RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Sam 25 Fév - 16:22

Comme à son habitude, ce fut par les premières lueurs de l'aube se déversant sur le sol de ses appartements du Donjon Rouge que Robb Stark s'éveilla. Il resta un moment étendu, observant comment la lumière mouvante faisait changer les tentures et le sol de marbre de sa chambre. Il finit par se lever, saisissant quelques vêtements tandis qu'il regardait Port-Réal s'écouter sous sa fenêtre. La ville de toutes les contradictions, entre richesse et grande misère, entre faste et puanteur, il n'était pas sûre de s'être un jour habitué à un tel déchirement des sens. pour ce qu'il savait, Winterfell sentait la neige et les feux de cheminée, du moins dans ses rêves.

Chassant ses rêveries, Robb se vêtit. Même si ce n'était pas toujours le plus adapté au climat, le jeune Loup tentait le plus souvent possible de se conformer aux coutumes vestimentaires nordiennes. Non pas qu'il n'aimait pas la mode du Sud, mais il avait la sensation de perdre le peu d'identité qui lui restait chaque fois qu'il s'y conformait, en compagnie du Roi par exemple. Il choisit par conséquent des vêtements tout simples par dessous une veste et en pantalon en couir bouilli, sur lesquels il rajouta une longue cape lui servant de manteau fermée sur son torse par une broche de nacre au sombreloup symbole des Stark.

C'est alors qu'il chaussait ses bottes qu'il entendit un petit gémissement aigu dans un coin de la pièce. L'héritier de Winterfell sourit et s'approcha d'une tenture qu'il écarta, pour y voir Vent Gris baillant. Le sombreloup offert par son père avait déjà bien grandi, et serait bientôt beaucoup trop grand pour être confondu avec un loup ordinaire. C'était d'ailleurs au grand dam des servantes qu'il le gardait à ses côtés dans sa chambre, conscient qu'il devait devenir son ombre ici à Port-Réal. Quoi de mieux pour se rappeler qu'il était certes un otage, mais avant tout un Stark de Winterfell, futur Gouverneur du Nord?

Négligeant toute la nourriture proposée par sa gentille servante, qu'il remercia d'un chalereux sourire, il donna à manger à manger lui-même à Vent-Gris avant de quitter rapidement ses appartements. Il avait prévu de s'entraîner aujourd'hui, et ne voulait pas être en retard. Même s'il avait suivi la plupart de ses entraînements aux armes en compagnie d'Aegon, au sein même du Donjon Rouge, il lui arrivait parfois de sortir en ville pour se perfectionner et profiter d'un peu de liberté.

Malgré le ciel très lumineux, il ne faisait pas encore très chaud, et Robb se félicita d'avoir emmené une cape. C'est cependant d'un pas rapide qu'il rejoignit une place nichée sur le côté du septuaire de Baelor, où un maître d'arme de la couronne donnait régulièrement des cours aux jeunes nobles ouverts au public. Certains d'entre eux lui adressèrent un sourire à son arrivée, d'autres le regardèrent de haut, certains encore l'ignorèrent purement et simplement. Robb était habitué à ces différences de traitement: Il y avait ceux qui l'appréciaient pour ce qu'il était, et ceux qui le méprisaient pour sa position d'otage. Il avait fini par s'y habituer.

Après quelques échauffements, le maître d'arme fit des duos d'entraînement. Le jeune Nordien dégaina son épée, un cadeau du roi Rhaegar lui-même, et échangea quelques passes avec son adversaire, un jeune Dornien qu'il ne connaissait que de vue. Il était souvent reconnu pour ses capacités à l'épée, et il faisait de son mieux pour rester digne simultanément de l'héritage de son père que de celui qui lui avait offert cet enseignement.

-Hey Stark! J'ai envie d'une victoire facile, viens donc par là!

Le concerné se retourna, et vit qu'il avait été interpellé par un quelconque fils de chevalier, qui espérait sans doute se faire une réputation rapide en raillant la disgrâce des Stark lors de la rébellion de Robert Baratheon. Robb ne cilla pas, ce genre de provocation beaucoup trop grossière pour espérer l'atteindre. Sans un mot, il s'approcha de son adversaire, épée au poing, manifestement concentré et calme, tellement concentré qu'il ne vit pas qu'un cercle s'était formé autour d'eux, le maître d'arme semblant toutefois prêt à intervenir si les choses allaient trop loin.

Après quelques passes pas trop agressives, le temps que chacun prenne la température, le fils de chevalier passa à l'attaque. Robb dévia l'attaque sans grande difficulté, déterminé à le laisser faire ses propres erreurs. En effet, son attaquant prit un peu de trop de confiance à le voir rester sur la défensive, grisé par l'idée d'en finir rapidement et s'attirer les vivats de la petit foule.

Robb ne fit qu'un seul mouvement d'attaque. Profitant d'une ouverture facile dans la garde du fils de chevalier sur son dernier assaut, il bondit, l'obligeant à se mettre immédiatement en défense. Quelques échanges plus tard, l'épée du railleur avait volé, ce dernier avait les fesses dans la poussière et la lame de Robb était pointée droit sur sa gorge. Quand il entendit quelques rires venant des spectateurs, le Nordien considéra le combat terminé, il rengaina et rejoignit Vent Gris, pelotonné contre le mur, qui regardait d'un air absent cet étrange cirque. Semblant que cette victoire et le retour de l'attention sur le sombreloup dissuada tout autre assaillant potentiel de se présenter, le maître d'armes repris les rênes, tandiq que Robb rejoignait l'entraînement après avoir gratouillé les oreilles de Vent Gris, cet incident déjà loin dans sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Nymeria Sand & Gudrún.
Messages : 771
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Mer 29 Mar - 1:19

Retrouvailles Nordiennes


Robb & Jon

Jon était, depuis son arrivée, d'une humeur plutôt changeante. Il était déjà d'un naturel taciturne, mais ces moments à Port-Réal n'aidaient pas. Le sang lui montait vite à la tête et il était souvent prise de pulsion un poil violente et exagérée ; Lyarra lui avait dit, il ferait mieux de vite apprendre à contrôler ses pulsions. Mais Lyarra le connaissait et ce n'était pas chose facile pour lui qui avait toujours été un impulsif, il restait un jeune homme qui pensait pouvoir refaire le monde, qu'il pouvait faire la différence.

Ces pulsions arrivaient souvent quand le roi des Sept Couronnes était à proximité, ou lorsqu'il entendait son nom ou quoi que ce soit s'approchant de lui. C'était plus fort que lui, il avait envie de frapper dans quelque chose. Cela lui avait même valu une cicatrice toute fraîche sur le bras, faite lors d'un entraînement au Donjon-Rouge. Il avait fallu un moment d'égarement et son bras avait été légèrement tranché. Et son adversaire avait bien ri. Jon beaucoup moins.

Jon dormait peu ces temps-ci, toujours agité, toujours l'estomac agité, toujours cette boule au ventre qu'il ne saurait décrire, envie de vomir, envie d'hurler. C'était excessif. Trop excessif. Mais il gardait ça en lui, ce secret. Il le devait. Mais un jour, oui, un jour prochain, il parlerait à Rhaegar, il s'en était fait la promesse. Il n'avait pas fais tout ce chemin juste pour voir du paysage.

Non, il avait aussi fais ce chemin pour voir Robb. Il n'aurait pas fais un chemin aussi long dans le simple but de voir Rhaegar, le voyage était long et périlleux et il n'aura pas pris tant de son temps juste pour cette raison, alors qu'on aurait pu avoir besoin de lui au Nord. Robb était depuis trop longtemps loin de chez lui et il avait vu là l'opportunité de mêler des tâches. Robb avait peut-être besoin de soutien moral, qui sait ? Mais là encore, il se trouvait bien dépourvu, comment aller lui parler ? Le roi accepterait-il seulement qu'un fils du Nord vienne voir Robb ? Si cela se trouvait, le roi voulait éviter les contacts entre sa pupille et sa famille du Nord. Mais le fait qu'une petite escorte du Nord se trouve à Port-Réal devait déjà être remonté aux oreilles du roi, non ? On lui avait dis de faire attention à Port-Réal et à ses vipères en tout cas, même s'il n'avait pas voulu l'écouter, il se méfiait déjà de tout le monde en temps normal mais était encore si naïf qu'il ne se rendrait compte de rien.

Quand il était trop angoissé, trop agacé, il prenait son épée d'acier valyrien mange-coeur et allait s'entraîner. Certains utilisaient des armes en bois, mais Jon estimait que les armes en bois étaient pour les enfants ; il n'y avait aucun adrénaline, aucune peur de se faire couper ni même le poids de l'épée. Son épée était légère mais il voulait s'habituer à celle-ci autant que possible. Elle était loin de l'imposante Glace, mais il en était tout de même fier. Il ne prenait pas garde - du moins il essayait de se convaincre qu'il n'entendait rien - aux réflexions comme ; un bâtard du Nord ? Avec une épée en acier valyrien ? cette épée, il le savait fort bien, avait plus de valeur que tout ce qu'il pouvait espérer un jour posséder, en plus de ce qu'il avait déjà.

Arrivant sur un des terrain d'entraînement, il vit toute fois une ribambelle d'hommes, plus que ceux qu'il voit d'habitude. Il devrait attendre son tour, il ne se voyait pas se jeter là-dedans. Il baillait, s'étirait. Il regardait l'action de là où il était, voyant parmi les têtes brunes, une chevelure auburn lui rappelant vaguement la chevelure de lady Catelyn Stark.

Et une fois le massacre terminé, le bâtard de Winterfell s'approchait de l'homme victorieux qui semblait vouloir rejoindre quelqu'un d'autre. Il reconnaîtrait qu'il pouvait faire un adversaire intéressant. Mais ce n'est que lorsque le jeune homme à la chevelure brune-rousse et bouclée s'approchait d'un loup, qu'il comprenait. Prenant son courage à deux mains, Jon continuait son avancée.

Cela ne peut être qu'un loup du Nord. Je les reconnaîtrai parmi tous.

Pour sûr, lui-même en possédait un. Lors d'une chasse, Jon avait trouvé quelque louveteaux affamés près du cadavre de leur mère. Si certains avaient voulus les tuer, Jon avait du forcer la main de son père pour leur sauver la vie. Eddard y avait consenti, si toute fois ils assumaient l'éducation de ces loups et Jon avait accepté ; les loups géants n'étaient-ils pas l'emblème de la maison Stark ? Et il avait hérité de Ghost, le plus faiblard, sans nul doute le petit dernier de la fratrie, tout maigre, blanc et albinos. Il n'hurlait pas, ne geignait pas. Mais ce loup était sien et ils étaient depuis ce jour lié et il ne l'échangerait pour rien au monde. Il reconnaissait le pelage de ce loup face à lui. Il tendait la main vers la bête, qui devait probablement reconnaître son odeur et Jon souriait, il trouvait la présence des bêtes bien plus réconfortante et aisée que celle des hommes et pire encore, celle des femmes.

Il y a quelque lunes de ça, un des loup que j'avais sauvé de la faim, du froid et des autres animaux sauvages, dans les forêts du Nord, a disparu. Je comprends maintenant mieux pourquoi ce loup manquait à l'appel. Père l'avait gardé pour son héritier.

Il lui semblait qu'Eddard avait veillé lui-même sur ce loup pour Robb, il comprenait mieux maintenant la disparition.

Vous devez être l'héritier du Nord.

Lui qui, pourtant, avait un certain sens de l'observation, retrouvait très peu de l'aspect nordien en Robb et n'avait aperçu ses origines qu'avec ce loup, mais les choses s'assemblaient désormais. Il ne pouvait pas en tenir rigueur au jeune homme, après tout, il avait été élevé chez les dragons, il était donc normal que celui-ci ne puisse pas agir comme un pur nordien vivant au Nord et ses traditions.

Je ne me suis pas présenté. Je suis Jon. Jon Snow. Bel entraînement, par ailleurs, bien que cela ressemble quelque peu à du combat du sudier...

Un léger sourire à sa dernière phrase. Il n'avait pas dis ça méchamment en tout cas, mais il voulait au moins voir s'il avait tout de même un peu du nordien ou s'il était purement et simplement le produit de Port-Réal et surtout, des Targaryen.

© DRACARYS



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Mer 29 Mar - 11:21

Robb caressait Vent Gris avec toute l'attention du monde, ce dernier se laissant faire non sans plaisir. Le Nordien songeait qu'il était profondément reconnaissant à son père de lui avoir envoyé ce compagnon, ainsi qu'à Jon de les avoir découverts à Winterfell. Sa vie à Port-Réal lui semblait moins alourdie par la solitude depuis son arrivée. Vent Gris semblait s'être fait au climat pourtant inhabituel pour un sombreloup de la capitale, même si Robb supposait que la chaleur devait quelque peu le rendre somnolent par moment. Il ne pourrait se sentir que mieux quand ils rentreront tous deux chez eux.

C'est alors que le jeune homme entendit une voix dans son dos. Légèrement surpris il se retourna. Vent Gris était encore suffisamment petit pour pouvoir être confondu sans peine avec un loup ordinaire, son interlocuteur ne devait donc pas manquer d'observation, ou bien connaître le Nord.
Robb leva donc les yeux vers l'inconnu, qui tendait la main vers Vent Gris. Il faillit l'en empêcher, le loup n'étant pas souvent amical avec les nouveaux avant qu'il ai pu déterminer qu'ils ne représentaient pas de menace pour lui ou pour son humain. C'est cependant avec surprise qu'il constata que son compagnon lupin semblait apprécier la compagnie du jeune homme, voire même le reconnaître...Comment était-ce possible?

Pour ajouter à la confusion du Nordien, le jeune inconnu lui raconta l'histoire complète de la découverte des Loups à Winterfell. Ce récit n'était sans doute pas un secret, et n'importe qui connaissant le Nord aurait sans doute pu en faire de même, cependant celui-ci en parlait à la première personne, se désignant comme la personne qui avait fait cette découverte.
Le cerveau de Robb semblait marcher au ralenti. Il savait très bien que, au vu de cette histoire, de l'âge de l'inconnu et de son visage, il ne pouvait être qu'une seule personne, mais il semblait qu'il refusait d'y croire, pas après en avoir rêvé pendant tant d'années. Comment aurait-il pu ne pas être au courant? Pourquoi la famille royale ne l'avait-elle pas avertie de son arrivée? Pourquoi se rencontraient-ils par pur hasard dans les rues de Port-Réal? Comment était-ce possible?

Mais le doute n'était pas possible, et son interlocuteur acheva de lever le voile.

Jon.

Jon Snow de Winterfell. Son demi-frère.
Robb en resta coi, incapable de savoir quoi dire. Maudite paralysie, lui qui avait tant de fois imaginé cet instant qu'au moins une centaine de phrases différentes auraient dû lui venir à l'esprit! Mais les mots semblaient le fuir, et Jon continuait de parler sans que lui parvint à ouvrir la bouche.

"Héritier du Nord" voilà une façon bien formelle de nommer un membre de sa famille. Mais le Jeune Loup pouvait le comprendre. Il avait vécu auprès de sa famille, et s'il voulait tout à fait croire que grandir auprès de lady Catelyn, qui n'était pas sa mère naturelle, n'avait pas dû être facile tout le jour, le manque qu'il pouvait ressentir n'était pas le même que le sien.

Heureusement, Jon enchaîna sur une pique concernant son style de combat qui lui permit de reprendre une contenance toute relative. Parvenant enfin à sourire à son frère, Robb dégaina son épée et la tint devant ce dernier, à proximité de sa propre épée. La différence était flagrante. Celle de Jon -en acier valyrien? Pourtant ce n'était pas Glace, pour autant que Robb pouvait en juger-, était belle et d'une exceptionnelle qualité, mais sans les fioritures de la sienne. L'épée du Jeune Loup était un cadeau du Roi Rhaegar, et si les artisans du Donjon Rouge ne pouvaient rivaliser avec n'importe quel acier valyrien, cette arme n'en demeurait pas moins d'une remarquable facture ainsi que d'une grande élégance, avec les fils d'or incrustés dans la garde et la petite sculture au Loup du pommeau que le Roi avait spécialement demandé pour lui. Robb eut un petit sourire en coin, se disant que leurs seuls épées montraient tout ce qui pouvait les séparer, et tout ce qui le séparait de ce qu'il aurait dû toujours être.

-Je m'entraîne dur pour combattre du mieux possible, même si j'ai conscience de ne pas me battre comme je le devrais. J'ai bon espoir de réparer mes lacunes à ce sujet avec le temps.

Robb ponctua la fin de sa phrase en rengainant sa lame. Il regardait fixement Jon, comme s'il cherchait au fin de ses yeux toute l'histoire familiale qu'il aurait dû vivre à ses côtés. Mais il constatait également à quel point ils se ressemblaient peu bien qu'il aient le même âge. Ses cheveux étaient bouclés, de teinte châtain-auburn, alors que ceux de Jon étaient raides et noirs. Ses traits semblait plus durs que ceux de Robb, plus doux. Ce dernier se disait qu'ils ne se seraient sans doute jamais reconnus s'ils s'étaient simplement croisés dans les rues de Port-Réal, sans Vent Gris.

C'est alors que l'évidence le frappa. Son amie Wynafryd, qui avait déjà rencontré les seigneurs ses parents, lui avait dit que sa carrure approchait celle de son père, mais pour le reste -le visage, les traits-, il tenait beaucoup plus de Dame sa mère et du côté Tully. Jon ressemblait infiniment plus à son père que lui-même ne le serait jamais. Qu'importe son nom de famille, son demi-frère serait toujours plus un Stark que lui.

Chassant cette triste évidence, Robb était cependant infiniment heureux d'enfin rencontrer sa famille, malgré l'étrange distance qu'avait pu instaurer Jon dans sa façon de s'adresser à lui. Le Jeune Loup fit un pas en avant et l'étreignit dans une accolade fraternelle. Il ne la fit pas trop durer pour ne pas le mettre mal à l'aise et se détacha rapidement, lui adressant un chaleureux sourire:

-Je suis si heureux de faire enfin votre connaissance, mon frère.

Son frère, oui. Robb pensa à Aegon l'espace d'un fugace instant. Il l'aimait profondément depuis son enfance, mais alors qu'il songeait à tout ce qu'ils avaient partagés, le Nordien ne pouvait s'empêcher que c'est avec Jon qu'il aurait dû connaître tout cela. Pourquoi fallait-il qu'il se rencontrent comme de parfaits étrangers?

-J'ignorais totalement que vous veniez à Port-Réal! Etes-vous arrivé depuis longtemps? Envoyé par Lord Eddard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Nymeria Sand & Gudrún.
Messages : 771
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Lun 29 Mai - 17:43

Retrouvailles Nordiennes


Robb & Jon

La rencontre serait-elle froide ? Seraient-ils distants ? Le loup dégainait son épée devant le Snow et il ne reculait pas, regardant faire le loup du sud avec un sourire amusé sur les lèvres. Réponse à la pique amicale qu'il lui avait lancé, défiait-il Jon ?

Les frères étaient remarquablement différents, leur vies avaient été différentes et si Jon avait été un point jaloux de cette enfance volée, il reconnaîtrait aussi et surtout que l'éducation qu'il avait reçu lui convenait, finalement. Il n'aurait pour rien au monde échangé son éducation, bien qu'il aurait au moins aimé connaître son véritable père. Il avait sûrement sous ses yeux ce qu'il serait devenu en grandissant ici. Jon avait une certaine musculature à force de combattre chaque jour et s'entraîner chaque jour, des épaules carrées, un corps qui, pourtant jeune, était dessiné par les combats - les quelque cicatrices sur ses bras comprises. Robb ne semblait souffrir d'aucune cicatrice - ce qui, en soit, était tant mieux - ni d'aucun réel combat. Avait-il déjà vu la mort de près ? Au Nord, Eddard montrait à ses enfants comment il fallait rendre la justice. Le faisait-on ici ? Qu'avait appris Rhaegar au louveteau ?

Les yeux gris du loup du Nord regardaient attentivement ce loup du Sud, comme pour voir les changements, s'ils étaient perceptible, espérant surtout voir des ressemblances avec les nordiens plus que de différences. Auquel cas son allée au Nord serait fort compliqué. Mais il avait envie de l'aider, comme un instinct de frère viendrait, celui de vouloir aider un frère dans le besoin. Il n'avait de toute évidence jamais choisi de vivre ici à Port-Réal, comme lui n'avait jamais choisi de vivre au Nord, ils avaient du assumer les conséquences des actes de leur pères respectifs.

Il fût surprise par l'accolade de Robb, il ne le snobait pas comme avait pu le faire la princesse Rhaenys. Jon fût d'abord surpris mais il se laissait aller à cette accolade, comme deux frères se retrouvant après des années de séparation, une tape amicale dans le dos de Robb, même, il se laissait aller jusque là.

- Votre ? Inutile de me vouvoyer.

Il le vouvoyait ? Il était un bâtard, pas un quelconque noble. Il était surpris par le vouvoiement maintenant que Robb savait qui était Jon. Soit un bâtard du Nord. Être vouvoyer l'embarrasser presque, dans un autre sens, il n'était pas le premier à le faire. Mais ils étaient frères et que son frère - ou plutôt cousin - le vouvoie le gênait plus qu'autre chose.

- Je suis là depuis peu, soyez rassuré. Je suis venu voir comment vous alliez.

Entre autres, puisqu'il voulait aussi rencontrer son père de sang et s'entretenir avec lui sur un sujet particulier, mais ça, il ne le dirait pas. Ca ne regardait que lui et le roi. Eddard avait consenti à l'y envoyer, Jon avait besoin de régler ses affaires s'il voulait enfin grandir. Jon était convaincu que ça l'apaiserait, que cela donnerait un peu de répit à son âme que savoir d'où il venait et dire ses quatre vérités à celui qui avait kidnapper et violer sa mère pour s'en aller en voleur sans même assumer ce qu'il avait semé sur sa route.

Pour changer de sujet, il montrait le terrain.

- C'est là que vous vous entraînez ? Ils n'ont pas l'air bien costaud. Dur de s'entraîner quand cela n'est qu'un amusement plus qu'un besoin de survie, n'est-ce pas ?

Un brin moqueur, il avait du mal à cacher cette rancoeur, voir ce dégoût pour le Sud, qu'on lui avait tant inculqué. Il pouvait se montrer curieux mais il pouvait aussi se montrer bêtement orgueilleux quand il s'agissait de sa région, l'air de dire ; quel problème peut bien avoir la Couronne ? Un manque de vin ? Un soleil trop chaud ? Non, il ne prenait décidément pas au sérieux les gens du Sud.

- J'avoue être curieux de voir qui est l'héritier du Nord.

Il ne connaissait toute fois pas encore assez Robb pour lui proposer de l'aide, se doutant qu'il pourrait très bien mal réagir, l'air de dire "pourquoi j'aurais besoin de l'aide d'un bâtard ?" comme cela arrivait souvent. Et si Jon envoyait des piques gentillettes, il n'aurait pas assumer des piques sur sa bâtardise. Ce qui en soit était ridicule puisqu'il mettait lui-même en exergue l'éducation sudière de celui qui aurait du être son frère.

- Vous vous plaisiez au Sud ? A Port-Réal ? Ne vous sentez-vous pas trop étrangers à ces gens ?

Etait-il réellement un loup ou non ? C'était ce qu'il cherchait à savoir au travers de ses questions assez maladroite.

© DRACARYS



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Mar 30 Mai - 8:42

Robb avait vraiment craint, l'espace d'un instant, de mettre son frère nouvellement trouvé mal à l'aise en le prenant dans ses bras. Cependant, cela releva pour lui d'une véritable nécessité, comme pour s'assurer de la réalité physique de ce qui se passait aujourd'hui. Il découvrait Jon, le demi-frère avec lequel il aurait du grandir, dont il devrait tout connaître. Et pourtant, ils se regardaient comme des étrangers, se jaugeant et tentant de se percer. Etait-il, lui, le Stark élevé chez les dragons, le Loup que Jon espérait peut-être trouver à Port-Réal? Avec son épée ornementée et ses boucles auburn héritées du Conflans, ressemblait-il seulement au fils d'Eddard Stark?

Il avait tant envie d'assaillir Jon de questions sur sa vie à Winterfell, sur sa vie auprès de sa famille! Son blocage de tantôt était complètement passé, et il devait au contraire se mordre les lèvres pour ne pas étourdir son frère sous ses doutes, ses interrogations, ses demandes de réponses! Il s'écarta donc de Jon après que celui-ci lui eut rendu une amicale tape dans le dos, manifestement ému.
Ce dernier lui demanda de le tutoyer, et Robb se rendit compte qu'il avait peut-être commis une grose erreur. Il avait conservé le vouvoiement car il ne voulait pas sembler excessivement familier ou confiant vis-à-vis de Jon, qui devait souvent être traité avec mépris de part son statut de bâtard. Mais peut-être n'avait-il par ce qu'il croyait être une délicatesse accentué le fossé entre eux déjà béant! Un seconde de confusion passa sur son visage avant que le Jeune Loup ne se reprenne et réponde:

-D'accord, mais alors tutoie-moi aussi, mon frère.

Mais l'otage de la Couronne n'était clairement pas au bout de ses surprises, l'étonnement visible quand Jon lui appris qu'il était venu pour lui. Cela semblait presque trop beau pour être vrai. Avait-il vraiment parcouru toutes les Sept Couronnes pour rendre visite à son frère inconnu, certes futur suzerain mais pupille du Roi avant tout? Il n'osait croire que sa présence soit tant désirée par le sien que le jeune homme ai fait toute cette route. Sans doute avait-il d'autres affaires à régler à Port-Réal et avait-il profité de l'occasion pour découvrir le louveteau qui tenait compagnie au Targaryen. Quoi qu'il en soit, sa sollicitude était bienvenue pour Robb.

Il restait cependant cette distance entre eux deux, et il n'avait jamais eu autant envie de le prendre par le bras, pour l'emmener dans un endroit calme et de l'assommer de questions jusqu'à ce qu'il sache tout de ce frère dont il n'aurait dû rien ignorer. Mais ce qui se dressait entre eux, c'était une vie entière passé l'un de l'autre, une vie passée dans la chaleur de la capitale ou dans le froid du Nord, passée auprès des siens ou chez des étrangers. Etait-ce seulement possible e combler un tel gouffre, même entre des personnes partageant le même sang?

Robb songea l'espace d'une seconde à dame sa mère, Lady Catelyn. Qu'avait-elle pensé quand son époux avait ramené un nouveau-né de la rébellion alors qu'ils allaient devoir laisser leur premier enfant? Comment avait-elle vécu de voir grandir un garçon qui n'était pas d'elle, sorte de preuve que son mari l'avait trahie. Le Nordien n'avait pas de problème avec la bâtardise de Jon en tant que telle, il ne faisait pas partie de ces sudiers qui péroraient sur la pureté de leur sang et l'offense aux Dieux faite par les bâtards. Il était juste difficile pour lui d'imaginer le seigneur son père, que la distance n'avait aidé qu'à idéaliser encore plus, ainsi se comporter alors que sa vie durant il avait été un modèle de droiture. Le Jeune Loup était plus qu'heureux d'avoir un frère, et ne déconsidérerait jamais ce dernier car il porte le nom de Snow et non de Stark. Il s'interrogeait simplement sur les causes et les conséquences de ce fait sur sa famille.

Jon désigna alors le terrain, s'interrogeant sur le sud et sur les capacités au combat de ses habitants. Il semblait considérer que les sudiers ne combattaient vraiment, ils dansaient à la rigueur. Robb ne partageait pas tout à fait son avis. A Port-Réal, il n'y avait certes pas les mêmes menaces sur la vie que sur l'Île aux Ours, cependant cela n'empêchait ceux qui se battaient pour la victoire et non pour le théâtre d'y mettre autant de coeur qu'un Nordien. La différence se trouvait peut-être plus dans la proportion de vrais combattants entre le Sud et le Nord.

-Le combat n'est pas toujours envisagé de la même façon, c'est vrai. Mais on peut trouver un véritable entraînement quand on ne se bat pas pour le sport.

Robb, après tout, ne s'était jamais battu pour sa survie. Il ne se battait cependant pas pour le spectacle pour autant. Il combattait pour son honneur, pour prouver sa valeur, et se préparer aux luttes, plus dures, à venir. En cela, sans doute était-il plus un sudier qu'autre chose pour Jon, qui arborait déjà des cicatrices de bataille. Qu'avait-il vécu de plus que lui? Qu'avait-il vu ou compris qui n'était encore que spéculations pour celui qu'on appelait le Jeune Loup. Jon semblait curieux de savoir qui il était, sudier ou nordien, s'il était un Loup ou un Dragon. Comment le lui reprocher? Du Mur à Moat Cailin, il devait y avoir des personnes pour se poser cette question, comment en vouloir à son propre frère pour cela? Le regard de Robb s'égara l'espace d'une seconde dans le vague, cette simple interrogation ramenant à la surface de sa conscience tant de questions et tant de nuits sans sommeil.

-Je suis à la fois infiniment différent et très semblables à ces gens. Grandir auprès des Targaryen ne m'a sans doute pas permis de devenir le Nordien que j'aurai été à Winterfell. Mais dire que je me plais à Port-Réal...Non, je ne peux dire ça. Pour ces gens, je reste le fils d'un lord vaincu, un moyen de pression, un Loup digne de rires. J'ai passé toute ma vie à tenter de me montrer à la hauteur du nom de notre père, à tenter de montrer aux nobles d'ici qu'être un Loup n'a rien de méprisable. Je n'ai rien connu d'autre de Port-Réal, mais je ne suis pas chez moi pour autant. Je ne fais que compter les jours qui me séparent de mon retour là au j'aurais du toujours être.

Les yeux du Nordien étaient restés dans le vague tandis qu'il répondait à Jon, momentanément incapable de le fixer. Jon devait sans doute rire intérieurement de lui, ce pur Nordien élevé par Eddard Stark découvrant comme héritier un garçon pétri de questions et de doute bien que également de volonté.
Il finit par enfin parvenir à tourner son regard bleu vers celui, gris, de Jon. Ce dernier semblait bien plus apte à régner sur Winterfell que lui, c'était une certitude pour le Jeune Loup.

Mais il n'était cependant pas question d'apparaître aussi faible bien longtemps, même devant son frère, surtout devant son frère. Tentant de se redonner une contenance, il finit par lui lancer:

-Mais tout cela n'est sans doute rien pour toi, n'est-ce-pas? Tu es sans aucun doute un combattant accompli.

Aucune ironie, Robb pensait complètement cette phrase. Entre l'arme d'acier valyrien, la musculature de Jon, les quelque cicatrices qu'il pouvait apercevoir, nul doute que le Nordien pouvait battre à plate couture et sans aucune difficulté les petits fils de chevaliers venus ici pour s'entraîner.



WOLF PRINCE AND MERMAID QUEEN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Nymeria Sand & Gudrún.
Messages : 771
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Dim 25 Juin - 17:34

Retrouvailles Nordiennes


Robb & Jon

Jon eût un pincement au coeur. Mon frère. Robb l'avait appelé mon frère. Jon ne sût quoi dire sur l'instant, tant il était surpris par l'appellation. Brandon et Rickon, tout comme Arya, l'appelaient leur frère, ils avaient vécus ensemble, grandis ensemble, ils étaient comme des frères, n'en déplaise à Catelyn et Sansa. En peu de temps, Robb et Jon avaient déjà cette proximité qu'il pensait pouvoir mettre des années à construire. Ils étaient déjà proches, riaient déjà et Robb avait été jusqu'à le prendre dans ses bras, comme un frère qu'on n'avait vu depuis des années et que l'on retrouvait enfin. Il n'était que peu habitué à cette chaleur humaine et il en était heureux, comme cela lui donnait le vertige. Tout simplement car il ne s'était pas attendu à un rapprochement si rapide. Mais il n'allait pas non plus s'en plaindre.

Robb répondait à ses petites piques sur le combat, Jon se contentait d'acquiescer, bien que peu convaincu parce ce pour quoi ils pouvaient se battre dans le sud. Le Nord était une lutte constante depuis quelque années, il en avait fait les frais, il avait voulu en faire les frais. Il lui confiait ensuite ses ressemblances et différences dans ces lieux. Savait-il combien il allait être compliqué pour lui de retourner au Nord ? Si la Couronne ne lui convenait pas, qu'allait-il en être du Nord ? Les gens ne faisaient pas de cadeaux, il fallait prouver qui on était, ce qu'on valait, un nom ne faisait pas tout. Jon savait bien ce que c'était. Avait-on déjà averti Robb de ça ?

- J'espère que tu sauras trouver ta place au Nord, ta vraie place. Les nordiens ne te feront aucun cadeau eux non plus. Un loup élevé au Sud, qui n'a jamais vu le Nord, élevé par des dragons, tu devras faire bien des efforts pour qu'ils te considèrent comme un vrai loup, un vrai nordien.

Il avait posé une main ferme sur l'épaule de son frère, il l'avait doucement serré.

- Je t'aiderai, si tu veux bien accepter mon aide. Je sais que je ne serai pas le seul à te venir en aide, mais j'aimerais pouvoir t'aider tout de même à ce que tu trouves ta place. Apprendre les véritables coutumes du Nord et non pas ce que les sudiers peuvent t'en dire. Te montrer Winterfell lorsque tu y reviendras, ses secrets et ses habitants.

Comme il aurait aimé qu'on le fasse avec lui dans ces lieux où se trouvait son véritable père. Il aurait aimé qu'on lui présente ces lieux, tout compte faits. Il aurait aimé qu'on lui apprenne tout ceci, là où il aurait du vivre, ce qu'il avait manqué. Juste par curiosité, qu'il s'imagine réellement - lorsque son orgueil n'était pas trop piqué à vif - ce qu'aurait pu être sa vie avec son véritable père. Secret qu'il gardait bien pour lui et qu'il garderait jusqu'à sa rencontre avec ce même père.

Robb parlait du combattant accomplis que Jon devait être et il eût un petit rire. Il était parfois modeste, parfois trop assuré. Mais venant de Robb, il paraissait presque timide sur ses capacités. Il haussait les épaules.

- J'ai appris avec un maître d'armes, j'ai appris sur le tas. J'ai combattu sur l'île aux ours pendant quelque lunes, j'ai fais parti de quelque groupes pour défendre le Nord des sauvageons. Au Sud ils n'y croient pas, de toute façon, pour eux, ça n'importe pas puisqu'ils n'ont jamais été menacés. J'ai gagné quelque cicatrices il est vrai. J'en aurais bien d'autres. Tu en auras sûrement aussi. La vie ici semble calme, en un sens, c'est plaisant à voir. Dans un autre, j'ai l'impression qu'ils ne comprennent pas de quoi la vie est réellement faite. Les nordiens penseront sûrement cela de toi aussi, tant que tu n'auras pas parcouru le Nord et vu ses dangers et ses merveilles.

Il soupirait, puis reprenait.

- Mais tu leur montreras ce que tu as dans le ventre, n'est-ce pas ?

© DRACARYS



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Lun 26 Juin - 6:47

Avoir la possibilité d'échanger de la sorte avec Jon, avec son frère, était si inespérée pour Robb, qu'il peinait à croire à la réalité de la situation. Il avait tant rêvé de ce lointain frère, éloigné de lui de seulement quelques mois mais également d'un continent tout entier, avec qui il aurait du tout partager mais qu'il rencontrait maintenant comme un quasi-étranger. Etait-il seulement possible de créer un véritable lien fraternel dans de telles conditions? Le Jeune Loup espérait que oui, et ferait tout pour que cela arrive, mais...Jon souhaitait-il seulement établir un lien avec lui? Lui-même avait grandi à Winterfell, là où était sa place, auprès de ses frères et de ses soeurs. Oh certes, Rob ne minimisait nullement ce que cela devait être, de naître bâtard, sensation que lui-même ne connaîtrait jamais. Mais que n'aurait-il pas donné pour grandir auprès des siens? Peut-être resteraient-ils à jamais des étrangers l'un pour l'autre, et ces quinze années d'éloignement seraient à jamais perdues.

Jon reprit la parole pour évoquer les difficultés qu'il rencontrerait, à son retour dans le Nord. Il n'en avait jamais rien ignoré, mais l'entendre de la part d'un pur Nordien, de son propre frère qui plus est, était plus douloureux qu'il n'avait pu l'imagine, et il sentit son coeur se serrer dans sa poitrine. Il hocha doucement la tête, l'air sérieux bien que légèrement attristé.

-Je sais bien, Jon. J'ai vécu toute ma vie avec le mépris des gens du Sud pour porter le nom de Stark. Dans le Nord, je serais méprisé pour être un Dragon, pour être l'otage du Roi qui a fait tant de mal aux nôtres. Mais je suis prêt à travailler dur et à montrer par tous les moyens qu'avoir grandi auprès de Rhaegar Targaryen ne me rend pas indigne du nom que notre Père m'a donné.

C'est alors que Jon posa sa main sur son épaule et la serra dans un geste qui émut Robb au delà du raisonnable. Pourquoi était-ce la première fois qu'il ressentait ce genre de choses? Il adressa un léger sourire à son frère qui lui proposa généreusement son aide, et les Anciens Dieux savaient qu'elle ne serait certainement pas de trop. Jon était à n'en pas douter un combattant aguerri, loin des spectacles de combat que l'on voyait le plus souvent à Port-Réal, et plus Nordien que lui-même ne le serait jamais. Son soutien serait sans aucun doute nécessaire et précieux, au vu des épreuves qui l'attendaient. Il savait à quel point il serait difficile pour lui de se faire accepter des vassaux du seigneur son père, même s'il ne pouvait s'empêcher de ressentir avec une brûlante acuité le caractère profondément injuste de ce mépris qu'il vivait depuis si longtemps, et vivrait encore pendant sans doute des années. Mais il ne servait à rien de se lamenter à ce sujet, et cela faisait donc une éternité que Robb gardait ce genre de choses pour lui, se contentant d'ignorer les railleries sur son passage.

-Ton aide me sera précieuse, et je t'en remercie. J'ai conscience de la façon dont je serai perçu: un étranger en ces lieux, rien de plus. Et ton soutien me sera d'une aide immense.

Il ressemblait manifestement plus à Lord Stark que lui-même, avait déjà combattu les sauvageons sur l'Ile aux Ours d'après son impressionnant récit, et Robb ne pouvait s'empêcher de se dire que ça devrait être lui, l'héritier de Winterfell! Jon était le digne héritier Stark bien plus sûrement que lui ne le serait jamais, son seul défaut était de porter le nom de Snow! Mais s'il y avait la moindre possibilité que ce soit Jon qui hérite, pour le bien du Nord, Robb renoncerait-il à son héritage? Le Jeune Loup avait envie de se dire que oui, et que la gouvernance du Nord était ce qui comptait entre tout le reste. La région ne pouvait se permettre la déstabilisation provoquée par le manque de confiance placé dans le futur suzerain.

-Tu as d'ors et déjà une histoire impressionnante, Jon. Tu seras à n'en pas douer un grand guerrier, et valeur semble déjà prouvée. Ce sera à mon tour de prouver ma valeur, tu as raison. Dois-je me montrer conciliant avec les seigneurs du Nord qui me montreront leur scepticisme ou leur mépris, ou au contraire refuser toute remise en question du fait de mon droit sur Winterfell? Comment montrer que je ne suis pas un Dragon? Je me pense ce genre de questions depuis si longtemps.

Mais rencontrer son frère après tant d'années de séparation donnait envie à Robb de lui poser tant de question sur cette vie qu'il avait eu à Winterfell, qui aurait aussi dû être la sienne! Voir Jon, c'était comme faire face à la vie qui aurait dû être la sienne, auprès de sa famille, sans remise en cause de sa capacité à prendre la suite de son père.

-Dis moi..c'était comment, là bas? A Winterfell. C'était comment de grandir avec nos frères et soeurs, avec notre père?

Robb avait volontairement esquivé le nom de sa mère, lady Catelyn. Lui-même ressentait pour cette mère inconnue beaucoup de tendresse, associée à une peur qu'elle ai oublié ce fils exilé dans le Sud, mais il ne voulait pas appuyer plus que nécessaire sur un sujet qui devait être difficile à évoquer pour Jon.



WOLF PRINCE AND MERMAID QUEEN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Nymeria Sand & Gudrún.
Messages : 771
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Mar 4 Juil - 0:53

Retrouvailles Nordiennes


Robb & Jon

Wynafryd lui avait dit que Robb savait déjà tout cela, la difficulté qu'il aurait dans le Nord, mais Jon ne pouvait s'empêcher de le signaler tout de même. On ne pouvait pas en vouloir aux nordiens d'avoir leur tempérament, mais peut-être seront-ils plus ouverts, mais il ne fallait pas non plus se nourrir de trop d'illusions, au risque de chuter violemment. Robb acceptait aussi son aide, prouvant à Jon que, peut-être, Robb voyait bien au delà des titres et des noms, comme un nordien, dans le fond. Robb semblait l'accepter malgré sa bâtardise, Jon n'avait pas besoin de plus.

- Tu ne seras pas rien, tu seras Robb Stark, héritier de Winterfell, héritier du Nord, futur protecteur de celui-ci. Ta famille a hâte de te voir. Bien plus qu'ils ne le laissent paraître, bien plus qu'ils ne le font croire.

Jon le savait bien. Rien ni personne ne pouvait remplacer un fils absent, un fils qu'on savait vivre mais loin, ailleurs, qu'on ne pouvait pas voir et dont on avait très peu de nouvelles. Jon en avait eu si peu qu'il était surpris, agréablement, de voir Robb. Il reconnaissait les cheveux de Catelyn et les airs de celle-ci sur le visage de Robb, des traits aussi d'Eddard. Comme tous les enfants Stark à vrai dire, ils tenaient tous beaucoup de leur mère.

- Je pense que tu devras combiner les deux. Ta place ne doit pas être remise en question, tu es ce que tu es. Tu es l'héritier, quoi qu'il arrive. Mais il faudra te montrer patient avec les seigneurs, ne rien prendre pour acquis avec eux. Leur confiance ne te sera pas acquise à peine arrivée, mais je ne doute pas que les occasions seront nombreuses pour toi prouver ta valeur. Ils te testeront, ne leur accepte pas tout sous prétexte qu'ils ont vécus au Nord toute leur vie, si tu penses qu'ils font fausse route, mais accepte certaines mains tendues, tu as vécu suffisamment longtemps à Port-Réal, si l'on dit vraiment, pour savoir de qui se méfier, de qui est ton allié. Tu devras aller voir le Nord pour le comprendre, aucun livre ne sera jamais suffisant. Ca, j'en suis convaincu.

Jon n'avait pas confiance aveugle en toutes les maisons du Nord. Il avait eu l'occasion d'entendre parler et de croiser le bâtard Bolton et cela n'inspirait rien de confiant, même si Roose était un allié, sa progéniture ne semblait pas être de la même trempe. Et il y aurait toujours des membres récalcitrant.

- Comme père, soit juste, honnête. Ils t'apprendront. Il ne faudra juste pas être trop susceptible...

Un sourire un peu amusé, il savait comme la franchise cassante des nordiens pouvait être blessante sans le vouloir - ou alors juste un peu. Il imaginait fort bien Robb se prendre quelque boutades à répétition à son arrivée, sur sa vie à Port-Réal. Jon eût un autre sourire, plus compréhensif, sur la question qui suivait, la vie à Winterfell.

- Je dirai que c'était agité. Tu leur as beaucoup manqué, cela se ressentait à Winterfell. Ils ont fait du mieux qu'ils ont pu pour surmonter ça. Sansa est à l'image de lady Catelyn, une vraie petite lady qui se serait sans doute plut en ces lieux. Arya est plus sauvage...

Il eût une brève hésitation, depuis qu'il savait qui était sa mère, voir Arya n'était plus la même chose. Son coeur se serrait. Il aimait, adorait Arya. Mais son coeur se serrait. Parce qu'Arya était toute comme Lyanna Stark.

- Brandon a une âme aventureuse, Rickon est plus réservé mais il fait quand même quelque coups ça et là, quand on ne s'y attend pas. La vie là-bas n'est pas grise ou morne comme on le dit ici. C'est plus chaleureux, il y a aussi beaucoup à faire, chaque jour.

Il ne savait pas exactement quoi dire à Robb. Car il ne voulait pas s'étaler sur la difficulté ressentie à y grandir alors qu'il n'était qu'un bâtard, une pièce rapportée alors que l'on venait de prendre leur héritier. Catelyn n'avait jamais été tendre avec lui et en un sens, il fût ravi de ne pas avoir à parler d'elle, qu'elle ne soit pas mentionnée. Il n'aurait pas su exactement quoi dire. D'ailleurs, il ne pouvait dire que ce qu'il constatait. Mais il ne voulait pas se plaindre ; ça aurait pu être pire. Comme cela aurait sans doute pu être mieux si certains avaient su qui était sa mère. Mais on ne pouvait pas retourner dans le passé.

- Robb ?

Il marquait une pause, hésitante. Puis il reprenait finalement.

- Comment était la vie, ici ? Aux côtés de... du roi ?


© DRACARYS



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Mar 4 Juil - 7:40

Robb ressentait un immense soulagement à l'idée de pouvoir se confier sur toutes ces peurs qui l'habitaient depuis si longtemps à quelqu'un vraiment en mesure de le comprendre, quelqu'un de sa famille. Bien sûr, son ami cher, son presque frère Aegon savait bien tout cela également, et avait toujours fais beaucoup d'efforts pour apaiser ses craintes, ce dont le Jeune Loup lui serait à jamais reconnaissant. Mais le Donjon Rouge était son territoire, son foyer, et il avait grandi en ces lieux en sachant qu'il serait toujours à sa place, contrairement au Nordien. Ce dernier ne lui retirerait jamais le soutien qu'il avait été...Mais Jon pouvait réellement comprendre. Jon comprenait au plus profond de lui ce à quoi il serait confronté. Alors Robb lui racontait tout cela, comme pour alléger ce poids de son coeur et de ses épaules.

Bien sûr, son demi-frère ne l'épargna pas sur ce qui l'attendait, et le Jeune Loup n'en espérait pas autre chose. Cela montrait au moins qu'il ne s'était jamais fait d'illusions sur la difficulté de la tâche qui l'attendait. Il savait au moins maintenant qu'il ne serait pas seul face à elle, il le comprenait pour la toute première fois. La présence de Jon à ses côtés semblait panser son âme de blessures qui ne s'étaient jamais refermées en quinze ans. Robb l'aurait d'ailleurs de nouveau serré dans ses bras s'il ne craignait pas de le mettre définitivement mal à l'aise.

-Tu as raison. Je dois accepter qu'on se méfie de moi, car les raisons sont légitimes et je les comprends. Mais c'est moi l'héritier, j'ai survécu dans le nid de vipères de la capitale et ai été éduqué comme un Prince du sang. Ma place est dans le Nord, et je la mériterai.

Il était évident qu'il cherchait autant à se convaincre lui-même qu'à convaincre Jon alors qu'il prononçait ces paroles comme une sorte de mantra. Il ne pourrait de toute façon pas se permettre la moindre faiblesse. Le Jeune Loup n'en montrerait pas. Il était le fils premier-né d'Eddard et Catelyn Stark, il avait son rôle à jouer.

C'est alors que Jon l'interpella. Robb plongea son regard bleus dans ses yeux gris d'un air interrogateur, tandis que son demi-frère développait sa question. Il fut un instant surpris qu'un pur Nordien tel que lui s'interroge sur la vie à la Cour, auprès du Roi, mais sans doute s'intéressait-il juste à sa vie à Port-Réal. A des années-lumières d'imaginer une autre raison, il se fit un devoir d'en dire plus:

-Et bien...Ce fut ambigu. Je veux dire, en tant qu'otage, puis que pupille, j'ai partagé le quotidien des Targaryen plus sûrement que n'importe quel courtisan. J'ai partagé toute l'enfance du Prince Aegon, qui est mon ami le plus cher, et ce qui ressemblait le plus pour moi à un frère avant de faire ta rencontre. Nous avons reçu la même éducation, partagé tous les entraînements comme si nous étions de véritables frères de sang. Pour ce qui est du Roi, c'est plus complexe encore. Il a été ma seule figure paternelle durant des années, et j'ai longtemps cherché son attention et sa fierté comme s'il était mon père. Mais je n'ai jamais pu me détacher de la rancoeur que je ressentais pour avoir été arraché à vous par sa seule volonté, pour...ce qu'il a fait à notre famille. Tout comme je suppose qu'il nourrit pour moi une sorte d'affection vaguement paternelle, puisque de toute façon j'étais toujours dans l'ombre de son véritable fils. Mais aucun d'entre nous n'a jamais oublié que je n'étais qu'une pièce rapportée dans cette étrange famille à laquelle je n'ai finalement jamais appartenu. Au final, j'ai passé ici plus de temps seul que d'une quelconque autre façon.

Robb n'en revenait pas s'ouvrir de choses aussi personnelles à ses yeux, même à Jon. Les phrases quittaient pourtant ses lèvres presque sans effort, comme si elles n'avaient attendu que l'attention d'un demi-frère attentif pour éclater. Il ignorait cependant ce que ce dernier espérait entendre de lui quand il avait posé cette question. Cherchait-il un parallèle entre eux, le bâtard de Winterfell et l'otage de Port-Réal? Il l'ignorait. Mais au fond, qu'importe l'amertume, il ne fallait pas voir dans cette tirage une lamentation sur sa situation. Le Jeune Loup n'ignorait pas qu'en tant qu'otage, surtout juste après la rébellion, il aurait être infiniment plus mal traité ce que qu'il avait finalement vécu.

-Puis-je te demander ce que tu es venu chercher, à Port-Réal? Plusieurs lunes de voyage pour voir un frère que tu n'as jamais vu... Ne veux-tu pas me donner le fond de ta pensée?

Il n'y avait aucune injonction dans la voix de Robb, seulement une douce invitation à vider son sac si le besoin s'en faisait sentir pour Jon. Lui-même venait de lui parler de sa vie comme il ne le faisait pas d'ordinaire. Et puis, n'étaient-ils pas frères?



WOLF PRINCE AND MERMAID QUEEN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Nymeria Sand & Gudrún.
Messages : 771
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Mer 12 Juil - 15:22

Retrouvailles Nordiennes


Robb & Jon

Jon voulait se montrer franc et honnête, car adoucir ses mots avec du miel n'aurait servi à rien, au fond, Jon était convaincu que Robb l'en remercierait une fois au Nord. Et il n'était de toute façon pas du genre à faire dans la délicatesse, il était même parfois un peu dur dans ses paroles, impulsif, rustre peut-être. Mais Robb le prenait bien, il ne se renfrognait ni ne se vexait, alors Jon ne s'en inquiétait plus.

- Tu la mériteras. Nous t'y aiderons.

De ça, il était convaincu. Lui, Wynafryd, les Stark. Il ne serait pas seul, rejeté dans une tanière de loups sauvages, non, il retrouverait juste sa famille longtemps perdue.

Robb lui parlait alors de sa vie ici, parlant d'Aegon comme un frère et de lui en frère, ce qui le flattait beaucoup, Robb le considérait déjà comme son frère, il le comprit ainsi en tout cas. Oui, c'était flatteur. Puis du fait qu'il voyait vaguement Rhaegar comme une figure paternelle, pour des raisons diverses et variées. Puis qu'il était une pièce rapportée. Jon ne pouvait s'empêcher de se dire, si tu savais, Robb. Leur vies avaient été mélangés. Jon aurait du vivre ici et Robb au Nord, mais certainement pas l'inverse. Robb aurait du vivre aux côtés de son vrai père, comme Jon aurait du le faire. Il aurait du grandir ici, être Jon Waters peut-être, ou peut-être aurait-il même un autre prénom, plus valyrien. Il aurait été le mouton noir de la famille, une tâche sur le tableau si parfait de leur maison, mais il aurait vécu là où il aurait du. Puis il se dit qu'il aurait eu Rhaenys comme demi-soeur et cette idée le fit grimacer : si imbuvable que l'était Sansa, et encore. La condescendance-même. Des ladies comme il n'en n'approchait pas. Finalement, est-ce que cela aurait changé quoi que ce soit, avoir Rhaenys ou Sansa comme demi-soeur ? Il n'aurait juste pas connu sa petite Arya.

- Je vois...

Il ne savait pas quoi dire de plus, sinon qu'il aurait du vivre ici et que si son orgueil lui disait que non et que cela valait mieux ainsi, son coeur lui disait que si, il aurait du. Il était vraiment partagé, en plein conflit avec lui-même. Comme Robb l'était sûrement, après tout. Ils finiraient tôt ou tard par partager ce secret, parler de leur vies mutuelles, tout dépendrait de sa discussion avec le roi.

- Nous partageons le même sang et je suis désormais assez grand pour voyager seul. Je suis un bâtard, je n'ai pas de responsabilités particulières, on ne dépend pas de moi au Nord. Alors rien ne m'empêchait de venir.

C'était en parti vrai et faux, mais surtout vrai, plutôt enjolivé. Mais qu'avaient-ils à tous vouloir savoir ce qu'il faisait là ? C'était logique en un sens, ce n'était pas la porte à côté. Mais il aurait aimé ne pas avoir à supporter cette question de tous ceux qu'il croisait, question pourtant légitime mais ô combien gênante pour lui. Mais les mensonges commençaient à sortir avec une certaine facilité désormais, à force de les répéter. Plus il les disait, plus facilement ils sortaient, plus naturellement.

Jon regardait le loup de Robb, puis Robb.

- Si un jour tu le souhaites et le peux, nous pourrions faire une promenade ou une chasse avec nos loups.

Il y avait de vastes étendues, ils pourraient toujours se parler avec plus de facilité qu'ici où ils semblaient en permanence surveillés par autrui. Jon ne supportait pas bien les regards lourds sur sa personne, il ne supportait pas ces personnes qui passaient un peu trop près de lui, un peu trop près d'eux. Trop curieux d'entendre ce qu'ils se disaient, sûrement. Deux frères aux yeux de tous, deux frères se rencontrant enfin. Robb découvrant ses origines auprès d'un bâtard Stark, ce qui valait mieux que les apprendre selon des dires de personnes qui n'avaient jamais mis un seul pied au delà des frontières de la Couronne.

© DRACARYS



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   Jeu 13 Juil - 7:56


RETROUVAILLES NORDIENNES



Jon l'assurait une nouvelle fois de son soutien, et Robb hocha la tête en acceptation de ce soutien. Il était le demi-frère qu'il n'avait connu, celui avec qui il aurait du partager toute son enfance entre les murs de Winterfell. Cette chance ne leur avait pas été accordée, et ils étaient maintenant presque aussi différent que le Jeune Loup pouvait l'être de celui qu'il surnommait son frère de l'été. Mais il ne nourrissait pas le moindre doute à son sujet. Jon le soutiendrait.

Mais dans l'immédiat, il semblait plus troublé qu'autre chose par le récit qu'il avait demandé à Robb sur le fait de vivre aux côtés du Roi. Mais ce dernier ignorait ce qui pouvait créer cette réaction -ou plutôt cette absence de réaction- chez son demi-frère, et rien dans son esprit ne pouvait l'aguiller dans la bonne direction. De la même façon, il répondit très vaguement à sa question quant à sa présence à la capitale. Effectivement, rien n'empêchait Jon de voyager, ce pour quoi Robb ne pouvait se retenir de le jalouser légèrement. Mais il ne parvenait pas à se sortir de la tête qu'il manquait une pièce au puzzle pour faire sens. Cependant, le Jeune Loup avait conscience de finalement très peu connaître Jon, et de n'avoir aucun droit sur ce que renfermait son coeur. Il chassa donc la question de son esprit. Jon savait maintenant qu'il pouvait s'en ouvrir à lui s'il le souhaitait.

L'attention des deux fils de Ned Stark se portèrent sur Vent Gris alors que Jon lui proposait une chasse ensemble. Cette idée tira un sourire à l'otage Targaryen. Rien ne pourrait lui faire plus plaisir.

-J'en serais ravi, mon frère. Et cela me donnera l'occasion de côtoyer Fantôme, ce qui fera autant plaisir à moi qu'à Vent Gris j'en suis sûr. Je te ferai découvrir le Bois-Du-Roi, même si cela fait sans doute pâle figure à côté des forêts nordiennes.

Ce serait une bonne raison de découvrir d'autres sombreloups de la légendaire portée qui accompagnait maintenant les pas des enfants Stark. Robb n'était de toute façon pas homme à refuser tout occasion de se rapprocher des siens, pas après en avoir été séparé si longtemps.

-As-tu prévu de voyager ailleurs dans les Sept Couronns avant de reprendre la route de Winterfell? Et me ferais-tu le récit de ce que tu as déjà vu, même si je n'ai que Port-Réal à t'offrir en retour?

Robb avait toujours été friand des histoires de celles et ceux qui avaient plus de liberté de mouvement que lui. Mais entendre des choses sur Westeros du Mur à Port-Réal de la part de Jon lui-même, rien ne pourrait lui faire plus plaisir. Il ne demandait rien que mieux que s'évader pour une seconde des étouffantes murailles de la capitale. Il cherchait de plus à en savoir plus sur ce demi-frère retrouvé, chez qui tout restait à découvrir. C'était une main tendue vers lui qu'il l'espérait voir saisir par dessus un gouffre large de quinze ans.



© Feniix



WOLF PRINCE AND MERMAID QUEEN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles Nordiennes [PV Jon Snow]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles pleines d'émotions {Snow}
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de la Couronne :: Port-Réal-
Sauter vers: