RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

Partagez | 
 

 Nous nous souvenons ! Feat Ysilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le chevalier aux Runes
avatar
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris

Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 625
Date d'inscription : 29/07/2016

MessageSujet: Nous nous souvenons ! Feat Ysilla   Sam 3 Juin - 13:19





 
Nous nous souvenons
*******
Semaine 4, Lune 12, An 298

 
Ville portée de souvenirs douloureux, appartenant autant au passé qu'à l'instant présent. Andar Royce avait vu sa vie se briser en ce lieu, à l'époque de la dernière grande guerre. Il n'était alors qu'un écuyer qui suivait les ordres, un enfant de treize ans qui s'était retrouvé éloigné autant de son mentor que de son frère du coeur. Deux personnes qui portaient le nom de Tully, nom réduit en cendres par celui qui se tenait sur le trône de fer, à présent. Andar était resté des semaines enfermées dans un cachot à l'attente de son procès, étant resté silencieux tout le long et se perdant même dans les méandres de son esprit vers la fin. Une part de lui, tout ce qu'il avait été jusqu'à la rébellion était mort à Port-Réal et revenir en ce lieu ne pouvait que lui rappeler tout cela, tout ce qui avait tendance à le tourmenter. Mais, là, il ne pouvait se laisser aller, ni se plonger dans l'alcool pour oublier tous les problèmes. Sa soeur avait besoin de lui, sa femme avait besoin de lui, mais surtout, il devait faire honneur à son père qui dépérissait à vue d'oeil.

Le chemin du Bois-au-roi jusqu'à Port-Réal s'était fait aussi rapidement qu'ils avaient pu. Yohn Royce, cette force de la nature avait réussi à ne pas sombrer, le lait de pavot l'avait aidé à apaiser légèrement la douleur, mais il n'y avait que dans la capitale que des soins allaient pouvoir se faire. Escorter jusqu'à une chambre du Donjon Rouge, les heures passèrent et le Mestre Pycelle fut étonné de le voir toujours en vie. Un petit espoir s'était installé avant que l'infection n'apparaisse. La douleur et la fièvre qui ne faisait que s'intensifier emportèrent l'esprit du seigneur. À chaque fois qu'il ne dormait pas, Yohn se retrouvait à halluciner, pouvant même se montrer assez violent au niveau de ses paroles comme de ses gestes. Andar était resté près de lui, ne quittant pas son chevet malgré le déchirement de le voir disparaitre à petit feu pour devenir cet homme méconnaissable. Au fil des jours, le chevalier se mit même à prier les anciens et les nouveaux dieux de l'emporter, il ne voulait plus le voir souffrir, mais Yohn semblait s'accrocher à la vie, comme le guerrier qu'il avait toujours été jusqu'à l'épisode avec le sanglier.

Cela faisait quelques heures qu'Andar se retrouvait seul avec son père. Il avait ordonné qu'on fasse sortir sa soeur, quand celui-ci s'était mis à divaguer et surtout à crier. Son rôle était de protéger Ysilla et il ne souhaitait pas qu'elle garde se souvenir de leur père. Non, elle ne devait se souvenir que de l'homme qu'elle avait connu et non pas celui dans ce lit. Finalement, le Mestre arriva à faire avaler une plante qui était censée le calmer et Yohn vint à dormir, comme son fils sur la chaise près de lui. Quand, il ouvrit les yeux, Andar fut étonnée par le calme de la pièce, l'odeur de la blessure était encore plus forte, . Se levant, ses mains se mirent légèrement à trembler, mais il devait savoir. Son coeur se serra quand il remarqua sa respiration qui pour le coup n'avait jamais été aussi apaisée depuis ses derniers jours. Le chevalier ne savait même plus ce qu'il avait espéré, le voir mort ou bien vivant. Posant sa main sur l'épaule de son père, les yeux de celui-ci restèrent clos et là, une sensation l'envahit, un sentiment qu'il connaissait bien pour avoir déjà vu des personnes au dernier instant de leur vie. Sans attendre, il ouvrit la porte de la chambre et ordonna à la première servante qui passa :

- Faites chercher ma soeur, Ysilla Royce.

Retournant à sa place initiale, il espérait que son père lutterait quelques minutes de plus pour qu'Ysilla puisse lui dire en revoir.


(c) khάη





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
avatar
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
Valar Dohaeris

Ft : Hailee Steinfeld
Multi-Compte : Jyana Selmy et Daenerys Targaryen
Messages : 275
Date d'inscription : 02/10/2016

MessageSujet: Re: Nous nous souvenons ! Feat Ysilla   Sam 3 Juin - 17:33

Le voyage jusqu’à Port Réal avait semblé durée une éternité pour la jeune Ysilla, ses prunelles noisettes ne cessait de se poser sur le corps de son père, sur cette blessure qui saignait. Mais Yohn Royce se battait avec force, comme un beau diable pour résister à l’Etranger qui venait jouer avec le nerf de la famille de Roche au Runes. Et pourtant le voyage avait été rapide malgré cette sensation. Ils avaient fait au plus vite pour atteindre la capitale, et le Donjon Rouge afin que mestre Pycelle puisse soignée le seigneur qui résistait grâce à au lait de pavot. La jeune fille avait alors commencé à espérer au rétablissement de son père, elle avait commencé à croire que c’était possible, qu’il serait bientôt de nouveau sur pieds. Mais le destin en avait choisi autrement. Une infection avait décidé de venir jeter le trouble et avait grandement dégradé l’état du vieux Lord. Ysilla avait voulu veiller sur son père, comme son frère. Rester auprès de lui, ne pas le quitter. Mais quand le lait ne l’assommait pas, il délirait. Andar avait préféré l’éloignée malgré ses protestations. En vain.

Alors la jeune fille faisait les cents pas dans sa chambre, se rongeant les ongles d’angoisse. Elle ne trouvait la paix que lorsque la fatigue prenait le dessus et qu’elle s’effondrait sur son lit, le visage rongeait par les larmes et la peur. Encore aujourd’hui, Ysilla faisait les cents pas sous les yeux de sa servante qui se sentait bien impuissante pour rassurer sa maîtresse, pour la consoler. Rien n’y faisait. Elle continuait à tourner en rond, enfermer dans ce corral qu’était ses appartements. Son ventre étant noué, son cœur battant de façon douloureuse, laissant les heures glisser entre ses doigts, ne sachant que faire pour aider son père, pour aider Andar. Elle se sentait terriblement impuissante de ne rien pouvoir faire, de laisser son père dans cet état qui ne faisait que se détériorer d’heure ne heure. Elle était terriblement mal et elle avait peur, terriblement peur de perdre son père, de devenir orpheline.

On frappa à sa porte et elle releva la tête. Une servante ouvrit la porte timidement et lui annonça que son frère voulait la voir, que c’était au sujet de Lord Royce. Le cœur d’Ysilla rata un battement, tandis que la panique commençait à prendre possession de son corps. Elle ne réfléchit pas plus longtemps et sortit en courant de ses appartements. Elle avala les couloirs et arriva devant la porte où se reposait son père et où Andar se trouvait. Sa gorge était nouée et elle n’osait entrer, elle n’osait frapper et entrer. Elle avait peur de ce qui l’attendait. Pourtant elle devait entrer. Elle prit une grande inspiration et poussa la porte. Les traits de son visage reflétait que trop bien son anxiété, ses craintes, sa peine. Elle n’arrivait pas à camoufler ce qu’elle craignait. Et l’ambiance trop calme de la pièce n’aida en rien à l’amélioration de son état. Elle s’approcha alors de son frère, le visage inquiet, les yeux rivés sur son père. Il semblait paisible, les yeux clos…calme…
« il…il n’est pas…Andar…dis-moi qu’il n’est pas mort… »

Sa voix se brisa, elle était morte d’inquiétude, de peur. Ses doigts trituraient sa robe pour les empêcher de trembler, elle luttait contre les larmes et contre cette boule qui lui nouait de plus en plus la gorge. Elle priait les Sept pour qu’il n’est pas encore passer l’arme à gauche.



We remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chevalier aux Runes
avatar
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris

Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 625
Date d'inscription : 29/07/2016

MessageSujet: Re: Nous nous souvenons ! Feat Ysilla   Dim 11 Juin - 10:16





 
Nous nous souvenons
*******
Semaine 4, Lune 12, An 298

 
Là dans cette chambre, le chevalier aux runes réalisait encore que tout était imprévisible, son envie serait de refaire le monde avec des si, mais ce n'était qu'illusoire, car ce qui était fait était fait,, et comme Brynden et Edmure Tully, son père viendrait à pousser son dernier souffle de vie dans cette ville maudite. Port-Réal était bien plus que l'ombre de ses cauchemars, il était son enfer à Westeros. Ici, il perdait ses êtres chers et se retrouvait toujours à être le survivant, celui que doit vivre avec le manque de leur présence. Andar devait se faire force pour ne pas oublier dans l'alcool, pourtant l'envie le dévorait de l'intérieur, comme la rage et la tristesse de voir son père, si fort, devenir cet homme victime de la fièvre. L'entendre, crier, raconter des périodes difficiles de sa vie, telle la mort de Kyle, son frère ou bien celle de sa femme en accouchant d'Ysilla ressortait souvent. Andar compris en ce jour, que tous étaient rattachés à des êtres perdus, des fantômes du passé impossible à vaincre. Encore, à ce jour, la culpabilité le rongeait par rapport à la mort des Tully et de ses frères d'armes et là, il s'en voulait pour la blessure de Yohn, pourquoi n'avait-il pas été plus rapide ? Il avait sauvé la vie du fils d'un homme que son coeur ne pouvait que mépriser, mais en contrepartie, c'était son père qu'il était en train de perdre. Ce père qui voulait le voir, avancer, mais pas oublier. Ce père qui gisait dans ce lit en ayant perdu l'esprit. Il était difficile de se dire que l'une de ses dernières paroles sensées était ce conseil vers les Targaryen, son père les détestait tout autant de lui, pourtant, il souhaitait qu'Andar fasse ce que lui n'avait jamais pu faire, une paix pas qu'en apparence, une paix qui lui permettrait lui-même d'avancer sans être emporté vers la folie dévastatrice des souvenirs douloureux.

Comme toute grosse tempête, tout devint plus calme et cette sensation lui fut étrange, jamais Yohn n'avait été autant apaisée ces derniers jours, son visage ne trahissait plus aucune douleur, il semblait réellement ne plus souffrir. Un instant, il pensait qu'il était mort, mais sa respiration était toujours présente, très lente, certes, mais il était encore en vie. Une seule certitude le possédait en cet instant, l'étranger viendrait bientôt le chercher et il fallait qu'Ysilla soit là pour lui dire en revoir. Andar n'avait pas eu cette chance avec les Tully ou même sa mère et il avait toujours regretté ce fait, alors il ne fallait surtout pas que sa soeur se retrouve dans cette situation. Par chance, elle vint vite le rejoindre, son visage reflétait son inquiétude, tandis que celui d'Andar se retrouvait fermé.

« il…il n’est pas…Andar…dis-moi qu’il n’est pas mort… »

Délicatement, sa main vint saisir celle de sa soeur, il ne lui était pas aisé de pouvoir parler de ses sentiments avec des mots, mais du moins, il put lui faire ressentir le propre tremblement de sa main. Il paraissait tenace d'un point de vue d'extérieur, mais il n'était qu'une âme détruite.

- Il n'est pas mort.

Pas encore. Le regard d'Andar se concentrait toujours sur la respiration de moins en moins perceptible d'Yohn. Tout se mélangeait dans son esprit, il était encore en vie, il avait toujours un père, mais une part de lui savait que cela faisait déjà plusieurs jours que le seigneur n'était plus, que son esprit s'était envolé de son corps, il ne restait qu'une coquille vide, mais une coquille qu'il aimait et ne voulait voir disparaitre. Comment était-il possible de vivre sans lui ? Yohn Royce lui avait toujours dit qu'Andar serait prendre sa relève, mais pour tout avouer, le chevalier aurait préféré voir son père vivre bien plus longtemps, même si cela voudrait dire qu'il ne serait peut-être jamais seigneur. C'était un titre important certes, un titre dont il ferait son maximum pour être à l'image de ses ancêtres, mais que valait le pouvoir face à un être cher ? Pas grand-chose dans l'esprit d'Andar.

- Ysilla, il est temps que tu lui dises en revoir. Laissons-le rejoindre notre mère.

Ils pourront enfin se retrouver, jamais Yohn ne s'était remarié, pourtant cela remontait à plus de seize ans, mais Ysilla Vanboisavait su s'installer dans le coeur du Valois et y rester même après sa mort. Finalement, son regard vint à se poser sur le visage si apaisé du Royce. Il ne souffrait plus, c'était vraiment un soulagement, jamais, Andar n'avait pu observer ses traits si attentivement et là, il comprit quand on lui disait qu'il lui ressemblait, il était vrai que si Ysilla avait hérité des traits Vanboisde leur mère, Andar lui avaient hérité des yeux bleus et structure de visage des Royce. Leurs souvenirs, ensemble, lui revenaient en mémoire, il avait l'impression de n'être qu'un petit garçon, un petit garçon qui devait laisser partir son père. Les larmes ne coulaient pas sur ses joues, mais à l'intérieur tout son être était effondré et tandis qu'il embrassa son père sur le front, un rapprochement qu'il n'y avait jamais eu entre les deux Royce, il lui murmura :

-Allez en paix, père.

Se relevant, il laissa Ysilla profiter des derniers instants de leur père et au moment où un silence s'installa, un râle puissant fut son apparition et la respiration du puissant guerrier fut close. Yohn Royce n'était plus.


(c) khάη





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
avatar
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
Valar Dohaeris

Ft : Hailee Steinfeld
Multi-Compte : Jyana Selmy et Daenerys Targaryen
Messages : 275
Date d'inscription : 02/10/2016

MessageSujet: Re: Nous nous souvenons ! Feat Ysilla   Dim 25 Juin - 10:15

La main de son grand frère vint prendre la sienne. Il tremblait malgré les mots qu’il prononça. Yohn Royce n’était pas encore mort mais au son de sa voix, au contact de cette main qui tremblait, Ysilla comprit que le temps était compté, qu’il ne restait plus longtemps à leur père avant que l’Etranger ne vienne l’arracher à leur présence. Il fallait lui dire au revoir désormais, le laissait partir. Une larme glissa sur la joue de la jeune fille, qui se sentait impuissante. Il fallait le laissait partir, le laisser quitter ce monde pour rejoindre surement un monde plus doux, où il pourrait retrouver leur mère qu’elle n’avait jamais connu. Une page se tournait, une nouvelle vie allait commencer, une vie avec Andar seigneur de Roche-aux-Runes. Une vie sans un père pour les guider, pour leur montrer le chemin. Il ne resterait que son souvenir.

Andar embrassa leur père sur le front en lui murmurant quelques mots avant de laisser la place à Ysilla qui tentait tant bien que mal de ne pas s’effondrer sur elle-même. Son cœur hurlait de douleur, une douleur sourde, sauvage. Elle n’avait jamais ressenti une telle douleur de toute sa vie. Elle s’approcha doucement du lit où reposait le seigneur de Roches-aux-Runes, elle glissa sa petite main dans celle de son père et la serra, cherchant cette poigne qui avait su la rassurer et la faire grandir durant seize années. Mais rien ne répondit. Elle murmura une prière silencieuse, sa gorge était trop serrée pour que sa voix ne puisse passer la barrière de ses lèvres. Elle luttait contre les larmes qui brouillaient sa vue. La jeune fille n’arrivait pas à se dire qu’elle était en train de passer son dernier moment avec son paternel. Plus jamais, elle ne pourrait voir son visage ou entendre sa voix. Lui dire au revoir n’était pas aisé, elle n’avait jamais dit au revoir à quelqu’un, c’était la première fois qu’elle affrontait la mort en face, qu’elle était confronté à cela.

Un râle puissant empli la pièce avant qu’un silence de plomb ne vienne assommer l’ambiance morbide qui régnait déjà. Les yeux rougis d’Ysilla se posèrent sur son père, le cœur battant, mais sa poitrine ne se soulevait plus. Il était partie. L’étranger venait de refermer ses bras sur le guerrier, sur son père. Elle prit alors conscience que c’était terminé, que Yohn Royce n’était plus de ce monde. La jeune fille ne put contenir ses larmes plus longtemps, des sanglots silencieux secouèrent doucement son corps, gardant la main de son père dans les siennes. Elle s’effondra, posant son front contre cette main qui allait commencer à se refroidir. Ses longs cheveux bruns se répartirent de part et d’autres de son visage, se collant sur ses joues humides. Sa poitrine lui faisait mal, chaque battement de son cœur était un véritable supplice et pourtant aucun son ne franchissait ses lèvres, pleurant en silence contre le corps sans vie de son père.

Comment continuer d’avancer après cela ? Jamais, elle n’aurait cru que cela se produirait quand ils avaient quitté le Val pour la capitale. Cet endroit était visiblement maudit pour les Royces de Roches-aux-Runes. Et même en temps de paix, la demeure des dragons leur était hostile. Désormais il ne lui restait que ces frères. Robar n’avait même pas pu dire au revoir à leur père. Ils allaient devoir rentrer avec qu’un corps et lui annoncer la nouvelle. Et il faudrait ensuite se reconstruire, tourner la page et avancer. Mais pour le moment, Ysilla ne savait pas comment faire. Elle se souviendrait de chaque moment passer avec son père, mais elle se souviendrait douloureusement du dernier moment de Lord Royce, de ce seigneur et père qui les avait aimés plus que tout. Ses yeux porteraient le souvenir car les Royces se souvenaient toujours.

Elle finit par légèrement se redresser et tourner son visage baigner de larme vers son aîné.
« Je veux rentrer à la maison… »


We remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chevalier aux Runes
avatar
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris

Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 625
Date d'inscription : 29/07/2016

MessageSujet: Re: Nous nous souvenons ! Feat Ysilla   Sam 8 Juil - 15:44





 
Nous nous souvenons
*******
Semaine 4, Lune 12, An 298

 
Les seuls témoins du dernier instant de vie de Yohn Royce furent deux de ses enfants. Il n'avait vécu que 48 ans, arrachés aux siens à cause d'un sanglier. Son fils ainé se l'était toujours imaginé présent à la naissance de ses petits-enfants, que ça soit lui qui leur raconte l'histoire ancestrale des Royce. Une vie bien remplie qui aurait duré bien des années, à tel point qu'Andar serait lui-même vieux quand son père rejoindrait l'étranger, mais cela ne s'était pas passé ainsi et jamais Yohn ne vivrait tout cela. Le chevalier aux runes se retrouvait envahi par la tristesse sans pouvoir, la laisser, sortir. Il se devait d'être fort, de ne pas sombrer dans cette ville maudite, ayant trop peur de ne pas pouvoir remonter et surtout de montrer ses sentiments aux habitants de Donjon Rouge. Quoiqu'il était prêt à tendre une main de paix envers Rhaegar pour honorer les derniers vœux de son père, il n'oubliait pas tout ce qui lui avait été pris en ce lieu. C'était comme tourné les pages d'un manuscrit rongées par le temps, certes l'histoire avançait, mais les pages montraient à tel point la vie faisait ses ravages et que les épreuves marquaient de son passage.

En cet instant, il se devait de soutenir sa soeur, d'oublier sa propre douleur. Plus qu'elle ne comptait dans cette pièce, ou reposait le corps de leur père. La protéger, lui apporter un avenir meilleur devenait ses objectifs. Andar ne voulait plus qu'elle ne vive un autre instant tragique de sa vie, mais il savait qu'il n'avait pas le pouvoir de l'empêcher. La vie pouvait être joueuse et méchante. Alors, son devoir était d'être là pour elle, du moins cela, il pouvait le faire. La voir s'écrouler près de leur père, lui serra le coeur, il ne savait pas comment l'aider, car lui-même se retrouvait bien démunis face à tout ça. Puis, quand elle tourna son visage recouvert de larmes, son regard se plongea dans le sien.

« Je veux rentrer à la maison… »

Rentrer, ce mot raisonnait en lui comme son seul espoir. Rentrer, revoir le Val, revoir Robar et les habitants de Roche-aux-runes, oui rentrer pour quitter cette ville maudite. Il pourrait faire une promesse de ne jamais revenir au Donjon Rouge, mais les aléas de la vie lui avaient appris que des situations l'obligeaient à rompre les promesses faites avec le coeur. Il garda donc cette idée en tête sans pour autant ignorer que malheureusement, il reviendrait surement à Port-Réal, un jour. Se penchant vers elle, il déposa ses lèvres sur son front et lui murmura d'une voix brisée par la douleur : 

- Je le veux aussi. 

Ils n'étaient resté ici durant ses longues semaines qu'à cause de l'état de Yohn, mais à présent, il était temps que leur père aille rejoindre ses ancêtres et repose dans la crypte. Andar ferait prévenir les grandes maisons, ainsi que toutes celles du Val pour leur annoncer la mort du grand guerrier Valois. Toute une histoire prenait fin avec lui et un autre devait commencer avec Andar, mais à ce moment précis, il ne se sentait pas à la hauteur de sa tâche. Reprenant contenance, il ajouta :

- Je vais régler quelques affaires et nous ramènerons notre père dans notre château.

Il n'oubliait pas vœux de son père, Andar se devait d'avancer sans oublier et pour le faire, il devait faire face à Rhaegar Targaryen, l'homme qui avait provoqué par une femme, une rébellion, l'homme qui avait détruit les Tully. L'homme qui lui serait le plus difficile de faire face de tout Westeros.

(c) khάη





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
avatar
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
Valar Dohaeris

Ft : Hailee Steinfeld
Multi-Compte : Jyana Selmy et Daenerys Targaryen
Messages : 275
Date d'inscription : 02/10/2016

MessageSujet: Re: Nous nous souvenons ! Feat Ysilla   Jeu 27 Juil - 18:09

Ysilla ferma les yeux douloureusement quand son frère vint déposer un léger baiser sur son front, murmurant qu’il désirait également retourner chez eux. Loin de la capitale et de ses malheurs. La jeune fille voulait revoir la brume du matin recouvrir Roche-aux-Runes, ressentir le froid humide de sa région mordre la peau de son visage, entendre le bruit des vagues se fracasser contre la roche de la côté, retrouvé la quiétude de ce château qui habitait sa famille depuis des centaines et des centaines d’années. Là-bas, elle pourrait tenter de faire son deuil, de chasser les images morbides de son esprit, tourner la page et oublier. Elle voulait oublier, ne plus sentir son cœur se serré avec douleur quand elle pensait à son père, ne plus avoir mal. La douleur emplissait son être, jamais elle n’avait autant souffert. Toutes les autres souffrances semblaient douces à côté de celle de la perte d’un homme qu’on plaçait au centre du monde.

Voyant son frère reprendre un peu constance, elle essuya d’un revers de manche, les larmes qui inondait ses joues mais c’était peine perdu car d’autres venaient dévalés ses joues rondes marquant son jeune âge. Des larmes désormais silencieuses mais qu’elle n’arrivait pas à faire cesser. Elle se demandait comment Andar réussissait à rester aussi infaillible face à tout cela. Il contrôlait ses émotions alors qu’elle n’arrivait même pas à faire stopper le flot continu de perle salées qui sortaient de ses yeux bruns. Pourtant, elle savait qu’il était autant affecté qu’elle par cette perte.

A ses mots, elle se releva, se remettant sur ses pieds. Etourdie par les larmes et les émotions trop violentes, Ysilla mit quelques instants à retrouver son équilibre et ses sens pour pouvoir sortir de cette pièce où l’ambiance était devenue lourde, pesante et triste. Elle voulait se retrouver seule, à l’abri des regards pour évacuer sa peine, laisser les larmes inondés ses joues sans que personne ne puisse la juger pour cette instant de faiblesse profonde, pouvoir pleurer son père comme une enfant le ferait. Elle en ressentait le besoin, ce besoin de solitude.
« Je…je vais te laisser à tes affaires alors…Je crois que j’ai besoin d’être un peu seule pour… pour digérer tout ça… »

Sa voix était tremblante mais n’était pas coupé par des sanglots, son corps n’était plus secoué par la tristesse, juste par des larmes dévalant ses joues. Elle arrivait au moins à ne pas pleurer entièrement, tentant de contrôler un peu sa peine, sa douleur, ne laissant pas la boule qui serrait sa gorge prendre le dessus. Elle laissa ses jambes encore tremblante la guider hors de la pièce. Elle était terrifiée de quitter cette pièce, elle avait l’impression d’avoir perdu son guide, celui qui lui éviter d’emprunter les mauvais chemins. Elle marcha comme un fantôme dans les couloirs avant d’atteindre sa chambre. Ce ne fut que par le pur des hasards qu’elle ne croisa personne. Elle congédia sa femme de chambre qui ne semblait pas vraiment rassurer de laisser seule la jeune demoiselle qu’elle servait, mais finit par obéir comprenant le désir d’Ysilla de pouvoir faire son deuil seul.


We remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Nous nous souvenons ! Feat Ysilla   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous nous souvenons ! Feat Ysilla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Nous ne nous souvenons pas des jours, nous nous souvenons des moments» (scénario - Andreas L. Swan)
» [UC] "Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même" F. de la Rochefoucauld
» Nous nous sommes déjà croisé ! [ft. Danel]
» Pourquoi fêter le 1er mai? Jean Erich René Miami le 1er mai 2009 Nous nous co
» Nous voyageons à chaque pas que nous faisons. | Plume d'Ange |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: