RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran - Page 2 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !
anipassion.com
Partagez
 

 [-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran   [-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran - Page 2 EmptyMer 2 Aoû - 22:51

Le soleil sera témoin de notre avenir.

Rhaenys & Durran





Lune 10, semaine 4, jour 5.



L'avis des deux jeunes gens divergent aisément. Alors Durran écoute, apprend, s'amuse. Il aime l'entendre parler. Tout ce qu'elle dit a un sens pour lui, une importance. Elle voit le monde différemment de lui, et il aime voir a travers ses yeux.
Puis la partie commence. Même s'il se débrouille, le chevalier n'est pas le meilleur des joueurs ; il faut dire qu'il est meilleur en action réel, munie de ses jumelles et de son épée. Il ne tarde donc pas a comprendre que la partie est perdu d'avance et, tout comme elle, il lui barre autant qu'il le peu la route pour se faire désirer... jusqu'à ce qu'elle cède a ses provocations, et qu'elle prenne sans aucun mal le dessus, jusqu'à la victoire.

Satisfait, il sourit de manière innocente, presque malicieuse. « En effet, vous l'avez acquise depuis cinq tours très exactement. Mes félicitations, princesse. » Rétorque t-il en se levant et en commençant a ranger les pièces.

Toutefois, son attention est attiré vers Rhaenys lorsque cette dernière se lève, contourne la table et s'approche de lui, de manière presque précipité. Immobile, tétanisé. Il reste ainsi jusqu'à ce que les mains de la princesse capture son visage et que ses lèvres viennent dévorer les siennes. Elle l'embrasse alors, et Durran répond à ce baiser sans aucune hésitation. Bien que surpris par un tel retournement de situation, il abandonne toute idée de s'en défaire, de mettre fin à tout ça. L'une de ses mains glisse derrière sa nuque alors qu'il rend ce baiser plus fougueux que jamais, tandis que l'autre va dans son dos pour la mener contre lui. Il sent sa chaleur à travers ses vêtements fins. Il sent ses courbes voluptueuses s'offrir à lui. Mais, avant toute chose, il sent leurs deux cœurs battre à l'unisson, comme ils n'ont jamais battu. Comment peut il arrêter tout ça maintenant? Impossible. Elle est tout ce qu'il désir, et elle semble le désirer lui.

Alors, les mains du chevalier se laissent glisser le long du corps de Rhaenys. Il ne contrôle plus rien désormais. Quand il s'agit d'elle, le feu que la jeune femme maîtrise si bien est la pire faiblesse de Durran. Une obsession, une folie. Il la soulève et va, après avoir repousser tout ce qui se trouvait sur la table, la faire s'asseoir sur cette dernière, se postant entre ses jambes. Alors qu'il l'embrasse encore avec une évidente passion, il s'arrête soudainement sans toutefois s'éloigner. Il la regarde, simplement, d'un regard qui en dit long ; qui retranscrit tout ce qu'il ressent pour elle. Il ne doit pas allé trop vite, non. Ils doivent profiter. Profiter d'un moment si rare, d'un moment si précieux. Ses doigts vont lentement caresser sa joue, repoussant une mèche de cheveux rebelle qui barrait son visage. Son si beau visage. Durran n'en reviens pas qu'elle soit la, avec lui. Il ne la mérite pas il n'y a aucun doute. Toutefois, a présent, il est incapable de ne pas désirer se l'offrir.

« Je n'ai jamais pu vous dire à quel point vous étiez belle... » Murmure t-il tendrement.

Contre toute attente, il est un grand romantique oui, il l'a toujours été mais n'a jamais trouvé personne pour l'exprimer, jusqu'à elle. Là aussi est l'une de ses facettes cachées. Et, s'il le dit, il le pense. Elle est la plus belle femmes des Sept Couronnes a ses yeux. Sans conteste.
Il se rapproche a nouveau et, si le désir le consume déjà, c'est un baiser ampli d'un amour sincère et fort qu'il lui offre. Sa main caresse alors sa joue tandis que l'autre glisse du côté extérieur de sa cuisse, toujours sur le tissu. Son cœur tambourine dans sa poitrine, semblant vouloir en jaillir. Quelle douce sensation est ce la ; de s'offrir pour de vrai. Mais veut elle seulement s'offrir? Jusqu'a ou veut elle allé? Ne joue t-elle simplement pas avec lui? Toutes ces questions rebondissant avec violence dans son esprit. Voila peut etre la raison pour laquelle il prend son temps ; pour elle, et pour lui.
Sa main glisse encore le long de sa jambe, jusqu'à ce que ses doigts atteignent enfin la frontière de sa peau, prêt de son genoux. La douceur de cette dernière le fait frémir, lui faisant d'avantage désiré de la toucher. Mais ses gestes sont tendres et calculés ; profiter, et faire attention a elle. Ses lèvres se décalent doucement des siennes pour embrasser sa joue puis, lentement, descendre dans son cou. La saveur de sa peau accentue d'avantage sa fougue tandis que son souffle s'accélère un peu, se glissant dans sa nuque. Profiter. Puis sa bouche se décale a nouveau, prêt de son oreille, avant qu'il ne murmure d'une manière attentionné.

« Vous n'avez qu'une seule chose a dire pour m'arrêter. »

Alors, lentement, ses doigts se glisse a nouveau sur sa cuisse mais, cette fois ci, sur son derme frissonnant. Passant en dessous de sa robe, tout en la remontant légèrement. Toujours lentement, et alors que ses lèvres goûtent a nouveau a la peau de son cou, sa main dévie sur le haut de sa cuisse, puis a l'intérieur. Durran connait les limites et il ne les franchira pas sans un feu vert. Alors il ralentit, encore, jouant par la même occasion avec la frustration facile de la princesse. Non, il n'a pas finit de jouer.


© DRACARYS, gif par tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon Ensoleillé
Rhaenys Targaryen
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris
[-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran - Page 2 C71o
[-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran - Page 2 Tumblr_owphwcI07Y1tk3ugyo5_400
Ft : Bruna Marquezine
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 8214
Date d'inscription : 27/02/2015

[-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran   [-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran - Page 2 EmptyJeu 17 Aoû - 10:55


Le soleil sera témoin de notre avenir
Durran & Rhaenys

Rhaenys crut sentir son cœur chaviré quand elle sentit Durran passer sa main derrière sa nuque et l’autre enlacé sa taille. Un tourbillon d’émotion l’envahit alors, elle sentit les flammes du désir embrasé son corps tout entier, encore plus que la dernière fois qu’il avait échangé un bref baiser. Le feu la consumait tout entière et pourtant elle n’en ressentait pas la brûlure, juste une sensation douce, attirante et délicieuse. Elle se laissait aller, priant silencieusement les Sept qu’il ne la fuirait pas comme la dernière fois car cette fois, elle ne s’en remettrait surement pas aussi facilement. Elle ne pourrait pas se relever comme elle l’avait fait. Ils avaient franchis un cap et revenir en arrière était impossible, à part se perdre dans les méandres du passé pour regretter des faits qu’on ne pouvait plus modifié.

Mais heureusement pour elle, il resta et plus encore. Elle sentit les bras puissants de son chevalier la soulever, débarrasser la table sur laquelle ils avaient disputé leur partie de Cyvosse. Il la déposa délicatement dessus, continuant de dévorer ses lèvres. Soudainement, il s’arrête. L’espace d’un instant, la peur saisit le cœur de la dragonne mais il ne recula pas. Il plongea ses iris vertes dans l’azur de la jeune femme. Elle sentit les doigts de son chevalier sur sa joue, écartant une mèche brune qui venait barrer son visage rond. Elle ne quitte cependant pas ses yeux, s’y noyant complètement. Le murmure de l’homme lui fit monter le rouge aux joues. Ce n’était pas la première fois qu’on la complimentait sur son physique exotique. Mais que cela vienne de Durran, cela n’avait pas la même saveur, pas le même gout. Un compliment qu’on lui avait maintes et maintes fois dit mais pour la première fois, elle fut touchée par ces mots maintes fois entendus de la bouche de courtisan. Là, elle ne doutait pas de la sincérité de ses paroles, elles venaient du cœur de l’homme qu’elle désirait. Il ne cherchait pas à lui plaire ou à lui faire miroiter des choses, c’était comme une confidence, une parole délivrée et trop longtemps gardé pour lui.
« Merci…. » souffle-t-elle.

Elle était incapable de trouver d’autres mots. Elle ne savait plus vraiment où se situer le monde réel dans ce chaos qu’il l’envelopper un peu plus chaque minute qu’elle passait prêt de lui. Son cœur tambourinait dans sa poitrine. Son esprit tentait de réfléchir, d’avoir une petite lumière de réflexion afin de reprendre un peu d’assurance, mais rien y faisait. Elle ne pouvait reprendre pieds pour le moment. Alors elle se laissa aller à ses émotions, vivant le moment présent pleinement. Elle accueillit le baiser de son chevalier avec amour, ce n’était pas un baiser fougueux comme le précédent. Juste la sincérité d’une douceur et d’une affection réciproque que les deux amants partageaient à cet instant. Elle sentit une main caresser sa joue tandis qu’une autre descendait sur sa cuisse provoquant une myriade de frisson lui remontant l’échine alors que le tissu de sa robe formait encore une fine frontière jusqu’à sa peau. Que se passerait-il quand il effleurerait vraiment la peau de sa cuisse ? Elle n’avait pas la réponse à cette question mais elle se doutait que tout serait décuplé.

Les lèvres de Durran quittèrent ses lèvres pour aller jouer dans son cou, provoquant chez la princesse des sensations inconnus qui lui font accélérer le cœur et font monter le feu du désir encore un peu plus. Elle qui pensait qu’elle avait atteint le summum de ce qu’elle pouvait ressentir, elle s’était en réalité tromper. Mais plus le feu la consumait plus cela devenait une douce torture qu’elle souhaitait arrêter et continuer à la fois. Sa respiration commençait elle aussi à ne plus être aussi calme et régulière. L’oxygène semblait parfois lui manquer sans qu’elle en connaisse la raison. Sa peau était plus que brûlante. Elle se déconnectait lentement de la réalité, à chaque baiser de l’homme, à chaque caresse elle s’en éloignait. Les mots du chevalier ne la ramenèrent même pas. Il était encore temps d’arrêter et de ne pas commettre l’irréparable. Mais Rhaenys n’en avait pas envie. Elle ne pouvait accepter que cela s’arrêter. Ses mains se posèrent sur le torse de l’homme tandis qu’elle collait son front contre le sien, mêlant leur souffle pour ne faire qu’un. Elle se mordit la lèvre inférieure quand elle sentit la main de Durran toucher sa peau et s’approcher un peu plus de son entrejambe. Les frissons et le feu ne cessaient de grandir de façon exponentielle. Cela ne semblait pas avoir de fin. Elle dut faire appel à toutes ses forces pour lui répondre.
« Il est trop tard pour arrêter… Je te veux toi, uniquement toi. Personne d’autre. Ne t’arrête pas…Sous aucun prétexte… Je ne le supporterais pas… »

Sans s’en rendre compte, elle avait abandonné le vouvoiement. Brisant la frontière de leur rang respectif. Elle n’était que son amante du soir. Elle n’était plus la fille du Roi. Juste la fille du dragon et du soleil, brûlant d’un feu des plus puissants. La peur des conséquences du lendemain n’arrivait même pas à effleurer l’esprit du dragon ensoleillé. Elle y penserait plus tard, elle voulait juste vivre le moment présent, l’instant présent. Rien d’autre. Et elle voulait le partageait avec cet homme qui faisait battre son cœur avec beaucoup trop de force. Jamais elle n’avait ressenti tout cela. Un véritable brasier l’entourait, elle avait de plus en plus chaud. Elle sentit une perle de sueur coulé le long de sa colonne vertébrale.

Elle alla rechercher les lèvres de son amant, l’embrassant avec tout l’amour qu’elle ressentait tandis que ses mains passaient sous la chemise du chevalier, laissant ses doigts découvrir son torse ciselé par les entraînements à l’épée. Elle ne s’aventurait cependant pas dans son dos, sachant très bien ce qu’elle y trouverait. Rhaenys refusait de se laisser déstabiliser ou douter par les cicatrices ornant le dos de Durran. Elle voulait profiter de l’instant présent et uniquement de cela. Elle étudierait la question des cicatrices plus tard, quand les éléments cesseraient de lui faire tourner la tête et que ses émotions seraient moins violentes. Quand sa vie aurait un autre sens, un sens plus concret. Elle ne pourrait passer sa vie avec lui, elle le savait mais rien ne lui interdisait d’être avec lui pour le moment, tant qu’elle le pouvait elle souhaitait rester à ses côtés. Et seul les Sept en serait témoin.


egotrip




The burning desire, To live and roam free, It shines in the dark, And it grows within me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[-18] Le soleil sera témoin de notre avenir || PV Durran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» On a tous un passé lointain, mais notre avenir est ici ♥[VALIDES]
» Belle ~ De fil en épines, cousons et piquons notre avenir.
» « O.K sera notre toujours » {feat. Allen}
» Notre alimentation
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: