RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, les Îles de Fer et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Je ne suis que de passage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 626
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Je ne suis que de passage    Mer 15 Fév - 16:46

Je ne suis que de passage

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Le fantasque et fantastique Uller était depuis quelques jours de passage à la Gracedieu, berceau de son écolage en tant qu'écuyer. Cela lui faisait toujours plaisir de revenir en ce lieu qui l'avait vu devenir un homme, tant pour l'hospitalité des femmes qui peuplaient cet endroit que par simple nostalgie et envie de revoir ce bon vieux Ryon ou encore le maître d'arme et sa rouquine de fille. Et puis ce n'étaient pas les seuls raisons ! Voyager vous permettait toujours d'observer les paysages et il n'y avait pas plus belle contrée que Dorne, l'indomptable, la farouche ! Qu'allait-il faire après avoir quitté la Gracedieu ? Il n'en avait aucune idée. Il fonctionnait à l'instinct et à l'imprévisibilité, aussi versatile que pouvait être la vie. Son frère le tannait pour qu'il prenne femme et s'assure descendance. Bien qu'il le somma à plusieurs reprises qu'il devait sans doute disposer de quelques bâtards si et là à travers la région, Harmen, Seigneur de Denfert, semblait désirer qu'il se stabilise et perpétue la lignée d'enfants légitimes. Pourquoi ne le faisait-il pas lui même ? Cela demeurait un mystère pour le Uller !

Il ne cherchait cependant pas à le percer et continuait de vivre comme bon lui semblait, butinant de fleur en fleur. En cet instant, Ulwyck ne portait pas son armure. Il était plutôt richement vêtu de vêtement léger, en tissu fin aux couleurs criardes, rouges et jaunes, représentant le magnifique blason de la maison Uller. Il s'était parfumé avec des senteurs d'agrumes ce qui était toute à son habitude. Le Uller était certes un guerrier mais il était aussi un grand séducteur qui prenait toujours soin de choisir ses tenues pour se présenter sous le jour le plus attirant possible. Se promenant dans les couloirs du château, il souriait aux jeunes servantes qui passaient par là et qui lui répondaient soit par des joues rosies ou un sourire timide et pour les plus téméraires un clin d’œil complices. Il avait déjà partagé sa couche avec certaines d'entre elles et d'autres étaient nouvelle. Leur arrivée au château était postérieure à son propre départ en tant qu'homme fait et chevalier ! Bien qu'il aurait très bien pût aller s'amuser à séduire des domestiques et les détourner de leurs basses besognes, le jeune homme préféra jeter son dévolu sur la jeune rouquine nommée Boadicée, fille du maître d'arme de ce château. Pourquoi ? Parce qu'elle lui avait toujours résisté pardi et qu'il se plaisait autant à la taquiner que de tenter de la séduire ! En ayant interroger une domestique qui apportait des boissons un peu partout dans le château, il avait apprit que sa cible se trouvait dans sa chambre.

Le pas léger mais assuré, le Uller avait donc pris la direction de la dite pièce. Boadicée avait toujours résisté à son charme, sans doute par peur ou timidité. Il ne voyait que ces possibilités pour expliquer ce refus de sa personne. Il fallait être folle ou ne pas aimer la présence et la compagnie des hommes pour se comporter de la sorte. Chassant ses pensées idiotes de son esprit, le jeune homme entreprit de frapper à la porte de la chambre de la  jeune femme, curieux de voir comment elle l’accueillerait dans ses appartements.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 274
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Mer 15 Fév - 19:12

Mmmh … Voilà quelque jours que Ulwyck Uller était de retour. Et quelques jours que je m'appliquai à l'esquiver. Pas que j'avais peur de lui ! Ça non ! Je n'avais pas peur d'un petit coq prétentieux ! Mais je n'avais pas envie qu'il cherche à avoir ma virginité ! Il jouait à ça avec moi depuis cinq ans. À se demander s'il connaissait la signification du mot « Non ». J'en doutais fortement d'après ce que j'avais entendu. Mais quand même ! Cinq années de non ! J'avais donc trouvé pour la plupart du temps refuge à la bibliothèque de la Gracedieu, j'étais sûre qu'il n'y mettrait jamais les pieds. Ou bien avec mon père à travailler un peu.

Mais aujourd'hui j'avais envie de paix et de calme. J'étais donc avec Loki dans ma chambre, assise à mon bureau, la grosse tête de ma chienne sur mes genoux. D'une main je lui frottais les oreilles et de l'autre je tournais les pages de mon livre dévorant avec avidité l'histoire, vraie ou fausse, narrait à l'intérieur. Un des serviteur était venu me porter une coupe de lait citronné que j'avais accepté avec plaisir et que donc je sirotais tranquillement en lisant. Pas de pantalon ou de tenu guerrière aujourd'hui . Non ! Une simple sable couleur sable comme toujours. Pas d'arme apparente, mais toujours ma nouvelle dague, cadeau de mon père, autour de ma cuisse à porté de main.

Loki se redressa souplement quand elle entendit toquer. Je me redressais lentement en baillant. Mon dos craqua un peu mais j'allais ouvrir la porte. Je restais interdite face à l'homme en tunique fine rouge et orange sentant les agrumes. Ulwyck Uller. Celui que j'essayai activement d'éviter depuis son arrivée … Aie … Je le saluais machinalement avant de retourner à mon bureau, glisser un marque page à mon livre et le fermer. Je me hissais sur le bureau et Loki s'assit cotre mes jambes. Je repoussais en arrière mes cheveux après avoir secoué la tête avec un petit sourire désabusé.

« Ulwyck Uller … Pourquoi étais-je sûre d'avoir … L'honneur ? Le plaisir ?… non rien de tout ça … mmh …  La surprise d'avoir ta visite quand j'ai su que tu étais à la Gracedieu ? Alors ! Où étais tu passé lors de ton dernier voyage ? Port Réal ? Le Nord ? Essos ? Où simplement étais tu entrain de parcourir les terres de Dorne à la recherche de la femme qui te fera tomber amoureux d'elle ? Oh … Et ne sors pas tout de suite les flatteries. Tu avais déjà essayer la dernière fois. Mais cela n'avait pas marché avec moi. »


J'eus un petit sourire moqueur. J'adorais lui rappeler toutes ses tentatives échouées depuis ces cinq années. Loki se redressa mais resta près de moi. Aucune idée de si elle aimait bien Ulwyck ou non. Du moment qu'elle m'obéissait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 626
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Mer 15 Fév - 23:05

Je ne suis que de passage

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

La jeune femme vint lui ouvrir la porte de la pièce et il aperçu qu'elle était accompagnée de son canidé. Elle le salua brièvement puis parti s’asseoir sur son bureau. C'était loin d'être une position normale. D'habitude les gens préféraient prendre les chaises comme siège. C'était sans doute là un signe qu'elle n'était pas dans son état normal, sans doute chamboulée par le retour du Uller. Elle ne pouvait sans doute pas lutter contre son envie, l'appel de son corps. C'était naturel. Ulwyck possédait un magnétisme capable de faire chavirer même les cœurs les plus endurcis et ce même si cela devrait prendre beaucoup de temps. Il éclata de rire lorsqu'elle parla de ses activités et essaya de deviner où il s'était rendu.

«J'étais à Dorne. J'ai voyagé et passé quelques temps dans le désert. J'ai passé du temps à éviter Harmen. Je crois qu'il veut encore que je je prenne une des femmes qu'il m'a choisie pour épouse. J'attends l'annonce du prochain grand tournoi pour quitter Dorne. Sinon à quoi bon s'éloigner de la plus belles contrées de ce bas monde ? »

Un vrai tournoi lui manquait. Pas un petit événement organisé par un seigneur local mais une vraie célébration attirant des chevaliers de tous les coins de Westeros. Une véritable ode au combat et aux joutes. Se battre et faire l'amour étaient des cadeaux des dieux. Les plus beaux qu'ils offrirent à l'humanité et il était triste de voir que si peu de gens se vouaient à les apprécier à leur juste valeur. Se rapprochant de Boadicée, il s'inclina quelques secondes avant de lui baiser affectueusement la main. Il s'installa alors calmement contre le mur et la contempla. Elle était toujours aussi désirable et devait toujours posséder sa vertu. Il s'était souvent amusé de son côté prude et peu dévergondée. D'habitude ce genre de comportement était bon pour les Septa et les Septons. La bâtarde semblait craindre quelque chose. Peut-être avait-elle peur de prendre goût à la débauche et de se laisser emporter dans un ouragan de sensations nouvelles et de plaisirs insoupçonnés. Il n'était pas rare de voir des personnes effrayées voir tétanisée par la peur l'inconnu.

«La fille que tu décris n'existe pas. Les femmes tombent amoureuses de moi. L'inverse ne s'est jamais produit et ne se produira probablement jamais. »

Et  il en était totalement convaincu. L'amour était une chose des plus abstraites pour lui étant donné qu'ils n'avaient jamais vraiment eu de sentiment. Bien sûr il s'était déjà prit d'affection pour certaines de ses conquêtes mais cela n'avait jamais été très poussé. Ce n'était pas faute d'avoir essayer mais ce n'était pas quelque chose que l'on pouvait contrôler d'après sa nièce Ellaria. Peut-être qu'il devrait lui rendre visite une de ses lunes. Il avait l'impression que cela faisait des lunes qu'il n'avait pas vu ses petites nièces, passé un peu de temps à jouer avec les plus jeunes ou à entraîner Elia à la lance. Il appréciait ces moments passés avec son sang pourtant jamais ô grand jamais il n'avait ressenti le besoin d’engendrer une descendance et encore moins avec une femme que son frère lui imposerait. Il était Ulwyck Uller et pas n'importe quel jeune homme qui se laisserait dicter sa conduite !

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 274
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Jeu 16 Fév - 7:59

Ulwyck ne quittait que rarement Dorne. Il avait raison quelque part. Pourquoi quitter la perfection pour le reste du monde ? Enfin, je disais ça, mais je n'avais que peu visité le reste du monde, le Nord un peu et le reste je l'avais seulement traversé. Mais rien de bien incroyable. Du moins selon mon point de vue. Oh ? Il voulait aller participer à des tournois ? Ah … Il devrait aller voir William. Les deux devraient bien s'entendre. Ils aimaient tout les deux se battre alors … Je me demandais qui allait sur les deux. Ils avaient presque le même âge et ce genre de chose mais … Je ne pencherais pas en la faveur d'un des deux. Pour moi les deux avaient la même force. Celui avec le plus d'endurance ou le plus rapide gagnerait.

Je laissais Ulwyck s'inclinait devant moi et faire un baise-main avec un petit sourire désabusé. Je n'allais pas tout de suite lui coller une claque dans le visage. Je lui en avais déjà mis assez durant cinq années. Je caressais du bout des doigts la couverture épaisse de l'ouvrage posé près de moi avant de rire à mon tour. Cet Ulwyck Uller était bien trop sûr de lui même. Et l'amour allait lui tomber dessus comme la misère sur le pauvre monde. Lorsqu'il serait réellement amoureux … Je rirais et pourrais le taquiner sans pitié. Je le connaissais depuis quatorze ans, j'avais beaucoup d'informations sur lui, mais je n'étais pas méchante pour lui nuire.

« Ulwyck … Le jour ou une femme t'auras dans ses filets, je te jure je me moquerais de toi sans pitié. Et ne dis pas que cela n'arriveras jamais. Parce que cela va te tomber dessus un jour et tu ne comprendras rien. Enfin, en parlant de tournois, tu devrais aller voir à Edaid, tu sais, la demeure principale des Wells, j'ai un cousin là bas, William, chevalier lui aussi. Bon combattant. Vous devriez vous entendre. Comme toi il voyage beaucoup … Vous auriez des choses à vous dire. »


Ou pas … Au vu de leur caractère, ils pourraient tout aussi bien vouloir se sauter à la gorge en quelques instants … Non ! Je pariais sur l'amitié quand même ! Une bonne bagarre, deux trois coups de poings dans la figure, et un bon vin après étaient les bases d'une solide amitié entre hommes non ? Oui ceci était une caricature. J’espérais juste qu'Ulwyck ne mette pas de mauvaises idées dans la tête de mon cousin. Je tenais à William quand même ! Il était gentil ! Je fixais toujours droit dans les yeux Ulwyck sans la moindre peine. C'était les autres qui avaient du mal avec mes yeux vairons. Pas moi. Mais après quatorze ans à se côtoyer se doutais qu'Ulwyck détourne le regard. Il aimait beaucoup trop me taquiner pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 626
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Jeu 16 Fév - 20:55

Je ne suis que de passage

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

La rouquine continuait à voir le monde comme une jouvencelle de chanson. Il était vrai qu'ici à la Gracedieu, elle était tenue éloignée de la dureté du monde.  Une bonne semaine passée dans le désert, à assurer sa propre survie lui ferait sans doute du bien pour se remettre les idées en place. La jeune femme vivait avec trop de confort à son goût. C'était le choix de son père, pas le sien mais cela expliquait peut-être pourquoi elle ne lui avait jamais cédé. Elle avait besoin d'un bon coup de pied au derrière, histoire qu'elle puisse prendre son courage à deux mains et assument son attirance pour le magnifique et somptueux Ser Ulwyck.

«Cesse donc de rêver. Si j'avais dû rencontrer pareil femmes, je l'aurai déjà rencontrée. Il n'y a nulle dame en ce bas monde capable de dompter l'étalon que je suis. Crois moi, elle n'existe pas. Tu peux toujours tenter ta chance mais il y a fort à parier que ne feras que confirmer mes dires. »

Et voilà ! Le Uller lui donnait de façon provocante une nouvelle raison de lui céder et de s'offrir à lui. Elle lui parla d'un cousin dont il n'avait rien à faire. D'ailleurs il se vexa quelque peu. Osez le comparer à un autre homme était quelque peu déplacé. Personne n'arrivait à la cheville du Uller. C'était ainsi qu'il se voyait. Certains prétendaient qu'il était arrogant et imbu de lui même mais lui préférait dire qu'il faisait simplement preuve de réalisme.

«Je le rencontrerai peut-être un jour mais je suis quelque peu offusqué que tu puisses me comparer aussi simplement à quelqu'un. A croire que je suis quelqu'un de banal à tes yeux.»

Le jeune homme la toisa et soupira calmement avant de s'approcher d'elle. Il plongea son regard dans le sien et approcha son visage du sien avant de se redresser et de sourire à son canidé. Il flatta la tête de l'animal calmement. Il avait toujours aimé la présence des animaux et il ne s'expliquait pas pourquoi. Cette boule de poils ne faisait pas exception à la règle. Il se moquait bien du cousin de la jeune femme. A vrai dire, il se moquait bien souvent des hommes mais préféraient plutôt parler des femmes. Il n'était pas homme à s'amuser de politique et préférait les faits d'armes et les conquêtes comme méthodes de jugement plutôt que l'intelligence ou les exploits politiques.

«Peut-être que je pourrais m'entendre avec ton cousin mais pour l'heure je n'en ai cure. Ici à la Gracedieu ton père ou Ryon feront d'excellents partenaires de combats. Daemon s'il était là serait également le partenaire idéale. Dis moi Boadicée, y a t-il du nouveau dans ta vie ? J'ai l'impression que tu as cherché à m'éviter constamment depuis que j'ai passé les portes du château ! »

Il s'interrogeait sur le comportement de la rouquine. Peut-être faisait-elle cela pour attirer son attention. Il avait toujours fait les premiers pas avec elle et l'avait toujours taquiner avec un certain plaisir. La jeune fille finirait tôt ou tard par craquer pour lui. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne baisse ses défenses et que le Uller touche au but. Il était devenu un expert en séduction et savait que même la plus récalcitrante des femmes pouvaient se laisser aller à force d'usure.

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 274
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Jeu 16 Fév - 22:15

Je secouais lentement la tête en souriant. Je savais qu'il cherchait à me tirer dans ses « filets ». C’était peine perdu, je ne lui céderais pas. Pour aujourd'hui du moins. Ne jamais dire Jamais. C'étati ce que mon père m'avait appris. Jamais. Oh ? Serait-il jaloux de mon cousin ? Un éclat de rire m'échappa et je ne fis rien pour le retenir. Lui banal ? Oh non ! Ça ne risquait pas !

« Oh non ! Tu n'es pas banal mon chère Ulwyck ! J'ai rarement vu d'hommes aussi têtu que moi. Il y a les ânes plus têtus que toi mais sinon non, je ne vois pas. »

Je me moquais sans aucune pitié de lui. Il m'avait suffisamment tiré les cheveux et autres crasses de gamins pendant de logues années pour que je ne lui rende pas de temps en temps la pareil. Daemon … Mon frère de cœur me manquait cruellement malgré des lettre ce n'était pas la même chose. C'était comme Lady Nymeria. Les deux me manquaient énormément. Je baissais les yeux et me mordillais la lèvre inférieur pensive. Je n'avais même pas fais attention à son rapprochement surprise. Je m'en fichais un peu. Loki se laissa caresser, elle connaissait bien Ulwyck pour accepter de se laisser faire.

Mmmh … Du nouveau dans ma vie ? Je le fixais dans les yeux quelques secondes la tête penchée sur le côté avant de me laisser glisser au sol avec ma coupe de lait au citron dans une main. J'en bus lentement une gorgée avant de la poser sur le rebord de la fenêtre. Je regardais le liquide clair que je tournais du bout du doigt sans rien dire. Du nouveau ? Ah … Je secouais lentement la tête une nouvelle fois.

« … Non, rien de nouveau. Daemond et Nymeria me manquent beaucoup. Et c'est un euphémisme. Je ne t'ai pas évité. Je n'étais juste pas d'humeur à entendre de nouveau tes tentatives pour me mettre dans ton lit. Cinq ans que je te dis non quand même. Quand arrêteras tu d'essayer ? Pourquoi demander ? La réponse est jamais j'en suis sûre. »

Je me retournais de nouveau ma coupe en vin, m'appuyant contre le rebord de la fenêtre. Je n'étais pas assez grande pour me hisser facilement sur le bord. J'étais un petit oiseau : tout menue et tout fin. Machinalement je touchais le manche du poignard caché sous le tissu fin de ma robe. Toujours rassurante cette pression autour de ma cuisse. Même si quelque peu inutile, Ulwyck ne me ferait pas de mal et Loki était là. Je me mordillais pensivement l'ongle mon regard quelque peu absent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 626
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Ven 17 Fév - 16:59

Je ne suis que de passage

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Il éclata de rire à l'évocation de sa comparaison avec un âne. Ce n'était pas pour lui déplaire. Elle le considérait comme quelqu'un de têtu mais lui même préférait dire qu'il avait des objectifs à atteindre et une véritable détermination. A quoi bon ne pas mettre toute son envie au service de l'obtention de quelque chose qui nous faisait envie ? Le Uller prenait ce qu'il avait envie avec qui il le désirait et où il le désirait. Cela avait toujours été comme cela et il n'était pas prêt de changer, surtout sur ce point. Sa répartie n'avait rien de très fleurie par instant. S'il savait séduire ou entraîner des hommes à le suivre pour se battre, il lui arrivait aussi souvent de dire les choses platement, sans même réfléchir ce qui faisait aussi certainement son charme.

«Aussi têtu qu'un âne dis tu ? Si tu désirais t'offrir à moi, tu découvrirais bien vite que je dispose aussi d'une autre qualités propres aux équidés ha ha ha ! Si tu étais plus aventureuse, tu aurais déjà pu le constater par toi même ! »

Ce n'était un secret pour personne. Ulwyck aimait se vanter et les femmes le lui rendaient bien. Au combat comme sous la couette, il excellait et ce peu importe l'adversaire ! Daemon et Nymeria lui manquait. Il était vrai que pour le Uller, la présence du bâtard de la Gracedieu avait toujours quelque chose de positif lorsqu'il se trouvait à cet endroit. Il pouvait toujours passer du bon temps en la compagnie de celui qu'il considérait comme son frère. Daemon et lui était de la même famille : celles des hommes d'exception. Le Prince Oberyn Martell en faisait également partie aux yeux d'Ulwyck. Cessant de caresser l'animal, le jeune homme reporta son attention sur la rouquine issue d'une relation illégitime.

«J'ai l'impression que cela fait des années que je n'ai plus vu Daemon. Nos sorties me manquent. C'était la belle époque quand nous faisions encore les quatre cents coups à travers la région. Cette époque me manque enfin ! Je peux toujours les faire seuls sauf si tu te décidais enfin à m'accompagner.»

Le jeune homme s'approcha de Boadicée et renifla calmement l'odeur de ses cheveux. Sa longue crinière rousse était bien entretenue et sentait bon. Cela lui conférait un certain charme même si des femmes moins reluisantes possédaient également leurs attraits propres. Lorsqu'il eut terminé son geste, il s'appuya le dos contre le mur, tout en ayant veillé à détacher légèrement le tissu de son haut, laissant apparaître un peu plus de la peau basanée de son torse, s'offrant à la vue de quiconque serait assez maligne pour en profiter.

«Tu continues à t'entraîner au maniement des armes ? Je serais curieux de voir les progrès que tu as fais. Ton père n'est pas un mauvais professeur. Si tu as hérité de ses qualités, tu pourrais te révéler être une combattante assez correcte. Tu devrais voir les progrès qu'Elia a fait à la lance. Cette petite a du mordant. Je pense qu'elle a hérité des qualités de son oncles, ce qui n'est pas peu dire !»

Elia ou comme on la surnommait déjà « Lady Lance » était sa petite nièce, la fille d'Ellaria Sand, la bâtarde d'Harmen Uller, et du Prince Oberyn Martell. Avec de tels parents, cette petite ne pouvait qu'exceller dans de nombreux domaines !

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 274
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Ven 17 Fév - 17:34

Je souris en levant les yeux au ciel, enfin plafond, quand Ulwyck se vanta une nouvelle fois. J'avais une repartie sur le bout de langue mais j'attendais le bon moment pour lui lancer. Mais oui ! Partir avec lui à l'aventure ! Faire les quatre cent coups. Les quatre cent coups au lit oui. Je ris en le regardant s'approcher et sentir mes cheveux. Je laissais une mine désabusée se peintre sur mon visage avant de mettre ma main au niveau de sa lance en rougissant malgré tout légèrement :

" Il n'y a pas que de l'âne chez toi. Visiblement aussi du bouc. Tu dégage les mêmes odeurs que lui en période de chaleur. "

Je lui fis une grimace moqueuse avant de détourner une nouvelle fois le visage pour regarder le paysage. Mmh ? Des progrès en combat ? Mon regard revient sur lui et un petit sourire me monta au lèvres quand il parla d'Elia. Je la connaissais un peu. Mais de là à dire que je pouvais juger ses compétences en maniement de la lance. Pour ma part j'aimais à manier mes dagues. Moins d'allonge mais tellement plus de mobilité. Ce dont je profitai pour placer des coups de pieds malgré ma petite taille. Mon avantage était la vitesse et la souplesse. Rien d'autre.

" Mmh … aucune idée de savoir si j'ai progressé réellement. Je m'entraîne toujours autant mais il n'y a pas beaucoup d'adversaires ici à part mon père. Je n'ai pas à te demander je sais que tu t'es encore améliorer et que tu es toujours le meilleurs. Selon tes dires. Peut-être un jour je t'accompagnerais dans tes voyages. Peut-être même cette fois-ci. Qui sait ... "

Je le regardais de haut en bas et de bas en haut m'attardant malgré moi sur son torse légèrement dévêtu mais je tournais de nouveau vite la tête sentant de nouveau le rouge me montait aux joues. Une nouvelle fois je maudits ma peau plus pâle que le lait qui rougissait pour un rien. Soleil ou non d'ailleurs. Moui ... J'allais peut-être dire oui et accepter de partir avec lui cette fois-ci .... Rester ici me peinait à cause du manque de certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Luke Pasqualino
Multi-Compte : Elbert Arryn & Owen Tyssier
Messages : 626
Date d'inscription : 27/10/2015

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Dim 19 Fév - 15:02

Je ne suis que de passage

An 298, Lune 10 - La Gracedieu



Boadicée & Ulwyck Uller

Il avait du mal à comprendre ce que voulait dire la jeune femme étant donné qu'il était propre sur lui, bien vêtu et parfumé. Elle essayait sans doute d'avoir de la répartie sans succès, ne trouvant rien à redire sur le magnifique et fantastique Ulwyck Uller. Elle était à court d'argument la rouquine. Il était difficile de critiquer Ulwyck et encore plus sur ses points forts. La pauvre montrait déjà les premiers signes de faiblesses. A croire qu'elle cherchait à être un mouton pour le loup, s'offrant comme une cible de choix.

«Ton nez doit te tromper Boadicée. Je ne dégage que de subtiles flagrances d'agrumes. A force d'être isolée dans ta chambre tu sembles avoir oublié les senteurs les plus délicieuses du monde extérieur.»

Il savait qu'elle ne vivait pas exclusivement que dans ses appartements. Il 'agissait d'une taquinerie adressée au fait que le Uller estimait que la rousse avait été bien trop couvée à la Gracedieu. Si elle était un jours amené à quitter ce lieu, seule, serait-elle en mesure de survivre dans un environnement étranger que celui qui avait été le sien pendant des années. Vers qui se tournerait-elle alors ? Vers un roc, un point d'ancrage fixe et lumineux qui  la guiderait à travers le monde extérieur ! Qui de mieux qu'Ulwyck pour correspondre à cette description ? Le tout serait de savoir si elle aurait le courage de lui demander de l'aide. Boadicée lui parla ensuite de ses progrès au combat. Elle allait devoir faire des prouesses pour arriver à impression le chevalier de Denfert. Qui plus est, elle avait admit enfin que partir avec lui était une possibilité. Le Uller éclata d'un rire léger à cette évocation. Elle était comme toutes les autres femmes : l'appel de l'aventure en compagnie de Ser Ulwyck était trop forte. Elle ne pouvait y résister indéfiniment. C'était dans la nature féminine de vouloir se retrouver en sa compagnie ! Il fit quelques pas assuré en direction de Boadicée, un sourire fier et quelque peu hautain s'afficha sur son visage. Lorsqu'il prit la parole, sa voix était remplie d'assurance et de confiance en lui.

«Si je suis là la prochaine fois que tu t'entraîneras je viendrais t'observer et je jugerais moi même ce dont tu es capable. J'ai hâte qu'un grand tournoi soit organisé ! Tu pourras alors m'accompagner. J'espère qu'il se fera à Dorne mai s'il se déroule à l'extérieur de notre contrées et bien je m'y rendrai tout de même bien que je n'apprécie pas m'éloigner de nos dunes. Ce sera pour toi une excellente occasion de découvrir le monde !»

La jeune femme regarda son torse exposé et elle se mit à rougir avant de tourner le visage ce qui amusa Ulwyck et ouvrit totalement son haut, laissant les pans de tissus pendre afin de dégager une bonne partie de la peau de son ventre. Il vint calmement se remettre dans le champ visuel de la rouquine afin d'attirer à nouveau son attention. D'une voix sensuelle, il reprit la parole, se penchant vers l'avant pour bien exposé la partie dénudée de son torse et de son ventre.

«Tu es trop timide. Serait-ce la vue d'une partie de mon corps dénudée qui te met dans cet état. Tu devrais plutôt en profiter pour te rincer l’œil ! A force de détourner le regard, ton père va finir par t'envoyer suivre les enseignements des Sept pour devenir une Septa ha ha ha ! »

© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris
Ft : Erin Chambers
Messages : 274
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    Dim 19 Fév - 18:30

La dernière remarque de Ulwyck me figea quelques secondes et j'écarquillais les yeux avant de me mettre à rire sans pouvoir m'arrêter. Moi septa ?! Oh ! Manquerais plus que Ulwyck devienne membre de la garde de rire et fasse vœux de chasteté. À cette pensée un nouvel éclat de rire me secoua et je me pliais en deux sans parvenir à m'arrêter. J'en avais les larmes aux yeux. Au bout de quelques minutes je m'arrêtais complètement vidée par cette crise de rire. J'essuyais du revers de la main les larmes de rire qui avaient coulé sur mon visage avant de m'éventer de la main. J'étais toute rouge à cause de mon fou rire. Je pus donc jeter un regard sans paraître plus rouge au corps du chevalier. Très bien fichu. Je maudis ma peau aussi blanche que le lait. Si elle était aussi brune que celle des autres Dornien, ou au moins que celle de la teinte de mon père. Mes rougissement se verraient nettement moins.

« Ah ! Pardon Ulwyck. Mais moi ? Septa ? Je sais que les Wells sont très proche des Sept . Mais tu oublie que je suis à moitié du Nord ! Je n'aime pas les Sept ! Depuis le nombre d'année que tu me connais, tu devrais le savoir non ?! Quand à l'entraînement … Je crois en avoir un demain toute la journée. Je doute que tu constate de gros progrès. Je ne vais que très peu à Edaid et ne croise le fer avec de nouveaux combattants que rarement. Je serais en effet ravie d'aller voir les tournois ! »

J'attrapais la coupe de lait et la bus lentement en jetant de nouveau un regard au torse d'Ulwyck. Les joues toujours rouges à cause de mon rire ne se colorèrent pas plus.Je finis ma coupe et m'éloignais d'Ulwyck pour la déposer sur mon bureau. Loki se redressa sur ses pattes arrière et posa ses pattes sur mes épaules. Je souris et lui frottai le museau sans rien rajouter. Elle se laissa retomber sur ses quatre pattes et aboya. Je souris et m'étirant de nouveau. Loki s'ébroua et aboya de nouveau. Je souris. Elle voulait sortir.

« Loki veut sortir. Je te laisse. À plus tard. »

Je lui fis un signe de la main en souriant avant de flatter le crâne de Loki qui s'ébroua avant de filer dans lu couloir. Je lui suivis d'un pas rapide touchant du bout des doigts la dague contre ma cuisse. Toujours sortir avec une arme. Ma chienne se faufilait dans les couloirs avec grâce et fila dans les jardins. Je souris et en passant sous un arbre aux branches ployantes sous les fruits j'en pris un et m'éloigner tranquillement dans les jardins suivant paresseusement ma chienne qui courrait devant revenant parfois vers moi au galop. Je m'installais tranquillement sous un arbre un tailleur et me mis à déguster mon fruit, suivant des yeux mon animal, un fin sourire aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Je ne suis que de passage    

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne suis que de passage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Noob, je suis un noooob!
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: