RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !
MAJ le week end du 1/2 juillet Wink

Partagez | 
 

 [FB] Sous la lumière des sept Feat Daena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Oiseau de nuit
avatar
L'Oiseau de nuit
Valar Dohaeris

Ft : Orlando Bloom
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett
Messages : 275
Date d'inscription : 30/10/2016

MessageSujet: [FB] Sous la lumière des sept Feat Daena   Dim 11 Juin - 11:52


Sous la lumière des Sept

Semaine 3, lune 7, an 292
Trois années étaient passées, des années bien mouvementées. Le jeune Baelor s'était plus que rebeller, passant le plus souvent de son temps dans le cachot qu'à l'extérieur. Aucun Hightower n'arriva à le changer, il était encore plus téméraire que l'océan et de cela, il aimait le rappeler à chacune de ses entorses aux règles, bien nombreuses, de la grande tour. Les gardes possédaient à présent une réserve de lance-pierre et divers pièges confectionnés par le Fer nés, ces agissements étaient devenus tellement prenant que la plupart se méfiaient de chacun de leurs pas, même quand il se trouvait enfermer, car nul ne pouvait savoir ce qu'il avait fait durant son peu de temps de liberté. Têtu, il ne démordait pas qu'un jour, il serait libérer s'il continuait d'agir ainsi, mais tout ce qu'il gagnait, c'était un temps derrière les barreaux. Ce fut une rencontre qui changea sa vision des choses quelques semaines plus tôt, un homme un peu plus vieux, qui étudiait à la Citadelle pour obtenir ses différentes chaînes. Il l'avait rencontré alors que le Fer-nés était rentrée en douce dans ce bâtiment, simplement pour défi en premier lieu, puis finalement, voir tous ses livres lui rappela son propre père. La citadelle devint son moyen de s'échapper de la vie qui était sienne, il n'étudiait pas, mais il restait en compagnie du Mestre Garett, échangeant ensemble. Il devint son meilleur ami à Villevieille. Ses deux personnes éloignées des leurs pour une vie bien différente. Garett était tout de même un sacré spécimen, bien loin des autres Mestre pompeux et c'était ce qui plaisait à Baelor, si lui était un étranger à Villevielle, l'esprit tourné vers la magie de Garett le rendait spécial aux yeux des autres mestres. En tout cas, ce fut lui qui lui conseilla de calmer ses ardeurs et surtout donner aux Hightower l'impression d'avoir gagné. Cette famille devait penser avoir dompté le Fer-né. Il avait d'abord grimacé à cette idée, puis décidé aprèsun nouvel enfermement qu'il pouvait bien tenter le coup. Donc, il arrêta de ronchonner durant les leçons données en compagnie des Higthower de son âge, il fit semblant de s'intéresser à la vie sur le continent qu'ainsi qu'à leurs sept dieux, puis il arrêta de torturer les gardes. Baelor Noirmarées était métamorphosé, en tout cas, quand il n'était pas poussé à bout par des remarques sur son peuple, mais de cela, il se trouvait plus facilement pardonner.

À présent, sa vie se comptait entre la compagnie du Mestre Garett, les cours d'épées avec le maître d'armes, ainsi que les rencontres dans des coins secrets avec des jolies servantes, visiteuses nobles ou bien fille du peuple. Baelor était devenu un beau jeune homme, ses traits fins, son regard sombre, ses airs dangereux et ses cheveux longs le rendaient populaire parmi la gente féminine et il en profitait. D'ailleurs, ce matin-même, il se trouvait en compagnie d'une des cuisinières quand il se leva d'un bond. Pour tous, c'était un grand jour, pour lui plus une mascarade, mais il avait décidé d'emprunter la voie des sept, plus pour obtenir gain de cause pour un futur départ vu qu'il avait atteint sa majorité que de réelle croyance. Mais, ils pensaient croire que l'enfant enlevé sur le bateau de son père lors de la rébellion était devenu un homme civilisé. Pour dire, il ne lui était pas facile de faire semblant de renier le dieu noyé, lui qui était si fier, mais son père lui avait toujours dit de s'adapter, c'était ce qu'il faisait.

La cérémonie se fit dans le calme, le septon disait que la lumière des sept l'avait touché et qu'il serait un modèle pour les autres fer-nés, Baelor n'y croyait guère et était bien décidée une fois rentré chez lui, d'oublier avoir eu un jour ce collier en forme d'étoile autour du cou. C'était un Fer-né et le dieu des Fer était le dieu Noyé. Finalement, un petit banquet fut donné, rien de bien clinquant, mais ça donnait l'impression que Baelor était totalement intégrée dans cette famille, alors que ce n'était que de l'apparence. La plupart acceptaient la présence du Fer-nés, car le Baelor de leur famille le traitait bien, mais au final, il ne restait que l'enfant sauvage des mers qui s'était fait domestiquer. D'ailleurs, un murmure vint jusqu'aux oreilles de Baelor, un murmure qui allait dans ce sens. Sa mâchoire se serrait fermement, là, il rêvait de lui décrocher un poing dans son visage si parfait, mais il se retint et préféra quitter la salle pour se rendre jusqu'au plus haut du phare.

Là, il pouvait respirer l'air frais de la nuit environnante ainsi qu'admirer la vue, éclairer par le grand feu au-dessus de sa tête. Soufflant un grand coup, il prit le pendentif en forme d'étoile dans sa main. Pour tous, il s'était tourné vers les sept, alors que ce n'était que des imposteurs, mais, le Noirmarées ne put s'empêcher de penser à son père qui avait prié ses même dieux. Qu'avait-il trouvé de mieux auprès d'eux que du dieu noyé ? Baelor aurait tellement voulu obtenir la réponse, comprendre ce qui avait conduit son père à changer de croyance. Finalement, des bruits de pas lui firent tourner la tête, pensant qu'une de ces amantes venait le retrouver, mais son sourire charmeur s'évapora en voyant les traits de la p'tite tour. Si lui ressemblait plus à un homme à présent, elle n'était encore qu'une enfant, une enfant qu'il avait du mal à supporter et qui pourtant une part de lui ne pouvait s'empêcher de vouloir protéger face à cette mère si violente à son égard. Une fois, une baffe l'avait fait réagir et ce fut lui qui vint à subir la colère de cette femme acariâtre, mais bon pour une fois, cela avait été pour une cause bien différente qu'à l'habitude. Retournant le visage vers la vue, il annonça d'un ton las :

- Je ne suis pas d'humeur ce soir, p'tite tour.

AVENGEDINCHAINS


The past has never left me ℵ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister, Ilyn Selmy & Myria Flowers
Messages : 322
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: [FB] Sous la lumière des sept Feat Daena   Dim 11 Juin - 15:48


Sous la lumière des Sept

Semaine 3, lune 7, an 292
Durant trois ans, Daena avait tout essayé. Le faire renvoyer, le faire partir, le faire fuir. Mais jamais ses caprices n'avaient fonctionné. Jamais son père n'avait accepté, se contentant de la faire sortir. Elle avait tout ce qu'elle voulait, sans la moindre exception; Tout sauf ça. La petite fille avait boudé, refusé de s’alimenter et même arrêté de respirer mais rien n'y avait fait. Pour la première fois, Baelor était resté de marbre. Les années avaient fini par faire taire cette rage et cette peur sourde qu'elle éprouvait pour le fer né. Elle avait continué à jouer à la pimbêche avec lui, continuer de l'asticoté. Puis la gifle de trop avait retenti sur sa joue alors que sa mère la voyait en compagnie du Noirmaréé. Il s'était interposé et il avait prit à sa place. Depuis, le comportement de Daena avait changé du tout au tout. Elle avait continué à lui parler mais sans cette morgue qu'elle mettait dans chacun de ses mots, se contentant d'essayer de le suivre dans ses escapades. Elle était gauche avec ses robes de soie qui empêchait les mouvements et elle en avait déchiré plus d'une pour arriver à le suivre. Elle avait fini par le regarder de loin alors que lui changeait du tout au tout. Elle en était même venu à sentir son coeur battre lentement alors qu'elle le voyait changer. Il devenait si beau et pourtant, les années ne les séparaient que trop bien. Les larmes de rage qu'elle avait versé de ne pouvoir obtenir son départ s'étaient transformer en des rêves qui la faisaient rougir et dont elle ne s'ouvrait à personne. Elle n'était qu'une enfant quand lui était déjà majeur. Il ne voyait en elle que cette petite princesse qu'elle s'amusait une fois de plus à être.

Aujourd'hui était un jour différent. Les Hightower se gaussaient d'avoir maté le fer né alors que Daena savait pertinemment que ce n'était pas le cas. Dans une robe qui lui comprimait la poitrine, la jeune fille le regardait porter l'étoile des sept. Elle était presque triste de le voir renoncer de la sorte et même le sourire satisfait de son père ne changea rien. A moitié caché derrière lui, la jeune fille gardait la tête haute alors que dans son coeur elle aurait voulu partir. Ce soir, elle n'avait envie d'être là. La puissance de sa famille l'effrayait et la peine qu'elle ressentait pour le beau fer né faisait battre son coeur. Elle ne se fit pourtant pas prier pour se mettre à danser lorsque les instruments s'élancèrent dans une course folle. Elle brillait ce soir encore comme le joyaux de son père. Elle riait mais ses yeux ne le faisaient pas. Ses iris noisettes n'arrêtaient de chercher Baelor. Il semblait malheureux et, malgré les habits qui le faisaient ressembler à un biefois, pas à sa place. Lorsqu'il disparu, elle termina sa danse avant de s'enfoncer dans la masse, échappant au regard de lynx de son père pour partir de la pièce. Elle fila à travers les escaliers, le cherchant sans pourtant le trouver. Il ne la voudrait sûrement pas à ses côtés mais il n'aurait pas le choix.

Avisant une servante, elle approcha, retrouvant sa morgue sans rien laisser paraître sur son visage. Elle lui demanda où était Baelor d'une voix glaciale et la femme en face d'elle baissa immédiatement les yeux. Peut avait peur de Daena mais beaucoup craignait son père et ce que Daena rapportait, son géniteur le faisait payer. Elle lui indiqua le haut de la tour, là où elle l'avait vu disparaître. Pas un seul remerciement ne sorti des lèvres de la brune alors qu'elle reprenait son ascension. Et alors elle le vit. Dans la lumière, il était comme dans ses rêves et le sourire charmeur qu'il lui adressa fit battre son coeur une seconde trop vite avant de laisser place à la déception. Il n'était pas pour elle mais sûrement pour une autre qu'il attendait. Elle ne laissa aucune jalousie grandir en elle. Elle était trop jeune et lui déjà adulte.

Ses traits se firent plus doux, loin des lèvres pincées qu'il n'avait que trop connu. Elle s'approcha, sans lui laisser le choix. Ses yeux se portèrent une seconde sur l'horizon, regardant l'eau qui s'étendait à perte de vue. L'air marin vient chatouiller une seconde ses narines avant qu'elle ne pousse un léger soupire. Elle n'était pas là pour une nouvelle joute verbale et tout dans son attitude le laissait percevoir. Son air de peste avait disparu, laissant son masque se briser sur le sol. Elle avait presque l'air mélancolique alors qu'elle était trop jeune pour cela.

Je venais savoir comme tu allais Baelor. Un simple sourire doux flottait sur ses lèvres, avant de se transformer en un autre plus véritable. Et m'appelle pas p'tite tour. J'ai un prénom et il est bien plus joli que ce sobriquet ridicule.

Elle évita son regard, retournant immédiatement à son horizon. Sa mère lui avait toujours dit de ne pas rougir, qu'importe en présence de qui elle était et c'était l'une des rares leçons que son père avait déclarées utiles. Elle ne s'abaisserait pas à laisser la moindre chose perceptible.

3
AVENGEDINCHAINS


Fire cannot kill the dragon and his holding
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oiseau de nuit
avatar
L'Oiseau de nuit
Valar Dohaeris

Ft : Orlando Bloom
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett
Messages : 275
Date d'inscription : 30/10/2016

MessageSujet: Re: [FB] Sous la lumière des sept Feat Daena   Lun 19 Juin - 19:14


Sous la lumière des Sept

Semaine 3, lune 7, an 292
Quel était le prix d'un sacrifice ? D'une trahison ? Ces questions se bousculaient dans son esprit. Pour obtenir la liberté, il était prêt à tout, même à faire croire à tous qu'il brillait sous la lumière des sept, mais n'était-ce pas trahir le dieu noyé d'agir ainsi ? Il espérait vraiment que cette nouvelle idée marcherait mieux que la précédente et qu'il ne devrait pas attendre trois ans de plus à Villevieille. Baelor voulait revoir Noirmarées, pouvoir être auprès de sa mère, de ses proches, mais surtout prendre la place qui était sienne à la tête de sa maison. Malgré ses années passées en ce lieu, jamais, il ne s'était senti chez lui, les Higthowern'avaient rien d'une deuxième famille dans son coeur, cette famille n'était que celle qui l'empêchait de rejoindre les siens. Pourtant, il se devait de rester calme à présent, de faire comme si, ils avaient réussi à le dompter. Ce n'était qu'ainsi que le jeune Fer obtiendrait la liberté d'après son ami le Mestre. Rejoindre leur croyance était un bon moyen de leur faire penser cela, tout comme le fait qu'il avait arrêté ses jeux interdits. Nul besoin de passer par sa fenêtre pour partir à l'aventure, sa porte était à présent toujours ouverte, ce n'était plus un prisonnier d'après leur dire, mais bien un pupille, mais dans son coeur, il se voyait toujours comme un otage, malgré les apparences. 

Ayant quitté le banquet en son honneur, il s'était réfugié sur un des balcons le plus haut de la tour, sous la grande flamme qui permettait aux bateaux de venir au port de Villevieille en toute sécurité. Ses pensées se tournaient forcément vers son père, Vernon Noirmarées, un seigneur Fer-né qui priait les sept et avait même appelé son fils unique en leur honneur. S'il pouvait être encore de ce monde, Baelor lui poserait des questions sur son changement de religion, des questions, qu'il n'avait pas pris le temps, de lui poser lors de sa jeunesse, se retrouvant être un sujet trop barbant et qui pourtant aujourd'hui lui semblait très important. Soupirant un grand coup, des bruits de pas le fit se retourner et il fut surpris de reconnaitre les traits de la p'tite tour. Sans attendre, il lui indiqua qu'il n'était pas d'humeur pour des joutes verbales, mais l'enfant semblait,elle aussi, peu incline pour ce genre d'échange.

Je venais savoir comme tu allais Baelor. Et m'appelle pas p'tite tour. J'ai un prénom et il est bien plus joli que ce sobriquet ridicule.

Tournant son visage vers la petite fille, celle-ci plongea son regard vers l'horizon qui s'offrait à eux. Un sourire protecteur naquit sur son visage. Daena était une véritable petite peste, mais il s'était habitué à elle et surtout avait réalisé que tout comme lui, sa mère l'enfermait dans une sorte de prison. S'il était le prisonnier des Hightower, Daena était celle de sa mère.

- J'aime bien p'tite tour moi, mais si tu le souhaites, je t’appellerais... Daena.

C'était la première fois qu'il prononçait son prénom auprès d'elle. Le dire lui semblait étrange, mais naturel à la fois. Alors comme ça elle venait voir comment il allait ? La petite princesse l'étonnait à cet instant. Là, dans la lumière du feu au-dessus de leurs têtes, elle semblait si fragile, si douce. Tournant son corps, il lui faisait face et ajouta :

- Tu devrais aller t'amuser avec les autres, je vais bien, j'avais seulement envie de voir la mer.

La solitude ne l'effrayait pas, c'était un moment paisible où il pouvait être lui-même. Nul besoin de jouer la comédie, nul besoin de retenir ses pulsions. Puis, il savait très bien que si la femme de Baelor Hightower trouvait sa fille en sa compagnie, cela se passerait mal. Quoiqu'il se fichait des conséquences à son égard, il ne voulait pas voir une nouvelle marque sur le jeune visage de sa p'tite tour. Doucement, il posa le haut de sa main sous le menton de l'enfant pour la forcer à tourner le visage vers lui. Voulant simplement vérifier qu'au final, Daena n'était pas venu se réfugier après une énième confrontation avec sa mère, mais cela ne semblait pas être le cas. Pour le coup, dû à sa pensée, il ajouta :

- Je devrais t'apprendre à lancer au lance-pierre.


AVENGEDINCHAINS


The past has never left me ℵ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister, Ilyn Selmy & Myria Flowers
Messages : 322
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: [FB] Sous la lumière des sept Feat Daena   Dim 25 Juin - 22:18


Sous la lumière des Sept

Semaine 3, lune 7, an 292
Il aimait bien. C'était agréable à entendre mais c'était d'autre mots que voulaient écouter Daena. D'autre mots qu'il ne lui soufflerait sûrement jamais. Des mots qui faisaient battre son coeur alors qu'elle les imaginait, alors qu'elle désirait se perdre dans ses yeux si noirs et si différents de ceux de ses frères et soeurs. Il était différent et c'était cette simple différence qui le rendait si désirable aux yeux de la brune. C'était ce simple détail qui la faisait frémir alors qu'elle s'endormait en serrant encore contre elle un semblant de peluche qui la rassurait lorsque le noir l'entourait et qu'elle n'avait aucun baiser sur le front pour la rassurer. Son père venait peut-être parfois mais il se faisait de plus en plus rare. Il l'a croyait suffisamment grande pour s'en passer. Elle n'avait jamais été aussi jeune. Elle fit pourtant disparaître ses pensées, savourait simplement la tessiture de son nom dans la bouche du fer né. Jamais il ne lui avait sembler si beau qu'entre les lèvres de celui qui faisait déjà battre son coeur d'enfant.

Elle ne répondit pas à ses mots. Elle avait envie d'être avec lui, envie de partir loin des regards qui ne la quittaient jamais, n'attendant qu'une réaction pour rire d'elle. Ils la disaient si proche de sa tante, mots que son père faisaient immédiatement taire d'un regard noir mais que la jeune fille entendait. Elle aussi tomberait amoureuse d'un homme bien en dessous d'elle, offrant une mésalliance sur les familles, qu'importait la gloire du chevalier. Elle n'avait pas envie de s'amuser ce soir. Elle n'avait pas envie de voir les visages souriant, elle n'avait pas envie de danser devant des hypocrites. Les faux semblant n'étaient plus pour elle à cet instant. Elle qui se jouait de tous à la cour de son grand père se trouvait maintenant fatiguée des jeux cruels qu'on lui imposait. Elle se contenta de regarder l'horizon, de fixer la mer. Tout était si calme et paisible. Comme si rien ne pouvait changer les choses.

Elle ne rougit pas lorsqu'il attrapa son visage, ne détourna pas les yeux et pourtant son coeur s'était déjà mit à battre trop fort. Il était bien plus vieux qu'elle. Bien trop différent également et pourtant, elle le savait. Elle était tombée amoureuse comme une idiote de ce garçon si différent des hauts, de cet animal indomptable qu'elle essayait de comprendre. Elle s'était renseignée sur sa famille aux détours de conversations voilées avec son père. Ils n'étaient pas n'importe quels fers nés mais d'autre bien plus intelligents. Ils n'étaient que les victimes d'une rébellion qu'ils n'avaient pas initié et qu'ils avaient eu le malheur de perdre. Elle se sentait l'âme bien plus charitable en connaissant tous les détails. Ou peut-être était simplement les traits fins du fer né qui avaient fait changer sa perception des choses.

Elle secoua la tête, le forçant à lâcher son visage. Non pas que le contact lui était désagréable mais elle savait parfaitement qu'elle allait finir par rougir si elle ne s'éloignait pas de lui. Elle garda pourtant la tête haute, sans sourire sur ses lèvres et s'approcha de la fenêtre. Un mince soupir s'échappa de sa gorge, si faible qu'elle fut sûrement la seule à l'entendre. Elle devait calmer les battements frénétiques de son coeur. Calmer l'envie qu'elle avait de le voir se pencher sur elle pour lui voler un baiser comme elle avait parfois vu son grand père le faire de sa grand mère. Il n'en serait rien entre eux. Lui était déjà un homme et par les sept elle devait s'en convaincre en se le répétant en boucle !

Pourquoi ?! grogna-t-elle, sa voix plus froide qu'elle ne l'aurait voulu. Elle ne le regardait pas, évitant les yeux noirs dans lesquels elle savait risquer de plonger. Je veux dire... Pourquoi tu m'apprendrais ? Je ne suis pas comme toi Baelor. J'ai mes mots pour me défendre et je serais incapable de tirer correctement. Je ne suis pas une guerrière tu sais. Ô que oui il le savait. Il l'avait bien vu, emplie de morgue condamnée à n'avoir aucune réaction devant sa mère. Elle tourna alors le visage, croisant ses yeux, détournant rapidement les siens. Je voulais pas que tu restes tout seul à te morfondre alors que ça devrait être ta soirée. Ils sont tous venu pour voir le fer né s'incliner devant la puissance de la tour. Tu aurais dû rester pour leur montrer que tu ne baissais pas vraiment l'échine. Parce que c'est ça hein ? Ses yeux retrouvèrent ceux qu'ils refusaient de quitter, emplie de questions et d'espoir à peine cacher. ]Dit moi que tu t'es pas vraiment incliné devant eux.

Elle ne voulait pas le voir brisé. Du moins par personne d'autre qu'elle. Elle ne voulait voir la cruauté de siens se refléter dans le regard qui la fascinait. Elle ne voulait pas voir la vérité, pas savoir que son grand père se prêtait à un jeu qui n'amusait que lui et la bande de courtisants qui voulaient manger dans sa main pour obtenir ses faveurs. Elle n'avait pas envie que les choses si bien établie change. Baelor ne devait devenir un gentil garçon soumit. Sans quoi toutes penseraient facile de l'aimer autant qu'elle le faisait.

Je veux pas te voir soumit à ma famille.

Ce n'était qu'un chuchotement. Un murmure qu'elle voulait pourtant qu'il entende. C'était trop tôt pour faire la moindre chose. Les années qui les séparaient s’inscrivaient à la perfection sur le corps presque adulte du fer né et les joues encore trop rondes de la Hightower. Elle les haïssait de tout son coeur mais rien ne pourraient jamais les changer. Elle était trop jeune.

1
AVENGEDINCHAINS


Fire cannot kill the dragon and his holding
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [FB] Sous la lumière des sept Feat Daena   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Sous la lumière des sept Feat Daena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous le Clair de Lune~ Feat. Petite Lune
» Sous l'océan... [Flashback feat Gérald | il y a 4 ans]
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Bief :: Villevieille-
Sauter vers: