RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

Partagez | 
 

 Au Royaume des tout petits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1577
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Mar 30 Mai - 20:28

Le membre 'Daemon Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 24


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark Sacha
Messages : 548
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Mar 30 Mai - 22:10

Je plissais le nez furieuse de la méfiance des jeunes garçons. Non le soleil ne m'avait pas tapé sur la tête et si le ombres des piliers se déplaçaient aussi vite, que je me réveille contre le corps froid de ma mère à Fort Terreur ! Je glissais un regard songeur sur la dague d'Ulwyck. Mon père ne me laissait pas toucher à la mienne avant quelques temps avait-il dit. Que j'apprenne à lire et à écrire avant autre chose. Mais je notais l'éclat furieux dans les yeux clairs de Daemon … Ah … Je ne répondis même pas à l'écuyer, Daemon l'ayant très bien fait pour moi. Je ne craignais rien, et avec quelques pierres en main on se débrouillait tout aussi bien qu'avec une lame. J'avais passé six ans à me défendre avec mes poings ou des pierres voir de la glace gelée. Ça c'était ce qu'il faisait le plus mal ! Je ramassais donc une pierre assez petite pour qu'elle tienne dans ma main. Mais Daemon appela à l'aide.

Hey ! Reviens ici le canasson ! Je fis passer ma pierre dans la main droite étant gauchère et me précipitais à la suite de Daemon mais je pataugeais dans le sable brûlant et poussai un juron particulièrement fleuris à l'encontre du cheval de mon ami. Que j'avais peur de voir piétiner en partie par cette bête puissante. Je ne voulais pas qu'il lui arrive malheurs. Je trébuchais mais me relevais aussitôt quand je vis l'étalon s'enfonçait dans le sol ! Mais ! C'était par là que j'avais vu les silhouettes ! Mais qu'avait-il flairer pour aller là ? À par l'ombre et … Des bruits de pas ! L'animal ayant ralentit j'attrapais la bride de l'autre côté avant de tirer dessus pour le surprendre et passer devant. Je tendis l'oreille. Il y avait bine des bruits de pas. Et ça c'était mauvais signe. Mes yeux papillonnèrent un instant avant de trouver une autre pierre. Je sifflais aux garçons.

« Je savais que je n'avais pas rêver ! La confiance fait plaisir ! »

La dernière remarque était pour Daemon. J'avais pensé qu'il me croirait lui ! Après tout … il me connaissait un peu ! Il m’avait même aidé à lire au début quand tout s'embrouillait dans ma tête et que je devenais rouge de colère. Mais pour l'instant les pas se rapprochaient et le cheval ayant quelqu'un devant lui en plus de voir l'étroit tunnel devenir plus sombre freinait un peu. Alors lui … J'avais envie de lui donner un bon coup sur les naseaux … Mais si je faisais ça, Daemon me tuerait. Et sûrement Ser Ryon et mon père aussi. Surtout mon père.

Les pas m’inquiétaient. Je ne savais pas le nombre d'ennemies, si c'était des ennemies déjà, mais j'avais assez de pierre, ensuite … Le tunnel était sombre, j'aurais sans doute du mal à viser malgré la lumière, à cause du cheval une partie était perdue. Les pas se rapprochaient et une mince lueur se fit. Une torche. Et des voix. Non, visiblement ça parlait de mous faire fuir comme des rats ou je ne sais quoi. Je crois que Daemon avait réussit à stopper son cheval car je pus reculer de quelques pas.

Ce fut un groupe de cinq garçons qui apparut. Maigres et visiblement près à en découdre le premier avança et ma pierre frappa le sol juste devant lui avant de rebondir. Je gardais une mine parfaitement sérieuse même si je n'aimais pas leur attitude. Pourvu que Ulwyck se taise et ne fasse pas le fanfaron cette fois. Je respirais calmement, aucun des deux camps ne bougeait, et je n’avais aucune envie de devoir lancer une pierre dans la figure de l'un d'eux même si visiblement ils étaient surpris de nous voir. Je parlais en première coupant la parole sûrement de l'un des plus âgé qui était là

« Qui êtes-vous ?
- C'est plutôt à nous de vous le demandez ! C'est vous qui êtes sur notre territoire Dorniens. »

Je plissais les yeux sans comprendre, ce n'était pas des Dorniens eux aussi ? J'échangeais un regard perplexe avec Daemon qui semblait un peu plus au courant de la situation mais je ne relâchais pas mon attention pour autant. Notre présence semblait autant les contrarier … Que au vu de notre âge les surprendre. On avait peut-être une petite chance pour qu'ils nous fasse juste repartir. Mais ce n'était clairement pas sûr. Si seulement Ulwyck pouvait se taire et ne pas s faire une remarque désobligeante par pitié ! Mais je suppose que c'était trop lui demander et que les Anciens Dieux avaient autre chose à faire …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1133
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Mer 31 Mai - 18:25

Au royaume des tout-petits

An 285 - La Gracedieu



Boadicée & Daemon Sand & Ulwyck Uller

Ce que Daemon disait était plausible. L'ombre des colonnes pouvait très bien donner l'impression que quelqu'un se trouvait à l'intérieur des ruines. Daemon pouvait pester tant qu'il voulait, lui avait une arme. S'il n'était pas content, il n'avait qu'à retourner à la Gracedieu en chercher une. Le bâtard prit soin d'attacher les chevaux mais il fut entraîné par l'étalon ce qui arracha un sourire à Ulwcyk qui s'empressa d'accélérer le pas pour aller l'aider. La rouquine plus légère sembla arriver à le précéder et Ulwyck ferma donc la marche derrière le postérieur de l'équidé, se joignant au côté opposé de Daemon. Ils semblaient s'être engagés dans ce qui était un tunnel étrange. Il ne se demanda même pas pourquoi pareil structure se trouvait dans ses ruines. Cela ne lui effleura même pas l'esprit. Lui ce qu'il désirait par dessus tout c'était de l'action. Finalement, le magnifique Uller parvint à se frayer un chemin et rejoindre les deux autres lorsque Boadicée commença à converser avec quelqu'un d'étranger à leur groupe. Il pût alors constater qu'il s'agissait d'une bande constituée de cinq garçons. Ils n'avaient pas l'air coriace ces gars là. Ulwyck était sûr qu'avec Daemon, il pourrait les corriger s'ils se montraient menaçant. D'une voix traînante et amusée par la situation, l'écuyer prit la parole.

«Votre territoire ? Vous avez quelque chose pour le prouver ? Je ne savais pas que ces ruines appartenaient à quelqu'un ! Vous êtes sûr que vous n'êtes pas des voleurs ou des pillards ?»

On ne la faisait pas si facilement au Uller ! Et puis fallait dire qu'ils avaient l'air menaçant ces petites racailles. Ulwyck était bien décider à en découdre. Qu'ils fassent le premier geste et sa dague se planteraient dans leur gorge pour faire jaillir le précieux liquide carmin qui coulait dans leurs veines. Posant son coude gauche sur l'épaule de Daemon et dissimulant sa dague dans sa main droite, le jeune écuyer murmura quelques mots à l'intention de Daemon.

«S'ils bougent, je suis sûr qu'on peut se les faire. Je me prend le plus grand. Faut toujours rabattre le caquet du plus impressionnant pour que les autres se soumettent. C'est le père de la rouquine qui me l'a dit.»

Il allait falloir protéger la fille part contre. C'était une épine dans le pied. Bon bien sûr elle pouvait toujours griffer et mordre en dernier recours. Il n'avait pas pût vérifier si elle avait de bonne dent et c'était bien dommage. Le Uller était près à frappé. Il se tenait aux aguets attendant le moindre mouvement. Il murmura également à l'intention de la rousse quelques mots pour qu'elle ne fasse pas trop la maligne.

«S'il y a du grabuge reste en retrait sinon tu risques de te prendre un mauvais coups Boa !»

« Boa » c'était plus court que Boadicée et plus simple à prononcer. Elle était bête et stupide mais au moins elle n'avait pas encore prit ses jambes à son cou, signe de courage. Le Uller ne voulait pas à avoir à expliquer à son paternel comment sa fille était morte dans un coupe-gorge dans les ruines. C'était Daemon qui l'avait laissé venir et ce serait sa faute de toute façon. Ulwyck avait tout fait pour qu'elle ne les suive pas. S'il pouvait néanmoins éviter des problèmes au bâtard, il le ferait sans hésitation. Qu'allait faire les cinq individus ?

© DRACARYS



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1577
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Mer 31 Mai - 18:25

Le membre 'Ulwyck Uller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 28


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Ven 2 Juin - 22:50

Au royaume des tout petits

An 285



Boadicee&Daemon&Ulwyck

Ce fut à peine si le brun remarqua dans le vacarme que Boadicée l'avait rejoint. Assourdi par l'écho contre les parois érodées des souffles nerveux, des sabots heurtant et cognant la pierre ainsi que des ronflements équins qui emplissaient le vide, les pas légers de la fillette qui parvint pourtant rapidement à sa hauteur firent moins de bruit qu'une pierre jetée sur un coussin de sable. Ulwyck aurait mieux fait l'affaire, il est plus fort, plus grand aussi... songea-t-il. D'un coup d'épaule effrayé, le destrier pouvait mettre la gamine à terre, pour peu que, dans les ténèbres, il ne la vit pas venir à sa hauteur. Bien qu'il ne douta pas à ce moment là que son intention était de l'aider, le bâtard senti sa gorge se serrer d'inquiétude.  Le pur-sang piaffa lorsque les petites mains rosées agripèrent l'autre rêne. Dans l'obscurité du tunnel, ses yeux étaient deux gouffres sombres à l'expression indéchiffrable, mais le hennissement outré qu'il poussa alors trahi ses sentiments.  Daemon posa précipitament sa main sur le nez de l'animal, puis appuya dessus jusqu'à ce que la position inconfortable à laquelle il le contraignait ne fasse finalement ralentir l'étalon. Ce dernier renaclait fievreusement. Son menton noir, à présent pressé contre sa trachée, avait étranglé sa course. Malgré ce maigre succès, le Sand n'était pas parfaitement à l'aise. A ses côtés, ses amis avaient relevé des sons qu'il avait espéré avoir inventé ou confondus dans sa tête. Mais il n'en était rien. Ils n'étaient pas seuls.
Bientôt, les silhouettes des étrangers se dessinèrent dans la pénombre. La torche qu'ils tenaient jetaient leurs ombres contre les murs, coulant contre la roche sablonneuse comme de l'encre. Le nez du bâtard se fronça d'une grimace peu aimable, tant pour exprimer sa défiance que pour masquer la crainte légère mais pas moins présente que lui inspirait l'attitude malcommode des nouveaux venus. Contre son cou, Daemon pouvait sentir le souffle impatient de l'étalon de son père. Le cheval grattait le sol de son antérieur, visiblement insatisfait de se voir ainsi mis à l'arrêt.

A l'éclat de voix claire qui fusa soudain à son côté, son propre bras vint aussitôt se mettre en travers de la poitrine de Boadicée. Que ce fut pour la brider ou pour lui intimer de reculer, il n'en savait trop rien et ne prit pas la peine d'y penser ni de se restreindre dans son geste. Le réflèxe lui était venu spontanément. Comme bien souvent lorsqu'on le plaçait face à des inconnus, un autre réflexe le saisit: celui de se murer dans un silence farouche. Jaugeant les garçons de son oeil bleu, le dos droit, il écouta attentivement les mots fluides et fougueux du Uller qui, pour sa part, n'avait pas perdu sa langue.  Les yeux d'aigues marine du bâtard se plissèrent. Il sentit le coude de son ami se poser sur son épaule.

"Nous sommes des enfants de la Rhoyne." Répondit un des plus jeune séchement, mais non sans qu'une certaine fierté leur fasse gonfler la poitrine à tous. La nonchalance du Uller n'avait manifestement pas été à leur goût  si le brun en jugeait par les éclairs que leurs pupilles  jetaient à ce dernier, quand ils ne posaient pas un regard désapprobateur sur la rouquine ou sur le muet qui se tenait entre eux. Daemon ne fut pas surpris de les entendre se présenter sous ce drapeau. Il avait grandi sur les rives de la Sang-Vert, il connaissait ces vêtements, cette peau cuivrée qui n'était en rien comparable à l'olivatre dornien, ces yeux noirs en amandes, ce dédain que certains entretenaient toujours envers ceux que leur Reine avait soumis à son règne."Dorne a laissé ces murs s'effondrer. Désormais ils sont à nous."

"Vous n'êtes que trois, et vous n'êtes que des enfants... Inutile de chuchoter entre vous ou de prendre des risques inconscients!"Poursuivit l'adolescent, un grand gaillard à la musculature sèche propre aux bateliers, en laissant une note d'exhaspération clairement adressée au Uller flirter avec sa langue. "Aussi, partez! Vous n'avez rien à faire entre ces murs." Le plus agé -qui ne devait pourtant qu'à peine avoir atteint l'âge d'homme, et qui ne comptait pas parmi les plus grands- finit par leur donner un dernier conseil en les pointant d'un doigt menaçant:"Ecoutez moi bien tous les trois. Faites demi-tour maintenant, oubliez que vous êtes jamais venus ici, et on ne vous fera aucun mal. Vous pouvez encore retourner chez vous. "

Un bref silence s'en suivit, seulement troublé par le fer du mords du cheval claquant contre les dents de ce dernier qui jouait à le machonner. Comme s'il avait perçu la tension qui  infestait peu à peu les lieux, l'animal était figé et avait relevé sa tête fine et agitait ses oreilles, quelque peu désorienté. La main du bâtard se referma sur le cuir des rênes. A sa gauche, il pouvait sentir la frénésie ardente d'Ulwyck qui bouillonnait de l'envie de se servir de son arme. Daemon répondit finalement à leur première question avec un aplomb et un calme glacial, accompagnant ces présentations de subtiles signes de têtes pour désigner les interessés.

"Lui, c'est Ulwyck Uller, frère cadet de Harmen, Lord de Denfert. Elle est Boadicée Sand, fille de Loryn Wells. Et je suis Daemon Sand, fils de Ryon Allyrion, héritier de la Gracedieu. Le désert nous appartient." Une colère froide s'emparait peu à peu du Sand. Encouragé par la tension belliqueuse de son presque-frère, insulté de se voir regardé de haut par ces fils de pécheurs et de rameurs, il laissa son orgueil parler, bien que la prudence lui interdisait le moindre geste provocateur.  "Vous ne nous en ferez pas partir. Vous n'êtes que des orphelins. Retournez au fleuve, retournez sur vos barques, et laissez le désert à ceux qui l'ont conquis."

Ses mots assombrirent considérablement les mines de leurs adversaires, mais aucun ne bougea de sa place, ni n'ouvrit la bouche. Et à l'instant même où la tension qui flottait entre les deux groupes paraissait finalement prête à se dégonfler pour laisser chacun partir sur un accord tacite et prudent, l'un des orphelins releva brusquement la tête. Plissant les yeux il accusa l'éclat qui brillait entre les doigts du Uller. Il s'avança d'un pas agressif."Toi! Qu'est ce que tu tiens dans ta m...? "

Il n'avait pas fini sa phrase que les autres comprirent et affichèrent une expression qui passa de l'effarement, à l'alarme, avant de se refermer en une animosité bestiale et soudaine. Avec un grognement furieux, les cinq bondirent sur les dorniens. Repoussant avec force la rouquine vers l'arrière et relachant la bride du cheval, Daemon se jeta lui aussi vers la mélée, l'esprit clair, mû par un réflexe serein et ardent. Cela n'était pas la première fois qu'il jouait aux caïds avec Ulwyck. Les échaufourrées avec les écuyers de Lords et Ser de passage étaient devenus leur domaine de prédilection. Ce n'étaient pas ces quelques garçons qui avaient grandi en pataugeant dans la vase qui allaient leur dicter leur loi. Ulwyck avait sa dague. Le Sand, tout comme leurs opposants, n'avait que ses poings. Mais pour eux, c'était suffisant pour espérer les battre.




Spoiler:
 

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1577
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Ven 2 Juin - 22:50

Le membre 'Daemon Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 75


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark Sacha
Messages : 548
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Sam 3 Juin - 8:22

Je retiens un sifflement furieux quand Ulwyck nous rejoint en provoquant les gens devant nous. Je serais les mains sur les pierres que je tenais fermement. Sa remarque me dit lever les yeux vers le ciel masqué par le plafond. Rester en arrière à cause d'un mauvais coup ? Qu'il m'appelle Boa je m'en fichais c'était comme ça que me nommait mon père. Mais qu'il me croit faible ... J'avais dû passer plus de temps à me battre qu'autre chose. Alors les mauvais coups je connaissais bien merci. J'étais une bagarreuse pas une fillette incapable de se défendre.

Je plissais les yeux en écoutant la réponse des jeunes. Les enfants de la Rhoyne ? Je réfléchis un instant. Ils devaient être ceux qu'on appelait les Orphelins de la Sang Verte ? Non ? Je n'étais clairement pas sûre. Et visiblement eux ne savaient pas quoi penser de ce que nous étions. Deux bâtards , dont un fils de lord ou de futur lord , et l'autre le frère cadet d'un lord. En gros .... Nous valions  notre pesant d'or plus ou moins.  Ils voulaient qu'on parte et Daemon et Ulwyck avaient envie de se battre. Et bien nous allions les aider ! Je notais que le cheval était très nerveux et qu'il dansait sur ses sabots en mâchant son mors. Il n'était pas à l'aise ni dans cet endroit ni dans cette situation. Il ne manquerait plus qu'il se cabre. Vu la hauteur j'avais un doute.

Je fus surprise que Daemon me repoussa en arrière presque entre les membres du cheval et complètement entre le mur et l'épaule du cheval. Deux venaient vers lui, deux sur les garçons le cinquième sur moi avec un air confiant. Le soit pas trop mon gars. Je me rassemblais avant de bondir vers lui et le frapper en plein visage avec ma pierre. Il eut un craquement et il recula en se tenant le nez. Sans aucune hésitation, je remontai mon genoux pour le frapper aussi fort que possible dans son entre jambe. Il fit un bruit bizarre et tomba à genoux au sol les mains crispées sur l'endroit le plus douloureux de son anatomie à cet instant. Le cheval ! Ils étaient deux. Pas de lancé de pierre je pourrais toucher Daemon ou Ulwyck ! Même s'ils étaient plus loin dans le tunnel j'étais seule à porté immédiate du cheval . Je bondis vers les garçons qui tentaient de prendre les rênes pendantes sur l'encolure trempée de l'étalon. Je me glissais juste sous son encolure , l'avantage d'une petite taille et écrasai les orteils du premier garçon avant que le cheval s'emballe et ne tente de faire demie tour. Et merde !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1577
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Sam 3 Juin - 8:22

Le membre 'Boadicée Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1133
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Sam 3 Juin - 16:49

Au royaume des tout-petits

An 285 - La Gracedieu



Boadicée & Daemon Sand & Ulwyck Uller

Des menaces ? La vermine devenait sérieuse ! A qui pensait-il faire peur ? A la rouquine ? Peut-être ? A Daemon et lui ? Sûrement pas ! Ils n'étaient peut-être que des enfants mais Ulwyck avait pleine confiance en ses capacités et était armé. Ce n'était pas ces va-nu-pieds qui allaient l'effrayer. Daemon parla en homme remettant ces idiots à leur place. S'ils se prétendaient Enfant de la Rhoyne, il n'avait qu'à y retourner. Le désert était l'apanage de la maison Uller entre autre. Ce qui devait arriver arriva. L'un des garçons remarqua la dague d'Ulwyck et les autres comprirent qu'il était armé. Alors tout se passa très vite. Trois des idiots fondirent sur Daemon alors que les autres partaient vers l'arrière, sans doute pour s'en prendre au cheval ou à Boadicée. L'écuyer espérait que leur choix se porterait sur Boadicée bien que le cheval soit plus à même de se défendre. Si l'étalon était volé ou tué, ils ne pourraient rentrer à trois sur le dos du cheval d'Ulwyck. De plus, il doutait que Boadicée accepterait de les porter jusqu'à la Gracedieu sur son dos.

«Laisse moi le plus grand, je vais l'ouvrir de haut en bas pour lui apprendre les bonnes manières.»

L'enfant fit passer sa dague d'une main à l'autre, puis commença à se battre contre le plus grands des grands cadets. C'était un gaillard qui lui rendait bien au moins une tête mais il n'avait reçu aucun entraînement martial et ne disposait pas d'un corps qui avait commencé à être affiné par l'habitude de tenir une arme ou de répéter des bottes. Le Uller dans sa tête avait clairement l'avantage. Qu'allait il lui faire ? Lui planter sa dague dans un membre ? Lui ouvrir le ventre ? Lui trancher la gorge ? Pas besoin de plan ou de réflexion. L'écuyer agirait comme il avait toujours agit depuis sa plus tendre enfance : en se fiant à son instincts et à son désir du moment. Il esquiva un premier coup  qu'il jugea plutôt lent et pataud. Ulwyck s'était attendu à plus de rapidité dans cette frappe mais le pied qui suivit le fit trébucher et il sa dague tomba sur le sol. Il la ramassa juste à temps pour rouler sur le côté et éviter la plante d'un pied qui aurait sans doute essayer de lui fracasser le crâne contre le sol.

«T'es plutôt lent le grand balourd. Tu crois que c'est avec ce genre de coup que tu auras le fantastique Ulwyck Uller ! Je vais te faire regretter tes paroles et tes actes. En garde maraud !»

Jetant un regard vers Boadicée, il la vit se faire bousculé et ses deux assaillants qui reculaient de quelques pas. Pas le temps de s'en préoccuper. Frappant à droite et à gauche, le jeune homme se déchaînait comme une véritable furie. Plus vite il en aurait finit avec son adversaire, plus vite, il pourrait aller aider Daemon qui était aux prises avec les deux autres idiots. Il était temps pour le Uller de montrer le fruit de ses entraînements et tout le talent qui habitait son corps d'enfant. Il n'avait pas encore réussi à toucher le lourdau pour une simple et bonne raison. Celui-ci arrivait toujours à le repousser car il disposait d'une allonge plus conséquente que la sienne mais il sentait une odeur particulière se dégager de son adversaire. L'odeur de la peur et aucune flagrance ne lui sembla aussi délicieuse que celle-là. Décider de passer outre cette allonge, le jeune décida de reculer pour prendre son élan, il couru alors et prit appui sur un rocher bondissant, prêt à porter un coup de dague en direction de la gorge de son ennemi du jour.

© DRACARYS



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1577
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Sam 3 Juin - 16:49

Le membre 'Ulwyck Uller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 8


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Lun 5 Juin - 13:23

Au royaume des tout petits

An 285 - La Gracedieu



boadicée & daemon sand & ulwyck uller & Ryon Allyrion

 
“..Avec votre écuyer, lord Ryon. Ainsi qu’une gamine.” Les nouvelles recrues s’étaient d’elles rangées en rang d’oignons lorsqu’avaient été aperçues au loin les silhouettes des deux cavaliers. Les adolescents aspirants à devenir un jour la main armée de la Grâcedieu portaient sur leur futur lord et commandant un regard presque timide, malgré leurs torses encore fins bombés de fierté. “A cheval?” “Oui.” L’homme qui chevauchait aux côtés de l’Allyrion tourna son visage vers lui : “Daemon, Ulwyck, et Boadicée. Voilà un trio inattendu.” Le Wells avait beau être le maître d’arme de la Maison Allyrion, il n’en était pas moins pourvu d’une grande bonté, que ces colères soudaines avaient toujours du mal à cacher.  Aussi ce dernier était autant amusé devant la situation qui venait perturber le cours de leur journée que son ami de longue date en était exaspéré. Le désert était plein de dangers, pour autant le maître d’arme savait que l’inquiétude du Soleil Noir allait tout autant aux pur-sangs qu’aux garnements qui se les étaient appropriés pour une escapade interdite. “Par où sont-ils partis?” “Par là, ser. A toute allure.” Talonnant le cheval gris sur lequel il était juché, l’héritier fût immédiatement suivit du Wells, laissant la compagnie d’aspirants poursuivre l’entrainement interrompu par deux fois déjà. Filants à travers les dunes, les deux chevaux paraissaient presque voler par dessus le sable. Le son amorti par la poussière de leur cavalcade renforçant cette impression de ne pas toucher terre lorsqu’ils étaient lancés en plein galop. Leur course se calma progressivement alors qu’à leur vision s’offrait la silhouette sévère et tristes de ruines encore lointaines. D’une allure plus calme, les cavaliers de la Grâcedieu s’approchèrent de l’édifice abandonné. L’usure des pierre à demi-ensevelies sous le sable laissait deviner que la construction datait d’un temps qui était désormais plongé dans l’oubli. “Je n’ai jamais rien vu de semblable. Des ruines il y en a partout. Mais celles-ci sont particulièrement impressionnantes.” D’un geste presque hâtif  Ryon baissa le tissus qui protégeait jusque là le bas de son visage. Sa main vint ensuite retrouver sa place sur la bride tenue fermement. “Je suis déjà passé ici. Même les plus anciens sont incapables de dire ce qu’était cet endroit autrefois.” “Crois-tu qu’ils sont ici? Cela m’a tout l’air d’un terrain de jeu particulièrement attrayant. Ah bah tiens, regarde.” D’un signe de la tête, Loryn lui indiqua où regarder. Derrière une ligne de colonnades, entre ombre et lumière, les reflets luisant de la robe d’un pur-sang alezan était visible. Descendant du vieil étalon gris, l’Allyrion marcha en direction de l’animal laissé seul, forçant sa propre monture à le suivre dans le chemin imprévisible du sol au pièges recouverts par le sable du désert. “Oui c’est bien un cheval de mes écuries. Ils ne doivent pas être loin.” “Pourtant je ne les vois pas. Il n’avait pas dit qu’il y avait plusieurs chevaux? Ils ne sont tout de même pas venus tous les trois sur la croupe d’un même animal, si?” “Je crois que toi autant que moi nous ignorons de quoi ils sont capables.” Son regard se promena sur les ruines à hauteur d’homme, sans que l’ombre d’une présence ne fusse perceptible. Avançant lentement dans les dédales de pierres, une aspérité dans le sol attira son attention. Cela n’avait pas échappé au Wells, qui lui aussi avait quitté le dos de sa jument pour le rejoindre à pied. “Là-dedans, vraiment? Il doit y faire noir comme dans le cul d’un chien!” “ Je vais jeter un oeil. Ils ne peuvent être que là. C’est suffisamment haut pour qu’un cheval y soit entré avec eux.” “Mais sans eux sur le dos. Veux-tu que je vienne où bien tu te sens apte à gérer trois enfants et un pur-sang à toi tout seul?” Un demi-sourire était venu étirer le coin de lèvres de Loryn, ses yeux rieurs s’étaient posés sur son ami. “Non. Je nous verrai mal leur infliger une correction là-dedans pour ressortir et se trouver sans montures pour rentrer à la Grâcedieu. Reste ici, cela ne sera pas long.”
Dans les ténèbres du chemin qui s’enfonçait dans le sol, les pas de Ryon resonnaient tant que si les trois garnements avaient décidés de se cacher de lui, il aurait bien du mal à les surprendre. Bientôt la lumière du jour disparaissait derrière lui, et il s’enfonçait toujours plus dans ce qui semblait définitivement mener à un lieu caché dans les profondeurs du désert. Il perçut la rumeur de voix, une rumeur qui se fit plus nette et plus audible à mesure qu’il progressait. Un soupir las lui échappa alors qu’il devina qu’une bagarre était en cours, avant que de nouvelles voix ne vinrent transformer son ennui en inquiétude. Combien sont-ils donc dans ce trou à rats? Le son frénétique et l’écho qui l’accompagnait de sabots sur le sol de pierre se trouva bientôt confirmé par le hénissement strident de l’animal dont les reflets de la robe brillait à la lueur de torches tombées au sol. Comme une ombre il se coula presque aux côtés de l’animal, sa main puissante venant saisir sans difficultés l’harnachement installé sur la tête racée de l’étalon. Sa arrivée silencieuse ne fût pas remarquée dans un premier temps, et ce n’est que lorsqu’un enfant accroché à la bride du bai, aperçu la main ornée de bague près de la joue du pur-sang qu’il se rendit compte de ce qui était à l’origine du calme soudain de la bête. “ASSEZ.” Sa voix se répercuta entre les murs, alors que ses yeux noirs dévisageaient tour à tour les gamins qu’il ne connaissaient pas, avant de tomber sur les dos de son jeune écuyer et de son fils. “Cessez immédiatement.”  Le physique des trois adolescents n’avait pas échappé à l’attention de Ryon, et soulevait un problème qui dépassait de loin la prime raison de sa venue dans les entrailles des ruines.


Lancer de dès:
 






© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1577
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Lun 5 Juin - 13:23

Le membre 'Ryon Allyrion' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6' : 5


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Lun 5 Juin - 17:26

Au royaume des tout petits

An 285



Boadicee&Daemon&Ulwyck

Bientôt, tout ne fut plus que coups qui tombaient, grognements et cris de rage.  Autour de lui, les silhouettes de ses amis se perdaient parmi celles de leurs adversaires. Dans l'obscurité son propre poing rencontrait le corps fin et chaud et dur des garçons de la Sang-vert, quand sa main gauche s'affairait à se saisir solidement de leurs vêtements rêches. Un instant, le dernier dont il eut le souvenir en ayant eu l'impression d'avoir l'avantage sur ces orphelins, il se redressa même pour voir, prisonnier de ses doigts, un foulard de lin. Le tissus était bleu à la lumière de la torche tombée à terre. Il le jeta sur le sol.  Au coeur du chaos, il se souvenait aussi d'avoir entendu son ami lui parler, bien que la bagarre naissante l'empêcha de comprendre distinctement ces propos qui se perdirent dans les grognements des deux jeunes adolescents qui l'avaient pris pour cible.
L'odeur de pierre lui semblait plus forte qu'auparavant. A moins que cela ne fut l'odeur de son propre sang. Comme il voyait les coups pleuvoir sur son visage et son torse, il sentit un liquide tiède couler sur ses lèvres. Les deux garçons à la peau cuivrée fixaient sur lui des yeux noirs de rage. S'ils saignaient eux aussi, il l'ignorait. Le Sand ne pouvait le voir sur leur carnation sombre qui se fondait dans les ténèbres de la grotte. Daemon montrait les dents, refermant brusquement ses machoires entrouvertes jusque là par son souffle difficile comme les chiens qui se disputaient les restes des repas après les chasses. Plus grands, plus forts, les deux n'avaient pas hésité longtemps avant d'unir leurs forces contre lui. L'un tentait de l'entraver pendant que l'autre s'appliquait à le frapper, mais les deux tendaient vers le même but qui était de calmer les ruades incessantes du bâtard. Ce dernier se débattait comme un beau diable. Il n'avait de cesse de se cabrer, de jeter ses jambes devant lui pour les enfoncer dans le ventre d'un des garçons, esquissant parfois même des coups de dents par dessus son épaule pour essayer de mordre celui qui le retenait d'attaquer librement son compagnon. Les orphelins se jetaient mutuellement des ordres, des conseils, mais le Sand n'y entendait rien. Il les soupçonna d'employer un dialecte hérité des Rhoynars. Peu lui importait. Fébrilement, entre deux coups reçus pour un de donné, ses yeux pâles cherchaient la tignasse rousse de la petite fille. Son regard n'attrapa que les longues jambes du cheval là où il l'avait vue pour la dernière fois avant d'être attiré par le brillant de la lame que maniait le jeune Uller.

Il lançait une nouvelle fois son pied en direction de la tête de son assaillant lorsque le calme soudain  du couloir le frappa. Le coup contre le crâne de l'autre fit vibrer les os de sa jambe. Pendant un court instant, le Sand crut avoir reçu un mauvais coup sur l'oreille. Puis, lorsqu'il comprit que ses sens n'étaient pas troublés, le brun sentit une ombre couvrir son visage furieux et froid. Le cheval s'était tu. Et Kahil n'obéissait ainsi qu'à une seule voix. Une voix qui ne tarda pas à résonner à son tour contre la pierre, plus clairement, attrapant même le regard interloqué des orphelins. Daemon vit leur teint doré blémir en avisant la silhouette qu'il ne pouvait voir lui-même. Sans qu'il ne l'ai vu lui-même, le Sand savait qui se tenait là, quelques pas derrière lui et l'enfant qui le maintenait contre lui. Sans qu'il ne s'y attendit, son pied frappa dans le vide le plus parfait. Le visage blème, mais l'air concentré après avoir échangé un dernier regard avec celui qui le tenait prisonnier, le garçon qui s'astreignait jusque là à la tâche de le rouer de coup fit soudain volte face. En quelques foulées souples il disparu, englouti par l'obscurité. Encore énervé par la bagarre, le sang échauffé par l'adrénaline, le bâtard ne pensa pas alors à s'effrayer de la présence de son père, ni de la correction qui les attendait tous trois. Insulté de s'être ainsi fait battre dans un combat si déloyal, Daemon refusait catégoriquement de laisser l'autre s'enfuir si facilement. Il se débattit de plus belle, enhardi par ce qu'il prenait pour de la couardise de la part de l'orphelin. Il ignorait que le garçon aux yeux noirs était en réalité parti alerté d'autres orphelins de l'arrivée du Lord, dont le visage ne lui était pas inconnu...



Spoiler:
 

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
avatar
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris

Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 1577
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Lun 5 Juin - 17:26

Le membre 'Daemon Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 27


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark Sacha
Messages : 548
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   Lun 5 Juin - 18:01

Le cheval effrayé par les odeurs du sang et les bousculades fit un brusque écart et me percuta de l'épaule. Je titubais et j'attrapais au vol les rênes pour me maintenir sur mes deux jambes. Les autres garçons avaient reculé et je sentis le cheval partir en arrière et mes pieds décollèrent du sol. Je vis brièvement l'ensemble des combats. Les deux garçons me fixaient toujours à moitié surpris à moitié furieux, Daemon était au prise entre deux adversaires qui me malmenaient et Ulwyck se battait avec le plus grand. Le cheval se figea soudain et une voix bien connu claqua amplifié par l'écho des murs. Ser Ryon. Mon sang se glaça un instant, j'ouvris aussitôt la main  pour relâcher les rênes de l'étalon.

On me tira brusquement, c'était la main large de Ser Ryon. Je levais les yeux vers lui. J'avais les vêtements tâchés de sang à cause de celui dont j'avais brisé le nez, j'avais encore une pierre en main, l'autre gisait au sol roulé en boule, les deux autres immobile. Daemon immobilisé et Ulwyck aux prise toujours avec le plus grand des cinq. L'un d'eux fila et Daemon tenta de s'échapper. Je fis tourner la pierre entre mes doigts et malgré ma position peu confortable je lançais aussi fort que possible la pierre vers l'adversaire de l'ami de Daemon. Daemon s'agitait trop, alors que l'autre était de dos, concentré sur Ulwyck. La pierre siffla et frappa l'adolescent à l'épaule. J’avais fais des meilleurs jets mais vu l'occasion c'était mieux que rien. Le plus grand se retourna et il devient livide en voyant Ser Ryon. La grande main de ce dernier me broyait le poignet, j'avais des os d'oiseaux comme ma mère.  

Il sembla avaler sa salive et appela les deux autres et le troisième toujours à terre avant de reculer pour s'enfuir dans le tunnel. Ils avaient eut peur de Ser Ryon. Je ne savais pas pour Ulwyck mais j'en doutais. Celui qui tenait Daemon le repoussa brutalement en avant, sûrement pour le faire tomber et s'enfuit avec les autres. Je levais les yeux vers le chevalier et tirais lentement mon poignet pour qu'il me lâche. Il ne restait plus que celui que j'avais frappé au sol toujours incapable de bouger. Je ne l'avais quand même pas tué ? Non … Il geignait.

Par contre … Si Ser Ryon était là … Je tournais la tête vers l'entrée du tunnel. Je craignais que mon père soit là … Il était si sévère avec moi. Je fixais les deux garçons et … Je retiens un sourire fermement. Dans tous les cas j'étais presque sûre que mon père me punirais sévèrement si ça pouvait servir pour les autres …  J'avalais ma salive. J'allais devoir être convaincante, aussi bien face à mon père que face au grand chevalier.  Par contre … Si Ser Ryon voulait bine lâcher mon poignet … J'avais une peur bleue de ne pas pouvoir me mouvoir comme je l'entendais, conséquence des années à se prendre des dérouillé en étant immobilisé. Une sueur froide me coula dans le dos et je vis un léger tremblement agiter ma main. Là j'étais coincée entre un immense cheval qui avait manqué de me piétiner et  un immense chevalier. Je reportais mon attention sur les deux jeunes garçons. Je baissais aussitôt la tête et parlais tout doucement en fixant mes pieds.

« … Je vous en pris Ser Ryon … Ce n'est pas la faute d'Ulwyck et de Daemon … C'est ma faute … Ne les punissez pas ! Je vous en pris ils n'ont rien fait de mal je vous le jure. »

Je ne craignais pas la punition, c’était la colère de mon père que je craignais, mais la punition … Pas plus que ça. Et après tout se soutenir entre amis c'était quelque chose de normal non ? Daemon ne m'avait pas abandonné tout à l'heure. Je ne l'abandonnerais pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Au Royaume des tout petits   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Royaume des tout petits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au Royaume des tout petits
» Noël, c'est l'anniversaire de tout les enfants, petits et grands.
» Le Royaume perdu d'Arnor
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: