RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, l'Ouest et les IDF ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Lancehélion : débarquement immédiat !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 493
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Lancehélion : débarquement immédiat !    Ven 10 Mar - 21:17

Je flattais doucement l'encolure de ma jument en vérifiant l'attache de mes sangles pour mes quelques bagages. C'était à peine l'aube et nous allions partir de La Gracedieu. Pour où ? J'avais finis par demander à Ulwyck d'aller à Lancehélion. J'y étais allé quelques fois et j'avais bien envie d'y retourner. Des bateaux partant de là pour remonter vers Port Réal. Une opportunités comme celle là, je ne disais pas non. Je sifflais doucement et Loki sortit des ombres pour venir se glisser entre mes membres de ma jument pour se glisser contre moi. Je posais un genoux à terre pour lui frotter quelques instants les oreilles avant de vérifier à nouveau mes flèches et mon arc.

Pas de robe aujourd'hui pas de coiffures complexes … Non ! Rien de tout ça ! Un pantalon de toile enfoncé dans des bottes souples complètement patinées par l'usage et le temps. Mais j'y étais très bien. Un haut en toile à manches longues, léger. J'avais natté mes cheveux et les avais enroulé dans un foulard sobre pour me protéger du soleil. Plus que les autres dorniens je craignais la morsure du soleil sur ma peau. J'avais déjà été plusieurs fois gravement brûlée au point de perdre des lambeaux de chaire. Trop douloureux pour que je pense recommencer une seconde fois. Je portais à la taille, du moins au creux de ma chute de reins deux dagues à porté de main. Bien que j'en avais d'autres à porté de main sous mes vêtements. Mon père me fixa un instant avant de hocher la tête et de tourner les talons. Meilleurs au revoir du monde, on applaudit !

Enfin ! Je vérifiais mes gourdes avec attention avant de coincer une mèche de cheveux sous mes voiles. Bon ! Ulwyck n'allait sans doute pas tarder. On avait beau dire, j'étais la première prête. Peut-être qu'il était encore entrain de se parfumer ? Ah ! J'en doutais. Tenant les reines de Roch ma jument, je la laissai boire de tout son soul, tout comme Loki. Je ne touchais pas à mes gourdes mais finis tranquillement une coupe de lait froid avant d'entendre des bruits de pas. Je déposais tranquillement ma coupe avant de me redresser lentement en baillant.

« Tu es près Ulwyck ? Il me semble que nous avons quelques jours de voyage avant d'arriver à Lancehélion non ? »

Je souris au chevalier avant de flatter de nouveau l'encolure de ma jument avant de fixer Loki qui bailla longuement en s'étirant avant d'aller voir Ulwyck quémander une caresse. Je pariai sur le fait qu'il soit en retard n’était pas totalement de sa faute. Oui ! J'en étais presque sûre que mon père lui avait clairement fait comprendre que si je mourrais … Il s’arrangerait pour faire de sa vie un enfer. Papa un chouilla protecteur ! Mais bon, quand on savait que j'étais sa seule fille … J'avais déjà de la chance qu'il ne m'ait pas marié parmi les Wells. Et j'étais sûre qu'il se retenait de me faire suivre. Il n'avait pas intérêt à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1066
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Sam 11 Mar - 19:50

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Ulwyck s'était levé de bonne heure car un voyage l'attendait. Il allait rejoindre Lancehélion en compagnie de la rouquine. Elle avait à faire dans le coin et lui avait envie de revoir ses petites nièces ainsi que sa nièce Ellaria. Il allait sans doute s'amuser à nouveau à taquiner Elia et échanger quelques bottes à la lance avec elle. Cette petite manifestait déjà un caractère bien trempé, digne de ceux des Uller. Mélangé à celui du prince Oberyn, il ne pouvait donner qu'un être d'exception. Il avait fait préparer son cheval et un autre de transport afin d'amener son armure et autres attirail avec lui. Pour voyager, il valait mieux privilégier des protections légères à la fois pour alléger le poids sur le dos de la monture mais également pour ne pas rôtir à l'intérieur d'une armure. Fou était celui qui tentait cette expérience. Il avait donné ses ordres aux palefrenier. Vivres et eaux seraient également de la partie, comme de quoi monter une tente. Même si le Uller connaissait les chemins à emprunter, ils n'étaient jamais à l'abri d'un imprévu et encore moins lorsque l'on voyageait avec quelqu'un qui donnait l'impression d'avoir toujours été trop couvé. Si Boadicée passait du temps en sa compagnie cela lui ferait son éducation. Même Elia lui semblait plus coriace et indépendante que la rouquine alors que cette dernière était pourtant beaucoup plus âgée qu'elle.

Il arriva fringuant en vêtement de voyage et marcha d'un pas léger mais assuré. Il avait le teint frais et le visage joyeux. Il était content de reprendre la route et de voyager un peu. Le jeune homme aimait bouger. L'inaction était son ennemie. Il espérait juste que Boadicée tiendrait le coup et le rythme. Cette dernière l’accueillit par une question. Elle en posait moins la veille et celle qui pointa son nez au bout de ses lèvres n'avait malheureusement aucun rapport avec les leçons charnelles qu'il lui prodiguait.

«Oui voir même beaucoup plus. Cela dépendra de la météo et de la bonne volonté de nos montures. Je pensais que ton père serait là pour te dire au revoir. Ce n'est pas tous les jours que son petit oisillon quitte le nid.»

Il termina sa phrase avec un léger rictus moqueur. Ce n'était pas parce qu'il la culbutait qu'il n'allait plus continuer à la taquiner. Justement, cela pourrait même lui donner des raisons de vouloir encore plus jouer avec le Uller. Quand il s'agissait de son plaisir, Ulwyck était loin d'être le dernier des idiots. Il ne voyait pas de raison de rester plus longtemps à la Gracedieu. Boadicée voudrait sans doute échanger un dernier geste en compagnie de son père. Cela risquait d'être un peu écœurant ce qui ne l'empêcha pas d'avancer en direction de Boadicée pour lui mettre une main rapide aux fesses et lui murmurer quelques mots à l'oreille.

«Mais on sait tous les deux que sa petites filles n'est plus aussi pure et chaste que par le passé.»

Il était très fier de sa réplique et s'éloigna de la jeune femme l'air provocateur et taquin. Il était sûr que son père ne serait pas forcément ravi d'apprendre qu'elle avait copulé avec lui mais il s'en moquait éperdument. Par contre pour Boadicée, cela pouvait s'avérer plus dérangeant. Flattant la crinière de sa monture, le Uller attendit qu'elle réponde. Ce voyage promettait d'être agité et amusant !

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 493
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Sam 11 Mar - 20:23

Je ris tranquillement à la remarque et au geste d'Ulwyck avant de me hisser tranquillement en selle laissant ma jument finir de boire. Loki quémanda une autre caresse à Ulwyck avant de venir se poster près de ma jument. Heureusement que les deux se connaissaient parfaitement. Je n'aurais pas parié sur le calme de toutes les montures avec la proximité de Loki.

« Les aux revoir avec mon père sont déjà faîtes Ulwyck. En parlant d'oisillon je me doute que tu me montreras le tiens s'il n'a pas trop chaud pendant le voyage. Loki. »


Ma chienne qui avait de nouveau commencé à s'éloigner revient d'un pas souple en me fixant. J'attendis qu'Ulwyck se hisse, avec moins de grâce que moi, sur son cheval avant d’effleurer les flancs de ma monture pour qu'elle se mette en route en rassemblant les rênes d'une main. Pas besoin de me retourner : je sentais le regard de mon père dans mon dos. Mais ce n’était pas très important. Il n'avait pas à s’inquiéter pour moi quand même ! J'avais vingt ans. Il m'avait parfaitement éduqué dans la science du combat et autre. Mais je le connaissais ! Il se retenait de ne pas avoir brusquement quelque chose à faire à Lancehélion. Papa surprotecteur. On aurait pas dit ça durant les entraînements. Il fallait voir les bleus que j'avais. Heureusement en combat de l'ombre, ma petite taille était un avantage parfait contre lui. Et je l'avais « tué » plusieurs fois. Par contre … En face à face … Il me le faisait chèrement payé.

Par contre … Qu'Ulwyck ait échappé à la « discussion » avec mon paternel … Non ! Il ne l'aurait clairement pas frappé ou menacer clairement … Mais il aurait mieux valu qu'Ulwyck fasse profil bas … Non, il n'en aurait pas été capable, clairement. Oh ! Si cette discussion avait eut lieux j'aurais aimé la voir ! Ou pas en fait … Mon père était certes quand même âgé avec sa quarantaine, il reste un bretteur d'exception, avec une taille colossale, et un tempérament volcanique. Et bien qu'il apprécie Ulwyck pour ses quelques qualités en matières d'arme … Oui non, il ne valait mieux pas les imaginer se battre. Aucune idée de qui serait le gagnant. Les sabots des chevaux s'enfoncèrent dans le sable et je clignais plusieurs fois des yeux pour m'habituer au soleil sur les dunes de sable. Loki n'avait visiblement aucun soucis. Je flattais l'encolure de ma jument avant de tourner légèrement la tête vers Ulwyck pour suivre ses directives.


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1066
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Dim 12 Mar - 19:02

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Boadicée pouvait tenter de le déstabiliser mais elle ne trompait personne. Tous deux savaient que ce n'était pas un oisillon qu'il possédait entre les jambes. Ce n'était cependant pas le sujet de discussion et le Uller ne releva même pas tant il trouva sa remarque inutile. Il enfourcha son cheval après avoir vérifié que les montures étaient bien attelées puis donna le signal de départ et les canassons se mirent à avancer. Le voyage pouvait tout aussi bien lui sembler long comme court. Cela dépendrait très certainement de l'attitude de Boadicée au long de celui-ci. Il faisait bon et partir à cette heure était conseillé pour éviter les grosses chaleurs. Si le soleil tapait trop fort, il avait prévu le coup avec du tissus pour emballer sa tête mais cela ne signifiait pas pour autant que la rouquine arriverait à résister à ces difficultés. La vie de château avait tendance à ramollir tout un chacun. C'était peut-être pour cela que le Chevalier de Denfert avait souvent la bougeotte afin de ne pas amoindrir ses sens. Lorsqu'il séjournait dans le fief familial, il lui arrivait de passer plusieurs jours dans le désert. Ce milieu l'avait toujours fasciné. Il était dur mais aussi enivrant. Peu d'homme était capable d’appréhender ses merveilles. Il offrait une variété d'espèces animales tout aussi dangereuses qu'adaptées à ce milieu. Pour le non initié, chaque dune pouvait cacher un danger mortel. Nombreux étaient ceux qui avaient goûté à un destin funeste en tentant de s'y aventurer : morsure, chaleur, soif, faim ! Tell était le lot de l'inconscient qui s'y aventurait sans y être préparé.

Ils continuèrent leur périple pendant des heures. Ulwyck n'était pas très bavard car il réfléchissait à ce qu'il allait bien pouvoir faire après Lancehélion. Aller taquiner son frère était une possibilité mais il pouvait très bien s'arrêter dans le fief d'une autre maison histoire de prendre un peu de bon temps. Le soleil n'avait pas encore atteint son zénith. Les heures les plus chaudes arriveraient dans un temps certains mais il pouvait encore profiter un peu de la chaleur supportable actuelle. A ce rythme, il serait arrivé aux puits avant la tombée de la nuit et ils pourraient le lendemain reprendre leur progression. Tournant son visage en direction de Boadicée, le fantastique chevalier de la maison Uller prit la parole.

«Alors pas trop usée par la chevauchée ? On en a encore pour des heures avant d'arriver au puits ! Si tu veux qu'on s'arrête quelques minutes pour te dégourdir les jambes, dis le. Je comprendrai parfaitement. Tu n'as pas l'habitude de voyager autant dans ce genre de conditions.»

Le jeune homme attendit calmement la réponse de Boadicée en s'arrêtant pour observer calmement le paysage. Cela lui faisait un bien fou de se sentir à nouveau à l'extérieur d'un fief. C'était la liberté offerte à un homme que de pareil panorama. Le Chevalier de Denfert était encore loin d'être fatigué. Ulwyck se demandait combien de temps Boa serait en mesure de survivre dans ce milieu si hostile et si elle disposait des ressources nécessaires pour retrouver son chemin et s'orienter entre les dunes afin de regagner la Gracedieu.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 493
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Dim 12 Mar - 19:30

Je n'aimais pas parler lorsque je chevauchais. Trait que j'avais hérité de mon père. Ne me regardez pas comme ça. Lorsqu'on se rendrait à Edaid, nous étions seulement deux cavaliers rien de plus. Loki s'élança à pas souples dans sable sans pour autant courir. C'était tout à fait inutile. Bon ! Au moins Ulwyck n'avait pas l'intention de parler. C’était tant mieux. Vraiment. Parler pendant une chevauchée … C'était pour moi très … Incommodant. Du moins dans le désert. Pour le reste … Je n'étais pas allée dans assez de lieux pour savoir. Mais le désert immense, sublime, mortel … N'était pas un lieux propice pour les conversations. Seul le calme devait régner. Et le sable devait boire le sang des bandits. C'était aussi simple que ça.

Adsorbée par la contemplation silencieuse du désert et sur les réactions de Loki qui restait parfaitement calme, pas de bandits donc., j'en avais presque oublié la présence d'Ulwyck. Je tournais donc lentement la tête vers lui fronçant très légèrement les sourcils en rajustant un de mes voiles. Que croyait-il ?! Que je n'étais vraiment jamais sorti de la Gracedieu ? Que je ne savais pas chevauché dans le désert ? Il était vrai que ce n'était pas ce que je faisais pas ça très souvent, mais quand même.

« La chevauché d'hier soir était plus éreintante. Si tu veux te dégourdir la lance dis le directement. Même si je doute que cela soit le bon moment. »

J'avais très légèrement tourné la tête vers Ulwyck mais j'étais plus concentrée sur Loki qui semblait fixer un point. Mais elle s'ébroua fermement. Rien. Rien de grave ou d'important. Pour des humains elle aurait aboyé. Je caressais quand même du bout des doigts le bois de mon arc pendu sur le côté de mon cheval prêt à servir. Je touchais les flancs de ma jument du bout des talons pour la remettre en route quand Ulwyck fut prêt. Avançons avant les grosses chaleurs. Et même si je n'en pouvais plus, je me refuserais de l'admettre. J'allais tenir aussi longtemps qu'Ulwyck tiendrait. C'était aussi simple que ça !


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1066
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Mer 15 Mar - 18:42

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Le Uller éclata de rire lorsque Boadicée lui sorti sa réplique. Cela témoignait qu'elle désirait encore faire joujou avec lui mais cela ne serait pas pour tout de suite. Ils avaient encore une longue route à parcourir avant d'arriver à leur premier arrêt. Il n'avait pas chercher à la provoquer pour obtenir une petite partie de jambe en l'air. Il voulait juste éviter qu'elle lui claque dans les doigts ou finissent par faire une insolation. Il avait fait le nécessaire pour se couvrir la tête pendant qu'elle lui parlait, histoire d'éviter lui même de souffrir de ce mal. Se couvrir et boire beaucoup étaient les précautions à prendre pour se préserver de la chaleur et des maux du soleil. Il but une gorgée dans sa gourde et passa une main devant ses yeux afin de créer une visière naturelle. Il fit tourner son cheval vers la gauche et poursuivit sa route tout en prenant la parole sur un ton détendu, profitant de la réplique de Boadicée pour lui asséner une petite taquinerie.

«Tu es la seule à parler de ma lance. Je vais finir par croire que tu l’idolâtre et que j'occupe chacune de tes pensées. Tu es déjà en train de tomber amoureuse de moi. C'est normal ! Ne t'inquiète pas ! Tu n'es pas la première et tu es loin d'être la dernière ha ha ha ! Couvre toi un peu mieux. Je n'aimerai pas que le soleil fasse fondre ta cervelle ! »

Elle était rousse et les gens qui possédaient ce type de peau étaient plus souvent sensibles au soleil. Du moins c'est ce qu'il avait apprit de la bouche même de quelques unes de ses conquêtes. Il fallait dire que Boadicée était loin de posséder le teint du Uller qui appartenait à l'ethnie des dorniens du désert. Ils étaient habitués à vivre dans ce milieu hostile. La bâtarde elle avait été faite dans un bois plus tendre. Son sang n'était pas totalement dornien et était mêlée à celui d'une région bien plus froide que Dorne la torride. Ulwyck était sûr qu'il ne se plairait pas dans le nord du royaume. Trop froid à son goût et puis les gens y étaient trop hypocrites à ses yeux. Ils n'assumaient pas leurs envies ni leur désirs, préférant se cacher dans la foi ou l'honneur. Ce n'était pas vraiment le genre du Uller.

«Cela fait combien de temps que tu n'as plus mis les pieds sur les terres de ta mère Boa ? Parle moi un peu de là bas ! Cela nous rafraîchira peut-être et me distraira quelque peu. Tu me dois bien ça !»

Il aimait bien entendre parler des autres régions. Ce genre d'explications lui donnaient toujours l'occasion de se moquer ou de s'étonner de leurs coutumes, de leurs habitudes, de leurs interdits et aussi de se changer les idées. Il s'imaginait un instant coincé au Nord dans une épaisse fourrure grelottant. Il n'apprécierait pas cela mais Ulwyck Uller trouverait toujours bien une femme du nord pour réchauffer sa couche. Peu importe l'endroit d'où elles provenaient, les femmes succombaient toujours à son charme, même si elles l'avouaient pas toutes ! Un jour il devrait sans doute entreprendre un voyage de ce genre. Visiter toutes les régions du royaume, non pas pour leur culture  ou combattre mais pour culbuter une femme de chacune de ses contrées. Il pourrait peut-être ainsi affirmer avec preuves que les femmes de Dorne étaient les meilleureures amantes de Westeros et probablement du monde connu !



© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 493
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Mer 15 Mar - 20:53

« J'ai pas d’inquiétude pour le tiens de cerveau alors. » Répliquais-je avec calme.

Je bus quand même longuement et mis, quelques instants, pieds à terre pour donner à boire à ma chienne avant de me remettre en selle et suivre Ulwyck en réajustant malgré tout quelques uns de mes voiles histoires de ne pas voir ma peau se couvrir de cloques. J'adorais Dorne, vraiment, ses déserts, ses endroits luxuriants ses coutumes … Mais par les anciens dieux ! Son soleil de plomb … Je m'en serais passée volontiers. Parce que j'avais une peau de nordiste, bien blanche comme le lait. Voir même transparente ou presque à certains endroits. Ah ça ! J'avais un jolis réseaux de veines ! On les voyais parfaitement : bleus-verts au niveau des avant bras et des cuisses. Comme des tatouages intriguant. Mais pourtant tellement naturel. La question d'Ulwyck me surprit. Je me mordilla la lèvres inférieure avant de remonter un foulard devant mes lèvres. Les coups de soleil sur cette partie étaient plus que douloureux.

« Cela fait quatre ans que je n'y suis pas retournée. Mais j'y retournerais sûrement un jour ! Pour moi il y a deux Nords, le Nord de quand j'étais toute petite, et le nord d'il y a peu. »

Je restais pensive quelques instants en cherchant comment décrire. Le nord lorsque j'étais toute petite … Était humide, remplit de gadoue, de moi grimpant filant partout ou presque dans Fort Terreur. Je racontais ça avec un petit sourire. Les pieds parfois dans la gadoue glaciale … Mais je ne m'étais jamais plainte. J'aimais ce Nord bien sûr. À cause de ma mère. Ou grâce. Ça, par contre je n'en parlais pas vraiment. Je parlais également des Bois Sacrés avec un peu d'émotions. J'aimais beaucoup les Bois Sacrés. Leur ambiances … Les Septuaires ? Très peu pour moi ! Je parlais par contre des règles comme quoi les femmes devaient être toutes vierge au mariage, également des traitements au sujet des bâtards. Quand j'y étais revenu il y a quatre ans, la boue avait laissé place à de la neige. J'avais pus voir le forêts. Et malgré tout. J'avais aimé le froid, me sentir quelques instants seule au milieu d'une forêt dont j'ignorais tout, mes joues giflaient par une bourrasque de neige qui se glissait dans les plis de ma cape de fourrure. Je racontais tout cela à Ulwyck. Sauf la partie qu'il suit.

C'était étrange, je vivais au sud, à Dorne. Et pourtant, le Nord … Était un endroit où je me sentais bien, même les doigts gourds, même complètement gelée, je me sentais tellement vivante dans le nord … C'était … Très différent de Dorne. Les deux étaient à l'opposé l'un de l'autre. Pourtant … Pourtant la neige me manquait tellement. J'étais un beau mélange. Le mélange complet des deux opposé. Je passais un instant la main sur mon front et bus de nouveau. Je sentais déjà la sueur collait mes cheveux sur mon crâne. Je restais un instant songeuse en me demandant si j'avais été fille d'un nordien … Mmh … Pas la peine d'y penser. Le passé ne changerait plus.




Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1066
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Jeu 16 Mar - 19:53

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

La jeune femme essayait de faire de l'humour et cela marchait. Ulwyck aimait ce genre d'aplombs mais ce n'était pas le genre de pique qui risquait de le faire se mettre hors de lui. Il connaissait Boadicée et en plus il savait qu'il n'avait jamais brillé par son esprit. Il en faudrait plus pour blesser l’orgueil d'un homme de la qualité du Uller. Le soleil commençait à taper de plus en plus. Cela lui faisait plaisir de constater que la rouquine avait suivie les mesures de précautions. Le soleil pouvait rendre fou. Attraper un homme et laisser le attaché dans le désert sans boire ni manger et vous verrez bien vite la folie le gagner. C'était un sort peu enviable et il l'avait déjà vu se dérouler sous ses yeux. Enfant, son père l'avait emmené avec lui au cours d'un interrogatoire. Il n'arrivait plus à ce souvenir du délit qu'avait connu l'infortunée homme dont la tête dépassait du sable, le reste de son corps étant enterré. Il se souvenait parfaitement s'être installé à l'ombre avec son père, suffisamment près du torturé pour qu'il puisse les voir. Ils mangeaient des orange juteuses et buvaient de l'eau citronnée désaltérante. Tout ceci n'était plus qu'un souvenir mais si un jour un homme osait s'en prendre à sa famille, il n'hésiterait pas à répéter l’œuvre de son paternel !

Le Uller écoutait Boadicée parler du Nord. Les Bois Sacrés ne l'attiraient pas. Il savait que c'était leur lieux de culte ou du moins qu'ils étaient liés à leurs dieux. Les Anciens Dieux comme ils les appelaient ! Même si la culture n'avait jamais reçu une grande attention de sa part, il avait reçu une éducation comme tout fils de noble. La religion n'avait jamais été son fort. Même celle de sa famille, la religion des Sept ne l'avait jamais guère intéressé. La déesse que vénérait sa nièce Ellaria Sand semblait déjà plus intéressante que toutes les figures divines priées par les septons. Quant à leurs façon de voir les femmes. Elle lui déplaisait. Pourquoi une femme ne pouvait-elle pas goûter aux plaisirs charnels ? Leur vagin ne leur servait pas qu'à enfanter. Il existait des plantes capables d'empêcher la fécondation. Si la nature permettait un tel acte, pourquoi se formaliser de prendre du plaisir ?

«Ils sont hypocrites. A quoi bon rester vierge jusqu'au mariage ? Ce n'est que rendre service à son époux que sa promise soit déflorée et formée aux plaisirs de la chaire. La nuit de noce n'en sera que plus agréable et torride. Je suis sûr que peu d'entre elle arrive vierge au mariage. C'est dans notre nature. Ils se bercent juste d'illusions. Je sais qu'ils n'apprécient pas les bâtards non plus dans les régions du nord. Ce sont des idiots. Regarde toi ! Regarde ma nièce Ellaria. Vous êtes le fruit de l'amour. Les mariages ne sont eux pas synonymes d'amour. Ne vaut-il pas mieux des enfants nés d'un amour partagé que des enfants conçus par obligation ? Enfin moi ce que j'en pense de toute façon.  »

Le Uller haussa les épaules. Il allait finir par saigner du nez en réfléchissant autant. Ce n'était pas dans ses habitudes même s'il aimait s'emporter contre les différences des autres régions par rapport à Dorne. Différences qu'il trouvait des plus aberrantes !

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 493
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Jeu 16 Mar - 22:10

Je haussais tranquillement les épaules sans rien dire. Ulwyck avait tord sur un point. Presque toutes les nobles arrivaient vierges au mariage. Pour le reste … Il avait raison. Mais c'était les gens du Nord. Essayer de changer leur habitudes revenait à foncer dans un mur tête en première. Et encore ! J'étais sûre qu'on avait plus de résultat en fonçant dans un mur. Mais je n'allais pas argumenter autour de ça maintenant. Tout ce que je savais, c’était que la seule réponse que je pouvais lui offrir était : « la politique ! » Et je n'avais aucune envie de débattre politique sous un soleil de plomb ! Et de toute manière, je n'aimais pas la politique, je n'avais pas ma place en politique. Moi, j'étais de l'ombre. Et être une bâtarde m'allait parfaitement. Rien que de penser à si j'étais née dans une famille nobles et fruit d'un union arrangé, j'eus un frisson. Ah ! Rien que d'y penser ! Beurk ! Non, non et non ! Le seul avantage aurait été la localisation, je n'aurais pas quitté le nord. Je n'aurais jamais quitté ma demeure tout cours. Non ma situation m'allait très bien dans l'état actuelle des choses.

Je bus lentement, évitant de vider le contenu de mes gourdes tout de suite. Je mis quelques instants ma main en visière en me dressant sur mes étriers pour faire un petit tour d'horizon, et histoire de soulager quelques instants mes jambes. Je ne mettrais pas pieds à terre avant Ulwyck, sauf pour donner de l'eau à Loki. Cette dernière n'éprouvait aucune difficulté ou autre, elle avançait au rythme des chevaux, sans chercher à aller plus vite ou autre, elle restait dans mon ombre, parfois allant dans celle d'Ulwyck, mais pas plus. C'était une chienne ayant grandis avec moi dans le désert. D'ailleurs, je devrais penser à lui trouver un mâle. Enfin, elle s'en trouverait un toute seule. Si j'avais été dans le Nord, j'aurais parié qu'elle ne aurait seulement autorisé un loup à la toucher.

Je marmonnais un juron en réajustant mes voiles qui avec la chevauchée ne tenaient que difficilement en place. Je ne pouvais pas me permettre de découvrir ma peau avec ce soleil de plomb. Mes manches étaient suffisamment longues pour couvrir totalement mes mains dans presque tout les cas. Sauf si je devais me battre. Je pouvais me battre sans problèmes avec mes manches longues. Elles n'étaient pas encombrantes ou autres. C’étaient des voiles légers, juste histoire de couvrir ma beau. De toute manière, à part mes yeux je n'avais presque aucune portion de peau à découvert. Et je savais très bien que j'allais avoir le contour des yeux rapidement brûlé … Peau de merde … Couverte en permanence de tâches de rousseurs, mais brûlée tout aussi souvent. Si seulement … Il existait quelque choses pour éviter ce genre de brûlure … Je me mordillais la lèvre sous mes voiles pensives avant de fixer Ulwyck

« Si tu savais comme je t'envie ta peau sombre. Je te paris ce que tu veux, mais ce soir j'aurais au moins une brûlure ! »

À voir ce qu'il voulait engager le paris ou non. Mais Ulwyck était joueur, il prendrait le paris.

« Tiens ! À ton avis, combien j'aurais de brûlures ? J'en paris au moins deux ! Et toi ? Celui qui gagne peut demander n'importe quoi à l'autre. »


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1066
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Ven 17 Mar - 16:16

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Il était normal d'envie la peau d'Ulwyck. Chaque être humain qu'il rencontrait finissait par lui envier une de ses qualités. Le Uller n'en pouvait rien d'être aussi proche de la perfection. Il était un fils du désert et du soleil. Sa peau résistait bien mieux au affres de cette astre brûlant que celle des nordiens. Pauvre Boadicée, elle avait certes du sang dornien mais elle semblait avoir hériter des défauts des gens du Nord. Dans son inconscient, Ulwyck les imaginait tous possédant une peau de lait similaire à celle de la rouquine. La paris de Boadicée était quelque peu puérile et manquait d'enjeux à ses yeux. Il pouvait déjà lui faire tout ce qu'il avait envie et n'y voyait pas grand intérêt. Soupirant, il lui répondit avec peu d'entrain.

«Trois. Quatre si tu continues à parler à tort et à travers ! Cinq je me décide à te mettre la fessée !  »

La rouquine n'était pas très divertissante. Sa conversation l'ennuyait de plus en plus. Le voyage allait se révéler extrêmement long et le Uller avait déjà envie de se retrouver à Lancehélion pour ne plus avoir l'impression de voyager seul. Au moins lorsqu'il était en solitaire, il savait à quoi s'attendre. Ici, il était déçu. Elle demeurait celle qu'elle était. Le fait de l'avoir culbuté ne semblait pas avoir influencé sa pensée ni son mode de fonctionnement. Elle demeurait ennuyante à souhait. Prenant une nouvelle rasade de sa gorge, il vérifia les alentours pour s'assurer qu'ils prenaient le bon chemin. Arrivés à leur premiers arrêts, ils pourraient faire le plein d'eau au puits. Ils passeraient la nuit là bas. Voilà peut-être la seule utilité qu'il trouvait à la présence de Boadicée actuellement : réchauffer sa couche.

«Quand j'étais petit mon père adorait m'emmener dans le désert avec lui. C'était un vieil homme bizarre mais j'ai appris beaucoup de lui. Il m'a appris à apprendre à me repérer à travers les dunes, à reconnaître ses animaux et ses plantes. A connaître la positions des puits.  Peut-être que je devrais faire de même avec toi pendant de voyage. Je ne serai pas toujours là pour veiller sur tes miches !»

Une fois arrivé à destination, il lui prodiguerait ses leçons. Toute seule lâchée dans ce milieu, elle ne survivrai pas longtemps mais avec les conseils d'une sommité comme le chevalier de Denfert, son espérance de vie risquait d'augmenter fortement. On lui apprenait à se battre mais pas forcément à survivre. Elle ne pouvait passer son temps à compter sur les autres. Son père ne serait pas toujours là pour la protéger !

«Tu sais préparer des repas simples Boa ? On verra ce soir ! Je me demande si tu es bonne cuisinière ! T'as pas dû avoir à souvent cuisiné pour toi même à la Gracedieu  mais quand tu voyages, pouvoir te faire ta propre tambouille de temps à autre, ça égaye ton quotidien, la rouqine !»

Vu que la conversation de Boadicée n'était pas agréable, le Uller avait décidé de le faire lui même et de lui dispenser son savoir et sa science. Il trouvait cela naturel. Au vu de la haute estime qu'il se portait, il était naturel qu'il propose ainsi ses services. La rouquine n'était pas une élève digne de lui mais il s'en contenterait avant de retrouver celle qu'il considérait comme ce qui pouvait se rapprocher le plus du statu d'écuyer à ses yeux : sa petite nièce Elia.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 493
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Ven 17 Mar - 17:17


Je levais les yeux au ciel à la réponse dédaigneuse d'Ulwyck. Ne fais pas cette tête, je n'ai pas appris à faire la conversation. Moi, j'aime le silence, la compagnie de ma chienne et de mes armes, et me fondre dans les ombres. La conversation … La communication, je laisse ça aux autres ! Moi et ma solitude, nous sommes très bien ensemble … Je caressais du bout des doigts le bois de mon arc. C'était un contacte réconfortant. Le discours sur le père d'Ulwyck me fit rire. Je secouais doucement la tête avant de répondre :

« On parle bien de ton père ? Celui qui t'a suspendu dans le vide du faut de quoi déjà ? De murailles ou d'une fenêtre ? Par le col de ta tunique quand tu étais encore qu'un sale gosse ? Peut-être oui que tu devrais. Un jour c'est peut-être moi qui veillerais sur les tiennes. Un jour où tu ne t'y attendras pas. Quand à a cuisine, détrompe toi, je sais me préparer à manger. C'est un minimum. Je dois pouvoir faire quelque chose de comestible. »

Oui, je disais comestible et non bon. Je savais cuisiner … Mais parfois le résultat était mangeable sans être extraordinaire. Je n'avais jamais dis être la meilleure cuisinière au monde. Loin de là ! Très loin de là ! Je me débrouillais avec ce que j'avais sous la main. Pas plus. C'était déjà bien non ? Loki s'arrêta soudain et tourna lentement la tête. Je stoppais mon cheval en suivant son regard. L'arc sortit de son carquois et une flèche se posa sur la corde. Loki avait repéré quelque chose qui venait vers nous. Avec le vent venant de cette direction c'était normal. Je mis une main en visière et me dressais sur mes étriers. Trop de dunes, trop de soleil, je ne voyais rien.

« Ulwyck, nous avons de la compagnie … Aucune idée si elle est agréable ou non. Et ne t'inquiète pas tu n'auras pas besoin de couvrir mes arrières »

Peut-être ne m'en croyait-il pas capable, mais je ne craignais pas de tuer. Ce n'était pas la chose la plus agréable au monde, je n'aimais pas le faire mais je le faisais. C’était tout simple. Un geste si simple que celui d'ôter la vie. Je ne pensais même plus aux fantômes des gens que j'avais tué.




Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1066
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Sam 18 Mar - 18:27

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Le Uller hocha de la tête en réponse à la question sur son paternel. Il s'agissait bien du même homme. Feu Lord Uller était un homme aussi impulsif que ne l'était Ulwyck bien qu'il savait faire preuve de sagesse et de réflexion. Harmen avait sans doute hérité de ces qualités dernièrement citées. Le Uller lui ne s'était jamais montré sage, ni réfléchi ni même intéresser par la politique. D'un ton taquin, il se moqua quelque peu Boadicée pour la mettre au défi de préparer quelque chose ce soir avec les provisions dont ils disposaient.

«Tu as intérêt à ne pas me mentir. Nous serons fixé ce soir de toute façon ! Nous ne sommes pas dans un endroit où il n'est pas dérangeant de tomber malade.»

La bestiole de Boadicée sembla avoir remarqué quelque chose et la rouquine se mit tout de suite en position défensive. Ulwyck garda une main sur la garde de son épée tout en observant les alentours, il déduisit rapidement que ce n'était pas l'endroit idéal pour subir une attaque. Ils n'étaient pas vraiment à découvert et il n'y avait pas de positions surélevées pour les prendre par surprise et ne pas leur laisser la possibilité de riposter. Celui qui voudrait les attaquer aussi peu discrètement devait soit être inconscients soit être en énorme surnombre. Ce ne fut pas des brigands qui passèrent par là mais ce qui semblaient être une troupe de théâtre itinérante. Ils n'avaient même pas de garde avec ceux.

«Des acteurs ... dommage. Je n'aurai pas été contre un peu d'action. Il y a trop longtemps que ma lame ne s'est plus teintée de rouge.»

La troupe passa devant eux en les regardant. Peut-être avaient-ils eux aussi détectés leur présence et avaient avancé sur le qui-vive. Si proche de la Grâcedieu, il n'y avait pourtant aucun soucis à se faire. Le Seigneur des lieux parvenait à assurer la sécurité sur ses terres. Il trouvait dommage que la troupe ait dans un sens contraire au leur. Ils auraient très bien pût assurer leur sécurité et il était prêt à parier que leur présence était nettement moins agaçante que celle de Boadicée. Les deux groupes arrivèrent à hauteur les uns des autres et  celui qui semblait mener la troupe vint s'adresser au Uller sans même accorder un regard à la rouquine.

«Excusez moi mon brave ! Je suis Fogo, propriétaire de cette troupe ! Nous sommes des acteurs itinérants et nous venons d'Essos ! Le bâtard de capitaine qui nous a fait passer le détroit nous à déposer bien loin de Lancehélion et nous à déposséder d'une bonne partie de notre maigre fortune ! Crevure de Bravoshi ! Par chance, nous avons réussit à acheter des provisions avec ce qu'il nous restait comme argent !»

«Les Sept doivent beaucoup vous aimer l'artiste ! Sinon ils ne vous auraient pas mis sur la route du magnifique Ser Ulwyck, Chevalier de Denfert. Il se trouve que je connais excellemment bien les chemins qui mènent à Lancehélion. Je serais d'avis que vous vous joignez à nous pour ce voyage ! La jeune femme qui m'accompagne pourra sûrement apprendre beaucoup de choses à vos côtés !»

Un sourire en coin se dessina sur les lèvres du Uller. Auprès des gens du peuple, la rouquine pourrait sûrement apprendre deux trois petits trucs que ce soit au niveau de la cuisine, du jeu d'acteur ou d'autres choses bien plus charnels. Dans toutes les troupes de théâtres, il y avait toujours une jolie et jeunes actrices pour jouer les jouvencelles et également un acteur pour incarner les héros. Du moins c'était ainsi qu'il se présentait la chose en repensant à toutes les représentations auxquels il avait assisté au cours de sa vie. Si c'était bien le cas, il y avait nettement de quoi s'amuser le temps du voyage.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 493
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Dim 19 Mar - 9:04

« Laquelle de lance ? L'une des deux hier étaient couverte de sang il me semble. »

Pas d'ennemie. Des acteurs. Je levais les yeux au ciel en les écoutant parler. Vas-y doucement avec le mot bâtarde quand je suis ici toi ! Surtout quand tu ne me regarde même pas le visage … D'accord je suis complètement voilée, mais quand même ! J'existe. J'eus un léger rire face à la présentation pompeuse d'Ulwyck. C'était tellement lui ! Pour ma part je saluais Fogo d'un mouvement de tête et je claquais la langue pour rappeler Loki qui était toujours en position défensive. Prête à bondir mais ses crocs cachés par ses babines. Elle se redressa mais se plaça entre moi et la troupe de théâtre.

Je tirais tranquillement les rênes de ma monture pour me porter à la hauteur d'un petit groupes de quatre comédiennes. J'ôtais le vol devant mon visage et fis un sourire léger en me présentant. Elle se présentèrent aussi en souriant et on commença tranquillement à discuter … Enfin … Je les laissais un maximum parler et je les écoutais avec attention posant des questions. Par contre, je refusais qu'elles touche Loki. De toute façon cette dernière ne le voulait pas et grognait dès que l'une des jeunes femmes s'approchaient un peu trop près. Je la laissais faire. Je ne les connaissais pas assez pour lui demander de ne pas grogner. Puis du moment qu'elle n'attaquait pas … tout aller bien. Et même, je trouvais qu'il y avait quelque chose d'étrange. Je ne savais pas quoi mais … Mmmh … Instinct féminin.

Une leçon de survie très simple : on est jamais trop prudent. Juste … Pour survivre. J'avais de la chance de ne pas du tout être dans l'ordre de succession de la maison Wells. Je savais que certains bâtard, du moins du côté des autres royaumes, étaient assassinés très rapidement. J'étais tellement tranquille pour ma part ! C'était merveilleux. Concernant la troupe de théâtre je ne dis rien à Ulwyck. Pas la peine de me faire passer pour une trouillard. J’espérais quand même lourdement me tromper. Ils étaient quand même plus nombreux que nous. Mais … il y avait quelque chose d'étrange. Je ne savais pas quoi … Mais il y avait quelque chose. J’espérais que ce n'était que moi qui étais beaucoup trop méfiante parfois. De l'extérieur j'étais calme, polie, souriante et je discutais avec entrain avec les comédiennes.


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 1066
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Lun 20 Mar - 9:14

Lancehélion : on débarque !

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Il soupira. La jeune femme fit allusion à la nuit qu'ils avaient passés tous les deux. Cette allusion manquait de tact et de relance. Cela lui fit de la peine. Constater que la jeune femme n'était pas capable de produire une réponse de meilleure qualité le rendit dubitatif. Elle était encore loin d'avoir atteint un niveau acceptable. Le Chevalier soupira, quelque peu déçu puis reprit sa mine enjouée et amusée par la situation. Ils se joignirent à la trouve de théâtre venue d'Essos. Pour le Uller, il était plus agréable de voyager en compagnie de personne qui ne semblait pas lui mettre la honte à chaque pas de son cheval. Certaines filles le couvaient de l’œil, d'autres faisaient mine de ne pas le regarder et les certains hommes de la troupes surveillaient les alentours comme s'ils pouvaient être attaqués à tout moment. Pourtant, il ne donnait pas l'impression d'avoir été formé au maniement des armes. Jetez leur une épée dans les pattes et ils seraient capables de se trancher eux même un bras dans leur maladresse. Tant d’incompétence n'était pas dérangeante pour un mestre mais pour un homme fait qui n'avait pas forger de chaîne à la Citadelle, cela devenait presque consternant. A se demander ce que leur parent avaient tender de leur inculquer.

Boadicée semblait être totalement méfiante par rapport à la troupe de théâtre. Il le voyait dans ces gestes, ses mouvements d'yeux. On aurait dit une jouvencelle lancée au milieu de vieux Lord en quête d'une épouse. Il se demandait foncièrement ce qu'elle pouvait reprocher à ce petit groupe de personne. Ils ne montraient aucune attitude menaçante ni inquiétante. Le Uller ne se méfiait pas naturellement mais même en cherchant un quelconque indice de menace, il ne trouva rien. Haussant les épaules puis soupirant, le Chevalier de Denfert, décida de murmurer quelques mots à la rouquine.

«T'as l'air tendue. Il  y a quelque chose qui va pas ? Tu devrais tenir ton chien à proximité. On dirait qu'il va sauter à la gorge du premier venu ! Ces gens n'ont pas l'air bien méchant. Ils cherchent juste leur route. »

Des acteurs pouvaient aussi se jouer d'eux grâce à leur talent  mais cela n'effleura même pas l'esprit du Uller. Pour lui, il n'y avait rien à craindre. Quand bien même, le Chevalier de Denfert était capable serait capable de se défendre et de leur monter de quel bois il se chauffait. C'était un guerrier né !  Les membres de la troupe semblaient assez heureux d'avoir recueilli deux nouveau pensionnaires. Peut-être avaient-ils entendu parler des exploits du Uller et se jugeaient donc entre de bonnes mains. Auprès du Uller, il n'y avait rien à craindre ! Le chien de Boadicée semblait elle aussi très agitée. Il avait prit l'habitude de l'observer et elle manifestait une certaine suspicion. Elle grognait de temps à autres et reniflait ci et là à la recherche d'une quelconque odeur. Un comportement des plus étranges !

«Ton chien est bien agité ! Essaye un peu de le tenir calme. J'ai pas envie qu'il saute  à la gorge du premier venu. Ce serait bête qu'ils nous chasse après nous avoir si bien accueilli .»


© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 493
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    Lun 20 Mar - 10:58

Je levais les yeux au ciel sans répondre à Ulwyck. Il me trouvait peut-être trop méfiante, mais lui ne l'était pas assez. Et concernant Loki, elle ne ferait de mal à personne sauf sur mon ordre. Cependant, après un nouvel haussement d'épaule, je sifflais et ma chienne qui revient près de moi. Mais … Elle refusais toujours qu'un acteur la touche. Elle faisait des bonds sur le côtés mais n'attaquait pas. Je me penchais tranquillement vers Ulwyck, interrompant quelques instants ma conversation avec les acteurs.

« Tout va très bien, je suis juste un peu plus méfiante que toi de nature. Et Loki n'attaquerais jamais quelqu'un sans mon ordre. »

Je continuais à discuter tranquillement avec les comédiennes. Non. Définitivement, j’avais l'impression qu'il manquait quelque chose … Je ne saurais ce que c’est qu'en me le prenant gentiment dans la face. AH ! Mais réfléchis Boadicée ! Il doit bien y avoir quelque chose ! La discussion continuait sans problème. Mais … Il y avait quelque chose ! Au bout d'une paire d'heure Frogo demanda une pause. Et il l'obtiens. Je me laissais glisser de cheval et Loki courus me rejoindre. Elle se blottit quelques instants contre moi et je lui donnais de l'eau en lui frottant les oreilles. Elle fit par contre claquer sa mâchoire. Elle avait faim, je lui donnais sans poser de question. Elle avait faim. Mais elle refusait toujours de se laisser toucher par les comédiens. Pas de grognement mais toujours ses bonds sur le côté.

Je bus longuement aussi avant de verser de nouveau un peu d'eau dans la gueule de ma chienne qui fit claquer ses mâchoires une nouvelle fois. L'une des actrices avait voulus lui donner quelque chose . Bon … C'était bon Loki ! Je lui donnais une petite tape avant de me remettre en selle souplement. Loki revient se glisser entre moi et les comédiennes. Je repris tranquillement la discussion en parlant un peu de Loki. Comme quoi elle n'aimait pas les étrangers et ce genre de choses. Je posais quelques questions sur le parcours des comédiens. De ce côté là … Rien d'étrange mais j’avais toujours cette impression qu'il y avait quelque chose qui ne collé pas. Attendre … Et voir.


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Lancehélion : débarquement immédiat !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Lancehélion : débarquement immédiat !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» mes besoins immédiat!
» Débarquement immédiat ! (avec JJ ma soeur-chérie-adorée)
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Les 95 ans du débarquement américain en Haïti
» Débarcation immédiate ! (Matthew, Blacky, Ithril ...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: