RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 808
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Sam 17 Juin - 23:25

Le frère cadet du roi s'était isolé dans les jardins pour profiter un peu de la tranquillité. Il avait trouvé un coin parfaitement isolé, ou l'on pouvait voir en contrebas la Nerra et la ville de Port-Real. Il pouvait facilement entendre les oiseaux gazouillé, et c'était bien plus agréable que les courtisans qu'il devait par moment supporté.

Installé sur un magnifique siège confortable a haut dossier, le prince profitait d'une coupe de vin, et de quelques fruits posait à proximité de lui. C'était un véritable record qu'il ait pu avoir une heure rien qu'a lui dans les jardins sans qu'on le dérange. Les serviteurs avaient même disposé un pergolas pour protéger le prince du soleil. Cet astre insupportable qui faisait office de chaudière pour la capitale.

Cette fois-ci Viserys ne laisserait nullement éclater sa contrariété concernant les affirmations au sujet d'Arianne Martell et son petit bâtard... L'heure était au repos, et a la méditation... Il devait voir s'il était capable de provoquer volontairement ce qu'il avait vu avec le jeune loup. Mais il était difficile pour Viserys de rester calme, depuis qu'il était à Port-Real Viserys avait l'impression d'être devenu un jongleur, faisant défiler devant lui inlassablement les mêmes contrariétés, qui le poussait a montrer les crocs, et son mécontentement.

Il songeait à cette raclure de bidet qu'était Ser Medrick... Comment osait-il se moquer de lui, un prince de Sang ? Comment un vulgaire petit chevalier de basse noblesse pouvait oser se rire d'un prince de sang royal. Le respect pour la famille royale s'estompait de plus en plus alors que la couronne chutait de son piédestal pour la plus par des gens. Viserys se frottât son poignet droit et se félicita de l'avoir corrigé comme un maître corriger un chiot insolant. Il avait songé un instant à utiliser les objets étranges de torture qu'il avait faits importé en contrebande d'Essos ,pour mutiler a jamais le chevalier, mais le prince s'était retenu. Rhaegar et Aegon avec leurs vulgaires valeurs et superstition comme l'honneur, la loyauté, et le pardon, le lui auraient sans doute reproché. Le prince savait que ces concepts ne valaient même pas le prix d'une betterave, et que pour gouverner un pays, il fallait tenir ces gens soit par le respect, soit par la crainte. Rhaegar n'inspirait ni l'un, ni l'autre malheureusement. On lui avait rapporté que ce Daemon Sand, celui qui se vantais tant d'avoir épousé Arianne en secret, était au service du vieux lion, dans sa garde.

"L'affluence d'or et raffinement dans l'ouest à visiblement fait tourner la tête a ce misérable petit bâtard dorniens au moeurs disolue et immoral. Seul un incroyant ou un agent des sept enfers oserait prétendre toucher une femme de haute naissance. Peste soit ces sauvages du désert."

Le prince persiflait entre ses dents, visiblement, il n'arrivait en aucun cas à se détendre, sa tentative était ratée. Il embrassa du regard le paysage... Port-Réal, et la Nerra. Bientôt, il quitterait la capitale pour le nord et il espérait de tout cœur éloigné les mauvaises humeurs qui était les siennes depuis quelque temps.

1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Jument-Rouge
avatar
La Jument-Rouge
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Tywin Lannister - Catelyn Stark - Barristan Selmy
Messages : 190
Date d'inscription : 18/04/2017

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Jeu 22 Juin - 16:38

Par une chaude après midi

An 298 - Lune 12 - Fin de semaine 4



Viserys Targaryen & Barbara Bracken


Je profitais de ma dernière journée complète à la capitale en déambulant dans les jardins du Donjon Rouge. Dès mon arrivée, ce fut, avec la bibliothèque du Grand Mestre, mon endroit favori. Ce calme, la fraîcheur de l’endroit rendu possible grâce aux plantes et arbres qui en ombrageaient les sentiers, l’odeur agréable dégagée par les fleurs, le bruit chantant des fontaines… Tout cela allait me manquer en retournant à Haye-Pierre. Naturellement je me réjouissais de retrouver les miens et surtout Jayne qui me manquait cruellement. J’avais apprécié mon séjour à la capitale. J’avais vu ce qu’il y avait à voir et avait rencontré des personnes fabuleuses, certaines étant même devenues des amis, à l’instar de Robb Stark. J’avais bien sûr quelques regrets, comme celui de n’avoir pu réellement approcher les membres de la famille royale.

Si ma maison avait effectivement suivit les Tully dans la rébellion de Robert Baratheon contre les Targaryen, j’étais de celles et ceux qui croyaient en un meilleur avenir plus stable et plus paisible. Cela, le Roi Rhaegar nous l’avait depuis offert. Je n’éprouvais donc aucun grief à leur encontre…ce qui n’était cependant pas le cas de mon père. Penser à lui me fit repenser à la lettre que j’ai reçu de lui…m’ordonnant de revenir sans délai à Haye-Pierre… Je n’avais guère besoin de m’interroger sur les raisons de ce retour si rapide alors que je voulais encore visiter d’autres régions et d’autres cités. Il m’a trouvé un parti intéressant à épouser… Penser à cette éventualité me serra le cœur. Je n’avais aucune envie de me marier. Le seul homme que j’aurais aimé épouser étant déjà marié, j’allais me retrouver avec je ne savais quel autre homme, perdant ainsi mon héritage, mes droits sur Haye-Pierre, pour les donner à Jayne, elle qui n’a jamais désiré ni envié ne serait-ce qu’une seule seconde mon statut d’héritière…

Comme pour chasser mes pensées anxieuses et pleines de questions pour l’instant sans réponses, je secouais légèrement la tête et me contentais d’apprécier mes derniers instants aux jardins lorsque j’entendis une voix venir d’un peu plus loin, au détour du même sentier que je suivais depuis toute à l’heure. Je ne pouvais pas encore distinguer la personne à qui appartenait cette fois mais visiblement, son ton laissait présager une colère sourde à l’encontre de Dorne, si mes oreilles avaient bien entendu ? Je ne pouvais le dire avec certitude en tout cas, mais je fus intriguée par cette voix et, au lieu de faire demi-tour ou de changer d’itinéraire, je poursuivis sur le même sentier. M’étant suffisamment approché, je pus discerner, parmi les feuillages des arbres et arbustes, un grand fauteuil sur lequel était assise une personne aux cheveux argentés. Que devais-je faire ? Partir et revenir sur mes pas ou poursuivre ? Peut-être avais-je aussi été vu ; dans ce cas, faire demi-tour serait très mal vu par un membre de la famille royale. Aussi je vérifiais rapidement ma tenue et me présentais devant le Prince Viserys Targaryen en souriant :

Quel heureux hasard mon Prince ! Moi qui pensais ne plus avoir l’insigne honneur de pouvoir rencontrer et converser avec un membre de votre maison avant de devoir rentrer chez moi, me voilà comblée…et quelque peu intimidée je dois l’avouer.

Un léger rire s’échappa de mes lèvres.

Lady Barbara, de la maison Bracken, héritière du domaine de Haye-Pierre et de Lord Jonos Bracken. me présentais-je en terminant par une gracieuse révérence. C’est un honneur de vous rencontrer mon Prince. Mais vous semblez en proie à vos propres réflexions. Si je puis vous être d’une quelconque aide ou si vous désirez rester seul, vous n’avez qu’un mot à dire et je garderais cet instant comme le plus important de mon séjour à la capitale.

© DRACARYS



1


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 808
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Jeu 22 Juin - 19:21

Le Dragon de L'Est leva les yeux vers Lady Bracken, et inclina lentement la tête. Il rassemblait ses pensées un instant pour se souvenir de ce qu'il savait de la famille Bracken. Une famille noble des Conflans qui avait suivi les tully lors de la guerre de l'usurpateur. Mais ce mouvement de fronde avait éclaté définitivement que son frère avait vaincu l'armée qui s'en prenais a Port Réal et l'exécution sommaire de la famille tully.

Mais il se souvenait de la demoiselle, elle était présente à son groupe de chasse dans les bois du Roi. Il esquissa un sourire en se rappelant la journée. Certes, le résultat n'était pas probant, mais il avait quand même passé une journée amusante.

"Je me souviens de vous Lady Barbara, nous étions dans le même groupe de chasse. Votre enthousiasme fut plaisant même si nous n'avons hélas pas atteint la première place. Mais même si nous n'avons pas atteint des records, nous avons passé un bon moment. Mais la chasse a cours est bien plus difficile que d'envoyer un vulgaire oiseau faire tout le travail."

Il détailla un instant la demoiselle du Conflans, pour une région qui était dévasté par la pauvreté, et ou les seigneurs se remettaient lentement de la défaite de la guerre.Barbara par ses accoutrements et sa façon d'être donnait l'illusion que la force de sa maison n'était pas si affaiblit par le revers qu'avait suivit le Conflans.

"Vous ne me dérangez nullement, j'étais en pleine introspection, mais cela attendra. Comment trouvez-vous votre séjour à la capitale ? Cela doit certainement beaucoup vous changer de votre région natale, on raconte qu'il fait plus frais dans le Conflans qu'ici même."

D'un mouvement du poignet, le prince glissa sa main dans sa chevelure pour remettre en ordre ses cheveux argentés. Dévoila dans sa belle houppelande en soie un trou juste en dessous de la manche. Une ronce ou une plante avait dû retirer un morceau du tissu sans que le prince ne s'en aperçoivent, alors qu'il cherchait activement dans le jardin un endroit ou il serait tranquille.

2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Jument-Rouge
avatar
La Jument-Rouge
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Tywin Lannister - Catelyn Stark - Barristan Selmy
Messages : 190
Date d'inscription : 18/04/2017

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Mar 18 Juil - 16:42

Par une chaude après midi

An 298 - Lune 12 - Fin de semaine 4



Feat. Prince Viserys Targaryen


Un grand sourire vint éclairer mon visage lorsque j’entendis le Prince se souvenir de moi. Il est vrai que nous avions partagé ce moment durant la chasse à courre organisée par la famille royale. Mais j’avais été très impressionnée par la prestance et l’aura qui se dégageait de lui et de sa mère, la Reine Rhaella. Aussi n’avais-je pas osé dire plus que les présentations qui s’imposaient et les formules de politesse d’usage avant de courir au-devant du groupe en compagnie de Ser Elbert Arryn du Val. Retomber quasiment nez-à-nez avec le Prince Viserys, isolé ainsi dans les Jardins du Donjon Rouge, avec nul autre accomapgnateur – ou accompagnatrice – que ses gardes personnels…L’occasion de discuter avec une si éminente personne ne se représenterait pas de si tôt.

Mon Prince a bonne mémoire, dis-je en inclinant la tête vers le bas. Je ne pratique moi-même pas la fauconnerie, mais je gage que cela doit être comme mon Prince le décrit ; bien plus aisé. J’ai néanmoins passé un excellent moment et me sentirais à jamais honorer d’avoir pu partager cet instant avec vous, ainsi qu’avec Sa Grâce votre mère.

Je le vis me détailler du regard, des pieds à la tête. Je sentis le rose me monter aux joues mais je me ressaisis rapidement, de sorte à ne pas lui permettre de voir le léger trouble sur mon visage :

En effet mon Prince. J’ai pu par le passé me rendre à Vivesaigues ou, par deux fois, à Corneilla, la demeure de nos nouveaux suzerains les Nerbosc, mais jamais n’ai-je eu le privilège de quitter le Conflans et de me rendre à la capitale. Le Septuaire est magnifique et le Donjon Rouge et ses jardins resteront gravés dans ma mémoire pour y avoir liés de très bonnes relations, comme Robb Stark, que j’ai également eu le bonheur de rencontrer en ces lieux…et maintenant vous ! Port-Réal est une ville si merveilleuse et en même temps si pauvre ! Le Conflans est certes un territoire plus frais, plus austère que la Couronne, mais l’air vivifiant qui nous vient autant du Nord que du Val nous ait bénéfique pour notre santé. Sur nos terres, je suis très active dans le combat contre la pauvreté et avec les évènements du passé, beaucoup des nôtres sont ressortis affaiblis et appauvris. Mais leur désespoir n’est nullement comparable avec ce que j’ai pu constater ici. Il est des rues et ruelles où la pauvreté en vient à transpirer à travers les murs des bâtisses…Cela m’a brisé le cœur…

Je fis une petite pause, me rendant soudainement compte que je ne parlais que de moi…même si le Prince m’avait questionné à ce sujet. Ne voulant pas paraître impolie, je renchéris à son sujet :

J’ai cru toutefois entendre que mon Prince n’est aussi que charité envers le peuple ? Sachez que je salue vos initiatives et que, si mon Prince le permet, je serais ravie d’apporter ma pierre, aussi humble soit-elle, à votre édifice…

© DRACARYS



2


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 808
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Mar 18 Juil - 18:52

Le Dragon de L'Est esquissa un sourire bienveillant, alors qu'il redressa son dos pour prendre une position plus rigide plus digne de son statut, et éviter ainsi de faire preuve de nonchalance. Elle louait sa bonne mémoire, en effet, il en fallait une pour se souvenir de toutes les têtes nobles, des plus grandes maisons aux plus humbles. Tous sujets de son grand frère, et bien que certains avaient osciller vis a vis de la loyauté, il était nécessaire de se souvenir de tous.

Le Conflans avait était une des terres à se rebeller, et la famille de cette jeune femme était sans aucun doute une de celle qui avait du prendre l'épée contre son père. Mais la victoire avait permis de vider de ses richesses la région et de la déplumer comme un poulet en passe de partir aux cuisines. La question de la loyauté de Barbara ne tarauder pas plus le prince que cela. Les Nerbosc avaient était installer au pouvoir par son frère, et ils maintiendraient leur région dans le rang.

" Les Septs nous enseignent la charité l'aide. La chevalerie n'enseigne t'elle pas qu'il faut protéger les faibles ? Parfois, la charité, est bien plus utile pour ses pauvres hères que les épées. Je ne suis pas encore chevalier, mais j'aide le peuple à ma manière. C'est notre responsabilité en tant que noble, de faire en sorte que nos gens soient bien traité et prospèrent, ne pensez vous pas ?"

Le Dragon de l'Est jaugea un instant la jeune femme, il ne savait pas grande chose de la foi de la famille Bracken. Il savait que le Conflans était une terre ou les croyances des anciens dieux chevauché celle des Andals. En fonction de l'alignement religieux des Bracken, il pourrait peut-être prêter plus d'attention à cette noble famille. Si les conjonctures étaient favorables, il pourrait peut-être se rapprocher de ceux-ci, via leurs filles. Il esquissa un sourire aimable dévoilant ses dents blanches.

Son regard se perdant un instant sur les vêtements de son interlocutrice, de la robe aux rubans, il restât quelques seconde silencieux avant de reprendre d'une voix douce.

" C'est fort louable de votre part Lady Bracken. Je fais cela dans le cadre de la religion des Septs et si vous croyez dans les vertus que nous enseigne les Sept, je serai ravi de vous voir me rejoindre dans cette lutte pour rendre notre royaume plus juste."

3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Jument-Rouge
avatar
La Jument-Rouge
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Tywin Lannister - Catelyn Stark - Barristan Selmy
Messages : 190
Date d'inscription : 18/04/2017

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Ven 28 Juil - 12:23

Par une chaude après midi

An 298 - Lune 12 - Fin de semaine 4



Feat. Prince Viserys Targaryen

S’étant redressé, j’écoutais le Prince Viserys parler d’une valeur que Dame ma mère m’enseigna très jeune ; la charité. Notre région n’était plus aussi florissante qu’avant la rébellion du Cerf. Beaucoup de maisons du Conflans en ressortirent affaiblies, et la mienne ne fit pas exception à la règle. Nous mîmes du temps à nous relever, ce qui ne fut pas le cas, par exemple, du village environnant Haye-Pierre. Ces pauvres gens n’avaient plus rien et, bien que j’étais encore très jeune, j’en garde encore quelques souvenirs…ces jours où ma mère m’y emmenait pour que je vois par moi-même la détresse des gens et leur visage s’illuminer lorsqu’un peu d’aide et d’attention leur était consacré. Avec le temps, j’en vins à vouloir aider ceux qui ne pouvaient jouir des privilèges que d’autres, de plus haute naissance, y ont eu droit depuis leur venue au monde. Aussi, les mots de Viserys trouvèrent écho en moi :

De sages paroles mon Prince. Au vu de mon éducation, je ne peux qu’y adhérer et suis heureuse de constater que vous faîtes si grand cas du peuple car...pardonnez ma franchise, mais avec tout le respect que j’ai pour notre souverain, on ne le voit guère et chez nous, au Conflans, certains ont l’impression d’être totalement délaissé de la protection de la famille royale. Aujourd’hui, ce sentiment d’abandon a pris de plus en plus d’ampleur et la sécurité de certains territoires du Conflans ne reposant plus que sur le bon vouloir des maisons qui en ont la gestion. Certaines voudraient tant faire plus pour les leurs mais, faute de moyens, elles se voient contraintes de n’assurer que le strict minimum…

Je me rendis compte que j’étais en train de plaider la cause de toute une région devant le frère du Roi. Je m’éclaircis la gorge avant de poursuivre :

Savoir que le frère du Roi fait grand cas du peuple est réconfortant et prometteur pour l’avenir. Je ne manquerais pas de le faire savoir à mon retour auprès des miens ainsi qu’à nos voisins. Et si vous me le permettez mon Prince, il n’est pas nécessaire d’être Chevalier pour accomplir de grandes choses.

Mes lèvres s’étirèrent en un radieux sourire et je fis une petite révérence. En me relevant, je constatais que le Prince me détaillait du regard, ce qui ne manqua pas de me faire monter une légère couleur rosée aux joues. Sa proposition me laissa perplexe et sans voix pendant un instant. Je m’en sentais tant honorée mais, d’un autre côté, comment cette nouvelle serait-elle perçue aux yeux de mon père, lui qui s’est battu contre les Targaryen et n’est que colère contre eux ?

Votre proposition m’honore plus que je ne saurais le dire mon Prince. Je ne suis peut-être pas la personne la plus pieuse de Westeros mais je fais grand cas de la religion. Si je puis apporter mon humble participation à votre projet, alors vous m’en voyez comblée et ravie. J’accepte.

Cette fois, ma révérence se fit plus profonde et plus longue. Par les Sept, qu’ai-je dit ?! pensais-je… Puis une autre pensée me vint. Père n’est pas obligé de le savoir…

© DRACARYS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 808
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Ven 28 Juil - 21:43

Par une chaude après midi

Donjon rouge | Lune Douze Fin de Semaine 4.


Le Dragon de L'Est était visiblement satisfait des paroles de son interlocutrice, elle louait sa sagesse. Comment pouvait-il en être autrement lui qui mettait en avant l'enseignement des Sept, afin d'améliorer le royaume. Il esquissa même un petit sourire en coin quand elle lui parla de Rhaegar qui délaissait totalement le Conflans. Oui, il était au fait de la pauvreté misérable de cette région. Ce n'était guerre étonnant le Conflans étaient l'axe reliant le nord et le sud, et bien des conflits, c'étaient dérouler dans la région au fils des siècles. Les pauvres habitants de cette partie du royaume devaient sans doute souffrir tôt autant que les pauvres de Port-Réal si ce n'est plus.

"Oh vraiment ? Êtes-vous donc en train de me dire que votre lord Suzerain qui doit représenter la couronne dans son territoire s'acquitterai mal de ses devoirs envers ses sujets et n’amènerai pas la paix du roi convenablement au sein du Conflans ?"

Viserys savait pertinemment la rivalité qui opposait la famille de son interlocutrice a celle du seigneur du suzerain du Conflans. Et le discourt de la demoiselle ne l'étonnais pas, la situation n'avait jamais était bonne, mais il ne pouvait s'empêcher d'y voir une attaque envers son suzerain. Il ajouta tranquillement, sur un air de confidence

"Ce qui ne me choque pas vraiment on m'a rapporté que les Nerbosc priaient les anciens dieux et les arbres étranges. Si c'est le cas, je comprends bien vos difficultés en la matière, comment ces gens-là comprendraient t'il les besoins du peuple sans être éclairé par la lumière des Septs?"


Il savourait encore les paroles de Barbara, oui en ce moment n'était il pas meilleur que Rhaegar? Le prince qui se souciait du peuple qui prenait sur lui une partie de ses souffrances, là ou le roi restait indifférent et distant. Elle allait rependre la nouvelle et c'était une bonne chose, Viserys avait besoin de faire grandir sa renommée et de séduire les membres de la noblesse en dehors des territoires de la couronne.

" Nous les dragons avons une grande histoire, là ou certains on hérité des traits du cruel, je pense en ce qui me concerne que Baelor m'a grandement inspiré. C'est moi Lady Bracken qui suit heureux de vous compter a mes côtés pour bâtir enfin le royaume que les hommes méritent avoir."


© Feniix


4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Jument-Rouge
avatar
La Jument-Rouge
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Tywin Lannister - Catelyn Stark - Barristan Selmy
Messages : 190
Date d'inscription : 18/04/2017

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Lun 14 Aoû - 16:41

Par une chaude après midi

An 298 - Lune 12 - Fin de semaine 4



Viserys Targaryen

Je dois avouer qu’une infime partie de moi aurait vivement souhaité répondre par l’affirmative à la question du Prince au sujet des Nerbosc. Si mon père s’était trouvé à ma place, il n’aurait pas hésité un instant. Mais je me souvins de Ser Lucas, de mon engagement envers lui et de la promesse que je lui ai fait…et je n’avais qu’une parole…

Vous êtes certainement au fait des inimitiés qui ont cours entre Nerbosc et Bracken ? Lord Tytos Nerbosc jouit de la pleine autorité sur ses terres. Peut-être certaines maisons lui sont moins dévouées que d’autres même si je n’ose guère trop m’avancer sur ce sujet, mais quoi qu’il en soit, la Paix du Roi ne pourra jamais être appliquée sur le Conflans tant que le conflit entre ma maison et nos suzerains persiste…

Etonnamment, le Prince comprenait notre position et celles des autres familles qui étaient toujours demeurées fidèles aux Tully. Certes nous n’étions plus qu’une infime minorité mais tant que la minorité existe, nous pouvions être dangereux… Je l’écoutais me faire part de ses doutes quant à la différence de cultes entre les maisons du Conflans et nos suzerains. Un fin sourire se dessina sur mes lèvres. Je décidais d’aller dans le sens du Prince, empruntant le même ton secret que celui dont le Prince Viserys m’avait régalé :

Je suis on ne peut plus d’accord avec vous, mon Prince. Je n’ai rien contre prier les Anciens Dieux…mais cela n’a sa place que sur les vastes terres du Nord…et non chez une famille nouvellement élevée au rang de suzerain d’un territoire meurtri, pauvre et faible !

Toutefois, je ne m’étais guère attendue à ce qu’il accepte ma présence et mon aide dans son vaste projet. Je m’en sentie incroyablement flattée et honorée, si bien qu’au départ, je dus bafouiller une réponse avec grande peine :

Je…Mon Prince c’est…….Vous m’en voyez honorée.

Je sentis mes joues rosir devant lui. Après tout, à part la Reine Rhaella que je pus approcher légèrement durant la chasse dans le Bois du Roi, le Prince Viserys était la première grande figure royale avec laquelle je conversais réellement…Et qui venait en plus d’accepter que je joue un rôle à ses côtés…Encore quelque chose qu’il me faudra taire face à père mais que je raconterais avec grande joie à ma chère sœur Jayne. Finalement, je me rendis compte que je devais accaparer le Prince depuis bien trop longtemps pour une personnalité de son importance… Je fis donc une gracieuse révérence au Prince avant de prendre congé :

J’ai suffisamment abusé de votre précieux temps mon Prince. Je vous remercie pour votre bonté et votre sollicitude à mon égard. Si un jour vous veniez à voyager de par le Conflans, je serais plus qu’honorée de vous accueillir à Haye-Pierre et de vous présenter à ma famille ainsi qu’au Seigneur mon Père.

Puis je fis quelques pas à reculons et m’en retournais vers mes appartements, encore surprise et ravie de cette rencontre et de la façon dont elle s’est déroulée.

© DRACARYS


HRP : Au choix mon Viviche ! Tu peux le clore ou l’archiver. J’ai été à nouveau ravie de RP avec toi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 808
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   Mar 15 Aoû - 11:04

Par une chaude après midi

Donjon Rouge |Année 298  Lune 13 semaine 2  | Barbara Bracken et Viserys


Le dragon de l'Est opina lentement, elle avait vu qu'il savait la situation géopolitique du val. Évidemment il avait étudié de prêt la situation, et surtout l'anomalie que représenter les Nerbosc, qui priaient des dieux différent et contesté de fait l'hégémonie des Sept dans la région.

"Je le suis, on m'en a rapporté quelques mots, bien entendu, je suis loin de comprendre la totalité des différents, néanmoins, c'était inévitable. La disparition des Tully allait de fait provoquer des troubles. Le changement est toujours une affaire délicate, et peut-être que mon frère n'a pas fait un choix si avisé en choisissant les Nerbosc."

Il prononça ses mots avec légèreté, et nul reproche persistant. Il était assez délicat quand il critiquait les royales décisions de son frère. Il était nécessaire de distiller dans l'esprit des nobles le fait qu'il n'était pas infaillible, ou du moins de leur rappelé. L'enlèvement de la Stark il y a si longtemps se chargeait déjà de le démontrer. Viserys était dans l'ombre de son frère depuis suffisamment longtemps pour que le roi ne lui prête plus attention. Il pouvait susurrer tel un serpent a l'oreille de la noblesse, tout en gardant une image de Targaryen fidèle à sa famille. Le tout était de faire attention aux oreilles de l'Araignée, qui pouvais être son plus terrible adversaire.

"Nous partageons le même point de vue, cela sera une situation a lequel, il faudra un jour remédier au Conflans."

Le prince n'en dit pas plus, pour l'heure il n'avait pas de plan, mais si la foi devait être son arme, il lui faudrait sacrifier ceux qui ne marchaient pas sur la voie des Sept, surtout dans des régions où celle-ci prédominé. Il c'était promis de laisser le nord et les iles de fer tranquille, concernant cet aspect dogmatique, mais les Conflans risquait d'être cependant une toute autre histoire.

"Ce fut un plaisir lady Barbara de la maison Bracken. Je serai ravi de vous revoir si l'opportunité se représente."

Il inclina lentement la tête, et la regardant prendre congé, puis glissa son regard sur le panorama, gardant le silence.

© Feniix


5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par une chaude après midi [Viserys/ Barbara Bracken]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: