RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Chavirer le coeur Feat Daena 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Chavirer le coeur Feat Daena 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Chavirer le coeur Feat Daena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capitaine
Blurd Mervault
Capitaine
Valar Dohaeris
Chavirer le coeur Feat Daena PNhZr5zp_o
Ft : Aidan Turner
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett
Messages : 791
Date d'inscription : 29/10/2016

Chavirer le coeur Feat Daena Empty
MessageSujet: Chavirer le coeur Feat Daena   Chavirer le coeur Feat Daena EmptyDim 27 Aoû - 9:37

Chavirer le coeur
Daena x Baelor
" Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles. "
Semaine 4, Lune 13, An 298


La mission à la citadelle n'avait pas eu lieu durant ce deuxième jour, toujours suivi par les gardes des Hightower, Baelor avait simplement fait découvrir la ville à Asha, continuant leur comédie bien ficelée. Il n'avait pas revu Gysella de la journée, malgré la nuit qu'ils avaient passée ensemble. Des changements s'opéraient dans sa vie, et il fallait que cela se produise dans cette ville qui l'avait retenu plus de huit ans. Baelor était libre à présent, et pourtant, il ne le sentait pas ainsi, ses souvenirs venaient le perturber, ainsi que toutes les sensations qui le parcouraient. Villevieille représenterait toujours sa prison dorée, malgré le statut qui était le sien et pourtant, d'une certaine façon, la vie ici l'avait fait devenir l'homme qu'il était aujourd'hui. Finalement, après le tour en ville, il retourna vers ses appartements, voulant passer un peu de temps avec son fils, la surprise fut de trouver la porte de sa chambre ouverte, mais surtout la nourrice endormie sans la présence de Garett. Sans ménagement, il réveilla celle àqui il confiait le bon soin de son enfant. La colère et la peur le submergeaient. Il avait été d'accord avec le fait que Lady Mullendore puisse passer du temps avec lui, mais avec la présence de sa nourrice, n'ayant pas vraiment confiance en la nature Biefoise. La jeune femme fondit en larmes annonçant que la dernière qu'elle avait vu Garett, il dormait dans ses bras.

Examinant la pièce, il était impossible que l'enfant ait quitté la chambre, à moins que. Baelor vérifia la hauteur de la poignée et vint à se demander si Garett n'avait pas réussi à l'atteindre et à pousser la porte. Si cela était le cas, il prouvait qu'il était aussi malin que son père. Donnant des directives à la nourrice, ils partirent chacun dans leur direction pour retrouver le petit Noirmarées. La peur le saisissait, Garett était son héritier, son seul fils, l'un de ses biens les plus précieux, il ne pouvait se permettre de le perdre. Là, il en voulant à la terre entière, se maudissant lui-même d'avoir accepté l'idée d'Asha de faire de son fils la raison de leur visite dans le Bief. Finalement, ce fut une servante qui le croisa qui lui annonça avoir vu le petit marcher un peu plus. Le terme marcher le stoppa quelques secondes, son fils n'avait pas encore fait ses premiers pas, mais il n'avait pas le temps de demander des précisions, il se devait de le retrouver. 

Tournant dans un couloir qu'il connaissait bien pour la simple raison que les appartements de Daena ne se trouvaient pas loin, il entendit le langage si particulierd'un enfant, de son fils, son coeur vint à accélérer en le voyant dans les bras d'une certaine personne, là par la surprise, il la nomma :

- Daena !

Depuis son retour, ils ne s'étaient pas réellement parlé et pour dire vrai, il avait même préféré l'éviter. Ensemble, ils avaient passé de bons moments, mais qui appartenaient au passé, chacun avait fait sa vie de son côté, en tout cas dans l'esprit de Baelor. Pourtant, le doute persistait, elle avait été une personne importante dans sa vie, sûrement l'une des seules pour finir qui avaient tant d'emprise sur sa personne. S'approchant de sa hauteur, son fils vint à lui tendre les bras, mais allait-elle lui laisser le reprendre. Si leur séparation s'était mieux déroulé, il aurait pu répondre à cette question, mais malheureusement, cela n'avait pas été le cas. 

- Je vois que tu as fait connaissance avec Garett.

Ce petit était le portrait craché de son père, comme Lord Mullendore l'avait dit, il n'avait que peu hérité de sa mère, mais Baelor chérissait sa mémoire en lui parlant souvent de celle-ci. Il était important que Garett sache qui était sa mère et surtout la merveilleuse femme qu'elle avait été. Baelor ne l'avait certainement jamais véritablement aimé, mais il l'avait respecté et sa présence venait souvent à lui manquer. 


Made by Neon Demon




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Chavirer le coeur Feat Daena Empty
MessageSujet: Re: Chavirer le coeur Feat Daena   Chavirer le coeur Feat Daena EmptyLun 2 Oct - 18:06

Thème


Les doigts de la brune caressèrent le parchemin, relisant distraitement son écriture fine et appliquée. Ses mots n'étaient que mensonges, mais des mensonges qu'elle devait conter. Elle aurait voulu regarder par la fênetre, dans une parodie mélancolique d'héroïne, une main sur sa joue, à soupirer dans la vide. Mais sa joue la faisait encore bien trop souffrir pour qu'elle ose la laisser entre en contact avec sa paume. Elle ferma alors les yeux, une seconde, inspirant puis expirant pour espérer oublier ce qu'il venait de se passer. Mais la colère de son père l'avait horrifié, encore plus le coup qu'il lui avait offert. Elle n'avait pas cherché à répliquer. Son silence avait été si éloquent et son père si déçu. Lui qui la voyait comme une princesse parfaite, comme une créature pure simplement capable de mordre avec violence ceux qui s'interposait entre elle et ce qu'elle voulait. Il l'avait giflé, plus fort que ce que jamais sa mère n'avait pu faire. Mais ce n'était ce qui avait le plus blessé la jeune femme. C'était le regard qu'il lui avait jeté, suivit des mots qu'il lui avait jeté au visage. Elle n'avait plus le choix. Il ne lui laissait plus le choix. Il allait la marier au premier qu'il trouverait, qu'importe qu'il soit un nain ou un monstre, un vieillard ou un enfant. Elle ne serait plus libre et elle enfanterait d'un enfant légitime, pas d'un ignoble bâtard comme elle le risquait.

Elle se retrouvait seule dans un endroit qui aurait pourtant dû lui apporter tant de bonheur. La jeune femme avait essuyé ses larmes d'un revers de main puis avait plié sa lettre. Elle demandait de l'aide à son prince, elle voulait qu'il la sauve. La missive n'arriverait pas assez tôt. Elle serait mariée quand il reviendrait. Du plat de la main, la biefoise lissa sa robe bien trop simple pour la jeune fille qu'elle était. Elle qui avait toujours tant aimé les soiries, les bijoux et les dorures, voilà qu'elle portait une tenue trop simple. Pas de corset rigide, juste une robe blanche qui n'allait pas réellement avec une trace de pureté qu'elle avait perdu. Pas de dentelles, sauf une toute petite touche aux manches. Pas de maquillage, pas de coiffures trop compliquées. Elle allait voir son frère, elle pleura à son chevet en lui racontant sa vie alors qu'il ne s'en souciait pas et qu'il ne se rendait pas compte de la présence de la jeune femme. Elle fini par sortir, les yeux encore un rien gonflé, cachant la marque derrière une mêche de cheveux rebelles.

Elle était sur le chemin de ses appartements lorsqu'une main s'accrocha à la sienne. Daena fronça les sourcils, une seconde, avant de voir le petit être qui semblait perdu. Il tenait sa main et l'autre était dans sa bouche alors que ses grands yeux noirs, qu'elle connaissait si bien pour s'être perdu dans d'autre identique la suppliait. AU début, elle voulu le faire partir. Elle voulait qu'il s'éloigne tant il lui rappelait des souvenirs qu'elle ne voulait voir. Puis elle fini par craquer devant ce visage d'ange. Elle le prit dans ses bras, un sourire étirant ses lèvres, babillant avec l'enfant dans ses bras. Elle en oubliait tout, se contentant de ce sourire qu'elle n'avait jamais montré à personne. Au fond, elle pourrait dire merci à son père. Il l'enlevait à ses souvenirs et lui permettrait d'en créer d'autre. Elle était en âge d'être mère. Elle devait oublier.

Mais un murmure l'en empêcha.

Elle sursauta, comme prise en faute, le petit garçon dans ses bras. Il jouait avec une mèche de ses cheveux, pas la bonne. Son visage était entièrement découvert. Le sourire de la biefoise fondit comme neige au soleil alors qu'elle apercevait l'homme qui avait parlé. Immédiatement, la froideur l'emporta sur le reste. Elle n'avait pas envie de le voir. C'était à cause de lui ! A cause de lui qu'elle avait cette marque sur le visage, à cause de lui qu'elle avait fauté ! A cause de lui qu'elle pleurait tant.

Oui. Reprends ton fils et apprends lui à ne pas courir entre les murs de Villeveille. Nous avons déjà assez eu à faire avec un fer né, les autres ne sont pas forcément les bienvenus.

Elle s'approcha, lui tendit son fils en faisant attention de ne surtout pas toucher sa peau. Le petit garçon tenait toujours ses cheveux et l'appela lorsqu'elle le lâcha pour de bon. Il ne parvenait à prononcer correctement son prénom mais elle devait faire taire l'envie de lui sourire et de babiller de nouveau avec lui.

Qu'est ce que vous êtes venu faire ici ? Tu n'es pas le bienvenue Baelor et encore moins les catins qui t'accompagnent.

3
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine
Blurd Mervault
Capitaine
Valar Dohaeris
Chavirer le coeur Feat Daena PNhZr5zp_o
Ft : Aidan Turner
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Botley - Azilys Serrett
Messages : 791
Date d'inscription : 29/10/2016

Chavirer le coeur Feat Daena Empty
MessageSujet: Re: Chavirer le coeur Feat Daena   Chavirer le coeur Feat Daena EmptyDim 15 Oct - 14:47

Chavirer le coeur
Daena x Baelor
" Qui a raté ses adieux ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles. "
Semaine 4, Lune 13, An 298


Cette peur qui l'avait saisi en ignorant ou était son fils, il s'imagina facilement que ce qu'avait dû ressentir sa mère se retrouvait multipliée à ce qu'il pouvait éprouver à ce moment précis. Huit années à l'attendre, à espérer qu'il soit bien traité, Brym s'était retrouvé seule, sans époux et sans enfants. Elle avait fait preuve de caractère pour surmonter cette épreuve et surtout ne s'était pas dérobé à la tâche qui fut la sienne en l'absence du seigneur. Sa mère était une femme extraordinaire, donc Baelor était fier et il n'imaginait même pas la colère noire qui serait la sienne quand elle apprendra qu'il avait égaré son petit-fils dans cette demeure qui lui avait tant pris. Le seigneur de Noirmarées arpentait les couloirs de la tour, cherchant Garett dans tous les recoins, se renseignant auprès de tous ceux qui croisait sa route, puis finalement, il le trouva, il allait bien, il souriait comme il savait si bien le faire. Un soulagement le parcouru, un instant, puis très vite, le tracas revint le perturber. Le petit ne se trouvait pas dans les bras de n'importe qui. Daena, sa petite tour devenuebien grande, à ce jour. Baelor l'avait évité au maximum et il fallait que ça soit les actions de son fils qui l'emmène à elle. Avec innocence, le petit jouait avec une mèche de cheveux de son ancienne amante, bien loin d'imaginer ce qu'il venait de provoquer. La première réaction de Baelorfut de vouloir récupérer son enfant, voulant le sentir près de lui après la terreur engendrée de l'avoir perdu, mais il remarqua la marque sur son visage, ses yeux rouges, sa tenue qui ne ressemblait en rien à la jeune fille qu'il avait vu la vieille. Baelor ne comprenait pas, mais surtout ressenti cet élan protecteur envers Daena. Le Fer-nés avait toujours voulu la protéger depuis qu'il avait vu ce que lui faisait sa mère, mais là, ce n'était plus sa place et surtout, il ne pouvait se permettre de se rapprocher d'elle.

Oui. Reprends ton fils et apprends lui à ne pas courir entre les murs de Villeveille. Nous avons déjà assez eu à faire avec un fer né, les autres ne sont pas forcément les bienvenus.

Prenant son fils dans ses bras, un sourire éclaire son visage quand celui-ci tentait de prononcer le nom de Daena. Il n'était encore qu'un bébé, son bébé. Approchant son visage du sien, ses yeux révélaient sa fierté et surtout son amour :

- Alors,  tu marches, petit chenapan !

Garett grandissait si vite, c'était à faire peur, il avait l'impression que cela ne faisait pas si longtemps qu'il l'avait tenu dans ses bras pour la première fois, mais voilà, son fils avait déjà parcouru une année sur cette terre et d'autres viendraient.

Qu'est ce que vous êtes venu faire ici ? Tu n'es pas le bienvenue Baelor et encore moins les catins qui t'accompagnent.

Son sang se glaça, son regard se fit plus sombre. Daenaconnaissait déjà cette facette de Baelor pour l'avoir souvent éveillé chez lui, comme sa part de tendresse, mais là, insulter deux femmes qui estimaient beaucoup et surtout le faire sans les connaître, cela ne passait pas. 

- La courtoisie des Biefois, tu n'as pas dû en hériter ! Asha est fille du suzerain et Gysella fait partie d'une famille importante sur les Îles-de-Fer, donc si tu estimes qu'elles sont des catins, qu'es-tu toi ?

Tranchant dans ses paroles, il ne lui faisait pas de cadeaux, étant persuadé qu'elle disait cela simplement parce que Gysella et Asha venaient des îles de Fer. Mais cela ne changeait en rien, leur rang, quoiqu'ils en disent, Baelorrestait un seigneur et à présent, un seigneur libre de ses actions. 

- Sache que je suis ici pour présenter le fils d'Aylin à ses grands-parents, je ne compte pas m'éterniser.

Entendant le ton de son père, Garett avait arrêté de sourire, malgré son jeune âge, son visage se referma et son regard ne fit jamais aussi semblable qu'à celui de son père, à cet instant. Oui, l'enfant ne pleurait pas, il était élevé sur les Iles de Fer et entendre quelqu'un parler d'un ton sec lui était habituel, mais pour finir l'enfant, vint à tester de nouveau à prononcer le nom de la Higthower ce qui eut le don de calmer son père. Pouffant un grand coup, son regard se posa sur la joue rouge de la jeune femme et finalement, il demanda d'une voix plus calme : 

- Qu'est-ce qui s'est passé, Daena ?


Made by Neon Demon




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Chavirer le coeur Feat Daena Empty
MessageSujet: Re: Chavirer le coeur Feat Daena   Chavirer le coeur Feat Daena Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chavirer le coeur Feat Daena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand mon coeur est aquarelle..
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» Coeur fléché...
» 04. Le chocolat ne peut réparer un coeur brisé
» Inquiètudes...( /!\ Evénement du clan ) privé Coeur d'ébène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: