RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, les Îles de Fer et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 I need your help {Baelor}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd & Lucas
Messages : 2579
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: I need your help {Baelor}   Dim 2 Avr - 16:35


I NEED YOUR HELP
Baelor & Asha | 298, lune 10, semaine 3
❇  ❇  ❇

“Lord Noirmarées,

Dans le cadre d’une expédition future qui aura lieu dans le Bief, je souhaiterais que nous nous entretenions ensemble, pour discuter de certains détails, et que je puisse profiter de ton expertise sur cette région de roses et de mestres.
Fais-moi savoir tes disponibilités pour que je puisse me déplacer jusqu’à Noirmarées le plus rapidement possible.

Asha Greyjoy,
fille de Balon Greyjoy.”

Asha repoussa son courrier avec une grimace. Non, elle n’aimait pas écrire des corbeaux lorsqu’elle pouvait l’éviter, elle avait toujours l’impression de devoir être particulièrement formelle et ça n’avait rien à voir avec qui elle était vraiment. Pourtant il y avait des mots qu’elle employait à l’oral qui lui aurait semblé stupide de coucher sur le papier. D’ailleurs elle se doutait que son oncle Rodrik ne l’aurait pas laissé faire et aurait décidé de repasser derrière elle si elle n’avait pas fait d’effort particulier dans sa formulation. Lorsqu’elle avait écrit à Ned Stark pour commencer à parler de l’échange entre Lyra et Theon, c’était encore différemment, puisqu’elle s’adressait à un autre suzerain, dont elle voulait tirer le meilleur, le maximum, l’exercice était compréhensible. Mais là c’était tout autre chose, Baelor était un fer-né, son ami d’enfance, c’était étrange de rédiger ces quelques lignes avec autant de distance. Et pourtant, comment pouvait-il en être vraiment autrement ? Voilà presque dix ans qu’ils ne s’étaient pas vu, du moins parlé. Ils s’étaient aperçu oui, quand Baelor était revenu du Bief sur les Îles de Fer, lorsqu’il avait prêté serment devant son père Balon. Mais tellement d’années s’étaient écoulées, il n’était plus le même que le garçon qu’elle avait connu, tout comme elle n’était plus la gamine avec qui il jouait par le passé. Et surtout, il était revenu converti à la religion des Sept, avec une femme biefoise. Pas que Asha soit la plus grande supportrice de l’Antique Voie telle que la voit les vieux fer-nés comme son père et son oncle Aeron, mais la fille du Kraken a tout de même ses limites à l’entendement. Même son oncle Harloi qui fait appel à des mestres n’est pas converti au Sept pour autant. Alors non, Asha n’avait pas particulièrement cherché à le revoir depuis cet entrevue. Elle avait fait le deuil de son ami, ce Baelor là, pour elle, n’était qu’une ombre qui possédait les mêmes traits que l’ancien. Point. C’était d’ailleurs pour cette raison, à cause de tout ce rejet de ce qu’il était devenu qu’elle n’avait pas pensé à lui demander de l’aide avant. L’idée ne lui avait tout simplement pas traversé l’esprit avant que Gysella n’évoque son prénom quelques semaines plus tôt. Elle avait passé une semaine supplémentaire à peser les pour et les contre, soupirant chaque fois que quelque chose s’ajoutait dans la colonne des pour. Non, cela ne l’enchantait guère de dépendre d’un homme des contrées vertes et pourtant, elle se trouvait dans une impasse et ne voyait guère d’autres options à présent si elle voulait pouvoir poursuivre sa quête. Alors elle avait décidé de prendre sur elle et d’envoyer un corbeau au capitaine de l’Oiseau de Nuit. Elle savait déjà par contre qu’elle aurait du mal à prendre sur elle là-bas, une fois face à lui, et que ses grimaces en diraient long sur ce qu’elle pensait vraiment de ce qu’il était devenu, mais elle tenait trop à sa mission pour ne pas tenter sa chance.

Quelques jours plus tard, après avoir reçu une réponse positive de Baelor, Asha s’équipa pour prendre la mer avec le Vent Noir. Rodrik lui avait rappelé à plusieurs reprises les enjeux de sa visite, l’intimant de faire preuve de compréhension et d’ouverture d’esprit, non sans lui rappeler qu’après tout, Theon avait passé tout autant de temps chez les Loups et qu’elle n’en était pas moins allée le chercher, contre l’avis de son père. La Greyjoy avait embrassé son oncle sur le front, non sans lui rappeler qu’il était très agaçant à avoir constamment raison. Il avait soupiré, parce qu’il savait que même si Asha lui attribuait d’avoir raison, elle n’en ferait pas moins ce qu’elle voudrait, c’était dans sa nature de n’en faire qu’à sa tête. Elle arriva donc à bon port sur Noirmarées en fin de journée. Des chevaux attendaient le petit groupe dans ce qui faisait office de port à l’Île. Au fur et à mesure qu’ils se rapprochaient de la demeure de Baelor, Asha sentit une boule se serrer de plus en plus fort dans son ventre. Elle se rendit compte qu’elle aurait trouvé les choses plus simples si elle n’avait jamais été amie avec lui par le passé. Ca n’était pas du mépris pour sa religion et ses choix de vie, c’était de la déception. Comment celui qu’elle avait connu, avait pu à ce point tourner le dos à ce qu’il avait été, à tout ce que sa famille avait été, son héritage, ses ancêtres. Comment pouvait-il se regarder dans un miroir le matin sans mourir de honte ? Cela dépassait l’entendement d’Asha. Ils arrivèrent finalement au pied de la demeure Noirmarées et la Greyjoy ne savait plus vraiment à quoi s'attendre derrière cette porte.


❇ ❇ ❇
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oiseau de nuit
avatar
L'Oiseau de nuit
Valar Dohaeris

Ft : Orlando Bloom
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett
Messages : 166
Date d'inscription : 30/10/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Lun 10 Avr - 22:32


I need you

Un courrier qui lui arracha un sourire, tellement ses mots ne ressemblaient pas à Asha Greyjoy, même si elle avait dû changer ces dernières années, tout ce qu'il avait entendu à son sujet, ne montraient pas qu'elle emploie de telles tournures de phrase surtout à son égard. Comme beaucoup de ses anciennes connaissances, la fille du Kraken ne devait pas apprécier l'homme qu'il était devenue, en tout cas, il en aurait très vite le coeur net. Répondant à sa missive, il fit vérifier à son mestre pour voir si tout convenait. Asha Greyjoy allait donc bientôt venir à Noirmaréespour lui parler du Bief. Cette région fut sa prison pendant plus de huit ans. En ce lieu, il n'avait pas trouvé une deuxième famille, les Hightower ne lui firent aucun cadeau et d'ailleurs, les premières années, Baelor se montra impitoyable à leur égard. Jusqu'au jour où il comprit que pour revoir un jour Noirmarées, il lui fallait se plier à leur façon de vivre, faire en sorte de gagner leur confiance, sauf qu'en jouant ce jeu, il vint de lui-même à se convertir au sept, non par allégeance au Bief, mais bien pour suivre les traces de son propre père. Vernon Noirmarées s'était converti peu de temps avant la naissance de Baelor et pria même l'étranger lors de son dernier souffle. Cette scène n'avait jamais quitté son esprit, tout comme les ravages de la défaite de Belle-île. Les hommes de son père qui avaient survécu surnommèrent Balon Greyjoy, le faiseur de veuve et à présent, il était les membres de son équipage les plus loyaux, tandis que d'autres, ceux qui ne connaissaient pas aussi bien Vernon se retrouvaient encore hésitant par rapport à leur capitaine actuel. Bien sûr, ils n'allaient pas faire la même erreur que Flint, c'était même une folie de tenter de tuer le seigneur de Noirmarées et la réaction de Baelor, mais surtout son discours arriva à leur prouver qu'à l'image des Fer-nés, Baelorétait un homme qui savait s'imposer.

Les jours passèrent et tous s'attelaient à préparer l'arrivée d'Asha Greyjoy, même si son père n'était guère apprécié en ce lieu, la fille devait tout de même être bien traité, car Balon restait leur suzerain et Asha, son héritière, même si ce n'était pas si simple dans les faits d'hériter du titre du suzerain. Finalement, le moment venue, son homme le plus loyal était parti chercher le petit groupe et les escortèrent jusqu'à la demeure faite de briques noires. Baelor attendait dans la grande salle auprès de son mestre et de sa mère, Brym Noirmarées était une femme dure qui avait dû s'imposer comme seigneur vu que ni son mari, ni son fils unique ne revinrent de la rébellion des Greyjoy. Ses traits étaient fermés, son regard perçant, à l'instar de son époux et de son fils, elle priait le dieu noyé et comptait bien que l'enfant de 10 mois qu'elle tenait dans ses bras, le parfait portrait de son fils à cet âge, se tourne autant vers ses croyances que celle de ses parents. Quand les portes vinrent à s'ouvrir pour laisser passer Asha et ses hommes, Baelor ressenti un certain tracas, ils ne s'étaient jamais parlé depuis son retour du Bief, quoique qu'ils se soient croisé quand le capitaine de l'oiseau de nuit avait dû porter allégeance à son père. Avançant tout seul vers eux, un sourire vint éclairer son visage tandis qu'il annonça :

- Bienvenue à Noirmarées. S'adressant à Asha. Ma mère va s'occuper d'offrir un repas à tes hommes et je te propose de me suivre dans le bureau de mon père pour discuter.

Tandis qu'en arrière-plan, Brym donna l'enfant à la nourrice et fit signe aux marins d'avancer, Baelor lui montra la direction du bureau de son père. Il était surement étrange que même mort, cet endroit lui soit toujours rattaché, mais Brym en avait fait une sorte de sanctuaire de souvenir et à son retour, Baelor n'avait voulu briser cela. Le bureau ne se trouvait non loin de la grande salle et s'était pourquoi, il avait proposé cette pièce. Avançant dans le silence, il ne pouvait s'empêcher de lancer des regards interrogateurs vers celle qui avait été une amie d'enfance. Ouvrant la porte, le bureau était bien préservé, une bibliothèque remplie de livres divers se trouvait sur la gauche, sur son bureau des cartes étaient éparpillées, tandis qu'un mur était accroché des objets rattachés à diverses cultures de Westeros et d'Essos. 

- Hormis son bateau, c'était le lieu où il passait le plus de temps. Le dernier vestige de sa présence sur cette terre.

Ne précisant pas que le bateau se retrouvait au fin fond de l'océan près de Belle-île, il lui montra un fauteuil où s'asseoir. Baelor se demandait de plus en plus ce qui conduisait Asha à s'intéresser au Bief. 
AVENGEDINCHAINS


The past has never left me ℵ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd & Lucas
Messages : 2579
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Ven 21 Avr - 13:39

Les grandes portes de la sombre demeure s’ouvrirent et Asha avança, suivie par les quelques hommes qui l’escortaient. Son regard s’échappa au loin, observant le moindre recoin visible. Elle n’était pas familière des lieux, alors il lui fallait analyser la situation. Ses yeux se posèrent finalement sur Brym, que la fille du Kraken trouva instantanément sympathique. Elle se doutait que ça devait être loin d’être le cas avec la majorité des gens, mais elle aimait cet aspect dur et noble qu’elle dégageait. Compte tenu du décès de Vernon et du pupillage de Baelor, c’était elle qui avait dû gérer Noirmarées, cela forgeait le caractère d’une femme, Asha ne pouvait que bien le comprendre. Alors voilà qu’elle lui voué une certaine sympathie. Elle ne pouvait ignorer l’enfant qu’elle portait dans ses bras, ce fils des contrées vertes… Avec un peu de chance, la présence de Brym ferait des miracles. Puis finalement, elle ne put plus retarder le moment fatidique de devoir poser son regard sur Baelor qui s’avançait vers elle, tout sourire. Elle fut prise de court par un tel comportement et ne put retenir un léger mouvement de recul, ainsi qu’un grognement. Et malgré elle, ses yeux détaillèrent son visage. Elle sentit son ventre se serrer alors qu’elle reconnaissait les traits de son ancien compagnon de jeu, derrière l’homme qu’il était devenu. Il avait beau avoir changé et vieilli, elle reconnaissait ses yeux, et même dans les traits de son visage, derrière son semblant de barbe, il était là. Et pourtant, ça n’était plus lui. “Hmm.” répondit-elle simplement lorsque le capitaine de l’Oiseau de Nuit leur souhaita la bienvenue. Elle adressa néanmoins un léger sourire à sa mère lorsqu’il annonça qu’elle allait nourrir ses hommes. “Merci.” dit-elle en hochant la tête, reconnaissante. Baelor avait bien saisi qu’Asha était là pour affaire et non pas pour renouer les liens rompus du passé puisqu’il l’invita à la suivre dans le bureau de feu son père pour discuter. Asha ne put s’empêcher de lâcher une réflexion. “C’pas ton bureau depuis l’temps ?” Rodrik aurait été à ses côtés, il n’aurait pas manqué de la remettre en place pour son manque de délicatesse, mais il n’y avait qu’elle. Puis elle suivit le fer-né dans les couloirs de Noirmarées, non sans adopter une démarche nonchalante, le pied traînant, et les yeux toujours aussi curieux de découvrir la demeure du Lord à sept Dieux, ne prêtant aucune attention aux regards que lui lançaient de temps à autres Baelor.

Une fois arrivés dans le bureau, Asha écouta d’une oreille distraite le commentaire de l’Oiseau de Nuit, bien plus absorbée par le nouveau décor qui s’étalait sous ses yeux. “Hmm.” lui répondit-elle une nouvelle fois. Elle fut attirée comme un insecte par la lumière vers les quelques cartes qui étaient suspendues aux murs, s’approchant, le nez presque collé dessus pour en voir les détails. Puis elle s’avança jusqu’à la bibliothèque, laissant glisser son doigt sur les couvertures des ouvrages entreposés, et se demandant s’il y avait là des inédits pour son oncle de Dix-Tours. Son attention se dirigea finalement vers le bureau, couvert d’autres cartes, et le fauteuil que Baelor lui désignait de la main. Elle se laissant tomber tout aussi mollement qu’elle s’était déplacée, mais fit un effort pour se retenir de venir croiser ses jambes sur le bureau comme elle aimait tant le faire habituellement. Elle comprenait que ce lieu était quelque chose comme un sanctuaire en la mémoire de Vernon, et elle n’avait rien à lui reprocher à lui. “Une belle collection qu’il a eu là.” dit-elle en désignant la bibliothèque du doigt. “Tu m’offres à boire ?” après tout, ses hommes avaient bien le droit de manger, pourquoi pas elle de boire. Elle évita son regard un instant. Elle se sentait idiote, comme une enfant gênée qui ne sait pas vraiment où est sa place et qui doit demander de l’aide. “Bon, comme j’t’ai dis dans mon courrier, j’viens t’voir à propos du Bief.” Elle fit légèrement siffler sa langue entre ses dents. Trop mal à l’aise pour vouloir s’éterniser par ici, alors autant en finir. Elle posa la main sur le bureau et releva finalement la tête vers lui pour le regarder droit dans les yeux. “J’sais pas si la Bonfrère t’en as parlé, mais j’veux aller à l’ouest. Pas chez les lions. J’te parle de l’autre ouest.” D’un geste de la main, elle désigna ce qui correspondait à la côte ouest de l’île. “Mais pour partir dans une telle expédition… j’ai b’soin d’infos. J’peux pas amener mes hommes têtes baissées à leur mort… mon nom a déjà fait assez d’veuves.” ajouta-t-elle, soudainement plus pensive. “J’ai déjà quelques brides d’infos grâce à notre Bouquineur, mais je stagne.” Elle fit une grimace, elle n’était pas une bonne perdante. “J’veux aller à Villeveille, à la Citadelle… et j’ai besoin de ton aide.” Il était difficile de faire plus clair.


❇ ❇ ❇
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oiseau de nuit
avatar
L'Oiseau de nuit
Valar Dohaeris

Ft : Orlando Bloom
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett
Messages : 166
Date d'inscription : 30/10/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Lun 24 Avr - 15:06


I need you

Les premiers pas des retrouvailles étaient fins faite, Baelor avait tout préparé, laissant les hommes de la fille du Kraken, tandis qu'il allait échanger avec Asha dans le bureau de son père. Comme, il pouvait s'en douter, elle souligna bien le fait que ce bureau aurait dû être sien, mais il ne s'en formula pas davantage, jusqu'à sa propre mort ce bureau resterait à l'image de son père, là où il avait passé beaucoup de temps quand il était vivant. La mort de Vernon Noirmarées restait toujours une ombre présente sur l'île, tout comme les hommes qui avait péri à ses côtés. Comme beaucoup de maisons de Fer-nés, elle ne fut pas épargnée par les impacts de la rébellion des Greyjoy, même la maison suzeraine avait subi de lourde perte, mais Ballon ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même pour ce fait et quoique Baelor lui avait prêté allégeance, il ne le portait pas dans son coeur. Son seul espoir était de voir une personne plus méritante à sa place. À son retour sur les Îles de fer, il avait appris qu'Asha était son héritière, ne se souvenant que de l'enfant qu'elle était, il ne pouvait pas savoir si celle-ci était comme son père, mais cette entrevue pouvait lui permettre de se statuer sur ce qu'était devenue Asha. Il fallait le dire même si lui était vu comme un Bieffois par la plupart des maisons, des îles de Fer, il ne doutait pas de ces capacités et de la force de sa maison, avoir les Noirmarées dans son côté restait un atout important et le Bief lui avait au moins apporté une chose que les îles de fer n'auraient pu lui inculquer, une politique bien plus poussée et réfléchie. Baelor n'irait pas dire qu'il était un maître dans ce domaine, loin de là, mais il avait seulement compris les règles du jeu de Westeros.

Ses premières impressions face à la façon d'agir de la fille de Kraken lui soufflèrent qu'elle était une digne Greyjoy et même en qualité de femme pourrait faire trembler certains hommes. Oui, elle ne semblait pas avoir froid aux yeux et n'hésita pas à aller observer avec attention les différentes cartes de Vernon dans le bureau, tout comme les livres avant de prendre place dans le fauteuil qu'il lui montra
:

“Une belle collection qu’il a eu là. Tu m’offres à boire ?”

Sans attendre, il enleva quelques cartes du bureau de son père, pour le poser près de la bibliothèque et se dirigea vers le plateau préparé en l'honneur d'Asha. Dessus était déposée une bouteille de vin, deux verres, ainsi que quelques mets. À chacun de ses retours, Baelor aimait se poser pour profiter d'un bon repas auprès de sa mère qui lui racontait ce qu'il avait loupé durant son absence. Posant le plateau face à Asha, il lui servit un verre et annonça :

- Mon père disait que si plus de Fer-nés se tournait vers le savoir, on sortirait plus facilement notre épingle du jeu.

Vernon s'était retrouvé contre le plan de Balon Greyjoy, mais par loyauté et surement par crainte pour sa propre maison, il s'était joint au combat. L'adaptation était sa ligne de conduite, Baelor avait longtemps pensé qu'il avait simplement manqué de courage pour ne pas dire haut et fort son opinion, mais les événements de sa vie lui avaient fait comprendre son point de vue. S'installant face à elle, il fut surpris de la voir éviter son regard. Qu'est-ce qui pouvait la mettre dans cet état ? Entre Gysella qui lui avait tout d'abord craché son venin au visage et Asha qui restait sur la retenue, Baelor comprenait que véritablement tout avait changé, lui le premier.

“Bon, comme j’t’ai dis dans mon courrier, j’viens t’voir à propos du Bief. J’sais pas si la Bonfrère t’en as parlé, mais j’veux aller à l’ouest. Pas chez les lions. J’te parle de l’autre ouest. Mais pour partir dans une telle expédition… j’ai b’soin d’infos. J’peux pas amener mes hommes têtes baissées à leur mort… mon nom a déjà fait assez d’veuves.. J’ai déjà quelques brides d’infos grâce à notre Bouquineur, mais je stagne.”

Durant sa tirade, elle avait finalement relevé le regard vers lui, ne quittant pas son regard et ce n'était pas Baelor qui allait se dérober. Là, il apprit les plans de la Greyjoy, découvrir le grand Ouest, une idée pas si saugrenue que ça, personne ne savait ce qui se passait là-bas, ce qui pourrait s'y trouver. Quand, elle parla des veuves causées par son nom, il vint à se dire qu'elle se retrouvait plus réfléchie que son père et surtout n'était pas prête à faire les mêmes erreurs que lui. Le visage d'Asha était tellement expressif que Baelorsavait à quoi s'en tenir aux moindres mots qu'elle employait.

“J’veux aller à Villeveille, à la Citadelle… et j’ai besoin de ton aide.”

Il n'avait pas dû être facile pour Asha de dire ses mots et de reconnaitre qu'elle n'avait pas toutes les cartes en main. Le capitaine de l'oiseau de nuit savait qu'elle voulait des infos sur le Bief, mais il était loin de se douter qu'il s'agissait de la citadelle. Un lieu qu'il connaissait comme sa poche, préférant cet endroit à la tour des Hightower. Un sourire vint éclairer son visage, tandis qu'il attrapa un bout de viande et avant de le mettre dans sa bouche annonça :

- Tu auras surtout besoin d'un bon déguisement.

Mâchant son bout de viande, il était clair que jamais Asha ne pourrait rentrer dans la citadelle, car en plus d'être un Fer-né, il s'agissait surtout d'une femme. Quoiqu'il soit jugé comme un Bieffois, s'il y avait bien une chose qui n'avait pas changé chez lui était ses airs taquins. Finalement, il se décida à prendre un air plus sérieux, étant vraiment prêt à l'aider dans son oeuvre.

- Les mestres ne seront pas un véritable souci, tant que tu es un homme, tu peux rentrer, mais il y a tellement de livres... J'ai un ami à la citadelle, le Mestre Garett, je peux lui envoyer un corbeau voir s'il peut commencer à faire des recherches pour ton expédition, je lui fais confiance, il ne dira rien à personne.

Ce mestre se retrouvait à être un peu plus vieux qu'eux, il possédait déjà quelques chaînes, mais dans les faits, tout ce qui l'intéressait, c'était la magie et se retrouvait à avoir certaines lacunes, surtout en médecine, mais là, c'était différent, c'était l'ouest, l'inconnue, cela ne pourrait que lui plaire. Ce Mestre était son plus grand ami à Villevieille, Baelor avait nommé son propre fils en son honneur. Repensant à toutes ces entorses aux règles, il ajouta : 

- Il faudra aussi contacter les Hightower, Villevieille reste leur ville et des fer-nés qui débarquent sans se faire annoncer ont de grands risques de finir dans les geôles, je sais de quoi je parle. Je te déconseillerais de parler de ton projet à cette famille, tu as songé à une raison plus officielle pour ce voyage ?

AVENGEDINCHAINS


The past has never left me ℵ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd & Lucas
Messages : 2579
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Sam 29 Avr - 19:25

Asha était une femme indépendante et aimait le revendiquer. Dépendre de quelqu’un d’autre qu’elle était difficile pour la capitaine du Vent Noir. Il était évidemment inutile de préciser qu’elle détestait encore plus dépendre d’un homme. Sur les Îles et partout ailleurs, on avait tendance à trop lui rappeler qu’elle n’était qu’une simple femme, qu’elle n’avait pas ce qu’il fallait entre les jambes. Et pourtant. Elle était douée de ses doigts pour manier ses lames, elle était intelligente, elle savait inspirer ses hommes et les mener vers des victoires, elle était devenue son propre capitaine, et même l’héritière de Balon Greyjoy. Malheureusement pour elle, pour trop d’hommes tout cela ne comptait pas. Même son propre oncle, celui qui lui avait appris à se battre, à devenir une des meilleures, le lui répétait chaque fois qu’il en avait l’occasion, ou plutôt chaque fois qu’il l’osait, puisqu’il savait que sa réponses ne manquerait pas de le blesser, elle n’était qu’une femme et sa place n’était pas aux commandes d’un bateau mais au côté d’un mari. Alors elle détestait donner raison à ces hommes là en demandant de l’aide. Elle savait que dans le fond c’était faux, puisque ces mêmes hommes demandaient de l’aide également. Mais elle savait qu’il y avait toujours un poids et deux mesures pour ces sujets là, et qu’ils ne l’entendraient pas comme ça. C’était d’autant plus humiliant qu’elle se retrouvait à devoir demander de l’aide à ce croyant des Sept. Ce traître du Dieu Noyé. Mais s’il y avait bien quelque chose qu’Asha avait appris auprès de son père, c’était la patience. Elle était capable de prendre du recul, de voir plus loin que le bout de son nez, de voir l’image dans son ensemble, pas simplement ses détails, même s’ils étaient importants. Si demander de l’aide à Baelor aujourd’hui lui permettait de trouver ce qu’elle cherchait là-bas à l’ouest, alors c’était un mal nécessaire, un mal pour un bien, et un souvenir qui ne tarderait pas à devenir lointain tellement elle s’empresserait de le mettre derrière elle, focalisée sur l’avenir que leur réservait cet océan inconnu. Alors elle serrait les mâchoires et finalement, vida son sac.

“Ton père d’vait bien s’entendre avec mon onc’ Rodrik.” dit Asha en faisant jouer son doigt sur le tour du verre. “Mais c’est difficile de convaincre des gens qui n’ont pas grand chose, qui doivent chaque jour lutter pour leur survie. Les fer-nés cherchent à survivre à demain, l’épingle, l’avenir tout ça, ça passe au dessus pour la plupart d’entre nous. C’est c’qui fait nos qualités, notre férocité, notre courage, mais aussi notre plus gros défaut.” La fille du Kraken arrêta de jouer avec le verre puis porta finalement la coupe à ses lèvres, fermant les yeux alors qu’elle déglutissait le vin. Elle se mordit la langue, s’en voulant d’avoir parlé trop vite. Elle avait eu le temps d’étudier les fer-nés, leurs coutumes, leur vision du monde. Elle se savait fer-née jusqu’à l’os et pourtant bien différente de la majorité d’entre eux par de nombreux aspects. Certains auraient pu dire que par quelques aspects, elle tenait plus d’Euron que Balon. Mais Asha voulait croire qu’elle avait ce qu’il y avait eu de bon dans chacun des enfants de Quellon, et que c’était surtout de lui qu’elle tenait. Mais Baelor n’avait pas à entendre ça, elle n’était pas là pour ça, et à ses yeux, il ne méritait pas ses réflexions sur leur peuple, il était devenu un étranger.

Asha eu un léger mouvement de recul en voyant soudainement le visage de Baelor s’illuminer avec un sourire. Pourquoi souriait-il donc ? Dans le fond, Asha était venu sans trop d’a priori sur le déroulement de leur entretien. Des a priori sur le Noirmarées, oui. Pour le reste, elle n’aurait guère su dire ce qu’il en penserait. Mais malgré tout, elle s’était tellement habituée à ce qu’on la regarde de travers et qu’on laisse entendre qu’elle était folle de vouloir entreprendre de telles choses, qu’elle n’était s’était clairement pas attendu à un enthousiasme aussi prononcé de son ami d’enfance. Asha était une femme contradictoire qui n’aimait pas la facilité. Comme une enfant capricieuse, elle était soudainement contrariée de voir que les choses allaient si facilement dans son sens. Elle s’agaçait parfois elle-même. La capitaine pris une autre gorgée du vin alors que Baelor lui répondait qu’il lui faudrait un déguisement. Elle haussa un sourcil et un petit sourire provocateur naquit au coin de ses lèvres. “Tu m’trouves pas assez masculine comme ça ?” Elle lâcha un petit rire. Mi-femme mi-homme, voilà qui allait avec sa réputation. Une petite poitrine qu’il était facile de dissimuler, ses cheveux portés rarement plus longs que ses épaules, sa démarche chaloupée, ses attitudes tout sauf féminines, oui Asha tenait plus d’un homme que d’une lady et s’en vantait le plus souvent. Mais elle savait que Baelor disait vrai, si elle voulait avoir une chance de franchir les portes de la Citadelle, elle devrait devenir un homme, plus simplement y ressembler. Elle reprit plus sérieusement. “Ça doit pouvoir s’faire.” Mais lorsque Baelor mentionna un certain Garett, la jeune femme se braqua à nouveau. D’un côté, elle savait qu’il avait raison, il devait y avoir tellement d’ouvrages à la Citadelle que s’ils ne voulaient pas s’éterniser là-bas, c’était aussi bien que quelqu’un commence les recherches pour eux. Mais c’était au niveau de la confiance que les choses coinçaient pour Asha. Ca n’était pas parce que Garett avait la confiance de Baelor, qu’il avait pour autant celle d’Asha, puisque cette dernière n’avait pas confiance en l’Oiseau de Nuit. Mais encore une fois, il fallait voir plus loin. Elle était venue à Noirmarées pour avoir son aide, il fallait bien qu’elle accepte ce qu’il avait à lui offrir, sinon elle n’avait plus qu’à repartir aussi vite qu’elle était arrivée. “Mmh.” commença-t-elle. “Tu t’engages pour cet homme alors ? S’il nous trahit, ça s’ra ta trahison… J’le connais pas moi ce Garett ! Et j’te connais plus vraiment Baelor.” ajouta-t-elle finalement plus bas. Ce dernier continua d’énoncer des vérités. Des fer-nés ne pouvaient pas vraiment débarquer dans le Bief sans être annoncés, cela serait assimilé à une attaque. Elle nota cependant que Baelor pensait qu’il ne valait mieux pas leur parler de leur véritable dessein. Elle inclina légèrement la tête et observa le beau brun intensément. Elle pouvait peut-être lui faire confiance finalement… en tout cas elle envisageait la possibilité, seul l’avenir lui dirait à quoi s’en tenir. “Mmh… Ta marmaille là… Faudrait peut-être qu’elle rencontre sa famille maternelle ?” C’était la seule chose qui était venue à l’esprit d’Asha, présenter ce petit garçon, qu’elle avait vu dans les bras de sa grand-mère paternelle. Elle se mit à faire des ronds avec une de ses mains, accompagnant le discours barbant qu’elle lui servait. “Ça serait l’occasion de leur réaffirmer ta volonté de paix avec eux, blablabla. Et moi en tant que fille de Balon, j’peux apporter une certaine autorité à ton propos, blablabla, ils seront bien contents, se sentiront tout fiers. 'faudra juste échapper à leur vigilance pour s'rendre à la Citadelle, ou prétexter une simple curiosité d'notre part.” Voilà une sacrée expédition qu’ils allaient avoir là. Rien à voir avec ce qu’elle faisait habituellement, il y aurait moins d’actions physique, sûrement pas de combats, mais elle ne devrait pas moins être sur ses gardes et à l'affût.


❇ ❇ ❇
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oiseau de nuit
avatar
L'Oiseau de nuit
Valar Dohaeris

Ft : Orlando Bloom
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett
Messages : 166
Date d'inscription : 30/10/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Lun 1 Mai - 12:41


I need you

Même s'il ne s'était jamais posé la question, le commentaire sur Rodrick Harloi et son père lui fit réaliser qu'elle avait surement raison. Ce seigneur devait être un ami de Vernon vu le nombre de visites fait chez le Harloi. D'ailleurs, n'était-ce pas là qu'il avait rencontré pour la première fois Asha ? Il était presque certain que c'était le cas. Un souvenir lointain où tout ce qu'il avait à l'esprit était de jouer et surtout embêter la Greyjoy. Elle avait été véritablement été une amie, une partenaire de bêtise et de plan souvent désastreux. Baelor avait toujours été un enfant turbulent et il fallut des longs moments dans les cachots de Villevielle pour calmer ses ardeurs. Finalement, la description d'Asha lui parut à l'image parfaite des Fer-nés, car à l'instar de son père, il était bien loin d'être un érudit, Baelor était bien plus un homme d'action qui utilisait bien plus la ruse que la connaissance, mais surtout, il nota qu'elle réalisait bien que ceci restait leur plus gros défaut, un fait qu'il n'imaginait pas Balon reconnaitre. En tout cas, elle arriva grâce à son discours et sa façon de se comporter à donner envie à Baelor de l'aider dans son plan. De toute façon, ne voulait-elle pas simplement des infos pour pouvoir rentrer dans la citadelle ?

Tout d'abord, non sans montrer son amusement de la situation, il lui indiqua le besoin d'un bon déguisement. Malgré ses allures masculines, cela ne trompera pas les Mestres de la Citadelle, pour le coup, il ne lui fallait pas ressembler à un homme, mais bien en être un. Au moins, il avait réussi à la faire rire et ne put s'empêcher d'afficher un visage peu convaincu face à sa question. Après, le capitaine de l'oiseau de nuit se mit à songer à tous les livres qui l'attendaient dans la grande bibliothèque de Villevieille, sans réfléchir, il lui proposa l'aide de son plus cher ami, le seul réellement qu'il gardait de ses années passées dans le Bief. Il était évident qu'Asha ne pouvait pas aussi facilement faire confiance à un homme qu'elle ne connaissait pas et il était dans l'incapacité de lui reprocher de ne plus le connaitre lui-même, n'avait-il pas pensé la même chose juste avant son arrivée à Noirmarées ?! 

- Je remettrais ma propre vie entre ses mains, les yeux fermés.

Obtenir la confiance du seigneur de Noirmarées n'était pas chose aisée, surtout en vue de son passif, mais il suivrait aveuglément Garett où c'était plutôt l'inverse le Mestre suivait Baelor aveuglement sans se poser de questions. Une sorte d'amitié qui lui manquait beaucoup sur les Îles de fer. Pour finir, il arriva au sujet le plus épineux, les Hightower. Là, il était hors question de donner sa confiance à cette famille, les Tours aimaient bien trop le pouvoir et les petits complots, mais il en restait pas moins qu'Asha devait trouver une raison officielle pour se rendre dans leur ville. Pour le coup, Baelor n'avait pas d'idée, qu'est-ce que l'héritière de Balon Greyjoy pourrait vouloir à cette famille ? Là, elle l'observa très intensément et Baelor garda le silence, ne voulant pas la déranger dans ses pensées.

“Mmh… Ta marmaille là… Faudrait peut-être qu’elle rencontre sa famille maternelle ?”

La surprise de cette question fut très claire sur le visage de Baelor. Qu'est-ce que son fils fichait dans cette histoire ? Il était certain que le jeune Garett était à moitié Mullendore, mais le voir devenir qu'une raison officielle pour un tel voyage ne lui plaisait guère pour le moment. 

“Ça serait l’occasion de leur réaffirmer ta volonté de paix avec eux, blablabla. Et moi en tant que fille de Balon, j’peux apporter une certaine autorité à ton propos, blablabla, ils seront bien contents, se sentiront tout fiers. 'faudra juste échapper à leur vigilance pour s'rendre à la Citadelle, ou prétexter une simple curiosité d'notre part.”

Les traits de son front apparurent face à tous ses détails. Là, Baelor n'affichait plus aucun sourire, plonger dans ses réflexions. Son père était mort pour une idée de Greyjoy et si l'histoire se répétait. Non, que ça le gênait de mettre sa propre vie en danger, mais là, il était question de son fils, sa propre mère était morte pour le mettre au monde. Aylin ne méritait pas que Baelor accepte si facilement.

- Je pensais que tu venais rechercher des renseignements, non un compagnon de voyage.

Retourner dans le Bief, il avait déjà tellement du mal à faire oublier toutes ses années à ces hommes, qu'est-ce qu'il penserait si Baelor devait de nouveau s'afficher auprès des Hightower même si ce n'était en soi qu'une mascarade ? Pour le coup, Asha ne lui demandait pas que des Info, mais aussi de s'impliquer en tout état de conscience. 

- Je suis prêt à t'aider pour obtenir des informations et te fournir un homme pour t'aider arriver à Villevielle...plus il parlait, plus il comprenait qu'il n'y avait pas d'autres moyens... Je pourrais faire partie du voyage, mais utiliser mon fils, ce n'est qu'un bébé. Tu as conscience de ce que tu me demandes ?

Il ne se leurrait pas, comme Asha l'avait bien dit, les Fer-nés étaient des survivants qui se battaient pour maintenir à flot leur existence. Certes, les moyens utilisés n'étaient guère porteurs de bonnes images, mais Baelor savait de quoi il en retournait et de par son passif, lui préférait cent fois découvrir une sorte de terre prospère à l'Ouest que de piller Westeros. Finalement, il ajouta :

- Si ça tourne mal, je serai celui en ligne de mire des Hightower. Je refuse que mon héritier se retrouve dans la même position que je l'ai été. Je veux ta promesse que s'il arrive la moindre chose, tu feras tout pour que Garett ne devienne pas un otage et retrouve sa place auprès de ma mère et bien sûr, si le voyage dans l'ouest ce fait, les Noirmarées auront une part du profit récolté.

AVENGEDINCHAINS


The past has never left me ℵ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd & Lucas
Messages : 2579
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Lun 1 Mai - 16:24

Asha ne s’était pas faite prier pour entrer dans le vif du sujet. Tourner autour du pot était rarement une chose qu’elle aimait faire. Taquiner et provoquer oui. Mais être mielleuse par politesse, comme pour mieux faire passer une chose désagréable à avaler, non. Elle voulait que son expédition à l’ouest soit un succès. Elle voulait découvrir de nouvelles terres et de nouvelles richesses pour son peuple. Elle voulait sortir de cette dépendance du continent qu’était Westeros. Contrairement à son père, elle ne voulait pas la Guerre avec les Six Couronnes restantes, elle voulait une paix qui enrichirait tout le monde, mais elle ne voulait plus dépendre d’eux et de leur bonne volonté. Elle en avait assez que son peuple soit regardé de haut par les continentaux, tout simplement parce qu’ils se moquaient d’avoir l’air raffiné. Ils étaient avant tout des guerriers et des explorateurs. Et cela faisait trop longtemps que l’exploration avait été laissée de côté à son goût. Elle voulait renouer avec les premières amours de leurs ancêtres. Alors elle avait demandé son aide à Baelor, de but en blanc. Et il semblait enclin à lui donner, sans qu’elle ait besoin de faire des pieds et des mains. Elle hocha la tête lorsqu’il confirma la confiance qu’il avait envers son ami mestre du Bief. “Très bien, tu lui écriras au plus tôt alors.”

Mais l’aide de Baelor semblait avoir ses limites. Comme il avait évoqué qu’ils leur faudraient un prétexte pour débarquer à Villevieille, Asha avait fini par mentionner son fils, Garett. Il lui avait  semblé que le petit garçon était une bonne raison à donner aux Hightower pour leur venue sur leurs terres. Sur le coup elle n’avait pas vraiment vu d’autres raisons, à part un vulgaire accord commercial, mais elle avait le sentiment qu’ils seraient bien plus surveillés si c’était cette raison qu’elle avançait. Baelor lui dit alors qu’il lui avait semblé qu’elle était simplement venue chercher des renseignements sur la région auprès de lui, pas un compagnon de voyage. Asha haussa les épaules, puis baissa les yeux vers l’assiette qui trônait entre eux, se décidant enfin à piquer dans un morceau de viande et à le mâcher consciencieusement. Il était vrai qu’elle n’était pas venue le chercher pour l’accompagner, pas forcément. Mais s’il y avait bien une personne qui connaissait bien la région et qui pourrait les guider aisément à travers les différentes routes, et faire le pont avec les Hightower s’il le fallait, c’était bien Baelor. Elle ne le forcerait pas, mais elle se moquait bien de ses états d’âme. Elle ne dit rien cependant dans un premier temps, le laissant continuer son discours, se contentant de savourer les saveurs de la viande sur son palais. La fille du Kraken ne put cependant retenir un soupir et de lever les yeux au ciel lorsqu’il tenta de la prendre par les sentiments en parlant de son fils comme d’un bébé. Avait-elle l’air maternelle pour un sou ? Asha avait-elle la réputation d’avoir une ribambelle de marmots qui l’attendaient chaque soir à Dix-Tours ou à Pyk. La réponse était simplement non. Elle commençait à les supporter dès qu’ils tenaient sur leurs jambes et savaient s’exprimer, encore plus s’ils avaient une lame à la main. Avant cet âge là, ils la désintéressaient complètement. La capitaine finit par déglutir et se racla la gorge avant de reprendre la parole.

“Garett ne risquera rien. C’est à mon tour d’te faire une promesse. Tu crois que j’ai envie qu’un nouveau fer-né se retrouve coincé sur l’continent ? A renier le Dieu Noyé pour embrasser vos putain de Sept ?” Le mépris put se lire dans le regard d’Asha l’espace de quelques secondes, ainsi qu'une colère noire. Le bébé ne l’intéressait pas en tant que tel, mais s’il y avait une chance que Garett devienne un véritable fer-né en grandissant sur les Îles aux côtés de sa grand-mère, Asha ne laisserait pas cette chance passer. Il paraissait que les enfants pouvaient parfois racheter les erreurs de leurs parents. “Mais s’tu veux pas embarquer ton fils, j’t’écoute. C’quoi ton idée de prétexte pour qu’on aille voir les Hightower sans qu’ils ne soient trop méfiants ? Hein ? Non, j’pensais pas particulièrement te d’mander de v’nir, mais faut être un minimum objectif l’Noirmarées… Qu’est ce qui est le plus suspect ? Des fer-nés qui s’déplacent dans l’ombre, derrière un guide biefois ? Ou une petite délégation de fer-nés, pour affaires officielles ? Dis-moi, j’t’écoute.” Asha se laissa tomber contre le dossier du fauteuil, la moue boudeuse, bras croisés contre son torse à attendre que Baelor lui présente un meilleur plan. “Si… j’ai bien dit si… On trouve quelq’chose de concret à la Citadelle, qui nous permet ensuite de trouver l’ouest… alors ouais… t’auras une part du butin récolté. J’te donne ma parole, une nouvelle fois. Et d’mande à mes hommes dans l’autre salle, je tiens toujours parole, pire qu’un Lannister et ses dettes.” Elle lâcha un éclat de rire moqueur. “Mais si on crève à l’ouest, toi tu s’ras bien content d’être au chaud à Noirmarées avec ton fils.” Ainsi allait la vie des fer-nés, faites d’incertitudes, de doutes et de dangers.


❇ ❇ ❇
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oiseau de nuit
avatar
L'Oiseau de nuit
Valar Dohaeris

Ft : Orlando Bloom
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett
Messages : 166
Date d'inscription : 30/10/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Dim 7 Mai - 18:15


I need you

Être parent, comment Asha pourrait le comprendre elle ne l'était pas ? Et pourtant, cela n'empêchait pas de se battre pour Garett, de vouloir, le protéger, lui éviter de subir la vie qui avait été sienne. Il lui paraissait improbable que son enfant, malgré moitié Biefois, puisse passer son enfance autre part que sur Noirmarées. Cette île était son foyer, là où il deviendrait un seigneur à la hauteur de la maisonnée de Noirmarées. De par la filiation qui était sienne, Garett devrait surement s'imposer davantage, mais il était son fils, il n'avait aucun doute qu'il le fasse. À l'image de ses propres parents, Baelor ne s'imaginait pas avoir un autre enfant, il n'envisageait même pas de se remarier, quoique cela fasse bientôt un an que sa femme était morte et qu'il soit encore bien jeune. Le seul souci, c'était qu'il avait dû se marier pour obtenir sa liberté, revenir sur les iles de Fer après des années d'absence et il estimait que s'il devait s'unir un jour à une femme, cela serait par sa propre décision. Une décision qu'il n'estimait pas nécessaire pour l'heure, possédant son héritier. 

En tout cas, ce fut bien plus le père que le seigneur qui vint à parler à Asha au moment précis où elle envisagea d'utiliser son fils. Pour la rejoindre dans son expédition, Baelor avait besoin d'avoir certaines certitudes et surtout être persuadé qu'Asha agirait au mieux pour sa famille s'il lui arrivait malheur lors de son voyage. Le capitaine de l'oiseau de nuit se retrouvait plus prudent dès qu'il s'agissait du Bief, sachant très bien ce que refermaient ses contrées vertes. 

“Garett ne risquera rien. C’est à mon tour d’te faire une promesse. Tu crois que j’ai envie qu’un nouveau fer-né se retrouve coincé sur l’continent ? A renier le Dieu Noyé pour embrasser vos putain de Sept ?”

Face au regard d'Asha, aussi changeant que la mer, Baelor haussa les sourcils. Elle semblait bien en colère par rapport aux sept, ce n'était certainement pas la première, mais la plupart ne ressentaient que du mépris, non cette colère qu'il put ressentir. Se sentait-elle trahie par rapport à la religion qui était devenu sienne ? Fort probablement. En tout cas, il décida de ne pas répondre, voulant d'abord entendre leur accord pour le prochain voyage et il était déjà plus emballé en sachant qu'Asha tiendrait sa promesse pour ce qui était de veiller sur Garett.

“Mais s’tu veux pas embarquer ton fils, j’t’écoute. C’quoi ton idée de prétexte pour qu’on aille voir les Hightower sans qu’ils ne soient trop méfiants ? Hein ? Non, j’pensais pas particulièrement te d’mander de v’nir, mais faut être un minimum objectif l’Noirmarées… Qu’est ce qui est le plus suspect ? Des fer-nés qui s’déplacent dans l’ombre, derrière un guide biefois ? Ou une petite délégation de fer-nés, pour affaires officielles ? Dis-moi, j’t’écoute.”

Il n'avait jamais dit qu'il avait un meilleur plan, simplement qu'il n'était pas enchanté par celui-ci. Il ne réagissait pas davantage face à sa moue boudeuse. D'ailleurs, il n'avait rien à dire, car il n'avait pas de meilleures idées que celle-ci. Dans son regard, il était clair qu'il la maudissait de le mettre dans une telle situation et qu'en même temps, il reconnaissait que pour les Fer nés, il était prêt à agir de la sorte.

“Si… j’ai bien dit si… On trouve quelq’chose de concret à la Citadelle, qui nous permet ensuite de trouver l’ouest… alors ouais… t’auras une part du butin récolté. J’te donne ma parole, une nouvelle fois. Et d’mande à mes hommes dans l’autre salle, je tiens toujours parole, pire qu’un Lannister et ses dettes. Mais si on crève à l’ouest, toi tu s’ras bien content d’être au chaud à Noirmarées avec ton fils.”

Son regard scrutait les nuances du visage d'Asha, dans son esprit, il cherchait encore à savoir si un autre plan ne lui venait pas en tête. Mais qu'est-ce que le Bief pouvait bien faire avec les Îles-de-fer  hormis ce lien crée de la main de maître de Leyton Hightower. Acceptant d'un simple signe de la tête tout ce qu'elle venait dire, il ajouta d'un ton ironique :

- Je n'ai jamais trouvé qu'il fasse particulièrement chaud à Noirmarées.

Nul besoin de faire des tirades pour annoncer qu'il allait agir comme elle l'avait dit. Puis, parler ainsi avait toujours fait partie de la personnalité de Baelor, la vie dans le Bief ne lui avait pas pris cela. Attrapant un autre bout de viande, son sourire espiègle apparut d'un coup, prouvant qu'une mauvaise idée venait de lui traverser l'esprit. 

- J'écrirais aux Hightower ainsi qu'aux Mullendore pour leur signaler que j'aimerais leur présenter Garett et faire connaitre à mon fils ses racines Biefoises. Pour ce faire, je serais accompagné d'une escorte diplomatique des îles de fer et qu'ils auront l'honneur de faire la rencontre de la merveilleuse et distinguée Asha Greyjoy, fille du Kraken... Il te faudra trouver deux déguisements l'un très masculin et l'autre très raffiné.

Pour le coup, ce n'était vraiment pas une blague, jamais la guerrière serait accepter auprès de cette famille. Elle devait encore plus prendre sur elle pour se faire passer pour une gentille fille de la fratrie des Greyjoy. Baelor ne pouvait pas s'empêcher de sourire face à ce fait. Devoir, la faire, porter une tenue d'homme pour rentrer à la citadelle serait une sacrée expédition, mais réussir à faire croire aux Biefois qu'Asha était jeune noble innocente était un véritable défi. Finalement, son regard se porta sur une gravure faite un couteau sur le bureau, le symbole de l'étoile de sept, c'était la première fois qu'il la voyait, ayant toujours été recouverte par les cartes, depuis son retour. Passant son index dessus, Baelor devint très calme. Relevant son regard vers Asha, il décida d'être franc avec elle :

- Je pense qu'il est temps que j'éclaircisse un point auprès de toi, plus que n'importent qui d'autres, vu que j'ai l'impression que mon changement de religion semble t'avoir plus qu'offusqué. Je n'ai pas choisi cette religion pour plaire aux nobliaux des contrées vertes, je l'ai choisi, car mon père la priait avant moi et que les Noirmarées se sont vus plus chanceux sous la lumière des sept que sous le tempétueux Dieu noyé. Vous pouvez tous me rallier pour cela, mais rien n'empêche que j'estime les Fer-nés bien au-dessus de toutes les religions, si toi, tu laisses le dieu noyé guidé tes décisions, soit, moi, j'estime choisir par moi-même. Prenant une légère aspiration, il ajouta d'un ton pensif : prier les sept me permet de mieux comprendre l'homme qu'il était et si mon fils vient à prier le dieu noyé, je ne lui en tiendrais jamais rigueur.

Peu étaient au courant du rattachement de Vernon Noirmarées aux sept, hormis sa famille, ses hommes et ceux assez intelligents pour comprendre qu'appeler son fils Baelor n'était pas anodin.

AVENGEDINCHAINS


The past has never left me ℵ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd & Lucas
Messages : 2579
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Lun 8 Mai - 19:09

Non, Asha n’avait aucune considération particulière pour les enfants. Quelque chose d’ailleurs qu’elle avait dû répéter mainte fois à Tristifer Botley qui s’obstinait à la demander en mariage pour qu’ils fondent une famille nombreuse. Mais apparemment le doux Botley ne semblait pas comprendre la réponse de la fille du Kraken. Elle ne voulait pas d’enfants. Et aussi loin qu’elle pouvait se projeter, elle ne voudrait jamais d’enfants. Trop de problèmes, trop de bruits, trop de responsabilités, trop de souffrance. Peut-être que si elle n’avait pas le choix, elle pourrait s’y résoudre, mais elle ne voyait guère les choses autrement à l’heure actuelle. Mais Asha faisait une distinction nette entre prendre soins des enfants, et prendre soin de son peuple. D’une certaine façon, la capitaine du Vent Noir avait déjà assez d’enfants comme ça. Alors certes son père était pour l’instant à la tête des Îles, mais elle portait le titre d’héritière et elle s’inquiétait déjà de l’avenir des fer-nés. Alors que Garett soit un nouveau né ou un adolescent prêt à défier le monde, cela ne faisait aucune différence pour elle. Il était un fer-né alors elle le protégerait.

La jeune capitaine fut surprise que Baelor ne la coupe aucunement et la laisse déblatérer de la sorte. Mais elle ne se fit pas prier et enchaîna. Propos après propos. A lui expliquer qu’elle ne laisserait pas son fils entre les mains des biefois, qu’elle ne voulait pas de nouveaux prieurs des sept sur les Îles. Quand elle lui demanda s’il n’avait pas une meilleure idée, il ne répondit pas non plus, la laissant terminer sa décision pour les récompenses que cette expédition vers l’ouest pourrait éventuellement rapporter. Une fois terminée, elle se retrouva la gorge sèche et pris quelques minutes pour boire à nouveau du vin. Et alors qu’elle ne s’y attendait pas le moins du monde, ce fut Baelor qui détendit l’atmosphère, la laissant inhabituellement sans voix pour quelques secondes. Elle le regarda les yeux ronds, se demanda si c’était bien un trait d’humour que le Noirmarées avait fait. Cela semblait tellement loin du sérieux qu’elle avait pu voir émaner de lui jusqu’à présent. Asha éclata alors de rire et se mit à taper avec force sur la table du plat de sa main. Il venait de détendre l’atmosphère avec cette simple réplique. Toute la méfiance d’Asha ne s’était pas envolée, mais elle comprenait bien qu’il cherchait à faire des efforts. Il ne se comportait pas comme son ennemi du moins, comme elle s’y était attendue. Asha retrouva finalement son calme. “Mouais, c’est un peu le cas sur toutes les Îles de Fer malheureusement. Mais j’te montrerais comment faire un feu mon p’tit si c’est ça ton problème !” “Mon p’tit” elle l’appelait comme ça par le passé, parce que bien qu’ils étaient de la même année, elle était son aînée de quelques lunes et elle avait toujours aimé le lui rappeler, le narguer avec alors qu’ils n’étaient que des enfants.

Elle piqua un nouveau bout de viande dans l’assiette et le mastiqua lentement, écoutant à son tour ce qu’il avait à lui dire. Elle hôcha la tête de bas en haut  alors qu’il lui disait qu’il écrirait aux Mullendore et aux Hightower pour les prévenir du plan qu’elle avait énoncé plus tôt. Elle était en train de déglutir lorsque Baelor parla de nouveau de déguisement, mais cette fois-ci d’un déguisement féminin. Ses yeux s’écarquillèrent et la jeune femme s’étouffa, avalant sa propre salive de travers. Elle se mit à tousser bruyamment et à se frapper le torse du point. Après quelques coups, elle retrouva sa respiration, non sans avoir viré au rouge. Elle saisit avec hâte le verre de vin pour faire descendre le tout, une bonne fois pour toute. Puis lorsqu’elle put enfin parler, elle dit “Pardon ?! Raffiné ? Ca veut dire quoi ça ?!” Elle savait parfaitement ce que raffiné voulait dire, mais elle voulait être certaine que Baelor faisait bien référence à ce qu’elle imaginait. Si elle n’avait aucun problème à se déguiser et à se comporter en homme, faire de même avec une lady était une tout autre histoire pour la jeune femme. Elle était à deux doigts de dire qu’elle préférait crever plutôt que de devoir porter un corset et tout ce qui s’en suivait.

Peu après, Baelor revint finalement sur le sujet qu’Asha avait ouvertement critiqué, sa religion. Il lui dit alors qu’il n’avait pas choisi cette religion pour plaire à ses geôliers des contrées vertes. Ca n’était pas ce qu’avait pensé la jeune femme, puisque si cela avait été le cas, Baelor serait revenu à la religion du Dieu Noyé à son retour, voilà ce qu’elle s’était dit. Non, elle s’était sentie trahie parce qu’elle avait bien compris qu’il avait fait son choix par conviction, et non à cause d’une quelconque pression. Il lui dit qu’il s’était tourné vers les Sept comme son père l’avait fait avant lui, et que c’était une décision qui leur avait porté chance. Si Baelor avait tenu ses propos un peu plus tôt durant leur entretien, Asha lui aurait dit très ouvertement alors qu’une mort contre des biefois lors de la rébelion de son père et un pupillage de presque dix ans, elle ne voyait clairement pas en quoi cela souriait aux Noirmarées. Mais la capitaine du Vent Noir parvint à retenir son impétuosité habituelle. Elle n’aurait éprouvé aucune satisfaction à remuer le couteau dans la plaie, pas après leur discussion. Elle se contenta donc de faire une moue désabusée. Elle pouvait comprendre certains aspects de son discours, mais elle n’en était pas pour le moins d’accord. “J’laisse pas l’Dieu Noyé prendre mes décisions, j’suis mon propre maître, mon propre cap’taine Baelor. Mais l’Dieu Noyé est l’dieu des fer-nés et les fer-nés sont mon peuple, ceux pour qui j’me battrais jusqu’au bout. C’est notre culture et j’pourrais pas la renier. Y a des préceptes qui m’plaisent pas trop, mais j’suis d’avis qu’on peut les faire évoluer. Mais on dépend de l’océan, d’cette mer tumultueuse et j’continuerais de la prier. Ce qui est mort ne saurait mourir.” Elle fit une petite pause avant de conclure. “J’espère vraiment qu’ton fils embrassera sa culture noyée et qu’tu le laisseras faire…”


❇ ❇ ❇
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oiseau de nuit
avatar
L'Oiseau de nuit
Valar Dohaeris

Ft : Orlando Bloom
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett
Messages : 166
Date d'inscription : 30/10/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Dim 14 Mai - 15:16


I need you

Son ironie sur la chaleur à Noirmarées eut l'effet escompté. Il était si plaisant de l'entendre rire et l'appeler "Mon petit", durant ce cours instant, il semblait que ces dernières années ne s'étaient pas déroulé, qu'Asha et Baelor soient toujours des amis proches qui aimaient se taquiner. Baelor alla même répondre qu'il avait hâte de voir Asha lui donna des leçons sur comment allumer un feu. Oui, ce fut un moment de pause fort agréable dans leur entrevue, mais très vite le capitaine de l'oiseau de nuit revint dans le vif du sujet, l'expédition dans le Bief, et surtout ce qu'il allait devoir faire pour leur permettre de pouvoir faire escale, dans le port de Villeveille. Finalement, tout en affichant un sourire espiègle, il expliqua à Asha les efforts vestimentaires et comportementaux qu'elle devrait faire pour pouvoir fréquenter les Higthower. Rien que pour cela, Baelor était prêt à braver la mer et voir ce que donnerait ce spectacle. Le voyage des Fer-nés ne serait qu'une douce comédie pour obtenir ce qu'Asha souhaitait. Qui pourrait se méfier d'eux ? Beaucoup s'entendraient à les voir, attaquer, se montrer vulgaire, mais qui pourrait se douter qu'ils fussent aptes à utiliser des talents de manipulation à l'image des continentaux. 

La réaction de l'héritière de Balon valait véritablement le détour, leurs jeux d'enfant semblaient reprendre de plus belle, à savoir se mettre au défi. Jamais, l'un et l'autre n'avaient failli jusqu'au jour où tout s'arrêta quand la rébellion des Greyjoy débuta. Tout en prenant un morceau de viande, jubilant face à cette scène, il ajouta :

- Une belle robe accompagnée de jolies parures, ainsi qu'un généreux sourire.

Tout l'inverse de ce qu'était Asha, mais si elle était semblable à l'enfant qu'il avait connu, elle ne résisterait pas à son défi. Il était dans la nature des Fer-nés de ne surtout pas se dérober. Ce fut à ce moment-là qu'il aperçut la gravure de l'emblème des sept, sur le bureau. D'un coup, son visage se fit plus sérieux, réalisant qu'il n'y avait que son père qui aurait pu le faire. Là, il se décida à se montrer franc envers Asha, lui dévoilant la véritable raison de son changement de religion et surtout lui expliquant qu'aucuns dieux n'influençaient sa prise de décision.

“J’laisse pas l’Dieu Noyé prendre mes décisions, j’suis mon propre maître, mon propre cap’taine Baelor. Mais l’Dieu Noyé est l’dieu des fer-nés et les fer-nés sont mon peuple, ceux pour qui j’me battrais jusqu’au bout. C’est notre culture et j’pourrais pas la renier. Y a des préceptes qui m’plaisent pas trop, mais j’suis d’avis qu’on peut les faire évoluer. Mais on dépend de l’océan, d’cette mer tumultueuse et j’continuerais de la prier. Ce qui est mort ne saurait mourir. J’espère vraiment qu’ton fils embrassera sa culture noyée et qu’tu le laisseras faire…”

Il était coutume de répéter "ce qui est mort ne saurait mourir " mais Baelor ne le fit pas, une preuve de plus qu'il avait laissait cette religion derrière lui, et face à la dernière phrase d'Asha, il répondit sans le moindre doute dans le ton de sa voix :

- Je ne suis pas un Septon qui prêche les bonnes paroles des Sept. Garett suivra sa propre voie.

Ce n'était encore qu'un bébé, et même Baelor durant les premières années de sa vie s'était tourné vers le dieu de sa mère et non ceux de son père. Les événements de la vie de son fils lui apporteraient ses propres choix à faire. En parlant de voie, il revint à songer aux tenues que devrait porter Asha et ce fut comme une évidence qui lui traversa l'esprit, se levant d'un bond, il annonça :

- Suis-moi, j'ai un truc à te montrer pour le Bief.

Tellement emporté par son idée, qu'il ne vint même pas à réfléchir si elle était d'accord ou non. De toute façon, c'était plus pour son expédition qu'autres choses. Montant les marches qui se trouvaient face au bureau, comme le reste de la demeure, le deuxième étage se composait aussi de brique noire. Là, il avança plus en profondeur dans un couloir, croisant une servante qui baissa des yeux directement en les voyants puis finalement, il ouvrit une porte qui laissait entrevoir un grand lit, des meubles et avec un bureau placer en dessus de la fenêtre où Baelor aimait écrire ses missives en ayant la vue sur la mer. 

- Laissons la porte ouverte, n'allons pas emmener de mauvaises rumeurs à propos de ta vertu.

Il la taquinait encore et dans son regard, il était clair qu'il ne pensait pas une seconde qu'Asha soit encore vierge, mais la situation l'amusait tout de même. Là, il alla ouvrir un coffre ou étaient reposer les tenues de sa femme. Cela faisait des mois qu'il pensait les entreposer autre part, mais il n'en avait pas encore pris le temps. Fouillant, il sortit toutes celles qu'Aylin avait ramenées du bief, sans jamais les porter à Noirmarées. Les posant sur son lit, il se releva en tout en observant Asha, exclama :

- Ce ne sont que des robes, elles ne vont pas te bouffer.

AVENGEDINCHAINS


The past has never left me ℵ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd & Lucas
Messages : 2579
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Mar 16 Mai - 19:27

Si la réflexion ironique sur la chaleur de Noirmarées avait bien fait rire la fille de Balon, il était loin d’en être de même pour celle qu’il avait fait à propos du raffinement. Après s’être passablement étouffée, la jeune femme l’avait dévisagé, ébettée. Elle s’était retenue de lui demander si c’était une blague, un nouveau trait d’humour de sa part. Malheureusement, Asha avait un mauvais pré-sentiment, il lui semblait voir où le Noirmarées voulait en venir et ça ne lui plaisait pas le moins du monde. Elle pré-sentait également qu’il était très sérieux quant à sa proposition. Et au fond d’elle, même si elle n’avait aucune envie de l’admettre, elle savait que le jeune capitaine avait en partie raison. “T’veux qu’j’perde le respect d’mes hommes, c’est ça ?! Et de tous les fer-nés qui arrivent enfin à m’voir autrement que comme une donzelle ?” Asha avait fait de son mieux pour ne pas crier, mais le léger tremblement de sa voix en disait assez long sur son état. Voilà que celui qui priait les Sept au détriment du Dieu Noyé lui demandait à présent de devenir tout ce qu’elle n’avait jamais voulu être. Si certaines femmes se plaisaient dans leur rôle de lady, c’était tant mieux pour elle d’après Asha, mais il ne pouvait pas y avoir une vie plus à l’opposée de ce qu’elle désirait pour elle-même.

L’esprit d’Asha bouillonnait, elle faisait de son mieux pour se contrôler et ne pas envoyer le Noirmarées et son plateau valdinguer. Avait-il seulement conscience de ce qu’il lui demandait ? De tout ce que cela impliquait et signifiait pour elle ? Au bout de quelques instants, Asha parvint à calmer la tempête qui s’était soudainement levé en elle. Encore une fois, il fallait qu’elle voit plus loin et qu’elle laisse son égo de côté. Qu’est ce que serait un corset minable une fois qu’elle aurait fait ses découvertes à l’ouest ? Un lointain et risible souvenir. Baelor voulait donc qu’elle se comporte comme une héritière de suzerain digne de ce nom, habillée finement, souriante et agréable. Avec un peu plus de recul, la fille du Kraken pouvait bien comprendre les raisons d’un tel choix. Dans le Bief comme sur les Îles, elle serait sous-estimée parce qu’elle est une femme, mais en portant une robe, elle serait au moins respectée par leur famille d’accueil à Villevieille. Cet accoutrement lui donnerait un avantage, au delà des ses désavantages pratiques, et cela ne pouvait pas être négligé. Et évidemment l’air de défi qu’avait arboré Baelor n’avait pas échappé à son ancienne amie, elle ne céderait pas à sa provocation, elle ne l’avait jamais fait, cela ne commencerait certainement pas aujourd’hui. Elle finit par afficher une mine résignée et boudeuse, bras croisés contre son torse. “J’te l’ferais payer, et cher, l’Noirmarées.” conclut-elle en articulant tout juste. Ca n’était pas une sombre menace qui lui coûterait la vie. Non, elle venait d’accepter de relever son défi, mais elle lui promettait que son prochain à elle, serait au même niveau et même pire.

La conversation pris un tournant plus sérieux lorsqu’ils se mirent à parler de religion et de la conversion de Baelor aux Sept, c’était vraiment quelque chose que la fille de Balon ne comprennait pas. Elle était la première à critiquer certains préceptes du Dieu Noyé, à vouloir en moderniser la pensée, et Aeron lui faisait payer cher ses propos. Mais jamais, au grand jamais elle n’imaginait se tourner vers une autre religion. Les Anciens, les Sept ou R’hllor n’étaient rien pour elle. Elle se rendit compte qu’au fond elle avait espéré que Baelor répète les paroles des fer-nés, mais il ne le fit pas. Elle ne lui demandait pas de changer là, parce que c’était son désir, mais elle aurait pensé que par respect pour les fer-nés, pour leurs traditions et leur culture, par habitude, il l’aurait dit. Elle garda sa déception pour elle et ne fit pas de commentaire. Le seul point positif était sûrement que Baelor ne cherchait pas à convertir les gens autour de lui et de faire de l’Île de Noirmarée une extension du continent. Elle se contente d'acquiescer, l’air sérieuse, lorsque qu’il lui confirma qu’il laisserait son fils trouver sa propre voie.

Les sourcils de la jeune femme se froncèrent une nouvelle fois lorsque le seigneur de l’Île se leva d’un bond, déclarant qu’il avait quelque chose à lui montrer pour le Bief. La première pensée d’Asha fut pour une carte, ou un quelconque livre qui raconterait quelque chose d’intéressant sur la ville ou les écrits possédés par la Citadelle. Mais dans ce cas là, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi ils devaient quitter le bureau, endroit le plus logique pour de tels objets. Asha hésita quelques secondes avant de sauter sur ses pieds et de suivre son ami d’enfance. Il avançait d’un air décidé, ne laissant guère le temps à la jeune femme d’observer les lieux durant cette nouvelle marche. Tout s’emballa une nouvelle fois dans son esprit lorsqu’il ouvrit la porte et qu’elle vit le lit. “Putain d’merde !” souffla-t-elle lorsqu’elle comprit où Baelor voulait en venir. Elle ne put cependant retenir un nouveau ricanement lorsqu’il fit référence à sa vertue. “Si c’est pour ma vertue qu’t’as peur, c’est qu’un an sur les Îles t’ont pas suffit à être à jour sur les nouvelles ! A moins qu’en véritable bieffois c’est toi qui a peur pour ta réputation !” Elle le provoqua du regard, son sourire moqueur si habituel fixé au coin des lèvres. Elle l’examina différemment le temps de quelques secondes. Gamine elle ne l’avait jamais regardé de la sorte et depuis son retour, il avait seulement eu droit à son dédain. Elle n’avait jamais pris le temps de regarder au-delà des traits de ressemblance qu’elle avait cherché sur son visage. L’espace d’un instant elle le perçut différemment. Avec son regard doux et ses traits fins, le Noirmarées possédait un charme indéniable, encore plus flagrant lorsqu’il se voulait moqueur. Mais finalement, l’envisager de la sorte la mis mal à l’aise. Certes ils avaient brisé la glace, mais la capitaine du Vent Noir avait encore ses limites sur certains sujets.

Son sourire la quitta finalement lorsque l’Oiseau de Nuit ouvrit un coffre contenant des robes, probablement celles de sa défunte épouse. Elle le foudroya du regard aussi sec. Mais cela n’empêcha pas le jeune homme de continuer dans sa lancée, faisant un premier tri et en déposant sur le lit quelques unes de sa sélection. Asha regardait avec dégoût les modèles qui passaient devant ses yeux, les uns après les autres. Certes, certains étaient dans un tissu précieux dont elle avait conscience de la valeur, mais cela n’était pas suffisant pour elle pour afficher un regard émerveillé. Non, ça n’était vraiment pas pour elle. Sa bouche se tordit en une grimace de dégoût. “Elles vont p’t-être pas m’bouffer, mais fais gaffe à toi, t’sais pas c’qui pourrait t’bouffer si tu continues à m’provoquer l’Noirmarées.” Elle avait pointé son doigt tendu, comme lorsqu’on gronde un enfant. Elle s’approcha doucement du lit pour mieux examiner les spécimens sortis par Baelor, son dégoût toujours clairement affiché. C’était vite-vu, il n’y en avait aucune qui l’interpelait plus que l’autre, toutes semblaient être des instruments de torture. Elle en souleva une, particulièrement ouvragée, avec un lacet très fin sur toute la poitrine. “On respire comment dans un machin comme ça ? Sont fous sur l’continent ! Pourquoi s’imposer un truc pareil… franchement...” Elle s’arrêta sur un modèle rouge sombre, à la limite du violine. Elle faisait distinguée, mais semblait moins contraignante à porter. “Elle à la limite…” dit-elle en la pointant du doigt. “Une ça suffit ? Ou tu comptes faire d’moi un spectacle pour tout l’séjour ?” Elle se retourna vivement vers lui, une lueur de peur dans le regard. C’était une supplication.


❇ ❇ ❇
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oiseau de nuit
avatar
L'Oiseau de nuit
Valar Dohaeris

Ft : Orlando Bloom
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett
Messages : 166
Date d'inscription : 30/10/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Lun 22 Mai - 22:05


I need you

Pour cette expédition dans le Bief, Baelor comprit que par leurs actions à tous deux, ils avaient peur de perdre le respect de leur homme, Asha à cause de l'image de force masculine qui émane d'elle, faisant oublier son sexe à ses hommes et Baelor qui devrait à nouveau affronter le regard de ceux qui l'estime comme un Bieffois, alors que les choses commençaient véritablement à s'arranger. Il ne lui fit aucun commentaire à ce sujet, chacun avait son lot de sacrifice à faire et si cela permettait aux Fer-nés un avenir plus prometteur, il devait être ainsi. De toute façon, pour le bien de la mission, Asha se devait de faire des concessions et elle dut le comprendre, car elle vint à accepter, non sans le menacer de le faire payer. Face à cette phrase, un sourire s'empara de son visage. Les défis avaient résumé toutes leurs enfances, plus ils grandissaient plus cela devenait dangereux, mais jamais ils n'avaient baissé les bras. Ensemble, ils prouvaient au dieu noyé que l'héritage de leurs familles était assuré. Malheureusement, bien des choses avaient changé depuis cette époque, comme le fait que Baelor ne se tourne plus vers le dieu des Fer-nés pour ses prières.

Ne pensant plus qu'au Bief et tout ce qui devait être fait pour qu'Asha obtienne tout ce qu'elle voulait, le capitaine de l'oiseau décida de la conduire jusqu'à sa chambre. Aucune idée charnelle dans son esprit, il ne voyait pas Asha ainsi et il fallait dire que son accoutrement masculin ne l'aidait pas non plus à la visualiser autrement que comme un capitaine Fer-nés. Sans parler que depuis la visite de Gysella, il n'avait qu'elle a l'esprit, même si clairement tout cela lui semblait encore plus impossible. De toute façon, depuis la mort d'Aylin, il lui avait été impossible de toucher une autre femme. Jamais, il ne l'avait véritablement aimé, mais sa présence rassurante à ses côtés pouvait encore lui manquer, surtout en voyant leur fils grandir. Oui, il se retrouvait à respecter sa défunte femme plus dans sa mort que de son vivant. Les robes de la Mullendore se trouvaient d'ailleurs encore de la chambre du seigneur, l'endroit même où il vint à conduire Asha pour voir ce qui pourrait lui aller dans le Bief. Sortant les robes les plus convenables aux statuts de fille de suzerain, il les posa sur son lit et face au regard empli de dégoût, Baelor ne put s'empêcher de dire que ces tenues étaient inoffensives et n'allaient surtout pas la bouffer.

“Elles vont p’t-être pas m’bouffer, mais fais gaffe à toi, t’sais pas c’qui pourrait t’bouffer si tu continues à m’provoquer l’Noirmarées.”

Elle le menaçait comme une mère le ferait avec son enfant. Un éclat de rire s'échappa de sa gorge, il était prêt à recevoir des coups si cela lui permettait de voir Asha dans une de ses robes. Il ne ressentait plus le stress du début de leur entrevue, là, il avait simplement l'impression de se retrouver auprès de son ancienne amie et rien de plus. Finalement, le seigneur de Noirmarées la laissa observer les robes, voir si au moins l'une d'autres elles, attiraient son regard.

“On respire comment dans un machin comme ça ? Sont fous sur l’continent ! Pourquoi s’imposer un truc pareil… franchement...”

S'étant collé au mur, un de ces pieds poser dessus, tandis qu'il avait serré les bras. Son sourire se fit plus taquin, tandis qu'il répondit :

- Ça apporte un défi de plus quand il faut s'en débarrasser.

Ses années dans le Bief lui avaient appris à devenir un expert dans ce domaine. Il avait bien dû occuper son temps comme il le pouvait et beaucoup de femmes avaient voulu découvrir les plaisirs du monde dangereux auprès de lui.

“Elle à la limite…Une ça suffit ? Ou tu comptes faire d’moi un spectacle pour tout l’séjour ?”

La robe qu'elle avait pointée se retrouvait à être la préférée d'Aylin, la même qu'elle portait lors de son arrivée sur Noirmarées. Durant des heures, elle s'était changée, voulant être parfaite pour sa belle-mère et le peuple qui était devenue sien, mais bien sûr, tout ce qu'elle avait reçu fut du mépris. 

- Deux ou trois, je dirais. Il n'y a pas plus superficielle que les Bieffois, même Aylin la reconnut après quelques mois passés à Noirmarées. 


Mentionner son prénom lui enleva toute taquinerie de son visage. Il était d'un coup redevenu plus sérieux. De toute façon, il était certain qu'une robe ne suffirait pas, si elle voulait briller chez les Higthower. Haussant les épaules, il ajouta simplement :

- À toi de voir, mais en tout cas, tu n'échapperas pas à un essayage. 

Au même moment, il entendit des pas dans les couloirs, ainsi que paroles incompréhensibles qui ne pouvaient venir que d'une seule personne, son fils. Se dirigeant vers l'entrée de la porte, il fit signe à la nourrice de s'arrêter.

- Tiens nourrice, faisons un échange. Aide Lady Greyjoy à se vêtir et je m'occupe de mon fils.

Prenant Garett dans ses bras, la jeune femme semblait fort gênée de devoir aider Asha, mais un ordre était un ordre et elle rentra dans la pièce et s'approcher les yeux baissés vers la Greyjoy. Tandis que le bébé, aux regards aussi sombres que son père, semblait ne plus vouloir parler face à cette personne inconnue.


AVENGEDINCHAINS


The past has never left me ℵ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd & Lucas
Messages : 2579
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   Mar 23 Mai - 19:26

Asha regardait les robes disposées devant elle comme un pénitencier regardait les instruments de torture qu’on lui réservait. Si de nombreuses jeunes femmes auraient pu s’extasier devant les tenues, c’était loin d’être son cas. A ses yeux, cela représentait tout ce qu’il lui semblait lutter. Elle en avait marre que les femmes soient définies simplement par leur sexe soit-disant faible et ne se retrouve qu’à être de jolies choses à regarder dans ces prisons à poumons. Elle ne put d’ailleurs garder sa réflexion pour elle et marmonna l’encombrement que ces robes lui évoquaient, y cherchant une quelconque utilité. Sa question n’attendait pas vraiment de réponse, c’était plutôt une plainte comme une autre, une nouvelle façon de bien faire comprendre au Noirmarées qu’elle ne faisait pas ça de gaieté de coeur. Elle fut donc surprise d’entendre la voix du beau brun lui répondre que c’était simplement un défi ôter la tenue. Asha haussa les sourcils quelques secondes, étonnée de l’entendre faire une référence grivoise, aux vues de leurs derniers échanges, elle ne l’imaginait guère dans les bras des biefoises aux moeurs légères. Sa surprise fut ensuite remplacée par une lueur amusée et un sourire apparut l’espace de quelques instants sur ses fines lèvres, elle voyait soudainement Baelor d’un autre oeil. Puis l’image de Qarl s’imposa dans son esprit. Elle essaya d’imaginer la réaction de son amant lorsqu’il la verrait ainsi vêtu. Elle ne doutait pas une seule seconde que le beau blond ne manquerait pas une aussi belle opportunité de se moquer d’elle. Mais effectivement, il ne ferait pas bien longtemps avant que la Pucelle cherche à lui ôter la robe pour profiter de son corps. Et tous deux le savait, il n’y avait rien de plus efficace que les mains décidées du jeune homme pour déchirer ses chemises, une lame ferait probablement l’affaire pour des robes plus sophistiquées, elle n’imaginait pas Qarl faire preuve d’une patience exemplaire, à moins qu’il ne veuille la faire enrager elle, plus encore. Le sourire d’Asha disparu complètement quand elle se rendit compte qu’elle ne pourrait probablement pas être accompagnée dans le Bief par son amant. Si elle devait jouer à la fille docile de Balon Greyjoy, la présence de Qarl Pucelle compliquerait bien des choses. Elle demanderait à Halys et au reste de ses hommes de l’accompagner, mais son amant devrait rester sur les Îles de Fer, il aurait bien son lot d’action lorsqu’il faudrait naviguer vers l’ouest.

Une des robes était finalement ressorti du lot par rapport aux autres. Ca n’était rien de flagrant ou de bien fabuleux, mais le laçage sur le devant semblait moins contraignant que ceux dans le dos, plus similaire aux justaucorps qu’elle portait et serrait elle-même au quotidien. Même si elle se doutait que le laçage serait plus étroit que ce qu’elle faisait habituellement, elle pourrait toujours les moduler elle-même au besoin. Mais subitement, elle paniqua à l’idée de devoir en choisir plusieurs, puisque toutes les autres se serraient bien plus à la taille et le laçage se faisait dans le dos. Il y en avait enfin une dans laquelle elle pouvait vaguement s’imaginer, de très loin, et elle prenait conscience que ça ne serait probablement pas suffisant. Elle avait alors demandé à Baelor, espérant de tout son coeur qu’il n’en rajoute pas. Mais malheureusement, comme elle l’avait présenti, pour un séjour qui durerait une semaine à quelque chose près, elle ne pouvait pas se contenter d’une seule robe. Les biefois étaient particulièrement superficiels lui confirma Baelor. Saletés d’fleurs puantes ! Obsédés par leurs chansons, leurs t’nues et leurs richesses ! Avec leur sourires hypocrites, ils s’complaisent dans leur puanteur fleurie, ‘savent pas c’que c’est la vie à la dure ! Asha soupira, contenant sa frustration et sa colère difficilement. Elle se tourna à nouveau vers le lit pour regarder les robes restantes. D’un bras mou, sans conviction aucune, elle en pointa une nouvelle, d’un jaune très pâle. “J’imagine qu’une comme ça, ça f’ra bien innocente… Et une bien verte ? Que les tours s’sentent flattées surtout !” Elle manquait déjà d’air, rien qu’à imaginer la difficulté qu’elle aurait à respirer une fois ces deux là enfilées et ajustées correctement. Quel gâchis ! Quelle opulence dégueulasse. Voilà tout ce que lui inspirait une telle collection. Elle enviait Gysella et Halys qui pourraient rester bien à l’aise dans leurs tenues habituelles, leurs poignards sur elles. Elle se doutait qu’elle devrait se délester de son nombre de lame habituel pour n’en garder qu’une seule, très discrètement.

Alors qu’elle était perdue dans ses réfléxions, l’Oiseau de Nuit fit une nouvelle réflexion ce qui lui valut de se faire dévisager aussi sec par la fille du Kraken qui dardait ses yeux sombres sur lui. “Si tu cherches pas des problèmes là l’Noirmarées, j’sais pas c’que tu fais.” Elle pointa une nouvelle fois son doigt autoritaire vers lui. “J’crois que j’ai pas besoin de te rappeler que j’ai du sang au commun avec le Choucas, tu f’rais bien de tenir ta langue !” Voilà une comparaison qu’on n’entendait pas souvent dans sa bouche. Elle n’avait pas envie que ses hommes la pensent folle comme lui, mais il était toujours facile de l’utiliser pour susciter la peur quand elle le voulait. Les robes avaient l’air à sa taille mais finalement qu’est-ce qu’elle en savait ? Elle n’en avait jamais porté à part lorsqu’elle était encore une petite gamine. Et il serait forcément mal venu qu’elle arrive à Villevieille, devant les Hightower avec une jolie tenue mais qui lui tomberait mal dessus. Il ne fallait pas que leur mise en scène sonne faux, elle n’allait pas se donner tout ce mal pour rien. Mais elle détestait qu’il ait raison de la sorte. “Ma vengeance sera terrible Baelor…” conclut-elle, son regard toujours aussi noir. Son attention fut ensuite interpellée par l’arrivée de Garett et de la nourrice à qui Baelor demanda de l’aide pour qu’Asha puisse se vêtir. La Greyjoy du se retenir de frapper les mains de la jeune femme alors qu’elle les approchait de son corset de cuir. Elle se contenta de tendre la main devant elle pour l’arrêter. “Ça va, ça va, je sais l’enlever seule, j’suis pas une gamine hein. Lady Greyjoy, j’t’en foutrais de la Lady Greyjoy tiens… T’sais pas encore c’qu’elle va t’faire la Lady Greyjoy !” dit-elle à l’adresse de Baelor. “Prépare-moi plutôt la robe rouge.” ajouta-t-elle en pointant ladite robe du doigt alors que de son autre main, elle commençait à tirer sur les laçages de son vêtement de cuir. “C’est l’moment pour les yeux chastes de se détourner hein…” dit-elle alors que son corset tombait au sol, laissant sa large chemise flotter librement autour de sa silhouette. Elle se baissa légèrement pour défaire le lacet de ses braies cette fois-ci. Si les robes devaient être serrées, ça serait toujours ça de moins. Ses lames tintèrent lorsqu’elles touchèrent le sol. La nourrice arriva à ce moment pour l’aider à enfiler la robe. Asha trouva le vêtement plus lourd qu’elle ne l’aurait pensé. “Mais y a combien de couches de tissu bordel !” Le moindre de ses mouvement provoquait un petit bruit de frottements et cela l’agaçait déjà. La capitaine du Vent Noir tira sur le bustier de la robe pour la remonter sur sa poitrine en se dandinant, sans aucune grâce, puis la nourrice se posa devant elle, à tout juste quelques centimètres pour se mettre à tirer sur les lacets de soie qui décoraient sa poitrine. Asha n’était déjà pas bien un gros gabarit, pas bien épaisse malgré ses épaules musclées, mais elle eu l’impression de disparaître complètement. “Moins fort, moins serré !” dit-elle sans ménagement à la jeune femme dont les mains tremblaient sur le bustier. Lorsqu’elle eut enfin terminé, la Greyjoy se sentit idiote, les bras légèrement écartés de son corps pour le pas toucher la robe. Elle s’avança dans la pièce à la recherche d’un miroir. Ce qu’il avait à lui renvoyer comme image ne lui plut pas un seul instant, elle ne se reconnaissait pas. Sa coiffure n’avait pas changé, elle ne portait ni maquillage ni bijoux et pourtant, la seule robe suffisait à la faire voir une inconnue. Elle avait l’impression de voir une enfant apeurée qui n’avait encore rien découvert du monde. “Quelle horreur !” parvint-elle finalement à prononcer, une mine de dégoût clairement affichée sur son visage.


❇ ❇ ❇
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: I need your help {Baelor}   

Revenir en haut Aller en bas
 
I need your help {Baelor}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I need your help {Baelor}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les Îles de Fer-
Sauter vers: