RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyMar 15 Aoû - 11:48


Entre les murs de la capitale




An 298, lune 10

Le soleil commmençait seulement à poindre son nez au dessus de la capitale quand Robb se réveilla dans ses appartements de la Citadelle de Maegor. Matinal comme toujours, il profita de quelques minutes pour paresser sous les draps, plongé comme à son habitude dans ses pensées. Il finit cependant par repousser les draperies avant de mettre les deux pieds sur le sol froid sans s'en formaliser.
Le Nordien se leva, et sans encore rien enfiler fit quelques pas dans la pièce jusqu'à se trouver devant un grand miroir en pied, devant lequel il s'observa durant quelques instants avant de faire simplement des étirements, échauffant ses bras et ses épaules. Il ne dérogeait jamais à cette habitude, devenue nécessaire au vu du nombre d'heures par jour que le Jeune Loup passait une épée à la main en train de s'entraîner.

Robb enfilait un pantalon quand sa servante entra avec un plateau pour un rapide petit-déjeuner, ainsi que de la viande crue pour Vent Gris, qui observait tout cela indifférent d'un coin de la pièce. Après avoir remercié la jeune femme, elle prit congé et le Nordien retourna à sa solitude, ajustant une veste sur ses épaules avant de nourrir son ombre lupine. Il prenait un soin tout particulier à sa nourriture, pour le dissuader de partir chasser en ville. Mais à mesure que Vent Loup grandissait, il devenait plus difficile de le contenir entre les murailles de la capitale, et cela ne donnait qu'une raison de plus à Robb de s'impatienter sur la venue de l'âge de sa majorité et sa libération de cette ville maudite.

Une fois terminé un rapide et frugal petit-déjeuner, il ceintura son épée au flanc avant de quitter la Citadelle de Maegor, Vent Gris comme toujours sur ses talons, pour se rendre dans la salle d'arme, donc avec les années il avait appris à connaître chaque pierre, chaque fissure dans le mur, chaque arme exposée sur le râtelier.  Robb n'avait de toute façon pas d'autre choix, pour tromper le temps, pour tromper la solitude, pour tenter de faire un usage judicieux de ces lunes, de ces années d'enfermement. Alors il s'entraînait, ses gestes mûs aussi bien par la détermination et la volonté de bien faire que par la rage de se sentir si inutile, d'être incapable de se montrer à la hauteur de son titre d'héritier de la maison Stark, d'être si loin de chez lui depuis toujours. A mesure que le temps passait, une certaine amertume se glissait dans le coeur du Jeune Loup, contre laquelle il tentait de lutter...avec plus ou moins de succès.

Une fois sa séance d'entraînement terminée, c'est haletant et fourbu qu'il quitta la salle d'arme, avec comme idée de rejoindre le bois sacré pour profiter de la proximité de l'arbre-coeur, même mutilé, ainsi que de l'air marin de la Baie de la Néra qu'il surplombait. C'était un endroit calme, l'un des seuls du Donjon Rouge, et Robb y passait un temps certain, plongé dans ses pensées.
Mais alors qu'il déambulait dans le palais, un évènement vint tirer un sourire au Jeune Loup, alors qu'il apercevait devant lui Ellaria Sand, amante de coeur du Prince Oberyn, et femme passionnante.

Le jeune Nordien se réjouissait toujours de la visite des Deux Dorniens à la capitale. Certes, le Prince de Dorne venait en priorité pour voir son neveu et sa nièce, Aegon et Rhaenys, et il ne s'en formalisait nullement. Mais il prenait toujours quelques instants pour lui tenir compagnie, lui raconter les voyages et aventures dont il revenait. uand à son amante de coeur, Robb appréciait toujours sa compagnie, avec une douceur comme il ressentait peu à Port-Réal. Il lui semblait que la Dornienne ressentait une certaine indulgence à son égard, comme une relation filiale faite de bric et de broc.

Un sourire s'épanouit sur les lèvres du Nordien, alors qu'il inclinait la tête devant elle en signe de respect et de considération.

-Lady Ellaria, quel plaisir de vous voir à la capitale.

Il s'adressait toujours à elle avec beaucoup de respect, comme il le ferait pour une lady. Même si elle n'était pas femme à s'embarasser des convenances, il n'avait jamais pu se débarasser de cette habitude de langage, tant il lui arrivait de foir en elle une sorte de figure parentale à laquelle il ne pouvait parler avec désinvolture. Quant à la bâtardise de la jeune femme, elle lui importait bien peu, même dans ce pays où ils étaient d'ordinaires regardés avec mépris. Mais son propre frère portait le nom de Snow après tout, et cela ne l'empêchait pas de l'aimer fraternellement.



© Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyMar 15 Aoû - 20:53




lune 10; 298 - avec  ROBB STARK à Port Réal  en aprés midi. Ellaria porte une robe orange et déambule un peu dans les rues de la ville royale.  

Entre les murs de la capitale


Arrivée à Port-Réal, les routes d’Oberyn et d’Ellaria s’étaient séparées. Si le prince était directement allé vers le donjon rouge où il allait retrouver son neveu et sa nièce, son amante de cœur elle, était allée se perdre quelques instants dans les rues de la cité, qui était toujours dans cet état de liesse et de désordre à la fois. Elle n’aimait pas énormément Port-Réal, la Dornienne, mais elle appréciait néanmoins parfois d’y trainer sur les marchés où elle pouvait s’enrichir de quelques étoffes ou d’excellentes nouvelles bouteilles d’alcool, qu’elle prenait soin de gouter seule sur le moment de la degustation, ou prendrait soin de gouter avec Oberyn une fois la soirée avancée.  

Ainsi, alors qu’Oberyn était probablement fort occupé, elle rentrait au palais, ses bottes glissant presque sur le sol, son esprit vagabondant vers ses filles restées à Lancehelion, et ses yeux se perdant sur les silouhettes qui passaient. Elle se fichait bien elle, de ce qu’ils disaient à propos de la batarde du prince, elle se fichait bien des mauvais regards, de ces mauvaises choses qu’elle pouvait entendre. Elles ne la touchaient pas. Peu de choses la touchaient après tout. C’était ainsi, le tout était d’assumer tout ce qu’elle était, et en bonne batarde dornienne, elle assumait totalement.  

Ses yeux glissèrent sur un des gardes qui lui offrit un leger sourire, puis, alors qu’elle allait se rapprocher de lui pour engager la conversation, elle se perdit dans la contemplation d’un Nordien. Robb Stark était ici à la fois deplacé et familier. Le loup du Nord pupille des dragons  qui l’avaient elevé un peu comme un des leurs. Elle ressentait de la peine à son égard, beaucoup de compassion, et si Oberyn le considérait un peu comme un protegé elle le considérait comme un enfant perdu. Comme un ami surtout, et peut être un peu oui, ce fils qu’elle n’avait pas eu. C’était bordélique et sans vraiment de sens leur relation, mais c’était toujours un plaisir pour elle que de passer du temps avec celui qu’elle appelait affectueusement le jeune loup perdu.

Il inclina la tête devant elle et elle se fendit d’un sourire des plus amusé. – Lady Ellaria, quel plaisir de vous voir à la capitale. Ses yeux brillèrent un peu de mutinerie, avant qu’elle ne réponde de sa voix chaude. - Je ne suis pas une Lady, jeune Lord Stark, combien de fois devrais-je vous le répéter ?  il n’y’avait aucune trace de remontrances dans ses mots, juste de l’affection, énormément d’affection. - Mais le plaisir est grandement partagé, petit loup.    Elle était sincère, elle appréciait vraiment sa compagnie, et le fait qu’il ne la juge pas pour ce qu’elle était, comme pourtant une majeure partie des dorniens était des plus agréable. Alors elle lui tendit le bras. - Desirez vous marcher quelque peu avec moi ?  Je serais enchantée de savoir ce qui vous est arrivé depuis notre dernière visite  Oh elle savait qu’il échangeait beaucoup de correspondance avec Oberyn, et elle avait quelques nouvelles par ce biais, mais s’entretenir avec lui, serait clairement beaucoup plus plaisant.  

MOONDAYGIRL


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyMer 23 Aoû - 18:31


Entre les murs de la capitale



L'amante de coeur du Prince Oberyn lui adressa un sourire quand Robb la salua, ce qui rappela au Nordien le mépris souverain d'Ellaria pour les convenances dont il ne parvenait pas à se débarasser, même avec elle. C'était l'un des traits imprimés en lui par cette enfance à la capitale, dans laquelle il était nécessaire de comprendre le rang de chacun et de savoir se positionner par rapport à ces derniers. Et Robb, tout futur suzerain du Nord qu'il était, n'en demeurait pas moins bien bas dans la hiérarchie du Donjon Rouge en tant qu'otage du Roi.

Ellaria le réprimanda d'ailleurs justement avec affection à ce sujet, ce qui tira un nouveau sourire au jeune homme. La dornienne et le nordien n'auraient jamais du se rencontrer, encore moins développer cette étrange relation, quelque part entre une amitié et un lien mère-fils qui n'avait pas lieu d'être. Mais quoi qu'il en soit, chaque visite de la délégation Martell à la capitale était un véritable plaisir pour le Jeune Loup, qui retrouvait en la personne du Prince et de son amante presque comme des membres de sa famille. Bien sûr, jamais il ne se permettrait d'exprimer une idée aussi forte à haute voix, afin de ne pas offenser le Prince Oberyn et sa véritable famille de Port-Réal, ses neveu et nièce Targaryen. Mais c'était un peu ce qu'il ressentait.

La jeune femme semblait également contente de le voir, et lui proposa de marcher quelques temps en sa compagnie. Robb n'aurait sans doute rien d'intéressant à lui raconter, son existence au Donjon Rouge tournant en rond depuis bien trop longtemps maintenant. Mais il ne voulut pas contrarier la Dornienne, et il lui présenta galamment son bras pour marcher à ses côtés. Malgré son jeune âge, Robb était à peine plus petit qu'elle, alors que sa stature Nordienne ne cessait de se développer avec les années.

-Je n'ai que peu de choses à vous raconter, L...Ellaria. Je m'entraîne, j'étudie, et j'apprends par coeur chaque pavé de cette ville.

Robb rit tout bas pour montrer qu'il parlait de tout cela avec légèreté. Le temps semblait tourner en rond dans sa tête, seulement perturbé dans cette étrange danse par quelques évènements: Ses discussions avec la dame de compagnie de la Princesse Rhaenys, lady Wynafryd Manderly, récemment arrivé à la capitale, ses entraînements avec Aegon, qui se faisaient de plus en plus rare à mesure que les responsabilités de ce dernier augmentaient, ou les visites de la délégation dorniennes à la capitale. Cela faisait bien peu pour exalter un jeune homme de quinze ans qui se languissaient chaque jour de ce véritable foyer qu'il n'avait jamais connu.

-Et vous, très chère? Dites-moi comment se portent vos filles? Quels endroits passionnants avez-vous vu ou expériences avez-vous faites depuis le moment de votre dernière visite? Je vous en prie, n'ayez aucun secret pour moi.

Le Prince et son amante voyageaient beaucoup, et Robb attendaient toujours avec une impatience jamais démentie le récit de ce couple qu'il admirait beaucoup, libre et tout de même profondément amoureux. Il n'avait jamais rencontré par le passé un tel mode de fonctionnement, et si dans un premier temps cela avait pu lui sembler étrange, il fallait bien le reconnaître, il était maintenant quelque peu admiratif. Il continuait donc de marcher lentement avec la jeune femme à son bras, impatient de l'entendre raconter les dernières nouvelles de Dorne. Cette étrange relation n'aurait sans doute jamais du voir le jour, surtout quand on connait la cruelle rivalité non souhaitée entre les deux plus belles femmes de Westeros, une Nordienne et une Dornienne, et ses conséquences, mais pourtant elle existait.



© Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyVen 15 Sep - 16:09




lune 10; 298 - avec  ROBB STARK à Port Réal  en aprés midi. Ellaria porte une robe orange et déambule un peu dans les rues de la ville royale.  

Entre les murs de la capitale


Il n’y’avait pas à dire, elle était toujours ravie la fille du Sud, de croiser le jeune loup prit par les dragons. Robb Stark, loup du nord pupille des Targaryen, donnerait probablement plus tard matière à beaucoup d’histoires qui le concernerait, pour un Stark vivre sous le joug des Targaryen était probablement une aventure à chaque jour, et nul doute que sa contrée natale devait le dévorer et bruler en lui comme un feu froid. Elle avait beaucoup d’empathie pour lui Ellaria, et même si il n’était pas l’une de ses progénitures – non il était bien trop vieux et bien trop nordique pour ça – elle l’appréciait avec cette fibre maternelle qui l’animait bien souvent. Il était un ami, une jeune âme à la quelle elle offrait réconfort et conversation. Il l’amusait aussi, quand il l’appelait Lady, quand il faisait preuve d’énormément de politesse et de respect envers celle qui au fond n’était qu’une batarde, et était fière de l’être oui. Avec tendresse elle le réprimanda, un grand sourire sur ses lèvres fines, illuminant son visage.

Heureuse de voir, oui elle l’était, comme elle l’était à chacune de ses visites à la capitale où elle avait la chance de croiser le futur roi du Nord oui, ainsi et ce fut ainsi que peu désireuse de reprendre seule ses errances dans le donjon rouge, elle lui proposa de se joindre à elle dans quelques aventures peut être ou tout du moins le temps de quelques minutes, d’une longue promenade en une plus qu’agréable compagnie.

Il accepta en lui tendant un bras qu’elle attrapa volontiers, notant que quelques centimètres a peine devaient les différencier maintenant, il grandissait si vite, et si il manqua une fois de plus de l’appeler Lady avec ce respect dont il faisait toujours preuve, elle esquissa un sourire immense et chaleureux en l’entendant se forcer. C’était mignon, cette maladresse peut être dont il venait de faire preuve, mais ça cachait pas le neud véritable du problème. Les journées de Robb Stark à la capitale avaient l’air d’un ennui mortel. Ellaria, hocha tout doucement la tête en regardant le jeune garçon avec tendresse avant de lui répondre.

- Longues doivent être vos journées jeune Robb. Il n’y’avait pas de pitié dans ses paroles, juste de la compassion, cette compassion douce qu’elle ressentait. Elle n’aurait pas aimé être a sa place, coupée de ses liens avec sa véritable terre, otage d’une famille qui aurait pu terrasser la sienne, deraciné. Non, elle n’aurait pas aimé, et l’ennui par dessus tout était une chose bien terrible à supporter. - N’y a t’il pas d’occupations qui puissent vous tenir occupé ? Ou bien, n’y a t’il personne ici qui permette au temps de paraître moins long ? C’était dit, une question posée avec une once d’humour, avec un air taquin et complice. Ça ne la regardait pas bien sur, les histoires de cœur du jeune loup n’étaient pas siennes à savoir. Mais Ellaria n’était pas du genre à s’arreter à quelques formalités. Tout au plus la question amuserait elle le loup du Nord. Tout au plus oui.

Ils marchaient en tout cas tous les deux maintenant, et elle sourit davantage à la question qu’il posa. Bien sur qu’il voulait en savoir plus sur leurs voyages à Oberyn et elle même. Après tout le couple de Dornien avait une vie palpitante – bien plus intéressante qu’un Nordien perdu parmi les Dragons dans une ville aussi terne oui, assurément - son visage s’éclaira et une lueur de plaisir brilla quelque peu dans ses yeux sombre.

- Cette curiosité vous honore petit loup Elle parlait avec cet éclat de bonheur dans la voix. Bien sur, elle était consciente que leur relation à Oberyn et elle même était des plus étrange surtout pour un Nordien, mais cela finalement ne semblait plus vraiment déranger le jeune loup, qui avait developpé un intérêt certain pour le prince et elle même. Elle lui sourit davantage, continuant de marcher, parlant toujours avec ce soleil dans sa voix Récement cependant les aventures ne se sont pas faites légion, ce voyage même ne durera pas aussi longtemps que nous ayons pu l’esperer, Lancehelion verra notre retour dans les jours à venir. Elle laissa quelques instants le silence s’inserer entre eux, quand elle était à Port Real, Lancehélion lui manquait. Quand elle était à Lancehélion, l’aventure lui manquait. La grande aventure sera peut être de gouter ce vin que j’ai acheté sur le marché ce matin, mais peut être voudrez vous le gouter avec moi ? Elle ne cachait pas son air dubitatif vis à vis de l’alcool quand il n’était pas Dornien, Ellaria, mais cela leur permettrait de passer un bon moment, et changerait peut être les idées du futur roi du Nord. Peut être pourrais-je vous raconter alors mon dernier voyage à Lys. C’était une grande aventure sur une mer déchainée avec un capitaine saoul et quelques aventures avec des jeunes gens de Lys, ainsi que quelques achats peut être dans la ville. Les habitants de Lys étaient réputés pour leurs beautés, ainsi que leurs boisons.


MOONDAYGIRL


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyDim 17 Sep - 23:44


Entre les murs de la capitale



Nul doute que deux femmes pourraient être plus différentes en Westeros que Lady Ellaria et Dame Catelyn sa mère. Certes, Robb en savait peu sur celle qui régnait à Winterfell qui lui avait donné la vie, cependant il pouvait être sûre de la chose. Il l'imaginait comme une grande dame, qui à l'instar de sa devise avait placé la famille au dessus de toute chose, et accomplissait son devoir en tant que Tully, et en tant que Stark. Ellaria partageait avec elle ce dévouement envers sa famille. Cependant, tout en elle respirait une sorte de désinvolture, de légèreté et d'insouciance qui fascinait le Jeune Loup. Tout semblait sans effort à l'amante de coeur du Prince, qui pourtant pouvait attaquer avec la férocité et la vivacité d'un serpent. Elle était pour le Nordien quelque chose à mi-chemin entre une mère et une amie, en qui il avait parfois pu trouver le réconfort d'une mère et l'écoute d'une amie.

Cette dernière s'amusait d'ailleurs de ses tentatives de ne pas s'adresser à elle comme à une lady. Certes elle était née Sand, et Robb connaissait sa fierté à ce sujet. Mais s'adresser à elle de cette façon était comme une seconde nature pour le Loup élevé par les Dragons, qui de plus ressentait pour elle un sincère respect, indépendamment de ce que sa naissance impliquait en termes d'étiquette.
Elle s'enquit de ses nouvelles, et lui montra une véritable compassion quand Robb lui répondit en toute sincérité sur le contenu de ses journées à la capitale. Elle qui avait vécu tant d'aventures devait sans doute trouver impensable de vivre de cette façon, mais le Nordien n'avait rien connu d'autre. Il utilisait ses années de pupillage à leur maximum, exploitant ce temps pour étudier, s'entraîner, nouer diverses relations avec les nobles qui passaient au Donjon Rouge. Donc non, ce temps n'était pas inutile, loin de là, mais effectivement, certains jours étaient bien longs.
Ellaria lui demanda d'ailleurs s'il y avait des personnes spéciales pour égayer ses journées. Robb répondit à son sourire par un autre sourire, touché et amusé par la curiosité de la jeune femme à son égard. Il répondit donc en toute sincérité à la dornienne:

-Et bien, je profite de la compagnie du neveu du Prince Oberyn quand il n'est pas retenu par ses obligations. Et récemment, une lady du Nord est arrivée comme dame de compagnie de la Princesse Rhaenys. Elle me fait l'honneur de passer du temps avec moi, et me raconte toutes sortes de choses passionnantes sur notre région.

L'arrivée récente de Wynafryd Manderly à la Cour avait été un véritable plaisir pour le Jeune Loup, qui avait découvert en sa présence une dame d'une très agréable compagnie, toujours encline à lui raconter ce qu'elle savait et qu'il ignorait. La Dame de Blancport avait toujours un moment pour lui malgré ses responsabilités auprès de la Princesse, et il lui en était reconnaissant pour cela. Peut-être était-elle également intéressée par sa position en tant qu'héritier du Nord, cependant il choisissait de laisser ça de côté dans un premier temps pour profiter de sa seule compagnie.

Le Jeune Loup interrogea la Dame du Sud sur les récentes aventures qu'elle aurait pu vivre, et Ellaria lui répondit en faisant la mention d'un récent voyage à Lys dont la seule mention fut étinceler une braise de curiosité au fond du regard bleu du Jeune Loup. Essos était à n'en pas douter un continent fascinant, qu'il n'aurait sans doute jamais l'occasion de fouler de sa vie.

-Rien ne me ferait plus plaisir que de vous écouter raconter Lys, Ellaria. Vous avez du voir des choses fantastiques en ces terres lointaines.

Lys, Volantis, les Cités Libres, semblaient aussi lointaines pour le Nordien que les étoiles dans le ciel. Rien d'étonnant alors à ce qu'il puisse en écouter le récit par le biais d'une dame aussi étincelante.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyJeu 21 Sep - 12:04




lune 10; 298 - avec  ROBB STARK à Port Réal  en aprés midi. Ellaria porte une robe orange et déambule un peu dans les rues de la ville royale.  

Entre les murs de la capitale


Elle, si libre depuis toujours, avait tant de mal à se mettre à la place du jeune loup du Nord prisonnier des dragons. Il n’était qu’un butin de guerre, il n’était qu’un pion que le destin avait mit sur la route des Targaryen pour s’étendre au Nord, il était un jouet de mains bien plus puissantes que lui, et elle comprenait une chose, il était prisonnier de barrières physiques et de la pire des barrières mentales. L’ennui. Et elle qui vivait tant d’aventures avec Oberyn, avec ses filles, ou par son propre gré, ne pouvait que ressentir une vague de compassion à l’égard de ce prince perdu loin des siens. Il était matériel à ce qui deviendrait histoire, il était une source de ce qui pourrait agrémenter des légendés, ou les récits de vieilles femmes le soir au coin du feu. Le prince Dragon - Loup. Mais pour l’heure, il était un jeune homme perdu, au quel elle offrait le réconfort qu’elle pouvait.

Alors il y’avait toujours cette lueur de douceur dans le regard, et ce ton léger quand il s’adressait à elle comme a une Lady. Alors il y’avait toujours cet amusement, quand elle le reprenait. C’était un jeu entre eux, et si ça permettait d’égayer en quelques secondes, durant un bref laps de temps, la vie à Port Real de l’héritier des loups, ainsi soit il. Le donjon Rouge était un endroit qu’Ellaria considérait des plus ennuyeux et dont elle aurait voulu s’échapper dés que possible. Peut être était-ce pareil pour Robb ? Peut être. Mais un jour viendrait où il serait enfin libre d’aller dans le Nord et de vivre la vie qui lui était destiné, elle n’en doutait.

Pour l’heure ils étaient la, marchant tous les deux, et conversant sur un ton complice. Elle appréciait ces moments avec lui, suivant son rythme dans quelques battements de sa robe orangée. Et c’est avec cette douceur maternelle qu’elle l’écoutait lui parler de ses moments avec Aegon, ainsi que – chose plus intéressante pour sa curiosité probablement mal placée – ses conversations avec la dame de compagnie de la princesse. Une fille du Nord, dont Ellaria avait entendu parler par sa presque nièce à vrai dire, mais dont elle ne savait pas grand chose. Etait-ce l’étincelle d’un amour naissant qu’elle entendait dans sa voix, et voyait dans ses yeux, ou bien était-ce simplement la joie de celui qui retrouvait un morceau de chez lui.

- Une dame du Nord ! Voilà une compagnie qui doit être agréable et enrichissante, jeune Lord Stark ! Et si peut être voulait elle en savoir plus, elle savait aussi que ce n’était pas sa place. Oh bien sur, si le jeune loup avait besoin de parler, il savait qu’elle était la, Ellaria, comme une espèce de mère sans en être vraiment une. Alors doucement elle lui offrit un sourire. Je suis heureuse que vous trouviez de quoi embellir vos journées. Il est vrai que le prince Aegon semble être de plus en plus requisitionné par ses obligations. Laissant Robb bien seul au Donjon Rouge.

Leurs pieds continuaient de battre le sol du dit donjon rouge d’ailleurs tandis qu’elle invitait le jeune Loup a partager un peu de vin et le plaisir d’une conversation. Elle aimait raconter des choses, Ellaria, et même si elle n’avait pas tout le talent d’Oberyn, quoi de mieux pour raconter que de vivre vraiment. Alors allons y ! Ce voyage était des plus fabuleux, et je ne doute pas que ce vin soit bon, même si il ne doit pas valoir nos alcools dorniens ! Marchant en direction des quartiers qu’elle occupait avec Oberyn – grand absent de la journée – elle reprit d’une voix douce - Que savez vous sur Lys jeune Robb ?


MOONDAYGIRL


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyMer 27 Sep - 15:30


Entre les murs de la capitale



Bien sûr, Ellaria ne manqua pas de réagir aux propos de Robb quant à l'arrivée récente à la capitale d'une Dame du Nord. Cela tira d'ailleurs un sourire au Jeune Loup, qui entendait derrière la douce ironie dans les paroles de la jeune femme un véritable soucis pour sa situation, et un bonheur partagé pour ce qui était à ses yeux une heureuse nouvelle. Oui, l'arrivée de Wynafryd Manderly à Port-Réal avait été un plaisir pour lui, qui avait retrouvé dans cette dame un peu de ce Nord qu'il ne connaissait que trop mal. Il lui semblait qu'elle aliait avec habileté les manières parfaites d'une grande lady du Sud et toute la culture nordienne dans laquelle elle avait toujours baigné, et le résultat de ce subtil mélange était presque fascinant dans un certain sens. Et depuis quelques jours, Robb attendait à chaque fois avec de plus en plus d'impatience le moment de rencontrer sa nouvelle amie.
Mais au delà de cette évocation, c'était également la compassion d'Ellaria Sand qui réchauffait le coeur du Nordien. Sans pour autant se départir une seule seconde de cette légèreté qui la caractérisait, elle était capable de montrer un véritable soucis à son encontre. Quand elle passait à la capitale, elle avait toujours un moment pour lui, même quelques minutes, pour s'enquérir des nouvelles. Robb lui en était reconnaissant pour cela.
Car comme elle l'avait bien compris, la présence d'Aegon à ses côtés se faisait maintenant de plus en plus rare. Robb ne s'en était plaint à proprement parler, après tout ils savaient tout deux que cela serait inévitable, mais une partie de l'enfant qui existait toujours en Robb regrettait leurs journées passées ensemble dans la salle d'armes du Donjon Rouge. Quoi qu'il en soit, le Jeune Loup n'ignorait pas qu'il se préparait à son futur rôle de souverain des Sept Couronnes, et que le temps venu, il serait un grand Roi.

C'est alors que le jeune Loup lui retourna ses interrogations quant aux nouvelles, et que la Dornienne évoqua un voyage récent effectué à Lys. Braavos, Pentos, Volantis, tous ces noms semblaient aussi lointains pour le Nordien que ceux des étoiles qui peuplent le ciel nocturne, et l'idée donc que d'autres personnes puissent se rendre librement là bas et visiter ces lieux mythiques relevaient presque du fantasme pour le Nordien, qui n'était donc jamais rassasié des histoires que d'autres pouvaient lui raconter sur ces cités du bout du monde.
Il accepta volontiers d'un respectueux signe de tête en acceptant l'invitation d'Ellaria à boire un peu de vin autour de ce récit, riant de bon coeur en l'entendant le comparer aux vins dorniens. Le vin présent à la cour provenait majoritairement de la Treille il était vrai, cependant des bouteilles dorniennes apparaissaient de temps en temps sur les tables du Donjon Rouge, que le Jeune Loup trouvaient différentes, peut-être un peu plus exotiques sans doute.

-De Lys, je ne sais rien ou presque, Ellaria. Le continent d'Essos m'est, je dois le confesser, très peu connu. Il me semble comme une terre infiniment lointaine et différente que je peux à peine approcher en esprit.

Peut-être avait-il légèrement exagéré le fond de sa pensée pour inciter la Dornienne a tout raconter dans les moindre détails, cependant cela n'en demeurait pas moins vrai pour autant. Le temps que Robb consacrait à ses études le tournait vers Westeros, et majoritairement vers les terres du Nord et les régions avoisinantes, Conflans et Val en général. S'il était à n'en pas douter un jeune homme curieux et ouvert, il n'en oubliait pas pour autant qu'il devait apprendre à être un gestionnaire, un chef de guerre, un leader, un seigneur suzerain, et devait tout faire pour s'en approcher le plus possible.

-Je vous en prie, ne faites pas durer le suspense plus longtemps ma Dame, je veux tout savoir!

Le Jeune Loup rit en se rendant compte qu'une formule de politesse exagérée lui avait encore échappé. Ellaria était peut-être née bâtarde, mais pour lui elle n'en demeurait pas moins une grande dame, et il avait parfois les plus grandes difficultés à ne pas s'adresser à elle en conséquence.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyDim 1 Oct - 12:08




lune 10; 298 - avec  ROBB STARK à Port Réal  en aprés midi. Ellaria porte une robe orange et déambule un peu dans les rues de la ville royale.  

Entre les murs de la capitale


Elle était toujours heureuse Ellaria d’en apprendre davantage sur Robb, et sur les façons dont il passait sa vie à la capitale. Cette immonde capitale qu’elle ne portait pas dans son cœur et n’y  porterait jamais. Pourtant elle appréciait certaines des personnes qu’elle y croisait. Il y’avait ses presque neuveux, Rhaenys et Aegon, il y’avait Nymeria maintenant qui s’y trouvait elle aussi, et le jeune Robb bien sur, dont la présence illuminait toujours son cœur. Elle appréciait ainsi de savoir qu’il s’était fait une amie, qu’il aviat quelqu’un pour occuper ses lourdes journées, et elle espérait que soit proche le jour où il serait rendu au Nord, le jour où il pourrait retrouver ce royaume qui aurait du être le sien depuis sa plus tendre enfance. Qu’il y trouverait le bonheur et le non ennui auquel il aspirait et avait toutes les raisons du monde d’aspirer.

Soit. Elle était la elle aussi, pour le sauver de l’ennui – ce qu’elle faisait plutôt bien, même si elle devait avouer que c’était réciproque. Il la sauvait de ces longs moments en solitaire dans le donjon rouge et sa compagnie était toujours des plus appréciables qu’elle puisse trouver. C’est ainsi que les choses étaient décidées, ils allaient boire un peu de vin autour d’un récit des plus agréable.  Ce vin dont elle n’avait pas noté la provenance mais qu’un des marchands bien heureux de pouvoir parler à la charmante femme qu’elle était  lui avait amplement conseillé. Et bien, tant pis pour Oberyn, peut être qu’il n’en resterait plus quand il reviendrait se joindre à elle pour la soirée, si il n’avait pas autre chose à faire bien entendu.

Ouvrant la porte des quartiers qu’Oberyn et elle même occupaient en temps normal, elle invita Robb a rentrer avec elle, et lui indiqua une des banquettes confortables. La conversation continuait, et elle s’amusait de le voir comme un jeune chiot empli de passion et de curiosité. - Et pourtant, il n’est pas si lointain que ça. Quelques jours en bateau, sur une embarcation fiable, et voilà un nouveau monde à portée de la main, un nouveau monde qui s’offre à votre vision.  Elle aimait voyager Ellaria, Elle aimait aussi parler de ses voyages. Et découvrir toujours de nouvelles cultures, de nouveaux modes de vie. Bien sur, ce n’était pas la première fois qu’elle était allée à Lys, plusieurs fois elle y était allée, et à chaque fois, exception faite des esclaves elle appréciait toujours autant les rues ensoleillées, la couleur pale des habitants, les temples divers, et les bouteilles qu’elle pouvait y acheter.

L’excitation de Robb la fit sourire, et elle arqua un sourcil en le fixant alors qu’une fois de plus il faisait preuve de trop de politesse envers elle. - Peut être que si vous persistez à m’appeler madame, je vais prendre mon temps avant de conter cette histoire.  Elle plaisantait bien sur, et taquiner ce jeune loup qu’elle considérait son ami, était une occupation des plus agréables. Alors, prenant son temps, elle versa deux coupes de ce vin fruité et clair qu’elle avait acheté, et elle lui en tendit une, levant la sienne tout doucement. -  Lys est une cité portuaire comme Port-Real, qui n’a de lien avec celle ci que son statut de ville portuaire. Bien sur, elle est encadrée de grandes murailles, et protégée par des mercenaires, et la vie la bas, y est plutot … agréable. Pour les gens fortunés du moins.  Elle prit quelques instants pour continuer. - Les gens sont très beau la bas, la plupart portent encore le sang des anciens Valyriens, et leurs peaux sont pales, leurs cheveux argentés, et leurs yeux, oh leurs yeux jeune Stark  ils sont dans des teintes que l’on ne voit presque plus ici si ce n’est chez nos chers Targaryen.    Elle sourit après ça, buvant une gorgée de ce vin doux, bien trop doux peut être. - Hmm, il n’est pas mauvais. Rien ne vaut le vin Dornien bien sur, Celui ci est trop doux, qu’en pensez vous ?  


MOONDAYGIRL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] EmptyLun 2 Oct - 11:49


Entre les murs de la capitale



A la suite de la jeune femme, Robb pénétra sur ses pas dans les appartements occupés par le Prince Oberyn et son amante de coeur. Les deux Dorniens avaient été herbégés selon leur rang, dans l'une des plus belles ailes du Donjon Rouge. Après tout, en plus d'être Prince de Dorne, Oberyn Martell était le frère de la défunte Reine Elia, l'oncle d'Aegon et Rhaenys, et nul doute qu'il se devait d'être accueilli avec les honneurs. Sur l'invitation de la jeune femme, Robb prit place sur l'une des banquettes présentes dans la pièce, faisant à ce moment l'erreur d'appeler Ellaria "ma Dame". Il savait que l'amante d'Oberyn méprisait bien souvent les lourds processus de l'étiquette qui l'excluaient souvent des preuves de respect du fait de son statut de bâtarde. Cependant, Robb, malgré son éducation sudière, ne faisait pas partie de ces gens qui considéraient la valeur des gens selon leur naissance. Certes, il avait grandi auprès des Targaryen, une famille ancestralement connue pour son amour de la pureté du sang et du statut qui en découle, cependant Robb n'en était pas devenu un sudier pour autant. Certes il était un Stark, une famille vieille de plusieurs millénaires qui était parvenue à conserver son nom au fil des générations, et dire qu'il n'en ressentait pas une certaine fierté serait mentir. Cependant, la notion de pureté lui était étrangère, et quelque peu incompréhensible, la filliation lui semblant plus importante que les circonstances juridiques de la conception.

Ellaria le reprit gentiment en le menaçant de ne pas raconter son histoire lysienne, et Robb fit alors une moue triste, certes exagérée mais qui fit ressortir les traits encore enfantins de son visage, l'air de supplier faussement Ellaria de ne rien en faire. Malgré tous ses efforts, il avait encore le plus grand mal à ne pas s'adresser à la Dornienne comme à la Dame qu'il voyait en elle.

Heureusement, la jeune femme reprit la parole, soulignant la proximité entre Lys et le continent. Cela était bien vrai, cependant quand on n'avait jamais connu que Westeros, et en particulier les Terres de la Couronnes, tout ce qui pouvait se trouver en Essos semblait bien lointain de par ses profondes différences. Mêmes des cités aux liens forts avec leur continent comme par exemple la Cité libre de Braavos, célèbre pour sa Banque de Fer, lui semblait comme un autre monde. Cela était une erreur, effectivement, cependant Robb espérait avoir l'occasion d'en constater toute l'ampleur de ses propres yeux un jour. Certes cela était peu probable, tant les futures responsabilités de Robb le retiendraient sans doute dans le Nord la plus grande partie de sa vie, cependant rien de l'empêchait de rêver. Il se souvenait des échanges qu'il avait pu avoir avec son ami de la Cour, Lucerys Velaryon, qui se rêvait parfois en grand navigateur et explorateur comme certains de ses illustres ancêtres avant lui. Ce qui est inconnu suscite toujours le rêve et l'admiration, aussi proche fut-il.

Ellaria lui conta ce qu'elle avait vu à Lys, et le Jeune Loup semblait si attentif qu'il ne perdit pas une miette de ce discours. Une ville exotique peuplée d'hommes et de femmes qui n'avaient rien perdu de la beauté valyrienne -beauté que même le fils des Premiers Hommes qu'il était ne pouvait qu'admettre sous peine de faire preuve d'une mauvaise foi abyssale-, cela doit être une vision de rêve. C'en était en tout cas une pour l'otage de la Couronne.

-Quel voyage passionnant ce dût être, Ellaria. Avez-vous eu l'occasion de découvrir d'autres villes en Essos?

Le Jeune Loup posait la question en toute sincérité et curiosité, ignorant que la propre mère de la Dornienne était originaire de Lys. Et puis, pour elle qui semblait si habituée aux aventures au côté de son Prince et amant, rien de tout cela ne devait être si extraordinaire que dans son esprit.
Cette dernière l'interrogea alors sur le vin, et Robb en prit alors une coupe avant de porter cette dernière à ses lèvres. Pour lui ce goût était parfaitement connu et habituel, accoutumé qu'il était aux vins servis à la Cour depuis maintenant un moment.

-Il est très doux en effet. Je connais moins les vins Dorniens, mais ils sont beaucoup plus reconnaissables.

Le Nordien mourrait d'envie d'assaillir Ellaria plus avant avec ses questions, mais il tentait néanmoins de ne pas se montrer insistant et de rester courtois. Il but une gorgée de vin avant de laisser sa curiosité reprendre le dessus.

-Avec toutes ces aventures que vous vivez au côté du Prince Oberyn, vous devez sans doute vous ennuyer à la capitale, je suppose.



©️ Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty
MessageSujet: Re: Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]   Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre les murs de la capitale [Flashback avec Ellaria Sand]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Grammaire et conjugaison
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: