RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Val, l'Orage et le Conflans ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 ASHA + my mother raised me to be bold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd Manderly
Messages : 2186
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: ASHA + my mother raised me to be bold   Dim 12 Fév - 12:55

Asha Greyjoy

we do not sow




feat. keira knightley

Prénom Nom : : Asha Greyjoy Date et lieu de naissance : An 276, lune 1 à Dix-Tours Statut de sang : noble de la famille Greyjoy Statut social : héritière de Lord Balon Greyjoy, Capitaine du Vent Noir Situation maritale : célibataire et aucune envie d'être la propriété d'un homme Allégeance : son père, Balon Greyjoy et sa famille, aussi bien Greyjoy que Harloi, mais aussi son équipage et les fer-nés Particularité : Balon a fait d'elle son héritière après la mort de Rodrik et Maron, et le départ de Theon, son retour n'a rien changé pour l'instant

caractère

rusée butée séductrice orgueilleuse éloquente indélicate intrépide sanguine habile provocatrice


Quelles sont les répercutions de la rébellion de Robert sur votre personnage ?

A première vue, on pourrait penser que les répercussions de Rébellion Baratheon sur les fer-nés sont très faibles, puisqu'ils n'y ont que peu participé. Et pourtant. C'est là que tout à changé pour eux et tout particulièrement pour la famille Greyjoy. Quellon Greyjoy, le suzerain des Îles à cette époque, convaincu par ses trois fils aînés, a décidé de rejoindre le combat du Cerf. Mais il a perdu la vie dans la bataille de La Mander et son héritier, Balon Greyjoy, n'avait pas du tout la même vision des choses et de la politique que son père. Il a supprimé toutes les réformes progressistes que son père avait mises en place pour revenir à l'Antique Voie, laissée de côté pourtant depuis l'époque d'Aegon le Conquérant. Si Quellon n'était pas mort à ce moment, les choses auraient pu être différentes. Si Robert ne s'était jamais soulevé, le Royaume n'aurait pas été divisé, Aeron n'aurait pas perdu la vie, Rhaegar n'aurait pas été un nouveau Roi... et Balon n'aurait jamais pensé qu'il avait une chance de gagner sa propre indépendance en lançant sa propre rébellion. Rodrik et Maron Greyjoy seraient toujours en vie, l'enfant braillard qu'était Theon ne serait jamais parti chez les loups et Asha ne serait probablement jamais devenue la femme qu'elle est aujourd'hui, l'héritière de Balon Greyjoy.

Croyez vous en la paix du Roi Rhaegar ?

Voilà une question qui tirerait très probablement un rire moqueur à l'unique fille de Balon Greyjoy. Peut-être qu'il est possible de parler ainsi sur le continent, mais parler de paix aux fer-nés, c'est une autre histoire. Alors oui, les fer-nés se sont calmés, les raids et les expéditions sont plutôt dirigées vers Essos, bien qu'il y ait toujours des petites attaques, par ci, par là sur les côtes nordiennes, conflanaises ou encore ouestiennes, mais jamais rien d'assez scandaleux pour forcer les gens des contrées vertes à reprendre les armes contre eux, ou a tuer les pupilles qui sont encore entre leurs mains, loin de leurs Îles. Mais les fer-nés ne portent pas les ouestriens dans leur coeur, pour la plupart, s'ils pouvaient à nouveau partir en guerre, ils le feraient, surtout contre le roi Rhaegar. Mais Asha a plus de recul et de jugeotte que ça, grâce à son oncle Rodrik. Elle voudrait d'une véritable paix avec le continent, notamment le Nord, elle aimerait que son père abandonne ses envies de conquêtes. Elle voudrait qu'ils se concentrent plutôt sur Essos, et sur parcourir d'autres mers. Elle aimerait savoir ce qu'il y a à l'ouest, là où le soleil disparaît à l'horizon le soir.

Derrière l'écran

Agathe/aslaug. 24 ans 5 jours sur 7 J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


Voir chez Wynafryd pour les détails. Mais pour la petite histoire, après avoir apprivoisé le forum avec Wynafryd, je n'ai pas résisté à prendre mon personnage favori de la saga, ma queen, mon bébé, Asha Greyjoy (celle des libres hein, pas de la série, quoi que cette dernière saison encore, ça allait).

© DRACARYS, avatar par Box&Shock, icone par aslaug.



♦ HOUSE GREYJOY ♦ We do not sow
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !
Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Kraken's daughter
avatar
The Kraken's daughter
Valar Dohaeris

Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd Manderly
Messages : 2186
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: ASHA + my mother raised me to be bold   Dim 12 Fév - 12:55

Histoire

No fight is hopeless till it has been fought






année 285, lune 5


L’ambiance qui régnait dans la pièce était pour le moins étrange. C’était un mélange de pression intense et d’un calme paradoxal. Voilà plusieurs heures que les cloches résonnaient sur l’ensembles des Îles-de-Fer pour informer de l’arrivée de l’ennemi. Nous ne semons pas. Tels étaient les mots de leur Maison. Et pourtant… Balon Greyjoy était en train de récolter de ce qu’il avait semé. Et ça n’était pas le butin qu’il avait alors espéré. Avant même qu’Asha n’est le temps de comprendre ce qu’il se passait, sa mère, Alannys Greyjoy, était venue la chercher, paniquée, lui demandant de prendre les quelques objets auxquels elle accordait de l’importance et de la suivre au plus vite, Theon était déjà avec elle, le regard apeuré. L’unique fille du couple avait lancé un regard autour d’elle pour voir ce qu’elle pouvait bien prendre avec elle. Son choix fut vite fait. Elle avait saisi le petit poignard que son oncle Victarion lui avait offert quelques lunes auparavant pour son treizième anniversaire. Elle avait conservé la poupée de fortune qu’elle avait déjà dans les mains lorsque sa mère était entrée, puis elle avait attrapé le livre de son oncle Rodrik qui trônait sur la table. Elle lui avait promis d’en prendre soin lorsqu’elle lui avait emprunté et elle ne comptait pas rompre sa promesse. Puis le petit groupe s’était dirigé en vitesse vers le dernier étage de la plus haute tour de Pyk. D’autres personnes se trouvaient déjà dans la pièce. Il y avait des membres d’autres familles séjournant dans le château au moment de l’attaque, qui ne pouvaient pas se battre, des vieillards, des femmes, des enfants en bas âge. Et plusieurs servants de la famille qui rentraient dans ces mêmes critères.

Asha avait fait preuve de patience jusqu’à présent, mais après plusieurs heures à attendre et à entendreles canons, les cris et le métal des armes qui s'entrechoquaient, elle ne tenait plus en place. Elle regrettait à présent d’avoir pris la poupée, elle ne lui était d’aucune utilité. Elle se serait sentie bien plus à l’aise avec une lame supplémentaire en sa possession. Bien que effrayée les premiers instants, parce que totalement décontenancée vis à vis de ce qu’il se déroulait à Pyk, les sanglots et les tremblements des gens dans la pièce finirent par l’exaspérer et lui ôtèrent toute peur. L’adrénaline commençait à faire effet en elle. Puis ce fut plus fort qu’elle et Asha se précipita hors de la pièce, laissant poupée et livre derrière elle. En un bond agile elle avait rejoint la porte, et l’avait ouverte tout juste pour s’en extirper. Les deux gardes qui stationnaient devant furent pris de court et en quelques instants la fillette avait disparu à l’angle du couloir. Ce n’est qu’Alannys sortant derrière elle en paniquant qui les fit réagir. L’un des deux gardes la maintint sur place, lui demandant de ne pas sortir de là et de rester en sécurité. L’autre lui promit d’aller récupérer Asha.

Mais la jeune fille avait déjà filé. Elle connaissait tous les recoins du château, les moindres couloirs, les moindres passerelles. Tout ce qui se camouflait derrière chacune des portes. Et pourtant Asha marchait sans trop savoir où elle allait, son poignard à la main. Elle se déplaçait en fonction des bruits et des cris qui résonnaient. Tentant de s’en approcher, sans pour autant y courir tête baissée. Elle finit par se retrouver vers le bas de la tour. Il y avait moins de bruit et de plus en plus de cadavres. Les ennemis étaient déjà passés par là. La fille du Kraken ralenti la cadence et se tint un peu plus sur ses gardes. Un gémissement la fit sursauter. A quelques pas d’elle, un homme était en train d’agoniser. Asha grimaça et s’approcha de lui doucement. Il s’agissait d’un  fer-né. Il lui semblait le reconnaître, mais elle n’en était pas sûre pour autant, ses cheveux souillés de sang, camouflant l’essentiel de son visage. La fille du Kraken s'accroupit pour dégager son visage lentement. Il essaya de lui parler, mais en vain, c’était déjà trop tard pour lui. Ca n’était pas le premier cadavre qu’elle voyait, mais c’était la première fois qu’elle en voyait autant au même endroit, surtout autant des siens. Alors qu’elle allait reprendre sa progression, un visage familier attira son attention un peu plus loin. Asha poussa un cri. “Non !” Elle fit un bond pour enjamber les cadavres qui la séparait du corps qui l’avait interpellée. Elle se sentit submergée par toutes sortes d’émotions, des larmes montèrent, faisant luir ses petits yeux. Mais ce qu’elle ressentait surtout, c’était une rage, une colère toute nouvelle bouillir en elle. Elle retourna le corps inerte avec une force qu’elle ne se connaissait pas. Elle ne s’était pas trompée malheureusement, elle l’avait ressenti dans sa chair. C’était bel et bien Maron Greyjoy, qui gisait là, inerte. Elle lui frappa le torse de son petit poing serré, poussant un nouveau cri. Elle connaissait la mort, elle l’avait côtoyé, mais naïvement, comme une enfant de son âge, elle ne l’avait jamais envisagé pour ses proches, certainement pas pour son père et ses grands-frères, de féroces combattants. Et pourtant, Rodrik avait péri à Salvemer, et à présent Maron allait festoyer avec lui, au fin fond des océans, aux côtés du Dieu Noyé. D’un revers de main sec, Asha hota les quelques larmes qui lui brouillaient la vue, puis se releva, déterminée à le venger, prête à en découdre avec le premier ennemi qui croiserait sa route.


année 295, lune 11


Asha s’étira lentement, tout en souplesse comme un chat sauvage, faisant de son mieux pour ne pas réveiller Qarl à sa droite et leur conquête féminine  à sa gauche. L’un comme l’autre s’étaient endormis profondément après leurs exploits des heures précédentes. Mais la fille du Kraken ne trouvait pas le sommeil. Elle s’extirpa doucement du lit, nue, laissant le drap à ses compagnons de nuit, partant à la recherche de son justeaucorps. Elle le trouva au sol, près de la porte de la chambre. Après un examen rapide de la pièce de tissu, elle du se rendre à l’évidence qu’elle ne pourrait plus rien en faire. La Pucelle lui avait arraché tout son laçage. Ca n’était pas le premier, et ça ne serait certainement pas le dernier. La jeune femme afficha un sourire satisfait, repensant au moment qu’ils venaient de partager. Elle enfila tout de même son haut, qui même s’il ne fermait plus, permettait tout de même de camoufler ses seins. Elle trouva ses braies devant l’ouverture qui donnait sur un balcon extérieur. Une fois à peu près décemment vêtue, elle délaissa la chambre pour se prélasser sur le petit balcon. L’air était doux et le vent d’été fit virevolter ses cheveux. Elle aimait les nuits de ce genre, où tout semblait à la fois si vivant avec les voix au loin et pourtant si paisible. Aucun nuage à l’horizon, des étoiles à l'infini dans le ciel, une mer d’huile et paisible qu’elle regretterait très certainement le lendemain.

Elle se passa une main dans les cheveux, tentant de dompter sa chevelure courte et de l’empêcher de venir lui chatouiller le visage. Mais ce fut en vain, la brise en avait décidé autrement. En rabaissant son bras, elle remarqua l'ecchymose qui décorait à présent son poignet. Un petit rire amusé franchit ses lèvres et elle se retourna vers la chambre pour admirer de loin Qarl dans son sommeil. Voilà une année qu’ils se fréquentaient et elle n’avait jamais connu quelque chose de comparable. La plupart des gens autour d’elle ne la comprenait pas, mais elle s’en moquait bien. Ils se comprenaient eux, d’une façon tordue et violente oui, mais ils se comprenaient et c’était l’essentiel. Elle pensa à Tris l’espace de quelques instants, non sans perdre son sourire orgueilleux. Il avait beau penser le contraire, il se fourvoyait sur toute la longueur. Elle regrettait à présent d’avoir joué avec lui de la sorte, de s’être rapproché de lui. Si elle avait su à l’époque qu’il la prendrait au sérieux et voudrait faire d’elle sa femme, la mère d’une flopée de marmots, elle se serait trouvé un autre partenaire, parce que ça n’était certainement pas ses plans d’avenir, loin de là ! Elle se massa délicatement le poignet, avant de se retourner à nouveau vers ce qu’il se passait de l’autre côté.

Au bout de quelques instants, elle vit deux de ses hommes passer dans la petite rue qu’elle surplombait. Elle lâcha un petit salut, les faisant sursauter par la même occasion. Ils s’arrêtèrent pour la saluer en retour, non sans lui demander d’un air complice si elle passait une bonne soirée. La capitaine du Vent Noir répondit d’un éclat de rire. Oui, elle s’amusait toujours lorsqu’elle était de passage à La Treille. C’était toujours un arrêt idéal en revenant d’Essos pour marchander et passer du bon temps avant de retrouver le climat rude des Îles de Fer. Elle leur souhaita donc une bonne fin de soirée à eux également, non sans leur rappeler qu’elle comptait les trouver en forme pour le départ, le lendemain. Puis elle les observa poursuivre leur route, un sourire suspendu à ses lèvres. Ça allait faire bientôt deux années qu’ils naviguaient à ses côtés. Lorsqu’elle était devenue capitaine, elle avait choisi ses hommes avec précaution. Elle les avait voulu bons, mais surtout loyaux. Il n’était pas courant de voir une femme gérer son propre bateau, son peuple était un peuple de macho, sur ça, Asha ne se voilait pas la face. Et pourtant elle en avait trouvé des hommes dévoués et pas seulement parce qu’ils pensaient pouvoir la sauter. Non, ceux qui s’étaient présentés avec cette motivation avaient bien vite déchanté. Elle avait fait ses preuves, c’était une bonne capitaine, qui savait où elle allait, une excellente combattante, qui se souciait d’eux, et pas par pur égoïsme. Non, elle connaissait leurs femmes et leurs gosses. Et tous savaient que si cela était nécessaire, elle se sacrifierait pour eux, sans se poser la question deux fois. Et elle savait qu’ils en feraient de même pour elle.


année 298, lune 4


Asha était installée dans la bibliothèque de son oncle Rodrik, plusieurs ouvrages ouverts devant elle. Elle se frotta les yeux, agacée. Ce projet n’avançait pas comme elle le voulait et elle commençait à perdre patience. Elle soupira longuement puis s’écarta de la table, faisant claquer entre ses mains le carnet dans lequel elle prenait ses notes depuis le début de ses recherches. Elle repoussa les cartes d’un mouvement irrité, non sans provoquer la protestation de son oncle. “Asha ! Fais attention…” La fille du Kraken répondit avec un nouveau soupir. “Pardon mon Onc’.” finit-elle tout de même par lui répondre. Voilà quelques lunes à présent que Asha avait commencé à rassembler tout ce qu’on pouvait bien savoir sur l’ouest. Pas la région des Lions, non, le véritable ouest, celui vers lequel le soleil se couche. Là où il se lève, tout le monde sait qu’il y a les terres immenses d’Essos… mais là où il se couche ? Voilà ce qu’Asha voulait découvrir. D’autres terres, d’autres richesses, d’autres personnes. Elle voulait explorer ces mers inconnues. Mais voilà le problème. Elles étaient encore trop inconnues pour le moment. Comment pouvait-elle partir sans avoir combien d’homme prévoir, combien de vivre prévoir, connaitre un minimum les courants qu’elle allait rencontrer. Son père n’accepterait jamais de la laisser mener son expédition dans de telles conditions. Et d’ailleurs, elle n’accepterait jamais d’amener des hommes à leur mort certaine, parce qu’elle aurait mal travaillé. Alors elle avait commencé par fouiller les moindre recoins de la bibliothèque de son oncle Harloi à Dix-Tours. Mais elle avait l’impression de ne pas apprendre grand chose de plus, tout le monde semblait s’être arrêté au même endroit, comme s’il y avait une limite invisible. Avaient-ils trouvé le bout du monde ? Si c’était le cas, ils ne le disaient pas clairement.

Ils sursautèrent tous les deux lorsqu’un servant tapa à la porte. “J’apporte un mot pour Lady Asha.” La dite lady grogna en entendant la formule de politesse. “Combien d’fois faut que j’te dise que j’ai rien d’une Lady. S’tu veux vraiment m’coller un titre, appelle-moi Capitaine.” L’homme hocha docilement la tête avant de partir à reculons. Asha saisit la lettre et s’approcha de la cheminée. Il portait le cachet de la maison Botley, cela ne laissait présager rien de bon aux yeux de la jeune femme. Un nouveau grognement s’échappa de ses lèvres. Elle fut tentée de jeter directement le bout de papier dans le feu, pour s’épargner les propos qu’elle pensait être ceux de Tris. Mais dans le doute, et voyant le regard de son oncle posé sur elle, elle ne le fit pas. Malheureusement, elle ne s’était pas trompée. Ses yeux parcoururent rapidement les lignes manuscrites et appliquées de son prétendant. Une fois parvenue au bout du propos, elle soupira une nouvelle fois d’exaspération et froissa le parchemin entre ses doigts agiles. La boule de papier eut vite fait de se retrouver à crépiter au milieu des flammes. “Que se passe-t-il Asha ?” La capitaine leva les yeux au ciel avant de pivoter vers son oncle. Décidément, c’était une mauvaise journée, le Dieu Noyé s’évertuait à l’agacer, elle était prête à parier dessus ! “C’est encore Tristifer Botley, qui me déclame son amour. D’après lui, comme Theon est revenu depuis un p’tit moment et qu’il lui semble qu’il est redevenu un vrai fer-né, y a plus de raison pour moi de rester l’héritière de mon père… Et si j’suis sa logique, ça veut dire retourner à ma bonne petite place de Lady Greyjoy, sage, rangée auprès d’un mari, avec le ventre gros de marmots.” Rien que de répéter les propos de Tris la mettait hors d’elle. A la fin de sa déclamation, elle donna un coup de poing dans le mur, la rage au ventre. “C’est quoi son problème ? C’quoi qu’il comprend pas dans non ? S’il croit vraiment que maintenant que je connais la vraie vie des fer-nés j’vais me ranger sagement.” Elle soupira. Tentant d’évaluer les autres propos qu’ils tenaient et qui concernaient son petit frère. Était-ce vraiment ce que pensaient les autres fer-nés aussi ? Qu’après une petite année, Theon était redevenue une seiche, après presque dix années chez les loups ? Et que elle, parce qu’elle était une femme, alors qu’elle avait été éduquée expressément pour reprendre la suite de son père, n’était soudainement plus le bon choix ? Elle n’avait rien contre son frère, bien au contraire, c’était elle qui était allée le récupérer envers et contre tous, au péril de sa propre vie, mais parfois, elle se demandait si elle avait fait le bon choix. Elle avait vu le regard qu’il avait posé sur elle lorsque Balon l’avait dénigré et lui avait annoncé qu’il n’était plus son héritier, mais bel et bien elle. Alors évidemment elle avait soutenu son frère dans chacun de ses entraînements, pour chacune de ses expéditions, elle était heureuse qu’il soit entre les mains d’Harrion et Victarion. Mais elle était une meilleure combattante, une meilleure capitaine, une meilleure navigatrice et plus maligne que lui, malgré son orgueil qui lui répétait le contraire. Elle était également son aînée et elle était appréciée par beaucoup sur les Îles. C’était sa place. Elle détestait que les hommes remettent tout ça en question tout ça parce qu’un garçon était de retour, ce qu’il avait entre les jambes n’aurait rien dû changer à la donne.

© DRACARYS, gif par tumblr



♦ HOUSE GREYJOY ♦ We do not sow
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !
Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron
Messages : 1550
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: ASHA + my mother raised me to be bold   Dim 19 Fév - 20:51

Validation

notre reine dès idf is back



félicitations

Félicitations te voilà validé(e) ! Tu vas pouvoir bientôt commencer à RP mais avant quelques formalités administratives ! Pour que votre avatar apparaissent dans le bottin il faut le recenser ici et si vous êtes noble également pour que la famille vous soit réservée et apparaisse dans l'annexe des familles nobles prises du forum. Vous pouvez aussi créer vos scénarios par ici. Attention, lisez bien les règles. Vous pouvez aussi aller lire la base de données si ce n'est pas déjà fait. Nous vous encourageons vivement à vous créer une fiche de liens et une fiche de rp. Vous pouvez aussi aller faire connaissance dans le flood ! Si tu es perdue, nous avons une section parrainage ici où des parrains pourront te guider pour te retrouver dans l'univers et le forum ^^

Et la règle la plus importante : AMUSEZ VOUS

© DRACARYS


We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: ASHA + my mother raised me to be bold   

Revenir en haut Aller en bas
 
ASHA + my mother raised me to be bold
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ASHA + my mother raised me to be bold
» Asha Rajani
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested
» Blackberry Bold..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Iles de fer-
Sauter vers: