RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, les Îles de Fer et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Lancehélion : débarquement immédiat !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 645
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Lun 20 Mar - 20:00

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Plus méfiante ? C'était le cas de le dire. Il ne l'avait jamais vu aussi tendue. A croire qu'elle n'arrivait à se détendre que quand il se trouvait entre ses cuisses. Le jeune homme soupira et s'avança pour discuter avec des membres de la troupe, échangeant des banalités sur le chemin, s'éloignant de Boadicée. Il apprit les noms de plusieurs d'entre eux et il remarqua même une femme à la peau d'ébène propre aux îles d'été. Il s'empressa d'aller discuter avec elle. Elle n'était pas actrice mais s'occupait des costumes. Ses îles d'origine représentaient pour le Uller un sujet de discussion intéressant. Son peuple n'était pas hypocrite et ne rejetait pas les plaisirs charnels, s'en servant même pour honorer leurs dieux ! Le Uller devait sans doute être l'un de leur sujet préférés, en tenant compte qu'ils existaient. Il les avaient honorer tellement et tellement de fois. Enfin, cela lui faisait du bien de converser avec d'autres mais il comprit bien vite que la rouquine ne semblait pas à son aise.

Il profita d'un arrêt du convois pour la rejoindre. Elle donnait à boire à son chien et le Uller prit lui même une rasade dans sa gorge, manifestant sa présence en soupirant de contentement face au rafraîchissement que lui avait offert sa boisson. L'eau était un bien précieux et le meilleur remède contre la morosité et la sécheresse dans le désert. Il s’accroupit pour flatter le crâne du chien puis il le grattouilla derrière les oreilles. Ulwyck aimait bien cette boule de poil même s'il ne le trouvait pas adapté pour la vie ici. Sous cette couche de poils, le pauvre devait sans doute mourir de chaud. Lorsqu'ils auraient rejoins le puits, il pourrait le rafraîchir en lui lançant un peu d'eau. De sa voix entraînante et amusée, le fantastique chevalier de Denfert reprit la parole à l'attention de Boadicée.

«Qu'est ce qui ne va pas ? Tu ne leur fais toujours pas confiance ? Ils n'ont encore rien fait de mal jusqu'à présent. Leur costumière est originaire des îles d'été ! Tu gagnerais à la connaître. Elle pourrait t'apprendre de nombreuses choses qui se passent habituellement dans un lit ha ha ha ! »

Le Uller lui fit un clin d’œil et un sourire aguicheur. Il espérait que son appréhension serait passée au moment de s'allonger. Sinon, il irait s'amuser avec la costumière sans aucune retenue. Ulwyck avait déjà ressenti qu'il lui plaisait. Elle n'était pas la seule femme de la troupe à le dévorer des yeux ce qui était naturel. Il était sûr de passer d'agréables moments au sein de cette troupe de théâtre jusqu'à ce que leurs routes se séparent. Les femmes d'Essos n'avaient pas encore eût la chance de découvrir les talents du Uller. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'elles ne s'amourachent toutes de lui. C'était dans l'ordre naturel des choses. Aucune femme ne pouvait lui résister même en y mettant toute sa volonté.

«Qu'est ce qui ne va pas avec eux ? Leur tête ne te revient pas ? Tu te méfies des gens d'Essos ? Ne t'inquiète pas ! Dés la nuit tombée tu n'y penseras plus. Je serai l'unique objet de tes pensées et de ton attention.»


© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 290
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Lun 20 Mar - 22:29

« J'en sais rien. Non justement, ils m'ont tous d'être des gens très biens … mais … Rah, je sais pas c'est tout. J'irais discuter avec la costumière. Mmmh … Les leçons continuent ! J'ai hâte de voir ça. »

Totu en sourinat à Ulwyck, je frottais doucement la tête de Loki qui se blottit dans mes bras les yeux mi-clos. Je versais un filet d'eau sur son crâne et son corps. Elle s'ébroua et lécha les gouttes d'eau sur son pelage. Je lui grattais la gorge doucement avant de remonter en selle lorsque la troupe fut prête à repartir. Elle se hissa sur ses pattes arrière quémandant une dernière caresse de ma part avant d'aller voir Ulwyck pour avoir une caresse de sa part. Elle courut me rejoindre et je m'approchais de la costumière. Loki ne grogna pas mais elle était sur ses gardes.

Sa nervosité me contaminait. Mais je continuais ma discussion avec la femme des îles. Elle était vraiment belle et on compara nos peaux en riant. Enfin, elle se moqua gentiment de ma pâleur et je souris en répliquant que je prendrais avec plaisir sa peau noire. Mais que cela allait jurer avec mes cheveux. Elle rit. Loki s'éloigna brusquement. Je tournais la tête pour la regarder faire. Je portais deux doigts entre mes lèvres et poussais un puissant sifflement. Loki revient et je mis de nouveau pieds à terre quelques instants. Je passais un collier en cuir à Loki qui s'agitait. Je passais une main dans sa fourrure et l'arrosais de nouveau en lui parlant doucement. Je remontais à cheval et attachais la laisse de Loki au pommeau de ma selle. Elle resta entre moi et les gens de la troupe. Mais elle avait quoi. Je la fixais longuement inquiète mais … Elle avait le poil humide, elle avait mangé et ce n’était pas sa première journée dans le désert. Non. Je soupirais. C'était ces gens qui la mettaient mal à l'aise et nerveuse.

Je soupirais sans comprendre. Je sifflais de temps en temps pour qu'elle se calme tout en discutant avec la costumière qui était intriguée par mon animal qui esquivait à chaque fois les tentatives de caresses. Bon, Loki n'aimait pas ces gens. Je soupirais sur son comportement sans savoir quoi faire. Mais elle finit par se calmes un peu. Elle refusait que les autres la touche … mais bon. On arriva au puits en fin d'après midi. Enfin ! J'allais pouvoir allègrement arroser Loki et remplir mes gourdes. À voir si elle se calmait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 645
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Mar 21 Mar - 19:26

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Boadicée était incapable de lui expliquer ce qui clochait. Lui ne voyait rien d'alarmant. Devait-il accorder du crédit à la rouquine qui venait à peine de sortir du sa zone de confort ? Il ne le pensait pas. Le Uller préférait se fier à sa seule intuition. Quelle soit bonne ou mauvaise, il suivait sa propre voie sans se retourner. Le Chevalier de Denfert n'allait pas se laisser impressionner pour si peu. Il en avait vu d'autre ! Le chien vint lui réclamer une caresse et le Uller s'accroupit pour lui prodiguer ses bons soins.

«Ne t'inquiète pas. Une fois arrivé au puits, tu auras bien mérité qu'on t'asperge copieusement. »

Cela faisait du bien de ne plus se trouver assis sur la selle de son cheval. Se dégourdir les jambes lui donnaient l'impression de faire quelque chose de plus constructif. Il la regarda s'éloigner en compagnie de son familier. Elle rejoignit la costumière des îles d'été et le Uller pensa à cet instant qu'il risquait de passer une nuit agréable. Le Chevalier de Denfert s'approcha des deux jeunes femmes et glissa une main sur le postérieur de Boadicée, lui donnant une petite fessée avec entrain.

«Je vois que vous sympathiser déjà toutes les deux. Je suis sûr que vous étiez en train de parler de votre modeste et magnifique serviteur.»

Ulwyck faisait allusion à lui même. L'homme qui leur ferait connaître mille et un frisson au cours de ce périple. A vrai dire, il aurait préféré juste tomber sur les femmes de la troupe plutôt que de se coltiner le groupe ne entier mais parfois il fallait faire des concessions. Dans quelques heures, ils seraient arrivés aux puits et il pourrait se changer les idées par d'agréables réjouissances. A Lancehélion, arrivée de leur long voyage, il trouvera de nombreuses distractions pour s'occuper tant le corps que l'esprit. Le dornien savait que tout cela lui serait profitable. Il ferait sûrement des jaloux et ce serait là que les conflits éclateraient. Les autres hommes avaient souvent du mal à supporter les succès du fantastique chevalier de Denfert. Il se voyait déjà mêlé à cette peau d'ébène. Cela lui donnait déjà des frissons. Ulwyck prit alors la parole sur un ton entraînant et enjoué qui lui était propre.

«Alors vous faites connaissance. Vous semblez déjà bien complice. Je vais finir par croire que vous complotez contre moi mais je vous rassure toutes les deux. Vous pourrez toutes les deux goûter aux charmes de la fierté de Dorne ce soir ! Si ... vous le méritez, bien entendu !»

Il passa une main autour des épaules de Boa et pressa sa taille contre le fessier de Boa comme pour lui indiquer qu'elle n'y échapperait pas. Il relâcha ensuite la pression et son étreinte pour se concentrer à nouveau sur les deux jeunes femmes. Ulwyck se demandait comment Boadicée allait gérer l'entrée d'une rivale sur son territoire et comment elle accepterait la présence d'une autre femme. Il était convaincu que la rouquine était déjà tombée folle amoureuse de lui. C'était la fierté du Uller ! Il se demandait si Boadicée voyait toujours quelque chose d'anormal dans cette troupe de théâtre originaire d'Essos ? Lui ne voyait plus que l'aspect charnel à présent !


© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 290
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Mar 21 Mar - 20:37

Je souris lorsque je sentis Ulwyck contre moi et qui visiblement s'amusait bien. Ah ! J'étais même ravie de pouvoir partager et avoir de nouvelles expériences. La couturière rit doucement et attendit qu'Ulwyck s'éloigne pour aller voir Frogo qui l'appelait à grands cris. Elle se pencha délicatement vers moi et me demanda si cela me gênait de partager … « Mon homme » ? Je me mis à rire franchement avant de secouer la tête. Ulwyck n'était pas du tout à moi, et il était inutile de penser à être la seule à l'avoir. Elle rit doucement en me félicitant sur le fait que je n'étais pas jalouse. Je levais gentiment les yeux au ciel expliquant qu'on verrait lorsque je serais réellement amoureuse. La costumière hocha la tête en souriant.

Elle me surprit quand elle releva brusquement ma manche pour suivre du bout des doigts le fin réseau de veines qui courrait largement visible sous ma peau. Était-ce partout comme ça sur mon corps ? Je hochais lentement la tête et je vis un large sourire étirait ses traits. Et elle continua à faire courir ses doigts sur ma peau pâle. Etilia, la costumière c’était son nom, m'expliqua qu'elle adorait les tatouages qui couraient comme des lignes sur la peau. Et qu'elle allait s'amuser à inventer des dessins avec mes veines. … Euh … Je hochais lentement la tête avant de couvrir de nouveau ma peau blanche par crainte du soleil. Etilia ne chercha pas à m'en empêcher mais me fixa rêveusement. Puis brusquement elle se mit à m'expliquer. Elle n'arrivait pas à croire que je sois habillée de cette manière là. Elle mourait d'envie visiblement que je devienne sa poupée. Riant je secouais doucement la tête.

« Je ne vais guère aux réceptions ou ce genre de chose. Je suis bien mieux dans les jardins ou des endroits calmes. Et je n'aime guère les robes. »

Je passais ma main dans le pelage épais de Loki qui était toujours près de moi. J'avais toujours cette drôle d'impression mais j'essayais de garder un visage souriant et aimable. Je pestais légèrement en sentant mon foulard commençait à se détacher. Je l'ôtais quelques instants avant de rouler de nouveau mes cheveux dedans avant de le rattacher avec soin. Je vérifiais également les autres voiles légers. Mmmh … c'était bon pour l'instant. Je bus une gorgée d'eau et en proposais à ma nouvelle compagne de route qui accepta avec un sourire. Je continuais à observer autour de moi en papotant avec la belle jeune femme noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 645
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Mer 22 Mar - 18:29

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Boadicée lui accorda au final peu d'attention ce qui le vexa quelque peu. Même si elle faisait ce qu'elle pouvait pour ne pas montrer son amour envers le Uller, cela crevait les yeux. Il n'y avait qu'elle qu'elle trompait !  La pauvre rouquine se voilait la face.  Elle ne  pouvait lutter contre son charme naturel. Le jeune homme préféra les laisser seules et alla plutôt discuter avec les acteurs et papoter à propos de leurs dernières pièces. Quand le convois reprit la route, Ulwyck se mit à le suivre. Le rythme n'était pas assez élevé pour lui mais il s'en contenta. Avec tout leur barda, il était facilement compréhensible qu'ils ne puissent se déplacer aussi rapidement que deux personnes à cheval, emportant presque le strict minimum pour le voyage.  Il ne remarquait toujours rien d'étrange et laissa Boadicée creuser plus si elle le désirait. Il avait déjà aperçu un homme qui la regardait d'un air désireux. Le pauvre, il ne savait pas à quoi il s'opposait. Vouloir rivaliser avec le Uller révélait de l'exploit voir du miracle. Enfin, s'il souhaitait tenter sa chance, il n'allait pas s'y opposer.

Le trajet dura quatre bonnes heures. Le Uller papota quelque peu avec les gens, discutant de tournoi,  ou simplement de gueuses avec qui ils avaient partagés des frivolités. Ils parlèrent aussi énormément  de Dorne. De sa culture, de sa région. Pouvaient-ils rêver meilleur ambassadeur de Dorne et sa beauté ? Non Ulwyck était à même de partager cela avec quiconque le désirait. Il était là pour donner  des indications sur les chemins à emprunter ou sur la nourriture locale. Mieux valait parfois prévenir les étrangers au risque de les voir se précipiter vers une carafe d'eau après la première bouchée d'un plat à l'allure anodine qui se révélait en réalité particulièrement relevé et épicé. Dorne était pleine d'imprévus et de surprises. Pour le voyageur non averti, la contrée pouvait se révéler fatale. Il fit avancer sa monture afin d'arriver à la hauteur de celle de la rouquine avec qui il entreprit de reprendre la conversation.
                                                                                                                                             «Alors ça se passe bien ? Nous serons bientôt au puits. Je dirai dans une dizaine de minutes d'après mes repères. Toujours aussi suspicieuse ou ta conversation costumière t'as quelque peu apaiser et réchauffer d'autres parties de ton corps ? »

Il avait envie de prendre la température histoire d'évaluer comment se passerait sa nuit. Lancehélion se trouvait encore loin. Le Uller savait que là bas, il trouverait encore de nombreuses femmes pour chauffer sa couche qu'elles soient nobles ou simples roturières. Ulwyck ne savait pas où il irait après ! Peut-être que Ellaria ressentirai l'envie d'aller rendre visite à son père à Denfert en compagnie de ses filles. Si sa nièce lui permettrait, il partirait peut-être à Denfert avec Elia. Si par chance on annonçait un grand tournoi à Dorne alors il se préparerait pour cette occasion. Les tournois étaient toujours une occasion de briller et de séduire de nouvelles jouvencelles. Sa passion pour les femmes n'avait d'égal que sa passion pour les combats ! Le Uller avait soif d'action ! De trop grandes périodes d'inactions lui étaient pesantes.



© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 290
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Mer 22 Mar - 20:42

Je souris à Ulwyck en riant doucement avant de répondre :

« Il y a toujours quelque chose d'étrange. Mais Etilia, la costumière, me semble particulièrement douée avec ses doigts. Sur ce point, elle me semble meilleure que toi … »

J'eus un nouveau petit sourire et je me tus. Dès que les puits furent en vu, je mis pieds à terre et m'approchais de l'eau après avoir dessellé ma jument. Je sifflais Loki qui se précipita dans mes jambes. Je la calmais de quelques caresses et vidais sur son pelage plusieurs sceau d'eau. Je ris doucement quand elle s'ébroua aspergeant le sol tout autour d'elle. Elle se dressa sur ses pattes arrière cherchant le contacte de mes mains. Je la caressais longuement avant de la lâcher pour aller m'occuper de mes affaires et boire. Loki bondit rejoindre Ulwyck, et je la laissais faire, occupé à donner à boire aux animaux. J'ôtais quelques voiles pour être plus libre de mes mouvements. Notamment ceux du haut. Je finis donc les bras à l'air libres et j'étendis les voiles pour les faire sécher à cause de la transpiration. Je sentis une main sur mon bras et je tournais la tête. Etalia. Qui me chuchota qu'elle avait hâte de goûter à ma peau. Je rougis un peu mais ris. J’aidais les comédiens à ranger leur affaires. Loki revient me suivre comme une ombre, son poil toujours humide. Je la laissais faire et installé mon petit coin pour la nuit.

Je bus longuement avant d'aller préparer le repas avec les autres. Visiblement mon aide n'était pas de trop, et je me tut , écoutant d'avantage les conversation plus qu'autre chose. Toujours cette impression qui ne me quittait pas. Je profitais d'un instant de calme pour avoir Loki complètement blottie contre moi comme un enfant. Je restais immobile à la caresser avant d'aller vérifier si les chevaux avaient à boire. Ils allaient bien. Je les caressais doucement tout les deux. Immobile, appuyée sur le dos de ma jument je fixais quelques instants la troupe de gens. Comment Ulwyck pouvait-il se mêlait aussi facilement avec eux ? Comment faisait-il pour se lier aussi facilement avec les gens ? J'avais toujours été sur la défensive. Plus ou moins. Je n'aimais pas les foules de bases, j'étais toujours à l'extérieur. Pas à l'intérieur. Je soupirais un peu pensive et donnais une dernière caresse à ma jument avant d'aller rejoindre les gens pour le repas. J'affichais une mine heureuse et détendue mais … Mmh … Etalia s'assit près de moi et se mit à parler de son pays. J'écoutais avec attention et je finis par sentir quelques picotement sur ma peau. Ah ! Les coups de soleil. Je donnais un coup de main avant de regarder avec attention ma peau. Mon visage, mes bras, ma gorge, j'en avais un très fin dans le dos, une ouverture entre deux voiles et un autre à la taille. Je souris à Ul :

« Ulwyck : cinq. Tu as gagné. »

Qu'allait-il encore m'inventer ce coup-là ? Je n'expliquais pas à Etalia et lui souris simplement avant d'aller m'asseoir là où j'étais censé dormir. Loki s'était installé dans un coin près des chevaux. Elle n'en bougerait que si je lui ordonnais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 645
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Jeu 23 Mar - 18:12

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Ulwyck arqua les sourcils en signe de suspicion et de défi. Il était dubitatif ! Peu de gens en ce bas monde pouvait se vanter de pareils compétences. Il doutait même que ce genre d'être puisse exister. Cela tenait à ses yeux du mythe. De toute façon, Boadicée n'avait pas l'expérience nécessaire pour juger ce genre de prouesse. De toutes la troupes de théâtre, elle devait être celle qui avait le moins pratiqué la chose. Le jeune homme bougon commença seulement à reprendre une activité lorsque l'eau du puits fut puisée. Il se vida du précieux liquide sur le visage afin de rafraîchir celui-ci après avoir enlevé ses voiles puis il prit une large rasade d'eau afin de se désaltérer. Le chien de la rouquine vint à sa rencontrer et le chevalier de Denfert fit couler un fin filet d'eau en direction de sa gueule pour qu'il puisse boire aussi. Il semblait déjà avoir prit une douche, sans doute des mains de sa maîtresse.

La rouquine s'était mêlée aux gens qui préparaient le repas. Ulwyck ne souhaitait pas interférer dans l'apprentissage de Boadicée ni dans la  répartition des tâches de la troupe. Il préféra rester avec ceux qui assuraient la garde autour du puits. Ils semblaient sur le qui-vive comme si le danger était constamment présent. Il fallait apprendre à se détendre un peu. On ne pouvait constamment être aussi droit qu'un piquet et alerte. Il fallait prendre du bon temps ! Ils discutèrent d'Essos et de leur dernier passage à Braavos puis le Uller les laissa pour aller rejoindre Boadicée et prendre son repas. La nourriture ne fut pas particulièrement délicieuse. Sans surprise, elle était de moins bonne qualité qu'à Denfert, à la Gracedieu ou à Lancehélion. Sur ce point, il ne fut pas surpris. A son goût, le plat n'était pas assez épicé. Il était fade, insipide. Cela ne l'empêcha pas de finir sa part avec un morceau de pain avant de reporter son attention vers le ciel. Il fut sorti de sa rêverie par Boadicée en faisant référence à au pari qu'elle lui avait proposé plus tôt dans la journée.

«Je finis toujours par gagner. Quel que soit le défis ! Je n'ai pas encore réfléchi à ce que je vais choisir pour célébrer ma victoire ! La nuit me portera sûrement conseil ! Je ne vais pas tarder à rejoindre ma couche de fortune ! Nous avons encore une longue route à faire demain ! Vous feriez bien d'en faire de même toutes les deux. Je vous ferais l'honneur de vous honorer toutes les deux si vous me rejoignez ! Il faut bien accueillir avec les étrangers de l'est sur nos terres de la meilleures des manières !»

Un sourire charmeur s'afficha sur son visage. Il savait qu'aucune d'entre elles ne pouvait lui résister. Le Uller se leva et prit la direction de sa couche. Le jeune homme avait raison de se reposer le plus tôt possible. Les nuits étaient fraîches et mieux valait repartir tôt avant que le soleil ne commence à poindre le bout de son nez. Moins de chaleur signifiait qu'ils avanceraient un peu plus vite. Boadicée semblait s'être rapprochée de la costumière ce qui le fit doucement rire. Elle qui était si suspicieuse paraissait à présent prête à s'offrir à la première venue. Enfin ! L'impulsivité était sa marque de fabrique. Il n'allait pas l'en blâmer pour si peu ! Sur cette pensée, il s'installa sur sa couche de fortune !




© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 290
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Jeu 23 Mar - 21:00


Je levais les yeux au ciel une nouvelle fois en frottant la gorge de Loki. Etalia proposa que je passe en première. Et qu'elle viendrait après moi. Honneur à celle qui était là en premier. Mmmh … Cela m'allait parfaitement. D'un geste, j'ordonnais à Loki de s'allongeait sur ma couchette et j'allais rejoindre Ulwyck. Un bon moment après, je retournais me coucher sans bruit. Je tendis la main et Loki s'éloigna de ma couche. Je me laissais tomber et ma chienne revient se blottir contre moi. Si elle avait été un chat elle aurait ronronné. Il n'eut aucune visite indésirable cette nuit mais je restais sur mes gardes. Je me levais avant l'aube. Je n'avais pas trop mal partout.

Profitant du calme et de l'absence de personne je me rendis tranquillement au puits et ôtais presque tout mes vêtements. Ne gardant que de quoi cacher ma rose. Je vidais les sceau d'eaux froide sur moi et un sur Loki qui s'ébroua avant de grogner. Je posais le tranchant d'une de mes dague sur le poignet de l'homme qui venait d'arriver derrière moi. Ce n'était pas Ulwyck : Loki n'aurait pas grogné. Je ne menaçais pas l'homme, j'attendis simplement qu'il parte. Ce qu'il finit par faire. Je ne tordis pas mes cheveux mais remis à leur place sur mon corps mes dagues que mes vêtements dissimulèrent bientôt. Je remis avec soin mes voiles sur ma peau brûlée et retournais près de la troupe. Etalia me sourit et je la saluais. L'impression de la veille n'avait pas disparu. Je laissais Loki filait dire bonjour à Ulwyck. Je pris rapidement mon petit déjeuner avant de siffler Loki qui courus me rejoindre. Je lui laissais boire de tout son soul après l'avoir nourris. Je remplissais d'ailleurs mes gourdes et celles qu'on me passait. Ce fut au tour des chevaux de boire. Je vérifiais que ma peau était totalement couverte avant de seller ma jument en lui parlant à mi-voix.

Lorsque tous furent près je me hissais souplement sur ma selle et flattais l'encolure de ma jument qui poussa un petit hennissement. Je souris doucement et Loki se glissa près de moi. Etalia discutait avec une comédienne. D'une pression de genoux tenant les rênes d'une main, je guidais ma jument vers le cheval d'Ulwyck. Qui avait l'air quelque peu fatigué. Un peu seulement. Mais je fis taire cette remarque.

« Et bien Ulwyck ! La nuit t'a t-elle porté conseil pour le gain du paris ? Ou hésite tu encore ? »

Je fis un petit sourire léger sans rien rajouter. Qu'allait-il encore inventer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 645
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Ven 24 Mar - 19:19

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Le jeune homme passa une excellente nuit. Pas autant que s'il l'avait passée en compagnie de plusieurs jeunes femmes mais une nuit réparatrice de temps en temps lui faisait le plus grand bien. La route était encore très longue jusqu'à Lancehélion et il fallait s'économiser. La chaleur de Dorne pouvait fatiguer bien plus qu'on ne le pensait. Son réveil fut des plus étranges ! Lui qui avait l'habitude de se faire sortir du sommeil par des caresses ou des baisers n'avait jamais expérimenté l'option qui consistait à se faire lécher par un chien. Il apprécia moyennement et repoussa rapidement la boule de poils avant de se diriger vers le puits à la recherche d'eau pour se frotter le visage. Il tira quelque peu la tête en se lavant et en préparant ses gourdes d'eau. Il se frictionna également le torse et le reste du corps sans aucune pudeur aucune. Certaines jeunes femmes de la troupe rougirent à la vue de ce bel éphèbe nu mais il ne le remarqua même pas. Après ce petit lavement, il repassa ses vêtements et alla placer ses gourdes et ses tissus pour le visage sur son cheval. Il remonta en selle au moment où la rouquine l'accostait. Il n'avait pas vraiment réfléchi à son pari. A vrai dire, il ne réfléchissait jamais bien longtemps. C'était typiquement du Uller ! En plus, il avait du mal à imaginer ce qu'il pourrait obtenir de Boa qu'il n'était déjà pas en mesure d'obtenir !

«Ton chien est venu me réveiller ! Je peux t'assurer que je m'attendais plutôt à te voir me rejoindre plutôt qu'à me faire réveiller par sa langue. Je n'y ai pas vraiment réfléchi. J'ai déjà obtenu tout ce que je voulais de toi. Je vois mal ce que tu pourrais m'offrir pour le moment. Cela me viendra peut-être sur le chemin ! Si rien ne me vient, je te prendrais ce soir par un chemin que personne n'a encore emprunté chez toi ha ha ha !»

Son sourire amusé s'afficha sur ses lèvres et il commença à se mettre en route avec le convois. Il fit marcher son cheval à hauteur de celui de la rouquine tout en observant le paysage. Il riait en imaginant que son frère avait peut-être envoyé ses hommes le dénicher à la Gracedieu dans le but de le ramener à Denfert pour avoir une petite discussion. Pour éviter de se retrouver dans de beaux draps, il bougeait souvent et de manière imprévisible. Peut-être le faisait il inconsciemment mais cette imprévisibilité était dans sa nature. Rien ne semblait anormal à ses yeux. Il se décida de poser quelques questions à Boadicée pour se divertir sur le chemin. Après tout, elle s'était intéressée à sa nuit mais lui n'avait formulé aucune question à propos de celle de la jeune rouquine. Avait-elle goûté à la costumière ?

«Et toi tu as bien dormi ? Comment était la costumière ? Cela change d'un homme non ? Tu as réussi à dormir un peu au moins ? Je ne vais pas avoir à t'attacher en travers de mon cheval ha ha ha ? »

Il était impatient de connaître sa réponse. Il s'attendait à ce qu'elle lui raconte le moindre détails, même les plus croustillants. Le Uller n'avait aucune gêne ni pudeur à ce sujet ! Il était le mentor de la rouquine sur ce point ! Le Chevalier de Denfert se devait donc de connaître ses expériences et de repérer ses faiblesses !

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 290
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Sam 25 Mar - 8:59

Je ris à gorge déployée en imaginant Loki réveiller Ulwyck par des coup de langue. D'habitude c'était moi qui avait le droit à ça. Bon, ce matin aussi j'y avais eu le droit. Mais qu'elle aille le faire à Ulwyck … J'aurais voulus voir ça ! Lui qui devait avoir l'habitude des tendres baisers et ce genre de choses. AH ! La langue bien râpeuse de Loki sur son visage ! Quand à l'autre chemin … Je mis quelques secondes à comprendre avant de secouer la tête. L'avantage des voiles autour du visage, cela cachait ma rougeur. Surtout qu'Ulwyck restait près de moi lorsque le convoi se mit en marche. Le chevalier se mit à rire tout seul … Mmmh … Et après on disait que c'était moi qui était étrange ? Ah ! La suite de sa conversation ne m'étonna pas. Je flattais l'encolure de ma jument avant de répondre

« J'ai très bien dormis, même si j'avais un chien qui a passé la moitié de la nuit coucher sur mon ventre. Et cette chienne est particulièrement lourde. Alors toi, ta léchouille du matin … Avec une femme ? Mmh … C'est … Moins « violent » qu'avec un homme beaucoup plus subtile. Caressant littéralement, surprenant. Et crois moi c'est très agréable. Et non Etalia n'est pas venue me voir ce soir. »

Je lui fis un grand sourire sous mon voile sans absolument dire avec qui j'avais tenté. Je n'allais quand même pas lui dire tout mes petits secrets. Je le toisais un peu l’œil rieur. Enfin … Toiser … Allons-y doucement ! J'étais quand même, de base, nettement puis petite que lui. Donc cela devait être un peu ridicule. Mais je m'en fichais. Loki restait très nerveuse et montrait clairement toujours les crocs. Même à Etalia. Elle restait tout près de mon cheval. Je devais avouer toujours avoir ce drôle de sentiment par rapport à cette troupe de théâtre. Je n'aurais pus mettre aucun mot … mais oui … Je ne la sentais pas. Et visiblement, Loki non plus. Et pourtant je n'avais rien trouver d'étrange dans les discussion que j'avais eu. Dans le repas non plus. Il n'y avait rien eut ! À part l'homme de ce matin. Mais la prochaine fois, je ne me contenterais pas de simplement un avertissement. Je ne lâcherais pas Loki dessus mais il pourrait bien se prendre quelques coupures. Pas sur le visage. C’était un acteur quand même.

Loki humait fréquemment l'air mais il n'y avait rien. Et surtout, ce n'était pas non plus un bon endroit pour tendre une embuscade. Trop plat, trop près des puits. Trop de gens pouvant voir. Non ici, pas de soucis. C'était toujours cette troupe … Je réajustais mon voile sur mon visage pour éviter les coups de soleil. C'était affreusement douloureux. Un jour … Quelqu'un trouverait une solution. Ou alors je devrais vivre dans le nord en tant qu’ermite. C'était une solution aussi. Mais … Pas très agréable. Mouais … On verrait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 645
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Sam 25 Mar - 21:41

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Ulwyck ne comprit pas trop ce que Boadicée voulait lui faire comprendre. Elle semblait se targuer de connaître les rapports charnels entre deux femmes et lui avoua en même temps que la costumière n'avait pas passé la nuit avec elle. Cela signifiait donc que soit elle le menait en bateau ou alors qu'elle avait conclu avec une autre femme. Il lui balança un regard interrogateur et prit la parole sur un ton où se décelait une grande curiosité.

«Je ne comprend pas ton explication. La costumière n'a  pas passé la nuit avec mais tu sembles savoir comment se déroule une nuit entre deux femmes. M'aurais tu cacher tes précédentes expériences, Boa ?»

La question devait être posée ! La costumière ne l'avait pas rejoint lui non plus. Peut-être s'était-elle sentie moins forte sans la présence du Uller et n'avait pas osé venir le rejoindre de peur de le réveiller ou de se faire repousser. Pauvre femme à la peau d'ébène. Cela devait l'avoir travailler toute la nuit. Heureusement pour elle, elle n'avait pas goûté au Uller. En effet, si cela avait été le cas, les nuits passées loin de lui aurait été un calvaire pour la jeune femme de la troupe. On n'oubliait pas Ulwyck. C'était lui qui vous oubliait ! Il n'y avait pas d'autre solution. Telle était la loi de la nature. La roquine ne lui parla plus de sa méfiance et cela lui fit plaisir. Il n'avait pas encore envie de passer une nouvelle journée à l'écouter dire qu'elle ressentait quelque chose d'étrange et qu'elle se méfiait de tout le monde. Le Uller pensait que si ces gens avaient dût leur faire du mal, ce serait déjà fait. Ils continuèrent donc leur chemin, faisant fit de la chaleur, profitant de leur eaux. Le prochain puits ne serait pas atteint avant le jour prochain mais il connaissait un endroit où ils pourraient dormir en maximisant la sécurité.  Ensuite, ils pourraient se diriger vers le fleuve et rejoindre une embarcation en laissant la troupe continuer à pied. Ce serait probablement leur choix étant donné qu'ils ne pourraient s'acquitter d'une traversée à moins de payer grâce à leurs talents d'acteurs.

Avec Boadicée, ils voyageraient par la voix navale. Il espérait que la jeune femme n'était pas sujette au mal de mer sinon elle risquait fort bien de ne pas apprécier cette partie du voyage. Si c'était le cas, il n'aurait pas beaucoup l'occasion de la lutiner. C'était les aléas des voyages. Il pouvait toujours séduire une orpheline de la Sang-Vert si cela s'avérait nécessaire. Le voyage ne dépendrait plus d'eux mais de la vitesse du cours d'eau. Il décida donc de demander à Boadicée si elle avait déjà utilisé ce mode de déplacement.

« Tu n'as pas le mal de mer j'espère ? Nous finirons notre voyage par la voie navale. J'espère que tu as l'estomac bien accroché. J'ai déjà vu des hommes forts comme des bœufs se transformer en véritable geignard une fois les pieds posés sur une embarcation. Moi ça ne me fait strictement rien !»

C'était la stricte vérité. Bien que la mer ne l'ait jamais attiré, il n'avait jamais ressentit de sensations désagréables à bord d'un bateau. Malgré tout, il préférait nettement l'utilisation du cheval pour se déplacer sur des longues distances.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 290
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Dim 26 Mar - 9:49

Je ris doucement à la question d'Ulwyck sans répondre. Qui sait ? Peut-être est-ce que je mentais en affirmant ceci. Peut-être que non. À lui de choisir. Je m'en fichais royalement. Si je ne pouvais même plus faire des cachotteries à Ulwyck … Ni me moquer de lui … Où aller le monde ! Nous avions passer notre enfance à nous taquiner et à ce moquer de nous mutuellement. Alors bon … Continuer à l'âge adulte ce n'était pas vraiment très important. C'était une manière de montre notre amitié non ? Mmmh ? La voie navale ? Je souris doucement.

« La dernière fois que j'ai été malade en bateaux, j'avais six ans, et c’était ma première fois que je prenais le bateaux. »

Je souris doucement. C'était la première fois que j'avais pris le bateau et en quelques heures le mal de mer été passé. Cela n'avait pas du tout agréable. Mais j'avais tenu le coup. Et d'ailleurs j'aimais bien le bateau. Par contre … Loki … Loki n'aimait pas du tout les bateaux. Mais bon … J'avais l'habitude de la faire monter dans les bateaux. J’espérais qu'elle n'allait pas faire trop d’histoires … Elle était vraiment pénible parfois. Mais je l'adorais tellement. Je crois que je serais mortellement triste s'il lui arrivait quelque chose. Je secouais la tête pour chasser ces idées. On arriva bientôt au bac. Je descendis de cheval et suivis avec soin les instructions. Loki tournait sur la berge en aboyant. Je la laissai faire aidant les autres à monter puis fouillant dans mes sacs je sortis un morceau de viande. Je sifflais et appelais ma chienne. Qui virevoltait et hésitait avant de reculer et de bondir sur le bateau.

Ah non. Rectification. Sur moi. Sous la puissance du bond de ma chienne je tombais en arrière et grognais de douleur quand mon crâne heurta le bois dur du navire. Je poussais un juron et restais soigneusement immobile quelques secondes avant de repousser Loki qui me léchais la figure. Je refusais l'aide d'Etalia pour me lever en me tenant le crâne. Je titubais me coucher rapidement Loki inquiète me tournant autour. Je m'allongeais lentement tout tournant autour de moi. Je m'allongeais lentement avant de me rouler sur le côté dos à la lumière. Je somnolais plus ou moins quelques heures Loki grognant quand quelqu'un s'approchait. Ulwyck finit par venir. Je le sus parce que Loki ne grogna pas mais jappa en voyant et en entendant la personne. Je ne savais pas quelle heures était-il et je m'en fichais.

« Désolé Ulwyck, je vais éviter de me lever. J'ai pas envie de te vomir sur les pieds. »

Je sentais les moqueries venir mais je m'en fichais un peu. J'étais très bien comme j'étais. Loki se leva et s'approcha du chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 645
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Dim 26 Mar - 19:42

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Boadicée avait déjà été malade en bateau. Cela promettait ! Il espérait qu'avec l'âge ce mal l'avait quitté. Le Uller n'avait pas envie de passer ses journées à balancer du vomis dans le fleuve. Haussant les yeux vers le ciel, ils continuèrent leur chemin. Les heures passèrent comme les journées sans heurts majeurs et ils finirent par arriver au fleuve. Après avoir négocié avec un batelier de fortune et dit au revoir à la troupe, ils prirent donc place sur l'embarcation. Le temps était idéal pour prendre l'eau. Le Uller avait hâte de rejoindre le fief des Martell afin de pouvoir prendre ses aises. Même si le confort rudimentaire du voyage ne le dérangeait pas, il ne crachait jamais sur une nuit passée dans un bon lit. Chaque être humain finissait par rechercher le confort. C'était dans sa nature. La rouquine se donna encore en spectacle. En jouant avec son cabot elle se péta le crâne contre le sol du bateau. Ulwyck la laissa prendre ses aises dans l'embarcation. Il se mit près du bord et se contenta de regarder calmement le bateau avancer sur l'eau. Cela avait un effet apaisant sur lui même s'il ne pouvait s'empêcher de marcher de long en large à la recherche de quelque chose qui attirerait son regard. Quant le temps lui sembla suffisamment long, il décida d'aller voir comment se portait la rouquine. Elle était vautrée comme un cheval à la patte brisée. Elle lui donnait l'impression d'attendre qu'on l'achève et ses propos ne le rassurèrent pas.

«Tu fais moins la fière que sur la terre ferme on dirait. Tu devrais essayer de manger ou de boire un peu de vin. Cela te rempliras l'estomac et te fera un peu tourner la tête ce qui compensera peut-être ton mal. J'en sais rien ! Je ne suis pas mestre et je ne souffre pas de ce mal. Si tu dois vomir, évite de le faire sur Loki ou sur moi ! On a clairement pas envie de devoir aller se débarbouiller dans le fleuve !»

Oh ça non ! Il n'avait pas envie de voir ce genre de secrétions sortir de son corps. Dans son étant, il ne pourrait pas la sauter non plus. A croire qu'elle faisait tout pour lui rendre son voyage désagréable. Qu'allait pouvoir faire. Le jeune homme fit en sorte de lui servir une coupe de vin et une autre d'eau qu'il déposa à côté de la jeune femme. Elle devait boire pour se réhydrater et essayer de se changer les idées. Son chien avait lui aussi besoin de se défouler.

«Repose toi et évite de vomir là où je dors si tu veux bien. Je vais sortir avec Loki pour qu'il se dégourdisse les pattes et se dépense un bon. Ce n'est jamais bon pour un animal de se retrouver enfermer dans un espace ci-clos aussi longtemps.»

Le jeune homme sortit en entraînant le chien avec lui après avoir poussé un seau en direction de Boadicée. Là bas, il joua avec lui en jetant un os qu'il avait déniché dans le petit coin cuisine de l'embarcation. Cela faisait du bien au chien de s'occuper même s'il lui arrivait parfois de vouloir retourner auprès de sa maîtresse. Loki allait l'étouffer là dedans. Il fallait que Boadicée retrouve la forme. Avec ses poils, il lui fournirait encore plus de chaleur et risquait de lui occuper l'esprit. Elle n'avait pas besoin d'être dérangée. Elle devait se concentrer uniquement sur sa guérison. En plus s'occuper du gros toutou permettait également au vaillant Chevalier de Denfert de ne pas s'ennuyer sur le pont.


© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 290
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Dim 26 Mar - 21:41

Rah ! Idiot d'Ulwyck ! Je n'avais pas le mal de mer. J'avais le crâne qui résonnait au moindre son à cause de Loki. Je ne dis rien mais me redressais très lentement pour boire la coupe d'eau le laissant parler sans vraiment écouter. J'attendis qu'il parte pour boire lentement la coupe de vin. J'attendis assise quelques instants, écoutant les jeux d'Ulwyck et Loki avant de me lever pour sortir lentement. Je n'avais même pas pris la peine de remettre mes voiles. Pas l'envie. Je clignais des yeux au soleil mais restais debout sans trop de soucis. Je m'étirais lentement avant de toucher l'arrière de mon crâne. J'avais une belle bosse. Loki semblait jouer avec Ulwyck mais elle vient me voir. Je lui frottais les oreilles avant de la repousser du genoux. Je me dirigeais droit vers Ulwyck avant de l'embrasser. Je lui fis grand sourire en reculant.

« Merci pour le vin. Ma migraine passe lentement mais sûrement. Je devrais être en forme pour ce soir. »

Pas besoin d'une autre explication. Il comprenait très bien ce genre de double sens. Il était particulièrement intelligent sur ce genre de situation. Je m'assis sur le bord du bateau laissant Loki avec Ulwyck entrain de jouer. Elle semblait bien s'amuser. Et puis la laisser à quelqu'un autre me faisait du bien. Elle vient prendre mon bras entre ses crocs. Je lui caressais la tête avant de la repousser doucement et de l'envoyer de nouveau jouer avec le chevalier. Assise en tailleur je profitais simplement de la vue du paysage sans rien faire d'autre. C'était agréable et paisible. Je me massais doucement la nuque en baillant longuement.

Je n'avais aucune envie de parler ou autre. Rester un peu seule simplement. Loki revient doucement mais je la renvoyais une nouvelle fois. Elle grogna un peu en insistant mais repartit avec Ulwyck. Je finis pourtant par me lever et elle courus me rejoindre. Je la caressais un peu avant d'aller donner un coup de main en cuisine. Ah ! Des épices ! Ils avaient des tas et des tas d'épices ! Je restais une nouvelle fois silencieuse en écoutant les conversations. Je mangeais toujours en silence et laissais Loki sur le pont pour qu'elle dorme. Je m'allongeais tranquillement sur la couchette du chevalier et attendis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 645
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Lun 27 Mar - 19:22

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

La rouquine était  venue l'embrasser et lui promettait de le laisser la prendre pendant la nuit. Même à l'agonie elle semblait toujours le désirer. Elle prouvait à nouveau la loi des séries du charme indéniable du Uller. Nulle ne pouvait lui résister. De la plus jeune des femmes à la plus vieille et sèche d'entre elles. Il joua avec le chien mais ce dernier finit par s'enfuir pour rejoindre la rouquine. Lui resta accouder calmement et regarda défiler le paysage. Il se demandait combien de temps cela prendrait pour rejoindre Lancehélion s'ils ne faisaient aucun arrêt. Le fleuve était calme et ils ne croisèrent pas énormément de bateau. Il se demanda si la troupe de théâtre s'en sortait bien sans lui. Il espérait que la costumière n'avait pas commit l'irréparable, se laissant mourir de désespoir car elle n'avait pût goûter à la fierté de Dorne incarnée en un seul homme. Il ne pouvait malheureusement rien faire contre son charme ni contre les désirs des femmes. La nature l'avait ainsi fait ! Aucune n'était encore arrivée à le posséder et il était convaincu qu'aucune n'y arriverait jamais. Indomptable, il était ! Indomptable, il demeurerait !

Il prit son repas avec les autres. La nourriture était nettement meilleure que lors de leur partie du voyage avec la troupe. Ici on goûtait à la véritable cuisine de Dorne ! Une gastronomie riche en goût et en épice ! Trouver un plat de Dorne immangeable signifiait que l'on ne savait pas apprécier les bonnes choses et que l'on préférait une vie morne et monotone plutôt qu'une vie riche d'émotions et de couleurs. Il s'en mit plein la panse ! Cela lui faisait tellement de bien de retrouver la vraie cuisine dornienne même s'il s'en était passée seulement quelques jours. Les habitudes avaient la vie dures. Lorsqu'il fut repu, le dornien alla soulager sa vessie par dessus bord puis donna un os à ronger à Loki. Il alla ensuite rejoindre la rouquine toujours occupée à manger. Son mal devait sans doute encore la ronger. Elle ne se nourrissait pas assez vite au goût du chevalier de Denfert ! De sa voix entraînante, le formidable Ulwyck prit la parole.

«Ça ne va toujours pas mieux ? Si une fois arrivé à Lancehélion, tu ne te remets pas, je te laisserai entre les mains de Mestre Caleotte. Il pourra sûrement te retaper ! Ton père me tuerai s'il apprenait que tu étais morte aussi bêtement. Enfin, façon de parler ! C'est lui qui finirait embrocher sur ma lame ! »

Et ce soir ce serait sûrement Boadicée qui finirait au bout de sa lame de chaire et non celle forgée par un artisan. Il se demandait ce que penserait le paternel de la rouquine vis à vis du comportement de sa fille qui s'encanaillait avec le Uller. A ses yeux, elle demeurait toujours la petite fille à son père. La rouquine n'était pas faîte du même bois que les bâtardes d'Oberyn ou de la nièce d'Ulywck Ellaria. Elle avait été trop couvée pour le chevalier de Denfert mais cela n'était à vrai dire pas son problème. Tant qu'elle continuait à se laisser lutiner et à lui donner du plaisir, il ne verrait à rien à y redire. La rouquine pensait sans doute qu'elle avait gagné son cœur mais elle se trompait. Ce n'était pas en l'embrassant qu'elle le gagnerait. Aucune femme n'avait trouvé les clés pour ouvrir son cœur et ce n'était pas une jeune bâtarde dans son genre qui allait y parvenir.

«Tu vas faire quoi une fois à Lancehélion ? Je ne serais pas toujours là pour te besogner ! Il va falloir que tu te trouves une autre épée pour t'occuper ! Ce ne sera pas à ma hauteur, je te l'accorde mais ce sera toujours mieux que rien !.»

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Lancehélion : débarquement immédiat !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Débarquement immédiat ! (avec JJ ma soeur-chérie-adorée)
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Les 95 ans du débarquement américain en Haïti
» Débarcation immédiate ! (Matthew, Blacky, Ithril ...)
» Morkava Mk1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: