RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Le sang des nobles coulent dans nos veines | Leeven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Kaya Scodelario
Multi-Compte : Tite Tour, Lion Ambitieux et Epis de blé
Messages : 52
Date d'inscription : 05/06/2017

MessageSujet: Le sang des nobles coulent dans nos veines | Leeven   Ven 9 Juin - 21:42

Thème


Les bras croisées sur sa poitrine un peu trop mise en avant à son goût, Myria tempêtait. Le vieux garde devant elle refusait de la laisser passer, une fois de plus et pourtant elle refusait de bouger. Un jour elle rentrerait dans cette satanée citadelle et elle découvrirait tout ce que cette dernière renfermait de secret. Elle tenta une fois de plus, les sourcils froncés et le regard noir mais là seule chose qu'elle récolta fut un brutal coup de coude qui lui coupa le souffle. Outrée, la jeune fille fini par reculer avant de s'asseoir par terre, les bras à nouveau croisé, boudant en gardant le menton fièrement levé. L'insulte qui suivit lui fit ouvrir des yeux ronds et elle hurla son mécontentement avant de partir. Non, elle n'était pas une catin et cet imbécile ne comprenait rien ! La rage l'aveuglait à moitié, si bien qu'elle se prit les pieds dans des cordes qui traînaient et qu'elle s'écrasa de tout son long, atterrissant dans la boue alors que sa jupe se relevait sous les sifflements. Là c'était trop. Beaucoup trop. Ronge de colère et aussi de honte, elle déguerpie sans plus demander son reste, disparaissait cent mètres plus loin et s'enfermant dans une taverne avec comme idée de ne plus en sortir de la journée. De toute manière, le soleil allait commencer à taper trop fort et ses tâches de rousseurs ressortaient déjà bien assez sur son visage.

Elle essuya comme elle pouvait la boue sur son visage avant de s'attabler derrière une table et de demander avec mauvaise humeur une chope de bière. Les yeux ronds de l'aubergiste la firent s'énerver un peu plus. Oui elle était une femme ! Et oui elle était toute seule, sans un preux chevalier pour la protéger. Allaient-ils un jour arrêter de tous les poser la même question ? Elle ne venait pas d'arriver à VilleVielle et même si peu d'entre eux savait qui elle était réellement, ils pensaient tous à une fillette de noble famille perdue. Ses robes n'avaient pourtant plus rien de celles qu'elle portait lorsqu'elle était encore entre les quatre murs de la fourmilière des Ambrose. Elles avaient commencé à réellement s'user et certaine femme de la haute avaient même plissé un nez presque vexé de la voir ainsi accoutrée.

Myria sorti le carnet qui ne la quittait jamais et, alors qu'elle allait demander une plume et de l'encre, se ravisa immédiatement. Aucun des hommes présents ne semblaient capables de montrer une seule étincelle d'intelligence. Elle soupira alors, avant de récupérer la chope que lui tendait le tavernier. Le goût était bien moins agréable que dans d'autre auberge mais elle devait faire avec. Il ne lui restait plus beaucoup d'argent de la bourse qu'elle avait récupéré chez les Ambrose la dernière fois qu'elle y avait mit les pieds et cette auberge cumulait deux avantages : peut de questions et surtout de l'alcool et de la nourriture peut chère. La bâtarde se perdit alors dans sa lecture, sans prêter attention à ceux qui l'entouraient et aux quelques murmures concernant sa tenue boueuse. Jusqu'à ce qu'ils deviennent trop forts et qu'elle se relève brusquement, leur ordonnant de se taire. La stupéfaction entraîna la réaction qu'elle attendait. Le silence devient étourdissant et un sourire satisfait grandit sur les lèvres de la brune qui reprit alors sa lecture.

1


You talk too loud and too much, but remember, you're just a girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbre de Vie
avatar
L'arbre de Vie
Valar Dohaeris

Ft : Imogen Poots
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 454
Date d'inscription : 29/08/2016

MessageSujet: Re: Le sang des nobles coulent dans nos veines | Leeven   Mar 13 Juin - 20:59


Le sang des nobles coulent dans nos veines

Des semaines de voyages, des jours à suivre une compagnie de troubadour. Leeven qui les avait croisés sur sa route soignait la gorge de leur chanteur et portée par son envie d'aider avait même surpassé sa timidité pour leur faire don de sa voix le temps que le malade se rétablisse. Depuis, toute petite, la bâtarde de Wendton aimait chanter quand elle se baladait dans le bois-au-roi, les simples spectateurs étaient les arbres et les animaux, mais parmi le peuple de Rhoynar, Leeven s'était laissé porter par cette envie de les rejoindre dans les chants et dans la danse et il lui était moins difficile de le faire à présent. Sa voix cristalline se liant à la perfection avec les instruments des troubadours et elle vint même à chanter des chansons en haut valyrien, apprise grâce à sa mère. La guérisseuse passait de bons moments auprès de cette compagnie, oubliant les jours de solitude qu'elle avait vécue. Oui, même si elle s'en était sorti, toutes les nuits quand elle se retrouvait seule ne firent pas très rassurante, mais une nouvelle fois sa route avait croisé des personnes pour l'accompagner durant un bout de chemin, prouvant qu'il était toujours bon de tendre la main car celle-ci pourrait être rendu au retour.

Ils se trouvaient à Villevieille, venant tout juste d'arriver, ils s'arrêtent à une auberge non loin de la citadelle. Leeven avait admiré les lieux avant de se retrouver emporter dans ce lieu qui ne lui aspirait guère confiance. Resserrant son sac contre son torse, sac où se trouvaient toutes ses affaires personnelles ainsi que son oeuf, elle suivait les pas des musiciens, tandis que le chanteur qui allait de mieux en mieux proposa un tavernier une petite représentation en échange d'un repas. Une offre qu'il accepte volontiers, avant qu'une jeune femme ordonnât à tout le monde de se taire. Les yeux de Leeven s'arrondir vers sa direction. La pauvre si elle voulait le silence, l'arrivée de la compagnie allait très vite la déranger. Suivant la cadence, beaucoup l'observaient et un homme vint même à toucher ses boucles blondes ce qui eut la réaction de la faire reculer. Finalement, elle arriva jusqu'à la scène improvisée et les premières notes de musique apparurent.

Fermant les yeux, sa voix vint se mêler à la musique, tandis qu'elle commença à taper du pied et à danser sur place. Elle se trouvait bien loin de son rôle de guérisseuse, mais il fallait dire qu'elle s'amusait bien. Comme à chaque fois, les chansons variaient par rapport au chanson qu'elle connaissait et elle termina par celle en haut-valyrien. Finalement, ils arrêtèrent leur représentation pour pouvoir, aller se restaurer. Tandis que ses compagnons de route s'installèrent à une table, la petite blondinette vint à s'arrêter à la hauteur de la seule autre jeune femme présente dans la taverne, vu que le tavernier nettoyait la table à côté de la sienne. Sortant des feuilles sécher de sa sacoche attachée à la ceinture autour de sa taille, elle demanda :

- Pourriez-vous faire bouillir de l'eau et y infuser ses feuilles ? Le Tavernier la dévisagea, surtout la cicatrice sur sa joue gauche. Faisant outre, la guérisseuse ajouta timidement : je vous ai entendus tousser et ceci soulagera vos maux.

Le tavernier lui arracha les plantes des mains sans le moindre merci et la bâtarde ne s'en alarma pas davantage, si au moins il suivait ses conseils, il irait mieux, c'était le principal. Puis finalement, elle tourna le visage vers la jeune femme et annonça d'un ton humble :

- Je vous prie de nous excuser si nous avons dérangé votre lecture.

Inclinant légèrement la tête, il paraissait clair en vue de sa façon de se tenir, et même de parler que Leeven avait reçu une bonne éducation.


© one more time.




« Remember your old life»


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Kaya Scodelario
Multi-Compte : Tite Tour, Lion Ambitieux et Epis de blé
Messages : 52
Date d'inscription : 05/06/2017

MessageSujet: Re: Le sang des nobles coulent dans nos veines | Leeven   Ven 16 Juin - 17:29

Thème


Myria tentait de se perdre dans sa lecture mais une troupe de musicien renvoya ses envies de tranquillité à l'état de simple rêve. Elle aurait voulu trouver un endroit calme mais la bibliothèque et le silence étaient semble-t-il réservés aux hommes. Elle poussa un soupir sonore mais ses petits envies ne semblaient pas intéresser grand monde, comme à l'époque où elle n'était que la bâtarde d'un homme qui l'avait rapportée pour mieux l'abandonner. Elle essayait de faire abstraction de la musique mais fut rapidement happée par la voix de la jolie blonde. Elle se perdit alors dans les mots qui s'échappaient de sa gorge, en venant même à laisser un sourire fleurir sur ses lèvres. Son carnet était toujours ouvert devant elle mais elle ne le touchait plus. La langue commune se transforma en Haut Valyrien, faisant écarquiller les yeux de la Flowers.

La musique s'arrêta, sous les applaudissements. Myria n'était de la foule. Elle gardait le silence, se contentant de fixer la blonde qui s'approcha finalement d'elle. Immédiatement, le mince sourire qui était né sur les lèvres de la bâtarde disparu. Elle n'avait pas envie de compagnie, elle n'avait pas envie que la jeune fille vienne lui parler. Sa solitude lui allait à merveille et pourtant, elle ouvrit des yeux encore plus grands alors qu'elle la vit donner des herbes aux taverniers et ce dernier ne rien répondre. Ses lèvres se pincèrent alors qu'elle lui jetait un regard glacial. Elle allait lui envoyer une pique glaciale mais la chanteuse ne lui en laissa pas le temps.

Les iris claires de Myria se tournèrent sur la jeune femme et, la glace disparu de ses prunelles, remplacé par un sourire et un soulèvement de sourcil interrogatif. Depuis quand une simple chanteuse savait si bien parler ? Qui était cette jeune fille aux cheveux blonds capable de chanter en haut-valyrien comme si elle parlait la langue.

Tu devrais pas aider ce gros porc. Il te fera pendre pour sorcellerie plutôt que d'accepter que tu es capable de le soigner.

Elle but une gorgée de bière, avant de ranger son carnet. Hors de question qu'une inconnue parfaite puisse le voir. Elle avait beau être une femme, Myria n'avait pas vraiment confiance en ceux qu'elle ne connaissait pas. La bâtarde n'était pas très méfiante mais cette fille faisait naître trop de questions dans son esprit.

T'excuser ne servira à rien. C'est un peu tard puisque vous avez quand même changer. De toute manière je suis habituée dans ce monde d'imbécile illettrés incapable de comprendre le bonheur de la lecture.

Les yeux de Myria s'étaient glissés sur la foule en disant ses mots, envoyant moult regard sombre à ceux qui avaient le malheur de croiser ses iris brûlantes de colère. Elle n'était pas vraiment énervée. Juste rendue à craint par sa tenue boueuse et l'impossibilité d'avoir du calme.

Tu n'as pourtant pas l'air d'être comme eux. C'est la première fois que j'entends une chanteuse capable de chanter dans une autre langue que la commune.

La question était sous entendue dans ses mots. Elle voulait savoir l'identité de la jeune femme. Une simple roturière ne pouvait être aussi intelligente et n'aurait jamais eu accès aux connaissances qui entraînaient la peur des pauvres hères.

2


You talk too loud and too much, but remember, you're just a girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le sang des nobles coulent dans nos veines | Leeven   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sang des nobles coulent dans nos veines | Leeven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Puisque dans nos veines coule le même sang [Pv Sophie Atlan]
» Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...
» Opium ♠ Je suis le poison qui coule dans tes veines.
» Glacé comme le sang dans tes veines || Heph', Sigyn, Gemma, Brook
» Le même sang coule dans leurs veines. [PW Simor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Bief :: Villevieille-
Sauter vers: