RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 L'arrivée princière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 513
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: L'arrivée princière   Sam 6 Mai - 16:08

Viserys esquissa un petit sourire satisfait, puis opina de la tête. Voilà une réponse des plus approprié avec du contenu. Il perdit son expression sévère et libéra le baral de sa main. Il n'avait pas de dédains pour les anciens dieux du nord. Cela lui était égal, ils ne nuisaient pas aux Sept, et les Septs ne leur nuisait pas. Il était même dit qu'il avait des similitudes entre les deux religions.

"Voilà qui est bien parler, Robb Stark. C'est ce que j'attendais de votre par. Vous ne me connaissez pas encore, mais j'ai aussi grandi loin de la cour, c'était une volonté de ma part. On a tendance à se faire happer par le donjon rouge et ses manigances et on, en oublie même jusqu'au monde extérieur."

Viserys admira un instant l'arbre au sein du jardin. Il s'était toujours demandé comment cela se faisait qu'il y avait un arbre des anciens dieux au sein du donjon rouge. Les premiers hommes avaient détruit beaucoup de ces arbres, puis les andals égalements. Il était curieux que la famille targarien possède son propre arbre.

"Tout homme prête des serments, et nos dieux en sont les garants. Pour nous Ser Barristan , ce sont les Sept Dieux, pour vous Robb les anciens. La foi est quelque chose d'important pour moi. Je pense qu'elle permet de rendre les hommes meilleurs. Elle édicte des règles et des codes, elle nous pousse à respecter nos serments, à garder et conserver des traditions qui sont à la base de notre identité, de notre civilisation."

Viserys se tourna vers les deux hommes, leur adressant un sourire, avant de reprendre d'une voix douce, ayant visiblement une idée en tête. Il glissa sa main dans sa chevelure un instant.

"J'ai une question pour vous deux, elle est complexe et personnelle, mais il m'intéresse d'avoir vos vues sur celle-ci. Je vais commencer par vous Ser Barristan. Vous êtes chevalier, et cela, bien avant de rejoindre la garde royale. Comme tout chevalier, vous avez dû prêter bien des serments, avant et a votre entrée dans la garde royale, et cela devant les Septs, qui sont vos dieux. La question hypothétique est la suivante : si un jour un de vos serments devait a aller a l'encontre même de votre foi, quelle serait la priorité ? Votre parole donnée devant les Sept Dieu, ou votre Foi ?"

Viserys esquissa un sourire, avant de poser son regard vers Robb, car c'était son tour maintenant

" Je peux difficilement être aussi précis que pour Ser Barristan, je connais bien moins vos dieux, et je sais qu'il n'y a pas de chevalerie dans le nord. Mais je sais en revanche que la garde de nuit prêt serment devant les sept ou les anciens dieux, j'en déduis que des serments équivalents doivent être faits devant vos dieux. La question reste donc identique, si vous deviez choisir entre serment et vos dieux... Quel serait votre choix. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, pour tout vous dire, je n'ai pas réussi à avoir de certitude moi-même concernant la question."


5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine de la Garde Royale
avatar
Capitaine de la Garde Royale
Valar Dohaeris

Ft : Ian McElhinney
Multi-Compte : Tywin Lannister - Catelyn Stark - Barbara Bracken
Messages : 98
Date d'inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Re: L'arrivée princière   Mer 17 Mai - 16:39

L'arrivée princière

An 298 - Lune 10 - Semaine 1



Viserys Targaryen, Robb Stark & Barristan Selmy


Les trois hommes se trouvaient toujours autour du barral. Ser Barristan avait toutefois préféré laisser plus de place à Robb Stark ; aussi s’était-il placé légèrement en retrait derrière le Prince Viserys. Il était important pour le Jeune Loup de faire ses preuves devant le frère du Roi et, surtout, de lui laisser une bonne impression, car Viserys Targaryen était de ceux qui se faisaient une opinion définitive de leurs nouvelles connaissances dès les premiers instants passés en leurs compagnies. Il écoutait attentivement les paroles de Robb Stark, fixant sur le jeune homme un regard bienveillant et encourageant. Lorsqu’il eut fini de parler, ses yeux se tournèrent vers le Prince, dans l’attente de sa réponse. Un léger sourire se dessina sur le visage ridé du Hardi lorsqu’il vit le Prince esquisser un sourire, visiblement satisfait de la réponse de Robb.

A son tour, il écouta le Prince parler. Sa voix avait perdu la note menaçante et agacée qu’il avait pu entendre quelques instants plus tôt. Il retrouvait le Prince Viserys sans l’ombre de son Père. S’il avait servi, jusqu’à la fin dans ses années de démence le père de ce dernier, Barristan Selmy était toujours quelque peu déstabilisé lorsqu’il voyait le jeune Dragon se métamorphoser, même pour un court instant, en un jeune Aerys II Targaryen. Il l’écouta évoquer le Donjon Rouge, de son éloignement de la Cour durant son enfance, de la foi commune qu’il partageait avec lui et celle, différente et plus ancienne, de Robb. C’est alors que le Prince se tourna vers eux, un sourire radieux sur le visage. Ce fut d’abord à lui qu’il s’adressa, lui posant une question à laquelle il avait souvent pensé, lorsqu’il se trouvait seul avec lui-même. Sa foi et ses vœux envers le corps de garde qu’il servait ou sa foi envers les Dieux ? Laquelle des deux était la plus importante ? De prime abord, la réponse était évidente pour un homme à la loyauté que rien ni personne ne pouvait ébranler. Mais il avait toujours redouté – et redoutait encore – le jour où l’ordre qu’il recevrait serait contraire à ses intimes convictions… Comment agirait-il ? Suivrait-il l’ordre donné, comme tout chevalier de la Garde Royale loyal et obéissant ? Ou irait-il à l’encontre de celui-ci, quitte à s’exposer à des sanctions définitives ? Il s’avança un peu vers le Prince tout en commençant à répondre à sa délicate question :

Vous me connaissez au moins tout autant que je vous connais mon Prince. Vous savez donc que je n’ai jamais été un homme pieux… De prières, je n’en fait qu’en de rares occasions…Pas même avant une bataille ou un duel…Mes pensées ne vont pas aux Dieux, pas même au Guerrier, qui devrait être celui duquel je devrais me sentir le plus proche… Mes pensées vont à mon épée et à mon bras qui la guide. Je prie pour que mes gestes soient assurés et précis, afin de protéger ceux que j’ai juré de servir…Vous, votre frère, les Targaryen, le peuple… Les Dieux reconnaissent la loyauté, tant envers ses engagements qu’envers sa propre personnalité. Aussi je pense qu’ils ne m’en tiendront pas rigueur si je ne suis pas présent à toutes les offices ou si je ne prie pas quotidiennement.

Il finit sa phrase par un sourire avant de faire une courte pause, baissant un instant son regard avant de regarder à nouveau le Prince :

Mais pour répondre honnêtement à votre question, si un jour, un de mes serments devait aller à l’encontre de ma foi, je pense que je donnerais quand même la priorité à mes vœux…si l’ordre donné ne va bien sûr pas à l’encontre de mes vœux ni de mes convictions personnelles. Je n’ose alors imaginer quel cruel dilemme cela doit être pour un homme, de se retrouver face à un tel choix…

Puis il se tourna vers Robb Stark pour écouter sa réponse avant que le Prince ne les juge tous les deux…

© DRACARYS



1




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier de Winterfell
avatar
Héritier de Winterfell
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 378
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: L'arrivée princière   Jeu 18 Mai - 6:40

Robb avait répondu la seconde fois avec beaucoup d'assurance que lors de la première. Il n'était ni un idiot ni un lâche, alors il donnerait le fond de sa pensée, et le Prince aurait à s'en accommoder, qu'elle lui plaise ou non. Il semblait de toute façon si difficile d'obtenir l'approbation du Dragon sans devoir piétiner tout ce à quoi il tenait, sa famille, son honneur.

Cependant, le Prince semblait avoir apprécié sa réponse, au vu de son léger sourire et du hochement de tête appobateur. Il était vrai après tout, qu'il s'était volontairement éloigné du Donjon Rouge des années durant, et le Jeune Loup aurait tort de penser qu'il était là à la recherche de courtisans. La sincérité semblait donc de mise, malgré le gouffre qui les opposait en termes d'idées. Robb nota dans un coin de sa tête cette importante information, son visage toujours aussi protocolairement neutre. Il avait néanmoins remarqué le visage souriant et encourageant de Ser Barristan au côté du Prince, et le Jeune Loup se promit de trouver un moment pour le remercier quand cet échange serait terminé. Il ne faisait aucun doute pour le Nordien que la rencontre entre lui et le Prince se serait passée autrement plus mal si le capitaine de la Garde Royale n'avait pas été présent.

Mais Viserys semblait déjà préoccupé par de nouvelles questions, et il commençait à discourir sur les Dieux, anciens ou nouveaux, et sur les serments des êtres humains. Robb avait dans l'immédiat le plus grand mal à comprendre où il voulait en venir, alors le Nordien se contenta de rester silencieux pour écouter le Princce avec attention. Ce dernier avait-il la conscience torturée par un dilemme?

Il demanda, en premier à Ser Barristan, ce qu'il ferait si les commandements des Sept allaient à l'encontre des voeux qu'il avait prononcé. C'était une question particulièrement difficile, surtout pour un chevalier qui avait prêté serment devant les Sept. Le Prince avait raison quand il disait que les Nordiens qui entraient dans la Garde de Nuit pouvaient prêter serment devant un abre coeur. Mais la religion des barrals n'était pas aussi pétrie de règles, et le dilemme était donc moins violent pour un Nordien comme lui. Robb se tourna donc vers le capitaine de la Garde Royale, très curieux d'entendre sa réponse.

Comme à son habitude, il fut impresionné par la réflexion du chevalier. Il choisissait de rester fidèle à ses voeux, considérant que les Sept ne pourraient que reconnaître la pureté de ses intentions. C'était une réponse intéressante, à laquelle le Jeune Loup ne pouvait qu'adhérer. Il ne pouvait être certain d'avoir eu la même s'il adorait les dieux de sa père et non ceux de son père, mais Ser Barristan, comme toujours, éveillait en lui son admiration.

Le Dragon se tourna ensuite vers lui pour avoir son avis sur la question, conscient cependant que les enjeux ne seraient pas les mêmes pour lui en tant que Nordien. Cette fois-ci, il n'y eut aucune hésitation tandis qu'il se lançait:

-Il est vrai que le dilemme ne saurait être aussi fort pour moi que vous ou Ser Barristan, mon Prince. Prier les Anciens Dieux n'est pas une religion comme pour les Sept, jalonnée de règles, de commandements, de textes. Il n'y a que peu de vrais interdits, comme le régicide, l'eslavage ou l'inceste, et ce sont des commandements qu'aucun voeu ne m'obligera à briser, par tant par piété que par conscience personnelle de l'horreur qu'ils représentent.

L'une des seules obligations édictées aux Nordiens était le respect absolu de l'hospitalité. Partager le pain et le sel sous le toit d'un homme du Nord, c'était obtenir la certitude absolue de sa protection. Même Robb, qui n'avait jamais vécu à Winterfel, sentait imperceptiblement l'horreur spirituelle et humaine que serait pour lui de briser cette rèlgle. Un léger frisson le parcourut à cette idée.

-Si je prête serment pour une cause, quelle qu'elle soit, ce sera mon choix et ma décision en tant qu'être humain. Excepté pour ces quelques interdits, ma seule loi est de faire ce que je crois juste, en tant qu'humain, en tant que Stark, aussi bien pour moi-même que pour ceux qui compteront sur moi.

La voix du Jeune Loup était calme et assurée. Il croyait à chacun de ses mots, et cela était visible. Le culte des Anciens Dieux ne le rendait pas sujet aux tortures mentales de ces questions comme Viserys ou Ser Barristan, même s'il en avait d'autres.



THE SMALL WOLF PRINCE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 513
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: L'arrivée princière   Jeu 18 Mai - 20:50

Viserys Targaryen écouta attentivement les deux réponses des hommes. Un fossé culturel séparait ces deux hommes, même si Robb était un loup domestiqué à Port Real, le sang ne mentait jamais. Il forgeait dans le creusé de la création les hommes et il n'était pas possible de se débarrasser pour autant de son héritage. Il garda une attitude neutre jaugeant les deux individus. La réponse n'était pas aisée, et de toute façon, il n'y avait pas de bonnes réponses pour l'heure. Viserys ne souhaitait juste que l'avis des deux hommes. Il opina gravement.

"Je prends acte de vos avis, ai tous les deux. Ser Barristan, concernant la prière, elle n'est pas nécessaire pour servir les Sept, laissons cela au clergé. Votre façon de les servir est par l'épée comme tous les chevaliers. C'est le Grand Septon qui a béni et posé la couronne sur le front de mon frère Rhaegar. En le protégeant face a ses ennemis, vous accomplissez la volonté divine. De même que tous les chevalier qui prêtent leurs vœux devant nos dieux. Du moins, c'est ainsi que je le vois et qu'on me l'a appris. C'est pour cela que j'ai refusé le titre de chevalier, malgré l'insistance de mon frère et la tradition qui voudraient qu'un prince se tourne vers la chevalerie. Je ne souhaitais pas prêter des vœux que je ne pourrais tenir, mon maniement des armes était très limité, j'en ai bien peur."

Il esquissa un sourire, Viserys n'avait aucune honte a avouer cela, il était un piètre combattant, et cela, malgré le fait qu'Aegon le poursuivre parfois littéralement à Peyrdragon pour l'entrainé au maniement de l'épée. Le prince avait du mal à être rapide et a paré les coups. Sans compter le poids de l'armure et les inconvenant de mouvements de celle-ci.

" Quel que soit le sort que nos dieux respectifs nous réservent, je vous souhaite de ne jamais être face à ce dilemme. Mais n'oubliez pas que les dieux jugeant chacun de nos actes, et que l'on reconnaît les grands hommes à leur courage et leurs décisions sages. Si ce jour fatidique devait arriver, je ne gage pas que vous ferait le meilleur choix pour tous."

Viserys glissa sa main sur ses cheveux pour les replacer dans un pur geste de coquetterie, avant de reprendre sa marche lentement. Il semblait plus serein maintenant malgré la présence de Robb. Il lui concédait une certaine intelligence et un franc-parler qui lui serait utile s'il savait bien choisir ses mots.

"En ce qui me concerne, c'est une question duale qui n'a pas encore trouvé de réponse. Je n'ai prêté de vœux, mais j'ai mes propres convictions et mes propres codes, et il est parfois difficile de concilier moralité et réalité, surtout en ces jours... L'été dure depuis si longtemps et les gens ont oublié toute sagesse au profit de l'amusement."

1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine de la Garde Royale
avatar
Capitaine de la Garde Royale
Valar Dohaeris

Ft : Ian McElhinney
Multi-Compte : Tywin Lannister - Catelyn Stark - Barbara Bracken
Messages : 98
Date d'inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Re: L'arrivée princière   Mar 30 Mai - 11:13

L'arrivée princière

An 298 - Lune 10 - Semaine 1



Viserys Targaryen, Robb Stark & Barristan Selmy


Barristan gardait le silence depuis qu’il s’était exprimé. La question du Prince était loin d’être simple et il dut réfléchir aux mots adéquats pour y répondre. Il avait cependant prêté attention à la réponse du Jeune Loup, réponse qu’il trouva empreinte d’une grande maturité pour son jeune âge. S’il ne connaissait guère les us et coutumes du Nord, sans compter que, fut un temps, il avait combattu les Stark et leurs bannerets, il ne doutait pas que, le moment venu, Robb Stark ferait un excellent suzerain…encore faudrait-il qu’il puisse faire ses preuves tant auprès des siens qu’auprès des autres Seigneurs du Nord car sans cela, il lui serait difficile de faire asseoir son autorité. Une pensée, fugace, fusa dans son esprit. Il se mit à imaginer Robb Stark vêtu de blanc, parmi ses autres frères jurés. Il avait en effet toutes les qualités pour. Un esprit sain qui promettait une grande loyauté sans perdre ses facultés de jugement…Des bonnes aptitudes au combat… Oui, la Garde Royale aurait besoin d’un jeune homme tel que lui. Bien sûr, les frères Crakehall étaient d’excellents chevaliers, il n’avait rien à redire sur eux. Mais sa condition d’héritier du Nord, plus encore que son statut d’otage du Roi, était un obstacle impossible à surmonter ou à détruire. Il se promit néanmoins de garder un œil sur l’évolution du jeune Stark.

Puis, ce fut au Prince de répondre, ayant un mot pour analyser leurs réponses respectives sans porter aucun jugement subjectif, preuve d’intelligence et de sagesse pour le vieil homme. Peu étaient au courant, mais Ser Barristan avait déjà fait face à ce genre de dilemme…Alors qu’il obéissait justement à l’un des ordres du père de Viserys, celui d’exterminer la Fraternité Bois-du-Rois. Durant le temps que dura sa mission, jamais il ne faillit à sa parole envers son Roi…sauf une fois où, après avoir vaincu le chef de la Fraternité Ser Simon Toyne, il croisa pendant un bref instant le regard d’une femme éplorée et abattue par le carnage de la Garde Royale sur la Fraternité. Il épargna cette femme, ne sachant si elle faisait partie de la Fraternité ou non. Sa détresse, sa tristesse, son égarement et la peur qu’il avait pu lire sur son visage, lui avaient fait baisser son épée et rejoindre ses hommes pour poursuivre les derniers fuyards, à l’opposé de l’endroit où elle se tenait. Et voilà que pas plus tard que la semaine qui allait suivre, il allait rencontrer la fille de celle-ci, Leeven Waters, une dame de bonté au service des plus démunis. Jamais, finalement, n’avait-il fait meilleur choix. Peut-être devrait-il en parler au Prince un jour… Au vu de sa réponse, il ne lui en tiendrait pas rigueur d’avoir épargner cette femme, geste qui lui fut comme dicter par les Dieux…

Peut-être ceci vous permettra de trouver une réponse à vos interrogations, mon Prince.

Et il leur conta toute l’histoire, évidemment sans parler de Leeven, qu’il n’avait alors pas encore rencontré. Il finit simplement par dire :

Les Dieux seuls, me jugeront…et feu votre père, lorsque nous nous retrouverons dans l’autre vie.

© DRACARYS



2




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier de Winterfell
avatar
Héritier de Winterfell
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 378
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: L'arrivée princière   Mer 31 Mai - 8:35

La réponse du Nordien sembla satisfaire le Prince, pour le plus grand plaisir de celui-ci. Malgré la complexité de la question, il avait répondu avec grandes sincérité, tout en étant conscient qu'aucune réponse ne serait jamais ni parfaite ni vraiment juste. Ser Barristan également, sembla agréer sa réflexion. La présence du chevalier à ses côtés était un véritable soutien pour le Nordien, qui puisait dans le sens de l'honneur et la droiture du capitaine de la garde royale une source de force incroyable.

Il reporta néanmoins son attention sur Viserys, qui continuait de développer sa réflexion sur le sujet, tout en espérant que personne d'entre eux n'ai un jour à se poser réellement la question. Robb n'osait en effet imaginer qu'il eut un jour un tel dilemme devant les yeux. Il n'était après tout certes pas un Targaryen, mais il aurait un jour la responsabilité du Nord entre ces mains. Serait-il prêt à briser toutes les règles pour protéger les peuples à sa charge? Si la fin est noble, alors tous les moyens sont-ils permis?
Le seigneur son père semblait penser que la droiture devait être une démarche permanente, et le fait qu'il ai participé à une rébellion n'entrait pas forcément en contradiction avec cela. La famille Lannister, au contraire, n'avait pas hésité à imposer son pouvoir par la force, allant jusqu'à la destruction entières de deux maisons, ou en ne bougeant pas son ost dans un sens ou dans l'autre lors de la rébellion. Mais cette politique réaliste avait porté ces fruits, les Stark étant encore considérés comme des traîtres hors du Nord tandis que les Lannister, malgré pourtant le Régicide, était toujours l'une des familles les plus puissantes des Sept Couronnes avec les Tyrell et les Targaryen. Un dirigeant devait-il accepter de se comporter mal et porter le péché pour que son peuple s'en sorte? C'était une question bien difficile. Mais Robb avait le devoir de s'appuyer sur les choix que sa famille avait fait, bien avant sa naissance.

Robb, malgré son immense respect pour Ser Barristan ainsi que pour la réponse qu'il avait donné, se permit de prendre la parole après ce dernier pour rajouter une autre réflexion:

-Le jugement peut également venir de ceux qui sont sous notre responsabilité, ceux envers qui ont à un devoir car les Dieux nous ont désigné comme leur suzerain. J'ignore si le pouvoir vient du ciel, mais je sais où doit aller mon devoir.

Il ne s'agissait pas de remettre en cause la dernière phrase de Ser Barristan, seulement de la compléter. Le chevalier avait prêté serment devant les Sept, donc son jugement viendrait d'eux, ou encore de la Couronne, qui ne le considérait pas responsable de l'acte de Jaime Lannister. Quant aux seigneurs et autres nobles...Robb maintenait son opinion. N'accepter le jugement que des Dieux, c'était permettre à certains nobles de se comporter comme bon leur semblait, sans accepter sur leurs vassaux puissent les remettre en question. Cela ouvrait la porte à trop d'excès selon le Nordien.

-De toute façon, je pense qu'il est impossible d'agir correctement à chaque instant de sa vie. On ne peut que faire au mieux, puis accepter le jugement, d'où qu'il vienne.

Les Nordiens le jugeraient trop sudiers à son arrivée à Winterfell. Les nobles de la Cour l'avaient jugé trop Loup, trop rustre, trop traître par son sang. C'était à Robb de changer la donne, d'accepter les fardeaux qui étaient les siens pour que le jugement soit plus indulgent quand il aurait donné tout ce qu'il avait à donner pour lui-même et ceux qui importaient.



THE SMALL WOLF PRINCE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 513
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: L'arrivée princière   Jeu 1 Juin - 17:32

Viserys inclina lentement la tête, écoutant avec intérêt l'histoire de Ser Barristan, une jeune femme épargner dans les bois. C'était il y a bien longtemps, a une époque où il n'était probablement pas de ce monde. La fraternité du bois du roi, le surnom était cependant amusant pour une bande de voleurs.

"Je n'aurais pas agi ainsi, mais nous somme tout gardiens de notre conduite. Pour ma part, je ne l'aurais ni tué, ni laisser. Je l'aurais fait prisonnière pour tirer cela au clair et voir ce que la justice aurait pu en tirer. Parfois, l'intérêt d'avoir des rois, ou des seigneurs au-dessus de soi, et de leur laisser le privilège de décider. Ils ont étaient éduquer avec la sagesse qui sied a leur rang. Je ne pense pas cependant que cela soit un grand crime, ou que cela changera quelque chose au destin de Westeros."

Le dragon glissa son regard améthyste sur le nordiens, il n'était pas vraiment d'accord avec lui. Mais il trouva l'idée intéressante, car il l'avait déjà entendu dans la bouche de plus habitants d'Essos, qui étaient beaucoup moins respectueux de la noblesse de sang, avec leurs petite république marchande ou les inférieur comploté et acheter la politique avec de l'or.

"Je ne suis pas d'accord, ceux qui sont en arrière doivent suivre, car c'est là leur devoir, comme c'est le nôtre de mener. Ainsi est l'ordre naturel et juste des choses, et quand justement ceux qui devaient suivre, on voulut mener, cela s'est toujours mal fini. La guerre de l'Usurpateur, la rébellion des Feunoyr ne sont que des exemples, ou ma famille a écraser ses adversaires, et elle n'a pas eu besoin de l'aide des dragons. Elle l'a fait, car elle a le soutien des Sept Dieux. C'est l'incarnation des Sept, le Grand Septon qui sacre le règne d'un roi, le rendant légitimité a régner. S'opposer à la couronne n'est-ce pas quelque part s'opposer à la divine volonté des Sept? Je sais que la vision doit vous sembler étrange pour vous, car nous n'avons pas la même religion. Mais c'est ainsi qu'il en est dans le sud."

Viserys accorda tout de même un sourire au nordien, il ne voulais pas que ses mots soient jugé comme étant sévère. La guerre de l'usurpateur était un exemple parmi tant d'autres, mais comme a chaque guerre la famille targaryens en était sortis plus forte, avec une légitimité renouvelle et reconnu.

"Je suis ravi de la tournure intéressante de la conversation, cependant l'heure est venue pour moi de me retirer. Le voyage fut long, et il faut que je supervise la mise en place des nombreuses possessions qui vont venir du bateau. Je vous libère de vos obligations Robb Stark de Winterfell. Vous pouvez retourner à vos habitudes, et je dirais au roi que vous m'avez bien accueilli."

Il glissa un regard vers le garde royal, et lui accorda un sourire amical avant de reprendre

"Je pense que je serai capable de trouver seul et sans me mettre en danger mes quartiers, Ser Barristan. Vous pouvez également retourner à votre charge qui est des plus grande. Puisse les Sept vous éclairer et guider votre lame, dans cette cause qu'est la protection de notre famille."

Le jeune prince inclina la tête une dernière fois pour les deux hommes, avant de prendre lentement le chemin de la citadelle et de ses appartements princier.

2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: L'arrivée princière   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée princière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de la Couronne :: Port-Réal-
Sauter vers: