RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !
MAJ le week end du 1/2 juillet Wink

Partagez | 
 

 Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Couronne
avatar
Couronne
Valar Dohaeris

Ft : Ece Çeşmioğlu
Multi-Compte : Tyta Frey
Messages : 68
Date d'inscription : 25/05/2017

MessageSujet: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Sam 27 Mai - 17:30

Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres

   
An 298 Lune 11 semaine 4

   


   
Baela & Lucerys

   
Baela Solverre était arrivée depuis une semaine à Port Réal, cette ville était à la fois très belle mais aussi très surpeuplé, elle avait l'impression d’étouffer un peu. C'est pourquoi,elle hercha un petit jardin ou pouvoir lire sans être dérangée. La maison que les Solverre à Port Réal était proche du septuaire de Baelor sur la rue des sœurs. Une rue assez jolie ou se trouvait aussi quelques jardins publics dont certain étaient abandonnés. Baela décida d'allée à un jardin qui était plus proche de la fosse au dragon que du septuaire. Son cousin Baelor décida au moins de l'accompagnée sur le chemin mais la laissa tranquille car il savait bien qu'elle aimait avoir son calme autour d'elle. Il y avait un petit banc proche d'un joli rosier, le rosier avait de magnifique fleurs blanches. Baela avait pris deux livres qu'elle trouvait intéressant pour s’occupe durant l'après midi. Le premier était un livre sur la conquête d'Aegon, elle aimait toujours le lire alors que le second était un ouvrage sur la religion des sept. Elle s'installa en faisant attention à sa robe bleue clair avant de s'asseoir. Le soleil laissait une belle luminosité à cet endroit et elle s'était mis dans un coin plus caché de ce jardin. Baela mettait souvent un voile blanc pour éviter d'attirer trop les regards sur elle. Elle commença par prendre le livre sur les Sept. Baela alors qu'elle lisais tranquillement, entendit des bruits de pas venir dans sa direction. Elle s’étaie mis là pour éviter d’être dérangée mais on dirait que certains se fiche de cela. Qui qui est là ? Elle ne pouvais s’empêcher de bégayée dès quelle prenait la parole. La personne devait se rire d'elle, elle devait surement se moquée en l'entendant. Elle n'avait que des livres pour se protéger, ce n'était rien même si cela pouvait faire mal. Baela ne pouvait rien faire si elle ne savais pas. Elle ne pouvait se concentrée sur son livre alors elle le ferme et observa les alentours en ne voyant rien de bien suspect. Le bruit alors s’intensifia pour laisser place à un jeune homme qui fut aussi surprise qu'elle. Qui qui êtes vous ? Alors qu'elle disait cela, elle eut honte d'elle même pour ne pas souhaiter une bonne journée. Oh désolé, je, bonjour à vous. Je je suis Baela Solverre. Il fallait tout de même qu'elle soit assez polie en face de ce garçon. Pourquoi un garçon pouvait venir la déranger dans sa lecture passionnante.
   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon des Mers
avatar
Le Dragon des Mers
Valar Dohaeris
Ft : Edward Speelers
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Sam 27 Mai - 18:51

Je ne fus pas réellement surpris de croiser quelqu’un, un peu plus par la réaction de la jeune fille en face de moi, cela dit. Je pris quelques secondes à répondre, étudiant d’abord ses traits pour voir si elle m’évoquait quelque chose… Mais non. Ma mémoire étant d’ordinaire plutôt bonne, je devais ne jamais l’avoir croisée, ce que son nom me confirma.

- Baela Solverre…

Je me répétai le nom à voix basse pour mieux le retenir, aucun signe distinctif tel qu’un symbole quelconque ne permettait de voir si elle était d’une maison quelconque. En tout cas, le nom ne me disait rien. Honte à moi si il était noble. Une féminisation d’un nom de roi pouvait me l’indiquer, mais Baelor était plutôt aimé, alors même des gens normaux pouvaient décider de lui rendre hommage, ce n’était pas si improbable que cela.
Je souris légèrement en constatant qu’elle ne m’avait pas reconnu à ma broche turquoise en forme d’hippocampe, ornant ma poitrine. Le reste de ma tenue était relativement sobre, sans être de mauvaise facture, car je préférais faire des tenues ostentatoires une exception pour les grands moments. En somme, j’étais vêtu de blanc, avec de discrets ornements turquoise. Un fourreau et une épée pendaient à ma ceinture, elle aussi turquoise.

- Compte donné les circonstances, vous m’excuserez si je ne vous baise pas la main, je rencontre rarement des jeunes filles dans ces conditions… Je suis Lucerys Velaryon. J’ai l’air de vous avoir troublée, devrais-je partir ? Je trouverais un autre jardin, je n’en doute pas.

J’essayais d’avoir l’air amical, ce qui n’était pas vraiment dur avec mon sourire angélique. Son comportement avait le mérite d’être totalement opposé à son faciès, plutôt sévère pour moi. Cela ne la rendait pas pour autant laide, mais j’avais développé une préférence pour des traits plus doux. À part cela, rien ne la rendait particulièrement belle. En bref, c’était une femme quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Couronne
avatar
Couronne
Valar Dohaeris

Ft : Ece Çeşmioğlu
Multi-Compte : Tyta Frey
Messages : 68
Date d'inscription : 25/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Mar 30 Mai - 20:48

Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres

   
An 298 Lune 11 semaine 4

   


   
Baela & Lucerys

   

Un Velaryon, quelle sotte,  Baela aurait put le reconnaître par sa broche ou ses couleurs. Et puis, il avait le physique des Valyrien. Heureusement qu'elle n'était pas tombée sur un membre de la famille royale, elle se serait sentie vraiment bête. Pourquoi ne pensait il pas qu'il pouvait lui baiser sa main. Ne paraissait elle pas assez noble pour lui ? Elle portait sa robe bleue claire avec son voile blanc pour cacher ses cheveux et éviter de trop attirée les regard certes mais on pouvait la reconnaître comme noble. Le livre des Sept fut laissé de coté bien que toujours ouvert à la page qu'elle était en train de lire. Le garçon en face d'elle semblait assez gentil mais elle ne savait que pensée. Pour montrer son désarroi, elle serra son collier dans sa main avec un certain stress. Son collier était une simple étoile en or qui avait sept branches. Baela prit un peu de courage pour essayer d'alignée quelques mots. Oh non, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez rester ici. Ma famille sera heureuse que je ne sois pas seule. On ne sait jamais sur qui on va tomber.   Le jeune homme en face d'elle avait une épée qui pourrait la protéger d'éventuelles attaques. Elle espérerait juste qu'elle soit avec un homme bien, cela devait être le cas vu qu'il était d'une bonne famille. Larmarck était pas très loin du fief familiale et si ses souvenirs étaient son père y était déjà aller. Veniez vous pour lire ? S'il était ici pour le même objectif, peut être que Baela pourrait un peu moins être timide. Je suis arrivée depuis une semaine avec ma famille. Nous faisons un pèlerinage au septuaire et mon père voulait qu'on le représente auprès d'autres nobles. Réussir à dire autant de longues phrases la surprit fortement car cela ne lui ressemblait pas.
   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon des Mers
avatar
Le Dragon des Mers
Valar Dohaeris
Ft : Edward Speelers
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Mar 30 Mai - 21:17

Je l’écoutai en hochant la tête de temps à autre afin de lui indiquer que je restais attentif. La jeune fille semblait timide, mieux ne valait la mettre davantage mal à l’aise. Mes yeux s’arrêtèrent sur son bouquin, puis sur la croix à sept branches autour de son cou. Un peu de lumière vint l’éclairer, lui donnant pour un court instant une brillance solaire, ce qui me permit de déduire qu’il s’agissait là d’or.


- Solverre…


À nouveau, je susurrai le nom, fouillant dans ma mémoire. Une réminiscence du passé m’indiqua qu’un dénommé Guncer Solverre s’était déjà rendu à Lamarck. La raison de ce déplacement ne me revint pas, mais cela couplé aux autres élément constituant un faisceau de preuve suffisant pour comprendre que mon interlocutrice avait le sang noble.


- Un pèlerinage ? Intéressant, il est rare de voir des gens si pieu parmi les nobles de la capitale… Ou peut être que d’avoir le Septuaire de Baleor sous notre nez nous donne l’impression de ne pas avoir besoin d’en faire. Je ne venais pas réellement pour lire, simplement pour flâner ou rêvasser. L’air du Donjon Rouge me lasse parfois, et dans ces moments, je cherche un brin d’air dans cette ville puante. Pourquoi votre père souhait-il être représenté ? N’est-il pas en mesure de se déplacer pour des raisons de santé ? Excusez-moi si j’ai mal compris, mais à vous entendre, il n’est pas ici. À moins que ce soit en raison d’obligations… Ce serait compréhensible. Accessoirement, de quoi traite le livre à côté de vous ?


Son prénom le sous entendait largement, mais Baela me paraissait relativement pieuse. À vrai dire, pour peu, on la confondrait avec une Septa, et bien qu’informé sur les divers foi existantes, notre échange pourrait vite devenir gênant pour mon humble personne, n’étant pas le plus pieu des hommes. Quitte à prier des dieux, j’aurais préféré qu’ils soient valyriens, mais ils étaient mort avec le fléau, ou peut être l’avaient-il provoqué eux-même ? Ou peut être n’avions-nous pas de dieux et furent punis par ces derniers pour notre vanité… ? Beaucoup de théorie invérifiable, c’était de toutes manières la base de toute religion, attribuer des faits à la providence, une entité surnaturelle, de sorte à fermer tout débat plus raisonnable. Enfin, la foi en sauvait certain, en perdaient de nombreux autres, du moins à mon sens. Cela dit, croyant(e) ou non, tout le monde méritait de la sympathie… au début.


Homo Homini Lupus Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Couronne
avatar
Couronne
Valar Dohaeris

Ft : Ece Çeşmioğlu
Multi-Compte : Tyta Frey
Messages : 68
Date d'inscription : 25/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Mar 6 Juin - 22:15

Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres

 
An 298 Lune 11 semaine 4

 


 
Baela & Lucerys

 

Baela Solverre se sentait assez mal à l'aise, bien qu'elle savait que rencontrez une personne comme celle ci était intéressant, elle ne pouvait s’empêcher d'avoir un peu peur du flot de questions de son interlocuteur. Son père lui en voudrait si elle n'est pas courtoise avec le jeune Velaryon en face d'elle. En effet, elle se devait tout de même d'avoir des rencontres avec des gens proches de la famille royale ou tout simplement des nobles et comme son père n'était pas là, elle se devait de bien le représenter. Oui, cela faisait longtemps que mon père avait ce projet. Le septuaire de Baelor est vraiment magnifique. Je n'ai jamais rien vue de pareil, en même temps, je n'ai jamais quittée mon ile. Baela fit une pause, elle venait vraiment de le dire tout haut. Cela la gênait un peu car elle était sure que le garçon en face d'elle avait dut beaucoup voyager. Il parla du donjon rouge, était il ami d'un membre de la famille royale ? Vous habitez au Donjon Rouge ? Vraiment ? La surprise se lisait bien dans la voix de Baela en se demandant si elle était tombée sur un jeune homme important à la capitale.  Les questions sur son père génèrent Baela, il avait plutôt envoyer son oncle Gunthor pour le représenter en temps qu'héritier et ils avaient été rejoint par les trois frères Rambton. Oh non, mon père va très bien, ne vous inquiétez pas. Il a m'a envoyé ici ainsi que mon oncle et mes trois cousins pour représentez notre famille. Et puis cela faisait longtemps qu'un Solverre est venu à Port Réal. Mon oncle étant l'héritier, c'est lui le représentant plus officiel. Il a conseillé à mon père de me faire venir ici. Il faut bien qu'il y ait un Solverre à Sweetport Sound.   La question sur son livre surprit Baela, n'était ce pas évident avec la couverture ? Pour l'instant Baela ne comprenait pas vraiment les gens de la capitale. C'est un livre sur les Sept et l'histoire de cette religion ainsi que son évolution dans l'histoire. Il y a aussi certaines prières et explication sur les différents ordres. C'était un livre assez long mais très intéressant, que Baela aimait bien lire. Elle ne savait quoi ajoutez donc elle se tut pour voir les réactions du jeune homme.
 

 
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon des Mers
avatar
Le Dragon des Mers
Valar Dohaeris
Ft : Edward Speelers
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Mar 6 Juin - 23:27

Ma tentative de mettre la jeune femme plus à l’aise semblait peu effective, moi qui pensait pourtant pouvoir dévier son attention vers autre chose que le stress de la rencontre avec un inconnu, en entamant la discussion… Mon problème résidait-il dans le tact ? Ou me montrais-je gênant par mon intonation ? À moins que le fait d’être aussi à l’aise s’avérait plus déstabilisant qu’autre chose ? Les gens manquant de confiance en eux s’avéraient souvent impressionnées lorsqu’elles se retrouvaient face à un individu semblant sûr de lui. Peut être que ma faute venait de là…

Je fus agréablement surpris lorsque le silence, un tantinet pesant, fut brisé par une réponse, bien que le timbre de la voix la portant donnait un air hésitant à la jeune femme. Il me paru même apercevoir ses jolis yeux couleur noisette se baisser entre ses quelques phrases -on aurait probablement pu les compter sur les doigts d’une main-, mais bon, c’était un début de conversation. Peut être qu’il me faudrait avoir une approche empreinte d'une certaine relativité pour en apprécier la profondeur, qui s’annonçait légère… Mais au moins, je ne m’ennuierais pas. Un autre élément surprenant, pour moi du moins, fut de la voir si étonnée, voir même hébétée, de m’entendre énoncer le Donjon Rouge. Était-ce si incroyable pour elle ? Sans doute, si elle n’avait effectivement jamais mis les pieds sur le continent…

- C’est peut être un raccourci un peu rapide, mais facile à prendre, que de déduire que j’y vis… Non ?


Je pris plaisir à installer cet infime suspect, curieux de voir si cette petite question rhétorique capterait son attention, avant de reprendre.

- Mais oui, j’y vis. On pourrait dire que le Donjon Rouge m’est ce que le pâturage est aux animaux que l’on élève dans les campagnes. Ou devrais-je plutôt parler des corrals dans ma comparaison ? Enfin, peu importe, les deux fonctionnent, à mon sens. Dans tous les cas, vous êtes perspicace !

Peut être qu’un compliment rendrait la situation plus confortable et supportable pour elle… Mais je vis davantage de malêtre en elle après avoir posé la question sur son père… Fâcheux. Je saisis la broche accrochée à ma boutonnière, la serrant un petit peu fort en faisant mine de la remettre en place afin de cacher ma légère irritation, tentant de me montrer souriant.

- Oh, je vois. Vous pouvez donc vous adonner à des activités plus… Récréatives, j’imagine ? Comme la lecture, à moins que l’on ne vous force à lire cet ouvrage ?

J’ironisai légèrement, l’humour pouvait alléger l’atmosphère pesante… Il me semblait avoir vu ce tuyau dans un livre, ou peut être l’avais-je entendu de la bouche de je ne saurais plus dire qui, mais qu’importe, tant qu’il fonctionnait. J’écoutais attentivement, hochant la tête de temps en temps, son explication.

- Eh bien, vous semblez aussi pieuse qu’un cyclope est borgne !


Une nouvelle tentative d’ironie, cette fois un peu lourde mais bon… Tout était bon pour essayer de rendre la situation moins gênante, pour elle comme pour moi. Mon rire forcé dû lui paraitre aussi agréable q’un coassement, d’autant plus qu’au même moment, je dû me forcer de retenir un rôt qui me brûla légèrement la gorge. Je me tins d’ailleurs ensuite l’estomac. Avais-je abusé d’oignons, encore une fois ? Cet aliment si simple s’avérait parfois si bon… Et je devais être réellement ennuyé pour songer à ça en pleine conversation avec une femme pourtant agréable à toiser. Je tentai le tout pour le tout en jouant la carte de l'honnêteté, surtout afin d'éviter le ridicule ou la bizarrerie.

- Excusez-moi, je dois dire que vous me paraissez crispée et j'essaie de faire preuve d'artifices divers, tel que les compliments, l'humour ou les comparaisons plus ou moins stupide... Pour vous mettre à l'aise. Mais je crois que c'est plutôt l'inverse qui se produit. Que faire pour que ma compagnie vous paraisse plus confortable ? Devrais-je vous laisser ?


Je pris un air concerné, voir hébété, tel un homme perdu face à une situation -ce que j'étais un peu. Peut être que cette rotation à 180 degrés soudaine de mon approche permettrait à la jeune Solverre de décompresser un peu ?


Homo Homini Lupus Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Couronne
avatar
Couronne
Valar Dohaeris

Ft : Ece Çeşmioğlu
Multi-Compte : Tyta Frey
Messages : 68
Date d'inscription : 25/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Jeu 8 Juin - 21:17

Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres

 
An 298 Lune 11 semaine 4

 


 
Baela & Lucerys

 

Baela pensait s’être encore trompée, il n'habitait pas au Donjon Rouge, certes c'était facile de faire le lien mais Baela se sentait presque confiant pour cela. Puis il partit sur des comparaisons, Baela sourit légèrement presque prête à se détendre. Il lui avait même fait un compliment, il disait qu'elle était perspicace. On disait souvent d'elle, qu'elle était gentille mais personne ne remarquait sa perspicacité. Le jeune homme en face d'elle semblait quelque peu énervé sans que Baela ne comprenne, elle était des plus polies, elle ne faisait rien de mal, n'est ce pas ? Des activités récréatives de quoi parlait il ? Et pourquoi pensait il qu'elle était obligée de lire ce livre. Baela ne comprenais plus le jeune Velaryon et fut perdue. Je suis désolée mais je ne vois pas en quoi lire ce livre serait une torture. Je le lis très souvent et c'est encore mieux à l’extérieur ou dans lieu qui change de l'ordinaire. Puis la comparaison de trop énerva quelque peu Baela, ne pouvait il pas être moins lourd. La jeune fille ne savait que faire surtout que le rire du jeune homme était vraiment forcé. Comment en était elle arrivée là ? Elle savait qu'elle était timide mais ce n'étais pas une raison de se moquer d'elle. Excusez moi, mais ... Elle fut coupée par le jeune homme qui s’excusa de son comportement. Il essayait de la faire rire ? Ou plus simplement de calmer son anxiété face à inconnu. N'avait il aucun savoir vivre.La question était intéressante et Baela se dit qu'elle pouvait essayer de continuée cette conversation en espérant qu'elle aille vers de meilleure auspice. Je m'excuse aussi, je n'avais jamais vue personne d'autres que les gens de ma famille et ma septa, alors je ne sais trop comment réagir. restez, nous pourrons trouvez des sujets de discussion. Comment est la vie quotidienne ici ? Je veux savoir les différences. Si vous n'avez rien d'autres de prévu, bien sur. Baela voulait savoir et découvrir comment vivre à la capitale.
 

 
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon des Mers
avatar
Le Dragon des Mers
Valar Dohaeris
Ft : Edward Speelers
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Ven 9 Juin - 1:03

Les déclarations de la demoiselle m’étonnèrent presque toutes. En effet, bien que le fait de se renseigner sur les divers religions, telles que le culte des Sept, de Rh’llor ou des Vieux Dieux, pour citer les plus connus, pouvait s’avérer intéressant, voir de l’ordre de la culture générale, de l’anecdote amusante ou distinguée à ressortir lors d’une discussion quelconque, et cela dans le but de meubler ou d’attiser la curiosité d’autrui… Il m’était difficilement concevable de lire un livre traitant de théologie de manière indéfinie. Il y avait plus concret, plus intéressant… Enfin. Tout le monde a droit à ses goûts, les choisis-t-on, ou les subis-t-on, d’ailleurs ?

Quant au fait qu’elle ne se soit jamais aventurée hors de son fief… Oh my. Comment était-ce possible ? J’eu d’abord cette réaction typique d’un habitant de la Capitale avant de me ressaisir. Quitter Lamarck relevait plus de l’exception que de la règle lorsque j’étais plus jeune, bien que j’ai eu le loisir de rencontrer d’autres gens que les membres de ma famille à la fois en me baladant sur l’île, en fouillant dans les armureries, bibliothèques, en m’entrainant ou lorsque nous recevions des gens suffisamment importants pour que je sois convié ou suffisamment insignifiants pour que je sois toléré -c’est à dire tout le monde, au fond.

Ma main se hissa jusqu’à mon front, que je déposai contre ma paume en soupirant. En bref, je donnai là ses lettres d’ors à l’art du facepalm.

- Sigh… La prochaine fois, je jouerais directement l’honnêteté avant de passer pour un parfait nigaud. Ah, quelle disgrâce… Enfin, personne d’autre que vous n’est là et on peut difficilement s’attendre à autre chose que de la déception venant d’une Maison en déclin, après tout. Je comprends mieux votre angoisse si vous n’avez fréquenté que vos semblables. C’est parfois dur à concevoir quand on vit au Donjon Rouge depuis quelques années ou lorsque l’on est un homme. Nous avons plus le loisir de voyager que vous, je présume ? Concernant le livre, je ne dis pas qu’il s’agit de torture que de le consulter… J’imagine simplement difficilement quelqu’un le lire plus d’une fois. La théologie est une discipline intéressante, digne de curiosité, que l’on peut considérer comme étant de la culture générale, mais je préfère les choses plus concrètes, comme étudier l’Histoire, la stratégie militaire, les armes, les légendes, les régions… Ce genre de choses. Enfin, chacun ses goûts je présume ? Vous avez l’air pieuse, en tout cas, chose rare dans une ville de débauche telle que celle-ci.

Je marquai une pause, reprenant mon souffle avant de m’asseoir sur un bain, pas trop loin mais pas trop proche d’elle non plus, il manquerait plus qu’elle se retende après s’être finalement un peu calmée.

- La vie ici… Je ne saurais dire. Je quitte rarement mes appartements, enfin, la chambre qui m’est attribuée. À part pour me rendre dans les bibliothèques du château, ou dans le jardin. Je me rends parfois en ville quand j’ai quelque chose à acheter, ou quand je cherche un jardin un peu différent… Il m’arrive aussi d’observer le peuple, de loin par prudence. Je peux me vêtir de haillons mais jamais je ne pourrais passer pour un homme simple à cause de mes cheveux, après tout. Sauf si je faisais comme Aegon V… Il a parcouru le royaume enfant, chauve, en servant un chevalier errant qui devint plus tard chef de la garde royale. Duncan le Grand, quelque chose comme cela. Un sacré exemple d’ascension sociale… Certains pensent qu’il tenait sa clémence pour le peuple de là, ça se tient. Qui de mieux pour comprendre les gens qu’une personne ayant fait le tour du pays en tant qu’individu pauvre ? Si mes cheveux n’étaient pas pour moi quelque chose de si indispensable pour m’occuper lorsque je m’ennuie, et si je ne devais pas représenter ma famille ici, peut être que je ferais pareil… Mais je m’égare. Tout cela pour dire que je ne connais pas si bien Port-Réal. J’espère ne pas vous avoir ennuyée avec ma tirade, je suis un homme bavard… Aegon, celui du présent cette fois, me reproche souvent de trop parler, trop expliquer, trop détailler… Enfin, peu importe. J’espère ne pas vous avoir perdue, ennuyée, ou endormie avec mon monologue.




Je ponctuai ma phrase d’un sourire bienveillant, mais portant des traces de gêne. Je me dis ensuite qu’il faudrait peut être lui poser des questions plutôt que de simplement répondre aux siennes, sinon, elle risquerait de penser que Lucerys Velaryon n’était rien de plus qu’un beau narcissique aimant uniquement parler de lui, d’à quel point ses loisirs sont nombreux, son savoir grand, et ce genre d’idioties….

Mais que lui demander ? Baela semblait tout avoir d’une Septa, la laideur et la bonne parole à part, mais peut être que cela viendrait avec suffisamment de temps -et quel gâchis ce serait. De plus, la jeune femme n’avait jamais quitté son fief avant de se rendre ici… Que pouvait-elle avoir d’intéressant à raconter ? Cela m’arrivait rarement, mais je me trouvais actuellement… Bloqué, inapte à lire la situation, trouver quoi dire pour qu’elle se sente intéressante et s’ouvre un peu…

Quoique, est-ce que l’inviter à parler ne la froisserait pas également ? Elle pourrait penser que sa compagnie m’ennuie au point de ne pas vouloir en dire davantage à mon sujet, et que de ce fait, je veuille abréger la discussion en la faisant énumérer le peu de chose que sa vie stérile doit contenir. Enfin, cette approche sonnait aussi illogique que réductrice… Cela ne la rendait pas fausse ou improbable pour autant.

- Est-ce que cela vous perturbe, de vous retrouver ici ? Une ville comme celle-ci est bruyante, on a pas le calme d’un fief paisible. Il arrive même que ce soit puant, parfois on croise des ivrognes, des prostituées, des déjections diverses sur les mûrs… Des enfants couverts de aillons… L’ironie étant que je ne suis pas réellement plus riche qu’eux. Mes fonds dépendent de Lamarck, qui dépend de Monford… Au final, seul mon statut m’empêche de finir comme cela.

Je conclu de manière légèrement lugubre malgré moi, cette réflexion s’étant faite seule, au fil de la discussion. J’affichai à présent un air plus concerné, un peu perdu dans mes pensées.


Homo Homini Lupus Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Couronne
avatar
Couronne
Valar Dohaeris

Ft : Ece Çeşmioğlu
Multi-Compte : Tyta Frey
Messages : 68
Date d'inscription : 25/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Dim 11 Juin - 13:09

Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres

An 298 Lune 11 semaine 4



Baela & Lucerys



La conversation semblait mieux se passer, en effet l’honnêteté était une vertu que Baela estimait. Bien qu'elle soit timide et mal à l'aise avec les personnes qu'elles ne connaissaient pas, Lucerys réussie à la faire un peu sourire. Et un rire arriva presque après qu'il se soit taper le front. Baela commença à l'écoutée, c'était toujours intéressant d'en savoir plus sur Port Réal et sur ce que pensait les personnes dans cette ville. Un mot surpris Baela, la maison Velaryon serait en disgrâce ? Pourquoi cela ? Son père n'en avait pas fait mention. Baela se devait d’en savoir plus sans paraitre mal polie. Le monologue continua avec des informations ou tout simplement des faits. Oui les hommes pouvaient plus facilement voyages, Baela voulait quant à elle plutôt découvrir Villevelle car Port Réal ne lui avait fait une bonne impression à part le septuaire, cette ville n'était pas si intéressante. Le jeune homme en face d'elle semblait un érudit qui savait bien utiliser les mots et l’épée à ceinture montrait qu'il était aussi un combattant. Baela voulut lui répondre dès à présent mais elle sentait qu'il reprenait son souffle pour lui parler de nouveau. Le jeune homme s'assit près d'elle tout en gardant une certaine distance. Il commença à lui parler de sa vie et le fait qu'il soit un érudit fut bien vrai, il semblait aimer lire et et être au calme. En effet, il ne pouvait guère passé pour un homme du peuple avec ses cheveux.  Et il raconta, une histoire connue, Aegon et ser Duncan le grand, deux personnages qui ont beaucoup vécus auprès du peuple. En effet Aegon l'invraisemblable était un Roi proche du peuple ou du moins qui avait essaye de les aider.
Le jeune homme était intéressant et savait capté son auditeur sans trop en faire. Baela écoutait alors une phase simple ou il disait connaitre le prince héritier. Il était aussi proche de la famille royale ? Et il ne l’ennuyait pas comme il semblait le penser, Baela aimait écouter et savoir par cette conversation, elle pourrait en apprendre plus de la vie d'ici.  Il lui sourit, alors qu'il finissait sa phrase et il semblait réfléchir un moment pour la suite. Et il conclut par une question sur ce qu'elle pensait de Port Réal. Baela ne savait par ou commencée pou répondre à tout c et le plus simple était tout de même de répondre aux questions dans l'ordre tout en Posant de nouvelles questions. Cela est vrai que les hommes ont plus de raisons de voyagé, pour des affaires ou juste des tournois. Il y a des tas de raisons, alors qu'une femme peut voyagé surtout pour aller chez son fiancé. Oh je lis d'autres livres, je vous assure mais la théologie est une discipline dont la famille Solverre a fait sa tête de proue. Notre blason est tout de mème sept étoiles et nous avons trois bateaux aux noms évocateurs Dévotion, Piété et Prière. Nous sommes arrivés à Port Réal avec Dévotion, il y a peine une semaine. Baela s'aretta un instant, pensant au bateau qui était très beau et avait toujours été son préférée. Aegon V était un homme proche du peuple, cela est vraie et je pense qu'en ayant vécue avec eux, il a sut ce qui serait le mieux. Vous avez l'air de connaitre beaucoup de faits, mes cousins sont des chevaliers et savent leur histoire de base mais sans plus. Vous connaissez la famille royale ? En même temps, les Velaryon ont toujours étés proche des Targaryen. Ne vous inquiétez pas, vous ne m'avez pas ennuyée, bien que je sois timide, j'aime discuter ou tout du moins écoutez. Baela s’arrêta encore avec un sourire aux lèvres tout en refleurissant à la dernière question. Il y avait plusieurs choses à dire sur la capitale. Et surtout du fait qu'il ne devait pas être l'héritier et juste un cousin de la famille. Cela est vrai que Port Réal n’était pas ce à quoi je m'attendais. La capitale devrait montrer une image parfaite et non pas cette accumulations de défauts. Enfin nous les Solverre aimons donnés un peu d'argent pour les pauvres assez souvent, on aide les orphelins et les miséreux. Ce sont de petits gestes qui ont toujours fait que ma famille est appréciée du peuple. Baela ne savait si elle continuait ou pas, devait elle poser de nouvelles question ou bien rester sur cela ? Je ne pense pas que la misère soit une chose facilement à enlever, il y a des pauvres partout et il faudrait beaucoup pour que cela change mais si on peut aider à notre façon. Je pense que je n'ai jamais autant parlée à quelqu'un. Et c'était vrai mais à ce moment Baela ne savait quoi d'autres ajoutée alors elle se tut.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon des Mers
avatar
Le Dragon des Mers
Valar Dohaeris
Ft : Edward Speelers
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Dim 11 Juin - 19:08

J’écoutais la jeune fille sans broncher, appréciant au final quelques peu ses traits. L’idée qu’elle consulte d’autres ouvrages me soulagea, quant au fait que la famille Solverre ai fait de la religion sa tête de proue… J’eu presque envie de lui demander ce que cela leur avait apporté. Je ne blâmais pas le fait d’aider les pauvres en lui-même, c’était d’ailleurs une bonne chose… Mais qu’est-ce que la piété leurs a offert ? Pas de renom, pas d’Histoire glorieuse, du moins à ma connaissance, pas de grandes terres particulièrement utiles, pas de mariages importants, du moins pas que je sache… Rien, la prospérité, peut être. Enfin, j’avais assez de problèmes avec le rehaussement de ma Maison pour me préoccuper des autres.

Je fus surpris de voir que ses connaissances sur le dernier Aegon ayant régné s’étendaient à ce point, à moins que je ne sous-estime l’éducation des femmes. C’était également possible, quoique je ne doutais pas qu’elles ne manquent pas de temps à tuer ou d’ennui, leurs occupations me paraissant pour ma part plutôt ennuyeuses, voir pénibles.

Le fait qu’elle avoue sa timidité, me repose une question derrière afin d’entretenir la discussion, me complimente, me parle un peu de sa vie, ou qu’elle me confirme que je ne l’ennuyais pas avec une certaine sincérité -du moins à en juger par son faciès et sa voix-, me retirèrent un poids. Passer du temps avec une fille que l’on ennui est rarement agréable… Et rarement productif, surtout. J’attendis qu’elle finisse avant de répondre.

- Je n’irais pas jusqu’à dire que je connais la famille entière… Il ne me semble pas avoir réellement déjà parler au roi, par exemple. Ni même à sa mère. J’ai déjà dû apercevoir une ou deux fois les princesses, peut être déjà échangé quelques mots avec, mais sans plus. J’ai parlé quelques fois au prince Viserys, mais ce n’est pas quelqu’un avec qui je passe du temps. Je suis plus souvent seul qu’autre chose, je dirais. Mais je suis assez bon ami avec le Prince Aegon et avec Robb Stark, même si ce dernier n’est pas de la famille royale… Du moins, si on regarde le sang. Ils l’ont élevé, il a toujours connu le prince… Peut être que son séjour parmi les dragons à fini par donner des ailes au loup, qui sait ? Enfin, ce n’est que mon avis.


Je souris, de nouveau de manière bienveillante, marquant une légère pause. Ce cher Jeune Loup n’apprécierait peut être pas cette remarque, mais ce n’était pas comme si cela allait un jour finir au creux de son oreille… Et au pire, peu importe. Il était aussi possible que venant de moi, il n’en ai rien à faire, voir accepte la comparaison.

- Je ne pense pas qu’être chevalier soit une excuse pour se contenter de connaissances de base. Je n’irais pas jusqu’à me dire érudit, mais le fait d’avoir été adoubé un jour ne m’empêche pas d’avoir un brin de culture. Chevalier ou soldat, en période de paix, ils ont souvent du temps pour s’adonner à des activités lubriques, boire, prier ou autre… Alors je pense qu’ils pourraient fréquenter les bibliothèques, si ils le voulaient. Le poids du savoir n’est rien comparé à celui d’une épée. Concernant la Capitale, je pense que tout le monde est d’accord par rapport au fait qu’elle ne mérite pas ce titre… Ou du moins, qu’elle ai un certain besoin de rafraichissement. Éradiquer la misère n’est pas possible, mais la diminuer serait un bon début… Enfin, peut être pour le prochain roi, qui sait ? Cela de dit, quels autres ouvrages consultez vous ?

J’essayai de faire preuve d’intérêt, ce qu’elle me racontait restant très sommaire, peu profond et donc pas très intéressant pour le moment, mais peut être qu’à force de l’encourager, j’obtiendrais quelque chose de plus savoureux… Même si sa vie semblait ennuyeuse à mourir, elle devait bien savoir penser, avoir des opinions intéressantes ou atypiques sur divers points, ou que sais-je ?


Homo Homini Lupus Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Couronne
avatar
Couronne
Valar Dohaeris

Ft : Ece Çeşmioğlu
Multi-Compte : Tyta Frey
Messages : 68
Date d'inscription : 25/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Mer 14 Juin - 19:47

Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres

An 298 Lune 11 semaine 4



Baela & Lucerys



La conversation plaisait à Baela, elle se sentait bien avec ce jeune homme. Cela ne lui arrivait peu souvent, mais le jeune Velaryon était un homme intéressant. Le fait qu'il connaisse un peu la famille royale fit plaisir à Baela, il connaissant surtout l'héritier du trône et aussi l'héritier du Nord. Baela réfléchit à ce qu'il disait et en effet, pouvait on dire que le loup était vraiment loup ? Baela attendit la suite avant de répondre tout en se disant que connaitre un peu plus les hommes d'ici ou tout simplement se faire des amis ferait plaisir à son père. Baela était d'accord avec le jeune homme par apport au fait que le chevalier se devait aussi d’être quelque peu érudit sur certain sujets. Et puis un chevalier pouvait aussi être un stratège ce qui rajoutait un peu plus de prestige dans son nom. La capitale était vraiment quelque chose d'assez différent ce qu'elle imaginait et Baela ne savait quoi en faire. En effet, une capitale se devait de représenter quelque chose de grandiose et ne devait pas être autant sale et puante. Oui le prochain roi devrait essayer de réhabiliter ce lieu et éviter de le laisser dans cette misère. La dernière question était sur ce qu'elle aimait lire, Baela était assez cultivée pour sa famille et aimait lire pour savoir de nouvelle chose. Je ne sais pas pour l'héritier du Nord, il faudrait que je le rencontre pour cela. Je n'aime pas me faire des avis sur les personnes sans les rencontrer. En tout cas, le Nord par les liens du jeune loup ici,
sera bien plus lié à la Couronne.
Et puis, le jeune loup pourrait se marier à une maison du sud bien qu'il serait plus logique pour lui d'essayer d'avoir des liens avec le Nord.  Et après la dernière rébellion, le nord n'était pas le plus amical avec la famille royale. Oui, la capitale n'est pas ce que je m'imaginais. Et vous avez raison, cette ville a besoin d’être réaménager et embellit. Le septuaire de Baelor est surement le seul bâtiment qui est digne de se trouver dans une capitale. Et le Donjon Rouge, je me demande comment est l’intérieur. Ce n'était pas vraiment une question mais la vérité, aller à l’intérieur du donjon rouge devait être intéressant. Oh j'aime beaucoup lire,
mais disons les livres d'histoire et de légendes sont ceux que j’apprécie en plus de ceux sur la religion.
Devait elle dire les livres qu'elle lisait ou bien juste en rester là ou encore essayer de partir sur une conversation nouvelle. Baela ne savait que trop dire alors, elle resta silencieuse.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon des Mers
avatar
Le Dragon des Mers
Valar Dohaeris
Ft : Edward Speelers
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Jeu 15 Juin - 0:53

J’acquiesçai aux dires de mon interlocutrice, confirmant silencieusement son affirmation. La présence du Jeune Loup ici limerait les crocs glaciaux du Nord pour au moins deux générations, peut être trois si il transmettait sa sympathie pour la famille royale à sa descendance… Bien que cela ne signifie pas grand chose. Les bêtes aimaient sauter à la gorge l’une de l’autre, d’autant plus lorsqu’une raison de présentait… Et quelle raison fut l’enlèvement de la soeur de Lord Eddard, ainsi que le meurtre de son père et son frère, alors héritier…

La vie de mon ami Robb n’était au final que le fruit des amourettes du roi, chose à laquelle je n’avais jamais songé après ces trois ans passés en partie à ses côtés. Ah… Pauvre homme, cela ne le rendait pas moins admirable et cher à mon coeur, mais pauvre homme…
J’avais presque envie de prendre la jeune femme se tenant face à moi en pitié, également. La pauvre avait jusqu’ici vécu enfermée dans son fief, baignée dans les superstitions des Sept… Si bien qu’elle m’avait l’air si prude que l’idée d’utiliser un bidet lui semblerait indécente… Je plaignais intérieurement, sans réellement compatir, son futur époux aussi bien qu’elle.

La jeune femme semblait admirative ou envieuse de ma personne, à y repenser. Peut être même me plaçait-elle sur un piédestal... Après tout, j’étais valyrien, d’une bonne famille, bien qu’en chute libre depuis plus d’un siècle, si bien qu’à y repenser, ce déclin continu devait sans problème détenir le record de la plus longue chute de prestige de l’Histoire de Westeros… Quoique, les Casterly n’étaient pas mauvais dans le domaine non plus.

- L’intérieur… Aussi rose que l’extérieur, quoique avec les jeux de lumière qu’offrent le soleil et les angles, certains endroits bien précis puissent parfois osciller entre divers teintes, allant de l’Alizarine au pourpre, voir magenta, en passant par une couleur proche de celle de la betterave rouge… Je l’appelle parfois le Château du Crépuscule tant il m’émerveille. Vous pourriez probablement vous y rendre et visiter, peut être même vous faire une amie dans les quartiers de laquelle vous pourriez passer du temps… Rien d’anormal à passer du temps entre filles, après tout.

Ma réflexion traduisit une sorte de sentiment d’injustice quelques part… Après tout, les filles pouvaient passer sept nuits ensemble sans problème alors qu’une heure seuls, avec ou sans lit, impliquait, dans l’esprit des gens, que les jeunes gens concernés se soient adonnés à des activités lubriques… Mes pensées furent interrompues, avortées, avant que je n’y perde, ce qui les auraient peut être faites éclater au grand jour… Le débat aurait été intéressant, mais je n’avais pas envie d’aborder de tels sujets avec la jeune fille et de me risquer à jouer au jongleur avec ses pensées et émotions, suffisamment faciles à heurter.

Je me contentai donc d’afficher clairement ma surprise, lorsqu’elle énonça ses goûts littéraires, identiques au miens. Était-ce l’intérêt qui se glissait lentement en contrebande dans mon esprit ? Cela devait être le cas, autrement, je n’aurais sans doute pas ressenti ce léger boost d’entrain, bien sûr modéré pour ne pas paraître étrange.

- Oh ? Pourriez-vous m’en citer quelques-uns ? Peut être avons-nous déjà consultés des ouvrages identiques, qui sait ? Ou peut être que j’en possède quelques-uns susceptibles de vous intéresser dans ma collection privée, que je pourrais peut être vous montrer, si vous le souhaitez… Enfin, je m’égare, contentons-nous de cette question pour le moment.

En effet, je ne souhaitais pas l’embarrasser, et si elle comprenait que mes bouquins se trouvaient dans mes quartiers, cela risquait de la faire rougir comme une chaudière en surchauffe, ou du moins, c’était l’impression qu’elle donnait… L’idée d’avoir faire une gaffe me stressa d’un coup, bien que cela ne se voit pas, si ce n’était peut être à ma main et mon poignet droit, légèrement agités. Je fis le choix de déposer ma paume sur la pierre froide du banc, la cachant dans l’épaisseur de mon corps, ce qui empêcherait à ma légère agitation de devenir contagieuse. Le silence retomba, perturbé occasionnellement par le battement d’aile ou le chant d'un oiseau. J’observai la Solverre, que le soleil décida de caresser par sa douce chaleur comme un amant, attendant sa réponse.


Homo Homini Lupus Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Couronne
avatar
Couronne
Valar Dohaeris

Ft : Ece Çeşmioğlu
Multi-Compte : Tyta Frey
Messages : 68
Date d'inscription : 25/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Lun 19 Juin - 10:38

Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres

An 298 Lune 11 semaine 4



Baela & Lucerys



Le soleil éblouissait les deux jeunes gens pendant leur conversation. Il comparait un château avec une betterave, voilà qui était amusant, en effet, le jeune homme avait des comparaisons assez bizarre. Visitez le Donjou Rouge pourquoi pas ? Mais aurait elle le droit ? Baela n'était pas quelqu'un de très courageux, il fallait se le dire, la jeune femme savait rester à sa place et elle n'oserait jamais aller au Donjon Rouge, sauf bien sur si elle y était invitée. Ceux qui était au donjon rouge faisait partie de la famille royale ou d'autres grandes familles, pouvait elle vraiment y aller ? Et s'y faire des amis, quelles idées étranges, elle ne connaissait que sa famille et ne savais rien d'autre. Oh j'aimerais y aller mais je n'ai aucune bonne raison. Je ne suis pas d'une grande famille ou d'une grande importance comme vous. Baela n'était que d'une petite famille mineure surtout connue pour sa charité et sa pieuté. Il lui demanda après un peu mieux sur les livres qu'elles lisaient, il y en avait plusieurs bien sur mais peut être essayer de séparer entre les travaux sur la foi, sur avant la conquête et sur les Targaryen. Oh comme vous vous en doutez, j'ai lue l'étoile à sept Branches, le livre qui explique que les rois et reines sont choisis des dieux, comme Hugo de la Coline, un roi Andal. Enfin j'ai plusieurs livres sur les Sept et chaque livre de prière aussi.  J'ai aussi lue, la vie des Grand Septon et le rôle de la foi dans certaines événements. Son père et sa Septa lui avait bien fait lire tout ceci mais Baela n'avait pas voulue s’arrêter là, elle voulait tout de même être cultivée. Et puis cela lui permettait de l'occupée un peu. J'ai aussi lue le livre sur les merveilles du monde connue, qui décrit des lieux intéressant. Le titan de Braavos qui doit être quelque chose à voir. Le mur est même mis comme une merveille, cela peut être surprenant mais en même temps, le lieu doit être assez imposant. Certains disent qu'il y avait aussi la grande tour de Villeveille. Je vous avoue que Villeveille est une ville qui me fascine pour son histoire. Baela aimerait aller voir cette ville et surtout la citadelle et le septuaire de ce lieu. La haute tour doit aussi être une vue intéressante. Pouvoir parler de ce qu'elle lisait lui faisait du bien et puis Lucerys semblait assez intéressant. Nous parlions du Nord, j'ai aussi lue les chroniques sur les Trois Sœurs. Ces îles ont toujours été une dissension entre les rois du nord et ceux du val. Et puis il ne faut oublier que les gens des trois sœurs en veulent aux deux régions pour le viol des trois sœurs. Il y avait plusieurs régions qui avaient des lieux ou ils s'étaient toujours battues. Mais le conflans était pour Baela, la région qui a toujours été marqué par des guerres. Meme la rébellion du cerf s'est finie par une bataille là bas et mort des Tully. J'ai lue, les différents acompte de la danse des dragons mais aucuns n'est vraiment neutre à ce sujet. Le septon Eustace était connu pour être un Vert et Munkun était lui pour les Noirs. Il y a toujours les histoires de Gyldayn mais beaucoup ont été perdus. Beaucoup de livre sont malheureusement biaisé par l'avis de l'auteur.
Certains livres étaient écrit par les gagnants et donc ceux qui avaient perdus était forcement toujours mis à mal. Après j'ai lue d'autres livres comme celui du roi Daeron premier et de la conquête de Dorne. La chronique de la guerre des rois à Neuf Sous par le mestre Eon. Ainsi que la vie de quatre rois par mestre Kaeth, qui explique assez bien comment s'est déroulé ces règnes.   Baela avait toujours aimée lire même les gros livres ne lui faisaient pas peur. Baela avait bien parlée pour une fois alors, elle s’arrêta pour laisser le jeune Velaryon dire son avis sur ses différents sujets.


© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon des Mers
avatar
Le Dragon des Mers
Valar Dohaeris
Ft : Edward Speelers
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Mar 20 Juin - 1:43

J’écoutais attentivement la jeune fille tandis que je savourais les caresses de l’astre solaire, ces dernières donnant à mon accompagnatrice une allure m’évoquant celle de La Femme vêtue de Soleil sa pieuté symbolisant pour moi son côté vierge et sa condition me rappelant la domination du Grand Dragon Rouge sur cette pauvre âme… La société patriarcale arborant ici les traits de l’immonde créature. Une critique bien hypocrite de ma part en tant qu’homme, cela dit.

Dans tous les cas, par delà les apparences, la demoiselle possédait une culture louable, surclassant celle de biens des Ladies, Lords ou Sers. Cela planta en moi les graines qui engendreraient pour fruit le respect.

Cependant, et malheureusement, je demeurais quelques peu ennuyé par la patte religieuse posée sur ses lectures. Je pouvais comprendre que sa famille, aussi liée aux Sept que les prêtres rouges à R’hllor, spécialise ses enfants dans la foi… Quoique cela ne concerne visiblement que les femmes, mais de là à s’y limiter autant… À ce compte là, je devrais faire honneur à l’hippocampe autour de mon cou et passer ma vie sur les mers, et me limiter à des connaissances telles que les vents, marées, côtes, voir la faune marine, au mieux… Une idée bien pathétique à mes yeux.

Affligé, je décidai -non sans arrogance et présomption- de modeler un peu son esprit, de sorte à le rendre un petit peu plus mondain. La mener au Donjon Rouge marquerait probablement un bon début, à n’en pas douter. Lui prêter un ou deux livres l’aiderait sans doute aussi. Le reste, le temps le ferait… Appartenir à une famille mineure n’interdisait pas de mettre les pieds au château, après tout. La noblesse restait le critère le plus important, bien que de l’y mener la place sous ma responsabilité… Chose peu dérangeante.

J’acquiesçai sans montrer mon air pensif, montrant mon intérêt pour la personne en face de moi. La voir si bavarde apporta un vent frais à la conversation, lui permettant de repartir tel un navire perdu au beau milieu de la mer.

- Vous placez trop le Donjon Rouge et les noms sur un piédestal, ma chère… La valeur d’une personne ne vient pas que de son nom, il existe des dames plus ou moins grandes aussi bien qu’il en existe de plus ou moins stupides. Il en va de même pour les hommes, croyez-moi. Monford en est le parfait exemple… Accessoirement, ma famille a plus d’histoire que de pouvoir, de cachet que de monnaie et son prestige demeure dans les vestiges d’un château autrefois majestueux, abîmé depuis la Danse des Dragons… Je vous rejoins d’ailleurs sur un point : l’Histoire dépend de l’écrivain, d’où le devoir de consulter plusieurs sources… Car les crocs des gagnants s’occupent régulièrement des déchiqueter l'image des perdants… J’ajouterais que, vous concernant, je vous placerais plutôt du côté des femmes possédant un bel esprit, contenu dans une enveloppe charnelle agréable à toiser, que même le soleil semble apprécier. Quant à moi… Je ne suis pas si important que cela, vous vous méprenez. Je ne suis que le fils du cousin du Lord, dernier dans la succession. Ni plus, ni moins. Je ne dois ma place ici qu’à mon âge et l’arrivée tardive de Monterys, l’héritier de Lamarck. Il est né lorsque j’avais onze ans, la peur de la fin de la lignée directe a conduit mon père à m’élever comme le futur héritier… Puis, puisque nous n’avions pas de représentant à la Cour et que notre Maison est à présent aussi brillante qu’une pièce d’argent oxydée, vous savez, recouverte de noir… Ils ont jugé bon de m’y envoyer. J’ai le même âge que le Prince, ils devaient espérer en tirer des faveurs… Je ne suis rien de plus qu’un ami d’Aegon. Mon importance est relative, mon humble personne remplaçable… Je n’ai d’utilité que tant que je suis en bon terme avec l’héritier des Sept Couronnes, et accessoirement, en tant que potentiel mariage. Mon « statut », si on peut dire ça comme ça, peut toujours intéresser et permettre un rehaussement… Enfin, je n’ai pas l’impression que l’actuel Lord s’en soucie. Cet homme ne sert à rien… Mais passons. Vous souhaitez voir le château, qui cristallise tant d’histoire que nous avons tous lu au moins une fois, je peux vous y mener, cela ne me pose pas problème. Les jardins y sont appréciables, moins tranquilles mais plus jolis qu’ici, la bibliothèque royale est plutôt vaste. Vous devriez vous y plaire. Vous êtes venue à la capitale, autant vous offrir un peu de rêve tant que vous y êtes.

J’achevai ma tirade, presque essoufflé, me rendant compte que mon teint pâle venait probablement de virer à un rouge betterave totalement ridicule… Ma langue, toujours aussi pendue, me paraissait à présent relativement sèche, soit dit en passant. Un peu de vin ou d’eau me feraient le plus grand bien. Mon coeur, momentanément privé d’oxygène, battait si fort que quiconque l’entendrait penserait qu’il pourrait éclater à tout moment… Une superstition bien idiote, gagnant en sens lorsque chacune des veines de son propre corps donne l’impression qu’une troupe de troubadours et de jongleurs joue dans son système circulatoire.


Homo Homini Lupus Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Couronne
avatar
Couronne
Valar Dohaeris

Ft : Ece Çeşmioğlu
Multi-Compte : Tyta Frey
Messages : 68
Date d'inscription : 25/05/2017

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   Ven 23 Juin - 14:52

Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres

An 298 Lune 11 semaine 4



Baela & Lucerys



La conversation continua avec un grand monologue du jeune Velaryon. C'était surtout son père qui lui parlait du donjon rouge et son oncle, elle ne voyait que de loin, était il vraiment comme elle se l'imaginait ? Il parlait aussi de sa famille qui avait tout perdue durant la danse des dragons. C'est vrai que les Velaryon s'étaient alliée à Rhaenerya, celle qui avait fait coulée le sang et dont la plupart des dragons n'avaient pas survécus. Mais l'histoire a toujours été facilement manipulable, même si les septon et les mestre se disent neutres, ils avaient toujours des intérêts dans un camp ou dans l'autre. Il semblait dire aussi que le nom de famille ne faisait pas tout, cela était vrai bien sur. Mais Baela ne se voyait pas trop jouée dans la politique, c'est pour cela qu'elle espérait que son oncle se marie et ait un enfant. Le compliment de Lucerys la surprit mais bon elle était la deuxième dans la succession après son père, elle avait bien sur quelque peu appris à pouvoir être lady Solverre. Le jeune homme la trouvait belle, cela était sympathique qu'un autre que sa famille lui dise cela, c’était peut être vraie après tout ? Alors Lucerys n'était qu'un cousin, cela n'était pas une place importante mais d'après ses dires les Velaryon étaient faibles. Mais Lucerys était un compagnon du futur roi cela pourrait s’avérer intéressant pour les Solverre. Elle savait bien que son père cherchait des mariages et des alliances pour que les Solverre ne soient pas oubliés. Puis il lui proposa une visite du donjon rouge, cela pourrait être intéressant mais il cela faisait déjà un petit moment qu'elle était dehors. Peut être pourrait elle rentrée à la villa des Solverre et l'accompagné plus tard ou bien y aller maintenant ? Mais d’abord, elle décida de parler un peu de ce qu'il avait dit. Si je dois avoir un avis sur le donjon rouge peut être que vous avez raison, je devrais le visiter pour le voir de plus près. En effet, voir et lire des informations n'était pas la même chose. Baela tait cultivée, elle connaissait beaucoup grâce aux livres mais c'était tout. Vous savez, mon père essai d'arranger des alliances pour qu'on se souvienne de ma famille. J'espère que mon oncle aura des enfants, je me voit mal devenir Lady Solverre bien que j'ai appris tout ce qu'il fallait pour m'y préparer.   Son père avait préférée lui enseigné à comment entretenir au cas ou son oncle meurt sans enfant. Et puis son père n'avait jamais voulue se remarier. Je ne pensais pas que les Velaryon étaient si faibles mais après je comprends que le seigneur veule y caché. Son père espérait des alliances avec les famille de la baie de la Néra, il devrait être intéresser d'éviter les Velaryon. Elle réfléchit un moment à la proposition du jeune homme, peut être devait elle acceptée mais pas pour aujourd'hui. Elle savait que Baelor pouvait revenir par ici et elle ne savait quoi dire comme explication. Peut etre que oui mais pas forcement aujourd'hui, ma famille et moi-même restons jusqu’à la lune 13. Nous pourrons toujours nous revoir. La villa des Solverre est sur la rue des sœurs, sur le porche, il y a les Sept étoiles et le bélier des Rambton. Peut être vous pourrez me retrouvée là bas.   Oui cela pourrait être une bonne idée de pouvoir allée voir le donjon rouge.


© DRACARYS



   Avec les Sept

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les livres sont un bons moyens de faire des rencontres (avec Lucerys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les livres sont le reflet de l'âme. [Pv Yulenka]
» L'Art de fabriquer de bons petits nègres. Dedikas pou nèg ki renmen BLAN
» « Le livre est l'opium de l'Occident. » le 12 avril à 14H21.
» les pierres nuit
» Pour ceux qui aiment se mettre sur la gueule. [Shinjiro & Noboru Versus Otsu & Haiko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de la Couronne :: Port-Réal-
Sauter vers: