RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Royalty is a duty. We serve the people. | Barristan Selmy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Royalty is a duty. We serve the people. | Barristan Selmy   Lun 24 Avr - 22:46

Royalty is a duty. We serve the people.

An 298, lune 11



Aegon & Barristan

Le soleil perlait au travers des rideaux de soie fin, ses rayons venant offrir une caresse sur mon visage, me faisant sourciller à cause de la gêne occasionnée et me tirant de mes songes. Le regard éclairé, mes yeux bleus étaient illuminés et ressortaient davantage, tirant sur le mauve, faisant fièrement ressortir les origines de ma lignée. Sortant lentement les jambes de sous les draps, je passais une main sur le visage, ouvrant davantage les yeux avant de poser mes jambes au sol. Je n'étais toujours pas retourné à Peyredragon depuis que j'étais revenu, de nombreuses choses me retenant désormais à la cour ; notamment ma nomination en tant que Maître des Navires. En effet, mon père avait fait de moi un membre du conseil restreint, sûrement pour me préparer d'une autre manière aux devoirs qui seraient les miens dans le futur. J'avais accueilli la nouvelle avec fierté et je comptais bien honneur à ma nouvelle position, montrer aux nobles que mon père avait fait le bon choix à mon sujet. Car je me doutais que tous n'apprécieraient pas que le fils du Roi obtienne une telle position, alors que d'autres auraient pu l'obtenir.

Je m'approchais de la fenêtre, posant mes mains dessus avant de l'ouvrir. Inspirant un bon coup, j'observais la cour qui se trouvait en bas. Les premières lueurs venaient seulement de faire leur apparition, mais la vie ne tardait jamais à grouiller. Quant à moi, j'attrapais des vêtements que j'enfilais rapidement avant de prendre un long manteau aux couleurs de ma maison, confectionné par les meilleurs artisans de la capitale. Rangeant mon épée dans son fourreau et l'accrochant à ma taille, je quittais mes appartements d'un pas rapide, longeant les longs couloirs de la forteresse. Mon parcours m'amena à traverser la salle du trône, afin de quitter la forteresse où je retrouvais quelques membres de la garde royale que j'avais fais mander, dont Ser Barristan. L'homme était le capitaine de la garde royal, quelqu'un de fidèle à ses voeux et servant de puis longtemps la cause de ma maison. J'avais toute confiance en lui et en ses capacités.

Un sourire éclaira mon visage alors que je m'approchais des quelques chevaliers, les saluant d'un hochement convenable de la tête. Je n'entretenais pas tellement de liens avec les chevaliers qui composaient notre garde royale, puisque j'avais bien d'autres occupations que de sympathiser avec eux. Nous en restions bien souvent aux relations d'usage, des paroles échangées sur un ton formel, nos rencontres étant tout ce qu'il y avait de plus convenable.

Ser Barristan. C'est un plaisir de vous savoir à mes côtés.

Je m'étais approché de plus près du chevalier, la main droite posée sur mon épée, me tenant dans une posture typiquement princière. La tête haute, le droit droit, le sourire au coin des lèvres. D'un pas lent, je me mis en route pour avancer. Le regard scrutant l'horizon, détaillant le paysage. Je ne comptais pas me déplacer dans un lieu spécifique et encore moins dans le grand septuaire de Baelor. Non, je comptais simplement me déplacer dans la ville, montrer au peuple ma présence comme je le faisais, enfant. Quand je me soustrayais à l'attention de mes gardes, vagabondant et m'en allant à la rencontre d'un peuple qui connaissait bien trop peu les personnes qui dirigeaient. Aujourd'hui encore, c'était le but ; montrer ma présence au peuple, montrer de quoi avait l'air le futur de la lignée Targaryenne. De cette lignée qui se tarissait au fil des années, mais dont l'espoir était revenu grâce à la dernière naissance en date, celle de la princesse Rhaenys. Ma jeune tante, qui avait été récemment fiancée à un homme du bief, l'héritier : Willos Tyrell. Elle était un des joyaux de la couronne royale, au même titre que ma soeur mais était encore bien différente de cette dernière. On devait faire attention à elle, la protéger, car elle était bien trop douce pour son propre bien.

Que pensez-vous des fiançailles qui ont été annoncées, Ser Barristan ?

L'on ne lui demandait pas son avis, c'était vrai, il n'avait rien à dire. Il n'était que le capitaine de notre garde. Mais il vivait avec nous, était au courant de nos moindres faits et gestes. Il connaissait chaque membre de notre lignée. Il devait bien avoir un quelconque avis sur la question. Il était toujours agréable d'avoir un avis extérieur. Même si ma question était posée sur un ton formelle, un léger sourire venait ajouter une pointe agréable de sympathie dans la ton de ma voix.


© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine de la Garde Royale
avatar
Capitaine de la Garde Royale
Valar Dohaeris

Ft : Ian McElhinney
Multi-Compte : Tywin Lannister - Catelyn Stark - Barbara Bracken
Messages : 129
Date d'inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Re: Royalty is a duty. We serve the people. | Barristan Selmy   Ven 28 Avr - 12:22

Royalty is a duty. We serve the people.

An 298 - Lune 11 – Semaine 1



Aegon Targaryen & Barristan Selmy

 
La demande du Prince Aegon de se montrer au peuple aux premières lueurs du jour avait été formulée la veille. Ser Barristan avait donc mit Ser Mandon Moore, Ser Merlon Crakehall et Ser Meryn Trant au courant de cette demande afin qu’ils composent, à eux quatre, l’escorte du Prince à travers les rues et ruelles de Port-Réal. Il ne connaissait pas l’itinéraire que voulait emprunter le Prince avant de revenir au Donjon Rouge, mais l’essentiel était d’assurer sa sécurité, cela peu importe où il désirerait se rendre.

A peine les premières lueurs du jour avaient-elles commencé à poindre dans le ciel que Ser Barristan se trouvait déjà dans la Salle du Trône, en armure et son heaume sous le bras gauche, regardant avec nostalgie le Trône de Fer, en pensant au passé, au Roi Aerys tel qu’il était avant de succomber à la folie… Il fut tiré de ses songes par Ser Meryn, le premier à arriver au lieu de rencontre convenu la veille, et qui vint vers son Capitaine pour le saluer en lui serrant la main, comme d’habitude. Puis vinrent ensemble Ser Mandon et Ser Merlon. Ils discutèrent un moment ensemble, à voix basse, bien que la salle soit vide en cette heure si matinale, lorsqu’ils entendirent des bruits de pas se rapprocher d’eux. Le Prince Aegon, déjà réveillé, les rejoignait, habillé aux couleurs de sa maison et portant fièrement son épée attachée à sa ceinture. De suite, les chevaliers cessèrent de discuter pour se mettre en rang sur une ligne, prêts à obéir aux ordres du Prince et de leur Capitaine. Ce dernier, voyant que le Prince s’avançait vers lui pour le saluer, fit également quelques pas dans sa direction. La façon dont son jeune visage s’éclaira à sa vue empli son cœur d’allégresse. Le Prince avait tout d’un futur souverain mais surtout, il était fort aimé du peuple et ce qu’il s’apprêtait à faire ce matin y contribuait grandement. Ser Barristan répondit aux salutations du Prince avec humilité et respect, tout en lui souriant d’une façon bienveillante et sincère :

Mon Prince, l’honneur est pour moi, ainsi que pour mes frères d’arme.

Il fit un geste en direction des trois autres chevaliers de la Garde Royale, qui s’inclinèrent devant leur Prince et futur souverain en guise de salut. Le Hardi se retourna ensuite vers le Prince, car ce dernier lui avait posé une question à laquelle il ne s’attendait pas.

L’annonce était toute récente, mais elle était officielle : la Princesse Daenerys, la tante du Prince Aegon, allait épouser Willos Tyrell, l’héritier de Lord Mace. Lorsqu’il apprit la nouvelle, le Chevalier avait d’abord été perplexe… N’était-ce pas dangereux d’unir la Princesse à un homme dont la famille et le territoire se trouvent en excellents termes avec l’Ouest et Lord Tywin et nourrissent une haine non-dissimulée envers Dorne ? Car d’un côté se trouve l’un des hommes les plus influents et puissants de Westeros, un homme dont la loyauté envers la famille Targaryen était toute relative et très instable surtout depuis la mise à mort du fils de Lord Tywin, Jaime Lannister, pour Régicide. Quant à Dorne, les Martell faisant partis de la famille royale par le mariage, nombreux étaient ceux qui connaissaient l’aversion de Lord Mace pour les Dorniens… Mais peut-être voyait-il tout en noir ? Peut-être n’y avait-il, qu’au fond, qu’une tentative d’enterrer la hache de guerre avec l’Ouest comme avec Dorne ? Ser Barristan n’en était pas certain et dans ce cas, mieux valait rester prudent sur l’avenir et sur la réponse qu’il allait donner au Prince Aegon. Aussi choisit-il de taire ses inquiétudes quant aux conséquences politiques de cette future union et de répondre :

J’ai entendu dire de l’héritier de Lord Mace Tyrell qu’il est un homme affable, fort instruit et intelligent et doté d’un très bon caractère. Je me réjouis donc pour l’union de Willos à votre tante, qui est la douceur-même.

Il espérait que le Prince ne nota pas l’inquiétude qui passa subrepticement dans son regard et préféra changer de sujet avant de laisser le Prince lui parler plus avant de sa promenade matinale ou du mariage à venir…

J’ai également appris votre nomination au Conseil Restreint en tant que Maître des Navires ? Une bonne chose ; cela vous préparera à votre future tache et vous donnera un excellent aperçu de ce que signifie royauté et responsabilité. Je me réjouis de vous savoir à mes côtés, au Conseil. dit-il, ponctuant ses mots d’un sourire répondant à la note de sympathie qu’il avait eu le plaisir d’entendre dans la voix du futur Roi de Westeros…

© DRACARYS



1




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouest
avatar
Ouest
Valar Dohaeris
je m'arrêterai quand je serai mort
Ft : Travis Fimmel
Multi-Compte : Humrey Swyft
Messages : 479
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Re: Royalty is a duty. We serve the people. | Barristan Selmy   Sam 10 Juin - 1:56

Royalty is a duty. We serve the people.

An 298, lune 11



Aegon & Barristan & Lyle

Le soleil transparaissait à travers le vitrail. Les innombrables fenêtres n'étaient pas toutes faites d'un telle ouvrage mais, le sanglier au regard céruléen se laissait parfois à vagabonder ses yeux au delà de ses pieds. L'astre laissait sa chaleur émaner dans chaque fragments de pierre constituant cette forteresse illustre par son histoire, terne et impitoyable par son nom. Le donjon rouge était devenu un second foyer et le bastion de la garde rapprochée de la royauté. Je connaissais bien ces murs, cela faisait plusieurs années maintenant que je déambulais lourdement armé de mon armure à l’écusson de la maison souveraine. Le dragon était pragmatique, peu avenant et conciliant avec ces convives mais, il imposait un respect qu'aucun ne voulait remettre en question. Du moins c'est ce qu'il laissait croire car dans l'entourage d'un roi les faux semblants sont légions. Impassible et fier, j'attendais.  Savoir quoi était une autre question à laquelle je n'avais nullement réponse. Assurément je pourvoyais à protéger sa majesté et sa famille d'un quelconque danger environnant. La garde royale aussi vaillante et prestigieuse était conduite par l'un des plus grands hommes que cette terre avait pu portée. Ser Barristan Selmy, en chair et en os, le seul à être digne par son expérience et sa droiture à tenir le rôle qu'il lui était incombé d'incarner.

Mon jeune frère à cette heure avait du l'accompagner pour une affaire importante. La salle du trône était sa destination de ce que j'avais pu entendre dans l'égarement de ma pensée. Mon devoir était un fardeau que peu pouvaient porter. Des épaules larges, des jambes solides comme l'acier et un sens aigu pour tuer ce qui paraissait à notre vue comme une menace envers la famille royale. Les ennemis pouvaient être nombreux, aucunement ils n'atteindraient leurs cibles. De cela j'en étais assuré, par moi même mais, aussi par mes frères. Ces derniers jours j'étais quelques distants, ailleurs comme distrait par cette image éclatante qui se reflétait à travers le carreau. On somma mon nom me sortant d'un coup sec et rigide de cet état de léthargie qui nous rendaient tous aussi stoïque qu'une des innombrables statues de pierre proliférant ici. Si nous poursuivions nos journées à prendre soin de ne dégager par notre stature qu'une force de dissuasion nous étions également une arme de destruction massive. Nous étions les fines lames du roi, nous étions les pourvoyeurs de morts ici bas. Armé de mon épée en acier valyrien, j'étais prêt à trancher n'importe quel enfoiré voulant se mettre en travers de notre chemin. Le messager envoyé à ma rencontre me sommait de rejoindre le convoi qui avait déjà prit les devants. Je n'avais aucune idée du pourquoi et du comment et à dire vraie j'en avais strictement rien à foutre. Partout ou l'on dictait ma conduite et ma présence j'irais sans broncher du moins pas trop fort. J'étais un très bon épéiste, personne dans l'Ouest pouvait le nier, les envieux des nobliaux connaissaient mes faits d'armes. Sans perdre une seule seconde le vacarme de l'armure se mit à gronder. J'avançais d'un pas assuré vers les grandes portes menant à la salle du trône. Sur mon passage beaucoup de personnalités aussi vulgaires que mondaines. Cela me donnait presque envie de pisser. Tous ces vautours autour de sa majesté était une menace constante malgré les sourires et les courbettes qu'il affectionnait tellement.

Je n'avais pas mon mot à dire dans cette affaire. Les histoires et les événements récents avaient déjà assez de bouche utiles pour exercer l'acharnement médiatique. Je n'aimais pas être au centre de ce genre d'affaires, aucun de nous n'étions prêt à ouvrir nos gueules pour pinailler sur les questions qui taraudaient autant d'esprits. J'entrais sans prendre les dispositions nécessaires. J'envoyais valsé sur le côté le premier malotru qui voulait d'une quelconque manière forcer le passage. Malheureux et idiot avec ça, je l'écartais d'un revers de main n'ayant pas de temps à perdre avec ça. Je saluais mes compagnons d'armes prenant position en retrait sur l'instant avant de me joindre à Ser Barristan. « Prince Aegon. » Déclarais-je sans plus attendre, la vue du jeune prince et héritier du roi faisait son effet et c'était devenu un mécanisme auquel honnêtement lassé de déclarer à chaque rencontre officielles entre autres des innombrables officieuses. Je m'inclinais laissant le cliquetis des mailles d'acier de mon armature se fondre en cascade dans un bruit archaïque et quelques peu mélodieux. « Ser Barristan, l'on ma chargé de vous rejoindre sans attendre. » Je gardais une certaine assurance face à mes frères de la garde. À quatre ils faisaient un rempart de choix pour notre prince. Une cinquième lame n'était pas de trop je suppose pour ce genre d'escapade.


© DRACARYS




« The world is changing and we must change with it. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Royalty is a duty. We serve the people. | Barristan Selmy   Lun 3 Juil - 13:25

Royalty is a duty. We serve the people.

An 298, lune 11



Aegon & Barristan & Lyle

Lentement, nos pas foulaient le sol tandis que nous avancions en direction des rues, encore proche des portes du donjon rouge. Mon attitude était tout ce qu'il y avait de plus princière, marchant tout en en gardant le dos droit et en observant les personnes qui pouvaient se trouver aux alentours avec un regard agréable, souriant. J'étais entouré des gardes, mais Ser Barristan était le plus proche de moi en sa qualité de capitaine. Je lui avais d'ailleurs posé une question, lui demandant ce qu'il pensait des fiançailles qui avaient été annoncées. Celles qui voyaient naître une alliance entre les familles Targaryen et Tyrell, grâce à ma tante Daenerys et l'héritier du Bief, Willos. Une alliance qui, si elle serait profitable à ma famille, réduisaient à néant l’espoir d’un jour partager quelque chose avec celle que j’avais rencontré il y a quelques lunes et avec qui j’avais passé tant de temps. Mais je préférais me réjouir du fait que ma tante allait épouser un homme bien, ne voulant que son bien que nous recherchions tous, préoccupé par la douceur dont elle pouvait faire preuve. Si elle était une femme intelligente et d’une très bonne compagnie, je savais que beaucoup chercheraient à profiter d’elle et de son caractère pour obtenir ce qu’ils désiraient. Elle restait après tout une princesse. « Espérons qu’il soit réellement comme ça, pour ma tante. Mais je ne doute pas du fait qu’elle sera bien accueillie dans leur famille. » J’avais eu un aperçu de la famille Tyrell lors de leur venue à la Capitale, pour les négocations quant aux fiançailles. J’avais donc côtoyé certains membres et cela, beaucoup le savaient. J’avais donc bon espoir que ma tante serait bien accueillie à Hautjardin et recevrait le traitement qu’elle méritait, au vu de son rang. Puis le chevalier venait à évoquer ma nouvelle nomination en tant que maître des navires, faisant de moi un membre du conseil restreint de mon père. Cette nomination était importante, puisqu’elle me permettait de voir de plus prêt le rôle que j’allais exercer un jour. « Effectivement, mon père souhaite me préparer à ces responsabilités, ce qui sera un atout pour moi dans le futur. » Je lui retournais son sourire, mes paroles étant agréables. « Pourrais-je compter sur vos conseils, Ser Barristan ? » Mon père m’avait certifié que lord Leyton m’aiderait si j’avais besoin d’aide et que Baelish pourrait m’initier aux finances du royaume. Mais Barristan était lui-même un homme d’expérience, ayant côtoyé les membres de la famille royale depuis de nombreuses années et je savais que ses conseils seraient avisés.

Des pas lourds, ainsi que le bruit significatif de l’acier constituant les armures. Instinctivement, nous nous étions arrêtés puisque cela ne pouvait être qu’un chevalier. En me retournant, je pus constater Ser Lyle Crakehall, un membre de la garde royale, arriver en notre direction et effectuer une révérence face à moi, me saluant au passage. « Ser Lyle. » J’inclinais brièvement la tête, suivant mes paroles en guise de salutations. Il semblait s’ajouter à la garde, une escorte supplémentaire qui ne serait pas de trop pour aller dans les rues de la capitale, même si je n’avais pas besoin d’autant de personnes initialement, l’on n’était jamais à l’abri d’un quelconque problème. Ainsi, nous avions repris la route après que chevalier ait expliqué les raisons de sa venue à son capitaine. « Est-ce mon père qui vous a envoyé, Ser Lyle ? » Il y avait de grandes chances que ce soit lui, pour éviter qu'un problème ne survienne. Si on n’était à l’abri de rien, pour autant, rien ne m’était encore arrivé depuis toutes ces années où il m’arrivait de sortir dans les rues de la capitale. Même enfant, je n’avais jamais eu de vrais problèmes. Et lentement, nous arrivions dans les rues de la ville, nous éloignant davantage de la forteresse. « Comptez-vous participer à la chasse organisée en l’honneur des fiançailles, Barristan ? Ou simplement accompagner mon père pour assurer sa protection ? » La chasse risquait d’attirer de nombreuses personnes, venues de tous les horizons de Westeros afin de fêter l’événement. Et donc, il serait important d’assurer la protection de mon père, alors ce serait sûrement la raison pour laquelle il serait présent durant la chasse.


© DRACARYS

2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Royalty is a duty. We serve the people. | Barristan Selmy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Royalty is a duty. We serve the people. | Barristan Selmy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: