RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Loin de son foyer [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouest
avatar
Ouest
Valar Dohaeris
je m'arrêterai quand je serai mort
Ft : Travis Fimmel
Multi-Compte : Humrey Swyft
Messages : 478
Date d'inscription : 14/03/2016

MessageSujet: Loin de son foyer [Solo]   Ven 31 Mar - 9:27

Loin de son foyer

An 298



Lyle

La bruine matinale sur les terres de l'Ouest touchaient de part et d'autres les versants et les montagnes avoisinantes. Un temps aux allures rarissime qui laisserait place à la chaleur et la tiédeur coutumière de cette région. La nuit n'avait pas été des plus plaisantes surtout que le sommeil avait tardé à montrer le bout de son nez auprès du jeune-homme en devenir qui épiait d'un œil hagard l'horizon d'une fenêtre creusée à même la roche. Ses yeux céruléens semblaient songeur, une rêverie passagère qui l'habitait depuis quelques temps maintenant. Plusieurs jours, semaines et même mois s'étaient écoulés et rien ne semblait présager un quelconque changement dans cette nouvelle vie qu'était la sienne. S'accoudant sur la paroi rocheuse, rêvassant et espérant encore naïvement pouvoir retourner dormir tranquillement sur le la litière moelleuse et confortable de sa chambre. Lyle n'était pas d'humeur aujourd'hui à effectuer les tâches quotidiennes qui étaient les siennes habituellement.

Après quelques instants il décida de lever son imposante carcasse qu'il traînait avec nonchalance en direction de la vaste cour intérieure de Castral-Roc. Il descendait les escaliers promptement manquant de percuter plusieurs serviteurs et servantes allant en sens contraire de sa marche. Se mouvant et réajustant son gambison, il passa à travers un long couloir puis un autre à sa droite, chapardant un morceau de pain des bras chargés d'un commis de cuisine semblant aussi réveillé que lui à cette heure matutinal. La première destination de la journée était les écuries de lord Tywin Lannister. En effet si Lyle était un simple écuyer en provenance d'une famille noble et respectée il était surtout celui de seigneur et maître de Castral-Roc. Rien cas la prononciation de son nom le jeune-garçon faisait monter en pression son allure et ses gestes quotidiens. Hors de question de décevoir le seigneur du Roc se répétait-il sans relâche, conscient de l'importance de son devoir envers l'un des plus prestigieux seigneurs de l'Ouest. Après s'être frayé un chemin à travers la forteresse et essuyé une bourrasque de vent mêlant fraîcheur et averse il arrivait finalement à destination. Il régnait au sein des grandes écuries un calme apaisant et rassurant. Les chevaux ne semblaient pas plus pétulant cas l’accoutumée. Peut être une habitude prise par les vas et viens des nombreux serviteurs de la maison Lannister. Le temps n'était pas à la réflexion sur le pourquoi du comment de je ne sais plus quel autre foutue question existentielle de la vie de Lyle l'écuyer mais, belle et bien à la préparation de la fidèle et glorieuse monture de Lord Tywin.

Un travail colossale auquel il se passerait bien volontiers en échange d'une mission un tant sois peu plus comment dit-on déjà ?  Plaisante ? Oui sans l'ombre d'un doute. L'écuyer se demandait comment ses prédécesseurs avant lui avaient pu se plier à une tâche aussi loyale et chiante en même temps. La réponse était pourtant la même que la veille et les jours précédents, devenir chevalier. Tout les grands de ce monde qui avaient prouvés leur dévotion, leur loyauté, fidélité, allégeance et servitude la plus honorable avaient été un jour à sa place. C'est à dire les pieds dans le crottin le matin et à courir de gauche à droite et de droite à gauche auprès de son suzerain l'après-midi. Bien sur il n'y avait pas que des mauvais côtés quoique... Non, mieux valait ne pas y penser finalement. Lyle s'occupa de brosser la monture, remplir son auge et veiller à ce qu'elle ne manque pas de nourriture pour être prête de toute heure et à tout moment pour lord Tywin. Une inspection générale de l'ensemble de l'écurie et voilà enfin un moment rien que pour lui. Ou pas...

Ayant à peine le temps de reposer son noble fessier de Crakehall qu'il était déjà demandé pour s'occuper du nettoyage de quelques armes et pièces d'armures.  Passant une main derrière sa nuque et la massant avec une vigueur digne d'un vieillard il se dirigea vers les forges ou il s'apposa sur un tabouret et commença à frotter. Une, deux, puis trois, puis quatre et ainsi de suite. Son sang frémissait rien cas l'idée de voir débarquer quelques malandrins à rosser pour se dégourdir les bras et les muscles courbaturés par la répétition de ses gestes jour après jour. Si la patience est une vertu pour lui elle est surtout source d'ennuis mais, tôt ou tard il savait qu'il prendrait part à un conflit et avec de la chance à une guerre. Le vent se fige, la pluie cesse peu à peu de tomber et notre comparse se laisse tomber dans les bras de Morphée pour une micro-sieste de quelques minutes. La tête en l'air et la bouche entrouverte tenant fermement un heaume après un nettoyage quelque peu excessif celui-ci tombe à la renverse dans un fracas de pièce métalliques et d'armes diverses à la fois strident et à la rythmique chaotique. Un réveil brutal pour Lyle et quelques douleurs de part et d'autres du corps qui le font se relever avec une fougue des plus surprenantes. Quelques regards curieux se posent sur lui et quelques rires incontrôlés le font se sentir aussi stupide et énerver. Si bien qu'il  leur beugle dessus et projette une ou deux pièces d'armures sur les chineurs qui s'enfuient avec hâte.

Je me relevais subitement dans ma chambre.  Je trouvais un reste d'alcool dans un verre apposé sur une table que je m'empressais de boire en une gorgée. Le regard fatigué je me sentais d'humeur morose en cette heure matinale. Ce n'était qu'un rêve pensais-je. Un bien doux souvenir du passé surgissant de mon esprit étriqué qui se confrontait à la dure réalité. Il me faudrait parler, écrire, demander une audience auprès du roi pour les choix et les décisions qui m'attendent.


© DRACARYS




« The world is changing and we must change with it. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Loin de son foyer [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre[Solo]
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Loin des rires... [PV Kilip Jino]
» présentation Bob Solo [Validée]
» Plus loin que dans mes Rêves [PV Nuage d'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: