RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, les Îles de Fer et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Entre les mains du dragon | Viserys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 235
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Entre les mains du dragon | Viserys   Jeu 4 Mai - 0:42

Thème


Elle était rentrée dans ses appartements, un sourire sur les lèvres. Elle avait ordonné à une servante de lui faire couler un bain brûlant, parfumé de fleurs de rose dans lequel elle s'était oubliée avec délectation. La nuit avait suivit, bien trop agitée. Ses rêves lui avaient fait payer la moindre action de la journée et c'était couverte de sueur qu'elle s'était réveillée, sentant encore la présence de Baelor prêt d'elle. Il n'était pas là. Il ne serait plus jamais là. Et elle devait arrêter de vivre dans un passé qui ne reviendrait pas. Pour la première fois vient à l'esprit de la jeune fille l'idée de tourner la page. D'oublier le fer né à qui elle avait pourtant offert son coeur. Elle aurait dû lui dire. Lui murmurer un "je t'aime" tendre à l'oreille. Elle n'avait eu le courage de le faire ou la force de se rendre compte de ses sentiments. Après tout, l'éducation qu'elle avait eu lui interdisait de comprendre les paroles de son coeur. Daena s'était rendormie, roulée en boule, essayant de faire taire les maux de coeur qui lui donnait envie de rendre le repas du midi et lui rappelant une faim contre laquelle elle luttait. Les autres songes de la Hightower avaient été violent. Un dragon, monstre d'écaille à la robe d'un blanc argenté la poursuivait et ses griffes s'enfonçaient dans sa chair. Elle sentait du sang et elle se réveilla à nouveau, bien avant l'heure. Sans qu'elle ne comprenne pourquoi, des larmes se mirent à couler sur ses joues. Elle sanglota, roulée en boule, pendant quelques minutes qui s'étirèrent en heures. Elle dû sûrement se rendormir car la servante qu'on lui avait attitré vient la réveiller avec une douceur maternelle que Daena n'avait jamais connu.

On la prépara, tout pour faire honneur à Maergary. Il était déjà bien tard. La matinée était avancée et le soleil brillait déjà haut dans le bout de ciel que Daena pouvait apercevoir. Alors qu'on l'habillait, elle picora distraitement dans un plateau de fruit, mangeant là un grain de raisin là un morceau de pomme. Dans une robe bleue claire, au corset bordé d’argent et d'or, Daena fini par se relever. Son décolleté était sage, ne dévoilant qu'une infime partie de sa poitrine. Elle sourit, pinçant légèrement ses joues pour retrouver de la couleur. Quelques poudres et les marques de sa nuit ne seraient plus que de lointains souvenirs. Elle fini par sortir, prête à retrouver la plus belle des roses lorsqu'un garde l'arrêta. Elle le reconnu immédiatement à son armure aussi sombre que les pierres d'onyx.  Pourtant, cette fois elle ne frémit pas. Il n'était pas en compagnie de l'homme aux lèvres violettes qui l'avaient tant effrayé. Elle lui adressa un signe de la tête respectueux, avant de lui demander un instant. Retournant dans la chambre qu'elle venait de quitter, elle attrapa un parchemin sur lequel elle traça de son écriture droite un message pour Margaery qu'elle cella du sceau des Hightower. Elle ne lui expliquait pas le moindre détail, la prévenant juste qu'elle ne pourrait être à ses côtés aujourd'hui et qu'elle lui expliquerait tout le soir même. Elle tendit la missive à une servante, son regard un rien sombre alors qu'elle lui expliquait que c'était urgent et que la rose devait avoir ce papier au plus vite. Puis, avec un sourire pour le chevalier qui l'attendait, elle lui emboîta le pas.

Il n'était pas bavard et c'est donc en silence qu'ils remontèrent le chemin jusqu'aux appartements de Viserys. Daena ferma un instant les yeux alors qu'ils s'arrêtaient et que la main de l'homme en armure venait taper contre la porte. Les souvenirs volèrent derrière ses yeux et son sourire s'agrandit. Le prince la voulait à ses côtés. Elle ne savait pourquoi ni quelle réaction avoir. Elle se plierait à ses désirs aujourd'hui. Peut-être. Le chevalier l'annonça et elle entra, sans même attendre que Viserys lui dise d'entrer. Son regard croisa celui du prince, une seconde et elle s'inclina respectueusement, sans murmurer une seule parole. Elle attendait. Sagement que le dragon face son choix. Il était maître de la situation. A lui de décider ce qu'il adviendrait d'elle.

3


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Jeu 4 Mai - 1:09

Viserys sortis du lit, et s'étira en baillant. C'était visiblement une bonne journée, il prit une clochette en argent et sonna ses domestiques pour le préparer. Viserys était coquet de nature, et ses levés étaient toujours longs. Les valets princiers lui servirent donc son petit-déjeuner au sein même du lit, tandis que Momir-Vig lui expliquait les subtilités et les nuances des mouvements des astres qui s'était produit dans le ciel Il fit signe à son chevalier un instant, et celui-ci sortit. Il savait ce qu'il voulait et irait sans soucis la chercher.

Viserys engloutis son déjeuner tranquillement et à peine eu t'il finit... Que quatre serviteurs surgirent pour apporter l'eau chaude pour son bain. Viserys esquissa un sourire en coin et se dirigea vers celui-ci. Comme a son habitude, il resta longuement dans l'eau chaude, jusqu'à ce qu'elles refroidissent tandis que sa servante s'empressait de le laver et de lui limer les ongles. Qu'il était bon d'être le prince... Viserys adorait être chouchouté de la sorte, c'était son plaisir du matin, ce qui le mettait de bonnes humeur.
Il sortit du bain, avant que sa peau ne devienne toute friper, tout de même. Et étira ses bras pendant que la servante s'occupait de le sécher. Cela faisait depuis des années qu'elle était a son service... Elle n'était plus très jeune, mais c'était un point de repère pour Viserys. C'était père qui l'avait choisie pour lui. Il parait qu'elle avait était torturé et complètement brisé pour ne pas avoir de pensée veulent et traitre, et le roi lui avait fait arracher la langue pour qu'elle ne répète jamais les secrets de son fils le prince, alors, n'avait que de cinq ans. Viserys l'avait toujours traité avec bonté, compatissant légèrement pour son handicap. Elle était devenu celle qui s'occupait du prince jour après jour.

D'un claquement de doigts, le Dragon de l'Est désigna une magnifique houppelande rouge, aux motifs dorée qui avait était préparer spécialement pour ce jour, et la servante entrepris de lui enfiler. Il était rayonnant, tel un soleil... Il posa un instant devant son gigantesque miroir, ses cheveux dégoulinant encore d'eau et humide. Il était parfait resplendissant et fier.

Comme a son habitude, il se dirigea vers sa table, ou était disposé une quinzaine de brosses à cheveux et des parfums multiples et différents en provenance du Bief pour la plus pars. Il se parfuma tranquillement tandis que la servante coiffait sa longue chevelure tranquillement.

Puis soudain le bruit de coup sur la porte... Tient, elle était un peu en avance où il avait trainé, cela ne fait rien elle attendrais un... La porte s'ouvrit, il s'attendait à voir Ser Boros, et fut surpris de voir Daena rentré dans ses quartiers alors qu'il n'était pas encore totalement prés. Sa première réaction fut une petite moue, puis il croisa son regard... Et esquissa un sourire amusé.

"Laissez-moi avec mon invitée, je me débrouillerai pour les finalisations"

La servante s'inclina en silence, et sortis de la pièce, alors que le prince était encore hésitant dans son choix concernant la brosse a utiliser pour finaliser de lisser ses cheveux argenté. Il la fixa au travers le miroir devant la table, et parlant d'une voix détendue.

"Hum... Laquelle choisirais-tu ?"

1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 235
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Jeu 4 Mai - 22:53

Thème


Seuls. Une fois de plus. Les lèvres de Daena se relevèrent alors qu'elle vit la servante obéir en une fraction de seconde. Elle voulait la même chose. Qu'on la regarde en baissant la tête, pour ne prouver que mieux le statut de son sang si bleu. Les servantes n'avaient pas à se montre insolentes. Elles n'avaient à se permettre la moindre remarque lorsque leur avis n'était pas demandé. La jeune fille la regarda passer à côté d'elle et ses yeux se reportèrent rapidement sur le dragon, magnifique dans sa houppelande rouge aux si belles couleurs de sa maison. Daena le regardait, croisant ses prunelles violettes à travers le reflet de la glace qui ne lui renvoyait qu'une image biaisée d'eux. Il ne semblait pas avoir mal prit le baiser qu'elle avait laissé glisser sur ses lèvres. Aucun mots ne lui étaient parvenu durant la soirée et il l'avait fait venir jusqu'à lui aujourd'hui. Elle ne craignait rien et cette fois, elle avait tant de temps devant elle que cela en devenait presque blasphématoire.

Elle avança jusqu'à lui, sans aucune langueur dans sa démarche. Elle ne le séduirait pas en étant vulgaire. Après tout, elle avait ce qu'elle voulait. Du moins le début des voeux qu'elle formatait. Elle avait eu toute la nuit pour réfléchir et frémir de s'écorcher la peau sur les écailles trop dures du dragon. Ce matin, elle avait prit sa décision, tirant un trait sur des souvenirs qui la ramenaient toujours à VilleVeille, entre des draps tâchés par une passion qui ne devait plus jamais la saisir. Voilà un an que tout c'était passé. Elle devait oublier maintenant. Faire comme s'il ne s'était rien passer. Oublier qu'elle n'était plus aussi pure qu'une demoiselle comme elle aurait dû être. Oublier que son coeur était parti sur un bateau, prisonnier d'un homme qui n'en avait pas conscience. Elle devait pointer le visage sur le futur. Un futur qui n'était que trop bien représenté en l'homme devant elle.

Celle-ci. Indiqua-t-elle du bout des doigts, sans prendre la bosse dans ses mains. Elle ne s'abaisserait pas au rôle d'une servante qu'importe que se soit pour un prince qui ne deviendrait jamais roi.

Elle détourna les yeux des brosses et s'approcha des parfums, allant jusqu'à en humer la douceur. Beaucoup venaient du Bief. Elle reconnaissait là la marque d'un parfumier de Hautjardin, là la patte particulière sur le verre d'un homme chez qui elle s'était rendu à Boisdoré. Il y en avait tellement. Les fioles étaient plus belles les unes que les autres et elle s'en permit d'en ouvrir une pour sentir l'odeur des roses qui s'en échappait. Le Beif avait les plus belles fleurs et offraient les plus merveilleux des parfums. Un sourire sur les lèvres, la jeune femme prit à appui sur la table, comme elle en avait l'habitude et éloigna son regard du prince. Ses doigts cherchaient celui qui lui plairait le plus et son nez se jouait des flagrances. Jusqu'à ce qu'une fit briller ses yeux et qu'elle finisse par descendre de son perchoir pour l'apporter au prince. Elle se pencha pour la glisser à ses côtés, son décolleté devant brutalement plus voyant dans le miroir qui leur faisait face. Ses lèvres s'approchèrent de l'oreille de Viserys et elle lui glissa, comme un simple conseil sans aucune trace de charme :

Et je ne saurais que vous conseillez celui là.

Elle se releva et ses yeux se portèrent jusqu'à leur reflet. Elle avait fière allure ainsi, droite derrière un prince. Un image qu'elle voulait graver dans son esprit. Jamais la jeune femme ne s'était trouvée aussi proche du pouvoir, tant qu'elle pouvait le toucher en levant simplement la main. Elle ne fit pourtant aucun geste. Lui avait le contrôle et elle devait lui en laisser l'illusion. A moins que ce ne soit une vérité qu'elle refusait de voir.

5


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Jeu 4 Mai - 23:32

Le Jeune prince déposa sa main sur la brosse indiquée par son invitée, et ente pris d'ordonner sa chevelure argenté avec de long mouvement fin et délicat. Se coiffer était tout un art, et même s'il débuté dans ce domaine, il maîtrisait déjà bien plus de subtilité sur comment discipliner ces cheveux qu'un vulgaire manieur d'épée. Il voyait très bien le lendemain de ses apparitions jeune homme essayer de se coiffer ou de s'habiller comme lui. On se calquait de plus en plus sur sa façon d'être et ce n'était pas pour lui déplaire.
Pendant tout le long temps où il se coiffa ce qui en soit ne lui déplaisait pas, il aimait prendre soin de ses cheveux ; il ne lâcha pas du regard Daena. Elle s'était faite belle, était-ce pour lui ou pour quelqu'un d'autre ? Pendant un instant, il fut jaloux... Un bref instant ou un éclair de colère traversa son regard au travers le miroir. Non aucun chevalier, ou petit seigneur ne pouvait lui arriver à la cheville, et si c'était le cas, il le pulvériserait... Comme poussière balayer par le vent. Non-nul n'oserai pas une seconde fois... Il ne se laisserait pas faire.

Elle flânait çà et là et explorais son armée de parfum, comme pour se les approprier. Viserys n'était que trop familier de ce genre de méthode. Il savait qu'elle marquait son territoire peu à peu en explorant ses affaires, comme si c'était les siens. Il esquissa un petit sourire et la laissa faire. Pour l'heure, cela ne la déranger pas, si cela pouvait la mettre à l'aise ce n'était pas important. Elle finit par jeter son dévolu sur un parfait pendant qu'il était en train de terminer de lisser ses cheveux. Elle s'approcha de lui pour glisser quelques mots a son oreille. Ses yeux se glissèrent vers le miroir, profitant de la vue qu'elle lui offrait par la même occasion, ce qui était sans doute plus que volontaire. Il esquissa un petit sourire, et prit le flacon, avant de glisser le liquide dans son cou, et sur ces cheveux. Il approuva d'un signe de tête

"C'est un bon choix."

Il se tourna vers elle pour la dévisager, il la trouvait parfaite... Bien qu'il sût certainement que beaucoup cette opinion était plus due au désir qu'a la vision véritable qu'elle pouvait refléter. Mais à n'en point douter, elle était tout de même magnifique, assez belle et intelligente pour qu'il jette son dévolu dessus.

"Dans le cas ou je ... Dois m'absenter et donc être loin de toi, ce qui arrivera fatalement un jour... Noblesse oblige. Hmm, il m'est venu à l'esprit qu'un portrait de nous deux que nous aurions l'un et l'autre... C'est un gage d'affection de ma part, et une source de réconfort pour nous deux. Enfin si vous acceptez bien entendu."

Viserys se tourna pour fixer véritablement Daena sans utiliser le miroir comme intermédiaire. Cette idée lui plaisait et il n'avait nullement envie d'y renoncer, mais il aurait était discourtois de ne pas demander au moins l'autorisation de son amie. Il déposa sa main sur la sienne,, caressant de son pouce le dos de celle-ci avant d'esquisser un sourire en coin

"Le peintre nous immortaliserait mieux que le miroir sans aucun doute."

2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 235
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Ven 5 Mai - 0:30

Thème


Elle avait au moins réussi ça. Les yeux du dragon suivirent le chemin que ses formes lui traçaient avec délectation. Il n'était pas insensible à sa beauté et les regards qu'il glissait sur elle gonflait la Hightower d'un orgueil qui n'était déjà que trop présent dans son coeur. Elle avait l'attention d'un prince et les regards emplis de désir qu'elle ne rêvait que de voir un plus longtemps. Ils ne se connaissaient pas, pas encore. Mais elle avait au moins réussi à attirer ses prunelles sur elle suffisamment longtemps. Elle n'aurait jamais pensé, en se levant la veille, qu'aujourd'hui elle serait dans les appartements de Viserys et que ses lèvres auraient goûté à l'interdit de celles du dragon. Elle sourit, doucement, si loin des sourires carnassiers qu'elle lui avait montré la veille. Finalement, la cour était telle que son père lui avait expliquée. Les intrigues se jouaient sur des moments trop brefs, sur des gestes et des paroles qui pouvaient en quelques secondes vous propulser bien plus haut que ce que vous pensiez au premier abord. Il l'avait formé pour ça. Les pensées de Daena filèrent une seconde jusqu'à son père. Que penserait-il de tout ça ? Sans doute lui demanderait-il d'être prudente. Ou alors il désapprouverait totalement, sachant que le prince allait se marier. Elle savait qu'elle n'aurait pas dû être là. Mais le pouvoir lui brûlait les doigts.

L'odeur du parfum vient chatouiller ses narines et lui faire oublier ses doutes. De toute manière, il l'avait laissé partir à Hautjardin en sachant parfaitement qu'un jour ou l'autre, elle partirait pour la cour. Il l’estimait suffisamment intelligente pour savoir comment séduire sans se brûler les ailes. L'éducation qu'elle avait reçu aurait dû la former à cela. Elle s'était pourtant depuis longtemps fait attraper, déchirant sa vertu en l'offrant entre les murs de ce qui aurait dû être le cocon de sa pureté. C'était trop tard. Pas de marche arrière possible. Elle sourit, alors qu'elle le voyait se tourner. Et pour la première fois, le contrôle de ses traits lui échappa.

Daena était surprise. Flattée mais des plus surprise. Un portrait d'eux ? Bon nombre de peintres avaient fait l'éloge de sa beauté et l'avaient dessinée en compagnie du reste de sa famille où même seule pour que son père puisse l'avoir contre son coeur où qu'il aille. Mais jamais elle n'aurait pensé que le prince puisse lui aussi avoir ce genre d'idée. Elle lui abandonna sa main mais pas ses réflexions. Elle ne comprenait pas. C'était bien trop rapide et l'espace d'une seconde, elle eut l'impression d'avoir été piéger. Peut-être n'était-ce qu'un jeu pour le dragon. Un jeu dans lequel elle perdrait bien des plumes. Elle ne pouvait lui faire confiance ou même le croire aussi vite. Tout demandait du temps, un temps qu'ils n'avaient pas encore eux. Mais elle désirait pourtant sa présence, chaque instant un peu plus proche. Il ne représentait pas que le pouvoir. Aujourd'hui, elle lui trouvait plus de charme que la veille. Elle voyait moins ses bras qui n'avaient jamais soulevé une épée trop lourde et elle essayait d'oublier les différences entre lui et Baelor. Il y en avait bien trop. La plus importante était que lui voulait bien d'elle. Que lui la désirait réellement. Alors, après avoir laissé un silence où ses yeux s'étaient écarquillées sur une jeunesse qu'elle lui offrait, prouvant ainsi l'une de ses plus grandes faiblesse, elle répondit, d'une voix assurée :

Un portrait de nous deux.... Nous ne sommes pas grand chose l'un pour l'autre Viserys. Elle savoura une seconde son prénom, qu'elle prononçait pour la première fois en sa présence. Il avait voulu la tutoyer en premier, elle le nomma en première. Prenant des décisions qui ne lui appartenaient pas. Seuls les époux ou les amants se permettent ce genre de folie. Nous ne sommes ni l'un ni l'autre. J'aurais volontiers posé avec vous pour me souvenir de ses moments qui me semblent bien trop beaux pour être réels. Mais je ne comprends pourquoi maintenant alors que nous ne nous connaissons que si peu.

Elle ne lui faisait pourtant pas lâcher sa main et son regard se plongea un peu plus dans le sien. La lionne calculatrice de la veille ne brillait plus dans ses iris. C'était une jeune fille qui avait prit sa place. Une jeune fille ne comprenant ce qui lui arrivait. Ce n'était pas mentir. Ce n'était simplement qu'une part d'une vérité que seule Daena connaissait au plus profond de son coeur.

1


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Ven 5 Mai - 1:08

Viserys laissa échapper un léger rire, elle n'était pas rassurée. Il est vrai qu'au final, une seule décision, un seul caprice de sa part, et il pouvait l'humilier à jamais et la rejette dans l'ombre. Il y avait de quoi avoir peur en effet. Il la comprenait... Bien plus qu'elle ne le croyait, lui aussi sa vie avait était modifier du tout au tout par un coup de plume de son frère. On n'était jamais totalement maître de son propre destin.

"Ce n'est peut-être pas ce que diront les gens qui découvriront ce portrait un jour. L'on peu être spectateur de son histoire et l'écrire. J'ai choisi mon camp, et tu devrais le choisir toi aussi. Il n'y a que les Targaryens et les Hightowers qui ont bâti deux grandes cités sur ce continent. Tu as le sang d'une famille qui a su bâtir Villevieille et la préserver. Je ne souhaite que nous immortaliser, nous deux ensembles..."

Le prince déposa la brosse sur la table, et se releva tranquillement quittant la main pour se diriger vers la grande table afin de se servir une coupe de vin, qu'il porta a ses lèvres et avalât d'une gorgée

"C'est pourtant simple, tôt ou tard, je vais partir... Et bien que cela ne m'enchante pas, c'est conforme à mes plans. Hors, si je dois partir dans le nord chez les sauvages... Et grimper jusqu'au Mur. Je souhaite simplement un souvenir... Mais si c'est trop..."

Il laissa une seconde sa phrase en suspend... Comme un bourreau qui attendait d'abattre son épée... Il était décidé à avoir ce qu'il voulait,car personne ne lui avait jamais dit non. Il était prince... Fils de roi. Il esquissa finalement un sourire narquois alors qu'il toisa Deana, la fixant avec un regard taquin, provoquant même.

"Mais en effet, c'est peut-être trop... Je devrai me contenter de la chevalière que m'a offerte sans hésitation et sans condition Margaery. Certes, je lui avais offert une mèche de mes cheveux en gage d'affection mutuel..."

Il déposa sa coupe et se dirigea vers le brasero, pour effleurer le rebord de celui-ci avec ses doigts alors qu'il lâcha un léger soupir navré, esquissant une fausse moue boudeuse, alors qu'il baissa la voix pour ne pas le dire trop fort.

"Je voulais te montrer que tu es plus importante qu'elle a mes yeux maintenant... Mais soit, je peux abandonner l'idée. Je comprends que cela te fasse peur, l'honneur la réputation ce genre de chose ; quand on est une maison vassale, c'est bien plus dangereux et conséquent que pour une fille de Lord Suzerain."

3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 235
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Dim 7 Mai - 0:27

Thème


Elle ne retient pas sa main alors qu'il lâchait la sienne, digérant ses mots. Il n'avait pas tord. Ils étaient tout deux de famille à la puissance non négligeable. Les Hightower n'étaient peut-être que des vassaux mais leur puissance était la seule à créer celles des Tyrell. Ils avaient été des rois voilà des siècles et aujourd'hui, ils représentaient de l'argent et du pouvoir. Une force non négligeable. Ce portrait pouvait s'expliquer. Encore plus lorsqu'on savait que l'histoire n'était écrite que par les gagnants et qu'on ne savait précisément tout ce qui avait pu se dérouler dans le passé. Elle était la petite fille de la main du roi et lui le frère de ce même homme. Ils avaient tous les deux entre leurs mains du pouvoir. Alors pourquoi avait-elle toujours aussi peur des conséquences de ses actes ? Elle avait joué à bien plus dangereux entre les bras de Baelor. Elle s'était amusée à séduire, encourant les foudres du son cousin. Pourquoi là, maintenant, frémissait-elle ? Il n'y aurait pas plus de conséquence. Il n'y avait rien entre les deux. Juste des relations diplomatiques.

Elle fronça les sourcils à cette phrase laisser en suspend. L'enfant disparu brutalement de ses traits et l'intriguante revient prendre ses droits. Elle avait montré de la faiblesse, chose qu'elle n'aurait jamais dû faire. Elle ne savait encore si elle lui faisait confiance ou non. Il ne devait rien savoir de ce qu'elle était au plus profond d'elle-même. Une seule personne avait un jour eut cette honneur et il avait tout piétiner, entraînant dans l'esprit de Daena la plus parfaite des promesses. Plus jamais.

Ce fut un éclair de rage qui brilla dans les yeux de la Hightower alors que ses prunelles se plissaient, ne laissant passer que le feu d'un regard de chat. Il avait fait quoi ? Il allait faire quoi ?! Elle en contrôla pas vraiment les doigts de sa main droite qui se rassemblèrent en un poing. Ses ongles lui firent mal en s'enfonçant dans sa chair mais elle cacha sa main derrière son dos. Un sourire qui n'avait plus rien d'aimable apparu sur ses lèvres. Elle avait envie de cracher son venin mais elle était en compagnie du prince et elle se serait montrée bien mauvaise intrigante en le faisait. Elle le regarda se rapprocher du braseo, ne laissant aucun sourire revenir sur ses lèvres. Son regard était glacé alors qu'elle détourna la tête de lui. Ses nouvelles paroles la touchèrent en plein coeur mais elle n'en montra rien. Elle devait maitriser cette colère. L'enfant gâtée qu'elle était avait bien du mal à ne pas hurler sa rage et lui cracher au visage, comme elle l'aurait fait de n'importe quel noble osant lui dire ça. A l'exception que Viserys était un Targaryen et que chaque sang bleu de Westeros lui devait plus de respect qu'à personne. Elle ne pu s’empêcher de lancer, sitôt qu'il eut pour de bon refermé sa bouche :

Les Tyrell sont peut-être mes suzerains mais ils n'ont été pendant très longtemps que des intendants là où les Hightower étaient des rois. Ils se contentent de venir manger dans la bonne main. Ce qu'ils semblent faire maintenant en se rapprochant de toutes les familles maîtresses de Westeros. Elle ne se laissa que le temps de retourner sa tête vers lui, pour planter ses yeux à la couleur changeante dans les siens. A vous de décider ce qu'un prince veut choisir. Des animaux dociles qui mangent dans la main qui les caresse ou des personnes capables de dire non, même à un prince.

Elle se releva alors, gardant un silence en s'approchant à nouveau des parfums. Ils ne l'attiraient pas mais elle avait besoin de s'occuper les mains pour faire disparaître la marque que ses ongles avaient laissé dans sa paume droite.

Vous savez, il vaut mieux faire confiance à quelqu'un capable de vous dire non qu'à quelqu'un qui approuvera chacune de vos paroles pour mieux vous planter un couteau dans le dos. Les Targaryen devraient le savoir après tout ce qui leur ai arrivé.

Elle était insolente et le savait parfaitement. Mais il l'avait blessé, durement. Elle se contentait de sortir les crocs tout en gardant une politesse digne de la princesse qu'elle était. Viserys avait apprit à la connaître en trop peu de temps. A voir si elle était aussi douée que lui pour cerner une personnalité.

2


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Dim 7 Mai - 1:08

Viserys esquissa un sourire en coin, il avait frappé dans le mille, en tapant dans l'ego de sa petite préférée. Il l'entendait maintenant râler sur les Tyrell, et il en ricanait intérieurement. Elle était jalouse et il le sentait... Et c'était un délice. Oh certes pas physiquement... Mais le sentiment que cela procurait. Il avait bien fait de signifier qu'il n'était pas acquis, cela faisait sortir en elle bien plus d'ardeur, il la préférait ainsi.
Il lui rendit son regard avec une petite lueur de défi et de taquinerie, non, il ne céderait pas. Il était le prince, il avait le maîtrise de son propre terrain. Il était dans ses appartements, autour de ses biens, dans son territoire, et même si elle semblait se l'approprier en touchant à ses affaires.
Puis le coup bas arriva... Le couteau dans le dos, faisait telle référence à son père ? Il était fort probable que oui, même s'il doutait que cela fût fait pour le blessé. Il n'en laissa rien paraître. Prenant la parole pour le coup.

"La dernière personne à avoir planté un couteau dans le dos d'un targaryen, a fini décapiter, et maintenant, c'est un gnome ridicule et grotesque qui va représenter sa maison à la mort de son père. Sa maison sera traîner dans la boue a jamais et elle paraîtra faible. Je ne me fais pas des soucis pour les couteaux dans le dos."

Il franchit de quelques pas la distance la séparant de Daena se trouvant dans son dos, et d'un geste qui pouvait sembler peut-être déplacé, il enlaça la petite Hightower d'un geste qui se voulait tendre. Soufflant le chaud et le froid, il se mit à susurrer à son oreille.

"Ne soit pas fâcher veux-tu ? Ce n'est pas avec une femme docile que je veux poser pour faire un portrait, c'est avec toi. Tu n'as pas vraiment de raison d'avoir peur ni à te défier de moi. Ne suis-je pas ton prince, préféré ?"

Il esquissa un petit sourire espiègle, alors qu'il en profita pour humer doucement la chevelure de sa favorite. Il appréciait son parfum... Il avait rêvé du baiser durant la nuit, et de son odeur. Il comprenait enfin ce qu'était le désir pour une femme, toute sa vie, il n'avait eu que peu d'intérêt pour ces choses. Les femmes présentes dans son monde étaient soit des domestiques sans intérêt, soit sa sœur pour laquelle il nourrissait un amour pur loin des désirs charnel impropre. Les autres femmes de la cour ne l'intéressaient pas non plus, certes, il en avait souvent une à son bras, mais plus pour faire le paon, et les voir mourir de jalousie quand il accordait ses faveurs à l'une, puis le lendemain à l'autre. Avec Daena, c'était différent, il sentait au fond de lui qu'elle était en quelque sorte son égal... Pas forcément de rang. Mais il se sentait proche de sa façon d'être, de sa personnalité, elle n'était ni une subalterne, ni une femme inférieure, ni une membre de sa famille. Elle était celle qu'il désirait.

4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 235
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Dim 7 Mai - 2:00

Thème


Il avait beau lui offrir un regard taquin à ses paroles, elle garda un visage de marbre, sans le moindre sourire charmeur ou même carnassier. Il l'avait vexé et elle attendait qu'il en prenne la pleine mesure. Elle n'était l'une de ses proies dociles qu'un prince comme lui devait mettre dans sa couche en quelques secondes. Certes, elle était capable d'offrir son corps. Mais elle ne le ferait qu'avec une bonne raison et une parfaite assurance de ce qu'il ferait pour elle. Daena était ambitieuse, certes. Mais l'ambition allait avec de la prudence, pas avec une quelconque folie qui la pousserait à agir trop vite. Elle ne voulait brûler aucune étape et laisser du temps était la meilleure manière de le faire réfléchir à chaque mots qu'elle avait soufflé. Elle même avait pensé à leur baiser durant la nuit. Les sept seuls savaient s'il avait fait de même.

Elle ne répondit pas à ses mots, se contentant d'arrêter pour de bon de le regarder. Ses doigts se glissèrent sur le bouchon d'une fiole qu'elle n'ouvrit pourtant pas. Elle entendit le bruit des étoffes du prince et le sentit s'approcher dans un souffle qui roula sur sa peau. Un frison parcouru sa peau alors qu'il la touchait. L'enlaçait plus précisément. Elle aurait dû l'obliger à la lâcher, continuant de bouder à demi mot comme la fillette capricieuse qu'elle était toujours. Elle ne le fit pas et appréciait la chaleur de son souffle contre sa nuque.

Elle ne se retourna pas mais ses mains descendirent simplement jusqu'à celles du prince autour de sa taille. Un mince sourire flottait sur ses lèvres, un sourire qu'il ne pouvait pas voir. Elle laissa une seconde de silence, profitant de la chaleur des bras d'un homme autour d'elle. Cette sensation lui avait manqué. Elle se sentait presque en sécurité contre lui.

Je ne connais qu'Aegon comme autre prince et il m'est d'une sympathie à tout égard. Elle se retourna alors, si proches de lui que leurs lèvres auraient pu se toucher d'une simple impulsion de l'un ou de l'autre. Un véritable sourire était revenu flotter sur ses lèvres. Mais... Elle laissa un silence, plongeant ses yeux dans les siens je ne serais jamais proche de lui comme je le suis de toi.

Le corps était si proche que la poitrine de la Highotwer touchait déjà le torse du prince. Elle expira, légèrement et hésita une seconde à rompre leur étreinte. Elle ne pu s'y résoudre, happée par l’améthyste des yeux de Viserys. Oui.; Finalement, plus les heures passaient en sa compagnie plus elle le trouvait beau. Pas à tenir son coeur, mais bien à tenir son allégeance.

3


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Dim 7 Mai - 2:27

Pendant un instant, un éclair de mécontentement passa dans les yeux du prince quand il évoqua Aegon. Aegon toujours Aegon... Le prince parfait, le modèle de toute la cour. Le digne fils de son frère. Il avait toujours souffert de n'avoir jamais atteint le modèle que représentait son frère. Il avait pourtant essayé dans bien des domaines, mais il était différent. Il avait était si simple pour Aegon de marcher dans ses traces d'avoir réussi là ou Viserys avait échouer. La suite de la phrase apaisa Viserys, il était son préféré, c'était indéniable. Il le voyait dans ses yeux et cette affirmation dissipa en un clin d'œil son mécontentement

Il se pencha légèrement collant ses lèvres sur celle de la jeune fille, l'embrassant quelque peu gauchement. Comment pouvait-il en être autrement ? Ce n'était que la deuxième fois, le baiser fut cour et bref, alors qu'il la gardait contre lui comme le bien le plus précieux qu'on lui avait confié. Il prit la parole, ce n'était qu'un murmure, sa voix glissa lentement dans la pièce, suite à la confidence qu'il allait faire.

" Je n'ai pas arrêté d'y songer... À ce baiser, à celui que tu m'as donné la dernière fois, c'était mon tout premier. "

Il l'embrassa du regard cette fois-ci, admirant sa superbe chevelure et son visage. Essayant de graver cette image en tête. Il ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire admiratif et il sut que dans tous Westeros et Essos, il n'y aurait jamais deux filles similaire à Daena Hightower. Elle avait le courage, l'entêtement et la noblesse nécessaire pour arriver loin. De très grande qualité pour une bonne épouse, pour peu qu'elle ne tombe pas sur un abruti sans intérêt et sans ambition. Mais elle ne serait jamais a lui, son frère avait déjà tout arranger avec les Martell, et leurs deux destins ne serai pas lier. La seule chose qu'ils pouvaient faire, c'était voler ces petits moments présents au destin et en profité. Il esquissa un sourire en coin.

"C'est risible n'est-ce pas ? Je n'avais jamais eu d'attrait pour les femmes avant. Je me disais que j'aurais une épouse et que cela serait amplement suffisant. Elles me paraissaient toute insipides ou trop immatures... Indigne de partager mon intimité, de voir qui j'étais vraiment. C'était vrai jusqu'à ce que je te rencontre dans la crypte avec ce chevalier. Tu as su susciter en moi quelque chose que je ne connaissais pas, et c'est troublant."

5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 235
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Dim 7 Mai - 14:04

Thème


Il vient chercher ses lèvres et elle s'offrit. Elle laissa leurs lippes se toucher, se goutter à nouveau. Elle en recula pas. Il lui avait demandé de faire un choix et il le faisait maintenant. En s'offrant, en laissant son esprit lui appartenir presque dans sa totalité. Son père lui avait tout donné pour qu'un jour elle brille aux côtés d'un dragon. Son éducation n'avait connue aucune nom et avait fait d'elle cette intrigante qui jouait de ses charmes pour mieux séduire le prince qui lui offrait un secret du bout des lèvres. L'instant était volé, à qui, elle ne saurait le dire. L'instant était unique, figé dans le temps, comme le portrait pour lequel ils poseraient tous les deux, dans un futur si proche qu'elle pouvait le toucher des doigts. Il avait raison sur toute la longueur. Il était le pouvoir et sa famille était puissante. personne n'irait s'imaginer mille mensonges. Et s'ils le pensaient, grand bien leur en face. Car son père ne permettrait jamais que l'image de sa princesse ne soit salie par une quelconque ombre. Elle aurait un grand mariage qu'il lui choisirait sûrement sans qu'elle ne puisse dire non le moment venu. Pour l'instant, elle profitait de garder ce célibat qui l'approchait des têtes couronnées. Elle avait jeté son dévolu sur Viserys.

Ses yeux se plongèrent dans ceux du dragon, se laissant attirer par l'améthyste. Son premier baiser. Etait-il donc ? Oui, sans aucun doute. Voilà pourquoi il n'avait encore eu le moindre geste déplacé. Il était vierge. Elle serait la première. Elle devait être la première. Pour lui offrir un souvenir qui jamais ne périrait. Daena était bien placé pour le savoir alors qu'elle était incapable d'oublier Baelor. Ils n'avaient pourtant partagé tant de nuit que cela ensemble mais elles avaient laissé des traces dans son esprit et sur son corps. Elle ne s'était offerte à personne depuis. Jouant sur la corde des limites avec les hommes. Elle se laissait embrasser, toucher mais jamais plus, les laissant avec un regard transpirant de peur et murmurant des "ma vertue" qui ne pouvaient que la faire rire dans le secret de son esprit.

Sa main se posa sur la joue du prince, avec un doux sourire sur les lèvres. Elle avait envie de l'embrasser à nouveau mais ses désirs n'étaient jamais maître sur son esprit. Sauf lorsqu'il s'agissait de son fer né mais il n'était pas là et elle ne devait certainement pas penser à lui dans les bras du dragon.

Je suis heureuse d'avoir été ton premier baiser Viseyrs. Sa voix était bien plus douce que tout ce qu'elle avait pu faire jusqu'à présent. Elle aurait dû éclater de rire de le savoir vierge. Au contraire. Elle aurait vexé sa chance de briller au plus proche du pouvoir. Tu ne m'avais pas encore rencontrée tu ne pouvais savoir. Les femmes sont confinées dans des carcans et beaucoup sont persuadées qu'à chaque fois qu'elles ouvrent la bouche elle risque de subir le courroux d'un père ou d'un homme. Le mien ne m'a pas élevé de la sorte. Nos charmes sont la seule force que nous possédons.

Que pouvait-elle ajouter d'autre. Elle n'était pas séduite par lui mais bien par le pouvoir qu'il représentait. Son cousin l'avait trop souvent traitée d'opportuniste pour avoir tord. Viserys pouvait choisir une femme qu'il aimerait ou trouverait belle. Il n'en était rien pour la jeune Hightower. Elle devait choisir le pouvoir. Au détriment de son coeur qui battait trop fort pour un autre.

Néanmoins, elle ne pouvait s'empêcher de le trouver beau et son sourire se fit plus mutin alors qu'elle l'embrassait à nouveau, avec plus de passion et de fureur. En tout cas, ne t'arrête jamais. Je veux être tes premiers et tes futurs baisers Viserys. N'arrête pas de m'embrasser. Jamais. Elle ne serait pas sa maîtresse lorsqu'il serait marié. Elle en jetterait pas le moindre déshonneur sur sa famille. Mais pour l'instant, elle pouvait. Il n'était que fiancée et elle libre comme le plus brusque des courants d'air.

4


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Dim 7 Mai - 15:29

Si Viserys était un chat, il aurait pu ronronner, alors qu'elle l'embrassait avec fougue, il la serra doucement contre lui, alors que les lèvres de la petite Hightower dévoraient les siennes, dans ce qui semblait être de la passion. Pour la première fois de sa vie, en quelque instant fugace, il était bien. Il ne voyait que le moment présent... Aucune inquiétude pour l'avenir, il n'y avait que lui et Daena dans cette pièce.

"Les Sept soient loué, ton père t'a élevé de façon à faire de toi un trésor inestimable, une oasis d'eau pure au milieu des déserts stérile."

Il l'embrassa à nouveau avec fougue cette fois-ci, ses lèvres dévorer celle de son interlocutrice, imitant la fougue avec laquelle, elle l'avait embrassé. Les mains du prince glissant sur la chevelure de la demoiselle pour la caresser, alors qu'après ce charmant baiser, il recula son visage pour la fixer.

"Ils t'appartiendront ma princesse, je te les offres."

Il esquissa un sourire en coin, il savait que l'aveu de son premier baiser aller la flatter, en s'exposant ainsi en faiblesse... Cela aurait pu lui être fatale. Mais il avait touché son orgueil en faisant d'elle la première. Elle n'était pas une conquête parmi tant d'autres, elle était sa première et sans doute l'ultime qu'il se permettrait. Les femmes apportaient leurs lots d'embarras et Daena et sa future épouse, cela sera fortement suffisant.
Il l'attira doucement l'air de rien vers son lit, et s'installa tranquillement dessus, esquissant un petit sourire en coin, alors qu'il la fixait avec un air amusé. Décidé à ne pas lâcher l'affaire.

"Alors dois-je en conclure que c'est oui pour notre tableau ? Et il faut qu'on parle de quelque chose de plus sérieux également, et par la suite promis, je t'offrirais tous les baisers que tu veux... Et plus encore si c'est ton souhait"

Le prince s'étira longuement avant de se laisser aller sur le lit de manière totalement chaotique, il adorait son matelas, il s'y sentait bien. Il avait fait essayer des dizaines et des dizaines de couches avant d'avoir celle qui lui convenait le mieux. Il souffrait déjà de cauchemars lors de maintes nuit, il avait tout de même le droit à un matelas pour avoir plus de chance d'avoir quelque nuit de repos paisible.

"Quand tu m'as parlé des chariots de nourriture... Tu m'as dit que c'était pour que le peuple désire... Avoir Margaery comme reine... Tu pourrais m'en dire plus ?"

1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 235
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Lun 8 Mai - 2:20

Thème


Ô combien ses baisers pouvaient sembler doux contre ses lèvres. Ô combien elle pouvait sentir que le pouvoir s'enroulait autour de sa gorge, capable de la serrer ou de l'enlacer dans une étreinte qu'elle ne pourrait jamais oublier. Ô combien les mots qu'il lui soufflait lui semblait doux alors qu'elle se laissait bercer et porter. Elle ne perdait pas le contrôle, pas vraiment. Elle savait pourtant que c'était lui le maître de ce monde qu'ils créaient lentement, elle de ses mains adroites et lui en découvrant quelque chose qui n'était resté qu'un mystère à ses yeux pendant trop d'année. Le prince avait vingt deux ans. Il ne devait plus être un jouvenceau apprenant face à une demoiselle. C'était lui qui devait guider et elle lui apprendrait à le faire. Elle n'avait pas partagé tant de nuits avec Baelor. Ils ne s'étaient aimé que peu dans le secret qui rendait leur rencontres si attirantes pour la Highower. Et pourtant elle en savait bien plus que l'homme devant elle, que le prince et ses baisers qui n'étaient plus aussi timide. L'instinct le guiderait au moment voulu. Puis ses reins feraient tout le reste du travail. Elle ne lui offrirait pas cela si vite. Pas alors qu'ils ne se connaissaient que depuis deux jours. Les affres de la passion étaient ceux qui disparaissaient le plus vites et il était hors de question qu'elle ne soit qu'un caprice.

Princesse. Le titre fit briller ses yeux et elle lui suivit jusqu'à sa couche, bien conscience qu'elle ne lui laisserait goûter à tous les plaisirs que pouvaient offrir le corps d'une femme. Elle se laissa glisser et s'installa, prenant ses aises tel un chat. Pour un peu, elle se serait mise à ronronner. Elle était dans son élément au milieu des tissus, si proche du prince mais gardant pourtant une distance entre leurs corps raisonnable. Par pour des convenances. Quiconque serait entré dans la pièce les aurait trouvé ainsi sur un lit et en aurait tiré toutes les conclusions logiques de leurs actions sans chercher à voir plus loin. Mais il n'y avait personne qui entrerait dans la pièce sans l'accord du prince. Elle prenait donc ses aises, étirant son dos et ses bras. Elle tourna les yeux vers lui et ses lèvres s'étirèrent sur un sourire mutin :

Bien sur que c'est oui. Il faudra me dire quand, que je choisisse avec soin une tenue qui s'accordera avec la tienne.

Son sourire disparu pourtant brutalement alors qu'il lui parlait de Margaery et de ses voeux de pouvoir. Une moue vient décorer son visage et elle lui glissa, dans un murmure boudeur qui allait parfaitement avec l'expression sur ses traits, comme ceux d'une enfant un peu triste :

Ne pourrait-on arrêter de parler de Margaery quelques heures ? Elle se rapprocha de lui, glissant sa main sur sa joue avec la douceur d'une amante ou d'une mère. Nous sommes tous les deux, seuls. Qu'est ce que pourrait bien t'apporter les voeux d'une Tyrell ? De toute manière elle ne peut avoir ce qu'elle désire avec Willos fiancé à ta soeur. Elle ne pourra épouser Aegon. Les filles comme nous ne peuvent être dirigées par leur coeur et Margaery le sait très bien. Elle approcha un peu plus son visage de celui du prince, venant capturer ses lèvres. Tu vas finir par me rendre jalouse à parler d'elle. Elle obnubile donc tant tes pensées ?

Daena ne mentait pas vraiment. En effet, elle était follement jalouse. Il avait abandonné la chevalière alors pourquoi posait-il cette question ? Qu'est ce que cela pouvait bien lui apporter ? De toute manière, il ne serait pas roi des Sept couronnes. Les faits et gestes de Margaery ne concernaient que les Tyrell et si Daena pouvait retourner sa veste, elle ne le ferait jamais contre Margaery.

5


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Lun 8 Mai - 3:03

Les yeux de Viserys pétillèrent quand elle lui dit oui, il avait enfin eu gain de cause, il aurait son tableau. Il était satisfait, elle lui avait dit oui. Pendant quelque instant, il craignait qu'elle ne résiste. Viserys aurait eu de choix, s'embourber dans la discutions et renoncé, et les deux solutions n'auraient nullement était élégante. C'était la meilleure fin possible pour lui comme pour elle concernant le tableau. Il trouverait un peintre assurément pour les immortaliser ensemble.

"Je pense que je porterai cette houppelande rouge et, or je l'aime bien. Je trouve qu'elle me met bien en valeur."

Viserys glissa ses doigts dans la chevelure de Daena, il adorait quand elle était jalouse. Les mots, l'affection pouvait être feinte, les baiser aussi. La jalousie beaucoup moins, et il voyait dans sa jalousie son désir de le posséder lui. Un désir sincère et inaltérable, ce désir mêlé a la peur d'une potentiel rival. Il lui donna un sourire avant de prendre la parole.

"Cela n'a rien de sentimental, ma question est simplement d'ordre politique. Je ne lui souhaite pas d'être la reine d'Aegon. C'est une position qui lui amènera que des malheurs. Et oui, tu as raison, Danaerys m'assurera la loyauté des tyrell , tandis que je ferai la même chose à Dorne pour la couronne. Ce dommage qu'elle se soit laisse attendrir par le prince héritier, cela ne créera que complication"

Il esquissa un sourire, elle avait dit ce qu'il fallait, il ne voulait pas la pousser dans ces retranchements, et il ne pouvait de toute façon pas tout lui dire, il était bien trop tôt et elle était loin de tout ça. Viserys savait de toute façon qu'un vrai secret, cela se conservait plus facilement s'il n'y avait peu de personnes informés, le mieux étant qu'il n'y a qu'une seule personne le connaissant.

"Elle n'obnubile plus mes pensées, du moins plus comme tu l'entends. Je souhaite juste être informé, le destin de l'héritier du trône et le mien sont liés. Et si je veux avoir une place qui peut me convenir quand Rhaegar ne sera plus autant que je prépare déjà au mieux mon jeu et que j'aperçoive celui des autres. Peut-être arriverai-je ainsi un jour a une place aussi prestigieuse que celle de ton grand-père par exemple."

Il la fixa longuement, avant de venir lui voler un baiser. Elle avait peut-être raison. Il devrait laisser de coté toute ses affaires politique. Rhaegar, Aegon, Margaery... Cela pouvait peut-être attendre.

2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ᚖ Poison exquis
avatar
ᚖ Poison exquis
Valar Dohaeris

Ft : Caitlin Stasey
Multi-Compte : Daven Lannister & Ilyn Selmy
Messages : 235
Date d'inscription : 26/04/2017

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   Dim 14 Mai - 0:32

Thème


Elle l'écouta, une moue un rien boudeuse sur les lèvres. Elle ne le croyait qu'à moitié. Elle l'avait vu caresser cette bague aux couleurs des roses bien trop de fois. Elle la ferait brûler des qu'elle mettrait la main dessus. Daena avait apprit à jouer, parfaitement, mais elle faisait encore des erreurs. Elle n'avait que quinze ans, quinze année pendant lesquelles ses deux parents s'étaient relayés pour jouer le même rôle sans même le faire exprès. Mais elle n'en restait pas moins une jeune fille qui n'avait vu du monde que des beautés et des merveilles. Le seul sang qu'elle avait pu voir gicler était celui de chevalier durant des tournois. Elle était née pendant l'été et n'avait jamais connu ni peur ni famine. Juste l'insouciance. Comme pouvait-elle maitriser à la perfection des jeux dont certain homme ne connaissaient encore toutes les ficelles à l'aube de la mort ? Elle savait jouer de son joli minois. Sa jalousie était plus entière que tout le reste et la moue boudeuse sur ses lèvres en était la plus belle preuve. Elle baissait lentement sa garde, sachant à moitié ce qu'elle pouvait encourir en le faisant devant le prince.

Elle fini par abandonner sa moue boudeuse alors qu'il venait lui voler un baiser. Elle se laissa aller contre lui, respirant son odeur parfumé. Il n'avait rien à voir avec Baelor. Peut-être par certain point pouvait-il être meilleur que lui. Lui ne semblait vouloir la faire souffrir comme elle pensait inconsciemment que le fer né l'avait fait. Elle expira, un peu plus fort avant de poser son menton entre ses mains, plongeant ses iris noisettes dans celles du prince. Etait-elle réellement là où ne s'était-elle réveillée depuis deux jours. Elle était belle et le savait. Mais d'où venait la véritable fascination qu'elle reveillait dans cet homme qui l'avait si rapidement cerné là où elle n'y parvenait pas ?

La main du roi n'est pas la place la plus à envier. Mon grand père adore ton frère pour la paix qu'il parvient à maintenir. Mais tu sais ce qu'on dit sur la véritable utilité de la main du roi. Il ne récolte aucun honneur pendant que ton frère brille de mille feu. Mon grand père n'est pas un homme ambitieux, il est bien trop loyal pour ça. Mais j'aurais des milliards de raison de ne pas lui envier sa place.

Leyton aimait sa petite fille mais cela était loin d'être réciproque. C'était de sa faute, et uniquement de sa faute si Baelor était retourné dans les iles de fer avec une autre main dans la sienne que celle de Daena. Elle ne pardonnerait jamais au vieil homme, se contenant pour l'heure de sourire et de courbette. Elle n'aimait pas la main du roi, qu'importe qu'il porte son nom.

Ses yeux se détournèrent du prince, allant glisser jusqu'aux objets qui décoraient le sol de l'autre côté du lit. Un jour, elle le savait, elle se plairait à tout découvrir. Jusqu'à la moindre merveille. Les temps étaient comptés et pourtant, elle devait prendre son temps. Marcher sur un fil en avançant à la fois lentement et rapidement. Le jeu était périlleux et pourtant, Daena prenait ça avec son plus beau sourire. Elle était prête à tout perdre. La jeune femme avait toujours été joueuse, allant jusqu'à miser des sommes astronomiques si on ne la refrénait pas. Son père avait raison. Elle ressemblait beaucoup à sa tante qui avait réussi à causer la chute d'un homme en une poignée d'année.

4


i'm a dangerous princess who kiss the dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Entre les mains du dragon | Viserys   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre les mains du dragon | Viserys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» Le sénateur Steven Benoît remet sa vie entre les mains du chef de l'État
» Lena - Et j'empile et j'accumule, je collectionne entre mes mains.
» « Vous n'êtes rien que des pantins entre ses mains » † Gabriel E. de Bressac
» [RP FB: Magen/Nathanael/Cronos] "Le Monde entre tes mains si ton Coeur dicte ton Destin"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: