RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptyMer 16 Aoû - 16:21

An 298, Lune 12,
Denfert


A l'attention de son altesse royale Viserys Targaryen.

Prince Viserys,

Il y a deux jours que je tourne en rond, tourmentée malgré moi, pressée par des interrogations trop vaste pour mon humble personne. Ce matin, le parchemin s’est finalement imposé et si je n’ai la prétention d’être écouté, j’espère de tout cœur pouvoir être lu. Sans doute, vous vous interrogez en cet instant mais je vous supplie, messire, d’accorder un peu de votre temps à tout ceci. Il y a plusieurs points que je dois éclaircir mais en premier et unique lieu, et par peur que vous ne terminiez pas cette missive, je commencerais par ce que je dois : j’ai rêvé de vous. Je le crois tout du moins.

C’est étrange de l’écrire mais il m’arrive parfois d’avoir des vertiges lorsqu’endormie, de voir plus nettement, le sentiment et le souvenir plus vivace au réveil. Je ne me serais pas permise de vous écrire si au départ de Denfert, vers les merveilles de Lancéhélion, je n’avais pas entendu des hommes parler de votre santé. Je prie les Sept pour que vous soyez au mieux, toujours. On dit que vous avez bravé la nature pour visiter le nord et ses secrets. Je me demande comment c’est là-bas. On dit qu’il n’y a pas de sable et que le soleil se cache parfois pendant des semaines. C’est si étrange, n’est-ce pas ? Mon songe l’était encore plus et il va bien falloir que je le partage avec vous. C’est là grand honneur et je ne peux que me placer sous votre avis éclairé.

Tout a commencé alors que je gravissais une montagne noire, le sol de jais, presque friable sous mes pas. Le sol était bouillant mais rien ne brûlait, je pouvais percevoir par touche incandescente la lave sous la roche mais n’en était jamais atteinte. Puis bien plus haut, après une longue montée, vous vous teniez contre les vents. Votre main était sur un dragon qui était de glace, les yeux bleu étincelants et crocs d’ivoire. Il y avait du rouge à la place du cœur, de la même façon qu’il y avait de la lave sous la montagne. Un cœur couleur rubis, comme si ce dernier battait trop fort, pulsait trop près des écailles, perdu au milieu d’un océan de roches. Je ne me souviens de rien d’autre et n’ait malheureusement aucune autre indication. D’ordinaire, je garderai pour moi ce songe. On m’a appris très jeune qu’il était inutile d’en parler, que personne ne vous croyait jamais mais j’ai quitté la demeure familiale depuis peu et le sentiment d’urgence a été ici le plus fort. Je ne saurais en dire plus tant j’ai peur ici de vous déplaire et que vous ne me perceviez que comme une diablesse qui prédit bonne et mauvaise fortune. Vous ne devez ces mots qu’à une sensibilité trop grande et au désir de vous être aimable malgré tout.

N’en voulez pas à la confusion de cette missive, je ne suis pas encore certaine de vous l’envoyer, je tremble un peu à l’opinion que vous pourriez avoir en la lisant mais j’ai confiance en vous, prince Viserys.

Que les Sept vous gardent sous leurs protections.



Lady Teora Uller.
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1336
Date d'inscription : 29/12/2016

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptyMer 16 Aoû - 17:37

An 298 Lune 12, Port Réal.

Lady Teora Uller,

Voilà quelques jours que votre corbeau m'est parvenu, et je ne vous juge pas sur vos écrits, soyez en rassuré. Ils m'ont fait sourire au départ, car bien, des femmes doivent rêver du prince le plus élégant de Westeros. Mais au fur et à mesure que je parcourais vos lignes, là ou je m'attendais à lyrisme et sentiment d'amour, j'ai pu voir avec sérieux que votre rêve était tout autre.

Je me porte très bien, je vous remercie de vous soucier de l'état de santé de ma propre personne. Mon isolement toute ses années a Peyrdragon ont amené les hommes a pensé que j'étais malade, mais aujourd'hui, je sors de ma retraite, et ma bonne santé fait démentir mes détracteurs. Vous êtes bien renseignée, je vais effectivement partir pour le nord pour bientôt, en début lune 13. Afin de pouvoir soutenir la garde de nuit en leur apportant arme et matériel, si cela vous intéresse, je pourrais naturellement vous compter mes exploits et mes aventures dans les terres septentrionale, peuplée de sauvageons et des nordiens, si frustre et différent des grande civilisation du Sud, tel que Dorne.

Sachez que je prends au sérieux, cette histoire, car vous m'écrivez au moment ou moi-même j'ai eu l'expérience d'un songe similaire, qui m'a mit a mal. Je ne vous le conterai pas, car celui-ci m'est propre et m'appartient. N'y voyait nullement de la méfiance, mais certaines choses privée ne peuvent se coucher sur le parchemin. Je reste attentive à ce genre de phénomène, car Daenys la rêveuse, a jadis vu la fin du grand empire de Valyria, et a permit à notre famille de survivre a son funeste destin. Votre rêve en revanche lui est empli de symbolisme et est sujet à interprétation. Il ressemble quelque peu aux prophéties des temps de jadis. C'est tout de même étrange, car je me suis penché sur l'une d'entre elle il y a peu, dont je vous inscris la copie.

"J'ai vu l'armée des Cieux qui était sombre et qui ne chevauchait plus le ciel. Les portes de glace du territoire des morts étaient ouvertes. Le dieu égoïste a choisi son champion couronné de fer et armé d'une épée de feu. Ses vêtements étaient souillés du sang des innocents et il châtia toutes les terres du monde. Il était le feu et l'ombre, et son nom était Douleur. Mais que nul espoir ne soit perdu, car en prélude à la danse de la glace et du feu les sept souriront au dragon, et ce qui a était perdu sera ré-accordée."

Il y a quelque similarité et symbole qui revienne avec votre rêve. L'élément de la lave et de la glace notamment, et la mention du dragon. Ce sont les trois éléments qui sont en commun avec la prophétie actuel. Le sol stérile et bouillant pourrait se rabattre au passage "il châtia toutes les terres du monde" mais rien n'en est certains.

Je demanderai à mon conjurateur de se pencher sur l'affaire, si des éléments vous reviennent, n'hésitez pas à m'en faire pars, et surtout garder ses rêves pour vous. Pour les non-initiés, ces choses sont effrayantes, et des gens pourraient vous prendre pour folle, ou vous vouloir du mal par crainte de l'inconnu.

Peut-être ensemble arriverons nous à comprendre ce que les rêves veulent nous dire ? Sachez que j'aurais le plaisir de vous voir en chair et en os, j'épouserai tôt ou tard la fille de votre Prince, et je serai donc logé à Lancehélion, en qualité d'époux de la princesse Arianne. Nous aurons l'occasion de faire connaissance.

Sachez que je suis tout à fait disposer à recevoir a nouveau vos corbeaux lady Uller.
Puisse la lumière des Sept vous réchauffez le cœur et l'âme.

Prince Viserys Targaryen.

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Sceau01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptySam 19 Aoû - 21:48

An 298, Lune 12,
Lancehélion


A l'attention de son altesse royale Viserys Targaryen.

Prince Viserys,

Je n’y ai pas cru lorsque j’ai vu la missive portant le sceau royal. Allons, me suis-je dit, voilà qu’on veut te faire une farce ! C’est plus courant qu’on ne veut bien le croire et Dorne – vous le découvrirez bien vite – peut être d’un tempérament festif et farceur. Les regrets sont futiles et vous me donnez l’occasion de ne pas même en avoir.

Votre récit, du reste, me réconforte quelque part. Je ne désire pas empiéter sur ce que vous avez vu. Je ne pensais plus à Daenarys des temps jadis, mon éducation est bien souffrante par rapport à la vôtre j’en ai bien peur. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours fait des rêves ainsi, beaucoup d’entre eux sont récurrents et se dévoilent nuits après nuits. Je crois que je manque de culture pour les interpréter et voir entre les fils, ils n’ont souvent aucun sens pour moi et j’hésite bien souvent à les confier à ceux qui m’entourent. Votre aide ne m’en sera que plus précieuse.
J’aurai aimé avoir votre conseil des années plus tôt mais je suis touchée de le lire aujourd’hui, plus que vous ne pouvez le croire.

Je m’inquiète cela dit de votre expérience. Faire ce type de rêves est un instant unique et une expérience sensible qui n'est en rien différente de l'intuition pure ou du sentiment pur dont un beau fruit comble la langue ; c'est une grande expérience, infinie, qui nous est accordée, un savoir du monde, la plénitude en quelque sorte, tout du moins, je l’ai vécu comme tel même s’il a fallu le vivre seule. Et ce qui est mal ce n'est pas que nous ressentions ce plaisir, tout du moins je ne le crois pas ; ce qui est mal c'est que l'on puisse mal user de cette expérience et la dilapider. Je sais bien ce que l’on dit de nous mais peut-être que nous pourrons aider au lieu d’effrayer, c’est en tout cas l’espoir encore plus grand que j’ai en vous lisant. C‘est présomptueux, n’est-ce pas ? Surement. Comprenez que je suis en pleine révolte contre mon propre esprit, que, lorsque je vis, je suis mes impulsions, mes émotions, je vis en incandescence. Je n’aurai jamais peut-être dû en parler mais je suis heureuse, qu’après toute ces années, une oreille – et la vôtre qui plus est – m’entende. J’en suis terrifiée aussi.

J’ai une joie indicible à savoir votre venue prochaine à Lancehélion. Vous verrez les jardins aquatiques et les merveilles de la capitale de Dorne. Ici, le soleil se lève sur les dunes et on peut presque encore voir les géants de sables et les pas des premiers hommes. Ici tout est volupté et joliesse. Dorne est comme une vraie belle personne. De près, on n’arrive pas toujours à déterminer si les yeux sont beaux ou si la bouche est exceptionnelle, mais avec du recul, on perçoit un assemblage harmonieux, d’une énergie indescriptible.

Votre future demeure est ainsi. Sa beauté se respire et le joyau qui le surmonte en est notre princesse Arianne. Le mariage a ses vertus que l’on ne découvre qu’après les vœux échangés et vous savoir parmi nous sera d’un grand réconfort, prince Viserys. J’espère que vous goûterez la beauté de nos steppes d’or après celle de glace du nord où vous devez être à présent.

D’ici là, mes vœux vous accompagnent. Que les Sept éclairent chacun de vos pas.


Lady Teora Uller.
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1336
Date d'inscription : 29/12/2016

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptyDim 20 Aoû - 14:47

An 298 Lune 12, Port-Réal

Lady Teora Uller,

Sachez que je me fais un point d'honneur à toujours répondre a ma correspondance, vous pouvez être assuré de cela. J'espère également pouvoir rire avec votre peuple après que ceux-ci m'aient accepté.

Ma Lady, je serai ravi de vous prêter mes connaissances si vous en avez besoin. Cela fait depuis mon jeune âge que je suis plongé dans bien des livres. Si je n'étais pas prince, je serais sans doute devenue Mestre à l'heure qu'il est. N'ayez aucune crainte à me confier les songes qui vous semble les plus important. Je ne vous promets pas d'y trouver une réponse, mais ensemble nous pouvons sans doute parcourir bien plus de chemin que seul séparément. Mon aide vous ait acquise et j'espère que nous aurons le privilège de nous fréquenter une fois que ma personne princière sera présente a Lancehelion.

Je vous conseil cependant vivement d'essayer de rattraper votre retard, il n'est jamais trop tard pour apprendre, et nos loyaux mestres sont là pour nous éclairer sur les détails, bien que les connaissances liées à l'occulte soient mal vu dans leur ordre arrogant. Un conseil pour éviter de les alarmer. Posez vos questions au compte goûte une tous les deux jours par exemple, vous aurais certes des fragments de réponse, mais en les assemblant une fois que vous aurais toutes les petites réponses, vous en aurais une plus vaste. Cela évite généralement de trop attirer l'attention de nos chers amis cultivés


Vous n'avez pas à vous inquiéter, nous avons tout à chacun reçu un don, et même s'il ne c'est pas manifesté de la même manière, il nous appartient dans un premier temps de le cultivé et de le comprendre. Si nous ne nous maîtrisons pas pleinement ce présent fait par les sept, nous risquerions de mettre en danger ceux que nous voulions aider. Vous parlez de songe pour votre part, cela sous-entend que cela se fait quand vous dormiez ? Ma vision, c'est manifester différemment, j'étais en train de discuter avec un invité dans mes quartiers, et d'après ses dires, je me suis mis à saigner du nez, et je suis tombé inconscient. On aurait pu presque croire à un empoisonnement, néanmoins rassurez vous, il ne m'est rien arrivé de fâcheux. Celle-ci était très vive et précise, nul symbolisme, comme la vôtre, j'ai vu des évènements qui était antérieur à ma propre naissance comme s'ils se déroulaient devant moi. J'ai essayé de provoquer à nouveau cet évènement, mais mes philtres et autre mixture, ne semble d'aucune utilité à ma grande frustration et pour mon plus grand déplaisir. Il est complexe d'avoir un don et de ne pas pouvoir le gérer à sa guise, tout ce potentiel en moi, que je songe gâcher par mon incompréhension m'exaspère. Enfin, quoi qu'il en soit, vous avez bien entendu mon oreille, et cela, autant qu'il vous plaira.

Je serai honoré de voir par moi-même la beauté de Dorne, ce pays qui sera mon nouveau foyer, en lieu et place de Peyrdragon. J'imagine qu'il me faudra un moment a moi-même ainsi que mes gens pour s'habituer a cette contrée emplie de mystère et aux habitants exotique.

Je serai en route vers BlancPort lorsque cette lettre vous parviendra, si vous souhaitez poursuivre notre correspondance, je vous invite à m'envoyer votre missive là-bas.
Que les septs vous bénissent

Prince Viserys Targaryen


Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Sceau01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptyMer 30 Aoû - 13:15

An 298, Lune 12,
Lancehélion


A l'attention de son altesse royale Viserys Targaryen.

Prince Viserys,

Votre bonté vous honore votre altesse et je ne peux qu’y répondre favorablement. J’espère pouvoir vous être utile en retour quand vous viendrez enfin même si mes capacités sont bien limitées. Je veillerais à suivre vos précieux conseils, ils m’apparaissent aujourd’hui comme preuve – s’il en fallait encore – de votre sagesse. Notre princesse ne pouvait rêver là meilleure alliance et je suis rassurée quand à votre venue prochaine à Dorne.  Je sais que je ne devrais en aucun cas le dire mais votre amitié m’honore tant que je laisserais une part du secret filtrer : notre région est en effusion, les banquets et préparatifs s’enchaînent dans l’espoir de vous offrir le meilleur. Du reste, votre nom flotte entre les couloirs ocres, les bonnes nouvelles s’accumulent, toutes charmantes, suffisamment pour que mes songes trop étranges ne sclérosent plus complètement mes nuits.

Vous voyez, vous êtes déjà ici sans trop le savoir.

Votre récit est terrible et je n’ose imaginer la panique qui a dû saisir vos hôtes. Prenez soin de vous, prince Viserys. Les mixtures ne donnent jamais rien ou peut-être que mon mestre était bien moins doué que les vôtres, mais ça n’a jamais été bien utile (lui cherchait à m’endormir, aussi la composition était probablement opposée).

Voir le passé est probablement aussi terrifiant que voir l’avenir, certains secrets font remonter trop de poussières lorsqu’on les secoue. Je sais que je ne devrais en aucun cas vous en parler, mais votre amitié m’honore tant que je m’en voudrais de ne pas le faire : pensez-vous que l’on puisse changer quoi que ce soit ? Je ne lutte plus vraiment contre ce que je vois parfois. Les songes sont rares mais si vivifiant qu’il m’est difficile de ne pas en sentir encore le parfum des heures après, quand bien même le soleil resplendit dans le ciel, il m’est encore plus difficile de savoir que rien ne pourrait changer le cours des événements. La frustration est parfois si grande que je m’en venge de façon stupide, en oubliant ma capacité à faire ce que je devrais dans le fondant d’un blanc-manger ou dans une humeur peu amène qui ne sied pas à mon rang, j’en ai honte.

Votre énergie à tenter de comprendre jaillit de façon si agréable dans votre lettre qu’elle me donne un peu d’espoir. J’ai toujours perçu l'ensemble d'un individu et l'ensemble des individus comme constitué par différentes « puissances » qui s'affrontent ou se marient, et d'une part l'équilibre d'un individu, d'autre part les relations entre personnes sont constitués par les rapports entre ces puissances. Les rêves ou visions s’y infiltrent mais nous n’avons pas vraiment d’influence, n’est-ce-pas ? J’aimais à croire que oui, mais personne ne voulant entendre, j’ai progressivement laissé tout ceci. Jusqu’à votre lettre. Je sais combien vous avez raison, qu’il vaut mieux ne pas en parler et observer dans l’espoir de pouvoir faire au mieux discrètement, encore fallait-il qu’une âme lumineuse ne me le dise.

Blancport dites-vous ? La demeure de la maison Manderly. J’ai un terrible défaut, je vous le confesse prince Viserys, je suis curieuse des mœurs des autres régions. Est-il vrai que l’aînée a les cheveux verts ? Ce doit être féerique ! Et que les murs du château sont blancs de craie ? Spectremont est ainsi également mais nous sommes baignés par une mer chaude et non froide. Vous aurez tant de choses à nous narrer lorsque vous viendrez chez vous, ou ce qui sera votre nouveau foyer…

Vos lettres sont comme des flammes de bougies dans une chambre sombre, votre altesse. Que les Sept vous gardent durant ce voyage qui promet mille merveilles.


Lady Teora Uller.
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1336
Date d'inscription : 29/12/2016

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptyVen 22 Sep - 14:52

Blancport, an 298, Lune 13 Semaine 2



Lady Teora,

Vos lignes me font plaisir, ma chère amie. Je vous remercie pour ces compliments qui me touche profondément. Sachez qu'a défaut d'essayer d'être sage, je suis simplement moi-même, et si mes conseils vous paraissent judicieux, j'en suis forte aise. Ils me viennent spontanément a la fois du cœur et de la tête. Vos mots me rassurent également, je ne sais comment prévoir l'accueil de la population de la principauté. Même si votre peuple a toujours était fidèle a la couronne et que ma maison et celle de votre prince, on était uni plusieurs fois. Je ne peux nier que mon frère ainé a causé grand tors à la reine Elia par son comportement, et de fait causé tors a la famille Martell. J'espère que ce mariage et ma présence a Dorne atténuera la plaie, et fera oublier cette cicatrice entre nos deux peuples.

N'ayez crainte pour ma santé, elle est en des mains très compétante bien que je me laisse au soins des mestres, j'ai mon propre conseillé venant d'Essos qui observe scrupuleusement ma santé. Un étranger venant de Qarth, membre d'un antique ordre de mage que l'on nomme conjurateur. Il ne m'a jamais défaut jusqu'a présent et je n'ai aucun souci pour l'heure en ce qui concerne mon devenir sur ce point-là.

Certains pense que notre destin est inscrit déjà dans l'avenir, si vous souhaitez mon avis, je pense que les être les plus fort et faisant preuve d'un grand esprit, s'arrache plus souvent à leurs conditions pour forger leur propre histoire. Avec l'astuce et la maîtrise, je pense qu'il est possible en effet de prévenir voir même de détourner certaines fatalités, si l'ont fait preuve de prévoyance. Je dois cependant vous mettre en garde contre cette volonté de changement, l'on sait toujours ce que l'on va perdre et éviter, mais jamais ce que l'on gagnera en échange et parfois en voulant éviter mal, on tombe dans le pire.

Sachez que je serai toujours présent pour vous guider si vous en avez le besoin. Cela dit quelle que soit la situation, je tacherai de faire de mon mieux. Quand je serai à Lancehélion, je tacherai d'être attentif et de vous accorder plus d'attention, mais je ne peux vous dire a quel point. En tant qu'époux de la princesse Arianne j'ignore ce que l'on attendra de moi et si je serai maître de mon temps, et de ce que je pourrais vous accorder. Cela dit quelle que soit la situation, je tacherai de faire de mon mieux.

Blancport est en effet la demeure de la famille Manderly, et la curiosité est en sois une qualité si elle est bien employée, qualité que nous partageons visiblement. En vérité, ce n'est pas l'ainée, mais la sœur cadette Willa Manderly, l'ainée est à port Réal auprès de ma nièce. Et en effet Châteauneuf, la résidence de cette maison est d'une blancheur éclatante, comme si les sept avaient éclairé leurs derniers bastions en des terres qui ne les ont jamais acceptées. Il est vrai que je n'ai pas eu le courage de me baigner dans la mer Grelotte, qui doit sans aucun doute bien porté son nom. Je vous compterai cela en détail avec plaisir.
N'hésitez pas à m'envoyer un corbeau à Winterfell, c'est ma prochaine destination.

Amicalement,



Prince Viserys Targaryen



Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Sceau01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptyMer 1 Nov - 20:23

An 299, Lune 2,
Lancehélion


A l'attention de son altesse royale Viserys Targaryen.

Prince Viserys,

J’espère que cette missive vous trouve en bonne santé messire et que la route vers le Nord n’a pas été trop froide et périlleuse. Je ne saurais vous mentir du reste en ce qui concerne Dorne et le souvenir de notre reine, Elia. Il est des blessures dont le sang est encore trop frais, la couleur trop rouge, pour ne pas en percevoir l’odeur et ce malgré les années, mais nous ne saurions vous en tenir responsable. On est parfois si différent entre membre d’une même fratrie qu’il serait impensable de vous penser du même acabit. Dorne peut-être douce pour ceux qui la comprenne et si le sable s’infiltre, il sait aussi se faire tapis d’or sous des pas serein.

Il me tarde de vous savoir à Lancéhelion et que vous fassiez la connaissance de notre princesse. A vrai dire, je ne l’ai que peu côtoyé. Vous lèverez sans doute les yeux vers le ciel mais Spectremont a longtemps été mon seul et unique univers. J’ai parfois vogué jusqu’aux côtes de l’Orage et de ses bois sombres mais rien de plus. Si, une fois j’ai été dans le Bief, dans leur cité grise qui sert de refuge aux mestres, je n’étais pas bien disposée à leurs égards aussi n’en dirais-je pas plus. Blancport me semble tout au contraire merveilleux et il fait si chaud ici que la mer Grelotte est un nom aux promesses enchanteresses. Je suis certaine que la demeure des Manderly me rappellerait la mienne. N’est-ce pas amusant ? De penser que si loin, il y a tout de même une ressemblance et une impression chaleureuse ? J’espère qu’il en sera de même pour vous ici. Pour ça il me faudra sans doute vous conter les menus différences entre nos mœurs, les petites choses que l'on ne sait pas toujours.

Quant à mes rêves, ils se sont calmés. Je ne sais si tout ceci est dû à ma grossesse toute récente encore. Peut-être qu’ils ne reviendront plus ? Je doute. J’espère et ne le veut pas, tout à la fois. J’aurais aimé demander à mère si elle en faisait lorsqu’elle m’avait mais elle déteste positivement lorsqu’on aborde le sujet. Je ne devrais pas vous dire ces choses-là mais vous avez été bons et avez tendu une oreille amicale qu’il me semble que vous ne vous moquerez pas.

On dit que le lord de Winterfell est jeune, qu'il déambule toujours revétu d’une pelisse de loup et qu’il grogne quand il n’est pas content. Vous êtes fort courageux d’aller vers le Nord, en vérité.
N’oubliez pas le Sud et son soleil clément lorsque les vents glacés de Winterfell souffleront trop fort. Je ne suis pas inquiète cela dit, l’ombre des dragons vous protège.

Amicalement,


Lady Teora Uller.
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1336
Date d'inscription : 29/12/2016

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptyMer 15 Nov - 5:56


Chateau noir, an 299, Lune 2


Lady Teora,

Votre missive m'a trouvé en un seule morceau, mais je ne vous cacherai pas que je suis bien pressée de retourner dans le sud. Oh, ma chère amie, si vous saviez comme ce peuple de sauvage a était des plus outrant et irrespectueux. Ils sont tellement emplis de haine et de rage, que j'aurais presque juré voir l'écume s'écouler de leur bouche grossière. Je suis venu dans le nord en paix, et ces créatures m'ont accueilli avec haine, et des menaces.

Je vais vous confier un fait qu'il vous faudra garder pour vous pour l'heure, mais ces créatures sournoise ont attenté à ma vie. Alors que je chassais en compagnie d'une noble locale, afin de connaître la beauté de la région. Ma fatale erreur fut sans doute de ne pas prendre d'escorte, et de me penser sans doute au-dessus des considérations de ma propre protection. Cet épisode m'aura servi de leçon. Cinq hommes hirsutes, vêtus de peau de bête, nous ont pris en embuscade. Ils avaient tous l'air de locaux et les flèches qui m'étaient destiné touchèrent ma jument préférée la tuant sur le coup. Les sept on veiller sur moi en détournant la flèche de mon cœur, mais pour le prix de ma vanité, c'est un noble animal, fidèle et loyal qui a était tuer a la place de son maître. Je pleure encore ma jument que j'affectionnais beaucoup et qui était un présent de ma petite sœur la princesse. Quoi qu'il en soit après avoir occis l'archer, j'ai mis en déroute les assassins, et je fus indemne. N'ayez donc nul crainte pour ma santé.

Je vais directement à Lancéhelion après mon voyage sans m'arrêter a Port-Réal, afin de m'unir rapidement avec votre princesse. Ce jour approche donc rapidement et je serai heureux de bénéficier de votre compagnie et de votre enseignement concernant votre patrie.

Concernant vos rêves, il n'est peut-être pas plus mal que vous soyez épargné durant la longue période ou vous allez porter la vie. Cette bénédiction est aussi une épreuve que les sept envoient aux parents. Je vous souhaite de tout cœur de la franchir, il n'y a pas plus belle chose que de concevoir une vie. Mes pensées et mes bénédictions vous accompagnent du nord, et j'espère vivement vous les transmettre de vive voix bientôt.


Amicalement,

Prince Viserys



Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Sceau01


Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Targaryen
Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen D0GB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen EmptyMer 29 Nov - 11:18

An 299, Lune 3,
Lancehélion


A l'attention de son altesse royale Viserys Targaryen.

Prince Viserys,

Je ne sais pas si cette lettre vous parviendra puisque vous serez sans doute déjà en route. Quittez prestement ces terres de désolation, votre altesse, je ne peux que frémir en lisant ce qu’il s’y est passé. Je ne pensais pas le Nord si terrifiant et encore moins si peu apte à l’honneur. Je garderai le secret soyez-en certain et ne peut que vous admirer devant tant de calme et de noblesse face à une attitude si malveillante. Je remercie les Sept et vous savoir sain et sauf suffit présentement à me rassurer. L’amitié est mon seul apparat et je vous l’offre volontiers.

Je m’apprête moi-même à repartir vers Spectremont pour quelques semaines, le temps de me reposer pour cet évènement heureux que sera votre mariage. Il me sera bon de revoir les murs de mon enfance et respirer l’air pur venant d’Essos et des lointaines îles sous le vent. Votre famille ne vous manque-t-elle pas, prince Viserys ? Vous êtes sur les routes depuis plusieurs mois maintenant et votre père a annoncé tant de fiançailles et de mariages divers que j’en perds mon valyrien. Il est juste après tout qu’après les remous, les hommes soient à la liesse. Vous me direz tout ceci de vive voix. Je redoute un peu votre arrivée je dois vous le confesser. Je m’exprime bien mieux par parchemin et par encre qu’en chair et en os. Je suis gauche et timide, mère a bien tenté de combler ses traits mais ils persistent. Je crois… je pense m’être améliorer au contact de nos bien aimés Martell. Ils sont si plaisants qu’il devient impossible de ne pas se sentir parfaitement à l’aise en leurs compagnies. Vous le constaterez par vous-même sans doute même si vous avez sans doute déjà côtoyé le prince Oberyn et lady Nyméria.

Les rêves me manquent parfois. J’ai l’impression d’être coupée du monde lorsque plus aucunes impressions de ce dernier ne me parviennent en filigrane dans mes songes. Il faut croire l’enfant déjà gourmand.

Soyez prudent, prince. Que les Sept vous gardent. Je souris à l’idée de notre prochain échange.

Amicalement,


Lady Teora Uller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty
MessageSujet: Re: Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen   Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance Teora Uller - Viserys Targaryen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daenerys Targaryen, mère des dragons, reine des 7 royaumes (si si)
» Artanis Targaryen
» Le jeune lord et le dragon caché (pv Rhaenys Targaryen)
» VISERYS & EKISHAE • who are you ?
» Griff le Jeune ▲ Mercy is weakness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: