RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Un instant suspendu dans le voyage.  3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Un instant suspendu dans le voyage.  3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Un instant suspendu dans le voyage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un instant suspendu dans le voyage.  Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 796
Date d'inscription : 11/09/2016

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyMer 16 Aoû - 20:56

Je tirais sur le foulard qui cachait ma bouche et observais Lancéhelion. Voilà bien longtemps que je n'y étais pas allée … Presque … Oh ! Je n'avais pas envie de compter. La fois où j'avais débarqué du Nord, mon père n'avait pas passé la moindre nuit, nous étions partis immédiatement après avoir récupéré nos affaires, moi assise devant lui, et il m'avait enveloppé de son manteau de toile pour me protéger du soleil. Je flattais l'encolure de la jument que j'avais pour l'occasion. Mon père avait demandé l'hospitalité pour nous trois à la famille Martell, après tout les Wells étaient leur vassaux, nous étions accompagné d'une servante. Rectification : ma garde du corps. D'un claquement de langue je remis en route ma jument qui suivis l'étalon puissant de mon père. Loki trottinait fièrement à mes côtés attentive à tout. Je me redressais un instant sur ma selle pour étirer mes jambes pendant que mon père discutait avec un capitaine, je les vis se serrer la main et mon père revient en me lançant une orange que j'attrapai au vol.

« Nous partons demain soir avec la marée.
- Bien père. »

Je fixais du coin de l'œil mon père en découpant mon orange. L'acidité me plut, elle était mûre à point. Si j'avais la peau blanche et des cheveux de feus comme certains de mes oncles, mon père lui les avait noirs et longs et la peau sombre. Je n'avais hérité que des gènes clairs et de la statures d'oiseau frêle de feu ma mère, mais des yeux aux couleurs dépareillé de mon père. C'était étrange quand même, je revenais après huit ans d'absence dans le Nord … je croquais à pleine dent le fruit dont le jus sucré m'envahit la bouche. Je mâchai lentement et mon père me prit le fruit des main. Je le laissais faire et essuyer le jus collant sur mon pantalon. De toute manière il était tellement sale que …

J'observais avec attention le palais devant mon laissant mon père saluer avant moi, entièrement occupé à détailler. Malgré moi, les trop vieilles habitudes ont la vie très dure, je suivis des yeux les pistes potentielle pour grimper et être hors d'atteinte ou presque de tous. Je saluais cependant les hauts placés mais mon regard accrocha quelques secondes celui d'Ellaria Sand, la compagne d'Oberyn Martell. Je lui souris et disparu dans la chambre qu'on me prêta, le temps que mon père discute un peu avec les princes. Pas que ma présence l'indisposer, mais elle n’était pas nécessaire, et j'avais envie de me reposer un peu. Mon père m'avait clairement fait comprendre que j'aurais un entraînement très rapidement. Je m'assis sur le dallage froid de la chambre, et Loki se glissa près de moi, je passais une main dans son pelage et enfouis mon visage dans sa fourrure. Je ne savais pas quoi penser de ce voyage. Je crispai mes mains dans les poils blanc et gris de ma chienne. Les mots d'un de mes cousins me revinrent en mémoire « Tu n'es qu'une Nordienne perdue dans le désert de Dorne. » Pour certains je n'avais même pas ma place ici … Loki me donna un petit coup de museau et un grand coup de langue. Je ris et la repoussai gentiment. J'avais passé plus de temps dans mes pensées que prévu puisque mon père ouvrit la porte.

Je me jetais dans le sable et effectuai une roulade pour échapper à la taillade de mon père. J'en sentis pourtant le souffle sur mon bras nu. Mes dagues restèrent dans le sable. Je les avais lâché … Et mon père n'allait certainement pas me laisser l'opportunité de saisir celles que j'avais encore caché sous mes vêtements. D'un puissant coup de pied il me projeta définitivement au sol et je levais les mains. Après avoir vérifié rapidement mon niveau à l'arc, j'avais touché le cœur de toute les cibles, il avait tenue à me faire manier mes dagues. Il était évident que jamais je n'aurais la même facilité avec mes lames qu'avec mes dagues. Il rengaina son épée d'un geste fluide mais laissa son pied encore quelques instants. J'avais compris père … J'étais pour l'instant toujours une proie … Il me laissa me redresser. J'étais couverte de sable, de sueur et de bleue grâce à ça. Loki trottina et me donna un coup de truffe, je la repoussais avant de me redresser en tirant en arrière mes mèches rousses. Père ne parla pas, mais je récupérais mes lames et m'inclinais avant de partir. J'avais compris que je devais me laver. Au milieu d'un couloir je me figeai perdue.

« … Par les Anciens … Où sont les bains ? »

Par les anciens … Et bah tient ! Heureusement mon père ne m'avait pas entendue, j'aurais eu le droit à une claque. J'avais l'air d'une idiote avec mon paquet de linge propre dans les bras, Loki aurait pus m'aider mais elle était dans ma chambre bien au frais. Je soupirais, j'étais d'une stupidités alarmante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyJeu 17 Aoû - 22:15

Lancehélion était comme toujours en effervescence, ou du moins c’était l’impression qu’avait Ellaria, et tandis qu’Oberyn était probablement concentré sur d’autres affaires, la princesse des batards, batarde de Lord Uller promenait dans les détours du palais avec Loreza dans les bras. Venaient d’arriver quelques instants plus tot les Wells père et fille, et chien aussi, et la jeune batarde lui avait offert un regard qu’elle lui avait rendu. Sympathique. Doux.  Elle connaissait l’histoire un peu, cette batarde mi Nordienne, et Boadicée était la bienvenue ici, clairement. Ellaria se chargerait de le lui faire comprendre.  Un temps passa, la fille de Lord Uller promena encore dans les couloirs, vaqua à quelques occupations. Obella accrochée à sa jambe, Dorea de l’autre, et Loreza dans les bras elle avait les mains pleines Ellaria, et au terme d’un moment elle confia la plus jeune à Obella et les envoya jouer un peu plus loin, tandis qu’appuyée a un balcon elle admirait le combat entre Lord Wells et sa fille. C’était passionant. La guerre ne faisait pas tout dans ses yeux, elle ne le savait que trop, mais elle appréciait toujours de voir les belles démonstrations, les belles passes d’armes. Celles d’Oberyn étaient bien sur les meilleures, mais rien ne l’empecher de laisser ses yeux vagabonder ailleurs.

Un temps passa oui, le combat entre père et fille se termina, et elle reparti vers ses appartements en entendant pleurer la plus jeune de ses filles, probablement aux mains des mauvais traitements d’Obella qui la jalousait sans qu’Ellaria ne s’en explique la raison. Marchant prestement dans les couloirs, elle failli manquer la jeune rousse à la peau pale, et ne s’arreta qu’au dernier moment, en entendant son exclamation perdue. Les filles attendraient, de toute chose elle voulait leur apprendre l’independance.  Ainsi, l’amante de cœur d’Oberyn se rapprocha de la mi Nordienne.

« Puis-je t’aider ? »  sa voix était chaude, son ton avenant, Ellaria était toujours ainsi avec les jeunes femmes, non, elle était toujours ainsi avec les jeunes personnes. Toujours déterminées à les aider, quand elle ne l’était pas à les séduire. C’etait un des traits principaux de sa personnalité peut être. C’était une bonne chose qui la rendait des plus sympathique ?  Elle sourit à la rousse. «  Ton père t’apprends les bases du combat, tu te débrouille bien. »  Et c’était un compliment qui quittait ses lèvres, tandis qu’elle la fixait avec respect. «  Je peux t’emmener aux bains si tu le désires. »   C’était peut être sa fibre maternelle. Peut être. Ou juste sa sympathie usuelle. Il fallait reconnaitre qu'avec son linge propre au milieu des bras, et son air completement perdue, elle était attachante la batarde.
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un instant suspendu dans le voyage.  Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 796
Date d'inscription : 11/09/2016

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyJeu 17 Aoû - 22:56

Je sursautais en voyant Lady Ellaria surgir, pour moi de nulle part mais sûrement d'un couloir que je n'avais pas vu, la Princesse des Bâtards. Ces mots surgirent dans ma tête mais je me contentais de m'incliner maladroitement pour saluer la femme face à moi. Elle était d'une beauté saisissante. Mais le terme Princesse des Bâtards lui allait quelque part. Après tout : elle était l'amante de cœur d'Oberyn Martell, et la bâtarde des Uller. Une bâtarde an rang de princesse. Mais jamais je n'oserais l’appeler comme cela. J'avais trop de respect pour elle. Je rougis à sa proposition d'aide. J'avais l'air maligne moi ! Quinze ans et pas capable de retrouver son chemin dans une demeure … J'aurais pus refuser mais j'étais tellement perdue que cela ne servirait à rien. À part me perdre encore plus. Je souris en retour à la brune.

« Oui … Pourriez vous m'indiquer le chemin pour les bains s'il vous plaît ? »

Je rougis un peu quand elle évoqua mes capacité au combat. Quoi que je fasse, mes talents au combat rapprochés n'arrivaient jamais à ne seraient-ce que toucher la plante du pied de mes compétences à l'arc. Tendre un arc, tirer une flèche, frapper la cible, sentir la corde fouetter violemment mon protège-bras. Mon père aimait me lancer en l'air différent fruit que je devais frapper avec ma flèche. C'était si facile ! Et si naturel ! Alors qu'avec les dagues. Je baissais légèrement la tête.

« J'ai encore beaucoup de mal avec les dagues, je me débrouille un peu mieux à l'arc … Malgré des années d'entraînements. »

Je lui souris pour la rassurer si elle avait put avoir peur de commettre un impaire. Il me faudrait encore des années pour devenir passable et médiocre dans le maniement des lames et le tir à l'arc. J'avais compris qu'elle ne voulait pas être méchante, mais simplement gentille et agréable. Et je l'en remerciais. Mais il était vrai qu'on aurait put clairement penser que j'étais une pauvre débutante. Je fus étonner qu'elle me propose de m'accompagne aux bains elle même et qu'elle ne m'indique pas simplement le chemin. Me connaissant, j'étais à l'opposée du lieu. Je m'inclinais de nouveau

« Je vous en remercie Lady Ellaria, et j'accepte avec plaisir ! Je ne suis pas du tout familière avec ce lieux et … Mon centre de l'orientation est des plus déplorable ! Pire même que mon maniement des dagues ! »

Je lui fis un grand sourire. J'aimais bien me moquer de moi même. J'avais appris à subir des insultes, alors me moquer de moi même, ce n'était rien, et je faisais bien souvent rire. J'inclinais de nouveau la tête devant Lady Ellaria avant de la suivre lorsqu'elle se mit en route. J'avais certainement la meilleure des guides que je pouvais rêver.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyLun 21 Aoû - 23:46

HRP  vraiment navrée pour le délais Boa, j’ai eu une fin de semaine assez chaotique.

« Oui … Pourriez vous m'indiquer le chemin pour les bains s'il vous plaît ? »   Elle se fendit d’un léger sourire à cette demande l’amante de cœur d’Oberyn, plutôt satisfaite que sa supposition mentale ait été juste. La jeune batarde cherchait à rejoindre les bains, et Ellaria pouvait l’aider. C’était naturel chez elle, et cette jeune fille aurait presque pu être une des siennes. Presque. Elle n’avait pas la beauté des traits du Sud, et était peut être un peu trop vieille pour ça. Soit, la brune esquissa un très léger sourire, et hocha la tête doucement. «  Bien entendu. »   C’était plus fort qu’elle peut être, cette propension à vouloir tendre la main à son prochain, à agir avec les autres de manière presque maternelle. Oh, elle n’était pas que ça, elle avait plusieurs couches, plusieurs facettes à ce qu’elle était. Pour l’heure elle était amicale.

Il y’eut un compliment après ça, quelque chose comme ça. Elle se débrouillait, c’était le mot. Ce n’était pas encore une excellente guerrière, et même si Ellaria ne combattait pas vraiment, elle connaissait les arts du combat pour avoir vu Oberyn, et ses filles s’entrainer bien souvent. Boadicée se débrouillait oui. Et en semblait un peu honteuse peut être ? L’espace de quelques instants la Dornienne paniqua – très légèrement – craignant d’avoir commit un impair. Mais il y’eut un sourire et elle fut rassuré par quelques paroles. «  Certaines armes nous parlent plus que d’autres je suppose. »  Elle se voulait rassurante. «  Je serais ravie de te voir t’entrainer à l’arc si l’occasion s’en présente alors. »   C’était doux un peu. Et sincère aussi.  Elle avait toujours bien aimé les archers Ellaria, mais ce qu’elle préférait c’était clairement les lanciers, ainsi posa t’elle une nouvelle question. «  Et apprends tu d’autres armes ? »  

C’était une conversation qui lui plaisait bien en tout cas, mais qu’elles pourraient avoir toutes deux sur la route des bains, et ainsi Ellaria lui proposa de la guider, comme le ferait une bonne hôtesse. Ce qu’elle n’était pas vraiment.  Soit, elle se fendit d’un très leger éclat de rire chaleureux aux mots de Boadicée qui se moquait d’elle même, puis elle arqua un sourcil. «  Voyons, je suis sure qu’il n’est pas si déplorable que ça. »  Elle se voulait rassurante, mais malgré elle, elle se trouvait également taquine. «  Disons tout simplement, que les bains sont presque de l’autre coté, viens avec moi, nous pourrons bavarder sur le chemin. »   Il ne serait pas très long, mais tout de même. «  Ton père et toi restez combien de temps ? »  La curiosité était un vilain défaut. Mais un qui permettait d’avoir des conversations fascinantes.
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un instant suspendu dans le voyage.  Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 796
Date d'inscription : 11/09/2016

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyMar 22 Aoû - 9:44

Je souris. J'aimais bien parler combat et arme. C'était un de mes terrains de prédilections où je ne passais pas pour une ignare en quelques secondes. Certes je n'étais clairement pas la meilleure archère ou combattante , je me débrouillais seulement mais cela me convenais. Je pouvais parler un peu du Nord mais aussi de lecture. Si je ne m'entraînais pas, je lisais. Pendant des heures, et n'importe où. Mais la princesse des bâtards voulait parler combats, alors parlons combat ! Elle voulait me voir tirer à l'arc ? Je réfléchis quelques secondes, sans aucun doute mon père m'entraînerais demain matin à l'arc. Je récolterais sans doute moins de blâme que tout à l'heure. Ainsi si Lady Ellaria voulait me voir, c'était sûrement demain matin, pas forcément tôt, puisque je m'entraînais généralement jusqu'à ce que mes bras tremblent tellement que j'étais incapable de tenir l'arc droit. Quand aux autres armes … Si l'arc et les dagues restaient mes favorites, et celles où les entraînements étaient les plus longs, je m'entraînais à l'épée comme à la lance, question de polyvalence.

« Je peux vous affirmer, sans avoir peur de trop me tromper, que mon père me fera tirer à l'arc de main matin. Et quand aux autres armes … Je m'entraîne à l'épée et à la lance, mais moins souvent qu'aux dagues et à l'arc. Père affirme que c'est une manière de connaître tout les défauts et avantages de chaque arme. J'imagine qu'il serait capable de me faire battre avec une masse s'il savait lui même s'en servir. »

Mon père était un épéiste de talent et un excellent lancier, quand aux dagues, il était également très doué. Mais j'avais l'impression qu'en quelques jours il pouvait maîtriser chacune des armes de ce monde. Un talent naturel sans aucun doute. Je n'avais jamais vu de combat Ulwyck mon père, mais j'étais sûre que mon père pouvait tenir en échec Ulwyck. J'éclatais de rire lorsqu'elle confirma mes craintes sur l'emplacement des bains. J'avais une fois de plus réussis à aller à l'exacte opposé d'où je devais me rendre. Cela devenait une véritable habitute chez moi ! J'allais finir par faire une collection de carte pour ne plus jamais me perdre ! Quoi que … il était toujours facile de se perdre, carte ou pas.

La question de Lady Ellaria sur la durée de notre séjour me surpris. Dérangions-nous ? Pourtant mon père avait envoyé il y a assez de temps un message pour prévenir que nous passerions quelques temps … Ou … alors avais-je, déjà ? , commis un impaire ? Je fouillais rapidement dans ma mémoire mais rien ne me vient. J'avais obéis à mon père d'un bout à l'autre sans jamais sortir du carcan de ses ordres … Sinon autre option : elle était simplement curieuse. Je décidais que c'était cette option et que je m’inquiétais décidément pour rien.

« Nous restons cette nuit et sûrement jusqu'à demain midi. Notre bateau part en début de soirée pour Port Réal, et de là bas, nous prenons un bateau pour Blancport et ensuite direction Fort Terreur. Je me demande si cela a beaucoup changé … »

C'était vrai … J'étais partis depuis huit ans, est-ce que quelque chose avait vraiment changer ? J'en doutais fermement. C'était le Nord ! Et le Nord changeait que très peu, ou alors très lentement. Et j'ignorais toujours pourquoi on y allait … Une histoire de commerce ? Une alliance ? Je n'en savais strictement rien, et je crois que mon ère était heureux que je ne sache rien. C'était quelque part mieux pour tous. De toute façon je faisais uniquement figure d'accompagnatrice. Je ne serais en rien utile aux négociations ou quelque chose comme ça. Je fis un petit sourire à Lady Ellaria

« Je suis contente de retourner quelques temps dans le Nord même si je suis une dornienne ! »

Et malgré les insultes que certains de la famille me glissaient à l'oreille, je me sentais dornienne, mais revenir sur la terre où j'étais née me remplissait malgré tout de joie. C'était une étrange sensation malgré tout, mais pas forcément désagréable.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyVen 25 Aoû - 13:37

Elle n’était pas vraiment une combattante Ellaria bien sur, mais en bonne Dornienne – et fille de Lord – elle avait toujours apprécié voir des gens combattre. Et qu’y’avait il a ne pas apprécier ? Des corps luisants qui combattaient les uns avec les autres, des muscles saillants, des corps tendus oui. Elle appréciait cette vue comme quiconque appréciait un spectacle chargé de belles personnes en action. Les jeux des armes étaient plaisants eux aussi. Ainsi, aussi jeune puisse t’elle être, Boadicée était totalement charmante, avec ses yeux bicolores, et sa peau bien plus pale que celle des Dorniens, la voir en action, la voir en combat serait comme une sucrerie aux yeux de la princesse des batards. Une réflexion fut faite alors, elle serait ravie de la voir s’entrainer à l’arc à n’importe quel moment que cela puisse être. Une réponse vint, le lendemain probablement, et c’est doucement qu’Ellaria écouta la réponse. Il y’avait toujours cet air d’interet quand quelqu’un parlait. Elle accordait toujours à ses camarades de conversation la même concentration, cette lueur dans ses yeux, mélange de curiosité et d’attrait. « Ton père à raison. » Et elle ne pouvait qu’approuver Ellaria, c’était une excellente chose que de savoir combattre quand on était une batarde, quand on était un individu dans ce monde. A Dorne, les filles et les batards étaient les mieux traités des 7 courrones. Un sourire se glissa sur ses lèvres. « Je serais la demain. Qui sait, peut être pourras tu me donner quelques conseils pour moi même apprendre à mieux tirer à l’arc. » Car voilà, elle n’avait pas grand chose d’une combattante Ellaria, même si elle savait utiliser les dagues comme il le fallait oui. En tout cas, sa compagnie n’était pas déplaisante, et elle serait ravie de passer du temps avec la jeune fille.

La route des bains était encore longue d’ailleurs, et c’est avec un sourire qu’elle le notifia à la jeune batarde de Lord Wells. « Une chance que je sois passée par la, qui sait où tu aurais pu terminer, dans les chambres princières, ou peut être les cuisines. » C’était dit avec humour, comme si elle ne pouvait pas s’empecher d’asticoter légèrement les gens, Ellaria. Une fibre joueuse qui plaisait à Oberyn, et qu’elle partageait avec la majeure partie de ses filles. Une autre question fut posée, et si elle avait entendu dit bien sur que Lords Wells et sa suite resteraient quelques instants, elle avait trouvé par la un moyen de faire la conversation, d’en lancer une autre. Un jour et demi alors ? « C’est un bref séjour. » Et cela laissait peu de temps peut être pour faire connaissance ? Peut être.

En tout cas Boadicée parlait du Nord, et Ellaria hocha la tête à ce qu’elle disait. Fort-Terreur portait probablement bien son nom, et elle fronça les sourcils quelques instants avant de reprendre la parole. « Je ne suis jamais allée dans le Nord, tout ce que je sais c’est ce que j’en ai lu, et ce que l’on en dit. » Des peuples rustres, froids, à l’image du climat. « Mais je supppose que retourner dans la région où tu es née est toujours quelque chose de prenant. » Et elle parlait sans jugement aucun Ellaria. « Comment est-ce Fort Terreur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un instant suspendu dans le voyage.  Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 796
Date d'inscription : 11/09/2016

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyVen 25 Aoû - 14:36

Je souris à Lady Ellaria en hochant lentement la tête. Oui, peut-être que je pourrais l'aider un peu, même si cela ferait ricaner mon père en disant qu'une archère médiocre ne devrait pas pouvoir donner des leçons à des débutants. Enfin … Quand même les positions basiques je devais bien savoir les faire non ? J'éclatais de rire lorsqu'elle me déclara que j'aurais pus finir jusque dans les chambres royales. J'aurais sûrement fait demi-tour et je me serais d'avantages perdue en tentant de retrouver ma chambre pour m'y cacher un peu en serrant Loki contre moi. Mais … Heureusement elle était arrivée avant que je ne finisse sous mon lit pour ne plus jamais en sortir. Ou alors traîner par mon père.

Je plissais légèrement le nez lorsqu'elle parla du Nord et de ce qu'elle en savait. Sûrement comme beaucoup : le nordien était rustre, violent, stupide et je ne sais quoi encore. Ah oui ! Et un païen à cause des anciens dieux … Pff … Quelle idée stupide, j'aimais uniquement les anciens dieux, pas les nouveaux malgré les efforts de mon père pour me convaincre que les nouveau étaient mieux que les anciens. Décrire Fort-Terreur … Mmmh … Ce n'était pas que c'était difficile, mais … C'était avec des yeux d'enfants alors … Cela avait sans doute changé. Peut-être pas de beaucoup mais quand même. Je me mordillais la lèvre inférieure pensive avant de répondre lentement.

« Le Nord et Dorne sont très différents. Je n'y ai pas passé beaucoup de temps, mais j'ai gardé des traces de ma vie là bas. Je ne crois qu'aux Anciens Dieux malgré les efforts de mon père pour que je bascule du côté des Sept. Quand à Fort Terreur … C'est une forteresse du Nord, avec des murs hauts et épais, les créneaux ressemblent à des canines pointues, les murs y sont épais et les tours hautes. Petite j'y grimpais souvent pour échapper aux gosses des autres servantes. »

Je haussais les épaules chassant les souvenirs désagréables de cette période. Après tout, là bas j'avais eu les bras de ma mère et son odeur de lessive et de pain chaud. Mon père n'était pas forcément très affectif. Je repoussais en arrière une mèche de cheveux sale. Ieurk, vivement le bain ! Je souris de nouveau à la princesse des bâtards.

« Mais, le Nord est comme toutes les régions ! Elle a ses spécificités. Et effectivement, c'est assez prenant d'y retourner … »

Et un peu triste aussi, je n'y reverrais jamais ma mère, peut-être sa tombe, mais ce n'était même pas sûre. Mais je chassais cette pensée de mon esprit. Pour l'instant nous étions encore à Dorne ! Et c'était le plus important ! ET surtout le plus important pour l'instant prendre un bain ! Parce que même ma propre odeur me rendait folle.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyVen 15 Sep - 16:30

La rencontre était plaisante, Ellaria ne pouvait pas le nier. Déjà la jeune femme en face d’elle était issue d’un rare croisement entre Nordien et Dornien, ce qui avec les rivalités entre les peuples, et les différences de culture était des plus étonnant, mais en plus, elle était plutôt esthétique et agréable a regarder, et semblait plutôt intéressante dans le cadre d’une conversation. Mignonne, c’est le mot qui aurait échappé des lèvres de l’amante de cœur du prince Martel si on ne lui avait demandé. Mignonne, et qui pourrait lui apprendre peut être à manier un arc. Oh ça ne serait pas du grand art, Ellaria était plus douée pour le verbe que pour les armes, mais elle ne doutait pas qu’elle s’amuserait bien. Et qu’était la vie sans amusement n’est ce pas ? Tout comme finalement, elle s’amusait sur le moment, imaginant, la tête de la jeune Boadicée si elle avait fini dans les chambres royales.

Soit, l’amusement était passée et Ellaria était ravie de pouvoir parler du Nord avec quelqu’un qui y avait vraiment vécu, et qui mélangeant deux cultures pouvait lui offrir un avis beaucoup plus objectif que celui de quiconque. Boadicée avait ses racines dans le Nord et sa vie dans le Sud, et semblait apprécier les deux régions à cœur pareil. Ainsi, Ellaria voulait savoir, davantage sur ceux que l’on disait rustres et froids, trop à cheval sur les règles et les batards notament oui. Alors, elle l’écouta parler avec cette lueur d’interet sincère dans ses grands yeux.

Elle semblait y tenir Boadicée à ce Nord dans le quel elle avait grandi, elle semblait y tenir et Ellaria comprenait. Elle, elle ne savait pas comment elle aurait fait si elle avait été arrachée à ses racines comme ça. Mais plus que tout, elle ne s’imaginait pas grandir dans une région où sa simple naissance hors mariage aurait fait d’elle une moins que rien. Lord Wells avait probablement pensé à bien en ramenant sa fille a Dorne, où batarde ou non elle était acceptée comme elle était, pour ce qu’elle était. Une jeune femme tout simplement.
« Combien de temps y as tu passé ? » Et peut être était elle trop intrusive Ellaria, peut être posait elle trop de questions. Tant pis, elle ne savait pas vraiment s’arrêter et souvent, elle n’avait pas vraiment de filtre dans ses conversations. Ça rendait les échanges assurément plus agréables. Ça rendait les choses, assurément plus intéressantes. Vexer un noble trop imbu de lui même ? Heurter l’émotion de quelqu’un de trop précieux ? Tant pis. Elle assumait toujours ce qu’elle faisait et ce qu’elle disait, quand bien même cela menait à quelques esclandres.

« J’ai du mal à imaginer une telle forteresse, elle semble si inhospitalière. » Encore sa sincérité, elle sourit néanmoins en entendant l’envie peut être nimbée de nostalgie qui emplissait les mots de la jeune fille. « Qui sait, peut être un jour monterais-je dans le Nord et aurais-je la chance de visiter ce fort Terreur dont le nom semble bien adéquat. » Elle eut un leger sourire, monter dans le Nord semblait une chimère qui n’arriverait jamais oui. « Y as tu encore des connaissances la bas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un instant suspendu dans le voyage.  Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 796
Date d'inscription : 11/09/2016

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyVen 15 Sep - 20:03

« J'y ai vécu six ans avec ma mère, jusqu'à ce que mon père m’emmène avec lui. »

L'arrachement avait été brutal, et je n'avais pas eut le droit à beaucoup d'explications, seulement une fois loin. Cela avait été très étrange. Il y avait eu tellement étrange et incroyable et brusque, que je n'avais pas eut le temps d'avoir peur ou de protester. Presque un enlèvement. Mais j'avais tellement gagné au change que bon … Je ne m'en étais jamais plaintes à mon père. Il n'y avait eut aucune raison de le faire, j'avais eus mes explications et une vie relativement heureuse. Je ne regrettais pas beaucoup le Nord, j'aimais cette régions, j'aimais le froid et la neige, mais j'étais heureuse à Dorne, au moins on ne me tapait pas dessus parce que j'étais une bâtarde. Et ça c'était un avantage que je n'avais pas envie de céder.

Je ris quand elle affirma que Fort Terreur était inhospitalier. C'était … spéciale. Mais je pensais que cela dépendait bien des gens vivant à l'intérieur. Je n'aimais pas Edaid, la demeure des Wells, et pourtant c'était une belle demeure. Quand à Fort terreur … Pour ma part cela me rappelait les bras de ma mère et son odeur. J'en oubliais les garnements qui avaient tenté plus ou moins de me faire du mal. J'avais décidé d'oublier ça. Je ne voulais garder que de bons souvenirs. Elle dans le Nord ? Et bien ! Voilà qui serait divertissant à voir ! La suite de sa question me fit sourire tristement, Je secouais la tête avant de répondre.

« Je vous déconseille malgré tout Fort Terreur, il n'y fait pas bon vivre quand on est bâtards. Mais l'hospitalité des lieux dépend pour moi des personnes y vivants … Ma mère est morte il y a six ans, alors il n'y a plus grand monde que j'aime bien vivant là bas. »

Je haussais les épaules sans rien rajouter rattrapant au passage un de mes voiles qui glissait vers le sol. Un blanc, j'avais oublié que j'avais des voiles blancs. Généralement ils étaient sables ou vert, parfois bleus. Les blancs étaient rares. Mais pourquoi pas. Je repris la conversation l’éloignant un peu du Nord et de ma mère.

« Et vous Lady Ellaria, où êtes vous allez ? Qu'avez vous vu ? »

Il n'y avait pas de raison pour que je sois la seule à parler de moi !






Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyJeu 21 Sep - 11:41

6 ans, c’était suffisant pour s’attacher à un lieu et à des gens. Elle le comprenait Ellaria, et elle ressentait presque de l’affection pour cette fille arrachée à son nord. Bien sur, elle comprenait les motivations de Lord Wells. Ici dans le Sud, Boadicée était libre, comme elle ne l’aurait jamais été dans le Nord. Mais elle imaginait ses filles, arrachées à leur patrie pour être envoyée dans une autre région, au total opposé ? Non, c’était quelque chose qui la touchait assez sur le moment, Ellaria, c’était quelque chose qui la rendait peut être un peu nostalgique pour la fille à ses cotés.   Elle ne rentrerait pas cependant dans des conversations sur les sentiments, et ces choses la. Et même si elles pourraient peut être devenir des amies, échanger quelques mots, il y’avait des curiosités qu’il n’était pas bon d’avoir.

Elle parla de Fort Terreur, s’imagina dans le nord, avec trois manteaux autour d’elle,et sa peau si halée au milieu de ces gens pales et ternes. Au milieu de ces gens que l’on disait rustre, avec son raffinement de fille du Sud. Elle s’imaginait presque marchant dans la neige, tandis que ses filles jouaient devant elle. Ça n’arriverait jamais. Le Nord était bien trop loin et elle ne pensait pas qu’un jour elle aurait l’occasion de s’y rendre. Ça ne l’empechait pas de rêver.  Et si elle remarqua le sourire triste sur les lèvres de Boadicée elle ne dit cependant rien à ce sujet.

Non il y’avait d’autres questions d’autres curiosités peut être. D’autres conversations. Les mots vinrent, Ellaria hocha la tête.  « De ce que j’ai compris le Nord tout entier n’est pas des plus agréables quand on est un batard ? »  Ce n’était même pas vraiment une question, plus une affirmation de ce qui se disait, de ce qu’elle savait.  Elle ne rajouta rien. Elle était désolée pour cette fille dont la mère était morte, mais les mots d’affections ne changeaient rien aux peines.  Alors quelques instants elle regarda vers le sol elle aussi, regardant les voiles de la jeune Boadicée qui cherchait peut être à changer de sujet.

Et finalement elle réussît peut être, car Ellaria se fendit d’un grand sourire, secouant sa chevelure d’ébène, et jouant distraitement avec un pan de sa robe orange, elle prit quelques instants. «  Le château de Denfert déjà, la demeure de mon père. As tu eu l’occasion de t’y rendre quelques fois ? »  Elle y était restée, de longues années, celles de son enfance. Elle y avait apprit, auprès de son père, auprès de ces personnes qui ne l’avaient jamais jugée de sa bâtardise, ou pas en public du moins. « Et puis la Capitale Bien sur, oh ce n’est pas de loin mon lieu preferé, j’ai preferé mes errances sur les îles non loin. Lys est un coin magnifique. »  Elle développerait si il le fallait, si Boadicée le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un instant suspendu dans le voyage.  Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 796
Date d'inscription : 11/09/2016

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyJeu 21 Sep - 19:13

Je hochais la tête sans rien dire. Comme dans tous les royaumes, excepté Dorne, les bâtards n’étaient pas très bien vu parmi les autres personnes. Bien que certains lord s’en fichaient royalement, d’avoir des bâtards, Il n’y avait qu’à regarder les Frey, enfin, Walder Frey. Il n’était pas le meilleur exemple, mais c’était le seul qui me venait à l’esprit, preuve de la rareté de la chose, du moins en dehors de Dorne. Après ce que j’avais subis était dû aux gamins ! Les regards d’adulte je m’en fichais. Il arrivait tellement souvent qu’un groupe de gamin prenne pour cible un individu et le lynche comme un jeux, que bon … Au moins, j’avais appris à encaisser les coups, les insultes, et les humiliations. Mais, je crois que le pire passage, presque à tabac, avait eut lieux peu de temps avant la venue de mon père. J’avais été coincé par un groupe de gosses, et au lieu d’essayer de m’enfuir, j’avais frappé le grand dans le nez. Mais à un contre cinq … J’avais entendue sonner les cloches dans mon crâne pendant deux jours après ça.

Je fronçais les sourcils surprise. Ellaria la bâtarde des Uller ? Est-ce que Ulwyck m’en avait parlé ? Mmh … j’avais comme un doute ! J’avais dû oublier ça à cause du bavardage incessant de Ulwyck. Et concernant Denfer, c’était l’une des villes que je n’avais pas visité. Je secouais donc la tête en écoutant avec attention la princesse des Bâtards. Port Réal … À part le port, je n’avais pas visité grand-chose de la ville. Bien que le peu que j’en avais vu ne me donnait nullement envie d’y retourner : trop de gens et trop d’odeurs de pisse. Du moins, c’était comme cela dans mes souvenirs flous qu’ils me restaient de mes six ans.

J’écarquillais les yeux lorsqu’elle continua de me décrire ses voyages. Elle … Elle … Elle avait visité Lys et les îles ?! Les îles et Lys ? J’avais lu plusieurs textes autour des îles et de Lys et j’avais eus des rêves colorés après ces lectures. Je rêvais d’y aller un jour. Voir cela en vrai … Cela devait être quelque chose !

« V … Vous avez visité Lys et les îles ?! Comment est-ce là bas ? Qu’y avez-vous vu ? »

J’avais l’impression de la regarder comme-ci elle était une sorte de déesse incroyable venue réaliser un de mes vœux. j’aimais voyager et découvrir, Mais … Je restais sous la tutelle de mon père. Qui me trouvait beaucoup trop imprudente. Et il avait cent pour cent raison, je l’étais.

Je tendis l’oreille, il y avait un bruit d’eau. Nous approchions du but, je m’étais vraiment perdue à l’opposé ! Je coulais un regard vers la lady. Allait-elle rester une fois arriver à destination ? Ou partir ? Je doutais qu’elle reste alors que je me lavais. Mais qui sait ? Peut-être voulait-elle aussi se laver ?


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyDim 1 Oct - 11:04

Elle ne voulait pas, Ellaria, la faire penser à de mauvaises choses, la faire penser au sort des batards dans les autres royaumes, et à ces choses la. Mais elle avait le chic pour poser les mauvaises questions peut être. Lui parler de sa mère ?  Lui parler du Nord ? De ce château appelé fort-terreur ? Et maintenant lui parler des batards et de leur statut particulier ? Oh, elle ne voulait pas être blessante Ellaria, non, vraiment pas, c’était juste sa façon d’être, elle était directe et elle posait les questions qui lui traversaient la tête. Il ne fallait pas avoir peur des mots. Et être batard était une armure, un bouclier contre le monde peut être. En tout cas, elle hocha doucement la tête.

La conversation continuait. Elle parlait de ce qu’elle avait vu, de ces endroits où elle était allée. De Denfer bien sur, où elle avait passé la majeure partie de son enfance, et que Boadicée ne semblait pas avoir vu, et puis de Port-Real, cette ville qu’elle ne portait pas dans son cœur. Elle s’y sentait étriquée dans la capitale. Et si souvent elle s’y rendait avec Oberyn qui allait voir ses neveux, et si elle y avait quelques amis, quelques connaissances, comme ce jeune loup du nord avec qui elle appréciait de s’entretenir. Ça ne voulait pas dire qu’elle appréciait la ville pour autant. Elle s’y faisait. Trainait sur les marchés et dans les couloirs du Donjon Rouge, aidée par beaucoup d’alcool, et de la charmante compagnie. Soit. Ce n’était probablement pas ce que Boadicée voulait qu’elle lui raconte.  

Non, la jeune fille reagit quand elle parla de Lys, quand elle parla des îles, et Ellaria se fendit d’un immense sourire. Elle aimait parler de ses voyages, et si elle en parlait moins bien qu’Oberyn peut être, elle n’avait pas la fibre poète qu’il avait quelques fois, elle se débrouillait néanmoins plutôt bien. « C’est magnifique. »  C’était peut être le premier mot qui lui venait à l’esprit, alors qu’un immense sourire illuminait son visage. Mais magnifique ne consistait pas en une description, et après avoir passé les mains dans ses cheveux sombres, elle reprit la parole de sa voix chaleureuse. «  C’est diffèrent d’ici, diffèrent de tout Westeros, et je pense qu’a moins de le voir un jour, toutes les descriptions seront toujours trop pâles. »   Elle continua de marcher un peu, et puis elle reprit «  C’est une ville portuaire toujours ensoleillé, ou du moins, c’est l’impression que j’en ai eu. J’ai eu la chance de voir comment s’y déroulait la vie, différents temples pour différentes divinités Ainsi que de fameux bordels, ce qu’elle garderait peut être hors du récit Les gens la bas ont la peau pale et des cheveux presque argentés. »  Et puis elle s’arreta un peu « Il y’aurait tant de choses à dire. » Tant de choses oui, mais elles étaient non loin des bains maintenant comme l’eau pouvait le leur faire entendre. «  Peut être pourrions nous continuer cette conversation après que tu te sois lavée. A moins que tu n’ai d’autres obligations qui t’attendent bien sur ? »  Ou bien elle pouvait continuer de parler pendant que la jeune femme se lavait, elle n’avait pas vraiment d’arret sur la pudeur Ellaria.
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un instant suspendu dans le voyage.  Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 796
Date d'inscription : 11/09/2016

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyDim 1 Oct - 16:14

Je buvais littéralement les paroles de la femme face à moi. Lys ! Elle avait vu Lys ! Ce n'était pas n'importe quoi ! Je rêvais d'y aller et rien que les description qu'elle me donnait me donnaient encore plus envie. Ce n'était certes pas pour tout de suite, mais pourquoi pas un jour ? Qui sait ? Je tournais la tête vers le bain avant de hausser les épaules. Je me fichais de rester entre femme pour faire une toilette, et après ? Non normalement il n'y avait rien à faire. Mais je n'avais pas envie de stopper cette discussion. Je plissais un peu le nez avant de hausser de nouveau les épaules.

« Je n'ai pas d'obligations après, mais cela ne me dérange pas de parler en me lavant si cela vous convient aussi. »

Si je n'étais guère à l'aise avec les hommes, je l'étais d'avantage avec les femmes. Ce n'était pas quelque chose qui me dérangeait plus que ça, du moins entre femmes Je soupirais de soulagement en entrant dans la pièce fraîche des bains. J'ôtais tranquillement mes vêtements sales dans mon coin avant de prendre une serviette et faire attention mes vêtements propres. Je me glissais dans l'eau avec un soupire de soulagement. J'étais heureuse de ne pas avoir de miroirs ou quoi que ce soit de ce genre là. Je devais déjà avoir des bleus de l'entraînement avec mon père, et je savais que quelques cicatrices marquaient ma peau, je n'avais aucune envie de les revoir. Je plongeais la tête sous l'eau fraîche et restais immobile quelques secondes avant de ressortir de l'eau. Je devrais peut-être tailler dans ma crinière de lion … Elle commençait à devenir sacrément épaisse ! Je passais une main dedans. Et sacrément emmêlée aussi. Je soupirais, j'allais passer trente minutes après à ôter le moindre nœud, et comme d'habitude, quelques coups de dagues bien placé devrais me débarrasser de quelques nœuds. Je reviens vers la reine des bâtards et posais mon menton sur le bord du bassin.

« Parlez moi encore de Lys je vous en prie ! »

Rien n'était mieux qu'entendre celui qui sait raconter. Peut-être qu'elle n'était pas une poète, mais elle pouvait mieux décrire et évoquer que des simples livres, après tout, elle pouvait raconter ses propres souvenirs, c'était instantané, elle pourrait enjoliver, mais je doutais qu'elle en ait véritablement besoin. D'après ce que j'avais lu … Je passais une main sur mon front pour chasser quelques gouttes d'eau qui me tombaient dans les yeux. Je les plantais dans ceux charbons de l'amante du prince Oberyn guettant le moindre de ses mots. Et si elle le désirait, je lui parlerais encore du Nord.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyDim 8 Oct - 12:14

Elle parlait de cette voix chaude et riche qui la caractérisait tant, batarde de Lord Uller elle n’avait pas été étrangère aux arts du langages et a une bonne éducation, ce qu’ailleurs – partout ailleurs – elle n’aurait clairement pas eu. Soit, elle était néanmoins légèrement polie et même si la pudeur ne faisait pas réellement partie de son vocabulaire, elle avait proposée a Boadicée de la laisser tranquille le temps qu’elle se baigne. Oh, elle ça ne la dérangeait pas non, de rester la à parler de tout, à parler des voyages et des contrées radieuses, ça ne la dérangeait pas non, de raconter milles merveilles, tandis que son vis à vis était occupé dans des taches qui la voulaient dénudées. Elle ne craignait pas les corps nus, et savait juste apprécier la beauté où elle était.  

Ainsi, elle hocha la tête, laissant la jeune femme s’apprêter pour le bain, tandis qu’elle s’installait sur un rebord qui serait son assise pour les moments à venir. Du coin de l’œil, elle ne pouvait que remarquer les bleus sur le corps de la jeune batarde. Dus à l’entrainement probablement. Ainsi que quelques cicatrices qui lui firent arquer un sourcil, sans qu’elle ne pose néanmoins de questions qu’il n’était pas sa place de poser.

Non, elle était la pour faire autre chose, pour parler d’autre chose, et avec un sourire un peu joueur elle regarda la jeune batarde à la crinière de lion, se battre légèrement contre sa crinière avant de revenir vers elle. Elle la captivait, ou du moins elle avait cette impression de la captiver, et c’était plaisant, elle ne le nierait pas. Oh, elle avait l’habitude de raconter ses voyages, principalement à ses filles pour qui elle ne censurait rien. Alors non, elle ne censurerait rien non plus pour la jeune femme à qui elle parlait maintenant.  Ses yeux brillèrent un peu, et elle reprit le fil de ses paroles.

«  Savais-tu qu’il n’y’avait pas vraiment de religion officielle à Lys ? On y trouve des temples de toutes les divinités possibles, et les gens sont libres d’exercer leur foi librement. C’est different de Westeros ne trouve tu pas ? »   Elle prit quelques instants pour réfléchir après ça. «  Mais le mieux, ce n’est pas tant d’ecouter Lys, c’est de le voir de tes propres yeux. Qui sait, peut être un jour auras tu l’occasion de t’y rendre ? L’aimerais tu ? »    Après tout, les voyages comme ça étaient toujours des grandes aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Un instant suspendu dans le voyage.  Tumblr_pauhr3vV4L1rhgbqpo4_250
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick Arya Stark Sacha
Messages : 796
Date d'inscription : 11/09/2016

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  EmptyDim 8 Oct - 14:55

Pas de religion d’état ? Étrange concept … Mais pourquoi pas ! Pouvoir prier en paix les Anciens Dieux … Ah ! Le rêve ! Quoi que même dans une telle citée mon père serait capable de me casser les pieds pour que je prie les Sept. Mais qu’en avais-je à faire des Sept moi ? J’aimais les Anciens Dieux ! Qu’il me laisse garder les fragments de ma culture nordique ! Mais non, visiblement même ça je n’avais pas le droit. À part les contes et pratiquer en cachette ma religion, je n’avais plus rien du Nord sinon mon physique. Mais dans ce cas … Pourquoi me faire venir avec lui dans le Nord ? Ah oui ! C’était vrai … Si je restais seule, j’allais faire des conneries … Selon lui hein ! Moi j’allais sûrement … Oui non, il valait mieux que je reste avec lui.

La remarque d’Ellaria me fit presque glousser et me tirais à nouveau sur les nœuds de mes cheveux. J’allais vraiment finir par sortir chercher une de mes armes pour trancher dans le tas ! Ce n’était plus possible là ! Je défis pourtant patiemment une bourre de nœuds avant de répondre à Ellaria. Bien sûre que ‘avais envie de voyager ! ET pas que de voir Lys ! Mais le monde entier ! Pourtant … J’étais un peu jeune, je devrais attendre un peu. Ou alors le faire en fuyant mon père, mais si je faisais ça et que mon père me rattrapais … Je pourrais me demander les geôles de La Gracedieu étaient confortables. J’étais sûre que non. Et mon père m’y enfermerait sûrement jusqu’à ce que je sois marié. Quitte à me traîner enchaîner pour le mariage.

« J’adorais voir Lys, mais ce n’est pas que Lys que j’aimerais voir mais le monde entier ! Peut-être plus tard, je doute que mon père soit heureux de me voir partir maintenant. Il me trouverait trop jeune. Sûrement pour encore quelques dizaines d’années »

Je plongeai la tête sous l’eau pour me rafraîchir encore un peu avant de reprendre ma séance de tirage de cheveux qui dura quelques temps avant que je ne parvienne à ôter tout les nœuds. Je devais tenir ça de ma mère. Mon père avait les cheveux fins et lisses, je les avais épais et bouclés. Et roux. Lui les avait noirs. Les mystères des dieux. Bon ! Mes cheveux étaient en partie correctement demmêlé, je pouvais donc les laver, je commençais donc à le faire avant de me tourner vers la princesse

« Quel lieux sur cette terre souhaiteriez vous voir Lady Ellaria ? »


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Un instant suspendu dans le voyage.  Empty
MessageSujet: Re: Un instant suspendu dans le voyage.    Un instant suspendu dans le voyage.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un instant suspendu dans le voyage.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: