RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 “When our actions do not, Our fears do make us traitors” | pv. Ynis et Cletus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Soleil Noir
avatar
Le Soleil Noir
Valar Dohaeris
No foe may pass
Ft : Olivier Martinez
Multi-Compte : Leo Tyrell
Messages : 898
Date d'inscription : 19/06/2016

MessageSujet: “When our actions do not, Our fears do make us traitors” | pv. Ynis et Cletus   Lun 17 Juil - 14:49

“When our actions do not, Our fears do make us traitors”

An 298, lune 13, semaine 2
La Grâcedieu



Ynis & Cletus & Ryon

 
Le soleil déclinait. Baignée d’une lumière qui devenait de plus en plus rougeâtre à mesure que les rayons s’endormaient à l’horizon, la vallée creusée par la Sang-Vert voyait les ombres des dunes s’allonger, offrant à ses rives un repos attendu toute la journée durant. Sur les berges, on faisait boire les troupeaux, avant de les rentrer pour la nuit. Les bêtes s’agitaient, alors que leurs sabots et leurs enjambées projetaient des éclaboussures dont elles s’effrayaient parfois. Les hommes arrêteraient bientôt leurs travaux dans les champs et les vergers découpés par de nombreuses rigoles. La construction de ce labyrinthe de petits canaux avait autrefois été interrompue par la rebellion du Cerf. Il permettait aujourd’hui d’irriguer les cultures jusqu’au pied des dunes rocheuses et abruptes qui encadraient le fleuve. L’eau de la Sang-Vert scintillait à la faveur des derniers rayons, sa couleur particulière prenant le temps d’un instant des teintes orangées. Le fleuve venait lécher les pieds de pierre de la blanche forteresse des lords de la Grâcedieu. L’immense bâtisse dominait la vallée, imposante et pâle, la demeure des Allyrions était visible depuis des lieues. Ryon Allyrion contemplait ce paysage qu’il connaissait tant qu’il n’avait qu’à fermer ses yeux noirs pour le voir apparaître. Immobile et calme, le dornien n’était pourtant pas aussi serein qu’il pouvait trompeusement le paraître. Sur la terrasse confortablement aménagée avec force tapis, divans et coussins, il se trouvait en compagnie de sa jeune épouse, et de leurs deux enfants. Dans son dos il percevait sa voix douce et apaisante s’adresser aux deux garçons dont le plus âgé était assis devant elle, sur l’étoffe brodée d’un tapis aux motifs détaillés et raffinés. Etre là, seul avec eux, le rendait plus heureux qu’il ne s’en serait douté dans sa jeunesse. Il s’amusait non sans un certain sarcasme des changements que la vieillesse amenait, et dont on ne se rendait compte qu’une fois qu’ils étaient sous notre nez. Les souvenirs de ses jeunes années lui paraissaient presque des mirages d’une autre vie, une vie qu’il avait acceptée de laisser derrière lui pour embrasser ce que son devoir lui imposait. A défaut de parvenir à combler le vide laissé par l’absence de son premier fils, il avait trouvé dans son rôle d’époux la force nécessaire à la construction d’un avenir pour le nom des Allyrions.
Au loin un panache de poussière et des silhouettes de plus en plus nettes attira son regard sombre. Enfin, ceux qui seraient leurs invités étaient arrivés. Leur venue était attendue, car ils s’étaient annoncés quelques jours plus tôt. Une visite rare, et la nouvelle avait été prudemment acceuillie par la terrible lady Allyrion. Depuis le mariage de leur fille à l’héritier de la Grâcedieu, les venues des Ferboys avaient en effet étaient presques moins courantes que les fois où Delonne Allyrion daignait quitter ses terres, ce qui n’arrivait presque jamais. “Ta famille est là.” Il s’était silencieusement tourné vers la jeune dornienne, aux genoux occupés par le plus petits de leurs enfants. Les deux enfants à la chevelure blonde et bouclées ne se laissèrent pas distraire de leurs jeux par cette annonce. Silas continuait de manipuler entre ses petites mains, les chevaliers de bois, dont un était laissé de côté par son intêret, renversé sur le flanc. Le Soleil Noir s’avança de quelques pas vers eux, ses pas frolant le sol alors que son vêtement noir ondulait à la faveur de la brise calme et tiède. “ Ser Ryon, Lady Ynis.” Un jeune serviteur était apparu dans l’encadrement de l’arche qui donnait sur la chambre du couple. “ Lady Delonne vous fait part de l’arrivée des Ferboys, elle veut que vous la rejoigniez dans la Cour pour les accueillir.” “Nous arrivons.” S’inclinant furtivement, le jeune homme disparu pour aller avertir la doyenne Allyrion. Les yeux du brun se posèrent sur le visage fin de la née-Ferboys, avant qu’il ne se baissa pour soulever leur aîné. Son allure chétive ne le rendait guère difficile à porter, et Ryon Allyrion n’eut aucun mal à le soulever pour le tenir tout contre son torse. Bien qu’âgé de quatre ans, Silas était loin d’être semblable à ce qu’avait été le bâtard à son âge. Il savait bien sûr marcher, mais la fatigue le prenait rapidement, trop pour que cela soit normal. Aussi, la fin de la journée lui accordait le privilège d’être porté par son père pour accueillir son oncle et ceux venus des Montagnes Rouges. “Allons-y.”

l’ombre des remparts couvrait la cour toute entière, et seul les murs des étages supérieurs était encore éclaboussés de la lumière du couchant. Debout et droite, la lady de la Grâcedieu tourna son visage sévère et rendu ingrat par l’âge vers son héritier et sa brue. Ses yeux perçants s’attardèrent sans aucune douceur sur l’enfant qui se trouvait dans les bras de son unique fils, avant d’adresser à ce dernier un regard plein de sous-entendus. Déjà les immenses portes de bois s’ouvraient afin de laisser entrer les cavaliers Ferboys, poussées par des gardes en uniformes rouges et noirs. Un nouveau regard dur de la vieille lady sorti Ryon Allyrion de son silence, alors que l’on voyait les cavaliers du Gardien de la Voie des Os approcher à bonne allure de l’entrée de la forteresse. “ Cessez donc ces regards, mère.” “Tais-toi donc.” “Vous partagez mon avis, pourtant.” Les yeux courroucés et noirs de la lady s’écarquillèrent alors qu’elle se détournait de son fils. “Je sais surtout que je ne peux pas te forcer au silence. Mais par les Septs, si la raison de leur venue est celle que je pense, laisse moi parler.”




© DRACARYS


+Ryon Allyrion+
"aahh...une maison, trois enfants...et tellement de fenetres " - Morticia Addams

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil du matin
avatar
Le Soleil du matin
Valar Dohaeris

Ft : Diane Kruger
Multi-Compte : Aelinor Connington || Maege Mormont
Messages : 109
Date d'inscription : 12/05/2017

MessageSujet: Re: “When our actions do not, Our fears do make us traitors” | pv. Ynis et Cletus   Hier à 14:53

Des rumeurs circulaient un peu dans les couloirs de La Gracedieu. Mais Ynis ne les prenaient pas en compte. Elle faisait confiance à son époux et le père de ses deux enfants. Et pour une fois, ils étaient tous les quatre, réunis et malgré l’air contrarié et préoccupé de Ryon, Ynis restait concentrée sur ses enfants. Silas jouait un peu plus loin. Altaï, lui était assis sur ses genoux. La mère observait de temps en temps le comportement de son époux. Son attention fut pourtant attirée par un panache de poussière. Poussière annonciatrice de la venue de son frère. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait point vu Cletus, l’héritier de Ferboys et de la voie des Os. Un serviteur vint les déranger et la mère lui lança un regard réprobateur alors que son dernier venait de sortir d’une somnolence réparatrice. Lady Delonne les demandaient pour qu’ils viennent accueillir les Ferboys avec elle. Ynis haussa vaguement les épaules. Croyait-elle réellement qu’elle n’allait pas se présenter aux devants de sa propre famille ? Elle était née Ferboys, son cœur resterait à jamais un peu dans les Montagnes Rouges qui l’avaient vue naître. Elle regarda son époux prendre dans ses bras leur aîné. Elle prit Altaï dans ses bras et sortit de la pièce. Elle le confia rapidement à sa nourrice qui avait été aussi la sienne. La femme prit l’enfant et le ramena dans ses appartements. Il était parfaitement inutile que l’enfant soit présent.

Ynis se trouvait aux côtés de son époux. Il était alors entouré de sa mère et de son épouse. Droite dans sa robe blanche et des parures dans ses cheveux, la née-Ferboys attendait avec impatience l’arrivée des siens. Et lorsque Lady Delonne Allyrion posa son regard insatisfait sur leur fils et finit par dire ce qu’elle pensait, Lady Ynis Allyrion lui lança un regard qui en disait long. Elle se rapprocha de son époux. « Je vais le prendre. Sa place est dans les bras de sa mère et non dans ceux de son père et héritier de La Gracedieu. » fit-elle en désignant leur aîné et jeune héritier. Ynis savait que les apparences étaient importantes. Et il n’était pas bon pour Ryon d’avoir son fils dans ses bras. Mais ce qui alerta le plus la mère ce fut la peau chaude de son fils. Ce pourrait-il qu’il soit malade et fiévreux ? Ynis ne savait pas encore mais ce constat l’inquiétait.

Finalement, les Ferboys arrivèrent et Ser Cletus finit par mettre pied à terre. « Cletus ! » lança-t-elle en voyant son frère. Elle serra contre elle son fils et descendit les quelques marches qui la séparait du futur gardien de la Voie des Os. « Je suis heureuse de vous voir enfin à La Grâcedieu. » fit-elle en souriant. Puis elle se retourna vers son époux et Lady Delonne Allyrion qui lui lançait des éclairs. Elle n’avait sûrement pas apprécié le fait que Lady Ynis agisse avant tout le monde. Mais la mère en avait que faire. Elle était dans son droit le plus absolue d’accueillir en premier les Ferboys. Puis elle inspira profondément. « Aller, venez mon frère. Nous sommes heureux de vous voir ici. » fit-elle en l’invitant à remonter les marches, sa suite derrière eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
“When our actions do not, Our fears do make us traitors” | pv. Ynis et Cletus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» II,2. scores - réactions des personnages
» Aide de Jeu FR - Déroulement des Phases et créneaux d'Actions
» II,4. LA RÉVOLTE — réactions de vos personnages
» [Hasard] He who fears death dies every time he thinks of it - Catalina & Zoé (J6)
» Actions de la commission d'enquete senatoriale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Dorne :: La Gracedieu-
Sauter vers: