RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 666
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]   Jeu 22 Juin - 1:19

Le Dragon de L'Est, avait décider de s'aménager un moment de repos, dans ses journées d'études au sein de la citadelle des Mestres. L'arrivée du frère du roi avait plongé la ville dans une certaine légèreté. Les Hightower avaient engagé jongleurs et trouvères pour amuser le prince et le peuple, et l'enthousiasme général, s'était rependu en temps records.

Malgré le fait que le prince se mêlait peu a la population et la noblesse locale, trop absorbé par ses recherches, il avait eu le loisir de discuter avec quelques membres éminent de la noblesse du Bief, et il avait déclaré que la région était sa contrée préférée, ce qui avait ravie les bieffois.

Il est vrai qu'ici tout était raffinement et légèreté, mais d'une teinte différente que les terres de la couronne. Il n'y a pas longtemps, il avait écrit que la terre d'un seigneur reflétaient sa prospérité et celle de ses gens. Le Bief était verdoyant et fertile, et regorgeant de richesses qui germaient de la terre. Rien à voir avec les terres austères et rudes du Val, ou des vieux seigneurs étaient en train de ruminer dans leur tour poussiéreuse et mal chauffée, les gloires de leur premier ancêtre Andal. Le val était à moitié en ruine, et la terre était pauvre et impropre à la culture, on ne tire rien des pierres.

Toujours est-il que le prince, c'était trouver un endroit tranquille sur le port, il avait le loisir de se trouver un petit coin isolé, et son escorte attendait sagement plus loin éloigner de son maître qui voulait un peu d'air. Il contemplait un océan qu'il n'avait jamais vu avant. Il entendait le bruit caractéristique des mouettes, comme a Peyrdragon. Les bruits de l'oiseau lui avaient manqué et lui rappelais son foyer.

D'un geste du poignet, le jeune prince glissa sa main dans sa chevelure et remit en place ses cheveux sereinement. Il esquissa un léger sourire, il appréciait en effet cette région qu'il avait volontairement mise sur un piédestal, car c'était une réputation qu'elle méritait amplement, n'en déplaise aux autres contrés des septs couronnes. Les membres de la couronne seraient sans doute déçu, mais ils avaient Rhaegar. Certains Dorniens montreraient sans doute les crocs, mais Viserys n'en avait cure, après tout, il n'avait rien à voir avec cette contré chaude et lointaine.

Il s'humecta un instant les lèvres, il entendait des bruits de pas sur les pavés, visiblement quelqu'un s'approchait lentement de lui. Peut-être un membre de son escorte, il ne se donna pas la peine de se retourner. Avec Ser Boros dans son escorte s'il y avait un quelque danger, il aurait sans doute déjà intervenue, sans doute un passant qui devait continuer sa route, après avoir eu le loisir d'admirer la chevelure argentée du Prince.

1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : emma watson
Messages : 54
Date d'inscription : 31/05/2017

MessageSujet: Re: [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]   Dim 25 Juin - 16:19

La route cahotique entre Hautjardin et Villevieille m'était si familière que je pouvais dire quel arbre avait disparu ou à quel rocher nous devions tourner, quel raccourci les cavaliers aimaient emprunté seuls... Il ne fut nullement nécessaire de les suivre pour le savoir, les hommes parlaient lorsqu'ils pensaient que personne ne les écoutaient, lorsqu'ils n'imaginaient pas qu'une petite fille pouvait laisser trainer ses oreilles là où il ne fallait pas. Leur discrétion devenait plus intense au fil des années, à mesure que mon corps changeait, leurs paroles se faisaient plus rares en ma présence, aussi cette semaine à chevaucher à leurs côtés s'était faite dans un silence seulement entrecoupé par le chant des oiseaux. Il était devenu courant pour moi d'emprunter cette route, depuis plusieurs années mon temps oscillait entre mon éducation, et son apprentissage des intrigues de la cour, à Hautjardin et mon rôle de conseillère dans notre fief, là où mon cœur demeurait en tout temps, à la Treille. Ce voyage ne serait pas le dernier, pourtant je sentais qu'un changement se préparait... Sans doute parce qu'une nouvelle année venait de s'écouler pour moi, m'éloignant un peu plus de l'enfance. C'était la raison principale de mon retour à la Treille, une des rares conditions à cette itinérance entre mes lieux de vie.

Cette dernière journée de périple devait nous conduire auprès des Hightowers, leur demeure devenait mienne le temps d'une nuit de repos avant la traversée de notre détroit. D'aussi loin que portaient mes souvenirs, Villevieille était la citée qui, pour nous insulaires, nous ouvrait les portes du continent. La seule voie d'accès aux terres de mes ancêtres. Revoir le domaine de nos amis de toujours, faisait toujours naître un sourire à mes lèvres, léger à peine perceptible, fruit d'un sentiment de plénitude à l'approche des retrouvailles familiales. Toutefois jamais autant de liesse n'avait animé les habitants, rare était la ferveur qui enflammait les rues, nous apprîmes que le dragon de l'est avait choisi de venir en ces lieux. Les rumeurs de ses paroles avaient passionnées les foules, chaque halte que nous avions effectuée nous avait colporté toutes les paroles de frère du roi. Aussi avais-je conscience de la pression que subissait mes hôtes, et leur excusait volontiers leur prompt accueil. Après leur avoir prié de ne pas s'occuper de ma personne, je leur avais assuré ne pas avoir besoin de leur aide. Néanmoins ils n'auraient pas été eux-mêmes s'ils ne m'avaient pas attribué une servante, m'aidant à m'installer dans une des suites. Nous ne devions rester qu'une seule nuit néanmoins les circonstances empêchaient mon départ, aussi devais-je attendre encore une journée avant de naviguer.

J'avais mes habitudes en ces lieux, des rituels auxquels j'étais particulièrement attachées, je me changeais nul ne fut donc surpris de voir un chevalier m'attendre à ma porte, attendant patiemment mon départ. "- Vous devriez vous reposer Aloys. - Et vous laisser déambuler seule, personne ne ferait attention à vous ma lady." Un œil septique, il m'emboita le pas, comme à chaque fois, c'était le début de notre routine. Notre déambulation nous offrit tout un panel de vision auquel nous n'avions pas été habitué lors de nos précédentes visites, des jongleurs amusaient les enfants, d'autres amusements occupaient chaque lieu où mon regard se posait. Notre marche se terminaient toujours par un détour par le port, voir la mer, observer le mouvement des flots avaient un pouvoir hypnotique auquel je ne songeais nullement à échapper, auquel je ressemblais. Nous fûmes cependant interrompu dans notre cheminement, nos pas nous avait porté au même endroit que le prince Targaryen. convaincre ses hommes ne fut pas aisé pourtant il me laissèrent passer. J'ignorais ce qui me poussait à me présenter de la sorte, il n'y avait rien de protocolaire, rien de prémédité, rien qu'une jeune femme désireuse de porter son regard sur la seule chose rassurante.

Je m'approchais donc, détaillant l'homme qui se tenait devant moi. Tout ce qu'on avait pu me dire sur son physique, la couleur caractéristique des Targaryens ne pouvaient faire douter de l'identité de celui-ci. Humectant mes lèvres, je me présentais donc. "Pardonnez moi Messire, il est inconvenant de me présenter de la sorte mais il le serait encore plus d'échapper à votre présence." Il se retourna, mon regard plongea dans deux améthystes d'une incroyable profondeur, reprenant rapidement mes esprits, je m'inclinais. "Desmera Redwyne."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 666
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]   Dim 25 Juin - 17:32

Le Dragon de l'Est portait une houppelande du rouge le plus profond, brodée de motifs subtils violets et argentés. Ses traits pâles étaient poudrés, le pourtour de ses yeux souligné à l’encre de cuivre, et ses cheveux argentés ramenés en arrière par un tressage plat très élaboré. Il se retourna lentement pour glisser son regard lilas sur la jeune fille qui s'était avancé pour se présenter. Elle était assez proche pour sentir porter par le vent l'arôme des huiles essentielles dont la peau du prince était ointe.

D'un geste du poignet, il glissa sa main à nouveau dans sa chevelure, alors qu'il réfléchissait quelque instant. Mais le nom de Redwyn était fort connu, comment pouvais t'il en être autrement, puisque le prince était fort amateur du vin de la treille. Il n'y avait que là-bas qu'on pouvait trouver, le savoir, faire et les fruits nécessaires a l'élaboration de ce vin fort coûteux qui a éclater tous les records de perfection. Au point que certains nobles se donnaient a la pratique de détourner le vin et d'en faire tout une affaire de contrebande selon les rumeurs. Mit sur un piédestal depuis des lustres ces breuvages méritaient tout à fait leur réputation qui n'avait rien d'usurper.

Il adressa un sourire amical à la jeune fille lui faisant signe de se redresser, avant de prendre la parole sereinement.

"Cela n'est rien, vous êtes toute pardonnée lady Desmera. Nous ne sommes pas à la cour, il n'est donc pas nécessaire de nous encombrer de toutes les règles protocolaires. Venez-vous également profiter de la vue sur l'océan et du chant des oiseaux de mer ?"
D'un geste de la main, le jeune prince invita la demoiselle à prendre place a ses côtés, alors qu'un d'un geste de la tête, il fit signe à son escorte que tout allait bien

"J'apprécie beaucoup le Bief, c'est une région particulièrement riche, revigorante et joviale. Tout l'inverse de l'Orage pour tout vous dire, ou les seigneurs de là-bas peineraient à me faire un aussi bon accueil qu'ici même. Il faut croire que les sourires ont déserté le visage des oragoies aussi surement que les dragons ont déserté leurs coffres. Vous pouvez être fière de votre contrée, si mes devoirs ne me retenaient pas dans les terres de la Couronne, c'est ici que j'aurais souhaité passer ma vie."

2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : emma watson
Messages : 54
Date d'inscription : 31/05/2017

MessageSujet: Re: [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]   Dim 25 Juin - 18:18

Le Ses yeux me scrutaient, m'évaluaient, consciente de ne pas être la beauté la plus parfaite du Bief, je n'ignorais pas que le prince cherchait à connaître les intentions d'une jeune fille assez audacieuse pour se présenter elle-même. M'avançant à sa rencontre, je restais près de cet être si éloigné de tous ceux que j'avais pu rencontré. Etre de la famille royale vous donnait un statut que tous enviaient mais que peu obtiendraient, auquel je n'aspirais nullement néanmoins. Mon regard se posa sur l'eau, calme comme son esprit.

"Je me plais à venir voir ce vieil ami qu'est l'océan, la mélodie qui l'accompagne est différente à chacune de mes visites. Il semble qu'aujourd'hui l'air soit chargé d'une musique plus enchanteresse, sans doute le devons-nous à votre présence."

Avançant vers les remparts j'inspirais profondément, laissant le sel embaumer mon esprit, pénétrer mes souvenirs alors que les mots princiers berçaient ses oreilles.

"Il semble en effet que nos terres vous aient fait bonne impression, nul doute que tout Westeros a été informé de préférence à notre égard. Nous sommes, il est vrai, doté d'une terre des plus bénéfiques et remercions les Sept de nous accorder cette chance. Sa majesté devrait accorder une chance aux terres de l'Orage, ils pourraient vouloir rivaliser pour rehausser leur statut."

Un sourire narquois naquit à mes lèvres, peu importe les efforts des autres royaumes, aucun n'aurait la richesse du Bief. Même si mes voyages n'avaient jamais été au delà des terres verdoyantes de Bois doré, les livres et mes apprentissages m'avaient apportés toutes les informations nécessaires à la connaissance des terres par delà le Bief. L'Orage n'est plus que l'ombre d'elle-même depuis la trahison, j'en avais bien conscience.

"Ne soyez pas déçu de ne rester en nos terres. Vivre loin du Bief doit vous faire apprécier encore plus les productions qui parviennent en votre maison, ou à votre table. Si vous me le permettez, je me ferais un plaisir de vous faire livrer, avant votre départ, notre dernière cuvée. Vous pourrez continuer à apprécier les douceurs de nos terres."

Tout Westeros s'arrachait le vin de ma famille, il était le fruit d'un travail ancestrale mais également l'une des pièces maitresses des richesses bieffoises. Chaque maison qui se respecte se devait de posséder au moins une bouteille de notre maison. La famille royale était certes notre plus important acheteur, la possibilité de leur offrir un peu de la dernière cuvée était une occasion trop belle pour la laisser passer, père et oncle Mace y verrait une occasion de se faire bien voir auprès du prince. Moi j'y voyais l'opportunité de faire savoir que j'existais par delà Horas.

"J'imagine que nos eaux doivent être bien différentes de celles de la couronne..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 666
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]   Dim 25 Juin - 19:35

Le dragon de l'Est, leva un instant ses yeux vers les mouettes qui tournoyaient au-dessus de l'eau. Qu'importe de quel côté de l'océan, il était, ces oiseaux-là étaient visiblement des deux cotés. La jeune fille évoquait la bonne ambiance qui régnait a Villevieille depuis quelque temps. Il est vrai que le prince avait vu trouvère, jongleurs, et conteur d'histoire aller et venir, certains étaient conviés au château du seigneur de la ville pour essayer de battre les performances des autres artistes et plaire au prince. Celui qui effectuait un tel record était certains de pouvoir jouir des fruits de la vie, car Viserys était connu pour s'entourer de toute sorte d'artiste et de savant parmi sa suite.

"Les Septs récompensent ceux qui sont fidèles à leurs serments et qui les honorent. La prospérité d'un seigneur dépend de sa terre, et il n'est pas étonnant que les gens du bief disposent de la meilleure. Est-ce de la chance ou simplement une juste récompense ?"

Le prince esquissa un sourire en coin, il était vrai que les autres régions, celles des traîtres et des parjures, était justement les plus pauvres. Ne disait-on pas que les Conflans étaient justement en pleine crise économique, leur château à moitié en ruine et leur armée en lambeau ? Quand la colère de Rhaegar avait enfin éclaté, il avait plongé ses crocs dans le cou des Tully et avait détruit cette famille indigne de gouverner les Conflans, la réduisant à l'oublie.

C'était peut-être la seule décision de son frère qu'il pouvait approuver durant la guerre civile et ceux malgré toutes les superstitions qui découlaient de la disparition définitivement d'une maison noble. Faire des exemples et montrer qu'on était un roi fort était nécessaire pour rappeler a tous que la devise des targaryens était feu et sang.

"C'est fort aimable de votre part, je vous en remercie. Je suis un grand amateur de votre vin, et j'ai pour coutume de dire qu'une bonne soirée n'est pas réussie si l'on n'a pas du vin de la Treille a table, C'est aussi pour cela que j'apprécie les gens du Bief, votre générosité naturelle. À chaque place où j'ai dû faire halte, petite famille comme grande, ont toujours eu présent et sourire, mais le vôtre est des plus apprécié."

Le visage pale du prince s'orna d'un sourire, voilà pourquoi il était à l'aise dans le Bief, chaque pas dans cette contrée n'avait était que fête, flatterie. Les bieffois étaient aussi doué pour alimenter le brasier de l'ego du prince que les charbonnier de Lord Hightower quand ils devaient alimenter cette chaudière qu'était la flamme du grand phare. Savoir, beau paysage, présent, nouvelle relation des plus agréable, le frère du roi quitterait le Bief satisfait et heureux de cette riche expérience.

Lady Desmera évoquais son côté de l'océan, il est vrai qu'il y avait des différences, mais au sein même de l'océan en lui-même, il était différent entre Peyrdragon et l'Orage.

"Et bien en effet. Tout dépend où l'on se place. Ayant vécu principalement au calme Peyrdragon, l'air marin y est plus froid. Il n'est pas rare que nous de voir du brouillard et le ciel est souvent grisâtre. C'est bien à l'opposé de votre région qui est ensoleillée et où l'eau de l'océan brille de mille éclats. Mais là ou d'autre trouveraient cela mélancolique, je dois vous avouer que j'ai su en apprécier ou du moins y trouver de la beauté."

3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : emma watson
Messages : 54
Date d'inscription : 31/05/2017

MessageSujet: Re: [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]   Lun 26 Juin - 21:44

Laissant la question princière en suspend, nul n'aurait pu sereinement répondre à une telle demande. J'avais le sentiment qu'il s'agissait autant d'une récompense pour honorer les Sept comme il se devait, que d'une chance. Celle de ne pas avoir suivi la trahison. La prospérité de nos terres étaient également le résultat du pragmatisme de la famille Tyrell, qui ont toujours su tirer les bons fils pour être dans les bonnes grâces des grands de ce monde. Emettre une telle réponse devant le prince était chose aisé mais j'ignorais si c'était la bonne chose à faire. Diriger les discussions à la Treille, m'insérer secrètement dans le jeu politique du Bief n'était rien à côté d'une mauvaise parole prononcé à une personne de son rang. Mieux valait pour moi de me taire, alors que lui-même remerciait mon cadeau. Il me faudrait veiller à mettre en action cette douce promesse dès mon retour en ma demeure, Horas voudrait sans doute y ajouter sa touche personnel autant ne rien lui dire, pour le moment.

Une bourrasque plus forte que les autres vint cueillir la description de l'océan de l'est, déposant sur nos peaux les précieuses perles salées, je savourais cette sensation piquante et revivifiante.

"Je ne m'imagine pas vivre sous un climat plus froid, je suis comme nos vignes. Le soleil me nourrit aussi bien que notre terre." lui répondis-je, un sourire au lèvre. "Il n'y a nul mélancolie dans les eaux qui nous entourent. La mer peut se montrer tour à tour généreuse et sournoise selon son bon plaisir. La voix de la mer parle à l’âme de ceux qui savent l'écouter. Certains vous diront que le contact de la mer est sensuel, enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. Seuls ceux des terres ne parviennent pas à comprendre les superstitions des marins."

Après tout la mer nous avait pris Hobber, engloutissant son corps, son navire et celui de tout ses hommes, et elle seule en connaissait l'obscure raison. Je priais les Sept à chaque montée dans un navire, et les remerciaient dès que mes pieds foulaient la terre.

"Je dois pourtant vous avouer envier vos périples à travers tout Westeros, je ne connais le royaume qu'au travers des livres. Il doit être plaisant de pouvoir parcourir des contrées si différentes les unes des autres."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 666
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]   Lun 26 Juin - 23:12

Le Dragon de l'Est glissa d'un revers du poignet sa main sur son visage afin de chasser les goûtes d'eau dégoulinante de son visage. Cela l'amusa une seconde, tandis qu'il écoutait la jeune fille. Oui, il est vrai que les eaux du Bief étaient magnifiques par cette journée, mais d'après la jeune fille. Elles parlaient des superstitions des marins, il est vrai que les pécheurs de Peyrdragon avaient également leurs propres croyances qu'ils portaient sur un piédestal. Sans parler des Fer-Né et de leur dieu abominable. Plusieurs fois, il avait vu le capitaine de son propre bateau, le Modestie effectuer diverse action en rapport avec le mouvement des oiseaux, il était expert en contrebande avant de se ranger et d'offrir ses services au prince, qui à l'époque était à la recherche d'homme ayant ce genre de connaissance souterraine, pour se procurer certains objets en provenance d'Essos. Et il était capable de savoir quand une tempête pouvais éclater qu'en regardant quelques nuages. Viserys avait appris à se reposer sur son expertise, concernant les voyages maritimes.

"J'en conviens, j'ai observé pareil comportement au sein des pêcheurs de Peyrdragon. Et le capitaine de mon propre navire, a ses propres habitudes et croyances. J'ai appris à m'appuyer sur ses avis quand je me dois de prendre la mer."

Il esquissa un sourire, beaucoup de gens lui prêterait le fait qu'il ait beaucoup voyagé, alors qu'en vérité, sa présence ici dans le Bief était son tout premier voyage en dehors des terres de la couronne.

"Oh ma chère, vous n'avez rien à m'envier. Je suis comme vous, j'ai découvert le monde avec les livres, les histoires des trouvères et les dire des voyageurs. Ma présence au Bief est en sois en record, car il est fort rare que je quitte la forteresse de Peyrdragon. Mais l'attrait de voir Villevieille, la citadelle des mestres, et surtout le Grand Septuaire étoilée m'ont motivé à faire ce grand voyage."

Il glissa son regard améthyste vers Desmera, visiblement amusé. Au final, elle, également, lui prêtait une réputation qu'il n'avait pas. Il était curieux de savoir finalement ce qu'on pouvait dire du frère cadet du Roi, en dehors de sa présence.

"Lady Desmera, je me demande d'où vous teniez le fait que j'étais un grand voyageur. Quel genre de propos rapporte t'on sur ma personne au sein du Bief?"

4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback]L'océan de l'Ouest. [Année 297 Lune trois. Viserys Targaryen/ Desmera Redwyne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au bal masqué ohé ohé ! [Flashback Owen Tyssier - Desmera Redwyne]
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» Couple de l'année
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Bief :: Villevieille-
Sauter vers: