RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 The lion and the cub - TYWIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: The lion and the cub - TYWIN   Ven 5 Mai - 10:55

the lion and the cub

an 298 lune 12



Tywin & Myrielle

Un sourire plânant sur mon visage, je parcours d'un pas rapide les couloirs du Donjon Rouge. Cela fait à présent plusieurs jours qu'une certaine effervescence anime la capitale des Sept Royaumes, pour mon plus grand bonheur. En venant vivre à Port-Réal il y a quatre ans, j'espérais pouvoir profiter de l'animation de la cité, assister aux événements majeurs qui pourraient s'y dérouler. Et après les fiançailles de la princesse Daenerys Targaryen avec Willos Tyrell, voici que les roses peuvent se vanter d'une nouvelle alliance, avec ma famille cette fois. En effet, plus tôt dans la journée j'ai appris l'arrivée des Tyrell et des Lannister à la cour des Targaryen. J'avais eu vent des projets d'union entre nos familles et il s'est avéré que Tywin, mon grand-oncle, ai arrangé un mariage pour sa fille, Cercei, ma cousine et modèle. Si une telle nouvelle aurait du me réjouir, voilà qu'elle me teinte d'une légère jalousie. Ma cousine mariée à un Tyrell, le retour des roses à Port-Réal et donc probablement celui de Margaery, voilà qui a de quoi émousser mon orgueil. Quatre années que je suis à la capitale, servant la princesse Rhaenys Targaryen, dans l'espoir de renforcer ma notoriété et celle de ma famille. Pourtant, je n'ai pas l’impression d'avoir accompli quoi que ce soit. En effet, Lady Rhaenys ne m'a pas encore accordé sa confiance et je suis toujours considérée comme une lionne dont il faut se méfier.

C'est pourquoi la venue de Tywin à la cour ne pouvait que me réjouir. Revoir un visage familier, de mon sang qui plus est. Avec toute cette agitation, tous ces nobles à la cour, je me retrouvais dans le besoin de parler avec quelqu'un de bon conseil. Après tout, je ne suis qu'une jeune femme qui a passé bien du temps loin de ses terres natales, une jeune femme à qui il arrive de se sentir seule sans les siens. Or Tywin était comme un père pour moi, il m'a accueillie alors que je n'étais âgée que de huit ans. Lui et sa fille m'ont pour ainsi dire tout appris et souvent on me fait remarquer que je tiens davantage d'eux que de mon père. Comparaison flatteuse puisque mon père est souvent considéré comme un idiot notamment à Castral-Roc. C'est peut-être la source de mon ambition sans failles : vouloir faire honneur à notre nom, faire les preuves de cette génération de Lannister. Une mission qui semble être également celle de mon frère aîné qui souhaite marcher dans les pas de feu notre cousin Jaime. Tout semble n'être qu'une question d'honneur et d'apparences pour nous, le succès indéniable d'une famille suzeraine. Tywin nous a bien enseigné ces notions et encore aujourd'hui, notre loyauté lui est sienne.

C'est pourquoi, après avoir passé la journée en compagnie de Lady Leonette Tyrell, femme de Garlan Tyrell, je décide de me rendre jusqu'aux appartements de Lord Tywin dans le Donjon Rouge. Une fois face à sa porte, j'y toque quelques coups et patiente d'y être invitée avant d'entrer. Tywin est installé à un petit bureau au milieu de la pièce, plongé dans ses papiers. Une vision à laquelle je suis habituée depuis toujours et qui me procurera toujours réconfort. Il s'est toujours donné le plus grand mal pour assurer notre renommée, notre sécurité, malgré la disparition de son fils aîné. « Mon oncle, votre venue à la cour me réjouis. » je lui dis pour le saluer. S'il est en réalité pour grand-cousin, j'ai pris l'habitude de le nommer mon oncle. « Comment s'est déroulé le voyage ? J'espère que vous vous êtes installé sans encombres. » je prends de ses nouvelles, curieuse d'entendre ses récits. J'aspire à savoir quelles sont les dernières nouvelles, les fiançailles de ma cousine, ses futurs projets. Car si Tywin s'est déplacé jusque Port-Réal, je me doute que ce n'est pas uniquement par courtoisie.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Suzerain des Terres de l'Ouest
avatar
Suzerain des Terres de l'Ouest
Valar Dohaeris

Ft : Charles Dance
Multi-Compte : Catelyn Stark - Barristan Selmy - Barbara Bracken
Messages : 952
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Re: The lion and the cub - TYWIN   Jeu 11 Mai - 12:12

The Lion and the Cub

An 298 - Lune 12 - Semaine 2



Myrielle & Tywin Lannister

Forts éreintants étaient les jours qui s’étaient passés depuis que le Vieux Lion de Castral-Roc était arrivé, en compagnie de Ser Daemon Sand, d’une vingtaine de gardes montés Lannister, ainsi que des Tyrell qui composaient la grande majorité de la délégation Tyrell / Lannister qui était arrivée à Port-Réal. L’alliance officielle et nouvellement prononcée entre sa fille Cersei et le plus jeune fils de Lord Mace Tyrell, Loras, avait été la raison de son déplacement en compagnie des Roses d’Or Tyrell à Port-Réal et de plus, il désirait vivement s’entretenir avec le Roi avant de rentrer à Castral-Roc. Aussi était-il, dès qu’un moment de libre pointait à l’horizon de son emploi du temps fort chargé, tout à la préparation de son discours devant le Roi et n’aimait alors guère être dérangé.

Toutefois, il allait pour une fois faire une exception et recevoir sous peu sa petite-nièce, Myrielle, la sœur de Daven. A l’âge de huit ans, elle vint vivre à ses côtés et aux côtés de ses enfants à Castral-Roc. Très tôt, il la vit prendre Cersei comme modèle, ce qui était fort compréhensible et des plus avantageux pour elle. Il y a quatre ans, il la vit partir pour la capitale, afin de faire partie des dames de compagnie de la Princesse Rhaenys Targaryen et, depuis, ils passèrent quatre années sans se voir et en s’échangeant en de rares occasions des corbeaux pour demander des nouvelles de chacun. C’est toutefois de Cersei qu’il apprit que la jeune Myrielle avait eu du mal à se faire une place à la capitale et parmi l’entourage de la Princesse. D’après les dires de Myrielle, Lady Rhaenys persistait à se montrer méfiante à son égard, cela certainement en raison des évènements passés durant la rébellion de Robert Baratheon, et l’acte de Jaime… Ayant reçu un mot de Lady Myrielle et compte tenu du passé que partageait la jeune fille avec lui et les siens, Lord Tywin avait accepté de la revoir et était curieux de voir comment sa jeune nièce avait évoluée et changée, car passer quatre années à la capitale et parmi la famille royale n’était pas sans conséquences.

Quelques coups légers frappés à la porte de son bureau lui signalèrent l’arrivée de Myrielle Lannister. Sans lever la tête de ses écrits, le Vieux Lion lança un « Oui ? » suffisamment fort pour être entendu de l’autre côté de la porte. Les portes s’ouvrirent alors pour se refermer sur une jeune femme rayonnante de joie à l’idée de le revoir et de beauté. Il leva les yeux vers elle pour la contempler et son visage exprima un léger sourire en réponse à la joie et au soulagement de le revoir qu’il pouvait lire sur le visage et dans les yeux de Myrielle. Il répondit d’abord à ses salutations :

Et bien je n’avais jusqu’à présent guère de raisons de m’en réjouir autant que vous, mais ces retrouvailles viennent à point nommé. Vous êtes radieuse ; la capitale vous réussit, même si je crois savoir que vous éprouvez quelques difficultés envers la Princesse Rhaenys.

Il fit un geste de la main vers le fauteuil situé en face de lui et ferma son carnet pour ne se consacrer qu’à elle durant sa visite, avant de reprendre :

J’ai connu voyage plus long et plus fatiguant. Ces appartements sont toujours ceux que la famille royale m’octroie lorsque je suis de passage à la capitale. Si je ne suis plus membre du Conseil Restreint, au moins suis-je encore d’une importance suffisante pour que je conserve mes quartiers au Donjon Rouge…

L’amertume de ne se voir confier aucune responsabilités au Conseil Restreint alors qu’il était l’une des principales grandes puissances de Westeros lui restait en travers de la gorge, mais ce n’était pas lui qui allait remper aux pieds du Roi pour se voir octroyer un quelconque siège vacant. Il se leva, se dirigea vers une petite table près d’une des fenêtres de la pièce où se trouvaient une carafe de cristal contenant un vin à la magnifique robe rouge-vermillon ainsi que deux verres du même cristal et, se tournant vers Myrielle :

Du vin ? Celui-ci est affrété exclusivement pour moi, de la part de Ser Hobber de la Maison Redwyne.


© DRACARYS





AWARDS 2017 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: The lion and the cub - TYWIN   Mar 16 Mai - 11:54

the lion and the cub

an 298 lune 12



Tywin & Myrielle

En rendant visite à celui que je considère comme mon oncle, j'ai eu la maladresse d'oublier ce que pouvait représenter une visite à Port-Réal pour lui. Aujourd'hui était supposé être un jour de célébrations, l'occasion de fêter les fiançailles entre les Lannister et les Tyrell, faire l'éloge de nos familles. Une telle alliance était une promesse de paix et de prospérité, les Lions fournissant l'or et les Roses subvenant à l'alimentation des Sept Royaumes. Ainsi, bien que mes relations avec une certaine Tyrell ne soient pas au beau fixe, je ne pouvais que me réjouir de cette nouvelle. Pourtant, Tywin ne partageait pas mon euphorie à l'idée que certains membres de ma famille puissent avoir fait le voyage jusqu'à la capitale. Pour lui, cela n'était probablement qu'une formalité de plus, à l'origine de nombreuses préparations, qui s'approprieront tout sont temps libre. Je m'en veux de ne pas avoir pensé à ses obligations avant de lui rendre visite, mais j'ai également conscience qu'une fois avoir rencontré le Roi, il aurait eu encore moins de temps à m'accorder. Peut-être même serait-il immédiatement rentré à Castral Roc. La capitale est depuis plusieurs années un lieu que bon nombre de Ouestriens cherchent à éviter à tout prix. Ma belle-soeur, Lady Alyx est d'ailleurs restée sur nos terres natales si je ne m'abuse. Cette amertume à l'égard de Port-Réal est compréhensible, bien que je ne la partage pas, car elle a pour source l'exécution de Jaime Lannister, feu le fils aîné de Tywin Lannister. Je n'ai pas connu ce cousin que tout le monde admirait, ainsi la présence des Targaryen dans mon entourage ne me procure pas autant de rancoeur que pour le reste des membres de ma famille. Eternellement tiraillée entre mon sang, mon honneur et mon ambition, je ne peux pas pour autant négliger ma compassion envers mon oncle.

J'effectue un léger hochement de tête en guise de remerciement pour ses compliments. En effet, j'ai bien grandi depuis la fois où j'ai quitté Castral Roc, il y a de cela quatre ans. A présent, je suis une jeune femme, dame de compagnie de la princesse, membre de la cour royale et citoyenne de coeur de Port-Réal. Bien des choses ont changé et ma vie n'est absolument plus la même, même si je n'en oublie pas mes racines, profondément ancrées dans l'Ouest. Mon visage ne tarde pas à se fermer aux paroles de mon oncle à propos de la princesse Rhaenys. En effet, malgré mon long séjour ici, je n'ai pas encore eu l'occasion de faire mes preuves auprès de ma princesse, ce qui a le don d'ébranler ma confiance en moi, tandis que d'autres ont réussi à gagner sa confiance en seulement quelques mois. J'ai bien conscience que mon appartenance à ma famille représente une véritable barrière qu'il va me falloir surmonter, d'où mon besoin de conseils venant de Tywin. J'obéis au geste de ce dernier, m'invitant à prendre place sur un fauteuil en face de lui, et écoute attentivement le récit de son voyage et de son installation dans ses quartiers. A nouveau, je peux sentir une certaine amertume dans sa voix. Je ne peux qu'imaginer l'épreuve que cela a dut être de perdre sa place au Conseil Restreint. Cela me peine de voir ce vieux lion m'admettre à demi-mots sa déception. « Vous êtes d'une importance certaine, bien entendu. J'ose espérer que le suzerain de l'Ouest recevra toujours l'accueil qu'il mérite à Port-Réal. » je tente de le rassurer. Place au Conseil Restreint ou non, Tywin restera toujours l'un des hommes les plus influents des Sept Royaumes, et cela personne ne peut l'ignorer.

Je ne le quitte pas du regard tandis qu'il se lève et se dirige vers une petite table sur laquelle était disposée une carafe de vin rouge accompagnée de deux verres. Il me propose de le partager avec lui, chose que je ne saurais refuser. « Volontiers, merci. » je ne tarde pas à lui répondre. « Ainsi, vous avez eu vent de mon embarras face à la réserve de la princesse Rhaenys à mon égard ? » je reprends la parole, tandis qu'il nous sert deux verres. Je ne lui en avais pourtant pas parlé lors de nos échanges de corbeaux. Je suppose que c'est Cercei qui s'est chargée de lui faire passer le message. Je ne sais si je dois être soulagée qu'il soit au courant, ou au contraire gênée. J'aurais préféré être porteuse de meilleures nouvelles, faire la fierté de ma famille. « La princesse est une jeune femme fascinante et je garde espoir que notre relation s'améliore avec le temps. Mais sa méfiance envers moi, nous, reste un obstacle persistant. » je confie. Je me doute qu'il s'agisse d'un sujet particulièrement délicat. Les relations entre les Targaryen et les Lannister sont assez tendues, si ce n'est conflictuelles, depuis l'exécution de Jaimie. Les Dragons pleurent un roi, un père, un grand père, tandis que les Lions pleurent un héritier, un fils, un frère.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Suzerain des Terres de l'Ouest
avatar
Suzerain des Terres de l'Ouest
Valar Dohaeris

Ft : Charles Dance
Multi-Compte : Catelyn Stark - Barristan Selmy - Barbara Bracken
Messages : 952
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Re: The lion and the cub - TYWIN   Mar 23 Mai - 12:16

The Lion and the Cub

An 298 - Lune 12 - Semaine 2



Myrielle & Tywin Lannister

Lord Tywin esquissa un léger hochement de tête à la réponse positive de Myrielle et entreprit de remplir leurs verres de vin avant de le lui apporter et de reprendre sa place dans son fauteuil, en face d’elle. La jeune femme paraissait étonnée qu’il soit au courant de ses relations encore difficiles avec la Princesse Rhaenys. C’est en effet Cersei qui le lui avait évoqué à demi-mot, elle qui lui écrivait souvent. Durant un de leur dernier dîner à Castral-Roc avant de partir pour Hautjardin, le nom de Myrielle Lannister apparu, il ne savait plus au juste pour quelle raison, et c’est alors que la Lionne lui fit part de ce qu’elle vivait à Port-Réal. Cela ne l’avait guère étonné ; Lions et Dragons font leur possible pour rester loin l’un de l’autre et éviter de se cotoyer autant que faire se pouvait. Mais lorsqu’il apprit les raisons qui justifiaient le départ de Myrielle pour Port-Réal, il se doutait bien que, malgré son caractère fort et volontaire, les Targaryen et la Princesse Rhaenys ne l’accueilleraient pas aussi bien qu’une Lady issue d’une famille dont la loyauté envers le Dragon n’était pas aussi bancale et fragile que celle du Lion. Car ce n’était un secret pour personne ; la loyauté des Lannister et de l’Ouest envers la Couronne est sans nul doute la plus instable de Westeros depuis la mise à mort de Jaime Lannister. Cet aspect-là était l’un de ceux que le Vieux Lion du Roc voulait justement éclaircir avec le Roi et il attendait son audience royale de pied ferme. Cependant, il désapprouvait leur comportement envers une jeune femme qui n’avait rien à voir avec l’issue de la rébellion de Robert Baratheon. Seul son patronyme lui portait préjudice, et un patronyme tel que le siens ne devait justement pas être un handicap, mais bien un atout de poids. Aussi répondit-il à sa petite-nièce :

En effet, Lady Cersei m’en a parlé. Je ne connais pas la Princesse Rhaenys mais j’ose espérer que mon entretien imminent avec le Roi son père améliore vos relations. Après quoi, je partirais immédiatement pour l’Ouest et la Dent d’Or. J’ai à m’entretenir avec votre frère et son épouse, puis auront lieu les noces de Cersei à Hautjardin. Votre présence sera alors plus que souhaitée.

Il but une gorgée de vin, en savourant la saveur et le goût sur son palais et sur sa langue puis reposa le verre devant lui avant de reprendre :

Je reste cependant persuadé que vous saurez vous montrer digne de votre rang aux côtés de la Princesse et de votre famille Je vous ai vu grandir et, si vous ne disposez pas du caractère de ma fille, vous avez vos propres qualités qui me poussent à me montrer confiant en votre avenir et en votre présence ici. Vous êtes une Lionne ; la Lionne, tout autant que le Lion, reste le prédateur et ne devient en aucun cas la proie, pas même face au Dragon. Souvenez-vous en si l’on devait remettre en cause votre intégrité ou votre légitimité. A présent dîtes-moi ce qui, d’après vous, fait un bon Roi. Voyons si vos années passées aux côtés de la famille royale vous ont enseigné quelques notions à leur sujet.

© DRACARYS





AWARDS 2017 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: The lion and the cub - TYWIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
The lion and the cub - TYWIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le grand lion convoque le chat (Tywin Lannister / Myrielle Lannister)
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» [vente] R armure lion
» Question...(armure lion)
» Armure des lion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: