RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, l'Ouest et les IDF ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 WYNAFRYD + she played her own part fearlessly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4171
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: WYNAFRYD + she played her own part fearlessly   Dim 12 Fév - 11:48

Wynafryd Manderly

Our waters run deep




feat. anna popplewell

Prénom Nom : : Wynafryd Manderly Date et lieu de naissance : An 281, lune 9, semaine 3 à Chateauneuf, Blancport dans le Nord Statut de sang : noble de la famille Manderly Statut social : Lady de la maison Manderly, petite-fille du seigneur de Blancport, dame de compagnie de la princesse Rhaenys Targaryen depuis une lune Situation maritale : célibataire, en quête d'un parti avantageux pour sa maison Allégeance : son grand-père Wyman Manderly, le Nord et les Stark, la princesse Rhaenys Targaryen Particularités : est une bonne archère, maîtrise les bases d'escrime et possède un oeuf de dragon d'un vert émeraude

caractère

douce manipulatrice intelligente têtue séductrice boudeuse courageuse trop curieuse loyale réservée


Quelles sont les répercutions de la rébellion de Robert sur votre personnage ?

Wynafryd avait tout juste deux ans lorsque Robert Baratheon a décidé de lever une armée pour renverser le Roi Fou. Donc dire que la jeune femme n'a que peu de souvenir de cette période serait encore un doux euphémisme. Pourtant en grandissant, Lord Manderly s'est fait un devoir de s'assurer que sa petite-fille connaissait bien l'histoire de Westeros et tout particulièrement celle de sa famille et du Nord. Elle sait donc pourquoi Ned Stark a décidé de suivre son ami le Cerf dans la bataille et pourquoi il n'a pas baissé les bras même après la mort du Baratheon. Elle sait également pourquoi les Manderly suivraient les Stark même dans les desseins les plus terribles s'il ne fallait. Ils n'oublient pas ce qu'ils leur doivent. Ils n'oublient pas leur promesse. Elle sait également que son grand-père a failli perdre la vie aux côtés de Robert lors de la Bataille du Trident. Sa vie aurait été très différente s'il n'avait pas survécu à ses blessures. Elle n'aurait pas une telle éducation alors. Mais sa famille n'a pas vraiment souffert de l'après Rebellion, sa position commerciale la mettant à l'abris d'un tel scénario. Mais si Robert ne s'était jamais lancé dans une telle campagne, Wynafryd ne serait probablement jamais allée à Port-Real pour servir la princesse et se rapprocher de l'héritier des Stark, pupille auprès du roi Rhaegar.

Croyez vous en la paix du Roi Rhaegar ?

Wynafryd n'est pas persuadé que pour répondre à un tel sujet, il s'agisse de parler de croyance. Tous les jours elle voit la vie de Westeros de ses propres yeux et il y a des choses qui ne mentent pas. Depuis la tentative de soulèvement de Balon Greyjoy, il y a neuf ans de cela, c'est un fait, il n'y a plus eu de guerres dans le Royaume des Sept Couronnes. Est-ce que cela veut-il dire que le règne de Rhaegar Targaryen est stable ? Qu'il est la raison pour laquelle tout va bien ? La jeune Manderly n'irait pas jusque là pour autant. Et elle imagine bien qu'elle n'est pas la seule à penser de la sorte. Le monde n'est pas tout rose pour autant. Les conflits dans le Conflans entre les Nerbosc et les Bracken sont bien connus de tous. Les fer-nés se sont bien calmés sur les terres de Westeros, mais ils sont pourtant toujours là, sur les côtes nordiennes, conflanaises et ouestiennes. Et qui peut vraiment dire qu'il n'existe pas une ou plusieurs maisons qui n'a toujours pas digérée la chute de Robert et toutes les morts qui en ont découlées ? Non, Wynafryd serait bien idiote de penser qu'il n'existe pas quelqu'un, quelque part, qui prépare sa vengeance. De là à savoir si Rhaegar peut-être renversé, c'est encore une autre question. Mais oui, actuellement, le Royaume n'est pas en guerre, alors autant en profiter.

Derrière l'écran

Agathe/aslaug. 24 ans 5 jours par semaine J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


J'ai découvert GOT en 2011 quand la série est sortie, j'ai adoré et je me suis mise à lire les livres. J'attends avec impatience la saison 6 la saison 7 maintenant et le prochain tome  
J'ai vraiment aimé l'angle que vous avez choisi pour un forum GOT et je n'ai pas pu résister, j'ai craqué, j'espère que je m'intégrerai bien    mais c'est plutôt bien parti !
J'ai découvert le forum grâce au top site de PRD d'ailleurs  

©️ DRACARYS, avatar par Wildworld, icone par aslaug.



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
avatar
Héritière du Triton
Valar Dohaeris

Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha & Lucas
Messages : 4171
Date d'inscription : 22/08/2015

MessageSujet: Re: WYNAFRYD + she played her own part fearlessly   Dim 12 Fév - 11:48

Histoire

play your part fearlessly






Année 285, 6e lune


Les semelles de cuir dur de Wynafryd résonnaient sur les lattes de la Salle du Trident. La jeune héritière approchait de ses quatre ans et cette pièce était sans conteste sa préférée de Châteauneuf. En même temps, tout ce bois peint à la couleur des Manderly, ce bleu-vert si particulier, avait quelque chose de chaleureux. Mais ce que préfèrait Wynafryd, c'étaient les peintures qui recouvraient les murs et les sols de la salle. Quand sa famille ne recevaient pas d'invités et que la salle était déserte, elle adorait y gambader sur ses petites jambes potelées, faire le tour trois fois d'affilé en courant, tout en observant chaque créature marine qui ornait la pièce. Une fois qu'elle avait terminé de courir, elle s'arrêtait devant l'une ou l'autre des représentations et lui imaginait une histoire fantastique. Les requins ne l'effrayaient pas, elle les trouvait majestueux et féroces, elle les percevait comme des conquérants glorieux. Elle aimait l'aspect apaisant des tortues, elle s'imaginait très bien un jour agrippée à la carapace de l'une d'elles et partir à l'aventure, comme dans une histoire que lui avait conté son grand-père. Wyna ne s'arrêtait que très rarement devant les murènes, elles ne lui inspiraient guère confiance, cachées derrière les rochers et qui ne lâchaient jamais leur prise une fois saisie. Mais la peinture qu'elle préférait se trouvait derrière le trône de son grand-père Wyman, le combat entre le Léviathan et le Kraken... en fait ça n'était peut-être pas celle qu'elle préfèrait mais bien celle qui la fascinait le plus. Elle n'osait pas trop s'en approcher et restait immobile à plusieurs mètres du mur... impressionnée. Elle se demandait qui de l'un ou de l'autre avait réellement gagné. Elle imaginait sans cesse de nouvelles hypothèses, de nouveaux retournements et d'autres dénouements.

Cet après-midi là, Wynafryd déambulait avec Gyles, le jeune fils du maître d'arme des Manderly, son aîné d'un an, il était son compagnon de jeu privilégié. Wyman et Wylis étaient aussi là, debouts à l'entrée de la salle, en train de les observer. Ils discutaient des chamboulements récents qu'avait connu le Royaume de Westeros et se mettaient d'accord sur l'attitude à suivre pour les prochains mois à venir. Mais Wynafryd ne s'intéressait pas à sa famille lorsqu'ils étaient entre eux ainsi, à faire des messes basses. Elle avait comprit que cela ne la concernait pas et ce qu'elle préférait, c'était les moments privilégiés qu'elle pouvait avoir avec son grand-père, lorsqu'il était assis sur son trône, seul, et qu'il la hissait tendrement sur ses genoux. Ces moments étaient rares puisqu'il était un homme occupé, mais il essayait toujours de prendre du temps pour sa petite-fille. Il lui racontait sans cesse de nouvelles histoires, parfois des mythes, parfois la propre histoire de Westeros et tout particulièrement celle des Manderly, leur famille. Certaines revenaient régulièrement, à quelques différences près, simplement d'un autre point de vue. Wynafryd n'était certes pas assez grande pour tout comprendre ou se rappeler de tout avec exactitude, mais Wyman savait que malgré tout, inconsciemment, elle enregistrait les informations qu'il lui inculquait et qu'en temps voulu, quand ça serait nécessaire, certains récits lui reviendraient à l'esprit. Il avait remarqué sa vivacité d'esprit et s'était entiché d'elle très tôt après sa naissance, elle lui rappelait son propore petit frère, bien des années auparavant, malheureusement décédé avant d'être devenu un homme.


Année 289, 4e lune


Accompagnée de Gyles, Wynafryd se mit en marche vers les cibles de pailles. L’entraînement venait de prendre fin. La jeune enfant savait que sa mère et même son père n'appréciaient guère qu'elle pratique le tir à l'arc de la sorte, mais quand elle avait fait part de son envie de s'y essayer un an et demi plus tôt, Wyman n'avait pu lui refuser, surtout quand elle avançait l'argument que Gyles était assez grand pour commencer à tirer, alors elle ne comprenait pas pourquoi elle ne pouvait pas y avoir droit elle aussi. A cet âge là, il était impensable pour Wynafryd qu'une fille ne puisse pas faire exactement les mêmes choses qu'un garçon, ça ne lui paraissait simplement pas logique. Elle avait d'ailleurs commencé les cours d'équitation à la même époque, encore une fois, Wyman n'avait pu se résoudre à lui dire non, lui même plutôt bon monteur dans sa jeunesse. Wynafryd cala un pied contre la cible, attrapa la flèche et tira d'un coup vif pour l'ôter du tas de paille. Sa technique était loin d'être parfaite, mais les résultats étaient là. Pour une enfant de son âge, elle tirait bien... légèrement mieux que Gyles même. Ce dernier ne s'en offusquait pas le moins du monde d'ailleurs, pas comme ce jeune Lord qu'elle avait rencontré quelques mois plus tôt et qui avait viré au rouge quand il avait vu que Wyna mettait plus de flèches au centre que lui. Ce souvenir cocasse lui tira un sourire. Elle finit par ranger ses flèches et salua son ami avant de repartir en courant vers le château. Les lieux étaient très animés ces derniers jours, il lui semblait avoir compris qu'une guerre se préparait actuellement à Westeros, mais elle n'en savait pas vraiment plus pour le moment, son père l'ayant tenu à l'écart des discussions et n'ayant pas réussi à surprendre de messes-basses suffisamment intéressantes. Wynafryd ralentit sa course dans ce qu'elle s'amusait à appeler le « Couloir des Victoires » qui desservait la Salle du Trident un peu plus loin. Son grand-père et ses ancêtres avant lui s'étaient plus à collectionner toutes les traces de leur précédentes batailles et surtout victoires. D'anciens boucliers côtoyaient de vieilles épées ébréchées et des bannières dont on devinait à peine la maison représentée, tellement elles étaient usées. Wyna s'arrêta totalement devant un trident, qu'elle pensait presque aussi âgé que la conquête, et poussa le pan de mur qui se trouvait juste en dessous, après avoir vérifié que personne ne l'observait. Une fois dans le passage secret, elle referma la porte avec précaution.

Quelques mètres plus loin, Wynafryd se trouvait dans la pièce secrète de sa famille, derrière l'immense trône de la Salle du Trident. Elle s'installa dans un des fauteuils les plus confortables et tendit l'oreille pour s'informer sur ce qu'il se déroulait de l'autre côté du mur. Elle voulait savoir à quelle occasion son grand-père avait convoqué tous ses nobles et ses chevaliers. Et les réponses ne tardèrent pas à arriver, visiblement les Greyjoy avaient donné l'assaut sur les côtes ouest du continent, les Stark et les Lannister rassemblaient leurs troupes pour mater la rébellion. Il fallait donc que Wyman envoie lui aussi des troupes et sa flotte pour soutenir son Lord. Wyna entendit plusieurs femmes pousser des cris de désespoir à l'annonce de son grand-père, mais elle entendit aussi beaucoup d'hommes pressés d'aller se battre et d'honorer la maison Manderly et Stark. De longues minutes  plus tard, le brouhaha se tut enfin et Lord Wyman et Wylis apparurent dans la petite pièce douillette. Wynafryd leur offrit un grand sourire auquel seul son grand-père répondit. Il aimait qu'elle s'intéresse de cette façon à l'actualité du Royaume et elle adorait le rendre fier. Son père se contenta de soupirer tout en lui rappelant qu'elle ne devrait pas se trouver là, mais plutôt aux côtés de sa petite sœur Wylla et de leur Septa. Wyna savait qu'il ne servait à rien de contredire Wylis dans ces moments et qu'elle ne tarderait pas à connaître la suite des événements, alors elle reprit sa course vers ses appartements où elle retrouva son métier à tisser, mais son sourire l'avait quitté. Elle trouvait le tissage d'un ennui des plus mortels !


Année 294, 6e lune


Debout sur un tabouret, au milieu de sa chambre, Wynafryd se tenait droite, bras écartés afin que sa dame de compagnie puisse prendre ses mesures. Sa mère tournait autour d'elle, rabâchant sans cesse les mêmes conseils, mais l'héritière des Manderly n'y prêtait pas trop attention, elle avait l'impression d'avoir entendu chaque instruction des dizaines de fois déjà. Elle se contentait donc de hocher la tête de temps en temps pendant que son esprit se perdait ailleurs. La semaine dernière, pour la première fois, elle avait taché son lit de sang, Leona l'avait prévenue que cela ne tarderait pas à arriver, qu'elle serait bientôt une femme. C'était chose faite à présent. Ses hanches s'élargissaient petit à petit et elle ne rentrait plus dans ses robes à cause de sa poitrine déjà généreuse pour son âge. Pour l'occasion, sa mère avait accepté de refaire sa garde robe. Il allait falloir la marier et elle voulait que sa fille aînée soit à son avantage et cela passait donc par de nouvelles tenues. Leona était loin de faire ça par amour pour sa fille, non, elle espérait seulement pouvoir tirer un bon parti pour l'héritière de Blancport et ainsi faire oublier qu'elle n'avait jamais réussi à donner un fils à Wylis. Les relations entre les sœurs Manderly et leur mère avaient toujours été tendues, Wynafryd avait bien comprit qu'elle leur reprochait de ne pas être née avec ce qu'il fallait entre les jambes. Leona avait même accepté qu'ils achètent des tissus de Braavos, quelques peu plus exotiques que ceux du Nord, pour ses nouvelles tenues. Même si Wynafryd n'avait jamais aimé coudre et tisser, elle n'en aimait pas moins les belles tenues et leur maison idéalement placée, était le plus grand port face à Braavos, son grand-père avait régulièrement accepté de faire venir des commerçants d'Essos pour satisfaire les envies de Wynafryd, mais Leona avait toujours méprisé ces goûts. Mais aujourd'hui, exceptionnellement, c'était différent.

Il n'y avait pas que physiquement que Wyna avait changé d'ailleurs. Elle avait aussi gagné en sagesse et en maturité. A force de côtoyer la Cour de Lord Manderly, la jolie jeune femme avait fini par comprendre comment fonctionnaient les choses, elle n'était plus l'enfant naïve et avide de justice, pensant que simplement parce qu'elle avait raison et que son raisonnement était juste, elle allait obtenir gain de cause. Mais non, ça n'était pas ainsi que les choses se déroulaient à Westeros, elle avait donc adapté son attitude, pour le plus grand plaisir de ses parents. Wynafryd ne tenait plus tête à Wylis et à Leona, elle était devenue l'enfant docile dont ils avaient longtemps rêvé. Même si elle n'en pensait pas moins pour autant. Elle avait comprit qu'en les contredisant trop ardemment, elle n'obtenait rien, alors qu'en faisant tout ce qu'ils attendaient d'elle, ils étaient plus souples, plus tolérants, plus ouverts d'esprit quand enfin elle prenait la parole calmement, en comité réduit et qu'elle soumettait ses idées, ses pensées. A présent, à la Cour, Wynafryd était constamment souriante et elle poussait même le vice jusqu'à batifoler sagement avec les jeunes Lord de son âge. Elle savait que c'était ce qu'on attendait d'elle, alors elle s'était adaptée. Et sa mère était ravie et n'y voyait que du feu, la pensant aussi sotte qu'elle comme lui soufflait son grand-père parfois.

L'aiguille qui se planta dans sa cuisse la sorti de sa rêverie et lui tira un petit cri. La couturière se confondit en excuses, rouge de honte. Mais Wynafryd la rassura avec un sourire. Elle reconcentra alors son attention sur sa mère qui continuait à déblatérer ce qu'elle pensait être des conseils avisés. « Les jeunes filles doivent être un ornement pour l’œil et non point une douleur pour l'oreille ! » Wynafryd se retint de lever les yeux au ciel puisque sa mère la dévisageait, mais l'intention était bien là. N'aurait-elle de cesse de répéter cette phrase ? Quoi que, elle l'entendait bien moins depuis qu'elle était rentrée dans son jeu... et elle n'imaginait pas combien de fois sa petite sœur Wylla allait l'entendre vu son caractère de feu et sa langue bien pendue. Elle imagina la tête de sa sœur quand Leona lui répéterait encore et encore et cette vision lui tira un sourire. Leona finit par s'installer derrière elle afin de lui tresser vivement les cheveux, comme toujours. Wynafryd ne pu retenir une grimace. Puis sa mère revint devant elle afin de la voir entièrement. « Si avec ça, on ne te trouve pas d'époux, c'est à ne plus rien y comprendre ! Tu es vraiment belle ! » Wynafryd apprécia le compliment, tant ils étaient rare dans la bouche de sa mère. Elle avait choisi un tissu bordeaux, elle aimait comme cette couleur contrastait et pourtant se mariait avec le turquoise des Manderly.


Année 298, 9e lune


« Nous n'allons pas tarder à arriver Lady Wynafryd. » Le jeune homme qui conduisait le carrosse s'était retourné vers elle, levant la voix pour qu'elle puisse l'entendre malgré le bruit produit par le lourd attelage. Cette réflexion tira alors la nordienne de sa rêverie et elle sortit la tête par l'ouverture du véhicule. Elle ne put retenir sa mâchoire inférieure de se décrocher de quelques centimètres. Elle n'avait jamais rien vu de tel jusqu'alors. Pourtant son voyage l'année passée jusqu'à Hautjardin lui avait permis de découvrir des paysages bien différents de ce à quoi elle avait été habituée dans le Nord. Même lors des semaines précédentes elle avait vu de belles choses, mais Port-Réal était encore à part. Était-ce simplement de savoir que c'était la Capitale, qui lui donnait cette vibration toute particulière ? Était-ce les chaudes températures qui lui montaient à la tête ? Ou encore son excitation et ses douces angoisses quant aux missions qui l'attendaient à l'avenir ? Elle n'aurait su le dire, mais l'émotion était présente et bien réelle. Au fur et à mesure que le chariot serpentait entre les arbres, elle voyait la ville la plus importante de Westeros se dessiner sous ses yeux de manière de plus en plus détaillée, avec au loin le Donjon Rouge qui captait toute l'attention avec ses tours et ses couleurs. Voilà ce qui allait être sa maison à partir de maintenant et pour une durée qui était indéterminée.

Cela allait bientôt faire deux lunes que Lord Wyman avait convoqué sa petite fille pour lui annoncer ce qu'il attendait d'elle à partir de maintenant. Elle avait été on ne peut plus surprise d'apprendre qu'il s'était arrangé avec les Targaryens pour faire d'elle la nouvelle demoiselle de compagnie de la princesse Rhaenys après le départ d'une autre lady pour des raisons qu'elle ignorait et que son grand-père jugeaient peu importantes. La jeune Manderly avait été on ne peut plus surprise par cette nouvelle, n'ayant jamais rencontré la fille du Dragon, ou su que le Triton avait été en contact avec lui. Et pourtant, lorsqu'elle prenait le temps de réfléchir à la décision de son grand-père et ses raisons, elle devait reconnaître qu'elle ne pouvait pas être étonnée. Le Seigneur de Blancport avait été on ne peut plus clair, Wynafryd devrait servir la princesse de manière exemplaire et rapidement gagner son amitié, il fallait être idiot pour ignorer le poids d'une telle affection envers leur famille nordienne. La nouvelle avait bien évidemment ravie les parents des petites sirènes, tout particulièrement Leona, qui avait rarement été aussi fière de sa fille, là où Wylla n'avait fait que lever les yeux au ciel.

Mais Lord Manderly avait aussi confié une autre mission à sa petite-fille, plus discrète. Il y avait deux partis forts intéressants à Port-Real, les deux meilleurs partis de Westeros pour une lady du Nord. Le prince Aegon Targaryen n'avait encore aucune fiancée officiellement, le petit frère de la princesse, le futur roi de Westeros était donc un parti à prendre. Son grand-père l'avait prévenu, la tâche serait sûrement ardue, il y avait même de fortes chances pour que le Roi ait déjà quelques idées en tête, mais tant que rien était officiel, elle avait toujours sa chance. Chance à laquelle le Triton avait ajouté son grain de sel. Juste avant qu'elle ne quitte Blancport, Wyman lui avait offert un œuf de dragon qu'il avait lui même acheté à un marchand d'Essos quelque peu ignorant de valeur et de la qualité sa marchandise. A défaut de gagner le cœur du prince grâce à cela, il espérait au moins qu'elle puisse capter sa curiosité. Depuis, Wynafryd veillait sur cet œuf vert émeraude, comme si cela avait été la prunelle de ses yeux.

Le deuxième parti n'était autre que Robb Stark, le fils d'Eddard Stark, suzerain du Nord, confié à Rhaegar Targaryen comme pupille après la Rébellion de Robert. Bien qu'élevé à Port-Real auprès des dragons, tout le Nord savait qu'il devrait bien finir par rentrer à Winterfell le moment venu et qui d'autre qu'une nordienne était mieux placée pour lui parler de son peuple, de ses croyances et de ses terres. Elle serait son amie venue du Nord, venue lui parler des siens et le préparer peut-être à son retour. Si s'approcher du dragon allait s'avérer peut-être compliqué et trop ambitieux, se rapprocher du loup était déjà bien plus accessible et elle pourrait peut-être reprendre le flambeau de son ancêtre Myriame Manderly à Winterfell. Wynafryd savait d'où elle venait et n'oubliait pas tout ce que son grand-père lui avait enseigné. Elle comptait le rendre fier et remplir sa mission de manière exemplaire. Mais pour le moment, la Manderly n'en menait pas bien large. Port-Real n'était pas Blancport et Le Donjon Rouge n'était pas Chateauneuf. Ici, elle ne connaissait pas tous les coins et les recoins, elle ne connaissait pas ses alliés ni ses ennemis, il lui faudrait du temps pour prendre ses marques, mais elle se sentait prête, elle voulait prouver à sa famille et à elle même de quoi elle était capable.

© DRACARYS, gif par tumblr



Our waters run deep
Be strong, look ahead, step out of yourself, be wise and smart, play them hard. This rudeness, it catches me its light, says be tough, don't let anyone in. Just play them back.

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: WYNAFRYD + she played her own part fearlessly   Dim 12 Fév - 13:47

Validation

Peut-être que dans cette vie nous ne serons pas ennemie



félicitations

Félicitations te voilà validé(e) ! Tu vas pouvoir bientôt commencer à RP mais avant quelques formalités administratives ! Pour que votre avatar apparaissent dans le bottin il faut le recenser ici et si vous êtes noble également pour que la famille vous soit réservée et apparaisse dans l'annexe des familles nobles prises du forum. Vous pouvez aussi créer vos scénarios par ici. Attention, lisez bien les règles. Vous pouvez aussi aller lire la base de données si ce n'est pas déjà fait. Nous vous encourageons vivement à vous créer une fiche de liens et une fiche de rp. Vous pouvez aussi aller faire connaissance dans le flood ! Si tu es perdue, nous avons une section parrainage ici où des parrains pourront te guider pour te retrouver dans l'univers et le forum ^^

Et la règle la plus importante : AMUSEZ VOUS

©️ DRACARYS



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: WYNAFRYD + she played her own part fearlessly   

Revenir en haut Aller en bas
 
WYNAFRYD + she played her own part fearlessly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Nord-
Sauter vers: