RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

Partagez | 
 

 Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 978
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Jeu 20 Juil - 19:14

Le Dragon de l'Est avait réussi à s'esquiver un moment laissant croire qu'il était dans ses quartiers. Il avait besoin de prendre l'air et surtout d'éviter tout ses regard chargé de dégoût qu'il avait croisé. Les nordiens et leur attitude rigide et ridicule... Rien à voir avec l'accueil que le Bief lui avait fait. Le banquet avait était des plus réussis, poulet, viande rouge, et bien d'autre met était présent, mais il avait senti qu'il n'était ni désiré ni le bienvenu ici. Ils resteraient une semaine à Winterfell avant de reprendre la route vers le Mur. Il devait bien cela à Robb.

Le vent soufflait quelque peu et celui-ci faisait osciller les rubans qui ornaient la tenue du prince, et désordonnaient sa magnifique coiffure, mais ces pensées étaient bien loin de tout ces tracas. Il était d'abord passé voir l'austère mestre de la forteresse afin de remettre plusieurs missives, destinées a Monford, Margaery et Daenerys et évidemment une pour Daena. Puis par la suite, il c'était laissé porté par ses pensées ses pas le guidant dans la forteresse alors qu'il en admiré la beauté austère et ancienne.

Beaucoup de choses tarauder le prince Viserys, et il était difficile pour lui de se faire une opinion neutre du Nord. Il devait poursuivre son voyage vers le mur, mais il n'avait qu'une envie, repartir vers le sud, en compagnie des Andals, un peuple beaucoup plus proche de lui que ces gens-là.

Ces pas le conduisirent dans le bosquet sacré, peuplé d'arbre résineux tout aussi austère que les habitants du pays. Winterfell lui rappelait un peu Peyrdragon, il y avait une sorte de présence dans la forteresse, quelque chose qui imposait une aura d'ancienneté et de légitimité à l'édifice.

Son regard lilas se posa sur le barral du château, un arbre gigantesque noueux, a l'écorce blanchâtre bien plus impressionnant que les arbres présents au Donjon rouge. Le bois donnait l'impression d'être composé d'os rongé, et les feuilles rouges et violacée contrastèrent énormément avec le bois lui-même.

Le prince resserra un instant sa cape en fourrure d'hermine blanche contre lui comme pour se protéger du froids ou d'une autre présence. Il ne pouvait détourner les yeux de l'arbre morbide, son regard glissant sur le centre du tronc ou un visage grave était sculpté, un visage entouré d'une substance rougeâtre comme les feuilles, comme si du sang était en train de couler de celui-ci.

Un léger craquement d'une branche cassant sous le pas d'un individu libéra le targaryen de sa contemplation hypnotique. On l'avait suivi... Et il était seul dans un bois profond, éloigné de la grande cour. Viserys maudit son imprudence, il n'aurais pas du s'éloigner autant et surtout pas sans Ser Barristan. Il se retourna lentement d'un geste calculé, esquissant un sourire pour ne pas paraître inquiet cherchant du regard le ou la nouvelle venue.

1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris

Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 184
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Mar 1 Aoû - 11:41



Un dragon dans les contrées Septentrional
Winterfell ❇ 299, lune 1, semaine 2 ❇ Viserys & Wylla
Le banquet s’éternisait et Wylla commençait à s’ennuyer. Même en présence de ses amis, ce genre de festivité la lassait bien vite et trouver des occupations qui n’attiraient pas le regard acérés de sa mère était chose compliqué. Cependant la jeune sirène repéra un mouvement d’une chevelure argenté. Le prince dragon s’échappait du banquet. Voilà surement une activité pour la jeune demoiselle qui pourrait la tirer de son ennui profond. Elle se leva et se faufila discrètement hors de la grande salle où avait lieu le banquet pour fêter le retour de Robb. La petite curieuse avait déjà réussi à coincer le louveteau seule, il manquait plus que Viserys. Elle ne le connaissait pas, elle l’avait juste vu raffiné et faisant multiple courbette face à Lord Eddard et Lady Catelyn. Mais qui était-il vraiment ? Un dragon dans le nord, ce n’était pas chose commune. Soit une chose bonne arrivait choix une chose catastrophique se déroulait. C’était toujours ainsi avec les Targaryen de toute façon. Alors qu’allait apporter ce lézard de feu au nord cette fois ci.

Discrète et légère, la sirène aux cheveux verts le suivit. Elle fut surprise de le voir se diriger vers le bois sacrée de Winterfell. Quand on se rendait dans un bois sacrée s’étaient pour prier. Dans sa mémoire, à Port Réal, les habitants et les Targaryen priaient les Sept. Alors pourquoi se rendait-il dans le bois sacré ? C’était étrange, ce dragon était toujours un peu plus étrange. Peut-être avait-il seulement envie de se retrouver seul mais ce n’était pas très prudent pour un prince, surtout sur un territoire où les Targaryen n’étaient pas forcément apprécié. A quoi jouait-il ? Cherchait-il à se faire tuer ? A prouver son courage ? Son audace ? Ou autre ? Il était vraiment étrange et mystérieux et cela ne faisait qu’accentuer la curiosité de Wylla qui était de nature beaucoup trop curieuse.

Il alla jusqu’au grand barral et s’y arrêta pour le contempler. Wylla qui était d’abord cacher dans les bosquets ne tint pas très longtemps caché, ainsi. Elle s’approcha, n’ayant pas crainte de faire craquer les branches mortes sous ses pieds. Elle s’assit sur une pierre et garda son regard fixé sur le dragon qui se retourna lentement, avec un léger sourire assuré. Mais la jeune sirène n’était pas dupe, ce sourire n’était que de convenance. Cela l’agaçait. Où étaient la franchise et l’honnêteté dans ce monde ? Elle ne trouvait que l’art de la manipulation et de la tromperie en ce bas monde. Wynafryd devait bien s’en sortir alors dans la capitale si tout le monde était ainsi. Mais la demoiselle n’alla pas faire une remarque déplacée au prince, s’était quand même un prince. Cependant, elle laisserait sa langue bien pendu parler comme elle l’entendait, sans qu’elle ait son grand père pour la menacer de l’envoyer chez les sœurs du silence ou sans sa mère pour la tirer par la natte et l’emmener ailleurs, dans un endroit où elle serait moins gênante. « Je savais pas que les dragons priaient les anciens dieux ? Il me semblait qu’il n’y avait pas de barral au Sud du Neck, abattu par les Premiers Hommes pour cultiver les terres. » Elle attendait avidement la réponse du prince, elle ne s’était pas présenté. Après tout il avait fait le voyage ensemble, il n’avait pas pu louper sa tresse d’un vert criard. On la repérait souvent de loin.

egotrip





Sirène de Blancportthe north remembers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 978
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Mar 1 Aoû - 13:12

Un dragon dans les contrées

Septentrional

Winterfell | Lune 1 Semaine 2 | Wylla et  Viserys


Il fut presque soulagé de ne voir que Wylla, il jeta un œil a droite et à gauche s'assurant qu'ils étaient bien seul, mais nul spectre d'assassin ou d'homme en arme ne semblait hantait les bois sacrée de Winterfell. Il porta son regard améthyste sur la jeune femme, elle devait peut-être avoir le même age que Daena, ou peut être un peu plus jeune. Il se souvenait clairement d'elle, c'était la petite fille du seigneur de Blancport.

Il perdit rapidement son attitude rigide, visiblement satisfait de voir qu'elle était seule et qu'il n'était pas en danger, et un sourire bien réelle s'afficha sur son visage, bien loin de l'attitude et du sourire de contrefaçon qu'il avait affiché de prime abord.

"Lady Manderly, c'est un plaisir."

Il regardait les branches des arbres résineux, osciller à cause du vent, visiblement songeur avant de porter à nouveau son attention sur la jeune fille. Sa question était très pertinente, avait t'il seulement le droit ou la légitimité d'être ici ? Il se risqua une dernière fois à regarder le barral avant d'y tourner le dos pour se mettre pleinement face a Wylla. Il glissa lentement sa main sur le médaillon qui trônait fièrement a son cou. Le gage d'affection entre lui et la petite Hightower.

"Oh... Non... Je ne les prie pas, ma dévotion va aux Sept, tout comme vous je crois ? Et c'est en effet le cas, c'est le tout premier barral que j'ai l'insigne honneur d'apercevoir. Il n'y en a plus au sud. Certains barral, on était détruit par les premiers hommes selon les mestres en effet, mais selon ma mémoire et mes études, j'ai bien peur que la quasi-totalité de leurs destructions dans le sud en revient aux andals leurs de leur invasion au nom des Septs ."

Il parlait a voix basse, s'étant approché pour que la jeune fille l'entende. Le prince ne voulait pas forcément manquer de respect aux dieux présent ici même. Ou aux potentiels nordiens qui se trouverai à proximité. Certains pourraient trouver cette attitude extrêmement superstitieuses, mais le prince était simplement prudent, et un excès de prudence, n'était jamais pénalisant.

"C'est ce qui explique en grande partie pourquoi le nord a tout ses barrals, les andals n'ont jamais pu monter jusqu'au nord, les Roi de l'Hivers ayant résisté face à leurs invasions. Les marais du Neck et Moat Cailin furent un complexe défensif suffisant. Certains écrits de la Citadelle racontent même que la colline connue comme étant Noblecoeur, comprenait trente et un barral et que les andals on tout rasé."

Il se mordit un instant la lèvre inférieure, il espérait ne pas avoir trop froissé la jeune fille, surtout dans un lieu aussi particulier, mais c'était un de ses défauts, quand on parlait d'histoire ou de sujet ancien. Le prince ne pouvait s'empêcher soit d'en apprendre plus soit s'exposer son propre savoir.

© Feniix


2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris

Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 184
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Ven 18 Aoû - 21:09



 
Un dragon dans les contrées Septentrional
Winterfell ❇ 299, lune 1, semaine 2 ❇ Viserys & Wylla
Il priait donc les Sept, cependant qu’il donne une leçon d’histoire de la sorte en se vantant d’avoir étudié ne plut absolument pas à la jeune fille. Cependant elle ne pouvait pas se permettre de laisser sa langue dire n’importe quoi, elle était face au frère du Roi, face à un prince. Elle ne devait laisser son caractère l’emportait, elle devait garder le contrôle. Elle tenta de repenser à toutes ses leçons, tous les conseils et les avertissements de son grand père. Ce n’était pas facile, son cœur hurlait dans sa poitrine, voulant s’exprimer, voulant rabattre le caquet à ce prince prétentieux et pompeux. Mais elle ne devait pas. Quand il fit une pause, elle se mordit la langue jusqu’au sang pour ne pas ouvrir la bouche, lui laissant un arrière-gout métallique.

Mais le prince reprit de plus belle. Ce fut trop pour Wylla, elle ne put s’empêcher de laisser son cœur exploser et parler. Elle fit tous les efforts du monde pour le laisser finir et ne pas le couper en plein milieu de son récital. Mais quand il eut fini, le regard de la sirène se durcit. Heureusement que la pénombre régnait dans le bois sacrée car il aurait pu voir des flammes de colère brillait au fond de ses iris clairs. « Vous voulez vraiment me donner une leçon d’histoire sur le nord qui est ma région ? Je crois malheureusement que je connais plus de chose que vous concernant le Nord et ses secrets d’histoire. Le savoir vous permet peut-être d’avoir du respect dans votre Sud…mais pas ici. » Siffla-t-elle vexée et furieuse. Elle s’en voulait presque d’avoir suivi le dragon. La jeune sirène voulait à la base juste voir de plus près le prince et le tester un peu. Mais il avait lamentablement échoué et la Manderly regrettait même de l’avoir suivi. Mais maintenant qu’elle était là.

Wylla se leva et s’approcha un peu plus du dragon. « Et oui je prie les Sept, car avant que les Stark nous accueille sur leur terre et que nous leur prêtons serment et que nous leur faisons la promesse de leur être loyal, nous venions du Bief où les Sept sont vénérés, nous avons été chassé et exilé. Mais peut-être que vous connaissez mieux l’histoire des Manderly que moi…votre altesse. » son dernier mot était remplis de colère et de mépris. C’était probablement imprudent et si son grand-père avait été présent, il l’aurait surement corrigé sur l’instant et éloigné du prince aussitôt. Mais ils étaient seuls. Personne ne pouvait les entendre. Personne ne pouvait exécuté les ordres de ce prince s’il voulait lui faire payer ses mots et comme il tentait de se faire bien voir des nordiens…Mais entre lui et Robb, le loup réussissait bien mieux l’exercice. Son sang lui disait comment agir correctement. Mais le dragon pataugeait. « Vous ne pourrez acheter les nordiens avec de belles paroles comme à la cour. Et ce n’est pas en montrant votre soutien à la garde de nuit que vous gagnerez notre respect, vous et votre frère. Il faudra plus que des mots qui ne sont que du vent pour apaiser la méfiance et la colère du Nord. Vous devriez prendre exemple sur Robb, il s’en sort bien mieux que vous. »

 
egotrip


 



Sirène de Blancportthe north remembers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 978
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Ven 18 Aoû - 22:18

Un dragon dans les contrées

Septentrional

Winterfell | Lune 1 Semaine 2 | Wylla et  Viserys


Le prince fronça un instant les sourcils. Quelle jeune insolente ! Cette région n'était elle peuplé que de rustre et de gens sans la moindre once de respect ? Comment oser t'elle lui parler de la sorte. Aegon le conquérant aurais dû en incinéré quelques-uns pour leur apprendre le respect dans la douleur et la crainte. Il détourna instant le regard comme si la vision de la jeune fille lui était insupportable. Une erreur, une contrefaçon dans son monde qu'il n'aurait jamais dû quitté ou tous se prosternait devant lui, car il était né Targaryen.

Mais pas, ici, visiblement, cette partie du royaume était bien étrange et ses habitants ne cachaient nullement leurs ressentiments s'exposant a un jeu dangereux. Ils ne voyaient pas que tôt ou tard, il rentrerait et qu'il ferait un rapport à son frère ? Il aurait bien du mal à lui certifier que la région respecterait la paix après le retour de Robb.

"À vrai dire, mes informations ne concernaient que le Sud des Sept Couronne, là ou justement, il n'y a pas plus de Barral. Je n'ai jamais prétendu en savoir mieux que vous sur vos terres et votre patrie, vous me faites dire ce que je n'ai pas dit."

Il se retourna vers la gamine, l'expression facial neutre. Il faisait des efforts pour se calmer, et ne pas laisser le sang du dragon exploser. Il se devait d'être supérieur à ces détracteurs ne pas s'énervé, ne pas rentrer dans leurs jeux stupides auquel il ne gagnerait jamais.

"Pour tout vous dire, j'ignorais cela Lady Willa, et si un jour vous vous sentez d'humeur, je serai prêt à écouter l'histoire de votre famille. Car les histoires ne sont t'elle pas faites pour être partagé et échanger ?"

Il se devait d'être méfiant, il sentait la jeune fille hors d'elle, pourtant, il ne recula pas. Il ne devait pas reculer ni montrer qu'il devait faire preuve de méfiance. Il était prince des Sept couronne, et cette contrée avait ployer le genou devant Aegon le conquérant comme toutes les autres. Qu'auraient dit ses ancêtres Targaryens, si le voyait se faire marcher dessus de la sorte ? Il était le Dragon de l'Est, le plus cultivé de toute sa famille. Il avait affûté son esprit avec les grimoires poussiéreux pendant que Rhaegar et Aegon s'était contenté du glaive. C'était maintenant a lui de les surpasser et cela devait commencer maintenant ici.

" Si vous vous êtes sentie insultée, ce n'était nullement le but, il s'agissait simplement de partage de connaissance, et non une volonté de ma part de vous prendre de haut. Quant à votre respect, il m'est bien égal. Je ne suis pas venu gagner quelque chose ici. J'ai fait ce que j'estimais juste tout au long de ma vie. Et ce que j'ai fait je ne le regrette pas, mon but n'est nullement d'acheter votre respect, qu'en ferais je ? Je ne vous connais pas, et j'habiterai bientôt à l'opposer de votre pays."

Il leva les yeux vers le ciels quelques instant remarquant les corbeaux tournoyait dans le ciel grisâtre du nord, ce qui lui donnait une ambiance des plus morbide et triste. Il poussa un léger soupir avant de reprendre tranquillement

"Je suis venu voir mon oncle Aemon le mestre de la garde de nuit. Je ne suis pas venu les mains vides, car c'était ce qu'il y avait de plus juste à faire, la défense du royaume nous concerne tous, d'ailleurs je ne fus pas le seul "suderons" comme vous nous appeler a y contribuer. Du matériel et des hommes que j'apporte vienne également de Stannis Barathéon qui a voulu contribuer a mon voyage. J'ai bataillé avec mon propre frère le roi pour pouvoir amener Robb avec moi pour qu'il ait enfin le droit de quitter cette capitale remplie de crétin inutile et de pauvre idiots arrogants qui ne faisait que le rabaisser. Et cela me fait plaisir d'apprendre que le jeune loup s'en sort, au moins le voyage lui aura était bénéfique et il aura pu voir sa famille."

Il prit une longue inspiration après cette longue prose. Il n'avait jamais aimé les situations conflictuelles. Sa position de prince lui avait permis de ne pas trop s'y confronter, hormis avec les gens de sa propre famille, de temps à autre. Il n'aimait pas cela, car cela faisait ressortir un côté de lui qu'il n'aimait pas. Il se souvenait encore ravageant sa chambre de fond en comble, et de son apathie dont Daena avait dû le tirer quand sa crise de colère était finie.

"Voilà qui va vous donner matière à réjouir, nous ne resterons que quatre jours à Winterfell avant de reprendre notre voyage vers le Mur, plus vite nous avancerons plus vite, je quitterai vos terres. Sur ce, je ne vais pas vous importuner plus que nécessaire Lady Wylla. Je vous conseil cependant de retourner au banquet avant que les vôtres ne s'inquiètent pour vous."

Il inclina la tête lentement pour la saluer, avant de faire quelque pas pour s'éloigner légèrement de la Sirène.


© Feniix


3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris

Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 184
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Ven 1 Sep - 10:11



 
Un dragon dans les contrées Septentrional
Winterfell ❇ 299, lune 1, semaine 2 ❇ Viserys & Wylla
Il ne prétendait pas et blablabla. Wylla était agacée par le comportement arrogant et imbu de lui-même de ce prince. Tous les Targaryen étaient-il ainsi ? La jeune fille n’avait fort heureusement pas eu cette impression-là dans les lettres de sa sœur. Elle avait l’air de bien s’entendre avec la princesse Rhaenys, tout comme Wynafryd lui avait dit que Viserys l’avait ignorait depuis qu’elle était à Port Réal. Il confirmait donc les écrits de sa sœur face à elle. Mais elle n’avait pas la subtilité, la délicatesse et le raffinement de Wynafryd. Il aurait mieux fallu qu’il se frotte à l’aîné des sœurs Manderly en premier. Mais tant pis pour lui. « Vous ne prétendez pas ?! En tout cas vous le simuler à merveille ! » Bougonna-t-elle entre ses dents, tentant de ne pas créer un incident diplomatique, bien que cela la démangeait fortement. Ce prince dragon lui faisait perdre patience et se mordre la langue pour se taire ne suffirait pas, c’était une certitude. « Vous comptez l’histoire de ma famille ? Pour quoi faire ? Lisez donc vos livres pour la connaître. Vous semblez si cultiver et avide de connaissance. Au moins vous pourrez vous vanter de l’avoir appris par vous-même. Vous n’y trouverez juste pas notre serment . » Les yeux de la jeune sirène brillait de provocation et de fierté. Il fallait qu’elle la ravale, sinon le prince risquait vraiment de perdre patience….

Les paroles de Viserys donnait envie de vomir. Comment pouvait-on être ainsi ? Elle ne comprenait rien et elle se demandait même si Wynafryd y comprendrait quelques choses. Son regard refléta l’incompréhension et le dégout, ce qui transparu sur les expressions de son visage. Elle ne cacherait pas ses émotions, de toute manière elle ne savait pas le faire et quand elle essayait cela sonnait horriblement faux. « C’est comme ça que vous souhaitez conserver la paix avec le Nord ? En vous fichant du respect de vos sujets ? Ma pauvre sœur doit bien souffrir à la capitale en compagnie de gens tel que vous, si personne ne la respecte. » Il fallait que Wynafryd rentre dans le nord, sa place n’était pas au milieu de vipère tel que ça. Et encore une fois, le dragon se pavana. Annonçant les uniques raisons de sa venue au nord. Apporter des hommes et des armes à la garde de nuit ne ferait pas de lui un homme plus respectable ou encore un héro. Mais quand il parla de Robb et de son traitement à la capitale, la colère de Wylla enfla. Elle savait que c’était un mensonge. Elle serra les dents mais son sifflement dépassa sa pensée. « Ma sœur ne le rabaisse pas… Et si les pauvres crétins et idiots comme vous le dites font cela à Robb, vous en faites parties vu que vous ignorez superbement ma sœur depuis son arrivée à la capitale alors qu’elle est au côté de votre nièce, la princesse Rhaenys. Vous n’êtes qu’un menteur comme tous les autres. » Et Wylla n’aimait pas les menteurs.

Désormais il la conseillait. Elle arqua un sourcil amusé. « Vous me conseillez ? Pourquoi les miens s’inquiéterait-il ? Nous n’avons aucun ennemi ici à Winterfell, uniquement des amis. Je ne risque rien, personne n’oserait faire de mal à une des petites filles de Lord Wyman. Ce ne serait pas raisonnable pour tout homme censé et ayant un peu de plombs dans la cervelle. » Le seul ennemi ici, c’était lui. Le dragon. Uniquement le dragon.

 
egotrip


 



Sirène de Blancportthe north remembers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 978
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Mer 27 Sep - 16:58

Un dragon dans les contrées

Septentrional

Winterfell | Lune 1 Semaine 2 | Wylla et  Viserys


Les lèvres du dragon de l'Est tremblèrent légèrement de fureur alors qu'il était outré par autant d'insolence. Comment osait-elle s'adresser à lui avec autant d'irrévérence ? Il était un Dragon, le frère du roi. Sa famille avait mis ces créatures primaires et bestiales à genoux, a plusieurs reprise. Aegon premier aurais mieux fait de faire exemple en brûlant quelques château et des familles pour qu'ils se souviennent quel était le prix de la défiance. Son père avait brûlé vif leur chef, étrangler vif son héritier. Son frère avait vaincu cette pitoyable rébellion, et pris en otage le fils ainé. Et malgré tout cela, ils osaient se présenter à lui sous l'attitude de la défiance ? Sa voix se fit plus froide alors qu'il répondit de manière plus tranchante

"Cela ne sera pas nécessaire que je me plonge dans mes ouvrages ; l'intérêt était simplement d'échanger avec vous et d'apprendre. Ce n'est manifestement pas votre désir, et ce n'est plus le mien maintenant."

Son regard n'avait plus la moindre once de sympathie, il la toisait comme il regarderait une enfant faisant un caprice. Une enfant ignorante, et assez stupide pour ne maîtriser nullement les convenances ni savoir quand s'arrêter. Il glissa sa main sur son pendentif, comme si le contact du métal froid sur sa peau blanchâtre pouvait le rapprocher de Daena et lui donner la patience nécessaire de supporter la petite insolente aux cheveux verts.

"Le respect de nos sujets ? La question est de savoir si vous avez encore l'attitude qu'il sied a des sujets. Il subsiste encore quelque interrogation sur le domaine."

La voix du prince était devenue tranchante, il ne manquerait pas de faire savoir quel était le caractère des nordiens. Les Mormont... Les Omble, il n'était pas aveugle, il avait très bien vu ce qu'il en était. Il sentait déjà le poison de l'attitude et les paroles de ces gens-là. Rhaegar avait était trop conciliant, trop faible avec ses gens-là. Il sentait déjà le poison de la traîtrise, l'attitude et les paroles de ces gens-là allaient dans ce sens. Tout ce que le roi avait permis de faire, c'était de permettre sans aucun doute au Nord se préparer pour sa prochaine veulerie. Et comme il l'avait deviné à la capitale, le droit d'aînesse de Robb pèserait fort peu, s'il n'était pas le chef que le nord attendrais. Les seigneurs nordiens seraient sans doute prêt à se détourner de leur lord suzerains si celui-ci ne convenait pas leurs idéaux.

"Pour ainsi dire, je n'ai fréquenté aucune dame de compagnie de ma nièce, du fait que je n'ai pas vécu a proprement parler à la capitale. Je n'y ai fait halte que pendant quelques mois, et la cour est assez vaste pour que je ne puisse rencontrer tout le monde. Ce n'était nullement ciblé envers votre grande sœur en particulier."

Ces provocations étaient insupportables, à la capitale et en terre civilisé ce genre de chose n'aurais jamais était accepter. Quelle ingratitude, il avait ramené le fils pour qu'il voie sa famille, il avait bataillé pour amener une aide a la garde de nuit, et il ne récoltait que crachas au visage.

"Les parents s'inquiètent toujours pour leurs enfants Lady Manderly. C'est ainsi. Restez ici si vous le souhaitez, je ne voulais nullement paraître désobligeant. Et puisque cela semble tant vous chagriner, a mon retour à la capitale, je tacherai de rencontrer votre sœur pour réparer les tors que vous sembler me reprocher."

Le Dragon de L'Est aurait tous le loisir de réfléchir sur le retour a comment rendre désagréable le séjour de la Manderly à la capitale. Savoir qu'une vipère du nord était au côté de sa pauvre nièce a sans doute espionner lui plaisait guère, surtout maintenant qu'il avait vu le vrai visage du nord.


©️ Feniix


4


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
The Brave Mermaid
avatar
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris

Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 184
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Mar 3 Oct - 10:21



 
Un dragon dans les contrées Septentrional
Winterfell ❇️ 299, lune 1, semaine 2 ❇️ Viserys & Wylla
Elle venait de vexé le dragon. Au fond d’elle-même, Wylla riait à gorge déployé mais face au prince, elle se mordait la lèvre inférieure violemment pour ne pas laisser son amusement éclater au grand jour. Elle usait beaucoup trop de la patience de Viserys pour se permettre un tel manque de respect. Elle était déjà allée beaucoup trop loin. Mais rien n’empêcherait son sentiment de victoire de briller son visage. Elle jouait avec la colère d’un dragon, peut-être au fond, cherchait-elle à lui faire commettre une erreur ? Dans quel but ? Par contre, cela elle l’ignorait. La Manderly ne voyait jamais les conséquences de ses actes sur les longs termes. Chose à laquelle elle devrait y remédier avec l’héritage qui pesait désormais sur épaules.

La remarque déplacée de Viserys provoqua un grognement dans la gorge de Wylla. Qu’il aille dire cela à lord Eddard, ou bien lady Catelyn ou encore à Robb, même à son grand père. Elle était peut-être une petite sauvage mais elle n’aimait pas qu’on s’en prenne au Nord. « Et bien si vous ne nous considérez pas comme vos sujets…donnez-nous notre liberté, vous n’auriez plus à vous soucier du Nord. » Elle avait prononcé ses mots avec un sourire empli de mépris. Beaucoup prenait la franchise de la jeune sirène pour un manque de réflexion mais elle était la petite fille de Wyman Manderly, l’intelligence brillait au fond de ses prunelles et son esprit tournait à vive allure pour coincer ses ennemis. Elle ne laisserait pas le prince gagner.

Il lui donnait une vague excuse, contraire à ce qu’avait pu dire Wynafryd dans ses lettres. Alors Wylla leva les yeux aux ciels. « Vous m’excuserez votre altesse, mais je préfère croire les mots de ma sœur à ce sujet que les vôtres qui sont entraînés à aux mensonges et la duperie pour les intrigues politiques de la couronne. Tout ce raffinement…jusqu’aux mots… je préfère l’austérité et la franchise du nord. » Elle aurait toujours plus confiance aux dires de sa grande sœur qu’en les mots de n’importe qui à Westeros, surtout ceux venant du Sud comme lui. C’était pour cette raison que son aîné s’en sortait là-bas. Elle savait réfléchir comme eux et elle s’avait s’adapter. Une qualité que la benjamine des Manderly ne possédait pas.

Blablabla, Wylla ne l’écoutait que d’une oreille, parfaitement ennuyer par ses propos. Qu’il aille réparer ses torts et rencontrer Wynafryd. S’il pensait avoir à faire à la copie conforme de la sirène aux cheveux verts, il serait fort surpris. Et cela ravissait la jeune demoiselle. Dès son retour à Blancport, la petite Manderly écrirait à sa sœur pour lui raconter ce qu’il s’était passé. Elle se ferait surement sermonnée en retour mais jouer avec ce prince dragon imbu de lui-même serait fort amusant. « Vous avez raison…je vais rentrer…Je vais aller voir Jorelle, j’aurais plus de divertissement avec quelqu’un comme moi… on va pouvoir mettre un peu d’animation dans cette réception ennuyante. » Sur ses mots elle se leva, avec sur le visage un air qui n’annonçait rien de bon. Quand la Mormont et la Manderly combinait leur idée, cela faisait généralement des étincelles. Elle fit une révérence faussement ridicule et s’enfuit le visage hilare.


 
egotrip


 



Sirène de Blancportthe north remembers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 978
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   Mar 31 Oct - 2:21

Un dragon dans les contrées

Septentrional

Winterfell | Lune 1 Semaine 2 | Wylla et  Viserys


Le prince grinça des dents, il l'aurait était si simple de mettre un revers de la main sur la joue de cette impudente. Et pourquoi quelques coups de pied dans les cottes, cela aurait eu le mérite, de remettre en place cette misérable créature. Mais il ne pouvait pas pour l'heure, il était en territoire ennemi ici.

Mais c'est à cet instant-ci alors que la petite aux cheveux verte disparaissait lentement qu'il se fit une promesse. Il détruirait ces familles vaniteuses et odieuses. Le nord était une région qu'il fallait soumettre par les larmes, et le sang. Le Stark avait ployé devant Aegon par crainte, aujourd'hui les nordiens fanfaronnait en profitant de l'absence des dragons. Mais cela ne durerait pas... Il y avait toujours le feu vert. Celui qu'affectionnait son père. Une arme de destruction massive, et qui pourrais servir à rependre souffrance et calamité. C'était a lui d'apporter cette flamme purificatrice sur ces hérétiques, a ses hommes plus proches des sauvage que des bêtes.

Peut importer le temps que cela lui prendrais, dix années, vingt, quarante, ils reviendraient à la tête d'homme d'armes et de feu, et il brûlerait, jusqu'à la moindre maison. Toute femme, hommes, enfant... Il effacerait ses premiers hommes arrogants de la carte. Et là, seulement sa soif de sang serait apaisée. Là, seulement la justice serait rendue pour un peuple de félon et de traître au sang vicié.

Il avait tout le temps de préparer sa revanche, et la patience nécessaire, mais ce voyage avait était assez révélateur. Car après tout la vengeance passe pour grandeur de courage, et l'oubli des injures pour lâcheté. Le nord a dévoilé son jeu et le prince ne l'oublierait pas.
Il leva sa tête bien haut et bien plus tard le même chemin que la jeune fille pour se rendre cette fois-ci dans ses appartements.


©️ Feniix


5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dragon dans les contrées Septentrional [Wylla Manderly]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois, dans une contrée lointaine... [Endolion]
» ~ Le Dragon, dans la maison des Gemeaux ~
» Le Dragon de Feu
» Coeur de Dragon, un film arthurien !
» Un petit dragon dans un nid d’oiseau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: