RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 The triton and the dragon | Wynafryd Manderly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Mer 15 Fév - 17:04

The triton and the dragon

Flashback , lune 9



Aegon & Wynafryd

J'observais la capitale au travers de la fenêtre de mes appartements, du haut du donjon rouge qui surplombait toute la ville. La nuit avait jeté son voile, les étoiles brillaient dans le ciel. Seules les lueurs dans les rues venaient combattre la noirceur qui s'était imposée. J'étais rentré depuis peu, après un séjour sur notre île familiale. Mon voyage s'était déroulé sans accroches même si la mer avait été mouvementée, une gêne que je connaissais bien et qui n'était plus un problème pour moi depuis que je partais régulièrement en bateau. J'avais pris place dans mes appartements, où je ne m'étais pas encore changé, gardant sur moi mes plus beaux habits ainsi que mon épée. Ma tenue comportait un long manteau princier, de couleur rouge bordeaux contrasté par des motifs dorés avec la symbole de la famille brodé dessus. Si je ne m'étais pas encore changé, c'était pour une raison bien précise ; j'avais ouï dire qu'une nouvelle personne était arrivée à la cour très récemment, une nordienne venue pour exercer le rôle de dame de compagnie et ce auprès de ma soeur. Je comptais profiter de mon retour pour la rencontrer, appréciant connaître ceux qui étaient au service de mon aînée tout comme j'aimais connaître chaque personne à la cour ; c'était en quelque chose mon devoir de prince. La proximité, autant avec les nobles qu'avec le peuple, était toujours bien vue et j'en étais conscient. Je ne rechignais d'ailleurs pas devant de nouvelles rencontres, encore moins de personnes étrangères à cette cour comme ça risquait d'être le cas avec cette jeune femme. En tant que personne du nord, ses moeurs étaient différentes et cela serait intéressant de savoir à quel point.

D'un pas vif, je quittais mes appartements. Me déplaçant dans les longs couloirs du palais, main sur le pommeau de mon épée qui se trouvait accrochée à ma ceinture, j'observais et saluais chaque personne que je pouvais croiser en cette heure tardive. Évidemment, il y avait encore des serviteurs faisant leur office à cette heure et les gardes qui exerçaient leurs fonctions, assurant la sécurité des occupants du donjon rouge. J'arrivais rapidement face à l'entrée des appartements de la jeune femme, toquant à plusieurs reprises pour annoncer ma présence. La voix féminine à l'intérieur m'autorisa à pénétrer et d'un geste assuré, je poussais la porte massive qui me séparait de la dame. Mon regard azure se posa sur elle, la contemplant, détaillant presque son physique ; des cheveux longs d'un brin très sombre - un trait typiquement nordien -, de magnifiques yeux bleus éclatants, le tout sur un visage doux. Il était vrai que je l'avais imaginé différemment. Au fond, je voyais une beauté plus austère, plus froide comme la région d'où elle venait. Peut-être même avais-je imaginé une femme d'une grande laideur. Et c'était une agréable surprise qui se présentait donc à moi, remarquant une douce beauté typique des contrées froides qui l'avait bercé. N'attendant pas, je pris la parole afin de m'excuser de l'intrusion ; j'avais attendu que la jeune femme ait du temps libre pour la déranger, cherchant le bon moment afin de ne pas être trop gênant.

Je m'excuse pour la visite tardive, Lady Manderly. Je tenais à vous souhaiter la bienvenue en personne.

Laissant la porte ouverte afin que ma visite ne soit pas mal interprétée, je m'approchais de la jeune femme, dont je pris la main, effectuant un baise-main avec un doux sourire avant de relever mon regard que je plongeais dans le sien. Nous étions séparés par quelques centimètres, assez loin pour que la situation ne soit pas étrange pour un regard extérieur.

M'accorderiez-vous un moment pour une marche dans les couloirs du palais ?

J'affichais mon plus beau sourire à la jeune femme. Évidemment, je ne voulais pas la forcer et mon visage le montrait très bien, demeurant agréable. Mais j'espérais qu'elle accepte cette invitation, pour profiter d'un bref moment pour faire connaissance. Je ne comptais pas la déranger longtemps, elle devait avoir bien d'autres choses à faire.

© DRACARYS


2
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3899
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Dim 19 Fév - 22:09

Le dîner en compagnie de la princesse s’était déroulé sans encombre, comme à son habitude. En étant aussi proche de Rhaenys, Wynafryd se rendait compte de la chance qu’elle avait et prenait conscience de son statut de privilégié. Les plats servis changer quotidiennement, et il se passait en général plus d’une semaine avant qu’elle ne soit à nouveau amenée à manger ce même plat. Elle savait aussi qu’elle pouvait faire part de ses préférences et faire passer des demandes spéciales si elle en avait envie. Le vin qui venait accompagner les repas était tout aussi raffiné. A Blancport déjà, les Manderly étaient idéalement situés pour pouvoir se confectionner une cave digne de ce nom. Peut-être cela venait-il du climat dans lequel Wynafryd dégustait le vin, mais elle le trouvait bien plus goutu et ensoleillé ici. Après l’agréable moment passé avec Rhaenys et ses autres dames de compagnie, et de nouveaux secrets partagés, la nordienne finit par retrouver ses appartements, non loin de ceux de la princesse. Sybelle l’y attendait, plongée dans un livre. Wynafryd avait conscience que la position n’était pas idéale pour sa cousine, de son statut d’ancienne dame de compagnie à Blancport, à ses côtés, elle était devenue sa servante personnelle pour pouvoir rester à ses côtés et l’accompagner à la Capitale. Mais d’après elle, c’était une opportunité qu’elle n’avait pu décliner. Et Wynafryd lui en était extrêmement reconnaissante, celui lui avait évité d’être totalement seule en arrivant. Cela leur permettait aussi de combiner leurs forces, cela faisait deux fois plus d’yeux et d’oreilles pour ne rien manquer, et ce, à différents niveaux. Les servants des seigneurs et des dames n’entendent et ne racontent pas la même chose que les personnes qu’ils servent. La Manderly s’installa un instant dans le fauteuil en face de celui de sa cousine pour partager un verre, quelques pistaches mais aussi leurs dernières informations.

Sybelle allait finalement l’aider à se dévêtir lorsque quelqu’un frappa à la porte. Les deux jeunes femmes se dévisagèrent un instant, interrogeant l’autre du regard. Attendaient-elles quelqu’un ? La réponses semblait être non. Wynafryd haussa les épaules. “Entrez.” dit-elle d’une voix claire. Peut-être une servante qui venait la quérir pour rejoindre le dragon ensoleillé. La sirène du Nord renoua les quelques boucles qu’elle avait commencé à défaire de sa tresse lorsque la porte s’ouvrit sur un jeune homme à la chevelure dorée. Ses yeux s’écarquillèrent l’espace de quelques secondes. Elle ne l’avait jamais vu jusqu’à présent et pourtant elle savait déjà qui il était. Son regard était doux, tout comme les traits de visage qu’il partageait avec sa soeurs. Ses cheveux, il les tenait de son père. Et si elle avait encore eu des doutes, le dragon à trois têtes brodées sur son plastron venait écarter les derniers doutes quant à son identité. Wynafryd se ressaisit rapidement et s’inclina pour le saluer respectueusement. “Prince Aegon…” La jeune femme ne s’était certainement pas attendu à une rencontre aussi rapidement. Elle savait le prince à Peyredragon jusqu’alors et elle s’était imaginée devoir faire des pieds et des mains pour pouvoir alors la chance de croiser sa route et peut-être capter son attention. Elle s’était même demandée si elle allait devoir attendre qu’il soit en compagnie de Robb pour intervenir. Et voilà qu’à l’heure où la moitié du château dormait déjà, le dragon venait directement à elle, la prenant de court, il fallait bien l’avouer. Sybelle s’était discrètement reculée au fond de la pièce afin de ne pas perturber l’échange, mais elle n’en perdait pas une miette. Wynafryd lui offrit un chaleureux sourire lorsqu’il annonça avoir fait le déplacement jusqu’à ses appartements pour lui souhaiter la bienvenue en personne. “Ne vous excusez surtout pas auprès de moi, vous ne me dérangez nullement. C’est un honneur pour ma famille et pour moi que de servir la votre. Je vous remercie pour votre accueil.” Elle inclina à nouveau la tête, reconnaissante.

Lorsqu’elle releva la tête, elle fit de son mieux pour ne pas le dévisager, mais c’était difficile de regarder ailleurs. Elle se rendit compte qu’avant même de le rencontrer, elle l’avait déjà imaginé, comme elle l’avait également fait pour Robb. Elle avait entendu qu’il tenait plus de son père, comme Rhaenys tenait de sa mère. Mais les deux enfants du couple étaient d’une beauté singulière, il fallait le reconnaître. Elle remarqua avec considération qu’il avait volontairement laissé la porte ouverte, qu’on ne puisse pas penser à mal concernant leur rencontre. Elle pensa un instant, amusée, que son grand-père avait été plutôt généreux avec elle en lui confiant sa mission. Elle devait trouver un bon parti, et il s’averrait que les partis que le seigneur de Blancport avait en tête, étaient tous deux de très beaux jeunes hommes, qui semblaient très bien élevés. Wynafryd remerciait les Dieux que son grand-père ne se soit pas pris d’intérêt pour l’Ouest et ses Lannister, parce que séduire Tyrion n’aurait certainement pas été aussi plaisant et gratifiant ! Lorsque le Prince lui proposa alors de l’accompagner un instant le temps de faire quelques pas, la sirène de Blancport sourit une nouvelle fois. C’était son occasion de faire bonne impression, mais surtout de laisser une impression. “Ca serait un honneur que de vous accompagner.” Wynafryd se tourna brièvement vers Sybelle et hocha la tête d’un air entendu. Puis elle avança en direction du Prince, prête à marcher à ses côtés. “Vous venez tout juste d’arriver ? Avez-vous fait bon voyage ?” Ça n’était que des banalités pour l’instant, mais il fallait laisser les choses se mettre en place doucement, mais sûrement.


2


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Lun 20 Fév - 1:14

The triton and the dragon

Flashback , lune 9



Aegon & Wynafryd

Mon regard d'un bleu océanique éclairait mon visage, balayant la pièce quelques instants. J'avais pu remarquer la présence d'une autre personne, une autre femme qui se trouvait en arrière, sûrement pour s'écarter de cet échange et d'un gracieux mouvement de la tête couplé à un demi-sourire, je l'avais salué. Ce fut court, rapide mais pour autant, cela ne se montrait nullement forcé même si je ne m'attendais pas à voir quelqu'un d'autre. Je ne manquais pas le sourire que la Nordienne affichait après mes paroles et en gardait un tout aussi agréable sur le visage. Un sourire naturel et fin, qui semblait encré sur mon faciès. Que cela soit dans mes manières ou dans mon attitude, tout rappelait mon statut de prince que j'endossais avec excellence ou en tout cas, c'était ce que j'espérais ; on ne pouvait exceller dans tous les domaines mais on pouvait se rapprocher de l'excellence. S'il m'était facile de faire des apparitions remarquées à la cour, s'il se disait que j'avais un certain charisme, ce n'était pas pour autant que je n'avais que des qualités. Mais cela, ce n'était pas ce qui se voyait et j'apprenais encore à perfectionner mes capacités.

Je suis sûr que ma soeur est ravie d'avoir une telle présence à ses côtés. N'êtes-vous pas trop dépaysé ? Cela doit vous changer de Blancport.

Ma voix était mature, grave. Je connaissais l'endroit où siégeait la famille Manderly, l'étude des différentes maisons, de leur blason et de leur lieu de résidence faisait parti des cours que j'avais eu pour me former à la future tâche qui serait la mienne et je n'y avais pas dérogé. Il était plus difficile de se souvenir des maisons mineurs, de celles qui ne se démarquaient pas durant les grands conflits, mais cette famille possédait une histoire qui méritait qu'on s'intéresse à elle. C'était sûrement pour cela que je m'en rappelais si bien. Blancport était une des cinq grandes villes de Westeros, ayant une grande influence dans le commerce du nord en étant leur principal port et ayant une grande diversité au sein de sa population, abritant autant des adeptes de la Foi que des Anciens Dieux ce qui n'était pas des plus courant.

Nous nous mettions en marche, quittant ses appartements après qu'elle ait accepté ma proposition. Nous commencions à parcourir les longs couloirs froids du Donjon Rouge. J'avais vécu la grande majorité de ma vie entre ces murs puisque je n'avais que rarement quitté la capitale. Désormais, il m'arrivait plus souvent de partir pour me rendre sur l'île de peyredragon mais quoique je venais à en dire, de nombreux souvenirs étaient raccrochés à cet endroit où j'avais vécu. Les temps où je fuyais les gardes pour quitter la citadelle et me rendre dans les rues n'étaient pas si loin et l'attitude que j'avais aurait pu rappeler celle d'un sauvage à beaucoup, d'aucuns auraient pu dire que ce n'était pas une attitude digne d'un prince. Pourtant, cela ne m'avait jamais causé d'ennui et j'avais toujours été bien accueilli par notre peuple. La jeune nordienne lança la discussion à peine nous trouvions-nous dans le couloir.

La mer fut mouvementée néanmoins le voyage s'est déroulé sans ennuis. Vous avez d'ailleurs tout juste, je viens d'arriver à la capitale. J'espère que cela ne vous a pas dérangé que je vienne à une heure pareille ?

Malgré une mer agitée, le voyage n'aurait pu être désagréable ; j'appréciais ces escapades sur notre île que je considérais comme un véritable bijou d'architecture, un exemple de la grandeur de notre lignée, un exemple de la grandeur de Valyria et du sang qui était nôtre. Les couloirs étaient éclairés et au travers des fenêtres, la lumière de la lune se frayait un chemin à l'intérieur de la citadelle. Mon regard se posa quelques secondes sur la jeune femme, tandis qu'une question me venait à l'esprit.

Avez-vous profité de votre arrivée à la capitale pour rencontrer Robb Stark ? Il doit être ravi de voir une dame provenant des mêmes contrées que lui ici présente.

Le nordien n'avait pas tous les jours l'occasion de rencontrer des personnes venant de chez lui, qui seraient capables de répondre à ses questions. Plus le temps passait, plus l'heure arrivait. Bientôt, il devrait retourner chez lui en sa qualité d'héritier du suzerain actuel du nord.

© DRACARYS


3
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3899
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Mer 1 Mar - 21:37

Les Dieux avaient décidé de forcer le destin pour Wynafryd. Si elle pensait qu’elle devrait attendre pour avoir une chance de capter l’attention du jeune prince, voilà qu’il était venu directement à elle, la prenant de court. La nordienne fit de son mieux pour dominer la surprise et l’émotion qui l’habitait. Elle voulait faire bonne impression, comme on le lui avait enseigné. Elle inspira profondément, mais discrètement pour reprendre un peu de tenu et confiance en elle. Elle n’allait pas commencer à décevoir son grand-père maintenant. Jusqu’à présent tout se passait bien avec la princesse et le jeune loup, il n’y avait pas de raison que cela soit différent avec Aegon. Elle lui sourit poliment. “Je l’espère en tout cas.” Oui, elle espérait sincèrement que la Princesse était ravie de sa nouvelle demoiselle de compagnie. Elle ne lui avait pas semblait mécontente et elle était persuadée que si elle l’avait été, elle lui aurait fait savoir. Pourtant, ça n’était pas parce qu’elle n’était pas mécontente, qu’elle était ravie pour autant, il y avait tellement de possibilités entre les deux options. Mais Wynafryd avait conscience que leur relation ne faisait que commencer et elle espérait que oui à l’avenir, Rhaenys et Rhaegar soit ravis d’avoir accepté l’offre de son grand-père. “Dépaysée, oui je le suis. Je n’avais jamais rien vu de tel. Mais peut-on vraiment être trop dépaysé ? Je trouve cela formidable de découvrir des choses que l’on ne pensait jamais voir.” Les deux jeunes gens s’étaient mis en marche et Wynafryd baissa légèrement la tête à la fin de sa petite déclamation, espérant ne pas en avoir trop fait avec sa ferveur exploratrice. Pendant des années les contes et les légendes que lui avait conté son grand-père l’avait fait rêver, elle avait imaginé toutes sortes de lieux, les terres d’Essos notamment. Mais elle avait rapidement compris que faire le tour du monde ne serait jamais dans ses plans, alors elle saisissait avec beaucoup d’engouement toutes les opportunités de voyage qui s’offraient à elle. Si les choses se déroulaient comme prévues, il n’y en aurait plus beaucoup à l’avenir.

Comme Wynafryd lui avait demandé s’il venait d’arriver et s’il avait fait bon voyage, le prince lui apprit que la mer avait été mouvementée et qu’effectivement, il venait d’arriver au Donjon Rouge. Il lui demanda à son tour si son arrivée si tardive ne lui posait pas de problème. Elle laissa la question en suspens quelques secondes le temps de réfléchir à la réponse la plus appropriée. “J’imagine que lorsque votre Prince, votre Roi ou votre Princesse frappe à votre porte, l’heure n’a pas d’importance ?” Elle afficha un sourire légèrement amusé en tournant son visage vers le Dragon. Elle reprit plus sérieusement. “Comme vous avez pu le voir, je n’étais pas endormie, ni même en train de me préparer pour aller me coucher… vous ne m’avez pas dérangée.” conclut-elle finalement. La nordienne marchait lentement, suivant le rythme et les pas du Prince. Elle se demanda un instant s’il se promenait là où ses jambes et ses souvenirs l’amèneraient inconsciemment, où s’il avait un parcours ou une destinations précise en tête. Wynafryd avait commencé à explorer le Donjon Rouge, avec Rhaenys surtout, mais également un peu avec Robb Stark ou même seule, à ses heures perdues. Même si la Lady s’était bien assagie depuis des années, sa passion pour l’exploration des couloirs ne l’avait pas quitté. Au moins, ici, elle était justifiée, il fallait qu’elle connaisse sa nouvelle demeure aussi bien que la princesse. Puis Aegon évoqua le jeune loup, tira un sourire chaleureux à la Manderly. “Oui, j’ai pu le rencontrer très rapidement grâce à votre sœur, la Princesse. Ça me semblait important de rencontrer le fils de Lord Eddard Stark, mon futur suzerain.” Elle fit une pause avant de reprendre d’un ton léger. “Et j’ai eu la prétention de penser qu’il apprécierait probablement la compagnie d’une nordienne pour lui parler de ses terres.” Elle baissa le visage, l’air plus sérieux un instant. Elle espérait ne pas faire preuve de trop de familiarité, ni mettre les pieds dans le plat concernant le sujet compliqué et épineux qu’était la présence de Robb Stark en tant que pupille. Mais de ce que la jolie sirène avait comprit, le prince et le jeune loup étaient de très bons amis, alors Aegon devait comprendre son sentiment, sans pour autant penser qu’il pouvait s’agir d’ingratitude. “Je crois que ça ne lui déplait pas, nos chemins se croisent assez régulièrement à cet effet.”


4


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Jeu 9 Mar - 1:08

The triton and the dragon

Flashback , lune 9



Aegon & Wynafryd

J'observais toujours la jeune femme de mes pupilles océaniques tirant sur le mauve, un fin sourire dessinait sur mon visage. Un sourire qui s'élargit suite à la première réponse de la jeune femme mais qui ne demandait nullement de réponse. Si ma soeur était mécontente de la présence de la Nordienne ou qu'elle n'était pas à la hauteur de ses espérances, je ne doutais pas du fait qu'elle lui aurait fait savoir. Être dame de compagnie auprès de la fille du Roi demandait quelques qualités, c'était un véritable privilège. Et ma soeur ne s'encombrerait sûrement pas de personnes qui ne lui convenait pas. Je la connaissais assez pour être sûr de cela.

Nous avions pris route, je marchais droit devant, tournant quand il en était nécessaire tout en écoutant la jeune femme d'une oreille attentive. Je lui jetais de tant à autre de brefs regards sympathiques, demeurant droit dans ma posture afin de me présenter de la meilleure façon qu'il soit. La jeune femme avait légèrement baissée la tête, ce que je n'avais pas manqué de remarquer.

Je ne peux qu'appuyer votre avis, ma dame. Notre royaume recèle de bien des merveilles qui n'attendent que d'être contemplées.

C'était vrai, mais je n'avais moi-même que peu eu l'occasion de visiter les autres villes de notre continent. Mes devoirs m'appelaient à d'autres endroits, mais nul doute que le moment venu, je serai amené à voyager. Par ailleurs, j'employais les formalités d'usage afin de m'adresser à la jeune femme, gardant les convenances en tête. Bien qu'au final, cela se faisait naturellement. Je le disais de façon naturel, sans donner l'impression de me forcer. J'avais vécu à la capitale, ce qui me prédisposait largement à ces usages. La jeune femme évoquait le fait que l'heure importait peu qu'en un membre de la famille royale frappait à sa porte. Il était vrai que personne refuserait une entrevue, par principe pour ne pas s'attirer les foudres de ceux qui gouvernaient le royaume. Nous tournions au bout d'un couloir. Continuant notre route. Je n'avais pas répondu, volontairement, à ses paroles si ce n'est par un nouveau sourire. Le son de mes pas résonnaient dans les couloirs si on y prêtait assez attention, tout comme ceux de la demoiselle. Il m'arrivait de jeter quelques coups d'oeil au clair de lune qui se laissait voir au travers des nombreuses fenêtres devant lesquelles nous passions.

Cela ne peut qu'être bénéfique de discuter avec vous. Nul doute que son statut à la cour doit lui peser. Mais il rentrera chez vous un jour, dans le Nord et sera un total inconnu. Cependant, grâce à vous, il aura déjà connaissance de certaines choses qui l'aideront à s'acclimater.

Je savais ce que vivait mon ami à la cour, tentant de le comprendre du mieux que je le pouvais ainsi que l'aider. Mais l'aide de la jeune femme pour le futur suzerain du Nord était appréciable, car elle pouvait lui parler de choses différentes dont elle avait elle-même connaissance puisqu'elle avait vécu dans les contrées froides. Des sujets que je ne connaissais qu'au travers des récits, des livres et des paroles de nos mestres. Ce n'était pas de mon vécu, alors je me retenais bien d'en parler.

Pouvez-vous me décrire vos contrées natales ? Si cela ne vous dérange guère, ma dame.

J'avais demandé cela d'une voix polie, ne voulant pas me montrer trop indiscret ni même trop autoritaire envers la jeune dame. Je cherchais simplement à en apprendre davantage sur celle que j'avais en face de moi. Me montrer intéressé par la personne qu'elle était comme je pouvais le faire pour bien des personnes qui retenaient mon intention. Allant au delà des simples convenances. Cela pouvait facilement passer pour un jeu et peut-être en était-ce un. Peut-être que toutes ces années à la cour m'avaient forgé de façon à toujours en savoir plus sur ceux que je côtoyais, par le biais de questions détournées. Mais c'était aussi un moyen de m'ouvrir, d'en savoir plus sur les différentes personnes qui vivaient dans les contrées de Westeros. Notre peuple.

© DRACARYS


2
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3899
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Mer 15 Mar - 10:43

Même si les deux jeunes gens abordaient surtout des banalités, comme cela semblait naturel lors d’une première rencontre avec son Prince, Wynafryd faisait de son mieux pour ne pas lui fournir de réponses ennuyantes qu’il aurait probablement déjà entendu maintes et maintes fois dans sa vie. Ça n’était pas vraiment une mince affaire puisque la prestance du Dragon l’impressionnait pas mal, comme celle de Rhaenys d’ailleurs. Mais la nordienne faisait de son mieux pour rester naturelle et surtout elle même, la jeune femme confiante que son grand-père avait éduqué pour se comporter parfaitement en société.Elle appréciait donc que certaines de ses réponses lui tirent des sourires amusés, c’était l’effet qu’elle recherchait après tout. A défaut de pouvoir le séduire, elle voulait au moins laisser une bonne impression. Finalement c’était l’essentiel de ce que lui avait demandé son grand-père, de revenir à Blancport avec de nouvelles alliances. Son amitié avec la princesse se développait progressivement et elle espérait qu’il pourrait en être de même avec son frère. Elle espérait que les dragons et les tritons puissent devenir des amis et des alliés à l’avenir, et que cette situation perdure. “Avez-vous eu l’occasion de voyager un peu à travers Westeros ?” Elle imaginait que sa situation de Prince était assez paradoxale. En même temps il fallait qu’il connaisse son futur Royaume et ses futurs sujets, mais en même temps, il avait tant à apprendre à la Couronne et ce genre de voyages pouvaient s’avérer longs et compliqués, ils ne pouvaient pas s’entreprendre sur un coup de tête.

Aegon et Wynafryd parlèrent ensuite de Robb Stark, son compatriote nordien, exilé depuis sa naissance. Elle lui expliqua alors qu’elle avait voulu le rencontrer au plus tôt, pour lui parler de ses terres et de sa famille, des futurs personnes qu’il serait amené à superviser lorsqu’il rentrerait à Winterfell puis lorsque viendrait le temps pour lui de prendre la suite de Ned Stark. Le Targaryen sembla approuver le choix de la jeune femme, comme elle il pensait que c’était une bonne idée de le préparer comme ils le pouvaient à son futur rôle. Wynafryd regardait droit devant elle, suivant toujours le rythme du prince, tourna dans un sens ou dans l’autre lorsque les couloirs ne leur laissaient plus le choix. Elle hocha doucement la tête avec un doux sourire sur les lèvres. “Je l’espère en tout cas.” Wynafryd avait été éduquée avec l’histoire de La Promesse. Elle faisait partie intégrante de l’histoire des Manderly depuis qu’ils avaient été contraints de quitter le Bief par les Jardinier, d’ailleurs, d’eux il ne restait rien aujourd’hui, comme s’ils n’avaient été qu’un vague mirage. Alors que les Manderly, protégés et soutenus par les Stark, avaient développé leurs richesses et leur influence. Ils leur seraient toujours redevables. Alors guider Robb Stark, à son petit niveau, ici au Donjon Rouge, c’était la moindre des choses qu’elle pouvait faire.

La jolie brune fut ensuite surprise d’entendre le jeune homme lui demandait de décrire ses terres natales. Elle ralentit un instant et tourna son visage vers lui, curieuse de comprendre ce qui avait pu motiver une telle question chez lui. Etait-ce un réel intérêt pour cette région dont on entendait beaucoup de choses, surtout négatives, dans le reste du pays ? Etait-ce simplement par politesse ? Wynafryd n’aurait su vraiment le dire, mais parler de Blancport et du Nord était toujours un bonheur pour elle, alors elle ne se fit pas prier. Elle poussa un léger soupir, prenant quelques secondes de réflexions, pour savoir par où elle pouvait bien commencer. Elle ne voulait pas non plus partir dans un long monologue qui ennuierait le Prince. “C’est une région très différente d’ici. Beaucoup moins peuplée, avec moins de bourgades, moins d’habitations, des plus petites villes. Mais je les trouve magnifiques. Je les aime aussi bien l’hiver, recouvertes d’un manteau de neige immaculé, avec l’air qui nous pique les joues et ce calme qui n’a pas son pareil. Ou l’été, avec ses grandes étendues vertes, les oiseaux qui chantent, les promenades à cheval.” Elle fit une petite pause. Elle revoyait chaque détail qu’elle évoquait. Winterfell, Chateauneuf, les chevauchées qu’elle faisait régulièrement dans les plaines environnantes de Blancport. Les petites criques dans lesquelles elle se baignait avec sa soeur, même lorsque l’eau ne faisait pas plus de quelques degrés, c’était leur rituel. Elle reprit doucement. “Blancport est peut-être ce qu’il y a de plus comparable à Port-Real, mais dans une moindre mesure évidemment. Le port a une activité quasiment incessante, nous voyons des gens des quatre coins du monde. Châteauneuf est une demeure assez unique en son genre, fortifiée et d’une pierre blanche comme la neige, elle fait son petit effet aux voyageurs lorsqu’il la découvre. Et encore, ils n’ont pas vu l’intérieur.” La nordienne émit un petit rire gêné. Voilà qu’elle avait voulu faire court et simple et qu’elle s’était retrouvée emportée malgré elle. “Et évidemment les nordiens sont des gens très sympathiques malgré les rumeurs, quand on prend le temps de les apprivoiser.” Elle rit doucement une nouvelle fois. Elle n’avait pas choisi ce mot par hasard.


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Mar 25 Avr - 3:34

The triton and the dragon

Flashback , lune 9



Aegon & Wynafryd

J'observais la jeune femme, les rayons lunaires venant caresser mon visage à chaque fois que nous passions face à une fenêtre. Si les couloirs étaient particulièrement calmes en cette soirée, cela ne voulait pas dire que le donjon rouge était totalement endormi. La soirée ne faisait que commencer et ainsi, les activités changeaient. La nuit offrirait à son tour un lot de divertissement. Les choses étaient bien différentes entre Peyredragon et Port-Real, je ne pouvais nier ce fait mais le temps m'avait habitué aux deux. J'appréciais autant l'ambiance de notre île natale que de la capitale qui avait été fondée par notre ancêtre, le roi Aegon I Targaryen. Voilà près de 300 ans que notre dynastie régnait sur Westeros, siégeant sur le trône de fer. Il y avait près de 300 ans, à son arrivée sur le continent, notre ancêtre s'était fait couronné par sa propre soeur. Puis lorsqu'il eut vaincu ses ennemis, il fut proclamé Roi des Andals, des Rhoynars et des Premiers hommes, ainsi que le Seigneur des Sept couronnes et le protecteur du Royaume par le Grand Septon, à Vieille Pierre. C'était l'histoire dont nous étions les héritiers, lui qui avait combattu avec ses soeurs aux différents coins de Westeros et unifié Sept royaumes en un seul. Ou presque, puisque Dorne avait résisté. Mais cela ne changeait pas un fait ; mes ancêtres, Aegon et ses soeurs, avaient voyagé en Westeros. Ils connaissaient le continent qu'ils gouvernaient. La question de la jeune Nordienne avait donc tout sens, car quant à moi, je n'avais pas voyagé en Westeros. Mes seuls déplacements étaient en direction de Peyredragon. J'espérais pouvoir, un jour, quitter la Capitale pour quelques temps et me rendre dans les différentes régions du royaume. De Dorne au Nord, en passant par le Bief. Mais mes obligations me retenaient à la capitale et il me faudrait l'autorisation de mon père, le roi, si je voulais effectuer une telle chose. C'était donc bien trop compliqué pour être mis en oeuvre.

Je n'ai jamais quitté les terres de la couronne, néanmoins, il me plairait de voyager dans le royaume pour visiter les différentes contrées.

Je ne lui cachais pas ce fait, de toute façon, mes précédentes paroles montraient déjà ce que je pensais par rapport à cela. Il y avait eu bien trop de rois qui avaient préféré rester sur le trône de fer, attendant que les jours passent, sans jamais connaître leur peuple. Je ne devais pas être un tel roi et je ne le voulais pas. Je voulais connaître les différentes régions qui formaient le royaume dont j'hériterais, outre les récits dont j'avais entendu et les innombrables histoires que j'avais bien pu lire. Pendant quelques instants, le temps du récit de la jeune femme, j'avais écouté de manière passionnée, lui offrant un doux regard perçant, couplé un ces sourires si caractéristiques de ma personne. Il faisait nul doute que la jeune femme appréciait le nord, je le comprenais bien au travers de ses paroles.

Vous me dépeignez un splendide tableau, ma dame.

Il était vrai que la jeune femme avait le sens du détail, décrivant le moindre détail, utilisant les bons mots pour chaque chose. Un détail ressortit particulièrement. Elle parlait de balades à cheval. Je savais que les moeurs des nordiens n'étaient pas tout à fait les mêmes que les nôtres, mais je n'étais pas habitué à entendre une femme dire qu'elle savait monter à cheval.

Vous savez monter à cheval ?

Je n'étais pas particulièrement dérangé par le fait d'entendre une dame dire cela, mais c'était toujours étrange de l'entendre. Les femmes étaient plus souvent cantonnées à monter dans des carrosses, plutôt qu'à posséder leur propre cheval. J'esquissais un bref sourire en l'entendant parler d'apprivoisement des nordiens. Il était vrai qu'ils n'avaient pas bonne réputation dans le sud, mais peu connaissaient véritablement les nordiens. Je n'étais moi-même jamais allé dans le nord, mais peut-être que cela changerait un jour. Peut-être que je pourrais voir de moi-même l'attitude des nordiens, même si les restes de la rébellion devaient toujours flotter au-dessus de leur tête.

© DRACARYS


3
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3899
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Dim 30 Avr - 15:18

Pendant un instant, la jeune lady se demanda si le prince accueillait toutes les demoiselles de compagnie de sa soeur de la même façon, comme il semblait l’avoir sous-entendu un peu plus tôt. Elle se demanda aussi si cette courtoisie s’étendait à toutes les invités féminines du Donjon Rouge. Après tout, le prince était un beau jeune homme avec la situation la plus enviable et la plus prometteuse de Westeros, alors pourquoi ne pas en profiter ? Wynafryd se questionna un moment sur ce qu’elle ferait si elle était à sa place, non pas une princesse, mais bel et bien un prince. On acceptait tellement plus d’écarts aux garçons qu’aux filles. Qu’un homme soit vierge le jour de son mariage était loin d’être une nécessité ou une preuve d’un honneur quelconque, alors que du côté des femmes, la ritournelle était bien différente. Alors elle se demanda quelles étaient les ladys qui avaient succombé au charme de ce prince à la chevelure d’or.

Comme la Manderly avait demandé au Prince s’il avait eu l’occasion de voir un peu du pays, il lui expliqua que ça n’était pas le cas, mais que cela faisait cependant partie de ses envies. Quelle jeune personne ne rêverait pas de voir de quoi Westeros est fait ? Ou même Essos, quitte à pousser la folie. Pour Wynafryd, cela ne voulait pas dire pour autant renier ses terres natales, puisqu’elle les aimait plus que tout, mais il lui semblait important de voir de quoi la vie était faite ailleurs, de comprendre comment le monde fonctionnait. Et elle avait d’ailleurs souvent lu, que les personnes qui partaient, revenaient chez elle avec encore plus d’amour pour leurs terres. “J’espère alors que vous en aurez bientôt l’occasion. Mais surtout que ce voyage sera à la hauteur de vos espérances.” Parce que parfois à trop rêver d’une chose, on ne pouvait qu’être finalement déçu.

Le prince Aegon lui demanda ensuite de lui décrire le Nord et plus précisément Blancport. La nordienne n’eut pas besoin de le faire insister, elle prit juste le temps de choisir ses mots avec soins, elle ne voulait pas l’ennuyer avec un baratin banal, ni trop se laisser emporter par l’émotion que lui provoquait un tel discours. Visiblement son entreprise fut un succès puisque Aegon trouva le tableau splendide. Wynafryd se tourna vers lui, tout sourire. C’était toujours un plaisir pour elle de parler de sa région et de défaire les rumeurs et les stéréotypes qui collaient aux nordiens. Certes, certaines choses étaient justifiées, mais le Nord et les nordiens ne se résumaient à ces dires simplement. Dans sa description, elle avait également mentionné ses promenades à cheval, ce qui ne manqua pas de tiquer la curiosité du jeune dragon. La sirène de Blancport se tourna alors vers lui, surprise par sa question. “Oh je… oui je monte. Plutôt bien même d’après mon grand-père. Il était lui-même un très bon cavalier, du temps où il était encore en état de monter.” La réputation de Wyman Manderly sur son poids n’était ignorée que par une minorité de Westeros. “Il a toujours aimé ces animaux, alors quand il lui a semblé que je partageais sa passion, il n’a pas hésité et m’a mise sur un cheval.” Wynafryd ne put retenir un petit rire amusé en pensant à son grand-père qu’elle aimait tant. Elle retint un autre rire en imaginant la réaction du prince s’il apprenait maintenant qu’elle tirait à l’arc et avait quelques notions d’escrime. Comme elle ne pouvait décemment pas lui proposer de but en blanc une promenade à cheval en sa compagnie, elle retourna la question différemment “J’imagine que vous montez aussi, mais aimez-vous cela ? Ou avez-vous plutôt le pied marin, peut-être ? Avec vos allers et retours entre ici et Peyredragon ?” Aux dernières nouvelles, il ne lui semblait pas avoir vu de ses propres yeux des chevaux marins capables de faire la traversée, à part sur les blasons des Velaryon.


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Mar 30 Mai - 22:20

The triton and the dragon

Flashback , lune 9



Aegon & Wynafryd

Au fil de notre trajet, j’apprenais petit à petit à cerner la jeune femme qui me faisait face. Je l’observais assez souvent, dès qu’il m’en était possible en lui offrant de sympathiques sourires qui venait étirer les traits fins de mon visage. J’espérais vraiment pouvoir voyager un jour, avant de devoir monter sur le trône et de ceindre la couronne sur ma tête. Je ne voulais pas simplement découvrir le continent, je voulais connaître ses terres. Je connaissais déjà beaucoup de choses sur les régions, puisque cela faisait parti des nombreuses leçons que l’on m’avait enseigné quand j’étais plus jeune. Mais c’était bien différent de les visiter soit-même, chose que j’aimerais pouvoir faire avant d’avoir des responsabilités plus importantes qui m’empêcheraient une telle chose. Pour autant, j’étais conscient que ce ne serait pas chose aisé de pouvoir faire cela et n’en faisait pas ma priorité actuelle, ayant encore bien des devoirs à remplir à la Capitale ou même à Peyredragon. Je gardais donc ce projet de côté, jusqu’au jour où le moment opportun se présenterait à moi pour que je puisse le mettre à exécuter ; il y aurait bien un moment où je serai amené à voyager dans le royaume, pour remplir d’autres devoirs incombant à mon rang.

Je l’espère tout autant, dame Wynafryd. Peut-être qu’un tel voyage serait amené à me conduire à Blancport, pour découvrir là où siège votre famille.

C’était à espérer. Je me devais de voir Blancport, une des cinq grandes villes de Westeros, le principal port du Nord. Pour ensuite me rendre dans d’autres endroits, comme la forteresse ancestrale dans la maison Stark dont allait hériter Robb. Pour ensuite redescendre et me rendre dans d’autres contrées, pour découvrir les sièges des autres maisons.

Notre chemin nous avait amené à faire le tour du Donjon Rouge, bien que nous ne soyons toujours pas arrivés à notre point de départ. Je comptais bien raccompagner la lady à ses appartements et ne pas prendre toute sa soirée, ayant moi-même des choses à faire. Je ne pressais cependant pas le pas, gardant la même allure alors que la jeune femme avait évoqué le fait qu’elle savait monté à cheval. Elle semblait être interloquée par ma question, puisque à sa réponse, je pouvais constater qu’elle était surprise.

Vous semblez être proche de votre grand-père, d’après ce que vous me dites et il semble être un homme intelligent, puisqu’il a su voir votre potentiel. Ce ne sont pas toutes les dames qui savent monter à cheval, après tout.

Je connaissais bien évidemment la réputation de lord Manderly et le surnom dont il était désormais affublé. Même si on pouvait reconnaître certains talents à l’homme, être trop gros pour monter à cheval était une situation assez extrême.

Puis, la jeune femme me demandait si j’aimais monter à cheval ou si je préférais naviguer. Il était vrai que je naviguais bien plus que je ne montais à cheval, étant donné les nombreux voyages que je faisais jusqu’à Peyredragon. Mais pour autant, je n’avais pas spécialement de préférence. J’aimais bien l’un comme l’autre, au final. J’avais surtout moins l’occasion de monter à cheval que de partir en mer.

Je n’ai pas de préférence, mais effectivement, j’aime monter à cheval. Tout comme j’aime naviguer, mais ce sont deux choses bien distinctes après tout. L’on peut aimer l’un et l’autre, cela ne se contredit pas. J’ai surtout moins d’occasion pour monter à cheval.

Je lui offrais un sourire, tandis que nous nous rapprochions de la porte des appartements de la jeune femme avant de nous arrêter devant.

J’espère que nous aurons l’occasion de partager une balade à cheval. Peut-être avec ma soeur, je suis sûr qu’elle en serait ravie.

Cette discussion dans les couloirs du donjon rouge s’était avérée intéressante, me montrant que la jeune femme avait sa place aux côtés de ma soeur. J’affichais un sourire.

En tout cas, ce fut un plaisir de faire votre rencontre lady Wynafryd. Je suis sûr que de nombreuses occasions nous permettront de nous revoir, à des heures plus commodes. Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée.

Je pris la main de la jeune femme, effectuant un doux baise-main sur le dessus avant de la relâcher et d’attendre qu’elle ne rentre dans ses appartements pour partir.

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3899
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   Mer 31 Mai - 18:57

Les deux jeunes gens déambulaient dans les couloirs du Donjon Rouge, faisant connaissance en échangeant quelques banalités, que Wynafryd faisait de son mieux pour rendre intéressantes. “Ma famille serait honorée de vous recevoir entre ses murs. J’espère que vous aurez un jour l’occasion de découvrir la beauté de Châteauneuf, je ne manquerais pas de vous faire visiter si je m’y trouve en cette occasion en tout cas.” Les dragons ne se courraient pas après pour visiter le Nord. Au delà du naturel nordien à s’isoler, les événements de la rébellion de Robert avait véritablement brisé quelque chose entre les Stark et les Targaryen. Le retour de Robb à Winterfell, quand il serait temps, signifierait sûrement un réchauffement dans cette relation, de par son amitié avec le prince, du moins Wynafryd l’espérait. Le Nord n’oublierait pas, il n’oublierait jamais, mais il était temps d’arrêter de faire payer les fils pour les actions des pères, voilà ce que la Manderly pensait. Et le seigneur de Blancport, bien qu'ayant une loyauté sans failles envers les Stark, avait bien conscience des avantages que pouvaient représenter une amitié avec une telle famille

Il sembla à Wynafryd que le couloir dans lequel ils venaient de tourner lui était familier. Si elle avait bien suivi depuis le début, ils avaient fini leur tour et retournaient doucement mais sûrement jusqu’aux appartements de l’héritière du triton. Le Prince Aegon commenta alors la relation que la jeune femme entretenait avec le seigneur de Blancport. Un nouveau sourire nostalgique se dessina sur ses lèvres. “J’admire énormément l’homme qu’il est et je dois dire que je suis flattée qu’il nous trouve des points communs.” dit-elle avec un air légèrement amusé. Elle aurait pu s’attrister de ne pas être aussi proche de ses parents, mais voilà bien des années qu’elle avait apprit à relativiser les comportements de ses géniteurs, notamment de sa mère. Elle les avait descendu de leur piédestal de géniteurs. Le seul qui demeurait haut perché, était Lord Wyman, évidemment.

Alors qu’ils arrivaient devant la porte de la Manderly, le prince Aegon finit par lui proposer une promenade en sa compagnie et en celle de sa sœur, ce qui lui fit vraiment plaisir. “Ça serait un honneur et un plaisir pour moi mon prince.” Elle était curieuse de découvrir les autres paysages qui entouraient la capitale. Si le Nord offrait de sublimes paysages lors de promenades, elle ne doutait pas une seule seconde que la Couronne avait elle aussi de belles choses à présenter. Elle hésita un instant à lui demander si une sortie en mer était envisageable, mais elle se dit qu’elle aurait tout le temps de lui en reparler lorsqu’ils feraient cette fameuse promenade à cheval. “Je vous remercie d’être venue à ma rencontre de la sorte. La Princesse Rhaenys a de la chance d’avoir un frère comme vous. Je vous dis donc à bientôt alors. Bonne soirée à vous également.” Elle s’inclina gracieusement alors que le Prince lui prenait la main pour la gratifier d’un baisemain. La nordienne lui sourit une dernière fois avant de disparaître dans ses appartements. A l’intérieur, Sybelle l’attendait de pied ferme, les yeux écarquillés qui lui demandaient clairement ce qu’il s’était passé durant cette promenade. Wynafryd se laissa tomber dans un fauteuil, invita sa cousine à en faire de même. Elle n’était pas prête de dormir maintenant qu’il lui fallait conter leurs échanges.


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: The triton and the dragon | Wynafryd Manderly   

Revenir en haut Aller en bas
 
The triton and the dragon | Wynafryd Manderly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How train your dragon
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles
» Au Dragon Vert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: