RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, les Îles de Fer et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héritier des Roses
avatar
Héritier des Roses
Valar Dohaeris

Ft : Max Irons
Messages : 76
Date d'inscription : 05/05/2017

MessageSujet: (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower   Dim 7 Mai - 20:30


Lune 10, semaine 4, célébrations des fiançailles de Loras et Cersei
Willos et Daena


L'héritier des Roses était dans ses appartements, à Hautjardin, le domaine était remplis d'invités, majoritairement des Lions et des habitants des Terres de l'Ouest, venus assister aux fiançailles de Loras et Cersei, l'idée de ces fiançailles dérangeait Willos, il n'avait évidemment pas été mis au courant, et le fait d'être écarté de ces décisions le mettait hors de lui. Mais il n'était pas encore Seigneur, il en avait juste assez de voir sa grand-mère prendre toutes les décisions, nul doute que les Lannisters avaient négocié avec Olenna avant même d'en informer Mace. La jeune Rose soupirait. Posant son verre de vin contre ses lèvres pour en avaler une gorgée qu'il accompagnait d'un petit morceau de gâteau sec, il n'était pas du genre à grignoter, sauf quand trop de pensées parcouraient son esprit comme aujourd'hui. Il n'avait d'ailleurs pas été hors de sa chambre aujourd'hui alors que le soleil n'allait pas tarder à se coucher. Il soupirait, finissant sa coupe d'une traite, il se redressait alors, prenant appui sur sa canne. Ses yeux se perdaient quelque seconde dans un miroir de sa chambre, il observait rapidement son reflet, il avait un air fatigué, qu'il avait réussi à cacher avec une tunique brodée d'or, il semblait lumineux, comme si le soleil qui se couchait le rendait plus éclatant que jamais. Tout était artifice, Willos se forçait à paraître beau, élégant, désirable, malgré son appui de vieillard. « Votre manteau Ser Willos » Il se retournait vers le valet « Je n'ai pas besoin de manteau garçon, l'hiver n'est pas encore là » Bien que l'air se rafraîchissait, le climat de Hautjardin était clément, l'héritier du Bief sortait alors de ses appartements, s'appuyant sur sa canne pour avancer, brisant le silence des couloirs des bruits du bois sur le sol de pierre. Il priait pour ne croiser personne d'important, il n'était pas d'humeur à discuter, il souhaitait simplement se balader dans les jardins, seul, à l'abri des regards des Lions qui se portaient tous en ricanant sur sa jambe.

Les pensées du jeune homme voyagèrent alors à ses fiançailles à lui, bientôt il rejoindrait Port Réal pour l'annonce officielle des fiançailles et la rencontre avec sa promise. Un voyage long, de 40 jours, qu'il appréhendait déjà. Rien qu'à la pensée du trajet il était las, ces voyages étaient désormais ennuyeux pour le jeune homme, ce dernier était condamné à rester dans un carrosse, ne pas pouvoir chevaucher librement. Cette sensation lui manquait, les longues balades à cheval, aujourd'hui à peine quittait-il les écuries de Hautjardin sur son cheval que la douleur devenait presque insupportable. Cependant il se faisait un devoir de quitter le domaine comme tout héritier le ferait, quitte à entrer dans le carrosse par la suite.

Ses pas le menèrent aux jardins, où les effluves des roses se réveillaient alors que le soleil laissait place à la lune. Une fois engagé dans les couloirs, l'héritier s'asseyait sur un banc, fermant les yeux, profitant du silence de la nuit pour se vider l'esprit, il était bien trop préoccupé dernièrement, il profitait donc du calme, loin de l'agitation des dîners et des activités avec les Lannisters auxquelles il se devait d’assister malgré sa blessure, regarder jouter des écuyers et s’entraîner les chevaliers respectifs des deux familles, entendre parler de récits de chasses auxquelles il ne pouvait pas participer et avoir l'air intéressé. Tout ça était pesant pour Willos, le regard des autres lui importait beaucoup même s'il le cachait à tous avec sa tête haute et son regard droit et fier. Ce furent des bruits de pas qui sortaient l'homme de ses réflexions, il guettait alors avec les derniers rayons du soleil le visage de la personne s'approchant au détour d'un virage, une demoiselle apparaissait alors, de derrière un bosquet de roses, et à la vue de son visage, Willos regrettait de ne pouvoir fuir en courant. Il restait silencieux, espérant qu'elle passe son chemin sans même le remarquer, mais leurs regards se croisaient. Willos insultait le ciel, il voulait du calme et les dieux lui envoyaient Daena Hightower, sa cousine par sa mère. Willos ne fréquentait pas vraiment la demoiselle et ce n'était pas pour lui déplaire, il avait entendu nombre de rumeurs sur la belle dame, et bien que Willos ne soit pas un prude et ai déjà goûté aux plaisirs de la chair, l'avidité de pouvoir de Daena le dérangeait, heureusement, elle visait plus haut que le Bief, ainsi était-il protégé de ses charmes par son manque d'intérêt pour lui. Il espérait alors que la courtoisie la fasse fuir, après tout, ils n'avaient jamais échangé plus de quelques mots. D'ailleurs, le Tyrell ne doutait pas que la demoiselle ai une quelconque opinion sur son alliance prochaine avec la famille royale, mais il esperait qu'elle la garde pour elle cette opinion.

« Chère Cousine. Je ne m'attendais pas à vous voir dans les jardins...ma sœur vous a donc libéré ? »

Les deux filles étaient très proches, trop aux yeux de Willos qui surveillait de loin l'influence que Daena pouvait avoir sur Margaery. La rose était son trésor, et peut-être la couvait-il trop, mais il ne pouvait en être autrement, elle était un diamant à protéger.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 236
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower   Lun 8 Mai - 3:06

Thème


Ô que c'était bon de sentir tous ses regards sur son corps, tous ses hommes avides de ses charmes avec lesquels elle jouait. Combien de fois Daena avait minaudé et éclaté de rire à des hommes des lions qui lui confiaient des paroles amusantes pour eux seuls et des murmures sur l'Ouest. Chaque parole était bien entendu rapportées à Margaery, sans être déformées le moins du monde. Daena jouait et rendait service à sa princesse dans la foulée, se plaisant à charmer tout comme à l'être dans les mêmes mouvements. Les chevaliers étaient beaux et drôles et leur compagnie était des plus plaisantes. Voilà longtemps qu'on avait arrêté de lui jeter des regards désapprobateurs. Tous ici savait que le nom Hightower qui brillait derrière son prénom lui offrit une casi immunité face aux langues de vipère et pire encore, pouvait la rendre bigrement dangereuse. Sa réputation était celle d'une intrigante mais ils savaient tous qu'elle n'avait jamais franchi la pire des limites. Qu'il était doux de rire de cela, de les voir croire à un mensonge.

Pourtant, ce soir, sa virginité était bien la dernière de ses préoccupations alors qu'elle buvait et que les coupes vides s’enchaînaient à côté d'elle. Elle riait avec l'un des membres de la famille de Lord Lannister dont elle avait déjà oublié le nom. Les lions lui faisaient penser à sa propre famille. Trop nombreux, avec bien trop de cousins. Elle gloussa, une fois de plus, avant d'excuser son compagnon de beuverie qui n'avait clairement qu'une idée derrière la tête. Elle ne lui offrirait pas. Ô que la fête était belle dans ses milles lumières. Daena s'enfuit de l'étreinte de son compagnon dans un rire cristalin et ses mains attrapèrent les pans de sa robe pour que cette dernière ne la fasse pas trébuchée alors qu'elle courrait. Il la suivit, au début, avant d'abandonner la chasse. L'esprit rendu moins acéré par l'alcool, Daena tourna quelques minutes avant de finalement trouver son chemin entre les bosquets. Alors qu'elle sortait de l'un d'eux, elle ne fut qu'agréablement surprise de tomber sur Willos. Ses lèvres s'étirèrent sur un sourire carnassier. Elle savait que son cousin ne l'appréciait pas particulièrement et elle se faisait un malin plaisir à déranger son si précieux temps. Willos était un héritier qui ne méritait pas tant que cela son titre aux vues de sa jambe handicapée pour toujours.

Elle vient s’asseoir à ses côtés alors qu'elle sentait clairement qu'elle n'était pas le bienvenue. Son sourire se fit mutin alors qu'un soupir s'échappait de ses lèvres. L'alcool avait fait monter à ses joues un rouge qui n'y apparaissait pas souvent. Il en fallait beaucoup pour faire rougir celle qui n'était plus pucelle et qui était rodée aux compliments des hommes.

Mon cher cousin. Je suis tellement contente de tomber sur vous. Elle ne répondrait pas à sa réponse, préférant passer à quelque chose de plus drôle et qui aurait au moins l'audace de l'amuser pour la soirée. Elle s'était trouvée une nouvelle proie. Elle n'irait certainement pas charmer son cousin, il n'était pas un assez gros pigeon pour elle. Mais l’embêter. Ca oui, c'était bien plus drôle et l'alcool la rendait taquine. Je m'étais perdue dans les jardins. Ses lèvres s'entrouvrirent sur une fausse surprise, tout comme ses yeux presque émerveillés. Vous imaginez ? Moi, pourtant présente ici depuis si longtemps je me suis perdue. J'ai cru que je ne retrouverais jamais mon chemin, vraiment. Elle lui fit un enorme sourire, avant de prendre son bras. Heureusement que mon valeureux cousin est là. D'ailleurs, qu'est ce que vous faites ici ? Vous voulez fâcher nos invités ? Son sourire s'était transformée en une moue interrogative de gamine. Elle ne savait plus vraiment si elle jouait ou si c'était ses véritables réactions. Peut lui importait. De toute façon, à ses yeux, Willos n'était rien d'autre qu'un cousin avec un soupçon de pouvoir.

2


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier des Roses
avatar
Héritier des Roses
Valar Dohaeris

Ft : Max Irons
Messages : 76
Date d'inscription : 05/05/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower   Lun 8 Mai - 15:26

Les vœux de Willos étaient rarement écoutés par les dieux, et jours après jours, il finissait par penser qu'il était maudit. Il feignait un sourire à sa cousine. Il ne souhaitait qu'être seul, pas en la compagnie d'une des personne qu'il n'appréciait pas à Hautjardin. Il ne comprenait pas l'amitié que sa sœur portait à leur cousine, elles étaient si différentes aux yeux de Willos. A l'intérieur le dîner d'annonce continuait, une ambiance festive, sous une profonde mélodie pleine d'hypocrisie. Et l'héritier ne supportait pas cette ambiance, cette atmosphère pesante, la présence d'Alyx près de lui, et du nain de l'autre côté. Quoi que ce dernier au moins avait de la conversation, ce qui n'était pas le cas de la première. Willos regrettait d'ailleurs d'avoir abandonné Leonette. Mais peut-être était-elle dans les jardins avec Garlan ? Et qu'ils viendrait le libérer des griffes de sa cousine. Il l'observait s'asseoir à ses côtés, comme s'ils étaient proches l'un de l'autre, ou même ami, alors qu'ils ne s'étaient jamais adressé la parole que pour des mondanités. Alors il ne comprenait pas sa présence ici, après tout, elle visait généralement plus gros poisson que le simple Héritier du Bief. Bien que cette dernière était sûrement d'avis qu'il ne méritait plus ce titre. Le jeune homme observait la demoiselle, ses joues étaient rosées, elle n'était pas très ferme sur ses appuis, elle avait sûrement apprécié le vin du banquet. Bien sûr elle ne répondait pas à sa question, et Willos se retenait de dire que le plaisir n'était pas partagé. Il la voyait se rapprocher, la demoiselle était belle, à n'en pas douter, elle le savait et l'utilisait, et Willos se prenait parfois à tomber sous ses sourires. Mais il savait dans le fond qu'elle était attirée par le pouvoir comme une abeille par les roses. Cela le faisait presque sourire alors qu'elle agrippait son bras, le flattant de sa voix douce.

Willos n'étais pas sensibles aux flatteries, sûrement l'éducation de sa grand-mère qui avait fait plus d'empreintes qu'on ne le pensait dans le caractère du jeune héritier. Il savait que tous pouvaient flatter, pour obtenir des faveurs de tel ou tel, pour accéder plus facilement au pouvoir, former des relations durables, des liens d'amitié dont si peu étaient sincères qu'il doutait parfois de son existence. Le monde entier poussait au flatterie, car le meilleur moyen d'obtenir quelque chose d'un homme est de flatter son égo, et la demoiselle avait parfaitement compris cela, et elle l'usait à sa manière. Willos n'était pas prude, loin de là, bien que depuis ses fiançailles il n'ai pas connu de femme, il en avait connu avant, des femmes de petites vertus, ou des Noble désirant gravir les échelons. Il déplorait un tel gaspillage quand il voyait sa cousine. Mais il se taisait, il ne dépendait pas lui que de la corriger sur ses erreurs, bien que l'ironie dans sa voix montrait souvent à la belle ce qu'il pensait, des piques gratuites qu'ils se lançaient à tour de rôle, une hypocrisie polie, de loin, leurs conversations pouvaient paraître amicales, alors qu'en vérité, La Rose et la Demoiselle crachaient leur venin respectif, derrière un sourire charmeur et un visage d'ange. Ils ne pourraient jamais s'entendre, et de toute façon, n'avaient aucune raison de le faire. Daena ne tenterait pas de charmer Willos outre-mesure, et Willos n'était pas du genre à céder facilement. Ils étaient une perte de temps mutuelle, et Willos n'aimait pas perdre son temps, surtout quand des gens qui ne portaient pas sa famille dans leur cœur marchait dans les couloirs de Hautjardin, mais telle était sa punition d'avoir voulu échapper à l'enfer du repas, il trouvait un enfer différent, peut-être plus agréable tout de même, Willos était rusé, manipulateur en son genre, usant de son intelligence et des mots pour arriver à ses fins, et parfois il se prenait au jeu de Daena pour se divertir.

« Mais voyons, je suis venu sauver ma chère cousine, cela va de soi. » Il jouait à son jeu, Willos n'était pas idiot, il savait qu'il n'était qu'un passe temps, un amusement de quelques minutes avant qu'elle reparte s’immiscer dans la fête, secouer ses boucles brunes au plus grand plaisir des Ser de la salle. « Nos invités étaient fâchés avant d'arriver ici, il faut croire que c'est dans leur nature. » Il lui adressait un joli sourire avant de s’extirper de son emprise et récupérer son bras. Il regardait rapidement le ciel, il aimait bien la quiétude des jardins par habitude, mais ce n'était pas avec Daena qu'il aurait de la quiétude. Il se retournait alors vers elle « J'espère que la fête est à votre goût, bien que de toute évidence, le vin le soit. Votre Septa sait que vous êtes seule dans les jardins ? »
2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 236
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower   Mer 10 Mai - 17:15

Thème


Il n'avait aucune envie qu'elle soit là. Alors elle ne se gênerait pas pour rester là, à ses côtés, à lui parler de tout et de rien. A laisser les mots glisser sur ses lèvres, comme autant de petites gouttes de venin qui s'envoyaient jusqu'à visage de l'héritier des Tyrell. Héritier. Un simple titre qui lui donnait tellement envie de rire. Daena ne le considérait pas comme ça. Juste un cousin, peut-être un rien moins stupide que les autres, si on oubliait Margaery. Il savait manier les mots, savait jouer. Après tout, avait-il pu faire autre chose vu que lui ne deviendrait jamais un chevalier. Il n'aurait jamais les muscles tant apprécié par la jeune Hightower, il n'aurait jamais un tier de leur prestance. Elle gardait le silence pour le moment, ne laissant qu'un sourire mutin montrer les pensées qui se créaient lentement dans son esprit. Il savait qu'elle allait parler.

Elle garda le silence une seconde, le regardant récupérer son bras. Son regard, l'espace d'un seconde, devient aussi glacial que la peau d'un serpent. Elle attacha pourtant un nouveau sourire charmeur à ses lèvres, comme si rien ne s'était passé.

On raconte pourtant les gens de l'Ouest si raffinés... Si ce n'est les robes bien trop guindée, je n'en ai rien vu. Ils se sont contenté de nous regarder comme les plus parfaits des imbéciles. Et cette fille, la femme du lion. Une véritable peste pas vrai ? J'en viendrais même à dire qu'elle est pire que moi.

Elle ferma un instant les yeux, s'installant plus confortablement sur le banc de pierre, un petit sourire franchissant ses lèvres. Pensait-il vraiment qu'elle allait partir aussi vite qu'elle était arrivée ? Daena avait toujours prit un malin plaisir à se tenir trop proche de toutes les roses mâles qui ne l'aimaient pourtant pas tant que cela. Seul Mace adorait l'avoir à son bras car elle était l'un des rares à continuer, même après un trop grand nombre de fois, à l'écouter chanter. Elle applaudissait, souriant. Non, elle ne charmait pas le suzerain du Bief. Elle se contentait d'être dans ses petits papiers. Chose qui, elle le savait, ne plaisait pas tant que cela à la vieille du Bief qui formait ses petits enfants à son image.

Voilà bien longtemps que ma Septa a comprit qu'il fallait me laisser m'amuser plutôt que d'être sur mon dos si elle ne veut pas risquer de perdre sa place chez les Hightower. Et puis que vaudra la vie sans profiter des fêtes. C'est bien triste que vous ne les appréciez pas, que ce soit la compagnie des nobles ou même le vin. Voyons Willos, on ne vit qu'une fois. Il serait stupide de se priver des plaisirs de la vie.

La si innocente tour ne l'était pas le moins du monde et Willos n'imaginait pas à quel point. Comme tous les autres, il devait simplement penser qu'elle s'amusait trop de hommes. Il ne pouvait imaginer comment elle collectait des informations pour sa famille d'intendant. Ils travaillaient pour le même but, ne lui en déplaise. Mais Daena le faisait dans l'ombre et simplement pour sa cousine qu'elle aimait tendrement. Pour rien d'autre et certainement pas pour la famille Tyrell.

3


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier des Roses
avatar
Héritier des Roses
Valar Dohaeris

Ft : Max Irons
Messages : 76
Date d'inscription : 05/05/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower   Jeu 11 Mai - 18:56

Willos était connu comme étant homme galant, aussi n'avait il pas l'intention d'envoyer paître sa cousine. Il acceptait donc ce moment qui allait sûrement s'avérer plus complexe qu'il ne l'avait prévu. Après tout, Daena était imprévisible selon lui, c'était là une qualité tant qu'un défaut. La demoiselle faisait preuve d'une éducation hors paire, en façade, elle avait cet air d'enfant joueur, un peu rusée, mais très douce, c'était sûrement ce qui faisait son succès, mais elle savait user de ses atouts, et cela était remarquable pour une demoiselle aussi jeune, bien que Willos n'apprécie guère ses méthodes ou sa présence, la trouvant à la limite de l'arrogance et de la prétention. Cependant, il était têtu comme un buffle l'héritier des roses, et il n'allait pas s'avouer vaincu face à sa cousine, car lui aussi avait appris à jouer, et son expérience lui donnait sans doutes quelques points d'avance, du moins il l’espérait, car il savait la demoiselle remarquablement douée pour manipuler. Il ne put s'empêcher de sourire en l'entendant cracher son venin sur les Lannister, Willos lui même ne les portait guère dans son cœur, il savait cependant leur importance et l'utilité de cette alliance, bien qu'il eut préféré que son petit frère n'en paye pas les frais. Loras se fiançait de force ce soir là, et le cœur de Willos se serrait à cette pensée.

« Je crains ma chère qu'ils ne nous prennent pour de véritables imbéciles, cependant, vous devriez surveiller votre langage, cette dame deviendra sous peu une des Dames de Hautjardin...mais n'ayez crainte, je doute que vous puissiez un jour avoir de la concurrence si telle est votre peur »

Sourire doux accompagné de cette touche de venin de la part de l'Héritier des Roses, le jeu avait commencé, les hostilités étaient lancées, et le sourire du Bieffois était pourtant doux et calme là où sa voix était posée et taquine. Le jeune homme observait la Haute Tour, il ne comprenait son acharnement a s'approcher de ses frères et lui, à part Margaery, les Roses de Hautjardin n'appréciaient que peu la compagnie de leur cousine, d'ailleurs, Willos avait espéré que Margaery trouve une autre dame de compagnie. Bien qu'il devait y convenir, la présence de Lady Daena apportait son lot de divertissement à Hautjardin. Le jeune homme gardait son dos dressé, ses yeux émeraudes rivés sur la demoiselle dont la beauté était aussi grande que la ruse qui régnait dans ses yeux. L'atmosphère de la fête ne donnait pas envie à l'héritier, elle était lourde et pesante tant l'animosité s'y ressentait. Le jeune homme grimaçait en massant légèrement son genoux, il n'aimait pas les diners ou les bals, il s'y ennuyait toujours, car se retrouvait rapidement seul à table, quand les invités se levaient pour partager entre eux, lui restait assis, pianotant des doigts sur la table.

« Oh détrompez-vous, j'apprécie le vin comme la compagnie des femmes, mais ce dîner est tout sauf une célébration, il est plus une confrontation qu'un repas de fiançailles. Sans oublier que je ne peux danser, ou me déplacer à ma guise, et que discuter avec Lord Tyrion et ma grand-mère ne peut me satisfaire toute une nuit. »

Le jeune homme était en effet fatigué de discuter, il avait eu besoin de silence, de calme pour réfléchir, cependant maintenant, il se disait que cette fausse amitié entre sa cousine et lui pouvait être plus intéressante qu'il ne l'avait pensé au départ. Ainsi tirerait-il peut-être lui aussi un divertissement en cette nuit, une chamaillerie ou des piques lancés, une joute verbale courtoise mais acérée.

« Mais vous, n'avez vous donc trouvé de Lannister plus intéressant à qui parler ? Ou leur arrogance vous ennuierait-elle ? Je me disais que vous seriez ravis d'avoir des visiteurs à Hautjardin... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 236
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower   Lun 15 Mai - 0:12

Thème


Elle éclata légèrement de rire, ajustant un peu plus sa position. Son corset lui rentrait dans le dos mais elle ne plissa pas même le nez. Elle savait qu'il lui offrait une poitrine avantageuse dans laquelle bien des hommes aimaient à perdre leur yeux. Non pas qu'elle veuille séduire son cousin, l'idée la dégouttait bien assez mais elle aimait être désirable en toute circonstance. Même un cyclope aurait remarqué sa beauté, qu'importe qu'il lui manque un oeil. Bien sûr, elle faisait souvent en sorte d'être un peu moins visible que sa cousine pour ne pas la vexer mais le fait était plutôt rare. Elles n'avaient pas les mêmes obligations. Margaery deviendrait reine quand Daena ne deviendrait que suzeraine d'une région lointaine, offrant des nouvelles alliances aux Hightower en l'éloignant des vastes pâturages du Bief. Hors de question que la belle reste ici plus longtemps.

Elle plongea ses iris noisettes dans ceux de l'héritier des Tyrell, admirant leur profondeur. Willos aurait pu être beau mais elle laissait les petites dindes comme Abigaëlle rêver de sa personne. Elle voulait plus et surtout bien mieux qu'un héritier boiteux. Le timbre de la voix de ce dernier voulait d'ailleurs tout dire alors qu'il la réprimandait à moitié. Daena éclata de rire, un peu plus fort, l'alcool la rendant plus peste qu'elle ne l'avait jamais été. Il fallait faire preuve de relativité. Les Lannister étaient des imbéciles à se comporter de la sorte entre leur mur. Pourtant, ce n'était pas cela qui faisait rire la Hightower mais bien l'incompréhension de Willos. Elle ne parlait pas de Cersei mais bien d'une femme de lion qui n'avait le titre de lionne que grâce à un mariage. La fille de Tywin aurait plus mérité le nom de mégère aigrie que de peste. Trop vieille pour ce titre glorieux que Daena appréciait tout particulièrement la concernant.

Mais voyons mon cousin, vous vous trompez de cible sur mon fiel. Je parlais de la Lefford avec ses airs de princesse qui fut outragée de la réaction de votre père lorsqu'elle s'est présentée à lui.

Le sourire de Daena n'en était que plus grand. Elle s'étira comme un chat, portant ses mains jusqu'à son visage. Elle avait envie de jouer et de séduire mais la proie devant elle ne montrait aucun signe qui pouvait lui plaire. Pour peu, une moue d'enfant boudeuse serait venue flotter sur les lèvres de la jeune fille. Elle préféra garder son visage sans véritable expression autre que celle emplie de malice qui brillait dans ses yeux. Ici, elle n'était pas parqué dans un corral. Dans les jardins, sans Septa pour regarder avec désobligeance ses moindres faits et gestes, elle était libre. Et cette liberté allait avec un air taquin qui ne la quittait que rarement.

Les yeux de la jeune fille se portèrent jusqu'à sa main, qui massait ce genou blesser qui  lui avait offert avec facilité de nombreuses moqueries à envoyer à son cousin. C'était pourtant bien trop facile et seuls les débutants utilisaient des attributs aussi visibles pour rire d'une personne. Daena leur était supérieure, elle le savait et le désirait. Elle ne s'inclinait pas comme ses flopées de courtisant en rang d'oignon mains à la boutonnière qui, dès les Tyrell plus loin, riaient de la démarche de l'héritier en se donnant des tuyaux pour rester discret. Non, elle montrait ses épines en leur compagnie, pour n'être que plus fidèle à l'une d'eux. Elle riait dans le secret à les voir la haïr de la sorte sans comprendre pourquoi Margaery la gardait toujours à ses côtés. Ils n'avaient pas idée de ce qu'elle était capable de faire et d'à quel point l'art de la séduction était une arme mortelle.

Le croassement d'une grenouille ramena la jeune femme au moment présent, tout comme les paroles de Willos. Elle avait fait un truc rapide raccourci sur les plaisirs du Tyrell et le regrettait en le voyant la contredire. Un sourire apparu alors sur ses lèvres, taquin et charmeur.

Lord Tyrion devait être tellement ivre qu'il n'arrivait pas à parler avec autant de ferveur qu'à son habitude. Quelle piètre représentation de l'Ouest. Vous faisiez de beaux héritiers tous les deux, ainsi côté à côté.

Elle lui adressa un sourire immense, noyant la pique dans un air mielleux qui ne lui allait que trop bien. Elle tourna légèrement la tête vers la fête, une toute petite rotation que le corset ne pardonna pas. Une grimace, légère, apparu sur ses traits mais elle retrouva rapidement un visage doux en se tournant à nouveau vers son cousin. Les yeux plongés dans les siens, elle glissa pour toute réponse :

Tous les Lannister sont mariés et Ser Daven le seul plaisant aux yeux, était accaparé par sa harpie. Et puis de toute façon, n'y a-t-il meilleure compagnie que la vôtre ? Nos discussion m'auraient presque manqués.

Elle rit de nouveau, les joues encore rouges. Willos jouait à un jeu qu'elle tentait de suivre mais auquel elle n'avait pas envie de participer car elle ne le dirigeait pas. La jeune femme voulait séduire, par échanger des banalités de peu d'intérêt. Le repas qu'elle avait fuit été ennuyeux au possible et les chevaliers qui s'étaient attardés pour ses beaux yeux avaient rapidement perdu l'intérêt premier qu'elle leur avait porté. De toute façon, elle n'aimait pas forcément les bruns.

3


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier des Roses
avatar
Héritier des Roses
Valar Dohaeris

Ft : Max Irons
Messages : 76
Date d'inscription : 05/05/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower   Mer 24 Mai - 11:16

Quand la nuit soufflait un vent léger, semblant vouloir fuir la confrontation qui faisait frissonner les roses des jardins de Hautjardin, le jeune homme observait sa cousine. La Hightower était belle, il aurait fallu être fou pour ne pas s'en rendre compte, c'était un fait voilà tout, et même la dureté de ses mots et le venin qu'elle crachait ne venaient pas à bout de sa beauté. Elle était un des joyaux du Bief sans aucun doute, et Willos comprenait que les regards se tournaient vers la belle, que ce soit dans les pâturages du Bief ou ailleurs. Elle n'aurait jamais aucun mal à se faire désirer, elle avait fait de la séduction sa marque de fabrique, héritant alors d'une des armes les plus puissantes, une des armes qui avaient mené la Reine des Épines où elle était. Et pourtant, Willos était l'un des rares à ne rien vouloir de sa cousine. Il doutait déjà qu'elle lui accorderait ses faveurs, mais plus encore, il n'était absolument pas intéressé par elle. Il préférait la garder le plus loin de lui possible, tant leurs rencontres avaient souvent tourné en joute orale, en piques lancés et le venin coulait, comme de l'eau à travers un tuyau percé. Et il aurait préféré écouter avec paresse les coassements des grenouilles et regarder pousser les oignon que de se lancer dans une de ces guerres avec Daena.

Pourtant, il savait qu'il n'allait pas obtenir ce qu'il voulait quand la Noisette et l'Emeraude combattaient du regard, ne lâchant pas, mais se perdant dans la profondeur que l'un offrait à l'autre, sans pour autant laisser passer quelque information, quelque secret qui pourrait être écrit dans le raccourci de l'âme. Après tout, il aurait fallu être fou pour oser donner plus d'armes à Daena qu'elle n'en avait déjà. Puisqu'elle avait prouvé à de maintes reprises à quel point elle aimait les utiliser.

Willos fut cependant étonné d'apprendre qu'elle ne médisait pas sur Cersei, et il ne put retenir un sourire en entendant que la demoiselle avait pris la jeune Lefford en grippe. Le jeune homme ajustait la rose accrochée à sa boutonnière. Ainsi la jeune Daena s'était faite une ennemie en la personne d'Alyx Lefford.

« Serait-ce la jalousie qui vous fait envier Lady Alyx et Ser Daven ? Ne vous inquiétez pas, ils n'égalisent pas votre piquant chère cousine »

Un autre sourire accompagnait le timbre joueur et insolent de sa voix, il y avait glissé une subtile nuance d'ironie. Après tout il ne connaissait pas suffisamment les deux Lions pour s'en faire une véritable idée, mais l'idée de savoir sa cousine jalouse l'amusait, donc s'il pouvait jouer là dessus, il n'hésiterait pas. Après tout, la remarque suivant lui faisait lever les yeux au ciel sa cousine restait sa cousine, et elle semblait vraiment décidée à l'embêter aujourd'hui.

« Oh il est vrai que nous étions amusés à cette image également, mais il me semble qu'il est encore célibataire non ? Vous devriez tenter votre chance, l'héritier de l'Ouest, ça devrait convenir à vos attentes non ? »

Il crachait ça dans le calme et la courtoisie la plus absolue. Un petit sourire à la clé. Un duel se passait, et si aucune arme n'avait été sortie, il en serait plus excitant qu'un combat de cyclopes ou de titans. La discussion avait vraiment commencé. Et Daena avait ouvert le feu. L'héritier des Roses observait son interlocutrice. Elle avait l'air ennuyée, par tout ça. Et Willos l'était également, peut-être avait-elle raison et peut-être devaient-ils se parler pour trouver un peu d'amusement à cette célébration des plus ennuyeuses. Willos pensait alors à Loras. Ce dernier devait être dans un état pitoyable. Et il remerciait le ciel et la rotation de la chance d'avoir put bénéficier de la belle et jeune princesse, quand son fringant chevalier de frère devait avoir les vieille lionne. C'était quelque peu égoïste, il fallait l'avouer, mais c'était ainsi, Willos faisait preuve de relativité, il essayait de voir le bon côté des choses partout, essayant d'oublier qu'il était enfermé dans un corral qu'était son handicap, malheureusement cette fois, il ne semblait pas y avoir de bon côté pour Loras.

« Enfin bon, puisque nos invités ne font pas pour vous un bon divertissement, je vais essayer d'arranger ça, je ne voudrais pas vous voir fâchée croiser Lady Alyx dans les couloirs. Allez vous vous joindre à nous à Port-Réal ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: (FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower   

Revenir en haut Aller en bas
 
(FB) L'ironie tue la candeur. ft. Daena Hightower
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ENTRE L'IRONIE ET LA FLATTERIE
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» L'ironie du sort, c'est la face cachée de notre destin.
» La candeur du dahlia ( PV Nuage de glace )
» Pour le plaisir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Bief :: Hautjardin-
Sauter vers: