RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Aegor du Rouvre | Nymeria Sand | Gudrún | Patrek Mallister
Messages : 761
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Dim 12 Fév - 20:45

Après des semaines et des semaines le séant sur un cheval, Jon était arrivé avec une petite troupe de nordiens à la Capitale. Il n'y était jamais venu et très sincèrement, il n'avait jamais cru y venir un jour. Il n'avait même jamais cru quitter le Nord, il n'avait jamais cru dépasser un jour le Neck. Et pourtant, le voilà à la capitale. Port-Réal.

Il faisait chaud ici, le soleil semblait l'agresser depuis son arrivé sur ces terres. Il détestait ça. Le ciel bleu, le soleil, la chaleur environnante. Ou plutôt, il détestait cela car il était de mauvaise humeur et en bon grincheux qu'il était, il suffisait qu'il soit de mauvaise humeur pour qu'il envoie tout bouler et qu'il se mette soudainement à tout détester. Il n'était après tout encore qu'un gamin, même s'il avait 15 ans.

Il avait eu si soif de connaissance, savoir d'où il venait, qu'une fois cela en tête il ne parvenait plus à contrôler sa colère : on lui avait dit tant de mal depuis sa naissance sur cet homme qu'il lui paraissait inconcevable d'être son fils. Ce n'était pourtant pas une mauvaise plaisanterie, mais bien la réalité des choses. Un convoi se rendait pour le Sud et Jon avait choisi de s'y rendre lui aussi. Avant son départ, Jon avait tenu à rassurer Eddard : non, il ne ferait pas de choses condamnable, oui, Eddard restait son père, son seul et unique père, quoi qu'il puisse advenir de son expérience au Sud. Sauf qu'étant pratiquement seul sur la route - seul dans le sens où il ne discutait pas avec les autres nordiens et restait à l'écart de la petite compagnie - il avait ruminé. Un point restait vrai : Eddard resterait son père, envers et contre tout. Mais ne rien faire de condamnable, ça. Il avait eu tout son temps pour réfléchir à ce qu'il conviendrait de faire une fois devant Rhaegar. Mais une fois sur les lieux, il se demandait s'il était judicieux de le voir et s'il le voyait, ce qu'il lui dirait. S'il aurait le courage de lui parler et si oui, s'il parviendrait à lui parler de façon respectueuse, comme on se devait de parler à un roi. Car en soi, Rhaegar était-il son roi au vu de l'écart entre le Nord et les autres Royaumes ? Sur le papier, oui, mais la réalité différait à ses yeux. Mais le sujet n'était pas là.

On remarquait vite son aspect nordien, malgré ses vêtements qu'il avait changé pour quelque chose de plus léger, il avait une peau pâle, des yeux d'un gris sombre presque noir et des cheveux noirs comme la nuit. A sa taille, son épée d'acier valyrien. Ghost était resté au loin dans les plaines, loin des villages, Jon y tenait. Son loup avait désiré le suivre mais Jon ne voulait pas que malheur lui arrive, il l'avait donc laissé dans les plaines et une partie de lui semblait savoir ce qu'il faisait sans avoir à le voir - mais s'il allait raconter ça, nul doute qu'on le croirait dément. Il avait des traits durs, tirés, la colère pouvait se lire sur son visage si on le connaissait suffisamment.

Il regardait les lieux, cela changeait grandement du Nord, que ce soit l'architecture ou les pierres, que ce soit les gens ou ces petits détails, il se sentait tellement différent qu'il en était mal à l'aise. Il avait réussi à rentrer au Donjon-Rouge mais ne connaissait rien des lieux, ce qui participait aussi à l'agacer. Il était irritable, le louveteau. Lorsqu'il était irritable, il ne parlait que peu, se mordait la lèvre inférieur, ses muscles étaient tendus et ses poings serrés. Il avait si chaud dans ces lieux que ses bras étaient à nus, on pouvait y voir nettement ses quelque cicatrices, vestiges de ses quelque combats au Nord, des cicatrices violacées et blanches. Il se trouvait si différent des gens de ces lieux, qu'il remettait pendant un instant en doute qui était son père, jugeant que cela n'était pas possible d'être si différent, alors qu'il ne l'avait pas encore vu. Robb vivait-il vraiment dans ces lieux ? Il le plaignait pendant un instant.

Il pensait avoir enfin trouver le lieu adéquat et il s'y dirigeait d'un pas pressé, tête presque baissée, poings serrés. Presque décidé. Allait-il seulement vraiment le faire ou allait-il s'arrêter devant les portes et ne jamais les franchir ? Si tu doutes maintenant, tu ne le feras jamais. Oui, et puis ? Lui dire quoi ? Qu'il l'avait abandonné ? Qu'il avait abandonné Lyanna ? Cela faisait 15 ans, pour Jon c'était toute sa vie, pour le roi, ça n'était qu'à peine une moitié de sa vie. Jon avait ruminé 15 années être délaissé par sa mère, il s'était finalement rendu compte être délaissé par son véritable père, constat rude, il n'arrêtait pas de se répéter tout cela, en boucle. Inlassablement, comme si se répéter qu'il avait été délaisser aller lui donner le courage d'ouvrir ces fichus portes. Puis il se demandait, le roi était-il seulement présent ?

Jon ne faisait pas attention aux personnes autour de lui, peut-être aurait-il du regarder un peu mieux, mais il ne fixait que ses portes en s'avançant, se demandant encore et toujours s'il allait les ouvrir ou non et ce qu'il dirait une fois à l'intérieur. Il n'avait pas même été invité à y pénétrer, dans ces lieux, il n'était même là, dans le Donjon Rouge, que parce qu'il était "fils" d'un Stark... Qu'espérait-il vraiment ? Il se torturait les méninges sans cesse, ralentissant son pas... Mais restant toujours si tendu et poings serrés, les muscles de ses bras tendus, cela se voyait, il ne pouvait pas même le cacher. Est-ce que ça valait la peine ? Il continuait à se torturer l'esprit.



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3898
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Dim 19 Fév - 18:59

En ce milieu d’après-midi, Wynafryd marchait doucement dans les couloirs d’un Donjon-Rouge en compagnie de sa princesse, Rhaenys Targaryen. Elle lui avait déjà tenu compagnie une bonne partie de la matinée jusqu’à ce qu’elle la libère de ses engagements. La jeune nordienne en avait alors profité pour passer un peu de temps en compagnie de Robb Stark, avant que ce dernier ne doive retourner à ses entraînements quotidien. Wynafryd avait utilisé ce nouveau temps libre pour continuer d’explorer ce château qui était à présent sa demeure. Elle avait déjà entendu dans la bouche de visiteurs à Blancport que Chateauneuf était grand et majestueux, mais ces personnes ne s’étaient sans doute jamais arrêtées à Port-Real, car sa demeure aux pierres blanches était d’une dimension ridicule en comparaison. Elle n’avait toujours pas eu l’occasion de parcourir tous les couloirs. Alors certes, certains accès lui étaient interdits, mais même sans compter ceux-ci, elle avait l’impression qu’il lui restait une multitude de coins à découvrir. Elle essayait progressivement de se familiariser aux lieux, aux jardins et aux gens qui habitaient la cour, pour être d’une utilité au dragon ensoleillé. Pour pouvoir lui rapporter des propos correctement, il fallait qu’elle connaisse un peu mieux le contexte de la cour, qui pouvait tenir tel ou tel propos. A qui pouvait-elle faire confiance et qui, au contraire, devait-elle éviter à tout prix. Ca n’était pas de tout repos et elle avançait doucement, avec précaution. Il ne fallait pas non plus qu’elle trahisse sa couverture, aux yeux de tous, elle ne demeurait qu’une jeune nordienne inoffensive. Il ne fallait pas qu’elle soit vu écoutant à toutes les portes, non. Il fallait que ses errances aient tout de naturel, rien de suspicieux, alors évidemment, cela prenait du temps.

Puis la princesse l’avait à nouveau fait demander à ses côtés, alors elle s’était empressée de la rejoindre, le sourire aux lèvres, curieuse d’entendre ce qu’elle avait à lui raconter. Elle pris la parole également, rapportant le peu d’informations qu’elle avait glané durant son temps libre. Ce fut aussi l’occasion de la distraire avec une nouvelle histoire en provenance de ses terres natales. Mais au fur et à mesure qu’elles progressaient dans les couloirs, elle ne pouvait que remarquer les attitudes pour le moins excitées des personnes qu’elles croisaient dans le sens inverse. Les gens ne s’arrêtaient que pour saluer la princesse et reprenaient leur conversation. Quelques fois, elle aurait parié avoir entendu le mot “nordien”, ce qui ne fit qu’accentuer sa curiosité. Aux dernières nouvelles, ils n’attendaient aucune délégation nordienne, son grand-père l’en aurait informée autrement, elle en était persuadée. Pourquoi sa région semblait se trouver au coeur des conversations dans le Donjon Rouge depuis quelques minutes, voilà ce que se demandait la Manderly, parvenant tout juste à aller au bout de son récit, son esprit commençant à travailler sur l’autre sujet qui venait de piquer sa curiosité.

Mais la jeune femme ne tarda pas à avoir les réponses aux questions qu’elle se posait puisqu’elles aperçurent au loin un petit groupe qui progressait dans les couloirs. Effectivement, ils avaient l’allure de nordiens, avec leur cheveux sombres, leur barbe hirsute et leur large carrure. Mais un visage se démarqua tout particulièrement dans l’ensemble. Encore jeune, malgré sa carrure et son début de barbe. Elle connaissait ce visage pour l’avoir vu de nombreuses fois. Elle se souvenait encore comme elle avait forcé ce garçon à lui faire parcourir les couloirs de Winterfell lors de ses premières visites. Mais que pouvait-il bien faire là. Wynafryd s’était arrêtée d’un coup, ne prêtant plus attention à ce que Rhaenys lui disait. Elle avait soudainement un mauvais pressentiment. Pourquoi avait-il été envoyé à Port-Real ? Quelque chose de grave était-il arrivé dans le Nord ? A Ned Stark ? La jeune femme repris la marche et se mit même à trottiner en direction de son ami, sans même s’en rendre compte, laissant sa princesse derrière elle, sûrement étonnée par son comportement étrange. “Jon ?!” finit-elle par souffler en arrivant à sa hauteur. “Que se passe-t-il ? Que fais-tu ici ?” Wynafryd ne portait aucun masque en cet instant, elle ne jouait aucun jeu. L’air contrarié de son ami n’avait rien arrangé au premier ressenti qu’elle avait eu. Elle posa sa main sur son poignet, le conjurant à sa façon de lui répondre et si possible de soulager ses craintes. L’arrivée de la princesse à ses côtés la fit légèrement sursauter, la rappelant à sa nouvelle réalité. Elle ôta sa main du bras de Jon et recula d’un pas pour ne pas dépasser la princesse. Elle fit de son mieux pour ne plus avoir l’air angoissée puis se racla la gorge, laissant se dessiner un petit sourire de politesse au coin de ses lèvres. “Princesse Rhaenys Targaryen, laissez-moi vous présenter Jon Snow, fils de Lord Eddard Stark de Winterfell.” Elle désigna Jon d’un mouvement de bras gracieux.

1


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris

Ft : Alexandra Dowling
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 5072
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Jeu 23 Fév - 15:27


Le destin fait-il bien les choses ?
Rhaenys & Jon & Wynafryd

La journée était bien avancée pour la princesse des Sept Couronnes. Elle avait passé la matinée en compagnie de ses dames de compagnie et après la pause méridienne, elle était partie se balader dans le Donjon Rouge avec Wynafryd. La jeune nordienne était arrivée à son service une lune plus tôt et les deux jeunes femmes apprenaient doucement à se connaître, à s’apprivoiser, à ce faire confiance. Rhaenys appréciait déjà grandement la Manderly, et petit à petit elle lui faisait de plus en plus confiance, et elle essayait de faire en sorte qu’elle soit le plus à l’aise possible dans le repère des dragons. Port Réal devait être sensiblement différent que Blancport et ce ne devait pas être simple pour la sirène de se retrouver dans une région si différente de la sienne. Le Dragon ensoleillé se faisait un devoir de mettre à l’aise ses lady afin qu’elle considère le Donjon Rouge comme leur chez elle également. Ses dames d’honneurs vivaient au Donjon Rouge et passait leur journée avec la princesse. La demeure des dragons étaient la leur également.

Alors qu’elle marchait tranquillement, Wynafryd accéléra soudainement le pas vers le groupe qui arrivait vers eux. Rhaenys fronça les sourcils, elle ne reconnaissait pas les hommes qui étaient présents. Elle ne varia pas son allure et adopta aussitôt son rôle de princesse que voulait que son père en publique. Elle les détailla de son regard clair. Il était costaud, habillé chaudement. Il ne venait assurément pas d’une contrée voisine. Probablement du Nord vu le comportement de la jeune Manderly. Un homme semblait se détacher du reste du groupe. Il était plus jeune que les autres, et semblait leur chef si on pouvait dire la chose ainsi. Mais il n’en restait pas moins étrange aux yeux de la princesse qui fit disparaître rapidement la distance la séparant du groupe d’inconnu qu’avait abordé sa lady.

Wynafryd s’aperçut de sa présence et recula légèrement, respectant les codes que Rhaenys ne supportait pas elle-même. Mais elles se devaient toutes deux de les appliquer. La nordienne introduit donc le Dragon Ensoleillé à l’inconnu. Un certain Jon Snow, fils bâtard d’Eddard Stark et donc demi-frère de Robb. En le regard bien, il y avait effectivement quelques traits communs aux deux hommes. Le visage de marbre et froid de la princesse scruta attentivement le bâtard face à elle avant de prendre la parole.
« Bienvenue à Port Réal Jon Snow. Je suis surprise de voir une délégation de nordien, nous n’avons reçu aucun corbeau annonçant l’arrivée d’une délégation envoyé par Lord Stark. Qu’est-ce qui vous amène si loin de vos terres natales ? »

Elle tourna rapidement la tête vers Wynafryd comme pour savoir si sa lady était au courant de la venue de personne originaire du Nord. Il n’était pas forcément très bien vu de venir à l’impromptu sans prévenu. Et venant d’un homme aussi honorable qu’Eddard Stark, c’était plus que surprenant. Des gens suspicieux pourraient en tiré des conclusions sûrement hâtive et qui mettrait surement à mal les relations entre le Nord et la Couronne.


egotrip





A Song of Ice and Fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Aegor du Rouvre | Nymeria Sand | Gudrún | Patrek Mallister
Messages : 761
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Jeu 23 Fév - 16:24

Allez Jon... et contre toute attente, un bras se saisissait de lui et il manquait de sursauter en se tournant vers la dite-personne, se rendant compte par la même occasion qu'elle s'était adressée à lui. Il s'agissait de Wynafryd Manderly, une de ses rare amie féminine. Ici ? Wynafryd ? Il ne savait pas qu'elle était venue ici, qu'elle avait fait pareil déplacement. Eddard n'avait rien dis. Il était un peu perturbé, sortant de ses pensées et se plongeant dans d'autres, essayant de se remémorer ; y avait-il donc d'autres nordiens encore ici ?

" Lady Wynafryd... Je... euh... "

Perturbé, le mot était faible. Il la regardait puis regardait la princesse arriver. S'il était si gêné de voir la princesse, alors le roi ? Oui, le moment n'était peut-être pas le bon finalement. Il regardait les portes, Wynafryd puis la princesse, puis Wynafryd à nouveau.

Jon n'avait jamais été très loquace mais pour le coup, il ne savait absolument pas quoi dire, ce qu'il convenait de dire à ce moment là et ce qu'on attendait vraiment de lui. Il s'inclinait juste un peu maladroitement devant la princesse, les joues rosies. Il essayait juste de respirer profondément pour se remettre les idées en place, on ne pouvait pas même compter sur une brise fraîche pour se rafraîchir les idées, puisqu'ici, tout semblait chaud, même le vent.

" Princesse Rhaenys, c'est... un honneur ... Je vous remercie. "

Il mettait peut-être un peu trop de temps à se redresser, toujours si maladroit. Première chose ; arrête de bafouiller Jon. Jon était un piètre menteur qui plus est, il ne savait pas comment répondre exactement à la princesse. Il n'osait juste pas la regarder, une lady qu'il ne connaissait pas et pas n'importe laquelle : la fille du Roi. Quand il était trop embarrassé, il lui arrivait d'être un peu brute dans ses mots et ses gestes, mais il se sentait l'obligation de faire en sorte que cela n'arrive pas.

" Je souhaitais voir Robb Stark et... "

Pas moyen de regarder la princesse, il regardait juste ses pieds ou alors Wynafryd, la suppliant presque de le sortir de là, elle savait bien qu'il n'avait jamais été à l'aise auprès des femmes, elle-même en avait fait les frais. Sauf qu'elle lui avait posé la même question et qu'elle ne pouvait guère répondre pour lui. Il inspirait profondément. Il replaçait son épée à sa taille, comme si tout à coup elle était dérangeante et lourde.

" Voir un peu de Westeros, je suppose... "

Il n'avait pas forcément conscience que sur l'instant, cela pouvait paraître suspect ; pourquoi voir Robb Stark ? N'était-il pas retenu ici comme pupille ? Il aurait pu trouver l'excuse de "pourquoi pas voir d'autres combattants" "apprendre un peu plus" mais il n'arrivait pas à mentir à ce point. A nouveau, elle relevait le regard vers Wynafryd, comme ayant l'espoir qu'elle trouverait quelque chose à dire, comme elle l'avait toujours fais. Et il se maudissait presque d'avoir demandé à Lyarra de continuer sa route dans son coin - sans doute cherchait-elle une bibliothèque. Lyarra aurait peut-être trouvé pour lui ce qu'il convenait de dire et comment le dire. Il avait conscience d'être ridicule toute fois, voir même sacrément coincé et que sa présence pouvait ne pas être des plus agréables.

" Mais rien d'intéressant pour une princesse telle que vous, je suppose. "

Il ne disait pas ça méchamment, mais il se maudissait à nouveau une fois ces mots sortis, de peur que ce soit mal pris, encore une fois il faisait face à cette brutalité, il se voulait aussi respectueux que possible mais il ne savait à la fois pas comment manier les mots pour que ça paraisse tel qu'il le pensait ; que ce que faisait un bâtard du Nord n'avait rien d'intéressant pour la princesse des Sept Couronnes.



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3898
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Dim 5 Mar - 16:35

L’angoisse de Wynafryd ne diminua pas devant le désarroi que lui présentait Jon Snow. Elle savait que l’exercice des relations sociales, surtout avec des femmes, était quelque chose qu’il n’appréciait pas, mais ce qu’elle ne savait pas, c’était si ses hésitations et ses maladresses étaient du à cette émotion, ou s’il y avait quelque chose de plus grave comme elle l’avait initialement pressenti. Wynafryd était cependant revenue à sa place, légèrement en retrait du Dragon ensoleillé, comme l’exigeait l’étiquette et attendait que le jeune nordien formule sa réponse, mais finalement ce dernier semblait tout aussi surpris de la trouver là dans le Donjon Rouge de Port-Real. Après que la Manderly ait fait les présentations, la jolie dragonne s’était tournée vers elle l’interrogeant du regard sur la présence de son compatriote du Nord. Mais elle n’en savait pas plus qu’elle et si Robb Stark lui avait été mis au courant, il ne lui en avait rien dit. Alors elle secoua légèrement la tête à la négative, lui faisant comprendre qu’elle ne savait pas ce que le fils de Ned Stark faisait dans le Donjon Rouge sans s’être annoncé au préalable.

La jolie brune concentra son attention à nouveau sur son ami venu du Nord et l’observa passer de son visage, à celui de sa princesse. Il ne semblait pas savoir par où commencer. L’angoisse qu’avait éprouvé Wynafryd commençait à s’estomper doucement, laissant place à un esprit plus prompt à la réflexion. Avec un peu de recul, Wynafryd avait l’impression qu’elle avait pris Jon Snow de court. Comme s’il était là pour une raison, mais que cette raison devait à présent changer à cause de cette rencontre. Elle fronça doucement les sourcils, tentant de comprendre ce qu’il se jouait sur le visage de son ami. Mais cela faisait un moment qu’ils n’avaient pas eu l’occasion d’échanger et il était compliqué de tirer des conclusions en l’état actuel des choses. Alors elle fit de son mieux pour détendre son visage et offrir un sourire rassurant à Jon, il semblait en avoir besoin. Mais il ne sembla pas le voir puisqu’il baissait le visage, gêné. Wynafryd pouvait comprendre son état, même elle, bien plus à l’aise avec les petites discussions de la cour, s’était retrouvée plutôt muette lors de sa rencontre avec la famille Royale. Il y avait cette aura impressionnante qui les entouraient.

Alors là jeune femme fit de son mieux pour tenter de détendre l’atmosphère et de rendre tout le monde à l’aise. Si Jon lui avait tendu une perche, elle faisait de son mieux pour la saisir. “Ah, Robb Stark. Je l’ai vu un peu plus tôt dans la journée, il s’entraîne actuellement mais si la Princesse est d’accord, je pourrais t’accompagner jusqu’à lui plus tard, il sera ravi de voir de sa famille, j’en suis certaine.” Elle avait parlé d’une voix légère, qui se voulait confiante et rassurante. Elle avait employé le tutoiement avec lui, comme à son habitude, sans trop réfléchir. Elle se doutait que Rhaenys avait commencé à comprendre la timidité qui habitait le bâtard de Winterfell et comprenait également la tentative de Wynafryd. Elle ne savait pas vraiment, par contre, comment sa princesse prendrait la réflexion de Jon Snow sur ses centres d'intérêts. Wynafryd avait remarqué en seulement une lune, que toutes sortes de sujets différents éveillaient l'intérêt de Rhaenys. Mais elles pouvaient probablement mettre ça sur le dos de sa maladresse, une nouvelle fois. “Ton voyage s’est-il bien passé ? Quelles nouvelles nous rapporte-tu du Nord et de Winterfell ?” Peut-être que s’ils commençaient par évoquer tous les sujets diplomatiques plus ou moins importants en premier, ils pourraient parler plus librement de choses et d’autres par la suite et Rhaenys pourrait se soustraire à la conversation si justement l’intérêt n’était pas présent pour le propos.


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon Ensoleillé
avatar
Le Dragon Ensoleillé
Valar Dohaeris

Ft : Alexandra Dowling
Multi-Compte : Alyx Lefford || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 5072
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Mer 8 Mar - 13:56


Le destin fait-il bien les choses ?
Rhaenys & Jon & Wynafryd

Le nordien bafouilla et un léger sourire narquois naquit sur les lèvres de Rhaenys. Il était mal à l’aise, il ne semblait pas savoir où était sa place et cela amusait plutôt la jeune femme. Son physique ne le sauverait pas ici, à Port Réal où les langues de vipères et le jeu impitoyable des esprits régnaient. Il allait se faire manger en cinq secondes et rentrerait bien vite dans son Nord, s’il n’arrivait pas à prendre de l’assurance et arrêter de bafouiller comme un enfant prit en train de faire une bêtise. Pourquoi Ned Stark envoyé un louveteau non préparer dans une ville comme Port Réal ? C’était parfaitement idiot. Cela ne ressemblait pas vraiment au lord du Nord de faire une action inconsidéré de ce qu’avait retenu la princesse de ses leçons. Wynafryd essaya de détendre le jeune homme, proposer de l’amener voir le jeune homme qui habitait ici depuis quinze années.
« Robb Stark ? Vous souhaitez le voir comme ça ? Sans prévenir…En débarquant à l’improviste…Vous vous serez trouvez bien idiot, si le pupille du Roi était partie en déplacement avec mon frère ou encore avec mon père. Cela n’est absolument pas prudent et très malpoli de venir ainsi sans prévenir. Je suis surprise de l’attitude de Lord Stark à ce propos…Ou alors…vous êtes ici pour une autre raison… »

Le dragon ensoleillé vivait à la cour depuis trop longtemps pour se laisser duper facilement. Elle avait appris à se méfiait de tout le monde et ceux en qui elle avait confiance pouvait se compter sur les dix doigts des mains : Sa famille, ses dames de compagnie et Durran Cressey. Les autres, elles s’en méfiaient. Elle ne leur offrait pas sa confiance et savait très bien que peu lui donnerait sa confiance. Si elle pouvait paraître comme étant la princesse parfaite, elle gardait néanmoins son petit caractère de feu. Et parlait avec peut-être un peu trop de franchise et toujours avec assurance. Car ses interlocuteurs ne lui laisserait pas le droit à l’erreur ou être peu sure d’elle. Les inconvénients de son rang.

La réflexion du bâtard d’Eddard Stark ne lui plus absolument pas. Son regard bleu se durcit immédiatement laissant une flamme apparaître dans ses yeux. Sa remarque était déplacée, insolente et inapproprié. Savait-il vraiment qui elle était ? Il avait visiblement oublié qu’il était en face de la fille du Roi, la princesse des Sept Couronnes. La fille chérie du monarque de ce pays. Visiblement il en avait oublié cela. Cet homme était de plus en plus étrange, et elle irait vite trouver Varys pour lui dire de surveiller le nordien qui ne lui inspirait absolument pas confiance.
« Et qui êtes-vous pour juger de ce qui m’intéresse ou non ? Sachez tenir votre langue ici, vous n’êtes pas dans le Nord. Tournez votre langue sept fois dans votre bouche avant de l’ouvrir, cela vaudrait mieux pour le Nord. »

Rhaenys lui jeta un regard hautain et le détail de la tête au pied.
« Lord Stark a été bien imprudent d’envoyer son fils bâtard inexpérimenté à Port Réal. Lady Wynafryd, je vous laisse gérer votre ami. Faites en sorte qu’il évite les incidents diplomatiques. Je vous fais confiance.»




egotrip





2


A Song of Ice and Fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Aegor du Rouvre | Nymeria Sand | Gudrún | Patrek Mallister
Messages : 761
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Mer 12 Avr - 15:37

C'était presque simple, devant lui, deux femmes, une qu'il connaissait et qui le connaissait, et une princesse qu'il n'avait jamais vu. L'une savait comment il était, réagissait, l'autre ne le connaissait pas, ne savait pas et c'était à lui de faire les efforts nécessaire pour que la princesse ne prenne pas mal ses paroles maladroites. Ce n'était pas faute d'avoir appris comme ses demi-frères et soeurs comment on devait s'adresser aux nobles, Eddard l'avait éduqué comme n'importe lequel de ses enfants et il n'avait pas échappé aux leçons du mestre, il avait juste choisi que les leçons avec les maîtres d'armes étaient plus intéressantes et il s'en trouvait bien embêté à ce jour. Il n'avait jamais imaginé qu'il aurait à parler avec la princesse non plus mais c'était chose faite.

Wynafryd semblait l'aider et s'il ne soufflait pas directement, l'envie ne lui manquait pas. Mais la princesse reprenait aussitôt les dire de Wynafryd et remettait en cause sa présence à la Couronne, ce qui, au lieu de l'aider, le mettait d'autant plus mal à l'aise qu'il n'osait à nouveau plus les regarder. Partagé entre cette impulsivité, cette arrogance qu'il connaissait bien au Nord, et cette petite voix qui l'invitait à se taire, il débattait intérieurement pour savoir lequel des deux serait le plus juste et il convenait finalement qu'il valait mieux ne pas en rajouter, qu'il valait mieux se taire. Au Nord, il aurait sans doute déjà haussé le ton, il aurait essayé de se rebeller qu'on essaie de se jouer de lui. Mais il n'avait ici d'autres choix, pour son bien et pour le Nord, que se taire. Ca ne l'empêchait pas de froncer les sourcils.

Et lorsque Wynafryd lui tendait la main à nouveau, qu'il allait pour répondre, la princesse revenait sur les dires du louveteau. Le bouquet était lorsqu'elle le nommait "le fils bâtard", si on l'appelait le bâtard à longueur de temps, il ne s'y était pour autant jamais fais, jamais habitué. Il n'avait jamais supporté cette appellation, oui, il était un bâtard, et alors ? Il était aussi un bon combattant, l'appelait-on ainsi pour autant ? Non. Il ne s'y ferait sans doute jamais. La princesse lui paraissait bien hautaine et condescendante, la progéniture légitime de Rhaegar était-elle ainsi ? Robb avait-il été éduqué ainsi lui aussi ? Le courant risquerait de ne pas passer du tout si c'était le cas. Il haussait un sourcil en la regardant le détailler et finalement déclarer qu'elle s'en irait. Du moins c'était ce qu'il avait compris et il ne savait pas quoi répondre sur l'instant. Répondre à Wynafryd ou à la princesse, ou ne rien répondre. Il décidait pour l'instant qu'il valait mieux ne rien répondre en présence de la princesse, afin d'éviter un autre... incident.

Il regardait à nouveau Wynafryd, un peu perdu, avait-elle, elle, réussi à se faire une place ici si les gens étaient ainsi ? Ne se sentait-elle pas perdue au milieu de ces gens si différent du Nord ? Les Manderly avaient toujours été assez différents des nordiens mais ils faisaient désormais parti du Nord comme n'importe quelle maison. Pourtant. La princesse avait dit qu'il était inexpérimenté. En effet, il n'avait pas pour habitude de croiser des princesses à chaque couloir de Winterfell, en effet, il n'avait pas pour habitude de croiser des princesses dans le Nord. Il ne savait pas parler aux dames tout court, oui, c'était un fait, qui l'embarrassait au quotidien, mais qu'il reconnaissait. Mais si en cela, cela faisait de lui une personne inexpérimenté, quand il savait pourtant manier l'épée et l'arc, ainsi que quelque autres armes qu'il apprenait encore à manier... Non il ne comprenait rien à ces gens, décidément. Ils étaient trop différents, l'un ayant connu le froid, la boue, la pluie et l'autre la chaleur, la soie et le soleil. Il ne remettrait jamais en cause l'éducation que lui avait donné Eddard, car il savait qu'il n'aurait pu espérer mieux et cette éducation lui allait tout à fait, mais il se sentait tout à coup bien heureux de ne pas avoir grandi ici. De savoir ce que la vie était vraiment hors d'un château. Ils n'avaient pas la même expérience de la vie, mais de là à lui dire droit dans les yeux qu'il était quelqu'un d'inexpérimenté, c'était son orgueil qui était touché. Mais il ne dit rien, son regard froid parlait pour lui. Trouverait-elle encore à redire ? Jon pouvait se montrer très buté, voir même arrogant et il savait qu'au Nord, il aurait déjà haussé le ton, mais à défaut de parler, il trouvait un autre moyen, celui du regard. Eddard était ainsi, lui-même. Des airs froids, Jon savait qu'il suffisait de regarder son père - ou plutôt, son oncle - pour savoir quand il avait commis une bourde, quand celui-ci était remonté, quand celui-ci était agacé. Et Jon prit finalement la décision d'imiter Eddard, de ne rien dire. Juste se montrer froid.

Finalement, après quelque instants de silence, il répondait à Wynafryd.

- Le voyage s'est bien passé, sans embûches, je te remercie, quant aux nouvelles, j'en ai peu, il ne se passe pas grand chose au Nord. La vie à Port-Réal te plaît ?

Jon avait cessé de s'emmêler dans ses mots. La jeune femme portait des robes plus légère il lui semblait. Quant aux affaires, il se voyait mal parler de ce que faisaient les nordiens sur une place où n'importe qui pouvait écouter. Et il n'y avait rien de grandiose qui se passait au Nord, avant son départ en tout cas. Les sauvageons, les fer-nés et enfin, le calme. Le Nord était calme par nature, ils ne cherchaient pas les conflits, ils les évitaient autant que possible, essayaient de se montrer conciliant autant que possible. Alors il ne trouvait hélas aucune véritable nouvelle à apporter sur l'instant.



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3898
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Mar 25 Avr - 17:19

Si le courant était bien passé, et ce dès les premiers jours, entre Wynafryd et la princesse Targaryen, on ne pouvait pas vraiment en dire de même aujourd’hui avec son compatriote nordien. Arrivé au Donjon Rouge sans que personne ne semble être prévenu, baffouillant paroles et remarques maladroites à Rhaenys, non, Jon Snow ne mettait pas les meilleurs éléments de son côté pour se faire bien voir par la fille du roi Rhaegar. L’atmosphère ambiante ne réjouissait guère la Manderly puisqu’il s’agissait là de deux personnes qu’elle appréciait, mais elle ne se faisait pas d’illusions non plus, Rhaenys et Jon étaient des personnes très différentes, et avec une telle entrée en matière, il ne pouvait pas vraiment en être autrement. Non, il ne fallait pas parler à la place d’une princesse que l’on ne connaissait pas. Wynafryd savait pertinemment que Jon n’avait pas dit ça pour que Rhaenys se sente inférieure, au contraire, c’était par la plus grande des modesties, parce qu’il ne s’estimait jamais vraiment assez digne de quoi que ce soit, mais ses maladresses avaient été plus fortes. Le Dragon ensoleillé profita de la pique pour s’extirper de la conversation, elle ne trouvait pas son compte avec le bâtard de Ned Stark, elle n’avait pas besoin d’en entendre plus, elle laissait la situation entre les mains de sa plus récente dame de compagnie. “Entendu princesse, je n’y manquerais pas.” La confiance que lui accordait la princesse la touchait particulièrement, mais elle savait que Jon ne lui poserait pas de problème… enfin du moins elle l’espérait, s’il était toujours le jeune homme qu’elle avait connu. Wynafryd s’inclina gracieusement pour saluer Rhaenys alors qu’elle reprenait sa marche et qu’elle laissait les deux nordiens ensemble. Wynafryd se tourna alors vers Jon, un sourire amusé au coin des lèvres. “Alors ? Je vois que tes méthodes avec les dames ne se sont pas améliorées !” Elle ne pu s’empêcher de pouffer légèrement. L’atmosphère allait se détendre à présent qu’ils n’étaient plus que tous les deux, Wynafryd pouvait se permettre la taquinerie.

Pourtant, Jon resta assez solennel dans un premier temps, répondant sans détour que le voyage s’était bien déroulé et qu’il n’y avait rien de nouveau dans leur région natale. Wynafryd fronça un sourcil, étonnée par l’attitude que conservait son ami d’enfance. Elle n’en démordait pas, quelque chose sonnait faux, quelque chose n’était pas normal et elle comptait bien mettre le doigt dessus. “C’est toujours plaisant de voir du pays, et Port-Réal a beaucoup de chose à offrir. Même si cette première rencontre peut te laisser penser le contraire, c’est très agréable d’être au service de la princesse, c’est une personne généreuse et très intéressante. Et puis ça me fait également plaisir de tenir compagnie à l’autre fils de Ned Stark, je me suis dit que la compagnie d’une compatriote nordienne lui ferait du bien.” Elle sourit, légèrement rêveuse, tellement de choses avaient changé dans sa vie depuis son arrivée à la Capitale, elle avait découvert un nouveau monde et pris énormément de recul sur beaucoup de choses, cette expérience la faisait grandir. “Mais je sais aussi que ça n’est que temporaire, que je reverrais le Nord, donc l’expérience n’en est que plus profitable.” Elle n’aurait probablement pas été aussi heureuse si on lui avait dit qu’elle devrait y vivre pour toujours. Mais c’était l’affaire de quelques années tout au plus, alors autant en profiter, elle ne bougerait peut-être plus jamais du Nord ensuite. “Veux-tu qu’on marche un peu ? Peut-être vers un endroit plus tranquille ?” Si Jon avait quelque chose d’important à lui partager, un environnement plus privé serait le bienvenue. “Les jardins sont agréables, il y a même un barral si tu veux le voir. Sinon je connais quelques couloirs moins fréquentés.” Elle lui laissait le choix, à lui de voir où il serait le plus à l’aise. Mais Wynafryd ne lâcherait pas le morceau, elle était bien curieuse de savoir pourquoi Eddard Stark avait soudainement envoyé Jon à Port-Real, ou d’où venait cette envie de découvrir la Capitale au Snow, il ne lui avait jamais fait part d’une telle envie par le passé. Le Mur oui, mais Port-Réal, c’était nouveau. Et puis même si Rhaenys était partie, elle se doutait qu’elle lui demanderait plus tard des explications sur cette arrivée.


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Aegor du Rouvre | Nymeria Sand | Gudrún | Patrek Mallister
Messages : 761
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Sam 20 Mai - 3:10

Il s'était contenté d'attendre que la princesse des sept couronnes soit suffisamment éloigné pour reprendre ses mots et il semblerait que Wynafryd se soit elle-même détendue après, la conversation semblait déjà très différente.

A la réflexion de Wynafryd, Jon passait par plusieurs émotions sur quelque minutes de temps, il gardait d'abord ses airs durs et froids, pour finalement froncer les sourcils et enfin, soufflant un peu, il se mit à rire. Ce rire ne durait qu'à peine quelque secondes et était assez nerveux, mais assez libérateur : un besoin que cela sorte. Il ne répondait que d'un regard vers le ciel à la taquinerie de son amie. Il avait déjà moins l'impression de passer pour une bête de foire, il sentait qu'il n'avait plus à tant peser chaque mots et la tension de ses épaules semblait s'en aller. Il n'était pas ici pour son propre plaisir et il avait failli commettre une bourde, au final, il en avait commis une à laquelle il ne s'était pas attendue en vexant la princesse.

- Je suppose que tu as raison.

Ce n'était pas qu'une supposition. Rhaenys lui faisait penser à Sansa sur l'instant. Des caractères forts et parfois méprisants, mais qui réservaient leur douceur et amitié à des personnes bien précises. Mais peut-être se trompait-il, pour ce qu'il connaissait des femmes, c'était même fort probable. Elle avait continué sur le sujet de "l'autre fils de Ned Stark" et il avait froncé les sourcils sur l'instant.

- Je n'y avais pas pensé mais, c'est vrai que tu as du rencontrer Robb. Comment... est-il ?

Comment devrait-il l'appréhender ? Serait-il semblable à Rhaenys, au vue de l'éducation reçue ? Si Robb avait été mal traité, il imaginait bien qu'Eddard aurait déjà été au courant. Ou peut-être que Robb avait reçu une éducation des plus différentes, il restait un loup et non un dragon. Il devait le voir, Robb n'était pas qu'un prétexte à son déplacement. Jon se devait bien de voir son cousin en chair et en os, profiter de pouvoir le voir si jamais il ne pouvait encore rentrer au Nord, qui savait seulement quand Robb pourrait rentrer. Il pourrait voir de ses propres yeux comment il était, il pourrait en parler avec Eddard, convaincu qu'il aurait aimé savoir comment allait et comment était son fils, son héritier. Et Jon avait surtout peur pour le louveteau resté si loin de sa tanière pendant tant d'année. Un loup qui imiterait les dragons n'aurait rien de plaisant. Les nordiens auraient bien du mal à accepter un homme qui leur donnerait des ordres alors qu'il n'avait jamais connu le Nord. Ils avaient leur mentalité bien particulière et un titre, au Nord, ne ferait pas tout si celui-ci ne faisait rien pour le mériter. Et un loup qui sentait le dragon... Il imaginait mal ses débuts. Mais ce serait peut-être son rôle une fois le loup rentré à la tanière. Il l'aurait aimé en tout cas. Aider ce fils du Nord, leur vies avaient été échangés à la naissance, il y avait songé. Jon aurait du vivre ici, Robb aurait du vivre au Nord. Ce qui arrachait une petite grimace à Jon qui avait eu la confirmation qu'il n'aurait pas aimé vivre ici. Et comme toujours, il avait un débat avec lui-même sur tout ceci, le faisant probablement paraître distant malgré lui.

- J'imagine que sortir un peu du Nord doit être plaisant pour toi, oui.

Surtout lorsque l'on savait le sort qu'était réservée aux ladies. Il essayait de se montrer un peu plus compatissant en sortant de ses songes. Se marier, ne plus bouger de chez soi, suivre les bons vouloirs de son époux, il ne pouvait pas imaginer réellement ce que devrait subir son amie, il pouvait essayer mais ce serait toujours très loin du compte. Ils n'avaient donc pas la même expérience ni même façon de savourer cet instant de liberté qui leur était accordé avant de retourner à leur obligations.

- Je te laisse me guider dans ce cas, je t'avouerai être perdu dans ces lieux, c'est à la fois grand et petit, je ne sais pas trop. J'ai l'impression qu'il y a plein de choses à explorer et que pourtant je ne fais que tourner en rond.

Il allait pour débuter la marche puis il s'arrêtait finalement.

- Je suppose qu'il serait mal vu que la dame de compagnie de la princesse tienne le bras du fils bâtard inexpérimenté du lord Stark ?

Il avait eu un air sérieux sur l'instant, pour finalement sourire. Il devait dédramatiser. Arrêter de prendre tout ça trop au sérieux. Plus facile à dire qu'à faire toute fois. Mais sous cette étrange plaisanterie se cachait surtout une véritable question, au Nord, il lui aurait proposé son bras, car Wynafryd l'avait toujours traité avec respect, elle avait toujours agit en véritable amie, presque comme s'ils étaient égaux. Mais ici ? Il n'était jamais que de passage et il n'allait pas effacer par une présence imprévue tous les efforts de son amie pour se faire une place ici. Ah, tant de choses auxquelles réfléchir ici, qui paraîtraient si futile au Nord. Il avait déjà le mal du pays.

- Allons voir ces jardins et le Barral. On m'avait dit qu'il n'y avait aucun Barral passé le Conflans. Je suis surpris que Lyarra ne m'ait pas parlé de ça.

Surpris que Lyarra ne lui en parle pas, car elle parlait tellement et tout le temps... Ou alors l'avait-elle fait et il avait été dans un de ces moment où elle parlait mais il n'écoutait pas, il se contentait d'hocher la tête à certains sons mais il faisait le vide. Mais ce Barral, ce serait toujours un petit bout du Nord dans un lieu qui lui semblait hostile. Il lui faisait confiance quant au lieu où ils devraient aller. Il n'avait pas fais tant de chemins pour rester enfermé entre quatre murs et il avait ce besoin d'avoir des contacts avec le Nord, si infimes soient-ils. Il aurait à la fois une amie et un barral. Ce qui là aussi le faisait légèrement sourire. S'il avait su avant, il aurait été prier en espérant avoir un signe de ce qu'il convenait de faire avec le Roi.



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3898
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Lun 22 Mai - 15:38

Wynafryd avait taquiné Jon, cherchant à détendre l’atmosphère, c’était vrai, mais même si la Manderly avait parlé sur le ton de l’humour, elle n’en pensait pas moins ce qu’elle disait, pas méchamment évidemment. Mais il était assez surprenant, voire amusant parfois, de voir comme Jon pouvait avoir l’air dur et courageux lorsqu’il tenait une épée pour ses entraînements, mais qu’il n’était plus l’ombre que de lui même dès que sa langue devait se délier devant des nobles qu’ils ne connaissaient pas vraiment. La chose était pire encore lorsqu’il s’agissait de femme. Alors évidemment, avec la princesse, cela avait fait une sacrée combinaison qui ne donnait que peu de chance au bâtard de Ned de réussir. “Tu as réussi à dompter ton sombreloup mais toujours pas les femmes Jon. Pourtant j’aurais parié que nous faisions moins peur. Je peux te donner quelques conseils si tu veux.” conclut-elle avec toujours son regard rieur dardé sur le jeune homme.

La réaction de Jon lorsqu’elle lui dit qu’elle avait été contente de rencontrer Robb surprit la jeune femme, puisqu’il venait de dire à la princesse quelques instants plus tôt qu’il était là pour rencontrer son demi-frère. Les yeux rieurs de la jeune femme se firent quelques secondes plus sombres et ses sourcils se froncèrent doucement. Le doute qui l’avait assailli lorsqu’elle avait reconnu Jon quelques instants plus tôt refit doucement surface. “Tu n’y avais pas pensé ? Mais ne viens-tu pas de dire que tu étais là pour le rencontrer ?” Elle fit une petite pause avant de reprendre plus bas, avec une voix qui ne laisser guère de place à la contradiction. “Jon, il va falloir que tu m’expliques pourquoi tu es vraiment là si tu ne veux pas continuer de me faire peur de la sorte.” Mais elle comprenait qu’il ne veuille pas parler tout de suite, pas dans ce coin si exposé aux passages et aux oreilles alors la jeune femme lui proposa différentes destinations où ils seraient plus au calme et pourraient parler vraiment. Wynafryd lui prit le bras, affichant à nouveau son franc sourire au garçon. “Ne t’en fais pas, quoi qu’il arrive tu seras regardé de travers avec ton accoutrement typiquement nordien, que tu sois un bâtard ou non ne changera rien à la donne cette fois ci.” Elle pouffant doucement en reposant sa main sur son bras pour fermer sa prise. “Et comme je suis la nordienne de service ici, on ne m’en tiendra pas rigueur.”

Elle se mit alors en marche vers le barral. Son rythme n’était pas celui de la promenade mais un peu plus élevé, l’arbre-coeur n’était pas tout à fait à côté et Wynaryd était pressée d’y arriver pour entendre tout ce que Jon avait à raconter. Elle profita alors de la route pour répondre aux précédentes questions de son jeune ami. “Combien de temps est restée Lyarra au Donjon Rouge ? Elle n’a peut-être pas eu le temps de le découvrir ? Ca n’est pas un lieu très populaire parmi les habitants de la Capitale. Mais c’est un des lieux dans lesquels nous aimons bien nous retrouver avec Robb.” Un sourire un peu plus rêveur se dessina sur ses épaisses lèvres. Elle était contente de la tournure que prenaient les choses entre eux, jamais elle n’aurait penser l’apprécier autant en quittant Blancport. “Je suis sûre que tu l’aimeras. Il a certes été éduqué chez les Dragons et connaît les différents jeux de la politique, comme les sudistes, mais c’est un Stark Jon, un vrai.” En ces propos, Wynafryd ne faisait aucunement allusion au statut de bâtard de son ami et elle espérait qu’il ne le prendrait pas de la sorte. “Il n’a qu’une envie, c’est de rendre sa maison et le Nord fiers, de prouver sa valeur aux yeux de tous, il n'a rien pris pour acquis. Et bien qu’il n’ait jamais rencontré Ned, j’ai vraiment l’impression qu’ils partagent le même sens de l’honneur. Il a exactement ce même petit air sérieux et concentré lorsque l’on parle de certains sujets plus sensibles.” Après avoir passé différents couloirs, cours et loggias, ils apercevaient enfin la verdure des jardins face à eux. Il leur faudrait encore le traverser entièrement avant de trouver le bois sacré. “L’Arbre-coeur est tout au fond, là où les jardins tournent pour longer les bords de la Néra en contrebas.”


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Aegor du Rouvre | Nymeria Sand | Gudrún | Patrek Mallister
Messages : 761
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Lun 29 Mai - 18:46

Il haussait un sourcil, partagé entre l'amusement et la surprise que Wynafryd lui propose de l'aider avec les femmes, elle risquait d'avoir bien du travail si elle s'essayait à ça, il avait depuis longtemps considéré que c'était peine perdu pour lui et que de toute façon, ça ne l'intéressait pas, il ne serait jamais un homme à femmes comme pouvait l'être Theon. Il était juste Jon Snow, le bâtard de Winterfell, celui qui aurait rêvé d'être un frère juré de la Garde de Nuit afin de donner un sens à sa vie et d'être utile à quelqu'un. Il n'engendrerait aucun enfant, ne souhaitant pas faire subir à un enfant ce que lui-même subissait en temps que bâtard. Les surnoms, les moqueries, le fait de devoir se surpasser, travailler plus durement que d'autres. Un travail de tout instant. Il ne souhaitait ça à personne et en un sens, ne pas côtoyer de femme ne le dérangeait pas. Il ne serait jamais ce qu'on attend de lui, il s'en était convaincu, depuis le temps. Il était donc surpris que Wynafryd veuille s'y essayer, à moins qu'elle ne plaisante, et à force d'y songer, il penchait sur la plaisanterie.

- Disons que je n'ai aucune attente particulière ni aucune crainte à avoir avec Fantôme, je sais comment il réagira à ce que je dis ou fais, il n'y a aucune réelle surprise venant d'une bête sauvage qu'on a vu grandir, on sait que de toute façon, ils resteront sauvage. Alors que les femmes, on ne sait jamais comment vous prendrez ce que l'on dit ou ce que l'on fait, c'est angoissant.

C'était maladroit à dire, mais il n'était plus à ça près, non ? Jon ne disait jamais rien dans le but de vexer la personne en face, il était juste maladroit. Il ne se voyait pas comme tête pensante de toute façon, juste bon à tenir une arme et s'en servir. C'était déjà bien assez.

- Je n'avais pas pensé au fait que tu l'avais déjà rencontré.

Il se rattrapait comme il pouvait. En un sens, c'était vrai. Il n'avait pas du tout fait le rapprochement, perdu dans ses pensées, c'était pourtant des plus évidents qu'ils s'étaient rencontrés.

- Tu n'as aucune crainte à avoir Wynafryd, je t'assure.

Elle lui prenait le bras, ce qui l'amusait à nouveau. Finalement, Wynafryd était peut-être arrivée au meilleur moment, l'empêchant de commettre la plus grosse erreur de sa vie. Tombée à pic. Même s'il ne s'en rendait pas encore véritablement compte, qu'elle venait de l'empêcher de commettre une erreur plus grosse que lui.

- Et bien, ça fera deux nordiens de service pour amuser les foules.

Wynafryd différait véritablement des autres femmes - hormis les Mormont, ça allait de soit. Peut-être parce qu'ils se connaissaient depuis l'enfance, mais il avait enfin l'impression que pour une fois, cela pouvait aller. Elle lui changeait un peu les idées, l'amusait même avec cette légèreté qu'elle semblait avoir et qu'il lui enviait. Oui, Wynafryd Manderly tombait vraiment à point nommé pour le bâtard de Winterfell.

Il suivait le rythme de Wynafryd sans broncher, regardant juste autour d'eux pour se repérer.

- J'ai pas pensé à lui demander, elle a du m'en parler mais je n'ai pas du faire attention...

Car encore et toujours, avec les gens bavards, il finissait par mettre ce masque de "je t'écoute" mais il finissait par se perdre ailleurs dans ses pensées sans véritablement écouter, sinon les grandes lignes. Wynafryd lui parlait de Robb. Ainsi, il se rendait dans ces lieux. Lui avait-on appris la religion du Nord ? Lui avait-on parler des Anciens Dieux ou priait-il les Sept comme tous les sudiers ? On disait que passé le Neck, les anciens dieux n'avaient pas de véritables portée à cause des barrals coupés. Il ne savait pas vraiment quoi penser de tout ça, ça n'était pas non plus dans ses préoccupations il fallait dire. Wynafryd reprenait la conversation, parlant de Robb. Un vrai Stark. Il haussait les épaules quelque instants.

- Je l'espère sincèrement pour lui. Ils ne lui feront aucun cadeau au Nord. Un loup éduqué par les dragons... Ils ne lui feront aucun cadeau à moins qu'il ne prouve ce qu'il vaut vraiment. C'est l'une des raison de ma venue, avec Robb. Voir comment il est. Quand le roi consentira à le rendre au Nord. J'espère pouvoir aussi l'aider à se faire au Nord, lorsqu'il pourra y rentrer. Un fils du Nord ne devrait pas s'éterniser ici.

Il espérait sincèrement que Robb ne préférerait pas sa vie ici à celle qu'il aurait au Nord, même si ça pouvait paraître égoïste. Robb était un fils du Nord, pas un fils du Sud. Il espérait vraiment qu'il effacerait vite les habitudes prises au Sud, lorsqu'il pourra rentrer au Nord.

Elle lui décrivait comment était Robb et s'il avait été plus perspicace, peut-être aurait-il perçu la façon dont elle parlait réellement de Robb. Mais il n'était pas perspicace sur ces sujets et il n'entendait là qu'une description du Robb qu'elle avait vu, sans intention. Il ne percutait pas vraiment.

- Je verrai bien, je n'ai pas encore pu le croiser, il doit être occupé, j'imagine. Tu as l'air de t'en être beaucoup rapprochée, au moins ça lui fait des liens avec le Nord. J'ose imaginer qu'il n'en n'a pas beaucoup ici.

Comment être aussi nordien quand on a passé toute sa vie à Port-Réal, il l'ignorait bien. Peut-être était-ce dans le sang. Pourtant il avait du sang Targaryen, il ne s'en sentait pas particulièrement proche. Mais pour ce qu'il connaissait du roi, difficile de savoir s'il avait des traits ressemblant avec lui. On comparait souvent Jon à Eddard aussi, sauf que Jon était plus impulsif et fougueux, plus nerveux, plus prompt à dégainer son épée qu'à réfléchir. Et Jon s'estimait particulièrement doué à l'épée, on décrivait Rhaegar excellent guerrier, ça n'était pas pour autant qu'il s'en sentait proche. Car lui, au moins, n'aurait jamais kidnappé une femme fiancée. Ni ne l'aurait violée et condamnée à une mort certaine dans une tour cuisante, enceinte, sans mestre. Même lui n'était pas idiot à ce point, c'était dire. Ah, tant de questions sur sa propre vie qu'il ne voyait pas les problèmes là où ils étaient vraiment.

Il continuait à regarder les alentours, qu'il ne trouvait pas si beau que cela. C'était tout simplement différent du Nord et peut-être n'était-il pas très apte à la différence pour l'instant. Il ne se voyait pas courir dans ces couloirs, il ne se voyait pas enfant dans ces couloirs. Il n'imaginait aucune vie ici, pas la sienne en tout cas. Il grimaçait un peu en regardant les alentours.

- Bien, bien. Allons voir ça.

Il préférait qu'elle parle de Robb, quitte à s'épancher sur le sujet, que lui poser encore ces questions sur les raisons de sa venue ici. Il regardait devant eux et la distance qu'il leur restait pour parvenir au Barral. Avait-il un quelconque effet, si loin du Nord ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir. Il tournait toute fois le regard vers Wynafryd. Si elle était une amie, il avait promis à Eddard de ne pas parler de ce qu'il se passait, de ne pas le hurler sur tous les toits. Eddard avait promis à sa soeur de garder ce secret, jusqu'au jour où Jon avait probablement usé sa patience à force de parler de ses origines, choses sommes toute normale pour un bâtard que vouloir savoir d'où il venait. Il aurait aimé pouvoir en parler à son amie, mais même Lyarra ne connaissait pas les réelles raisons de cette venue. Cela aurait été plus simple. Peut-être pouvait-il lui faire deviner ? Elle était plus subtile que lui, mais le problème était justement qu'il n'était en aucun cas subtile, alors faire deviner ce genre de choses à quelqu'un lui apparaissait compliqué. Et qui savait comment Wynafryd aurait réagi. Certaines personnes avaient déjà devinés les origines de Jon ; un bâtard venu de nul part, peu après la mort de Lyanna, kidnappée par Rhaegar Targaryen ? Un petit bonhomme qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à sa mère ? Seuls ceux qui l'avaient connus l'avaient devinés, probablement. Certains l'avaient devinés mais n'en parlaient pas. Il restait le fils d'Eddard Stark et on taisait depuis longtemps la vérité. Alors est-ce qu'il pouvait en parler à Wynafryd ? Est-ce qu'il pouvait aller voir Rhaegar et exploser cette vérité trop longtemps tut ? Pourquoi Rhaegar n'avait jamais cherché son fils ? Il savait pourtant Lyanna enceinte, pourquoi n'avoir rien fais ? A cette pensée, sa mâchoire se crispait et ses sourcils se fronçaient. Il espérait vraiment que tout ceci irait mieux quand il aurait rencontré le roi. Lui dire ? Ne pas lui dire ? Un bâtard aux yeux gris et cheveux de jais descendus du Nord, qui avait bientôt 15 ans ? Le roi était-il assez stupide pour ne pas voir l'évidence là où elle était ? Cesse de te concentrer sur ta personne se répétait-il. Il n'était pas seul mais bien en compagnie d'une amie.

- Les lieux sont peu visités, n'est-ce pas ?

Il parlait bien de ce simulacre de bois sacré, alors qu'il s'avançait. Qui irait voir cela ? Il avait tourné la tête vers Wynafryd en l'attente d'une réponse. Ils n'étaient plus qu'à quelque pas maintenant.



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3898
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Mer 31 Mai - 9:45

Le rire de Wynafryd se fit soudainement entendre dans la petite cour. Décidément, Jon l’amuserait toujours. Il avait  cette naïveté parfois qu’elle trouvait touchante. Elle ne se moquait pas méchamment, bien au contraire, mais il y avait certains comiques de situation. “Voilà bien une réplique d’homme tiens. Comme si tous les hommes réagissaient de la même manière à tous les sujets… Il y a effectivement quelques thèmes où vous êtes tous les mêmes avec de rares exceptions, mais cela ne veut pas dire qu’on peut prévoir toutes vos réactions également. Alors effectivement, chez les ladys nous sommes éduquées pour ne rien laisser paraître et obéir, alors forcément, ça doit te faire étrange lorsque l’une d’entre nous à un peu plus de caractère que la précédente. Mais pas de quoi t’angoisser je t’assure Jon.” La jolie nordienne souriait franchement à son ami. Il lui semblait qu’il se compliquait la vie inutilement en faisant une telle fixette sur les membres de son genre. Elle reprit un peu plus sérieusement, se rappelant des consignes de sa princesse. “Par contre, hommes ou femmes, je te conseille de te montrer un peu plus prudent et discret maintenant que tu es arrivé au Donjon Rouge. Outre les oreilles qui traînent, les gens sont très attachés aux différents rangs sociaux, on ne parle pas à certaines ladys et certains lords de nobles maisons comme à n’importe qui dans le Nord, et cela est encore plus prononcé avec la famille royale.” Elle lui offrit à nouveau un sourire chaleureux pour conclure. “Bref, essaie de ne plus dire à un noble ce qu’il pense ou sa réponse ne sera guère meilleure que celle de la princesse et tu ne seras probablement plus le bienvenue ici. Cela serait vraiment dommage pour les rapports entre la Couronne et les Stark.”

Wynafryd pris ensuite le bras de Jon et l’entraîna vers les jardins, plus précisément vers le barral. Il avait tenté de calmer la sombre crainte qui sommeillait en elle en lui assurant qu’elle n’avait rien à craindre quant aux raisons de sa venue. Elle se contenta de lui faire un petit sourire contrit. Elle devait prendre en patience, quand il serait arrivé au barral, elle en saurait probablement un peu plus. “Le fils de Lord Stark, notre futur suzerain et tu penses que je ne l’aurais pas rencontré ?” demanda-t-elle alors, l’air amusée. “Dois-je te rappeler qui est mon grand-père Jon ? Evidemment que j’ai rencontré Robb, dès mes premiers jours au Donjon Rouge.” La réputation du Lord de Blancport n’était plus à faire dans le Nord, tout le monde le savait intelligent est malin, adepte de la politique comme elle était menait dans le sud, sans pour autant trahir sa fidélité aux loups du Nord. Évidemment qu’il avait voulu que sa petite-fille rencontre le futur Suzerain de leur région natale. Et aujourd’hui, après une lune en sa compagnie, Wynafryd ne regrettait absolument pas l'insistance de son grand-père adoré. Si elle avait appréhendé de rencontrer le loup élevé chez les dragons, il avait su la séduire et remplir ses espérances sur tous les tableaux.

Justement, Wynafryd lui parla du jeune loup, emplie d’une certitude sur sa véritable nature, celle des Stark. Mais Jon ne semblait pas partager sa certitude, après tout il ne l’avait jamais rencontré, certes. Cependant il soulevait à nouveau les doutes qui habitaient Robb et que Wynafryd avait fait de son mieux pour calmer. Elle savait qu’il ne serait probablement pas accueilli les bras ouverts dans le Nord, hormis sa famille, mais elle voulait sincèrement croire que l’attachement que ses compatriotes avaient pour la famille suzeraine ne se limitait pas à Eddard. Le Nord se rappelait. Mais il devait se rappeler entièrement, pas uniquement la moitié qui l’intéressait. Wynafryd espérait simplement qu’on lui laisse une chance, elle ne doutait pas qu’avec le temps, Robb aurait bien l’occasion de faire ses preuves et de trouver sa place. “Il faut que les Nordiens gardent en tête qu’il serait bien dommage de faire payer ce fils pour des choix du passé. Il n’a jamais voulu être élevé par Rhaegar, il n’a toujours demandé qu’à retourner auprès des siens. Il est une victime des circonstances… une autre victime nordienne…” Wynafryd n’avait pas particulièrement envie de s’étendre et de remuer ces sombres histoires, mais c’était bel et bien la vérité. Robb était une victime, tout comme l’avaient été Lyanna, Rickard et Brandon Stark. “Il reste un Stark, le fils d’Eddard et tu pourras t’en rendre bientôt compte par toi même.” ajouta-t-elle finalement d’une voix douce mais qui ne laissait guère place à une quelconque contestation. “Je fais déjà de mon mieux ici, pour le préparer à son retour, même si la date est encore inconnue de tous, mais je suis sûre que tu lui seras d’une grande aide, un appui sûr une fois retourné à Winterfell. Promets-moi Jon que tu l’aideras toujours ?” Wynafryd s’était soudainement tournée vers Jon, parlant avec un peu plus d’empressement qu’elle ne l’aurait voulu, trahissant son attachement nouveau pour le jeune homme. Robb avait besoin de sa famille. Ils avaient presque le même âge avec Jon et même si leur caractère n’avait rien de similaire, il connaissait bien le Nord et ses maisons, il serait un pilier pour le jeune loup.

Comme ils étaient arrivés dans la petite enceinte boisée qui se formait autour du barral, Jon se tourna vers Wynafryd, constatant que les lieux étaient assez peu visités. Elle lui offrit un triste sourire. “On ne peut pas dire qu’il y ait beaucoup de croyants des Anciens Dieux au Donjon Rouge. Certains croyants de la Foi y viennent de temps en temps pour un peu plus de calme, mais c’est bien tout.” Elle fit une petite pause avant de reprendre. “C’est bien moins majestueux qu’à Winterfell, j’en conviens, mais je trouve un certain réconfort à le savoir ici, à pouvoir m’y rendre en toute discrétion.” Les Manderly étaient l’une des seules familles du Nord à prier les Sept en raison de leurs origines biefoises et pourtant, depuis sa plus tendre enfance, le barral de Châteauneuf avait eu un drôle d’effet sur la jeune sirène, cela s’était confirmé avec les années, avant de devenir une évidence lors du passage de Dacey Mormont par Blancport. Même si ça n’était pas officiel, la foi de la jeune femme allait aux Anciens. “Tu sembles tracassé Jon et pourtant tu me dis que je ne dois pas m’en faire…” Maintenant qu’ils étaient à l’abris des oreilles indiscrètes, la jeune femme décida de revenir à la charge, tout en douceur. “Que t’arrive-t-il ? Ça ne peut pas simplement être l’appréhension de rencontrer Robb, ou de te retrouver au Donjon Rouge qui te mettent dans cet état là ?” Ses fins sourcils s’étaient froncés au dessus de ses yeux bleus et elle avait posé sa main sur  celle de son ami, soucieuse de son mal apparent.


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Aegor du Rouvre | Nymeria Sand | Gudrún | Patrek Mallister
Messages : 761
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Lun 26 Juin - 2:40

Le bâtard de Rhaegar se mordait l'intérieur de la joue pour se retenir de rire à son tour de la situation. Une réplique d'homme, disait-elle. Jon se faisait souvent des montagnes d'un tas de pierres, il angoissait souvent pour un rien, c'était le cas avec les femmes. Quand il pouvait foncer tête baissée au combat en se disant que ce qui devra arriver, arrivera, avec les femmes, il prenait des tours et détours parfois inimaginable et ridicules. Et voilà que Wynafryd lui disait qu'il devrait essayer de se détendre sur le sujet des femmes, il haussait alors les épaules, elle avait raison, c'était vraie, mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Mais il était encore jeune, il verrait bien plus tard, même s'il était convaincu que sa vie serait de toute façon au combat, pas dans un salon de thé à dire à lady Machin que sa robe lui allait bien parce que les convenances le lui demandaient.

Autre leçon, comme Sansa n'était pas présente, c'était Wynafryd qui se collait à la dure tâche d'enseigner à Jon ce que l'on pouvait faire ou l'on ne pouvait pas faire en société, dans le cas présent, des hauts nobles. Il ne s'était pas attendu à un jour rencontrer des personnes de cette importance et s'il avait eu des lunes de voyage pour se faire à l'idée, il n'avait pas exactement imaginé les discours qu'il aurait avec chacun. Il avait juste été obsédé par l'idée de voir Rhaegar et de ce qu'il pourrait lui dire, à ce père absent, à ce père lâche. Et finalement, une fois sur place, tout allait vite, tout semblait être... trop. Il n'était pas fais pour cette vie, il aurait aimé le croire, mais il était trop mal à l'aise en public. Peut-être que vivre au Nord avait finalement été un cadeau. C'était dommage pour lui qu'il ait du faire pareil déplacement pour s'en rendre compte. Mais il parlerait au roi et là encore, il savait qu'il devrait se préparer à ce qu'il aurait à dire et que ce serait déterminant pour lui.

Wynafryd essayait de l'aider une fois de plus, au moins à faire en sorte qu'il ne fasse pas d'autre bourde comme celle qu'il venait de faire en un temps record avec la princesse. Il avait pourtant essayé d'être courtois, il n'osait donc pas imaginer ce que cela allait donc face à Rhaegar Targaryen.


Après quelque temps de balade, à parler de Robb, il finissait par soupirer un peu.

- Au moins on est sûr qu'il n'est pas enchaîné dans une pièce. Certains le croient, à Winterfell. Rickon a déjà soulevé l'idée qu'ils aient enfermés Robb et les enfants du palefrenier ont dit qu'il devait avoir une pièce à lui pour ça, ils ont même essayés d'imaginer comment il pouvait être attaché, à un lit ou au sol.

Il riait un peu à l'idée de Robb enchaîné, enfermé dans une pièce, pouvant à peine bouger. Ce n'était pas tant cela qui était drôle, mais plutôt que l'idée était ridicule. Au moins, Robb était bien et de ce qu'il entendait, il était assez bien traité, il ne doutait pas que les Manderly auraient déjà fait leur rapport à Eddard si cela n'avait pas été le cas.

- Je ne suis pas tous les Nordiens. Je sais ce que c'est, être une pièce rapportée. Je suis passé par ces étapes où j'ai du faire mes preuves et je sais qu'il devra aussi faire les siennes. Il devrait y passer, faire ses preuves, apprendre à connaître le Nord s'il veut pouvoir le diriger un jour. Qui sait ce qu'on lui dit ici sur le Nord, ça ne sera jamais suffisant...

Il était convaincu qu'à moins d'avoir vu le Nord, on n'en connaissait rien. Il avait rencontré peu de personnes sur sa route, mais toutes avaient débités un tas d'âneries sur le Nord. Elle lui parlait de victimes Nordiennes, "une autre victime", si seulement elle savait combien de victime il y avait en tout. Qu'il n'y avait pas eu que Lyanna et Robb. Mais il gardait cela pour lui, restant dans son silence le temps qu'elle lui parle de tout ceci. Wynafryd essayait de lui faire promettre de veiller sur Robb, mais il ne savait pas quand lui-même rentrerait au Nord, ni même s'il le pourrait après sa conversation avec Rhaegar. Il trouverait sans doute un moyen de le faire toute fois, avec du retard ou non, par le biais de ses amis au Nord, car il en comptait quelque uns tout de même. Et il y avait Lyarra.

- Je suis là pour l'aider, Wynafryd. Je souhaite vraiment l'aider. Je ferai ce que je peux, ici ou au Nord. Je ne pourrais pas faire ses preuves pour lui, il devra les faire seul. J'essaierai de l'y guider, de lui montrer Winterfell s'il le faut. Je ferai de mon mieux pour ça. Je te promets de l'aider, Wynafryd. Il sera comme un frère. J'espère juste que ce frère ne sera pas trop perdu.

Et elle savait sans doute ce que valaient les promesses chez les Stark, si dures soient ces promesses à tenir, ils ne revenaient pas dessus. Il ne serait pas exactement comme un frère, mais il n'en serait pas loin. Un cousin. Encore qu'à cet instant, Jon restait d'avis que son seul véritable père était Eddard et non Rhaegar.

- Tu n'as pas à t'inquiéter. Je serai là pour l'aider. Dès aujourd'hui.

Ou dès demain, tout dépendait de quand Robb serait libre pour le voir. Quand il en aurait le temps et l'envie, surtout. Et la possibilité de le faire, après tout.

Une fois devant le Barral, les lieux étaient terriblement calme et il ne sentait plus les regards curieux posés sur eux. Ce qui était un peu rassurant, cette impression de ne plus avoir à contrôler chaque mots sortant, ni avoir à être sur le qui-vive. Encore que cette habitude n'allait pas le quitter en quelque secondes seulement. Elle lui expliquait pourquoi les lieux étaient aussi calme et il haussait un peu les épaules. Peu étonnant au final, qu'il n'y ait pas beaucoup de croyants, on lui avait dit que les barrals avaient été coupés et qu'à cause de cela, les communications avaient été rompus. Le lien mystique avait été rompus.

- Je retiendrai ce lieu, pour les jours à venir. Je risque d'y venir très souvent. Je les montrerai aussi à Lyarra, elle ne connaît peut-être pas cet endroit.

Après un peu de silence, elle revenait sur le tapis de ce qui ne semblait pas aller chez lui. Comment pouvait-il dire ce qu'il se passait, sans directement dénoncer son secret ? Il fermait les yeux le temps d'y réfléchir, appréciant toute fois le contact de la main de la jeune femme contre la sienne. Il avait timidement pris sa main toute fois, suite aux révélations qu'il allait faire. Lui et toujours cet air grave, à croire que le ciel allait lui tomber dessus à tout instant.

- Tu ne me laisseras donc pas, tant que je ne te l'aurais pas dis, n'est-ce pas ? ... Lord Eddard a enfin consenti à me dire qui était ma mère. J'étais prêt à l'entendre, il va de soi. Je pensais juste qu'elle serait encore en vie et que je pourrais aller la voir et lui parler, rattraper ces quatorze années perdues. Il n'en n'était rien, elle a péri il y a longtemps maintenant. Ce n'est pas l'exacte raison de ma venue, mais cette nouvelle... Elle m'a juste poussée à faire ce que je devais faire. Voir celui que j'aurais du voir il y a longtemps.

Cela aurait pu être Robb, celui qu'il aurait du voir il y a longtemps. Il pensait avoir été subtile en tout cas, à voir ce qu'en penserait Wynafryd. Il avait été motivé à se déplacer jusqu'ici pour voir Rhaegar, mais Robb était aussi présent et il savait qu'il devait guider ce louveteau jusqu'à sa tanière. Mais s'il n'y avait que ça. A bien y repenser, sachant qui était sa mère, il se demandait comment les nordiens ne pouvaient pas être au courant des origines de Jon, tant c'était évident. Un nourrisson ramené de loin, un chevelure de jais, des airs un peu sauvage. Un bâtard. On avait annoncé sa naissance quand on avait annoncé la mort de Lyanna et personne n'avait jamais relevé ça. Pas même lui. Peut-être était-ce trop évident pour que personne n'y songe. A voir si son amie devinerait, à voir s'il avait manqué de subtilité cette fois là, ce ne serait jamais qu'une fois de plus.

- Je ne m'inquiète plus pour Robb, je ne serai pas le seul à veiller sur lui. J'ai bien l'impression que tu le fais déjà pour moi.

Il avait rouvert un oeil pour la regarder, essayant de souffler un peu et dans ce cas-ci, de sourire. Un peu complice. La manière dont elle parlait de Robb l'avait au départ trompé, il n'avait pas remarqué. Mais l'insistance n'était sûrement pas anodine. Etaient-ils déjà amis ? Il pensait que oui. Il avait ensuite doucement relâché la main de Wynafryd. Il ne voulait pas s'éterniser maintenant sur sa mère, mais il s'attendait déjà à la question : qui était-elle ? Il ne voulait pas répondre que cela n'avait pas d'importance, comme il ne voulait pas répondre le véritable nom de celle-ci. Il inspirait profondément, puis ouvrait les deux yeux pour regarder le Barral, comme si celui-ci allait lui souffler discrètement la réponse.



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 3898
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Sam 1 Juil - 21:26

Avant même que Jon n’ait rencontré Robb Stark, voilà que Wynafryd tentait de préparer le terrain, de lui assurer qu’il était bel et bien un loup, impatient de retrouver les siens et non pas un dragon dompté. Elle avait envie que chacun, enfin surtout les nordiens, puissent voir ce qu’elle avait vu en lui dès les premiers instants. La jolie brune était certaine d’avoir raison et de ne se pas s’être trompée sur son compte, elle voulait que ça soit la même chose pour tout le monde. Malheureusement, ce qu’elle entendait dans la bouche du bâtard de Winterfell ne la rassurait guère sur ce sujet. Voilà qu’il lui apprenait que certains pensaient qu’il vivait prisonnier dans une vulgaire cave du Donjon Rouge, ou bien enchaîné à son lit. Wynafryd n’avait pas quitté le Nord il y a si longtemps que ça, et il ne lui semblait jamais avoir entendu de telles choses. Peut-être que les responsables ont jugé qu’une femme aurait pu être choquée par de tels propos et s’étaient bien gardés de faire connaître le fond de leur pensée en face d’elle. “Tu pourras au moins rassurer Rickon sur ce point.” dit-elle alors simplement. Qu’y avait-il de plus à ajouter ? Chacun devrait croire sur parole ceux qui auraient rencontré le jeune loup, avant de pouvoir se faire leur idée par eux même, le jour où il lui serait permis de rentrer chez lui, auprès des siens. Puis elle écouta attentivement Jon lui parler de sa situation. Elle ne savait rien de ce qu’était être un bâtard, elle ne pouvait que l’imaginer, mais elle avait bien conscience que le vivre était une toute autre histoire. Elle ne pouvait qu’être compatissante. Elle avait beau admirer Catelyn Stark, elle avait bien remarqué le dédain dont elle faisait preuve en présence de Jon. Et encore une fois, si elle se mettait dans les chaussures de l’ancienne Tully, elle parvenait également à comprendre sa réaction, même si Jon n’y était pour rien dans le fond. Tout comme Robb, il n’avait rien demandé. Mais Wynafryd trouva un certain réconfort et soulagement dans les propos de son ami de Winterfell, il comprenait sa position. “Je sais bien qu’il devra faire ses preuves, il en a lui même conscience. Mais s’il sait qu’il est entouré et que sa famille croit en lui, je pense que la tâche lui sera rendue plus simple. En tout cas moins ardue si on veut jouer sur les mots.” Wynafryd avait baissé le regard, pensive. Le retour dans le Nord serait une rude épreuve, mais si elle était là pour lui, si tout sa famille se montrait patiente et compréhensive, Robb se sentirait mieux, elle en était certaine. Et qui sait, peut-être que le reste des nordiens suivraient l’exemple de leurs suzerains et verraient avec le temps, qu’ils auront fait le bon choix.

Arrivés dans auprès du barral, certes bien moins majestueux que celui de Winterfell ou n’importe quel autre barral du Nord, Wynafryd n’avait pas pu retenir sa langue et avait questionné Jon une nouvelle fois sur son air tracassé. Pour certains, le Snow avait toujours cet air de chien abattu, mais ça n’était pas ce que Wynafryd voyait, elle aurait pu répondre avec amusement, qu’il avait différents degrés. Il ne s’agissait pas de son air habituel, Jon semblait s’emporter encore plus promptement que d’habitude, ses tentatives de plaisanteries pour le détendre ne semblaient pas vraiment faire mouche, non Wynafryd était certaine qu’il se tramait quelque chose de vraiment pas net pour qu’il soit dans cet état. Et il fallait croire que la persévérance de Wynafryd avait fait ses preuves puisque Jon se décida enfin à lui parler vraiment. Wynafryd s’assit alors près du barral, comme elle avait pour habitude de le faire avec Robb, et écouta avec soin le brun dont la langue s’était enfin déliée, retenant tout juste un petit rire amusé lorsque son ami s’avoua vaincu sous ses assauts incessants. Mais son sourire s'évanouit aussitôt lorsque la Manderly entendit ce que Jon avait à lui dire. La mâchoire de la jolie brune s’était légèrement décrochée, sans même qu’elle ne s’en rende compte. Ainsi Jon Snow savait enfin qui était sa mère, Lord Stark s’était résolu à lui avouer la vérité. Même si Jon n’avait guère était bavard sur le sujet, Wynafryd s’était bien rendu compte du vide que cela avait généré chez le jeune homme, à se questionner sur ses origines, à ne connaître qu’une seule moitié de son histoire. Se construire de la sorte n’était pas un exercice facile. Elle se demanda l’espace de quelques secondes si ça pouvait être Ashara Dayne, après tout c’était bien ce que la rumeur principale racontait. Mais elle se garda bien de poser la question, l’heure n’était pas aux ragots, ni maintenant, ni jamais, le sujet était trop sérieux. Il était surtout personnel, Jon lui en dirait plus s’il le désirait, mais elle ne le questionnerait pas. Si Lord Stark avait maintenu son identité secrète aussi longtemps, il y avait bien une raison et elle comptait la respecter. Malheureusement pour Jon, sa mère était morte, il n’aurait donc plus de réponses à ses questions. Mais Wynafryd voulait voir la coupe à moitié pleine, il savait à présent. “Oh.” dit Wynafryd tristement, d’une voix on ne peut plus douce. Ses sourcils étaient toujours froncés au dessus de ses yeux clairs. Les propos de son ami ne lui semblait pas tout à fait sensés, elle n’était pas sûre de comprendre à qui il faisait référence, et le rapport avec sa mère. Si sa mère était Ashara Dayne, souhait-il rencontrer Barristan ? Qui avait servi avec Arthur Dayne ? Ou faisait-il référence à Robb Stark ? Mais pourquoi ce choix de mot ? Devoir ? S’il y avait bien deux personnes qui devaient, justement, voir Robb Stark, c’étaient avant tout Eddard et Catelyn Stark, pas Jon. Peut-être était-ce un abus de langage, ou voulait-il dire autre chose, mais en cet instant, Wynafryd n’était pas sûre d’y voir claire, il y avait peut-être une autre vérité, mais elle manquait de recul pour voir ce qui sautait aux yeux. Son grand-père y verrait probablement mieux qu’elle. “Je suis désolé qu’elle ne soit plus en vie pour répondre à tes questions Jon, mais au moins, tu as son nom à présent ?” Il lui semblait bien qu’à son intonation et à son comportement, le loup blanc ne souhaitait pas s’éterniser sur la question, alors elle ne le fit pas. “On peut dire que j’ai pris Robb sous mon aile, d’une certaine façon oui.” finit-elle par ajouter avec un sourire amusé. “Il n’est pas difficile à apprécier. Du moins je trouve.” Elle s’arrêta un instant avant d’ajouter. “Souhaites-tu que je lui fasse passer un message ? Pour qu’il nous rejoigne ici dès son entraînement terminé ? A moins que tu ne veuilles te changer après ton voyage ? Je vois que tu portes encore tes fourrures du Nord !”


❇ Our waters run deep ❇
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Son of Ice & Fire
avatar
Son of Ice & Fire
Valar Dohaeris
Winter is Coming
Ft : Kit Harington
Multi-Compte : Aegor du Rouvre | Nymeria Sand | Gudrún | Patrek Mallister
Messages : 761
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   Lun 3 Juil - 3:36

Wynafryd semblait soucieuse d'entendre les ragots des enfants, Jon ne pouvait donc qu'essayer de la rassurer.

- Tu sais comment sont les enfants, quand ils sont ensemble, ils aiment se raconter n'importe quoi, parfois pour s'effrayer, d'autres fois pour voir qui a l'histoire la plus imaginative et terrifiante à raconter. Comme lorsque nombreux croyaient que les Mormont étaient de véritables ours.

Encore qu'ils n'avaient jamais eu la preuve qu'ils n'en n'étaient pas, mais il ne fallait pas être érudit pour savoir que c'était faux. Les enfants ont toujours été ainsi, débordant d'imagination, certains gardaient leur croyances d'enfants.


Parlant de Robb, il ne pouvait pas dire autre chose et il ne pouvait qu'être d'accord avec son amie, Robb aurait besoin de soutien, d'un appui, peut-être même plusieurs. Il aurait besoin de sa famille, proche comme éloignée. Il aurait aussi besoin d'amis, il semblerait que Wynafryd en était une pour lui et si Robb avait su si vite s'attirer la sympathie de Wynafryd, sûrement y parviendra-t-il avec d'autres... Encore que Wynafryd semblait plus ouverte d'esprit. Si égoïste que ce soit, Jon sentait qu'il avait toute fois assez -sinon trop- avec ses actuels problèmes pour s'ajouter ceux de son cousin sur les épaules, même s'il prétendait s'en soucier au point d'avoir fait le déplacement pour cela. Il s'en souciait, oui, mais ce n'était juste pas sa priorité à l'heure actuelle. Car malgré tout, malgré l'intervention de son amie et de la princesse Rhaenys, il gardait bien en tête son objectif, la sirène était juste arrivé à temps pour l'empêcher de commettre la plus grosse bourde de sa vie.



Après l'insistance, Jon avait fini par craquer. Si Lyarra l'avait suivi, elle n'avait jamais osé aborder le sujet directement, elle qui était pourtant si bavarde. Elle ne lui avait pas demandé, alors il n'avait rien dis. Mais il semblerait qu'il en avait gros, assez pour dévoiler certaines bribes à Wynafryd. Le sujet de la mère de Jon avait été un véritable mystère, pour lui comme nombreux Nordiens qui auraient bien aimés le savoir, il se demandait parfois si Catelyn avait elle aussi envie de le savoir, croyant toujours qu'Eddard l'avait trahie. Avait-elle, elle aussi, envie de savoir ? Eddard avait tant risqué à cacher ce secret pendant quinze années, Jon ne pouvait pas tout gâcher en quelque minutes avec des paroles qu'il aurait du garder pour lui.

S'il ne disait rien suite à ce petit "Oh", il fût reconnaissant du léger silence qui s'était installé. Pas de questions supplémentaires, auxquelles il n'aurait su répondre, juste un silence qui lui semblait compréhensif. Il n'avait pas eu besoin de plus que cela. Alors s'il ne le disait pas par la parole, il songeait qu'un regard aurait pu suffire. Mais elle reprenait toute fois, se montrant désolée de ce décès. Ce décès avait pourtant ébranlé le Nord, ébranlé la famille suzeraine, sa mère avait été l'une des raison poussant à provoquer une guerre il y a plus de quinze années maintenant. Mais il ne dirait pas son nom, pas plus qu'il ne dirait qui est son père, tout du moins, pas tant qu'il n'aurait pas parlé à ce dernier directement de tout ceci. Alors un regard ne suffirait plus, désormais.

- Je te remercie, Wynafryd. J'ai son nom, oui, il est vrai. Je sais désormais d'où je viens et qui je suis. Je peux enfin commencer à réellement vivre.

Ce qui était vrai, il savait d'où il venait, il devrait faire avec désormais. L'assumer. Mais tant de questions subsistaient ; était-il le fruit d'un kidnapping et d'un viol comme tous le racontaient au Nord - le vil Rhaegar avait-il kidnappé et violé la louve ? - ou était-il, comme dans les livres que les jeunes filles lisaient, le preux chevalier qui avait voulu courir rejoindre sa belle ? La vie ne se trouvant pas dans un livre pour jeune fille, il optait pour la première option, il n'en voyait pas vraiment d'autres.

Puis revenait le sujet de Robb, avec un certain soulagement. Leur amitié notamment, ce qui était déjà plus agréable à voir et entendre, un peu plus léger aussi.

- Bien, je suis ravi pour Robb dans ce cas. Tu es une très bonne amie, Wynafryd. Au moins il pourra se préparer un peu mieux pour son retour, il aura une alliée sûre en ces lieux, pour le temps qu'il lui reste à tirer. Et il aura quelqu'un de fiable pour lui parler d'où il vient.

Il s'étirait un peu, regardait le maigre Barral, puis il tournait à nouveau son regard vers elle.

- Je te remercie Wynafryd, je pense qu'effectivement ce serait utile, peut-être pas tout de suite, mais prochainement, il est peut-être occupé, alors si tu sais quand il aurait un peu de temps à accorder à un bâtard de la maison Stark... Mais avant, je vais aller me changer, me remettre du voyage. Je pense que j'ai été trop impulsif, à me lancer directement comme ça... J'ai besoin d'un peu de repos avant. J'irai le rejoindre après son entraînement s'il le peut, Lyarra m'y conduira. Tu n'as qu'à l'avertir pour demain, si cela ne te dérange pas ?

Il avait été si fougueux qu'il n'avait pas songé à se mettre à la mode de la Capitale, pour le peu encore qu'il se souciait de ça. Il faisait chaud et sec, ici. Il regardait la robe de Wynafryd, songeant que Sansa aurait sans doute adoré vivre ici et voir les robes que portaient les dames à Port-Réal.

Ce dernier remerciement avait nombreux sens, même s'il n'avait pas été explicite là-dessus. Qui pouvait savoir ce qu'il aurait pu faire sinon, où il serait maintenant s'il avait été jusqu'au bout de son idée. Peut-être avait-ce été le signe qu'il était trop tôt. Il posait doucement sa main sur le bras de Wynafryd, la remerciant une dernière fois avec un maigre sourire.

- Je garde en mémoire ces lieux, ils me seront utiles le long de ce périple, il faut toujours garder un contact avec ses racines à ce que l'on dit. Je ne prendrai pas plus de ton temps, tu avais l'air occupée. J'espère que l'on aura le temps et l'occasion de se croiser à nouveau, mais cette vie te va bien. J'espère que tu pourras en profiter. Cela te fera plein d'histoires à raconter une fois au Nord.

Un nouveau sourire, combien de nordiens avaient la chance ou l'occasion de descendre jusqu'ici ? Il imaginait bien quelque curieux. Mais il était calmé, toujours motivé, toujours sur son objectif premier, mais calmé. Plus à même de prendre des décisions concrètes et qui ne mettraient pas directement la réputation du Nord et des Stark en péril, il l'espérait. Il n'aurait pas voulu être celui qui gâcherait tout, les bâtards n'avaient déjà pas une fort belle réputation. Il devait retourner à ses occupations. Il verrait Robb dès le lendemain si celui-ci le pouvait, il savait pouvoir compter sur Wynafryd pour faire passer le message. Peut-être que contre toutes ses attentes, rencontrer et jauger Robb seraient les premières choses de sa liste qu'il réglerait.



Armor of Ice, Fire in his Soul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le destin fait-il bien les choses ? ft. RHAENYS & WYNAFRYD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le destin fait parfois bien les choses ? Ft Justin.
» Le Destin fait parfois bien les choses... [Myouga Nozomi]
» Le destin fait parfois bien les choses ...
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» La nature fait parfois bien les choses. [Shane Smith/Lucky Blue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: