RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Prochaine MAJ le 28/29 juillet ! Pensez à sauver vos rps si vous voulez rp ce week end là La Dette des Lions (Renly Baratheon) 1960165969
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici La Dette des Lions (Renly Baratheon) 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 La Dette des Lions (Renly Baratheon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

La Dette des Lions (Renly Baratheon) Empty
MessageSujet: La Dette des Lions (Renly Baratheon)   La Dette des Lions (Renly Baratheon) EmptyMar 28 Fév - 12:23

Castral-Roc
An 298 Lune 8


Ser Renly Baratheon,

Peut-être trouvez-vous cela étrange que je m’adresse à vous plutôt qu’à votre frère, mais ayant été récemment de passage à Port-Réal, j’ai pu y croiser Ser Lyle et Ser Merlon Crakehall, tous deux aujourd’hui membres de la Garde Royale. Votre souvenir s’est rappelé à mon esprit en voyant Ser Merlon et je tiens à vous remercier de lui avoir accordé une place dans votre propre garde et d’avoir ainsi honoré ma demande. Ser Merlon est aujourd’hui un homme accompli ayant incorporé l’élite de la chevalerie et je me flatte de penser que ceci n’est pas seulement dû à son caractère et sa loyauté, mais également à ses actes passés en servant avec autant d’honneur et de dévotion l’Ouest que l’Orage.

J’ai récemment été en contact avec Lady Olenna et Lord Mace Tyrell pour affaire et j’ai pu apprendre que vous vous trouvez également en instance de fiançailles avec Lady Margaery Tyrell. Peut-être nos Maisons se verront alors fortement rapprochées par ces liens maritaux, si leurs aboutissements se révèlent positifs.

Je tiens également à vous rappeler la dette que les Lannister de Port-Lannis ont envers votre Maison et l’Orage. Le sauvetage de la cité par votre frère durant la rébellion de Balon Greyjoy nous a protégé d’une défaite sans précédent et aux désastreuses conséquences pour les miens et l’Ouest en général. En cela, vous disposez, vous ainsi que votre frère et les maisons de l’Orage, d’un allié puissant en l’Ouest et en ma personne car, même si je n’approuve guère cet adage circulant de plus en plus sur la Maison Lannister : Un Lannister paie toujours ses dettes et dans l’affaire qui nous concerne et nous lie, cet adage se trouve fort indiqué.

J’espère pouvoir vous compter bientôt parmi nos hôtes à Castral-Roc. Recevez, Ser Renly, mes sincères salutations et amitiés pour votre frère Lord Stannis.

Lord Tywin Lannister
Suzerain des Terres de l’Ouest
Seigneur de Castral-Roc
Bouclier de Port-Lannis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

La Dette des Lions (Renly Baratheon) Empty
MessageSujet: Re: La Dette des Lions (Renly Baratheon)   La Dette des Lions (Renly Baratheon) EmptyJeu 16 Mar - 15:59

Accalmie,
An 298, Lune 8, semaine 4


Lord Tywin Lannister,

Je vous avoue sans détour et avec ma franchise habituelle la surprise qui fut la mienne à la réception de votre lettre, mais loin de me déplaire celle-ci m'a laissé un sourire poli sur le visage. Je me souviens avec émotion de Ser Merlon que vous m'aviez alors demandé de recruter dans ma garde, afin que celui-ci puisse exercer son épée dans des terres qui n'étaient pas les siennes de par sa naissance. Un choix que je n'ai jamais regretté, tant j'ai apprécié la fine lame qu'était et qu'est toujours Ser Merlon. Son courage et sa fougue ont fait honneur à l'Ouest. Le rouge de sa cape n'vait que d'égal l'aspect purpurin du sang de nos ennemis, notamment des quelques rebelles de la région et des voleurs de bas-étage qui gangrènent notre société. Un homme remarquable, et c'était un vrai plaisir de vous rendre ce service. J'aime assez l'idée de savoir qu'un de mes anciens gardes fait aujourd'hui partie de la Garde Royale, un détail certes mais qui prouve la qualité de ma propre garde et de ses cheveliers.

Je peux aisément constater que les rumeurs vont plus vite dans l'ouest du royaume que la syphillis chez les putains des bordels de Port-Réal, et en effet, je ne peux vous cacher être actuellement en instance de fiançailles avec Lady Margaery, des fiançailles dont tout le mérite revient pourtant à mon frère Stannis, qui semble s'inquiéter de mon manque de candeur à trouver une épouse. Peut-être me trouve-t-il un poil encombrant pour vouloir me caser ainsi ,aà moins que ce ne soit pour mon bien comme beaucoup me le disent, je ne le saurais jamais vu le caractère secret de mon frère, mais je vois cette future alliance d'un bon œil, et suis heureux de voir que vous aussi. J'ai également pu entendre dire que votre fille et Ser Loras Tyrell allaient également se fiancer ? Une grande nouvelle pour votre maison, et un rapprochement non négligeable avec la puissante région du Bief.

Je n'oublierai jamais ce dicton Lord Tywin et soyez-en rassurés, jamais nous n'avons fait cela dans un but opportuniste ou autre, non loin de là, les Baratheon défendent toujours leurs alliés contre les pleutres comme ces fer-nés. Il pourrait s'avérer plaisant d'apprendre à nous connaître davantage, sans pour autant passer par mon auguste frère, non pas par crime de lèse-majesté mais par simple accointance. Je n'ai malheureusement pas eu la chance de connaître votre fils aîné, ser Jaime, mais les louanges autour de ses dons de chevalerie m'ont toujours impressionné et en quelque sorte inspiré dans les tournois auxquels je participe. A défaut de porter la parole de mon frère, sachez que vous pouvez compter sur mon soutien et mon amitié en toutes circonstances.

Peut-être pourrions-nous nous rencontrer à l'avenir ? Au détour d'un tournoi peut-être, ou lors des noces de votre fille ou même des miennes ? Sachez en tous les cas que votre amitié me touche et que je vous retourne les meilleurs sentiments.

Ser Renly Baratheon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

La Dette des Lions (Renly Baratheon) Empty
MessageSujet: Re: La Dette des Lions (Renly Baratheon)   La Dette des Lions (Renly Baratheon) EmptyMer 22 Mar - 12:10

Castral-Roc
An 298, Lune 8, Fin de semaine 4

Ser Renly,

Je partage vos sentiments et appréciations sur la personne de Ser Merlon. Son parcours est des plus remarquable et fait honneur tant à l’Ouest et à sa maison, qu’à l’Orage et à la vôtre, ainsi qu’à votre Garde personnelle.

Votre frère Lord Stannis est un homme fort circonspect et réfléchi. Je gage que vos probables fiançailles avec Lady Margaery Tyrell n’ont pas à être vu comme une façon de vous éloigner de lui. Votre rang et votre célibat – et ce malgré votre jeune âge – ne pouvaient que conduire à cette issue. On dit Lady Margaery dotée d’une grande beauté et fort instruite, ce qui fait d’elle une épouse convoitée par bien d’autres Seigneurs et hommes influents de Westeros, sans compter la richesse dont est pourvue la Maison Tyrell.

J’espère que ces fiançailles seront promptement acceptées. L’Orage et le Bief, ainsi que l’Ouest en ressortiront grandis et considérablement renforcés par des liens immuables et puissants car visiblement, vous vous trouvez aussi bien informé que moi. Je suis en effet en instance de départ pour Hautjardin, en vue de négocier les fiançailles entre ma fille, Lady Cersei, et Ser Loras Tyrell. Si cette alliance et la vôtre aboutissent positivement, pensez à la puissance et au poids sans précédent qu’auront Orage, Bief et Ouest…
Vous citez le motif-même qui me conforte dans l’idée que je me fais de votre maison. Droiture et honneur, deux qualités rares mais fortement appréciées par ma personne.

J’entends votre proposition Ser Renly, et vous sais gré des louanges que vous faîtes à propos de feu mon fils, Ser Jaime. Je ne peux vous garantir ma disponibilité en rentrant de mon déplacement dans le Bief, mais si le temps me le permet, je viendrais vous rendre visite à Accalmie. Sachez que vous et les vôtres trouverez toujours à Castral-Roc, Port-Lannis ou dans n’importe quel autre fief de l’Ouest, des hôtes de qualité et un séjour agréable. Si mon déplacement ne peut se faire, nous nous rencontrerons alors probablement lors des noces de ma fille ou des vôtres, auxquelles j’assisterais avec plaisir, ou durant l’un des tournois où j’aurais alors le privilège de vous voir jouter. Vos aptitudes sont connues, même en-dehors des Terres de l’Orage, et je serais curieux de vous voir affronter mon homme de main et garde personnel, Ser Daemon, qui se trouve être une de mes plus fines lames et un jouteur de haute qualité.

Recevez, Ser Renly, mes salutations personnelles ainsi que celles de l’ensemble de la Maison Lannister, envers nos amis et alliés Baratheon d’Accalmie.
Lord Tywin Lannister
Lord Suzerain des Terres de l’Ouest
Seigneur de Castral-Roc
Bouclier de Port-Lannis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

La Dette des Lions (Renly Baratheon) Empty
MessageSujet: Re: La Dette des Lions (Renly Baratheon)   La Dette des Lions (Renly Baratheon) EmptyJeu 4 Mai - 12:29


Accalmie,
An 298, Lune 9, fin de la première semaine


Lord Tywin Lannister,

La participation de Ser Merlon à ma garde a vraiment été un bienfait, permettant l'apport de sang neuf et d'un courage particulier, digne des chevaliers des Terres de l'Ouest je n'en doute pas un instant. Il ne pouvait que mériter son intégration au sein de la Garde royale, ce qui est le plus grand honneur que peut recevoir un homme. Pour sûr, l'avenir de l'Ouest est assuré s'il compte en son rang tant d'hommes de si grande qualité.

Il est vrai que le portrait peint qui m'a été porté de Lady Margaery Tyrell laisse imagine que cette jeune femme est d'une très grande beauté. Nous nous sommes déjà rencontrés elle et moi, mais c'était il y a fort longtemps, alors même qu'elle n'était encore qu'une enfant, à l'époque où son frère ser Loras est rentré à mon service en tant qu'écuyer, il m'est donc impossible de savoir à quoi elle ressemble précisément aujourd'hui. Bien entendu, la décision de mon frère est raisonnée et je ne peux lui enlever cela, ma seule crainte me conduit sur la question de l'entente avec ma probable future épouse. De plus, si elle est aussi belle qu'on le dit, et qu'elle suscite autant de convoitises, j'ai de grandes craintes quant aux prétentions des autres seigneurs envers Lady Margaery. Je ne voudrais pas me retrouver dans une situation délicate ni devoir provoquer en duel un noble pour lequel j'ai le plus profond respect du fait de la beauté d'une dame. J'espère également être à son goût, car notre alliance telle qu'elle est prévue sera un signe fort de rapprochement entre le Bief et l'Orage, tout comme les fiançailles de votre fille Lady Cersei avec ser Loras rapprocheront vos régions respectives. Nos trois régions respectives se renforceront ainsi mutuellement, bien que de vous à moi je pense qu'elles ont toujours constitué les régions les plus puissantes des Sept Couronnes, pour des raisons particulières. L'avenir doré qui semble être promis à nos maisons respectives auront peut-être le mérite de jeter un voile d'oubli sur le passé meurtri que nous partageons, vous-même avec la disparition de votre fils aîné et nous avec celle de feu notre suzerain et frère... Je me doute que ce corbeau mettra plus de temps à vous parvenir du fait de votre déplacement à Hautjardin, vous en serez sûrement déjà revenu quand vous aurez reçu cette lettre, et j'espère de tout cœur que cette visite aura été bénéfique et aura assuré vos positions et prétentions, mais que vous aurez aussi pu profiter des paysages du Bief, qui n'ont certes rien à envier à ceux de l'Ouest mais que je trouve particulièrement rafraîchissant.

Votre amitié et votre générosité me touchent Lord Tywin et je saurai m'en souvenir. Je ne peux que connaître les capacités de joute et de combat de ser Daemon, le Bâtard de la Grâcedieu... Il ne vous en a peut-être point fait état mais j'ai l'humble honneur d'avoir cru en lui dans les premiers et de lui avoir donné sa chance, en l'acceptant dans ma garde personnelle alors que son rang ne l'y prédisposait pas, et que les Dorniens ont toujours été mal vus dans ma région, de par les nombreux conflits frontaliers. J'ai cru en lui, et et j'ai pu estimer ses capacités et ses compétences, nous nous sommes même plusieurs fois entraînés, mais malheureusement un conflit interne m'a amené à le libérer de son engagement envers ma maison. Je suis heureux de constater que ses compétences peuvent profiter à votre maison Lord Tywin, et je ne peux que gager de son potentiel même si vous vous en êtes déjà sûrement rendus compte. Mais l'occasion pourra être donnée de me confronter une nouvelle fois à lui dans un duel amical si les événements nous le permettent. Je vous promets alors de ne point trop l'égratigner, les hommes de confiance sont si durs à trouver...

Veuillez croire, Lord Tywin, en l'assurance de mes salutations les respectueuses,

Ser Renly Baratheon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

La Dette des Lions (Renly Baratheon) Empty
MessageSujet: Re: La Dette des Lions (Renly Baratheon)   La Dette des Lions (Renly Baratheon) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Dette des Lions (Renly Baratheon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vend armure des lions
» The Scarlet Lions
» RICKSIE Canichou noir 12 ans (94)
» LES PAYS AMIS DE DUVALIER
» Le retour du P.E !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: