RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Ellyn des Essaims - La Pieuse Abeille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Hannah New
Multi-Compte : Tymeon, Renly Baratheon, Doran Martell
Messages : 288
Date d'inscription : 09/06/2016

MessageSujet: Ellyn des Essaims - La Pieuse Abeille   Lun 13 Fév - 22:20

Ellyn des Essaims

Beware Our Sting



 

 
feat. nom de l'acteur

Prénom Nom : : Ellyn des Essaims, Ellyn comme la plus célèbre des aïeules de la maison des Essaims, Ellyn Tout-Sucre Date et lieu de naissance : En l'an 281, à Mielbois Statut de sang : Noble Statut social : Lady, Seigneur de Mielbois Situation maritale : Fiancée Allégeance : Rhaegar Targaryen, le Roi, et par conséquence Mace Tyrell, le suzerain du Bief Particularité : Fille aînée de feu Lord Warryn des Essaims. Elle est fiancée à Lord Owen Tyssier, de Froide-douve

 
caractère

Déterminée Têtue Généreuse Jalouse Pieuse Maternelle Sensible Insatisfaite Intelligente Méfiante

 

 

Quels sont les répercussions de la rébellion de Robert sur votre personnage ?

La Rébellion de Robert Baratheon n’a pas eu beaucoup d’impact pour Ellyn, elle n’était encore qu’un nourrisson quand c’est arrivé. Alors certes le règne des Targaryen peut être critiquable, mais Lord Warryn n’avait rien contre eux, tout comme il n’avait rien contre l’impétueux Robert Baratheon. Non, la famille des Essaims n’a pas été impacté par cette Rébellion du Cerf en or, le Seigneur de Mielbois avait suivi son suzerain Lord Tyrell. Lord Warryn a emmené ses hommes derrière la bannière de la Rose d’or pour marcher contre Robert Baratheon. Il n’en a pas été blessé, mais certains de ses hommes sont morts sur le champ de bataille. Il est revenu dès qu’il a pu le faire auprès de son épouse et de sa fille, et est arrivé juste à temps pour la naissance de sa seconde fille. De santé fragile, Lord Warryn avait alors contracté une toux tenace pendant cette Rébellion qui l’a marqué à vie, le rendant de plus en plus faible au fil des ans. Ellyn elle n’avait que deux ans, et elle n’en a retenu qu’une pauvre tentative de renversement du pouvoir. La seule chose véritable qu’elle en a retenu c’est le comportement particulièrement lâche du Roi Rhaegar alors qu’il n’était encore que Prince : tromper son épouse pour une femme plus jeune, ce n’était pas sa vision de l’amour et du mariage. Attachée à l’honneur de la cause féminine, et regrettant l’état de faiblesse de ce genre du fait des conditions du mariage, elle se dit parfois que Robert Baratheon avait été un héros et non un usurpateur, défendant sa bien-aimée comme tout chevalier devrait le faire.

Croyez vous en la paix du Roi Rhaegar ?

Depuis la mort du Roi Fou et la montée sur le trône du Roi Rhaegar, Ellyn ne peut que constater une relative paix sur le Royaume et tout particulièrement dans le Bief où il n’y avait jamais eu de grosses tensions depuis que Lady Olenna Tyrell maitrise le tout d’une main de maître. Elle-même étant contre la guerre, elle ne peut que se réjouir de la bonne politique du Roi Rhaegar et ses bienfaits concernant les conflits pouvant exister. Elle est particulièrement admirative de sa bonté à l’égard des Baratheon, allant jusqu’à pardonner les frères d rebelle Robert Baratheon. Malgré ses frasques passées l’ayant conduit à tromper son épouse la belle Elia Martell, Ellyn a une grande confiance dans la politique de son souverain, même si elle considère qu’il n’est pas assez progressiste. Elle sait que son fiancé s’intéresse de près à la politique du Royaume, ce qui n’est pas pour lui déplaire. Néanmoins, elle voit une ombre à ce tableau paisible : le Roi Rhaegar est resté veuf depuis la mort de son épouse, et ni ses enfants, ni mêmes ses frères et sœurs ne sont mariés. Connaissant l’histoire des Sept Couronnes, Ellyn sait très bien que si le Roi venait à mourir, sa famille se déchirerait pour avoir le pouvoir, les rumeurs disent d’ailleurs que son frère Viserys a un caractère ombrageux et lunatique… Pour le moment néanmoins, elle croit en cette paix, et prie les Sept tous les jours pour qu’elle soit préservée.


Derrière l'écran

Méhiel 24 ans 5 jours / 7 J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


Je n'ai pas changé, toujours le même, prêt à défendre les couleurs de mes personnages avec honneur et vigueur !

© DRACARYS, avatar par zuz', icone par spacewalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Hannah New
Multi-Compte : Tymeon, Renly Baratheon, Doran Martell
Messages : 288
Date d'inscription : 09/06/2016

MessageSujet: Re: Ellyn des Essaims - La Pieuse Abeille   Lun 13 Fév - 22:21

Histoire

Comme une Abeille dans sa ruche





Les paysages verdoyants et dorés du Bief s’étendaient à perte de vue, chaque rayon se réflétant dans les eaux ambrés de l’Hydromel, ou dans les myriades de fleurs sur ses berges, foulées quotidiennement par les petites gens de Mielbois. Un paysage dont jamais ne s’était lassé la jeune Ellyn, fille aînée de Warryn des Essaims, Seigneur de la maison et Sire de Mielbois, lui-même fils de Clyver des Essaims, ayant eu quatre enfants : Warryn, Alys, Beony et Jeyne. Une généalogie que la jeune fille connaissait par cœur, à force d’avoir entendre le mestre de la maisonnée le répéter à longueur de temps.  Fille aînée, Ellyn avait néanmoins deux jeunes sœurs, Iren et Flora. Et en vertu des lois en vigueur dans le Royaume des Sept Couronnes, Ellyn ne pourra pas hériter, ce qui l’irrite au plus haut point. Elle jalouse à juste titre les dorniennes qui elles peuvent hériter avant les mâles plus éloignés. Oui, car malheureusement Ellyn possédait deux cousins éloignés, Hugh et Bertram des Essaims. Des cousins qui se faisaient un plaisir de voir que Lord Warryn était incapable d’avoir des garçons, et qui par conséquent lorgner sur le domaine de Mielbois et ses ruches pleines de miel. Ellyn les détestait, l’un était aussi idiot qu’une cruche de lait de brebis tandis que l’autre était machiste et condescendant au possible. Ellyn avait toujours voulu perpétuer l’héritage familial, et elle se désolait de ne jamais pouvoir hériter de Mielbois… Il n’existait qu’une seule solution : se marier et avoir un fils, ainsi c’est son fils qui hériterait et elle serait régente le temps qu’il soit en âge de prendre la main. Une bien maigre consolation, être réduite à l’état de poule pondeuse, voilà qui ne réjouissait pas la jeune femme avide de liberté…

La jeune fille se souvenait donc, alors accoudée à l’une des fenêtres du château de Mielbois, à sa jeunesse simple mais toujours ensoleillé, à proximité de ce fleuve, à vivre en parfaite harmonie avec la Nature, rendant régulièrement visite à la Guilde des Apiculteurs de Mielbois, dont le miel était fort réputé dans tout Westeros, et dont les vieux mestres de la Citadelle étaient de vrais adorateurs. Certains lui attribuaient même une vertu curative. Pour sa part, alors petite fille, Ellyn en mangeait régulièrement et il est vrai que jamais elle n’avait été malade. Un des plats qu’elle préférait était sans aucun doute la perdrix revenue au miel de sapin, avec des pignons de pin. Un vrai délice, et aujourd’hui encore quand elle en humait l’honneur venant des cuisines de la maisonnée, elle se souvenait avec nostalgie de ces repas avec sa famille au grand complet.  Une jeunesse pour le moins idéale, ou tout du moins qu’elle avait idéalisée. Jeune fille, elle avait été remarquée par le mestre pour sa vive intelligence, et il s’amusait à lui apprendre l’histoire des grandes maisons du Bief et de leurs suzerains, les Tyrell. Ellyn aimait beaucoup lire, ce qui aurait pu être mal vu par son père, car une jeune fille de noble naissance devait avant tout être formée à la gestion d’une maisonnée, à sa bonne tenue, plutôt que de perdre du temps dans la lecture. Aujourd’hui malheureusement, il était plus important qu’une jeune fille sache broder un mouchoir pour son bien-aimé plutôt qu’elle ne sache conseiller utilement un homme dans la gestion politique des événements ou de son territoire. Et cela, déjà enfant, Ellyn s’en désolait. Elle se souvient encore de ses jeunes années, le temps partagé entre le vieux mestre aux cheveux en nuage, la septa ronde aux joues rosées et les balades aux alentours de Mielbois, dans les champs multicolores de fleurs où se cachaient des dizaines d’abeille pour rejoindre les nombreuses ruches de la maisonnée.  Voilà comment pouvait se résumer son enfance, en compagnie de ses deux jeunes sœurs, Iren et Flora, dans ce cocon poudré qu’était Mielbois, même si les mauvaises langues diraient dans cette Ruche… Car comme le dit si bien la devise de la maison, il faut se méfier de leur dard…

L’adolescence de la jeune fille, à l’inverse, a été entachée par la mort de la Reine de la Ruche, sa bien-aimée mère, qui s’est éteinte lors d’une couche difficile. Sa mère en était à sa quatrième grossesse, et le mestre était persuadé qu’il s’agissait d’un garçon, ce qui avait rempli de joie le père d’Ellyn. Cette dernière n’arrivait pas à se réjouir de la grossesse de sa merveilleuse mère et pour cause, elle ressentait plus que de coutume cette différence imposée par les traditions entre les hommes et les femmes. Elle savait très bien que suite à la naissance de ce petit des Essaims, il serait alors l’héritier de la maison, un héritier réel ne dépendant pas d'un stupide mariage, et qu’elle serait rétrogradée d’une place, tout ça pour faire partie d’un sexe dit faible. Et dans l’ébullition des hormones propres aux jeunes filles, elle ne le supportait pas. Étonnamment, c’est à cette période-là qu’elle commença à bouder les robes féminines imposées par la Septa, et qu’elle commença à porter des culottes de garçon. Peut-être parce qu’au fond elle aurait aimé être un homme, et ainsi ne pas souffrir de la malédiction d’être une femme. Car autant ne pas le cacher, l’adolescence lui avait apporté un autre lot d’ennui : les menstruations. Ces pertes de sang qui lui faisaient horriblement mal. Comment la Jouvencelle et la Mère pouvaient-elles permettre ainsi que ses enfants souffrent à ce point pour la possibilité un jour d’enfanter et ainsi d’accomplir son devoir de femme : donner un héritier ? C’était incompréhensible, comme une punition. Mais ce brusque éloignement de la religion des Sept fut bref pour la jeune fille qui avait pourtant toujours été très pieuse. Pourquoi ? Parce que la grossesse de sa mère ne se passa pas comme prévu, ce petit homme qui se développait dans son ventre semblait l’affaiblir au plus haut point. Dès 3 mois de grossesse elle dut rester alitée une bonne partie de la journée, pour ne pas trop se fatiguer. Mais le pire fut sûrement arriver le jour de l’accouchement. Ellyn, alors adolescente, avait été réveillée par des hurlements qui résonnaient dans le château de Mielbois. Elle accourut près de la chambre de sa mère mais la Septa lui dit de rester dehors, seul son père et le mestre étaient avec sa mère. L’accouchement se passait mal. L’enfant était mort-né, et il était malformé…. Ellyn ne le sut que bien plus tard, mais apparemment sa tête était énorme à la naissance, et il avait les membres minuscules… L’accouchement avait également été très dur pour sa mère, et le mestre n’avait pas réussi à arrêter les flots de sang…  C’est d’ailleurs la vision qu’avait retenu Ellyn quand la porte s’était ouverte : sa mère, le teint blême et les draps rougis par le sang purpurin… Une vision d’horreur. Persuadée d’être à l’origine de ce désastre car ne voulant pas de ce petit frère, elle s’en voulut énormément, et se réfugia dans la prière pour oublier sa douleur et se faire pardonner de son pêché de n’avoir pas souhaité la venue d’un petit frère. Elle passe désormais une heure tous les jours au minimum à prier au sein du septuaire de Mielbois, notamment envers la Mère, la Jouvencelle et l’Aïeule. Elle espère que ces femmes l’aideront à mener une vie exemplaire…

Entrée depuis peu dans l’âge adulte, elle allait devoir se trouver un époux, ne serait-ce que pour honorer la Mère, car si ça ne tenait qu’à elle, elle resterait libre et indépendante.  Comment expliquer d'ailleurs qu'elle soit encore célibataire à son âge ? En réalité, elle n'a pas toujours été célibataire, elle a même été fiancée alors qu'elle n'avait que 16 ans, à un homme de 5 ans son aîné : Téo Nègrebar, un des fils de Lord Leo Nègebar, de Bandallon. Le jeune homme avait l'air avenant, et dans un premier temps Ellyn s'était laissé charmer par sa grâce et son bagout. Mais l'illusion avait vite été levée. En effet, alors que le mariage était prévu et que leurs parents respectifs traitaient des préparatifs, il se passa un évènement effroyable. A l'approche du grand jour, Téo se montrait de plus en plus brusque avec elle, voulant parfois la forcer à l'embrasser, et elle avait bien du mal à réprimer ses ardeurs virils. Mais le pire fut le jour où passant près de la chambre de sa soeur, elle entendit des cris. Elle entra affolée dans la chambre et elle vit son fiancé, Téo Nègrebar, tenant les poignées de sa jeune soeur de 2 ans sa cadette d'une main, et essayant de remonter sa robe de l'autre. Son intention était clair, et ses yeux luisaient la perversité. L'arrivée d'Ellyn avait suffi à le distraire et sa soeur s'était enfuie. Les faits avaient été rapportés à Lord Warryn qui avait sur le champ envoyé une lettre au père du garçon. La solution ne fut pas longue à prendre : il fut envoyé au Mur, et les fiançailles furent annulées. Terrible image qu’elle avait des hommes, mais comment lui en vouloir ? Elle voulait des enfants, mais pas de mari, estimant que ces derniers étaient tous dominants et bourrus. Le seul homme qu’elle n’ait jamais aimé était son pauvre père. Un homme qu’elle adorait depuis sa toute jeunesse, car bon avec elle, et la traitant comme si elle était un garçon. Il avait eu du mal à se remettre de la mort de son épouse, et avait reporté toute son attention sur ses filles, ses petites abeilles. Mais ces derniers temps, l’état de santé de Lord Warryn s’était considérablement détérioré. Il commençait à se faire vieux et la vieillesse n’avait pas été tendre avec lui. Il avait perdu beaucoup de poids, et était devenu incapable de chasser ou de combattre, laissant ce soin aux chevaliers de la maisonnée. Ellyn s’en occupait quotidiennement, avec ses sœurs, prenant le soin de lui éponger le front quand l’homme avait un peu de température, et lui donnant à manger quand les forces lui manquaient. Ellyn avait peur de perdre son protecteur, son père, mais elle savait qu’elle ne devait pas s’apitoyer sur son sort, car demain, quand les Sept auront rappelé le Sire de Mielbois à leurs côtés, elle serait seule, et avec de la chance, elle aurait peut-être à s’occuper de la gestion du domaine.

Mais tout cela dépendrait si elle trouvait un mari ou non et si elle parvenait à faire un petit garçon d’ici-là. Par chance, suite à sa mésaventure avec Téo Nègrebar, elle passa quelques semaines chez son oncle, Mathis Rowan, le frère de sa mère. Les Rowan était une famille majeure du Bief possédant plusieurs maisons vassales. Alors qu’Ellyn, à l’âge de 17 ans, séjournait à Boisdoré, son oncle invita la famille Tyssier, l’occasion pour Lord Mathis de provoquer la rencontre de Lady Ellyn avec Owen Tyssier. Les deux jeunes gens se sont plutôt bien entendus dès le début, même si à la base Ellyn était un peu sur la défensive car elle avait bien conscience des tactiques de son oncle : la marier pour qu’elle puisse enfanter et ainsi récupérer la main sur Mielbois. Très vite, les deux jeunes nobles se sont donc fiancés, après de nombreuses rencontres, que ce soit à Boisdoré, mais aussi à Hautjardin, où Ellyn se rendait fréquemment y ayant des membres de sa famille. Au fil des discussions, des journées passées ensemble, de leur vision finalement assez proche du mariage, de nombreux corbeaux échangés, les sentiments n’ont pas tardé à apparaitre.  Mais de multiples événements successifs ont changé la donne. En effet, après que ser Bertram ait disparu mystérieusement en mer, Ellyn fut victime d’un empoisonnement à Mielbois, en présence de son fiancé Lord Owen Tyssier et de ses deux sœurs. Par chance, le vieux mestre n’était pas loin, et il parvint à la soigner. Elle dut néanmoins rester alitée pendant des semaines, avant de retrouver sa forme d’antan. Son père mena une enquête, aidée du Tyssier, pour trouver les responsables de cette tentative de meurtre, et très rapidement, il apparut qu’il s’agissait de ser Hugh des Essaims, le cousin éloigné de la Jeune Abeille. De par ce crime, il fut envoyé au Mur, prendre le Noir, perdant ainsi ses titres et sa prétention sur l’héritage de Mielbois. Le plus grand des hasards, fit que plus aucun mâle ne pouvait se mettre entre Ellyn et son héritage.  

Suite à cet épisode, Lord Warryn accepta les fiançailles de sa fille aînée et de Lord Owen Tyssier. Via ce mariage, il savait qu’il pourrait partir en paix, sentant sa propre santé en danger. A la mort de son père, il y a de cela une paire de lunes (an 298 lune 8 semaine 2), elle devint donc la nouvelle Dame de Mielbois, fiancée au Lord de Froide-douve. Un mariage qui aura bientôt lieu, et qui sera l’occasion de festivités et de joie dans le Bief.


© DRACARYS, gif par tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 2808
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Ellyn des Essaims - La Pieuse Abeille   Mar 14 Fév - 10:52

Validation

Rebienvenue avec la petite abeille Smile



félicitations

Félicitations te voilà validé(e) ! Tu vas pouvoir bientôt commencer à RP mais avant quelques formalités administratives ! Pour que votre avatar apparaissent dans le bottin il faut le recenser ici et si vous êtes noble également pour que la famille vous soit réservée et apparaisse dans l'annexe des familles nobles prises du forum. Vous pouvez aussi créer vos scénarios par ici. Attention, lisez bien les règles. Vous pouvez aussi aller lire la base de données si ce n'est pas déjà fait. Nous vous encourageons vivement à vous créer une fiche de liens et une fiche de rp. Vous pouvez aussi aller faire connaissance dans le flood ! Si tu es perdue, nous avons une section parrainage ici où des parrains pourront te guider pour te retrouver dans l'univers et le forum ^^

Et la règle la plus importante : AMUSEZ VOUS

© DRACARYS



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Ellyn des Essaims - La Pieuse Abeille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ellyn des Essaims - La Pieuse Abeille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'abeille qui dansait sur la toile [Flashback Owen Tyssier - Ellyn des Essaims]
» Nous devrions prendre le temps de parler. ft. Ellyn des Essaims [flashback]
» Nuage d'Abeille
» Emilie [ABEILLE]
» Camille Kovenbourg [Abeille]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Bief-
Sauter vers: