RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

La MAJ aura lieu le week end du 2/3 décembre , tenez-vous prêts

Partagez | 
 

 Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 838
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Mer 1 Mar - 12:03

Il faisait un grand soleil au dessus de Port-Réal quand Robb s'aventura dans les jardins du Donjon Rouge avec son sombreloup sur les talons. L'ombrage des jardins rendait la température agréable et la lumière particulièrement belle, mais l'héritier de Winterfell n'oubliait pas qu'il suffisait de dépasser les murs de pierre pour trouver un tout autre paysage. De plus, il rêvait plus de paysages enneigés et de forêts hivernales.

Sur le chemin du jeune Nordien, plusieurs réactions pouvaient se faire voir. Certains lui adressaient un sourire ou un signe de tête, d'autres se contentaient de l'ignorer, et quelques-uns enfin avaient un regard apeuré à l'attention de Vent Gris, qui ne cessait de grandir. Robb eut un petit sourire en coin. Etre otage du Roi était une chose, se promener avec une bête capable de tuer trois personnes en un battement de cil en était une autre. Il accorda au sombreloup une caresse derrière les oreilles amplement mérité, et tourna en direction de l'abre-coeur du Donjon Rouge.

Le barral de Port-Réal était très peu visité, le Sud ayant depuis des siècles oublié les Anciens Dieux au profit des Sept. Robb avait baigné dans la culture des septuaires et des soeurs du silence depuis son arrivée à Port-Réal, il en maîtrisait donc bien aussi bien les fondements idéologiques que les implications politiques, notamment pour la Couronne. Cependant, son coeur restait acquis aux Dieux de son père, les seuls qui avaient du pouvoir dans les terres du Nord.

Vent Gris s'éloigna tranquillement trottiner quelque peu autour des jardins. Robb le laissa faire, tandis qu'il se défaisait de sa cape, révélant une veste brodée aux couleurs des Stark face au regard ensanglanté du barral, avant de s'asseoir. La plupart des gens du sud craignaient ces arbres et leurs yeux effrayants, après tout les Andals avaient abattu la majorité des barrals sudiers. L'héritier nordien préférait y voir la protection des Anciens Dieux, et la celle de son lointain père.

Quand il était plus petit, et qu'il ne comprenait encore pas grand chose à la raison pour laquelle il ne pouvait pas voir sa famille, il se rendait souvent à l'abre-coeur, espérant qu'aux travers des yeux du barral, il pourrait voir ce que voyait le barral de Winterfell, comme s'ils étaient liés entre eux. Robb y avait passé un nombre d'heures improbable avant de comprendre que le Nord était infiniment loin d'ici.

Mais aujourd'hui le Nordien n'était pas là pour regarder fixement ce barral, mais pour recevoir une bien agréable visite. En effet, il avait rendez-vous avec l'estimable Wynafryd Manderly, dame de compagnie de la princesse Rhaenis et héritière de Blancport, territoire vassal des Stark de Winterfell. Légèrement plus âgée que lui, Wynafryd avait, contrairement à Robb, bien connu le Nord avant de se rendre à Port-Réal où il l'avait rencontrée. Elle était donc en quelque sorte son intermédiaire avec ses propres origines, et ils avaient passé de nombreuses heures à converser sur le sujet, sur l'histoire des familles nordiennes, la vie dans les différentes villes de la région, sur la situation politique entre Winterfell et la Couronne...Au delà de conversations factuelles, Robb avait eu le temps de considérer la belle Manderly comme l'une de ses plus proches amies.

Cependant, il ne pouvait s'empêcher de ressentir à son encontre un aperçu de la crainte qu'il vivait par avance à l'idée de retourner dans le Nord: D'un point de vue politique, il était son futur suzerain, mais d'un point de vue personnel, elle lui avait appris une bonne partie de ce qu'il savait à l'heure actuelle. Cette relation avec Wynafryd était la parfaite expression de toute l'ambiguîté de la personnalité de Robb Stark.

Quoi qu'il en soit, il était toujours ravi de voir son amie Nordienne, et il lui arrivait d'ailleurs souvent comme aujourd'hui d'arriver un peu en avance quand ils devaient se rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4385
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Dim 5 Mar - 17:41

En arrivant au Donjon Rouge une lune plus tôt, Wynafryd avait été agréablement surprise de découvrir que les jardins possédaient un barral. Dans cette ville où les Sept étaient priés depuis si longtemps à présent, elle ne s’y était pas attendue. Elle avait trouvé du réconfort dans cette découverte. Le barral était bien différent de celui qui existait à Châteauneuf, ne serait-ce que par l’environnement et le climat, mais il conservait ce quelque chose de familier qui rassurait la jeune nordienne. Même si les Manderly priaient également les Sept, de part leurs origines biefoises, Wynafryd avait toujours été fascinée par les croyances des Anciens Dieux. C’était d’ailleurs son amie Dacey Mormont qui lui avait appris les choses les plus importantes à leur propos. Il y avait avec les Anciens Dieux, quelque chose que la Manderly trouvait plus naturel, plus simple et plus harmonieux, là où tout semblait plus défini et plus stricte chez les Sept. Mais elle les priait encore, et plus encore depuis son arrivée à Port-Real, même si son coeur était aux Anciens. Elle avait eu aussi l’agréable surprise de constater que ce lieu était cher à Robb Stark.

Depuis que son grand-père lui avait appris son départ pour la capitale, Wynafryd avait eu le temps d’imaginer toutes sortes de scénarios. Différents physiques, différents caractères, différentes issues possible à leur rencontre, différentes stratégies et attitudes qu’elle pourrait adopter pour capter son intérêt et lui plaire. Mais finalement, après une lune au Donjon-Rouge, les choses n’étaient plus comme elle les avait imaginées au préalable. Même si elle s’était attendu à trouver un garçon au physique agréable, compte tenu de ce qu’elle avait pu voir d’Eddard et Catelyn lors de ses différentes visites à Winterfell, elle avait tout de même était surprise par la beauté du jeune loup. De même, il s’était comporté d’une manière des plus agréables avec elle, enthousiaste à l’idée de passer du temps avec elle pour en apprendre plus sur le Nord, leur rapprochement s’était finalement fait le plus naturellement. Wynafryd avait oublié tous les calculs qu’elle avait initialement prévu et avait laissé parler son coeur. Au fur et à mesure de leurs conversations, elle avait trouvé le jeune homme particulièrement touchant. Elle avait décelé quelque chose chez lui. Et en vivant jour après jour au Donjon Rouge, elle commençait à toucher du doigt ce qu’il vivait depuis quinze années à présent. Elle se mettait à sa place et comprenait son amitié pour le Prince Aegon, tout comme son envie de connaître sa famille et ses origines. La Manderly avait du mal à s’imaginer avoir grandi ailleurs qu’à Blancport, avoir reçu des enseignements autres que ceux que son grand-père lui avait donné. Elle était persuadée qu’elle se serait sentie à moitié vide dans un tel cas. Alors elle voulait l’aider comme elle le pouvait à combler ces manques, petit à petit. Parce qu’elle le pouvait et qu’elle en avait envie. Parce qu’elle le devait. Les Manderly n’oubliaient pas la Promesse, ils ne l’oublieraient jamais.

Comme assez régulièrement, les pas de la jeune nordienne la guidèrent jusqu’au barral du Donjon-Rouge où Robb Stark l’attendait probablement déjà. Elle marchait d’un pas gracieux, la stature droite. Ses yeux avaient du mal à se détacher du rivage lorsqu’elle pouvait l’apercevoir. Elle ne se lassait pas de cette vue et était prête à parier que ça n’arriverait certainement jamais. Elle saluait poliment les petits groupes dont elle croisait la route. Elle commençait à reconnaître certains visages et certaines associations de personnes, mais beaucoup restaient encore des inconnus pour elle. Au fur et à mesure qu’elle approchait du barral, les gens se faisaient moins nombreux. Ça n’était pas l’endroit où les gens de la cour se rendaient. Elle ne vit pas Robb en premier mais Vent Gris. Elle s’immobilisa un instant, impressionnée par l’animal. Il n’avait guère montré d’agressivité à son égard jusqu’alors, mais la jeune Manderly restait toujours méfiante en sa présence. C’était un bel animal, fascinant par sa carrure et son origine, mais elle n’oubliait pas qu’il n’en restait pas moins un animal sauvage, même s’il semblait partager un lien tout particulier avec son maître. “Salut toi.” souffla-t-elle doucement en continuant d'avancer C’était sa façon de lui montrer qu’elle n’avait aucune mauvaise intention envers Robb. Comme Vent Gris ne semblait pas s’offusquer de sa présence, Wynafryd continua sa progression et c’est alors qu’elle le vit, assis face à l’arbre coeur, les yeux rivés sur les larmes sanglantes. Elle continua de s’approcher doucement et pris place à côté de lui. “Robb.” le salua-t-elle poliment en inclinant la tête et en lui offrant un doux sourire.



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 838
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Dim 5 Mar - 19:47

Avant de voir Wynafryd, Robb la sentit. Plus précisément, il sentit l'infime déplacement d'air provoqué par sa robe jusque avant qu'elle se s'asseye à ses côtés. Il tourna tout de suite la tête dans sa direction, admirant son sourire tandis qu'elle inclinait la tête dans sa direction.

Robb laissa le silence planer pendant une seconde qui sembla pour lui durer une petite éternité. La vue de Wynafryd Manderly ne cessait de lui procurer une sorte de douce joie qui ne pouvait pas complètement s'expliquer par le seul plaisir de rencontrer une compatriote Nordienne. La présence d'Aegon avait permis à Robb de toujours avoir un ami de son âge, quelqu'un avec qui il avait beaucoup pu partager de cette enfance loin du Nord. Mais le Prince n'en demeurait pas moins un Dragon, dans son total élément que ce soit à Peyredragon ou à Port-Réal, au sein de la famille royale -sa famille- et de la Cour.

-Lady Wynafryd -il accompagna son salut d'un signe de tête tout comme elle-. C'est toujours un plaisir de vous voir.

Et Robb ne pouvait cacher son plaisir en sachant que la jeune Nordienne était ici en position de dame de compagnie de la Princesse Rhaenis, et que par conséquent elle resterait au moins quelques temps à Port-Réal. Voilà qui leur laisserait encore l'occasion de quelques conversations à l'ombre de l'arbre-coeur.

-Vous êtes-vous habituée à Port-Réal? J'ai cru comprendre que cette ville pouvait sembler...Quelque peu déroutante, d'autant plus pour une jeune femme du Nord. Cela doit être bien différent de Blancport, n'est-ce-pas?

La jeune Manderly avait déjà eu l'occasion d'évoquer Blancport pour lui. Une cité vaste et riche, plus important port du Nord, ouvert notamment sur Essos. Robb appréciait la mer, mais espérait un jour voir l'océan tel que le Nord la voyait, et non plus comme la calme baie de la Néra.

-Appréciez vous votre service auprès de la Princesse Rhaenis? Vous devez apprendre beaucoup de choses à son contact je suppose.

Il n'y avait bien sûr pas la moindre dépréciation dans cette phrase, seulement la constation de ce qu'il avait lui-même expérimenté dans sa jeunesse: Grandir dans le Donjon Rouge auprès de la famille royale lui avait permis de comprendre la complexité des jeux de pouvoir qui pouvaient avoir lieu dans ces couloirs, apprentissage qui n'aurait pu se faire sans doute nulle part ailleurs. Il connaissait de son père Gouverneur du Nord la droiture et l'exigeance d'esprit, autant de qualités qui devaient laisser peu de place pour les conspirations à Winterfell. S'il savait que tout cela était peu Nordien, le jeune Loup pensait toutefois que ces connaissances lui seraient parfaitement utiles quand il rentrerait chez lui, pour permettre des relations plus précises avec la Couronne.

Enfin, s'il rentrait chez lui, devrait plutôt penser Robb. Après tout, si la succession lui garantissait de prendre la place de son père, il n'ignorait pas que les Nordiens valorisaient la bravour et la compétence, qualités dont ils ne savaient pas si le Jeune Loup était pourvu. Mais là on touchait à certaines de ses plus profondes craintes, son déchirement personnel et son inquiétude sur le fait d'être un Loup ou un Dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4385
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Lun 6 Mar - 15:44

Wynafryd n’avait pas cherché à surprendre Robb en étant silencieuse, simplement à ne pas le couper dans sa réflexion. Elle savait que sous ses pas craquer quelques branchages secs, même les plis de sa robe provoquaient des petits bruits de frottements. Quelques secondes après qu’elle ait pris place à ses côtés, il avait tourné la tête vers elle pour la saluer à son tour, non sans oublier de préciser qu’il trouvait toujours aussi agréable de passer du temps en sa compagnie. Le sourire chaleureux qu’elle lui avait offert en le saluant s’accentua alors, laissant entrevoir ses dents blanches. “C’est un plaisir partagé, soyez-en certain.” Elle baissa un instant le visage, fixant ses pieds quelques secondes. Elle l’avait dit sans aucun sous-entendu particulier, ça n’était pas un propos qu’elle avait calculé pour avoir un autre sens. Et pourtant, il lui semblait, aussitôt après avoir prononcé ces mots, qu’ils pouvaient être interprété différemment.

Robb l’interrogea ensuite sur sa vision de Port-Real, comparant la capitale à la ville d’origine de la Manderly. “Je commence à m’y habituer doucement, mais Port-Real est une ville unique en son genre qui ne ressemble à rien de ce que j’ai pu connaitre jusqu’à présent. Ni dans le Nord, ni lorsque je me suis rendue dans le Bief.” Les courtes fiançailles qui avaient existé entre Wynafryd et Willos Tyrell n’étaient pas secrètes. “On a l’impression d’observer une fourmilière, ça s’active dans tous les sens, ça ne semble jamais s’arrêter. Et pourtant, j’ai grandi dans une ville portuaire aussi, où des bateaux pouvaient arriver à toute heure, et de tous genres d’horizons. Mais non, rien de comparable à Port-Real. Et puis le climat change beaucoup la donne également.”

La jolie brune hésita une seconde, ayant peur de blesser le jeune loup avec sa question, mais elle lui démangeait la langue. Il lui semblait que l’affinité qui s’était développé entre eux était suffisamment importante pour que le Stark daigne bien lui répondre sans se sentir offensé, qu’il veuille bien partager avec elle cette souffrance qui était sienne au quotidien et qui faisait partie de lui. “Lorsque vous retournerez dans le Nord, qu’est-ce qui vous manquera le plus à Port-Real à votre avis ? Comme lieu ou comme personne ?” Personne ne savait encore quand ce retour serait d’actualité, cela ne dépendait que du Roi Rhaegar lui même et peut-être des actualités politiques. Mais cela arriverait forcément un jour, il était le fils aîné d’Eddard Stark, son héritier, le futur suzerain du Nord.

Robb l’interrogea ensuite sur son activité aux côtés de la princesse, supposant qu’elle apprenait beaucoup de choses. Wynafryd pencha légèrement la tête, le temps de réfléchir aux propos que venait d’évoquer son ami nordien. Elle répondit en hésitant. “C’est un honneur de servir la Princesse Rhaenys, j’ai découvert une jeune femme remarquable. Pour l’apprentissage, oui et non.” Elle rit doucement. “C’est étrange à expliquer, mais mon grand-père, le Seigneur de Blancport, m’a appris déjà énormément de choses. Mais jusqu’alors c’était plutôt restait à l’état de théorie. J’ai bien appris mes leçons d’histoire, sur les maisons, de savoir vivre et même de danse. Mais c’est en venant ici aux côtés de Rhaenys que tout ce que j’avais entendu a pris vie et couleurs.” Elle s’arrêta une nouvelle fois pour laisser échapper un nouvel éclat de rire. “J’imagine que je ré-apprends différemment ce que je savais déjà. Mais c’est très enrichissant, je ne regrette pas une seule seconde que mon grand-père ait tenu à me faire venir à la cour.” Elle avait eu la chance d’avoir un choix, ce que Robb n’avait pas eu, mais il lui avait plutôt semblait d’une nature optimiste, à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Même si être élevé par les dragons n’était certainement pas l’enfance dont il avait rêvé, il semblait en avoir tiré tous les profits qu’il pouvait, plutôt que de se morfondre sur sa situation. C’était un tempérament que Wynafryd admirait chez le jeune homme.



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 838
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Lun 6 Mar - 18:41

Wynafryd semblait elle aussi contente de voir Robb, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Ce dernier n'ayant pas eu le loisir de côtoyer beaucoup de Nordiens au cours de sa vie, se savoir apprécié par une compatriote était une joie telle qu'il n'en avait pas encore connu. Mais il savait à quel point Port-Réal était surprenante, et c'est pour ça qu'il s'en interrogea auprès d'elle.

Il hocha la tête tandis qu'il écouta la réponse de l'héritière des Manderly. Il comprenait assez bien cette description en termes de fourmilière, Port-Réal semblait ne jamais s'arrêter, ne jamais dormir. Robb avait toujours vécu entre ces murs, donc cela lui semblait sans doute moins surprenant qu'à la jeune femme, mais cette ville n'en demeurait pas moins objectivement quelque chose d'unique au sein des Sept Couronnes. Même en comparaison du Bief, que Wynafryd avait brièvement connu au gré de fiançailles qui n'avaient pas duré, Port-Réal n'était semblable à rien d'autre.

Il allait renchérir sur cet sujet quand Wynafryd enchaîna sur une autre propos, une question pour le moins personnelle, à propos de ce qui lui manquerait quand il rentrerait chez lui, loin de cette cité.
Assez surpris par cette question, Robb regarda la jeune dame de compagnie dans les yeux, incapable de répondre pendant quelques secondes. Conservant le silence, il leva les yeux vers les branches de l'arbre-coeur pour tenter de mettre ses idées en place avant d'ébaucher une réponse.

-Et bien...J'ai grandi ici, ce serait donc mentir que dire que rien ne me manquera. Les Targaryen se sont toujours comportés très correctement avec moi, le Prince Aegon tout particulièrement, que je considère comme mon plus vieil ami.

Robb marqua ici une infime pause. Il était certain que le Prince de Peyredragon serait la personne qui lui manquerait plus au moment de son départ, et sans doute la seule d'ailleurs.

-Mais à part lui...J'ai toujours été considéré comme un étranger en ces murs, je pense donc que c'est en étranger que je repartirai. La question étant de savoir si c'est en étranger ou non que je serai accueilli chez moi.

C'est avec un petit rire nerveux que Robb conclut sa dernière phrase pour ne pas avoir l'air de parler de tout ceci trop sérieusement, tandis qu'il se passait la main sur la nuque d'un air gêné. Robb n'ignorait pas à quel point les Nordiens valorisaient la bravoure, la compétence et surtout les connaissances des spécificités de leur région, si différente du reste des Sept Couronnes. Certes il portait le nom de Stark, mais cela ne représentait nullement un chèque en blanc pour gouverner à sa guise.

A ce moment, l'héritière de Blancport choisit de lui parler de son service auprès de la Princesse Rhaenis, dont elle semblait heureuse. Pourtant, contrairement à ce que pensait le Jeune Loup, elle lui dit ne pas tant apprendre à son contact que découvrir à la lumière de la réalité les enseignements qu'elle avait reçu de son grand père. Robb eut un petit sourire à cette évocation. Durant quelques instants il lui était sorti de l'esprit à quel point la famille Manderly était constituée de figures fortes, comme le père de la jeune femme ou encore son grand-père, celui que le Nord surnommait le Triton. Après tout, elle avait appris avec certains des plus grands. Avec un petit sourire en coin, Robb nota dans un coin de sa tête de plus jamais sous-estimer Wynafryd Manderly. Elle était dotée d'armes dont à coup sûr il ne savait rien.

-Il est vrai que votre grand-père est une immense figure du Nord, apprendre à ses côtés a du être particulièrement instructif. Cela vous donne la chance ici de ne pas arriver comme la jeune femme inexpérimentée que l'on pourrait imaginer, mais comme une joueuse à part entière. Profitez de cet avantage pour agir là où on ne vous attend, quels que soient vos objectifs.

Robb était parfaitement sincère dans ce qu'il disait. Wynafryd, en tant que personne apparemment "inexpérimentée" dans les jeux de pouvoirs du Donjon Rouge, ne serait pas forcément considérée comme une menace par ses potentiels ennemis, ce qui lui permettrait d'agir dans l'ombre. Il eut d'ailleurs un léger rire, sans aucune méchanceté, alors qu'il reprenait:

-Voilà que je parle de vous comme d'une espionne! Non bien évidemment j'ignore vos espoirs et vos aspirations. D'ailleurs Lady Wynafryd, dites moi donc, quels sont vos objectifs? Qu'êtes-vous venue chercher à Port-Réal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4385
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Dim 12 Mar - 21:05

Les deux nordiens s’étaient mis à parler de Port-Real et de ce qu’il pensait de la ville. Même si Wynafryd s’était attendue à être surprise, elle l’avait été plus qu’elle ne l’avait pensé et elle ne s’en cachait guère. La jeune femme avait ensuite osé demander au loup ce qui lui manquerait le plus ici, le jour où il serait amené à découvrir les terres de sa famille. Elle se doutait que cette question était particulièrement sensible, alors elle avait parlé d’une voix douce, puis s’était tue, patientant jusqu’au moment où il voudrait bien partager sa réponse avec elle. Elle l’avait regardé avec une certaine émotion, elle ne pouvait qu’imaginer le tiraillement qu’il vivait au quotidien. La reconnaissance auprès des Targaryens pour l’avoir éduqué et accepté comme un des leurs, et en même temps, cette curiosité et ce sentiment peut-être d’imposture vis à vis des nordiens. Et si lui ne le voyait pas forcément comme ça, il devait probablement craindre que les nordiens le voient comme tel en tout cas. Robb finit par évoquer le Prince Aegon. Wynafryd lui offrit un doux sourire compréhensif. Elle ne l’avait rencontré qu’une seule fois, lorsqu’il était revenu de Peyredragon quelques semaines plus tôt et l’avait trouvé très sympathique. Les deux jeunes hommes avaient le même âge et avaient grandis ensemble, cela créait forcément des liens. Elle avait pu voir le même phénomène entre Jon Snow et Theon Greyjoy, lorsqu’il habitait encore Winterfell, alors qu’à première vue, ils n’avaient rien en commun. Wynafryd s’imagina un instant ne plus pouvoir revoir sa petite soeur Wylla. Les choses avaient beau être compliquées entre elles, elle n’en restait pas moins sa soeur et elle l’aimait profondément. Elles étaient d’ailleurs séparées aussi longtemps depuis la première fois, et ça n’était pas évident tous les jours. Mais c’était encore différent, parce qu’elle savait qu’elle serait amenée à la revoir très prochainement. Mais il en serait probablement différent pour Robb lorsqu’il retournerait dans le Nord, ses visites à Port-Real ne seraient pas régulières et encore moins lorsqu’il aurait repris le rôle de Ned Stark. Et les voyages d’Aegon ne seraient pas plus simples. Il perdrait un immense repère. Lorsque Robb évoqua la situation qu’il devrait affronter lorsqu’il rentrerait sur ses terres, Wynafryd ne put retenir son geste. Elle vint délicatement poser sa main sur l’avant bras du jeune homme en guise de réconfort. “Oui les gens du Nord peuvent sembler bourrus et leur désamour des sudistes est connu de tous. Mais ce sont des personnes honorables, et vous restez un Stark, le fils de Ned, qu’ils aiment tout particulièrement. Si vous marchez dans ses traces, si vous respectez la culture de notre région et montrez qu’elle vous importe sincèrement, vous saurez les convaincre.” Elle fit une petite pause, lui offrant un nouveau sourire. Puis elle ôta sa main et se redressa. “Si vous êtes là-bas, tel que je vous connais ici, il n’y a pas de raison qu’ils n’apprécient pas la personne que j’ai découverte depuis plusieurs semaines. Alors oui cela vous demandera un peu de temps et de faire vos preuves, mais je ne doute pas une seule seconde de l’issue de votre retour. Tout ira bien.” La Manderly ne disait pas seulement cela pour le rassurer, elle le pensait. Alors oui, certaines familles seraient plus réticentes que d’autres et saisiront l’occasion pour contester l’autorité de Ned Stark, mais ça ne serait qu’une minorité. Wynafryd avait été agréablement surprise de découvrir un jeune homme cultivé, voulant bien faire, aussi bien pour Westeros et les Targaryens que pour le Nord et les Stark. Il s’était intéressé à tout ce qu’elle avait bien voulu lui raconter. Pour elle ça ne faisait pas de doute, s’il continuait à se montrer patient et persévérant, les nordiens allaient voir le loup sous les écailles.

Puis la conversation se détourna sur les activités de Wynafryd à la cour aux côtés de la Princesse. Robb avait voulu savoir si la jeune femme apprenait beaucoup de choses, ce à quoi cette dernière avait répondu, qu’il s’agissait plus de redécouvertes, son grand-père l’ayant déjà bien entraînée pour l’exercice. Comme Robb le disait, elle ne pouvait être que fière et heureuse que le seigneur de Blancport ait bien voulu prendre son éducation en mains. “Oui mon grand-père à su me donner quelques armes, si l’on peut parler ainsi. Mais de là à dire que je suis une joueuse, oh non, je ne m’y risquerait pas. Je ne reste qu’une jeune lady d’une riche famille nordienne. Mais on peut néanmoins dire que je ne laisse pas les autres se jouer de moi, du moins j’essaie.” Elle marqua une petite pause. “J’imagine que vous avez développé quelques notions dans ce domaine aussi ? Entouré de dragons et de gens qui veulent tout savoir à leur propos ?”

Le jeune loup finit par lui demander quels étaient ses objectifs et la réelle raison de sa présence à Port-Real. Wynafryd sentit la chaleur lui monter un peu aux joues. Cela avait le mérite d’être franc et cela confortait l’héritière du Triton sur son avis que Robb s’adapterait parfaitement à la vie dans le Nord. “On ne vous a pas appris que les dames ne dévoilaient pas leurs secrets aussi facilement ?” dit-elle d’un air amusé. Elle réfléchit un instant. “Si je vous raconte quelque chose d’aussi personnel à mon propos, vous devrez en faire autant sur votre compte ? Nous avons un accord ?” Un petit sourire amusé et légèrement provocateur était né au coin de sa bouche.



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 838
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Lun 13 Mar - 16:20

Robb avait laissé ses yeux se promener au-dessus d'eux, admirant comment la lumière jouait avec les branches de l'arbre-coeur. Le spectacle était sans doute différent sous le soleil du Nord, et il était impatient de le constater, mais dans l'immédiat, c'était le seul auquel il avait accès. Il saisit délicatement une mince brindille qui était à sa portée et la fit tourner entre ses doigts.
Quoi qu'il en soit, il se sentait bien ici, profitant au maximum de ces rencontres avec la jeune femme du Nord. Il n'était pas sûr de savoir complètement pourquoi, il se sentait aussi à l'aise en sa présence. Le fait qu'elle lui parle de ce qu'il avait toujours eu un besoin si désespéré d'entendre ne pouvait pas tout expliquer.

Le jeune homme en était là de ses réflexions quand il sentit quelque chose sur son avant-bras. Baissant les yeux, il constata que Wynafryd avait posé sa main sur son bras. Incapable de s'en empêcher, le feu lui monta aux joues beaucoup plus que de raison. Pourtant, plutôt que de rester immobile, il ne sait quelle partie de son cerveau prit le contrôle de son corps, et Robb posa délicatement son autre main sur celle de Wynafryd.
A la seconde suivante, tout son corps lui demanda pourquoi il avait pu faire ça, et ses joues rougirent encore plus. Le Nordien avait l'impression d'avoir la subtilité d'un éléphant et de multiplier les maladresses.

Tentant du mieux possible de se reprendre une contenance, Robb écouta avec la plus grand attention la réponse de Wynafryd à ses inquiétudes. Elle ne semblait vouloir se voiler la face et tenter de lui faire croire qu'il serait accueilli à bras ouverts dans le Nord, et le Nordien préférait mille fois cela, surtout dans la mesure où il aurait eu du mal à le croire. Même si en tant qu'enfant, il s'agissait de son espoir le plus fou dans la mesure où il ne savait pas combien de temps il devrait rester et caressait le rêve de rentrer rapidement à Winterfell, il savait à l'heure actuelle qu'il ne s'agissait que d'un mirage qu'il lui fallait abandonner. Qu'importe son nom de Stark, il lui faudrait prouver qu'il méritait la place qui lui était pourtant destinée par la naissance, et gagner ses galons auprès des grandes familles du Nord.

Pourtant, une petite partie de lui ne pouvait s'empêcher de ressentir une pointe de tristesse alors que la dame de compagnie de la Princesse évoquait ce qu'elle semblait considérer comme les conditions nécessaires à son retour. Respecter la culturelle Nordienne, montrer qu'elle lui importe... Wynafryd n'aurait pas formulé autrement cette phrase si elle s'adressait à un prince sudier fantoche venu prendre le contrôle du Nord et à qui il serait nécessaire de donner le change. Robb savait très bien qu'il extrapolait complètement à partir d'une formulation de phrase parfaitement innocente, mais il avait grandi dans un endroit où le Jeu des Trônes se jouait à coup de phrases à double sens et de non-dits, le parfait endroit pour apprendre à se creuser la tête inutilement.

Quoi qu'il en soit, le Nordien était reconnaissant à Wynafryd pour sa gentillesse, et il convenait donc de l'en remercier pour cela. Osant enfin regarder la jeune femme dans les yeux, il eut un sourire et lui dit:

-Je vous remercie pour votre honnêteté ma Lady. J'ai conscience de la difficulté de cette tâche, et je compte bien faire de mon mieux pour me montrer digne du Nord ainsi que du nom que mon père m'a donné.

Peut-être qu'un jour, son individualité et sa personnalité cesseraient de se résumer à cette sensation de déchirement déséquilibré, peut-être qu'un jour il serait plus que ça et pourrait se définir par autre chose que par les conséquences d'une rébellion ayant eu lieu alors qu'il venait tout juste de naître. Mais ce jour n'était pas encore arrivé.

Robb retrouva progressivement sa carnation normale alors que Wynafryd  évoquait l'enseignement de son grand-père ainsi que sa place à Port-Réal. Elle ne semblait pas se définir comme une "joueuse", ainsi qu'avait pu le faire Robb plus tôt, cependant elle avait conscience de l'avantage dont elle disposait. Le jeune Nordien ne pouvait être plus d'accord. Au Donjon Rouge, avoir conscience de soi, de ses atouts et de ses faiblesses et un indispensable pour ne pas perdre. Et au jeu des Trônes, on peut finir rapidement en cas d'échec la tête fichée sur un pieu.
Bien sûr, il ne pensait pas que les ambitions de Wynafryd Mannderly, quelles qu'elles soient, ne la mettent en un tel danger. Cependant, il ne pouvait pas se targuer de la connaître par coeur, et Robb savait également à quel point il pouvait être simultanément insultant et dangereux de sous-estimer quelqu'un, surtout avec le niveau d'intelligence de l'héritière du Triton de Chateauneuf.

-Je suppose que grandir ici m'a apporté des connaissances sur l'équilibre des pouvoirs de la Couronne qu'une enfance à Winterfell ne m'aurait pas permis d'apréhender correctement. Je ne pense vraiment pas que le seigneur mon père laisse la gouvernance du Nord fonctionner comme le ferait le Donjon Rouge. De plus, en tant qu'otage je n'ai jamais été considéré comme une menace immédiate pour qui cherche du pouvoir, ici à Port-Réal. A la rigueur comme une source d'informations potentielle sur la famille royale. J'espère au moins que cette conscience me permettra de traiter avec la Couronne en toute connaissance de cause, si je prends la suite de mon père.

Robb eut une légère grimace quand la jeune femme le réprimanda sur son indiscrétion. Wynafryd avait bien raison, il avait pu paraître extrêmement impoli. Cependant, elle ne semblait pas lui en tenir rigueur, et décidé de lui proposer un accord. La Nordienne était joueuse, et le Jeune Loup lui répondit d'un grand sourire chaleureux et sincère.

-Vous avez raison, les secrets d'une dame sont précieux et doivent donc se mériter en conséquence. Si vous acceptez de m'en dévoiler un, je répondrai à une question, n'importe laquelle. Marché conclu!

Robb sourit encore un peu plus chaleureusement en voyant ce petit air provocateur qui ne faisait qu'embellir Wynafryd, impatient de mieux comprendre ce qu'elle avait derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4385
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Sam 1 Avr - 19:10

Wynafryd faisait de son mieux pour partager son expérience de nordienne avec Robb. Alors c’est certain, elle n’était pas Ned Stark ni même Jon Snow, elle ne pouvait que lui parler de son point de vu de Lady de la Maison Manderly. Mais il ne fallait pas sous-estimer l’importance de cette maison pour le Nord et encore moins leur loyauté envers leur maison suzeraine. Par chance, Wynafryd avait eu l’occasion de séjourner à Winterfell à plusieurs reprises déjà, elle connaissait la plupart des seigneurs du Nord, soit de vue, de plus ou moins loin mais surtout elle savait tout ce que son grand-père lui avait dit sur eux, et cela voulait dire qu’elle en savait beaucoup. Alors évidemment, la jolie brune ne s’était pas rendu aux côtés de son futur suzerain avec un parchemin résumant toutes les informations qu’elle possédait. Non, un compte rendu n’était vraiment pas ce qu’elle recherchait. Peut-être que oui, dans le fond, elle avait cherché à se montrer utile et nécessaire pour le jeune homme. Elle appréciait ces moments qu’ils passaient ensemble, c’était à chaque fois l’occasion d’aborder de nouveaux sujets et de faire plus ample connaissance. Alors pourquoi hâter ces moments quand elle pouvait les faire durer et les prolonger ?

Elle faisait de son mieux pour le rassurer, dès que le sujet apparaissait sur la table, à propos de son retour dans le Nord. Personne ne savait quand il aurait lieu, si ce n’est Rhaegar. Et Wynafryd se demandait si le Roi des Sept Couronnes avait déjà son idée fixée sur la question, où si pour lui, la réponse dépendait du climat du continent et de ses évolutions. Après tout, il lui avait semblé que Ned n’avait pas été pressé de renvoyer Theon sur les Îles de Fer, et pourtant la négociation avait été faite pour pouvoir récupérer son amie Lyra Mormont des griffes d’un affreux Greyjoy, espérant que son retour auprès de son père signifierait un peu plus de paix pour les terres nordiennes face aux pillages fer-nés. Est-ce qu’une situation comparable pouvait être possible entre les Targaryen et les Stark, la Manderly en doutait. Les tensions entre les Targaryens et les Stark n’étaient pas comparables au passif qu’il existait entre tous les nordiens et ces pirates de fer-nés, mais elles ne devaient pas être négligées pour autant aux yeux de la jeune femme. Le souvenir de la mort du Grand Cerf et de la chute de la Truite était encore frais. Rhaegar avait provoqué une guerre civile lorsqu’il avait décidé de kidnapper celle qui avait jadis était la tante de Robb. Les quelques fois où elle avait pu passer du temps dans la même pièce que le Roi, elle avait de son mieux pour l’observer. Elle essayait de l’imaginer quinze ans plus tôt. Il ne semblait plus être l’intrépide jeune homme qu’il avait été autrefois. Probablement pour le mieux, assez de fiançailles avaient été brisées à cette période.

Lorsqu’elle posa sa main sur son bras en guise de réconfort, elle fut amusée de le voir rougir. Parfois, avec sa fine barbe qui recouvrait ses joues, elle en oubliait presque qu’il était plus jeune qu’elle, plus proche en âge de sa petite soeur Wylla, que d’elle. Elle n’était pas bien vieille elle-même, mais c’était durant ces quelques dernières années qu’elle avait appris beaucoup et changé tout autant, ces quelques années qu’il avait de moins. Elle se demanda alors l’espace de quelques secondes quel passif il pouvait avoir avec la gente féminine, elle ne l’avait guère croisé avec une demoiselle en particulier. Elle savait qu’il plaisait à certaines et que d’autres ne daignaient même pas poser les yeux sur lui, sous prétexte qu’il était nordien, sans même chercher à voir ou à connaître le jeune homme. Le fait d’imaginer Robb en position intime avec une femme lui fit monter le rouge aux joues également. Elle détourna le regard vers l’Arbre-Coeur, priant les Anciens Dieux pour que le jeune Stark ne soit pas doté d’un don qui lui permettrait de lire dans ses pensées, sans quoi elle serait mortifiée de gêne. Elle se racla doucement la gorge, cherchant à faire passer cet instant légèrement embarrassant. Puis, elle reconcentra son attention sur le loup, se contentant d'hocher la tête avec un sourire confiant lorsqu’il lui dit qu’il ferait de son mieux pour se montrer à la hauteur de la tâche. Elle lui avait déjà dit qu’elle croyait en lui, elle savait déjà qu’il voulait rendre Eddard fier sans même le connaitre, elle ne pouvait rien ajouter de plus, la balle était dans son camp. “Si je peux vous aider, en quoi que ce soit, n’hésitez surtout pas Robb, ça sera toujours avec grand plaisir.” Voilà simplement ce qu’elle pouvait dire.

La gêne finit par passer au bout de quelques minutes et alors que le sujet déviait sur les jeux de la politique. Wynafryd ne s’était pas cachée d’avoir été préparée à certaines choses par son grand-père, mais elle ne se considérait pas pour autant comme une joueuse. Les choses pouvaient être amenées à changer, mais pour l’instant ça n’était pas le cas, elle n’était qu’une jeune nordienne venue à Port-Real pour servir la princesse. Peut-être que ce simple fait d’être une demoiselle de compagnie faisait d’elle un pion, certains voudraient peut-être l’utiliser pour atteindre la princesse, mais cela faisait-il pour autant d’elle une joueuse ? Il ne lui semblait pas. Elle avait ensuite retourné la question à Robb. La jolie brune avait alors légèrement pivoté, regardant celui qu’elle considérait à présent comme son ami, lui répondre. Alors qu’il lui expliquait en quoi grandir au Donjon Rouge donnait une autre approche de la politique que s’il avait été à Winterfell, elle détaillait discrètement son visage du regard. Avec ses yeux bleus et ses cheveux aux reflets auburns, il ressemblait plus à Catelyn et pourtant, il possédait tout de même certains traits comment avec Eddard. Et il y avait quelque chose dans sa posture qui lui rappelait son suzerain, ce qu’elle trouvait étonnant puisqu’il n’avait pas grandi à ses côtés. Elle se demanda cependant un instant si ça n’était pas son subconscient qui cherchait à tout prix à trouver des points communs avec les Stark, comme pour l’aider à se convaincre qu’il en était digne, parce que c’était ce qu’elle voulait voir. Puis Wynafryd chassa ces pensées de son esprit, écoutant un peu plus attentivement le jeune loup. Elle laissa échapper un petit rire amusé. “Non, il est certain que le fonctionnement du Donjon Rouge et de Winterfell n’ont rien à voir, ça n’est pas là-bas qu’il y a des chuchoteurs et des petits oiseaux dans les couloirs, les nordiens fonctionnent assez différemment sur ce genre de sujet, c’est certain, ils ont plutôt tendance à parler assez ouvertement et assez franchement. Mais on ne peut pas non plus ignorer que le reste du Royaume ne fonctionne pas ainsi, mais plutôt comme dans La Capitale.” C’était donc une bonne chose que Robb sache déjà à quoi s’attendre.

L’atmosphère continua de se détendre entre les deux jeunes gens lorsque la Manderly saisit une opportunité que venait de lui donner Robb pour se montrer un peu plus taquine. Voilà qu’il voulait connaître ses objectifs au Donjon Rouge. Elle lui proposa de bien vouloir lui révéler une partie de ses secrets, s’il en faisait autant, chose qu’il accepta. Wynafryd lui offrit un sourire resplendissant, elle allait donc avoir le droit elle aussi à un secret. Elle se redressa correctement, faisant légèrement rouler ses épaules, comme si elle s’apprêtait à donner un combat, elle se préparait. Elle fixa les branches de l’arbre-coeur un instant, réfléchissant à la meilleure façon de formuler les choses. “Mes objectifs donc ?” Elle émit un petit bruit de réflexion. “Ne pas décevoir mon grand-père.” Elle avait posé son regard dans le sien, avec un air de défi à l’intérieur. Après tout, ses objectifs n’étaient pas vraiment les siens, mais bel et bien ceux de son grand-père qu’elle avait à coeur de satisfaire. Mais elle savait aussi qu’elle ne gagnerait rien à user de la langue de bois avec Robb, et de toute manière, ça n’était pas ce qu’elle voulait dans le fond. “Wyman Manderly a jugé bon pour notre maison que je découvre la princesse Rhaenys Targaryen.” Elle fit une pause, baissant cette fois-ci le regard vers ses mains qu’elle avait à présent posé sur ses genoux. “Mon grand-père s’est également dit qu’il y avait des chances pour que le fils d’Eddard Stark apprécie lui aussi la compagnie d’une nordienne. Après tout, nous sommes extrêmement fidèle à la maison Stark, et nous avons eu différentes alliances pour le moins positives, par le passé.” Elle releva doucement les yeux vers le jeune loup, curieuse de voir s’il saisissait ce qu’elle laissait entendre à demi-mots.

hrp:
 



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 838
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Dim 2 Avr - 11:48

Le soleil continuait sa course dans le ciel, et se trouvait maintenant au dessus de leurs têtes, passant aux travers des arbres du jardin et des branches de l'arbre-coeur avant d'atteindre les deux Nordiens, comme si la végétation brillait de sa propre lumière, douce et diffuse. Robb n'avait jamais été en mesure de considérer Port-Réal comme son foyer, mais dans ce jardin et sous le barral, il pouvait presque se sentir bien. Cela était d'autant plus vrai en présence de Lady Wynafryd, qui semblait dotée de la capacité surnaturelle de rendre beau tout ce qui se trouvait autour d'elle. Le Jeune Loup lui adressa un doux sourire empreint de gratitude quand la lady de Blancport l'assura de son soutien et de son aide s'il en ressentait le besoin. Elle n'était pas arrivée depuis longtemps au Donjon Rouge, et déjà Robb se demandait comment il avait fait pour vivre en ces murs sans elle.

Le sujet dériva de nouveau vers la politique sudière, et Wynafryd eut des paroles rassurantes pour le jeune homme en lui confirmant que Winterfell ne fonctionnait pas de la même façon que le Donjon Rouge. Les Nordiens étaient honnêtes, cela relevait d'une question d'honneur pour eux qui ne pouvaient sans doute pas supporter que leurs motivations puissent être remises en question. Que cela devait être reposant aux yeux de Robb, quand bien même il avait conscience que les connaissances qu'il avait pu acquérir après des années à être considéré comme une personne sans pouvoir, et donc pas comme un danger immédiat pour qui que ce soit, et donc à avoir tout le loisir d'observer et d'écouter, lui seraient utiles par la suite, que ce soit pour traiter avec les Targaryen ou simplement pour garder en tête que les Nordiens avaient beau faire partie intégrante des Sept Couronnes, ils n'en demeuraient pas moins un peuple à part.

Quoi qu'il en soit, la conversation continuait à la fois de se détendre et de se complexifier à mesure que les deux interlocuteurs acceptaient d'abaisser leurs défenses. La jeune femme accepta enfin de lui livrer un peu d'elle-même en lui confiant à quel point il était important pour elle de ne pas décevoir son grand-père. C'était quelque chose que Robb pouvait comprendre, Wyman Manderly semblait avoir beaucoup apporté à sa petite-fille et beaucoup compter sur elle, ici à Port-Réal. Si Wynafryd ne semblait pas se considérer comme une joueuse au sens où voulait l'entendre le Jeune Loup, il était certain pour lui que le Triton était quand à lui un joueur aguerri. La lady n'était sans doute pas un pion pour lui, sans doute plus son bras droit ici dans le Sud. Robb se demanda l'espace d'un instant s'il aurait l'occasion un jour de rencontrer le seigneur de Blancport, qui semblait un grand homme.

Ce dernier avait souhaité que sa petite-fille rencontre la princesse Rhaenys. A n'en pas douter, un lien avec les Targaryen ne pouvait qu'être profitable pour la famille Manderly, tout en permettant à Wynafryd de mettre un pied dans le jeu des Trônes.
C'est alors que sa compagne Nordienne évoqua quelque chose sur lequel s'arrêta Robb. Oui, il était certain que Wyman Manderly avait pensé à lui en envoyant Wynafryd dans le Sud, après tout, il était le futur suzerain du Nord, et si dans l'immédiat il n'avait pas le moindre pouvoir, il n'en demeurait pas moins un allié de poids pour l'avenir.

Cependant, le terme d'"alliances pour le moins positives" laissa le jeune homme perplexe l'espace d'un instant. Il pensait comprendre de quoi il était question, et de toute façon il avait tellement bûché l'histoire des familles Nordiennes dans sa jeunesse que sa mémoire ne lui faisait pas défaut, mais il hésita une seconde sur la marche à suivre. Devait-il rester évasif, ou au contraire évoquer le sujet clairement?

Il réfléchit un instant avant d'être fixé. Il n'avait pas la moindre envie de jouer entièrement en sous-texte, surtout avec son amie Nordienne. Il choisit par conséquent de jouer franc-jeu et d'abattre son jeu d'un seul geste. Il soutint donc le regard que la jeune femme avait relevé vers elle, et demanda d'une voix presque douce.

-Pardonnez ma franchise et peut-être mon incompréhension Lady Wynafryd, mais êtes-vous en train d'évoquer un mariage?

Au fond, ce n'était pas si surprenant. Pour une jeune femme Nordienne, il représentait un bon parti, et pour lui également ce serait profitable d'un pur point de vue politique. Après tout, Robb savait à quel point il serait ardu pour lui de gagner le soutien des familles Nordiennes au moment de son retour. Faire ce retour avec à son bras une jeune Nordienne, petite-fille du lord de Blancport ne pourrait qu'aider à convaincre les réticents qu'il était bien un Loup et pas un Dragon.

Mais un mariage n'était pas qu'une question de politique, mais avant tout une union. Robb voulait-il passer le reste de sa vie au côté de Wynafryd? Pour cela, la réponse était plutôt rapide à trouver. Elle était magnifique, d'une intelligence acérée qui n'avait cessé de ravir le Jeune Loup au cours de leurs différents échanges. Qu'importe qui elle choisirait au final comme époux, elle représentait pour lui une partenaire de vie et une alliée sans pareil.

-Je comprends pourquoi cela serait "pour le moins positif", et de manière réciproque. Vous devenez Dame de Winterfell à la suite de dame ma mère, je gagne le soutien des Manderly et plus d'appui dans le Nord en épousant une femme de chez nous.

Robb marqua une infime pause. Non, il ne pouvait pas en rester à ces seules considérations. Qu'importe les véritables intentions de Wynafryd, ils étaient amis et ne méritait que sa franchise.

-Mais indépendamment de ces considérations qui nous dépassent, serait-ce que quelque chose que vous souhaitez, vous, ma Lady? Devoir vous tenir à mes côtés, malgré toutes les difficultés qui s'annoncent?

Dans un élan franc et non calculé, Robb posa sa main sur celle de Wynafryd, qu'elle avait ramenée sur ses genoux. Sans la lâcher du regard, il demanda, d'une voix si basse qu'elle s'apparentait à un chuchotement:

-Est-ce votre souhait?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4385
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Mer 5 Avr - 19:00

Après une lune à échanger sur les différentes maisons du Nord et sur les légendes de cette même région, il fallait croire que le tour des sujets avaient été fait. Robb avait peu à peu mené la conversation vers des sujets plus sérieux mais surtout plus concret. Maintenant que les bases de confiance avaient été posées entre eux, ils leur étaient possible d’aller au-delà des simples discussions polies. Il n’avait pas fallu longtemps à Wynafryd pour considérer le jeune loup comme un ami. Si elle s’était attendue à trouver une personne qui tenait plus du Dragon compte tenu du contexte dans lequel il avait grandit, elle avait été agréablement surprise de trouver un Stark. Son caractère lui avait immédiatement plu, elle n’avait eu aucunement besoin de se forcer à passer du temps avec lui. Alors oui, ils étaient devenus ami et elle ne voulait pas lui mentir. S’il n’avait pas posé ces questions, elle ne lui aurait probablement pas abordé ces sujets. Même si elle était venue avec un but assez précis à Port-Real, elle s’était retrouvée à vouloir remplir ses missions avec sincérité. Elle ne jouait pas avec Rhaenys et elle ne jouait pas non plus avec Robb. Elle savait que son grand-père la connaissait mieux que quiconque et que dans le fond, il savait qu’elle prendrait les choses à coeur, c’était ainsi qu’il l’avait éduquée. Il n’avait pas fait d’elle une manipulatrice sans états d’âme, il lui avait appris à se servir de ses atouts pour servir ses idéaux, défendre sa famille. Peut-être que Wynafryd tentait de se tromper elle-même en se racontant ce genre de choses, mais oui, elle s’estimait différente des personnes qui mentaient pour nuire ou uniquement pour servir leurs intérêts personnels.

Alors la jolie brune avait tenté subtilement de faire allusion à l’alliance qui avait déjà unie leur deux familles par le passé, avec Myriame Manderly qui était devenue Dame de Winterfell en épousant Rodwell Stark, même si cette union était demeurée sans descendance. Mais évidemment, Wynafryd ne faisait pas simplement allusion au mariage, tout revenait systématiquement à La Promesse. Si les Stark ne les avait pas aidé lorsque les Jardinier les avaient évincé du Bief, leur maison aurait probablement dépéri. Mais les Loups du Nord avait accepté de leur faire confiance, de leur tendre la main, de leur confier des terres importantes, et aujourd’hui, les Manderly et le Nord par extension en profitaient grandement. Oui, leur deux maisons savaient réaliser des alliances profitables. La sirène de Blancport remis nerveusement une mèche de cheveux qui s’était échappée de son épaisse tresse, derrière son oreille. Robb Stark avait saisi le message entre les lignes, et il avait décidé de ne pas continuer ce discours à plusieurs niveaux. Cette réaction nordienne lui tira un petit sourire amusé, mais elle ne le tint guère longtemps, puisque déjà la gêne s’apparait d’elle. Evoquer le mariage qu’elle cherchait à contracter avec lui de la sorte, de but en blanc, cela avait quelque chose de froid, de très règlementaire et même de profiteur, cela ne plaisait pas vraiment à la jeune femme. Elle laissa le silence régner de longues secondes. Il n’y avait eu aucun reproche, aucune animosité dans la voix de Robb. Il aurait pu adopter une telle attitude, persuadé qu’elle n’avait agit avec lui si gentiment que pour ses intérêts personnels. Mais non, sa voix avait été presque… douce. “Je crois bien que oui, c’est bien à une telle union que je fais référence.” Elle avait redressé la tête, assumant ses propos gracieusement. Non, elle n’avait pas à culpabiliser ou à être honteuse. N’importe quelle nordienne tenterait sûrement sa chance avec le fils de Ned Stark, Robb devait s’en douter, ou peut-être même s’y attendre un peu.

Un petit sourire étira doucement les lèvres charnues de la jeune femme. Les quinze années passées au Donjon Rouge avaient fait leur travail sur le loup d’été. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour évoquer les aspects positifs que pouvaient lui apporter une telle union, mais également pour elle. Peut-être avait-il déjà songé à ces aspects là, sans trop d’arrière pensées, lorsqu’il l’avait rencontrée, ou bien même avant. Mais son esprit était lucide, son grand-père Wyman l’apprécierait, elle en était sûre. Elle hocha simplement la tête, il n’y avait rien à rajouter. D’un point de vue simplement stratégique, froid, tout était dit. Ca n’était pas vraiment comme ça que Wynafryd aurait aimé que les choses se déroulent. Bien sûr, elle savait que de tels faits étaient importants et la servirait dans le bon sens, mais un peu idéalement, elle aurait souhaité que ces arguments là, ne fassent que confirmer son envie d’une telle union, qu’ils ne soient qu’une manière de conforter une envie déjà présente. La jeune femme n’était pas naïve, elle savait ce qu’il était des mariages politiques, elle avait été fiancée la première fois alors qu’elle n’avait qu’une dizaine d’années. Les belles histoires d’amour de princes et de chevaliers avec leurs ladys, ça n’était que pour la distraction. Pourtant, elle savait que des couples pouvaient vivre heureux et développer une sincère affection, elle en avait vu plusieurs de ses propres yeux, et ce encore, des années après leur mariage. En rencontrant Robb, en découvrant l’homme qu’il était, elle avait eu envie de croire que les choses pouvaient se faire naturellement, simplement et sincèrement entre eux. Mais il y avait des choses qu’on ne pouvait décider. Peut-être même était-ce l’oeuvre des Anciens Dieux, tentant d’accélérer un peu les choses, la méthode naturelle demandant trop de temps ?

Wynafryd lissa doucement les plis de sa robe en écoutant ce que la pupille du Roi avait à dire. La lueur naïve de la jeune femme vacilla, se ravivant légèrement. Il y avait peut-être de l’espoir ? Il délaissait l’aspect froid d’un tel arrangement, il était curieux de savoir ce qu’elle voulait vraiment. Elle redressa la tête et regarda loin devant elle. “J’ai été élevée pour prendre la relève de mon père, un jour. J’ai été éduquée pour être capable de m’occuper de Blancport et de nos hommes correctement. J’ai déjà dû me préparer à renoncer à cet héritage lorsque nous avons voulu faire la paix avec le Bief, même si cela est demeuré un échec. J’aime ma ville, j’aime mes terres et j’aime ma famille plus que tout. J’aime le Nord tout autant. Et tout les Manderly depuis des générations et des générations sont élevés en ayant connaissance de La Promesse. C’est une dette éternelle.” Elle fit une pause, puis se reprit. “Non, ça n’est plus une dette, c’est simplement de la loyauté et de la dévotion envers votre famille. Quoi qu’il en coûte.” Elle tourna finalement le visage vers l’héritier de Winterfell. “Oui j’ai à coeur d’obéir à mon grand-père et de servir ma famille dignement. Si cela doit passer par un mariage et ma renonciation à mon héritage, je le ferais. Mais si mon grand-père à fait le choix de m’envoyer ici, à vos côtés, plutôt que de négocier les choses directement avec votre père, il y a aussi une raison.” Elle s’était posée la question lorsqu’il lui avait annoncé la première fois sa décision de l’envoyer au Donjon Rouge. Et sur place elle avait compris. “J’ai appris à vous connaître, j’ai appris à voir le loup des neiges au-delà du soleil pesant de la Capitale. J’ai appris à vous voir pour vous, pas votre nom, pas vos origines, pas vos manques, pas votre situation ici auprès des Targaryens. Et je suis encore là jour après jour.” Elle fit une nouvelle pause, baissant légèrement les yeux. “Cela fait tout juste plus d’une lune que nous nous connaissons et pourtant j’ai la prétention de vouloir vous considérer comme mon ami. Quand je vous proposais mon aide, ça n’était pas simplement pas politesse, c’était sincère.” Elle releva soudainement le visage, l’air amusé. “Si je voulais d’un quotidien rempli de broderies et d’autres choses bien ennuyeuses dans le même esprit, cela fait longtemps que mon grand-père m’aurait fait épouser un petit Lord tranquille du coin, pour le plus grand plaisir de mes parents.” Une fois cette idée évoquée, elle n’osa regarder le jeune loup dans les yeux en posant sa question. “Evidemment, il faut que cela soit quelque chose que vous vouliez également… Pas simplement pour les raisons politiques que vous évoquiez tout à l’heure...” Encore une fois, Wynafryd ne s’était jamais préparer à vivre un mariage de passion, mais elle avait toujours un mari qu’elle pourrait apprécier et qui l'apprécierait également à sa juste valeur, elle voulait un partenaire, au sens noble du terme. Elle voulait un mariage heureux et honnête, même si la passion ne devait pas forcément en être à l’origine. Et puis elle avait assez parlé sur le sujet, il était temps qu'elle entende ce qu'il avait à lui répondre.



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 838
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Jeu 6 Avr - 2:35

Robb n'en revenait pas d'en être arrivé à une telle conversation avec la dame Wynafryd. Non pas que le sujet de cet échange soit si étrange entre deux jeunes Nobles du Nord, mais la façon dont elle avait été menée -par lui-même d'ailleurs, la jeune femme n'ayant jusqu'alors fait que des sous-entendus- le désolait. Avoir grandi à Port-Réal ne semblait même pas lui avoir enseigné la courtoisie sudière si décriée dans le Nord, mais qui aurait pu l'aider à faire preuve de plus de délicatesse! Le Jeune Loup s'en serait tapé la tête contre un mur de consternation, et n'osait même pas imaginer ce que devait penser son amie.

Cette dernière avait relevé la tête avec cette fierté qui plaisant tant au jeune Nordien, assumant ses paroles sans aucune honte. Une lady du Sud aurait sans doute rougi et détourné les yeux devant sa franchise, mais Wynafryd n'était vraiment pas une Dame comme les autres. Cela ne déculpabilisait pas pour autant l'otage du Nord qui se maudissait de tant de gaucherie. Robb était pourtant le premier à aimer les histoires qui se finissent bien, à éprouver de la joie à savoir l'amour qui liait ses deux parents malgré les motifs politiques qui les avaient unis en premier lieu. Pourquoi avait-il d'abord évoqué cela avant tout le reste?

Sans doute que, malgré toute ses inclinaisons intérieures, il savait que les Stark vivaient des temps difficiles, et qu'une mauvaise décision de sa part pouvait signifier la ruine de sa famille ainsi que de son nom. De plus, qu'importe combien il appréciait la belle Nordienne, il ne pouvait pas ne pas penser qu'elle s'était d'abord approchée de lui dans un but similaire. Ce n'était pas un reproche que lui ferait le Jeune Loup, certainement pas. Il était un jeune homme impliqué émotionnellement, il faisait simplement de son mieux pour garder la tête froide. Sa famille avait besoin de lui, comptait sur lui.

Quoi qu'il en soit, il n'était pas question de ne rester que sur ces froides considérations. Bien décidé à se rattraper, et sans lâcher les mains de Wynafryd sur ses genoux sans pour autant les tenir trop fort pour lui permettre de se dégager à tout moment, il se leva de sa place pour se placer devant la jeune femme, un genou à terre. Fixant quelque secondes leurs mains tandis qu'il cherchait ses mots, il prit la parole sans oser regarder son amie dans les yeux.

-Ma Lady, j'espère que vous pardonnerez la...froideur avec laquelle je viens de m'adresser à vous sur un sujet qui mérite pourtant toutes les délicatesses. Il semblerait que Port-Réal ait même échoué à m'enseigner la plus élémentaire des courtoisies. *Il émit un léger rire gêné et confus.* Je vous en prie, ne pensez pas que c'est tout ce qui importe à mes yeux. J'ai toujours pensé que ces motifs seraient les seuls qui guideraient mon mariage, et je ne veux que le bien des miens. Je serai plus qu'honorée que vous fassiez partie des miens, ma chère.

Au prix d'un effort qui lui sembla presque surhumain, il parvint à lever les yeux et et poser son regard bleu dans celui de son amie. Celle-ci avait évoqué son héritage et sa position vis-à-vis de celui-ci. Cruel que monde que celui-ci pour les femmes, qui devaient renoncer à tout pour ne venir qu'aider à perpétuer celui d'une autre famille. Certaines femmes parvenaient à échapper à cette fatalité, comme à Dorne où le droit d'aînesse surpassait tout tradition salique, ou parfois dans le Nord, avec l'inoubliable famille Mormont. Robb ne pouvait imaginer ce que c'était que de se voir dépossédée de tout par le simple motif de son genre.

-Je suis prêt à tout et même à donner ma vie pour un héritage que je n'ai même jamais connu ma Lady, comment pourrais-je vous reprocher de tenir au vôtre? Blancport me semble un endroit merveilleux d'après les descriptions que vous m'en avez faites, et je serai le dernier homme à vous reprocher de vouloir le conserver et de rester une Manderly de nom autant que de coeur.

Robb songea un instant à ce qu'avait pu penser dame sa mère en abandonnant son nom de Tully. D'autant plus que ce nom avait totalement disparu, les seules membres de la famille encore en vie étant elle et sa soeur Lysa, portant maintenant le nom de Arryn...Ce monde n'avait décidément pas beaucoup de sens.
Wynafryd avait également parlé du fait que la chose n'avait pas été négociée préalablement et seulement avec son père, comme cela aurait pu se passer. Robb préférait lui aussi que les choses aient été faites ainsi. Il se serait plié à la décision du seigneur son père sans sourciller, mais de cette façon il avait pu faire la connaissance de la jeune femme, qui ne cessait de le fasciner et de le surprendre. Comme il s'en doutait, la Nordienne n'était pas venue à lui vierge de toute intention à son égard, mais qui pouvait la blâmer? Certainement pas Robb, qui ne pensait pas que cela faussait pour autant leur relation suite à cette approche.

Le Jeune Loup laissa planer un nouvel instant de silence, se mordillant légèrement la lèvre inférieure en signe de nervosité intérieure. Rien de tout cela n'était dirigé contre Wynafryd bien évidemment, mais contre lui-même, contre la situation telle qu'elle se présentait et qui lui poussait tous deux à des calculs que Robb aurait souhaité ne pas avoir à faire.

-Vous êtes sans doute la dernière femme au monde que j'imagine brodant dans l'ombre de son mari. Indépendamment de la Promesse et votre famille, ma Lady, vous êtes une personne vive, d'une intelligence rare et -j'ai pu le constater moi-même depuis votre arrivée en ces lieux- une alliée sans failles. N'importe quel hommme en Westeros serait honoré de se tenir à vos côtés. Et si vous choisissiez de reprendre le flambeau de votre famille, elle n'en sortirait que grandie, c'est certain. Vous pouvez penser que je vous dis cela par pur calcul et vous auriez raison de vous méfier. Mais sachez bien, ma Dame, que je suis des plus sincères.

Robb parvint de nouveau à fixer Wynafryd dans les yeux, tenant toujours ses mains avec la même délicatesse pour qu'elle puisse les retirer à tout moment. Il s'était montré plus tôt d'une maladresse affligeante et il était prêt à le reconnaître.

-Je sais que j'ai plus tôt beaucoup parlé des aspects politiques et j'espère que vous me pardonnerez pour ça. Je pense avant tout à ma famille, comme vous-même êtes fidèle aux Manderly, avec d'autant plus d'acuité que cette décision devra être validée par le seigneur mon père, le Roi, le seigneur votre père et sans doute encore la moitié des Sept Couronnes au vu de ma situation. *Robb émit un léger rire désabusé* Mais cela n'enlève à la sincérité de mon plaisir à l'idée de peut-être, un jour, vous appeler "Mon épouse".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4385
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Dim 9 Avr - 19:26

Et voilà que leur rencontre avait pris une tournure pour le moins étrange si on pouvait la qualifier ainsi. Alors qu’elle l’avait rejoint sous les ramages de l’arbre-coeur, Wynafryd ne s’était pas doutée une seule seconde qu’elle se retrouverait avec Robb agenouillé devant elle, ses mains dans les siennes, à évoquer le mariage que son grand-père voulait tant. Ca n’avait pas été une proposition spontanée non. Bien au contraire, le sujet était venu sur la table puisque le jeune loup avait voulu en savoir plus sur les véritables intentions de la jeune Manderly à la cour. Comme la jeune femme n’avait eu aucune envie de lui mentir, elle lui avait alors fait part des prétentions que le Lord de Blancport lui avait partagé avant son départ, lorsqu’il lui avait annoncé son départ pour la capitale auprès du dragon ensoleillé. Mais après avoir abordé le sujet d’un oeil froid et objectif, comme auraient pu le faire des personnes ayant le double voire le triple de leurs âges qui discuteraient de leur descendance, voilà qu’ils commençaient à envisager les choses sous un autre regard. Etait-ce qu’ils voulaient tous deux ? Wynafryd avait tenté de lui expliquer comme elle le pouvait qu’elle n’agissait pas là simplement pour le plaisir de son grand-père. Elle n’allait pas jusqu’à parler d’amour, non. Et c’était probablement pour ça qu’il était si compliqué de lui faire comprendre qu’elle parvenait à voir un futur heureux pour eux, du peu qu’elle connaissait de lui, que sa loyauté serait sans faille s’il acceptait de faire d’elle son épouse. Mais sans pouvoir parler d’une affection passionnée dès aujourd’hui. Robb Stark avait tout pour lui et Wynafryd n’était pas insensible à son charme, mais son grand-père lui avait mieux enseigné que de s’arrêter à ce genre de choses. Le jeune homme était beau et agréable, son esprit était vif déjà à son âge, il souhaitait déjà voir le Nord et le servir dignement avant même d’y avoir posé un pied. Alors peut-être que dans un autre contexte, s’ils s’étaient rencontrés différemment, la jeune femme serait tout de suite tombée sous son charme. Mais son grand-père ne l’avait pas envoyé au Donjon-Rouge pour tomber amoureuse, si jamais il devait y avoir amour, cela devait être dans l’autre sens. Non il l’avait envoyée auprès des Dragons pour l’avenir des Manderly et du Nord, et les besoins du coeur semblaient arriver bien après tout ça. Wynafryd se doutait que c’était en grande partie pour cela qu’elle ne se laissait pas totalement aller dans le domaine des sentiments, elle avait du mal à lâcher totalement prise, bien qu’elle n’était rarement aussi vulnérable que lorsqu’elle passait du temps avec le Stark. Mais elle en était venue à se questionner aussi sur la véritable nature des sentiments du loup à son égard. Ils passaient énormément de temps ensemble, Wynafryd lui parlait de sujet émotionnellement forts pour lui et elle devait probablement être une des rares nordiennes avec qui il avait passé autant de temps depuis sa naissance. Après tout, c’était ce qu’elle avait voulu, c’était ce sur quoi elle avait compté, mais elle ne pouvait ignorer ses choses complètement.

Néanmoins, Wynafryd fut ravie de voir que le jeune homme ne repoussait pas l’idée et qu’au contraire il estimait que cela serait un honneur de la compter parmi les siens. Sous l’émotion, la jeune femme baissa le regard quelques instants, fixant leurs mains entrelacées. Elles sentit ses joues chauffer et imagina que le changement de couleur se faisait également. Alors que toutes leurs rencontres précédentes s’étaient déroulées sans le moindre encombres, les voilà qui se retrouvaient tous les deux plus maladroits l’un que l’autre. Malgré les connaissances qu’ils avaient tout d’eux emmagasiné durant leur éducation, ils ne pouvaient mentir longtemps sur leur âge et leur expérience. Aucun des deux n’avaient passé les vingt ans. Elle craint un instant que ses propos sur son héritage ait mal été interprété par le jeune loup. Elle en avait parlé avec tant de dévotion qu’il semblait maintenant impossible pour elle d’y renoncer, mais ça n’était pas ce qu’elle avait voulu dire. Certes s’ils venaient à s’unir elle ne porterait plus le nom des Manderly et n’aurait jamais à gérer Blancport, mais elle restait dans le Nord, elle n’avait pas à oublier d’où elle venait et qui étaient les siens, au contraire, son devoir envers sa maison et ses origines ne faisaient que s'amplifier de la sorte. Ce qui n’aurait pas été le cas si elle avait épousé Willos Tyrell comme cela avait été prévu à l’origine par son grand-père. Elle soupira doucement et plongea son regard dans le sien, océan contre océan. Un petit sourire étira ses lèvres. “Je ne crois pas que beaucoup de nordiennes seraient assez orgueilleuses pour refuser le nom de Stark.” Il ne fallait pas se voiler la face sur ce sujet, et elle était certaine que Robb en avait bien conscience. “C’est peut-être idiot à dire, et j’espère du moins que cela ne vous semblera pas calculé comme propos mais, je n’aurais pas l’impression de trahir mon héritage et les miens en devenant une des votre si vous l’acceptez. Cela serait évidemment un honneur pour ma part également. Notre famille a toujours eu le plus grand des respects pour les Stark et c’est tout aussi vrai à titre personnel.”

La jeune nordienne émit un petit rire lorsqu’elle entendit son ami confirmer qu’il ne l’imaginait pas broder simplement, dans l’ombre d’un mari. Mais elle arrêta vite de rire lorsque Robb continua de la complimenter sur son esprit. Elle inclina légèrement la tête, émue par ses paroles. Son être fut parcourut d’un frisson imperceptible. Elle n’y avait pas souvent songé, probablement pour ne pas se faire plus peur que nécessaire, mais elle s’imagina alors mariée à une personne qui ne lui reconnaîtrait pas ses atouts. S’imaginer ainsi privée de toute légitimité, de toute voix lui retourna légèrement l’estomac. Quelle frustration pour une femme qui naissait avec un peu d’esprit, il fallait ensuite être sûre de bien tomber. Wynafryd s’estimait parmi les chanceuses et voulait que cela puisse durer. “Avec un tel égard pour les gens de mon sexe, n’importe quelle femme s’estimerait chanceuse de pouvoir vous appeler mon époux, peu importe votre nom et votre héritage.” Elle avait parlé sur un coup de tête et espéra, une fois les mots sortis de sa bouche, qu’ils n’étaient pas trop maladroits et ne froisseraient pas le fils d’Eddard Stark. Ce dernier finit par en revenir aux aspects concrets d’une telle union. Même si tous deux tombaient d’accord, il n’en restait pas moins qu’il leur fallait l’accord non pas simplement de leur chef de maison respective, mais également celle du Roi, compte tenu de la situation dans laquelle se trouvait Robb. Wynafryd fronça doucement les sourcils, son grand-père n’avait rien entendu comme rumeur à ce propos et Eddard ne lui en avait rien dit, c’était pour celui qu’il avait pensé que Wynafryd avait toutes ses chances. “En parlant du Roi… pour l’instant, il ne vous a jamais parlé d’union ? Il n’a jamais mis ce genre de conditions pour envisager votre retour dans les terres nordiennes ?” Cela s’était déjà vu dans l’histoire, un mariage arrangé pour permettre au jeune homme de retourner sur ses terres tout en s’assurant de sa loyauté sur le long terme. Si Rhaegar avait autant d’égard pour le jeune homme qu’on le disait, il verrait probablement les choses comme eux, sur les aspects positifs de cette union, surtout maintenant que Wynafryd était liée à Rhaenys. Mais on n’était jamais à l’abris de mauvaises surprises, une autre leçon que la Manderly avait apprise.



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 838
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Lun 10 Avr - 11:52

Robb et Wynafryd se regardaient maintenant dans les yeux, et la seconde de silence qui s'écoula entre eux semblait durer une éternité pour le Jeune Loup qui n'osait plus rien de dire de peur d'être encore d'une maladresse crasse. Il pouvait pourtant parfois passer pour un charmeur au Donjon Rouge, du moins pour ceux qui se tentaient à l'approcher, avec son sourire enjôleur et sa politesse toujours présente. Et maintenant qu'il devait se comporter dignement et délicatement avec une Lady, il avait la délicatesse d'un pachyderme sous opium!

Cependant la dame de Bancport ne semblait pas lui tenir rancoeur de tant de faux pas, et elle lui sourit en riant du fait que peu de Nordiennes refuseraient le nom de Stark. Le Jeune Loup lui addressa un sourire en retour devant la véracité de cette remarque. Il s'accomoderait de cela, même s'il espérait que leur potentielle union serait basée sur autre chose que son nom. Il gardait souvent à l'esprit l'exemple de ses parents, qui ne se connaissaient absolument pas avant un mariage qui n'avait eu lieu que par nécessité d'alliance entre le Nord et le Conflans. Pourtant, ils vivaient à présent une vie heureuse qui reposait sur plus que leurs noms et leurs familles.
Le Jeune Loup se doutait bien que le cas de ses parents était largement minoritaires sur la pléthore de mariages arrangés qui avaient lieu dans les Sept Couronnes. Mais sa situation et celle de Wynafryd était moins compliquée, après tout, ils se connaissaient déjà, s'appréciaient réciproquement -du moins Robb voulait le croire. La dame de compagnie de la Princesse venait même de le lui avouer à demi mot -à titre personnel-, et même si le Nordien cherchait à conserver la tête froide, cette innocente et implicite remarque éclaira brièvement son visage.

Il se voyait vraiment bien avec la jeune femme à ses côtés. Robb concevait un mariage heureux comme un partenariat solide entre deux personnes, que la passion dévorante qui faisait les histoires galantes soit présente ou non. Le Nordien ne pensait pas que la passion rendait les alliances fragiles, il se disait toutefois qu'elle pouvait naître et mourir à volonté, maintenant, dans dix ans.
L'espace d'un instant le Jeune Loup se projeta dans dix ans. Il imaginait Winterfell, sa famille, ses parents, tout ce à quoi il n'avait jamais eu droit en tant que fils du Lord vaincu. Et maintenant à ce songe déjà bien familier s'ajoutait la jeune femme, devenue Wynafryd Stark. Nul doute qu'elle serait à son aise, après tout elle connaissait déjà les lieux ainsi que sa famille. Nul doute que le tableau était tout à fait plaisant à imaginer.

La jeune femme semblait d'ailleurs apprécier son estime pour la gent féminine, en tout cas suffisamment pour trouver judicieux de l'exprimer à voix haute. Il était vrai que pour beaucoup d'hommes, les femmes n'étaient que des ventres et des noms, des alliances potentielles pour assurer la pérennité de leur propre famille. En tout cas c'était souvent ce qui se passait dans la noblesse. Cependant, au delà de l'incompréhension générale du Nordien pour cette façon de penser, il lui semblait parfaitement impossible de seulement envisager une union de cette façon avec la digne héritière du Triton, dont l'intelligence et la vivacité dépassait sans effort l'esprit de la plupart des hommes. Robb se contenta donc de hausser les épaules avec une vague expression de gêne.

C'est alors que la Nordienne lui demanda s'il connaissait les volontés du Roi à ce propos. Sachant que la question allait venir, Robb s'y était préparé, mais il n'avait malheureusement pas de réponse convenable à apporter à son amie. Se contente de se relever pour se rasseoir à côté de Wynafrys, il laissa planer quelques secondes de silence avant de reprendre la parole, un peu plus bas que d'ordinaire.

-Le Roi a toujours montré beaucoup d'égards à mon encontre, ma Lady, maisje dois vous avouer...Je n'ai jamais connu la réalité de ses intentions me concernant. Je ne sais rien des conditions sous lesquelles il compte me libérer de mon statut de pupille, ni quand cela est sensé se produire. J'ignore même si sa décision est déjà prise à ce sujet! Alors pour ce qui est d'un éventuel mariage...Mon incapacité à vous répondre est totale. Soyez cependant certaine que je m'en ouvrirai à lui au plus vite, et enverrai un corbeau au seigneur mon père pour obtenir son avis. J'aime à penser que tous deux souhaitent mon bien, cependant je ne sais pas où leurs intérêts conduiront leurs opinions. Je suppose néanmoins que Lord Stark donnera son accord, il vous a après tout déjà rencontrée et n'a pu qu'être impressionné par vous comme je le suis depuis que je vous connais.

Pour ce qu'il s'agissait du Roi...Robb ne pouvait pas dire être suffisamment proche de lui pour savoir ce qu'il penserait d'une telle entreprise. Le souverain des Sept Couronnes pouvait parfois se montrer impénétrable pour qui ne méritait pas le fond de sa pensée. S'il tenait réellement à affirmer comme forte la position des Stark dans le Nord, alors il donnerait peut-être son accord.Si au contraire il voyait avantage d'affaiblir Robb pour empêcher la contrée de se réunir autour de lui...Le Jeune Loup préférait ne pas penser à cette option.



TOGETHER WE ARE STRONG



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4385
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Mer 19 Avr - 15:46

Peu à peu, un accord semblait se dessiner entre les deux jeunes nordiens. Les traits du contrat prenait forme doucement, solennellement. Il ne s’agissait pas de deux amoureux qui poussés par la force de leur amour et de leur passion se promettaient de s’unir envers et contre tous. Il n’était pas non plus question de parents qui obligeaient leurs enfants à prendre un époux ou une épouse sans les interroger au préalable, simplement parce qu’ils savaient mieux qu’eux ce qui était pour bon pour leur maison. Non, Wynafryd Manderly et Robb Stark avaient fait connaissance peu à peu, ils s’étaient bien entendu. Ni l’un ni l’autre ne pouvait nier ou renier les bénéfices qu’ils allaient trouver à une telle union, cela permettrait notamment aux Manderly de gravir un échelon dans le Nord, mais aussi à Robb Stark de détendre l’atmosphère qui l’entourerait lors de son retour, parce qu’il serait aux côtés d’une nordienne respectée.. Et pourtant aucun des deux ne voulaient que leur mariage se résume à ça. La politique serait très probablement le squelette de ce futur mariage, mais ils comptaient l’étoffer d’autre chose au fur et à mesure. L’un comme l’autre voulait un véritable partenaire à ses côtés pour affronter ce qui les attendrait au Nord, pour affronter ce que les Anciens Dieux leur réservaient. Ils avaient vu des couples se former pour des raisons politiques, ce qui n’avaient pas empêcher l’amour et la tendresse de naître entre l’homme et la femme. Voilà ce à quoi ils aspiraient.

Même si Wynafryd et Robb semblaient s’être entendus, ils savaient également qu’ils n’étaient pas les seuls décideurs de leur destin. Pour faire les choses correctement, ils leur faudraient plusieurs accords. A savoir celui de leur famille respective. Pour sa part, Wynafryd savait déjà que son père Wylis se réjouirait d’une telle union pour sa descendance, il serait fier comme un boeuf, bien qu’il tienne plus du buffle avec sa corpulence. La jeune femme osait également penser que Lord Stark ne s’y opposerait pas, plutôt le contraire. Elle n’imaginait pas son grand-père l’envoyer ainsi aux côtés du futur suzerain du Nord, sans avoir un minimum d’assurance concernant le succès d’une telle entreprise. Mais le dernier accord dont ils auraient besoin n’était pas des moindres puisqu’il s’agissait de la maison Targaryen. En tant que pupille du Roi des Sept Couronnes, Robb Stark ne pouvait se soustraire à sa volonté. Rhaegar avait eu en charge l’éducation du jeune loup, mais il en était  de même de son avenir. De son côté, Wynafryd devrait probablement avoir l’accord de sa princesse, mais elle ne l’imaginait pas s’y opposer, surtout si son père disait oui. Mais elle ne connaissait pas assez ce roi pour pronostiquer sa décision sur un tel sujet. Elle interrogea donc Robb pour avoir son avis, et malgré une meilleure connaissance du personnage, il ne semblait pas plus éclairé qu’elle sur les motivations et convictions profondes du Dragon. Wynafryd n’avait pas beaucoup rencontré ce dernier depuis son arrivée au Donjon Rouge. Elle s’était surprise quelques fois à l’épier du regard, à le fixer, cherchant à cerner sa personnalité. Il lui semblait avoir un fossé entre ce qu’elle voyait de lui, cet homme à l’allure noble mais discrète, ce qui n’enlevait en rien son autorité, et tout ce qu’elle savait de lui et de sa jeunesse à l’époque de la Rébellion. Elle avait essayé de l’imaginer en train de kidnapper Lyanna, causant par la même occasion sa perte, mais cela lui avait semblé être un autre homme, une autre époque. Elle avait aussi cherché à déceler les traits de cette folie qu'on disait contagieuse chez les Targaryen et dont Aerys avait violemment souffert. Mais elle n’en avait détecté aucune trace, ni chez le roi, ni chez sa princesse. Alors elle espérait que cette sombre période était derrière eux et que la paix continuerait de perdurer. Il s’agissait bien d’espoir, elle en était consciente, la réalité n’était pas toujours comme on l’espérait, il lui semblait parfois que la paix du royaume était comme une paille extrêment sèche qu’il fallait protéger férocement des moindres étincelles, sans quoi elle menaçait de tout embraser. La Manderly était trop jeune pour se rappeler des civières ramenant les morts auprès de leur famille, mais elle connaissait le filtre qui venait voiler le regard des hommes de sa famille, dès lors qu’ils abordaient ce sujet. Elle espérait que sa future union avec Robb puisse servir à maintenir cette paix et que c’est ainsi que Rhaegar verrait les choses, lui et tous les autres.

La sirène du Nord retira doucement une main que Robb détenait pour la poser par dessus la sienne avec délicatesse. “J’espère que vous dites vrai.” Pas qu’elle pense que le jeune loup lui mentait non, mais elle espérait vraiment que les égards que Rhaegar pouvait avoir à son encontre serait suffisant pour conclure leur arrangement, et qu’il n’avait pas déjà une union avec une vieille momie du sud en tête. Elle lui fit à nouveau un doux sourire, cherchant à le rassurer. “En tout cas, je me répète, mais sachez que je suis là pour vous, quoi qu’il arrive. Si vous souhaitez que je vous accompagne auprès du Roi, je le ferais, tout comme je resterais en retrait si vous jugez qu’il vaut mieux que vous ayez cette discussion en tête à tête.” Elle fit une petite pause avant de reprendre soudainement, comme prise d’une illumination. “Je peux déjà commencer à me renseigner auprès de la Princesse ? Après tout, elle sait peut-être quelque chose… Et de toute manière, il vaut mieux que j’ai officiellement l’accord du Dragon Ensoleillé...” Wynafryd sursauta alors, surprise par Vent Gris qui venait de se redresser pour s’ébrouer. Elle s’amusa à penser qu’ils étaient chanceux que l’animal totem de la maison Stark soit un loup et non pas une autre créature telle qu’un porc-épic, auquel cas, il ne serait pas resté grand chose d’eux. La jeune femme resta quelques secondes à observer l’animal bouger, avant de s’allonger à nouveau. Elle savait que ça n’était pas un simple loup et elle savait également ce qu’il se disait sur eux. “J’imagine que vous savez déjà ce qu’il se dit sur les sombreloups ?” Elle avait doucement redirigé son regard vers Robb, changeant totalement de sujet.



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 838
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   Jeu 20 Avr - 3:08

Quand la jeune femme lui retira sa main, le Nordien crut l'espace d'un instant qu'elle cherchait à s'éloigner d'elle. Il ne le retint nullement, mais imagina avoir une nouvelle fois répondu à sa question avec la maladresse qui semblait le caractériser. Mais la dame de compagnie de la Princesse ne fit en fait que poser sa main sur la sienne, ce qui réchauffa le coeur du Jeune Loup. Il voyait dans ce simple geste l'acceptation de leur potentielle alliance, aussi bien en tant de partenaires politiques qu'en partenaires de vie. Ils avaient des visions similaires de la vie, du mariage. De plus, le fait qu'ils soient tous deux gagnants de cette union rendait cette alliance plus égalitaire que si une jeune femme d'une maison mineure épousait un futur lord suzerain sans rien lui apporter en retour. Ils y gagnaient tous deux en position et en prestige, et cela ne pouvait augurer qu'un mariage pensé sur un pied d'égalité, ce qui ravissait le Nordien. Il adressa donc un sourire à Wynafryd à ce geste.

Tout comme lui, elle espérait qu'il ne se trompait pas sur sa perception de ceux qui décideraient de leur avenir, et notamment le Roi et son père -il n'avait même plus pensé qu'ils leur faudrait également l'approbation de la Princesse Rhaenys que servait Wynafryd. Robb ne pensait pas que son père refuserait, après tout il ferait sans doute les mêmes calculs que lui sur le renforcement de sa position dans le Nord. Et ayant déjà rencontré la jeune femme à Winterfell, il ne pourrait que voir en elle l'alliée que le Jeune Loup avait devant les yeux.
Il n'était cependant pas si certain pour le roi Rhaegar. Robb l'avait dit, il aimait à penser que lui aussi se souciait de son bien. Et puis, pourquoi l'élever aux côtés de son propre fils, le Prince héritier, si ce n'était pas pour en faire par la suite un allié de la Couronne, qui donc aurait besoin de tout le pouvoir accordé par son nom? D'un simple point de vue stratégique, cette union semblait parfaite.
Bien sûr, il était parfaitement posible que son véritable objectif était de faire s'entredéchirer le Nord autour de la question de l'héritier de Winterfell pour le rendre instable et ainsi rendre plus difficile une nouvelle rébellion contre le Trône de Fer...Mais Robb ne pouvait pas imaginer que le Roi pense de cette façon. Le Nord n'était pas par nature belliqueux et révolutionnaire, son peuple était même plutôt du genre à rester dans sa région sans avoir plus de contacts avec les autres contrées, dans une sorte de millénaire gestion autocentrée. La rébellion du Cerf n'avait été suivie par les Nordiens que par le mal qui avait fait à la famille souveraine, l'enlèvement de Lyanna Stark, dame de Winterfell, et le meurtre atroce du Lord et de l'héritier du Nord. Eddard Stark avait reçu le pardon royal, mais au final, n'aurait-ce pas été à la Couronne de demander pardon? Le Nord se souvient.
Par conséquent, provoquer l'instabilité nordienne était sans doute très dangereux pour peu de bénéfices certains. Et, indépendamment de toutes ces considérations politiques, et même s'il n'était pas de son sang, Rhaegar avait eu le louveteau dans les pattes depuis aussi longtemps que son propre fils! Pouvait-il vraiment lui souhaiter du mal?

La lady du Nord tint encore une fois à l'assurer de son soutien, et se proposa même de l'accompagner pour s'entretenir auprès du Roi. Cela sembla à Robb une très bonne idée, et il s'empressa de le dire:

-Je vous remercie ma Lady, je suis sûr que votre présence lors de cet entreveue sera un très grand atout. J'ignore si vous avez eu beaucoup d'occasions de parler à sa Majesté, mais quoi qu'il en soit, en vous voyant de lui-même, il ne pourra qu'admettre vos immenses qualités personnelles, ainsi que les nombreux avantages qu'il a a retirer d'une telle union. Il semble aussi important que vous parliez à la Princesse, je suis certain que vous trouverez les mots justes.

C'est alors que Vent Gris, que Robb n'avait pas revenir vers eux en raison du trouble qui le saisissait depuis quelques temps maintenant malgré son attenton habituelle sur les mouvements de son compagnon, s'ébroua vivement juste à côté d'eux. Cela eut le mérite de détendre le Jeune Loup, à qui un rire échappa brièvement. Le sombreloup lui jetta un bref regard qui pourrait vouloir "Ne te moque pas de moi, humain) avant de se recoucher à leurs pieds comme si de rien n'était. Au moins il semblait avoir adopté Wynafryd pour dormir ainsi aussi près d'elle, et cela ne pouvait être qu'un bon signe.

-Ils sont fidèles...Jusqu'à la mort, et prêt à se battre pour leur clan. Ce n'est pas pour rien que les Stark les ont choisi comme emblème, quand bien même on n'en voit normalement plus au sud du Mur depuis des siècles...
Peut-être allez vous en devenir un aussi ma Lady. Vous serez toujours une sirène, mais vos crocs et vos griffes feront plus mal encore!


Robb dit doucement devant cette métaphore pas des plus adroites il fallait bien l'avouer. Il ne voulait pas dire à Wynafryd qu'elle aurait à abandonner tout ce qu'elle était, comme si un mariage effaçait toute votre vie antérieure. Mais elle ferait désormais également partie de la meute de Winterfell.

Le Jeune Loup se releva, mais avant de lâcher définitivement les mains de Wynafryd en approcha ses lèvres pour y déposer un rapide baiser. Ce n'était pas à proprement parler un baisemain, beaucoup plus codifié et beaucoup trop sudier. C'était un geste infiniment spontané et sincère dont il espérait qu'il n'incommoderait pas la Nordienne.
Il se redressa, tentant que cacher derrière son léger sourire son propre étonnenement devant ce geste, comme s'il se demandait ce qui avait bien pu lui passer par la tête. Il s'inclina de manière beaucoup plus protocolaire avant de dire:

-Je m'en vais de ce pas écrire au seigneur mon père et demander une audience pour nous deux auprès de sa Majesté le Roi. Je vous laisse intercéder en notre faveur auprès de la Princesse, mais je peux venir également avec vous si vous le souhaitez. Je viendrai vous trouver dès que j'ai quelque nouvelle que ce soit. Je vous souhaite une bonne journée ma chère, mon alliée.

Ce terme d'alliée ne revêtait aucun sens purement politique pour le Jeune Loup, qui y voyait plutôt l'idée d'une partenaire de vie et de combat.
Après un dernier sourire, Robb prit congé de sa future fiancée, Vent Gris se décidant à le suivre après un dernier coup d'oeil en direction de la jeune femme. Le coeur pleins de nouvelles inquiétudes, de nouvelles interrogations, mais aussi allégé par des espoirs qu'il n'avait encore jamais connu, il s'en fut vers ses appartements pour écrire au seigneur Stark.

HRP:
 



TOGETHER WE ARE STRONG



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous les ramages de l'arbre-coeur [PV Wynafryd Manderly]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]
» [Port Réal] A l'ombre de l'arbre-coeur [PV Arianne]
» Coeur fléché...
» << Repos sous un arbre >> [PV ; Helena]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: