'enrôler son meilleur ami, Godrik. Le prince de Dorne avait même confié le commandement de ses hommes à Marek, lorsqu'il fut obligé de retourner chez lui, tout en continuant à garder un oeil sur eux. La simple évocation de ce nom avait raviver un bon nombre de souvenirs, pas tous joyeux cela dit. Cela fit apparaître un léger sourire sur les lèvres du mercenaire. Un sourire qu'il essaya de cacher derrière sa chope de bière.

- Sûrement un homme sage cet Oberyn...

Néanmoins, la curiosité de Marek avait été piquée au vif. Il se demandait comment le jeune Robb connaissait le prince de Dorne, même si il arrivait parfois à Oberyn de s'attacher à un parfait inconnu le temps d'une nuit, Marek doutait que cela soit la raison de leur rencontre. Il se rendit compte, à ce moment là, qu'il ne savait rien sur la personne qu'il avait en face de lui. Si ils étaient à Essos, il ne s'attarderait sûrement pas sur ce détail, mais ici, à Westeros, il ne connaissait personne, et il ne pouvait compter sur personne. De ce fait, il se devait de se montrer prudent, ou d'essayer au moins. C'était, d'ailleurs, le seul conseil, que son ami Godrik, lui prodigua le jour de son départ d'Essos. Le mercenaire se mit dans l'idée que son compagnon d'un soir n'était pas aussi dénué d'importance, qu'il le pensait. Et lorsque Robb lui assura qu'il avait une vie tout à fait normale, Marek n'en crut pas un mot. Il se trompait peut être, mais lorsqu'une idée lui trottait dans la tête, il n'y avait aucun moyen de la faire disparaître. Après tout, c'était loin d'être la première fois qu'il était susceptible de se tromper au sujet d'une personne, et qu'il continuait, malgré tout, dans cette voie. Bon nombre des erreurs, qu'il ait fait dans sa vie, ont démarrées comme cela. Et il tentait, toujours, de mettre la faute sur le dos de ses compagnons, le seul problème de cette soirée, c'était qu'il n'y avait personne à qui imputer la faute, si jamais il fautait.
Avec tout cela, il avait oublié qu'il devait prendre une décision quant à sa prochaine destination, et ce fut Robb qui lui rappela. Peut être que son nouvel ami allait pouvoir l'aider à se décider. Il but, alors, une grosse gorgée de sa bière, avant d'expliquer sa situation. Il en but une autre afin de finir sa bière, et de pouvoir se resservir.

- Je retournais à Essos lorsque j'aurais fini ce que j'ai à faire ici. Si je suis pas mort avant.

Le mercenaire termina de se servir, puis regarda autour de lui, afin de regarder les quelques personnes, qui étaient présents dans la taverne, à ce moment là. Puis il s'accouda à la table, en rapprochant son visage de celui de Robb, comme si il allait lui révéler un secret. Alors, qu'il y a quelques minutes, il avait révélé devant tout le monde son intention de se décider sur un sujet important, pour lui. En réalité, il y avait sûrement très peu de personnes qui s'intéresserait à ça. Robb aurait pu penser qu'il allait se mettre à chuchoter, mais il se mit à parler tout à fait normalement.

- Je suis à la recherche d'un homme, qui habiterait soit dans le Nord, soit à Dorne. J'ai donc le choix entre aller dans le Nord, avec le risque de voir mes parties intimes devenir des glaçons. Et me rendre à Dorne, avec le risque de me faire tripoter les parties par un Dornien.

Marek n'était jamais allé dans aucune de ces deux régions, mais cela ne l'empêchait pas d'avoir des petits à priori, et cela ne le gênait aucunement. Parfois, ce genre de petites phrases le mettait dans des situations assez amusantes, selon lui. Chacune de ces deux destinations avaient leurs avantages et leurs inconvénients. Si il se dirigeait vers le Nord, il aurait sûrement l'occasion de couvrir plus de terrains, même si la froideur légendaire du Nord le refroidissait légèrement. Quant à Dorne, il connaissait quelques personnes susceptibles de pouvoir l'aider dans sa quête, et les températures de la région pourrait lui rappeler Essos.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyDim 17 Sep - 22:17


Le passé forge l'avenir



Robb vit un infime sourire sur les lèvres du dénommé Marek qui se dissimula bien vite derrière une chope de bière quand il évoqua les mots du Prince de la maison Martell. Sans doute les paroles de la Vipère évoquaient quelque chose de bien particulier au mercenaire. Après tout, les deux hommes se retrouvaient sur bien des points, notamment leur besoin presque absolu de parcourir les routes, de sans cesse découvrir de nouvelles choses, par n'importe quel moyen. Le Jeune Loup eut un rapide sourire en se disant que les deux hommes s'entendraient sans doute très bien.

Le Jeune Loup se demanda ensuite ce qu'il ferait quand il serait libéré de ses obligations dans les Terres de la Couronne. Il n'aurait sans doute jamais l'occasion de voyager à travers Essos comme Marek, cependant il savait au moins nécessaire de découvrir le Nord par lui-même pour comprendre ce qu'il devrait un jour diriger. Pour ce qui était du reste des Sept Couronnes...Peut-être devrait-il se rendre dans d'autres grandes villes ou châteaux pour diverses raisons liées à sa fonction, cependant l'occasion ne lui serait sans doute jamais donnée de parcourir les routes en voyageur. Il s'agissait du rôle que sa naissance lui avait imposé, et jamais Robb n'avait souhaité devenir quelqu'un d'autre pour échapper au poids de son nom et de ce qu'il impliquait dans l'histoire des Sept Couronnes. Alors il abreuvait ses envies de voyage avec les histoires que vivaient d'autres personnes, appréciant chacune des visites de ces errants avec le plaisir que eux doivent ressentir en trouvant une oasis dans le désert.

Marek lui annonça d'ailleurs qu'il reprendrait la route d'Essos une fois sa tâche accomplie. Cette dernière semblait d'ailleurs d'une importance capitale pour qu'il évoque la possibilité d'y passer sa vie entière...ou de la risquer dans cette entreprise. Cela ne faisait d'attirer la curiosité du Jeune Loup, qui se demandait quel projet ou quel enjeu pouvait être si capital pour le mercenaire. Certes, après une vie comme la sienne, sans doute avait-il connu tant de personnes et vu tant de choses que de nombreuses tâches et enjeux devaient encore paver sa route. Néanmoins, Robb dut se retenir de commencer tout de suite à lui tirer les vers du nez. Il ne voulait pas se montrer irrespectueux envers Marek après tout.

Cependant ce dernier semblait enclin à s'ouvrir à lui ce soir, puisqu'il s'accouda sur la table pour s'approcher de lui. Pensant que l'homme allait lui parler à voix basse pour dissimuler ses intentions aux autres buveurs de la taverne, le Nordien en fit autant, et s'approcha de lui pour lui permettre de se faire entendre en chuchotant. Marek reprit cependant la parole tout à fait normalement, ce qui surpris Robb pendant quelques secondes. Il ne posa cependant pas de question et se contenta de se rasseoir normalement pendant que le mercenaire lui avouait être à la recherche d'un homme.

Le Jeune Loup rit de bon coeur quand il entendit les clichés de Marek sur le Nord ou sur Dorne. Incapable de prendre ombrage de tels railleries, il finir par noyer son rire dans une nouvelle gorgée de vin pour se calmer. Le mercenaire cherchait un homme aux deux extrémités des Sept Couronnes, la tâche ne semblait décidément pas facile.

-Au Nord ou à Dorne? Peut-être que pour le voyageur que tu es, les distances te semblent plus courtes qu'à moi, cela semble pourtant d'être un sacré bout de chemin dont tu me parles là Marek!

Qui était cet homme sur lequel le mercenaire semblait si peu informé? N'y avait-il aucun moyen d'avoir plus d'indices sur sa destination? Et bien sûr, la plus importante des questions, qu'avait-il fait pour être ainsi cherché dans tout Westeros?

-M'en dirais-tu plus sur l'homme que tu cherches? Qui il est, ou encore ce que tu lui veux? Je ne doute pas que ce soit une affaire importante pour ainsi occuper ton temps.

Robb prit une autre gorgée à la fin de sa question, espérant ne pas s'être montré trop intrusif envers Marek. Cependant, ce dernier semblait enclin à se confier ce soir, et le Jeune Loup l'était tout autant à l'écouter.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyVen 22 Sep - 16:44

Le passé forge l'avenir...

Home sweet home



Marek & Robb Stark

Marek ne pouvait qu'être d'accord avec le jeune loup, le chemin, qu'il était sur le point d'entreprendre, allait être long. Cela lui prendrait peut être même des années avant de retrouver la trace de l'homme qu'il recherchait, avec très peu de chances de réussite. Il se demandait même, à cet instant précis, si il avait fait le bon choix en quittant Essos, pour cette quête incensée. Après tout, les personnes, qui avaient ordonnées sa mort, le pensaient sûrement six pieds sous terres. Ce qui lui donnerait le champ libre pour vivre sa vie comme il le voudrait, en voyageant d'un bout â l'autre des sept royaumes à la recherche de nouvelles richesses et d'aventures. Cette idée lui était très plaisante, et il pourrait s'en contenter, si seulement l'envie de se venger n'était pas plus forte que tout ça. L'homme, qui avait ordonné sa mort, ne s'en tirerait pas aussi facilement. Peu importe le temps que ça prendrait au mercenaire, ou le faible pourcentage de chance qu'il avait de réussir, Marek essaierait de le retrouver. Entre temps, il pourrait toujours essayer de s'enrichir sur le dos des nobles de Westeros, en leur  proposant ses services.

- Un sacré bout de chemin, en effet... Mais la récompense au bout de ce chemin en vaudra peut être la peine, si j'arrive à mes fins.

Les questions du jeune homme, qu'il avait en face de lui, intriguaient de plus en plus le mercenaire. Il ne savait rien sur lui, et il commençait à se poser pas mal de questions à son sujet. Questions auxquelles il n'aurait peut être pas de réponses, en fin de compte, puisqu'il avait d'autres sujets de réflexions plus importants en tête. De plus, il était loin d'imaginer qu'il buvait un verre avec l'héritier de la maison Stark, l'une des plus grandes familles de Westeros. Il n'avait aucun moyen de deviner le rang social de son compagnon de soirée, il ne connaissait aucun autre noble qui passait une partie de son temps avec les roturiers dans ce genre de lieux. En tout cas, la question au sujet de l'homme qu'il recherchait, fit poser son regard sur son épée qui était posée juste à côté de lui. Il se mit, de nouveau, à boire sa bière, avant de répondre au jeune Westerosien, tout en pointant son arme avec sa chope de bière.

- Je cherche le forgeron qui a fait cette épée. J'aimerais la lui rendre, et le remercier pour tout ce que j'ai vécu grâce à son arme.

Bien évidemment, il ne faisait pas référence aux nombreux hommes qu'il avait tué avec, mais bien de la mort de sa mère. Il restait persuadé que si il arrivait à retrouver l'homme qui avait forgé cette épée, il pourrait en apprendre d'avantage sur l'homme qui a tué sa mère, et ainsi avoir une petite chance de découvrir qui lui a donné cet ordre. Bien sûr, si il avait gardé en vie l'ancien propriétaire de cette arme, il aurait pu avoir des réponses à ses questions depuis bien longtemps. Mais sous le coup de la colère, il ne lui arrivait que très rarement de prendre de bonnes décisions.

En tout cas, il fut tiré de ses pensées lorsqu'il vit entrer deux hommes, qu'il connaissait très bien. Et il n'était pas le seul à avoir été surpris par leur entrée. Il faut dire que leurs visages trahissaient leurs origines, aucun des deux ne venaient de Westeros. Ils venaient tout deux d'Essos, et il faisait même parti de la compagnie de mercenaire que commandait Marek. C'est pour cela que le mercenaire avait été surpris de les voir, il ne leur avait jamais donné l'ordre de venir ici. Mais il se doutait bien des raisons de leurs venues, et il aurait bien l'occasion de clarifier la situation. Marek leur fit signe de s'asseoir à une table, en attendant qu'il ait fini sa conversation avec le jeune loup. D'ailleurs, il reporta son attention sur le jeune loup, tout en remplissant sa chope. Le temps était venu pour le mercenaire, à en apprendre d'avantage sur son compagnon.

-  Au fait, je ne t'ai jamais demandé. Que fais tu de ton temps ? Mis à part fréquenter les tavernes de Port-Réal, pour écouter les petits mercenaires comme moi. Tu dois bien avoir un travail, pour pouvoir payer ton vin, non ? Quel est ton talent, jeune Robb ?

Marek n'avait pas vraiment l'habitude de s'intéresser à la vie des autres, et généralement il ne posait jamais de questions à quiconque. Il se montrait probablement maladroit dans sa façon de questionner son jeune ami, mais il ne s'en rendait sûrement pas compte. Il ne voulait pas que la conversation tourne, uniquement, autour de lui. C'est à ce moment, qu'il vit apparaître l'une des femmes qu'il avait aidé à venir jusqu'ici. Il l'avait même aidé à trouver ce travail de serveuse dans cette taverne. Marek lui fit signe de venir, et se mit à lui parler dans sa langue natale. Il lui demanda de servir ses compagnons d'armes, qui étaient arrivés quelques instants auparavant. Il fixa alors Robb, afin d'entendre la réponse à ses questions.

©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyDim 24 Sep - 16:01


Le passé forge l'avenir



Marek confirma que l'entreprise dans laquelle il se lançait serait bien longue. Robbne pouvait qu'approuver. Pour lui qui n'avait jamais quitté les Terres de la Couronne, cela s'apparentait au périple de toute une vie, peut-être même plus si le mercenaire ne parvenait pas à obtenir plus amples informations sur la personne qu'il semblait chercher. Cela devait être très important pour le pousser ainsi sur les routes du monde. Le Jeune Loup hocha donc la tête en signe d'accord avec Marek. Il espérait lui aussi que la récompense vaille tous les efforts déployés par ce dernier.

Le Nordien ne put d'ailleurs s'empêcher de lui en demande plus sur la personne qu'il cherchait. Peut-être était-ce de la curiosité mal placée de sa part, et il ne voulait surtout pas incommoder ou offenser le mercenaire, cependant l'histoire lui semblait bien complexe et embrouillée alors qu'il n'en connaissait presque rien. Or Marek semblait vouloir lui demander conseil, et dans ce cas devrait-il sans doute en comprendre plus de cette étrange affaire, n'est-ce-pas?
Mais Robb vit une infime surprise passer sur le visage du mercenaire alors qu'il continuait de lui poser des questions. Peut-être Marek le trouvait-il bien trop curieux après tout. Le Jeune Loup prit une autre gorgée dans sa coupe pour tenter de détourner son attention.

Cependant Marek ne fit aucune remarque et exécuta un geste avec sa choppe en direction de l'épée posée à côté de lui. Le regard de Robb suivit naturellement le geste pour observer l'arme, tandis qu'il écoutait les explications de son compagnon de taverne. Il ne semblait pas décider à lui narrer la totalité de l'histoire, ce que le Jeune Loup pouvait comprendre. Quoi qu'il en soit, il cherchait un forgeron, dans le Nord ou à Dorne. Cela signifiait qu'il comptait sans doute fouiller les deux régions les plus lointaines des Sept Couronnes, dont l'une aussi grande à elle toute seule que tout le reste du continent...La tâche semblait impossible au Nordien, même dans l'intervalle de toute une vie. A moins bien sûr que Marek en sache plus que ce qu'il voulait bien dire, mais Robb ne comptait pas pousser trop loin sa curiosité.

-Et bien je te souhaite bon courage mon ami. Tu sembles t'embarquer dans une nouvelle grande aventure.

Cela voulait sans doute dire que le mercenaire avait prévu de quitter la capitale incessamment sous peu. Cela contrariait quelque peu Robb, qui prenait maintenant plaisir à leurs échanges autour d'une choppe, dans la chaleur d'une taverne. Mais son interlocuteur ne semblait pas de ces personnes capables de rester bien longtemps en place, comme l'avait d'ailleurs bien indiqué le début de leur échange. Il était un voyageur et un explorateur, et il ne pouvait aller contre sa nature.

C'est alors que ce dernier lui retourna ses interrogations pour lui demander que faisait-il de sa vie. Robb releva les yeux vers Marek, légèrement surpris de se voir ainsi la cible de l'intérêt de cette conversation. Jusque là, leurs échanges avaient tourné autour de la vie de Marek en tant que mercenaire en Essos, et non autour de lui. Il ne connaissait pas véritablement l'opinion de son compagnon de taverne vis-à-vis des nobles et de la rébellion qui avait conduit à sa présence à la capitale. Cependant, il semblait parfaitement inutile à Robb de mentir sur le sujet, et il répondit donc en toute franchise.

-J'ignore si je suis pourvu d'un talent, ni même si je t'approche dans ce domaine, cependant je m'entraîne durement aux armes. Quant à mon vin, c'est le Donjon Rouge qui le paye, ne te gêne donc surtout pas pour en profiter!

Un sourire ironique était apparu sur les lèvres de Robb alors qu'il prononçait cette dernière phrase. C'était effectivement à la Couronne de subvenir à ses besoins, et même s'il ne s'était jamais réellement soucié de savoir comment cela se passait de manière exacte, il n'avait jamais manqué de quoi que ce soit. Mais bon, il ne faisait partie de ces courtisans capables de dépenser des fortunes en étoffe, et sa cassette n'était certainement pas la plus en difficulté de la Cour.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyLun 25 Sep - 17:37

Le passé forge l'avenir...

Home sweet home



Marek & Robb Stark

S'embarquer dans une nouvelle grande aventure, c'est ce que Marek souhaitait réellement, il n'était pas fait pour avoir une vie "normale ". Il se voyait mal travailler dans une taverne, comme celle ou il était actuellement, ou bien même cultiver des terres jours après jours. Il n'était intéressé que par les voyages, les combats, et bien évidemment l'or, rien d'autre ne comptait. Peut être qu'un jour, il changerait radicalement de vie, et se poserait à un endroit sans plus jamais repartir sur les routes. Mais pour cela, il faudrait qu'il ait les poches pleines, et qu'il ait une vie semblable à celle des nobles de Westeros. Seulement en tant que roturier, cela n'arrivera jamais, il en était persuadé. Il leva sa chope de bière à cette idée, et aux encouragements du jeune loup, avant d'en boire une gorgée.

Marek se mit, alors, à fixer les deux mercenaires, qui avaient fait leurs entrées quelques instants auparavant. Ces derniers répondirent en levant leurs verres dans sa direction. Il se doutait bien des raisons qui les avaient poussés à venir ici, après tout ils n'avaient jamais quittés Essos, du moins pas à la connaissance de Marek. La raison la plus probable était qu'ils avaient reçus l'ordre de Godrik de venir le retrouver ici, afin de l'épauler dans sa quête. Le mercenaire, natif de Port-Réal, était rassuré de voir des visages familiers, au moins il aurait du soutien pendant son voyage. Même si l'un des deux hommes était encore très peu expérimenté en matière de combat, il était très prometteur. Quant à l'autre, il s'agissait de l'un des intendants de la compagnie, l'un des plus vieux combattants qu'il connaissait. Et puis, cela allait lui permettre d'avoir de la compagnie pendant son voyage.

Il reporta alors son attention sur Robb, en l'entendant commencer à répondre à ses questions. Et le moins que l'on puisse dire, c'était que Marek s'était vraiment trompé au sujet de son compagnon de soirée. Il n'aurait jamais imaginé qu'il puisse être si important que le Donjon Rouge semblait payer afin de satisfaire toutes ses envies. Sans le savoir, ou sans le vouloir, le jeune loup venait de dire à un mercenaire attirer par l'or, comme les abeilles par le miel, qu'il ne devait pas hésiter à se servir des moyens financiers du Donjon Rouge pour assouvir ses envies de boissons. Seulement Marek se mit à avoir des idées un peu plus lucratives pour lui même. L'idée de kidnapper le jeune homme, afin de réclamer une rançon, lui traversa la tête pendant quelques secondes, et il dû lutter avec lui-même pour chasser cette idée de sa tête. Heureusement pour Robb, il s'était montré bienvaillant envers le mercenaire, et ne semblait pas être comme tout les nobles qui se cachaient derrière leurs forteresses. En tout cas, la surprise avait pu se lire sur son visage, et il mis quelques instants à digérer la nouvelle. Il se mit alors à s'accouder à la table, afin de rapprocher sa tête de celle du jeune loup, et à parler à voix basse, afin que personne ne puisse écouter la conversation.

- Le Donjon Rouge paye ton vin ? Pourquoi ? T'es qui ? T'es un noble ? Oui c'est ça... Tu dois être un noble. C'est bien ça ? Je me trompe ?

Il reprit une position un peu plus normal, tout en souriant, comme si il venait de découvrir le secret de l'homme en face de lui, alors que ce dernier lui avait révélé à demi mot. Marek était toujours aussi surpris par cette annonce. Il n'avait jamais vraiment vu de nobles de Westeros de toute sa vie, du moins, d'aussi près. Il avait l'impression d'être en présence d'une des personnes les plus puissantes de Westeros, et même si ce n'était pas le cas, c'était l'impression qu'il avait. Il s'était, toujours, demandé à quoi ressemblait un seigneur de Westeros, et à ressemblait leurs vies. Il pensait avoir l'occasion de répondre à ces questions, une bonne fois pour toute.

Il réalisa, tout de même, que le jeune noble prenait un risque en s'aventurant dans les rues de Port-Réal sans gardes pour le protéger. Cela n'était pas courant, et il y avait des raisons à cela. Le monde, en dehors des châteaux, pouvait s'avérer dangereux pour ceux qui possédait des richesses. Si Marek avait eu l'idée de kidnapper son ami d'un soir, qu'il abandonna immédiatement, d'autres personnes peu recommandables n'hésiterait pas. A cette idée, il regarda ses deux amis mercenaires, qui étaient assis non loin de là. Eux n'hésiteraient pas à faire du mal au jeune loup, si ils estimaient que cela pouvait leur rapporter un peu d'or. Il reporta, presque immédiatement son regard sur Robb, en se demandant si il était courageu ou inconscient.

- Tu ne devrais pas te balader tout seul ici... Tu peux me croire mon ami, Port-Réal est loin d'être un endroit sans danger pour les gens de ta condition.

Marek ne voulait pas se montrer comme un donneur de leçon, auprès de Robb, mais il voulait simplement lui faire comprendre qu'il prenait de grands risques en se baladant dans la ville, comme il le faisait. Il essaya de se servir une autre bière, mais se rendit compte que la cruche était vide. Il se mit alors à sourire.

- Mais ne t'inquiètes pas. J'assure ta protection, mon ami !

©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyLun 25 Sep - 20:01


Le passé forge l'avenir



Robb ne s'attendait certainement pas à voir une telle expression de stupéfaction s'afficher sur le visage de Marek après son petit mot d'esprit. Certes, le Jeune Loup ne se souvenait pas à un seul moment avoi donné son nom de famille à son ami mercenaire, cependant son statut de noble n'était pas inconnu, du moins le pensait-il jusqu'ici. Le quiproquo n'aurait sans doute pas eu lieu si, comme à son habitude, Robb portait son emblème au sombreloup à la poitrine qui ne laissait que peu d'ambiguité quant à la famille à laquelle il appartenait. Il n'avait cependant pas pris conscience de l'ampleur de l'incompréhension entre lui et Marek.

Ce dernier s'appuya d'ailleurs sur un coude pour s'approcher de lui lui demander à voix basse qui il était. Cette simple information semblait le mettre dans tous ces états, à la grande surprise de Robb. Il avait été mercenaire après tout, cela ne lui avait-il pas donné en Essos l'occasion de côtoyer des nobles qui auraient pu recourir à ses services? Sans compter qu'à la capitale, siège du Donjon Rouge et de la maison Targaryen, il ne devait pas être si rare de croiser des gens de toutes conditions.

Le Jeune Loup n'avait alors plus d'autres choix que de lui révéler son nom de famille. Il n'en avait pas fait un mystère de sa maison, dont il était très fier, cependant il ne ressentait pas le besoin de l'invoquer à tout bout de champ, notamment face au peuple. Certes, les nobles le méprisaient, et leur rappeler alors son origine, notamment avec la présence précieuse de Vent Gris à ses côtés, était toujours bienvenu pour celui qu'on traitait parfois de chiot. Cependant le peuple de Port-Réal ne s'était jamais montré particulièrement hostile à son encontre, et dont nul besoin de faire valoir son statut.

-Oui Marek, je suis un noble. Je suis Robb Stark, premier fils de Lord Eddard et de Lady Catelyn.

L'invocation à ses deux parents n'était pas tant présente pour ajouter de la fierté à son origine qu'à plus simplement leur rencontre hommage. S'il ressentait de la fierté à porter le nom de Stark, c'était en raison de ce que ses parents avaient pu être et accomplir de bien, non pas en raison d'une sorte de mythologie immatérielle qui ne serait basée sur rien.

Il laissa Marek reprendre sa place habituelle sans le retenir, reprenant une gorgée de vin pour se reprendre une contenance, quelque peu confus par la surprise qu'il avait clairement lue sur le visge du mercenaire.
C'est alors que ce dernier le mis en garde contre le danger qu'il pourrait courir à la capitale. Le Jeune Loup fronça brièvement les sourcils. Il évoluait seul à Port-Réal car il était peu probable que la Couronne veuille se détacher de garde pour surveiller un otage. De toute façon, cette liberté toute relative lui convenait parfaitement et il n'avait jamais réclamé plus de surveillance. Quant au danger qu'il pouvait courir..Il avait certes grandi dans le Donjon Rouge et non à Culpucier, cependant il maîtrisait les rues de la capitale aussi bien que n'importe quel de ses habitants. Il s'entraînait également aux armes depuis son plus jeune arme, et portait en plus de l'épée ceinturée à son côté deux dagues attachées dans le bas de son dos, dissimulées sous ses vêtements, dont une en verredragon. Il lui était déjà arrivée de tomber dans un guet-apens destiné à le délester de sa bourse, cependant rien de tout cela n'avait jamais représenté une menace qui ne puisse être éloignée par quelques passées d'épées.

-Ta sollicitude me touche Marek, mais je sais me défendre et je connais plutôt bien la capitale.

Il rit gentiment quand le mercenaire l'assura de sa protection. Cela partait sans doute d'une bonne intention de la part de Marek de parler de la sorte, cependant Robb était un homme fait maintenant, et ne réquiérait la présence d'aucun garde du corps.

-Fais-tu partie de ces gens qui méprisent les nobles par principe, ou les considère comme des incapables?

Robb avait posé sa question avec une pointe d'amusement dans la voix, sans aucun jugement ou condamnation dans cette interrogation. Il ne pouvait pas dire qu'il ne comprendrait pas si tel était le cas. La noblesse faisait souvent le malheur du peuple dans la simple ignorance de ce qui l'accable.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyMar 26 Sep - 0:14

Le passé forge l'avenir...

Home sweet home



Marek & Robb Stark

Maintenant, Marek savait qui était l'homme qu'il avait en face de lui. Robb Stark, il était, non seulement, un noble, mais aussi l'héritier légitime de la maison Stark qui gouvernait le Nord. Il ne savait pas trop quoi penser à ce moment là, il se demandait pourquoi le jeune noble semblait vouloir passer du temps avec le petit peuple. Il pensait que les nobles avaient bien mieux à faire pour occuper leur temps libre, enfin ce n'était que des suppositions bien évidemment. Mais il trouvait cela étrange de voir un héritier d'une des plus grandes familles de Westeros s'encanailler dans les tavernes. Si il avait l'habitude de traiter avec les nobles d'Essos lorsqu'ils cherchaient à s'attacher ses services, il devait avouer que les moeurs des familles à la tête des Sept Couronnes, lui était complètement étranger.

En tout cas, la seule chose qui intéressait le mercenaire à ce moment là, était d'assouvir sa soif. C'est pour cela qu'il leva la cruche vide en direction de  l'aubergiste, pour lui faire comprendre qu'il désirait être servi de nouveau. Il reposa ensuite l'objet sur la table, avant de regarder de nouveau le jeune loup. Il n'avait pas réussi à s'empêcher de rigoler lorsqu'il entendit la référence à sa sollicitude envers le jeune noble. C'était bien la première fois qu'on lui disait une chose pareille, lui qui n'avait, pratiquement, jamais rien fait sans recevoir au moins une petite récompense en contrepartie. Il était, aussi, loin d'insinuer que Robb ne pouvait pas se défendre tout seul. Seulement, personne ne pouvait réellement prévoir l'issue d'un combat, tout se passait très vite dans ces moments là, et un mauvais coup était vite arriver. Il voulait simplement dire que les nobles, tels que lui, ne devraient pas prendre ce genre de risque inutile. Mais, en fin de compte, c'était les affaires du jeune loup, pas les siennes, et puis il était généralement très mal placé pour donner des conseils aux autres. L'aubergiste arriva à ce moment là pour ramener une nouvelle cruche remplie de bière. Le mercenaire se servit un verre assez rapidement, avant de lever son verre en direction de Robb, avant de boire une gorgée et de reposer son verre.

- Je ne doute absolument pas de ta capacité à te défendre, l'ami. Je dis juste qu'un homme dans ta position devrait penser à s'entourer de fines lames, pour éviter de se retrouver dans des situations peu confortables. D'ailleurs, si jamais tu as besoin de mes services, tu n'as qu'à demander. Il est toujours bon d'avoir un homme comme moi sous la main.

Marek afficha un léger sourire à la fin de sa phrase. Il était plutôt efficace dans son domaine, et il était à la recherche d'un bienfaiteur étant capable de remplir ses poches d'or. Peut être que le jeune loup trouverait l'idée plutôt séduisante, et se laisserait tenter à avoir à son service un mercenaire tel que Marek. Même si dans ce cas, le seul qui s'enrichisserait, serait sans nul doute le mercenaire. Cette idée, lui avait complètement fait oublier les raisons de sa venue à Port-Réal. C'était le pouvoir qu'avait l'or sur les mercenaires comme lui. Son objectif premier était de s'enrichir, tout le reste n'était que secondaire à ses yeux, en tout cas il pouvait mettre ses envies de côté.

Marek revint sur la question que lui avait posé le jeune loup. Il n'avait aucun à priori envers les nobles de Westeros, il ne les portait peut être pas dans son coeur, mais il ne les détestait pas non plus. A vrai dire, il ne s'était jamais vraiment penché sur le sujet, il venait seulement de revenir d'un long séjour à Essos, alors les nobles des Sept Royaumes n'avaient occupés aucune place dans son esprit. Cette question le fit, tout de même sourire.

- Je ne méprise absolument personne. En ce qui concerne les nobles, je n'envie que leurs coffres remplis d'or !

Il but une nouvelle gorgée de sa bière, et sentit les effets de l'alcool commencer à faire effet. Cela pouvait se voir sur son visage, car il commençait à sourire bêtement sans aucune raison.

- Et toi ? Pourquoi ne cherches-tu pas la compagnie des gens de ton rang ?

©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyMer 27 Sep - 11:47


Le passé forge l'avenir



Le mercenaire interrompit leur échange pour réclamer une nouvelle cruche à l'aubergiste, et Robb le laissa faire en silence. Malgré ce que pouvait bien dire Marek, il ne se sentait pas en danger à la capitale. Bien sûr il n'était pas un idiot, et n'ignorait pas que Port-Réal n'était certainement pas l'endroit le plus sûr des Sept Couronnes, et il avait parfois pu en faire l'expérience par lui-même. Cependant, il ne faisait pas non plus partie de ces courtisans qui pouvaient vivre ici des années durant sans jamais sortir du Donjon Rouge si ce n'était directement pour quitter la ville. De plus, lui qui oeuvrait si fort pour devenir digne de ses responsabilités et du rôle qui serait un jour le sien, se sentirait bien faible s'il se trouvait incapable de seulement survivre à une ville, une ville sudière qui plus est.

Le Jeune Loup reporta son attention sur le mercenaire qui avait été de nouveau servi par le tavernier. Il but une gorgée avant de s'adresser de nouveau à lui, soulignant le danger potentiel qu'il courait en s'aventurant dans les rues de la ville et en lui proposant ses services avec un sourire aux lèvres. Sourire auquel répondit pareillement Robb. Marek était un mercenaire, il vendait son épée au plus offrant dans diverses tâches. Le Jeune Loup n'était pas vraiment le genre de personnes à employer de tels hommes -à supposer qu'il en eut seulement la possibilité-, cependant il fallait bien admettre qu'une fine lame comme lui pouvait être bien utile. Se resservant une coupe de vin à la cruche récemment remplie avant d'en boire une gorgée, il prit la parole:

-Ta proposition est bien aimable. Je n'ai malheureusement aucun travail pour moi, mais si d'ici quelques années tu cherches toujours, ou bien que tu parcours le Nord à la recherche de ton mystérieux forgeron, tu peux toujours tenter de te présenter à Winterfell, et je verrai ce que je peux faire pour toi.

La proposition était sincère, bien que présentée d'un ton amusé. Robb à la capitale n'avait aucun pouvoir, pas la plus possibilité d'influer positivement sur le destin d'autrui. Cependant, quand il aurait retrouvé la place qui était la sienne, dans le Nord, alors peut-être pourrait-il proposer quelque chose au mercenaire. Les Nordiens étaient des êtres trop francs et impulsifs pour payer d'autres gens faire le sale boulot à leur place quand il devait être fait, cependant nul doute que les multiples talents de Marek seraient utiles en d'autres emplois, si du moins il en ressentait le besoin bien sûr.

C'est alors qu'il lui demanda s'il méprisait les nobles. Au vu de sa réaction pour le moins surprise, la question pouvait être considérée comme légitime, encore que sa réponse n'aurait pas de différence sur la façon dont Robb considérait le mercenaire. Il comprenait que les personnes nées roturières ne ressentent aucun amour pour la noblesse, qui les entraînaient régulièrement dans des guerres qui ne les concernaient nullement. Mais la réponse de Marek ne put que le faire rire aux éclats. Il avait bien raison, les nobles étaient riches, des impôts et du travail d'autrui bien souvent, et envier et chercher à obtenir leur richesse par son labeur était parfaitement compréhensible. Il leva sa coupe dans un geste faussement solennel en signe d'approbation avant de boire une autre gorgée.

Mais Marek lui demanda alors ce qu'il faisait ici, parmi les gens du commun, au lieu de fréquenter les personnes de la condition, comme faisaient d'ailleurs les personnes de sa condition. N'ayant plus aucune raison de cacher quoi que ce soit sur des choses aussi connues de sa vie, le Jeune Loup reposa son verre sur la table avant de repondre:

-Pour ces gens là, je ne suis qu'un méprisable otage mon ami, le fils d'un traître. Oh bien sûr, tout le monde ne pense pas comme cela, mais cela se dit, je le sais. Alors il m'arrive de quitter cette atmosphère étouffante, et parfois je viens ici.

Ses raisons étaient les mêmes que sans doute la plupart des convives ce soir: Il venait boire, partager un moment avec un compagnon de taverne, et s'éloigner pour quelques heures de ses préoccupations quotidiennes. En cela, il n'était pas bien différent d'eux.
Le rouge commençait doucement à lui monter aux joues alors que l'alcool le réchauffait de plus en plus. Mais bien sûr cela ne l'empêcha nullement de relancer l'échange.

-Je suis sûr que tu as déjà dû être employé par pleins de nobles pour diverses tâches, Marek. Tu as sans doute plein de choses à dire à leur sujet d'ailleurs.

Il émit un rire à cette idée tout en buvant une énième gorgée.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyJeu 5 Oct - 17:58

Le passé forge l'avenir...

Home sweet home



Marek & Robb Stark

Le jeune Nordien déclina la proposition de Marek, chose qui n'étonna nullement le mercenaire. Les Nordiens n'étaient pas vraiment du genre à employer des mercenaires pour accomplir des tâches qu'ils pouvaient effectués eux mêmes, ils étaient bien trop fier pour ça. Cette réflexion lui fit comprendre que si il prenait la décision de voyager vers le Nord, il aurait très peu de chance de trouver du travail, et donc de récolter un peu d'or au passage. Robb ne s'était sûrement pas rendu compte, qu'il venait de l'aider à prendre sa décision quant à sa future destination. Il n'était pas sûr de ce qu'il trouverait là bas, ou de ce qu'il ne trouverait pas, en tout cas, il aurait probablement l'occasion de revoir d'anciennes connaissances, et qui serait peut être plus enclin à louer ses services. C'est donc vers Dorne qu'il se dirigera, le Nord pourra bien l'attendre quelques temps.

La contre proposition de l'héritier de Winterfell, fit tout de même plaisir à Marek, car il le pensait sincère à ce moment là. Il savait bien que se faire des relations à Westeros était une tâche bien compliquée, surtout lorsque l'on ne vient pas d'une noble famille. Alors, savoir qu'un noble serait prêt à l'aider, si jamais l'occasion se présentait, lui faisait plaisir. Il avait encore du mal à se faire à la vie dans les Septs Couronnes. Il était trop rare pour un roturier de pouvoir prétendre à un niveau de vie supérieure à celui qui lui était destiné dès sa naissance. Et Marek était bien trop avide de richesse pour se contenter de ça. Le plus dur pour lui serait d'admettre qu'ici, il n'était rien, alors qu'à Essos, les choses étaient bien différentes. Mais il était sûr que seul l'avenir pourra dire si il a eu raison de revenir à Westeros.

- Tu peux être sûr, que si je passe près de chez toi, je viendrais te saluer. Et puis, quand j'étais petit, on m'a raconté, que Winterfell avait été construit au sommet d'un iceberg. Ce sera pour moi l'occasion de vérifier cette théorie.

Il savait très bien que cette théorie était farfelue, mais il n'avait jamais vu d'iceberg de sa vie, sans oublier que le Nord était pour lui l'une des régions qu'il connaissait le moins, voir pas du tout. Il aurait très bien pu demander directement à Robb, si tout cela était vrai, mais il préférait, largement, vérifier par lui même. Le jeune loup sera sûrement amusé de cette histoire, mais à l'époque ou Marek l'a entendu, il était plutôt naïf, et il croyait la plupart des voyageurs qui passait dans son auberge. Quand il était jeune, il se souvenait que tout homme portant de beaux vêtements en cuir, ou une armure en ferraille, pouvait lui raconter n'importe quoi, il prenait ces histoires pour la vérité. Comme la fois, ou son beau père lui avait raconté qu'il y avait un gigantesque labyrinthe, dans le Donjon Rouge, ou l'on envoyait les enfants qui refusait d'obéir à leurs parents. Ou la fois, ou un inconnu lui a fait croire que si il passait son temps à sucer un os de poulet, il serait capable de voler. Il lui avait fallu une semaine pour se rendre compte qu'on lui avait menti. A cette époque là, il était vraiment naïf, ou stupide cela dépend du point de vue.

Lorsque Robb répondit à sa question, en lui expliquant la façon dont les nobles se comportaient avec lui, il l'écouta attentivement. Il comprenait parfaitement l'idée qu'on puisse encore en vouloir à ceux qui ont participés à la rébéllion de Robert Barathéon, mais il savait que le jeune loup n'était pas responsable des choix de son père. Il trouvait ça malheureux que le Nordien soit obligé de supporter tout ça, et il se demandait comment il réagirait à sa place.

- Je suis presque sûr que les nobles, qui habitent Donjon Rouge, n'aurait pas le même avis sur toi, si les Targaryens avaient perdus la guerre. Tu devrais peut être quitter Port-Réal, et les girouettes le plus rapidement possible. Tu pourrais venir avec moi, on s'amusera bien tu verras...

Marek savait qu'il refuserait sa proposition, le Nordien avait bien trop de responsabilités pour accepter de partir à l'aventure comme ça sur un coup de tête. Pour le mercenaire, le mot responsabilité était un synonyme de contrainte. Et de ce point de vue là, il était loin d'envier les nobles tel que Robb. Les riches d'Essos étaient bien différents, beaucoup plus excentriques, et quelque part beaucoup plus amusant. Il se souvient d'une fois ou il avait été payé pour rejoindre le plus rapidement possible une embouchure d'un fleuve donnant sur l'une des mers qui entoure Essos. Cette mission n'avait pas réellement de but, hormi celui de départager deux parieurs. C'était de l'or facilement gagner pour lui, et il doutait vraiment que les puissants de Westeros aient ce petit côté parieur en eux.

Le mercenaire s'apprêta à répondre au jeune loup, lorsqu'il entendit un enfant maladroit faire tomber un plateau. Il se retourna pour regarder, et vit l'aubergiste arriver pour mettre une claque à ce petit garçon, qui éclata en sanglot presque imméditaement après le coup. Cela rappela de nombreux souvenirs à Marek, qui essaya de compter le nombre de plat qu'il avait fait tomber, et le nombre de réprimandes qu'il avait reçu en contrepartie. Lorsque l'aubergiste se retourna, Marek fit signe au garçon de venir le voir. Une fois arrivé à sa hauteur, le mercenaire lui donna une pièce et lui fit une petite caresse sur la tête pour lui faire comprendre que ce qu'il venait de faire n'était pas si grave que ça. Il reporta alors son attention sur Robb pour lui répondre.

- Je doute fortement que les nobles d'Essos soient comparables à ceux de Westeros. J'en ai rencontré pas mal, là bas, et j'aurais préféré ne pas en rencontrer certains. Mais tout comme ici, ils ont leurs bons côtés, comme ils ont leurs mauvais. En tout cas, que ce soit ici ou là bas, il n'y a que toi, le noble Nordien, qui ait accepté de boire un verre avec moi !

Il leva son verre, tout en souriant, pour trinquer à cette belle rencontre.

©️ DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark EmptyVen 6 Oct - 10:19


Le passé forge l'avenir



Le mercenaire sembla afficher une légère surprise quand Robb l'invita à se présenter à Winterfell et lui promis de tenter de lui venir en aide. Le Jeune Loup était pourtant sincère, et serait ravi de pouvoir rendre ce service à Marek dans la mesure de ses moyens. Les moyens en question étaient, pour l'heure, particulièrement inexistants, et il ne pouvait donc rien faire de mieux que lui promettre d'un soutien futur.
L'homme le remercia pour cette proposition, riant d'une rumeur qui affirmerait Winterfell construit sur un iceberg. Robb rit en entendant cette histoire qui lui était inconnue, mais ne fit rien pour infirmer. Marek était après tout un homme intelligent, et comme il le disait il pourrait un jour le constater par lui-même. Et puis après tout, Robb avait-il jamais posé les yeux sur la millénaire forteresse des Stark? Pouvait-il donc affirmer sans le moindre doute qu'il n'y avait pas d'iceberg sous les fondations du château?

Souriant à cette idée, Robb reprit une gorgée de vin avant de sentit immédiatement la chaleur lui monter aux joues. Sans doute devrait-il bientôt cesser de boire, sous peine de souffrir le lendemain matin d'un vilain mal de crâne. Le Jeune Loup buvait pourtant rarement à l'excès, cependant l'ambiance de la taverne et l'agréable compagnie du mercenaire l'invitait à faire un peu moins attention. Il reposa cependant la coupe sur la table pour ne pas être tenté d'en boire plus que de raison.

C'est à ce moment que l'échange bifurqua vers la place de Robb au Donjon Rouge et la raison pour laquelle il cherchait parfois la compagnie de personnes d'un autre rang. Le Jeune Loup en parlant sans s'en cacher, lui-même n'avait jamais nourri de honte à porter le nom de Stark à la capitale, au contraire, il s'agissait de sa plus grande fierté, et ne portait donc pas sur ses épaules les raisons du mépris de ces nobles du sud. Il en parlait donc sans s'en cacher, car il ne sentait coupable de rien.

Marek eut une réflexion intéressante, arguant que les nobles ne se comporteraient pas de la même façon avec lui si les Targaryen avaient été vaincu lors de la rébellion. Robb se contenta de hocher la tête en réponse, en signe d'acquiescement, cependant cette seule idée ramenait à la surface de sa mémoire des réflexions qu'il en avait pourtant écarté depuis longtemps.
Quelle aurait été sa vie si la famille Dragon n'avait pas vaincu au Trident? Sans doute n'aurait-il pas été obligé de vivre loin de sa famille. Il aurait grandi à Winterfell, auprès de ses parents, de Jon, Sansa, Arya, Bran, Rickon. Il aurait été le Fils du Loup, l'héritier du Nord sans que personne ne se demande à qui va sa loyauté. Il aurait pu apprendre auprès de son père et jouir de l'amour des siens. A n'en pas douter, une vie bien plaisante.
Cependant, cela faisait longtemps qu'il ne voulait plus se laisser aller à de tels. Tout d'abord parce que cela ne faisait de souffler sur des braises qu'il ne voulait nullement alimenter, et de plus parce qu'imaginer les Stark et les Baratheon vainqueurs impliquaient voir les Targaryen vaincu. Et imaginer les personnes qu'il pouvait apprécier et aimer à la capitale dans des posture de vaincus était peu plaisante. Robert Baratheon était un ami cher du Seigneur son père et un grand chef de guerre, mais le Jeune Loup parierait sa main qu'il n'était pas du genre à laisser en vie la famille régnante qu'il aurait renversé, notamment le Prince responsable de la mort de sa promise et ses enfants...Penser à cela, même de façon égoïste, le faisait toujours se sentir quelque peu coupable, comme si la conscience de sa situation de pupille du Roi s'était infiltrée jusque dans ses songes.

Quand Marek fit une rapide description de ses relations avec les nobles d'Essos, Robb reporta toute son attention sur le mercenaire, glanant dans la plus petite information des histoires sans fin pour son théâtre mental qui manquait cruellement de décors. Lui également tourna la tête quand il entendit le fracas du plateau qui tombe et l'enfant fondre en larmes devant la remontrance du tavernier. Le Nordien laissa Marek faire signe au jeune garçon de venir avant de le consoler avec une caresse et une pièce. Il glissa la main dans sa bourse pour tirer une autre pièce qu'il tendit au petit serveur avec un sourire.

Le Jeune Loup ne put s'empêcher de sourire quand Marek lui proposa d'un air léger de partir en sa compagnie. Oui, l'idée était plaisante, il ne pouvait le nier. Mais cela était impossible, ils en avaient conscience tous les deux.

-Ton invitation me fait plaisir Marek, malheureusement je ne peux te suivre. Je n'ai pas le droit de quitter la capitale sans l'autorisation des Targaryen, et je serai lié à la volonté de notre bon Roi tant que celui-ci n'en décidera pas autrement.

Il y avait bien sûr une pointe d'ironie dans la voix de Robb, notamment en nommant Rhaegae "notre bon Roi". Mais il n'y avait pas pour autant de remise en cause totale de cet état de fait. Le Jeune Loup avait conscience que c'était sa présence à la capitale qui garantissait la paix entre Stark et Targaryen, bien que ce soit d'une façon quelque peu cruelle et tordue.

-En revanche, trinquer avec toi sera toujours un plaisir!

Robb leva sa coupe avant de trinquer joyeusement avec son compagnon de taverne. Il prit une nouvelle gorgée mais se hâta de reposer la coupe sur la table avant de se trouver trop tenter par le breuvage.

-Tu partiras bientôt, je suppose. Mais je crois que tu ne m'as jamais raconté ce qui t'a poussé à partir en premier lieu?

Marek avait pu se montrer intarissable sur ses aventures en Essos, mais Robb ne se souvenait pas connaître les raisons de son premier départ du continent.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty
MessageSujet: Re: Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark   Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le passé forge l'avenir... | ft Robb Stark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un passé & un avenir, tout ce joue ici. [Libre]
» La mémoire est l'avenir du passé.
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: