RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, les Îles de Fer et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Découverte de L'Orage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 274
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Découverte de L'Orage   Sam 6 Mai - 17:59

Je pestais longuement en rabattant le capuchon de ma cape sur mon visage et en étendant les pans de ma cape de pluie autour de moi. Même le couvert du Bois-du-Roi ne me protégeait pas réellement de l'orage. Loki trottinait à côté de moi, la fourrure détrempé. J'avais longuement insulté la pluie mais finalement … On s'y habituait. Surtout quand c'était tout aussi violent et intempestif que dans cette région. En fin de journée j'étais sortie du bois et par miracle j'avais trouvé un petit endroit sec pour y monter mon camp pour al nuit. J'avais froid, mais je savourais cette sensation. C’était tellement à l'opposé de ce dont j'avais l'habitude. Mais mes cheveux dégoulinant dans mon dos … C'était moyen quand même ! Je les tordis plusieurs fois pour en tirer le plus possible de l'eau. J'étendis ma cape au sol près du feu et Loki s'ébroua franchement. Je pestais mais la compris. J'ôtais mes vêtements et les posais à même le sol près du feu avant d'aller desceller Galitaca et la sécher avec force et puissance. Je retournais près du feu après lui avoir embrassé le chanfrein.

Immobile je regardais les ombres que le feu dessinait sur ma peau sombre. Je laissais la chaleur des flammes pénétrait l'opaline de ma peau et moi je restais debout près du feu, nue, je regard perdu dans la pluie qui tombait de nouveau au dehors. Après un instant de réflexion je fis signe à Loki de rester couché près du feu mais je sortis de mon abri et avançai lentement sous la pluie froide. Levant la tête vers le ciel qui déversait des larmes je fermais les yeux savourant la caresse de l'eau glacé sur ma peau et dans mes cheveux. Un instant de liberté pur où je laissais mon corps à la merci des éléments laissant ma conscience partir avec un brusque coup de vent qui maltraita mon corps. Je restais encore longtemps immobile avant de retourne lentement dans la grotte grelottant. Loki et Galitaca me fixèrent. Je ne dis rien mais je souriais. Tordant une nouvelle fois mes cheveux j'en sortis toute l'eau et je m'assis sur ma cape presque sèche pour me réchauffer tout en peignant mes cheveux emmêler par la violence du vent froid et de la pluie.

L'eau de pluie m'avait lavé de la crasse du voyage et je respirais mieux après cette douche improvisée j'avais l'impression. J'ouvrais une nouvelle fois les yeux. Une fois mes cheveux lissée je m'assis en tailleurs, toujours sur ma cape et je contemplais ma peau. Couverte de cicatrices, certaines presque invisible, d'autres plus longues et plus importantes. Mais rien d'extraordinaire. Je restais de nouveau longuement immobile puis je finis par enfin passer des vêtements secs et flattes l'encolure de ma jument en passant. Sous ma peau clairs jouaient mes muscles fin. Je repassais mes dagues sous mes vêtements et sortis enfin de quoi manger. Je flattais Loki à qui je lançais de la viande qu'elle dévora avec plaisir. Demain, je chasserais. J’atteindrais bien un village. Et je pourrais vendre quelque petite chose. Et sinon … J'aurais de la viande fraîche pour le soir. Je rajoutais un peu de bois dans le feu avant de tirer ma couverture, sèche et de me rouler en boule. Loki montrait la garde.

Je scellais rapidement ma jument au matin profitant du soleil brillant. Pas de visite dans la nuit, c'était tant mieux. Je sortis mon arc de sa house et le passais à mon épaule. Mon carquois s'ouvrit prêt à m'offrir une flèche au besoin. La journée fut bonne, pas d'orage, et trois lapins pendu à ma scelle. J'étais heureuse. Et surtout un village au soir. D'un coup de talon j'avais lancé Galitaca au galop pour arriver rapidement au village quand je l'avais vu au loin. C'était en réalité une petite cité. Acalmie. J'étais arrivé à Acalmie. J'eus un rire ravi et je mis pieds à terre avec plaisir. Je rangeais mes armes voyantes et entrepris de vendre mes lapins. Tant pis si c'était à perte. Après tout … Loki en avait mangé un en cours de route. Je m’installais dans l'auberge la moins chère de la ville et après avoir pris soin de Galitaca et avalai un repas chaud. Je montais me jeter sur mon matelas, crasseux mais c’était plus confortable que la pierre froide et fouillant dans mes affaires, j'écrivis avec soin une lettre pour Robb. Je dessinais sur le parchemin avec soin.

Au matin, je scellais ma jument, et d'un coup de talon la fis partir vers la sortie de la ville une fois ma lettre envoyé à Port Réal. Cela faisait moins d'une semaine mais malgré tout, j'avais écris à Robb. Tirant sur la bride de ma jument je restais immobile quelques secondes savourant le vent du matin. Direction Havrenoir en passant par la Griffonière. Je me dressais sur mes étriers etsouris à Loki qui me rendit un long regard.

« On y va Loki ! »

D'un coup de talon je fis de nouveau partir Galitaca. Qui excitée par mon humeur accéléra avant de se lancer au galop. Couché sur son encolure je la laissais filer. Loki nous suivait sans réellement trop de peine. Et au pire, elle nous pisterait. Je savourais cette liberté en fermant un instant les yeux avant de me redresser et de chuchoter :

« Attends moi Rob ! Attends moi ! Je te jure que part mes yeux, tu verra le monde ! Attends moi juste encore un peu petit frère ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 274
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Découverte de L'Orage   Sam 20 Mai - 11:06

Je hurlais de rage, mais mon hurlement fut couvert par le tonnerre et Galitaca se cabra. Je la fis retomber sur ses quatre fers avant de me laisser glisser au sol et, malgré les paves de la route, j'eus les deux pieds dans la boue. Putain de région ! Non, je n'allais finalement pas à Havrenoir ! C'était non ! Je ne restais pas une minute de plus dans cette région ! Je n'étais pas très loin d'Acalmie, hors de question de continuer ici. Je secouais la tête envoyant voler des gouttes d'eau dans tout les sens. Tirant ma jument je me remis à marcher. Non, je partais vers le Bief que je traverserais pour aller à Castal Roc ! Là, si j'avais de la chance je verrais Daemon, sinon je lui laisserais un mot. Voilà ! Mais l'Orage n'était réellement pas possible pour moi. L'orage était une région magnifique … mais ces tempêtes presque tout les jours me tapaient sur les nerfs.

Remontant la route je finis par débusquer une auberge. Trempée jusqu'aux os j'y installais ma jument avant d'aller prendre un repas chaud et demander à dormir dans l'écurie pour partir tôt le lendemain. Et en plus cela me coûtait nettement mon chère. J'enfilais des vêtements secs et fis sécher ceux que je portais. Je nettoyais avec beaucoup de soin Loki et Galitaca autant boue et autre de leur pelage en leur promettant des jours meilleurs plus tard, dans le Bief ! Au soleil et dans la verdure. Loki grogna et se roula en boule aux sabots de Galitaca qui chercha un câlin que je lui offris sans attendre.

Il pleuvait … Mais le jour où je faisais tout pour partir il pleuvait dans cette région. À bout de nerfs je grimpais sur Galitaca et la fit partir au trot. Ses sabots claquaient sur les paves et dans les flaques. Mais il fallait qu'elle avance, j'allais devenir dingue sous cette pluie battante moi. Dés que je pouvais je la faisais partir au galop. J'avais consulté la carte la veille. J'irais, non pas à Hautjardin, mais bien à Boisdorés pour aller tout de suite après vers Castal Roc. Faire un détour vers Hautjardin me rallongerais la route de quelques jours ! Pour l'instant, j'en avais pour un bon gros mois de voyage ! J'étais en troisième semaine de la lune onze, j'arriverais donc à Castal Roc l'ultime semaine de la lune douze. J'aurais donc deux lettres à envoyer à Robb. Mais ce n'était pas très important, après tout j'allais devoir lui décrire tout les paysages, j’allais devoir faire beaucoup de boulot et de dessin. J'avais intérêt à faire des progrès en dessin sinon jamais je ne pourrais lui rendre toute la beauté que je pouvais voir. Dès le premier petit rayon de soleil j'ôtais la capuche de ma cape pour savourer la caresse de la chaleur sur mon visage. Galitaca s'ébroua imité par Loki. Bien … Direction vers le bief. J'en aurais pour quelques jours de voyage et la grosse partie se ferait dans le Bief loin de la pluie ! C'est parti !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Découverte de L'Orage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Orage sur Le Havre
» Orage d'été -TANKA-avec mp3
» Une étrange découverte
» L'orage ce présente!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: