RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1328
Date d'inscription : 29/12/2016

Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] Empty
MessageSujet: Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen]   Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] EmptyLun 13 Fév - 16:04

Les appartements du prince était embrumée de Fumée , une drogue rapportée d'Esos qui devait aider le prince a se concentrer et a se détendre. Les appartements était renfermé et obscur , comme l'humeur de son occupant, les volets fermer.

Il dormait. Ou plutôt, il somnolait, les poumons pleins de Fumée, la bouche engourdie par l’eau-de-vie perdu dans ses rêves éveillés. Le lit était moelleux, les couvre-lits tièdes. La dernière crise avait été dure, très dure ; c’était ignoble de tomber ainsi par terre, agité de convulsions comme un Bâtard. Cela ne seyait pas à un prince. Crétins de guérisseurs ! Même pas capables de découvrir l’origine de ces crises !

Qu’allaient penser les gens de lui ? Le tailleur et son apprenti avaient assisté à la scène ; il allait falloir les faire tuer. Nul ne devait être au courant, sans quoi on se moquerait de lui. Le guérisseur l’avait trouvé mieux la semaine passée ; eh bien, il prendrait un nouveau guérisseur et ferait pendre l’ancien le lendemain. Non : Il laisserai quelques sorciers de sa suite tester quelques rites et autre sorcelleries sur lui.

Il s’efforça de sourire tout en se persuadant qu’il allait bien s’amuser, que le jour à venir lui procurerait du plaisir. Dans la chambre, l’air était lourd du parfum écœurant de la Fumée, mais même la drogue ne parvenait plus que difficilement à l’apaiser : alors que tout se déroulait à merveille, le conseil restreint avait anéanti tous ses plans, ils l'avaient convoqué, ils avaient susciter cette idée de mariage l'on mit dans la tête de Rhaegar .

Rhaegar, Rhaegar, toujours Rhaegar ! Depuis sa naissance ! On donnait de grands chevaux à a Rhaegar, tandis que lui devait se contenter d’un poney ; on fournissait de vraies épées à Rhaegar, alors que lui-même devait s’exercer avec une arme en bois. Rhaegar toujours parfait, toujours plus âgés que lui, toujours plus grands que lui, toujours supérieurs à lui alors que lui avait maintenu son comportement de prince exemplairement , il ne parvenait jamais a l'égaler. Rhaegar le modèle inatteignable, son modèle. La grandeur des dragons, ces qualité le rendais fier et également en colère. En colère contre lui même, de n'avoir jamais pu réussir a atteindre cet excellence, de n'avoir jamais su se servir correctement d'une épée, de ne pas avoir son courage. Le roi Aerys II voyait en lui d'autre qualité, il l'a diriger vers le savoir et les science en l'éloignant de l'épée et de la guerre. Son père l’avait prévenu de la jalousie à son encontre ; il lui avait toujours recommandé la prudence et plus encore. Ils le tueraient s’ils en avaient l’occasion, c’était sûr, évident ! Père avait fait de son mieux, il les avait éloignés autant qu’il le pouvait ; mais, même envoyés au loin, ils risquaient de revenir. Non, il n’y avait qu’un moyen de se mettre à l’abri, un seul...

Eh bien, il gagnerait le lendemain. Il avait des courtisans, non ?Des courtisans composés de jeunes gens beaux et forts, des sorciers d'Esos qui lui prédisaient l'avenir, et l'aider dans sa quête; ils déterreraient ensemble les secret de l'antique Valerya. Il créerait a nouveau l'acier valeryien et renouerais avec les racines de sa race. Oui, mais c’était le conjurateur d'Esos qui le conseillais dans le domaine ésotérique , et à présent le conjurateur n’était plus bon à rien : il avait été brisé comme un vieux jouet lors d'une expérience qui lui avait arraché une jambe  ; il était retombé dans un arbre comme un cerf-volant lâché par le vent. C’était répugnant : un homme qui n’avait qu’une jambe ! Viserys ne supportait pas ce qui n’était pas entier. Un œil en moins, c’était déjà difficile à tolérer, mais une jambe arrachée ! Que penseraient les hommes d’un prince qui se faisait servir par un infirme ? Son père s’était toujours méfiée des invalides. Ils sont jaloux, l’avait-il averti, toujours jaloux, et ils finissent par se retourner contre toi. Mais il avait eu besoin du Conjurateur pour  ses recherches. Crétin de sorcier ! Tout était sa faute ! Mais il savait ou chercher les artefact et indiquer  aux autre ou aller ; peut-être alors devrait-il le garder encore un peu...

Le Prince, se laissa perdre dans les méandres de ses pensés, en soupirant d'exaspération. Malgré son état second, il entendais clairement le bruit de pas grimpant les escalier de sa tour... un ou des visiteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] Empty
MessageSujet: Re: Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen]   Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] EmptyLun 13 Fév - 17:46


Le temps était doux en cette journée d'été, quelques nuages venaient cacher le soleil et la chaleur était aisément supportable. J'avais profité d'un réveil matinal, aux aurores, pour profiter de mon temps libre et effectuer mon entraînement quotidien à l'épée ; je n'y manquais jamais, considérant que c'était un point que je devais constamment améliorer et dans lequel je devais faire mes preuves. Peyredragon ne manquait pas de maîtres d'armes, peut-être moins compétents que ceux que j'avais dans la capitale mais qui me suffisaient amplement pour ces entraînements moins intensifs. J'appréciais l'endroit où j'étais né et je pouvais ainsi profiter de mes fonctions pour y passer plus de temps qu'auparavant tout en devant gérer ces terres. Mais je n'étais pas seul pour cela, étant donné que mon oncle vivait ici, ce dernier m'offrait une aide conséquente car il y passait beaucoup plus de temps que moi. Il connaissait davantage les personnes qui logeaient aux alentours et encore plus les personnes venues d'Essos pour ses passes-temps dont j'avais connaissance. Peyredragon était véritablement devenu un carrefour pour les personnes venues de l'autre continent, généralement invitée par mon oncle. Des personnes qui l'aidaient à apporter de nombreuses choses du continent orientale, d'autres qui l'aidaient à déterrer les secrets qui ont permis la fondation de notre dynastie. Souvent sans succès, d'autres fois avec un peu plus de réussite.

Et je ne venais généralement pas seul de la capitale ; depuis que la Prêtresse Rouge Melisandre s'était faite une place auprès de moi, cette dernière me suivait dans de nombreux endroits. J'avais accepté sa présence, même si ce fut quelque chose pour lequel je dus m'adapter. Ce ne fut pas dur, car la jeune femme était de bons conseils et était à l'écoute, ne me jugeant pas lorsque je commettais un impair. Sa présence m'était véritablement utile, même s'il m'arrivait encore de douter de certaines de ses paroles. Ses conversations revenaient souvent sur le tas, je savais qu'elle tentait de me faire croire à ses dires. Mais j'étais d'un naturellement septique aux sujets qu'elle évoquait même si elle avait réussi à me prouver l'existence de son dieu ; tout du moins assez pour que j'en devienne un disciple, pour que je me convertisse à cette religion. Elle me rejoignait souvent lorsque je m'entraînais, m'observant et ce jour ne changea pas ce fait.

Finalement, après mon entraînement matinal, je pris le chemin de mes appartements après mon entraînement afin de changer de tenue ; celle que je portais actuellement était adaptée aux combats, faites pour que mes mouvements soient aisés, que rien ne me dérange en sommes. Je me changeais pour arborer une tenue qui sied davantage à mon rang de prince, quelque chose de plus riche, de bien meilleure facture. Même si j'étais proche de la Prêtresse Rouge, elle m'attendait généralement au-dehors ou vaquer à ses occupations à ce moment. Pendant plusieurs secondes, je restais devant la fenêtre de mes appartements, fixant le lointain rivage. Puis posant mon regard sur le bas de la forteresse, où je pouvais voir certains détails de la construction de la forteresse. L'endroit était lugubre, c'était ce qui faisait sa réputation après tout mais de là où je me trouvais, je pouvais observer les grandes sculptures, représentant les fameux dragons. Cela me faisait me question, me demandant si un jour, nous les reverrions. Ils avaient fini par tous mourir, de notre faute au final, à cause de nos trop nombreux conflits dynastiques. Nous avions sonné le déclin des dragons.

Je pris ensuite le pas, quittant mes appartements en spécifiant à mes serviteurs de préparer un repas puisque l'heure de manger approchait. Je pris ensuite la direction des appartements de mon oncle qui devait sûrement se préparer à son futur départ pour Dorne. Tout du moins, c'est ce que je pensais. Mes pas se faisaient entendre dans la forteresse, je marchais vite, le dos droit et la tête haute, sans pour autant me presser. Montant les hautes marches de la tour où logeait Viserys, je m'arrêtais quelques instants face à la porte, frappant plusieurs fois à celle-ci avant d'entrer. La fumée envahit mes narines, se faufilant jusqu'à mes poumons ; je n'étais nullement gêné par les activités de mon oncle, tant qu'elle restait dans ses appartements. Pour autant, ce n'était pas une odeur que j'appréciais.

Mon oncle ? Que diriez-vous de venir prendre le repas en ma compagnie et celle de Melisandre ?

Ma voix brisa le silence de la pièce, alors que je faisais fi de la fumée qui avait envahi les lieux. La prêtresse rouge était souvent à mes côtés, lors des diners. C'était préférable plutôt que les passer seul.


1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] Empty
MessageSujet: Re: Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen]   Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] EmptySam 25 Fév - 14:00

Au Sein de la Forteresse Noire
viserys, aegon & melisandre
Elle n'avait jamais trouvé un lieu reposant à Westeros. Reposant voulait surtout dire, emprunté d'une certaine magie sur laquelle elle pouvait se raccrocher, étant totalement dépaysée de ses contrées. Mais Peyredragon avait quelque chose d'exceptionnel et elle aimait y être, Peyredragon avait ces allures austères et froides lui rappelant très vaguement Asshaï. Le Volcan a proximité avait ce quelque chose de rassurant lui aussi. En soit, elle appréciait fortement Peyredragon et les moments qu'elle y passait, se sentant plus proche de son dieu ici que sur le reste du continent.

Bien qu'elle ne les jugeait pas, elle trouvait les personnes de Westeros étranges et curieuses et leur habitudes étaient elles aussi étranges et curieuses.

Melisandre savait se faire discrète, savait être cette petite voix, cette personne qui murmurait à l'oreille des hommes. Elle avait trouvé une personne en particulier et l'avait suivi. Et aujourd'hui encore, la prêtresse rouge suivait le jeune dragon à travers Peyredragon. Il n'était pas contraignant, il pouvait se montrer curieux, alors la prêtresse ne trouvait pas cela dérangeant de le suivre partout, il fallait toujours faire des efforts pour obtenir l'effet qu'on désirait, elle en était convaincue. Tout comme si aujourd'hui le roi des Sept Couronnes ne la portait pas dans son coeur - ce qui était même un euphémisme - elle savait que tout venait à point à qui savait attendre. Et la patience, elle en avait à revendre.

Alors lorsque le jeune prince dragon était arrivé aux portes de son oncle, que les portes s'étaient ouvertes, dégageant une odeur désagréable de fumée, elle ne bronchait pas, ne bougeait pas. Elle se demandait juste pourquoi le prince Viserys avait besoin d'user de ces artifices, mais se rappelait bien vite que les hommes de Westeros étaient bien curieux et exotiques pour une femme comme elle ; on ne pouvait tout expliquer avec ces gens. Le jeune prince invitait son oncle à dîner et Melisandre gardait son sourire malicieux en regardant l'autre jeune dragon.

« Allez-vous bien, prince Viserys ? »


Une voix presque soucieuse, elle s'était adressée au prince après que le prince Aegon ait parlé. Elle fronçait ses fins sourcils en regardant vers le prince Viserys. Il lui semblait légitime de s'inquiéter de la santé du prince pour user de ces fumées qu'on ne trouvait pas à Westeros et qui ne semblait guère utile sur le long terme. L'odeur lui était connue mais son utilisation la laissait sceptique - si une prêtresse en venait à être sceptique...
Nymeria. ♕ avatar de nymeria. & lady-nadira & unknown ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1328
Date d'inscription : 29/12/2016

Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] Empty
MessageSujet: Re: Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen]   Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] EmptyDim 26 Fév - 18:59

Viserys ouvrit péniblement les yeux essayant de rassembler ses esprits, sortant de sa méditation favorisée par la drogue et l'alcool. Il prit un instant, avant de se lever et de s'étirer tel un chat qu'on avait dérangé durant sa sieste.

Mon oncle ? Que diriez-vous de venir prendre le repas en ma compagnie et celle de Melisandre ?

Viserys se dirigea vers une vasque en argent, posé au centre de la pièce et plongeât ses mains dedans pour se rincer le visage et bien se réveiller

- Rien ne me fera plus plaisir mon neveu, laisse-moi quelques instants pour passer une tenue plus convenable.

-Allez-vous bien, prince Viserys ?

Le prince esquissa un sourire ravi, et se dirigeât vers la fenêtre pour ouvrir les lourds volets de bois et laisser entrer le soleil et l'air pur. Viserys avait été toujours d'humeur changeante auprès de sa famille. Seul la présence d'un dragon pouvait le rendre de si bonne humeur si rapidement, comme s'il tirait force de la présence de ses semblables.

-Je vais fort bien prêtresse, comment pourrait-t-il en être autrement?

Viserys se dirigea vers un paravent, là où se situait un lourd coffre en bois. Il prit peine de l'ouvrir et de sortir diverses tenues toutes plus exotiques que les autres qu'il déposa sur le haut du paravent, avant de choisir une magnifique houppelande rouge et noir, aux couleurs de la famille.

- Je vois que mes recommandations à Port-Real vous on bien servi prêtresse rouge, j'espère que vous n'êtes pas trop déboussolée par la capitale. J'imagine qu'elle n'a pas changé depuis le temps, peuplé de courtisant qui doivent mendier, et se jeter sur les miettes d'attention et de pouvoir que leur jette mon frère le roi. déjà du temps de mon père ces conspirateurs était tout là en train d'attendre comme des charognards. Mon père était un grand roi, cela n'a pas empêché la traîtrise du régicide. Mon neveux et vous-même devez être très prudents.

Viserys se montra vêtit tel un paon, de ses magnifiques atours et de quelques bijoux sertis de rubis, le visage sombre à l'évocation de son père. La rébellion l'avait marqué, ancrant en lui peur, méfiance, et tourment. Il avait perdu son père de la main d'un traître, et il ne pouvait s'empêcher d'y repenser, et de craindre la main des félons, même ici à Peyrdragon. Il ne c'était jamais vraiment remis de la mort de son père et roi.

-Nous ne sommes qu'en sécurité ici, dans cette forteresse légendaire, là d'où tout à commencer. Sécurité que je vais devoir quitter hélas. Le roi a décidé de m'envoyer à Dorne au bras d'une Martell. J'ai de grandes apréhention pour ce mariage, je fais régulièrement des rêves étrange et négatif sur le sujet...

Il s'avançant vers les deux présents en inclinant lentement la tête.

- Je suis prêt. Nous pouvons y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] Empty
MessageSujet: Re: Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen]   Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] EmptyLun 27 Fév - 23:10


J'observais mon oncle, du moment où il avait ouvert ses yeux mauves typiques de notre famille jusqu'au moment où il s'était approché de la vasque pour se rincer le visage. Il avait eu du mal à sortir de ses songes, ce qui était compréhensible vu la fumée qui se trouvait dans la pièce et vu la quantité qu'il avait dû inhaler. L'ouverture de la fenêtre fit pénétrer un vent frais dans la pièce, purifiant l'air nauséabond que nous respirions tandis que les rayons du soleil pénétraient la pièce. Il était clair que les murs de Peyredragon n'était pas d'un blanc immaculé, c'était bien le contraire. Les couleurs sombres étaient prédominantes dans la forteresse, ainsi, le soleil permettait d'ajouter une forte touche de luminosité même si cela ne changeait pas tant l'ambiance de l'endroit.

J'écoutais l'échange entre mon oncle et ma conseillère, tandis que le premier se changeait afin d'arborer une tenue plus adéquate à un diner. Connaissant particulièrement mon oncle, ses paroles ne m'étonnaient guère. Mais ce n'est pas pour autant qu'elles me plaisaient ; il évoquait mon grand-père comme s'il était un modèle à suivre, alors que chacun connaissait les envies qu'il avait à la fin de son règne. La folie qui s'était emparé de lui et qui le rongeait de l'intérieur. J'étais conscient que le début de son règne était prometteur, qu'il oeuvrait pour de bonnes choses. J'avais appris l'histoire de ma famille et j'en avais entendu beaucoup. Mais j'étais aussi conscient des travers qu'il avait eu.

Mon grand-père eut un début de règne prometteur, mais la folie dont il fit preuve à la fin n'est un secret pour personne. N'est-ce pas, mon oncle ?

J'affichais un sourire, tandis que mon regard se posait sur mon oncle qui venait se montrer face à nous, vêtu de ses plus beaux habits. Je voulais m'assurer qu'il était conscient des travers de son père. Après tout, son surnom n'était pas usurpé. Je remarquais la mine sombre dont il faisait preuve en évoquant mon grand-père, je savais après tout ce qu'il en pensait et il était vrai que les traitres étaient courants, cherchant les failles dans la défense des dragons pour se rapprocher du pouvoir. Ce fut le cas en tout temps et la moindre crise devenait un prétexte pour se rapprocher du trône et du pouvoir. Et même s'il y avait une différence entre traître et opportuniste, il ne fallait pas oublier qu'il n'y avait qu'un pas à franchir entre l'un et l'autre. Néanmoins, il y avait davantage d'opportuniste à la capitale à l'heure actuelle.

Viserys en venait à parler de ma cousine avec laquelle il était fiancée, la Princesse de Dorne Arianne Martell. Cette union serait bénéfique pour nos deux familles, je le savais mais mon oncle ne le voyait pas du même oeil. Il redoutait ses fiançailles, ce qui était courant. Et la situation avait de quoi en effrayer plus d'un ; il quittait le confort de la forteresse pour se rendre où le soleil se trouvait être le plus chaud, dans l'endroit qui vit naître ma propre mère.

Je suis persuadé que votre union se déroulera sous de bons auspices même si je comprends que cela vous effraie. N'avez-vous pas confiance en mon père ?

Une fois mon oncle prêt, j'ouvris la marche afin de sortir de la pièce, empruntant les escaliers qui descendaient puis longeant un couloir pour me rendre dans le grand hall où se trouvait la table où nous allions diner. Trois couverts étaient disposés, je me plaçais donc tout naturellement à un bout de la table tandis que les plats nous étaient servis par les serviteurs de la forteresse.

Votre voyage vers Lancehélion est prévu pour quand ? S'il est déjà prévu, tout du moins.

Ce mariage serait sûrement célébré de la meilleure façon qu'il se devait, avec des invités de la noblesse des sept royaumes, permettant au passage de renouveler l'alliance entre les maisons Martell et Targaryen. Je pris ma coupe où du vin avait été versé, buvant une gorgée avant de la reposer sur la table.

4
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] Empty
MessageSujet: Re: Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen]   Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Au seins de la forteresse noire. ♦ Melissandre, Aegon Targaryen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)
» La Campagne "Royaume des Cieux" : scénario second "La Vierge Noire"
» Vous revoir... [Magie Noire]
» Ame noire ... triste découverte .
» _ Magie Noire [ Ombre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: