RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Au Royaume des tout petits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 857
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Mar 6 Juin - 14:37

Au royaume des tout-petits

An 285 - La Gracedieu



Boadicée & Daemon Sand & Ulwyck Uller

Son bond ne lui servit à rien. L'adversaire l'évita et Ulwyck tomba sur le sol. Il sentit une douleur au genoux lors de la réception et lâcha la lame. A tâtons, il la retrouva rapidement et referma ses doigts d'enfant sur le manche de la dague. Il mit plus de temps qu'il ne l'aurait crû à se relever et l'autre attendait qu'il attaque à nouveau. Il fit un pas et sa jambe se raidit quelque peu sous la douleur de son genoux. L'autre le remarqua tout de suite fonça sur Ulwyck tel un bélier, l'attrapant au niveau de la taille et le plaquant fermement au sol. Il vit des étoiles et des chandelles mais continua de se débattre comme un beau diable. Malgré la force de son adversaire, Ulwyck bougeait mais ne parvenait pas à faire grand chose. Il sentit une poigne d'acier se refermer sur sa main. L'étreinte était douloureuse mais cela ne s'arrêta pas là. Le grand dadet soulevait le poignet d'Ulwyck puis le tapait contre le sol pour qu'il lâche sa dague. Une fois, deux fois puis cinq fois et il tenait bon mais à la sixième fois, il dût s'avouer vaincu et la lame rebondit sur le sol. L'autre le dominait de toute sa taille et le maintenait avec fermeté au sol. Son esprit semblait réfléchir à la meilleure attitude à adopter face à ce garnement de Uller. Daemon semblait toujours au prise avec son propre ennemi et Ulwyck ne pouvait pas lui porter secours.

«T'attend quoi gros balourd ? T'as trop de sable dans la cervelle pour agir ? Ou peut-être que tu as peur ?»

Même acculé, Ulwyck demeurait égal à lui même. Provocateur, arrogant et sûr de lui. Il était dans une mauvaise posture mais il en faudrait plus pour l'effrayer. Il vit le poing de son ennemi s'abbatre à quelques centimètres de sa tête puis il sentit ses deux puissantes mains passer autour de son cou et commencer à le serrer lentement d'abord puis de plus en plus comme s'il prenait confiance en lui. Le Uller commença par griffer les bras de son adversaire puis dans un dernier espoir sa main gauche chercha à tâtons la dague pendant que son autre main se refermait dans le vide, n'attrapant qu'un mélange de sable et de pierraille. La solution était peut-être là. Ce n'était pas quelque chose de très orthodoxe mais il fallait bien tenter le coup. Au moment ou ses doigts rassemblèrent ce mélange de poussière, de gravillons et de sable dans sa main, une voix loin d'être inconnue retenti alors que l'air se faisait de plus en plus rare dans ses poumons. Il s'agissait de la voir de Ser Ryon qui semblait venir mettre un terme à leur petites réjouissances. Il sentit alors les mains de son adversaire se desserrer quelque peu autour de son cou et sa bouche et ses narines happèrent quelques précieuses petites goulées d'oxygène. C'était un moment inespéré ! Le moment qu'il attendait avec impatience. Relevant son bras gauche, il balança le contenu de celui-ci dans le visage et principalement les yeux de son adversaire et précipita sa main droite en direction de la dague qu'il atteignit avec difficulté. C'était l'instant ou jamais de pouvoir briller par ses talents de combattant ! Concentrant sa force dans son bras et dans son poignet, le jeune Ulwyck mit toute sa conviction dans le coup de dague qu'il porta en direction de la gorge de son ennemi aveuglé.

© DRACARYS



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1475
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Mar 6 Juin - 14:37

Le membre 'Ulwyck Uller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 34


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil Noir
avatar
Le Soleil Noir
Valar Dohaeris
No foe may pass
Ft : Olivier Martinez
Multi-Compte : Leo Tyrell
Messages : 926
Date d'inscription : 19/06/2016

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Ven 16 Juin - 11:41

Au royaume des tout petits

An 285 - La Gracedieu



boadicée & daemon sand & ulwyck uller & Ryon Allyrion

Le bras qu’il avait enserré ne s’était pas révélé être celui d’un énième enfant de la Rhoyne, mais celui de Boadicée, fille unique mais aussi bâtarde de son ami, Loryn Wells, celui-là même qui l’attendait au dehors. Alors que la plupart des orphelins s’étaient déjà enfuis en direction des entrailles de la terre, un seul demeurait encore avec eux. Si l’héritier de la Grâcedieu n’avait pas reconnu leurs visages, il ne faisait plus de doute qu’à l’inverse les adolescents savaient qui était venu mettre un terme à la bagarre qui aurait pu dangereusement dégénérer. Et alors que la petite fille dont il n’avait toujours pas lâché le poignet entamait une plaidoirie toute consacrée à la défense de ses indéfendables camarades, l’éclat d’une lame dans la main de son écuyer acheva de confirmer ses craintes. Alarmé par le geste inconsidéré du Uller, il libéra enfin la jeune bâtarde. Il abandonna également la bride de l’étalon sombre qui, dans l’agitation soudaine, pris peur et s’en alla par là même où il avait entrainé les enfants de la Grâcedieu. Le maître d’arme qui demeurait à l’entrée de ce mystérieux passage se chargerait, Ryon l’espérait, de rattraper l’animal. Sans état-d’âme ni pour l’orphelin, ni pour son écuyer, sa main se saisit de la chevelure sombre et dense du petit étrangleur pour l’écarter sans ménagement du garçon qu’il tenait au sol. Ils avaient voulus se battre comme des hommes, avec violence et cruauté. Mais face à la douleur que lui infligeait le chevalier, il n’était plus qu’un enfant. L’adolescent aux vêtements usés ne lacha pourtant sa prise sur la gorge du Uller qu’une fois que la poigne du Soleil Noir l’eut forcé à se remettre debout. Pour terminer, sa botte vint frapper sans ménagement le poignet d’Ulwyck, l’obligeant à laisser choir la dague qu’il tenait. Assurément, une sévère correction s’imposait face à la conduite des trois enfants vivants sous la coupe de la lady de la Grâcedieu. Cependant, l’Allyrion demeura silencieux, et seul son regard sombre brillait de la colère et de l’exaspération qu’il ressentait. Ni Boadicée, ni Daemon, et encore moins Ulwyck n’avaient conscience de l’importance de leur découverte et de la gravité de la situation qu’ils avaient déterrer sans le vouloir. Le garçon dont il agrippait toujours la tignasse emmélée se débattait à peine, ses mains étaient portée à sa tête mais il n’osait porter la main sur celui qui l’entravait. “Amène-moi là où vous demeurez.” Libérant le jeune garçon, ce dernier s’exécuta, et à son tour il disparu dans les ténèbres du couloir creusé dans la roche, d’un pas trop rapide pour paraître serein. Ramassant une torche laissée à terre, Ryon s’adressa ensuite aux trois fugueurs sans les regarder. “Venez. Nous reparlerons de tout ceci ce soir.” Les coups et les blessures reçues par les deux garnements lui importait peu. Au mieux, cela leur servirait de punition, avant que d’autres sentences ne soient prononcées.
Des marches irrégulières et larges, composées de roches à peine taillées,  dessinaient un escalier qui devenait plus raide à mesure qu’ils avançaient. Bientôt le son des pas de l’orphelin, loin devant eux, fut accompagné d’un écho qui laissait deviner un lieu vaste et secret. La lumière de la torche devint inutile, alors que leur chemin était désormais éclairé par  les torches disposées au mur. Les bottes de l’héritier se trouvèrent à répondre du clapotis de l’eau, l’escalier était derrière eux. Le spectacle qui s’offrit alors à leurs yeux n’avait son égal nulle part à dorne. La salle qui s’étendait devant eux paraissait ne pas avoir de murs pour la délimiter, sans doute cachés dans l’ombre des profondeurs. Un nombre infinie de colonnes découpait l’espace, au pied de chacune d’elles, des feux qui brulaient dans de petits braseros éclairaient leur ligne simple et solennelle, jusqu’aux voutes qui se déployaient à une dizaine de mètres au-dessus de leurs têtes. Les sol, quand à lui, était couvert d’une fine pellicule d’eau reflétant tel un miroir l’image des colonnades. Ryon lui-même resta un instant coi devant l’endroit qu’il découvrait. Qui aurait deviné que les ruines du désert pouvaient cacher pareils secrets? Mais la voix d’un homme le sorti de la fascination qu’exerçait sur lui ce lieu. “Ser Ryon Allyrion.” L’homme qui s’adressait à lui paraissait à peine plus âgé. Sa chevelure étaient déjà copieusement parsemé de l’argent que le temps apportait avec lui. A côté de lui se trouvaient les enfants qui, quelques instants plus tôt, avaient été les adversaires de ceux l’accompagnant. Le vide et le silence autours d’eux laissait l’étrange impression qu’ils étaient loin d’être aussi seuls que celui qui parlait voulait le faire croire. “Que faites-vous ici?” La voix basse de l’héritier trouva un écho qui alla se répéter entre les colonnes, alors que le Rhoynar s’avançait vers lui. “Vous ne me reconnaissez pas, mais je me souviens de vous, Sir. Il fut un temps où vous veniez souvent à la rencontre de mon peuple, sur les rives du fleuve.” L’homme paraissait sûr de lui, presque hostile dans son attitude, bien que sa parole se voulait aimable. Cela l’Allyrion le percevait. “Vous voilà pourtant bien loin de ce fleuve aujourd’hui.” “Ces enfants ont agressé des orphelins de la Sang-Vert. Tout m’a été raconté. Ils se sont introduits ici et ont cherché des noises à nos fils.”  Auprès de l’homme qui invectivait Ryon, l’un des garnements paraissait retrouver l’assurance qu’il avait perdu à la vue du Soleil Noir, et son torse fin se bombait d’orgueil alors que ses yeux brillants s’en allèrent provoquer silencieusement les trois enfants de la Grâcedieu. “Ce qu’il s’est passé entre eux m’importe peu. Si je suis venu ce n’est pas pour régler cette affaire avec vous. Les bagarres d’enfants sont le moindre de mes soucis.” Le regard noir du futur lord balaya lentement l’immense salle, cherchant le signe d’un autre présence. Mais s’ils n’étaient pas seuls, alors ceux qui se masquaient à leur yeux s’étaient bien cachés. “Les lois de Dorne sont très claires. Les orphelins de la Sang-Vert vivent sur les rives du fleuve. La Maison Allyrion a été infiniment généreuse et juste envers votre peuple.” Ses yeux se plantèrent dans ceux tout aussi sombres du Rhoynar. “Et vous nous remerciez en occupant des lieux qui, s’ils sont délaissés, n’en appartiennent pas moins aux lords de la Grâcedieu. Je ne vous demanderez pas depuis quand cela dure. Je vous demanderez seulement de quitter cet endroit, regagnez le fleuve. Et n’abusez jamais plus de la bonté de Lady Delonne.”



Lancer de dès:
 






© DRACARYS


+Ryon Allyrion+
"aahh...une maison, trois enfants...et tellement de fenetres " - Morticia Addams

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1475
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Ven 16 Juin - 11:41

Le membre 'Ryon Allyrion' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6' : 4


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bâtard de la Grâcedieu
avatar
Le Bâtard de la Grâcedieu
Valar Dohaeris

Ft : Gaspard Ulliel
Multi-Compte : Elia Sand
Messages : 1360
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Ven 16 Juin - 18:51

Au royaume des tout petits

An 285



Boadicee&Daemon&Ulwyck

Après s'être débattu, tortillé pendant d'interminables secondes, après avoir jeté en direction de l'adversaire qui l'avait lachement attaqué dans son dos ses poings, ses pieds et  autant de coups de tête, Daemon était maintenant obligé de reconnaitre sa défaite. Son père était arrivé, soulignant la puérilité de leur bagarre, mais aussi  la raclée que les orphelins étaient en train de faire subir aux fils et à la fille de Dorne. Haletant, il laissa son bras libre retomber le long de son corps. Ses muscles étaient trop endoloris d'effort pour qu'il   fit le moindre geste à l'encontre de l'orphelin et il se contenta donc d'attendre que l'autre le libéra en le fustigeant d'un regard noir.
Quand l'adolescent le lacha enfin, le brun s'écarta avec un grognement d'animal. Dans sa hâte d'échapper à celui qui le retenait, son pied cogna contre une roche crevant le sol. Il dut se rattraper à la bride du cheval. Ce dernier lacha un ronflement intrigué et encore fébrile de l'agitation qui avait été soufflée par la présence du Lord, puis se libéra de la main légère du Sand en rejetant sa tête en arrière avant de tourner bride et de retourner vers l'entrée du passage. La violence du coup fit grimacer le bâtard. Portant sa main à son épaule douloureuse, il passa un regard circulaire sur le malheureux spectacle que venait de découvrir son père. Dans la lumière dansante des flammes de la torche qui gisait sur le sol, les trois gosses étaient couverts de poussière, misérables, et aux prises avec des problèmes bien différents. Boadicée avait un temps été la plus mal lottie du trio, lorsque la grande main du Lord l'avait sortie des ombres comme un chaton effrayé. De quelques mots balbutiés de sa voix fluette, elle avait tenté de leur racheter une conduite. Ce fut hélàs en vain. Comme si elle n'avait jamais parlé, le Lord s'était détourné pour séparer les deux derniers combattants, sans un mot, sans un regard. Seuls les yeux bleus de Daemon allèrent timidement chercher ceux de la petite fille. Si son orgueil refusait de la lui communiquer, la gratitude qu'il ressentait à son égard pour avoir tenter de les défendre n'en était pas moins réelle. Le garçon demeura muré dans un silence sourd et insondable, avant de se détourner. Son coeur battait fort alors qu'il s'attendait à devoir confronter l'ire paternelle.
Alors que la main de l'Héritier se saisissait d'une pleine poignée des cheveux noirs du rhoynar, le bâtard jeta un oeil dans son dos, espérant s'assurer de quelques blessures qu'il pensait avoir  infligé à son adversaire malgré le rapport inégal de force. Son regard ne rencontra que l'obscurité qui coulait le long des murs. Ses sourcils se fronçèrent et ses yeux s'aggrandirent, outrés. Le lâche... grommela-t-il dans sa tête. Ses lèvres se pinçèrent tandis qu'il lachait un soupir contrarié. Il se retourna à nouveau brusquement pour voir son père ramasser une torche dans le sable. Sous le plafond bas du tunnel, sa silhouette noire étirée par la lumière du feu incandescent qu'il tenait dans sa main paraissait encore plus grande.

Lorsque son père se détourna pour emboiter le pas à la silhouette menue du dernier orphelin, le Sand s'empressa de rejoindre son ami. S'agenouillant presque à ses côtés, il l'aida à se relever, avec une certaine prudence néanmoins: qui savait comment le fougueux Uller pouvait réagir après une défaite encore fraiche? Une fois que l'autre fut debout, la main de Daemon resta sur l'épaule de ce dernier quelques secondes, juste le temps pour lui de scruter silencieusement la gorge de son presque-frère. Le bâtard connaissait trop son ami désormais pour lui demander à haute voix comment il se portait. Il connaissait déjà la réponse, ou du moins son ton. Un pique arrogante et pleine de panache qui ne lui apporterait pas le moindre indice sur l'état réel du brun. Hélàs, dans l'obscurité, son diagnostique était bien fragile. A contre-coeur, il libéra le Uller de sa poigne. Après une dernière hésitation, il fila à son tour sur les pas de son père, dévalant les marches sans pour autant omettre de maintenir une certaine distance entre lui et le dos du futur Lord.
Le petit-fils de Delonne ruminait la sensation des bleus qu'il sentait s'épanouir doucement sur son corps lorsque la lumière plus appuyée de l'espace lui fit relever ses yeux boudeurs. Partout des hautes colonnes aux pieds plongés dans une eau sombre et insondable  s'étendaient, multipliées à l'infini. Son pas ralentit de lui-même. Le bâtard eut beau regarder autour de lui, ses yeux ne décelèrent aucun mur qui eut pu lui prouver que cet endroit avait la moindre limite. Si elles existaient, ces dernières étaient étouffées par les ténèbres que les torches n'arrivaient pas à vaincre. Ils étaient désormais profondément enfoncés sous terre. Cette idée raidit le corps du Sand qui fixait un regard farouche sur le vieillard qui s'était avancé au devant de son père. S'il tentait  de comprendre  l'échange des deux adultes, Daemon devait néanmoins lutter pour y aggripper sa concentration alors que derrière la silhouette rabougrie du vieil homme, les jeunes garçons aux yeux noirs s'en donnaient à coeur joie pour leur adresser des regards provocants. Leur offrant une apparente façade de calme, il serra les poings et les foudroya de ses yeux d'aigue-marine. Quelques secondes s'écoulèrent avant que le Sand ne mit finalementle doigt sur le détail qui le perturbait et l'empéchait de réagir ouvertement aux provocations. Comme pour répondre à ce qu'il vient de comprendre, des bruits de pas résonnèrent entre les colonnes, ramenant son regard vers les marches qu'ils venaient de descendre. En voyant l'attitude dissimulatrice et sournoise des garçons qui grimpent les marches sur la pointe des pieds, son sang ne fit qu'un tour.

"Hey, vous!" s'exclama-t-il vivement en se retournant."Revenez ici !" Sa voix claire et vibrante n'attrapa que quelques regards ourlés de sourires avant que le groupe d'adolescent n'abandonna définitivement toute discretion pour cavaler, grimpan les marches quatre à quatre. Le bâtard s'élança sans plus y réfléchir à leurs trousses.

lancer de dé:
 


© DRACARYS



+no foe may pass+
"Appuyons-nous sur les principes, ils finiront bien par céder."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1475
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Ven 16 Juin - 18:51

Le membre 'Daemon Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 19


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 427
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Ven 16 Juin - 21:16

Bon mon intervention n'avait servit à rien ! Mais le chevalier m'avait lâché et malgré la bousculade avec le cheval je titubais sur mes jambes cherchant ma respiration. J'avais paniquée. Comme une enfant. Juste à cause de ne plus pouvoir bouger. J'avais été pétrifiée de terreur. Je croisais le regard ciel de Daemon et y lut une espèce de gratitude. Il se détourna pour aller voir Ulwyck et j'en profitais pour essuyer discrètement les yeux. Des larmes de panique étaient montées, et personnes ne devait me voir pleurer. Dans la pénombre … personne n'aurait put.

Je fixais ser Ryon le suivis aussitôt lorsqu'il s'enfonça en tenant les cheveux de celui qui avait étranglé Ulwyck. Plus je retardais la confrontation avec mon père, mieux cela valait ! Je me pressais pour suivre les trois hommes en me retenant de renifler et d'essuyer de nouveau mes yeux. La panique refluait lentement dans mes veines. De toute manière il n'y avait plu que le calme qui régnait, cela m'apaisait. Je restais un peu en arrière mais je suivais toujours le mouvement. Et puis confronter seule mon père … Euh … non merci mais non. Je me sentirais plus forte avec Daemon près de moi. Puis ser Ryon avait une influence sur mon père. Bonne ou mauvaise je n'en savais rien.

J'écarquillais les yeux en rentrant dans l'immense salle. Je me sentais toute petite et fragile. Déjà que je n'étais pas bien grande mais là … Je me rapprochais un peu de Daemon fascinée par l'endroit et la fraîcheur. J'observais avec attention, tentant de percer les ténèbres autour de nuit. J'entendais des murmures autour de nous je ne voyais personne. Je m'arrêtais quand le chevalier devant moi se figea. Un vieil homme se mit à parler. Les orphelins de la Sang Verte ? … Ah ! Je me souvenais maintenant. Je me frottais le bout du nez avant de plisser les yeux et de sentir la colère montait en moi. Hey ! les sales menteurs ! C'était eux qui nous avaient attaqué sans raison ! Je voulu parler mais l'héritier de La Gracedieu coupa net cette discussion pour parler de la place de ces gens ici ou sur les rives du fleuve. J'avalais discrètement ma salive. Cet immense homme me fascinais par sa capacité à imposer le silence et le respect aux autres. Bien que le vieux n'ait pas l'air plus impressionné que ça.

Je perdis mon regard dans l'obscurité autour de nus avant de revenir poser mon regard sur Ulwyck. Il allait avoir la voix complètement cassé demain ou même tout à l'heure. Je ne savais pas la force de son adversaire, mais il l'avait étranglé longtemps … Mon regard revient vers le vieux. Il avait parlé de nos fils, mais j'avais l'impression qu'ils étaient plus nombreux que ce qu'il voulait bien le laisse entendre et voir. Sinon pourquoi cette pièce serait plongé dans l'obscurité ? Même si elle était immense, il y aurait put avoir des feux ou je ne sais quoi. Là … Non ça puait le traquenard. Je m'approchais un peu de ser Ryon en regardant le vieux. Le chevalier avait clôt la discussion au sujet de la bagarre … Mais pourquoi les autres avait dit que nous les avions agressé ? Ils étaient pour la majorité plus grands que nous … oui donc non c'était logique. Dire qu'on avait cogné sur plus petit que sot … C'était moyen glorieux …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 857
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Sam 17 Juin - 15:45

Au royaume des tout-petits

An 285 - La Gracedieu



Boadicée & Daemon Sand & Ulwyck Uller

Ulwyck n'avait vraiment pas de chance. Le lourdeau avait réussit à parer son coup et la lame n'avait créer que des dégâts très superficielles. Bon sang ! Il était un Uller, l'écuyer de Ser Ryon ! Pourquoi n'arrivait-il pas à tuer cette raclure de la Rhoyne ? Il sentit en un instant le poids de l'ennemi se retirer de son corps et il eut l'impression de retrouver un second souffle même si ses mains enserraient toujours son cou. Mais pourquoi s'était-il déplacer  ? Il avait aperçu la surface d'une ombre un instant puis le lourdeau n'était plus là. Son cou fut ensuite libérer de l'étreinte et il aspira une grande bouffée d'oxygène, ravit de pouvoir respirer à nouveau. A peine eut-il le temps de se réjouir qu'il sentit quelque chose le frapper et sa lame fut éjectée de sa prise. Il ressentit une vive douleur dans le poignet et poussa un feulement de douleur. Le combat allait il reprendre de plus belle ? Ce fut finalement la voix de Ser Ryon qui le tira de ses pensées, intimant aux trois enfants de le suivre. Le Uller se releva tant bien que mal grâce à l'aide de Daemon, sentant une douleur supportable mais embêtante au niveau de sa cheville gauche. Fixant le sol, il se massait le poignet pour essayer de se soulager tout en se tenant prêt à suivre son maître d'écolage et gromela un vague « merci » à son presque frère.

Ils débouchèrent sur une immense salle plutôt impressionnante. Le sol semblait recouvert d'une fine couche d'eau et Ulwyck ne saisit pas toute l'importance de la découverte. L'enfant avait juste envie de se faire soigner, puis de se prélasser au soleil en buvant un bon lait froid agrémenté de jus de citron. Un vieil homme parla alors à Ser Ryon. Étrange ! Il lui parlait comme s'il le connaissait mais pour le dire froidement cela en touchait une à Ulwyck sans secouer l'autre. Le Uller se sentit cependant obligé de répondre aux accusations du vieux monsieur d'une voix un peu enraillé par l'étranglement qu'il avait subit.

«Même pas vrai d'abord ! C'est eux qui nous ont cherchés misères ! Ils ont eut de la chance de s'en sortir vivant !»

Le Uller avait gravé dans sa petite mémoire le visage du gros lourdeau et il savait que s'ils étaient amenés à nouveau à se croiser, il ferait tout pour prendre la vie de ce gros mouchard qui était sans doute aller pleurer dans les jupes du vieux monsieur. Ulwyck toisait de manière impertinente et provocatrice le vieil homme. Ce fut alors que Daemon cria et que le Uller se retourna. Il aperçu la silhouette obscure de son ami qui s'était mis à courir après quelque chose qu'il ne distingua pas correctement. N'écoutant que son impulsivité, le jeune garçon fit demi-tour. Marchant en claudiquant dans la direction du Sand, il commença à emprunter lentement l'escalier en tentant en vain de courir. Sa cheville étai trop douloureuse pour qu'il puisse y aller au pas de course. Il entendit alors un bruit de chute un peu plus haut et accéléra tant bien que mal le pas. S'il avait couru, ses jambes auraient très certainement butées sur Daemon mais heureusement, il remarqua la silhouette vautrée à terre avant de marcher dessus. Difficilement, il aida le bâtard à se relever et lu murmura quelques paroles d'une voix rauques.

«On les aura un jour ! On se vengera ! Je t'en fais le serment, Daemon ! Ils ne s'en sortiront pas impunément.»

Dire que la stupide rouquine n'était même pas venue lui prêter main forte ! Quelle véritable chipie celle-là ! C'était à cause d'elle s'ils étaient tombés dans ce traquenard.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Royaume des tout petits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Au Royaume des tout petits
» Noël, c'est l'anniversaire de tout les enfants, petits et grands.
» Le Royaume perdu d'Arnor
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: