RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

Partagez | 
 

 Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Val d'Arryn
avatar
Val d'Arryn
Valar Dohaeris

Ft : James Franco
Multi-Compte : Owen Tyssier & Ulwyck Uller
Messages : 3276
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   Mer 22 Fév - 21:39

Un oiseau pour le chat.

297, Lune 2, Semaine 4 - Castral Roc



Tywin Lannister & Elbert Arryn

Les Terres de l'Ouest était une région riche et qui avait prospérer depuis des siècles sous la direction de la maison du Lion d'or, les Lannister. Elle était bien différente du Val tant par sa topographie que par certaines de ses coutumes mais Elbert ne sentait pas étranger ici. Il se sentait mieux qu'à Port-Réal. Pas que la capitale lui déplaise totalement mais par certains aspects, elle n'avait rien d'attirant. Inutile de rentrer dans les détails et de s'encombrer l'esprit avec ses pensées inutiles. Il était ici pour participer au tournoi de Castral Roc par pour ressasser ses sombres pensée à propos de la capitale du royaume. Il se devait de penser plus positivement.

Le vin était bon. Plutôt délicieux. Un grand cru à n'en pas douter. Les Lannister possédaient de l'or en abondance, il était donc tout à fait normal qu'il puisse s'offrir le meilleur en matière de denrées alimentaires et de boissons. La salle de réception était elle aussi impressionnante tout comme le Roc en lui même, cette forteresse à même la roche avait un certain charme. A la manière des Eyriés, cette forteresse était l'une des plus inhabituelles, des plus intéressantes et des plus esthétiques qui lui ait été donné de voir. De plus la maison Lannister était sans aucun doute une des plus prestigieuse des Sept Couronnes et dirigée d'une main de maître par Lord Tywin. L'homme était déjà d'un âge certains mais il demeurait une personne forte tant pour sa maison et les Terres de l'Ouest. Sa coupe à la main, Elbert avait bavardé avec quelques jeunes chevaliers qui allaient participer au tournoi. La plupart venait de l'Ouest et d'autres semblaient être des chevaliers errants. Elbert avait appris à ne pas se fier à la tête d'un homme pour juger sa valeur de combattant.

Il avait aperçu de nombreuses jeunes dames également. Certaines étaient aux mains de Seigneurs locaux en tant qu'épouses alors que d'autres accompagnaient leur ou un de leur parents, sans doute en quête d'une proposition de fiançailles. Les tournois étaient toujours des lieux propices à ce genre de discussions. En un sens, il était content que sa mère se soit tout suite prise de conversations avec une dame de l'Ouest, le laissant vaquer à ses occupations plus tranquillement. Pour l'heure, il restait calmement dans l'ombre cherchant d'un œil une femme qui semblait libre et posséder suffisamment de beauté ou de jugeote pour qu'il en fasse sa reine de beauté en cas de prouesse au cours de ce tournoi. Dans le pire des cas, s'il ne trouvait pas une dame pour qui il pourrait porter les couleurs, il pouvait toujours aller demander à la fille de Lord Tywin, Lady Cersei qui n'était toujours pas mariée . A savoir si cela lui ferait plaisir ou provoquerait son mépris, le Arryn ne préférait pas se prononcer.

Parmi tout ce beau monde présents, c'était le Lord Lannister qui attirait le plus son attention mais il avait aussi repéré le frère de celui-ci, Ser Kevan, un homme qui avait servit de bras droit à son frère Tywin avec brio. Des exemples à suivre pour le jeune homme tout comme l'était Lord Jon Arryn dans le Val d'Arryn. Pourrait-il un jour se targuer d'avoir accomplit autant de choses qu'eux dans sa vie ? Seuls les Sept avaient la réponse à cette question. Pour l'heure, il demeurait taiseux dans son coin, cherchant toujours une dame à aborder, sans arrières pensées. Si dans quelques minutes, il ne trouvait pas chaussures à son pied, il se déciderait sûrement à aller se mêler à la conversation du Seigneur des lieux.


© DRACARYS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   Mer 1 Mar - 12:22

Un oiseau pour le chat

297, Lune 2, Semaine 4 - Castral Roc



Elbert Arryn & Tywin Lannister

Que de monde avait répondu présents au tournoi de Castral-Roc. Manifestement, ce genre de divertissement avait vraiment manqué aux gens de l’Ouest, Ouest qui se trouvait majoritairement représenté tant dans cette salle qu’au vu des noms inscrits sur la liste des participants au tournoi. De temps en temps, on croisait un chevalier issu d’un autre territoire, mais c’était là une occasion qui fut encore peu donnée au Vieux Lion.

Vêtu d’un habit pourpre aux broderies d’or et de bottes noires, Lord Tywin était celui avec qui tous voulait parler, ce qui était plutôt paradoxal vu la prolixité légendaire du Seigneur de Castral-Roc. Ses obligations envers ses invités le forcèrent cependant à trouver pour chacun une réponse adéquate à leurs questions et babillages sans intérêt. Des musiciens jouaient divers airs connus de tout Westeros, répertoire qui passa toutefois entre les mains de Lord Tywin, qui voulait vérifier en personne ce qui allait être joué durant cette soirée donnée dans son fief et en sa présence. Quelques Seigneurs et leurs Dames de l’Ouest applaudirent même légèrement lorsqu’ils entonnèrent les Pluies de Castamere.

Les gens parlaient, mangeaient, buvaient et riaient autour de lui, mais leur joie, aussi communicative fut-elle, ne dérida pas pour autant le visage fermé et autoritaire du Vieux Lion, pas même lorsqu’il fut rejoint par son frère, Kevan Lannister, qui le prit à part un moment avant qu’ils ne soient tous deux à nouveau accaparés par leurs invités :

Cette réception est un succès. Je constate que les Pluies de Castamere font toujours leur effet, lui dit Kevan, un léger sourire sur les lèvres.

Ce chant n’est pas indiqué pour ce genre de soirée. Mais la retirer du répertoire n’aurait pas été indiqué, d’autant plus qu’il est préférable qu’elle ne tombe pas dans l’oubli.


Oh je ne pense pas qu’une telle chose arrivera un jour, pas après ce pourquoi elle a été écrite.

Kevan disait vrai, en effet et c’est en repensant aux incidents qui précipitèrent l’écriture de cette chanson aujourd’hui connue dans les Sept Couronnes qu’ils reçurent leurs invités suivants, les Lépicier, venus remercier leur Suzerain pour cette invitation et ce tournoi tant attendu. Un mouvement de la tête de son frère, sorte de léger salut à l’attention d’un autre invité, attira l’attention du Vieux Lion, tandis que les Lépicier jacassaient encore et toujours devant eux.

Le Val est parmi nous, souffla Kevan à l’oreille de son aîné.

Tywin regarda alors un court instant dans la même direction que son cadet et vit en effet un jeune homme dont les couleurs de ses vêtements ne pouvaient guère tromper sur son origine et sa Maison. « Les Arryn » se dit le Vieux Lion. Dire que les contacts avec le Val étaient fréquents serait bien enjoliver la vérité car rares furent les occasions données à Lord Tywin ainsi qu’à Lord Jon Arryn de se rencontrer ou même d’échanger quelques corbeaux, y compris avec les autres nobles maisons du Val, depuis le dernier refus de Lord Royce de marier sa fille Ysilla à Tyrion. La présence donc de ce jeune homme dont seul le nom était désormais connue du Vieux Lion, était une bonne chose. Aussi Lord Tywin salua légèrement de la tête le jeune homme qui s’avançait, un peu hésitant, vers eux, tandis que les Lépicier prenaient congé. Les Lions les saluèrent avec tout le respect dû à cette maison de chevaliers fieffés avant d’accueillir leur nouvel interlocuteur. Ce fut Ser Kevan qui parla le premier, Tywin préférant rester silencieux et observer de plus près ce jeune chevalier du Val :

La Maison Arryn nous fait un honneur de sa présence Ser.

© DRACARYS

Revenir en haut Aller en bas
Val d'Arryn
avatar
Val d'Arryn
Valar Dohaeris

Ft : James Franco
Multi-Compte : Owen Tyssier & Ulwyck Uller
Messages : 3276
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   Mer 1 Mar - 17:42

Un oiseau pour le chat.

297, Lune 2, Semaine 4 - Castral Roc



Tywin Lannister & Elbert Arryn

Les Pluies de Castamère résonnèrent dans la salle. Les musiciens semblaient avoir trouver un air pour flatter le Seigneur local. Ce n'était pas étonnant que leur choix se porte sur cette chanson qui témoignait à elle seule du pragmatisme et du côté impitoyable de Lord Tywin Lannister. Un avertissement à peine déguisé pour tout ses vassaux ou plutôt un rappel bien placé. Grâce à cette chanson, le vieux lion avait réussi à créer tout un symbole. Prenant une nouvelle gorgée de sa coupe de vin, la musique arriva à sa fin. Il parvint finalement à la rencontre de Lord Tywin Lannister mais n'eut pas le loisir de prononcer un mot que son frère, Ser Kevan avait prit la parole pour saluer Elbert.

«Je ne représente pas officiellement mon grand oncle Lord Jon Arryn mais c'est un honneur de me trouver en ce jour en, ce lieux et en votre compagnie, Lord Tywin et Ser Kevan.»

Le jeune homme s'était incliné légèrement en signe de respect pour ses deux hommes de grandes valeurs. Il se sentait en agréable compagnie et était bien plus détendu qu'à la capitale bien qu'il affichait cependant le visage, l'apparence et l'attitude qui correspondaient à ce lieux ,et à l'occasion. De plus, la perspective du tournoi l'enchantait au plus haut point. Il avait l'impression que cela faisait des lunes qu'il n'avait plus eut l'occasion de jouter en conditions « réelles ». Qui plus est sa mère semblait toujours absorbée par sa discussion ce qui lui laissait le champ libre. Il ne cherchait même pas à savoir si elle avait juste aperçue une vieille amie ou si elle cherchait à nouveau un parti d'assez grande valeur pour soutenir son fils. D'une voix calme et posée, l'ancien héritier de la maison Arryn prit de nouveau la parole.

«Je suis Ser Elbert Arryn, petit neveu du Lord protecteur du Val. Cette réception est grandiose. Elle est le parfait reflet de la grandeur et de la richesse de la maison Lannister. J'ai hâte que le tournoi commence.»

Il s'était présenté naturellement car il pensait que Lord Tywin Lannister n'avait pas besoin de s'encombrer la tête avec toute la généalogie du Val. Son nom pouvait cependant raviver chez lui  certains souvenirs. En effet, dans la ramification de l'arbre généalogique des Arryn, Elbert fut longtemps l'héritier de Jon Arryn et occupait à présent la position numéro deux dans l'ordre de succession. Si à présent sa position était moins attirante, il n'était pas exclu de penser que le Seigneur de Castral Roc eu peut-être un jour l'idée de marier sa fille à Elbert dans le but d'unir ses deux grandes maisons suzeraines.

«Je n'ai point vu de nombreux chevaliers du Val présents à vos festivités. J'espère parvenir à faire honneur à ma région et à l'organisateur de ce tournoi par mes prouesses, la lance à la main.»

Il avait déjà beaucoup parler et ne souhaitait pas passer pour un jeune homme qui ne savaient faire que cela si bien qu'il décida de laisser les prochains mots à Ser Kevan et Lord Lannister. Il n'avait pas encore eut la chance d’apercevoir les deux enfants de ce dernier. Si son cadet était loin d'être le genre de personne qu'il fréquentait habituellement de par sa réputation, sa sœur pourrait sans doute faire une bonne compagnie. Sympathiser et gagner la confiance d'un Lannister vous ouvrait généralement de nombreuses portes à travers toute les Terres de  l'Ouest ! La tâche pouvait néanmoins s'avérer difficile. Que les Sept puissent soutenir Elbert dans cette discussion avec deux des piliers de cette partie du royaume !


© DRACARYS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   Mar 14 Mar - 12:15

Un Oiseau pour le Chat

297, Lune 2, Semaine 4 - Castral Roc



Elbert Arryn & Tywin Lannister

Le Vieux Lion écoutait les propos de Ser Elbert avec attention. Il était fort aise d’avoir enfin un interlocuteur qui ne l’ennuyait pas et en sa qualité de Chevalier du Val et de représentant éminent de la Maison Arryn, il se trouvait très bien servit en compagnie de ce jeune homme dont il appréciait la façon élégante de parler, sa tenue et son maintien. Alors que son frère l’observait encore tout en sirotant de temps à autre une goutte de vin, Lord Tywin répondit aux félicitations de Ser Elbert et à son impatience concernant le tournoi :

J’en suis flatté, Ser Elbert. Nous ne voyons que trop rarement les gens du Val ici, sur les Terres de l’Ouest, alors que vous êtes les bienvenus. Même si vous ne représentez pas officiellement votre grand-oncle, vous avez néanmoins une lourde responsabilité sur les épaules, car on dit les Chevaliers du Val fort adroits aux joutes et de valeureux combattants… Et je n’ai à présent rencontré que vous, en provenance du Val…

Son frère renchérit :

Assurément, Ser Elbert. Vous allez devoir briller demain, autrement la réputation du Val s’en verra malheureusement ternie. Je suis persuadé que vous ferez merveille. Les paris vont bon train, à ce que j’ai cru entendre et votre classement est des plus favorable à votre victoire.

Un léger sourire se dessina sur les lèvres minces de Ser Kevan, un sourire amical et un brin encourageant, même si ni lui, ni son aîné, n’avait parié sur le jeune Chevalier du Val. Leurs faveurs allaient à Ser Daven Lannister de la Dent-d’Or, et nombre de dignes Seigneurs et Dames de l’Ouest avaient pariés sur sa victoire. Sans se départir de son sourire, Ser Kevan jeta un bref coup d’œil vers son frère, mais le visage de ce dernier était loin de laisser transparaître les mêmes expressions encourageantes que son frère cadet. Au contraire, ses yeux bleus glacés aux éclats d’or détaillaient le visage du jeune homme avec circonspection. Il finit par reprendre, tandis que les musiciens entonnaient un air plus entraînant derrière eux :

Comment se porte votre grand-oncle, Ser Elbert, ainsi que votre cousin, Robert Arryn ? Je suppose que Lord Jon doit être fort soulagé d’avoir un héritier de son sang, même s’il avait déjà en vous un héritier fort prometteur. Je suis étonné de ne pas encore le voir servir en tant qu’écuyer…Il trouverait en vous un modèle à suivre.

Si l’annonce de la naissance de Robert Arryn était parvenue jusqu’à Castral-Roc, bien peu étaient ceux qui étaient au courant de la santé fragile du jeune héritier du Val. Bien que les relations entre l’Ouest et le Val ne soient ni bonnes ni mauvaises, il n’était guère dans l’intérêt du Vieux Lion qu’un territoire comme le Val se voit confier à un gamin malade, chétif et faible… Lord Jon viendrait à peine de rejoindre les Sept que nombreux seraient les Seigneurs peu scrupuleux à vouloir s’adjuger les faveurs de sa veuve pour pouvoir ensuite pleinement servir de précepteur pour le petit Lord et même d’intendant… Mieux valait donc maintenir des relations correctes avec les Arryn dont Ser Elbert et également Lady Lysa, même si ni Tywin ni Kevan ne lui avaient jamais adressé un seul mot. Les Îles de Fer et Dorne étaient deux adversaires suffisants pour l’Ouest…Inutile d’en voir un troisième émerger du Val, Val qui se trouvait bien trop proches du Nord et des Stark que de l’Ouest et des Lannister, ce qui déplaisait fort au Seigneur de Castral-Roc. Kevan allait reprendre la parole lorsque Lord Tywin lui posa une question bien plus personnelle :

Un jeune homme de votre condition doit déjà être promis à quelque jeune dame du Val ou d’ailleurs. Est-ce le cas, Ser ?

© DRACARYS

Revenir en haut Aller en bas
Val d'Arryn
avatar
Val d'Arryn
Valar Dohaeris

Ft : James Franco
Multi-Compte : Owen Tyssier & Ulwyck Uller
Messages : 3276
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   Mer 15 Mar - 18:37

Un oiseau pour le chat.

297, Lune 2, Semaine 4 - Castral Roc



Tywin Lannister & Elbert Arryn

Il était étonné de constater que les chevaliers du Val ne se déplaçaient pas en masse pour un aussi grand tournoi. Peut-être avaient-ils perdus leur côté aventureux ou que des affaires plus pressantes et importantes les retenaient dans le Val ? Il fut flatté de savoir que jusqu'à présent la lourde tâche de représenter la région montagneuse reposait uniquement sur ses épaules. Il fut également ravi d'entendre que les pronostiques des paris semblaient le placer dans les favoris. C'était loin d'être sa première joute et loin d'être la dernière. Il visait bien sûr comme toujours la victoire et ce même s'il y avait de solides concurrents dans cette compétition. Le jeune valois prit donc la parole sur un ton détendu et neutre afin de rebondir sur ce que les deux frères Lannister venaient de lui dire.

«Je ferai en sorte de ne pas vous décevoir et de ne pas ternir l'image du Val. L'Ouest est loin d'être en reste ce qui est tout naturel. Vous disposez d'une solide palette d'excellents jouteurs. Cela promet des joutes passionnantes et de haut-niveau.»

Se voir ainsi juger positivement par deux hommes de leur valeur lui fit le plus grand bien. En un sens, il était heureux que sa réputation l'ait précédé même s'il avait conscience qu'une part de leurs compliments étaient dû à la politesse et à la bienséance. La conversation dériva ensuite sur le rejeton de Lord Arryn. Si Elbert ne l'avait pas vu aussi souvent qu'il le devrait, il savait que le petit ne possédait ni la force physique, ni le caractère d'un parfait héritier même si seulement âgé de 6 ans, Robert ne faisait pas encore preuve d'un caractère totalement forgé. Sa mère semblait toujours vouloir le protéger.

«Lord Jon  se porte à merveille. Les années semblent n'avoir que peu d'emprise sur lui. Il reste fort et vaillant. Quant à Robert, il est encore bien trop jeune pour être écuyer. A six ans, il risque d'être encore trop chétif pour parvenir à suivre et à aider un chevalier dans sa tâche.»

Comme c'était parti, même à dix ans, le petit Arryn ne risquait pas de se révéler être une véritable force de la nature mais cela, il préféra éviter d'en parler pour ne pas donner une mauvaise opinion du Val et de son héritier et aussi par respect envers Lord Jon. Le Seigneur des lieux posa ensuite la question qui pouvait fâcher. Elbert n'était pas marié, ni fiancé, ni même en pourparler dans cette optique. Delenna essayait tant bien que mal de lui obtenir un mariage avec un membre de la famille royale. Lui même s'interrogeait toujours sur le bien fondé d'un tel mariage. Une maison comme celle des Lannister pouvait s'avérer un excellent parti et offrir une excellente alliance ce que le Arryn comptait bien sous-entendre. De plus à son âge, il était temps qu'il prenne femme et engendre une descendance.

«Je fus un temps promis à une jeune dame du Val mais les Sept en décidèrent autrement lorsqu'ils envoyèrent l’Étranger à sa rencontre. Je suis parti vivre à la capitale en espérant trouver bonnes grâces aux yeux du roi pour des épousailles avec un membre de sa maison mais je n’exclu pas d'autres possibilités.»

Le jeune homme marqua une courte pause afin de passer à la seconde partie de son petit laïus sur le mariage. Ce monologue intéresserait sûrement les deux représentants de la maison du lion, même s'il n'en montrerait peut-être rien. De la sorte, il serait au moins averti des intentions du jeune Faucon.

«N'étant engagé auprès d'aucune maison, il n'est pas exclu que je porte les couleurs d'une dame de l'Ouest pour ce tournoi. J'ignore encore à laquelle je présenterais cette requête mais il se peut que ses cheveux aient la couleur de l'or.»


© DRACARYS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   Jeu 30 Mar - 12:45

Un oiseau pour le chat

297 - Lune 2 - Semaine 4



Elbert Arryn & Tywin Lannister

Un serviteur s’approcha du petit groupe, portant un plateau d’or élégamment ciselé rempli de petits amuse-bouche en tout genre. Les frères Lion se servirent, laissant ensuite tout le loisir à Ser Elbert d’en faire de même. Lord Tywin rebondit d’abord sur les nouvelles de Lord Jon et de son jeune fils et héritier :

Espérons dans ce cas que la santé de Lord Jon ne faiblisse point avant que son fils n’ait atteint un âge décent pour pouvoir gouverner sans que la tutelle ne soit trop importante. Vous veillerez bien à lui transmettre mes salutations, Ser.

Il prodigua ensuite quelques explications quant à sa situation maritale. Après avoir appris qu’il fut un temps promis à une Dame du Val mais que les Sept en brisèrent funestement les liens, Lord Tywin inspira légèrement plus fort lorsqu’il entendit Ser Elbert faire mention, pourtant sans le nommer, du Roi et de la maison Targaryen. Kevan jeta un bref coup d’œil sur son aîné, tant il savait que les relations entre la Couronne et l’Ouest, et surtout entre Targaryen et Lannister, étaient des plus fragiles. Il prit son temps pour finir son amuse-bouche, parcourant la salle des yeux. Ses invités s’amusaient, dansaient, mangeaient et buvaient à outrance. Bientôt, les musiciens allaient devoir redoubler de vigueur s’ils voulaient continuer à se faire entendre par-dessus les nombreux rires forts alcoolisés. Il finit par répondre :

Nombreux sont ceux qui croient trouver à Port-Réal la réponse à leur situation…en vain. Je suppose que c’est Dame votre Mère qui se charge de vos épousailles ? Faîtes-lui dire que Ser Stafford Lannister, mon beau-frère, est lui aussi en quête d’un parti fort intéressant pour sa fille, Lady Cerenna. Si Ser Stafford et Dame votre Mère arrivent à s’entendre, peut-être consentirais-je à voir Lady Cerenna partir pour les terres vallonnées du Val…

Enfin, les allusions de Ser Elbert sur sa propre fille lui firent plisser légèrement les yeux. Il regarda dans sa direction et la vit en grande conversation avec il ne savait quelle autre Dame car elle lui faisait dos. Comme d’habitude, elle était absolument radieuse et il constata que plusieurs hommes la regardaient avec convoitise tandis que certaines femmes lui lançaient des regards plein de jalousie. Cersei croisa son regard et lui fit un léger signe de tête en guise de salut, salut qui resta cependant sans réponse de la part de son père, qui répondit d’une manière directe et quelque peu froide :

Que vous fassiez de Lady Cersei votre Reine de Beauté si vous gagniez le tournoi est une chose à laquelle je puis encore consentir…mais n’espérez toutefois rien de plus, Ser. J’ai d’autres projets pour ma fille.

Il porta sa coupe de vin à ses fines lèvres et en but une longue gorgée, sans quitter le jeune chevalier du Val des yeux…Un silence lourd s’installa entre les deux hommes, que ne venaient troubler que quelques invités qui passaient à proximité du groupe pour saluer le Seigneur des lieux. Finalement, Ser Kevan le brisa, faisant une proposition on ne peut plus inattendu tant pour son frère que pour Elbert Arryn :

Ser Elbert, je recherche un chevalier honorable et bon, qui saura inculquer des valeurs dignes de celles que l’on attend d’une personne de ce rang pour mon fils, Martyn. Il a dix ans, très volontaire et apprend vite. Seulement, il n’est pas comme son jumeau, qui préfère servir sur les Terres de l’Ouest. Martyn rêve d’autres contrées… Consentiriez-vous à la prendre avec vous en tant qu’écuyer, à l’issue du tournoi ?

Tywin se tourna légèrement vers son frère. Ses sourcils se froncèrent quelque peu à la mention de cette idée et demande, mais après tout, Elbert Arryn était chevalier, un homme fait, agréable et issu d’une grande famille et d’un territoire où l’on dit que les chevaliers y sont les meilleurs de tout Westeros. « Après tout pourquoi pas… » pensa-t-il. Puis il replanta son regard bleu-acier sur le jeune visage de Ser Elbert, attendant sa réponse tout autant que Ser Kevan l’attendait.

© DRACARYS

Revenir en haut Aller en bas
Val d'Arryn
avatar
Val d'Arryn
Valar Dohaeris

Ft : James Franco
Multi-Compte : Owen Tyssier & Ulwyck Uller
Messages : 3276
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   Jeu 30 Mar - 20:47

Un oiseau pour le chat.

297, Lune 2, Semaine 4 - Castral Roc



Tywin Lannister & Elbert Arryn

Elbert se servit juste un amuse gueule sur le plateau. Il n'avait pas fort faim et n'avait jamais été du genre à se goinfrer. Trop manger encombrait l'estomac et finissait par vous empâter. Le nœud du problème avec Jon Arryn était bien là. S'il venait à mourir avant la majorité de son fils, celui-ci tomberait totalement sous la coupe de son épouse Lady Lysa. Que se passerait-il alors ? Tous les seigneurs courberaient-ils l'échine gentiment face à cet être qui n'incarnait ni la force, ni l'intelligence ni le charisme? Elbert n'en était pas sûr et même s'il souhaitait aider l'enfant, sa mère ne l'accepterait pas. Il serait toujours considéré comme celui qui fut élevé pour hériter et qui désirait faire main basse sur ce qui ne lui revenait plus de droit.

«Je prie les Sept pour qu'il lui accorde une vie aussi longue que possible. Je n'y manquerai pas Lord Lannister.»

Il mâcha lentement son amuse-bouche en écoutant le seigneur de Castral Roc faire allusion à Port-Réal et parler de mariage. Le Lord Lannister semblait avoir compris que la génitrice d'Elbert essayait de tirer les ficelles au niveau des noces de son fils. Sans prendre de gant, le vieux lion évoqua l'une des dames de sa famille qui n'était pas encore mariée. Il ne dit mot dans un premier temps car il saisit rapidement que le Lord n'en avait pas encore terminé avec lui. Le vieux lion parla de sa fille et des intentions supposées d'Elbert. Tywin n'avait pas totalement tort. Si Cersei faisait partie des femmes sur sa liste, elle n'était à vrai dire pas la seule. Cependant si le Seigneur des lieux semblait déjà mettre son veto, mieux valait jouer son jeu. Du moins pour l'instant.

«Vous parlez franchement Lord Tywin. Je dois vous avouer que c'est une qualité que j'apprécie. Je pense que tout homme bien né en ce bas monde a caressé un jour l'idée d'épouser votre ravissante fille. Elle n'est cependant pas la seule dame encore célibataire née sous la bannière du lion.  Comme Lord Arryn me l'a appris, il faut écouter et apprendre des hommes expérimentés. Il se pourrait bien que je m'en aille discuter avec Dame Cerenna au cours des festivités. Puisse t-elle m'accorder l'honneur de défendre ses couleurs.»

Le jeune homme n'excluait vraiment pas une alliance matrimoniale avec cette puissante et riche maison. C'était même une perspective alléchante. Le Seigneur des lieux l'avait mit sur une piste cousue de fils d'or qu'il allait s'empresser de suivre. La proposition formulée ensuite par Ser Kevan le prit quelque  peu de court. Lui qui était venu ici en quête de mariage et d'action ne s'était pas attendu à ce voir formuler pareil demande. Il était en droit de refuser mais était-ce réellement ce qu'il désirait ? Avoir un écuyer était quelque chose à la fois d'utile tant sur le plan pratique que personnel. Il s'agissait de former un jeune garçon à l'art du combat, de la joute, de l'entretien du matériel et des valeurs propres à la chevalerie. De plus, cela faisait une compagnie de plus sur les routes et un lien  à tisser pour l'avenir tout en se rapprochant un peu plus des Lannister en renforçant les liens avec cette maison. Elbert prit alors la parole afin de s'adresser à Ser Kevan, le regard franc et la voix déterminée.

«Je ne m'attendais pas à une demande de ce genre. Je suis flatté et fier que vous me proposiez pareil défi et responsabilité, Ser Kevan ! Je ferais de votre fils un homme fait vaillant, respectueux de nos traditions et de nos valeurs comme Jon Arryn le fit avec moi. Dîtes à votre fils, qu'il peut dors et déjà me servir dés l'ouverture du tournoi si le cœur lui en dit.»

Cela laisserait au jeune garçon le temps de s'acclimater dans un univers plus familier que celui auquel il serait confronté quotidiennement en compagnie du Arryn. Il était maintenant temps de prendre quelques renseignements sur la dame dont lui avait parlé Lord Tywin. Il était temps de voir si le vieux lion était en mesure de bien vendre une dame de sa maison.

«Vos paroles à propos de dame Cerenna m'ont intriguées Lord Tywin. Que pouvez vous me dire à son sujet ? Je gage que vous avez attisé ma curiosité.»


© DRACARYS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   Lun 3 Avr - 12:16

Un oiseau pour le chat

An 297 - Lune 2 - Semaine 4



Elbert Arryn & Tywin Lannister

Les flatteries d’Elbert Arryn concernant Cersei se heurtèrent à un mur de glace, en voulant atteindre Tywin Lannister, qui se contenta d’un imperceptible sourire en guise de réponse aux éloges de Chevalier du Val envers sa lionne de fille. Alors qu’il parlait de son envie d’aller engager la conversation avec Lady Cerenna, le Vieux Lion constata qu’il ne l’avait lui-même pas encore croisé. Or, son père, Ser Stafford, était là, mais avec la quantité impressionnante d’invités rassemblés à Castral-Roc pour le tournoi, il n’avait pas encore eu le loisir de saluer sa jeune nièce par alliance. Aussi resta-t-il silencieux, répondant le plus aimablement possible aux saluts et remerciements de ceux qui tentaient de l’approcher.

Son attention revint pleinement dans la conversation alors qu’Elbert remerciait son cadet de la demande qu’il lui faisait de prendre son fils, Martyn, en tant qu’écuyer. Il aurait été plus que sot s’il n’avait pas accepté , pensa Tywin. Non seulement c’était chose fort rare qu’un Lannister demande une telle chose – en général, c’était plutôt l’inverse qui se produisait – mais cela donnait un premier lien plus que prometteur entre Arryn et Lannister, et permettait à l’Ouest de doucement, mais sûrement, se rapprocher d’un territoire important afin d’isoler encore plus le Nord. Refuser la proposition de Kevan devant lui et le Suzerain de l’Ouest en personne, aurait été le comble de l’impolitesse et la preuve d’un manque cruel de jugeote. Fort heureusement pour Ser Elbert, il avait bien agit et bien répondu. Si Tywin garda le silence, non sans approuver en son for intérieur, l’habile rapprochement orchestré par son frère, ce dernier répondit :

Votre acceptation m’honore, Ser, et je suis persuadé qu’elle fera un heureux demain, aux aurores, lorsque j’en informerais mon fils. Après le tournoi, avant que vous ne rentriez, il vous faudra cependant vous arrêter un bref instant à Port-Lannis, afin que Martyn puisse prendre le reste de ses affaires et faire ses adieux à sa mère ainsi qu’à ses frères et sœur. Il sera fort fier et honoré de vous servir dès le début du tournoi demain.

Autour d’eux, les premiers invités commençaient à se retirer vers leurs chambres. La nuit était en effet déjà fort avancée, et le tournoi débutait tôt demain. Néanmoins, la mention de Lady Cerenna avait l’air d’avoir piqué la curiosité d’Elbert Arryn, qui demandait de plus amples renseignements à son sujet, ce à quoi répondit Lord Tywin :

Lady Cerenna fut mariée autrefois. Mais le veuvage la toucha bien vite malheureusement. Fort heureusement, son jeune âge pourrait lui permettre d’envisager une nouvelle union…Du moins Ser Stafford l’envisage et je ne peux qu’appuyer son choix. Si d’aventures il venait à envisager votre nom, je suis persuadé qu’il m’en tiendra informer. Pour l’heure, je ne peux rien vous promettre, mais je suis certain que vous apprécierez sa jeune fille. La beauté ne l’a pas épargné, elle est instruite et conviendrait parfaitement à un jeune homme de votre rang. En attendant, dîtes à votre mère de cesser ses recherches ; un membre de la maison Lannister surpasserait tout ce qu’elle aurait jamais pu envisager pour son fils. A présent si vous voulez bien nous excuser, Ser Elbert, nous nous retirons pour cette nuit. Reposez-vous pour vos premières épreuves demain et recevez également mes remerciements pour avoir accepté de prendre mon jeune et prometteur neveu à vos côtés. Bonne nuit, Ser Elbert.

Et il s’en retourna vers ses appartements, non sans se voir stopper dans son élan en de maintes occasions par ses invités. Enfin, Ser Kevan prit également congé de lui :

J’ai été ravi de faire votre connaissance Ser. Nous nous reverrons encore avant votre départ. Que les Dieux vous accordent chance et force demain.

Puis il lui octroya un léger sourire, rendant son visage bien plus bienveillant que celui de son aîné, et suivit le même chemin que le Lion de Castral-Roc.

© DRACARYS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un oiseau pour le chat [Flashback Tywin Lannister & Elbert Arryn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et un entretien pour la cabane dans le vieux chêne, un.
» Le grand lion convoque le chat (Tywin Lannister / Myrielle Lannister)
» En route pour South Blue ! [Flashback-Kiru]
» Regler le volume de la musique
» Un rp pour le chat?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: